Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-65%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
209 € 599 €
Voir le deal
-35%
Le deal à ne pas rater :
KARCHER : promo sur nettoyeur haute pression K5 Compact (via ODR ...
241.99 € 369.69 €
Voir le deal

Néo-nazis et cie...

Page 18 sur 20 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant

Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  nico37 le Mar 3 Sep - 18:03

Les militants du Renouveau français dans le Giennois Pascale Auditeau 31/08

En toute discrétion, une centaine de militants de ce mouvement créé en 2005 est réunie jusqu’à dimanche dans la campagne d’Ouzouer-sur-Trézée.
Depuis jeudi, le Renouveau français, mouvement ultranationaliste créé en 2005, tient son camp d'été à Ouzouer-sur-Trézée, où s'était déjà déroulé un rassemblement il y a quelques mois.

Une centaine de militants participe à des ateliers, des conférences, se réunissent autour d'activités sportives, culturelles… On est pourtant loin du concept de camp de vacances : l'objectif reste la formation politique des adhérents.

« Je tiens à le préciser : le Renouveau français n'a pas spécialement de projet dans le Loiret. Ce n'est d'ailleurs pas là où nous avons le plus de sympathisants. Si nous sommes là, c'est un peu par hasard. Les prochains camps auront sans doute lieu ailleurs », explique Thibaut de Chassey, directeur du mouvement.

Celui-ci récuse d'ailleurs l'appellation de groupuscule d'extrême droite : « Cela ne nous convient pas. Nous ne trouvons pas nos propos excessifs ou extrêmes. »

Le discours peut néanmoins surprendre. Si l'on interroge Thibaut de Chassey sur sa période de référence, il cite sans hésitation le règne de saint Louis comme un âge d'or. « Nos idées sont contre-révolutionnaires et notre mouvement, oui, est attaché à la civilisation chrétienne et notamment à la doctrine sociale de l'église. Nous pouvons effectivement être définis comme des nationalistes radicaux et une grande majorité d'entre nous est monarchiste. »

Traditionalistes et pour le moins conservateurs, les militants ont été mis en lumière récemment dans les médias, dans la bataille contre le mariage pour tous. Si Thibaut de Chassey récuse toute homophobie, il n'en condamne pas moins ce qu'il qualifie de « pratiques homosexuelles », qui ne « seraient pas favorables au développement de la société ». « L'homosexualité n'a pas à être légitimée socialement. Nous ne refusons pourtant pas de tendre la main aux personnes qui voudraient en guérir : pourquoi ne pas créer des centres d'aide aux homosexuels ? »

Interdit aurait pu l'être, comme l'Œuvre française ou les Jeunesses nationalistes, en juillet, après la mort du jeune Clément Méric. « Nous avons cru que nous y aurions droit, Manuel Valls nous ayant cité plusieurs fois publiquement. »

Interdit, le mouvement ne l'est donc pas encore. Et selon son directeur, a bénéficié d'un net regain d'adhésions depuis la loi Taubira sur le mariage pour tous. En tout, ils revendiquent quatre à cinq cents adhérents et quelques milliers de sympathisants.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  Invité le Ven 6 Sep - 6:05

Et maintenant ils poste des lien sur le mur anti fa paris comportant clairement des menace de mort faisant allusion en des terme irrespectueux a Clément Meric.


POUR INFORMER NOS PETITES FIOTTES DE SCIENCE POPO :
-La majorité de l'équipe PBM sera à Marseille pour l'UdT du #FN (vous êtes les bienvenus mais vu le nombre on vous le déconseille, ça finirai en une dizaine de Merdic)
-D'autres partagerons leur weekend entre manif pour Esteban et UdT de #LMPT (vous avez les lieux, vous êtes les bienvenus également).
Bref, vous nous proposez des agressions alors que :
1) On vous filmera attaquant
2) On vous enverra à l’hôpital une fois les preuves de légitime défense enregistrées

VOUS ETES VRAIMENT DES DÉBILES !

Pour les TAUPES de la page, merci de faire suivre à vos maîtres, pour de l'audience on est preneurs. https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=373795299390830&id=203954289708266

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  Invité le Mar 10 Sep - 8:05

Ils parlent de Dieudonné
Dernière mise à jour : dimanche 11 décembre 2011, 1 h 50.

< RETOUR AU MENU >



On me dit toujours : « Alors, mais Dieudonné, il a pété les plombs ? — Ben oui, il a pété les plombs… » Il a peut-être pas pété les plombs, peut-être qu’il est réellement antisémite, puisque ses idées commencent à circuler, dangereusement. Je pense qu’il est… oui, je pense qu’il n’aime pas les Juifs. [...] Ce qui fait peur, c’est les gens qui le suivent. Je sais pas qui sont ces gens-là, qui entoure Dieudonné, quelles sont les associations bizarres qui l’entourent. [...] Il ne demandera jamais pardon. D’abord il est trop têtu, et puis, autre chose, plus grave, je pense qu’il a des convictions.
http://jeankoong.unblog.fr/2011/03/30/ils-parlent-de-dieudonne/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  nico37 le Mer 11 Sep - 13:05

L’inquiétant appel à manifester trois mois après la bagarre qui avait causé la mort de Clément Méric, militant d’extrême gauche. Benoit Hasse 03/09

Le portrait d’Esteban entouré d’une couronne de lauriers et un slogan choc en guise de commentaire : « Se défendre était son droit. Le défendre est notre devoir ». Cette intrigante affiche s’est récemment multipliée sur les murs de la capitale. Elle appelle à une manifestation (le 14 septembre à 14 heures à Paris, sans autre précision) pour soutenir Esteban M.
Cet agent de sécurité de 20 ans, sympathisant du groupuscule d’extrême droite Troisième Voie, est l’auteur présumé des coups qui ont entraîné la mort de Clément Méric, un militant d’extrême gauche (lui aussi âgé de 20 ans) avec lequel il s’était battu.

C’était le 5 juin dernier dans la rue Caumartin (IXe). Deux groupes de jeunes, militants d’extrême gauche d’une part et membres de la mouvance skinhead d’autre part, s’étaient retrouvés par hasard à la sortie d’une vente privée. Provocations mutuelles, insultes… puis échange de coups. La bagarre de rue s’était soldée par un décès.

Interpellé dès le lendemain, avec trois autres personnes, Esteban a reconnu avoir donné deux coups de poings (dont l’un au moins mortel, selon les résultats d’autopsie). Mis en examen pour « coups ayant entraîné la mort sans intention de la donner », il est incarcéré depuis.

La tragique confrontation entre militants avait été à l’origine d’intenses polémiques sur la violence des groupuscules politiques extrémistes. Dès la fin juin, le gouvernement avait même lancé les procédures de dissolution des JNR (Jeunesses nationalistes révolutionnaires) et de Troisième Voie dont Esteban s’était dit sympathisant. Ces groupuscules ont annoncé leur « autodissolution » juste avant que les procédures aboutissent.

De nombreuses affichettes dans les rues du XVe

Trois mois plus tard, l’appel à manifester pour soutenir l’auteur présumé de coups mortels risque fort de raviver les tensions.

D’autant plus que les organisateurs de la manifestation restent étrangement anonymes. Les affiches — particulièrement nombreuses dans le XVe où Troisième Voie avait son QG — ne sont signées que d’un mystérieux Collectif pour la défense des libertés publiques. Pas de coordonnées mais un mail et une adresse Facebook (Soutenonsesteban) qui comptait en fin de semaine dernière pas loin de 7000 « like ».

La page ne fait pas de référence directe au drame de la rue Caumartin. On y trouve en revanche de nombreux appels à manifester… pour des motifs assez divers. Comme cette vidéo où Pierre Cassen (fondateur de Riposte laïque qui dénonce « l’islamisation de la France ») invite les manifestants à défiler le 14 à Paris « contre la répression du pouvoir socialiste en place ». Le Cepe (un étrange Comité d’entraide des prisonniers européens qui donne pour toute adresse une boîte postale à Nîmes) appelle de son côté à la manif pour défendre les « prisonniers politiques »!

Difficile de savoir quelle sera l’ampleur du rassemblement. Une billetterie vient en tout cas d’être créée sur le Net pour affréter des bus de manifestants depuis Lyon, Lille, Brest, Toulouse… Selon nos informations, la préfecture de police de Paris (qui peut interdire les manifestations en cas de risque de troubles à l’ordre public) n’aurait pas encore été contactée par les mystérieux « défenseurs » d’Esteban.
Méric : les manifs qui inquiètent 04/09

Le 14 septembre, deux manifestations devraient avoir lieu à Paris: l'une en mémoire de Clément Méric, militant anti-fasciste tué lors d'une bagarre avec des skinheads, l'autre réclamant la libération de l'auteur présumé des coups mortels.

La coincidence n'est probablement pas fortuite et elle inquiète les forces de l'ordre, même si les deux manifestations ne doivent pas avoir lieu dans le même quartier.

La mort du jeune militant anti-fasciste avait entrainé la dissolution de cinq groupuscules d'extrême droite, dont celui auquel aurait appartenu celui qui se fait appeler Esteban et qui est toujours incarcéré. L'observation de la manifestation de soutien au meurtrier présumé pourrait permettre aux policiers de déterminer s'il y a ou non reconstitution sous une autre forme d'une de ces organisations.

Le casse-tête de la Préfecture expliqué par Franck Cognard (...)

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  sylvestre le Mer 11 Sep - 14:37

Reflex : Gardez moi de mes amis ... quand Serge Ayoub et Esteban Morillo ne se connaissaient pas

Par ailleurs Affaire Méric : les antifascistes et les skinheads interdits de manifestation
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  nico37 le Sam 14 Sep - 13:37

Procès de sympathisants d'extrême droite à Grenoble: 6 et 8 mois de prison avec sursis 06/09

Le 19 octobre 2012, six jeunes militants communistes isérois avaient été agressés par une quinzaine d'individus, certains proches de l'extrême droite. Deux des agresseurs présumés ont été jugés ce matin par le tribunal de grande instance de Grenoble. Ils ont été condamnés à des peines avec sursis.

Sur le banc des victimes, ils sont deux. Militants du Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF), ils ont une vingtaine d'années. Sur le banc des prévenus, ils sont deux aussi. Eux nient toute appartenance politique, mais ils ont adhéré ou ont été proches - du moins par le passé - de groupuscules d'extrême-droite. Ils sont accusés d'avoir agressé les plaignants à coup de poing et de ceinture. L'un a eu le nez cassé, l'autre a été blessé au bras.

Une affaire qui en rappelle une autre, même si l'agression de Grenoble s'est produite quelques mois avant l'affaire Clément Méric et n'a pas eu la même issue tragique. Ce lien la procureur n' a pas manqué de le faire lors de son réquisitoire. L'avocate générale demandait un an de prison dont huit avec sursis. Ils seront finalement condamnés à six et huit mois avec sursis. Ils ont par ailleurs écopé d'amendes de 1500 et de 800 euros pour dommages et intérêts.

Une rixe puis une autre

Les faits remontent au 19 octobre. Ce jour-là, une poignée de militants fument une cigarette devant le local des Jeunesses Communistes. Lorsqu' un autre groupe vient à passer par là. Des militants, anciens militants ou proches du parti d'Alexandre Gabriac, Les Jeunesses Nationalistes. Ils se connaissent, certains vont au même lycée. Les insultes pleuvent. Quelques bousculades, mais rien de plus.

Plusieurs heures plus tard, la soirée prend une toute autre tournure. Les jeunes communistes se rendent au Pub d'Enfer rue Denfert Rochereau à Grenoble, où doit avoir lieu le concert d'un de leurs amis... mais où se trouvent aussi les même militants d'extrême-droite. C'est là que les versions différent, d'après les communistes c'était un hasard, d'après les autres une vengeance préméditée. S'ensuit une violente bagarre aux abords du bar.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  nico37 le Dim 15 Sep - 11:14

Affaire Méric : 4 manifestations prévues à Paris interdites par la police 13/09

Quatre manifestations qui devaient se tenir samedi à Paris, dont l'une en soutien au principal suspect dans la mort du militant d'extrême gauche Clément Méric, ont été interdites.

Quatre manifestations qui devaient se tenir samedi à Paris, dont l'une en soutien au principal suspect dans la mort du militant d'extrême gauche Clément Méric, ont été interdites, a-t-on appris vendredi auprès de la préfecture de police de Paris (PP). Deux manifestations concomitantes étaient prévues samedi dans la capitale, l'une lancée par des groupes anti-fascistes en mémoire de Clément Méric, et l'autre en soutien au principal suspect dans cette affaire, un jeune skinhead de 20 ans, Esteban Morillo.

Ces deux manifestations ont fait l'objet mercredi d'une procédure d'interdiction de la part de la préfecture de police de Paris "en raison des risques évidents d'affrontements", avait annoncé une source proche de la direction de la PP. Mais deux autres manifestations, l'une de l'association anti-avortement "Sos tout-petits", l'autre à l'appel du mouvement anti-islam Riposte laïque, étaient également susceptibles "de provoquer des affrontements", entre des militants anti-fascistes et d'extrême droite, selon cette source. Elles ont toutes été interdites par les autorités.

Climat tendu

Ces interdictions surviennent dans un climat tendu entre les groupes d'extrême droite et d'extrême gauche depuis la mort de Clément Méric le 5 juin lors d'une bagarre avec des skinheads à Paris dans le quartier de la gare Saint-Lazare à Paris.

Le principal suspect, un skinhead de 20 ans, Esteban Morillo, a été écroué et mis en examen dans cette affaire après avoir reconnu avoir frappé Clément Méric. Début août, un autre skinhead de 20 ans, Samuel Dufour, aussi écroué, a été mis en examen pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner" dans cette affaire.

Les enquêteurs s'emploient à déterminer les circonstances exactes de la bagarre. L'autopsie avait démontré que le jeune étudiant était mort des suites de plusieurs coups qui lui avaient été portés, et non du choc contre le plot métallique sur lequel il était tombé.
Les antifascistes veulent " trouver " les skinheads 15/09

Malgré l'interdiction des manifestations parisiennes des mouvances d'extrême droite et d'extreme gauche, les Antifas se sont rassemblés pas loin de la place Gambetta à Paris pour défendre le centre IVG de l'hôpital Tenon (20e). Interrogés par metronews, ils disent vouloir affronter les skinheads ce samedi après-midi.

Drôle d'ambiance place Gambetta, ce samedi matin à Paris (20e). Vers 9h, le collectif anti-IVG, SOS tout-petits s'est réuni pour faire son habituelle prière de rue (une fois par mois), devant le centre IVG de l'hôpital Tenon. Mais, le collectif Tenon, regroupant des associations "libertaires", des Verts et quelques partis d'extrême gauche notamment, ont tenu à organiser une contre-manifestation.

"Nous devions nous réunir à 10h30, mais nous sommes venus plus tôt pour aller à la rencontre des anti-IVG", précise un des membres du collectif Tenon. Face au risque d'affrontements, les dizaines de policiers présents ont immédiatement dispersé la prière de rue et empêché les pro-IVG de quitter l'avenue Gambetta. "A partir du moment où la loi garantit l'IVG, ces prières de rue n'ont aucune raison d'être dans l'espace public. C'est d'ailleurs incroyable que les autorités les autorisent de façon régulière", déplore un pro-IVG. Devant les passants venus profiter du marché hebdomadaire, une fanfare de pro-IVG a rejoint le collectif. Trompettes et tambours ont calmé l'ambiance électrique.

Les Antifas prêts à affronter les skinheads

Mais malgré la dispersion des antis et en plus des quelques manifestants favorables à l'avortement, une trentaine d'Antifas, le mouvement d'extrême gauche, a tenu à se réunir pour défendre cette cause. Surveillés de loin par des policiers en civil et de nombreux CRS, ces jeunes n'ont revendiqué aucun slogan. Si la plupart n'ont pas souhaité parler à la presse, l'un d'entre-eux a précisé l'objectif de cette réunion. "Nous sommes ici pour défendre le centre IVG de Tenon régulièrement remis en cause par les anti-IVG. Ensuite, nous irons trouver les skinheads qui ont prévu de se réunir aujourd'hui", lâche un jeune cagoulé.

La préfecture de police a confirmé vendredi, l'interdiction de quatre manifestations qui devaient être organisées ce samedi à Paris dans le cadre de l'affaire Clément Méric (le jeune militant d'extrême gauche tué lors d'une bagarre avec des skinheads le 5 juin). Mais sur les réseaux sociaux et sur certains sites, des appels à manifester place Denfert-Rochereau pour l'extrême droite ont été lancés. Sur un site antifasciste, le mouvent d'extrême gauche maintient aussi ses rassemblements. "Nous devons donc compter sur nos propres forces. Nous appelons toutes les énergies à se mobiliser, à s’organiser dans les collectifs antifascistes et à se coordonner ce week-end. Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartier pour les fachos !", précise un communiqué des antifascistes.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  nico37 le Mar 17 Sep - 12:33

Skins et antifas : l’après-Méric fait bouger les lignes WILLY LE DEVIN ET QUENTIN GIRARD 12/09

Alors que des manifestations parisiennes ont été interdites, les deux camps se recomposent.
L’affrontement n’aura peut-être pas lieu. Alors que mouvances d’extrême droite et d’extrême gauche devaient manifester, samedi dans Paris, trois mois après la mort de Clément Méric, la préfecture a décidé de tout interdire. Reste qu’un feu rouge officiel n’a jamais empêché une bagarre. De nombreux skinheads d’extrême droite sont montés à la capitale, tandis que les antifascistes appellent à «la défense» du centre IVG de Tenon à 10 h 30, où l’association anti-avortement SOS tout-petits y organise une prière de rue. En tout cas, depuis la mort de Méric, les courants rivaux se restructurent.

Mutualiser.

Combien sommes-nous, comment répondre aux médias et comment intégrer de nouvelles personnes ? Le décès de l’étudiant breton a posé de nombreuses questions aux Antifas autonomes, regroupés dans une multitude de collectifs et associations, sans chef. Clément Méric appartenait à l’Action antifasciste Paris banlieue, avec une trentaine de membres, plutôt jeunes, qui se définissent comme des «antifas radicaux». Fonctionnant en structure horizontale et par un système de parrainage, ils ont longuement réfléchi à la possibilité d’accueillir de nouveaux membres. Car l’affaire Méric a eu un effet certain : des dizaines de nouvelles personnes ont approché les antifas, surtout l’Action antifasciste Paris banlieue. Ces demandes ont été renvoyées vers le Collectif antifasciste Paris banlieue (Capab), plus ouvert vers l’extérieur : AG, diffusion de documentaires, le Capab gère aussi la logistique comme l’affrètement de cars vers le «grand rassemblement antifasciste» ce samedi pour protester contre l’université d’été du Front national à Marseille. «Nous voulons que la peur change de camp. Après des mois de mobilisations réactionnaires, […] nous ne pouvons plus laisser faire», annoncent-ils. A ce groupe, s’ajoutent Reflexes, Fafwatch et la Horde, sites internet d’informations des antifas. Reflexes, et dans une moindre mesure Fafwatch, sont les plus en pointe dans l’étude politique et la dénonciation des groupes fascistes. La Horde, créée en mars, cherche à mutualiser les informations et les ressources. Pour l’un de ses membres, depuis plus de vingt ans dans ce milieu, la mort de Clément Méric n’a fait qu’accélérer un processus de réorganisation déjà entamé. «Depuis 2007, quand on a vu l’augmentation des agressions et des ratonnades, notamment dans certaines zones rurales et à Lyon, on s’est dit qu’il fallait agir, explique-t-il. Mais les mouvements sont morcelés, les gens ne se connaissent pas forcément entre eux.» Car, évidemment, les antifas ne sont pas que sur Paris mais aussi à Lille, Toulouse, Marseille ou Lens. «Nous, cela fait deux, trois ans qu’on progresse, on milite plus sur le terrain, on organise du soutien scolaire, des bouffes populaires», raconte un membre d’Action antifasciste Marseille. Il estime que c’est «dû à l’évolution de l’extrême droite, avec des groupuscules de plus en plus violents. On doit défendre nos valeurs». «Clément Méric peut avoir été un déclencheur, comme Malik Oussekine l’a été pour ma génération, juge un militant. Mais dans les mails que nous recevons, la mort de Méric joue plus le rôle d’une goutte d’eau que d’une prise de conscience. Ils nous disent qu’ils en peuvent plus de voir tous ces fachos.»

Reconquête.

Par effet miroir, le regain de vigueur des antifas coïncide avec celui de leurs meilleurs ennemis. Oublié de la scène publique ces dernières années, Serge Ayoub et sa mouvance skin reviennent sous les projecteurs sur fond d’affaire Méric. D’ailleurs, le susnommé «Batskin» s’apprête à sortir un livre sur le drame : l’affaire Clément Méric, du fait divers au scandale politique.

Pour les skinheads d’extrême droite, tout est également affaire de visibilité : recrutement de nouveaux militants, percées des idées «solidaristes» sur la toile, reconquête de territoires. Si Serge Ayoub vilipende les médias, en réalité, il les adore. Ils lui permettent de se recrédibiliser aux yeux de sa base, et d’apparaître plus que jamais comme le chef ultime.

En juin, Manuel Valls avait jugé bon de dissoudre les deux groupuscules dont il était le leader : les Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR) et Troisième Voie. Or, pour le sociologue Valéry Rasplus, coauteur du Dictionnaire historique et critique du racisme,«il ne suffit pas d’interdire des organisations de ce type pour que leurs idées cessent d’exister». Selon une source du renseignement parisien «leur activisme est loin d’être endormi. Il serait même plutôt en train de se réveiller, surtout en province où les actions du Picard Crew, essentiellement des agressions d’immigrés, sont assez radicales.»

Officiellement, le nombre de skinheads toutes tendances confondues oscille en France entre plusieurs centaines et presque un millier. Ce qui ne trahit aucune explosion majeure. Toutefois, l’affaire Méric a conduit à une revascularisation des tendances de l’extrême droite. Quelques jours après la mort du jeune antifa, un nouveau collectif a vu le jour : le Comité de défense des libertés publiques. Son but ? «Défendre à tout prix la liberté d’expression et dénoncer les interdictions de manifester prises par le préfet Bourricot [en réalité, Bernard Boucault, ndlr]». Ce comité est un agrégat étonnant des identitaires de Résistance républicaine, anciennement Riposte laïque, qui organisait des apéros saucisson-pinard, des troupes du maurrassien Roland Hélie, et des skins d’Ayoub. Ainsi, les skinheads rompent avec l’isolement voulu par Marine Le Pen à leur égard. Pour riposter, ils envisagent même de monter des listes communes en vue des municipales.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  Vic le Mar 17 Sep - 18:35

COMMUNIQUÉ


Les menaces de mort et de viol contre Julie del Papa doivent être sanctionnées !

Mardi 17 Septembre 2013
 Le Parti de Gauche - Alexis Corbière



Depuis samedi, notre camarade Julie del Papa - militante du PG à Avignon - en raison de sa participation à la manifestation anti-FN de Marseille, a été victime d’un ignoble déversement de haine sur twitter. Des militants d’extrême droite, défendant le Front national, lui ont envoyé plus d’une centaine de messages mêlant menaces de morts et de viols avec des insultes racistes et sexistes. Pour ceux qui en douteraient, ils montrent là leurs vrais visages.

Notre camarade s’est immédiatement rendue au commissariat pour porter plainte, mais les services de police ont cherché à l’en dissuader, considérant qu’il s’agissait là d’une conséquence presque normale de son engagement politique au PG et n’ont fait finalement qu’accepter qu’elle dépose une main courante.

Nous demandons solennellement au Ministre de l’intérieur de se saisir de cette affaire afin que les différents responsables de ces menaces soient identifiés et sanctionnés. Le cas de Julie del Papa est révélateur de l’utilisation croissante de réseaux sociaux, pour faire prospérer les discours racistes et violents.

Il n’est pas tolérable que des fonctionnaires de police banalisent la situation et refusent de recevoir un dépôt de plainte, lorsqu’une jeune femme se fait menacer de mort et de viol et se sent en danger. L’impunité dont bénéficient ces militants d’extrême droite fait augmenter encore plus leur violence verbale, qui ouvre généralement la voie à la violence physique.

- See more at: http://www.lepartidegauche.fr/actualites/communique/les-menaces-mort-de-viol-contre-julie-del-papa-doivent-etre-sanctionnees-24881#sthash.ViPOBmTl.dpuf





http://www.politis.fr/Les-barbares-campent-sur-Twitter,23681.html


Dernière édition par Vic le Mar 17 Sep - 20:05, édité 1 fois
Vic
Vic

Messages : 474
Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 66
Localisation : Près de la Mer du Sud

http://emma-en-ligne.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  Roseau le Mar 17 Sep - 18:40

Encore une fois, la police de Valls démontre son caractère de classe.
Quand je pense que le programme du FdG demande de renforcer la police...
(voir ma signature)
A gerber...
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  Roseau le Mar 17 Sep - 18:41

Encore une fois, la police de Valls démontre son caractère de classe et sexiste.
Quand je pense que le programme du FdG demande de renforcer la police...
(voir ma signature)
A gerber...
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  gérard menvussa le Mar 17 Sep - 20:30

Notre solidarité a cette camarade est pleine et inconditionnelle... D'autant plus qu'elle peut constater les limites de son orientation, telle qu'elle est défendue par les cacique de son organisation ... Mais peu importe
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 63
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  nico37 le Mer 18 Sep - 10:54

Valls ou la dissolution en carton 17/09

Il l’avait annoncé à grands renforts de tambours et de trompettes, faisant montre d’une autorité sans pareille. Il répondait ainsi à l’émotion suscitée par l’assassinat de Clément Méric. J’ai écrit combien je restais dubitatif quant à la dissolution de groupes d’extrême-droite radicale : Jeunesses nationalistes révolutionnaires et Troisième Voie – dont les liens avec le F-Haine sont connus – puis Œuvre française et Jeunesses nationalistes. Mais la loi est la loi, comme on dit. Et, en bon républicain, je me suis fait violence pour accepter les décisions du gouvernement. Las, quelques mois plus tard, chacun peut vérifier que les grands discours de Manuel Valls sont à l’image des actes du gouvernement sur d’autres sujets : ronflants et sans effets.

En juillet dernier, annonçant les mesures, le ministre de l’Intérieur avait souligné que l’œuvre française était une « association qui propage une idéologie xénophobe et antisémite, des thèses racistes et négationnistes, qui exalte la collaboration et le régime de Vichy, et qui rend des hommages réguliers au maréchal Pétain, à Brasillach ou à Maurras ». Créée en 1968 par Pierre Sidos, fils de François Sidos, fusillé à la Libération pour collaboration, l’Œuvre française « est organisée comme une milice privée avec des camps de formation de type paramilitaire », selon le ministre de l’Intérieur.

Un rapide tour sur internet permet en effet de vérifier que, si les décrets ont été publiés au Journal officiel, ces groupuscules ont toujours pignon sur rue. Pourtant, les attendus de la décision de Valls étaient sans appel. Si le site des Jeunesses nationalistes révolutionnaires du décati Serge Ayoub est bien indisponible, il n’en va pas de même de celui des Jeunesses nationalistes à la une duquel figure la déclaration d’Alexandre Gabriac, son chef incontesté.

Néo-nazis et cie... - Page 18 Site-des-Jeunesses-nationalistes-le-18-septembre-2013-300x168

Cette tribune ne fait pas dans la dentelle, flirtant gentiment avec la menace :

Que Hollande le sache, que Valls le sache, car nous l’affirmons haut et fort : les Nationalistes vivront ! Et si ça n’est plus demain à notre bannière que vous nous reconnaîtrez, vous nous reconnaîtrez car nous serons toujours là, derrière vous, anonymes, dans vos déplacements, dans vos représentations, et demain dans votre défaite.

Certes, depuis le 24 juillet 2013, date d’adoption du décret portant dissolution, il n’y a pas eu de mise à jour. Certes, mais… En cherchant plus avant, il se trouve que l’Œuvre française, maison mère des Jeunesses nationalistes, fonctionne bien. Sa dernière mise à jour date du 5 septembre dernier et a la forme d’un communiqué intitulé « Oui au respect de la Syrie souveraine. Non à la guerre ! » Il fait suite à un communiqué fanfaron d’Yvan Benedetti, président du groupuscule factieux, qui moque Manuel Valls et sa volonté de dissolution. Le chef fachiste revient sur l’inanité de cette mesure, confirmant les propos que je tenais pour expliquer mon opposition à la dissolution de ces groupes radicaux.

Néo-nazis et cie... - Page 18 Site-Oeuvre-fran%C3%A7aise-300x168

Quoi qu’il en soit, chacun peut désormais mesurer que la fachosphère se porte bien malgré les roulements d’épaule du ministre de l’Intérieur. Ces quatre derniers jours montrent en substance combien les agitateurs d’extrême-droite ont un sentiment d’impunité quand ils s’en prennent à des militantes sur les réseaux sociaux. Ils n’hésitent pas non plus à harceler téléphoniquement mon ami pour de vrai Sydné93 qui a eu le malheur de soutenir Julie et Sophia. Au demeurant, ils semblent avoir toutes les raisons de se croire inaccessibles. Le ministre de l’Intérieur semble bien plus « efficace » lorsqu’il mène la chasse aux sans-papiers ou aux Rroms que lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre les décisions qu’il a lui-même prises.

Néo-nazis et cie... - Page 18 Twitt-el-connardo-Nathanael-Uhl-300x167

Plus avant encore, les services de la place Beauvau n’hésitent pas à aller arrêter des militants syndicaux à leur domicile parce qu’ils refusent de se soumettre à des prélèvements ADN. Alexandre Gabriac, chef des Jeunesses nationalistes, lui, fanfaronne sur twitter son retour en France et son intention d’en découdre. Manuel Valls fait le faraud à la télé mais ne suit pas même ses dossiers.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  nico37 le Jeu 19 Sep - 23:13

Les menaces de mort et de viol contre Julie del Papa doivent être sanctionnées ! Alexis Corbière 17/09

Depuis samedi, notre camarade Julie del Papa - militante du PG à Avignon - en raison de sa participation à la manifestation anti-FN de Marseille, a été victime d’un ignoble déversement de haine sur twitter. Des militants d’extrême droite, défendant le Front national, lui ont envoyé plus d’une centaine de messages mêlant menaces de morts et de viols avec des insultes racistes et sexistes. Pour ceux qui en douteraient, ils montrent là leurs vrais visages.

Notre camarade s’est immédiatement rendue au commissariat pour porter plainte, mais les services de police ont cherché à l’en dissuader, considérant qu’il s’agissait là d’une conséquence presque normale de son engagement politique au PG et n’ont fait finalement qu’accepter qu’elle dépose une main courante.

Nous demandons solennellement au Ministre de l’intérieur de se saisir de cette affaire afin que les différents responsables de ces menaces soient identifiés et sanctionnés. Le cas de Julie del Papa est révélateur de l’utilisation croissante de réseaux sociaux, pour faire prospérer les discours racistes et violents.

Il n’est pas tolérable que des fonctionnaires de police banalisent la situation et refusent de recevoir un dépôt de plainte, lorsqu’une jeune femme se fait menacer de mort et de viol et se sent en danger. L’impunité dont bénéficient ces militants d’extrême droite fait augmenter encore plus leur violence verbale, qui ouvre généralement la voie à la violence physique.
Les barbares campent sur Twitter Michel Soudais 17/09

Insultes sexistes et racistes, menaces physiques, appel au viol… Des cyber-activistes d’extrême droite se déchaînent sur la toile contre une jeune militante du Parti de gauche, coupable d’avoir raconté sur Twitter sa participation à la manifestation organisée à Marseille contre l’université du Front national, samedi.

La violence et la haine envahissent dangereusement les réseaux sociaux. C’est devenu banal de le dire.
Pourtant, je n’ai pas l’impression qu’on prenne pleinement la mesure du fumet sorti des égouts qu’exhale de plus en plus la toile à mesure qu’enflent les intentions de vote en faveur du Front national de Marine Le Pen.
Si l’on n’y remédie pas, notamment en appliquant aux infractions et aux délits les plus flagrants les lois qui encadrent la liberté de la presse, il est plus que probable que des esprits simples (le web en attire beaucoup), chauffés par des excités, passent à l’acte.
Présent sur le plateau de LCI au moment de l’annonce de la mort de Clément Méric, j’avais dit à chaud ne pas être surpris par l’agression violente de ce jeune militant, ayant constaté depuis plusieurs mois, sur le net, une montée de la violence verbale des militants et sympathisants d’extrême droite à l’encontre de tous leurs contradicteurs.

Le fascisme le plus bestial

La haine déversée sur une jeune militante du Parti de gauche, et quelques uns de ses soutiens, depuis ce week-end par quelques cyber-activistes qui se revendiquent de cette mouvance en est une nouvelle illustration. Et elle est édifiante. Le fascisme le plus bestial, avec son lot de menaces, de propos orduriers, racistes, mais en l’espèce aussi particulièrement sexistes, s’exprime désormais sans retenue.

Le prétexte à cette attaque aura été la manifestation organisée à Marseille contre la tenue dans cette ville de l’université d’été du FN. Quelques 8.000 personnes ont défilé du Vieux-Port à la place Castellane, à l’appel du collectif Marseille contre l’extrême droite, qui regroupe une quarantaine d’organisations. Dans le cortège, Julie Del Papa rend compte de l’ambiance sur Twitter, s’attirant de premières répliques de twittos nationalistes auxquelles elle répond parfois.
Assez vite à court d’arguments un certain @olbag, qui reconnaît avoir « l’intelligence de Nabilla », propose à la jeune femme de « l’enculer », suggestion reprise par @DTsumeo à la suite duquel @Fortesque18 suggère de la « flooder » (traduction française = envoyer une grande quantité de données aussi inutiles que malveillantes).

Néo-nazis et cie... - Page 18 Martin_flooder-7e2c2

Pour ceux qui l’ignorent, le GHB ou acide gamma hydro butyrique est le nom scientifique de la drogue du viol. L’incitation au viol est explicite. Et l’appel au « flood » entendu.
Voici une sélection de captures d’écran (impossible de toutes les produire) des écrits (si l’on peut dire) de ce club de poètes :

Néo-nazis et cie... - Page 18 30-77895

Je vous avais prévenu, ces messieurs ont quelques obsessions lourdingues... Et des difficultés à manier l’orthographe de la langue française.

Néo-nazis et cie... - Page 18 Merkava-b7536

Insensibles aux menaces de plainte

Quand Julie Del Papa a protesté, alerté ses camarades, suscitant de très nombreux tweets de soutien, et annoncé qu’elle déposait plainte [1], les trolls ont continué de plus belle, non sans prétexter que tout cela n’était que de l’humour. Extraits :

Néo-nazis et cie... - Page 18 Fabule_suce_bicots-6901e

Intimidations tous azimuts

A ces menaces de viol, sont venus s’ajouter des tweets plus précis, laissant entendre que leurs auteurs savaient très bien où cette jeune militante habitait. Un certain @19constitution lui conseille ainsi de bien regarder où elle met les pieds, avignon étant « une petite ville ». Un autre n’a pas hésité à balancer l’adresse et le téléphone d’un bloggeur, Nathanaël Uhl, qui, dans un billet titré Encore un week-end ordinaire à facholand, avait pris la défense de Julie Del Papa.

Dans leurs délires, ces fanatiques imaginent déjà déporter leurs opposants...

Néo-nazis et cie... - Page 18 Deportation2-ea3b6

jusqu’au bout de l’enfer. A Auschwitz même !!

Néo-nazis et cie... - Page 18 Salopes_pour_Auschwitz-2fa56

Notez que la deuxième « salope » visée dans ce tweet, Sophia Hocini, a eu le tort de s’opposer à la meute lâchée sur Julie Del Papa, sur twitter et sur son blog. Ce qui lui vaut d’être également harcelée.

Qui sont ces trolls ?

D’abord de courageux anonymes qui se planquent derrière leur clavier. Et quand on essaie d’en savoir plus, on note que
@Merkava_83, dont le compte est protégé (cela renforce l’anonymat), se présente sur son profil comme un Anti-UMPS-Radical et se flatte d’être suivi par Marine Le Pen.
@olbag, qui crie à la diffamation quand il est qualifié de « facho », a fêté en juillet l’anniversaire de... Mussolini.
@Corlugdunum, qui sur son profil appelle à la Reconquista sur la reproduction d’un tableau représentant Charles Martel, est un fan de Marine Le Pen.

Coeur De Lyon @CorLugdunum

Grand discours de #MLP, une prise de hauteur indéniable, un constat pragmatique, une vision explicite, l'émergence d'une future Présidente ?
4:27 PM - 15 Sept 2013
- @WalterKruger88 avec qui il était en relation sur le réseau avait pour avatar la photo d’un officier SS ; j’écris « avait » car ce compte semble avoir été fermé.
@ElConnardo, autre relation de @CorLugdunum, déclare que ses « tweets n’engagent qu’Adolf Hitler »...
Etc.
Si cela vous dit de plonger dans ce bestiaire, vous pouvez continuer les recherches... Vous y trouverez confirmation que la France bleu marine dont on nous vante un peu trop la dédiabolisation-normalisation tire fortement vers le brun.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  sylvestre le Ven 20 Sep - 10:55

Après les noirs, les arabes, les gays, les lesbiennes, les fascistes s'attaquent... aux décroissants.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2013/09/18/Qu-est-ce-que-j-ai-fait-pour-susciter-une-telle-haine-1617137

" Qu'est-ce que j'ai fait pour susciter une telle haine ? "
18/09/2013 05:46

Le week-end dernier, le Gâtinais a retrouvé sa maison calcinée. Trois départs de feu ont été constatés par les techniciens d’investigation criminelle de la gendarmerie.

Saint-Georges-de-Noisné. Vols, tags nazis, incendies : depuis plusieurs jours, un Gâtinais de 45 ans est victime d’actes de vandalisme. Des menaces qui lui font aujourd’hui craindre pour sa vie.

Une énorme croix celtique à la peinture blanche. Ce symbole repris par les mouvements d'extrême droite, un Gâtinais l'a découvert avec effroi sur le pare-brise de sa voiture hier matin. « C'est un cauchemar. Qu'est-ce que j'ai bien pu faire pour susciter une telle haine ? » Depuis maintenant trois semaines, à Saint-Georges-de-Noisné où il réside, Christophe, 45 ans, est victime d'actes de vandalisme et d'intimidation de plus en plus violents, toujours commis en son absence.

" Trois départs de feu "

La série noire a commencé le dernier week-end d'août. Le quadragénaire s'est fait subtiliser ses clés de voiture et son autoradio. Le lendemain, c'est son domicile qui est fouillé : un appareil photo, une radio et une lampe disparaissent. « Tout ce qui faisait mon luxe, en somme. » Le Gâtinais vit sans eau courante ni électricité, le temps de réhabiliter un ancien atelier de maçonnerie acheté il y a quelques mois sur un site autrefois dédié à la formation d'apprentis. Ni marginal, ni original, cet ancien paysagiste désireux de se lancer dans l'agriculture bio et la permaculture, y nourrissait un projet de vie en autosuffisance, conforme à ses convictions et en harmonie avec la nature.
Une semaine après les vols, Christophe a découvert des inscriptions taguées sur les murs des bâtiments désaffectés face à sa propriété : « France blanche, France propre », « Dehors racaille », accompagnés de symboles nazis et de la fameuse croix aux allures de cible. « Je ne me suis pas inquiété, j'ai pensé à une bande de jeunes qui voulaient m'intimider », se souvient-t-il. Mais le week-end dernier, la menace est montée d'un cran : il a retrouvé sa maison calcinée.

" Le potager n'a pas de valeur pour les fachos "

Les techniciens d'investigation criminelle de la gendarmerie se sont rendus sur les lieux. « Ils ont constaté trois départs de feu et confirmé qu'il ne s'agissait pas d'un accident. » Christophe, qui s'est décidé à porter plainte, a tout perdu dans l'incendie. Sa dizaine de poules, Salsa, son ânesse et Jade, sa petite chatte blanche aujourd'hui grisâtre à force de déambuler au milieu des gravats couverts de suie, ont par chance été épargnées. Tout comme le luxuriant potager bio. « Ça n'a pas de valeur pour les fachos », balaye le Gâtinais, qui ne saisit toujours pas l'origine d'un tel acharnement.
La dernière menace en date, peinte sur son véhicule stationné à une trentaine de kilomètres de son domicile, chez une amie qui l'hébergeait pour la nuit, a transformé l'incompréhension en réelle angoisse d'être « traqué ». Craignant pour sa vie et celle de ses proches, Christophe songe aujourd'hui sérieusement à partir. Pour vivre enfin tranquille et réaliser son projet qui lui tient plus que jamais à cœur. « Mes idées, ils n'ont pas réussi à les brûler. »

nr.niort@nrco.fr
Nolwenn Pareige
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  nico37 le Ven 20 Sep - 20:45

Signez la pétition de soutien à Julie Del Papa menacée de viol et de mort par des militants d'extrême droite.

http://nopasaran.wesign.it/fr

C'est un "déversement de haine dont est victime Julie del Papa sur le réseau social Twitter. L'étudiante en philosophie a reçu des menaces émanant de plusieurs dizaines d'internautes proches de l'extrême droite. Menaces de viol et de mort lui parviennent depuis qu'elle a participé à la manifestation anti-FN du 14 septembre à Marseille.


Nous dénonçons la banalisation de cette situation,alors que les policiers du commissariat dans lequel elle s'est rendue l'ont dissuadé de porter plainte, elle n'a pu pour le moment que déposer une main courante.

Nous demandons au Ministère de l'Intérieur à ce que les auteurs de ces menaces odieuses soient identifiés et sanctionnés par la justice. Internet ne doit pas devenir un déversoir de haine.

Laisser de tels propos sexistes et menaçants impunis, c'est laisser des militants d'extrême droite faire un pas de plus vers le passage à l'acte,

NO PASARAN !

Cettte pétition est à diffuser par mail à partager sur les réseaux sociaux. Si vous avez un blog n'hésitez pas à faire un article à son sujet.
Fachos, machos : hors de nos murs !
Après avoir participé à une manifestation contre l’université du Front National à Marseille le samedi 14 septembre 2013, les jeunes militantes Julie et Sophia sont devenues la cible de "tweets" haineux émanant vraisemblablement de militants d’extrême-droite. Ces messages postés sur twitter, d’une violence extrême, mêlent menaces de viol et d’agressions physiques, insultes à caractère sexiste, raciste et antisémite.

Après l’affaire similaire qui a concerné Rokhaya Dialo, les femmes sont encore une fois victimes d’un acharnement d’une exceptionnelle gravité, en raison de leurs engagements, de leurs idées et parce que ce sont des femmes.

Que ce soient les fascistes ou le sexisme ordinaire qui hantent les réseaux sociaux, ces appels criminels sont aujourd’hui monnaie courante, comme en témoigne la récente campagne du "collectif des féministes" suite à l’article du bloggeur Kamal banalisant le viol.

Il est inadmissible que dans un premier temps, les services de police ayant reçu Julie, victime des menaces de viol, aient cherché à la dissuader de porter plainte, prétextant que ces menaces n’étaient qu’une conséquence presque « normale » de l’engagement politique. Ils se sont bornés à accepter qu’elle dépose une simple main courante, ce qui équivaut à banaliser l’appel au viol sur internet. Heureusement, la plainte est désormais déposée.

Nous interpellons fortement le Ministre de l’intérieur M. Valls afin qu’il réagisse au comportement irresponsable des fonctionnaires de police face aux menaces de viol signés par des fascistes misogynes, ainsi que la Ministre aux droits des femmes et la Ministre de la Justice, Mme Belkacem et Mme Taubira, pour avoir un texte de loi antisexiste que le mouvement féministe appelle de ces vœux depuis de très longues années.

Nous interpellons fortement Monsieur le Ministre de l’Intérieur afin que cesse la situation actuelle dans laquelle les internautes considèrent les réseaux sociaux comme un espace de non-droit et se permettent de proférer des propos qui, invoqués verbalement ou dans un journal écrit, seraient sanctionnés.

Nous interpellons fortement Monsieur le Ministre de l’Intérieur et Madame le Ministre de la Justice afin que les auteurs de tweets à caractère sexiste, racistes, antisémiteet faisant l’apologie de crime contre l’humanité soient punis à la mesure de l’exceptionnelle gravité de leurs actes.

Signataires : les Alternatifs, Association Memorial 98, le Collectif Féministe Contre le Viol, le Collectif féministe et citoyen, les efFRONTé-e-s, la Fédération SUD éducation, Femmes migrantes debout, la Fondation Copernic, la Gauche Anticapitaliste, la Maison des potes, la Marche Mondiale des Femmes France, le Nouveau Parti Anticapitaliste, Union des FAmilles Laïques, le Parti de Gauche, l’Union syndicale Solidaires, Réseau Éducation Populaire, ReSPUBLICA, Solidaires Étudiant-e-s, Vigilances et Initiatives Syndicales Antifascistes.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  gérard menvussa le Ven 20 Sep - 21:05

Nico 37 devrait de temps en temps lire ce qui est posté par les autres intervenants, ce qui l’empêcherait de se ridiculiser totalement en divulguant des nouvelles abondement publiées....
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 63
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  Rougevert le Ven 20 Sep - 22:11

Pas très sympa, ça...
On peut comprendre nico, qui passe beaucoup de temps à chercher des infos.
Plus que quiconque ici (Roseau en 2 ème position).
Il est bien normal que de temps en temps, il poste quelque chose dont quelqu'un a déjà parlé.
Rougevert
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  nico37 le Dim 22 Sep - 23:00

Des têtes rasées et bien nettoyées VIOLETTE LAZARD 19/09

Les cinq mis en examen pour le meurtre du militant ont nié leurs convictions fascistes, malgré leur look, leurs tatouages et leurs engagements passés.
Après plus de quatre heures de questions sur le nombre de coups de poing échangés, les injures prononcées et le rôle de chacun lors de la rixe skin-antifas, les juges d’instruction en charge de l’affaire Méric décident d’interroger Esteban Morillo, 20 ans, sur ses convictions politiques. Le jeune homme, sympathisant d’extrême droite au look de skinhead mis en examen et écroué pour la mort du jeune militant antifa Clément Méric, le 5 juin, fait profil bas. «Comment définiriez-vous votre sensibilité politique et votre idéologie ?» demandent, fin juillet, les juges Brigitte Jolivet et Carole Vujasinovic, en charge du dossier. «Maintenant, plus rien.»

Avec plus ou moins d’habilité, d’insolence ou d’accent de sincérité, les cinq mis en examen pour la mort de Clément Méric ont tous refusé lors de leurs auditions - que Libération a pu consulter - de se revendiquer d’une quelconque mouvance d’extrême droite. Aucun n’a donné de petit cours d’idéologie politique.

En découdre.

Ces jeunes, dont certains ont le crâne rasé, sont couverts de tatouages ou encore portaient des tee-shirts skinhead lors de la rixe du 5 juin - qui a éclaté à la sortie d’une vente privée des vêtements Fred Perry à Paris -, se disent non racistes. Encore moins nazis ou fachos. Et n’ont jamais voulu en découdre avec les «rouges» mais simplement acheter des vêtements (1). Cette ligne de défense a d’ailleurs été adoptée par le nouvel avocat d’Esteban Morillo, Patrick Maisonneuve, qui est venu remplacer Me David Dassa le Deist, conseiller de plusieurs mouvements d’extrême droite. «Esteban Morillo se défend seul, il n’est le représentant d’aucun groupe, fait valoir Me Maisonneuve. Il n’y a pas eu de guet-apens, de ratonnade, on a créé médiatiquement une autre histoire que la réalité.»

Lors de son audition, Morillo, qui a toujours expliqué que ce sont les antifas qui avaient cherché la bagarre le 5 juin et qu’il n’a porté que deux coups de poing à mains nues contre le jeune militant, a même fait acte de contrition. «Ce qui arrive a pris une proportion énorme. Je me rends compte que tout ça, comment dire, est triste. Si […] j’ai répondu "plus rien", c’est parce que j’ai compris où ça me mènerait.»

Esteban Morillo a pourtant un passé difficile à faire oublier.

Devenu skin dans son village d’enfance de Picardie, le jeune agent de sécurité, arrivé à Paris, milite au groupuscule d’extrême droite Troisième Voie, de Serge Ayoub, et aux Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR). Même s’il affirme n’avoir participé qu’à peu de manifestations, il apparaît sur des photos au côté d’Ayoub. Pourquoi avoir quitté les JNR, demandent les juges ? «Je n’aime pas être au sein d’un groupe.» Alors pourquoi y avoir adhéré pendant six mois ? «Je voulais faire partie d’un groupe.» Placides devant tant de contradictions, les magistrats ne perdent pas le fil… «Si vous voulez faire partie d’un groupe, pourquoi ne pas avoir choisi les antifas ?»«Ils me pourchassent, j’ai toujours traîné dans les milieux nationalistes.» Quand même. Lors de sa garde à vue, le 7 juin, le jeune homme avait déjà déclaré aux policiers : «Je suis patriote, je ne suis ni de droite ni de gauche. Je ne suis pas raciste ni nazi.» Il avait ajouté : «J’essaye de me sortir de ce cercle vicieux de skin. On est forcément obligé d’en croiser, que ce soit dans les concerts, les bars…»

Et puis il y a ces tatouages, impossibles à gratter, difficiles à dissimuler.

Le trident de Troisième Voie sur la poitrine. La bannière «travail-famille-patrie» qui flotte à l’intérieur de l’un de ses avant-bras. «Je l’ai fait quand j’étais très jeune, quand j’avais 17 ans, je ne savais pas ce que cela voulait dire, tente d’expliquer Morillo. Je trouvais que la devise était belle.» Mais les juges n’obtiendront ni explication politique ni pamphlet idéologique autour de ces trois termes. «Ce sont trois choses importantes», se contente d’expliquer Esteban, qui dit ignorer qui est l’auteur de cette devise…

Nazillon.

Ce n’est pas Samuel Dufour, 20 ans - l’autre skin écroué et qui a écopé, cet été, d’une nouvelle mise en examen car soupçonné d’avoir donné l’un des coups mortels à Clément Méric -, qui élaborera plus avant sa pensée. Entendu longuement le 2 août, le jeune homme, scolarisé en CAP pâtisserie, refuse même d’être désigné comme skinhead. C’est à peine s’il a participé à une petite manifestation, contre la mondialisation croit-il se souvenir… En garde à vue, il avait pourtant reconnu être un «sympathisant de Troisième Voie, ainsi que de Jeunesse nationaliste» et avoir «participé à des manifestations». Sur une clé USB saisie chez lui, les policiers ont aussi trouvé la documentation du parfait nazillon : une carte de France avec le sigle du FN, la photo d’un tatouage skin, celle d’une croix gammée, du White Power, un portrait du Führer. «Quand on tape Hitler sur Internet, on tombe sur tout cela», argumente Dufour, qui se souvient avoir tapé ce nom sur son clavier «pour l’école, pour des recherches sur la Seconde Guerre mondiale […] lorsque j’étais au collège». Aux juges, qui s’étonnent du rapport entre cette recherche et les nombreuses images trouvées, Dufour leur conseille d’aller «demander à Google». Mais lui aussi a des tatouages, dont la signification est accessible sur Google en quelques clics. Comme le «Sang et Honneur»,tatoué sur son bras, qui est le nom d’un groupuscule néo-nazi. Il ne se l’explique pas. La croix celtique, en revanche, est «un symbole de la vie et de la course au soleil».

Versions.

Un autre épisode, qui remonte cette fois au jour du décès de Clément Méric, intéresse les juges. Ni Morillo ni Dufour ne l’ont confié en garde à vue, mais tous les deux se sont retrouvés le soir dans le XVe arrondissement de Paris, au Local. Soit le bar de «Batskin» (le surnom de Serge Ayoub), qui était également présent ce soir-là, près du comptoir. Ont-ils alors élaboré les versions à donner aux policiers sur la bagarre ? Se sont-ils «répartis» les rôles, comme le soupçonnent les magistrats ? Morillo explique qu’il n’a pas parlé avec Ayoub ce soir-là, qu’il ne l’a même pas vu, même si d’après un témoin ils étaient moins de dix à boire des bières. Il reconnaît simplement avoir reçu un coup de fil d’Ayoub dans la nuit, lui demandant de se rendre à la police. Entendu lui aussi, Ayoub confirmera cette version. Seule Katia, 32 ans, la petite amie d’Esteban qu’elle a rencontré sur une aire d’autoroute en Lorraine alors qu’ils se rendaient tous les deux à un concert de punk-oi (affectionné par les punks et les skinheads), a conservé sa mémoire. Mise en examen pour complicité, elle reconnaît que ses amis sont skins, même s’ils n’ont jamais cherché la bagarre le 5 juin et encore moins voulu tuer Méric. Elle ne s’appesantit pas sur son parcours. Explique qu’elle n’est pas facho, mais militante de Section de défense animale, proche de Troisième Voie à qui elle reverse de l’argent. «Quand on a appris la nouvelle avec Esteban on a été vraiment dégoûté. Le mot est trop faible.» Employée dans le funéraire, à l’accueil des familles endeuillées, elle a été licenciée depuis la mort de Clément Méric.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  nico37 le Lun 23 Sep - 11:20

Mort de Clément Méric : ce qui s'est vraiment passé ce 5 juin 2013 Violette LAZARD 18/09

«Libération» a pu consulter l'enquête menée suite à la mort du jeune antifa lors d'une rixe avec des skins.

Qui a donné les premiers coups, dont certains ont été mortels pour Clément Méric, jeune antifa de 18 ans ? Les skinheads, dont deux sont aujourd’hui mis en examen et écroués, étaient-ils armés lors de cette bagarre de rue qui a éclaté ce 5 juin à la sortie d’une vente privée de vêtements ? Plus de trois mois après les faits, l’enquête menée par les policiers et les juges sur le décès du jeune militant – et que Libération a pu consulter – a permis de reconstituer en détail le contexte de la rixe puis le déroulement de la bagarre qui a coûté la vie au jeune homme. L’enquête a également montré qu’aucun des sympathisants des mouvements d’extrême droite radicaux mis en cause dans ce dossier ne revendique aujourd’hui son appartenance à ces réseaux.

LE DÉCLENCHEMENT DE LA RIXE

D’après de nombreux témoignages, il semble que ce sont bien les militants d’extrême gauche qui ont d’abord provoqué les skinheads, venus à une vente privée de vêtements Fred Perry, marque qu'affectionnent les deux camps. Samuel Dufour – l’un des deux skins, écroué et mis en examen car soupçonné d’avoir porté l’un des coups mortels à Clément Méric – explique que les «rouges» sont venus les provoquer, leur conseillant de faire peu d’achat pour pouvoir courir très vite à la sortie de la vente... Entendu par les policiers au lendemain de la bagarre, un militant d’extrême gauche présent à la vente confirme que l’un de leur groupe a lâché un «bravo les nazis», rien de plus. Un autre explique que le même membre de leur groupe a déclaré à haute voix «qu’il était inadmissible de voir des nazis se trimbaler dans des lieux publics». Puis ils expliquent être descendus de l'appartement où la vente avait lieu, s'être positionnés en face de l’immeuble pour attendre Clément Méric pour que celui-ci, qui n'était pas encore sur les lieux, ne vienne pas faire ses courses tout seul. «N’avez-vous pas plutôt attendu pour en découdre avec eux?», demandent les policiers à l’un des militants de gauche. «Non, nous sommes plutôt minces. Clément est vraiment gringalet.» Les skins, eux, affirment ne pas être sortis tout de suite car ils avaient «peur».

Au-delà des versions contradictoires de chacun des deux groupes, quelques faits sont établis. Les «rouges» n’ont pas bougé de la rue. Clément Méric est venu parler aux skins lorsque ces derniers attendaient regroupés dans la cour de l’immeuble. Et au moment de sortir des lieux, les skins, au lieu d’éviter la bande adverse, se sont dirigés vers eux.

LA BAGARRE A-T-ELLE ÉTÉ FILMÉE ?

Oui. Une caméra de vidéo-surveillance, disposée à l’entrée de la gare Haussmann-Saint Lazare à quelques mètres des lieux de la rixe a permis de voir «partiellement» la bagarre d’après le compte-rendu effectué par la police sur un PV. Cependant, à 18 h 43 et 25 secondes, impossible de distinguer sur les images qui donne le premier coup car «leurs mains et les visages ne sont pas visibles. Le pilier situé à l’entrée de la gare obstrue le reste de l’action.» Sur certaines images, on ne voit que les pieds et les jambes des protagonistes. A 18h43 et 33 secondes, les images montrent «une masse sombre» à terre.

QUI A DONNÉ LES COUPS DE POING ?

Esteban Morillo reconnaît avoir porté deux coups de poing à Clément Méric, en situation de légitime défense. Le premier, car Clément Méric s’approchait de lui. Le second, face à un nouvel assaut du jeune homme et de deux de ses amis. «Ils m’ont entouré et se sont ensuite jetés sur moi. J’ai été agrippé, tiré et c’est seulement après que j’ai frappé.» Samuel Dufour, lui, reconnaît avoir donné des coups de poing mais pas à Clément Méric. Pourtant, d’après les juges, l’autopsie a montré des plaies sur le visage de Clément Méric qui ne paraissent pas avoir été causées par les poings de Morillo. Et ils soupçonnent très fortement Samuel Dufour de ne pas avoir frappé à mains nues.

LES SKINS AVAIENT-ILS DES POINGS AMÉRICAINS OU DES BAGUES DE COMBAT ?

Esteban Morillo l’a toujours nié. Chez lui, les policiers ont pourtant trouvé deux coups de poing américains dont l’un «en acier supportant des pointes sur chaque anneau correspondant à l’emplacement des quatre doigts». Mais les analyses effectuées sur ces armes n’ont pas permis de déterminer qu’elles avaient été utilisées lors de la rixe, selon une source judiciaire. Esteban Morillo s’est défendu, en expliquant que sa «main avait doublé de taille, quand on est allé au bar [le soir même, ndlr] je n’arrivais même pas à tenir une bière. Je n’avais pas de poing américain». L’examen médical de sa main au lendemain de la rixe montre pourtant une petite blessure, sans rapport selon les juges avec le coup sur le visage de Clément Méric. Et de nombreux témoins, dont la petite amie de Samuel Dufour, ont déclaré avoir vu Esteban Morillo en possession de cet objet dans la salle de vente. En revanche, des analyses sont toujours en cours sur les «bagues» de Samuel Dufour. Plusieurs témoins ont expliqué avoir vu des choses «briller» aux doigts du skinheads. «Je n’avais pas de bagues de combat. J’avais juste mes bagues qui étaient chromées», s’est défendu Samuel Dufour.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  nico37 le Mar 24 Sep - 9:49

Néo-nazis et cie... - Page 18 Pavlosclc3a9mentfresque

" We had desperately wished this would never happen again " – Letter to Pavlos’ family, friends, and comrades | Action antifasciste Paris-Banlieue, Comité pour Clément, Solidaires Etudiant-es Sciences Po Paris, september 18th

Last night in Piraeus, the fascists killed again.

Today, for the second time in three months, the antifascist movement as a whole is in mourning. Pavlos Fyssas, an anticapitalist and antifascist hip-hop performer who went by the stage name of Killah P., was attacked last night – Wednesday 18th, shortly after midnight – by a group of ten neo-Nazis. Among them was, at least, a member of the Golden Dawn party, who stabbed him three times in the chest. Pavlos died from his wounds in the hospital the early hours of the morning.

A few days ago, Golden Dawn’s murderous activities had targeted members of the Communist party (KKE), while they were putting up posters. Nine of them had to be taken to the hospital. One of the three suspects was also implicated in an attack in June last year on four Egyptian fishermen.

In this context, we would like to express our antifascist solidarity with Pavlos’ comrades, and with all the past and potential victims of fascist violence: migrants, transgender people, sexual minorities, leftist activists.

When we received word of the death of Pavlos, the news resonated painfully with the murder of our friend and comrade Clément. On June 5th, Clément Meric was killed by a neo-Nazi, who hit him in the face with a knuckleduster. As friends and close comrades of Clément’s, we know what it is like to lose a loved one in a fascist crime. There are no words which can convey the pain and the rage we have been feeling since June 5th. There are no words which can convey the depth and intensity of the solidarity and compassion we are keen to express to Pavlos’ family, friends, and comrades. Comrades, our thoughts go out to you in this terrible time. From the depths of our grief, we had desperately wished this would never happen again.

The deaths of Pavlos and Clément show that we have to keep fighting in order to defeat fascism. We will, in the hope of never going through such a pain again.

It is time, in Greece, France and all over the world that we all organize and fight back. It is time to take back the streets – our streets.

ΔΕΝ ΞΕΧΝΑΜΕ, ΔΕΝ ΣΥΓΧΩΡΟΥΜΕ
We do not forgive, we do not forget.
Pavlos, Clément, antifa !

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  nico37 le Mer 25 Sep - 11:14

Néo-nazis et cie... - Page 18 Ob_16cf6a_1231216-584394308291682-1854586860-n

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  nico37 le Dim 29 Sep - 20:44

Un skinhead d'une "mouvance d'extrême droite" interpellé après une agression à Annecy 26/08

Un skinhead a été interpellé après l'agression d'un couple à Annecy samedi 24 août. Il est soupçonné d'avoir donné un coup de poing à un étudiant en médecine qui se trouvait en compagnie d'une jeune femme de "type méditerranéen" et contre laquelle ont été proférées des insultes racistes.

L'agresseur, un Suisse de 24 ans, qui appartient à une "mouvance d'extrême droite", se trouvait avec un groupe d'une dizaine de personnes lorsqu'une discussion s'est engagée avec le jeune couple en vacances à Annecy.

La scène filmée par une caméra de vidéo-protection montre qu'alors "qu'une partie du groupe de skinheads se met à l'écart, l'un d'entre eux frappe l'étudiant pour une raison inconnue", a précisé le parquet. La jeune femme qui essaie de s'interposer tombe à terre puis est insultée par l'un des skinheads qui ne serait pas l'auteur du coup de poing.

Le couple originaire du Doubs a porté plainte auprès du commissariat d'Annecy et l'agresseur présumé, placé en garde à vue, sera convoqué devant la justice en octobre.

Un acte condamné par le recteur de la Mosquée de Lyon

Dans un communiqué, le recteur de la Mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, a condamné cette "nouvelle agression dont vient d'être une fois de plus victime une femme musulmane", qui "montre le climat d'islamophobie qu'entretiennent certaines mouvances nationalistes".

"Nous constatons, malgré les mesures prises par le gouvernement, que la situation loin de s'apaiser continue de plus belle", ajoute le recteur en rappelant le projet d'attentat contre la mosquée de Vénissieux déjoué le 8 août.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  nico37 le Lun 30 Sep - 11:25

Un collectif de citoyens orléanais et d’organisations locales et nationales appelle à la mobilisation lundi 30 septembre 2013 à partir de 13h30 devant le Tribunal d’Orléans.

Le 26 juillet dernier a eu lieu le jugement de l’auteur d’une agression islamophobe, raciste et sexiste dans l’agglomération. Le prévenu, confondu par des faits corroborés, a été condamné à plusieurs mois de prison ferme + sursis, et placé immédiatement en mandat de dépôt.
Nous avions alors rassemblé près de 200 personnes
Le 30 septembre a lieu l’appel de ce jugement, suite à la demande du condamné.

Nous espérons que la justice renforcera sa décision du 26 juillet dernier, afin d’asseoir l’idée que les actes islamophobes, mais aussi racistes et sexistes n’ont pas leur place en France en général, et à Orléans en particulier.

Participent à cet appel :
- le CAAL (Collectif antifasciste et antiraciste du Loiret). Dont est membre le NPA
- l’UAMO (Union des Associations musulmanes de l’Orléanais)
- le CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France)

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  nico37 le Mar 1 Oct - 13:06

La charia de l’ultra-droite 17/09

Nous y sommes. On attendait ça depuis pas mal de temps, et bien c’est fait ; nous avons désormais nos adorateurs de la charia de l’ultra-droite ; celle qui rassemble les populistes du Fn, les nationalistes des groupuscules d’extrème-droite et les électoralistes énervés de l’UMP.

Ainsi, nous voici dans le pathétique d’un positionnement schizophrénique où les mêmes fustigent la charia des islamistes mais veulent une charia nationaliste.

La charia qui rassemble

Acre mélange de celles et ceux qui pensent qu’un étranger a plus de droit, dans notre pays, que les nationaux et qui n’hésitent pas à lancer des fakes grossiers de feuille de sécurité sociale sur les réseaux sociaux - qu’aucun de ces ploucs ne prend la peine d’aller vérifier, tellement ils sont sûrs d’eux... À moins qu'ils en soient pas capable d'en déterminer les failles...- et des baltringues qui privilégient un “La France ; tu l’aimes ou tu la quittes” sans, a priori, aimer le français, puisqu’ils alignent faute d’orthographe sur faute d’orthographe dans leurs posts qui se veulent définitifs.

Mais, désormais, cela passe aussi par des mamamouchis UMPistes qui, dédouanés par un Patrick Buisson qui a phagocyté une partie des gaullistes - bravo l’artiste -, font la course à celles ou à celui qui arrivera à pondre la déclaration la plus extrémiste afin de se joindre au grand concours de “qui arrivera à faire éjaculer le plus rapidement un beauf inculte”.

Soutenons les meurtriers, les gnous seront bien gardés

Du côté de la droite “ultra” canal historique, ça a commencé par le soutien du meurtrier présumé du militant de gôche Clément Méric, et des manifs qui vont bien avec. Certes, ces dernières ont fait un “plouf” monumental ; certes, le meurtrier présumé a renvoyé dans les cordes son avocat d’extrême-droite pour en prendre un nouveau, de gôche ; mais voilà : le mal est fait et on soutien désormais “politiquement” un acte de violence meurtrier. La charia on vous dit...

Plus récemment, voilà l’UMP qui mène une manifestation de soutien pour ce bijoutier de Nice qui poursuit ses agresseurs dans la rue et fait usage d’un pistolet semi-automatique afin, non pas de se défendre, mais de faire un exemple. Rappelons que s’il s’agissait d’un policier qui avait descendu un délinquant dans le dos, il serait mis en examen, a minima, et déjà écroué en détention préventive, a maxima.

Encore plus cocasse et surtout déterminant de la mentalité de nos UMPistes ; le braqueur de Nice, s’il avait bien un casier judiciaire, a été condamné 13 fois de 2006 à 2011 par le tribunal des mineurs. Et sa mesure de placement sous bracelet électronique avait été décidé après qu’il ait purgé sa dernière peine de prison... Bravo l’UMP

Les Roms prennent dans la tronche, aussi

Ben c’est logique ; ni l’étranger travaillant en France, ni le roms ne votent. Et cela, l’ultra-droite l’a compris depuis le début du XXe siècle. Alors, toutes et tous se lâchent pour qui fustigera, le plus, l’étranger dans la “misère” qui frapperait notre beau pays - 5e puissance économique mondiale, excusez du peu. Et encore plus ces dernières années où l’ouvrier, traditionnellement plutôt de gôche, se voit caressé dans le sens du poil afin de rejoindre le troupeau des ultras.

L’ouvrier, lui, vote.

L’UMPiste est donc venu, ces derniers temps, depuis d’ailleurs les opérations de marketing puant du sarkozysme, rejoindre la meute des hyènes, agressives, gueulardes et, faut assumer ; incultes. Le dernier en date ? Régis Cauche, maire de Croix, qui annonce fièrement qu’il « soutiendrait » les habitants de sa commune qui commettraient « l’irréparable » sur des Roms. Rejoignant le député-maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, parlant des gens du voyage, lui aussi, avait affirmé qu’« Hitler n’en a peut-être pas tué assez ».

La charia de l’ultra-droite a, ainsi, encore frappé. L’oeil pour oeil, dent pour dent, que l’on ne trouvait plus que chez les islamistes radicaux, fait son entrée fracassante chez nos droitistes de tout poil qui retrouveront dans ce groupe les anti-mariage pour tous, les instituts cathos de tout poil, les beaufs du FN, les déglingués de l’extrême-droite et les électoralistes de l’UMP.

Charia de l'ultra-droite, unissez-vous ; les moutons bêlant vous suivront, sans doute. Et ce sont encore l'intelligence et la culture qui perdront.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Néo-nazis et cie... - Page 18 Empty Re: Néo-nazis et cie...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 18 sur 20 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum