Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-34%
Le deal à ne pas rater :
LaCie 4 To Disque Dur Externe portable – USB 3.0
94.99 € 144.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -50%
Lot de 2 Oreillers à mémoire de forme ...
Voir le deal
12.60 €

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Page 9 sur 19 Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 14 ... 19  Suivant

Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  oui salut le Mer 23 Fév - 16:36

Voici l'article auquel renvoi le liens contenu dans le post précédent. Mais l'original est mieux, il y a un petit dessin qui va bien pour illustrer l'article.


Faire le BUZZ, un terme médiatique à la mode. Le transfuge du NPA vers le FN a droit à tous les honneurs de la presse.

Le Républicain Lorrain n'est pas en reste. 2 fois par semaine, il parle du candidat FN canton d'Algrange.

Il met ses photos en ligne sur le site du RL en première page et en grand format, 12 fois la taille des photos des autres candidats qui eux, se contente du format timbre poste.

Enfin pas tous, un autre candidat d'extrême droite, ex FN a droit aux mêmes "égards".
Le RL, nouveau soutien du FN et plus généralement de l'extrême droite ?

Tout sujet est bon pour parler de lui. Voila cet "immigré" d'extrême gauche qui part en croisade contre la Cgt qui l'a exclu ! Et pour le défendre, il s'offre les conseils de l'avocat le plus cher de France, M. Collard.

Pour qui veut s'en donner la peine et vérifier, le programme du FN est à l'opposé absolue des revendications de la CGT. Ne serait que sur la protection sociale et sur la défense des services publics que le FN veut supprimer pour tout passer au privé.

oui salut

Messages : 16
Date d'inscription : 28/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  oui salut le Mer 23 Fév - 16:42

Le ridicule ne tue pas. C'est semble-t-il Gilbert Collard qui va défendre le gars qui s'aime et qui adore les médias qui mentent. Si on avait un peu de distance, ce serait tordant.

oui salut

Messages : 16
Date d'inscription : 28/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Invité le Mer 23 Fév - 17:25

Le FN a payé à cette petite ordure un avocat connu (Gilbert Collard, ancien défenseur du général Aussaresses et de Charles Pasqua). Un bon paquet de fric qui n'est pas dépensé pour gagner - car je ne vois pas au nom de quoi la CGT serait contrainte de le réintégrer, lui et les autres abrutis de sa section -, mais pour assurer la pré-campagne du FN, qui aura ainsi une nouvelle occasion de se prétendre le parti des ouvriers, des "petits", des "sans-grades".

Maintenant qu'il a tous les projecteurs braqués sur lui, Engelmann dégueule toutes les saloperies qu'il avait dans le ventre. Voilà ce qu'il déclare à un site d'extrême droite, "Nouvelles de France" :
Comment passe-t-on aujourd'hui du NPA au FN ? De l'internationalisme au nationalisme ?

L'internationalisme est un bien grand mot. Interrogez un militant de base du NPA et vous verrez qu'il n'est pas plus internationaliste que ça ! Le déclic "NPA", je l'ai eu comme beaucoup en réaction aux inégalités scandaleuses. Mais les régularisations de sans-papiers, je n'ai jamais été pour. Vous remarquerez qu'à chaque manifestation de soutien aux sans-papiers, il y a deux militants de la CGT, 3 du NPA, etc. C'est lors des manifestations contre la réforme des retraites qui réunissent des dizaines de milliers de personnes qu'il faudrait demander aux adhérents présents s'ils sont internationalistes et pour la régularisation des sans-papiers... Et là, vous auriez des surprises !
Il a déjà, fatalement, participé à des manifs de soutien aux sans-papiers, quand il était à LO ou au NPA. Mais en même temps, il déclare qu'il n'a jamais été favorable aux régularisations, et qu'il se fout de l'internationalisme...
Je me demande comment qualifier un tel individu. Un dissimulateur ? Un opportuniste ? Un neuneu qui a un verre d'eau tiède à la place du cerveau ?

Question subsidiaire : après avoir abreuvé la presse de toutes ces immondices réactionnaires et racistes, sera-t-il assez inconscient pour venir se montrer aux manifs ? Ce type est une crapule : s'il se fait refaire le portrait, il l'aura bien cherché.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  oui salut le Mer 23 Fév - 20:27

C'est la méthode Riposte Laïque. Se faire détester, provoquer à outrance, et s'indigner quand on se fait attaquer. Si Fabien Engelmann se fait molester, ils vont dire que c'est à cause de gens comme nous, que nous incitons à la violence physique, et les rôles seront inversés.
C'est bien joué de la part de RL. Cassen repère Fabien en vue d'une alliance FN RL, gros coup médiatique, Marine présidente, cassen et engelmann ministres. Elle est pas belle la vie?

oui salut

Messages : 16
Date d'inscription : 28/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  nico37 le Mer 23 Fév - 20:51

http://lafenschagauche.centerblog.net/147-7-candidatses-pour-le-canton-algrange#c8530236

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  jacquouille le Mer 23 Fév - 21:01

Mettre des liens(meme si c'est un site du F.d.G.)qui fait de la pub a cette crapule,n'est pas tres juste,tout comme continuer d'en parler d'ailleurs,c'est ce qu'ils recherchent,et c'est ce que vous leur offrez

Pour ce fil,je propose:"fermeture annuelle pour cause d'élection".
jacquouille
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 73
Localisation : Reims

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  oui salut le Mer 23 Fév - 21:16

@jacquouille
Je ne trouve pas qu'ils font de la pub au gars, mais t'a raison qu'il faut arrêter d'en parler.
Alors je vous quitte.
A un de ses jours.
VLS
Oui salut

oui salut

Messages : 16
Date d'inscription : 28/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Vals le Mer 23 Fév - 23:13

Lutte Ouvrière n°2221 du 25 février 2011



Nilvange (Moselle) Les idées nauséabondes du FN n'ont rien à faire à la CGT


Secrétaire du syndicat CGT des communaux de Nilvange, Fabien Engelmann a annoncé qu'il serait candidat du Front National aux prochaines élections cantonales en Moselle.

Les instances de la CGT se sont opposées, à juste titre, à son maintien à la tête du syndicat. En effet, être candidat du FN, ce parti qui dresse les travailleurs français contre les immigrés, qui est pour la retraite à 65 ans et dénonce les soi-disant privilèges des fonctionnaires... chacun peut comprendre que c'est contradictoire avec des responsabilités dans un syndicat - qui plus est de la Fonction publique - visant à défendre tous les salariés.

Car ce n'est pas de faire de la politique qui lui est reproché, comme le prétend, faussement ingénu, Fabien Engelmann, habitué à retourner sa veste. Il a été, malheureusement, tête de liste Lutte ouvrière à Thionville en 2008, il est passé ensuite au NPA, se présentant en seconde position sur sa liste en Moselle aux régionales de 2010, puis à Riposte laïque et aujourd'hui au FN.

Les gens peuvent changer? mais là il s'agit d'une véritable dérive. Lors du vote organisé dans son syndicat, Fabien Engelmann a été reconduit comme secrétaire par vingt voix contre trois. L'Union Départementale CGT a alors dissout le syndicat, en s'expliquant ainsi : « Les positions racistes et xénophobes du Front National étant totalement incompatible aux nôtres, nous avons tenté auprès du délégué syndical puis en assemblée générale des syndiqués, de leur faire abandonner leur position frontiste. Dans la mesure où ils sont restés sourds à nos arguments, en accord avec la Fédération des services publics..., l'UD a décidé de dissoudre le syndicat ».

En effet, en dressant les travailleurs les uns contre les autres, le FN défend une politique aux antipodes des idées du mouvement ouvrier. Certes, des ouvriers se sont fait abuser par la démagogie lepéniste et il y en a sans doute parmi l'électorat du FN en Moselle puisqu'il y a fait plus de 20 % au deuxième tour des élections régionales de 2010. Mais ceux qui revendiquent cette politique ne doivent pas pouvoir parler au nom d'un syndicat comme la CGT.

Penser que Marine Le Pen défend les petites gens parce qu'elle s'en prend de temps à autre aux financiers ou aux banquiers, c'est une profonde erreur. Les Le Pen, père et fille, sont socialement du côté de la bourgeoisie, et, politiquement, ils mettent tout en œuvre pour que si les travailleurs se mettent en colère, cette colère se dirige contre les immigrés, contre les plus pauvres et les plus démunis, et surtout pas contre la bourgeoisie et les capitalistes responsables du désastre de la crise et du drame du chômage. Le mouvement ouvrier a besoin, non d'une politique visant à le diviser et à retourner sa colère contre les plus mal lotis, mais d'une politique de classe visant à ce que les travailleurs, quelle que soit leur origine, reprennent l'offensive contre le patronat.

Étienne HOURDIN



Vals
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Invité le Jeu 24 Fév - 0:31

Très bien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  BouffonVert72 le Jeu 24 Fév - 5:49

A la lumière des nouvelles déclarations de l'autre là :

- soit il est profondément stupide, car adhérer à LO et au NPA tout en étant contre la régularisation des sans-papiers, j'apelle ça de la stupidité, car avant d'adhérer à un parti on lit son programme, au minimum... Et même si on n'est pas 100 % d'accord avec tout le programme, il faut au moins être d'accord avec les grandes lignes du programme !

- soit il est illettré (ça peut arriver) et a été incapable de lire le propramme de LO-NPA, et s'est donc trompé de parti...

- soit il n'est pas stupide, sait lire, n'a pas dérivé (je n'y crois pas une seule seconde) et alors ça voudrait dire qu'il avait préparé son coup depuis le début, cad qu'il était déjà d'ED et qu'il se serait infilté à LO-NPA... Etait-il en mission ? Et qui en était le commanditaire ?
Ca sent le coup fourré. Suspect


BV72 ki/ Tout ça est peut-être une énorme opération médiatique visant à décrédibiliser l'EG. scratch
BouffonVert72
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 48
Localisation : sur mon réformiste planeur

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Copas le Jeu 24 Fév - 8:00

ouais, bon, franchement, on n'a rien vu encore...

les secousses qui agitent la lutte des classes nous surprendront encore en matière de ralliements et de bascules dans tous les sens.

la montée du FN grâce à l'appui feu de la grande bourgeoisie qui a décidé de construire un bouc émissaire dans la grande crise va produire des ralliements surprenants, rien de neuf là dessus

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  verié2 le Jeu 24 Fév - 11:45

C'est vrai que ce type doit être de content de faire parler de lui. Et, avec une star du barreau comme Collard, ça risque hélas de continuer. C'est évidemment le but recherché. Depuis Doriot, Déat et pas mal d'autres, les fascistes ont toujours été ravis de débaucher dans l'extrême-gauche et la gauche.

Donc, ce serait mieux d'ignorer ce triste individu, mais, malheureusement, dans la mesure où on en parle maintenant quasiment au niveau national, on est obligé d'en parler aussi, car des gens peuvent nous interpeller sur ce sujet. L'article de LO dit ce qu'il y a à dire sur le sujet.

C'est bien aussi que LO, comme le reste de l'extrême-gauche, ait remarqué l'existence de Riposte Laïque, que beaucoup ignoraient voici encore deux ans. Non pour faire de la pub à ces canailles mais pour comprendre et expliquer leur rôle - assumé - de passerelle.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  verié2 le Ven 25 Fév - 13:33

A noter : un article du Monde daté de vendredi sur le sujet. Si quelqu'un peut le mettre en ligne ?

Cet article est intéressant, car il laisse transparaître quelques éléments du discours d'Engelmann. On constate ainsi que cleui-ci continue à utiliser quelques bribes des connaissances et concepts appris pendant son passage dans l'extrême-gauche, par exemple il se revendique de la base des militants CGT qui le soutiennent contre... les bureaucrates staliniens.
Il prétend que c'est le caractère social du discours de Marine Le Pen qui l'a séduit etc... Et bien sûr, la grande révélation, ce Riposte Laïque et ses campagnes islamophobes.

Peut-être cette triste évolution a-t-elle contribué à faire prendre conscience du danger islamophobe aux camarades de LO, comme semble le montrer le dernier article consacré à la "charge contre l'Islam", sur lequel il n'y a rien à redire...


verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  jacquouille le Ven 25 Fév - 13:44

verié2 a écrit:

Peut-être cette triste évolution a-t-elle contribué à faire prendre conscience du danger islamophobe aux camarades de LO, comme semble le montrer le dernier article consacré à la "charge contre l'Islam",

sur lequel il n'y a rien à redire...
------------------------------


Mais cela fait 3 fois que tu en parles,et tu lui a trouvé des limites par rapport a ta parano sur l'Islamophobie. Razz
jacquouille
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 73
Localisation : Reims

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  sylvestre le Ven 25 Fév - 13:45

Le Monde :

Du NPA au FN, le parcours d'un jeune délégué CGT

C'est en surfant sur le Net que Fabien Engelmann découvre Riposte
laïque et la croisade anti-islam
Metz Correspondant

RENCONTRE

Aux dernières élections régionales, il figurait en deuxième position
sur la liste du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) d'Olivier
Besancenot. Fabien Engelmann se revendique toujours de la CGT, même si
la section syndicale qu'il anime à la mairie de Nilvange (Moselle)
fait l'objet d'une " mesure de suspension conservatoire ", depuis que
son appartenance au Front national a été révélée.

Les instances du FN, auquel il a adhéré cet automne, l'ont investi à
Algrange pour les cantonales, dans cette vallée de la Fensch où ses
grands-parents, rapatriés d'Algérie, s'étaient installés dans les
années 1960 pour travailler dans la sidérurgie.

Fabien Engelmann ne voit " aucune contradiction " dans ce grand écart
politique. " Qui, mieux que Marine Le Pen, défend les services
publics, la classe ouvrière, la laïcité ? Personne... ", martèle cet
agent technique de 31 ans. " Je ne suis pas raciste, je suis un
défenseur de la liberté d'expression ", se défend-il encore, alors que
les dirigeants locaux de la CGT invoquent les " positions xénophobes "
de son parti pour l'exclure.

...

RENCONTRE

Aux dernières élections régionales, il figurait en deuxième position
sur la liste du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) d'Olivier
Besancenot. Fabien Engelmann se revendique toujours de la CGT, même si
la section syndicale qu'il anime à la mairie de Nilvange (Moselle)
fait l'objet d'une " mesure de suspension conservatoire ", depuis que
son appartenance au Front national a été révélée.

Les instances du FN, auquel il a adhéré cet automne, l'ont investi à
Algrange pour les cantonales, dans cette vallée de la Fensch où ses
grands-parents, rapatriés d'Algérie, s'étaient installés dans les
années 1960 pour travailler dans la sidérurgie.

Fabien Engelmann ne voit " aucune contradiction " dans ce grand écart
politique. " Qui, mieux que Marine Le Pen, défend les services
publics, la classe ouvrière, la laïcité ? Personne... ", martèle cet
agent technique de 31 ans. " Je ne suis pas raciste, je suis un
défenseur de la liberté d'expression ", se défend-il encore, alors que
les dirigeants locaux de la CGT invoquent les " positions xénophobes "
de son parti pour l'exclure.

Thierry Gourlot, conseiller régional FN, dit de lui qu'il est "
emblématique de cette nouvelle génération de militants attirés par le
discours social de Marine - Le Pen - ". Pour Fabien Engelmann, qui
voue toujours une " admiration profonde " à Arlette Laguiller - il a
milité sept ans à Lutte ouvrière -, la rupture avec l'extrême gauche a
été consommée il y a un an, quand une jeune Avignonnaise voilée s'est
présentée sur la liste du NPA, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

" Voir cette fille prétendument républicaine arborer un symbole de
l'oppression féminine m'a semblé complètement fou. Les amis que
j'avais recrutés sur ma liste m'ont dit : "Fabien, on s'en va". On a
eu un débat interne, on est restés pour ne pas abandonner les
militants en rase campagne mais on s'est abstenus de distribuer le
moindre tract. On a fait 2 % et c'était bien fait. Après, on a tous
déchiré nos cartes. "

En surfant sur le Net, Fabien Engelmann découvre Riposte Laïc, un site
d'information qui dénonce à longueur de pages " l'offensive de l'islam
politique ". Militant de " la cause animale " depuis l'âge de 13 ans -
il vénère Brigitte Bardot avec laquelle il a défilé contre le port de
la fourrure animale -, il y publie un article sur la " banalisation de
l'abattage halal ", Le déclic qui le pousse à adhérer au FN se produit
devant la télé, le jour où il voit Marine Le Pen " laminer "
Jean-François Copé dans un débat. " Je me suis dit : "c'est une
Gauloise comme je les aime, elle y va !" " Il assiste à l'une de ses
réunions publiques, dit que " Marine lui a ouvert les yeux sur
l'immigration " mais précise que " ce qui m'a poussé à franchir le
pas, c'est le nombre invraisemblable de personnes de gauche qui me
disaient : "Nous, la prochaine fois, on votera Marine". J'ai pensé
qu'un truc était en train de se passer ".

Lorsqu'il adhère en octobre 2010, son premier réflexe est de rester "
discret " sur son nouvel engagement. Il " cloisonne " ses activités
politiques et syndicales et a un peu honte : " J'avais un peu peur du
regard des gens ", admet-il. Ses parents ? " On ne parle jamais
politique. "

Les verrous ont sauté lorsque la direction de la CGT lui a demandé des
comptes Démissionner ? Il refuse. Une AG extraordinaire est organisée
pour tenter de le débarquer de sa section. " Les bureaucrates ont dit
aux gars qu'ils allaient les remettre dans le droit chemin. Ça a
énervé tout le monde. "

Par vingt voix contre trois, Fabien Engelmann est reconduit à son
poste. " Ils ont fait la gueule. Aujourd'hui, il est question de nous
dissoudre, comme au bon vieux temps de la dictature stalinienne ",
sourit le réprouvé. Me Gilbert Collard l'a appelé pour le convaincre
de faire un procès. Un comité de soutien s'est créé. Mardi, Marine Le
Pen l'a contacté sur son portable. " Elle m'a dit de rester comme je
suis, sincère. "

Thierry Gourlot, qui dénonce " la fatwa " dont son poulain est la
cible, n'est pas mécontent de ce recrutement " : " Je lui ai un peu
forcé le bras pour les cantonales, reconnaît ce cadre. Fabien a des
qualités qui méritent d'être exploitées. "

Nicolas Bastuck
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Invité le Ven 25 Fév - 14:11

Au fur et à mesure que les articles s'accumulent, c'est de plus en plus cauchemardesque.

" Voir cette fille prétendument républicaine arborer un symbole de l'oppression féminine m'a semblé complètement fou.
Mais quelle a pu être la formation politique de ce crétin pour que le mot "républicain" puisse avoir le moindre intérêt pour lui ?

Les amis que j'avais recrutés sur ma liste m'ont dit : "Fabien, on s'en va". On a eu un débat interne, on est restés pour ne pas abandonner les militants en rase campagne mais on s'est abstenus de distribuer le moindre tract. On a fait 2 % et c'était bien fait. Après, on a tous déchiré nos cartes. "
C'est étrange qu'Engelmann parle de lui au pluriel. Car il était le seul adhérent du NPA à Thionville. De fait, il a été tout seul à "déchirer sa carte".

Tout le reste, c'est du bluff visant à faire croire que parmi l'électorat de gauche et d'extrême gauche, nombreux sont les gens qui meurent d'envie de voter pour le FN. De la pure propagande.

L'infâmie de ce type m'incite à revenir sur l'une de ses déclarations, reproduite un peu partout dans la presse :

Des dizaines d'adhérents de la CGT soutenant ou ayant rejoint le FN vont faire leur coming out dans une ou deux semaines. Ce sera du 'jamais vu' !
Voilà une façon bien dégueulasse de salir la notion de "coming out".
Et là, je suis désolé, mais je suis en droit de me dire que si ce connard avait eu le courage de faire son coming out – au sens propre du terme, cette fois-ci – auprès des abrutis réacs de sa section syndicale, ceux-ci auraient sans doute été moins empressés à le soutenir. Je crois pas que chez les beaufs lepénistes, les pédés (même honteux, même racistes) soient plus populaires que les métèques.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  verié2 le Ven 25 Fév - 14:23


Engelmann dans Le Monde
Voir cette fille prétendument républicaine arborer un symbole de
l'oppression féminine m'a semblé complètement fou.

A lui seul, cet argument répété à satiété montre que, si la canditature d'Ilhem était discutable, ce qui n'était pas discutable c'était la solidarité unanime dont elle aurait du faire l'objet parmi les révolutionnaires, face à la campagne islamophobe et sexiste qu'elle a subie.

Fabien a des
qualités qui méritent d'être exploitées.
What a Face What a Face What a Face What a Face

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: anomalie ou calomnie du Figaro ?

Message  zée le Ven 25 Fév - 16:51

Moi je me demande comment quelqu'un a pu faire parti de l'E.G. sans avoir ce sentiment d'appartenance à l'humanité sans distinction nationaliste.
Quant à la religion, la laïcité implique que c'est une affaire privée. Après chacun s'habille comme il veut dans la limite de la pudeur...
Je crois que l'interdiction des signes ostentatoires est une grave atteinte aux libertés individuelles sachant que le symbolisme n'est qu'une affaire d'inter-subjectivité.

zée

Messages : 46
Date d'inscription : 20/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  yannalan le Ven 25 Fév - 17:06

Ben comme il portait pas de voile ça posait pas de problème....('Very Happy')

Je sors...

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Gauvain le Ven 25 Fév - 17:12

zée a écrit:
Quant à la religion, la laïcité implique que c'est une affaire privée. Après chacun s'habille comme il veut dans la limite de la pudeur...
Je crois que l'interdiction des signes ostentatoires est une grave atteinte aux libertés individuelles sachant que le symbolisme n'est qu'une affaire d'inter-subjectivité.
Conclusion : la laïcité n'implique pas que la religion soit une affaire privée. Faut vraiment tordre le cou à cette ineptie qui traine partout...
(mais je suis en gros d'accord avec toi, sinon).
Gauvain
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  zée le Ven 25 Fév - 17:31

Gauvain a écrit:
zée a écrit:
Quant à la religion, la laïcité implique que c'est une affaire privée. Après chacun s'habille comme il veut dans la limite de la pudeur...
Je crois que l'interdiction des signes ostentatoires est une grave atteinte aux libertés individuelles sachant que le symbolisme n'est qu'une affaire d'inter-subjectivité.
Conclusion : la laïcité n'implique pas que la religion soit une affaire privée. Faut vraiment tordre le cou à cette ineptie qui traine partout...
(mais je suis en gros d'accord avec toi, sinon).

Ou sinon il suffit de définir la laïcité comme le respect des opinions religieuses.

zée

Messages : 46
Date d'inscription : 20/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 9 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  nico37 le Ven 25 Fév - 23:26

Vénussia Myrtil, transfuge du NPA et candidate FN

Par Sophie de Ravinel, Pierre Baudis 25/02/2011 | Mise à jour : 21:56

Vénussia Myrtil, candidate FN dans les Yvelines. Crédits photo : Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro
VIDÉO - Marine Le Pen la présente comme un gage d'évolution du parti dont elle vient de prendre la présidence.

Vénussia Myrtil est un sujet sensible. L'étudiante en psycho de 21 ans a tout du profil altermondialiste : la couleur de peau métissée - mi-Ariégeoise, mi-Guadeloupéenne -, le piercing sur l'arcade sourcilière et tout un tas d'idées libérées sur la sexualité. La jeune femme a milité au Nouveau Parti anticapitaliste d'Olivier Besancenot et, à l'époque du lycée, aux Jeunesses communistes révolutionnaires (JCR). Mais désormais, Vénussia Myrtil est encartée au Front national. Elle est candidate aux cantonales dans les Yvelines, à Aubergenville. Elle tutoie «Marine» (Le Pen) et vouvoie «Le Pen», Jean-Marie.

La militante est assez vite devenue une sorte d'icône dans l'entourage de la nouvelle présidente du FN qui la présente comme un gage d'évolution de son parti. Pendant la campagne, les anti-Marine se sont déchaînés contre le profil atypique de l'ex-militante d'extrême gauche. Mais son parcours fait mouche, comme celui du jeune délégué suspendu de la CGT Fabien Engelmann, ex-militant de Lutte ouvrière passé au NPA et désormais candidat du FN à Algrange (Moselle).

Nouvelles adhésions de jeunes
Vénussia et Fabien - qui est défendu par Me Gilbert Collard dans son dossier de suspension de la CGT - se sont rencontrés vendredi au Salon de l'agriculture autour de Marine Le Pen.

Vénussia Myrtil s'est engagée avec la JCR «pendant les manifs contre les réformes Darcos », entraînée là «par une copine de lycée» et séduite par le côté «communautaire» des jeunes, «décidés à se battre contre les gros patrons et pour plus de justice sociale». Au NPA, qu'elle a côtoyé à partir de 2009 sans avoir été encartée, le souvenir de ceux qui l'ont connue reste focalisé sur une furieuse dispute au sujet du colonialisme. «Leur côté internationaliste m'a gonflée, dit-elle aujourd'hui. J'ai pas aimé non plus les prières en arabe dans la rue pendant les manifestations propalestiniennes, ça a été la goutte d'eau… Je me suis tirée.» Rapidement, cette jeune femme dont la mère a déjà fait le saut du PCF au FN est séduite par le discours «social et patriote» de Marine Le Pen.

«Je croyais que des fachos allaient me casser la gueule, j'ai été bien accueillie.» En particulier par la vice-présidente du FN Marie-Christine Arnautu, qui coache de près la jeune militante et son discours… «Elle a le droit d'être pour le mariage homosexuel et favorable à l'adoption par des couples homos, c'est son affaire, explique avec prudence Nathalie Pigeot, responsable du Front national de jeunes, mais cela n'en fait pas la position du FN. Nous ne sommes pas dans une utilisation marketing de son image», jure-t-elle. Le FNJ revendique plus de deux mille adhésions de jeunes depuis la mi-janvier dont «beaucoup» viendraient de la gauche ou de l'extrême gauche.

À LO, parti d'origine de Fabien Engelmann, on dénonce la «véritable dérive» d'ouvriers qui «se sont fait abuser par la démagogie lepéniste» d'un parti «socialement du côté de la bourgeoisie». «Depuis l'arrivée de Marine Le Pen, ils mettent en musique ces cas exceptionnels de passage d'un extrême à l'autre par des gens désorientés», note Éric Coquerel, du Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, qui ajoute : «En gage de défense de la laïcité, ils ne font que pourchasser une religion.»