Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -30%
-150€ sur Roborock S5 Max Aspirateur Robot
Voir le deal
349.99 €

A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Aller en bas

A bas le syndicalisme collaboration de classe !  - Page 12 Empty Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  barnum le Ven 10 Jan - 10:06

Et pour cela une seule solution : bloquer l'économie : "les raffineries, les dépôts de carburant, la production et la distribution d’électricité, les ports, les gares, les aéroports, la grande distribution, les transports de marchandises et de personnes. Nous le savons toutes et tous : Macron reculera lorsque commenceront à prendre peur ses soutiens et ses alliés les plus proches, à savoir les grands patrons et le monde de la finance. Quand, par exemple, étudiants, avocats et enseignants iront soutenir les piquets de grève devant les raffineries et les dépôts de bus. C'est ainsi que se construit la convergence concrète des luttes et des grèves."

barnum

Messages : 1168
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

A bas le syndicalisme collaboration de classe !  - Page 12 Empty Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  Eninel le Ven 10 Jan - 11:57

barnum a écrit:[u] Macron reculera lorsque commenceront à prendre peur ses soutiens et ses alliés les plus proches

Vous parlez de vous là ???

Laughing Laughing Laughing
Eninel
Eninel

Messages : 1366
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

A bas le syndicalisme collaboration de classe !  - Page 12 Empty Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  barnum le Ven 10 Jan - 12:02

Un peu emmerdant quand on n'a plus rien à dire et qu'on s'échine à construite une bureaucratie de "gauche" aux côtés des autres bureaucraties, contre le Front unique ouvrier !

barnum

Messages : 1168
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

A bas le syndicalisme collaboration de classe !  - Page 12 Empty Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  barnum le Jeu 16 Jan - 19:33

Pour une MANIFESTATION CENTRALE sur les champs-Elysées afin d'en finir avec Macron et sa contre-réforme ! ... et non pas 10 ou 15 manifs régionales le 24 janvier.

barnum

Messages : 1168
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

A bas le syndicalisme collaboration de classe !  - Page 12 Empty Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  barnum le Mer 26 Fév - 13:02

Réforme des retraites
L’heure n’est plus à tergiverser


Macron veut passer en force. Peut-être trouvera-t-il une majorité de députés pour approuver l’usage de l’article 49-3.
Mais la « majorité » à l’Assemblée est minoritaire dans le pays, tout comme la réforme des retraites.
La démocratie exige que Macron s’en aille et ses réformes avec lui. Et le plus tôt sera le mieux. Telle est la position du parti ouvrier indépendant démocratique (POID).

Qu’on partage cette position ou non, une question est posée aujourd’hui à tous les travailleurs : que faire maintenant ?

L’heure n’est plus à tergiverser.
Les journées d’action saute-moutons (même rebaptisées « temps forts ») ont depuis longtemps montré leurs limites.

Il y a une issue, qui doit être clairement formulée : le front uni des travailleurs et des organisations dans la grève générale pour bloquer le gouvernement.

Que les dirigeants des organisations qui ont appelé à la grève le 5 décembre déclarent d’une même voix que le gouvernement ne laisse pas d’autre choix que de bloquer l’économie ; et qu’ils fixent la date à partir de laquelle ils appellent les travailleurs à organiser ce blocage dans et par la grève générale pour le retrait.

Le temps presse, l’heure n’est plus à tergiverser.
Tout est encore possible. Front uni des travailleurs et des organisations dans la grève générale pour bloquer Macron et sa politique !

Lisez toutes les informations concernant la préparation de la 5ème rencontre nationale des comités pour l’unité pour le retrait de la réforme des retraites dans La Tribune des travailleurs.

Prenez contact avec le POID.


barnum

Messages : 1168
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

A bas le syndicalisme collaboration de classe !  - Page 12 Empty Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  barnum le Lun 2 Mar - 22:29

Un exemple parmi des centaines d'autres!

Val-de-Marne
Les syndicats des enseignants et personnels du
premier degré SNUDI-FO, SNUipp-FSU, SUDÉducation, FERC-CGT ont publié, samedi 29 février,
un communiqué : « Dès l’annonce du recours au 49-3
samedi par le gouvernement (…), alors que l’ensemble
des organisations syndicales s’opposent à son projet,
des milliers de manifestant.es sont descendu.es dans la
rue dans tout le pays pour dire NON à ce véritable coup
d’État social (…). Les organisations (…) estiment que
la réponse au coup de force du gouvernement doit être
nationale et interprofessionnelle. Cela nécessite d’aller
vers une convergence des syndicats, partis et associations
contre ce coup de force antidémocratique, ainsi que vers
un blocage total du pays et de l’économie par la grève
générale. »

barnum

Messages : 1168
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

A bas le syndicalisme collaboration de classe !  - Page 12 Empty Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  barnum le Lun 2 Mar - 22:33

Une même révolte, une même détermination à imposer
l’unité, à obtenir un appel à la grève générale pour en finir avec
Macron et sa politique s’expriment dans la préparation de la
rencontre du 28 mars.
Dans un service d’Aéroports de Paris, la discussion s’engage
(extraits) : « Il faut vraiment qu’il y ait une unité et un appel à la
grève générale. Il faut fédérer toutes les professions : agriculteurs,
étudiants… »
« La force de mobilisation serait encouragée si les confédérations l’organisaient. »
« On a la haine. Ils sont en train de tout casser. »
« Si on laisse faire Macron, on envoie nos gamins chez des
négriers, dans des boîtes où ils seront soumis aux pires conditions
de travail. »
Deux délégués représenteront les 36 signataires de Roissy et
les 30 d’Orly à la rencontre nationale du 28 mars.
Armelle, une militante LFI de Perpignan (PyrénéesOrientales), rappelle : « Ce mouvement de contestation est
désormais sans précédent de par son ampleur et sa durée dans
l’histoire de la Ve République » et affirme : « Face à la gravité des
enjeux politiques actuels, la réponse qui doit être faite doit être
ferme, claire et radicale ! (…) Et si la grève ne s’est pas encore
organisée de manière générale et durable jusqu’au retrait de la
loi, c’est peut-être parce qu’il manque un appel clair et net de la
part des leaders syndicaux à l’organiser ! (…) Aussi me semble t-il indispensable et important que tous les militants syndicaux
ou politiques, engagés dans ce combat, puissent se retrouver et se
rassembler autour de ce projet commun. »
Le comité pour l’unité d’Alstom Saint-Ouen (Seine-SaintDenis) :
« Dans les syndicats, la question débattue en ce moment est :
y a-t-il nécessité d’un appel national à la grève générale ou cette
grève générale doit-elle partir de la base ? Il semble évident qu’aujourd’hui la grève générale a besoin d’un catalyseur tel qu’un
appel national des confédérations pour être réalisée.
Un appel syndical des confédérations en faveur de la grève
générale est peut-être insuffisant mais ne sera pas inutile »
(extrait du compte rendu).
Le comité sera représenté à la rencontre nationale du
28 mars.

barnum

Messages : 1168
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

A bas le syndicalisme collaboration de classe !  - Page 12 Empty Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  Eninel le Lun 27 Juil - 11:15

Très bon article attestant de la dégénérescence incroyable des syndicats de classe que sont la CGT et FO.

https://aplutsoc.org/2020/07/26/plongee-dans-le-monde-merveilleux-du-dialogue-social-editorial-du-26-07-2020/

Comme le dit le camarade américain Herman Beson ( le disait ) sur un autre des billets de ce site, il n'y aura pas de socialisme sans démocratie.

En extrapolant on peut avancer aussi qu'il n'y aura pas une régénérescence du syndicalisme ouvrier de classe sans démocratie.

Ce billet est excellent lorsqu'il dénonce la ligne conciliatrice d'une bureaucratie syndicale, avançant chaque jour avec un peu plus de culot vers le corporatisme. Il manque complètement son but à ne rien suggérer de concret, au delà des sempiternelles incantations habituelles, pour contrer cette bureaucratie collabo dans nos organisations, les vaincre et les impuissanter.

Il serait naïf de croire qu'il n'y a que Martinez et Veyrier au sommet qui peuvent avoir la force politique d'imposer la ligne actuelle. Ils sont largement aidés, d'une part en ayant la possibilité de corrompre avec l'argent du dialogue social toute une catégorie de petits opportunistes sans foi ni loi à la base, d'autre part cette direction et cet appareil peut continuer ses ravages dans le syndicalisme que parce que les directions des partis d'extrême gauche ( LO NPA POID ) les y aide.

Disons le tout net, au stade où nous en sommes, les travailleurs ont largement désertés le syndicalisme, écoeurés qu'ils sont par les défaites à répétition, et les mœurs existants dans ces organisations,

C'est quoi la CGT ( et FO ) aujourd'hui ? UN APPAREIL !

La moindre des choses pour un petit parti révolutionnaire, ce serait de combattre férocement cet appareil, les dénoncer aux yeux des travailleurs, et avec eux essayer de reprendre la direction de ces organisations.

Cela ne se fait pas.

Prenons pour exemple ce qui est entrain de se passer à la RATP.

De bout en bout cet hiver les directions syndicales, aidées de leurs appareils bureaucratiques respectifs, ont contrôlé la grande grève et l'ont impuissanté.

A titre d'exemple, dans le seul but d'éviter la tenue d'assemblées de grévistes sérieuses et démocratiques sur les attachements, assemblées qui pouvaient déboucher sur l'élection de comité de grève et un comité central, les directions syndicales de la RATP poussaient très tôt leurs appareils à inciter les grévistes, à tenir des piquets de grève filtrant, devant les dépôts de bus entre autre.

Dans le cadre de ces initiatives des dérapages se produirent , des procédures disciplinaires tombèrent sur certains petits bureaucrates. L'ensemble des directions de l'extrême gauche se portérent solidaire. Elles se mirent alors à tenter de faire passer les petits soldats de Martinez, pour des grands et valeureux syndicalistes ouvriers.

Ces membres de l'appareil, sous la domination du PCF, mainte fois coupables à ne pas avoir respectés la démocratie dans la CGT, mal élu quelques semaines plus tôt, tenant du syndicalisme de collaboration de classe depuis des lustres, en relève syndicale systématique, eux mêmes siégeant dans les comités social et économique voulue par Macron, ayant avec acharnement combattu le principe même des comités de grève et de l'extension de la grève SNCF RATP, des grands et valeureux syndicalistes ?

Une plaisanterie, hélas une plaisanterie relayée encore maintenant par tous les partis et groupes qui se réclament de nos valeurs et nos idées.

Est ce la manière la plus intelligente de combattre l'appareil et les directions en place ? Je ne le pense pas !

C'est nous les frondeurs de la CGT, à l’intérieur de la CGT, et non dans des petites structures politiques " révolutionnaires" sur les attachements, diffusant des tracts LO, NPA, POID, LFI, qui avons menés le combat juste pendant la grève et après.

Nous sommes en ce moment rejetés et marginalisés, critiqués et caricaturés, comme des ennemis de l'unité ouvrière, pour avoir osés ne pas nous solidariser des petits staliniens homophobes, pour oser continuer à appeler à une syndicalisation ( resyndicalisation ), afin de virer les directions syndicales actuelles et leurs petits appareils d'opportunistes patentés.

Nous partons du principe qu'il faut en urgence, mettre en place une direction syndicale, qui rejettera avec mépris la manne financière du dialogue social, pour la simple et bonne raison que nous voulons mettre fin au dialogue social, de bas en haut, et de haut en bas. Il faut refuser de siéger dans les comités sociaux et économiques ( CSE ), et traiter les élus actuels de ces comités, les pauvres petits syndicalistes si tourmentés actuellement par le patron, comme des ennemis du genre humain.

L'heure des incantations en direction des Martinez et Cie est derrière nous.

Au nom de la démocratie ouvrière, du syndicalisme ouvrier et du socialisme, il faut rentrer dans le syndicat avec des gants de boxe, se constituer en une fraction lutte des classes, frondeurs, monter à l'assaut du gang en place et les virer !
Eninel
Eninel

Messages : 1366
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

A bas le syndicalisme collaboration de classe !  - Page 12 Empty Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  barnum le Lun 27 Juil - 13:40

Toi-même tu es illustration de ce que Trotsky dénonce dans le programme de transition, soit la construction de "syndicats rouges", de "bureaucraties "révolutionnaires" aux côtés des bureaucraties syndicales "classiques" et donc participant de la DIVISION (sans même parler des syndicats "jaunes, style CFDT), soit l'auto-isolement par rapport aux syndicats construits sur des décennies par la lutte de classe....préparant par l'éternelle dénonciation la capitulation pure et simple.
DE DEUX CHOSES L'UNE: soit la CGT, la CGT-FO, SUD, la FSU ne représentent plus rien et alors construisons une nouvelle organisation syndicale, soit ces syndicats ont encore un rôle essentiel et alors il faut combattre à la fois de l'intérieur pour que les structures de base puissent réaliser l'unité et l'imposer au sommet (ou tenter de l'imposer au sommet, et encore faut-il que les revendications mises en avant soient correctes, comme "le retrait pur et simple" du projet de retraite), et à l'extérieur, compte tenu du faible nombre de travailleurs syndiqués, par la constitution de comités d'action, de comités pour l'unité, combattant pour le Front unique ouvrier de la base au sommet pour préparer le débordement des appareils syndicaux et les contraindre de suivre la base majoritaire (au sens de Trotsky en 1935). C'est la politique du POID qui vient de recruter des centaines de nouveaux membres en quelques mois !

barnum

Messages : 1168
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

A bas le syndicalisme collaboration de classe !  - Page 12 Empty Re: A bas le syndicalisme collaboration de classe !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum