Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-45%
Le deal à ne pas rater :
Chaussure Nike Shox TL pour Homme à -39%
94 € 170 €
Voir le deal
-60%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS SHB3175BK/00 Casque Bluetooth
28.80 € 71.26 €
Voir le deal

Islamophobie

Page 11 sur 40 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 25 ... 40  Suivant

Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Ven 3 Juil - 1:39

Propos stigmatisants de Cukierman envers les musulmans: le CSA est intervenu auprès d'Europe1

jeudi 2 juillet 2015

Le Conseil a été saisi de plaintes au sujet de l’intervention de M. Roger Cukierman, invité dans le cadre de l’émission Europe 1 matin du 23 février 2015, qui avait déclaré notamment que « Toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans et, bien sûr, c’est une toute petite minorité de la communauté musulmane ». Il lui avait été seulement répondu que ces violences étaient préjudiciables à l’ensemble des musulmans.

Regrettant l’insuffisance de cette réaction face à une telle affirmation stigmatisante, le Conseil est intervenu fermement auprès de la société Lagardère Active Broadcast afin de lui rappeler le respect des obligations qui lui incombent, en particulier les stipulations prévues à l’article 2-4 de sa convention selon lequel « le titulaire veille dans son programme à ne pas encourager de comportements discriminatoires à l’égard des personnes… ».

Il en a informé les plaignants.

Le CSA

« Toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans. » ( à partir de 6'25).
https://www.dailymotion.com/video/x2hvpzl_cukierman-c-est-le-devoir-de-l-etat-de-proteger-les-citoyens-francais-juifs_news
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Ven 3 Juil - 1:42

La justice couvre-t-elle les islamophobes ?

24 mars 2015 par Coordination contre le Racisme et l’islamophobie


Le CRI avait saisi la justice pour faire condamner dans l’urgence les propos insultants et inacceptables tenus par Philippe TESSON sur les ondes d’Europe 1 le 14 Janvier 2015, accusant entre autres l’ensemble des musulmans d’amener « la merde en France… » après les avoir opposés aux Français, comme si la confession musulmane était incompatible avec l’appartenance à la nation française.


Alors que l’animateur de l’émission l’avait repris et tenté d’atténuer ses propos , Monsieur Tesson a persisté à criminaliser les musulmans de France , en les assimilant aux terroristes, ce qui a profondément blessé nos compatriotes musulmans et choqué une grande majorité de la société civile.

Compte tenu de la violence des propos, du contexte exceptionnel dans lequel ils ont été tenus, du nombre impressionnant d’actes islamophobes enregistrés en quelques jours, le CRI avait entamé, sur les conseil de son avocat Me Ahcene TALEB, une procédure de référé devant le Président du Tribunal de Grande instance de Paris dans l’espoir d’obtenir la désapprobation judiciaire dans les meilleurs délais , car sa plainte au pénal ainsi que celles d’autres organisations risquent de ne connaitre une issue judiciaire que plusieurs années après la date des propos incriminés, l’éventuelle condamnation ayant alors perdu de son intérêt.

La procédure a été menée dans les règles de l’art et les propos, transcrits dans un constat d’huissier, sont incontestables, malgré les dénégations farfelues de Philippe TESSON.

Le Juge des référés vient de débouter le CRI de ses demandes au motif contestable que les propos, qui avaient pourtant provoqué un séisme politique, ne constitueraient pas une provocation à la haine à raison de l’appartenance religieuse.

Selon la compréhension du juge : « les propos de Monsieur Tesson ne peuvent être entendus comme une généralisation selon laquelle les personnes de confession musulmane seraient par nature et dans leur globalité responsables des maux et désordres de la société française », conclusions retenue en contradiction totale avec l’extrême violence des propos qui sont islamophobes par leur nature, leur sens communément admis et leur portée politique.

Face à la banalisation des propos racistes et islamophobes, à leur recrudescence depuis les 7 et 9 janvier 2015 , à la persistance de la hiérarchisation entre les différentes formes de racisme, le CRI est déterminé à poursuivre le combat politique et judiciaire pour mettre la justice française face à ses responsabilités devant l’Histoire et devant les Hommes.

C’est pourquoi, le CRI va interjeter Appel de cette décision qui s’apparente à un feu vert donné aux islamophobes de tous bords afin qu’ils continuent d’insulter les musulmans de France et d’ailleurs.

Nous sommes déterminés à aller devant toutes les juridictions afin d’endiguer cette vague islamophobe qui n’en finit pas , à cause de complicités et complaisances , de mettre en danger le vivre-ensemble et l’égalité de traitement par la Justice et les autres institutions de la République . STOP AUX DEUX POIDS ET DEUX MESURES

Lyon le 17 mars 2015 www.crifrance.com
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Ven 3 Juil - 1:47

Angers : un élu dérape sévère sur les musulmans
par Saphirnews

Comparaison n’est jamais raison, surtout quand celle-ci détestable. Sur sa page Facebook, et également par mail, Maxence Henry, adjoint au maire d’Angers, a encouragé les musulmans « modérés », comparés aux « Allemands dans les années 30 » face à Hitler, à « choisir leur camp ». Pour l'élu aux personnes âgées de la ville, l'enjeu est de s'en prendre à « l’islam radical » qu’il qualifie de « nouveau fascisme contre lequel nous devons lutter ».

L’élu encarté au Parti chrétien démocrate persiste et signe. « Les musulmans modérés doivent dénoncer un islam radical qui n’est pas compatible avec la République. Et dire s’ils choisissent un islam modéré qui, lui, est compatible avec les valeurs de la République », rapporte Ouest France.

De quoi « l'islam modéré » est-il le nom ? Et si ces musulmans à qui l'injonction est faite de se « désolidariser » des extrémistes considèrent que le terrorisme est un mal qui touche les citoyens dans leur ensemble et qu'il n'a pas à être considéré comme islamique ? Une évidence sauf pour cet élu - et d'autres - qui considère que le « radicalisme » serait une affaire de « musulmans ». « A la base, c’est la même religion. Qui s’appuie sur le Coran, Mahomet... », se justifie-t-il.

Croyez-le ou non, ce choix doit être fait pour le bien des fidèles selon Maxence Henry. Pour lui, « cette distinction est urgence à faire, justement pour éviter les amalgames », estime-t-il. Il en fait pourtant pléthore. La comparaison entre islam et hitlérisme, avec les insinuations claires qu'elle implique, est déjà sources de dangereux amalgames.

En outre, si les Allemands ont en effet choisi de mettre Hitler au pouvoir en 1933, ce fut dans le cadre d’un vote, le fruit d'un (mauvais) choix politique d'un peuple à une époque donnée. L'Etat islamique a autoproclamé un califat que l'immense majorité des musulmans ne reconnaissent pas et dont les actions tuent une majorité d'entre eux. Décidément, les exemples ne sont jamais assez extrêmes pour parler des musulmans, tant qu’on peut se faire remarquer.
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Ven 3 Juil - 1:53


Des savants musulmans dénoncent l’interdiction du Ramadan en Chine
Rédigé par La Rédaction de Saphirnews| Mardi 30 Juin 2015



Les savants musulmans au secours des Ouïgours persécutés.

L'Union Internationale des savants musulmans (IUMS), composée d'érudits sunnites reconnus du monde entier et basée au Qatar, a exhorté le Parti communiste chinois à cesser la « persécution religieuse et ethnique des musulmans, particulièrement dans la région autonome du Xinjiang ». Ils visent en particulier l'interdiction du jeûne pour les Ouïgours de cette province du nord-est du pays, l’une des 56 nationalités reconnues officiellement par la République populaire de Chine.

Dans un communiqué publié le 25 juin, les religieux ont rappelé qu’une telle interdiction était « contraire au droit chinois et au droit international », mentionnant la quatrième Convention de Genève en 1949 approuvée par la Chine. Le pays est l’auteur d’« une violation claire d'un des principes les plus fondamentaux du droit international moderne ». L'Union invite les autres organisations islamiques de même que les organisations internationales à protéger les Ouïgours. Car leur cause mobilise peu, notamment auprès des musulmans du monde entier.

Un calvaire chaque année renforcé

L'interdiction du jeûne n’est pas une première pour la République populaire de Chine, qui ne semble pas craindre les sanctions. Mais, cette année, les tensions sont particulièrement vives. Le calvaire des musulmans se renforce chaque année lors du Ramadan.

Le gouvernement a publié des interdictions de jeûner à l'attention des fonctionnaires, étudiants, professeurs et cadres du parti communiste et, de façon générale, les invitations à manger en public sont encouragées. Les restaurants doivent rester ouverts et actifs lors de cette période. Les autorités ont également pris des mesures autoritaires pour contrôler les entrées et sorties des mosquées. Des interdictions et pressions qui visent même l'aspect physique : la barbe pour les hommes, le voile pour les femmes. Depuis 2015, l'interdiction a été étendue au port du voile dans les lieux publics.

Les 9 millions de musulmans, qui forment le peuple turcophone des Ouïgours représentent 45 % de la population du Xinjiang, continue d’accuser la Chine de mener des politiques répressives qui restreignent leurs activités religieuses, commerciales et culturelles.
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Ven 3 Juil - 1:57


Avec sa « guerre de civilisation », la faute de Valls à l'encontre des musulmans
Rédigé par La Rédaction de Saphirnews| Lundi 29 Juin 2015

L'heure est à la surenchère verbale pour Manuel Valls. Réagissant dimanche 28 juin aux événements en Isère survenus deux jours auparavant, le Premier ministre s'est réapproprié la fâcheuse expression de « guerre de civilisation ».

« Nous ne pouvons pas perdre cette guerre parce que c’est au fond une guerre de civilisation. C’est notre société, notre civilisation, nos valeurs que nous défendons », a-t-il déclaré au micro d'Europe 1. Si le chef du gouvernement est connu pour ses petits expressions chocs comme « islamo-fascisme », cette nouvelle sortie interpelle, choque et suscite l'ironie.

Immédiatement, les Républicains ont félicité le Premier ministre pour avoir repris les propos de Nicolas Sarkozy, formulés dans la foulée des attentats de janvier. « Quand Sarkozy le dit en janvier, il est conspué par la gauche… Réalisme enfin ? », a interrogé le sénateur Roger Karoutchi sur Twitter. « En parlant de guerre de civilisation le PM se convertit à la lucidité, il faut maintenant qu'il se convertisse à l'action », a écrit le député Éric Ciotti.

Tout comme l’ancien président de la République, Manuel Valls se pose en garant du soi-disant parler vrai, sans tabou car « Il faut toujours dire la vérité, être lucide et utiliser les mots qui s’imposent ». Mais « mal nommer les choses c'est ajouter au malheur du monde », disait Camus... L'usage de l'expression controversée a très vite été critiqué au sein même de la gauche. Nombreuses sont les personnes à à se demander ironiquement si le « terrorisme est une civilisation »

Une référence mal venue au discours bushien

Ses mots sont loin d’être anodins. La fameuse « guerre de civilisation » est une expression valise devenue la marque de fabrique des néoconservateurs du monde entier. Elle découle de l’ouvrage controversé de Samuel Huntington, professeur à Harvard « Le choc des civilisations » publié en 1998. Selon cette thèse, les nouvelles oppositions géopolitiques ne seraient plus fondées sur des clivages politiques, mais sur des oppositions identitaires, religieuses, « civilisationnelles ». Pour le chercheur « l’islam » serait une civilisation comme l'est « l’Occident »... Alors comment classer les musulmans d’Occident ?

Ces mots restent particulièrement marqués dans l’histoire récente car ils ont servi le discours de Georges W. Bush visant à justifier la guerre en Irak et à faire sa « croisade » dont les conséquences gravissimes sont à l’œuvre aujourd’hui. Un sens que Manuel Valls semble rejeter car, dans la même interview, il assure, sans crainte de se contredire, que « ce n’est pas une guerre entre l’Occident et l’islam, mais une guerre au nom même des valeurs qui sont les nôtres et que nous partageons au-delà même de l’Europe », insistant à plusieurs reprises sur le fait que les premières victimes de cette guerre contre Daesh étaient d’abord des musulmans.

Deux islam aux yeux de Valls

Dans le même temps, il estime qu'une « bataille » se situe « aussi, et c'est très important de le dire, au sein de l'islam. Entre, d'un côté, un islam aux valeurs humanistes, universelles et, de l'autre, un islamisme obscurantiste et totalitaire qui veut imposer sa vision à la société ». Ainsi, comprend-t-on, et plutôt que de ranger la violence dans le champ du terrorisme, il n'hésite pas à mettre face à face deux islam, l'un « modéré » et l'autre « obscurantiste ». Le terrorisme n'étant pas une civilisation, rappelle l'anthropologue Dounia Bounia, l'amalgame avec l'islam se fait facile surtout avec l'emploi régulier du « terrorisme islamiste » par le Premier ministre.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a tenté d’éteindre l'incendie, non sans difficultés. Ce lundi 29 juin à la matinale d’Europe 1, il croit préciser les propos de Manuel Valls. Nous serions donc bien en pleine guerre de civilisation mais « entre la civilisation humaine dans la pluralité de ses composantes et ces barbares abjects ». « Il n'y a pas à faire de polémique sur ce sujet, c'est tout simplement une réalité. Ce n'est pas une guerre de civilisations au pluriel. C'est une guerre entre la civilisation humaine et la barbarie », a-t-il martelé.

Malgré les efforts de Bernard Cazeneuve, les propos de Manuel Valls ont tout le mal du monde à pouvoir être avalés. La recette simpliste qui consiste à utiliser des formules choc sans se soucier de la portée du contenu afin de créer le buzz conduise « à exprimer un message à la fois stupide et dangereux », pour François Guenolé. Dans une tribune du Plus de L’Obs, le politologue estime que « Manuel Valls doit des excuses aux musulmans ». Des excuses que ces derniers pourront attendre longtemps. « Il faut nommer les choses sans stigmatiser. Nous sommes en guerre contre le terrorisme islamiste », a répété Manuel Valls à Metz, précisant qu'il s'agit d'une « guerre de civilisation contre la barbarie » et non « une guerre entre les civilisations, au pluriel ».
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Ven 3 Juil - 2:04

Un point de vue de Belgique de la part d'un animateur d'une asso contre l'islamophobie.

L’échec programmé de la lutte contre l’islamophobie
Rédigé par Fouad Benyekhlef | Mercredi 1 Juillet 2015



Récemment, la lutte contre l’islamophobie a connu quelques victoires symboliques. La reconnaissance et la validation du concept par le Conseil de l’Europe ou, en Belgique, par le Centre pour l’égalité des chances en sont des exemples. Ceci dit, l’heure est néanmoins à la rupture. Il ne s’agit pas simplement d’appeler à une introspection ou une remise en cause mais à une révolution copernicienne dans la manière dont la communauté musulmane organise cette lutte qui s’avance comme un somnambule vers un échec programmé.


L’islamophobie est une réalité qu’il est vain de vouloir ignorer. Elle est au corps social ce que la tumeur maligne est au corps malade. Pourtant, cette notion a connu d’énormes difficultés à émerger sur la scène publique et à être reconnue comme catégorie spécifique par les acteurs mobilisés dans la lutte générale contre le racisme et antisémitisme.

Aujourd’hui, un nombre grandissant d’organisations, pour la plupart musulmanes, se sont créées avec cette question à l’agenda. Elles poursuivent pour objectif la lutte pour la défense et la protection des victimes et déploient des efforts importants en vue d’assurer une représentation institutionnalisée de ce combat auprès des pouvoirs publics. La création de ces structures, à côté des organisations antiracistes historiques, est illustrative de la crise qu’a traversé l’antiracisme traditionnel dans notre pays.


Dépasser le débat sémantique


Le débat sémantique a longtemps été au cœur des réticences à admettre l’islamophobie comme terrain de combat spécifique. Le caractère polysémique ou prétendument inadapté du concept d’islamophobie a constitué la principale pierre d’achoppement. Du côté des victimes, l’islamophobie apparaissait en revanche comme un néologisme à la fois utile dans la mobilisation et politiquement efficace.

Sans manquer véritablement de pertinence, les critiques concernant la qualification sémantique du racisme ciblant spécifiquement les musulmans, dont tout le monde comprend intuitivement qu’il croît mais qu’on ne peut nommer sans difficulté, semblent être dépassées. Personne ne s’en plaindra à commencer par les victimes qui sont davantage, on le comprend, préoccupées par la réparation et la prévention que par la qualification juridique ou sociologique des insultes et agressions qu’elles subissent.

Récemment, la lutte contre l’islamophobie a connu quelques victoires symboliques. La reconnaissance et la validation du concept par le Conseil de l’Europe ou, en Belgique, par le Centre pour l’égalité des chances en sont des exemples. Ceci dit, l’heure est néanmoins à la rupture. Il ne s’agit pas simplement d’appeler à une introspection ou une remise en cause mais à une révolution copernicienne dans la manière dont la communauté musulmane organise cette lutte qui s’avance comme un somnambule vers un échec programmé.


Un changement de méthode s'impose !


Primo, dans une démocratie de tradition libérale, la lutte contre le racisme et l’antisémitisme n’ont comme perspective que la réparation ou la prévention de comportements civilement ou pénalement condamnables. Elle n’a pas de perspective en termes de promotion de valeurs culturelles ou religieuses. Or il est malheureusement évident que de nombreux acteurs musulmans entretiennent une confusion entre l’islamophobie comme combat pour la défense des droits civils des musulmans et la promotion de l’islam comme religion.

La confusion entre la sphère civile et confessionnelle s’observe dans les jonctions politiques, organisationnelles et financières qui s’opèrent entre des acteurs dont on pense qu’il mène une lutte contre l’islamophobie de manière areligieuse et d’autres acteurs connus pour leur travail missionnaire de promotion des valeurs, de pratiques, voire même de législations, inspirées par la religion. Il n’est pas surprenant dès lors qu’ils éveillent chez certains observateurs la suspicion d’une stratégie islamiste sous fausse bannière.

Secundo, la lutte contre l’islamophobie subit des instrumentalisations qui menacent sa pertinence et son utilité sociale. Revendiquer la censure a priori contre un polémiste conservateur ou dénoncer la répression du négationisme au sujet du génocide arménien comme relevant de l’islamophobie sont deux illustrations parmi d’autres d’exploitations opportunistes. Il est de la responsabilité des acteurs qui se revendiquent de ce combat de ne pas engendrer ces suspicions qui affaiblissent la crédibilité de leur cause. A brouiller ainsi les cartes, certains rendent un mauvais service à la collectivité car la lutte contre l’islamophobie ne peut être couronnée de succès que si elle est pensée rigoureusement sur le plan intellectuel et menée en toute intégrité sur le plan moral.

Tertio, la prise en charge de la lutte contre l’islamophobie par les musulmans eux-mêmes se fait au prix d’un isolement relatif du combat pour l’égalité sociale de manière générale. A ce jour, ces acteurs n’ont pas fait la démonstration de leur capacité à s’inscrire de manière pertinente dans des stratégies d’alliance qui dépassent leurs frontières communautaires. Ils souffrent d’une tendance à vouloir s’installer dans l’entre-soi d’une lutte en mode « seuls contre tous ». Or la vulnérabilité des musulmans est aussi très souvent liée à leur fragilité économique. Il est donc pertinent de rappeler que la défense des protections sociales générales est aussi une manière de se mobiliser pour faire barrage aux racismes.


Un défi qui s'impose à tous


Le défi à relever par les cadres des organisations musulmanes est colossal car ils sont amenés à questionner radicalement leurs stratégies dans un contexte difficile : discours politiques clivants, multiplication d’attaques polémiques dans les médias, etc. Dans cette conjoncture, ils doivent résister à la crispation qu’engendre la diabolisation. Ils doivent éviter de laisser se propager, notamment via les réseaux sociaux, des représentations fausses de la société belge comme étant systémiquement et systématiquement islamophobe. Ils doivent lutter contre le rejet sans générer de rejet symétrique dont la violence constitue souvent l’ultime issue. Plutôt que de définir et entretenir le rapport négatif d’une « lutte contre », l’un des enjeux pour les musulmans consiste à opérer un changement radical de stratégie en développant une approche plus confiante du reste de la société. La sortie du « tout communautaire » et la recherche d’alliances citoyennes est une nécessité pour reconstruire une société qui apaise sur la question musulmane.

Ce défi ne peut pas être relevé par les musulmans seuls. L’Etat est interpellé en premier lieu. Il devrait être le garant ultime du principe de non-discrimination. C’est donc aussi à lui d’assurer ce rôle afin de donner une perspective autre que théorique et virtuelle au vivre ensemble. Les musulmans de Belgique font parfaitement la part des choses entre la libre et légitime critique de l'islam et les propos antimusulmans. Ils n’ont pas besoin de règles ou de législations dérogatoires. Ils ont surtout un énorme besoin que les règles du droit commun s’appliquent communément.

Pour contribuer à cela, ils doivent être aussi exigeants vis-à-vis de l’Etat que vis-à-vis d’eux-mêmes et participer à la redéfinition d’espaces communs. La convergence de la lutte contre l’islamophobie avec d’autres luttes apparaît de plus en plus comme une nécessité et une urgence. L’enjeu n’est autre que la refondation d’une lutte antiraciste universelle basée sur des valeurs démocratiques d’égalité, de libertés individuelles et, peut-on l’espérer, de fraternité.

****
Fouad Benyekhlef est administrateur de Muslims Rights, une plateforme associative de lutte contre l'islamophobie en Belgique.
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Invité le Sam 4 Juil - 9:42

Aujourd’hui, un nombre grandissant d’organisations, pour la plupart musulmanes, se sont créées avec cette question à l’agenda. Elles poursuivent pour objectif la lutte pour la défense et la protection des victimes et déploient des efforts importants en vue d’assurer une représentation institutionnalisée de ce combat auprès des pouvoirs publics. La création de ces structures, à côté des organisations antiracistes historiques, est illustrative de la crise qu’a traversé l’antiracisme traditionnel dans notre pays.

Que l'antiraciste a échoué c'est pas vraiment un scoop, comme le mouvement social abattu par des mur de vague réactionnaire. Il est  plus facile de propager l’intolérance et le communautarisme, que la fraternité sans distinction de nationalité, c'était se que proposé traditionnellement par les mouvement antiraciste. Ceci dit l'antiraciste au plus bas n'est pas remplacer par "un néo-antiraciste". vouloir récupéré les miette de l'antiraciste c'est le droit de tous et a la mode.
Libre a vous de revendiqué l'antiraciste, libre moi de douté de Dieudonée!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Sam 4 Juil - 16:55

Personne ici ne doute de Dieudonné, mais continue de raconter n'importe quoi, c'est amusant.

Le respect des droits sans considération de race, de culture et de religion est compris par les blancs comme l'élimination des cultures et des religions, des nationalités minoritaires, par la négation de la race pour mieux continuer à dscriminer et racialiser.

Ce qui dérange les blancs, ce n'est pas les discriminations qui les avantagent mais le reproche qu'on leur en fait.

A ce reproche, ils répondent "communautarisme, intégrisme, etc. Ou, les races existent, oui, les communautés existent et elles ont des droits en tant que telles, oui les religions ont des droits, oui, les minorités culturelles ont des droits collectifs, oui, le principe "liberté égalité fraternité" est un mensonge pour masquer le racisme structurel de cette république coloniale, néocoloniale.

Mais cela dérange les blancs de voir les discriminés relever la tête sans tendre la main suppliante dans leur direction. Il faudra s'y faire... Very Happy
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  marxmarx le Sam 4 Juil - 18:13

Toussaint a écrit:
Le respect des droits sans considération de race, de culture et de religion est compris par les blancs comme l'élimination des cultures et des religions, des nationalités minoritaires, par la négation de la race pour mieux continuer à dscriminer et racialiser.

Ce qui dérange les blancs, ce n'est pas les discriminations qui les avantagent mais le reproche qu'on leur en fait.

A ce reproche, ils répondent "communautarisme, intégrisme, etc. Ou, les races existent, oui, les communautés existent et elles ont des droits en tant que telles, oui les religions ont des droits, oui, les minorités culturelles ont des droits collectifs, oui, le principe "liberté égalité fraternité" est un mensonge pour masquer le racisme structurel de cette république coloniale, néocoloniale.

Mais cela dérange les blancs de voir les discriminés relever la tête sans tendre la main suppliante dans leur direction. Il faudra s'y faire... Very Happy

N'importe quoi du début à la fin
"Les blancs" sont comme ci "les blancs" sont comme ça
Aussi stupide que de dire que Les noirs aiment le poulet, les arabes piquent des mobylettes
Conneries racistes

marxmarx

Messages : 161
Date d'inscription : 13/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Invité le Sam 4 Juil - 18:17

Toussaint a écrit:Personne ici ne doute de Dieudonné, mais continue de raconter n'importe quoi, c'est amusant.

Le respect des droits sans considération de race, de culture et de religion est compris par les blancs comme l'élimination des cultures et des religions, des nationalités minoritaires, par la négation de la race pour mieux continuer à dscriminer et racialiser.

Ce qui dérange les blancs, ce n'est pas les discriminations qui les avantagent mais le reproche qu'on leur en fait.

A ce reproche, ils répondent "communautarisme, intégrisme, etc. Ou, les races existent, oui, les communautés existent et elles ont des droits en tant que telles, oui les religions ont des droits, oui, les minorités culturelles ont des droits collectifs, oui, le principe "liberté égalité fraternité" est un mensonge pour masquer le racisme structurel de cette république coloniale, néocoloniale.

Mais cela dérange les blancs de voir les discriminés relever la tête sans tendre la main suppliante dans leur direction. Il faudra s'y faire... Very Happy

Faudra si faire a se que l'antiraciste de c'est mouvement  soit mis en doute, et qu'ils soit combattu comme mouvement raciste antisémite pour certain, carrément fasciste pour d'autre (dieudo et ça clic). Se qui me surprend c'est qu'un pure produit du colonialisme de ton "espèce", surement déranger,  ose donnée des leçon de colonialisme, alors que c'est se système que tu sers, et pour tout dire je trouve cette démarche douteuse blanc bec.

La notion de race humaine date du 19e siècle, et a était juger scientifiquement  impertinente depuis le 20e siècle bouffon. http://unesdoc.unesco.org/images/0012/001269/126969FB.pdf

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  hadrien le Sam 4 Juil - 18:37

Mais cela dérange les blancs de voir les discriminés relever la tête sans tendre la main suppliante dans leur direction. Il faudra s'y faire...

Quelle affligeante connerie ! No
Toi, en tout cas, t'es vraiment"dérangé"mais ça n'a rien à voir avec les couleurs.

hadrien

Messages : 285
Date d'inscription : 09/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  yannalan le Sam 4 Juil - 18:41

Non, c'est vrai, les noirs ça n'existe pas, aux USA? il n'y pas de crime raciste, il n'y a pas de race.... Dans le genre affligeante connerie, c'est pas mal non plus.
Biens sur que c'est pas pertinent scientifiquement, mais en prendr plein la figure pour des raisons non scientifique n'a rien de consolateur pour les victimes

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Invité le Sam 4 Juil - 18:54

yannalan a écrit:Non, c'est vrai, les noirs ça n'existe pas, aux USA? il n'y pas de crime raciste, il n'y a pas de race.... Dans le genre affligeante connerie, c'est pas mal non plus.
Biens sur  que c'est pas pertinent scientifiquement, mais en prendr plein la figure pour des raisons non scientifique n'a rien de consolateur pour les victimes

la notion de race  a était juger scientifiquement impertinente, se qui n'exclu pas les crime raciste, ni les fasciste. C'est quoi c'est connerie les noir existe pas?
Le concept de race date du 19e siècle, la race humaine date de plus vieux que ça, tué un noir ou un blanc c'est tué& la même race humaine !




Dernière édition par Jesuisfred le Sam 4 Juil - 19:03, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  hadrien le Sam 4 Juil - 18:55

yannalan a écrit:Non, c'est vrai, les noirs ça n'existe pas, aux USA? il n'y pas de crime raciste, il n'y a pas de race.... Dans le genre affligeante connerie, c'est pas mal non plus.
Biens sur  que c'est pas pertinent scientifiquement, mais en prendr plein la figure pour des raisons non scientifique n'a rien de consolateur pour les victimes

L'affligeante connerie c'est de dire LES blancs, ce qui revient à dire que tous les blancs sont des racistes
aussi grotesque que toutes les généralisations qui sont faite à propos de catégories de population en fonction de leur couleur, de leur origine, de leur nationalité. Ça c'est du racisme et l'expression de préjugés imbéciles et réacs.

hadrien

Messages : 285
Date d'inscription : 09/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Invité le Sam 4 Juil - 19:26

hadrien a écrit:
yannalan a écrit:Non, c'est vrai, les noirs ça n'existe pas, aux USA? il n'y pas de crime raciste, il n'y a pas de race.... Dans le genre affligeante connerie, c'est pas mal non plus.
Biens sur  que c'est pas pertinent scientifiquement, mais en prendr plein la figure pour des raisons non scientifique n'a rien de consolateur pour les victimes

L'affligeante connerie c'est de dire LES blancs, ce qui revient à dire que tous les blancs sont des racistes
aussi grotesque que toutes les généralisations qui sont faite à propos de catégories de population en fonction de leur couleur, de leur origine, de leur nationalité. Ça c'est du racisme et l'expression de préjugés imbéciles et réacs.

La connerie c'est de penser les blanc ou les noir comme une race a part de la race humaine, se qui accrédite les concepts raciste voir néo fasciste de certaine organisation. Que ceux qui veulent conceptualisé les race assume leurs racismes point barre!

Le siècle est réactionnaire, c'est pas une raison pour se laisser endoctriner avec des concept dépourvue de crédibilité scientifique et obscure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  MO2014 le Sam 4 Juil - 22:15

Le raisonnement des racistes comme nos duettistes de la mouvance de LO c'est précisément de considérer ce débat comme une question de couleur de peau. Nous avons expliqué à maintes reprises lorsque nous parlions de "blanc" il n'était nullement question de couleur de peau mais bien d'un système étatique d'oppression raciste et classiste. Que dans ce cadre il y ait des privilèges blancs, des discriminations à l'encontre les opprimés musulmans, noirs, arabes... est absolument incontestable : dans les études, l'embauche, l'emploi, les salaires, la justice, la religion les inégalités et les discriminations sont multiples...etc. etc. etc.
Cette hiérarchie de privilèges et d'oppression est analogue aux divisions sexistes (sociales, économiques...) organisés par la société patriarcale. Les militants se réclamant de l’extrême gauche qui nient ces phénomènes sont les mêmes qui s'opposaient à la lutte des femmes, à leur organisation indépendante, à la nécessité de l'élaboration de leurs revendications et de leurs formes de luttes indépendamment de ceux qui de leur plein gré ou même contre leur gré, disposaient de privilèges hérités de la société patriarcale.
Le mouvement pour l'égalité est engagé par les indigènes eux mêmes, de la marche pour l'égalité, aux émeutes de 2005, les révoltes indigènes prennent forme et se matérialisent dans les luttes décoloniales et les organisations de combat MTE, CCIF, PIR... etc. et si nous savons que nous trouverons les attardés réactionnaires racistes et islamophobes se réclament de l'EG aux côtés de la sainte alliance laïciste, nous savons aussi, par notre expérience de chaque instant, que ce mouvement est irréversible : les indigènes s'organisent, élaborent et combattent.

MO2014

Messages : 1287
Date d'inscription : 02/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Dim 5 Juil - 2:26

Terrifiant de voir des gens se réclamant du mouvement ouvrier péter un cable lorsqu'on parle de noirs et de blancs.

La malhonnêteté intellectuelle semble devenir une norme. Les mêmes qui encensent Malcolm X en passant sous silence son sexisme, son nationalisme noir et sa profonde foi musulmane s'insurgent lorsqu'on parle de blancs et de noirs en France.

Or, c'est un fait, les noirs existent et les blancs existent. Evidemment que l'on ne parle pas de race au sens biologique, mais tout simplement de racialisation systémique.
Là aussi, évidemment mauvaise foi de nos pseudo-marxistes qui ne sont pas blancs, non, non, ils n'ont pas de couleur, ils sont universels et par un tour de passe passe dont la classe politique blanche est friande, ce sont les victimes des discriminations qui se trouvent mises en accusation lorsqu'elles osent relever la tête au lieu de faire semblant de tenir pour vérité les mensonges et la propagande de la classe dominante. Finalement, la race en France, c'est comme le nuage de Tchernobyl, cela ne passe pas la frontière, Obama est un président noir aux Etats Unis et tout le monde à son élection en parlait ainsi, y compris pour dire qu'il serait seulement le président des Etats Unis. Mais personne en France, pas même la secte islamophobe LO n'a fait semblant de ne pas voir la couleur d'Obama. En revanche, en France il n'y aurait pas de noirs? La belle affaire, comme le dit Tassin en parlant d'un discours de Hollande racontant ce mensonge, nier la race permet surtout en France de nier la discrimination raciale et la racialisation de pans entiers de la classe ouvrière, celle qui reste toujours extrêmement minoritaire, lorsque ce n'est pas marginale dans des organisations ayant parfois plus de 50 ans d'existence.

Oui, la question de la race existe, la race biologique dont vous faites semblant de penser que c'est d'elle que nous parlons évidemment n'existe pas, en revanche la race comme construction sociale, historique, existe bel et bien, et s'il y a des noirs, des jaunes, des gris, c'est qu'il y a aussi des blancs.

Tiens, parlons de la Guyane... Very Happy  Je me souviens d'une réunion de travail dans un lycée pour préparer la "journée des communautés" (mot mal choisi, dans ces communautés, il y a des nations bien antérieures à la nation française comme les Kalinas, mais bon, mieux vaut peu que rien). Autour de la table nous étions 4 dont 3 blancs et un bushinengué. On avait fait le tour des invitations aux représentants de toutes les communautés, tous les peuples de Guyane, et donc la question était terminée. Et puis j'ai demandé si les métropolitains seraient représentés par le préfet, le chef du régiment d'infanterie ou le proviseur du lycée. Flottement, un ange passe et notre collègue bushinengué explose de rire... Lorsque les blancs et les métros parlent des "communautés", voire des "ethnies", ils ne se comptent jamais dedans, pardi, eux sont universels... Ben non, l'être humain est universel... dans sa diversité. Même dans les frontières de la France républicaine, laïque, et tout et tout...

Et dire qu'en France il n' a qu'une seule communauté à laquelle tout le monde doit s'intégrer, c'est clairement du racisme. Mais évidemment caché sous l'apparence de la générosité blanche républicaine qui a la gentillesse d'ouvrir les bras, à condition que les anciens colonisés acceptent de reconnaître la supériorité de la culture, des coutumes de leurs "hôtes". Qu'ils se renient, prennent honte de leurs parents, de leurs croyances et traditions, qu'elles soient vestimentaires ou autres. En bref, qu'ils passent tous les jours leur diplôme d'évolué que le moindre écart remet en cause... Comme disait un groupe d'enseignants racistes en 2004 recevant à l'entrée du lycée une élève ayant fini par renoncer au voile pour étudier "Et maintenant Malika, tu peux dire merci à la République"... La pauvre n'a jamais remis les pieds dans ce lycée devenu un repaire raciste.

Quant à notre racisme, perso, je suis blanc, blanc de blanc même puisque je suis un vieux croûton comme dit un crétin du FMR, et que mes cheveux sont blancs. On me surnomme parfois Papa Noël, ou Victor Hugo, mais plus fréquemment pépé Very Happy . Aucun problème à être ce que je suis, je n'ai pas honte de ma culture et de mes origines, ni de mon âge, ni de mon travail, dit en passant. Je suis blanc, dans tous les sens du terme, et d'ailleurs comme le soulignent certains du FMR, je suis blanc dans un DOM, au milieu d'une population qui est multicolore. Et puisque certains se la jouent anticoloniaux et "les français dehors" en Guyane (pas en Corse ni à Mayotte Very Happy ), je dirai aussi que ma présence et mes actions dans le DOM où je vis sont jugées par les indigènes du pays, pas par des blancs de métropole... Indigènes dont je ne suis pas en Guyane, mais que je soutiens de toutes mes forces partout où ils relèvent la tête dans ce vieux pays qui a du mal à tourner la page du colonialisme. Je suis heureux que les Kalinas aient finalement refusé de participer à un zoo humain il y a quatre ou cinq ans au Jardin des Plantes... Very Happy
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Dim 5 Juil - 2:45

Omar Slaouti sur la question de la race et de la classe.

https://www.youtube.com/watch?v=Tr-JOyrnREw

https://www.youtube.com/watch?v=EW6CD4VdciY
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Invité le Dim 5 Juil - 8:54

MO2014 a écrit:Le raisonnement des racistes comme nos duettistes de la mouvance de LO c'est précisément de considérer ce débat comme une question de couleur de peau. Nous avons expliqué à maintes reprises lorsque nous parlions de "blanc" il n'était nullement question de couleur de peau mais bien d'un système étatique d'oppression raciste et classiste. Que dans ce cadre il y ait des privilèges blancs, des discriminations à l'encontre les opprimés musulmans, noirs, arabes... est absolument incontestable : dans les études, l'embauche, l'emploi, les salaires, la justice, la religion les inégalités et les discriminations sont multiples...etc. etc. etc.
Cette hiérarchie de privilèges et d'oppression est analogue aux divisions sexistes (sociales, économiques...) organisés par la société patriarcale. Les militants se réclamant de l’extrême gauche qui nient ces phénomènes sont les mêmes qui s'opposaient à la lutte des femmes, à leur organisation indépendante, à la nécessité de l'élaboration de leurs revendications et de leurs formes de luttes indépendamment de ceux qui de leur plein gré ou même contre leur gré, disposaient de privilèges hérités de la société patriarcale.
Le mouvement pour l'égalité est engagé par les indigènes eux mêmes, de la marche pour l'égalité, aux émeutes de 2005, les révoltes indigènes prennent forme et se matérialisent dans les luttes décoloniales et les organisations de combat MTE, CCIF, PIR... etc. et si nous savons que nous trouverons les attardés réactionnaires racistes et islamophobes se réclament de l'EG aux côtés de la sainte alliance laïciste, nous savons aussi, par notre expérience de chaque instant, que ce mouvement est irréversible : les indigènes s'organisent, élaborent et combattent.

Comment ont peut parler de privilège des blanc , sont autant emmerdé pour trouvé du boulot et joindre les deux boue le 5 du mois, quant ils sont pas SDF. C'est du racisme pur et simple, et évidement le racialisme du pire est le ciment de cette construction philosemite, une caricature, l'antichambre de la haine .

Le concept simple mais camouflé avec des texte opaque, t'est blanc t'est raciste espèce de race de sous chien, a bon merci de me le prévenir?

En politique je sais se que ça donne c'est concept, il y a pas a trouvé d'autre responsable du racisme que les raciste, et le pir est raciste, c'est toute ça construction qui l'est.

Quant on a connue la précarité et les humiliation, et qu’ont se fessait traité de mendiant, que certain mettait en doute notre origine publiquement, j'ai milles raison de ne pas accepté les insulte, et sous chien en est une. Tout c'est enculé qui gesticule avec leurs revendication sociale, leurs statu sociale, et qui nous méprise sur des théorie raciste, qui font le job des partis d’extrême droite (blanc), car ils ne sont rien d'autre qu'une extrême droite haineuse..

Je suis simple je fait simple, tu racialiste ton discoure t'est raciste point barre !


Dieudonné vous a ouvert les porte dans les quelle vous vous engouffré, j'ai pas a vous suivre sur cette voie, surtout pour être insulté de sous chien!






Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Dim 5 Juil - 16:16

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Personne ne nie l'exploitation de tous les travailleurs, même ceux qui touchent de hauts salaires. Personne. En revanche, en arriver à nier les discriminations...

Comment ont peut parler de privilège des blanc , sont autant emmerdé pour trouvé du boulot et joindre les deux boue le 5 du mois, quant ils sont pas SD


Comment?

Mais par exemple en se renseignant. Lorsque toutes les enquêtes montrent qu'il y a discrimination à l'embauche, au maintien dans l'emploi, au salaire, au logement, ciblant noirs, arabes, musulmans il est vraiment incroyable de lire le "autant"... Parce que c'est faux, je crois d'ailleurs que dans la vidéo d'Omar Slaouti au printemps des quartiers, il donne un chiffre. Les faits sont là, même si Jesuisfred les nie pour garder le droit d'éructer ses conneries.

Et les faits sont connus de tous, et commencent à être même reconnus, mais évidemment, pas par Jesuisfred, le dieu vivant qui sait tout, voit tout et n'a nul besoin de se renseigner, de lire les rapports officiels comme les enquêtes d'associations ou de chercheurs pour balancer des sottises...   Very Happy

Oui, et même si cela déplait aux ignorants, aux paresseux qui ne se documentent pas avant de balancer des énormités, les immigrés des pays colonisés, leurs descendants, les noirs, les arabes et les musulmans en particulier sont discriminés et en butte au racisme. Ces discriminations sont bien réelles et elles commencent à être documentées.

Intéressante la mauvaise foi.

Parce que, justement le concept de "petit blanc" renvoie précisément à ces gens qui sont dans la précarité, dans les petits emplois pénibles et mal rémunérés qui longtemps avait été très majoritairement attribués aux immigrés ou leurs enfants. Et qui s'en trouvent doublement humiliés.

Quant à dire que tous ceux qui parlent de racialisation sont des racistes... on hésite entre le rire et la pitié. Autrement dit quand le blanc voit le racisé relever la tête et dénoncer sa racialisation, le blanc accuse la victime du racisme... Les Indigènes critiquent le racisme systémique, ce sont donc des racistes... Very Happy  Engelman, sors de ce corps...

Quant à refuser d'être traité de sous-chien, là on peut te pardonner, vu la relation que tu as avec la langue française...  Very Happy Je ne crois pas que ce soit de la mauvaise foi, même si cela y ressemble très fortement, seulement une incapacité à lire correctement.

des texte opaque

Oui, c'est dur de lire et comprendre, mieux vaut inventer ce qu'on veut, c'est plus simple.

Tout c'est enculé


Là, c'est plus dur à comprendre, notamment le "c'est". Tu veux dire probablement "ces". Autrement dit, tu attribues les analyses des Indigènes à leur éventuelle homosexualité. Ce sont, nous sommes des sodomites, d'où nos déviations politiques? Des anus qui pensent...  Very Happy  Toi, évidemment, tu n'es pas un enculé, mais un homme blanc, viril et hétérosexuel... Ben, à te voir péter les plombs, je dirais que tu devrais peut-être goûter à la sodomie, avant d'avoir essayé n'étale pas tes préjugés et n'en dégoûte pas les autres, sait-on jamais, cela peut t'ouvrir des horizons plus satisfaisants. Tu penses que, parmi d'autres, je suis un enculé. Damned, me voici encore precé à jour, quelle clairvoyance, comment fais-tu? Et je devrais avoir honte de mon homosexualité? Mais j'en serais plutôt fier, à te lire en tout cas cela ouvre l'esprit aux discriminations.

Ou alors, il faut lire "cela s'est enculé", ce qui renvoie bien sûr aux mêmes obsessions pathétiques, et confirme ce que je disais plus haut, tu devrais essayer au lieu d'en parler avec... peur ou mépris, ou dégoût? Je n'ai pas ta clairvoyance pour démêler cela, et je n'en ai nulle envie. Beurk.

Quoi qu'il en soit, les enculés t'emmerdent, toi et tes fantasmes réacs. Very Happy
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Invité le Dim 5 Juil - 20:49

Pour commencer je suis pas un privilégier, j'ai des contra précaire et j'ai du accepté un petit salaire, de plus c'est pas les Français blanc qui pique le boulo des arabe et des noir, ça c'est du même niveau que d'opposer le public et le privé, tout le monde y perd. C'est le travail qui c'est exporté, et pour le reste va sur un chantier tu tombera sur des polonais et des entreprise qui viennes dalleurs pour des raison qu'ont peut développé.

Le droit en France est le même pour tout le monde, mais ont a déjà beaucoup perdu "de privilège" j'ai jamais dit quant j'était au chaumage que c'était la faute de qui que se soi, du coups je vous emmerde aussi, j'ai rien volé.

En revanche la politique d'imposer les uns contre les autre nous a beaucoup fait perdre, parce ont gagne rien a vouloir que les autre perde leurs "privilège comme tu dit", bien au contraire.

Comme si ont pouvait parler de privilège un mec qui bosse.





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Dim 5 Juil - 21:14

Je n'ai pas dit, ni moi, ni les autres "enculés" comme tu dis, que "les blancs piquent le boulot des noirs et des arabes", cela, c'est toi qui le dis. Et en effet, je n'ai pas parlé des polonais...

Ensuite, oui, je maintiens qu'en tant qu'homme blanc, français de souche et hétérosexuel, tu as des avantages sur d'autres. Que tu refuses de les voir parce que tu es dans une situation d'exploitation et que tu en baves avec d'autres de toutes les couleurs n'est pas contradictoire avec ce que je dis. Je n'ai pas dit que tu étais un privilégié dans la société, je dis que sur d'autres tu as des avantages, même à ton corps défendant.

Aux Etats Unis, dans le Sud, il y avait dans les années 30 des "petits blancs" qui vivaient dans une extrême misère comparable ou égale à celle de leurs camarades noirs, pourtant par ailleurs dans une situation de ségrégation et qu'ils méprisaient. Cela n'empêchait pas qu'il y eût ségrégation. Que l'exploitation au travail soit souvent la même aujourd'hui est exact, en revanche, la discrimination à l'embauche, au logement, à l'avancement, etc... existent bel et bien, et tu peux toujours gueuler et éructer des contre-vérités, les faits sont les faits, et tes éructations ou tes insultes n'y changent rien.

Ceci dit je persiste à me demander comment tu as pu deviner à mes opinions politiques, que j'étais un homosexuel... et le rapport entre les positions des Indigènes et leur homosexualité.

Et je voudrais savoir si tu nieras aussi que tes propos sont discriminatoires et homophobes. Se faire insulter toute la journée pour son orientation sexuelle par un imbécile ou se faire traiter de tous les noms parce qu'on est voilée, arabe ou noir, c'est une discrimination. A te voir éructer et nous attaquer sur notre sexualité (quand ce n'est pas sur notre âge ou autre chose), parce qu'on te caractérise politiquement comme un islamophobe et un blanc (ce qui n'est pas une insulte, du moins jusqu'à preuve du contraire), je me demande comment tu te sentirais dans la rue, dans la vie quotidienne si tu étais noir, arabe ou femme, homosexuel ou femme musulmane... Very Happy

Quant à souchien, je suis corse, mais en Guyane, par exemple on me considère comme un métro, un français de souche, un souchien disent certains, ce n'est pas un problème, la Corse, vue de Guyane, c'est loin... Perso, je e m'en offusque pas plus que d'être blanc. Je ne vais pas essayer de chanter du blues en me passant le visage et les mains au cirage et je ne vais pas me coiffer avec des tresses à l'africaine pour me fondre dans le paysage. Perso, je ne chante pas que je voudrais être noir comme Nino Ferrer, et je m'assume comme blanc et souchien en Guyane. Si tu vis ces adjectifs comme des insultes en ignorant ce qu'ils veulent dire, simplement ce qu'ils veulent dire, mon pauvre, tu as des problèmes avec le réel. Ensuite, la position politique que tu prends, c'est elle qui va dire ce que tu es vraiment. C'est à dire de quel côté tu es. Là aussi, perso, j'assume... comme j'assume mon âge, mon métier et ma couleur de peau...  Very Happy


Dernière édition par Toussaint le Lun 6 Juil - 17:54, édité 1 fois
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Invité le Dim 5 Juil - 22:25

Je n'ai pas dit, ni moi, ni les autres "enculés" comme tu dis, que "les blancs piquent le boulot des noirs et des arabes", cela, c'est toi qui le dis. Et en effet, je n'ai pas parlé des polonais...

Ensuite, oui, je maintiens qu'en tant qu'homme blanc, français de souche et hétérosexuel, tu as des avantages sur d'autres. Que tu refuses de les voir parce que tu es dans une situation d'exploitation et que tu en baves avec d'autres de toutes les couleurs n'est pas contradictoire avec ce que je dis.

Français de souche c'est un langage emprunté a l’extrême droite, rentre toi dans le crane que je me revendique de la race humaine, noir arabe blanc, c'est la même race humaine, a se titre j'ai pas a me justifier de cette langue emprunté qui n'est pas la mienne.

Que sous chien soi une réponse a Français de souche ne me dérange pas, mais c'est pas du tout le cas, les sous chien c'est les blanc, et je rappel que tout les blanc ne sont pas français, et que tout les français ne sont pas blanc.

Ça fait  aussi plusieurs jours que vous m'insulter, en m'imposent une langue emprunté a l’extrême droite,  je vais pas me privé d'exprimé mon dégoût des saloperie que vous me faite subir, le mot enc  est mal choisi salopard aurait était plus approprié, mais je vais pas me privé de dire a des salop qu'ils le sont.

J'insiste sur le fait que la théorie des race n'est pas crédible, et l'utilisé pour opposer des blanc au arabe et au noir c'est raciste, tu peut gesticuler comme tu veux, je sers pas la soupe aux raciste avec des théorie a la con.

Mais ceci dit j'attend de voir se que c'est gens vont faire de mieux que "la gauche" .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  MO2014 le Lun 6 Juil - 0:42

comme quoi manifestement ce forum est un lieu de libre parole où il est possible de traiter ses interlocuteurs de "enculé" de "salop" comme l'écrit avec insistance JeSuisFred. Les masques des homophobes tombent et leurs injures crépitent...
retour au sujet


Extraits de l’ouvrage Des Voix derrière le voile.
Publié le 1 juillet 2015 par Faïza Zerouala

Islamophobie - Page 11 Des_voix_derriere_le_voile_couv-large-400x533

Dans un contexte français où 80% des actes islamophobes ciblent des femmes, matraquées de toutes parts par des lois et une idéologie islamophobe, la journaliste Faïza Zerouala a tendu le micro à dix femmes voilées. Au-delà des craintes et des souffrances exprimées, ce sont là des paroles de résistantes qui rejettent l’injonction républicaine de choisir entre leurs convictions religieuses et une place respectée dans la société.

Morceaux choisis

« Pour moi la France c’est comme une tante qui m’a accueillie et qui m’a rejetée trois fois. Une première fois car je suis d’origine arabe. Une deuxième fois, parce que je suis musulmane. Une troisième fois parce que je suis une femme. »


« Selon moi, on a créée une loi [loi 2004] contre les musulmanes. Point. Cette loi est anticonstitutionnelle. Le climat n’est pas bon. Il est possible qu’inconsciemment mon voile soit une réponse à tout cela. (…) L’an dernier, j’ai eu un choc en apprenant l’interdiction possible du port du voile à l’université. Des personnes m’avaient déjà parlé de cette éventualité et je n’y croyais pas. Je répondais alors ‘’on exagère, ça n’arrivera jamais’’. J’ai suivi, minute par minute, tous les développements de l’affaire. J’avais l’impression qu’on m’arrachait mon voile, qu’on voulait m’empêcher d’être musulmane, de force. Je ne comprenais pas le motif d’une telle interdiction. Au collège, je peux comprendre, au lycée, je comprends déjà un peu moins mais à l’université c’est ridicule on est majeures ! Pour moi c’est une loi liberticide. (…) Ce voile c’est moi. Je ne vais pas venir à l’école sans un bras. La religion n’est pas une activité extrascolaire que je fais le mercredi après-midi. Ça fait partie de moi. »


« On nous accuse d’être communautaristes mais c’est la société française qui nous oblige à rester entre nous. Après mes études, je ne pourrai pas travailler dans un endroit où il n’y a pas de musulmans car je porte le voile. Ce sont les seuls qui m’acceptent avec. »

« J’ai participé aux manifestations contre la loi de 2004. Je n’ai intégré aucun collectif, j’étais juste sympathisante. Puis, il y a eu cette circulaire qui interdit aux mamans d’accompagner leurs enfants lors des sorties scolaires. C’est une circulaire, ça n’a aucune valeur légale. Mais ça m’a fait mal de voir ça dans le pays des Droits de l’Homme. On assiste à une régression des droits des femmes et très peu de monde s’en inquiète. Les musulmans avaient très peu accès aux médias pour démonter les arguments fallacieux de ceux qui prétendaient que la loi de 2004 voulait sauver les filles de l’emprise de leurs familles. Pour moi, c’est une colonisation qui ne dit pas son nom. La France est raciste, elle n’est pas devenue islamophobe. C’est juste que ‘’sale Arabe’’ est interdit, on se rabat sur ‘’sale musulman’’ »


« J’essaie avec mon voile de dire aux hommes d’oublier ma partie féminine et de me voir comme leur égale. Si on considère que la nudité valorise la femme, on la réduit à un corps. Elle est insultée dans les pubs. On y voit toujours les mêmes clichés. Une femme à moitié nue, ou bête, qui pose des questions idiotes. On nous met en scène pour vendre du liquide vaisselle. (…) Pour moi, les féministes qui critiquent le voile sont malhonnêtes. Il n’y a pas qu’une seule version du féminisme. Elles veulent nous imposer une vision à laquelle je n’adhère pas. Elles disent « on veut être indépendantes, on ne veut pas être qu’un corps » Justement, c’est ce qu’on cherche. Personne ne m’a obligée à me voiler. J’étudie, je veux avoir un métier. Quand je dis ça, je choque, mais pour moi l’islam a élevé la femme en lui donnant une existence. »


« Je considère le voile comme un symbole de pureté et de pudeur. Je trouvais que même celles qui le portaient étaient plus belles que les autres. Ça paraît bizarre mais je trouvais qu’elles avaient une lumière sur le visage. (…) Ces voiles représentent la modestie. Pour moi, c’est un signe d’humilité de ne pas accorder d’importance à l’aspect physique mais à l’aspect intérieur d’une personne. C’est un choc pour notre société car c’est le contraire qu’on nous enseigne. »


« Les gens me regardent parfois de travers. Je n’ai jamais essuyé de réflexions, mais c’est arrivé à une amie. Une femme lui a lancé dans le métro ‘’avec votre voile, vous avez la tête du diable’’. Moi, j’aurais pleuré si quelque chose de ce genre m’était arrivée. Avant de mettre le hijab, je craignais un peu les réactions. Mais bizarrement ça ne m’a pas dissuadée. Je me dis que je l’ai mis malgré l’adversité. Pour moi qui suis timide, c’est une preuve de courage »

« Je n’emprunte pas les petites rues, même si ma ville est plutôt ouverte et que les gens votent à gauche. Je suis à l’aise mais un jour en rentrant j’ai vu des tags ‘’la France aux Français’’ ou ‘’le halal dehors’’. Ce n’est pas rassurant, voilée ou non. Il y a un climat nauséabond. Une amie de ma sœur parlait en arabe avec sa mère sur le quai du RER, un homme lui a craché dessus en lui disant ‘’ici on parle Français’’. C’est traumatisant. »

« Il m’arrive d’être insultée. J’ai déjà entendu sur mon passage ‘’Regarde comment elle s’habille celle-là. De toute façon, elles font des gosses pour les allocs’’ Parfois chez le médecin, par exemple, les gens qui étaient sympas au téléphone sont soudain beaucoup moins aimables quand ils me voient. On s’y fait. L’interdiction que je n’accepte pas est celle faite aux mamans voilées d’accompagner les sorties scolaires. Voilà pourquoi, entres autres, nous avons choisi de scolariser nos enfants dans une école privée catholique. Je ne comprends pas qu’on puisse dire à un enfant ‘’Ta maman ne vient pas avec nous. Toutes les mamans le peuvent mais pas la tienne’’ C’est violent. Moi, en tant qu’adulte, je peux prendre du recul. Mais lui ? Comment peut-il comprendre que sa maman soit exclue ? Sa maman c’est sa maman. Je n’ai jamais eu le sentiment que mes enfants avaient honte de moi. J’ai l’impression qu’ils sont fiers au contraire. Ils ne m’ont jamais posé la moindre question sur mon voile. »

« À Tunis, on vivait dans les quartiers huppés et, de fait, on fréquentait la haute société très européanisée. Pour eux, être moderne, c’est avoir l’Occident pour modèle. Les femmes ne sont pas voilées, on consomme de l’alcool. Ils ne vivent pas comme le reste de la population. Ils n’ont pas compris que les gens souhaitent une société plus traditionnelle avec des fondements religieux. Beaucoup me méprisaient à cause de mon voile. À les entendre, on vivait au Moyen-Âge et il fallait qu’on se civilise. Après la révolution, nous avons encore plus senti le mépris de cette élite. Au bout de 5 ans, nous sommes rentrés. »

« Les médias nous caricaturent. Les femmes voilées sont infériorisées. On nous prend de haut et on nous fait passer pour des femmes soumises. Je le vis au quotidien. Face à moi, les gens changent de comportement. Au début, on m’infantilise. Ça cesse dès que j’ouvre la bouche, quand mes interlocuteurs réalisent que je parle français et que je ne suis pas si bête que ça. Globalement, dans les débats politiques, seuls les détracteurs de l’islam ont la parole. Les musulmans qui abondent dans leur sens ne sont pas représentatifs de la majorité des croyants. J’ai fini par ne plus regarder ces émissions ou ces reportages car je sais que tout est biaisé. »


« Les féministes défendent leur propre conception de la femme. Moi, j’en défends une autre. On ne peut être sur la même longueur d’onde. Elles ne défendent pas toutes les femmes. Le corps de la femme est devenu un objet dévalué dans nos sociétés. Il y a un tel écart entre la femme voilée, qui se cache, et la femme qui utilise ses charmes pour vendre un produit que forcément on passe pour des extrémistes. Une femme peut vouloir préserver l’intégrité de son corps et ne pas avoir envie de lécher le sol, comme je l’ai vu dans un clip de rap. Ça m’a choquée qu’on la traite comme ça. On devrait dénoncer l’asservissement de ces femmes. »


« Depuis que je porte le sitar, j’essuie régulièrement des insultes. On m’a traitée de ‘’fantôme’’ par exemple. Je ne réagis pas mais je n’aime pas être prise à partie quand je suis avec mes enfants. Je ne réplique jamais aux agressions pour ne pas donner une mauvaise image de l’islam. Je le représente, d’une certaine manière. Si ces personnes n’apprécient pas mon choix, qu’elles le gardent pour elles ! Une femme m’a dit dans un magasin « Vous êtes si moche que ça pour vous cacher ? » Par ce voile, je préserve ma pudeur, c’est tout. Les caissières du petit supermarché près de chez moi se moquent ouvertement à chacun de mes passages. Une autre femme m’a interpellée dans la rue « c’est à cause de vous qu’il y a eu de cette attaque islamiste au Kenya ! » À les entendre, mon voile est responsable de tous les problèmes du monde. Il suffirait que je l’ôte pour les résoudre. Avant de me voiler, je ne réalisais pas la défiance à l’égard des musulmans. Même lorsque je portais mon jilbeb, on m’a signifié à tort que c’était interdit dans la rue. Toute cette animosité est disproportionnée. Parfois, j’ai l’impression que si quelqu’un se faisait poignarder à côté de moi, on m’accorderait plus d’attention qu’à la victime. Je peux comprendre que ça choque car beaucoup n’ont jamais vu de voile intégral. Mais ça va trop loin. Les insultes que je reçois sont graves, c’est de la haine pure. Tout le monde semble être devenu policier. Un passant m’a déjà demandé de décliner mon identité dans la rue ! Quand quelqu’un est mal garé ou parle au téléphone en conduisant, personne ne s’arrête pour lui dire que c’est interdit. Avec les femmes en niqab ou en sitar, on se permet de jouer au justicier. Parfois, je suis lassée de tout ça, j’ai envie d’être tranquille. Toutes mes explications ne seront jamais suffisantes. »


« Les femmes ont l’illusion de la liberté. En réalité, elles ne sont libres de rien. Les féministes disent nous avoir libérées. C’est faux. Elles nous ont surchargées. Nous devons nous occuper de l’intérieur, des enfants, avoir un travail à haute responsabilité en étant moins payées que les hommes, sans même pouvoir profiter de la maternité. Ma liberté, c’est de porter mon voile. Quand on m’interdit de faire ce que je veux, alors là, je me sens opprimée. »


« C’est simple, les femmes voilées n’ont pas accès aux médias. Ce sont des hommes ou des femmes non-voilées qui parlent d’elles. Or, certaines choses, quand tu ne les vis pas dans ta chair sont difficiles à exprimer. Est-ce que ce ne serait pas plus intéressant de demander aux principales intéressées ce qu’elles mettent derrière leur voile plutôt que de fantasmer ? »


« Nous vivons dans un système patriarcal qui opprime les femmes.  (…) On est dans une société qui fait des femmes des objets. Si on tape « beurettes » sur Google, les douze premières pages de résultats sont pornographiques. En fait, une fille arabe n’est acceptée à la télé que si elle est dénudée. La représentation des Magrébines trouve encore ses sources dans l’orientalisme. »


« J’espère que les mentalités vont changer. Je reste confiante. Avant, les musulmans n’existaient pas. Aujourd’hui, nous sommes considérés comme des problèmes, mais au moins nous existons. Bientôt nous agirons et nous compterons dans la société française. »

Faïza Zerouala

MO2014

Messages : 1287
Date d'inscription : 02/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Lun 6 Juil - 1:20

je me revendique de la race humaine, noir arabe blanc

Ben tu vois, faut un sacré culot pour se dire noir lorsqu'on est blanc. Mais pas la peine, tu t'estimes donc descendant de colonisés, d'esclaves, africain en Afrique, pourquoi pas, tu t'es décrété universel. Et donc évidemment tu te permets de parler au nom des noirs, des arabes, des musulmans, des racialisés, etc... puisque tu t'en revendiques. L'arrogance blanche, typique, bon vent.

Quant à "enculé", qu'apparemment tu n'as même plus le courage d'assumer en entier, cen'était pas "approprié", il est plus approprié de nous traiter de salauds... En somme une question d'imprécision, de mauvais choix d'insulte... Et bien sûr, ce n'est pas de l'homophobie, nooon, comment peut-on, au fait tu te revendiques aussi des LGBT, je suppose? Question rhétorique, pas la peine de répondre...

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Pathétique, cette fois promis, je ne perdrai plus de temps à essayer de te répondre de façon sensée.
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie - Page 11 Empty Re: Islamophobie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 40 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 25 ... 40  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum