Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-49%
Le deal à ne pas rater :
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
195 € 379 €
Voir le deal
-48%
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Redmi Airdots – Ecouteurs sans fils
10.49 € 19.99 €
Voir le deal

Syrie

Page 6 sur 15 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 15  Suivant

Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  Roseau le Mar 17 Déc - 0:45

Avant Genève 2, offensive militaire du boucher.
Et «quel gouvernement provisoire»?

http://alencontre.org/moyenorient/syrie/syrie-avant-geneve-2-offensive-militaire-dassad-et-quel-gouvernement-provisoire.html
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  Roseau le Mar 17 Déc - 0:50

Razan Zaitouneh, avocate des droits de l’homme, enlevée
http://alencontre.org/video/syrie-razan-zaitouneh-avocate-des-droits-de-lhomme-enlevee.html
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  Copas le Mar 17 Déc - 7:54

Resistance-politique a écrit:
Syrie       - Page 6 Intel-on-decline-of-america-1-copie-2


Tout laisse à penser que l’agression lancée contre la Syrie par l’empire étasunien, ses vassaux français et britannique, et des pays arabes félons, va finalement échouer. C’est un fait nouveau. En effet, depuis la chute du mur de Berlin, les agressions de l’Empire avaient atteint l’essentiel de leurs objectifs : détruire l’État agressé et n’y laisser que chaos et désolation. C’est ce qui s’est passé en Tchécoslovaquie, en Yougoslavie, en Afghanistan, en Irak et en Libye.

L’État syrien ne sera donc pas détruit. Son indépendance à l’égard de l’Empire va perdurer, son soutien à la Palestine va se poursuivre et sa résistance contre Israël va s’aiguiser.

Voilà une bien bonne nouvelle ! Cependant, les choses ne sont pas encore entièrement stabilisées, mais la tendance est nette.

D’ailleurs, la préoccupation actuelle des pays occidentaux est d’éviter le retour des takfiristes (djihadistes particulièrement violents) qu’ils ont contribué à expédier en Syrie.

Les visées hégémoniques de l’Empire peuvent donc être contrées. La sauvagerie même de l’agression dont la Syrie est encore victime et une politique adéquate de son gouvernement, présidée par Bachar El-Assad, à l’intérieur comme à l’extérieur, lui ont permis de s’appuyer sur la population et sur de nombreuses aides internationales. Les combattants du Hezbollah ont su renforcer le front intérieur, la Chine, la Russie et l’Iran représentant l’arrière-garde.

D’autre pays participent à ce vaste front anti-impérialiste. Sans en faire une longue liste, citons Cuba, le Venezuela. Et l’Iran entretient de bonnes relations avec la République populaire démocratique de Corée.

Ce rassemblement de peuples et de gouvernements pourraient sembler hétéroclite au premier abord. Et pourtant, il ne l’est pas. Il n’y a pas de conflit idéologique dans cette affaire, mais un combat entre la volonté hégémonique de l’Empire étasunien d’une part et la volonté d’indépendance des peuples d’autre part. Rappelons qu’Hassan Nasrallah lui-même a appelé, il y a un peu plus d’un an, à l’unité des musulmans contre l’Empire, au-delà des divergences confessionnelles. D’ailleurs, à chaque fois que notre presse parle d’un attentat contre une communauté religieuse musulmane, il faut y voir la main de l’ennemi étasunien ou israélien !

Une preuve que la religion n’est pas en cause dans ce conflit : Bachar El-Assad a souvent été attaqué au motif qu’il gouvernerait son pays avec une minorité religieuse. Mais le roi du Maroc, alaouite comme lui, n’a pas montré beaucoup de solidarité ! Le problème n’est donc pas religieux ; il résulte de son soutien ou non à l’impérialisme. Il y a ceux qui se soumettent à l’Empire et ceux qui résistent !

Il est bien naturel que la Chine soutienne la Syrie en butte à l’agression impérialiste. Rappelons-nous le poème d’Aragon, la Rose et le Réséda : « celui qui croyait au ciel celui qui n’y croyait pas / Tous deux adoraient la belle prisonnière des soldats / Lequel montait à l’échelle et lequel guettait en bas ».

Affronter l’impérialisme demande de s’unir sans arrière-pensée, de surmonter ses divergences dans le combat. Chacun, naturellement, a le devoir de conserver et de développer ses propres convictions, mais sans en faire un préalable dans la lutte. C’est la grande alliance qui vaincra l’Empire !

DR

http://www.resistance-politique.fr/article-a-propos-de-la-situation-en-syrie-121634392.html

Toujours un lien en bonne place sur votre site avec une agence fasciste !!!
Ce qui s'accorde parfaitement avec le soutien  au régime fasciste de Assad et la mise à plat ventre face à l'impérialisme russe.
Et les projets de 'grande alliance, comme si, au même titre, pendant la 2eme guerre mondiale, il eut fallu demander  l'alliance avec les nazis et les fascistes  contre l'impérialisme américain...

L'écroulement moral et politique, la dégénérescence de ceux qui s’alignent derrière les fascistes, est pitoyable.

La fable de l'intervention massive de l'impérialisme en Syrie a fait long feu... mais ça fait, rien, on continue de tirer en longueur la fable... Les canailles continuent de couvrir les crimes de masse du régime, une des plus grandes exodes et pour l'instant le plus grand massacre du XXIeme siècle pour écraser dans le sang un soulèvement populaire.

Il s'agit dans la tête de ces collabos de s'aligner derrière ce qu'ils pensent être un camp, celui du capital international et ses états néo-impérialistes chinois et russes, où règnent sans aucun partage la bourgeoisie maffieuse née dans les jupes de la bureaucratie.

L'alliance entre le néo-impérialisme russe et les impérialismes occidentaux ne les empêchent pas de continuer de sortir des fables démontées depuis longtemps et de pérorer pour soutenir un régime qui écrase un peuple très justement soulevé.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Syrie : la révolution seule face au monde

Message  Roseau le Dim 22 Déc - 4:24

http://www.npa2009.org/node/40164
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Alep: faire régner la terreur

Message  Roseau le Lun 23 Déc - 22:17

http://alencontre.org/moyenorient/syrie/syrie-alep-faire-regner-la-terreur.html
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Bachar el-Assad affame la Palestine à Damas

Message  Roseau le Jeu 2 Jan - 14:10

http://alencontre.org/video/bachar-al-assad-affame-la-palestine-a-damas.html
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  Roseau le Sam 4 Jan - 16:04

Ne pas sous-estimer la résistance des Syriens et Syriennes
http://alencontre.org/moyenorient/syrie/syrie-ne-pas-sous-estimer-la-resistance-des-syriens-et-syriennes.html
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty socialist Fight N°15

Message  Estirio Dogante le Jeu 9 Jan - 21:22

Pour la victoire militaire de la Syrie contre tous les attaques impérialistes !

Socialist Fight 28 Août 2013

Nous nous opposons inconditionnellement -au projet allié d’attaque impérialiste sur la Syrie et nous sommes pour sa défaite. La tâche fondamentale de l'heure pour tous socialistes et anti-impérialistes sérieux est de défendre internationalement la souveraineté nationale de la Syrie contre cette attaque impérialiste qui est lancé avec l’assistance sioniste (une grande délégation de l’armée israélienne est à Washington, discutant dès maintenant avec Susan Rice) afin d'aider leurs alliés, l’Armée Syrienne Libre et les différents rebelles d’Al-Qaïda du Front Al-Nusra etc.
Il n'y a pas des révolutionnaires socialistes ou anti-impérialistes combattant Assad en Syrie, parler de cela signifie soutenir une armée révolutionnaire fantôme devant la réalité très évidente de cette guerre d'agression impérialiste.

Nous avons toutes les raisons de penser que le gaz sarin et le gaz moutarde (le même que celui utilisé par les États-Unis au Vietnam) qui a tué des centaines
de personnes était plus le travail de l’impérialiste terroriste dans la région. Obama et les médias de masse impérialiste cherchent à jeter le blâme sur le gouvernement syrien et utilisent ceci pour justifier l'attaque. Et les mêmes forces pro impérialistes, dans le cas de l'UCK, ont fabriqué l’histoire bidon du massacre de Račak dans le Kosovo en 1999 ( Tous les morts étaient des combattants de l'UCK)[1] pour justifier le bombardement de la Yougoslavie, exactement comme ils le font probablement maintenant avec leur " ligne rouge " et le gaz Sarin et les armes de destruction massive, des mensonges utilisés pour justifier la guerre en Irak en 2003 comme l’incident du golfe du Tonkin en 1964 utilisé pour justifier la guerre au Vietnam.[2]
Ceci rappelle aussi l'incident de Gleiwitz , une mise en scène des forces nazies se faisant passer pour des Polonais le 31 Août 1939, contre la station de radio allemande Sender Gleiwit à Gleiwitz , Haute-Silésie , Allemagne ( depuis 1945 : Gliwice , Pologne ) la veille de la Seconde Guerre mondiale en Europe . Il a été utilisé pour justifier l’invasion de la Pologne en 1939.[3]
Il a toujours été ainsi , la spirale de la barbarie impérialiste, essaie de cacher un crime en commettant une autre crime, plus grande.
L’attaque terroriste impérialiste utilisant des armes chimiques contre de centaines des enfants et des adultes en Syrie s’est produite immédiatement à la suite d'un coup flagrant en Egypte, suivie par un massacre sanglant de centaines des opposants égyptiens par le nouveau gouvernement putschiste pro-impérialiste. Maintenant, pour couvrir ce deuxième crime, l'impérialisme menace de bombarder la Syrie , l'accusant lors d’un grand tapage de massacrer leur propre peuple, quand nous savons que depuis 2011 les États-Unis lui-même a fourni armes et autres formes d'assistance aux mercenaires terroristes en Syrie. Le gouvernement des Etats-Unis a fait appel à ses alliés à l'Ouest et du Moyen-Orient et a transporté d'énormes machines à tuer par mer et par air afin de commettre un génocide contre les peuples arabes. Ils ont utilisé des mensonges et la manipulation des médias pour accomplir ceci dans leurs précédentes opérations au Kosovo, en Irak, en Afghanistan et plus récemment en Libye.
Nous vous proposons la position marxiste traditionnelle d’inconditionnel soutien critique à la Syrie devant cet assaut et dans la guerre contre les rebelles parrainés par l’impérialisme. Nous devons suivre la tactique de Lénine et de Trotski face à la menace de Kornilov en Russie en 1917. Nous sommes pour écraser les mercenaires de l’ASL et du Front l' Al-Nusra. Nous sommes pour un Front Uni Anti-Impérialiste (FUAI) avec Assad. Nous exigeons qu’Assad arme la classe ouvrière et appelle à l’enrôlement de tous les gens dans l’armée contre les mercenaires et l’impérialisme. Mais nous ne soutenons pas Assad.
Il s'agit d'une question de principe. Les Léninistes-Trotskystes dans le passé n'ont pas soutenu, ne soutiennent pas dans le présent ni à l'avenir, aucun gouvernement capitaliste.
Lénine a dit:
«Même maintenant, nous ne devons pas soutenir le gouvernement de Kerensky. Une telle position est sans principes. On pourrait nous demander: n'allons-nous pas lutter contre Kornilov ? Bien sûr, nous le devons! Mais ce n'est pas la même chose, il y a une ligne de démarcation ici, qui est dépassée par certains bolcheviks qui tombent dans le compromis et se permettent d'être emportés par le cours des événements. Nous nous battrons, nous nous battons contre Kornilov, tout comme les troupes de Kerenski font, mais nous ne soutenons pas Kerensky. Au contraire, nous exposons sa faiblesse. Il y a là une différence. Il s'agit plutôt d'une différence subtile, mais elle est très essentielle et ne doit pas être oublié "[4]
Nous rejetons l'idée abjecte que l'impérialisme puisse parrainer n’importe quel type de révolution en Syrie, pas plus qu'il ne le faisait en impulsant et aidant militairement au renversement de Kadhafi en Libye ou soutenir secrètement le coup d'Etat militaire en Egypte. Ceux qui soulignent le meurtre ultérieur de l'ambassadeur américain en Libye, il y a un an, ou le soutien américain aux Frères Musulman et Morsi quand il a été au pouvoir oublient que l'impérialisme n'a pas d’amis ou ennemis permanents, seulement des intérêts économique et géo politiques. Les fondamentalistes qu'il soutenait en Afghanistan
les années 1980 et 90, les ont combattus plus tard en Irak et en Afghanistan même, ceux qu'il a parrainé en Libye se sont retournés contre lui au Mali , ceux qu'il est en train de parrainer maintenant en Syrie par ses Etats-clients dans le Golfe , le Qatar, l'Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis, seront plus tard combattus dans
une nouvelle aréna.
Mais si les États-Unis renversent Assad et vainquent l’Hezbollah en même temps, ils auront gagné sa guerre stratégique et géopolitique la plus important dans la région: ils auront retiré la menace posée à Israël par le Hezbollah, la meilleure guérilla combattante de la région, et ils auront préparé le prochain attaque pour un changement de régime en Iran. Que les US auraient facilité l’imposition des régimes barbares qui pourraient affronter Israël plus tard est une question très secondaire pour l'impérialisme; la CIA a célébré la chute de Kaboul aux talibans et le lynchage de l'ancien Président Mohammad Najibullah en Afghanistan en Septembre
1996.
L'Organisation des Nations Unies est en fait un moulin à paroles de sorte que les impérialistes permettent aux nations assemblées du monde de jouer avec le jeu de la diplomatie sur de questions secondaires tandis qu’ils continuent sur leurs objectifs, indépendamment de ce qu’ils pensent les autres. L’impérialisme occidental a bombardé la Yougoslavie en 1999 malgré le fait que le Conseil de sécurité de l'ONU ne l’avait pas sanctionné. L'impérialisme américain considère l'ONU sa chose à lui, parce qu’il est le principal bailleur de fonds et fournit son QG. Ce n'est rien qu’un bureau secondaire du Pentagone quand ils décident d'agir pour l’ordre mondial selon la conception américaine. Les divisions dans le Conseil de Sécurité sont inévitables et ne peuvent plus être reportées si l’impérialisme ne renonce pas à son rôle prédateur global tant économique, que politique et militaire. Cela signifierait la guerre contre la Russie et la Chine dans le moyen terme. Les conséquences sociales sur tous les continents ne sont rien d’autre que des dommages collatéraux pour cette " alliance des voleurs » comme Lénine a défini la Société des Nations en 1920.

Nous rejetons toute caractérisation de cette attaque, ou la guerre en Syrie depuis 2011, comme une guerre (ou type de guerre) par procuration entre les puissances impérialistes occidentales dirigées par les US et les impérialismes de l’Est, la Chine et la Russie. Les États-Unis et ses alliés du Royaume-Uni, de France, Allemagne et Japon contrôlent la grande majorité des ressources économiques et militaires de la planète et sont aussi belliqueuses maintenant que les puissances impérialistes l’étaient avant la Première et la Seconde Guerre mondiale. Ils se dirigent vers la guerre parce que la chute du taux de profit capitaliste signifie que ceci est le seul moyen de rétablir un taux plus élevé profit pour leur sociétés transnationales et les sociétés financières de Wall Street, de la City de Londres, Paris, Hambourg et Tokyo.
Rien que l'annonce de l'attaque sur la Syrie a fait monter le prix du pétrole. L'hégémonie des producteurs, les " Seven Sisters "des barons du pétrole contrôlés par les États-Unis et la Grande-Bretagne ( Exxon , Mobil , Gulf , Socal , Texaco , Shell, BP ) , dont les partenaires principaux au Moyen Orient, sont, pas par hasard, l'Arabie Saoudite, le Qatar et les EAU , les plus importants bailleurs de fonds directs des mercenaires syriens . " A New York, le prix d'un baril de pétrole brut pour livraison en Octobre à augmenté de $ 3,23 à $ 112,24 le baril, la plus haute hausse depuis le 3 mai 2011. Déjà à Londres, le prix du pétrole brut Brent pour livraison en Octobre, a atteint un maximum de six mois, en hausse de 26% à $ 117,34 le baril . Les États-Unis, la France et le Royaume-Uni sont proches d'une intervention militaire en Syrie, après leurs allégations d’une utilisation supposée des armes chimiques dans ce pays . "[5]

Cette guerre pourrait bien être les salves d'ouverture de la Troisième Guerre Mondiale en ce qui est essentiellement une guerre mondiale pour les marchés entre le bloc de l’OTAN et l'opposition central autour de la Russie et de la Chine. Les bourgeoisies chinoises et russes ne sont pas assez fortes pour l’emporter dans la lutte pour leurs propres zones d'influence. Nous voyons cela dans les retraites successives forcées de la Chine en Afrique, d'abord en Libye, puis au Mali et plus récemment en République Centrafricaine.
Par rapport à l'impérialisme occidental les ressources de la Russie et la Chine combinés sont en effet chétives. Il s'agit d'une guerre impérialiste parrainée et une contrerévolution qui est actuellement engagée avec le nettoyage ethnique des Kurdes dans le nord de la Syrie et la proclamation d’un Etat islamique fondé sur la charia avec toutes les conséquences terribles pour les femmes , les gais et les lesbiennes et tous les minorités qui ne suivent pas suffisamment la foi musulmane sunnite . Le parrainage du terrorisme musulman sunnite a été la principale orientation stratégique des États-Unis via la CIA depuis la chute de Saddam
et a fait de l'Iran chiite le principal adversaire objectif dans la région. La Special Activities Division de la CIA a mené beaucoup d’actions secrètes et d’«activités spéciales» telles que les attentats contre des civils chiites dans les marchés irakiens pour promouvoir la violence intracommunautaire pour ses propres fins. C'est la raison de l' évidente popularité croissante du gouvernement Assad non seulement entre tous les communautés ethniques minoritaires, mais également parmi les musulmans sunnites des zones urbaines qui souhaitent défendre au moins le niveau de droits laïques et libertés que leur confère Assad.
Nous rejetons donc absolument que cette guerre soit, ou ait dégénère dans un un conflit sectaire sunnite / shiite, pas plus que le conflit dans le nord de l'Irlande a été / est un conflit religieux catholique / protestant soit un conflit sectaire. Il est clair que la source et les auteurs d'agression sont les sunnites du Front Al Nusra, assisté par des agents secrets impérialistes et les principales victimes sont les chiites et tous les autres minorités, en dépit de quelques cas d'atrocités sectaires de la part du gouvernement. Cela correspond trop au cours du conflit dans le nord de l'Irlande, les loyalistes pro impérialistes sont la source des divisions sectaires et les principaux responsables des atrocités.
La religion est toujours un manteau idéologique sous laquelle les gens combattent pour leurs intérêts matériels réels économiques, sociaux et politiques. Les lignes de démarcation dans les conflits, comme dans l'ensemble du demi-monde colonial, sont entre les forces de l'impérialisme et les forces de l'anti-impérialisme. Les révolutionnaires sont toujours sans équivoque anti impérialistes, tout comme l’étaient et sont toujours les trotskystes défenseurs intransigeants des Etats ouvriers déformés et dégénérés. En effet la lutte contre l'impérialisme se trouve au centre de cette défense.
Ceux qui ne cherchent pas la défaite de leurs propres va-t-en-guerre impérialiste dans cette attaque ont chuté devant le premier obstacle et ne sont d’aucune manière, d'aucune utilité pour la classe ouvrière. La chose la plus gentille que nous pouvons dire à leur sujet, c'est qu'ils confondent le concept de soutien inconditionnel et le concept de soutient non critique. Leur principale motivation dans la défense de la fausse " révolution syrienne" est de gagner l’acceptation de la bureaucratie syndicale, et de la couche sociale impérialiste qui est le principal pilier du capitalisme parmi les rangs de la classe ouvrière.
Nous saluons l'héroïsme des soldats courageux de la armée nationale syrienne qui ont subi de terribles pertes (jusqu'à 50 % des morts de la guerre ) dans la défense du droit à l'autodétermination de leur pays détermination contre cette agression impérialiste commanditée.

[Pour paraphraser Trotski sur la Chine 1937 :
" Assad est le bourreau des travailleurs syriens et des paysans. Mais aujourd'hui, il est forcé, malgré lui, à lutter contre l’impérialisme occidental pour les restes de l'indépendance nationale de la Syrie. Demain, il peut à nouveau trahir. Il est possible. Il est probable. Il est même inévitable. Mais aujourd'hui, il est en difficulté. Seulement les lâches, les coquins, ou les imbéciles peuvent refuser de participer dans cette lutte " ]

(Les syriens) ont le droit d'obtenir les armes et autres formes d'aide de l'Iran et de la Russie , les forces spéciales impérialistes ont été sur le terrain en Syrie depuis 2011. Des rangs de ces combattants anti impérialistes de la classe ouvrière peuvent venir les forces d’un futur parti socialiste révolutionnaire qui, à son tour fera face à Assad et à ses nationalistes bourgeois réactionnaires dont leurs politiques étaient aussi anti ouvrières et néolibérales comme dans n’importe quel pays impérialiste. Nous sommes convaincus que les rebelles pro-impérialistes et leurs soutiens seront consignés à la poubelle de l'histoire par ces forces anti impérialistes.
Naturellement, les socialistes révolutionnaires avec des principes solides ne défendent pas le bilan et la pratique réactionnaire des gouvernements nationalistes bourgeois comme ceux du" Guide suprême " de l'Iran , Ali Khamenei , Saddam Hussein ,Mouammar Kadhafi ou Bachar al-Assad . Ce furent et sont tous des
tyrans brutaux et autant pro-impérialistes comme les conditions politiques intérieures leur permettent de l'être. Nous ne pouvons pas oublier le service d'Assad
père Hafez al-Assad a fait aux sionistes et l'occident impérialiste lors du terrible massacre des Palestiniens dans le camp de réfugiés Tel al- Zaatar pendant la guerre civile libanaise, le 12 août 1976. Et ils ont brutalement opprimés leur propre classe ouvrière, interdisant les grèves et exécutant et 'emprisonnant les dirigeants syndicaux et imposant des syndicats corporatistes d’Etat pour opprimer les travailleurs.
Mais il y a des nations opprimées et des nations oppresseurs, des nations impérialistes et des nations coloniales. Ceci est l’essence de l'impérialisme selon Lénine. Ces humanitaires social-patriotes libéraux qui pointent vers les terribles actes des tyrans semi-coloniaux et assimilent leurs crimes avec ceux de l'impérialisme ne méritent que le mépris universel. Ils suivent la tradition du « troisième camp », de Max Shachtman quand ils affirment «ni l'impérialisme, ni Assad, mais la classe ouvrière ".
Cette tendance compromet maintenant la grande majorité des auto-proclamés groupes trotskystes, internationalement. Très peu en vérité continuent à regarder les rebelles réactionnaires comme des révolutionnaires ou de voir une cachette pour la révolution dans cette queue de comète particulière. Nous ne pouvons pas lutter pour le socialisme dans notre propre pays impérialiste et accepter le butin de l'empire extrait de l'oppression brutale des ouvriers et les paysans semi-coloniaux qui est sa source.
Nous sommes sans équivoque avec Lénine sur cette question :
" C'est pourquoi le point focal du Programme Social-Démocrate doit être que la division des pays en oppresseurs et opprimés ce qui constitue l'essence de l'impérialisme, et qui est frauduleusement éludés par les social-chauvins et Kautsky. Cette division n'est pas significative de l'angle du pacifisme bourgeois ou de l'utopie petite-bourgeoise de concurrence pacifique entre les nations indépendantes sous le capitalisme , mais elle est de la plus grande signification sous l'angle de la lutte révolutionnaire contre l'impérialisme "[6]
Si les gouvernements bourgeois de la Russie , la Chine et l'Iran ne capitulent pas à nouveau devant de l'impérialisme, et l'impérialisme est consistant avec leurs propres intérêts, nous pouvons avoir une troisième guerre mondiale. Dans ce conflit, (le conflit syrien) les révolutionnaires ne cherchent pas à un troisième camp idéal et confortable, ils ne peuvent pas se tromper comme de simples pacifistes.
Nous n'avons pas non plus illusions dans les bourgeoisies de la Russie, de Chine, de l'Iran ou de la Syrie . Le résultat pour l'humanité sera la barbarie si nous ne triomphons pas dans la lutte pour vaincre les États-Unis et ses alliés. Nous mettons notre foi dans la victoire des nations opprimés et la reconstruction de la Quatrième Internationale, le parti mondial de la révolution socialiste.
● Défendre le droit de la Syrie à l'auto-détermination, Pour la victoire militaire de la Syrie contre toute attaque impérialiste !
● Vaincre les rebelles sponsorisés par l’impérialisme de l’ASL, du Front Al Nusra!
● Armez toute la classe ouvrière et les pauvres des villes pour lutter contre l'impérialisme et ses mercenaires armées!
● Construire des comités révolutionnaires dans tous les lieux de travail
collèges et régions contre l’intervention impérialiste !
● Pour une Assemblée constituante révolutionnaire basée sur ces comités !
● Pour la défense du droit à créer des syndicats et le droit de grève !
● Pour le contrôle des lieux de travail et des champs de pétrole par les travailleurs , pour subventions sur les denrées alimentaires et produits de première nécessité, un salaire minimum vital, le plein emploi, l'expropriation de toutes les entreprises et
le capital impérialiste !
● Pour un gouvernement ouvrier et paysan dans le cadre d'un Fédération socialiste du Moyen Orient !

Notes
[1]
guerre Illégales contre la Serbie / Les mensonges de l'OTAN de La Massacre de Račak au
Kosovo , https://www.youtube.com/watch?v=Z-muEj_E0PY
[ 2 ] En 2005, l' Agence nationale de sécurité a conclu que le Maddox
avait engagé la marine nord-vietnamienne , le 2 Août , mais il n’y avait pas de navires de guerre nord-vietnamiens présents lors de l'incident du 4 Août . La Août 1964, incident du golfe du Tonkin , où les navires de guerre US auraient été attaqués par des Nord-Vietnamiens PT Boats , a été cité par le président Lyndon B. Johnson comme une provocation homme légitime
datant escalade américaine au Vietnam , mais le Tonkin était une mascarade mise en scène que
n'a jamais eu lieu . C'est une répétition exacte de ce que Bill Clinton a fait en 1999, Bush et Blair ont fait pour attaquer l'Afghanistan et l'Irak en 2001 et 2003 et nous pouvons être sûrs Obama est en train de faire en Syrie . http:// en.wikipedia.org / wiki / Gulf_of_Tonkin_Incident
[3]incident de Gleiwitz, http://en.wikipedia.org/wiki/Gleiwitz_incident
[ 4 ] V. I. Lénine , Pour le Comité central du R.S.D.L.P.
http://www.marxists.org/archive/lenin/w ... aug/30.htm
[5]Preço faire petróleo sobe com receios sobre impacto de intervenção militar na Síria
http://www.rtp.pt/noticias/index.php ? article = 676575 & tm = 6 & layout = 121 & visuel = 49
[ 6 ] Lénine , Le prolétariat révolutionnaire et le droit des nations à l'autodétermination

Estirio Dogante

Messages : 686
Date d'inscription : 30/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  verié2 le Ven 10 Jan - 11:54

Je ne me rappelle plus que des thèses de Lénine sur la guerre et les pays oppresseurs et opprimés. Le cas de la Libye et de la Syrie quoi.
Estirio Dogante (pris sur le fil Dieudonné)
Ca va se compliquer pour toi... comme pour Copas et tous ceux qui veulent à tout prix distinguer un camp de bons et un camp de méchants.

Je t'invite à lire, si tu ne l'as déjà fait les articles du Monde d'hier. En substance :
-Les Etats Unis sont en train de se rapprocher de l'Iran et de la Russie pour contrer la menace islamiste sunnite qui leur semble désormais plus dangereuse qu'Assad. Assad pourrait donc passer dans le camp des gentils dans un avenir proche.
-Se tournant vers l'Asie et leur principal concurrent potentiel, la Chine, les Etats unis se désengagent du Moyen Orient. Ils pourraient donc sous-traiter l'ordre régional à l'Iran... voire à Assad dans un avenir proche.
-L'enchevêtrement des diverses milices qui combattent le régime d'Assad est hyper complexe. Les affrontements militaires qui les déchirent ne se caractérisent pas par une opposition entre gentilles forces nationales "laïques et démocratiques" et méchants islamistes. On constate qu'il y a division entre les islamistes eux-mêmes et que certains combattent aux côtés des prétendus "démocrates laïques". Difficile de trouver des "révolutionnaires" dans ce panier de crabes. (Ca, c'est plutôt pour Copas).
-Ces revirements d'alliances ne sont pas vraiment nouveaux dans cette partie du monde, où plus d'un dictateur - Saddam Hussein par exemple - en a fait les frais. Evidemment, ce sont les peuples qui paient le gros de la note...

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  Estirio Dogante le Ven 10 Jan - 12:33

Franchement Verié, "un camp des bons et un camp des méchants"...

A ce niveau d'analyse on se trouve indéfectiblement dans le bourbier social impérialiste .
Comme tous les dogmatiques, comme la grande majorité des trotskystes je devrais dire à l’honnête exception de Gerry Downing et Socialist Fight, tu crois que l'analyse de la situation concrète est une et pour toujours.
Si aujourd'hui, l'impérialisme US affaibli et priorisant l'encerclement de la Chine, tu crois qu'il a abandonné complètement ses plans au Moyen Orient, tu te fourvoies.
La résistance du gouvernement syrien, de l'armée nationale syrienne  et du peuple syrien qui a compris le destin qui le souhaitait la coalition impérialiste-sioniste a fait subir une défaite momentanée à l'agression, mais ce n'est que partie remise.
C'est vrai que les dissensions de ces bandes hyper réactionnaires qui ont installé un régime de terreur, d’oppression et moyenâgeux dans les réions sous leur contrôle temporaire, peut laisser penser que les vecteurs actuels de l'agression impérialiste se trouvent en déroute.
Et l'impérialisme US serait bien content de trouver à nouveau un gendarme en Iran. Mais rien n'est fait encore et la "journée des dupes" jouée par tous dans la région, se poursuit.
Se sera le moment de revoir son analyse car le moment où toute forme d'agression contre un petit pays par une coalition impérialiste aura été défait, la question interne, de classes aura retrouvé la première place. Mais ce n'est pas le cas et le peuple syrien a tout intérêt à battre complètement les bandes fondamentalistes qui assolent son territoire national.

Ca c'est la première chose, après viendra Assad.

D'abord s'unir avec tous les patriotes syriens contre l'impérialisme et ses troupes réactionnaires au sol, après régler son compte à Assad. Mais sans s'opposer aux impérialistes, sans défendre sa patrie contre l'agression, comment peut-on aller vers les masses avec une légitimité quelconque pour montrer comment la politique d'Assad a permis l'agression?

Estirio Dogante

Messages : 686
Date d'inscription : 30/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  verié2 le Ven 10 Jan - 15:06

Morgan je a écrit:Le texte de Socialist Fight me paraît faire une analyse correcte.
Nous nous opposons inconditionnellement -au projet allié d’attaque impérialiste sur la Syrie et nous sommes pour sa défaite. La tâche fondamentale de l'heure pour tous socialistes et anti-impérialistes sérieux est de défendre internationalement la souveraineté nationale de la Syrie contre cette attaque impérialiste qui est lancé avec l’assistance sioniste
Sauf que l'impérialisme américain et l'impérialisme russe sont en train de se mettre d'accord pour, sinon soutenir Assad dans le cas des Américains, laisser tomber les groupes armés qui le combattent. Le rapprochement USA-Iran change un peu la donne.
Le texte Socialist Fight a une longueur de retard - ce qui ne veut pas dire qu'il était juste l'année dernière...

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  Copas le Ven 10 Jan - 21:17

Estirio Dogante a écrit:Franchement Verié, "un camp des bons et un camp des méchants"...

A ce niveau d'analyse on se trouve indéfectiblement dans le bourbier social impérialiste .
Comme tous les dogmatiques, comme la grande majorité des trotskystes je devrais dire à l’honnête exception de Gerry Downing et Socialist Fight, tu crois que l'analyse de la situation concrète est une et pour toujours.
Si aujourd'hui, l'impérialisme US affaibli et priorisant l'encerclement de la Chine, tu crois qu'il a abandonné complètement ses plans au Moyen Orient, tu te fourvoies.
La résistance du gouvernement syrien, de l'armée nationale syrienne  et du peuple syrien qui a compris le destin qui le souhaitait la coalition impérialiste-sioniste a fait subir une défaite momentanée à l'agression, mais ce n'est que partie remise.
C'est vrai que les dissensions de ces bandes hyper réactionnaires qui ont installé un régime de terreur, d’oppression et moyenâgeux dans les réions sous leur contrôle temporaire, peut laisser penser que les vecteurs actuels de l'agression impérialiste se trouvent en déroute.
Et l'impérialisme US serait bien content de trouver à nouveau un gendarme en Iran. Mais rien n'est fait encore et la "journée des dupes" jouée par tous dans la région, se poursuit.
Se sera le moment de revoir son analyse car le moment où toute forme d'agression contre un petit pays par une coalition impérialiste aura été défait, la question interne, de classes aura retrouvé la première place. Mais ce n'est pas le cas et le peuple syrien a tout intérêt à battre complètement les bandes fondamentalistes qui assolent son territoire national.

Ca c'est la première chose, après viendra Assad.

D'abord s'unir avec tous les patriotes syriens contre l'impérialisme et ses troupes réactionnaires au sol, après régler son compte à Assad. Mais sans s'opposer aux impérialistes, sans défendre sa patrie contre l'agression, comment peut-on aller vers les masses avec une légitimité quelconque pour montrer comment la politique d'Assad a permis l'agression?

Les salades sur la résistance du peuple syrien à l'impérialisme (là c'est de l'impérialisme US dont je suppose que notre campiste anti-syrien parle) sont des crapuleries sans base objectives. Le régime syrien n'a que très peu de bases populaires mais un bon appareil militaire fasciste qui écrase le prolétariat syrien et le balance sur les routes de l'exil d'une façon rarement vue dans l'histoire d'un pays à très gros prolétariat.

Il se trouve des alliés bras dessus bras dessous avec les fascistes européens pour soutenir cela et ça passe par la négation de l'existence d'un peuple syrien et son droit absolu de se soulever contre un régime fasciste, d'une bourgeoisie lovée autour d'un appareil militaire extrêmement violent.

Les données de fond de l'agression du régime syrien contre son peuple crée les conditions de la dislocation, la destruction, des forces physiques du prolétariat et la montée des milices ultra-islamistes, que ce soit les ordures du hezbollah ou de EEIL version irakienne, font partie de ce processus dont l'acteur central est le régime de Assad très massivement armé par l'impérialisme russe'.

Constater que l'écrasement physique d'un grand prolétariat est-méditerranéen, ne permet pas de ne pas considérer Assad comme un obstacle physique absolu pour le prolétariat syrien.

Dans cette affaire,  comme dans d'autres concernant le proche orient et l'Afrique du Nord, on retiendra le naufrage et la décomposition politique d'une petite partie du gauchisme stalinoïde européen et américain (quoique les staliniens, EUX, étaient pendant la 2eme guerre mondiale dans les résistances au fascisme).

La négation de l'existence de prolétariats importants, la négation de leurs soulèvements, le soutien aux Benitos, oustachis, Franco, Ortiz, etc, aux affaires, est un événement marquant au moment de l'émergence d'un prolétariat important sur toutes les rives de la Méditerranée. Ces souteneurs de régimes fascistes sont très violemment contre les peuples soulevés, ceux-ci dans leurs délires n'ont aucun droit de se soulever et de tenter de renverser les nazillons, présidents à vue, militaires, religieux, généraux, rois, princes, etc, aux affaires.

L'arrivée dans les processus de soulèvements populaires de forces ultra-réactionnaires n’empêche que le maintien du régime fasciste en Syrie est une catastrophe terrible pour les peuples de Syrie.

La légende sur l"intervention massive de l'impérialisme en Syrie a été maintes fois démontée, chiffres à l'appui, et on a vu dans son dénouement combien les conneries racontées là dessus par les fascistoïdes et les stalinoïdes relevaient de fantasmes.

On retiendra là qu'il n'y a pas eu de livraisons massives d'armes (prouvé, reprouvé, etc) contrairement à ce que disaient les stalinoïdes campistes. Que l'impérialisme russe a livré par contre très massivement des armes. Que les régimes réactionnaires de la péninsule arabique ont livré suffisemment d'armes pour aider des forces ultra-réactionnaires à s'implanter contre les comités de ville et de quartier du peuple syrien, en empêchant ces derniers d'en disposer, de toute façon pas assez pour renverser le régime de Assad.

Dans tous ces processus complexes, c'est le droit du peuple syrien, soulevé et écrasé dans le sang par la crapule Assad, qu'il fallait soutenir, pas ses bourreaux.

Pour ce qui est des campistes européens qui dénient au prolétariat ailleurs de se soulever mais sont (plus ou moins ? je m'interroge) pour que leur prolétariat en ait le droit, il est sinistre de constater que les changements de position de leur impérialisme (UE et USA) va finir par les faire ressembler à des ventilateurs comiques, mais à de vrais salauds du point de vue des peuples écrasés .


Dernière édition par Copas le Ven 10 Jan - 21:29, édité 1 fois (Raison : m)
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  Copas le Ven 10 Jan - 22:13

http://www.lorientlejour.com/article/849904/syrie-41-refugies-palestiniens-sont-morts-en-3-mois-dans-un-camp-assiege-ong.html
Syrie: 41 réfugiés palestiniens sont morts en 3 mois dans le camp assiégé de Yarmouk (ONG)

Au moins 41 réfugiés palestiniens sont morts de faim ou par manque de traitement en trois mois dans le camp de Yarmouk, à Damas, assiégé depuis près d'un an par l'armée syrienne, a annoncé une ONG vendredi.

"Le manque de nourriture et de médicaments a tué au moins 41 personnes ces trois derniers mois à Yarmouk", que l'armée assiège depuis que les rebelles en ont pris le contrôle, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Parmi les décès, 24 sont dus à la faim, les autres au manque de médicaments et de soins appropriés, a précisé à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Selon l'ONG, qui se fonde sur un vaste réseau de militants et de médecins à travers la Syrie, au moins trois enfants et 13 femmes figurent parmi les victimes.
"Parmi eux, un nouveau-né, qui aurait survécu s'il y avait eu des couveuses", a ajouté Rami Abdel Rahmane.

L'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) alerte régulièrement sur les terribles conditions de vie à Yarmouk.
Jeudi, son porte-parole Chris Gunness avait fait état de "l'extrême souffrance" endurée par ses habitants, faisant état de "malnutrition et (de) l'absence de soins médicaux, notamment pour ceux qui ont été durement blessés durant le conflit".

Yarmouk abritait, avant le début du conflit syrien en mars 2011, quelque 170.000 habitants mais des dizaines de milliers d'entre eux ont fui les combats. Officiellement près de 500.000 Palestiniens vivent en Syrie, mais la moitié ont été déplacés par la guerre.

L'armée syrienne assiège plusieurs villes et quartiers tenus par les rebelles près de Damas et ailleurs.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  Copas le Ven 10 Jan - 22:21

Syrie Les manifestations du vendredi ont repris.

Depuis une semaine dans le nord du pays, qui échappe en grande partie depuis plus d'un an au contrôle de Bachar el-Assad, des combats opposant des rebelles majoritairement islamistes aux jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont fait plus de 500 morts, pour la plupart des combattants des deux bords.

"Nous avons pu établir que 482 personnes avaient trouvé la mort en raison des combats: 240 membres des brigades rebelles, 157 combattants de l'EIIL et 85 civils", a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). "Il y a certainement des dizaines d'autres morts mais il nous a été impossible de les documenter avec précision", a-t-il souligné.

Vendredi, les rebelles ont poursuivi leur avancée dans les provinces d'Alep et d'Idleb, où la présence de l'EIIL est faible. "Dans les provinces d'Idleb et Alep, l'Armée syrienne libre (ASL, rebelles) avance", a expliqué Alaaeddine, un militant basé à Alep. "Il ne reste pratiquement plus de bases de l'EIIL à Idleb, de même que dans la ville d'Alep et dans l'ouest de la province" à la frontière turque, a-t-il expliqué à l'AFP via internet.

Mais à Raqa, l'EIIL gagne du terrain "car ses voies d'approvisionnement (d'Irak) sont ouvertes", a ajouté le militant. A Raqa, tombée aux mains de l'EIIL peu après que les forces gouvernementales aient perdu le contrôle de ce chef-lieu régional, "l'EIIL s'est emparé du quartier de Machlab et d'une base du Front al-Nosra" jeudi soir, selon l'OSDH.

Selon les experts, l'EIIL compte 5 à 6.000 combattants et leurs adversaires dix fois plus. "Il est totalement improbable que l'EIIL puisse l'emporter si on tient compte des forces en présence mais ses adversaires ne vont pas réussir à l'expulser de Syrie", a expliqué Charles Lister, expert auprès du Brookings Center de Doha.

"Il va poursuivre ses opérations de manière bien plus indépendante et parfois en opposition avec les autres groupes rebelles. Mais ce qui risque peut-être d'arriver, c'est une campagne d'assassinats et d'attaques contre des individus et des groupes liés à l'opposition et à l'ASL", les rebelles de l'Armée syrienne libre, a-t-il ajouté.

'Assad est notre principal ennemi'

Parallèlement à cette offensive contre les jihadistes, les manifestations du vendredi ont repris, comme au début de la révolte contre le régime en 2011.
Dans la ville septentrionale de Binnish, des manifestants ont scandé "La Syrie est libre, L'EIIL dehors", en arboraient des posters proclamant "Bachar el-Assad est notre principal ennemi".

Alors que la guerre intestine et sanglante se poursuit, onze pays soutenant l'opposition modérée syrienne vont par ailleurs multiplier les pressions pour la convaincre de participer à la conférence de paix sur la Syrie qui doit s'ouvrir le 22 janvier en Suisse.

"Nous considérons que (la conférence de) Genève-2, à condition que son mandat soit respecté, est nécessaire. Nous demandons aux uns et aux autres de faire un effort pour y participer", a déclaré cette semaine le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, à l'initiative de la rencontre ministérielle convoquée dimanche à Paris.

Réunie cette semaine à Istanbul, la Coalition, profondément divisée sur cette question, a reporté sa décision au 17 janvier. Les principaux groupes de combattants rebelles ont mis en garde les opposants politiques en exil contre toute forme de négociation avec le régime et le Conseil national syrien, principale composante de la Coalition, a déjà exprimé son refus de participer à Genève-2, faute de garanties sur un départ du président Bachar el-Assad.

La suite .../...
http://www.lorientlejour.com/article/849872/en-syrie-les-jihadistes-avancent-dans-raqa.html

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  Copas le Ven 10 Jan - 22:34

Les alliances inter-impérialistes et la Syrie


L'Orient le Jour en collationnant 2 résumés d'agence de presse s'interroge sur les renversements d'alliance possible de l'Iran (et l'acceptation de l'éjection d'Assad) : L’Iran pourrait lâcher Assad pour peser substantiellement en Syrie

(les campistes gauchistes européens risquent de nous faire un nouveau numéro contorsionniste)
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  Estirio Dogante le Sam 11 Jan - 10:51

Copas a écrit:
Les alliances inter-impérialistes et la Syrie


L'Orient le Jour en collationnant 2 résumés d'agence de presse s'interroge sur les renversements d'alliance possible de l'Iran (et l'acceptation de l'éjection d'Assad) : L’Iran pourrait lâcher Assad pour peser substantiellement en Syrie

(les campistes gauchistes européens risquent de nous faire un nouveau numéro contorsionniste)
Comme toujours les absurdités de Copas... qui n'a pas encore dit où se trouve "la classe ouvrière" parmi les réactionnaires qui se battent entre eux.
C'est comme ce fou qui claquait les doigts pour éloigner les éléphants à Paris. Il trouvait que ces incantation étaient efficaces...
Où donc "la classe ouvrière" Copas? chez les Salafistes ou chez l'EIIL?

Autrement les iraniens doivent se méfier beaucoup de leurs nouveaux "amis" US qui se feront un plaisir de faire comme avec d'autres "amis" tels Bachar el Assad, Moubarak, Sadam Hussein et semblables. Voila des "amitiés" bien dangereuses à mon avis.
Les Russes doivent être en train de les chuchoter la même chose à l'oreille (tous ce qu'ils peuvent faire d'ailleurs).
Ils peuvent, s'ils se leurrent beaucoup, et leur situation est telle qu'ils peuvent se leurrer, abandonner Bachar el Assad, Bachar qui ne sera pas abandonné par les Russes, ni le Hezbollah, ni les Chinois. Ils n'en n'ont pas intérêt.
Mais il se peut que les iraniens ne se fassent pas rouler dans la farine.
Tout peut arriver, comme le recommencement de l'agression impérialiste, mise en sourdine pour se retourner contre la Chine.
On n'a qu'à attendre tout en souhaitant que les restes des bandes réactionnaires, aujourd'hui, comme prévu, laissées à leur sort par leur soutient principale une fois leur "utilité" perdue (grâce à la vaillante lutte du peuple syrien et de son armée) soient écrasées définitivement pour ne laisser aucune chance ni envie aux impérialistes recommencer leurs agressions par fondamentalistes interposés nulle part ailleurs.
C'est le moment, tant que les US ont d'autres chats à fouetter, c'est le moment d'assurer l’indépendance et la souveraineté nationale de la Syrie. La défaite de l'impérialisme donc.

Estirio Dogante

Messages : 686
Date d'inscription : 30/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  Copas le Sam 11 Jan - 11:33

Estirio Dogante a écrit:
Copas a écrit:
Les alliances inter-impérialistes et la Syrie


L'Orient le Jour en collationnant 2 résumés d'agence de presse s'interroge sur les renversements d'alliance possible de l'Iran (et l'acceptation de l'éjection d'Assad) : L’Iran pourrait lâcher Assad pour peser substantiellement en Syrie

(les campistes gauchistes européens risquent de nous faire un nouveau numéro contorsionniste)
Comme toujours les absurdités de Copas... qui n'a pas encore dit où se trouve "la classe ouvrière" parmi les réactionnaires qui se battent entre eux.
C'est comme ce fou qui claquait les doigts pour éloigner les éléphants à Paris. Il trouvait que ces incantation étaient efficaces...
Où donc "la classe ouvrière" Copas? chez les Salafistes ou chez l'EIIL?

Autrement les iraniens doivent se méfier beaucoup de leurs nouveaux "amis" US qui se feront un plaisir de faire comme avec d'autres "amis" tels Bachar el Assad, Moubarak, Sadam Hussein et semblables. Voila des "amitiés" bien dangereuses à mon avis.

Et tu parles à qui là ? tu conseilles les dictateurs de se méfier de l'impérialisme US ? On constatera que tu glisses au milieu des victimes de l'impérialisme US ce bon Mubarak, .... Et Benito, tragique victime de l'impérialisme US ça le fait ???

Les peuples ont toute raison de se méfier des impérialismes qui tentent de les fagoter, voir de les agresser militairement si ils en ont la possibilité. Répondre à l'impérialisme (quel qu’il soit ) ne correspond pas à se ranger derrière la bourgeoisie, ni derrière le fascisme.

Effectivement, il faut se méfier de l'impérialisme, mais le fond est bien de se trouver aux côtés des peuples, mais pas du côté des dictateurs, pour ou contre tel ou tel impérialisme...
Un anti-impérialisme sans lutte des classes c'est ce qui rassemble fascisme et campisme.
Les impérialistes changent souvent d'alliances et n'ont pas de religion autre que ce qui semble être pour eux la recherche de leurs intérets. Ceux qui construisent leurs positions uniquement sur la place qu'ils croient être celle de l'impérialisme, vont changer sans cesse de camp et finissent par ressembler à des ventilateurs et surtout à de véritables salauds pour les peuples concernés.

Sur la question kurde, le nombre de revirements de l'impérialisme US doit faire réfléchir les campistes.

Estirio Dogante a écrit:Les Russes doivent être en train de les chuchoter la même chose à l'oreille (tous ce qu'ils peuvent faire d'ailleurs).
Ils peuvent, s'ils se leurrent beaucoup, et leur situation est telle qu'ils peuvent se leurrer, abandonner Bachar el Assad, Bachar qui ne sera pas abandonné par les Russes, ni le Hezbollah, ni les Chinois. Ils n'en n'ont pas intérêt.
Mais il se peut que les iraniens ne se fassent pas rouler dans la farine.
Tout peut arriver, comme le recommencement de l'agression impérialiste, mise en sourdine pour se retourner contre la Chine.
On n'a qu'à attendre tout en souhaitant que les restes des bandes réactionnaires, aujourd'hui, comme prévu, laissées à leur sort par leur soutient principale une fois leur "utilité" perdue (grâce à la vaillante lutte du peuple syrien et de son armée) soient écrasées définitivement pour ne laisser aucune chance ni envie aux impérialistes recommencer leurs agressions par fondamentalistes interposés nulle part ailleurs.
C'est le moment, tant que les US ont d'autres chats à fouetter, c'est le moment d'assurer l’indépendance et la souveraineté nationale de la Syrie. La défaite de l'impérialisme donc.

Tu parles de l'impérialisme russe là ?

Chez les campistes il n'y a d'autre peuple que derrière leurs tourmenteurs...
Niveau zéro et injures à la lutte des classes...

Fachos appelant à l'écrasement de la population, ce que fait le régime, avec l'écrasement concret des quartiers populaires, le soutien aux crimes d'Assad.
Négation de l'existence d'une population qui s'est soulevée. Car ce qui est parallèle aux groupes extrémistes armés religieux c'est bien cet écrasement militaire d'une population par le régime et les camps de l'exil, des millions de personnes en mouvement pour échapper aux groupes de blindés du régime et leurs guestapistes.

La question syrienne n'est pas réglée et les amours entre les USA et la Russie sur cette région du monde ne décillent pas les yeux des campistes qui, comme lors de la guerre de 1914 appellent à choisir entre un impérialisme et un autre, ou comme lors de la 2eme guerre mondiale finissent de se ranger dans le camp fasciste au nom de la lutte contre l'impérialisme US.

Ignorance, abrutissage par la propagande du régime Assad, des réseaux nazillons notamment français et des services russes, maintenant repris en boucle par les médias occidentaux, ... le campisme est une peste qui mène vers le ralliement au fascisme;

Quand au peuple iranien il est sensé, pour notre écervelé, se ranger derrière ses bourreaux. Quiconque suit un peu la question iranienne, sait que le régime est haï et que la tentative de soulèvement majoritaire de 2009 peut resurgir à tout instant si la population voit une possibilité de gagner . Nous aurons alors les glapissements de nos campistes qui diront alors que ce n'est pas vrai, mais simplement que ce sont des manipulations de l'impérialisme.

Le soulèvement populaire à venir Chinois verra également nos pro-fascistes crier contre ce qu'ils réclament goulument pour eux-mêmes (droits de grève, d'organisation, libertés démocratiques, etc).

Prendre les peuples pour des cons et leur dénier la moindre légitimité de se soulever contre leurs tourmenteurs voilà le leitmotiv des campistes. On laissera à notre pro-faf (je ne vois pas d'autre terme trouvable pour quelqu'un qui appelle à soutenir Assad) le soin de justifier ses contorsions.

Ah, au fait, toujours pas de livraison d'armes impérialistes aux insurgés ??? Ca alors, elle est où l'intervention impérialiste US ? On voit bien les livraisons russes mais les autres ???

Les faits Estirio, les faits ! Pas les effets d'annonce ni la propagande des fascistes...
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  Copas le Sam 11 Jan - 13:52

Un premier chargement d'armes chimiques vient de quitter la Syrie à partir du port de Lattaquié sur un navire américain.



Plusieurs réflexions là dessus :

1) Il est prouvé donc que le régime de Assad possédait des armes chimiques sans la moindre contestation possible.
Par contre il n'a jamais été prouvé que les groupes armés opposés au régime fasciste aient possédé des armes chimiques, malgré la propagande russe et syrienne, relayée par les fachos français.

2) La destruction de ces armes va se faire en mer. Ce n'est pas une nouvelle réjouissante mais d'un autre côté où ??? A un moment il y a eu des manœuvres et tractations pour que le matos de Assad soit détruit en Albanie et cela avait révulsé la population qui avait manifesté contre jusqu'à ce que le gouvernement se rétracte vis à vis de ses amis américains . Rappel :

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  Copas le Sam 11 Jan - 19:37

Les détenus dans les prisons israéliennes se cotisent pour les Palestiniens que Bachar affame à Yarmouk

Le Club des prisonniers palestiniens a annoncé la décision des prisonniers palestiniens de la prison de Gilboa à participer à la campagne de secours des populations du camp de Yarmouk en Syrie, en versant une somme de 500 shekels prélevée sur leur solde, soit près de 140 dollars.
Le Club des prisonniers a dit que les prisonniers de Gilboa enverraient la liste des prisonniers qui avaient décidé de verser une partie de leur solde mensuel aux Palestiniens du camp de Yarmouk dans les prochains jours.
Le prisonnier « Mou’ayed Jarradat » a précisé que la décision des prisonniers confirme que le mouvement des prisonniers est partie intégrante du peuple, qu’il souffre de ce qui se passe dans le camp de Yarmouk et qu’il s’intéresse à tous les problèmes concernant le peuple palestinien, où qu’il se trouve.
Le camp de Yarmouk souffre du blocus meurtrier imposé par le régime de Bachar Al Assad aux habitants palestiniens et syriens. La situation sanitaire s’est dégradée de façon insupportable, conduisant à nombreux décès dus à la faim, à la pénurie de nourriture et de médicaments ;
Le blocus de Bachar contre les Palestiniens de Yarmouk rappelle ce que son père Hafedh avait commis avant lui dans le camp de Tell Zaatar au Liban en 1976, lorsque Hafedh avait cerné avec ses forces et l’aide de ses alliés des milliers de Palestiniens et en avait tué un grand nombre, au terme d’un siège sévère qui avait duré près de deux mois.
9 janvier 2004

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Pourriture en train de se décomposer encore plus

Message  Estirio Dogante le Lun 13 Jan - 12:14

Bon, on assiste aux stertors répugnants de l'agonie des barbares que certains confondent avec la "classe ouvrière"...

Comme ils ont confondu  les mêmes, en Libye.(Ils ont appuyé leur impérialisme en fait)

Le Monde aujourd'hui

Syrie : l'EIIL accusé de massacres

Le Monde.fr avec Reuters | 13.01.2014 à 09h08 • Mis à jour le 13.01.2014 à 10h44
Abonnez-vous
à partir de 1 € Réagir Classer

Partager facebook twitter google + linkedin pinterest

Les corps de prisonniers abattus devant un QG de l'EIIL à Alep, le 8 janvier 2014.

L'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), lié à Al-Qaida, est accusé d'avoir exécuté des dizaines de rivaux islamistes ces deux derniers jours en Syrie, à la faveur de la reprise de l'essentiel des territoires qu'il avait perdus dans la province de Raqqa, située dans le nord-est du pays.

Au total, l'EIIL aurait tué une centaine de combattants appartenant au Front Al-Nosra, également affilié à Al-Qaida et à la brigade Ahrar Al-Cham, capturés dans la ville de Tal Abyad, à la frontière turque, dans le secteur voisin de Kantari et dans la capitale provinciale Raqqa, a annoncé un activiste, joint par téléphone. Il s'exprimait sous le sceau de l'anonymat.

« Environ 70 corps, la plupart touchés à la tête, ont été ramassés et envoyés à l'hôpital national de Raqqa », a-t-il ajouté. « Un grand nombre de ceux qui ont été exécutés avaient été blessés dans les combats. Le fait que le Front Al-Nosra et Ahrar Al-Cham soient proches de l'EIIL d'un point de vue idéologique n'a pas compté. » L'information n'a pu être confirmée de façon indépendante.

Lire : Les ambitions régionales de l'Etat islamique en Irak et au Levant

Raqqa, ville située à 385 kilomètres au nord-est de Damas sur l'Euphrate, est le seul chef-lieu de province à être tombé entièrement entre les mains des opposants au régime de Bachar Al-Assad. Plus au nord, l'EIIL a également repris ce week-end la ville de Tal Abyad, à la frontière avec la Turquie. En conséquence, les autorités turques ont fermé un point de passage à la frontière et en ont retiré le personnel, selon l'Union pour la coordination de la révolution syrienne, un groupe d'observation de l'opposition.

« L'EIIL A FAIT UNE GRANDE FAVEUR À ASSAD »

Selon Abdallah Farraj, membre de la Coalition nationale syrienne (CNS) et habitant de Raqqa, les rebelles sont parvenus à chasser l'EIIL de certains secteurs de la province voisine d'Alep, mais ils auront du mal à reprendre Raqqa et les zones rurales qui commandent l'accès aux voies d'approvisionnement vers le Nord.

Lire : Les djihadistes de l'Etat islamique reculent en Syrie

Dans un communiqué, l'EIIL invite les membres des tribus locales à quitter les unités qui la combattent. L'offensive dont elle est la cible vise à « détruire le noyaux du califat » et à promouvoir une alternative « barbare », ajoute-t-elle. Outre Raqqa et Tal Abyad, il aurait repris les villages de Hreïtan et de Basraton, où ses combattants ont exécuté un chef des brigades Nour Al-Din Zanki, l'une des principales composantes de l'Armée des moudjahidins formée récemment dans la province d'Alep.

« L'EIIL a fait une grande faveur à Assad en tuant beaucoup de formidables chefs rebelles et le régime a choisi de l'aider en ne touchant pas aux zones dont il s'est emparées. Dès qu'ils se retirent, les bombardements reprennent », a assuré Abdallah Al-Cheikh, un opposant du Nord, selon lequel l'artillerie gouvernementale est à nouveau en action à Maarat, à Misrine et dans certains quartiers d'Alep. Des combats entre unités de l'Armée syrienne libre (ASL), soutenue par les puissances occidentales, ont par ailleurs été signalés à Retaïane, près d'Alep, et à Ouroum, à l'est.

Les Copas and co. se trouvent aujourd'hui à choisir, même pas entre l'ASL et l'EIIL qui était déjà pas joli, mais entre le Front al Nousra et l'EIIL qui est le comble de la merde.

Mais ce n'est que leur faute s'ils se voient contraints d'avaler de tels "positions".

Estirio Dogante

Messages : 686
Date d'inscription : 30/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  Copas le Lun 13 Jan - 18:49

Estirio Dogante a écrit:Bon, on assiste aux stertors répugnants de l'agonie des barbares que certains confondent avec la "classe ouvrière"...

Comme ils ont confondu  les mêmes, en Libye.(Ils ont appuyé leur impérialisme en fait)

Le Monde aujourd'hui

Syrie : l'EIIL accusé de massacres

Le Monde.fr avec Reuters | 13.01.2014 à 09h08 • Mis à jour le 13.01.2014 à 10h44
Abonnez-vous
à partir de 1 € Réagir Classer

Partager facebook twitter google + linkedin pinterest

Les corps de prisonniers abattus devant un QG de l'EIIL à Alep, le 8 janvier 2014.

L'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), lié à Al-Qaida, est accusé d'avoir exécuté des dizaines de rivaux islamistes ces deux derniers jours en Syrie, à la faveur de la reprise de l'essentiel des territoires qu'il avait perdus dans la province de Raqqa, située dans le nord-est du pays.

Au total, l'EIIL aurait tué une centaine de combattants appartenant au Front Al-Nosra, également affilié à Al-Qaida et à la brigade Ahrar Al-Cham, capturés dans la ville de Tal Abyad, à la frontière turque, dans le secteur voisin de Kantari et dans la capitale provinciale Raqqa, a annoncé un activiste, joint par téléphone. Il s'exprimait sous le sceau de l'anonymat.

« Environ 70 corps, la plupart touchés à la tête, ont été ramassés et envoyés à l'hôpital national de Raqqa », a-t-il ajouté. « Un grand nombre de ceux qui ont été exécutés avaient été blessés dans les combats. Le fait que le Front Al-Nosra et Ahrar Al-Cham soient proches de l'EIIL d'un point de vue idéologique n'a pas compté. » L'information n'a pu être confirmée de façon indépendante.

Lire : Les ambitions régionales de l'Etat islamique en Irak et au Levant

Raqqa, ville située à 385 kilomètres au nord-est de Damas sur l'Euphrate, est le seul chef-lieu de province à être tombé entièrement entre les mains des opposants au régime de Bachar Al-Assad. Plus au nord, l'EIIL a également repris ce week-end la ville de Tal Abyad, à la frontière avec la Turquie. En conséquence, les autorités turques ont fermé un point de passage à la frontière et en ont retiré le personnel, selon l'Union pour la coordination de la révolution syrienne, un groupe d'observation de l'opposition.

« L'EIIL A FAIT UNE GRANDE FAVEUR À ASSAD »

Selon Abdallah Farraj, membre de la Coalition nationale syrienne (CNS) et habitant de Raqqa, les rebelles sont parvenus à chasser l'EIIL de certains secteurs de la province voisine d'Alep, mais ils auront du mal à reprendre Raqqa et les zones rurales qui commandent l'accès aux voies d'approvisionnement vers le Nord.

Lire : Les djihadistes de l'Etat islamique reculent en Syrie

Dans un communiqué, l'EIIL invite les membres des tribus locales à quitter les unités qui la combattent. L'offensive dont elle est la cible vise à « détruire le noyaux du califat » et à promouvoir une alternative « barbare », ajoute-t-elle. Outre Raqqa et Tal Abyad, il aurait repris les villages de Hreïtan et de Basraton, où ses combattants ont exécuté un chef des brigades Nour Al-Din Zanki, l'une des principales composantes de l'Armée des moudjahidins formée récemment dans la province d'Alep.

« L'EIIL a fait une grande faveur à Assad en tuant beaucoup de formidables chefs rebelles et le régime a choisi de l'aider en ne touchant pas aux zones dont il s'est emparées. Dès qu'ils se retirent, les bombardements reprennent », a assuré Abdallah Al-Cheikh, un opposant du Nord, selon lequel l'artillerie gouvernementale est à nouveau en action à Maarat, à Misrine et dans certains quartiers d'Alep. Des combats entre unités de l'Armée syrienne libre (ASL), soutenue par les puissances occidentales, ont par ailleurs été signalés à Retaïane, près d'Alep, et à Ouroum, à l'est.

Les Copas and co. se trouvent aujourd'hui à choisir, même pas entre l'ASL et l'EIIL qui était déjà pas joli, mais entre le Front al Nousra et l'EIIL qui est le comble de la merde.

Mais ce n'est que leur faute s'ils se voient contraints d'avaler de tels "positions".

Et le soutien à un régime fasciste qui utilisent des groupes de blindés pour écraser une population et fait une tuerie innommable de populations désarmées , ça le fait ?
Estirio soutient le fascisme.

Les souteneurs de fachos sont décidément franchement dégénérés. Estirio soutient concretement et explicitement Assad  (et derrière en creux l'impérialisme russe). On ne trouvera jamais dans ma position de soutien à une intervention impérialiste mais l'organisation concrète de la solidarité avec des peuples qui essayent de se débarasser des potes fachos d'Estirio (et de Dieudonné).

Tu ne trouveras nulle part le moindre soutien de l'impérialisme de ma part, toujours sa dénonciation, quel qu'il soit, même russe (puisqu'il est largement prouvé que cet impérialisme est le principal intervenant sur la Syrie, ce qui ne signifie pas qu'il ne soit pas capable de changer de fusil d'épaule comme le fait l'impérialisme US) mais également et en premier le droit des peuples à décider eux-même, y compris de virer leurs dictateurs.
Par contre Estirio soutient un régime fasciste et appelle à se ranger derrière celui-ci pour le soutenir dans sa tuerie et l'écrasement du peuple syrien.

L'impérialisme US n'intervient pratiquement pas dans le processus syrien et benoitement l'opposition populaire, les comités de quartier, etc, réclament toujours les armes qu'ils n'ont jamais vu, comme sur le plateau du Vercors il y a 75 ans, pendant que l'Arabie saoudite et le Qatar aident des groupes djihadistes à s'implanter dans le soulèvement populaire.

C'est une réalité concrète finalement reconnue par l'impérialisme US comme décriée par l'opposition intérieure syrienne : Pas d'armes. Ce que je dis est un constat pas une demande d'armes à l'impérialisme US. Je dis cela parce que les campistes qui finissent dans le camp fasciste confondent en permanence l'exposé des faits qui contredisent leurs logorrhées nazillonnes avec une prise de position en faveur de l'impérialisme US...

Ce qui se passe en ce moment en Syrie avec l'écrasement de l'EIIL vient que depuis maintenant des mois il y a de plus en plus de réactions dans le camp du soulèvement populaire  pour se débarasser de ce mouvement facho qui commet des exactions, emprisonne et assassine dans certains cas.

C'est d'abord cela, les manifs qui existent depuis des mois, et de plus en plus fortes, qui poussent les groupes armés à se débarasser de l'EEIL.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Qui sont les soutiens fascistes d’Al-Assad ?

Message  Roseau le Mer 15 Jan - 13:48

http://www.lcr-lagauche.org/syrie-qui-sont-les-soutiens-fascistes-dal-assad/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=syrie-qui-sont-les-soutiens-fascistes-dal-assad
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  Roseau le Ven 17 Jan - 17:16

Les ennemis de la révolution populaire, le régime dictatorial et les forces de la contre-révolution réactionnaires

par Courant de la Gauche Révolutionnaire en Syrie
http://www.lcr-lagauche.org/les-ennemis-de-la-revolution-populaire-le-regime-dictatorial-et-les-forces-de-la-contre-revolution-reactionnaires/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=les-ennemis-de-la-revolution-populaire-le-regime-dictatorial-et-les-forces-de-la-contre-revolution-reactionnaires
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Genève 2: pourquoi et pour qui?

Message  Roseau le Dim 19 Jan - 1:30

http://alencontre.org/moyenorient/syrie/geneve-2-conference-de-paix-pourquoi-et-pour-qui.html
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  Roseau le Dim 19 Jan - 19:53

La composition de la délégation du régime à Genève 2 riche d’enseignements.
Et débat entre M. Makhlouf, F. Burgat, J.-P. Filiu

http://alencontre.org/moyenorient/syrie/syrie-la-composition-de-la-delegation-du-regime-a-geneve-2-plus-riche-denseignements-que-despoirs.html
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Syrie       - Page 6 Empty Re: Syrie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 15 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 15  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum