Bas les masques !

Page 9 sur 17 Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 13 ... 17  Suivant

Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Jeu 22 Nov - 13:13

Alors veux tu sans doute faire allusion à ce passage du livre de Trotsky :

"...Le Comité de Pétrograd ayant été arrêté, la conduite des opérations en ville est transmise au district de Vyborg. Peut-être est-ce pour le mieux. La haute direction du parti atermoie désespérément. C'est seulement le matin du 25 que le bureau du Comité central des bolcheviks décida enfin de publier un tract faisant appel à la grève générale dans toute la Russie. Au moment où cette feuille sortit – si toutefois elle sortit – la grève générale, à Pétrograd, tournait déjà toute en insurrection armée. La direction observe de son haut, hésite, retarde, c'est-à-dire ne dirige pas. Elle est à la remorque du mouvement..."

Mais Lénine n'était pas là ! Mais aujourd'hui ce n'est pas parce que la direction du POID freine des quatre fers , que les camarades du POID ne sont pas en puissance des Kaïourov !
Eninel
Eninel

Messages : 1097
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Jeu 22 Nov - 13:22

"...L'art d'une direction révolutionnaire, dans les moments les plus critiques, consiste, pour les neuf dixièmes, à savoir surprendre la voix des masses – de même que Kaïourov avait surpris le mouvement de sourcils d'un Cosaque – bien qu'il soit nécessaire de voir plus largement. La faculté jamais surpassée de surprendre la voix de la masse faisait la grande force de Lénine. Mais Lénine ne se trouvait pas à Pétrograd. Les états-majors " socialistes ", légaux ou à demi légaux, les Kérensky, les Tchkhéidzé, les Skobélev et tous ceux qui évoluaient autour d'eux, proféraient maints avertissements et contrecarraient le mouvement. Mais même l'état-major central des bolcheviks, qui se composait de Chliapnikov, de Zaloutsky et de Molotov, montre une incapacité et un manque d'initiative des plus frappants. En fait, les quartiers de la ville et les casernes étaient livrés à eux-mêmes..."

En fait, parce que le camarade Barnum ne sais pas saisir "le mouvement de sourcils d'un Cosaque", les gilets jaunes sont livrés à eux mêmes !

"La faculté jamais surpassée de surprendre la voix de la masse faisait la grande force de Lénine.", hélas nous ne maîtrisons pas parfaitement cette faculté, mais enfin bon, on est à bonne école !

Laughing Laughing Laughing
Eninel
Eninel

Messages : 1097
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Jeu 22 Nov - 16:10

NUITS ET JOURS, LES GILETS JAUNES DEBOUT JUSQU’À LA VICTOIRE !

En retenant le vaste champs de Mars comme point de ralliement des gilets jaunes le samedi 24 novembre prochain, le gouvernement Macron Philippe admet lui même la puissance de la mobilisation spontanée annoncé.

Cette puissance spontanée sera hélas fortement limitée du fait des tergiversations des directions ouvrières, de la Gauche. Les gilets jaunes de province ne monteront pas en masse à Paris samedi , parce que les travailleurs en voie de paupérisation, n'ont pas d'argent à perdre dans tout ce qui peut être perçu comme mascarade.

Mascarade ceux qui vous disent vouloir prendre d'assaut la Place de la Concorde samedi !

La prendraient-ils, ils ne la garderaient pas longtemps. On ne peut pas imposer au gouvernement nos désirs, sans au préalable nous organiser en conséquence dans un front unique ouvrier !

On propose aux gilets jaunes un espace parisien ouvert jadis par les révolutionnaires de 1790, au nom de la fêtes des fédérés et de la concorde.

https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%AAte_de_la_F%C3%A9d%C3%A9ration

Nous avons tout intérêt à nous saisir de cette opportunité, et exiger fortement des directions ouvrières ( partis et syndicats ) de dresser un podium géant - en permanence- au pied de la Tour Eiffel.

Le peuple travailleur des gilets jaunes a besoin d'échanger, de causer, de s'organiser, de s'unir sur des mêmes revendications, il lui faut une tactique, une stratégie, un but commun !

Ouvrons un meeting en permanence sur le Champs de Mars !

Nous frondeurs CGT, nous y prendrons la parole, comme tout à chacun qui sera vêtu d'un gilet jaune.

Nous Appellerons à la constitution d'un front unique ouvrier sous le contrôle permanent des gilets jaunes organisés en comités d'action.

Nous exigerons de ce front unique ouvrier, qu'il fixe un ultimatum à Macron. Décidez monsieur le président avant la fin de l'année :

- Retrait pur et simple de la taxe carbone
- Rattrapage et indexation de tous les salaires ( 20%)
- Rétablissement immédiat de l' ISF
- Remboursement immédiat des 40 milliards d'euros indûment perçu par le MEDEF
- Renationalisation des autoroutes sans indemnités ni rachat
- Confiscation des biens sur le territoire du délinquant fiscal de Carlos Ghosn
- Emprunt national obligatoire à rendement 0% sur les grandes fortunes du pays, en vue de financer la transition écologique
- Abrogation de la loi ferroviaire allant à l'encontre de cette transition.

OU NOUS PRENDRONS LA PLACE DE LA CONCORDE SOUS LE MOT ORDRE: MACRON DÉGAGE !

IL NE PEUT Y AVOIR DE CONCORDE SANS RÉPUBLIQUE
IL NE PEUT Y AVOIR DE RÉPUBLIQUE SANS JUSTICE
IL NE PEUT Y AVOIR DE JUSTICE SANS LE COMBAT ET LA VÉRITÉ DES GILETS JAUNES

VIVE LES COMITÉS D'ACTION DES GILETS JAUNES, ORGANISES SOUTENUS ET POLITISES PAR LE FRONT UNIQUE OUVRIER
Eninel
Eninel

Messages : 1097
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  barnum le Jeu 22 Nov - 17:50

Ah bon, maintenant on dit : "Macron, dégage!" reprenant ce qu'on dit depuis des mois et des mois!
En février 1917, je dis simplement que le parti bolchevique , EN TANT QUE PARTI, n'était pas partie prenante des débuts de la révolution russe, même si individuellement des militants bolcheviks pouvaient être dans la rue ( comme nous!)
Lis plutôt le texte ci-dessous, "la Tribune des travailleurs" sans compromission sur les questions de classe !!

"Certes, les slogans du type « Macron démission ! » reflètent un rejet sans précédent, dans toutes les couches de la population, du président-Bonaparte tombé de son perchoir, rejet qui avait déjà perturbé chaque étape de son « itinérance mémorielle » dans l’est et le nord de la France, au début du mois. Certes, parmi les manifestants, toutes les couches sociales étaient représentées, y compris des travailleurs, des chômeurs, des jeunes saisissant l’occasion d’exprimer leur rage contre le gouvernement.
Tout cela est vrai. Mais peut-on s’en tenir là comme le font partis et organisations de « gauche » et « d’extrême gauche » qui saluent le « succès du 17 novembre », les unes avec un enthousiasme délirant pour un mouvement dont elles disputent le leadership au Front national, les autres avec un engouement plus modéré mais réel ?"


"Pour notre part, nous avons – nos lecteurs le savent – un parti pris : aborder toutes les questions non sous l’angle du « peuple » (dont on nous a abreuvés tout le week-end), mais du point de vue des classes sociales et de la lutte qui les oppose.
Analysons la signification du 17 novembre sous cet angle. Que peut-on dire de la flambée des prix des produits pétroliers, à l’origine de l’opération « gilets jaunes » ?
Pour l’ouvrier ou l’employé dont le salaire est bloqué depuis des années ; pour le retraité dont le gouvernement s’acharne à amputer la maigre pension ; pour le chômeur dont la faible allocation est dans la ligne de mire de la réforme du gouvernement ; pour la mère de famille qui n’arrive pas à joindre les deux bouts, dire « non à l’augmentation des taxes sur les pétroliers », c’est une manière d’exiger plus de pouvoir d’achat des salaires, des pensions, des allocations.
Mais pour le patron de cette entreprise du bâtiment qui envoie 50 camions à un rendez-vous de blocage le 17 à l’aube (1), pour ces entreprises qui contribuent généreusement à la logistique de l’opération, pour les médias, propriétés de grands groupes capitalistes, qui n’ont cessé d’appeler aux blocages, et même de les coorganiser de fait, dire « non aux taxes » sur le pétrole est un premier pas qui, très vite, s’élargit : non aux taxes en général, non aux impôts, « l’État nous prend tout » pour payer des fonctionnaires fainéants, des chômeurs profiteurs, des services publics inutiles, des retraites scandaleusement élevées, et même pour aider les immigrés qu’« on ferait mieux de renvoyer chez eux ». Et puis, ajoutent les patrons et leurs acolytes tout de jaunes vêtus, « y a pas que les taxes : il faut payer pour la Sécu, pour les retraites, toutes ces charges sociales qui étouffent nos entreprises et nous empêchent de faire du profit. » Le petit patron qui tient ce langage a-t-il seulement conscience qu’il ne fait que reprendre… le programme de Macron, contre qui, pourtant, il manifeste ?
C’est ce discours qui a dominé les blocages ce week-end, généralement porté par des « gilets jaunes » expérimentés et organisés, souvent militants politiques de droite extrême et d’extrême droite venus avec leurs cargaisons de drapeaux tricolores et d’insultes racistes, leurs méthodes de terreur et leur haine de l’ouvrier.
Mais l’ouvrier, le chômeur, le retraité, la mère de famille, eux, ont besoin qu’on ouvre des écoles, des hôpitaux, des bureaux de poste et non qu’on les ferme ! Ils ont besoin de leur Sécu, de leurs retraites !
C’est là qu’est toute la duperie du 17 novembre. Sous le gilet jaune, l’ouvrier reste un ouvrier, et le patron un patron. Sans parler de ceux dont la chemise brune dépasse sous le gilet jaune (2) !
Qui est responsable de cette extraordinaire confusion ? Le travailleur, le chômeur, le jeune, ainsi entraîné à agir, de fait, contre ses intérêts, aux côtés de ses ennemis de classe ? Non : sont responsables ceux qui ont rendu possible cette situation.
C’est un fait : les « dirigeants de gauche » qui ont appelé à voter Macron en 2017 se refusent depuis à l’action unie pour bloquer sa politique et le chasser, respectueux qu’ils sont de la Ve République, de ses institutions, de son calendrier électoral… et ils ajoutent aujourd’hui à la confusion en soutenant les « gilets jaunes ». C’est un fait, aussi : les dirigeants des centrales syndicales, s’ils ont résisté à raison aux pressions visant à les entraîner avec les gilets jaunes, persistent néanmoins à se « concerter » avec le gouvernement sur la contre-réforme des retraites (et les autres) au lieu d’organiser l’action de classe unie pour bloquer ces attaques destructrices.
Les militants du POID sont partisans de chasser Macron. Ils l’ont montré tout au long de la campagne pour l’unité « Macron, un an, ça suffit ! » qui a débouché, le 13 mai dernier, sur la manifestation de milliers et de milliers, sur ce mot d’ordre, à Paris, aux côtés de travailleurs et de militants de toutes tendances du mouvement ouvrier et démocratique.
Mais nous ne sommes pas des aventuriers. Chasser Macron, oui, mais pas pour le remplacer par n’importe qui. Chasser Macron, c’est aux travailleurs et aux jeunes, agissant sur le terrain de classe, qu’il revient de le faire, afin d’imposer la liquidation de la Ve République, l’élection d’une Assemblée constituante souveraine rompant les liens avec l’Union européenne, et l’avènement d’un gouvernement ouvrier à même de remédier aux souffrances qui écrasent le peuple travailleur.
D’un point de vue ouvrier, la question du pouvoir d’achat appelle des mesures connues. Faut-il les rappeler ? Citons par exemple : l’abrogation de la TVA (le plus injuste des impôts), de la CSG, et des exonérations de cotisations sociales accordées aux patrons ; l’augmentation générale des salaires, pensions et allocations pour rattraper le pouvoir d’achat perdu depuis leur désindexation des prix (1983) ; le blocage des prix des produits de consommation courante, des loyers et des charges et de la fourniture d’énergie ; le financement de toutes ces mesures par une augmentation de l’imposition des profits des grandes entreprises, à commencer par la confiscation pure et simple des 100 milliards de profits des entreprises du CAC 40 en 2018 ; etc.
Que les « partis de gauche » fourvoyés dans le 17 novembre rompent leur promiscuité avec les patrons, la droite et l’extrême droite ; que les dirigeants des organisations syndicales cessent de conforter le gouvernement en cautionnant la « concertation » et en appellent à la mobilisation contre les contre-réformes ; alors, sans doute, les conditions commenceront à se réunir, non plus pour l’équivoque « unité du peuple » du 17 novembre, mais pour l’unité ouvrière dans, par et pour la lutte de classe balayant le gouvernement et sa politique.
L’objectif de la classe ouvrière ne peut être de crier « Macron, démission ! » en compagnie de ceux qui, en réalité, réclament de Macron qu’il aille au bout de sa politique. L’objectif ne peut être que de chasser cette politique.
Les travailleurs n’ont rien à gagner à enfiler le gilet jaune, couleur des briseurs de grève.
Ils n’ont rien à gagner à brandir le drapeau tricolore, celui de la Ve République, et avant elle celui des versaillais qui fusillèrent 100 000 communards pour la défense de l’ordre bourgeois. Rouge est le drapeau qui flottait sur les barricades de 1848 et 1871 et dans les grèves générales de 1936 et 1968. Rouge est, dans le monde entier, la couleur de la classe ouvrière organisée pour le combat.
Rouge est le drapeau des travailleurs".

(1) Vu sur BFM TV, le 16 novembre.
(2) Uniforme des SA, sections d’assaut du parti hitlérien en Allemagne dans les années 1920 et 1930.


barnum

Messages : 647
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé

barnum

Messages : 904
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Jeu 22 Nov - 19:57

barnum a écrit:Ah bon, maintenant on dit : "Macron, dégage!" reprenant ce qu'on dit depuis des mois et des mois!





Mais non camarade Barnum, pas un "Macron dehors" comme ça, de manière mécanique et en dehors de l'espace et du temps de la lutte des classes !

Pas un "dehors Macron", comme les bourgeois l'entendent ! On conteste le pouvoir et on revote pour une présidentielle, ou une législative, ou une constituante ! Penser comme ça, faire ça, c'est offrir sur un plateau le pouvoir à la réaction fasciste comme au Brésil.

Regarde ce qui c'est passé à Corbeil dimanche : 80% d'abstention et un député REM en tête. Et comme seule opposition un mélanchoniste. Mais que l'on vienne m'expliquer pourquoi les travailleurs en masse n'ont pas été voter dimanche pour cette France soit disant insoumise ? Il n'y a pas de gilets jaunes à Corbeil ?

Il faut avant de revendiquer de foutre dehors Macron, des comités d'action sous l'influence d'un front unique ouvrier sur une ligne de classe.

La révolution, c'est tout le pouvoir au front unique ouvrier !

Encore faut il qu'il existe et qu'il soit en intelligence avec les gilets jaunes.

On va s'y employer.
Eninel
Eninel

Messages : 1097
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  barnum le Jeu 22 Nov - 20:49

Une des représentantes des gilets jaunes (Val d'Oise) demande un référendum "pour ou contre la politique de Macron", et si le "non" est majoritaire, la démission de Macron!
Pour toi, tu es bien en deçà même de cette politique puisque tu fais dépendre le départ de Macron du Front unique ouvrier, et ce Front unique ouvrier du bon vouloir des appareils!!! Macron peut pousser un ouf de soulagement !! C'est le surgissement des masses et de la classe ouvrière elle-même agrégeant autour d'elle les catégories populaires et la jeunesse, qui réglera la question.... et seul ce surgissement (loin des seuls gilets jaunes salariés présents individuellement!, englués parmi des petits-bourgeois radicalisés sur des bases souvent douteuses (La Marseillaise et les drapeaux versaillais en tête) pourra imposer le Front unique!

barnum

Messages : 904
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Ven 23 Nov - 16:26

Macron peut souffler, demain samedi 24 novembre il n'y aura pas de montée de notre haine et de notre colère de classe sur Paris.

“D’abord, tout le monde n’a pas 150 euros à mettre pour faire le déplacement et puis on s’inquiète de la violence qu’il peut y avoir” nous dit un gilet jaune du Jura.

Un breton nous dit “On va pas gaspiller du carburant, ça serait un peu bête”.

“C’est quand même des gros frais (…) On est en train de voir pour samedi, pour qu’il y ait encore du monde qui reste sur Nantes et qu’il y ait du monde qui aille sur Paris” annonce un autre.

https://www.anti-k.org/2018/11/22/rassemblement-en-vue-a-paris-pour-lacte-2-de-la-mobilisation/

Au delà de cette histoire d'argent et de peur de se retrouver pris dans un cycle de violence aveugle, certaines n'en doutons pas, qu'exprime fondamentalement les réticences de nos camarades gilets jaunes, sinon les limites de ce mouvement basiste et spontané, qui coure comme un canard sans tête !

Lisez bien ceci camarades : pas un seul parti politique en France n'aura daigné déposer en préfecture une autorisation de manifester à Paris, pas un seul, qu'il soit de droite ou de gauche.

Les gilets jaunes, soutenus par 80% des français , si l'on en croit les enquêtes sociologiques; les gilets jaunes qui politiquement sont La classe ouvrière, le détachement avancé du prolétariat en action,sont seuls, et pas un des partis politiques en France, ne veut se mettre à sa tête.

Incroyable !

Cela en dit long sur l'état avancé de la dégénérescence de la démocratie subventionnée dans le pays.

N'oublions quand même pas, qu'absolument tous les partis en France sont financés par les impôts, par tous les citoyens et donc par tous les gilets jaunes ! C'est cela l'injustice : on paye pour des mecs qui n'en foutent pas une !

Imaginons seulement si le PS, PCF, NPA LO POI POID, le mouvement génération S, la France insoumise, un seul de ces partis dit de gauche, avait fait les choses comme elle se font depuis la Libération, à savoir prendre en charge la responsabilité politique et juridique de cette initiative de l'acte 2, le financement et l'organisation de l'intendance de cette montée populaire sur Paris, bref si un seul parti à gauche avait, non pas voulue récupérer le mouvement gilets jaunes, mais le servir, il aurait ce parti, éviter pour demain le chaos, gagné des militants potentiels et une armée d'électeurs pour l'avenir !

Mais non ! Quand bien même la tension est forte, surtout à la base de ces partis, à aider les gilets jaunes, les liens traîtres existants dans les sommets avec le pouvoir macroniste, avec l'Etat bourgeois, le conservatisme, prend le dessus.

Aucune force organisée dans le pays n'apporte un début d'organisation au mouvement gilet jaune.

Demain le mouvement de mécontentement va exploser localement et en province, il sera organisé et puissant. Mais à Paris et sur le plan national, se sera l'anarchie, l'impuissance, la lutte de tous contre tous, le chaos !

La désespérance du peuple va commencer à poindre, et l'extrême droite se nourrit justement toujours de cette désespérance !

Les directions et les élus de la gauche en porte l'entière responsabilité !

Honte absolue à toutes les directions de gauche (partis syndicats), à ne pas être à la hauteur de ce nouveau chapitre de cette l'histoire sociale et émancipatrice du prolétariat français qui s'ouvre !

La jeunesse vous regarde, mesdames et messieurs, les élu(e)s corrompu(e)s, matériellement et idéologique, de votre gôche contemporaine, faite de pusillanimité et de capitulation devant la droite et l'extrême droite, devant la riche bourgeoisie, devant les puissants.

Elle sait désormais qu'au nom de son avenir, elle doit constituer des comités d'action avec les gilets jaunes, les aider à se fédérer de bas en haut. Des comités d'action qui remettront le pouvoir politique très vite, aux petits partis ouvriers révolutionnaires, aux nouveaux leaders charismatiques et justes, qui soutenant les gilets jaunes, vont s'élever inévitablement au dessus du chaos qui arrive.

Eninel
Eninel

Messages : 1097
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  barnum le Ven 23 Nov - 17:22

C'est d'ailleurs sans doute pour cela que Le Pen appelle à manifester demain sur les Champs-Elysées, il y aura au moins un parti !!

barnum

Messages : 904
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Ven 23 Nov - 17:41

barnum a écrit:C'est d'ailleurs sans doute pour cela que Le Pen appelle à manifester demain sur les Champs-Elysées, il y aura au moins un parti !!

La question n'est pas de savoir si un parti prend sur le tard une initiative, la question est que pas un seul parti n'a déposé une demande de manifestation ou de rassemblement à la préfecture.

En clair, pas un seul parti ne veut assumer la responsabilité politique et juridique d’éventuels exactions du peuple en colère.

Marine Lepen en appelant à manifester sur les Champs Elysée, continue à caresser dans le sens du poil les gilets jaunes, dans un but électoraliste, mais comme les autres elle ne veut pas les assumer politiquement.

Maintenant elle est minoritaire dans son parti de commerçants poujadistes, bien plus inquiet à présent de réaliser leur chiffre de fin d'année, que de soutenir un mouvement de plus en plus infiltré par des extrémistes de gauche, comme elle dit elle même, de plus en plus demandant des augmentations de salaire.

Comme il serait facile de la déconsidérer aux yeux du mouvement gilets jaunes, en étant dedans et en poussant les revendications spontanés vers notre programme révolutionnaire de classe !

Mais manifestement cette action n'intéresse pas ton parti !

Demain, conseil de camarade, fuyez Paris, rejoignez le rassemblement gilets jaunes le plus près de chez vous, battez vous à convaincre vos camarades d'élire un Comité d'action local, faite vous élire dans ce comité. Le reste va suivre. Il n'est rien de plus effrayant que l'impatience agissante ! L'ignorant anarchiste a des ailes d'aigle et des yeux de chouette, qui ne sait rien, de rien ne doute !
Eninel
Eninel

Messages : 1097
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  barnum le Ven 23 Nov - 17:45

Arrive avec un drapeau rouge, tu nous diras le résultat!

barnum

Messages : 904
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  yasujiro le Ven 23 Nov - 22:59

Oh puis finalement, rien...


Dernière édition par yasujiro le Ven 23 Nov - 23:31, édité 2 fois

yasujiro

Messages : 36
Date d'inscription : 08/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Sam 24 Nov - 16:30

Camarade Barnum, arrête de prendre tes rêves pour des réalités.

La direction de ton parti le POID, en se planquant derrière le drapeau rouge, cherche juste à éviter de s'investir dans la lutte révolutionnaires qu'est le mouvement gilets jaunes. Elle se comporte comme une force contre-révolutionnaire !

En mai dernier vous étiez beaucoup moins regardant sur la couleur des drapeaux qu'on vous mettait sous le nez !

Sur le fil : AG des AG du FS, la conversation faisait rage, quant à l'opportunité de cette manifestation citoyenne (sic) derrière le très patriote Mélenchon :

barnum le Jeu 24 Mai - 19:58

"...Encore un mensonge! Nous ne sommes pas partie prenante de l'appel unitaire, mais simplement de la manifestation SUR NOS PROPRES MOTS D'ORDRE ("Dehors Macron, Gouvernement ouvrier"), pleinement conformes à une politique trotskyste (le FUO par principe répond au fait que les révolutionnaires sont minoritaires dans le rapport de force, et de plus l'appel unitaire demande le retrait des projets de Macron sinon çà n'est quedu pur sectarisme gauchiste dénoncé tant par Lénine que par Trotsky!..."
affirmais-tu !

Je te répondais en te mettant sous les yeux, la liste de ce beau monde qui s’apprêtait à aller manifester sous le drapeau tricolore, le drapeau des versaillais :

"...Signataires de l'Appel : Alternative et autogestion - Alternative libertaire - EPEIS -ATTAC - Climat social - Collectif des Associations Citoyennes - Collectif National pour les Droits des Femmes - Collectif La Fête à Macron - CGT - Coordination nationale de défense des hôpitaux et maternités de proximité - Convergence nationale de défense des services publics - DIDF - DIEM25 - Droit au Logement - Ecologie sociale - EELV - Les effronté.es - Ensemble - Femmes Egalité - Fondation Copernic - France Insoumise - Gauche Démocratique et Sociale - MJCF - Mouvement Ecolo - Mouvement National des Chômeurs et Précaires - Nouvelle Donne - NPA - PCF - PG - Parti Ouvrier Indépendant Démocratique - PCOF - PCRF - République et Socialisme - Résistance Sociale - Snesup-FSU - Solidaires - Syndicat des Avocats de France - Syndicat de la Magistrature - UEC - UNEF - Union Nationale Lycéenne...."

Tu répondais de manière parfaitement honnête, parce que je sais que tu l'es :

Re: AG des AGS du FS pour le CO
Message barnum le Sam 26 Mai - 8:18

Tu as pour une fois raison, j'ai pris mes désirs pour la réalité !



Alors camarade Barnum, en cette journée historique des barricades, observe que si derrière les anars il est possible de résister à Macron, nous ne pouvons pas hélas aller de l'avant !

Mascarade ceux qui vous disent vouloir prendre d'assaut la Place de la Concorde ce samedi !

La prendraient-ils, ils ne la garderaient pas longtemps.

On ne peut pas imposer au gouvernement nos désirs, sans au préalable nous organiser en conséquence dans un front unique ouvrier !

Et cela quelque soit leur courage, qui est grand, des camarades, qui combattent aujourd'hui sur les champs Elysée et sous le drapeau qui leur plaise.

Pour vaincre Macron il faut s'organiser ... dans nos organisations de classe ... contre nos propres dirigeants !

Pas de FRONT UNIQUE OUVRIER ... PAS DE DRAPEAU ROUGE !
Eninel
Eninel

Messages : 1097
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  barnum le Sam 24 Nov - 18:40


"Pas de FRONT UNIQUE OUVRIER ... PAS DE DRAPEAU ROUGE" !

Que veux-tu dire avec cette dernière phrase ? Cela dit, à Paris, je ne vois que des drapeaux versaillais et monarchistes, je n'entends que la Marseillaise..... ce qu'on voit, ce n'est pas la Révolution ( ça peut peut-être en être le début!), donc la position du POID reste attentiste par rapport à la nature du processus.

Ci-dessous un courriel que j'ai envoyé à un responsable TCI:

S‌alut Jacques,
Je ne sais pas si l'élément essentiel est de dénoncer les gilets jaunes !! Quand 30% votent pour Le Pen, il y aura toujours des éléments troubles, c'est le moins qu'on puisse dire, mais ça n'est pas l'heure du fascisme, on parle nous-mêmes de situation pré-révolutionnaire, pourquoi donc en faire une telle mise en avant ?? Beaucoup disent "dehors Macron!" regarde ce que dit Lénine dans une telle situation.


Lénine : La révolution socialiste en Europe...

"La révolution socialiste en Europe ne peut pas être autre chose que l'explosion de la lutte de masse des opprimés et mécontents de toute espèce. Des éléments de la petite bourgeoisie et des ouvriers arriérés y participeront inévitablement - sans cette participation, la lutte de masse n'est pas possible, aucune révolution n'est possible - et, tout aussi inévitablement, ils apporteront au mouvement leurs préjugés, leurs fantaisies réactionnaires, leurs faiblesses et leurs erreurs. Mais, objectivement, ils s'attaqueront au capital, et l'avant-garde consciente de la révolution, le prolétariat avancé, qui exprimera cette vérité objective d'une lutte de masse disparate, discordante, bigarrée, à première vue sans unité, pourra l'unir et l'orienter, conquérir le pouvoir, s'emparer des banques, exproprier les trusts haïs de tous (bien que pour des raisons différentes !) et réaliser d'autres mesures dictatoriales dont l'ensemble aura pour résultat le renversement de la bourgeoisie et la victoire du socialisme, laquelle ne "s'épurera" pas d'emblée, tant s'en faut, des scories petites-bourgeoises."

V. I. Lénine, Bilan d’une discussion sur le droit des nations à disposer d’elles-mêmes (1916), Œuvres vol. 22.

barnum

Messages : 904
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Sam 24 Nov - 20:07

barnum a écrit:


Ci-dessous un courriel que j'ai envoyé à un responsable TCI:


Bravo camarade.

Il faut que les directions de nos organisations redeviennent rouges, c'est le moyen le plus simple que les gilets jaunes adoptent le drapeau rouge.

Si c'est directions s'unissent et forment un front unique ouvrier, c'est encore mieux, les travailleurs aiment bien l'unité.

Si elles ne le veulent pas ces directions, il faut - démocratiquement- les déposer, et mettre de nouveaux dirigeants rouges à la tête de nos organisations.

Mais en tout état de cause, nous ne pouvons mettre - un préalable- à notre soutien que nous apportons à un prolétariat qui se lève et qui lutte.

Si nous devons repartir du 14 juillet 1789 ... nous sommes avec eux !
Eninel
Eninel

Messages : 1097
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  barnum le Sam 24 Nov - 20:55

"à un prolétariat qui se lève et qui lutte".

Pour l'instant encore, ce n'est pas globalement le prolétariat même si individuellement des ouvriers, des employés sont présents.... pour l"instant toujours, ce sont des couches petites-bourgeoises, des artisans, des petits patrons, des retraités, couches plutôt axées sur Le Pen, Dupont-Aignan, Wauquiez... et à l'avant-garde à Paris plutôt des ultra droites avec drapeaux versaillais et Marseillaise.... Attention, ça peut malgré tout être le déclencheur d'une révolution, ou alors un mouvement style février 1934 avec les Croix de feu qui finira par déboucher sur une réaction des masses imposant le Front unique à la CGT, à la CGTU, au PCF, à la SFIO, préparant la grève générale de juin 1936 et la réponse traître des appareils avec le Front populaire.
Quant aux appareils, au mieux ils organiseront une manif classique Nation-Bastille pour mieux canaliser et démoraliser, et ce n'est pas de nouveaux dirigeants qui se cooptent entre eux qui changeront quoi que soit..... seule solution, les déborder, aider au soulèvement des masses qui, ELLES-MÊMES, imposeront le Front unique ouvrier!

barnum

Messages : 904
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  barnum le Dim 25 Nov - 10:15

"Elle se comporte comme une force contre-révolutionnaire" !

Le don d'employer les mots dans n'importe quel sens!! Typique, non pas d'un marxiste mais d'un petit-bourgeois ( au sens politique, Eninel!) complètement tourneboulé! Mais peut-être veux-tu créer la fraction bolchevique des gilets jaunes !!
POUR L'INSTANT, la droite et l'extrême droite unanime soutiennent et participent au mouvement, pendant que les identitaires dressent des barricades et que Macron-Castaner laissent faire.....POURQUOI ? Mais, compte tenu de l'exaspération et de la colère de la population laborieuse, cette révolte avec la droite et l'extrême droite peut très bien déboucher sur une révolution.... contre ces mêmes droite et extrême droite ( cf la manifestation de masse derrière le pope Gapone!)

barnum

Messages : 904
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Dim 25 Nov - 12:46

LES ANARCHISTES ONT ÉCHOUÉ A PERMETTRE AU GILETS JAUNES DE MONTER A L’ÉLYSÉE

Ce ne sont pas les gilets jaunes qui ont ouvert les hostilités ce samedi 24 novembre sur les Champs Elysées, mais les forces de l'ordre.

Ils l'ont fait parce que les gilets jaunes unanimement voulaient aller sur la place de la Concorde, et de cette place exprimer leur colère devant l'Elysée.

Chose que de manière scandaleuse Macron et l'ensemble de la caste politique ( Lepen y compris ) leur interdisait.

Un mur de CRS se dressait en bas des Champs Elysée et faisait bouchon. Logiquement, et cela tôt dans la matinée, une pression commençait à s'exercer. Sous cette pression ce sont les hommes de Castaner qui les premiers usaient de la force. C'est la macronie qui décidait la manœuvre folle, de faire remonter la foule jusqu'à la Place de l'Etoile.

La jeunesse commençait à arracher les pavés de la chaussée derrière cette ligne de front. Mais pourquoi ? Seulement en légitime défense, pour dresser des barricades, empêcher la progression des CRS à l'offensive, redoublant de violence et de haine.

C'est Macron qui a perdu son sang froid, pas les gilets jaunes, pas des casseurs imaginaires.

Jusqu'à tard dans la journée, les journalistes présent observaient le fait surprenant que pas une seule vitrine ne tombait.

Castaner de manière mensongère le répète en boucle, La journée aura été contrôlé par le RN et des casseurs ultra droite. Il pousse même le ridicule à comparer cette journée à celle du 06 février 1934.

Le but recherché est de venir au secours du secrétaire général de la CGT Martinez, et prouver que les gilets jaunes sont des fascistes.

Ce n'est évidemment pas le cas, c'est même tout le contraire. Et pour se le prouver il suffit de se souvenir de l’hymne de l’Action française de février 1934 : «Si tu veux sauver la France, pense clair et marche droit.»..."

Les gilets jaunes n'étant pas obnubilés par la sauvegarde du pays, mais par celle de leur pouvoir d'achat; Les gilets jaune étant intrinsèquement rébarbatif, c'est leur marque de fabrique, à la moindre pensée de marcher droit, oser faire ce parallèle c'est chez les Macron et Castaner un signe évident de panique.

Ce ne sont pas les fascistes, l'ultra droite, qui hier ont tenu le haut du pavé, ce sont les anarchistes, déchaussant les pavés, avec le soutien de l'ensemble des gilets jaunes.

Et puisque historiquement le courant anarchiste est un courant ouvrier, la journée de révolte hier, était profondément une journée révolutionnaire ouvrière, une journée que la gauche se devait de soutenir.

On croit que c'est l'extrême droite qui instrumentalise les anarchistes, c'est tout le contraire.

Le FN est un parti de l'ordre, un parti bourgeois. Lepen voulant imiter un Salvini , essaye de surfer sur la colère populaire, mais elle est entrain d'aller trop loin. Son parti ne va pas tarder à la calmer. L'un des baron frontiste, l'avocat "connard", malgré ses annonces de venir sur les Champs Elysées, aura hier brillé par son absence.

Les républicains de droite et Wauquier , eux rentrent déjà dans le rang, RN va les suivre bientôt.

Pour samedi prochain, que les gilets jaunes ne comptent pas trop sur la droite et l'extrême droite.

Avec Martinez de la CGT, le gouvernement va continuer à affirmer qu'il a affaire à des fascistes, à des séditieux. à des factieux d'extrême droite, des croix de feu, que nous voulons prendre d'assaut le parlement et mettre à bas la démocratie.

Hélas, les gilets jaunes ne voulaient pas hier "causer" avec des députés, mais avec Macron.

Hélas, les gilets jaunes ne dirigent pas leur colère contre la démocratie mais contre le bonapartisme !

Les gilets jaunes maintenant vont recharger leur batterie. Ils vont comme il se doit, continuer d'apprécier fortement, d'être comparés à des ligues d’extrême droite nationalistes et royalistes de l'action française des Charles Maurras et Cie.

Le mouvement gilets jaunes va se durcir, c'est inévitable, il y a quelque chose de casser entre Macron et le peuple travailleur, que cela plaise ou non aux partenaires sociaux de Macron, à Martinez.

Les gilets jaunes sont entrain de se rendre compte que les anarchistes, quelque soit leur bravoure, n'ont pas su les amener devant l'Elysée, ils vont chercher un autre moyen pour y aller.

Certes la CGT de Martinez ne veut pas aller vers les gilets jaunes, mais n'allons nous pas, à présent, voir les gilets jaunes, chercher à aller le 01 décembre prochain vers la CGT ?

En avant pour l'acte III et un Front Unique Syndical Ouvrier émanation de la volonté politique des gilets jaunes !
Eninel
Eninel

Messages : 1097
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Dim 25 Nov - 16:40

barnum a écrit:"à un prolétariat qui se lève et qui lutte".

Pour l'instant encore, ce n'est pas globalement le prolétariat même si individuellement des ouvriers, des employés sont présents.... pour l"instant toujours, ce sont des couches petites-bourgeoises, des artisans, des petits patrons, des retraités, couches plutôt axées sur Le Pen, Dupont-Aignan, Wauquiez... et à l'avant-garde à Paris plutôt des ultra droites avec drapeaux versaillais et Marseillaise....

Ce n'est pas parce que le prolétariat français de notre époque chante la Marseillaise sous le drapeau bleu blanc rouge, qu'il est sous la coupe de Lepen.

Trotsky dans le programme écrit :

"...Le pacifisme et le patriotisme bourgeois sont des mensonges complets. Dans le pacifisme et même dans le patriotisme des opprimés, il y a un noyau progressiste qu'il faut savoir saisir pour en tirer les conclusions révolutionnaires nécessaires. Il faut savoir dresser l'une contre l'autre ces deux formes de pacifisme et de patriotisme..."

Aussi camarade Barnum, nous sommes convaincus avec toi que la composition sociale des gilets jaunes est disparate. Il y a des éléments petits bourgeois dans ce mouvement populaire, mais politiquement, est-il vraiment nécessaire de répéter comme un perroquet les conneries prodiguées par les Macron, Castaner et Martinez ?

L'avant garde hier était plutôt ultra gauche et anarchiste.
Eninel
Eninel

Messages : 1097
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Dim 25 Nov - 16:50

barnum a écrit:"Attention, ça peut malgré tout être le déclencheur d'une révolution, ou alors un mouvement style février 1934 avec les Croix de feu qui finira par déboucher sur une réaction des masses imposant le Front unique à la CGT, à la CGTU, au PCF, à la SFIO, préparant la grève générale de juin 1936 et la réponse traître des appareils avec le Front populaire.


Bien joué, c'est exactement le but recherché par les 80 organisations ayant au printemps dernier essayées de faire vivre un mouvement citoyen, un nouveau front populaire.

En réaction, et contre ces affreux casseurs gilets jaunes-brun des Champs Elysées, ces croix de feu, que la masse des travailleurs se détournent d'eux, et qu'ils saluent chaudement les directions ouvrières amies de Macron, sauveuses de la démocratie !

C'est loin d'être fait tout ça !
Eninel
Eninel

Messages : 1097
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Dim 25 Nov - 17:01

barnum a écrit:
Quant aux appareils, au mieux ils organiseront une manif classique Nation-Bastille pour mieux canaliser et démoraliser, et ce n'est pas de nouveaux dirigeants qui se cooptent entre eux qui changeront quoi que soit..... seule solution, les déborder, aider au soulèvement des masses qui, ELLES-MÊMES, imposeront le Front unique ouvrier!

Notre combat n'est pas, en s'appuyant sur le principe de la cooptation, de changer un bureaucrate syndical par un autre ( même si nous faisons une différence entre Mailly et Pavageau ), c'est d'en finir avec la cooptation dans les organisations ouvrières.

Déborder les appareils, aider aux soulèvement des gilets jaunes, c'est redoubler d'efforts pour convaincre nos collègues de rentrer dans les syndicats, et y exiger des élections propres à tous les niveaux.

Immédiatement de la part des directions en place, un tous ensemble, un front unique ouvrier syndical sur une ligne lutte des classes !

Le 01 décembre Place de la Concorde, même si pour cela il faut organiser des groupes syndicaux armés, contre les milices du pouvoir et celle de l'extrême droite.

Personne n'a à imposer où doit s'exprimer la colère du prolétariat !
Eninel
Eninel

Messages : 1097
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Dim 25 Nov - 17:09

barnum a écrit:"Elle se comporte comme une force contre-révolutionnaire" !

Le don d'employer les mots dans n'importe quel sens!! Typique, non pas d'un marxiste mais d'un petit-bourgeois ( au sens politique, Eninel!) complètement tourneboulé! Mais peut-être veux-tu créer la fraction bolchevique des gilets jaunes !!
POUR L'INSTANT, la droite et l'extrême droite unanime soutiennent et participent au mouvement, pendant que les identitaires dressent des barricades et que Macron-Castaner laissent faire.....POURQUOI ? Mais, compte tenu de l'exaspération et de la colère de la population laborieuse, cette révolte avec la droite et l'extrême droite peut très bien déboucher sur une révolution.... contre ces mêmes droite et extrême droite ( cf la manifestation de masse derrière le pope Gapone!)

Camarade Barnum, essaye de mieux synthétiser tes idées, immédiatement, dans ce message il y a un tel chaos intellectuel, qu'on est proche d'un Barnum Circus !

http://collection-paroles.lalo.pro/flipbook/kiosquequicklalosearch.php?id=593395&u=barnum-circus+musique

Ne me dis pas que ton but c'est de faire jongler et rentrer tout l' pognon !!!
Eninel
Eninel

Messages : 1097
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  barnum le Dim 25 Nov - 19:34

Comme le dit Trotsky, "il est difficile de se figurer une capitulation de principe plus honteuse que celle de la bureaucratie stalinienne qui a remplacé le mot d'ordre de révolution prolétarienne par le mot d'ordre de révolution populaire", écrits sur l'Allemagne de 1931.
Le mot d'ordre de "révolution populaire" efface les frontières idéologiques entre le marxisme et le fascisme dit-il à propos des manifestations communes entre staliniens et nazis contre la social-démocratie !
Les gilets jaunes sont très loin d'une révolution prolétarienne, le prolétariat est globalement absent, les organisations ouvrières, syndicales et politiques sont décriées, le soutien et la participation de l'extrême droite sont massifs, les casseurs de l'ultra droite sont mis en valeur à outrance par les médias, tous aux mains des gros capitalistes, de nombreux petits patrons viennent dénoncer le fiscalisme et l'impôt, dont en tête de liste les "fameuses charges sociales", en réalité le coût du travail... les réacs Eric Brunet et Cyril Hanouna se proclament porte-paroles des gilets jaunes.... j'en passe et des meilleurs! AUCUNE FRONTIERE DE CLASSE et NPA, LO, POI, Groupe La Commune.... plongent dedans la tête la première, leurs militants côte à côte avec des apprentis fascistes (il suffisait de voir les premiers rangs des gilets jaunes demandant le soutien de la police et chantant la Marseillaise et brandissant drapeau versaillais) !
Que des ouvriers, employés, retraités, chômeurs veuillent défendre leur pouvoir d'achat et viennent manifester mais que des organisations se réclamant du marxisme et même du Trotskysme viennent ouvertement et directement cautionner la réaction sans même dresser leurs drapeaux rouges, ça en dit long sur la dégénérescence politique! Révolution populaire, ça convient bien tant à Le Pen qu'à Mélenchon!
Maintenant, que le ras-le-bol général soit tel que cela débouche sur la révolution sociale.... le nombre de "Macron démission!" peut aller dans ce sens, mais pour le remplacer par qui, par quoi ? Les soviets ou Le Pen ?
Fait-on comme les staliniens en 1931-32 qui disputaient le pavé aux SA, et dispute-t-on la rue aux nationalistes dans le cadre de l'UNE DE LEURS INITIATIVES!!

Quand Lénine ( voir la citation plus haut) parle des débuts de la révolution prolétarienne et de nombre d'éléments disparates présents à l'origine, il parle d'une révolution prolétarienne et non d'une révolution populaire initiée et manipulée par des partis de la bourgeoisie!
les fascistes parlent de "peuple", Mélenchon parle de "peuple" pour mieux effacer les frontières de classe et diluer le prolétariat dans la petite-bourgeoisie!

barnum

Messages : 904
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Lun 26 Nov - 13:06

Tu planes à 15 000 camarade Barnum !

Je ne sais pas ce que ton dirigeant Jacques t'a raconté, mais rien de ce que tu exprimes ce matin ne résiste à la critique.

"...capitulation de principe plus honteuse que celle de la bureaucratie stalinienne qui a remplacé le mot d'ordre de révolution prolétarienne par le mot d'ordre de révolution populaire"..."

Tu veux sans doute parler de ces 80 organisations, qui en mai dernier, appelaient à une marche citoyenne pour un front populaire. Oui tu as raison, les directions de ces organisations ouvrières ont été honteuses. Ta direction du POID et ton camarade Jacques étaient partie prenante, dans cette manœuvre capitularde derrière Mélenchon.

"manifestations communes entre staliniens et nazis contre la social-démocratie !"


Là, de manière subliminale, tu nous expliques que lorsque l'extrême gauche se retrouve dans une même action avec l'extrême droite, contre un Macron, que tu nous habilles en social démocrate, c'est faire le lit à Hitler, comme le fit Staline. Bref influencé par ton camarade Jacques, vous dites strictement ce que dit le secrétaire stalinien Martinez.

Le problème voyez vous, c'est que Macron n'est pas un social démocrate mais le chef très bourgeois de l'impérialisme français.

Les gilets jaunes ne sont pas des "pestes brunes" défilants au pas de l'oie derrière Lepen.

Les quelques ultra droite, nationalistes, royalistes perdus dans la masse des gilets jaunes ne sont que des épiphénomènes absolument anecdotiques.

Samedi sur les champs Elysées, se sont les anarchistes de gauche qui ont marqué les murs et les esprits. C'est un fait qui n'est plus contestable !

http://www.lefigaro.fr/politique/2018/11/25/01002-20181125ARTFIG00138-pancartes-tags-slogans-ce-que-disent-les-mots-ds-gilets-jaunes.php?xtor=EPR-211

"...Les gilets jaunes sont très loin d'une révolution prolétarienne, le prolétariat est globalement absent..."

Ou te mène tes analyses à l'emporte pièce quand même ! Ou te mène ta volonté de te faire l'avocat de cette diable de direction POID ! A présent chez les gilets jaunes, pour vous il n'y a globalement plus de salariés ???? On peux se demander pourquoi les patrons routiers les ont lâché et pourquoi FO transport s'en est rapproché ????? Vous dites n'importe quoi camarade !

"...Que des ouvriers, employés, retraités, chômeurs veuillent défendre leur pouvoir d'achat et viennent manifester mais que des organisations se réclamant du marxisme et même du Trotskysme viennent ouvertement et directement cautionner la réaction sans même dresser leurs drapeaux rouges, ça en dit long sur la dégénérescence politique! Révolution populaire, ça convient bien tant à Le Pen qu'à Mélenchon!..."

Que des ouvriers, employés, défendent leur pouvoir d'achat, et gilets jaunes, manifestent leur colère nous dis tu, ( comme quoi ils sont bel et bien globalement là ), passe encore, mais que des révolutionnaires le fassent, alors là tu pètes les plomb !

Et voilà que tu te déchaînes contre les militants LO NPA POI !

"...NPA, LO, POI, Groupe La Commune.... plongent dedans la tête la première ..."

Mais camarade Barnum, depuis quand ne devons-nous pas, en révolutionnaire, être absolument toujours et dans tous les cas, même dans les syndicats réformistes, même dans les tranchées et la guerre si on veut pousser à l'extrême le raisonnement, aux côtés des exploités et des opprimées ?

Les camarades du NPA de LO et du POI, ceux de la Commune, et tous les autres communistes, se grandissent d'être à côté des salariés, dans les groupes de gilets jaunes. Ils ne cautionnent en aucune manière la réaction, tout simplement parce que le mouvement gilets jaunes n'est pas réactionnaire mais révolutionnaire.

Et vous petit groupe sectaire vous opposant de toute vos forces à ce mouvement révolutionnaire, vous êtes littéralement un groupe contre-révolutionnaire.

Un groupe contre révolutionnaire, baignant dans un confusionnisme théorique grave. Cette dernière citation l'atteste :

"... Quand Lénine ( voir la citation plus haut) parle des débuts de la révolution prolétarienne et de nombre d'éléments disparates présents à l'origine, il parle d'une révolution prolétarienne et non d'une révolution populaire ..."

Dans cette citation de Lénine, que j'ai mise moi en ligne, et pas toi, Lénine parle de la Révolution de Février en 1917, révolution bourgeoise par excellence !

A la différence de toi, de vous à la direction du POID, il n'est pas sans savoir, que sous peine de servir l'autocratie tsariste en place ( Macron aujourd'hui ), on ne peut pas ne pas savoir, lorsque l'on se dit marxiste, que partant du principe que le prolétariat ne représente socialement qu'à peine 5% d'un peuple de moujiks, s'enfermer des février 17, dans une volonté de travailler à un stricte schéma de révolution prolétarienne exclusivement, c'est donner des fouets pour se faire fouetter !

Camarade Barnum à ta question : "... Faut-il comme les staliniens en 1931-32 qui disputaient le pavé aux SA, et dispute-t-on la rue aux nationalistes dans le cadre de l'UNE DE LEURS INITIATIVES!! ..."

Je te répond OUI ! MILLE FOIS OUI !!!!! I love you I love you I love you I love you


Eninel
Eninel

Messages : 1097
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  barnum le Lun 26 Nov - 14:02

listes dans le cadre de l'UNE DE LEURS INITIATIVES!! ..."

"Je te répond OUI ! MILLE FOIS OUI" !!!!!

Donc tu confirmes ce que dénonce Trotsky, vous venez gauchir une initiative prise par des courants bourgeois et petits-bourgeois et soutenue par TOUS LES PARTIS BOURGEOIS, balançant toute frontière de classe, encore BRAVO!
Maintenant que la colère soit massive et explose, ça démontre bien la justesse de notre analyse d'une situation pré- révolutionnaire pendant que depuis des mois tu nous expliques qu'il faut garder Macron par peur du fascisme!!!! Le fascisme ne peut l'emporter que sur une défaite de la classe ouvrière, on en est loin !! Le problème, effectivement, c'est la nécessité du Front unique ouvrier qu'il faut imposer en débordant les appareils (comités d'action, comités pour l'unité) et non pas en leur quémandant l'unité!

"...NPA, LO, POI, Groupe La Commune.... plongent dedans la tête la première" ...

As-tu entendu une seule fois l'Internationale, as-tu vu un seul drapeau rouge ? Par contre, drapeaux versaillais et Marseillaise à gorge déployée...Tout le monde peut ainsi comprendre la nature politique de ce mouvement devant lequel se couchent nombre de militants osant se réclamer du Trotskysme!! Ce n'est pas seulement quelques ultras d'extrême droite !

Eh oui, globalement le prolétariat est absent, ses organisations sont décriées (ce qui constitue le prolétariat comme classe pour soi, ce sont ses organisations), on parle de "peuple" et de "révolte populaire", termes communs à Le Pen et à Mélenchon.... on est loin d'une révolution prolétarienne et tu ne sais même pas de quoi tu parles, je te l'ai déjà dit trois fois, dès février 17, c'est une révolution prolétarienne et non pas une révolution bourgeoise, Lénine est très clair , contre la politique capitularde de la majorité du parti bolchevique , rejoignant ce que dit Trotsky dans "l'histoire de la révolution russe"!
Et en 1931, nazis et staliniens combattaient ENSEMBLE le Gouvernement bourgeois (la question du plébiscite) et pas seulement la social-démocratie pour diviser le mouvement ouvrier de la part du PCA, et Trotsky dénonce férocement ce bradage des frontières de classe de la part du PC allemand!

"le mouvement gilets jaunes n'est pas réactionnaire mais révolutionnaire".

Non, ce n'est pas la révolution, loin de là, bien que ça puisse déboucher sur une prochaine explosion révolutionnaire... le contre-révolutionnaire c'est celui qui dit "il faut garder Macron" pendant que la masse scande "Macron, démission!".... suivez mon regard !!

barnum

Messages : 904
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  Eninel le Lun 26 Nov - 14:50

https://www.anti-k.org/2018/11/25/epaulez-les-francais-monsieur-martinez/
Eninel
Eninel

Messages : 1097
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bas les masques ! - Page 9 Empty Re: Bas les masques !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 17 Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 13 ... 17  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum