Islamophobie

Page 1 sur 40 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Aller en bas

Islamophobie Empty Islamophobie

Message  sylvestre le Mar 20 Juil - 15:24

http://www.ladepeche.fr/article/2010/07/17/875124-Gaillac-Une-femme-enceinte-et-voilee-agressee.html

Publié le 17/07/2010 10:44 - Modifié le 18/07/2010 à 11:24 | Julie Crenn

Gaillac. Une femme enceinte et voilée agressée

Fadoua Azaroual, sur son lit d'hôpital vendredi matin, porte encore les traces de l'agression./ Photo DDM J.-M. Lamnoley
Fadoua Azaroual, sur son lit d'hôpital vendredi matin, porte encore les traces de l'agression./ Photo DDM J.-M. Lamnoley
Fadoua Azaroual, sur son lit d'hôpital vendredi matin, porte encore les traces de l'agression./ Photo DDM J.-M. Lamnoley
OAS_AD("Position1");

Mardi soir, rue Charles-Escot à Gaillac, une mère de famille de 32 ans, enceinte, a été violemment agressée par un voisin. Elle est toujours hospitalisée à Albi.

C'est l'incompréhension dans la rue Charles-Escot. Personne ne comprend comment les choses ont dégénéré ce mardi 13 juillet.

Alors que la famille Azaroual s'apprête à partir en vacances pour trois semaines, Tarik, fils de Mohammed Azaroual, résident de la rue depuis 32 ans, est interpellé par un voisin pour une histoire de stationnement. Après avoir proféré des insultes racistes, le voisin sort un couteau. Effrayée, Fadoua Azaroual, essaye de calmer les deux hommes. Des habitants interviennent pour les séparer. C'est alors que le voisin irascible agrippe Fadoua par le col de sa tunique, lui donne un coup de genoux au ventre ainsi qu'un coup-de-poing au visage avant de la jeter contre le garage. Enceinte de 4 mois, la mère âgée de 32 ans a le nez cassé, des douleurs au ventre et au dos ainsi qu'un traumatisme crânien. Par chance, le bébé n'a rien. La mère est toujours hospitalisée à Albi.

Une famille modèle d'intégration

« La famille Azaroual c'est une famille exemplaire, ce sont des gens adorables », témoigne Didier Domenech, gérant du Lion d'or, le restaurant d'à côté. Une famille décrite par tous « sans problème », « très bien intégrée », d'après l'adjointe au maire de Gaillac, Marie-Françoise Bonello. Ainsi, le fait divers a provoqué la stupeur dans le quartier. Le fils, Tarik, joue au rugby à Gaillac et Fadoua, ancienne assistante d'éducation, lutte contre l'illettrisme à Graulhet. « On n'a jamais senti de racisme, on n'a jamais eu de soucis ! », témoigne Tarik, désemparé. « Je ne comprends pas qu'il puisse faire ça et rester libre d'aller et venir », ajoute-t-il. L'homme a en effet provoqué Tarik Azaroual à nouveau jeudi soir. D'après un témoin direct, le voisin aurait bloqué Tarik dans la rue avec sa voiture alors que ce dernier déposait ses deux enfants chez leurs grands-parents. « Il l'a insulté, c'était clairement une agression raciste », explique le témoin qui ajoute : « Il faut faire quelque chose sinon cela va mal se terminer ». Les gendarmes de Gaillac sont intervenus mardi et jeudi soir. Ils mènent l'enquête. La famille a reçu des lettres de soutien de tout le voisinage.


Elle témoigne sous le choc

Elle nous a reçus hier sur son lit d'hôpital, le visage tuméfié, les sanglots dans la voix. « ça me tient vraiment à cœur de parler parce que je ne comprends pas… ça a été tellement violent ! J'ai perdu connaissance et quand je me suis réveillée j'ai vu mon fils pleurer et crier "Maman elle va mourir ! ", je saignais du nez, je n'arrivais plus à ouvrir un œil, tout mon corps me faisait mal. Qu'est ce qu'on a fait ? Je ne comprends pas ce monsieur. Le lendemain je me suis dit que cela devait être à cause de mon voile vu qu'il nous a traité de "sales Arabes "».

sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie Empty Re: Islamophobie

Message  sylvestre le Mar 20 Juil - 17:13

http://www.courrierinternational.com/article/2010/07/06/terrain-glissant

ÉTATS-UNISTerrain glissant

RefugeFromIslam.com propose d’aider les musulmans désireux d’abandonner leur religion. Une campagne de publicité a été lancée – à coups de slogans douteux, selon un journaliste du New York Times.

06.07.2010 | Richard Bernstein | The New York Times

En haut, la publicité de RefugeFromIslam.com<br /><br />En bas, une contre-offensive de GainPeace.com, campagnes pour l’islam

En haut, la publicité de RefugeFromIslam.com
En bas, une contre-offensive de GainPeace.com, campagnes pour l’islam

Elle n’est pas vraiment omniprésente : seuls 40 bus municipaux sillonnent la ville, recouverts d’une publicité inhabituelle et, soyons francs, d’un goût douteux. “Une fatwa au-dessus de votre tête ?” interpelle l’annonce. Le message s’adresse aux musulmans désireux de se convertir à une autre religion ou d’abandonner leur foi. “Vous subissez des menaces de la part de votre famille ou de votre communauté ?” Cette campagne renvoie à un site Internet, RefugeFromIslam.com, qui se propose d’aider les musulmans new-yorkais dont la vie serait mise en péril par leur désir de conversion. On trouve également sur le site des liens vers d’autres services aux objectifs anti-islamiques divers. Par exemple, “Musulmans contre la charia”, cherche à “informer les musulmans sur les dangers des textes religieux islamiques et sur la nécessité de réformer l’islam”.

Le blog de Pamela GellerCette publicité est l’œuvre d’une blogueuse conservatrice de 51 ans : Pamela Geller dirige Stop the Islamization of America (SIOA), une association qui s’est donné pour mission d’exposer la nature prétendument rétrograde et répressive de cette religion. “Il faut faire de la pub à destination des personnes qui veulent quitter l’islam, assure-t-elle. Elles sont en danger de mort.”

Qu’en est-il vraiment ? Il ne fait aucun doute que, dans certains pays musulmans, l’apostasie est un crime passible de mort. Peut-être que, dans la communauté musulmane américaine et dans la plus grande discrétion, des menaces de ce genre sont proférées. Mais ce qui est également certain, c’est que les divers sites de Mme Geller n’en fournissent aucune preuve malgré toute la peine qu’elle se donne. Le site mentionné par la publicité placardée sur les autobus parle vaguement d’un “crime d’honneur” qui a eu lieu il y a vingt ans, en Arizona. Il évoque également un fait divers de 2007, concernant un musulman du quartier de Queens, à New York, qui avait tué sa femme à coups de couteau. Rien n’indique que le mobile en était l’abjuration de sa foi par la victime.