Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-35%
Le deal à ne pas rater :
KARCHER : promo sur nettoyeur haute pression K5 Compact (via ODR ...
241.99 € 369.69 €
Voir le deal
-20%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur Roborock S5 Max Aspirateur Robot
399.99 € 499.99 €
Voir le deal

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Page 11 sur 19 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 19  Suivant

Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  verié2 le Mer 2 Mar - 20:25

Loriot
(...)le rigolo de service se tapait sur le ventre en racontait à l'encan et jusqu'à plus soif sa bonne blague : il avait selon lui fait la démonstration que le POI prenait n'importe qui, se faisant passer pour un quasi facho pour adhérer. (...)
Des départs se sont multipliés à sa tête et le FN vient maintenant faire ses courses dans son échoppe.

Ta façon de te taper sur le ventre à l'occasion de cette triste histoire est assez déplaisante, Loriot. Ni LO ni le NPA ne sont responsables du passage de ces gens au FN. Et je voudrais connaître l'itinéraire de tous les sympathisants du POI, pour être certain qu'il n'y en a aucun qui a suivi une dérive de ce genre, peut-être plus discrète que celles de ces deux m'as-tu-vu.

Nous avons à faire face à un phénomène inquiétant de jeunes plus ou moins révoltés et aux idées pas toujours hyper claires. Le fait qu'ils se laissent contaminer par l'islamophobie n'a rien de drôle. Ca doit nous inciter à serrer les rangs entre nous, ça aurait dû nous inciter à tous apporter notre solidarité à Ilham, face à la campagne islamophobe et sexiste dont elle était l'objet, même ceux qui désapprouvaient cette candidature, et aujourd'hui à manifester une vigilance sans faille, à traquer la moindre complaisance face à ce nouveau poison. Pas à nous déchirer entre nous en ricanant.

Des dérives de ce genre nous desservent tous, pas seulement LO et le NPA.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Vals le Mer 2 Mar - 21:18

[quote="verié2
Ca doit nous inciter à serrer les rangs entre nous, ça aurait dû nous inciter à tous apporter notre solidarité à Ilham, face à la campagne islamophobe et sexiste dont elle était l'objet, même ceux qui désapprouvaient cette candidature, et aujourd'hui à manifester une vigilance sans faille, à traquer la moindre complaisance face à ce nouveau poison. Pas à nous déchirer entre nous en ricanant.

.[/quote]

Ce n'est certainement pas en appelant à la solidarité face à la triste pantalonade de cette candidature voilée, que tu donneras envie de "serrer les rangs" .
La solidarité, on l'a tous avec la CGT qui éjecte un connard passé au FN. Point.

De là à ressasser toutes les deux phrases qu'il aurait fallu se reconnaitre dans une dérive lamentable locale du NPA dans le Vaucluse et se compromettre dans ce sac de noeuds , il y a plus qu'un pas. d'autant que si on a bien compris , la petite équipe qui a promu cette candidature s'est empressée de foutre le camp ailleurs pour voir si c'est mieux, dès que les élections sont passées.

Alors que ceux qui ont permis, cautionné ou soutenu cette connerie, se sentent concernés , normal....
et c'est au NPA de régler son linge sale en famille.
Nous avons dit à l'époque ce que pouvaient penser des communistes révolutionnaires de cette lamentable affaire, et ce n'est pas en essayant de raviver cette ligne de clivage importante que tu favoriseras une quelconque unité de l'extrême-gauche .
D'autant que sans aller très loin, il semble bien que , même à l'intérieur du NPA, cette affaire de candidate voilée ne fasse pas une parfaite unanimité........
Que ceux qui font des conneries les assument, sans venir reprocher à ceux qui s'en sont clairement démarqués d'avoir eu raison de le faire.


Dernière édition par Vals le Mer 2 Mar - 22:55, édité 1 fois
Vals
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  verié2 le Mer 2 Mar - 21:59


Vals
Ce n'est certainement pas en appelant à la solidarité face à la triste pantalonade de cette candidature voilée, que tu donneras envie de "serrer les rangs"
Je ne suis pas certain que tu aies compris ce que j'ai dit. Je ne dit pas que tout le monde était obligé d'approuver la candidature d'Ilham. Je dis que, à partir du moment où elle était victime d'une attaque à caractère islamophobe et sexiste, elle devait bénéficié de notre solidarité élémentaire. De même que nous soutenons l'un des notres, ou n'importe quel(le) travailleuse ou travailleur victime d'attaques racistes.


verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Invité le Mer 2 Mar - 22:52

verié2 a écrit:
Loriot
(...)le rigolo de service se tapait sur le ventre en racontait à l'encan et jusqu'à plus soif sa bonne blague : il avait selon lui fait la démonstration que le POI prenait n'importe qui, se faisant passer pour un quasi facho pour adhérer. (...)
Des départs se sont multipliés à sa tête et le FN vient maintenant faire ses courses dans son échoppe.

Ta façon de te taper sur le ventre à l'occasion de cette triste histoire est assez déplaisante, Loriot. Ni LO ni le NPA ne sont responsables du passage de ces gens au FN. Et je voudrais connaître l'itinéraire de tous les sympathisants du POI, pour être certain qu'il n'y en a aucun qui a suivi une dérive de ce genre, peut-être plus discrète que celles de ces deux m'as-tu-vu.

Nous avons à faire face à un phénomène inquiétant de jeunes plus ou moins révoltés et aux idées pas toujours hyper claires. Le fait qu'ils se laissent contaminer par l'islamophobie n'a rien de drôle. Ca doit nous inciter à serrer les rangs entre nous, ça aurait dû nous inciter à tous apporter notre solidarité à Ilham, face à la campagne islamophobe et sexiste dont elle était l'objet, même ceux qui désapprouvaient cette candidature, et aujourd'hui à manifester une vigilance sans faille, à traquer la moindre complaisance face à ce nouveau poison. Pas à nous déchirer entre nous en ricanant.

Des dérives de ce genre nous desservent tous, pas seulement LO et le NPA.

Je comprends ton ire mais à l'époque lorsque le fameux rigolo de service sévissait sur le FMR en répétant à longueur de post ses âneries, tu étais moins regardant ... la fraternité de parti sans doute. Cependant, si tu regardes un peu plus attentivement mon intervention au delà de tes légitimes grattouillements surtout au vu de ton parcours et de ta dérive personnelle dans cette barque NPAesque, tu remarqueras plusieurs choses :
1-je ne prétends à aucun moment que cette jeune femme déboussolée ait été encartée au NPA, elle y militait et cela devrait malgré tout suffire à notre peine
2-mon intervention tourne davantage sur la dérive du NPA, dérive au sens de bateau ivre malgré une couverture médiatique jamais vu pour un parti se revendiquant de l'extrême-gauche
3-des espoirs trahis par cette dérive et qui alimente légitimement la désorientation de ces jeunes dont tu te fais le porte-parole
4-à aucun moment je m'en félicite bien au contraire et si je ricane c'est essentiellement par rapport au naze qui sévissait sur le FMR et pour qui cette histoire devrait être un monumental pied de nez à toutes ses pitreries grotesques

Mais je m'aperçois que derrière la critique sur la facilité du pied de nez et le tous derrière nous, tu ne résistes pas à nous refourguer l'histoire d'Ihlam. Que le NPA reprenne le chemin de la lutte ouvrière au lieu de se vouloir le carrefour des tendances gaucho-bobo-philosopho-truc et le laboratoire des idées socialo-écolo-machin, qu'il s'attelle sans complaisance et hardiment à la tâche d'organisation par le parti de cette jeuness, et la complaisance aura plus de difficulté à se frayer un chemin.
Ce qui m'embête le plus dans ton intervention, c'est l'immense potentiel qu'il y avait avec le NPA et le gâchis épouvantable qui en a résulté ... sans que cela t'interpelle sur tes propres responsabilités !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  BouffonVert72 le Jeu 3 Mar - 0:44

loriot2010 a écrit:le rigolo de service... le fameux rigolo de service sévissait sur le FMR en répétant à longueur de post ses âneries... si je ricane c'est essentiellement par rapport au naze qui sévissait sur le FMR et pour qui cette histoire devrait être un monumental pied de nez à toutes ses pitreries grotesques

Aaaaah, un peu de Loriot, ça nous manquait ! Laughing
Ca va booster le forum. J'en salive d'avance. clown

Bon, comme Roseau semble avoir pris sa retraite forumiale, je vais répondre à sa place :

[Mode Roseau On]

Toujours les insultes personnelles pour masquer le vide argumentatif. Elles qualifient leurs auteurs. Malheureusement pour eux je ne me laisse jamais provoquer. Revenons plutôt au sérieux du débat politique : le NPA, malgré qq problèmes, est toujours là, lui, contrairement au petit POI qui n'existe même pas médiatiquement...

[Mode Roseau Off]

Bon, ne serait-ce pas le moment pour les lambertistes glucksteino-chivardiesques de venir grossir les rangs du parti révolutionnaire le plus développé à ce jour (le NPA) au lieu de perdre leur temps dans leur Poi de chagrin ?
BouffonVert72
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 48
Localisation : sur mon réformiste planeur

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Gauvain le Jeu 3 Mar - 1:39

loriot2010 a écrit:
1-je ne prétends à aucun moment que cette jeune femme déboussolée ait été encartée au NPA, elle y militait
Même pas.

Gauvain
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Vals le Jeu 3 Mar - 9:44

BouffonVert72 a écrit:
loriot2010 a écrit:le rigolo de service... le fameux rigolo de service sévissait sur le FMR en répétant à longueur de post ses âneries... si je ricane c'est essentiellement par rapport au naze qui sévissait sur le FMR et pour qui cette histoire devrait être un monumental pied de nez à toutes ses pitreries grotesques

Aaaaah, un peu de Loriot, ça nous manquait ! Laughing
Ca va booster le forum. J'en salive d'avance. clown

Bon, comme Roseau semble avoir pris sa retraite forumiale, je vais répondre à sa place :

[Mode Roseau On]

Toujours les insultes personnelles pour masquer le vide argumentatif. Elles qualifient leurs auteurs. Malheureusement pour eux je ne me laisse jamais provoquer. Revenons plutôt au sérieux du débat politique : le NPA, malgré qq problèmes, est toujours là, lui, contrairement au petit POI qui n'existe même pas médiatiquement...
[Mode Roseau Off]

Bon, ne serait-ce pas le moment pour les lambertistes glucksteino-chivardiesques de venir grossir les rangs du parti révolutionnaire le plus développé à ce jour (le NPA) au lieu de perdre leur temps dans leur Poi de chagrin ?

Joli ! Cool
Vals
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  verié2 le Jeu 3 Mar - 11:30


Loriot
tu ne résistes pas à nous refourguer l'histoire d'Ihlam. Que le NPA reprenne le chemin de la lutte ouvrière au lieu de se vouloir le carrefour des tendances gaucho-bobo-philosopho-truc et le laboratoire des idées socialo-écolo-machin

L'analyse et la critique du NPA, que tu es en droit de faire, c'est une chose. Mais ce n'est pas le sujet de ce fil qui concerne le passage d'un ex-militant de LO puis du NPA au FN. Ce n'est pas lié à l'orientation du NPA, sauf si tu penses que c'est la candidature d'Ilham qui l'a poussé dans les bras des fachos, seuls "vrais défenseurs de la laicité et des femmes" à ses yeux ?

Je ne cherche pas à te "fourguer l'islam" : l'islamophobie est au coeur de cette dérive. Et j'insiste lourdement sur le fait qu'il fallait défendre Ilham contre la campagne odieuse dont elle était l'objet. A plusieurs reprises, il a été dit que, si une femme ministre, même de droite, était victime d'une attaque sexiste, on la défendrait sur ce plan, et uniquement sur ce plan évidemment. Si Rachida Dati et Fadela Amara (1) avaient l'objet d'attaques racistes et sexistes, nous les aurions défendues sur ce plan. Ca n'aurait pas impliqué de défendre leur politique. Eh bien il était parfaitement possible de défendre Ilham sans approuver pour autant, ni la politique du NPA, ni son choix de la présenter avec son foulard. Mais, face à ces attaques, il me semble que son foulard passait au second rang.

D'ailleurs, il me semble que c'est un droit démocratique élémentaire, pour une femme musulmane croyante, de se présenter aux élections, avec ou sans foulard. Nous devons soutenir ce droit. Qu'elle se présente au nom d'un parti révolutionnaire est un autre problème.
__
1) D'ailleurs LO, par la voix de Nathalie Arthaud, a continué à vanter les mérites de Fadela Amara, alors qu'elle participait au gouvernement. Or nous sommes tout de même plus proches d'Ilham avec son foulard que de Fadela Amara sans foulard !

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Toussaint le Jeu 3 Mar - 11:51

Entre Fadela Amara et Ilham, il y a une sacrée différence, celle d'un engagement de classe entre autres, et de l'adhésion à un parti anticapitaliste au lieu de faire des courbettes à Chirac aussi, mais bon... en effet ce n'est pas sur le sujet et je suis plutôt d'accord avec vérié.

Quant à confondre anti-islamophobie et "fourguer l'islam", c'est simplement malhonnête et de mauvaise foi, ou alors, c'est totalement irrationnel par haine de l'islam... ce qui relève alors d'un tout autre débat.
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Vals le Jeu 3 Mar - 13:17

verié2 a écrit:

Loriot
tu ne résistes pas à nous refourguer l'histoire d'Ihlam. Que le NPA reprenne le chemin de la lutte ouvrière au lieu de se vouloir le carrefour des tendances gaucho-bobo-philosopho-truc et le laboratoire des idées socialo-écolo-machin

L'analyse et la critique du NPA, que tu es en droit de faire, c'est une chose. Mais ce n'est pas le sujet de ce fil qui concerne le passage d'un ex-militant de LO puis du NPA au FN. Ce n'est pas lié à l'orientation du NPA, sauf si tu penses que c'est la candidature d'Ilham qui l'a poussé dans les bras des fachos, seuls "vrais défenseurs de la laicité et des femmes" à ses yeux ?

Je ne cherche pas à te "fourguer l'islam" : l'islamophobie est au coeur de cette dérive. Et j'insiste lourdement sur le fait qu'il fallait défendre Ilham contre la campagne odieuse dont elle était l'objet. A plusieurs reprises, il a été dit que, si une femme ministre, même de droite, était victime d'une attaque sexiste, on la défendrait sur ce plan, et uniquement sur ce plan évidemment. Si Rachida Dati et Fadela Amara (1) avaient l'objet d'attaques racistes et sexistes, nous les aurions défendues sur ce plan. Ca n'aurait pas impliqué de défendre leur politique. Eh bien il était parfaitement possible de défendre Ilham sans approuver pour autant, ni la politique du NPA, ni son choix de la présenter avec son foulard. Mais, face à ces attaques, il me semble que son foulard passait au second rang.

D'ailleurs, il me semble que c'est un droit démocratique élémentaire, pour une femme musulmane croyante, de se présenter aux élections, avec ou sans foulard. Nous devons soutenir ce droit. Qu'elle se présente au nom d'un parti révolutionnaire est un autre problème.__
1) D'ailleurs LO, par la voix de Nathalie Arthaud, a continué à vanter les mérites de Fadela Amara, alors qu'elle participait au gouvernement. Or nous sommes tout de même plus proches d'Ilham avec son foulard que de Fadela Amara sans foulard !

Le fait que ce soit le NPA qui présente une militante voilée, n'est pas "un autre problème", mais pour ce qui me concerne, LE SEUL problème.

....parce que si la mère Boutin présente des bonnes soeurs à cornettes, les "indigènes" une candidate en burqa, l'UMP un rabbin ou un curé, les Verts, un druide ou un moine tibetain, le PS un dirigeant du grand orient, le Modem un évêque en tenue d'apparat, perso, je m'en tape.....

Pour F.Amara ou la candidate voilée du NPA, je ne me sens POLITIQUEMENT pas plus proche de l'une que de l'autre, c'est à dire que ni l'une ni l'autre ne sont dans mlon camp politique....

Et j'ajouterai évidemlment que sur la question des femmes , je me reconnais plus dans les position de NPNS que dans celle de militantes quii revendiquent le voile islamique et ce qu'ikl signifie.

De la même façon, je préfère la position de S.Veil, (UDF) sur l'avortement à celle de Thorez Vermersch (PCF)....ce qui ne veut pas dire que je me sens plus proche poilitiquement de Simone Veil.
Vals
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  verié2 le Jeu 3 Mar - 14:29


Vals
Le fait que ce soit le NPA qui présente une militante voilée, n'est pas "un autre problème", mais pour ce qui me concerne, LE SEUL problème.

Essayons tout de même de nous comprendre. J'ai bien compris que la présentation d'une candidate portant le foulard islamique par un parti "révolutionnaire" est scandaleux pour LO et une partie du NPA. Mais les attaques qui ont déferlé sur Ilham étaient des attaques islamophobes, souvent sexistes et hostiles à l'extrême-gauche, venant de l'extrême-droite, de la droite et de la gauche bourgeoisie. Le fait qu'elles aient souvent pris le féminisme pour prétexte ne doit pas nous tromper. Ces attaques n'ont rien à voir avec la critique que LO et une partie du NPA a le droit de faire de ce choix. Les gens qui ont lancé ces attaques se moquaient bien des droits des femmes comme de la laicité. Ils ont saisi ce prétexte pour taper sur une femme d'extrême gauche. Donc, tu peux penser que le choix du NPA a été maladroit, malheureux, démagogique, tout ce que tu voudras, c'est ton droit. Mais tes camarades n'auraient pas dû mêler leurs voix à ces attaques. Leur première préoccupation aurait dû être de mettre leur hypocrisie en lumière et de la dénoncer vigoureusement, ce qui ne les empêchait pas de se démarquer du choix du NPA s'ils l'estimaient nécessaire.

Pour F.Amara ou la candidate voilée du NPA, je ne me sens POLITIQUEMENT pas plus proche de l'une que de l'autre, c'est à dire que ni l'une ni l'autre ne sont dans mlon camp politique....
Entre une femme travailleuse qui défend des idées d'extrême-gauche, y compris sur les droits des femmes, et une ministre d'un des gouvernements bourgeois les plus réactionnaires de ces dernières années, il me semble qu'il n'y a pas photo. Ton attitude ne s'explique que par une polarisation irrationnelle sur le foulard. Le port du foulard n'est pas une frontière de classe.

J'espère que tu te sens tout de même plus proche des femmes qui descendent dans la rue avec un foulard sur la tête à Tunis que de l'épouse de Ben Ali qui va nue tête ?

Pour en revenir au sujet du fil - la triste évolution d'Engelmann -, cette dérive est tout de même pour une bonne part le résultat de la pression des campagnes islamophobes (même si ce n'est sans doute pas la seule cause). Dans cette atmosphère empoisonnée, l'extrême-gauche révolutionnaire aurait dû souligner le caractère tout à fait secondaire de cette polémique sur le foulard d'Ilham, le caractère démagogique de la campagne de Gérin, souligner que nous 'avons aucun point comment avec les promoteurs de ces campagnes, au lieu de cautionner, voire d'encenser les Gérin et les Fadéla Amara.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  sylvestre le Jeu 3 Mar - 17:50

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2011/03/02/lunef-sciences-po-se-prend-les-pieds-dans-le-tapis-affaire-engelmann-appel-de-syndicalistes/#xtor=RSS-32280322

Affaire Engelmann (suite). Dans un précédent post, nous avions évoqué la décision prise par l’Union départementale CGT de Moselle de réunir l’ensemble de ses adhérents de Moselle, lundi 28 février, dans la foulée de l’affaire Engelmann. Fabien Engelmann est ce responsable CGT de Nilvange, passé par LO et le NPA, qui a rallié le FN et est désormais candidat du parti d’extrême droite aux cantonales. Son syndicat a été suspendu à titre conservatoire.

La journaliste Stéphanie Schmitt a fait dans L’Est Républicain un compte-rendu de cette réunion, où la direction de la CGT avait dépêché l’un de ses membres, à savoir Francine Blanche, chargée de la lutte contre les discriminations.

Ce débat interne à la CGT était destiné à expliquer aux adhérents pourquoi la CGT “combat les idées du Front national”. La réunion se tenant dans les locaux du conseil régional de Lorraine, Jean-Luc Manoury, vice-président du groupe FN ; Yves Gelszinnis et Dominique Bild, élus régionaux FN ont tenté de s’y inviter avant d’être expulsés par le service d’ordre de la CGT (voir ici le reportage de France 3 Metz, à la 50e seconde du journal).

Lors du débat qui a fini par se tenir normalement, Francine Blanche a rappelé les fondamentaux de la CGT. Denis Pesce, secrétaire de l’Union départementale, a indiqué que “la CGT ne veut pas du parfum dégueulasse du rejet de l’étranger”, relate Stéphanie Schmitt dans son article.

Notre consoeure de L’Est républicain mentionne l’intervention de Loïc Karboviac, adhérent CGT et pompier en Moselle : “Au SDIS 57, les trois quarts des syndiqués votent Le Pen ou Sarko. Et s’il y avait un ‘Engelmann’ chez les pompiers aujourd’hui, ils le soutiendraient. D’autres sections ont le même problème. A force de dire que le syndicat ne fait pas de politique, ne s’est-on pas tiré une balle dans le pied. D’autres syndicats sont aujourd’hui contaminés par le Front. Alors qu’est-ce qu’on fait ?”



sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  oui salut le Jeu 3 Mar - 18:39

Notre consoeure de L’Est républicain mentionne l’intervention de Loïc Karboviac, adhérent CGT et pompier en Moselle : “Au SDIS 57, les trois quarts des syndiqués votent Le Pen ou Sarko. Et s’il y avait un ‘Engelmann’ chez les pompiers aujourd’hui, ils le soutiendraient. D’autres sections ont le même problème. A force de dire que le syndicat ne fait pas de politique, ne s’est-on pas tiré une balle dans le pied. D’autres syndicats sont aujourd’hui contaminés par le Front. Alors qu’est-ce qu’on fait ?”

Dans le reportage diffusé sur France 3, de la citation il ne reste que :

“Au SDIS 57, les trois quarts des syndiqués votent Le Pen ou Sarko. Et s’il y avait un ‘Engelmann’ chez les pompiers aujourd’hui, ils le soutiendraient."


N'y avait il pas d'autres interventions au moins aussi pertinentes et moins exagérément accablantes pour la CGT? Sans doute, mais France 3 et l'Est Républicain n'ont retenu que ça de la réunion.

oui salut

Messages : 16
Date d'inscription : 28/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  BouffonVert72 le Jeu 3 Mar - 19:08

La suite est intéressante :



Un appel de syndicalistes. Un appel “à la mobilisation et à la vigilance contre la politique xénophobe et les idées du Front national” circule par ailleurs, en ce moment, dans les milieux syndicaux.

Cet appel a été lancé fin décembre par VISA - collectif qui réunit depuis 1996 des militants syndicaux de la CGT, de la FSU, de la CFDT, de Solidaires (union syndicale qui regroupe notamment les SUD), et qui travaille sur les incursions de l’extrême droite sur le terrain social.

“Nous, syndicalistes, attachés au progrès social, assistons à une grave régression des droits sociaux et à une avancée de la xénophobie, terreau des idées d’extrême droite”, indique le texte.

Selon l’appel, “le FN veut se donner une image plus présentable avec Marine Le Pen. (…) Mais il n’en reste pas moins un danger”.

Pour ce texte, “cette mouvance d’extrême droite est confortée par les surenchères gouvernementales et les passerelles qui se reforment avec certains courants des partis de droite sensibles à l’idéologie frontiste et sa pression électorale”.

L’appel conclut qu’il appartient, entre autres, aux organisations et aux structures syndicales de “former leurs militants” et de “dénoncer, sans relâche, auprès des adhérents et des salariés, le caractère mensonger et nocif de l’offre politique  de l’extrême-droite”.

VISA vient par ailleurs de publier une brochure intitulée “Le FN, le pire ennemi des salarié-e-s”, qui analyse le programme économique du Front national, l’attitude du parti d’extrême droite vis-à-vis des droits des salariés et des syndicats, avec un “zoom” sur le conflit des retraites vu de l’extrême droite.
BouffonVert72
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 48
Localisation : sur mon réformiste planeur

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  fée clochette le Jeu 3 Mar - 20:02

La commission exécutive de la confédération a décidé de plusieurs choses le 1er mars dernier :

La commission exécutive de la fédération concernée (services publics) a décidé de suspendre l'affiliation du syndicat d’ici la tenue d'un nouveau congrès basé sur les fondamentaux de l'organisation CGT.

La com executive de la confédé a décidé de réaffirmer les valeurs CGT en relançant une campagne contre le programme du FN (racisme et préférence nationale, mais aussi propositions dans les domaines économiques et sociaux).
Aussi de multiplier les débats dans les instances et auprès des militants sur les différents enjeux de sociétés et notamment sur l'immigration.
De bien mesurer la médiatisation du FN sur cette affaire et les gros enjeux politiques,de réaffirmer également l’indépendance syndicale par rapport au politique d’une manière générale.
Décisions prises:
• Établir un « 4 pages » pour détricoter le programme du FN afin de mieux appréhender les débats.
• Un courrier de B Thibault sera adressé aux premiers responsables de nos organisations (FD, UD, UL, Syndicats) pour rappeler la distinction de l'engagement syndical de celui politique et notamment lorsque les valeurs politiques sont à l'encontre de celles du syndicalisme.
• Proposition d'un texte commun avec les partenaires syndicaux sur les valeurs fondamentales du syndicalisme français
Une communication va être faite sur l’approbation unanime de la CEC à la procédure engagée par la FD et l'UD de Moselle.
fée clochette
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 55
Localisation : vachement loin de la capitale

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Invité le Jeu 3 Mar - 21:50

verié2 a écrit:

Loriot
tu ne résistes pas à nous refourguer l'histoire d'Ihlam. Que le NPA reprenne le chemin de la lutte ouvrière au lieu de se vouloir le carrefour des tendances gaucho-bobo-philosopho-truc et le laboratoire des idées socialo-écolo-machin

L'analyse et la critique du NPA, que tu es en droit de faire, c'est une chose. Mais ce n'est pas le sujet de ce fil qui concerne le passage d'un ex-militant de LO puis du NPA au FN. Ce n'est pas lié à l'orientation du NPA, sauf si tu penses que c'est la candidature d'Ilham qui l'a poussé dans les bras des fachos, seuls "vrais défenseurs de la laicité et des femmes" à ses yeux ?

Je ne cherche pas à te "fourguer l'islam" : l'islamophobie est au coeur de cette dérive. Et j'insiste lourdement sur le fait qu'il fallait défendre Ilham contre la campagne odieuse dont elle était l'objet. A plusieurs reprises, il a été dit que, si une femme ministre, même de droite, était victime d'une attaque sexiste, on la défendrait sur ce plan, et uniquement sur ce plan évidemment. Si Rachida Dati et Fadela Amara (1) avaient l'objet d'attaques racistes et sexistes, nous les aurions défendues sur ce plan. Ca n'aurait pas impliqué de défendre leur politique. Eh bien il était parfaitement possible de défendre Ilham sans approuver pour autant, ni la politique du NPA, ni son choix de la présenter avec son foulard. Mais, face à ces attaques, il me semble que son foulard passait au second rang.

D'ailleurs, il me semble que c'est un droit démocratique élémentaire, pour une femme musulmane croyante, de se présenter aux élections, avec ou sans foulard. Nous devons soutenir ce droit. Qu'elle se présente au nom d'un parti révolutionnaire est un autre problème.
__
1) D'ailleurs LO, par la voix de Nathalie Arthaud, a continué à vanter les mérites de Fadela Amara, alors qu'elle participait au gouvernement. Or nous sommes tout de même plus proches d'Ilham avec son foulard que de Fadela Amara sans foulard !

Le contenu de d'une partie de mon intervention ....
Mais je m'aperçois que derrière la critique sur la facilité du pied de nez et le tous derrière nous, tu ne résistes pas à nous refourguer l'histoire d'Ihlam.
transformé en ...
Je ne cherche pas à te "fourguer l'islam"
Ce qui est notablement différent mais Verie2 suivant les petits pas de Verie1 n'hésite pas deux minutes à user de la déformation la plus maladroite au service de sa réthorique à deux balles !

Je réfère cent fois la stratégie de la CGT, celle de ramener le débat et donc la lutte sur le caractère anti-ouvrier et réactionnaire du FN (non sans la lier à mon avis à son géniteur : la droite traditionnelle), que tes hypothèses sur des ex-futures potentielles victimes de haut rang d'un tout aussi hypothétique complot raciste à leur encontre. Misère de la philosophie contre philosophie de la misère, Vérié2 a choisi sa voie, qu'il continue mais vérié2 pourra admettre que l'on ne partage pas (mais pas du tout) son point de vue !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Toussaint le Ven 4 Mar - 1:13

Ce qui est très clair, c'est que, lorsqu'on voit les insultes réitérées que profèrent ici et ailleurs de soi-disants militants révolutionnaires dès qu'il est question d'Islam ou de lutte contre l'islamophobie, lorsqu'on voit les transfuges vers Riposte Laïque ou le FN venant du féminisme ou de l'extrême gauche, trop nombreux pour que cela soit anecdotique ou présenté comme des cas individuels, il est indéniable qu'il y a dans la gauche et l'extrême gauche un terreau islamophobe, chauvin français qui facilite les trajectoires de type Engelman.

Prétendre le contraire, accompagné ou pas d'une nouvelle rafale d'injures et de considérations méprisantes ne change rien à l'affaire.

Non, depuis que l'impérialisme a lancé sa croisade de choc des civilisations, depuis que Sarkozy a lancé en 2003 au début du mouvement social sa provoc contre les musulmanes voilées, depuis que les partis de gauche et d'extrême gauche lui ont emboîté le pas peu ou prou, pour harceler, discriminer ces mêmes femmes, quelque chose de pourri s'est développé dans ce pays et la bête immonde a relevé la tête. On peut toujours bomber le torse et nier les évidences, tout le monde sait que la gauche et l'extrême gauche n'ont jamais à ce jour défendu les musulmans dans leurs droits à pratiquer leur culte sans avoir à s'en cacher. LO a récemment fait un texte public qui redresse la barre en parlant du culte musulman comme un culte discriminé. C'est en effet essentiel, et je ne crois pas que LO soit frappé de légèreté lorsqu'il s'exprime sur ce terrain.

Quant aux indulgences dont bénéficièrent des personnages comme Fadela Amara, elles procèdent de la même matrice. Et il ne s'agit pas la difficulté de savoir où placer un curseur entre antiracisme et féminisme comme prétendent quelques islamophobes mal repentis. Il s'agit simplement de défendre les droits et l'égalité des droits de façon inconditionnelle. Ou pas dès qu'il s'agit d'Islam. Le reste est bavardage et rideau de fumée.

Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  verié2 le Ven 4 Mar - 9:50

A Loriot, qui donne des leçons et m'adresse un post totalement incompréhensible :"tes hypothèses sur des ex-futures potentielles victimes de haut rang d'un tout aussi hypothétique complot raciste à leur encontre" ???????????????

Je te signale Loriot que, bien avant Engelmann, il y a eu Patrick Gofman, qui lui fut un intello du PCI lambertiste, aujourd'hui collaborateur du Choc du mois et de Radio Courtoisie. Et qu'il y eut aussi Alexandre Hebert qui avait des relations plus qu'ambigues avec le FN. Ce serait donc bien de balayer devant ta porte...

La différence, c'est qu'aujourd'hui il y a une pression islamophobe plus forte qui s'exprime d'une façon différente sur les milieux de gauche laïque. Mais je serais surpris que les milieux proche du POI, très impliqués dans le syndicalisme enseignant et les organisations laïques y soit totalement insensibles.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: anomalie ou calomnie du Figaro ? (l'"affaire Engelmann")

Message  zée le Ven 4 Mar - 13:21

Ce n'est pas la première fois qu'un militant d'extrême gauche rejoint le front national.
Je me demande quelles sont leurs raisons politiques.
Comment peut on basculer de l'internationalisme au nationalisme ?

zée

Messages : 46
Date d'inscription : 20/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  BouffonVert72 le Ven 4 Mar - 20:40

Ce matin quand je me suis réveillé à 12h15 j'ai réfléchit (oui, au réveil, je pense souvent à la politique), et j'ai maintenant une théorie plus développée :

- Le FN recrute F. Engelmachin, le forme, et l'envoie faire de l'entrisme à la CGT et dans les 2 gros partis politiques d'EG pendant qq années...

- Marine LP et Bruno Golnish se mettent d'accord dès le début de l'élection interne pour que Marine LP soit la présidente du FN.

- Ils font semblant de s'opposer en jouant au fameux jeu du flic méchant (Golnish)/flic gentil (Marine LP). Ca fait monter le buzz autour du FN, ce qui fait monter les sondages... L'opération médiatique marche bien...

- Lors des mouvements sociaux contre la Contre-réforme des Retraites, le flic méchant (Golnish) dit en gros qu'il faut éliminer la CGT... Marine LP n'en dit rien...

- Hop c'est Marine LP qui est élue, et à partir de là, F Engelmachin, qui se dit proche d'elle, etc, déclenche une nouvelle opération médiatique visant à destabiliser LO/NPA d'une part, et d'autre part la CGT de l'intérieur...

- la prochaine étape pourrait être : élection de Marine LP en 2012, les organisations historiquement anti-FN ayant déjà été ébranlées, plus rien ne s'oppose à ce que le FN reste au pouvoir pendant au moins un quinquennat...


BV72 ki/ Tout ça est un coup monté je vous dis... bounce
BouffonVert72
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 48
Localisation : sur mon réformiste planeur

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  fée clochette le Ven 4 Mar - 21:40

Tu devrais arrêter le jus de citrouille au petit déjeuner
fée clochette
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 55
Localisation : vachement loin de la capitale

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  oui oui oui oui oui le Sam 5 Mar - 14:54

Je ne pense pas que ce soit un coup monté. C'est plutôt un concours de circonstances qui a fait que FE a rencontré Pierre Cassen de Riposte Laïque au moment approprié. Je vous rappelle que c'est lui qui est derrière FE, qui le motive, le confirme dans ses convictions, et lui sert la soupe en conférence de presse.

oui oui oui oui oui

Messages : 15
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Toussaint le Dim 6 Mar - 15:53

La question du coup monté ou pas, devient lassante.

La conception policière de l'histoire a parfois ses nécessités, ici, la question n'est pas là.

La seule question qui se pose est de savoir comment on peut tracer une ligne de démarcation claire entre les racistes anti-musulmans et me mouvement ouvrier, a fortiori la frange radicalisée anti-capitaliste de la classe. On n'y parviendra qu'en rompant systématiquement avec le républicanisme français, notamment tel qu'il s'est affirmé après la défaite de la Commune. Parce que la fameuse école de Jules Ferry n'est pas séparable du reste de la IIIème république et sa référence aux Lumières. Ensuite, oui, il faut arrêter de se gargariser des Lumières. Lorsque j'entends des camarades s'en revendiquer, cela me fait toujours drôle. Je ne ds pas qu'elles n'ont servi à rien. Mais elles n'éclairent plus la route de l'émancipation humaine. Enfin, il faut reconnaître comme le fait LO la discrimination qui frappe le culte musulman, sa place de bouc émissaire et de cible pour une propagande raciste sans précédent depuis les années trente, n'en déplaise à beaucoup. Et il faut défendre les droits des musulmans. Pas du bout des lèvres et en cachant plus ou moins sa propre répulsion pour les obscurantistes, etc..., ce qui évidemment annule la défense que l'on prétend faire de ce groupe. Non, il faut construire une vraie solidarité de classe pour la défense de l'égalité des droits de tous et toutes.

Ce qui ne signifie pas nous attendrir face à l'extrême droite religieuse, musulmane ou autre, évidemment.

Et il faut
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  verié2 le Dim 6 Mar - 19:24

zée a écrit:Ce n'est pas la première fois qu'un militant d'extrême gauche rejoint le front national.
Je me demande quelles sont leurs raisons politiques.
Comment peut on basculer de l'internationalisme au nationalisme ?

Comme tu le constates, ce n'est hélas pas la première fois que des militants d'extrême-gauche basculent vers l'extrême-droite, surtout dans les périodes troublées, comme la guerre d'Algérie (pour des militants "pied noirs" du PC qui ont fini à l'OAS) ou comme l'Occupation (où pas mal d'ex cadres communistes et socialistes se sont retrouvés dans les pires partis collaborationnistes : PPF et RNP en particulier.).

C'est avant tout une question de pression sociale, et non de raisonnement politique rationnel. Si on laisse de côté les aventuriers qui vont là où ils ont impression qu'ils se tailleront une place plus facilement, dont fait peut-être partie Engelmann, il y a tous ceux qui n'ont pas des convictions, des principes suffisamment fermes pour ne pas se laisser influencer par toutes sortes de courant d'idées qui se développent à tel ou tel moment, sous la pression de la crise et des campagnes médiatiques et politiciennes. En premier lieu le racisme sous ses diverses variantes : antisémitisme dans les années 30-40, islamophobie aujourd'hui, mais aussi le nationalisme.

Le nationalisme correspond à un repli sur soi, une tentative de se protéger contre ce qui est ressenti comme des agressions extérieures : concurrence des pays où les salaires sont plus bas, immigration etc. Ceux qui ne croient plus vraiment à la capacité des travailleurs à s'unir à l'échelle internationale, ou n'y ont jamais vraiment cru, peuvent assez facilement basculer dans le nationalisme. D'autant qu'il y a aussi des ponts entre mouvement ouvrier et chauvinisme : les campagnes "Fabriquons français" de la CGT et du PCF ont fait un mal considérable, tout comme les déclarations sur les quotas ou le "socialisme municipal" des élus de gauche qui veulent protéger leur commune - et leurs électeurs - contre les squatters, les resquilleurs etc.

Quand on souffre personnellement de la crise, ou que l'entourage professionnel, familial, voisins etc en souffre, on est souvent sensible à des discours démagogiques qui proposent des solutions immédiates, qui semblent plus réalistes et plus efficaces qu'une hypothétique révolution socialiste. Les questions sécuritaires, autre thème basique de la démagogie d'extrême droite, nous en donnent un autre exemple. Réclamer plus de flics et de commissariats, ça semble plus réaliste que d'imaginer que les gens vont s'organiser dans leur quartier pour faire reculer la délinquance par la pression et la lutte.
Au point d'ailleurs que, non seulement ce sont des gens qui succombent à cette pression, mais des organisations d'extrême-gauche qui réclament une police de proximité, votent pour des polices municipales etc;

La classe ouvrière, comme toutes les couches de la population, est sensible à tous ces courants, d'autant plus qu'il n'existe pas de parti internationaliste solidement implanté. Les militants, qui font partie de la classe ouvrière, ne sont pas de purs esprits insensibles à ces pressions.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  oxy le Lun 7 Mar - 7:24

verié2 a écrit:

Le nationalisme correspond à un repli sur soi, une tentative de se protéger contre ce qui est ressenti comme des agressions extérieures : concurrence des pays où les salaires sont plus bas, immigration etc. Ceux qui ne croient plus vraiment à la capacité des travailleurs à s'unir à l'échelle internationale, ou n'y ont jamais vraiment cru, peuvent assez facilement basculer dans le nationalisme. D'autant qu'il y a aussi des ponts entre mouvement ouvrier et chauvinisme : les campagnes "Fabriquons français" de la CGT et du PCF ont fait un mal considérable, tout comme les déclarations sur les quotas ou le "socialisme municipal" des élus de gauche qui veulent protéger leur commune - et leurs électeurs - contre les squatters, les resquilleurs etc.

Quand on souffre personnellement de la crise, ou que l'entourage professionnel, familial, voisins etc en souffre, on est souvent sensible à des discours démagogiques qui proposent des solutions immédiates, qui semblent plus réalistes et plus efficaces qu'une hypothétique révolution socialiste. Les questions sécuritaires, autre thème basique de la démagogie d'extrême droite, nous en donnent un autre exemple. Réclamer plus de flics et de commissariats, ça semble plus réaliste que d'imaginer que les gens vont s'organiser dans leur quartier pour faire reculer la délinquance par la pression et la lutte.
Au point d'ailleurs que, non seulement ce sont des gens qui succombent à cette pression, mais des organisations d'extrême-gauche qui réclament une police de proximité, votent pour des polices municipales etc;

La classe ouvrière, comme toutes les couches de la population, est sensible à tous ces courants, d'autant plus qu'il n'existe pas de parti internationaliste solidement implanté. Les militants, qui font partie de la classe ouvrière, ne sont pas de purs esprits insensibles à ces pressions.


J'ai haï le stalinisme (il n'existe presque plus ) , je hais le nationalisme (tous), le fascisme (tous), le racisme (tous) mais ces conclusions gauchistes me font penser à des incantations religieuses sans efficacité.

Rêver au paradis bolchevique n'est pas une solution à nos misères quotidiennes alors plus de droit , plus de justice sont des mesures necessaires en attendant la société où règnera à chacun ses besoins (prières communistes) remarque vos milices ouvrières ne seront pas plus une garantie démocratique.

On comprend avec cette conclusion pourquoi le "gauchisme" est un épiphénomène , les réunions de quartier (j'y participe) sont essentielles mais cela elles ne sont pas suffisantes pour empêcher la délinquance de proximité, celle qui pèse sur les personnes qui ne peuvent pas se "défendre" (jeune et personnes âgées) et l'état (avec des moyens humains) doit garantir les droits démocratiques, des auteurs aux victimes , la police (contrôle démocratique nécessaire) est préférable à l'auto défense populiste.

Cette valorisation intellectuelle des savants mr avant m'exaspérait maintenant elle me fait sourire depuis que j'ai compris sa fonction essentielle se faire plaisir (un kif mr vaut un tarpé) en disant : "nous sommes les vrais purs" alors que les autres sont les centristes potentiels ou les sociaux traitres en devenir. Les groupes (groupuscules, sectes, individus ....) passent leur temps à se tirer dans les pattes , à regarder leur nombril : méthode assez classique auto narcissique mais suicidaire car les "prolos" regardent vers les fachos au pire et au mieux vers la droite et la gauche gestionnaire ...c'est vrai vous avez le programme au fond vos (d) ébats vous regardent...mais il sont inefficaces pour nous qui vivons et aimons nos quartiers populaires d'ailleurs il suffit de voir votre implantation dans la jeunesse de ces quartiers ...commencez déjà par là avant de donner des leçons...

oxy

Messages : 141
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 11 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 19 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 19  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum