Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Nike : 25% de réduction supplémentaire ...
Voir le deal
-28%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur mobile et réversible Argo Milo Plus – 13000 BTU/H
394 € 549 €
Voir le deal

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Page 14 sur 19 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 19  Suivant

Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  oui oui oui oui oui le Lun 28 Mar - 18:02

Non, j'ai la flemme, vous n'aviez qu'a l'acheter. Mais c'est vrai que le Plan B a tellement tapé sur Besancenot qu'au NPA on ne l'appréciait pas des masses.

oui oui oui oui oui

Messages : 15
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Zappa le Lun 28 Mar - 18:25

Ils tapaient sur OB pour des mauvaises raisons mais ils étaient géniaux. Tout ce qu'il y a de bon dans le gauchisme. Ils me manquent.

http://www.lespetitspoissontrouges.org/public/images/.Plan_B_derniere_s.jpg

Zappa

Messages : 146
Date d'inscription : 25/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  oui oui oui oui oui le Lun 28 Mar - 19:12

Gauchisme, c'est ton avis. Pour moi, c'est des vrais révolutionnaires. Frank Zappa, par exemple, était un sympathique gauchiste. Sans vouloir t'offenser camarade.

oui oui oui oui oui

Messages : 15
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Zappa le Lun 28 Mar - 19:26

Ah oui c'était des révolutionnaires, pas de problèmes. Je les trouve gauchistes précisément parce qu'ils étaient révolutionnaires, parce qu'il y avait cet humour très provocateur, ce ton bien révolté/haineux, parce qu'ils reprenaient nombre de critiques anarchistes sur les élections, sur l'opportunité de défendre ses idées dans les grands médias, et parce que leur démarche même s'adressait à un public révolutionnaire ou très très à gauche. Le Plan B fallait déjà être convaincu d'un certain nombre de choses pour apprécier. En tout cas, ça me donne envie de plonger le nez dans mes petites archives persos et voir si leurs numéros sont pas disponibles sur le net : ils ont fait de très bons articles.

Edit : tous ne sont pas en ligne, mais on trouve pas mal d'articles sur leur ancien site

http://www.leplanb.org/-Sommaires-.html

Zappa

Messages : 146
Date d'inscription : 25/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  jacquouille le Lun 28 Mar - 19:48

[quote="fée clochette"]

oui oui oui oui oui a écrit:C'est dommage que j'ai la flemme de descendre à la cave chercher le numéro 21 du Plan B, dans lequel un génial article.......

Allez fais un effort, va à la cave



Et tiens,en fin de compte scratch ,tu pourrais meme y rester geek ....
jacquouille
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 73
Localisation : Reims

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  oui oui oui oui oui le Lun 28 Mar - 20:02

Mais bien sûr jacquouille. Il faudra juste m'expliquer ce qui me vaut ce mépris soudain.

oui oui oui oui oui

Messages : 15
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  sleepy le Mar 29 Mar - 5:24

Dans le républicain lorrain d'hier
Accueil houleux à la CGT pour Fabien Engelman, le syndicaliste frontiste
Fabien Engelmann, secrétaire du syndicat CGT des agents territoriaux de la mairie de Nilvange, suspendu de la CGT il y a un mois pour avoir porté les couleurs du FN aux cantonales, a reçu lundi un accueil houleux au siège de la confédération, où il a défendu son double engagement, n’y voyant pas d’incompatibilité.

Plusieurs centaines de militants cégétistes (plus de 1 000, selon la centrale) attendaient de pied ferme Fabien Engelmann, secrétaire du syndicat CGT des agents territoriaux de la mairie de Nilvange, qui a été entendu par la fédération des services publics.
Cette fédération se prononcera le 6 avril sur la suite à donner à cette affaire, qui met en jeu toute la section syndicale mosellane, également suspendue après s’être dite solidaire de son secrétaire.
Pour la CGT, «il faudra reconstruire un syndicat à Nilvange».
Sous les huées et les slogans anti-FN, Fabien Engelmann, accompagné du secrétaire adjoint de sa section, a dû franchir la foule compacte sous l’escorte du service d’ordre de la centrale, ainsi que de deux membres du «département protection sécurité» du FN, pour sa réunion avec le secrétaire général de la fédération, Baptiste Talbot.
Le Front national avait lui-même annoncé sa convocation, en précisant que l’intéressé s’adresserait à la presse à sa sortie. Un choix considéré comme une provocation par les militants CGT, qui avaient répondu en masse à l’appel de la CGT de Paris pour l’en empêcher.
«Il n’était pas question d’une conférence de presse à côté d’un haut lieu de des luttes ouvrières, de la solidarité, de la fraternité», a déclaré Francine Blanche, membre de la commission exécutive du syndicat, à l’issue de la rencontre.
«Ce que porte le FN n’a rien à voir avec le syndicalisme, il n’y aura pas de FN dans la CGT», a-t-elle martelé.
La rencontre de Fabien Engelmann avec les journalistes n’a effectivement pas eu lieu devant le siège de la centrale. Après moins d’une heure d’entretien, il été invité à quitter discrètement le bâtiment, à la demande de la police, selon lui.
Mais il a donné rendez-vous à la presse un peu plus tard dans Paris, pour raconter l’accueil que lui avaient réservé «deux cents personnes hyper-excitées, des gauchistes englués dans la pensée unique».
«On m’a craché dessus et donné des coups dans les jambes. Ca me rend triste. On n’est pas obligé d’être d’accord sur tout mais de là à en venir aux mains et à m’insulter... J’ai le droit d’aimer Marine Le Pen et de militer au Front national. Je ne vois pas où est le problème», a-t-il dit.
Le syndicaliste qui avait annoncé qu’il porterait plainte pour «discrimination politique» contre la CGT, a précisé avoir saisi vendredi le tribunal de Bobigny.
Pour leur part, les syndicats CFDT, CGT, FSU, Solidaires et Unsa se sont dit mi-mars, dans une déclaration commune, «déterminés à empêcher l’instrumentalisation du syndicalisme par le Front national, qui n’est pas un parti comme les autres et dont les orientations sont à l’opposé» de leurs valeurs.
Après la CGT, FO et SUD, la CFDT a annoncé lundi avoir engagé une procédure d’exclusion contre un de ses membres, candidat du Front national aux cantonales, également en Moselle, battu au second tour.
Fabien Engelmann avait lui été éliminé au premier tour faute d’avoir franchi la barre des 12,5% d’inscrits.
«On est allé en Moselle dès la fin janvier pour discuter avec un maximum de militants, les camarades se sont battus et M. Engelmann n’est pas passé», s’est félicité Francine Blanche.
La responsable reconnaît cependant qu’il y a une «leçon à tirer": «les syndicats ne sont pas assez présents», notamment auprès des salariés les plus précaires.

sleepy

Messages : 88
Date d'inscription : 10/08/2010
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  jacquouille le Mar 29 Mar - 9:49

oui oui oui oui oui a écrit:Mais bien sûr jacquouille. Il faudra juste m'expliquer ce qui me vaut ce mépris soudain.


Escuse moi,mais j'ai la flemme de monter au grenier pour rechercher tes messages. Razz

PS:ne confond pas boutade et mépris. No
jacquouille
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 73
Localisation : Reims

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  sylvestre le Mar 29 Mar - 12:30

http://social.blog.lemonde.fr/2011/03/29/la-cfdt-est-a-son-tour-confrontee-au-front-national/

29 mars 2011
La CFDT est à son tour confrontée au Front National

Mais que se passe-t-il en Moselle ? Après la CGT, c’est la CFDT qui s’y découvre un adhérent candidat FN aux élections cantonales ! Et non des moindres : contrairement au cégétiste Fabien Engelmann, candidat FN dans le canton d’Algrange, éliminé au premier tour, Daniel Durand-Decaudin, qui se présentait sous l’étiquette du parti lepéniste dans le canton de Boulay, a obtenu 35,8% des voix dimanche 27 mars. Le syndicat CFDT santé-sociaux, dont M. Durand-Decaudin était “un simple adhérent”, selon le “patron” de la CFDT Lorraine Alain Gatti, a engagé une procédure d’exclusion contre lui. Il doit être entendu officiellement le 4 avril.

De son côté, M. Engelmann, responsable CGT des agents territoriaux de la mairie de Nilvange, suspendu de ses mandats syndicaux, s’est rendu à Montreuil, lundi 28 mars, en compagnie du secrétaire adjoint de sa section syndicale pour y être entendu par le secrétaire général de la fédération des services publics, Baptiste Talbot. Ils y ont été accueillis par plusieurs centaines de militants cégétistes d’Ile-de-France venus les empêcher, à la demande de la fédération, de tenir une conférence de presse devant le siège de la CGT. Le conseil national de la fédération doit statuer sur le sort des deux hommes le 6 avril.

Dans ces deux cas - celui du syndiqué comme celui du syndicaliste -, la CGT et la CFDT ont été confrontés aux mêmes difficultés. Les deux hommes ont fait valoir que leur engagement syndical ne leur interdisait pas d’avoir un engagement politique, que le FN était “un parti comme les autres” et qu’il n’y avait pas de contradictions entre les valeurs du syndicalisme et les idées de “préférence nationale” véhiculées par le parti lepéniste. Compte tenu de ces prises de position, en contradiction avec les mises en garde très fermes de Bernard Thibault (CGT) et de l’intersyndicale, il y a de fortes chances que les deux hommes soient exclus de leur syndicat respectif.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  sylvestre le Mar 29 Mar - 14:02

Vidéo et prise de position, très bien : http://www.cgt.fr/Candidat-au-FN-et-syndicaliste-Pas.html
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Les militants CGT accueillent le FN Engelmann comme il convient

Message  Vals le Mer 30 Mar - 17:50

Lutte Ouvrière n°2226 du 1er avril 2011




Le FN n'a pas sa place à la CGT !


Lundi 28 mars, Fabien Engelmann, candidat FN et militant de la CGT, était convoqué au siège du syndicat à Montreuil en vue de son exclusion. Engelmann était responsable du syndicat CGT des agents territoriaux de la mairie de Nilvange, jusqu'au moment où il s'est présenté sous les couleurs du Front National aux élections cantonales et où la fédération CGT a décidé de le suspendre.

La nouvelle avait couru que le FN voulait organiser une conférence de presse à la sortie de cet entretien, devant le siège de la CGT. Vendredi 25 mars au soir, l'UD CGT 93 avait lancé un appel à un rassemblement pour empêcher la tenue de cette conférence de presse. L'appel fut relayé très rapidement par les militants bien au-delà de la Seine-Saint-Denis.

Plus de six cents militants CGT se sont donc rassemblés devant la confédération à Montreuil, le 28 mars, pour affirmer leur rejet du FN. La conférence de presse de celui-ci n'a bien entendu pas eu lieu devant le siège de la CGT. Les militants présents ont accueilli Engelmann comme il se devait, le huant et criant des slogans hostiles : « Dégage, dégage », « Le FN hors de la CGT », « Français, immigrés, même patron, même combat ».

Pour les militants, il s'agissait d'affirmer que les idées du Front National ne sont pas compatibles avec celles du syndicalisme ouvrier. La création de la CGT repose sur l'idée que tous les travailleurs quels que soient leur origine, leur sexe ou leur nationalité forment une seule et même classe sociale, aux intérêts communs au-delà des frontières. Cette affirmation est en contradiction avec les préjugés véhiculés par le FN visant à faire porter la responsabilité de la crise sur la fraction immigrée de la classe ouvrière. Les idées de division sont un poison ayant comme seul but d'affaiblir les travailleurs au seul profit du patronat.

Refuser la présence de militants FN au sein de la CGT est non seulement juste mais vital pour le mouvement ouvrier car le FN est un parti qui défend le patronat et ses intérêts. Et ses discours démagogiques actuels n'y changent rien.

Il y a eu bien entendu des slogans hostiles au FN, mais ceux qui étaient le plus repris étaient ceux qui exprimaient la solidarité des travailleurs entre eux, quelles que soient leurs origines, et contre un seul ennemi : le patronat. L'Internationale a aussi été chantée. Pour de nombreux manifestants, c'était l'occasion de crier haut et fort leur hostilité aux idées racistes du FN, contents de pouvoir dire qu'il n'y a qu'une seule classe ouvrière, dont le seul ennemi est le patronat.

Correspondant LO

Vals
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  nico37 le Mer 30 Mar - 18:17


nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  verié2 le Jeu 31 Mar - 8:59

Ce matin, France Inter a interviewé assez longuement Engelmann vers 7 H 45. Malgré les questions assez pointues, voire agressives de la journaliste, qui lui a rappelé que le FN voulait supprimer un fonctionnaire sur deux, Engelmann, il faut le reconnaître, s'est assez bien débrouillé pour faire passer son message :"Le FN défend les travailleurs français".
Bien entendu, il a sorti son couplet "Riposte laïque" contre la prière dans la rue, le hallal, la candidate voilée... en se revendiquant de la défense des droits des femmes et de la laicité. Il a prétendu aussi ne pas être raciste, mais défendre la priorité nationale contre... "les entreprises qui délocalisent et font des profits."

Comme quoi, il a su récupérer et adapter une partie du discours d'extrême-gauche. Ca passait d'autant mieux qu'il a une voix claire et s'exprime bien, calmement.

C'est peut-être (encore ?) marginal, mais inquiétant tout de même.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Toussaint le Jeu 31 Mar - 11:07

On n'a pas fini d'entendre de la pub sur ce truc, évidemment...
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  gérard menvussa le Jeu 31 Mar - 14:44

verié2 a écrit:Ce matin, France Inter a interviewé assez longuement Engelmann vers 7 H 45. Malgré les questions assez pointues, voire agressives de la journaliste, qui lui a rappelé que le FN voulait supprimer un fonctionnaire sur deux, Engelmann, il faut le reconnaître, s'est assez bien débrouillé pour faire passer son message :"Le FN défend les travailleurs français".
Bien entendu, il a sorti son couplet "Riposte laïque" contre la prière dans la rue, le hallal, la candidate voilée... en se revendiquant de la défense des droits des femmes et de la laicité. Il a prétendu aussi ne pas être raciste, mais défendre la priorité nationale contre... "les entreprises qui délocalisent et font des profits."

Comme quoi, il a su récupérer et adapter une partie du discours d'extrême-gauche. Ca passait d'autant mieux qu'il a une voix claire et s'exprime bien, calmement.

C'est peut-être (encore ?) marginal, mais inquiétant tout de même.
Je ne l'ai pas trouvé si convainquant que ça ! Mais c'est trés subjectif, évidemment...
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 63
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  verié2 le Jeu 31 Mar - 14:52


Gérard Menussa
Je ne l'ai pas trouvé si convainquant que ça !

Ben, c'est clair qu'il ne va pas nous convaincre. Mais il m'a semblé qu'il se débrouillait assez bien, surtout en réussissant à défendre les thèses du FN, tout en continuant à prétendre défendre les intérêts des travailleurs et en niant tout racisme.

Le discours est bien rodé, très politicien, pas la moindre hésitation, la moindre gène. Ce type doit tout de même être assez cynique.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  gérard menvussa le Jeu 31 Mar - 15:01

Quand je disais "pas si convainquant que ça", je pensais pas à moi (parce que me convaincre de passer du npa au fhaine même en étant super convaincant, c'est pas gagné d'avance) mais à mes camarades prolétaires aux mains calleuses et pleiine de cambouis qui étaient dans la caisse (je pratique le covoiturage avec des pues la sueur), et qui trouvaient le discours trop léché, trop rodé justement... Mais peut être m'ont ils dit ça que pour me faire plaisir...
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 63
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  fée clochette le Ven 1 Avr - 21:53

Du Chalot pur jus


http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/non-a-la-chasse-aux-sorcieres-dans-91619

Non à la chasse aux sorcières dans le mouvement ouvrier !
Des militants et des militantes s'inquiétent devant une campagne et des mesures internes qui conduisent à une véritable chasse aux sorcières dans la CGT.

J'espère comme beaucoup qu'il ne s'agit que de quelques dérapages auxquels il faut mettre fin et non une politique délibérée qui nuirait à la cohésion et à l'identité d'une confédération ouvrière, combative et démocratique.

Le 15 mars dénier j'écrivais un article intitulé « Touche pas à la CGT » que je terminais ainsi :

« il est indispensable que la centrale applique strictement ses statuts sans aller au-delà....Il serait préjudiciable à son image et à son identité, qu'elle passe d'une mesure de protection à une mesure administrative qui pourrait passer pour une chasse aux sorcières.

Si les militants du Front National et ceux de la droite extrême n'ont pas leur place dans le syndicat et dans leurs organisations statutaires, il est important que des débats importants comme celui relatif à l'égalité des droits hommes-femmes ou celui relatif à la laïcité puissent se mener et se poursuivre.

Il ne faudrait pas voir dans toute expression d'une orientation critique, l'œil ou la main de l'extrême droite.

il ne faudrait pas que des militants et militantes qui combattent tous les intégrismes soient taxés de « fascistes » ou de « racistes »...

Si le « fascisme » est un péril pour la classe ouvrière et ses organisations, le communautarisme en est un autre qu'il faut continuer à combattre. »

Des informations inquiétantes m'étaient alors rapportées immédiatement après qu’ait été rendue publique la lettre de Bernard Thibaut rappelant les valeurs de la CGT par opposition avec celles du Front national. Une lettre consécutive à la mise en cause d’un secrétaire général d’un syndicat CGT local ayant été candidat aux cantonales sur la liste du Front National.

On m’apprenait ainsi que, bien au-delà de ce cas marginal, le climat interne à la CGT devenait délétère dans certains endroits dont, dans la CGT du Val-de-Marne, où se déroulerait une véritable chasse aux sorcières menée par quelques-uns.

Une pratique « digne » du temps où les trotskistes et anarchistes étaient considérés comme des militants étrangers au mouvement ouvrier.... Il était alors minuit dans le siècle, le stalinisme triomphant maintenait une chape de plomb sur le syndicat, restant la chasse gardée d'une fraction, la sienne. Comme beaucoup je pensais ce temps totalement révolu...

De quoi s’agit-il ? Un militant syndical était proposé par son syndicat local à le représenter comme délégué au 10e Congrès de la Fédération des services publics qui se déroule en mai à Ajaccio. Son mandat avait été validé par la coordination des services publics CGT. Suite à ce qui est une véritable enquête menée sur ses activités extra-syndicales, il apprenait, sans même avoir été entendu et son syndicat reçu, que l’on avait unilatéralement décidé en petit comité, de suspendre son mandat puis de l’annuler, sous prétexte qu’il ne pourrait représenter la CGT en raison de ses idées ! Celles précisément d’un laïque républicain engagé, amalgamées dans le contexte favorable de paranoïa actuelle, par ces pratiquants de l’ostracisme, aux thèses du Front National…

Aujourd'hui, les vieux démons reviennent au galop... Des militants ouvriers qui sont opposés au communautarisme et ont dénoncé l'intégrisme peuvent être ainsi aujourd'hui, interdits de congrès, jetés en pâture à la vindicte collective par cette stigmatisation qui vaut dénonciation publique et atteinte à la moralité !

Ces instances de la CGT s'en prennent à un responsable syndical, actif et reconnu par des centaines de syndiqués et des centaines de travailleurs sociaux, attaché à son syndicat, qu’il défend mieux que bien d’autres qui de leurs bureaux coupes des têtes….

Cette condamnation sans appel, s'appuie sur un réquisitoire étonnant, qui reprend des textes qu’a publié de militant laïque sur internet sur différents sites, pour justifier cette annulation sur un motif incroyable, que ceux-ci seraient « islamophobes » et donc selon ces censeurs à « l’encontre des valeurs fondatrices de la Cgt. » Ces dirigeants oublient que le terme d'islamophobie a été inventé par les islamistes qui veulent que toute critique de la religion soit interdite, c'est ainsi que l'OCI (L'Organisation de la Conférence islamiste) intervient dans les instances de l'ONU pour interdire le blasphème transformé en délit. Ce camarade n’a jamais eu la moindre plainte porté contre lui pour ses écrits. La CGT serait-elle pour la reconnaissance dans la loi du délit de blasphème ?

On apprend que ce responsable n’a jamais porté de débats sur les questions de l’islam ou de la place de l’immigré dans notre société qu’il évoque dans ses articles, au sein de la CGT, conscient que ceux-ci ont déjà fait éclater bien des organisations, le plus souvent en mal de savoir en débattre sereinement dans un contexte très difficile. Ce qu’on lui reproche de façon incroyable, c’est de s’exprimer en dehors du syndicat sur ces questions dans le débat public autrement dit, on lui interdit d’être un citoyen exerçant son libre arbitre en faisant simplement usage des libertés communes !

Certains éléments des directions de ce syndicat semblent pouvoir agir comme portant la mission de dire ce qui doit être pensé ou non, jusque dans la société, par ses adhérents et ses représentants.

C’est le retour en grand des procès idéologiques et des ostracismes pour déviation. Un formidable retour en arrière au moment où on a tant besoin de débattre pour trouver des solutions face au double péril précisément, de la montée du risque de fracture politique liée à des questions de société qu’on veut interdire de débat et de la monopolisation frauduleuse par le Front national d’une question comme la laïcité, entre autres, grâce au sectarisme de ceux qui s’attaquent aux défenseurs républicains de cette valeur fondamentale !

Ces dirigeants semblent ignorer que de nombreux militants CGT, dans le passé ont combattu le cléricalisme avec force et ont même critiqué sans retenue les religions. En clair, tout militant CGT en s’exprimant sur la laïcité prend un risque, celui d’être montré du doigt et sali. On veut faire peur pour serrer les rangs ? Ce nettoyage idéologique dans la Confédération qui pourrait n’être qu’un début, réjouit tous ceux qui y ont dénoncé le prétendu « laïcisme » de ceux qui se sont dressés contre des revendications communautaires qui portent gravement atteinte à notre vivre ensemble comme la remise en cause de la mixité au nom d’une religion. Les mêmes qui appellent à la répression interne sont ceux qui ont manifesté en 2004 contre la loi d'interdiction des signes religieux à l'école, qui prennent la burqa qui enterre vivante des femmes comme un droit à respecter, sous couvert de pas tomber dans l’islamophobie...

Aujourd'hui, pour taire la légitime protestation exprimée par son syndicat qui le soutient et par les collègues de ce militant sanctionné, cette direction syndicale va rechercher certains écrits triés sur le volet de ce camarade publiés sur différents sites (2 ou 3 sur quelques deux cents articles). Oui, comme d'autres, il a écrit dans Riposte laïque, ce qui est au centre des accusations portées contre lui… Il a rompu définitivement avec ce site lorsque celui-ci est passé de la défense de la laïcité à fricoter avec les identitaires et autres militants d'extrême droite, il y a un peu plus d’un an. Mais malgré ce fait, on utilise contre lui un amalgame avec ce site et avec l’utilisation d’un de ses articles copié-collé par un site du Mouvement Pour la France du 44 datant de plus de deux ans, bien malgré lui et qu’il a découvert à l’occasion de cette mise en accusation. L’évolution du mouvement laïque et républicain n’est pas aisée, dans un contexte de piège entre une radicalisation extrême de rejet des musulmans au service de buts politiques et de l’autre une laïcité dite « ouverte » qui laisse le champ libre au communautariste et au clientéliste religieux.

Ce procès intenté à un militant ouvrier, syndicaliste, qui est aussi un militant républicain de la laïcité, rendu suspect de sympathie avec l'extrême droite est un précédent lourd de danger et d’une violence extrême. Il risque de décourager et d'écœurer nombre d'adhérents de la CGT qui pensaient qu’il n’était pas nécessaire d’être d’accord avec un dogme officiel pour y adhérer et y militer, que la diversité y était reconnue comme ses derniers congrès y ont insisté, et que les procès en sorcellerie y étaient définitivement enterrés. Que les amalgames de cette nature ne s’y pratiquaient plus. Au moment où le mouvement syndical a besoin de renforcer son unité pour combattre la politique anti sociale de ce gouvernement, il y a sans doute mieux à faire que de s’adonner à ce jeu de massacre qui ne rapporte toujours qu’aux mêmes, les ennemis de classes, les intégristes religieux et l’extrême-droite.

Il est à espérer qu’un sursaut viendra mettre un terme à ces pratiques d’un autre âge et que la CGT pourra jouer tout son rôle d’organisation au service des travailleurs, dont nous avons tant besoin pour nous défendre et nous rassembler, dans le respect des opinions et des idées.

JF Chalot
fée clochette
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 55
Localisation : vachement loin de la capitale

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Toussaint le Sam 2 Avr - 2:22

De qui il parle? Engelman?
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Roseau le Sam 2 Avr - 3:14


Peu importe, ça pue comme toujours la république coloniale et raciste.
Par contre, ça c'est drôle:
le terme d'islamophobie a été inventé par les islamistes
mais sur le FMR, c'est deux militants de LO qui s'en sont réclamés publiquement,
de façon totalment irresponsable, et sans avoir encore reconnu (compris ?) leur erreur...
Doux innocents...
Chalot, lui, défenseur de Risposte Laique jusqu'à la veille de l'adhésion du torchon raciste au fascisme,
n'est pas irresponsable, mais dangereux
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  fée clochette le Sam 2 Avr - 9:06

Toussaint a écrit:De qui il parle? Engelman?

Effectivement peu importe. Faire référence à un milititant syndical laïque (comme il dit) qui aurait été ostracisé par la CGT pour islamophobie il y a quelques mois, au moment même où l'affaire Engelman a eu lieu, c'est d'une manière détournée, soutenir Engelman. Il ne le dit pas comme ça bien sûr, il enrobe comme d'habitude. Cette affaire ancienne n'est qu'un prétexte pour lui. indirectement il se place aux côtés du pôôvre Engelman. Il ne perd jamais une occase Chalot pour affirmer son islamophobie.
fée clochette
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 55
Localisation : vachement loin de la capitale

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  verié2 le Sam 2 Avr - 9:25

fée clochette a écrit:
Toussaint a écrit:De qui il parle? Engelman?

Effectivement peu importe. Faire référence à un milititant syndical laïque (comme il dit) qui aurait été ostracisé par la CGT pour islamophobie il y a quelques mois, au moment même où l'affaire Engelman a eu lieu, c'est d'une manière détournée, soutenir Engelman. Il ne le dit pas comme ça bien sûr, il enrobe comme d'habitude. Cette affaire ancienne n'est qu'un prétexte pour lui. indirectement il se place aux côtés du pôôvre Engelman. Il ne perd jamais une occase Chalot pour affirmer son islamophobie.

Je dois avouer que j'enrage d'avoir été viré du Forum des amis de LO pour avoir critiqué LO sur cette question de l'islamophobie, alors que Chalot y est toujours toléré !

Chalot apparait une fois de plus comme un faux-jeton de la pire espèce.

Cela-dit, si l'attitude de la CGT a été très bien, je ne crois pas qu'il faille exclure des syndicats tous les travailleurs qui, à un moment ou un autre, expriment des préjugés racistes, islamophobes, sexistes etc. Il faut plutôt essayer de les convaincre, d'exercer une pression sur eux etc. Ceux qu'il faut exclure, ce sont ceux qui militent ouvertement pour le FN ou un autre parti d'ED.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  fée clochette le Sam 2 Avr - 10:37

verié2 a écrit:Cela-dit, si l'attitude de la CGT a été très bien, je ne crois pas qu'il faille exclure des syndicats tous les travailleurs qui, à un moment ou un autre, expriment des préjugés racistes, islamophobes, sexistes etc. Il faut plutôt essayer de les convaincre, d'exercer une pression sur eux etc. Ceux qu'il faut exclure, ce sont ceux qui militent ouvertement pour le FN ou un autre parti d'ED.

Je suis d'accord. Sauf que quand même, vu l'ancrage et la banalisation des idées du Front (et sur l'islamophobie, en particulier, ça va au delà du Front vers la gôche et ça imprègne fortement parfois le milieu syndical), il faut parfois être radical et prendre certaines mesures envers des militants ou des adhérents de base, qui, sans militer ouvertement pour l'extrême droite, développent des idées xénophobes (sur leur lieu de travail ou dans leur syndicat). Il faut discuter, former surtout. Expliquer que l'intérêt de la classe patronale c'est de diviser notre camp. On est d'accord. je me souviens d'une discussion hallucinante que j'avais eue lors d'une réunion dans une UL, au moment où il s'agissait de regrouper dans une structure, des syndiquées isolées du nettoyage. La plupart des ces femmes étaient des femmes d'origine immigrée, de confession musulmane. Nombre d'entre elles portaient le voile ou un foulard. Un membre de la CE de l'UL s'était alors révélé d'une agressivité incroyable envers ces salariées, tenant des propos islamophobes (en plus de propos sexistes et ça va souvent de pair, et tout ça bien sûr au nom de l'oppression des femmes). Malgré des discussions, un vote qui l'avait isolé sur le fait que l'UL allait prendre en charge et allait aider à la structuration syndicale de ces femmes, il continuait des discours et des attitudes intolérables, en faisant traîner leur inscription dans le cycle des formations syndicales de base (accueil des nouveaux adhérents, formation de niveau 1), cachant le double des clefs de l'UL pour qu'elles ne puissent pas se réunir, etc, etc. On l'a rencontré plusieurs fois et au final, c'est lui qui est parti au bout d'un mois.
fée clochette
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 55
Localisation : vachement loin de la capitale

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  verié2 le Sam 2 Avr - 11:36

Intéressante émission d'Arrêt sur image sur le phénomène dont nous parlons :
http://jbavitrolles.blogspot.com/2011/04/emission-darret-sur-images-concernanr.html

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  gérard menvussa le Sam 2 Avr - 11:43

Cela dit, et au dela de l'islamophobie (ou il faut aussi discuter et convaincre, les préjugés étant particulièrement répandu d'autant qu'une bonne partie de la "bonne société" les justifie voir les encourage) il y aa aussi une particulière vigilance à avoir au niveau des syndicats et des associations (en particulier celles oeuvrant dans l'éducation populaire) sur l'entrisme plus ou moins organisé du fhaine.;. Evidemment, si certains brandissent haut et fort le Drapeau (frontnational) d'autres s'y prennent un poil plus discrètement... C'est aussi question de rapport de force, d'implantation (importance et durée) et aussi de "personalité"... Et que les militants de Riposte Laique soient particulièrement sur la sellette ne peut qu'étonner (d'ailleurs fort hypocritement) sieur Valière aka Chalot...
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 63
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite - Page 14 Empty Re: L'"affaire Engelmann" - les syndicalistes et l'extrême-droite

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 19 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 19  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum