Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-35%
Le deal à ne pas rater :
KARCHER : promo sur nettoyeur haute pression K5 Compact (via ODR ...
241.99 € 369.69 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -56%
Trottinette électrique pliable – GO RIDE ...
Voir le deal
110 €

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Page 10 sur 19 Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 14 ... 19  Suivant

Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Formation engelmanniene

Message  Stef57 le Sam 26 Fév - 15:08

Il y avait 2 ou 3 membres au NPA thionville, dont um (aussi à la cgt) est parti pour Reims assez récement. Quant à l'engagement islamophe de Engelmann, il me semble bien que cela remonte a la création de la pub pour la viande Hallal. Du moins m'en a t-il parlé à ce moment... Quant à sa formation politique, elle est nulle d'un point de vue marxiste. Je me souviens lui avoir conseillè Socialisme et Religion sur marxist.org...

Stef57

Messages : 2
Date d'inscription : 28/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Léon75 le Sam 26 Fév - 17:49

je parle du comité de Thionville, je reconnais bien la votre grande ouverture d'esprit
Toute contradiction est donc interdite "Byrrh" ?
Et non je ne suis pas Engelmann


Byrrh a écrit:Je maintiens : Engelmann était le seul cotisant NPA de Thionville, donc le seul adhérent.

Question aux modérateurs : pourquoi n'avez-vous pas encore viré "Léon75", dont il est clair qu'il s'agit d'un pote à Engelmann, si ce n'est Engelmann lui-même ?

Léon75

Messages : 22
Date d'inscription : 28/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  oui oui oui oui oui le Sam 26 Fév - 19:47

@léon75
Léon75

J'ai des collegues qui votent FN pourtant ils font grève et sont syndiqués sud j'ai jamais parlé de tuer mais certains sur ce site veulent lui défoncer la tronche c'est honteux
Quand quelqu'un demande si il faut défoncer la tronche à neuneu, c'est une question. Pas une affirmation. Alors maintenant, cite moi précisément le commentaire de quelqu'un qui a affirmé vouloir défoncer la tronche à qui que ce soit.
Quoi qu'il en soit, le comité du NPA de Thionville ne représentait pas grand monde à la fin. Sur dix qui allaient aux réunions, combien avaient leur carte? Combien venaient en simple sympathisants, combien en curieux. Combien en restait-il au moment ou la section a été dissoute? Un, deux ou trois? En tous cas, pas plus.

oui oui oui oui oui

Messages : 15
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  BouffonVert72 le Sam 26 Fév - 22:48

Le Monde a écrit:ses grands-parents, rapatriés d'Algérie
Sans vouloir faire de racisme envers une certaine catégorie de personnes, il y a un certain nombre de rapatriés d'Algérie de l'époque qui sont/étaient très anti-magrhébins, que ce soit pendant l'occupation française (la "présence" française en Algérie) ou après le début de l'indépendance en 1962... (oui, j'emploie "occupation" à dessein).
Malheureusement cette haine des Algériens, donc des magrhébins, peut se transmettre de générations en générations...C'est peut-être ce qui se passe avec la famille Engelmachin... N'auraient-ils pas fait partie de l'OAS (ou sympathisants) ?
Ce n'est peut-être pas le foulard qui l'a irrité... Il se serait trouvé l'excuse du siècle : le foulard... Avec ça on peut passer partout... Ou presque...


voue toujours une " admiration profonde " à Arlette Laguiller
Personne ne lui a expliqué qu'il n'y a pas de sauveur suprême ?
Rentrer dans un parti politique juste uniquement parce qu'on a aimé un dirigeant/porte-parole, je trouve ça un peu... Mince ?
J'aime bien le Npa, mais de là à "admirer profondément" OB...
Moi si chuis sympathisant du NPA, c'est pour le... Programme (Principes Fondateurs) !
Mais ça ne m'étonne qu'à moitié, il y a toujours eu le culte du chef chez les gens d'ED...


il a milité sept ans à Lutte ouvrière
On savait qu'il avait été à LO, mais pas pendant aussi longtemps...
Donc je pose la question : je croyais que les primo-adhérents à LO étaient, comment dire, coachés de manière à ce que seuls ceux dont LO étaient "sûrs" arrivaient dans l'organisation ?

Et 2nde question : une fois qu'on a adhéré à LO, il n'y a pas de formation "obligatoire" ?
Mince, en 7 ans, comment il a fait pour passer au travers ? Shocked


BV72 ki/ Nan Jacquouille, ce n'est pas du LO-bashing. geek
BouffonVert72
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 48
Localisation : sur mon réformiste planeur

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Invité le Sam 26 Fév - 23:43

Si t'avais lu les pages précédentes (notamment les commentaires de Byrrh), tu poserais peut-être moins de questions. Tu ne découvrirais pas non plus qu'il a milité plusieurs années avec LO. Mais bon, tu préfères de toute évidence l'écriture à la lecture...

Je te file un coup de main, c'était sur la première page :

Byrrh a écrit:
yannalan a écrit:Sauf homonymie peu problable, pour Engelmann, ça semble vrai, il a été candidat pour LO en 2007 aux municipales à Thionville, et en 2010 pour le NPA... Monsieur fait du tourisme.
Byrrh en saurait peut être plus...
Sale histoire.
Après avoir commencé la politique chez les Verts (car ce monsieur est un grand "défenseur des animaux"), il a été sympathisant actif de LO en Moselle-Nord, tête de liste LO aux élections municipales de Thionville (2ème ville de Moselle), auxquelles il avait obtenu aux alentours de 6 %. Ouvrier territorial, il militait (milite ?) à la CGT de la communauté de communes de Thionville.

Avait rejoint le NPA à cause d'un désaccord avec LO concernant les alliances avec l'ex-gauche plurielle aux municipales, et parce qu'il estimait ne pas avoir assez de responsabilités dans l'organisation.

A quitté le NPA suite à l'histoire du voile. A cette occasion, il avait déjà exprimé des opinions qui sentaient le racisme à plein nez.

L'année dernière, j'avais découvert qu'il s'était rapproché de Riposte Laïque, mais je n'en avais pas parlé sur ce forum, estimant que ce type n'était représentatif que de lui-même, et pas de LO ou du NPA. D'ailleurs, l'article du "Figaro" est mensonger : il n'a jamais été "cadre", que ce soit à LO ou au NPA.

Je constate aujourd'hui qu'il a vraisemblablement achevé sa reconversion en ennemi politique. J'ose espérer que la CGT de Thionville va s'en débarrasser (il a manifesté dans le cortège de la CGT lors du mouvement contre la réforme des retraites).

C'est-à-dire qu'il n'était pas intégré à l'organisation.
Une formation, il en a sans aucun doute reçu une, mais ça ne protège de rien ; ne soyons pas naïfs.

Je rajoute d'autres messages pour illustrer que tout ça n'avait rien d'une évidence, contrairement à ce que semble croire le Bouffon.

Byrrh a écrit:
alexi a écrit:Autrement, cet ex de LO, il a dit quoi de douteux lorsqu'il était candidat pour cette organisation ? Il semble que rien ne transparait à ce moment là.
Je n'ai pas souvenir que Fabien Engelmann ait dit quoi que ce soit de douteux quand il était sympathisant actif de LO. J'avais d'ailleurs sympathisé avec lui.

C'est quand il était au NPA qu'il a quelque peu révélé le fond de ses préoccupations, au moment de la polémique sur la candidate NPA portant le voile... Il a été assez loin, à l'époque, en prétendant qu'une partie de l'extrême gauche se compromettait avec "les barbus" et en parlant de péril islamiste. A partir de sa rupture avec le NPA, il a pu donner libre cours à ses fantasmes, dans des tribunes imbéciles publiées sur le site de Riposte Laïque, où il a étalé ses obsessions concernant les "abattages rituels" et les prières de rue et tressé des lauriers à Brigitte Bardot et à "Marine", selon lui grande défenseuse de la laïcité (il dit "Marine", sans citer son patronyme).

Aux dernières nouvelles, des animateurs de la CGT sont en train de faire en sorte qu'il soit chassé du syndicat, et c'est fort bien. Ce type est un imbécile bien incapable de comprendre quoi que ce soit et d'écouter quiconque, et il est indispensable qu'il ne puisse faire sa propagande raciste au sein - et au nom - d'une organisation ouvrière.

Byrrh a écrit:
Toussaint a écrit:Sur le type dont il est question, il est clair que son orientation islamophobe ne s'est pas trouvée en opposition frontale avec les discours et les orientations des groupes militants, LO ou NPA, auxquels il s'est mêlé sans problèmes majeurs. Et cela est la grande question, car il saute aux yeux tous les jours qu'il ne fut pas le premier, n'est ni ne sera le dernier, et oui, cela devrait interroger ces groupes.
A la décharge des militants mosellans de LO et du NPA, qui sont surtout présents à Metz, Engelmann était quasiment tout seul à Thionville, et il n'a peut-être pas pu être vraiment suivi de très près par l'une ou l'autre de ces organisations, compte tenu de l'éloignement géographique. Et je crois qu'il ne voulait pas particulièrement être suivi !
A l'époque où nous militions ensemble à LO (même si je suis d'un autre coin de la Lorraine, j'ai fait deux caravanes avec lui), son islamophobie ne m'avait pas sauté aux yeux, je ne l'ai jamais entendu parler de ça. Et son action syndicale contre le maire d'Amnéville, un mini-despote à moitié facho qui dirige la ville depuis 1965, m'avait plutôt inspiré confiance de ce point de vue-là. C'est vraiment la candidature d'Ilham Moussaïd qui a révélé chez lui cette obsession, et c'est à partir de ce moment-là qu'il a eu des prises de bec avec d'autres militants lorrains du NPA, dont certains l'ont déjà trouvé à la limite du racisme. Puis il s'est progressivement éloigné, jusqu'à annoncer son départ de l'organisation. Naturellement, quand il était membre du NPA, il ne proclamait pas encore que "5 millions de chômeurs = 5 millions d'immigrés qui bouffent le pain des Français". Maintenant, il est en plein dedans.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  BouffonVert72 le Dim 27 Fév - 0:30

Ca ne répond absolument pas à mes questions... Et je lis toutes les pages...
BouffonVert72
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 48
Localisation : sur mon réformiste planeur

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  nico37 le Dim 27 Fév - 12:02

BouffonVert72 a écrit:Ca ne répond absolument pas à mes questions... Et je lis toutes les pages...
Je pense que tu méconnais fondamentalement le fonctionnement de LO. Par contre, il est permis de s'interroger qu'il ait pu être tête de liste dans une commune de cette taille Exclamation Non éligible dans une commune de - de 10.000 habitants ok mais là... C'est évident autant une question organisationnelle que stratégique.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  verié2 le Dim 27 Fév - 17:01


Nico 37
il est permis de s'interroger qu'il ait pu être tête de liste dans une commune de cette taille Exclamation Non éligible dans une commune de - de 10.000 habitants ok mais là... C'est évident autant une question organisationnelle que stratégique.

Tu sais, les organisations présentent les gens qu'elles ont sur place, ou qui peuvent venir sur place, et elles n'en ont pas tellement. Militer 7 ans comme sympathisant, même si on a pas lu les oeuvres complètes de Lénine et Trotsky, ça semble suffisant pour se présenter, si on défend les positions du parti. Tout au plus peut-on, en l'occurrence, reprocher à LO de ne pas avoir décelé certaines caractéristiques de ce personnage, ou d'en avoir sous-estimé l'importance. Mais on ne peut pas lire dans une boule de cristal et décider à l'avance que tel comportement est un symptôme d'un futur passage au FN.

Engelmann n'est pas représentatif des militants de LO, qui ont généralement une solide formation. En revanche, il est peut-être, hélas, représentatif d'une frange de travailleurs sympathisant avec l'extrême-gauche mais pas suffisamment solides politiquement pour être totalement insensibles au discours du FN. Dans des périodes de crise, des travailleurs révoltés peuvent avoir l'illusion que le FN est plus radical, voire plus révolutionnaire ; d'autres peuvent se tourner vers lui pour "voir ce que ça donnera", pour que "ça change".

Je lisais récemment un livre qui raconte les souvenirs de militants des années cinquante. Les militants communistes, qui s'étaient défoncés pour mener leur campagne pour le non lors du référendum de 1958, furent surpris par l'écrasante majorité des Oui : 81,6 % contre 17 %. Et pourtant le PCF avait présenté De Gaulle comme un aspirant dictateur fasciste et sa constitution comme une constitution "bonapartiste", voire fasciste. Les discussions, après le vote, montraient que pas mal de travailleurs avaient voté oui "pour voir ce que ça donnerait avec De Gaulle", car ils étaient mécontents de la politique des gouvernements de la 4ème République. Au delà de l'influence des idées racistes, on a un peu le même phénomène aujourd'hui avec le FN... Il n'a jamais été au pouvoir, alors voyons ce que ça donne. Et il y a aussi ceux qui votent dans l'espoir d'exprimer une contestation encore plus radicale que celle de l'extrême gauche contre le système.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  sylvestre le Dim 27 Fév - 18:59


Le Front National en instrumentalisant Fabien Engelmann a réussi, grâce à sa stratégie bien rodée de la victimisation, un joli coup médiatique : faire se répandre celui-ci dans les médias locaux puis nationaux pour en tirer le maximum de bénéfices en termes électoraux.

Jouant dans un premier temps de son appartenance éphémère au NPA, puis de sa position de secrétaire de section CGT des agents territoriaux de la Mairie de Nilvange, les médias relaient complaisamment sa prétendue déconvenue d'être écarté de la CGT alors qu'il se présente aux élections cantonales sous l'étiquette FN. Le soi-disant programme social du FN est hostile aux salariés avec des propositions souvent encore plus libérales que la droite parlementaire, comme l’illustre son projet pour les retraites. C’est le retour de l’âge légal à 65 ans, la liquidation des régimes spéciaux, et la retraite par capitalisation que le parti d’extrême droite entend privilégier contre le système par répartition. Tout le contraire des exigences du monde du travail qui se sont manifestées lors du récent mouvement social sur les retraites. Quel « syndicaliste » pourrait assumer ce grand écart sans se renier ?

Rien d’étonnant à ce que l’UD CGT de Moselle et sa confédération aient décidé de l’exclure de ses rangs. Qu'un de ses responsables véhicule des idées racistes et xénophobes, au risque de mettre en péril son travail de défense non seulement des travailleurs immigrés ou d'origine immigrée, mais aussi celui de l'ensemble des salariés qu’elle représente, voilà qui n’est ni acceptable ni tolérable pour une organisation du mouvement ouvrier.

Avec le soutien appuyé de son nouveau parti qui lui fournit généreusement l’un des ténors du barreau, ce triste sire a décidé de porter l’affaire devant les tribunaux.

C'est donc tout à l'honneur de la CGT d'avoir réagi sans tarder, en refusant d'être le jouet du clan Le Pen et de son FHaine.



Le NPA 57, le 26 février 2011.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Léon75 le Lun 28 Fév - 20:05

Aujourd'hui dans le républicain lorrain 28/02/11

La CGT et « le sexe des anges »

Perturbée par l'affaire Fabien Engelmann, cégétiste suspendu par la fédération nationale pour être passé du NPA au Front national (lire RL du mercredi 23 février), l'union départementale de la CGT Moselle organise aujourd'hui, à partir de 14 h 30, un grand débat sur l'extrême droite. Celui-ci se déroule dans la grande salle du conseil régional, proposée par Jean-Pierre Masseret, président socialiste de la Région. Thierry Gourlot, chef de file frontiste en Lorraine, s'est, dans un premier temps, étonné de ce geste « pour une réunion syndicale dont l'objet est de s'en prendre à une formation politique siégeant démocratiquement au sein de l'institution régionale ». Dans un second temps, il a diffusé un communiqué sur le mode grinçant : « Pendant que les responsables CGT, déconnectés des réalités et coupés de leur base, disserteront sur le "sexe des anges frontistes", les militants du Front national (dont ceux, nombreux, encartés à la CGT) continuent à se battre sur le terrain ».


--------------------------------------------------------------------------------

Léon75

Messages : 22
Date d'inscription : 28/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  nico37 le Lun 28 Fév - 20:24

Léon75 a écrit:Aujourd'hui dans le républicain lorrain 28/02/11

La CGT et « le sexe des anges »

Perturbée par l'affaire Fabien Engelmann, cégétiste suspendu par la fédération nationale pour être passé du NPA au Front national (lire RL du mercredi 23 février), l'union départementale de la CGT Moselle organise aujourd'hui, à partir de 14 h 30, un grand débat sur l'extrême droite. Celui-ci se déroule dans la grande salle du conseil régional, proposée par Jean-Pierre Masseret, président socialiste de la Région. Thierry Gourlot, chef de file frontiste en Lorraine, s'est, dans un premier temps, étonné de ce geste « pour une réunion syndicale dont l'objet est de s'en prendre à une formation politique siégeant démocratiquement au sein de l'institution régionale ». Dans un second temps, il a diffusé un communiqué sur le mode grinçant : « Pendant que les responsables CGT, déconnectés des réalités et coupés de leur base, disserteront sur le "sexe des anges frontistes", les militants du Front national (dont ceux, nombreux, encartés à la CGT) continuent à se battre sur le terrain ».
Ppff quel minable le Gourlot, alors le "nouveau" Front national se réfère à la démocratie bourgeoise Question A part péter nos grèves sur les piquets comme au TCL (Lyon) et aux TFE, ils savent faire quoi les bureaucrates grassement payés sur notre sueur, hein Question

Infos complémentaires (ça se passe de commentaires) :

Metz : les élus FN expulsés de l’hémicycle aujourd'hui par la CGT

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Photo-AFP
Photo AFP


Metz. Le combat a bien failli ne pas se jouer que sur les idées, aujourd'hui au Conseil régional Lorrain.

L’hémicycle accueillait une réunion interne de la CGT. Un débat destiné à expliquer aux adhérents pourquoi la CGT combat les idées du Front National. Mais avant le débat, c’est le pugilat qui s’est invité en salle pleinière.

Jean-Luc Mamoury, vice-président du groupe FN ; Yves Gelszinnis et Dominique Bild, élus régionaux se sont invités au débat et ont été expulsés de la salle par le service d’ordre de la CGT. Le tout pile poil sous la caméra de France3, une aubaine pour les trois élus FN qui ont vociféré au scandale. «Je suis chez moi ici, vous ne pouvez pas m’empêcher d’entrer !», hurlait Yves Gelszinnis alors que dans la salle fleurissaient les noms d’oiseaux. Avant d’ajouter «Je reviendrais avec Me Collard ! (l’avocat de Fabien Engelmann, NDLR).»

Après que les trois élus aient été physiquement invités à quitter la salle, le vice-président du groupe FN tentait une nouvelle entrée avant d’être à nouveau expulsé au motif que la réunion était «interne à la CGT», martelaient les syndicalistes réunis.

Lire demain le reportage complet de Stéphanie Schmitt dans nos éditions papier de Lorraine

_____________________________________________________________________________________________________________


De la CGT au Front National

Les 26 membres de la CGT de Nilvange en Moselle suspendus car ils ont refusé de se désolidariser de leur secrétaire Fabien Engelmann, candidat FN aux cantonales, sont dépassés par cette polémique " politique ".

Notre reportage du 25 février. Le reportage Boulevard Saint-Germain, dans les salons d’une grande brasserie parisienne, FabienEngelmann, ex-secrétaire de la CGT des agents territoriaux de Nilvange en Moselle, exclu par la centrale de Montreuil pour sa candidature aux prochaines cantonales sur une liste FN, annonce avec son médiatique avocat Me Collard qu’il va porter plainte contre la CGT.
Au même moment à Nilvange, Lionel Hoffmann, jette par la fenêtre un regard désabusé sur le stade municipal dont il est le concierge. « Toute la France nous regarde. On s’en serait bien passés. Tout ça, c’est politique et pas syndical. Je ne comprends pas l’ampleur que ça prend. »
Virés, en effet. Les 26 agents communaux ont été exclus et leur syndicat dissout, après qu’ils aient apporté leur soutien à FabienEngelmann. « Pour moi, qu’il soit au FN ce n’est pas incompatible avec le syndicat. Ca n’a rien à voir. D’ailleurs en 2010, Fabien était sur les listes du NPA. Ca n’a posé aucun problème ». Pour Denis Pesce, secrétaire de l’union départementale CGT de Moselle, « les thèses xénophobes et racistes du FN ne sont pas compatibles avec la CGT. Elles sont intolérables ». Et Denis Pesce voit dans cette affaire « un bon moyen de s’offrir une campagne médiatique à moindre coût pour le Front National. » L’union départementale de Moselle a dailleurs convoqué ce soir une nouvelle réunion, avec l’espoir « de faire élire un nouveau bureau » à Nilvange.
Du côté du stade municipal, Lionel Hoffmann est catégorique : « S’ils ne réintègrent pas Fabien, on essayera de créer un syndicat, autonome. Et même s’ils le réintègrent. Sur le principe avec la CGT c’est foutu. Pour moi il n’y aura pas de retour en arrière. »
Pour autant, « il n’est pas question qu’on nous étiquette tous FN. Car ce n’est pas le cas ! », se défend Lionel Hoffmann. Pas question pour le concierge de laisser entrer la politique dans le syndicat. « Je me souviens en 2006, quand on a monté le syndicat, des collègues m’ont demandé si j’étais communiste ! ? Vous voyez nous au niveau de l’histoire de la CGT on est des novices. Ce qui nous intéresse ce sont les petites victoires qu’on a obtenues ensembles. » De meilleures indemnités par-ci, une nouvelle balayeuse par là.
Les syndicalistes de Nilvange persistent et signent. Pas question de lâcher le « camarade » Fabien. « Quand bien même il serait au FN ou n’importe où, on s’en fout. Avec ou sans syndicat, je continuerai toujours à me battre, en tant que citoyen. Et puis on ne va quand même pas descendre dans la rue parce que la CGT nous a viré. »
Au siège de la centrale syndicale, on confirme que l’engagement politique est incompatible avec les statuts. Des membres de la direction confédérale sont chargés de « déminer » cette affaire qui démontre que Marine Le Pen a réussi son pari : dédiaboliser le FN. En 2007, la centrale avait commandé un sondage et réalisé que 11 % de ses adhérents avaient voté FN.

Droits de l’Homme

Lors d’un point de presse hier à Paris, Me Gilbert Collard, qui défendra Fabien Engelmann, a indiqué que l’action judiciaire serait déposée « sous 48 heures » au tribunal de grande instance de Paris.
« On va demander d’annuler cette décision sectaire » sur le fondement des articles 9 et 10 de la Convention européenne des Droits de l’Homme qui protègent les libertés de pensée et d’expression, a-t-il ajouté.
« L’engagement de Fabien (au sein du FN) n’a rien d’incompatible avec la défense des droits de l’Homme », a estimé Me Collard. Il a précisé qu’il connaissait Marine Le Pen depuis 25 ans, mais n’était pas encarté FN.

Stéphanie Schmitt

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Vals le Lun 28 Fév - 20:39

Léon75 a écrit:Aujourd'hui dans le républicain lorrain 28/02/11

La CGT et « le sexe des anges »

Perturbée par l'affaire Fabien Engelmann, cégétiste suspendu par la fédération nationale pour être passé du NPA au Front national (lire RL du mercredi 23 février), l'union départementale de la CGT Moselle organise aujourd'hui, à partir de 14 h 30, un grand débat sur l'extrême droite. Celui-ci se déroule dans la grande salle du conseil régional, proposée par Jean-Pierre Masseret, président socialiste de la Région. Thierry Gourlot, chef de file frontiste en Lorraine, s'est, dans un premier temps, étonné de ce geste « pour une réunion syndicale dont l'objet est de s'en prendre à une formation politique siégeant démocratiquement au sein de l'institution régionale ». Dans un second temps, il a diffusé un communiqué sur le mode grinçant : « Pendant que les responsables CGT, déconnectés des réalités et coupés de leur base, disserteront sur le "sexe des anges frontistes", les militants du Front national (dont ceux, nombreux, encartés à la CGT) continuent à se battre sur le terrain ».


--------------------------------------------------------------------------------

Je me trompe peut-être, mais j'ai l'impression que tu te réjouis de voir la vérole facho tenter de venir pourrir la CGT .
J'espère pour ma part que la "base CGT" (comme dit la crapule du FN) va trouver le moyen d'extirper la maladie et pas seulement de faire disparaitre des furoncles comme cette petite frappe carriériste d'Engelman ...
Il est logique que les fachos cherchent à abuser des travailleurs ou même des syndiqués, à flatter les peurs et les préjugés les plus puants, à profiter du désarroi que la crise créent dans les classes populaires.
Toutes les sortes de fachos, y compris les nazis , ont toujours joué ces cartes pour dévoyer une partie de la classe ouvrière .
Il est sain que la CGT, que tout le mouvement ouvrier montrent que ces gens là sont leurs pires ennemis, des défenseurs du capital prêts à tout, y compris à tuer, pour écraser le mouvement ouvrier .
On n'en est pas là, mais mieux vaut prévenir que guérir et dénoncer ces gens là pour ce qu'ils sont , le bras armé de la bourgeoisie qui sait se résoudre à les utiliser quand elle n'a plus d'autres solutions .
Si tu es de ce bord là , où même si tu affiches une certaine complaisance pour ces apprentis flingueurs du mouvement ouvrier, tu ferais mieux de passer ton chemin .
Vals
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Léon75 le Lun 28 Fév - 20:50

Pourquoi tu vois le mal partout ?
Je transmets juste une information

Léon75

Messages : 22
Date d'inscription : 28/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  verié2 le Lun 28 Fév - 20:55

La CGT, quoi qu'on puisse penser de sa direction, a eu parfaitement raison de virer manu militari les fachos. Car on ne discute pas avec eux. Et mieux vaut les virer avant que ça ne soit eux qui le fassent. Quant à Collard, s'il est tombé assez bas, pour le fric, la gloriole, ou pire pour ses idées, pour défendre le FN, il ne mérite que le mépris !

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  nico37 le Lun 28 Fév - 20:59

verié2 a écrit:La CGT, quoi qu'on puisse penser de sa direction, a eu parfaitement raison de virer manu militari les fachos. Car on ne discute pas avec eux. Et mieux vaut les virer avant que ça ne soit eux qui le fassent. Quant à Collard, s'il est tombé assez bas, pour le fric, la gloriole, ou pire pour ses idées, pour défendre le FN, il ne mérite que le mépris !
Collard, ça a été autre chose qu'un minable petit bourge vaniteux & avide Question

Sinon à la réflexion, comme beaucoup d'autres ici, je pense que soit "on" ferme ce topic, soit "on" le modère...

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Invité le Lun 28 Fév - 21:56

nico37 a écrit:
verié2 a écrit:La CGT, quoi qu'on puisse penser de sa direction, a eu parfaitement raison de virer manu militari les fachos. Car on ne discute pas avec eux. Et mieux vaut les virer avant que ça ne soit eux qui le fassent. Quant à Collard, s'il est tombé assez bas, pour le fric, la gloriole, ou pire pour ses idées, pour défendre le FN, il ne mérite que le mépris !
Collard, ça a été autre chose qu'un minable petit bourge vaniteux & avide Question

Sinon à la réflexion, comme beaucoup d'autres ici, je pense que soit "on" ferme ce topic, soit "on" le modère...

Ou soit "on" ferme ce topic, soit "on" le ferme.
Ta quant même fait deux ligne demain je prend mon parapluie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Toussaint le Mar 1 Mar - 2:34

Fermer, pourquoi? L'histoire court encore, et ce ne sera pas la dernière, bien évidemment. Et cela confirme en effet que le FN est bien un parti fasciste.
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  gérard menvussa le Mar 1 Mar - 7:05

Quant à Collard, s'il est tombé assez bas, pour le fric, la gloriole,
ou pire pour ses idées, pour défendre le FN, il ne mérite que le mépris !

Il avait déja défendu le tortionnaire Ausaresse...
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 63
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  verié2 le Mar 1 Mar - 8:58

gérard menvussa a écrit:
Quant à Collard, s'il est tombé assez bas, pour le fric, la gloriole,
ou pire pour ses idées, pour défendre le FN, il ne mérite que le mépris !

Il avait déja défendu le tortionnaire Ausaresse...
Je l'ignorais.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Stef57 le Mar 1 Mar - 16:07

Bon, je suis nouveau, ici. Mais moi ce qui me surprend, c'est que lui, qui a milité dans nos rangs, nous avons vu son islamophobie grandir. Nous l'avons mis en garde nombre de fois, moi comme quelques autres, avons tenté de lui ouvrir les yeux. Calmement. Peine perdue.

Stef57

Messages : 2
Date d'inscription : 28/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  verié2 le Mar 1 Mar - 16:17

Stef57 a écrit:Bon, je suis nouveau, ici. Mais moi ce qui me surprend, c'est que lui, qui a milité dans nos rangs, nous avons vu son islamophobie grandir. Nous l'avons mis en garde nombre de fois, moi comme quelques autres, avons tenté de lui ouvrir les yeux. Calmement. Peine perdue.
Ben oui, le racisme, c'est totalement irrationnel. Les arguments ne peuvent pas grand chose. C'est pour beaucoup une question de pression sociale. Et c'est pourquoi nous devons exercer une contre-pression systématique et intransigeante, ne rien laisser passer, même quand l'islamophobie se dissimule derrière la laicité, l'athéisme et/ou le féminisme.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Toussaint le Mer 2 Mar - 3:35

Je suis d'accord totalement avec vérié.

C'est pour cela d'ailleurs que les débats sur l'islam en particulier mais aussi sur les minorités, les colonies ou l'héritage colonial sont généralement très chauds, et tournent en rond. Et en corollaire il est très difficile de sortir du paravent de la laïcité, le féminisme, l'unité de la classe ouvrière... Le mouvement des femmes s'était trouvé confronté à des réactions du même ordre, et Delphy y avait brillamment répondu en son temps, entraînant avec elle l'ensemble du mouvement féministe de gauche. Le mouvement des noirs américains aussi, les luttes anti-coloniales aussi. En fait, nous devons faire ce que dit vérié, mais je crains que cela ne suffise pas et que l'auto-organisation des opprimés soit décisive. Trotsky disait la même chose parlant du racisme dans la classe ouvrière américaine et des travailleurs noirs.

Si des musulmans s'organisent de façon autonome pour justement ne pas être réduits au silence dans des organisations ouvrières imprégnés par les préjugés anti-musulmans, comme ce fut le cas avec le CMF, parfait, bienvenue, travaillons ensemble, non sur la base de l'islam, évidemment, mais de ce qui nous rassemble, les intérêts de l'ensemble de la classe, et parmi eux la défense de l'égalité des droits de tous et toutes contre la discrimination quelle qu'elle soit, ce qui règle la question de l'intégrisme ou de la droite musulmane qui sont en face, ce qui règle évidemment aussi la question de la tradition ou pas sui sera souvent en face aussi. Ce qui permet de réunir dans un mouvement à la fois un et pluriel les gens de genres et fois, philosophies distinctes autour de leurs intérêts communs sans que l'unité s'oppose à la plurialité des luttes contre toutes les oppressions.

Si aujourd'hui les musulmans s'écartent du mouvement ouvrier ils sont foutus. S'ils se fondent et se dispersent en son sein, dans la situation actuelle d'islamophobe, ils sont très mal barrés aussi. Je pense donc que leur intérêt serait de constituer des structures d'auto-organisation au sein du mouvement social, mais sans jamais se couper de lui. Dans l'état actuel des choses, l'histoire récente a montré que ni la LCR, ni le NPA, ni personne n'avait un bilan sur la question de la défense des droits des musulmans qui puisse lui donner une légitimité pour leur demander de renoncer à contrôler eux-mêmes la défense de leurs droits et la formulation de ces droits, car toutes les orgas et tous les partis ont peu ou prou participé à la stigmatisation de l'Islam et des musulmans dans ce pays. Il en est des minorités religieuses ou culturelles comme des questions de genre, sans une auto-organisation des opprimés il n'y aura pas de remise en cause fondamentale de leur oppression spécifique. Et bien sûr, les oppressions particulières ne peuvent disparaître que si le système capitaliste est remplacé par le pouvoir des travailleurs. C'est le silence gêné des organisations ouvrières sur la défense des droits des musulmans à pratiquer leur culte et vivre en conformité avec leurs principes, leurs convictions religieuses qui isole les musulmans et donne latitude à Sarko ou MLP. Mais si Sarko, MLP, et d'autres s'enhardissent, et que le mouvement ouvrier bafouille, c'est aussi parce que les musulmans ne se donnent pas les moyens de faire valoir leurs droits.

Au moment de l'affaire du voile à l'école, les femmes musulmanes avaient été lâchées par les hommes, c'est le sentiment qui dominait, et pour cause, ils n'étaient pas concernés. Et les exclusions ne pouvaient que renforcer les dominations masculines et renvoyer ces femmes à leur communauté. D'où l'échec annoncé de cette loi qui n'a pas fait reculer le voile en France, mais en revanche boosté l'enseignement privé confessionnel. La conclusion de ce lâchage est donc simple, il fallait une expression autonome de ces femmes. Et elle aurait dû se construire dès que les premières propagandes rances sur ce sujet sont apparues. Non pas contre mais dans le mouvement des femmes si celui-ci est capable de s'ouvrir à elles, mais en dehors éventuellement s'il se ferme, ce qui se constitue en partie dans les faits. En résumé, non seulement toute structuration "musulmane" n'est pas à proscrire, encore moins ostraciser comme communautariste, mais elle est sans doute aussi nécessaire que pouvaient l'être le mouvment noir aux Etats Unis, le mouvement des femmes.
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  oui oui oui oui oui le Mer 2 Mar - 14:34

La revue de presse (visible sur dailymotion et youtube et dure 50 minutes) avec Gilbert Collard et Fabien Engelmann est rigolote. A un moment FE parle de menaces physiques dont il aurait été victime, en parlant des propos tenus sur ce forum. Il n'a pas été suivi, mais on voit bien qu'il est agacé. Il n'a pas été suivi parce qu'il n'y a absolument aucune menace physique de faite sur ce site. Autre point qui mérite d'être soulevé, les deux intervention de Pierre Cassen qui sert la soupe à Fabien Engelmann. Les deux se tutoient. Belle amitié!

oui oui oui oui oui

Messages : 15
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Invité le Mer 2 Mar - 19:48

Vénussia Myrtil, transfuge du NPA et candidate FN

Mots clés : Front national, NPA, Transfuge, YVELINES, Jean-Marie Le Pen, Marine Le Pen
Par Sophie de Ravinel, Pierre Baudis
28/02/2011 | Mise à jour : 14:40 Réactions (1048)
Vénussia Myrtil, candidate FN dans les Yvelines.
Vénussia Myrtil, candidate FN dans les Yvelines. Crédits photo : Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro
VIDÉO - Marine Le Pen la présente comme un gage d'évolution du parti dont elle vient de prendre la présidence.

Vénussia Myrtil est un sujet sensible. L'étudiante en psycho de 21 ans a tout du profil altermondialiste : la couleur de peau métissée - mi-Ariégeoise, mi-Guadeloupéenne -, le piercing sur l'arcade sourcilière et tout un tas d'idées libérées sur la sexualité. La jeune femme a milité au Nouveau Parti anticapitaliste d'Olivier Besancenot et, à l'époque du lycée, aux Jeunesses communistes révolutionnaires (JCR). Mais désormais, Vénussia Myrtil est encartée au Front national. Elle est candidate aux cantonales dans les Yvelines, à Aubergenville. Elle tutoie «Marine» (Le Pen) et vouvoie «Le Pen», Jean-Marie.

La militante est assez vite devenue une sorte d'icône dans l'entourage de la nouvelle présidente du FN qui la présente comme un gage d'évolution de son parti. Pendant la campagne, les anti-Marine se sont déchaînés contre le profil atypique de l'ex-militante d'extrême gauche. Mais son parcours fait mouche, comme celui du jeune délégué suspendu de la CGT Fabien Engelmann, ex-militant de Lutte ouvrière passé au NPA et désormais candidat du FN à Algrange (Moselle).

Nouvelles adhésions de jeunes

Vénussia et Fabien - qui est défendu par Me Gilbert Collard dans son dossier de suspension de la CGT - se sont rencontrés vendredi au Salon de l'agriculture autour de Marine Le Pen.

Vénussia Myrtil s'est engagée avec la JCR «pendant les manifs contre les réformes Darcos », entraînée là «par une copine de lycée» et séduite par le côté «communautaire» des jeunes, «décidés à se battre contre les gros patrons et pour plus de justice sociale». Au NPA, qu'elle a côtoyé à partir de 2009 sans avoir été encartée, le souvenir de ceux qui l'ont connue reste focalisé sur une furieuse dispute au sujet du colonialisme. «Leur côté internationaliste m'a gonflée, dit-elle aujourd'hui. J'ai pas aimé non plus les prières en arabe dans la rue pendant les manifestations propalestiniennes, ça a été la goutte d'eau… Je me suis tirée.» Rapidement, cette jeune femme dont la mère a déjà fait le saut du PCF au FN est séduite par le discours «social et patriote» de Marine Le Pen.

«Je croyais que des fachos allaient me casser la gueule, j'ai été bien accueillie.» En particulier par la vice-présidente du FN Marie-Christine Arnautu, qui coache de près la jeune militante et son discours… «Elle a le droit d'être pour le mariage homosexuel et favorable à l'adoption par des couples homos, c'est son affaire, explique avec prudence Nathalie Pigeot, responsable du Front national de jeunes, mais cela n'en fait pas la position du FN. Nous ne sommes pas dans une utilisation marketing de son image», jure-t-elle. Le FNJ revendique plus de deux mille adhésions de jeunes depuis la mi-janvier dont «beaucoup» viendraient de la gauche ou de l'extrême gauche.

À LO, parti d'origine de Fabien Engelmann, on dénonce la «véritable dérive» d'ouvriers qui «se sont fait abuser par la démagogie lepéniste» d'un parti «socialement du côté de la bourgeoisie». «Depuis l'arrivée de Marine Le Pen, ils mettent en musique ces cas exceptionnels de passage d'un extrême à l'autre par des gens désorientés», note Éric Coquerel, du Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, qui ajoute : «En gage de défense de la laïcité, ils ne font que pourchasser une religion.»
Il fut un temps sur le FMR où le rigolo de service se tapait sur le ventre en racontait à l'encan et jusqu'à plus soif sa bonne blague : il avait selon lui fait la démonstration que le POI prenait n'importe qui, se faisant passer pour un quasi facho pour adhérer. A l'époque il s'était gaussé à s'en faire péter le nombril de la chute de son nombre d'adhérent - procédé de cavalerie avait-il rajouté. L'histoire a souvent le mauvais goût de remettre chacun à sa place - rabaisser le rigolo de service au niveau du caniveau.
Le NPA malgré une couverture médiatique sans précédent lors de son processus de fondation, a vu son nombre d'adhérents fondre comme neige au soleil pour le ramener si 'on en croit la presse à moins de 6000. Des départs se sont multipliés à sa tête et le FN vient maintenant faire ses courses dans son échoppe. Triste bilan un an après son premier congrès où les clans s'affrontent "démocratiquement" plateforme contre plateforme, où l'inorganisation, la tétanie règne en maître, et où la discussion "gage-de-démocratie" a cédé le pas à ... la discussion "gage-de-démocratie". Et le pire est à venir notamment les prochaines élections présidentielles où la lessiveuse centriste petite-bourgeoise devrait encore creuser les antagonismes à l'intérieur du parti. Pitoyable mais prévisible parcours, et qui pour les espérances qu'il a fait naître et s'effondrer presque aussitôt auprès de nombreux jeunes et moins jeunes, contribue à son niveau à la désaffection de la politique !
Triste ... triste bilan !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Gauvain le Mer 2 Mar - 20:24

Des départs se sont multipliés à sa tête et le FN vient maintenant faire ses courses dans son échoppe.

L'article dit exactement ceci :


Au NPA, qu'elle a côtoyé à partir de 2009 sans avoir été encartée, le souvenir de ceux qui l'ont connue reste focalisé sur une furieuse dispute au sujet du colonialisme.

Alors lis les articles que tu postes avant de venir baver... Le NPA n'a aucun contrôle, évidemment, sur les gens qui se "rapprochent" de lui ou qui le côtoient... pas plus que n'importe quel parti.
Gauvain
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 10 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 19 Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 14 ... 19  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum