Front national

Page 1 sur 40 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Front national

Message  sylvestre le Lun 2 Aoû - 18:54

http://www.rue89.com/2010/08/01/au-104-cest-un-membre-du-fn-qui-soccupe-de-la-securite-160501

Au 104, c'est un membre du FN qui s'occupe de la sécurité

Comme dans le nouveau lieu culturel parisien, les sociétés de sécurité entretiennent souvent des liens étroits avec l'extrême droite.

Sous la verrière du 104, à Paris (Gaël Chardon/Flickr)

Le 104, lieu parisien phare de la politique culturelle de Bertrand Delanoë, vient d'allouer un budget de 800 000 euros annuels à une entreprise de sécurité privée, dont le dirigeant, Axel Loustau, est membre du Front national. L'affaire a provoqué une polémique.

Axel Loustau est un ancien membre du Groupe union défense (GUD), une organisation d'extrême droite connue pour ses méthodes violentes. Beaucoup des signataires du manifeste de l'organisation, « Les Rats maudits », sont toujours copains et détiennent ou travaillent pour des entreprises de sécurité.

Candidat aux législatives en 1997 pour le Front national dans les Hauts-de-Seine, Axel Loustau a encore fait parler de lui cette année en crachant et en proférant des menaces sur des journalistes du Monde lors d'une manifestation ultra-nationaliste le 9 mai 2010.

Les Verts au conseil de Paris ont affiché leur réprobation lorsque sa société, Vendôme Sécurité, a remporté l'appel d'offre du 104 le 29 juin.

Le 22 juillet, le collectif de « mal-logés en colère » est venu au 104 protester contre la décision.

« Mon casier est vierge, je ne vois pas où est le problème »

Axel Loustau, contacté par Rue89, désamorce tout de suite la polémique :

« Mon casier est vierge, je ne vois pas où est le problème. Tout le monde a le droit d'avoir des opinions. Cette campagne de discrimination me dépasse. Il y a eu un appel d'offres, on avait la meilleure proposition. Le reste, c'est de la littérature. »

En effet, sur les sept sociétés s'étant portées candidates, la commission d'appel d'offres a donné la meilleure note à Vendôme Sécurité. La société, basée dans le XVIe arrondissement de Paris et employant 150 personnes, surveille également les locaux d'Europe 1.

En 2009, Le Canard enchaîné décrivait le personnel de l'entreprise, « une trentaine de crânes rasés », alors chargés de la sécurité d'un colloque à l'Ecole militaire où était présent Nicolas Sarkozy.

Axel Loustau dément : « Nous ne sommes pas une boîte de gros bras, il s'agissait d'un sous-traitant kabyle. »

Xavier Renou, auteur de « La Privatisation de la violence », un ouvrage qui
traite notamment des liens entre l'extrême droite et la sécurité privée, explique :

« Il existe une proximité idéologique peu surprenante entre les deux milieux, une logique d'ordre et de mercenariat. Cela remonte aux années 70, lorsque la sécurité s'est professionnalisée au moment où le FN montait en puissance. »

Une descente musclée dans une laiterie occupée par des grévistes

Justement, le père d'Axel Loustau, Fernand, ancien actionnaire de « National
Hebdo », a créé la société de gardiennage Normandy SA en 1977. En 1982, elle se fait connaître lors d'une descente musclée à la laiterie Claudel d'Isigny, alors occupée par les grévistes. Fernand Loustau écopera de trois mois de prison avec sursis.

Après sa mort en 1993, c'est son son fils Philippe qui a repris le flambeau. Certains salariés passés de Normandy SA à Vendôme Sécurité n'hésitent pas à afficher leurs tatouages néo-nazis sur Internet.

Autre société qui a fait parler d'elle : Ambassy Sécurité, qui n'existe plus aujourd'hui, était gérée par Gilles Sereau, connu depuis 1977 pour ses activités d'extrême droite. Il fonde également avec Gilles Soulas la maison d'édition SEDE et la librairie de propagande néonazie l'Æncre.

Le rapport de la commission d'enquête chargé de la dissolution du Département protection sécurité (DPS), le service d'ordre controversé du FN, évoque clairement les liens avec Ambassy Sécurité :

« Ambassy a fourni des hommes de main, mercenaires ou militants du GUD, au DPS en période électorale. »

« Briser des grèves, faire de la provoc en banlieue »

Il existe deux sortes de militants au GUD, explique Xavier Renou :

  • Ceux qui ont réussi à monter des sociétés de mercenariat, mais aussi de
    communication, de gestion de patrimoine douteuses, ou qui deviennent cadres de partis politiques
  • Les « gros bras », moins éduqués, qui sont employés dans ces sociétés

Il poursuit :

« Ces milices ne font pas que de la sécurité, elles ont souvent servi à faire de l'espionnage, à briser des grèves, ou à faire de la provocation en banlieue pour l'instrumentaliser politiquement. »

Difficiles à tracer, ces entreprises, souvent de petite taille, se font et se défont. La dégringolade du FN a fait perdre leur ancrage à de nombreuses sociétés mais leurs racines politiques perdurent, comme pour Vendôme Sécurité, la société d'Axel Loustau.

Photo : sous la verrière du 104, à Paris (Gaël Chardon/Flickr)

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Gauvain le Lun 30 Aoû - 12:49


FN: Bisbilles entre jeunes “pro-Gollnisch” et “pro-Marine Le Pen”

Ca grince au FNJ. Alors que le mouvement de jeunesse du Front national a achevé son université d’été, dimanche 29 aout, des voix se font entendre pour dénoncer “des purges” et une utilisation “à des fins partisanes” du Front national de la jeunesse.

Ces jeunes, la plupart sont des soutiens de Bruno Gollnisch, ont en ligne de mire David Rachline. Le coordinateur national du FNJ est en effet un supporter revendiqué de Marine Le Pen à la tête du FN. Au centre des discussions : la crainte que l’appareil du FNJ ne soit “capté” et utilisé dans la campagne interne en vue du congrès de janvier 2011, comme un instrument de Marine Le Pen. “Tous les organes du FN sont confisqués au profit de Marine, avance le responsable du site Les jeunes avec Gollnisch. C’est une confusion des genres très malsaine, David est dans une démarche partisane alors il est responsable du FNJ qui doit être neutre”.

La récente polémique sur la non-invitation de Bruno Gollnisch à la fête départementale de la fédération du Pas-de-Calais (voir Le Monde du 31 août) qui avait lieu en même temps que la cloture de l’université d’été du FNJ, donne encore du grain à moudre à ces oppositionnels. “Comme par hasard, ça s’est passé dans le Pas-de-Calais, et comme par hasard Marine est là. C’est grotesque”, assure encore l’animateur des Jeunes avec Gollnisch.

Laura Lussaud, militante FNJ de 20 ans et ancienne secrétaire régionale FNJ, est aussi en conflit avec la direction actuelle : “Le FNJ a été détourné de son but par le responsable actuel. Il est incompétent et utilise le FNJ a des fins personnelles, pour sa carrière politique. J’ai connu le FNJ à 8 ans avec Samuel Maréchal, assure la jeune femme. C’était un autre esprit. Ca devient malsain, il vire les gens.”

fnj.1283148492.jpg

Rémy Hippy, secrétaire régional FNJ de Lorraine, proche de Bruno Gollnisch veut croire que “les cadres marinistes essaient de déclencher des petites guéguerres entre pro-Gollnisch” mais que, “l’ambiance au FNJ est plutôt au travail.” Il raconte qu’on a “voulu le révoquer une fois” mais que “la direction a été obligée de me remettre dans [ses] fonctions, même un peu plus”. Et de décrire “beaucoup de mises à la porte volontaires, des gens qu’on a poussé à bout, par des rumeurs en interne ou sur Internet”.

“Il faut se détendre”

De son côté, David Rachline balaie ces accusations avec une certaine bonhommie : “Quelle purge ? En tout, il y a eu trois révocations, pour des fautes graves, des fautes lourdes. Ils ont attaqué Marine Le Pen et dans le sens inverse, j’aurais fait la même chose.” Et malgré son engagement “mariniste”- qu’il assume-, il se dit “parfaitement neutre en ce qui concerne le FNJ”. Sur la non-invitation de Bruno Gollnisch, M. Rachline assure que le vice président du FN aurait été “évidemment le bienvenu”. “Il faut se détendre. Je n’ai pas pensé à Bruno Gollnisch quand j’ai choisi cet endroit.”

Il est vrai que la direction du FNJ est à forte coloration “mariniste”. Outre David Rachline, Stéphanie Koca, jeune conseillère régionale du Nord-Pas-de-Calais vient d’être nommée responsable “jeunes” du Comité de soutien à Marine Le Pen. Elle assure qu’elle va faire la différence entre ses deux fonctions et que ça ne pose pas de problème si le “travail est correct et que l’on respecte les jeunes pro-Gollnisch et les jeunes pro-Marine”.
D’ailleurs, au FNJ, on assure qu’il y a de tout, des pro-Gollnisch et des pro-Marine Le Pen, et que tout se fait, malgré ces tensions, dans la bonne entente.

Autre point de tension: sous David Rachline, le FNJ a quitté son aspect le plus “activiste”. Le mouvement des jeunes frontistes a en effet toujours été plus radical, dans ses actes et dans ses paroles, que le FN. Or, M.Rachline a “normalisé” le FNJ, en tout cas, sa direction. Et a polissé l’expression publique de ses membres. Comme sa mentor Marine Le Pen, il veut “ripoliner” son organisation. Au risque de se mettre à dos les éléments les plus extrémistes.

Il n’en demeure pas moins que beaucoup de militants FNJ ont adhéré dans le sillage de la montée en puissance médiatique de Marine Le Pen. Comme Venussia Myrtil, 20 ans. Cette jeune noire a adhéré au FNJ il y a un an, et dit avoir milité au Nouveau parti anticapitaliste d’Olivier Besancenot. Elle aurait quitté le NPA car “trop internationaliste” elle qui affirme avoir toujours été “une patriote”. Sur sa page Facebook, elle dit être fan de Manu Chao, Bob Marley, ou encore Ska-P. Pas vraiment la bande-son traditionnelle du Front national de la jeunesse… Elle est entrée au FNJ “après avoir regardé des vidéos de Marine Le Pen” et dit avoir été séduite par le côté “patriote, social et défense des ouvriers”.

Ou encore comme Antoine Méliès, 21 ans, qui dit être passé par les “Jeunes Populaires”. Il est en tout cas visible sur une vidéo d’Egalité et réconciliation , le groupuscule d’Alain Soral, tournée en janvier à une manifestation contre l’avortement, en compagnie de Marc George (qui pourtant soutient Gollnisch). “J’ai fait la campagne de Sarkozy en 2007. Je suis un grand admirateur de De Gaulle”, raconte celui qui vient de finir major de la promo “Georges Bernanos” du FNJ. Il décrit “une nouvelle dynamique impulsée par Marine Le Pen où l’on s’exprime sur tous les sujets.” Et les jeunes “marinistes” l’affirment: “On veut gouverner”.

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/08/30/fn-bisbilles-entre-jeunes-pro-gollnisch-et-pro-marine-le-pen/

Je rebondis là-dessus :
Il n’en demeure pas moins que beaucoup de militants FNJ ont adhéré dans le sillage de la montée en puissance médiatique de Marine Le Pen. Comme Venussia Myrtil, 20 ans. Cette jeune noire a adhéré au FNJ il y a un an, et dit avoir milité au Nouveau parti anticapitaliste d’Olivier Besancenot. Elle aurait quitté le NPA car “trop internationaliste” elle qui affirme avoir toujours été “une patriote”. Sur sa page Facebook, elle dit être fan de Manu Chao, Bob Marley, ou encore Ska-P. Pas vraiment la bande-son traditionnelle du Front national de la jeunesse… Elle est entrée au FNJ “après avoir regardé des vidéos de Marine Le Pen” et dit avoir été séduite par le côté “patriote, social et défense des ouvriers”.

C'est vrai, ça ? Quelqu'un la connaît cette idiote ?
avatar
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  jacquouille le Lun 30 Aoû - 15:58

[quote="Gauvain"]


Je rebondis là-dessus :
Il n’en demeure pas moins que beaucoup de militants FNJ ont adhéré dans le sillage de la montée en puissance médiatique de Marine Le Pen. Comme Venussia Myrtil, 20 ans. Cette jeune noire a adhéré au FNJ il y a un an, et dit avoir milité au Nouveau parti anticapitaliste d’Olivier Besancenot. Elle aurait quitté le NPA car “trop internationaliste” elle qui affirme avoir toujours été “une patriote”. Sur sa page Facebook, elle dit être fan de Manu Chao, Bob Marley, ou encore Ska-P. Pas vraiment la bande-son traditionnelle du Front national de la jeunesse… Elle est entrée au FNJ “après avoir regardé des vidéos de Marine Le Pen” et dit avoir été séduite par le côté “patriote, social et défense des ouvriers”.

C'est vrai, ça ? Quelqu'un la connaît cette idiote ?



Je trouve qu'en la traitant d'idiote,tu la défend car tu lui vois une circonstance atténuante qu'elle n'a pas.Soit c'est une militante et elle a trouvée"chaussure a son pied"pour patauger dans la fange d'E.D.,soit elle mise sur une montée électorale du F.N. et gere un "plan de carriere".
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Gauvain le Lun 30 Aoû - 16:33

Bon, je ne vais pas me lancer dans une discussion surréaliste pour savoir si une personne dont je ne connais que le nom et une partie du profil facebook (http://www.facebook.com/VenussiaPeace) est une idiote ou pas, mais quand on est capable d'hésiter entre le NPA et le FN et de choisir ce dernier sous prétexte qu'il "défend les ouvriers", je pense qu'on n'est franchement pas une lumière.
Mais bon...
avatar
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  sylvestre le Mer 1 Sep - 16:26

On trouve un écho dans ce texte qui vaut par ailleurs le coup d'œil :


Code:
http://www.jeunes-avec-gollnisch.com/2010/08/31/une-udt-fnj-scandaleuse/
En revanche, on n’hésite pas à promouvoir et à mettre en avant certains jeunes, uniquement en raison de leur couleur de peau et non à cause de leur compétences, quand bien même ils viennent tout juste d’arriver au Front en passant par le NPA, et quand bien même ils sont en désaccord avec la plupart des idées frontistes sur les questions sociétales.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Gauvain le Mer 1 Sep - 21:39

sylvestre a écrit:On trouve un écho dans ce texte qui vaut par ailleurs le coup d'œil :


Code:
http://www.jeunes-avec-gollnisch.com/2010/08/31/une-udt-fnj-scandaleuse/
En revanche, on n’hésite pas à promouvoir et à mettre en avant certains jeunes, uniquement en raison de leur couleur de peau et non à cause de leur compétences, quand bien même ils viennent tout juste d’arriver au Front en passant par le NPA, et quand bien même ils sont en désaccord avec la plupart des idées frontistes sur les questions sociétales.

Ce texte est effectivement très intéressant...

Le matin, aucune levée des couleur n’est prévue!

Les soirées ne sont pas mieux : aucune veillée n’est prévue. Il n’y a aucun esprit de groupe. David Rachline et ses amis vont dans leur coin avec leurs bouteilles d’alcool; les jeunes sont livrés à eux-mêmes et cela entraine des dérives. Je citerai par exemple les deux jeunes hommes (oui oui, deux hommes) à peine majeur qui ont joué au docteur dans une voiture sur le parking durant la nuit.

Dimanche, aucune Messe n’est proposée aux catholiques.

Y a pas à dire, tout se perd.

Sinon, à ceux qui douteraient que l'ex-camarade Venussia Myrtil soit une idiote :
http://www.youtube.com/watch?v=TjsKNqqwvyY
avatar
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  sylvestre le Ven 17 Sep - 12:39

On a fait fuir les fachos aujourd'hui, 200 personnes en manif dans St Denis, les nazillons n'ont pas pointé leur nez plus de 10 minutes (ils ont réussi à nous faire croire qu'ils étaient ailleurs pour qu'on bouge mais on est revenu aussi sec!) avant de filer se réfugier dans un hôtel loin des regards.
Les lycéens de St Denis ont assur...é : spécial dédicace au lycée l'ENNA! Grace à cette mobilisation St Denis a changé de tête aujourd'hui! Saint-Denis mobilisée contre le racisme et le fascisme!
Fascistes, Nazis : VOUS DEGAGEZ D'SAINT-D'NIS!
Ce n'est qu'un début le combat continue!

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  fée clochette le Ven 1 Oct - 10:14

Marine Le Pen dans un gouvernement de droite d'ici 10 ans. Etonnant non ? A mon avis ça risque fort d'arriver avant


http://tempsreel.nouvelobs.com//actualite/politique/20100930.OBS0585/marine-le-pen-dans-un-gouvernement-de-droite-d-ici-10-ans.html
avatar
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 52
Localisation : vachement loin de la capitale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  sylvestre le Ven 1 Oct - 11:01

Encore faut-il que Marine le veuille ! Or, toute la stratégie du Front National reste basée certes sur la respectabilisation de son discours, mais pour construire une force fasciste, donc indépendante de la droite institutionnelle. Forcément ça crée une tension avec la tendance à la notabilisation. Rappelons nous de la crise monumentale du parti en 1998-1999, précisément causée par la fronde de Mégret pour un rapprochement avec la droite institutionnelle, et la résistance qui pouvait à l'époque paraître désespérée de Le Pen père.

L'occasion pour moi de pluguer une brochure de l'époque qui vient de refaire surface sur internet : La crise d’un parti fasciste de Denis Godard.

Pas mal aussi de revoir cette vidéo : http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/MA00001272107/congres-fn-a-marignane.fr.html
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Invité le Ven 1 Oct - 12:55

sylvestre a écrit:Encore faut-il que Marine le veuille ! Or, toute la stratégie du Front National reste basée certes sur la respectabilisation de son discours, mais pour construire une force fasciste, donc indépendante de la droite institutionnelle.
En théorie. Je pense plutôt que les dirigeants du FN sont des gens très pragmatiques qui, au-delà de leurs prétentions antiparlementaires, cherchent aussi à défendre des intérêts conjoncturels et leur propre confort au sein des institutions existantes (en cela, le FN est plus pétainiste que fasciste). Et d'ailleurs, pourquoi se fatigueraient-ils à construire un mouvement fasciste (et comment pourraient-ils le faire ?) alors que la bourgeoisie n'en a pas besoin ?

L'Alleanza Nazionale, ex-MSI mussolinien, a eu un ministre en la personne de son chef, avant de se dissoudre dans le parti berlusconien... Les délices de Capoue du pouvoir pouvaient être dégustés sans forcément jouer la comédie d'une nouvelle marche sur Rome.

Si le mouvement ouvrier existait encore, et s'il était puissant et menaçant, ce serait bien sûr une tout autre chanson.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  sylvestre le Ven 1 Oct - 13:01

En effet rien ne dit que le FN ne connaîtra pas une évolution à la Allianza Nazionale, qui à mon avis signifie un abandon progressiste du projet fasciste et la jonction avec la droite réactionnaire classique. Mais justement, c'est pour ça que je trouve intéressant de revenir sur la scission de 1998, car le projet de Mégret était justement celui-là : il accusait Le Pen de "ne pas vouloir gouverner" d'être un "épouvantail", etc. Le destin du MNR et le regain de force du FN au cours des années 2000 a de quoi faire réfléchir les dirigeants frontistes qui seraient tentés de défendre à nouveau la stratégie de Mégret.
Ca n'empêchera pas bien sûr un bon nombre d'entre eux de choisir la voie de Bompard, c'est à dire de s'éloigner individuellement du FN pour garder leurs postes.

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  gérard menvussa le Ven 1 Oct - 13:11

pourquoi se fatigueraient-ils à construire un mouvement fasciste (et comment pourraient-ils le faire ?) alors que la bourgeoisie n'en a pas besoin ?
[quote]
Pour la même raison qu'on doit constrruire un mouvement révolutionnaire AVANT que la situation soit révolutionnaire;.. Parce que sinon, il est trop tard...

Maintenant, si on construit un mouvement révolutionnaire, et que la situation ne le devient pas dans un avenir prévisible, alors les "délices de capoue" sont une tentation auquel il est trés dur de résister... Et cela que l'on soit révolutionnaire, ou fasciste....

Donc la question auquel il faut répondre c'est : est ce que la bourgeoisie a un intérêt "a terme" (pas forcément dans l'immédiat) à la "solution fasciste". Si oui, il faut s'y préparer... Si non, cela ne signifie que deux choses : soit on pense que la crise de la bourgeoisie est purement cconjoncturelle, soit on pense que la révolution n'est pas d'une actualité "historique" (c'est a dire dans les décénies a venir)

avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Invité le Ven 1 Oct - 13:54

Gérard Menvussa a écrit:
pourquoi se fatigueraient-ils à construire un mouvement fasciste (et comment pourraient-ils le faire ?) alors que la bourgeoisie n'en a pas besoin ?
Pour la même raison qu'on doit constrruire un mouvement révolutionnaire AVANT que la situation soit révolutionnaire;.. Parce que sinon, il est trop tard...
Un mouvement fasciste peut plus rapidement se construire qu'un mouvement ouvrier révolutionnaire. La bourgeoisie peut jouer sur toute la gamme de ses possibilités, y compris en improvisant. Qui sait, si le fascisme est un jour employé en France, peut-être jaillira-t-il non pas des quelques nostalgiques de l'OAS, du Maréchal et de la messe en latin qui composent la vieille extrême droite française, mais de la droite dite "traditionnelle" ? Voire de certains éléments de l'actuelle gauche parlementaire ? Quant à sa base sociale, elle sera toujours plus facile à recruter que la nôtre. A coup de démagogie plébéienne, à l'aide d'une nouvelle métaphysique fabriquée spécialement, ou avec du fric, des médailles ou des miettes de pouvoir. Les leitmotivs réactionnaires et simplistes passent toujours mieux que les explications marxistes.

Ou peut-être que la bourgeoisie se servirait de sa bonne vieille police, de sa bonne vieille armée et de ses bons vieux politiciens qui, sans faire descendre des sections d'assaut dans la rue, n'auraient pas tous des scrupules à faire réduire en bouillie une foule sur un simple coup de fil.

Donc la question auquel il faut répondre c'est : est ce que la bourgeoisie a un intérêt "a terme" (pas forcément dans l'immédiat) à la "solution fasciste". Si oui, il faut s'y préparer... Si non, cela ne signifie que deux choses : soit on pense que la crise de la bourgeoisie est purement cconjoncturelle, soit on pense que la révolution n'est pas d'une actualité "historique" (c'est a dire dans les décénies a venir)
La bourgeoisie aura intérêt à la "solution fasciste" si elle a en face d'elle des adversaires qui menacent réellement son pouvoir. Ce n'est pas le cas actuellement, et elle le sait, et elle nous fait subir de plus en plus sa dictature légale et régulière comme elle ne l'avait plus fait depuis longtemps, sans craindre grand-chose pour le moment et avec beaucoup de sang-froid.

Mais qu'on envisage ou pas la "solution fasciste", le parti que l'on doit chercher à construire est le même. Ce sera le même parti, celui qui devra affronter les forces de répression légales et régulières de la bourgeoisie, et celui qui devra affronter les bandes fascistes cherchant à le détruire. Et ce parti doit être construit quelles que soient les possibilités révolutionnaires dans les décennies à venir, qu'on ne peut prévoir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  sylvestre le Ven 1 Oct - 14:58

[quote="Byrrh"]
Gérard Menvussa a écrit:
Un mouvement fasciste peut plus rapidement se construire qu'un mouvement ouvrier révolutionnaire. La bourgeoisie peut jouer sur toute la gamme de ses possibilités, y compris en improvisant. Qui sait, si le fascisme est un jour employé en France, peut-être jaillira-t-il non pas des quelques nostalgiques de l'OAS, du Maréchal et de la messe en latin qui composent la vieille extrême droite française, mais de la droite dite "traditionnelle" ? Voire de certains éléments de l'actuelle gauche parlementaire ? Quant à sa base sociale, elle sera toujours plus facile à recruter que la nôtre. A coup de démagogie plébéienne, à l'aide d'une nouvelle métaphysique fabriquée spécialement, ou avec du fric, des médailles ou des miettes de pouvoir. Les leitmotivs réactionnaires et simplistes passent toujours mieux que les explications marxistes.

- Ca c'est le point de vue de la bourgeoisie, ce n'est pas celui des fascistes actuels. Eux n'en ont rien à faire de savoir si il sera toujours temps, etc. de leur point de vue ce sont eux qui doivent créer la "révolution nationale" et qui pour ce faire doivent créer une organisation de cadres solides, une organisation paramilitaire, etc.

- Dans l'analyse marxiste du fascisme, ce n'est pas la bourgeoisie qui crée délibérément les mouvements fascistes, ceux-ci surgissent indépendamment de sa volonté, mais sur le terreau qu'elle a créée. Du point de vue de la bourgeoisie donner le pouvoir au fascisme c'est certes utiliser la force de l'orga fasciste pour écraser le mouvement ouvrier mais c'est aussi donner le pouvoir à des aventuriers qui peuvent l'entraîner dans des passes hasardeuses. Je ne sais plus qui employait l'analogie que je trouve très parlante du patron qui emploie les gangsters du coin pour briser une grève, mais une fois qu'ils font régner leur loi dans l'usine, il y a de bonne chance pour qu'ils se mettent à racketter aussi le patron.


Ou peut-être que la bourgeoisie se servirait de sa bonne vieille police, de sa bonne vieille armée et de ses bons vieux politiciens qui, sans faire descendre des sections d'assaut dans la rue, n'auraient pas tous des scrupules à faire réduire en bouillie une foule sur un simple coup de fil.

Alors ce n'est pas du fascisme. Le régime allemand qui a écrasé la révolution de 1918-1923 a fait tout ce que tu décris, mais ce n'était pas un régime fasciste.

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Invité le Ven 1 Oct - 15:27

sylvestre a écrit:Dans l'analyse marxiste du fascisme, ce n'est pas la bourgeoisie qui crée délibérément les mouvements fascistes, ceux-ci surgissent indépendamment de sa volonté, mais sur le terreau qu'elle a créée. Du point de vue de la bourgeoisie donner le pouvoir au fascisme c'est certes utiliser la force de l'orga fasciste pour écraser le mouvement ouvrier mais c'est aussi donner le pouvoir à des aventuriers qui peuvent l'entraîner dans des passes hasardeuses. Je ne sais plus qui employait l'analogie que je trouve très parlante du patron qui emploie les gangsters du coin pour briser une grève, mais une fois qu'ils font régner leur loi dans l'usine, il y a de bonne chance pour qu'ils se mettent à racketter aussi le patron.
Je sais tout cela, et je n'ai d'ailleurs pas prétendu que le fascisme était "créé" par la bourgeoisie. J'ai juste émis l'hypothèse que les futurs chefs d'un mouvement fasciste pouvaient ne pas forcément surgir là où on les attendait (en l'occurrence du FN), mais des rangs de la classe politique "classique" (de droite, ou "de gauche"). Mussolini n'a-t-il pas été le directeur du journal du parti socialiste italien, quelques années avant de créer les Faisceaux ? Mais ce n'était qu'une digression, qui cherchait - avec un exemple extrême - à illustrer le peu de crédit que l'on peut apporter aux déclarations d'intention et à la coloration politique des politiciens (et Mussolini en a d'abord été un), et à mettre en évidence les distinctions artificielles que l'on opère souvent entre dirigeants du FN et dirigeants des autres partis bourgeois. Derrière leur costume cravate, certains députés pourraient, dans certaines circonstances historiques, se métamorphoser en aventuriers et en barbares, et se comporter totalement en mafieux qu'ils sont déjà à moitié. Tous les fascistes n'ont pas été des chiens errants comme Hitler et ses lieutenants...

sylvestre a écrit:

Ou peut-être que la bourgeoisie se servirait de sa bonne vieille police, de sa bonne vieille armée et de ses bons vieux politiciens qui, sans faire descendre des sections d'assaut dans la rue, n'auraient pas tous des scrupules à faire réduire en bouillie une foule sur un simple coup de fil.

Alors ce n'est pas du fascisme. Le régime allemand qui a écrasé la révolution de 1918-1923 a fait tout ce que tu décris, mais ce n'était pas un régime fasciste.
Tout à fait, c'est d'ailleurs pour ça que j'avais mis une ligne entre cette phrase et le paragraphe précédent, mais sans doute n'était-ce pas assez clair.


Dernière édition par Byrrh le Ven 1 Oct - 15:58, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  gérard menvussa le Ven 1 Oct - 15:54



- Ca c'est le point de vue de la bourgeoisie, ce n'est pas celui des fascistes actuels. Eux n'en ont rien à faire de savoir si il sera toujours temps, etc. de leur point de vue ce sont eux qui doivent créer la "révolution nationale" et qui pour ce faire doivent créer une organisation de cadres solides, une organisation paramilitaire, etc.


Oui, effectivement ! Mais pour que le fascisme représente un véritable danger pour la classe ouvriére, il faut que la bourgeoisie l'ait choisi. Et elle ne le choisi pas au hasard, ou contrainte par l'action même des fascistes. Il n'y a pas à ma connaissance de fascistes ayant pris le pouvoir CONTRE la bourgeoisie.



Je ne sais plus qui employait l'analogie que je trouve très parlante du patron qui emploie les gangsters du coin pour briser une grève, mais une fois qu'ils font régner leur loi dans l'usine, il y a de bonne chance pour qu'ils se mettent à racketter aussi le patron.

Dashiell Hamett ? Smile "Moisson Rouge" (Red Harvest) montre aussi qu'au final, c'est les patrons qui gagnent...




La bourgeoisie aura intérêt à la "solution fasciste" si elle a en face d'elle des adversaires qui menacent réellement son pouvoir. Ce n'est pas le cas actuellement, et elle le sait, et elle nous fait subir de plus en plus sa dictature légale et régulière comme elle ne l'avait plus fait depuis longtemps, sans craindre grand-chose pour le moment et avec beaucoup de sang-froid.

Je ne suis pas d'accord avec toi ! D'ailleurs, en Allemagne, la bourgeoisie n'a pas choisi le fascisme quand "elle avait en face d'elle des adversaires qui menacent réellement son pouvoir" comme le rappelle fort justement Sylvestre. C'est plus tard, fin des années 20 début des années 30 qu'une fraction, puis toute la bourgeoisie, va choisir la "solution fasciste" en Allemagne. Or, que se passe t il ? Il y a d'une part la crise économique mais aussi (et surtout) une crise politique qui est in fine une crise d'hégémonie. Et en particulier cette dernière crise ne peut se résoudre par les moyens "normaux", de type armée, dictateur, etc. Le probléme c'est qu'il faut supprimer la démocratie bourgeoise dans son ensemble. c'est faux de prétendre que seuls les révolutionnaires sont menacés : les sociaux démocrates (oui, ceux qui avaient commandés les troupes qui avaient froidement exécutés Rosa Luxembourg et Karl Liebnetch) le sont tout autant, et aussi une bonne partie de la droite, celle qui ne se ralliera pas aux nazis... Bref, c'est une contre révolution politique (dans la mesure ou ce n'est en aucun cas une "contre révolution sociale") qui n'a rien a voir avec la répression violente dont est capable la bourgeoisie si on lui dispute son hégémonie.

Pour résumer, le fascisme (au dela de ses formes politiques) est un projet politique de suppression de la "démocratie bourgeoise". C'est pour cela qu'on ne peut parler de "fascisme" a propos des islamistes, parce qu'ils ne luttent pas dans des pays doté d'une "démocratie bourgeoise", même formelle. Ce qui n'en fait pas moins des ennemis irréductibles, a combattre de toutes nos forces... Et c'est pour cela aussi que les bolcheviques par exemple, n'ont jamais été confrontés au risque du fascisme (mais par ailleurs ils se sont retrouvés face a des forces qui n'étaient pas moins violente ou moins déterminées)

J'ai juste émis l'hypothèse que les futurs chefs d'un mouvement fasciste pouvaient ne pas forcément surgir là où on les attendait (en l'occurrence du FN), mais des rangs de la classe politique "classique" (de droite, ou "de gauche"). Mussolini n'a-t-il pas été le directeur du journal du parti socialiste italien, quelques années avant de créer les Faisceaux ? Mais ce n'était qu'une digression, qui cherchait - avec un exemple extrême - à illustrer le peu de crédit que l'on peut apporter aux déclarations d'intention et à la coloration politique des politiciens (et Mussolini en a d'abord été un), et à mettre en évidence les distinctions artificielles que l'on opère souvent entre dirigeants du FN et dirigeants des autres partis bourgeois. Derrière leur costume cravate, certains députés pourraient, dans certaines circonstances historiques, se métamorphoser en aventuriers et en barbares, et se comporter totalement en mafieux qu'ils sont déjà à moitié.

La, je pense que tu as raison en partie... Mais le FN est un parti fascisant, et il en a le projet (balayer la démocratie et le mouvement ouvrier) Maintenant, on peut voir surgir d'autres forces, du même camps ou pas (par exemple, on peut s'interroger sur les identitaires, et le drôle d'attelage qu'ils forment avec Riposte Laique..


Mais qu'on envisage ou pas la "solution fasciste", le parti que l'on doit chercher à construire est le même. Ce sera le même parti, celui qui devra affronter les forces de répression légales et régulières de la bourgeoisie, et celui qui devra affronter les bandes fascistes cherchant à le détruire. Et ce parti doit être construit quelles que soient les possibilités révolutionnaires dans les décennies à venir, qu'on ne peut prévoir.

Je suis parfaitement d'accord avec cette opinion, par contre.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Invité le Ven 1 Oct - 16:05

Gérard Menvussa a écrit:

La bourgeoisie aura intérêt à la "solution fasciste" si elle a en face d'elle des adversaires qui menacent réellement son pouvoir. Ce n'est pas le cas actuellement, et elle le sait, et elle nous fait subir de plus en plus sa dictature légale et régulière comme elle ne l'avait plus fait depuis longtemps, sans craindre grand-chose pour le moment et avec beaucoup de sang-froid.

Je ne suis pas d'accord avec toi ! D'ailleurs, en Allemagne, la bourgeoisie n'a pas choisi le fascisme quand "elle avait en face d'elle des adversaires qui menacent réellement son pouvoir" comme le rappelle fort justement Sylvestre. C'est plus tard, fin des années 20 début des années 30 qu'une fraction, puis toute la bourgeoisie, va choisir la "solution fasciste" en Allemagne.
Je crois que tu joues un peu sur les mots. C'est aussi pour éviter que les événements révolutionnaires de l'immédiat après-guerre ne se répètent que la bourgeoisie a confié le pouvoir aux fascistes, tu ne crois pas ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  gérard menvussa le Ven 1 Oct - 16:17

Non, je ne le crois pas. Dans ce cas, une simple opération "d'état d'urgence" aurait largement suffit ! D'autant plus qu'ils n'avaient plus en face d'eux Rosa et Karl, et des révolutionnaires conséquent, mais un parti communiste totalement stalinisés, et marginalisé par les erreurs gauchistes de la "troisiéme période". Je ne pense pas que le "danger communiste" ait été le premier élément (la grave crise économique et politique, oui)
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  nico37 le Jeu 21 Oct - 19:11

Appel à tout-e-s les antifascistes, antiracistes, anarchistes, autonomes, hackeus-e-s et autres gauchistes si affinités.

Les 15 et 16 janvier 2011, doit se tenir le congrès du F Haine au centre de congrès Le Vinci à Tours. Ce congrès doit être la passation de pouvoir entre le père (Jean-Marie) et la fille (Marine) au sein du clan Le Pen, entreprise familiale qui gère le Front National.

Pour nous ce congrès ne doit pas avoir lieu, ni à Tours ni ailleurs. Le renforcement de la xénophobie d'Etat que l'on a récemment observé ne peut nous empêcher de dénoncer également ses sources d'inspiration, c'est à dire l'extrême droite et son principal représentant.

Comme dans les années 30 en Europe, c'est en temps de crise que les nervis du capitalisme s'affairent à monter une partie des opprimés contre les autres. Si les batailles sociales ne portent pas leurs fruits, c'est un boulevard pour que le torrent de leur haine nauséabonde s'abatte sur nous tout-e-s. La lutte contre l'extrême droite passe d'abord par une lutte sociale car ils tentent d'occuper le terrain que nous leur avons laissé.

C'est la faillite de nos inactions qui leur laisse la voie libre.

Pourtant, nous comptons bien arracher ce qui nous a été pris depuis trop longtemps, c'est à dire la liberté de disposer de nos êtres, de nos corps, de nos vies, bref : de tout ce qui constituerait logiquement la condition humaine dans un monde solidaire, égalitaire, sans classes et sans frontières.

A Tours, comme dans d'autres villes en France et en Europe, les groupuscules d'extrême droite s'activent pour la stigmatisation de celles et ceux qui ne leur ressemblent pas, dont ils ont peur, par un repli « identitaire » qui cache difficilement leur haine des femmes (anti-IVG), des homosexuel-le-s (manif « anti-Gay Pride »), des religions (hormis, bien entendu, le catholicisme traditionaliste pédophile et négationniste).

Profaner des stèles dédiées aux enfants juifs et des tombes musulmanes en dit long sur leurs intentions morbides.



Par ailleurs, nous dénonçons la position du Maire de Tours, Jean Germain (PS), ainsi que celle du directeur du Vinci, qui ont déjà annoncé dans la presse locale leur bénédiction vis-à-vis de l'événement en question. De plus, un congrès du FN à Tours serait un retournement de l'Histoire: le silence des pantouflards municipaux est assourdissant.



En résumé, si toi aussi tu considères qu'une lutte antifasciste et anticapitaliste est nécessaire pour parvenir à détruire tout ce qui anéantit nos existences, alors saches que tu n'es pas seul-e et que nous emploierons tous les moyens nécessaires pour empêcher la tenue de ce congrès. Nous proposons que le 14 janvier 2011, nous fassions le siège du centre de congrès Le Vinci à Tours, dès 18H, au départ de la place Jean Jaurès. D'ici là, pour obtenir l'annulation, nous appelons à perturber tous les évènements prévus en ce lieu, ainsi qu'aux divers groupes et collectifs à agir dans leur ville.

COLLECTF ANTIFASCISTE 37 37antifa@gmail.com http://caf-touraine.blogspot.com

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  chejuanito le Jeu 11 Nov - 19:03


Noyal-Châtillon-sur-Seiche - 200 manifestants contre Marine Le Pen à Noyal-Châtillon
La pluie n’a pas empêché les manifestants d’exprimer leur opposition aux militants du Front national.


À l’appel du collectif antifasciste rennais, 200 manifestants se sont réunis ce matin à 11 h, sur le parking du magasin Super U de Noyal-Châtillon-sur-Seiche. Parmi eux, des militants du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), de Breizhistance, du Syndicat des Travailleurs de Bretagne (SLB) ou de Mix-Cité, ainsi que des habitants de Noyal-Châtillon. Les manifestants ont pris la direction de la propriété privée où les adhérents du Front national étaient réunis, autour de Marine Le Pen. Après avoir forcé un barrage de gendarmerie, plusieurs dizaines de manifestants sont entrés dans un champ jouxtant la propriété. Actions qui ont déclenché des jets de gaz lacrymogènes. C’est finalement sans heurts que les manifestants se sont dispersés, vers 13 h.
Ouest-France
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  jacquouille le Ven 12 Nov - 11:05

[quote="chejuanito"]

Noyal-Châtillon-sur-Seiche - 200 manifestants contre Marine Le Pen à Noyal-Châtillon
La pluie n’a pas empêché les manifestants d’exprimer leur opposition aux militants du Front national.




Hum,ca donne l'impression de voire le"front Régional Breton" albino contre le"Front National Gaulois" pig .avec le soutient des santa du NPA.(mais chut,incognitos).
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  chejuanito le Ven 12 Nov - 11:30

Et, oui. Quoi qu'on en pense, le mouvement indépendantiste est chez nous une force avec laquelle on est obligé de compter, quoi qu'on en pense, et qui se déplace relativement en nombre sur ce genre d'initiative. Cependant, c'était loin d'être une manif régionaliste et les forces non bretonnantes étaient nettement majoritaire, malgré la présence de deux drapeaux bretons. Quand je dis qu'il faut compter avec, ça n'entraîne pas une politique d'alignement ("ni français, ni breton, ni état ni nation"), c'est un peu comme les réformards en tout genre avec lesquels on manifeste quotidiennement. Sinon c'était plutôt une belle réussite, 2à 300 personnes un 11 novembre sous une pluie continue dans un bled paumé en périphérie de Rennes, avec notamment la réussite d'avoir su attirer quelques habitants du bourg.
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  jacquouille le Ven 12 Nov - 11:46

chejuanito a écrit:

"Et, oui. Quoi qu'on en pense, le mouvement indépendantiste est chez nous une force avec laquelle on est obligé de compter, quoi qu'on en pense, et qui se déplace relativement en nombre sur ce genre d'initiative. Cependant, c'était loin d'être une manif régionaliste et les forces non bretonnantes étaient nettement majoritaire, malgré la présence de deux drapeaux bretons."



Et oui,Chejuanito,le fait de manifester avec la "Blanche Hermine"ne me dérange pas,comme tu dis,le plus important c'est les objectifs,les mots d'ordre etc...Non ce qui me géne,c'est que les enfants d'Anne sortent leurs drapeaux,et que les enfants de Trotsky rangent les leurs.

Ce n'est pas le signe d'une unité sur des bases correctes et de respect mutuel.

"La voila la Blanche Hermine,vive la mouette et l'ajonc!
"la voila la Blanche Hermine,vive fougeres et clisson!"
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  chejuanito le Ven 12 Nov - 12:10

jacquouille a écrit:
chejuanito a écrit:

"Et, oui. Quoi qu'on en pense, le mouvement indépendantiste est chez nous une force avec laquelle on est obligé de compter, quoi qu'on en pense, et qui se déplace relativement en nombre sur ce genre d'initiative. Cependant, c'était loin d'être une manif régionaliste et les forces non bretonnantes étaient nettement majoritaire, malgré la présence de deux drapeaux bretons."



Et oui,Chejuanito,le fait de manifester avec la "Blanche Hermine"ne me dérange pas,comme tu dis,le plus important c'est les objectifs,les mots d'ordre etc...Non ce qui me géne,c'est que les enfants d'Anne sortent leurs drapeaux,et que les enfants de Trotsky rangent les leurs.

Ce n'est pas le signe d'une unité sur des bases correctes et de respect mutuel.

"La voila la Blanche Hermine,vive la mouette et l'ajonc!
"la voila la Blanche Hermine,vive fougeres et clisson!"
Tu te bases sur la photo pour dire qu'on a rangé nos drapeaux au sens propre ou c'est une parabole de la trahison du NPA qui n'est pas trots? Parce que si c'est la 1ère idée, tu fais preuve d'étroitesse, la photo est loin de représenter l'ensemble de la manif, on a fait comme toute les forces, on a évité de blinder avec 15 drapeaux etc. mais on avait nos slogans, autocs, un drapeau... comme il y avait un drapeau de mix-cité, 2 de la FA, un de sud éduc, 1 rouge et noir...
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  yannalan le Ven 12 Nov - 22:02

Je n'ai jamais encore entendu chanter"la blanche hermine" par les gens de Breizhistance ou du SLB, c'est plutôt la marche de l'ARB ou la version bretonne de l'Inter... Ils ont fait pas mal de trucs pendant les grèves aussi, relativement à leur taille

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 40 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum