Bas les masques !

Page 16 sur 17 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant

Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Ven 4 Jan - 9:12

barnum a écrit:[i]
- Ce mouvement au contraire se revendique de la Cinquième république dont le RIC serait un nouveau fleuron avec  le rejet du
 parlementarisme et d'ailleurs de nombreux gilets jaunes demandent ouvertement un renforcement même militaire de ce système
 institutionnel déjà très bonapartiste!



Penses tu être pris au sérieux à affirmer que "... de nombreux gilets jaunes demandent ouvertement un renforcement même militaire de ce système institutionnel déjà très bonapartiste!..."

Combien sont-ils ? 100, 1000 ? Personne ne peut le savoir, mais il est objectivement indéniable que cette demande n'est pas, et ne peux pas être l'alfa et l'omega du mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes.

En ce moment, et seulement parce que la gauche est muette et transparente, la tendance de fond chez les GJ se serait plutôt de porter la revendication du RIC.

Mais là encore, voir dans cette revendication la preuve imparable, que ce mouvement se revendiquerait de la défense de la V république, c'est franchement faire preuve d'un à priori défavorable à leur encontre, manifester une mauvaise foi incroyable.

Pour ce qui est de "ce rejet du parlementarisme" chez les GJ, un peu donc comme en février 1934 donc, il faut vraiment avoir une forte propension à l'affabulation et au mensonges , une disposition politique ressemblant plus au stalinisme qu'au trotskysme historique.

avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Ven 4 Jan - 9:28

barnum a écrit:[i]
- Et tu parles d'une "lutte de classes chimiquement pure"avec des petits et moyens patrons dans la charrette, des auto-entrepreneurs, des
 artisans, des  commerçants... encadrée massivement par l'extrême droite et un vote massif pour le RN et Debout la France!

 Au mieux une sorte de jacquerie, de révolte contre le sort que lui réserve le capitalisme mondialisé et dont la seul issue positive sera de se
ranger derrière la classe ouvrière et la jeunesse dans leur débordement des appareils par la grève générale ouvrière et la révolution
prolétarienne.

Mais camarade Barnum une lutte des classes chimiquement pure, c'est lorsque les classes sociales s'opposent frontalement et cassent la concorde ambiante, l'illusion de l'union nationale.

Nous avons là un président des riches qui ouvertement ne cherche même pas à parler au nom du Peuple , mais au nom des premiers de cordées. Je ne rétablis pas l'ISF sinon mes protégés vont se tirer !

Macron représentant du Capital, a devant lui le Peuple, toutes classes confondues, goûtant moyennement ses sophismes.

Je ne vois pas où il y a "jacquerie" ( révolte paysanne ) lorsque "...des petits et moyens patrons dans la charrette, des auto-entrepreneurs, des artisans, des  commerçants...", rouspètent eux de devoir payer l’impôt, alors qu'il voient que le grand Capital en est absout. Leur réaction est une réaction de classe chimiquement pure.

Tu vois toi qu'ils sont ".. encadrée massivement par l'extrême droite ..", ils ne le sont pas du tout.

Les RN, LR et Debout la France sont pétrifiés de peur face à cette petite bourgeoisie radicalisée. Pourquoi ? Parce que les Lepen , Wauquier et Dupont le joie, intrinsèquement et historiquement, ne roulent pas pour la petite bourgeoisie, ils roulent pour la bourgeoisie. Ils sont à la tête de partis bourgeois.

Ne pas comprendre cela, ce n'est vraiment rien comprendre au marxisme et à la lutte des classes !
avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Ven 4 Jan - 10:19

"Un tsunami est proche, et ce tsunami ne peut être que de nature prolétarienne"

C'est ce que le POID explique depuis des mois en préparant avec les comités d'action, les comités pour l'unité, le débordement des appareils et la grève générale ouvrière, "Dehors Macron, Gouvernement ouvrier!"
Et les gilets jaunes sont tout sauf une avant-garde prolétarienne, ils sont l'expression de la petite bourgeoisie déclassée et radicalisée même si des ouvriers isolés, des retraités, des mères de famille participent du mouvement!

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Ven 4 Jan - 10:28

"Pour ce qui est de "ce rejet du parlementarisme" chez les GJ, un peu donc comme en février 1934 donc, il faut vraiment avoir une forte propension à l'affabulation et au mensonge"

Mais tu manifestes derrière eux en planquant ton drapeau rouge et tu n'écoutes même pas ce que disent TOUS ses représentants: ils rejettent toute représentation politique, les partis et les syndicats, ils mettent en avant le RIC, parfaitement en harmonie avec le système bonapartiste: AUCUN INTERMEDIAIRE ENTRE LE "BONAPARTE ET LE PEUPLE".... c'est la logique de la Cinquième république !! Il faut peut-être réfléchir un peu mais tu sembles bien paumé et en plein fantasme!

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Ven 4 Jan - 10:42

"Macron représentant du Capital, a devant lui le Peuple, toutes classes confondues, goûtant moyennement ses sophismes".

Tu n'as plus qu'à adhérer à la France insoumise dont c'est le credo: le peuple contre les élites!! Le Pen dit d'ailleurs la même chose en précisant simplement "le capital apatride", c'est justement pour cela que ce n'est pas la lutte de classes et certainement pas l'expression du Marxisme, d'où la Marseillaise à gorge déployée et les drapeaux versaillais!

"toutes classes confondues" Pas mal pour quelqu'un qui dit vouloir construire un parti ouvrier révolutionnaire !!! Effectivement tu t'alignes derrière la classe petite-bourgeoise avec ses petits et moyens patrons ( donc mordant à pleines dents dans la classe bourgeoise elle-même), ses artisans, commerçants... et on comprend mieux les bases politiques de la "fameuse" Cinquième Internationale qui peut s'étendre ainsi aux quelques gilets jaunes des pays voisins et avoir comme hymne le chant glorieux de la révolution bourgeoise !!

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Ven 4 Jan - 10:54

"Tu vois toi qu'ils sont ".. encadrée massivement par l'extrême droite ..", ils ne le sont pas du tout".

Tous les sondages lui donnent 35% (28 pour Le Pen et 7 pour Dupont Aignan) et donc une forte progression (largement remise en cause en cas d'une liste gilets jaunes... plus que 21% pour le RN, encore un fameux signe du poids de l'extrême droite dans ce mouvement et ça ne te gêne pas de dire que les gilets jaunes ne sont pas "encadrés massivement par l'extrême droite"!).... Et toi de passer ton temps avec CLAIRE, Présumey, Mélenchon, Besancenot.... à leur "lécher le cul!" Le Marxisme par dessus bord et sans rivage à droite!

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Ven 4 Jan - 12:15

barnum a écrit:"Tu vois toi qu'ils sont ".. encadrée massivement par l'extrême droite ..", ils ne le sont pas du tout".

Tous les sondages lui donnent 35% (28 pour Le Pen et 7 pour Dupont Aignan) et donc une forte progression (largement remise en cause en cas d'une liste gilets jaunes... plus que 21% pour le RN, encore un fameux signe du poids de l'extrême droite dans ce mouvement et ça ne te gêne pas de dire que les gilets jaunes ne sont pas "encadrés massivement par l'extrême droite"!).... Et toi de passer ton temps avec CLAIRE, Présumey, Mélenchon, Besancenot.... à leur "lécher le cul!" Le Marxisme par dessus bord et sans rivage à droite!

Ah les sondages ! J'en est un beau sondage à te soumettre, un vrai celui là, celui de l'élection partielle à Corbeil de l'automne dernier : 80 % d'abstentions !

Mais sans doute les instituts de sondage, lorsqu'ils rentrent en communication avec un quidam doivent-ils lui poser la question : "... Madame, Monsieur, dans l'éventualité où vous feriez parti des derniers électeurs de ce pays, sur qu'elle liste porterait votre choix ? ".

La caractéristique première de cette France larguée et péri-urbaine, cette France des gilets jaunes, c'est qu'elle ne vote pas camarade, elle ne vote plus, ni pour des canailles de l’espèce de ton parti, ni pour les canailles de l'autre bord, ces soit disant "insoumis" par temps calme, transparent et invisible quand le temps se gâte; ces soit disant frontistes, gueulards par temps calme, temporisateurs lorsque la république est en danger !

Ne pas voir que les Mélenchon et les Lepen sont en première ligne en défense de la V république, c'est comment nous dis tu ça : " lécher le cul " de la pensée dominante et de l'intoxication médiatique ambiante !

C'est ce que fait ton parti le POID. Il est sans complexe un porte parole du gouvernement à aller dire partout que sous les gilets jaunes il y a des chemises brunes !

Toi tu n'arranges les choses lorsqu'à ton niveau tu fais dans l'amalgame et la confusion à me croire au cul des gilets jaunes, complice des Mélenchon ou Besancenot.

Le camarade Vincent Présumey, les militants ouvriers révolutionnaires de la tendance CLAIRE du NPA, sont entrain de sauver l'honneur du trotskysme, de la gauche.

Ils sont gage que rien n'est perdu.

Qu'il n'est écrit nul part que le mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes va devenir l'instrument de la réaction.
avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Ven 4 Jan - 13:25

"Qu'il n'est écrit nul part que le mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes va devenir l'instrument de la réaction".

Mon pauvre Eninel, tu ne vois même pas que ta remarque est en elle-même une réponse !!! Ah bon, donc un mouvement ouvrier révolutionnaire pourrait devenir "l'instrument de la réaction" ????
Tu ne te rends même plus compte que tu dis n'importe quoi, que la tendance Claire, Présumey, La Commune et autres n'ont rien à voir avec le Trotskysme... Claire pense même que les forces productives continuent de croître avec ce capitalisme agonisant !!
Bien sûr que Mélenchon comme Le Pen, comme les représentants des gilets jaunes sont des défenseurs de la Cinquième république, tout comme toi donc qui effectivement te comportes comme un lèche cul de ces gilets jaunes.
En arriver à dire que le POID, qui le premier a mis en avant "Dehors Macron, Gouvernement ouvrier!", qui combat pour le débordement des appareils et la grève générale ouvrière, est un "porte-parole du gouvernement" pendant que toi tu passais ton temps à dire "gardons Macron, il y a un danger fasciste!".... Il faut vraiment être à bout d'argumentation, surtout quand on manifeste bras dessus bras dessous avec les amis de Le Pen et Mélenchon, derrière le drapeau versaillais et la Marseillaise!

"sauver l'honneur du trotskysme, de la gauche". Tu les alignes, malheureux Eninel, le Trotskysme combat "la gauche-Front populaire" comme dernière ressource de l'impérialisme contre la révolution prolétarienne et combat pour le Front unique ouvrier et pour un Gouvernement ouvrier... c'est ce que veut le POID et sa tendance TCI qui, en l'occurrence, sauvent l'honneur du Trotskysme !


barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Ven 4 Jan - 17:58

Les insultes comme seuls arguments quand on prouve à quelqu'un qu'il ment :

c'est l'ultime stratagème dans "l'art d'avoir toujours raison" de Schopenhauer :

"quand l'adversaire vous est supérieur et a raison en tous points, insultez-le"

Vas-tu ainsi traiter tes camarades du CPS de "canailles"? Regarde où tu en es en petit-bourgeois éperdu, en papillon affolé par la lumière jaune !!
N'en oublie pas pour autant de lire l'intervention précédente!

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Ven 4 Jan - 18:42

barnum a écrit:

Vas-tu ainsi traiter tes camarades du CPS de "canailles"?

L'ai-je fait ?

Aussi n'essayes pas à venir mélanger les torchons et les serviettes.

Tes dirigeants, qui grenouillent dans l'appareil "bourgeois" de FO depuis des décennies, et qui aujourd'hui dépassent l'entendement dans leur haine contre les gilets jaunes sont des canailles et des corrompus.

Les militants ouvriers qui éditent le bulletin CPS , toi, vous êtes mes camarades, et on discute.
avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Ven 4 Jan - 19:50

Tu dis vraiment n'importe quoi parce que les actuels responsables du POID ont justement été exclus du CCI et du POI par la bande de Lacaze- Gauthier-Hébert pour pouvoir garder les mains libres dans l'appareil de FO et devenir une filiale des Insoumis de Mélenchon!
Quant à nous, nous combattons les appareils de la CGT et de FO, puisque nous dénonçons leur concertation tous azimuts avec le gouvernement, nous préparons le débordement de ces appareils (notamment sur la question des retraites) par la grève générale ouvrière qui imposera et réalisera le FUO, qui chassera Macron et produira les conditions d'un Gouvernement ouvrier, seul à même d'offrir un avenir à la jeunesse et à toutes les catégories populaires, dont nombre de gilets jaunes justement.... c'est le but des centaines de comités d'action, de comités pour l'unité, comités constitués ou en voie de constitution!
Contrairement au CPS, nous ne dénonçons pas ce mouvement comme réactionnaire, nous considérons le mouvement des gilets jaunes comme un mouvement hétéroclite, ambigu, expression de la petite bourgeoisie déclassée et radicalisée.... or, nous construisons un parti ouvrier révolutionnaire et non un parti interclassiste et nous ne sommes pas là pour gonfler les rangs de ce mouvement en cachant nos drapeaux rouges!

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Ven 4 Jan - 21:26

Tes dirigeants sont des canailles camarade, de rusés canailles , mais des canailles quand même !

Formidable en apparence que cet édito brûlot de ce 03 janvier :

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2019/01/03/25001-20190103ARTFIG00165-le-gouvernement-fait-sa-rentree-au-conseil-des-ministres.php

"La solution démocratique exige d’inverser l’ordre des choses : prendre à la minorité de capitalistes et d’accapareurs pour satisfaire les besoins de l’immense majorité."

Le but est noble, les moyens un peu moins lorsque vous affirmez :

"Et, pour cela, balayer la Ve République et l’Union européenne, convoquer l’Assemblée constituante souveraine qui établira une authentique démocratie, forme politique inséparable de son contenu social : le gouvernement de la majorité, gouvernement ouvrier."

Contre la marche au chaos, l’issue n'est pas démocratique, elle est socialiste !

Daniel Gluckstein ne peut pas ne pas le savoir. Ou c'est un trotskyste crétin, mais alors que fait-il là , où c'est une canaille. C'est une canaille.

Si contre votre activité, les masses ( gilets jaunes ) balayait la V République, immédiatement vous, vous annoncez la couleur, au nom de la démocratie vous appelleriez à de nouvelles élections, qui selon vous, déboucherait sur la victoire électorale de la gauche qui formerait un gouvernement ouvrier.

Vous appelez le suffrage universel une authentique démocratie, les marxiste appellent ce suffrage universel une couillonnade !

Jamais dans le contexte politique de ce début de vingtième siècle, en France et ailleurs, la classe ouvrière ne prendra le pouvoir par les urnes.

L'histoire du XX siècle a déjà tranché la question. C'est contre le suffrage universel, contre de soit disantes Constituantes authentiquement démocratiques, que les communistes ont pris le pouvoir.

Le pouvoir du prolétariat viendra des soviets, nulle part ailleurs. Pour cela il faut démasquer impitoyablement les charlatans et les canailles.

Les militants qui éditent CPS, ceux de la tendance CLAIRE du NPA, quelque uns de mes camarades, moi même, nous nous y employons.

Pas toi.


Dernière édition par Eninel le Sam 5 Jan - 12:18, édité 1 fois (Raison : erreur)
avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Ven 4 Jan - 21:37

Eninel a écrit:Tes dirigeants sont des canailles camarade, de rusés canailles , mais des canailles quand même !

Formidable en apparence que cet édito brûlot de ce 03 janvier :

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2019/01/03/25001-20190103ARTFIG00165-le-gouvernement-fait-sa-rentree-au-conseil-des-ministres.php

"La solution démocratique exige d’inverser l’ordre des choses : prendre à la minorité de capitalistes et d’accapareurs pour satisfaire les besoins de l’immense majorité."

Le but est noble, les moyens un peu moins lorsque vous affirmez :

"Et, pour cela, balayer la Ve République et l’Union européenne, convoquer l’Assemblée constituante souveraine qui établira une authentique démocratie, forme politique inséparable de son contenu social : le gouvernement de la majorité, gouvernement ouvrier."

Contre la marche au chaos, l’issue n'est pas démocratique, elle est socialiste !

Daniel Gluckstein ne peut pas ne pas le savoir. Ou c'est un trotskyste crétin, mais alors que fait-il là , où c'est une canaille. C'est une canaille.

Si contre votre activité, les masses ( gilets jaunes ) balayait la V République, immédiatement vous, vous annoncez la couleur, au nom de la démocratie vous appelleriez à de nouvelles élections, qui selon vous, déboucherait sur la victoire électorale de la gauche qui formerait un gouvernement ouvrier.

Vous appelez le suffrage universel une authentique démocratie, les marxiste appellent ce suffrage universel une couillonnade !

Jamais dans le contexte politique de ce début de vingtième siècle, en France et ailleurs, la classe ouvrière ne prendra le pouvoir par les urnes.

L'histoire du XX siècle a déjà tranché la question. C'est contre le suffrage universel, contre de soit disantes Constituantes authentiquement démocratiques, que les communistes ont pris le pouvoir.

Le pouvoir du prolétariat viendra des soviets, nulle part ailleurs. Pour cela il faut démasquer impitoyablement les charlatans et les canailles.

Les militants qui éditent CPS, ceux de la tendance CLAIRE du NPA, quelque uns de mes camarades, moi même, nous nous y employons.

Pas toi.




https://latribunedestravailleurs.fr/2019/01/03/macron-noublie-pas-son-mandat-2/

( erreur dans le choix de la citation )
avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Sam 5 Jan - 10:49


NE SURVOLE SURTOUT PAS LE TEXTE CI-DESSOUS MAIS LIS LE ATTENTIVEMENT

Tes insultes et tes caractérisations n'y changeront rien.... pour Engels, "la démocratie c'est le communisme", tu vois bien que pas plus que nous il ne parle de la démocratie bourgeoise !!!
Ce que tu ne comprends pas c'est qu'un Assemblée constituante SOUVERAINE supposerait, par son existence même, UNE SITUATION REVOLUTIONNAIRE et donc un développement des formes propres de la classe ouvrière, des conseils ouvriers, des comités de quartier... et leur fédération, l'affirmation d'un pouvoir alternatif, d'un SOVIET SUPRÊME, rendrait par là même caduque cette Assemblée constituante !
Comme tes camarades de la Tendance CLAIRE et consorts, vous n'avez rien compris à la TRANSITION par rapport à la conscience des masses!!!
IMAGINES-TU une seconde, alors qu'avec des centaines de comités d'action, de comités pour l"unité, nous préparons les conditions d'un débordement des appareils, pour la grève générale ouvrière, chasser Macron et la Cinquième république, pour un Gouvernement ouvrier....IMAGINES-TU UNE SECONDE que l'Assemblée constituante serait encore à l'ordre du jour ???
POSER LA QUESTION C'EST Y REPONDRE!!
Dire aujourd'hui, dans une situation pré-révolutionnaire: "Assemblée constituante souveraine, Gouvernement ouvrier", c'est un mot d'ordre POLITIQUE révolutionnaire !!!! LE DIRE DEMAIN, dans une situation révolutionnaire, revendiquer une telle assemblée, deviendrait contre-révolutionnaire!! Par contre l'agitation autour du Gouvernement ouvrier et de la fédération des comités de grève, des comités de quartiers, de villages...deviendrait décisive !!
La Tendance CLAIRE et toi-même êtes donc bien loin d'une politique trotskyste, franchissant allègrement la frontière de classe, au cul de la petite-bourgeoisie déclassée et radicalisée, au cul des gilets jaunes, de leur Marseillaise, de leurs drapeaux versaillais, de leurs copains majoritaires du RN de Le Pen .... plusieurs représentants des gilets jaunes revendiquent ouvertement une solution militaire et Macron commence donc à y répondre en renforçant l'autoritarisme du système!
AUJOURD'HUI, seul le combat pour préparer avec la jeunesse le débordement des appareils et la grève générale ouvrière est un combat révolutionnaire, c'est celui du POID avec D.Gluckstein dont l'éditorial dans la TT est effectivement parfait!

L'ISSUE SOCIALISTE PASSE DONC PAR CETTE COMPREHENSION DES MOTS D'ORDRE TRANSITOIRES ET DE LEUR ENCHAÎNEMENT.

Quand 70% ou 80% de la population expriment clairement leur colère et leur exaspération contre Macron et tout ce qu'il représente,
nul doute que "l’Assemblée constituante souveraine qui établira une authentique démocratie, forme politique inséparable de son contenu social : le gouvernement de la majorité, gouvernement ouvrier" est un parfait mot d'ordre en terme d'agitation politique !


barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Sam 5 Jan - 12:13

Tes dirigeants sont des canailles camarade, de rusés canailles , mais des canailles quand même !

Formidable en apparence que cet édito brûlot de ce 03 janvier :

https://latribunedestravailleurs.fr/2019/01/03/macron-noublie-pas-son-mandat-2/

"La solution démocratique exige d’inverser l’ordre des choses : prendre à la minorité de capitalistes et d’accapareurs pour satisfaire les besoins de l’immense majorité."

Le but est noble, les moyens un peu moins lorsque vous affirmez :

"Et, pour cela, balayer la Ve République et l’Union européenne, convoquer l’Assemblée constituante souveraine qui établira une authentique démocratie, forme politique inséparable de son contenu social : le gouvernement de la majorité, gouvernement ouvrier."

Contre la marche au chaos, l’issue n'est pas démocratique, elle est socialiste !

Daniel Gluckstein ne peut pas ne pas le savoir. Ou c'est un trotskyste crétin, mais alors que fait-il là , où c'est une canaille. C'est une canaille.

Si contre votre activité, les masses ( gilets jaunes ) balayait la V République, immédiatement vous, vous annoncez la couleur, au nom de la démocratie vous appelleriez à de nouvelles élections, qui selon vous, déboucherait sur la victoire électorale de la gauche qui formerait un gouvernement ouvrier.

Vous appelez le suffrage universel une authentique démocratie, les marxiste appellent ce suffrage universel une couillonnade !

Jamais dans le contexte politique de ce début de vingtième siècle, en France et ailleurs, la classe ouvrière ne prendra le pouvoir par les urnes.

L'histoire du XX siècle a déjà tranché la question. C'est contre le suffrage universel, contre de soit disantes Constituantes authentiquement démocratiques, que les communistes ont pris le pouvoir.

Le pouvoir du prolétariat viendra des soviets, nulle part ailleurs. Pour cela il faut démasquer impitoyablement les charlatans et les canailles.

Les militants qui éditent CPS, ceux de la tendance CLAIRE du NPA, quelque uns de mes camarades, moi même, nous nous y employons.

Pas toi.
avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Sam 5 Jan - 12:34

Es-tu capable de répondre précisément à ce qui suit? Remettre le même texte sans avoir répondu au précédent semble montrer ton extrême indigence en terme d'argumentation! Incompréhension... ou rejet du Trotskysme et du programme de TRANSITION ? La question est posée !


Tes insultes et tes caractérisations n'y changeront rien.... pour Engels, "la démocratie c'est le communisme", tu vois bien que pas plus que nous il ne parle de la démocratie bourgeoise !!!
Ce que tu ne comprends pas c'est qu'un Assemblée constituante SOUVERAINE supposerait, par son existence même, UNE SITUATION REVOLUTIONNAIRE et donc un développement des formes propres de la classe ouvrière, des conseils ouvriers, des comités de quartier... et leur fédération, l'affirmation d'un pouvoir alternatif, d'un SOVIET SUPRÊME, rendrait par là même caduque cette Assemblée constituante !
Comme tes camarades de la Tendance CLAIRE et consorts, vous n'avez rien compris à la TRANSITION par rapport à la conscience des masses!!!
IMAGINES-TU une seconde, alors qu'avec des centaines de comités d'action, de comités pour l"unité, nous préparons les conditions d'un débordement des appareils, pour la grève générale ouvrière, chasser Macron et la Cinquième république, pour un Gouvernement ouvrier....IMAGINES-TU UNE SECONDE que l'Assemblée constituante serait encore à l'ordre du jour ???
POSER LA QUESTION C'EST Y REPONDRE!!
Dire aujourd'hui, dans une situation pré-révolutionnaire: "Assemblée constituante souveraine, Gouvernement ouvrier", c'est un mot d'ordre POLITIQUE révolutionnaire !!!! LE DIRE DEMAIN, dans une situation révolutionnaire, revendiquer une telle assemblée, deviendrait contre-révolutionnaire!! Par contre l'agitation autour du Gouvernement ouvrier et de la fédération des comités de grève, des comités de quartiers, de villages...deviendrait décisive !!
La Tendance CLAIRE et toi-même êtes donc bien loin d'une politique trotskyste, franchissant allègrement la frontière de classe, au cul de la petite-bourgeoisie déclassée et radicalisée, au cul des gilets jaunes, de leur Marseillaise, de leurs drapeaux versaillais, de leurs copains majoritaires du RN de Le Pen .... plusieurs représentants des gilets jaunes revendiquent ouvertement une solution militaire et Macron commence donc à y répondre en renforçant l'autoritarisme du système!
AUJOURD'HUI, seul le combat pour préparer avec la jeunesse le débordement des appareils et la grève générale ouvrière est un combat révolutionnaire, c'est celui du POID avec D.Gluckstein dont l'éditorial dans la TT est effectivement parfait!

L'ISSUE SOCIALISTE PASSE DONC PAR CETTE COMPREHENSION DES MOTS D'ORDRE TRANSITOIRES ET DE LEUR ENCHAÎNEMENT.

Quand 70% ou 80% de la population expriment clairement leur colère et leur exaspération contre Macron et tout ce qu'il représente,
nul doute que "l’Assemblée constituante souveraine qui établira une authentique démocratie, forme politique inséparable de son contenu social: le gouvernement de la majorité, gouvernement ouvrier" est un parfait mot d'ordre en terme d'agitation politique !





barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Sam 5 Jan - 13:16

Nombres d'initiatives ce matin, sont autant de symptômes, qui peut nous laisser penser que la petite bourgeoisie, voir les bobos parisiens, tentent de faire une OPA sur le mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes.

N'oublions pas qu'à l'origine le 17 novembre, le mouvement a été massivement ouvrier. Cette masse de salariés précaires des zones péri-urbaines, se saisissant des premiers appels des réseaux sociaux, parce que, en voie de paupérisation accéléré, jouant le tout pour le tout, elle puisse rendre visible cette France invisible.

C'est le prolétariat qui a amené la radicalité et la puissance au mouvement les premières semaines. C'est la peur de la jonction du prolétariat précaire et du prolétariat relativement protégé qui a poussé le gouvernement Macron Philippe a reculer sur la taxe carbone et promettre des chimères. Ce n'est pas la petite bourgeoisie, ce ne sont pas les bobos parisiens.

La faiblesse politique du prolétariat réside dans la pusillanimité des directions de ses organisations de classe. Mais même sans elles, contre elles, le prolétariat en s'appuyant sur la base organisée de ces organisations, doit aller dans les assemblées générales des gilets jaunes, et sur la base des mêmes droits et mêmes devoirs des éléments d'autres classes sociales, doit pouvoir défendre son point de vue de classe, ses revendications, faire élire à la tête des gilets jaunes des ouvriers.

Nous sommes dans le cadre d'une révolution démocratique naissante, en réaction aux comportements de plus en plus policier, de plus en plus autocratique d'un régime bourgeois agonisant.

Le Peuple français est entrain de se lever. Le Prolétariat est une partie intégrante de ce Peuple, il doit participer sur ses positions de classe à la révolution populaire qui commence.

Nous sommes en 1789, à une distinction près, le prolétariat ne roule pour personne, il ne roule que pour lui même !
avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Sam 5 Jan - 14:07

Aucun rapport avec les bobos parisiens!! Et tu te trompes puisque, à l'origine du mouvement, on comptabilisait nombre de petits et moyens patrons, auto-entrepreneurs, artisans, commerçants, professions libérales .... c'est à dire véritablement la petite bourgeoisie déclassée et radicalisée, agrégeant derrière elle nombre d'ouvriers et employés isolés, de retraités , de mères de famille.... et d'entrée de jeu, Le Pen et Dupont Aignan ont cadré politiquement le mouvement, rejoint par certains militants se réclamant du Marxisme ou du Trotskysme, franchissant allègrement la frontière de classe et planquant leurs drapeaux rouges pour se fondre derrière les drapeaux versaillais et la Marseillaise!!
CE NE FUT JAMAIS UN MOUVEMENT PROLETARIEN MAIS UNE REVOLTE POPULAIRE rejetant explicitement le mouvement ouvrier organisé, partis, syndicats.
Compte tenu de l'état de colère généralisée et d'exaspération contre Macron, le but des militants qui veulent construire un parti ouvrier révolutionnaire est de forger des comités d'action pour préparer la grève générale ouvrière et déborder les appareils (but des centaines de comités pour l'unité avec le POID)

"Quand 70% ou 80% de la population expriment clairement leur colère et leur exaspération contre Macron et tout ce qu'il représente,
nul doute que "l’Assemblée constituante souveraine qui établira une authentique démocratie, forme politique inséparable de son contenu social: le gouvernement de la majorité, gouvernement ouvrier" est un parfait mot d'ordre en terme d'agitation politique"!



"Dire aujourd'hui, dans une situation pré-révolutionnaire: "Assemblée constituante souveraine, Gouvernement ouvrier", c'est un mot d'ordre POLITIQUE révolutionnaire !!!! LE DIRE DEMAIN, dans une situation révolutionnaire, revendiquer une telle assemblée, deviendrait contre-révolutionnaire!! Par contre l'agitation autour du Gouvernement ouvrier et de la fédération des comités de grève, des comités de quartiers, de villages...deviendrait décisive !!" EST-CE CLAIR ??

L'ISSUE SOCIALISTE PASSE DONC PAR CETTE COMPREHENSION DES MOTS D'ORDRE TRANSITOIRES ET DE LEUR ENCHAÎNEMENT.



"Nous sommes dans le cadre d'une révolution démocratique naissante" Ah bon, nous ne sommes donc plus au début d'une révolution prolétarienne ???? Cela dit, ça peut être l'étincelle débouchant sur l'explosion générale avec notamment la classe ouvrière et la jeunesse débordant les appareils bourgeois et donnant une perspective politique à nombre de gilets jaunes!

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Sam 5 Jan - 22:10

Nous avons eu aujourd'hui une scission du mouvement GJ, à tout le moins une tentative politique de récupération du mouvement.


Un premier cortège parisien sur les champs Élysées qui faute de pouvoir se diriger vers le Palais ( symbole de l autocratie du régime macron ), va vers la bourse ( autre symbole de la folie de ce monde ).

Ça c'est bon. Ça c'est la Gauche, la Gauche historique, la Gauche révolutionnaire.

Et un autre cortège partant de l'hôtel de ville, ou des gens sans mandat électif lisent une lettre à eux pour leur président à eux.

Puis après un petit crochet à Notre Dame, sans doute pour y brûler un cierge, emmène leur monde vers le parlement ( symbole de la démocratie ).

Là il y avait des drapeau à fleur de lys, des forces monarchistes d'extrême droite tentant un coup médiatique.

Échec patent ! Le pouvoir n'aura pas ses images prouvant que les GJ sont des fachos brûlant des reichstags !

Ceux qui veulent faire croire qu'un parlement croupion dans un régime bonapartiste vaut de perdre un samedi, ce sont des opportunistes politiques de droite et d'extrême droite , non pas ennemis de macron, mais sa bouée de sauvetage.

Ce sont les mêmes petits bourgeois qui à Marseille se sont précipités dans les bureaux du journal de Tapie, pour soit disant former une liste GJ aux européennes.

A leur sortie de ces bureaux de la honte ils étaient copieusement et légitimement hués par de vrais GJ.

Des GJ travailleurs lucides et constructifs, qui eux savent que notre avenir va se construire, loin de Notre Dame de Paris, loin d'un triste bonhomme comme Tapie, loin de tous les petits marquis d'extrême droite en GJ , ne sévissant que du fait qu'une coordination démocratique des GJ n'existe pas encore .

Ne nous décourageons pas.

Grosse mobilisation encore aujourd'hui. Quelle serait-elle si les directions ouvrières ( partis-syndicats ) appelaient ?

Il faut élire et mandater démocratiquement une coordination GJ.

Sûr que les GJ dans leur immense majorité veulent:

Une aug immédiate de tous les salaires et leur indexation ( 30%)

Un ISF pour la bourgeoisie.

Le remboursement du CICE.

La nationalisation sans indemnité ni rachat des autoroutes.

La transition écologique assuré par la seule bourgeoisie.

Sûr que la majorité des GJ sait pertinemment que ces mesures d'urgence ça va être sans Macron.

DEHORS MACRON, SES CRS, SES PARTENAIRES SOCIAUX !
avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Dim 6 Jan - 10:03

"Puis après un petit crochet à Notre Dame, sans doute pour y brûler un cierge, emmène leur monde vers le parlement ( symbole de la démocratie").

Pas mal quand on sait que pendant des années, le CPS n'en avait que pour la manif centrale à l'Assemblée nationale, "symbole de la démocratie"!!!!

"Un premier cortège parisien sur les champs Élysées qui faute de pouvoir se diriger vers le Palais ( symbole de l autocratie du régime macron ), va vers la bourse ( autre symbole de la folie de ce monde )".

Pas mal là encore la manif pépère de la gauche "révolutionnaire" derrière les drapeaux versaillais, en balade aux champs !!!!

Et si justement! Le pouvoir a ses images (sur le pont à côté du musée d'Orsay et au ministère avec B.Griveaux)!! Et on a la preuve de la grande majorité droitière des gilets jaunes (ce qui n'excuse pas pour autant les violences policières depuis des semaines contre le mouvement, dans un silence assourdissant des directions syndicales!)

Et encore bravo pour le soutien de la "gauche révolutionnaire" à un programme platement réformiste dans le cadre de la Cinquième république!!



"Quand 70% ou 80% de la population expriment clairement leur colère et leur exaspération contre Macron et tout ce qu'il représente,
nul doute que "l’Assemblée constituante souveraine qui établira une authentique démocratie, forme politique inséparable de son contenu social: le gouvernement de la majorité, gouvernement ouvrier" est un parfait mot d'ordre en terme d'agitation politique"!



"Dire aujourd'hui, dans une situation pré-révolutionnaire: "Assemblée constituante souveraine, Gouvernement ouvrier", c'est un mot d'ordre POLITIQUE révolutionnaire !!!! LE DIRE DEMAIN, dans une situation révolutionnaire, revendiquer une telle assemblée, deviendrait contre-révolutionnaire!! Par contre l'agitation autour du Gouvernement ouvrier et de la fédération des comités de grève, des comités de quartiers, de villages...deviendrait décisive !!"


Et c'est autre chose que cette "bouillie de chat" dans laquelle pataugent des militants se croyant révolutionnaires, substituant aux drapeaux rouges le jaune étendard !!

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Dim 6 Jan - 10:55

Cela dit, on a quand même affaire à un véritable soulèvement populaire contre le pouvoir!

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Dim 6 Jan - 12:41

Gloire éternelle à ce gilet jaune boxeur, qui symboliquement venge les milliers et milliers de victimes de cet Etat policier impitoyable.

Solidarité inconditionnelle pour l'homme. Il ne doit pas tomber entre les mains de cette dégueulasse justice de classe.

Que manque-t-il maintenant pour arracher la victoire populaire ?

Les directions des partis et syndicats de gauche doivent, unies, appeler pour samedi prochain à un rassemblement national et central sur la place de la Concorde, l'ensemble de la jeunesse et des classes travailleuses en gilets jaunes. Nous serons le Peuple en masse, face à une autocratie nue !

Que faut il de plus que la journée monstrueuse d'hier, pour qu'elles comprennent enfin ces directions de la gauche, que Macron va être de toute façon débarqué, avec ou sans leur concourt.

Ces directions peuvent être accoucheuses de l'histoire, éviter bien des souffrances au pays, où jusqu'au bout montrer au peuple, leur degrés d'implication coupable, dans ce système capitaliste corrompu et menteur.

Le Peuple est en mouvement. Rien ne va l’arrêter. Le mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes, avant garde de ce peuple en mouvement, est entrain de se structurer. Il a raison. Il faut que la structure qu'il est entrain de mettre en place, épouse la structure existante.

Tout doit partir des Mairies. Dans chaque quartier, chaque village, partout où il y a une Mairie, les gilets jaunes doivent prendre possession de leur salle de réunion, leur salle de fête, parler entres eux de comment et pourquoi on va faire la fête à Macron.

Les comités GJ locaux, enverront leurs délégués élus et mandatés vers les Conseil Généraux et les Conseils Départementaux, jusqu'à Paris dans une Assemblée Nationale.

Cette Assemblée Nationale des Gilets Jaunes se décrétera Assemblée Insurrectionnelle et Révolutionnaire du Peuple Français.

C'est dans cette Assemblée et nul part ailleurs que devra ce décider l'avenir de notre pays.

A bas l'autocratie au service d'une minorité capitaliste !

Vive la démocratie au service d'une majorité socialiste !
avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Mer 9 Jan - 17:32

LES DIRECTIONS SYNDICALES DOIVENT METTRE NATURELLEMENT LES SYNDICATS OUVRIERS A LA TÉTE DES GILETS JAUNES, ET UNIES, FOUTRE DEHORS MACRON.

Voulez-vous savoir où réside la force de la macronie, le blocage principal à la mobilisation des gilets jaunes ? Elle est en résumé dans ces deux, trois citations extraites d'une étude savante du communisme contemporain en pleine révision :

https://mensuel.lutte-ouvriere.org//2018/12/16/les-revolutionnaires-et-le-mouvement-des-gilets-jaunes_115715.html

"...Ce n’est évidemment pas nous qui pouvons orienter politiquement ce mouvement. Et, encore une fois, ce n’est pas du tout notre but..."

"...les directions syndicales étaient hostiles dès le départ car ce n’était pas leur initiative, et parce que de façon générale elles sont méfiantes et méprisantes vis-à-vis des masses..."

"...Que l’on soit bien d’accord. Il ne s’agit absolument pas pour nous de demander aux confédérations syndicales de prendre la tête de ce mouvement..."

Voilà, de manière fort naturelle, comme si cela allait de soi, en toute décontraction, la direction du parti politique " Lutte Ouvrière", un parti organisant régulièrement dans de grandes salles, des meetings sur la révolution, des colloques sur l'oeuvre et la vie de Trotsky, ces dernières semaines en pleine mobilisation spontanée des ouvriers en gilets jaunes, nous dire que premièrement le communisme aujourd'hui n'est plus une force avant-gardiste, deuxièmement, que le communisme n'a absolument pas à se mêler de la politique des syndicats ouvriers.

Que l’on soit bien d’accord. Il ne s’agit absolument pas pour nous de demander aux confédérations syndicales de prendre la tête de ce mouvement, de l'organiser et de le financer, d'appeler à un rassemblement massif, central, national et unitaire sur la place de la Concorde, sur le mot ordre : "dehors Macron !" !

Non les communistes aujourd'hui n'ont pas à être contre les directions syndicales traîtres, ils doivent être tout contre ! Voilà la raison du blocage. La pensée du communisme baigne dans le révisionnisme.

Autant vous le dire, cette ligne capitularde, du point de vue du communisme historique, est l'illustration, la synthèse, le résumé de la ligne de l'ensemble des directions ouvrières vis à vis du mouvement ouvrier révolutionnaire désorganisé des gilets jaunes :

Ils ne sont pas organisés ces gilets jaunes ? Cela n'est pas notre affaire ! Nous ne les organiserons pas nous "révolutionnaires", nous couvrirons les bureaucraties syndicales, qui elles mêmes ne les organiseront pas !

Et que l’on soit bien d’accord n'est ce pas : que les ouvriers gilets jaunes ne s'aventurent pas à aller loucher du côté de l'extrême droite.

Dans le cas où nous observerions ce type de dérive populiste ou fasciste chez les gilets jaunes, nous la Gauche nous nous montrerons impitoyables dans la dénonciation de ces factieux ! Nous ne manquerons pas de nous rapprocher encore un peu plus de la démocratie ... bourgeoise; de la république ... celle du monarque Macron et de ses flics !

Nous hurlerons avec eux au loup !

Les directions syndicales hostiles dès le départ à l'initiative des gilets jaunes, certes cela n'est pas à leur honneur; elles sont méfiantes et méprisantes vis-à-vis des masses, on ne peut pas trop leur faire la morale sur le coup, nous le sommes tout autant ; mais bon cela ne doit pas être de nature à nous faire dévier de notre toute nouvelle doctrine moderne.

Cette nouvelle doctrine n'est plus idéologique, communiste. Comme Martinez, c'est la grève du carreau cassé :

La CGT est "parfois trop idéologique" et doit "redevenir le syndicat de la feuille de paie et du carreau cassé", a estime le secrétaire général Philippe Martinez.

La direction de Lutte Ouvrière lui répond :

"..;Nous sommes pour que les grévistes s’organisent eux-mêmes et dirigent eux-mêmes leurs grèves..."

Ces félons, c'est le mensonge , la démagogie, l'irresponsabilité et le foutage de gueule !

La vérité est concrète nous dit Trotsky.

Que la direction de Lutte Ouvrière vienne nous expliquer comment les salariés peuvent-ils organiser eux mêmes leurs grèves, alors même que les directions syndicales, directions syndicales qu'elles couvrent de toute leur force, sont vent debout contre le principe même de la grève, ne parlons même pas de la grève générale ?

Que la direction de Lutte Ouvrière, elle qui couvre le syndicalisme de collaboration de classe depuis trente ans, ce syndicalisme ayant négocié la limitation du droit de grève, le salaire au mérite, le licenciement abusif, la précarité de l'emploi, le chômage de masse, l'insécurité permanente au travail, les Lois Travail 1 et 2, que cette direction communiste de félons, vienne expliquer à un salarié, comment il peut dans son coin, organiser lui - démocratiquement et de manière horizontale- sa petite grève, contre la volonté de son propre syndicat ?

La grève est affaire sérieuse, qui doit être menée par des gens sérieux , et si il est une chose que chaque salarié dans son coin se rend compte, c'est que ces gens ne sont pas sérieux !

Ils ne sont pas même capable de comprendre que si le mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes a pris naissance dans la rue, en dehors de l'entreprise capitaliste, cela n'est pas un accident ou un fait du hasard. Cela est consécutif à l'ensemble de la politique pourrie et capitularde, menée par le mouvement ouvrier organisé, depuis trente ans. La politique pourrie et révisionniste du communisme de l'extrême gauche y compris.


LES DIRECTIONS SYNDICALES DOIVENT METTRE NATURELLEMENT LES SYNDICATS OUVRIERS A LA TÉTE DES GILETS JAUNES, ET UNIES, FOUTRE DEHORS MACRON. MAIS CECI DOIT SE FAIRE DE MANIÈRE VOLONTAIRE ET AUTORITAIRE, DE LA PART DE LA BASE SYNDICALE SAINE, DE LA PART DES OUVRIERS GILETS JAUNES ORGANISES DANS LEURS PROPRES STRUCTURES DE COMBAT DE TYPE CONSEILLISTE.

TOUS DANS LA RUE LE SAMEDI 12 JANVIER 2019. ORGANISONS NOUS DANS UNE FRONDE SYNDICALE !

avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Dim 13 Jan - 20:54

Le mouvement gilets jaunes dès le début s'est structuré sur les deux revendications phares de justice sociale et de justice fiscale.

A partir du moment où le pouvoir pour toute réponse, s'est mis à lui taper dessus, très vite est apparu dans le peuple, que le moindre pas en avant vers la justice, cela se ferait sans Macron.

D'où la revendication centrale aujourd'hui du "Dégage Macron ! "

Cette revendication spontanée populaire, personne à gauche ou à droite ne l'a reprend à son compte.

Les deux partis les plus en pointe dans le mouvement, le RN et la FI, demande des élections législatives, une cohabitation avec Macron. Ils ne sont pas au diapason des gilets jaunes, ils ne demandent pas la tête de Macron. Cela réduit à peu de chose leur souhait de sixième république.

Les autres ( sauf le NPA ) demandent la paix, et la fin de ce mouvement, en vue de préparer dans le calme les élections européennes.

L'ensemble des directions syndicales sont plutôt derrière les plus calmes des partis politiques. Elles veulent la paix, et calmement, après avoir été quelques semaine paratonnerres de Macron, redevenir des partenaires des réformes libérales.

A l'intérieur de cet océan de conformisme et de conservatisme chez les directions politiques et syndicales, en un mot de trahison, pointent ça et là des velléités révolutionnaires.

Ce sont les bases syndicales d'abord qui se dressent devant leurs directions respectives, et se solidarisent avec le mouvement, parce que disent-elles, ce mouvement est un mouvement composé dans sa presque totalité de salariés, parce que au delà de ce que les médias veulent montrer, les revendications et les espoirs des gilets jaunes sont sociales, parce que selon la conception qu'elles se font du syndicalisme, le syndicalisme ouvrier doit systématiquement et inconditionnellement se mettre à la tête des masses, lorsque ces masses se mettent en mouvement.

Cette base syndicale rencontre plus ou moins de succès. Aucune par exemple à FO, total dans le syndicat Solidaire. Le syndicat Solidaire est le premier à avoir rompu avec Macron ( mettant la direction de la CGT sur le grill ), la centrale ouvrière FO par contre est étonnement absente, au vue de son Congrès vindicatif du printemps dernier.

Comment pouvons-nous expliquer ce positionnement radicalement à l'opposé ?

Nous pensons que cela est consécutif à l'activité des militants politiques dans les syndicats. C'est un secret de polichinelle à affirmer que le syndicat Solidaire est corseté par les militants du NPA. Celui de FO par les militants des partis PS, POI et POID. La CGT elle, reste la chose du PCF ( et en partie de la FI ), un syndicat bien corseté par LO aussi.

Le seul parti à la pointe du mouvement de contestation des gilets jaunes c'est le NPA, et comme par hasard le syndicat Solidaire rompt avec Macron.

Les autres partis politiques composent avec Macron, et autre hasard, les syndicats CGT et FO ne sont pas au rendez vous, ils restent l'arme au pied.

De là à considérer que les directions PS-PCF-FI-POI-POID portent une lourde, très lourde responsabilité du fait de savoir, si le syndicalisme ouvrier doit systématiquement et inconditionnellement se mettre à la tête des masses, lorsque ces masses se mettent en mouvement ?

La réponse est comprise dans cette question.

Les directions de cette gauche qui ronronne nous disent, qu'elles ne peuvent pas se mettre à la tête d'un mouvement populaire, pouvant très bien devenir le marche pied des ambitions de l'extrême droite.

Pensent-elles ces directions, que continuer à se comporter comme elles le font actuellement, faire front avec Macron et ses flics contre Lepen, cela peut être de nature à combattre réellement cette perspective réactionnaire ?

C'est un mensonge éhonté chez eux d'affirmer que le mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes est génétiquement un mouvement marchant au pas de l'oie. Certes des leaders auto-programmés, très médiatisés, tentent de le tirer vers la droite. Mais ils le peuvent d'autant plus facilement, que à part le NPA, la gauche est absente.

En réalité le mouvement des gilets jaunes est un mouvement politiquement orphelin, c'est un mouvement de contestation sans tête.

Il fallait être sur la Place de l'Etoile hier, pour voir ces milliers et ces milliers de jeunes travailleurs, interdits et bras ballants, ne sachant que faire, faute d'une orientation politique, faute de consignes, faute de chefs !

Si les directions des partis et syndicats de gauche rompaient avec la politique qu'elles suivent depuis trente ans, une politique rejetée par les masses ouvrières, puisque de moins en moins d'électeurs de gauche votent pour la gauche, puisque de moins en moins de salariés se syndiquent, en quoi cette rupture politique qui devrait être radicale, à la gauche de Macron, favoriserait-elle Lepen ?

C'est justement parce que la gauche rejette le radicalisme, au moment où les masses se passionnent pour lui, que le pseudo radicalisme de l'extrême droite peut un temps faire illusion dans l'esprit de certain gilets jaunes. Un temps illusion, parce que dès qu'un gilet jaune parle d'augmenter les salaires ou de virer Macron, les Lepen et Cie longent les murs !

Que la gauche redevienne la gauche. Que la gauche s'unisse et appelle à un rassemblement central, national, unitaire et radical sur la Place de la Concorde, sur la Place de la Révolution, et il en est finit des fadaises réactionnaires de l'extrême droite !

Il est crucial que les directions ouvrières ( partis syndicats ) s'unissent dans un Front Unique Ouvrier, et exige la fin de la V République, la fin de Macron. Qu'elles renouent avec les traditions radicales de la gauche historique.

avatar
Eninel

Messages : 1014
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  barnum le Lun 14 Jan - 10:43

Le POID a été le seul parti à combattre depuis des mois sur la ligne: "Dehors Macron, Gouvernement ouvrier!".... sans se diluer pour autant dans le mouvement des gilets jaunes, mouvement qui revendique clairement un simple replâtrage de la Cinquième république, tout comme Le Pen et Dupont Aignan !!

barnum

Messages : 827
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bas les masques !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 17 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum