Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
ASOS : Livraison Premier à 8 €/an
8 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -32%
-32% sur le purificateur d’air Dyson Pure Cool ...
Voir le deal
229 €

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Page 20 sur 39 Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21 ... 29 ... 39  Suivant

Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Dim 26 Mai - 14:17

Notre-Dame-des-Landes : la bataille sur internet 15/04

Alors que les tensions montent sur le terrain du futur aéroport près de Nantes, les échanges de messages via les réseaux sociaux s’enflamment. Petit tour des positions sur Twitter.

La bataille de Notre-Dame-des-Landes ne se fait pas que sur le terrain. Déjà très actifs pendant la trêve, les partisans et opposants du projet d’aéroport s’agitent particulièrement sur le réseau social Twitter depuis ce lundi matin, alors que les affrontements entre opposants et forces de l’ordre ont repris sur le site.

Des anti-aéroport commentent ainsi en direct la poussée des forces de l’ordre : "Grenades assourdissantes à #NDDL ce matin. Déjà trois blessés. Des opposants transportés au CHU de Nantes. Ayrault est un ours blessé", raconte Pierrot de Nantes. Phemiss témoigne : "Très gros dispositif. Moyens humains et matériel démolition prêts à intervenir. Basé ancien super U Vigneux #NDDL." Camille Zador raconte : "Reprise de la bataille à #NDDL après les quelques mètres gagnés pendant sème ta #Zad Mr propre fait un complexe d'autorité ! Résistance."

Les partisans défendent leurs mesures

Les partisans du projet ne sont pas en reste pour occuper le terrain du Web. Ainsi, Philippe Grosvallet, président du conseil général de Loire-Atlantique, rappelle sur twitter les mesures "inédites" prises pour protéger le site, notamment le périmètre de protection des espaces agricoles et naturels périurbains (PEAN) "Ce périmètre, de par son ampleur (19000 ha entre #Nantes et #NDDL ) et son plan d'action, sera une référence en France!" Ce que Jacques Auxiette, président de la Région, relaie aussitôt : "Bravo à @PGrosvalet et @gilles_retiere : une première mesure très forte (19000 ha protégés) pour réaliser #NDDL de façon exemplaire."

Gilles Retière, président de Nantes métropole, affiche la même communication : "PEAN : 19 000 hectares sanctuarisés : le + grand périmètre de protection des espaces naturels et agricoles en #France #Nantes #NDDL". Enfin, l’Acipran, association de citoyens pour le projet, rappelle, elle, que "malgré la démarche d'apaisement et de dialogue conduite par le gouvernement de nouveaux affrontements sont en cours à #NDDL. #démocratie".

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Mar 28 Mai - 1:11


nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Mer 29 Mai - 17:11

Le gouvernement PS-EELV cogne sur les zadistes et leurs soutiens Alternative libertaire

Alternative libertaire soutient les inculpé-e-s du collectif parisien de soutien à la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Comme nous l’avions déjà fait au lendemain des violentes expulsions d’octobre 2012 Alternative libertaire dénonce de nouveau la répression quasi militaire qui s’abat sur les opposant-es au projet d’aéroport, aux prises depuis des mois avec un quadrillage policier permanent (contrôles, survol d’hélicoptères, blocage des routes…), véritable harcèlement auquel s’ajoutent des exactions violentes durant les expulsions comme en avril.

Mais la répression concerne aussi l’ensemble du mouvement de solidarité envers les opposant-es à l’aéroport. Plusieurs actions décentralisées menées par les collectifs locaux de soutien (plus d’une centaine à travers la France depuis fin 2012) ont également donné lieu soit à des violences policières exacerbées (manifestation du square Mercoeur à Nantes), soit à des arrestations multiples puis à poursuites scandaleuses compte tenu des faits reprochés.

C’est le cas des condamnations qui pèsent sur les militant-e-s de la région parisienne : arrestations et contrôles de soixante-dix-sept simples manifestant-e-s le 1er novembre 2012 ; garde à vue, procès et condamnations (travaux d’intérêt général, amendes, notifications au casier judiciaire) de deux militants suite à une action en novembre ; garde à vue prolongée au SIT (service d’investigation transversale) pour deux militants lors d’une action aux Halles en janvier, avec perquisition au domicile, demandes de prélèvements biologiques, de relevés signalétiques ; mise en garde à vue d’une mineure parmi les quinze arrêté-es d’un pique-nique dans le jardin de François Pinault (actionnaire du groupe Vinci), et dont les procès se tiendront les 29 mai au TGI de Paris et 3 juin au TGI de Versailles.

Alternative libertaire dénonce une surenchère répressive liée tant aux nouvelles pratiques policières qui sévissent dans les grandes villes, et surtout à Paris (ou les exemples de 70 heures de garde-à-vue pour des graffitis ne sont pas rares), qu’à la criminalisation de l’action militante.

Et parce que cette répression s’accompagne d’autres exemples de censure politique et médiatique à l’encontre des opposant-es au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, elle ne fait que nous confirmer l’attitude protectrice de l’Etat envers les intérêts de Vinci, au mépris d’autres exigences, écologiques comme démocratiques. C’est pourquoi nous tenons l’action des inculpé-es pour légitime et les assurons de notre soutien.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Jeu 30 Mai - 18:14

Non à la criminalisation des actions revendicatives Notre-Dame-des-Landes 21/05

Le mercredi 29 mai à 13h30 deux militants du collectif francilien de lutte contre le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Paris suite à une action revendicative menée le 19 janvier au chantier des Halles pour dénoncer la connivence de fait entre la multinationale Vinci et les élus du parti socialiste détenteurs du pouvoir à Paris.
Le lundi 3 juin, à 14 h, quinze militants du même collectif comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Versailles suite à une action revendicative menée le 27 janvier contre le multimilliardaire François Pinault, actionnaire du groupe Vinci adjudicataire des travaux de construction de l’aéroport de Notre Dame des Landes et de la délégation de service publique concernant cet équipement.
Traités comme des délinquants - mise en garde à vue avec tentatives d’effectuer des prélèvements d’ADN et perquisitions à leur domicile – ces militants risquent des peines d’emprisonnement avec ou sans sursit et de lourdes amendes.
Nous dénonçons une fois de plus cette criminalisation des actions revendicatives qui aboutit à une justice de classe à deux vitesses :
- D’un côté une grande tolérance envers la grande délinquance « en col blanc » dont les conséquences sociales et humaines sont catastrophiques avec une justice qui ne peut agir qu’à la marge et très lentement dans un maquis juridique qui bafoue l’intérêt public avec la complicité des pouvoirs politiques.
- De l’autre, une répression massive avec une justice expéditive contre ceux qui protestent contre la
confiscation du pouvoir au profit de quelques-uns par des élus qui devraient être au service de
tous.

La coordination des opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes Contacts : Christian Grisollet 06 20 36 26 10 Julien Durand 06 33 51 01 25

-La Confédération Paysanne
-Le Collectif NDDL Paris 5-13
-Pour les Alternatifs d'Ile de France Jean-François Pellissier Conseiller régional Front de Gauche et Alternatif


Non à la criminalisation des mouvements sociaux Solidarité avec les soutiens de la lutte de Notre Dame des Landes Gauche Anticapitaliste, 29 mai 2013

Le mercredi 29 mai à 13h30 deux militants du collectif francilien de lutte contre le projet d'aéroport de Notre Dame des Landes ont été convoqués devant le tribunal correctionnel de Paris. Le lundi 3 juin, à 14 h, quinze militants du même collectif comparaitront devant le tribunal correctionnel de Versailles.

Ces deux procès font suite à des actions dénonçant l'emprise des multinationales, et en particulier Vinci, sur nos vies, nos villes et nos campagnes. Après que la violence d'Etat a frappé lourdement ceux et celles qui s'opposent à l'implantation de l'aéroport de Notre Dame des Landes, ce sont les soutiens à cette lutte, en Ile de France comme ailleurs, qui sont menacés par la justice.
Le traitement répressif, assimilant les militant-e-s à des délinquants, voire des terroristes (avec à la clé perquisitions et prélèvement d'ADN) est désormais un fait permanent. Le refus d’amnistier les syndicalistes condamnés entre 2007 et 2012 ne fait qu'illustrer une nouvelle fois les politiques mises en œuvre par le gouvernement et les intérêts qu'il défend.
Face à la criminalisation des mouvements sociaux et des militant-e-s, nous appelons à la solidarité avec les inculpés du collectif francilien de lutte contre le projet d'aéroport de Notre Dame des Landes et exigeons leur relaxe.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Ven 31 Mai - 21:27

VENEZ NOMBREUX SOUTENIR les inculpé.e.s du Collectif francilien de lutte contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

-ce LUNDI 3 JUIN à 14H, procès affaire Pinault (14 personnes) à la 7ème chambre D du Tribunal de grande instance de Versailles (TGI) RENDEZ-VOUS 5, Place André Mignot, Versailles RER-C Versailles-Rive gauche http://goo.gl/maps/WPjeP

- à partir de 13H: Pique-Nique de soutien devant le tribunal (le rassemblement a été déclaré)

Nous sommes déjà soutenus par :
La Coordination des Opposants au Projet d'Aéroport de NDDL qui regroupe entre autres l'ACIPA, le Collectif d'Elus Doutant contre la Pertinence de l'Aéroport (CEDPA) et ACCV, ADECA, AEI, Agissons pour l'avenir à l'est de l'Erdre, ANDE, ATTAC, Breizhistance, BVV Bretagne vivante, CAP 21, Collectif Anti marées noires, Confédération paysanne, DLR, EELV Ecologie Solidarité, FASE, Faucheurs volontaires FNAUT, GAB 44, Gauche anticapitaliste, Gauche unitaire, GND, Greenpeace, les alternatifs, les désobéissants, LPO, Malice, MEI, MOC, MODEM44, Natur-action, Nature avenir, Nature et progrès, NPA, PG, Solidarités écologie, SDNLeV Union syndicale solidaires, VAS, VAT, VES
et par ATTAC, les Amis de la Confédération paysanne, le Collectif 5-13e de soutien à NDDL, les Alternatifs, Alternative libertaire, Gauche anti-capitaliste, SUD-PTT, CNT Bâtiment, « souriez-vous-êtes filmés », la brigade activiste des clowns, Catherine Bourgain, généticienne

n'hésitez pas à nous transmettre vos lettres de soutien...

Pour participer à la caisse de soutien : envoyez vos chèques à l’ordre de « Les Ami-e-s de Clark Kent» en spécifiant bien au dos du chèque
« Soutien la lutte contre l’aéroport de NDDL » à l’adresse suivante : 9, rue François Debergue / 93100 Montreuil.

Depuis sa création, le collectif est la cible d'une répression systématique.

Le 27 janvier dernier, 15 personnes se sont invité.e.s dans le parc du château familial des multi-miliardaires François et François-Henri Pinault -actionnaires du groupe VINCI- pour dénoncer leur responsabilité dans la construction du futur aéroport de NDDL. Un pique-nique, une banderole, des slogans pour signifier que nous faisons fi de l' impunité dont bénéficient Pinault et consorts qui exploitent, expulsent et bétonnent au gré de manœuvres politiques et de grands transferts financiers.
La répression ne s'est pas fait attendre, les visiteurs et visiteuses du domaine ont été placé.e.s en garde-à-vue durant 45 heures, inculpé.e.s de « violation de domicile », « menaces de mort », « refus de se soumettre aux opérations de relevés signalétiques » et « refus de se soumettre aux prélèvements biologiques », ils/elles comparaîtront devant le Juge des Enfants au TGI de Paris (1 personne) et au TGI de Versailles (14 personnes).
Nous, collectif de personnes issues de divers horizons, militant.e.s de tous âges, agissant en accord avec nos principes, exprimons toute notre solidarité avec les inculpé.e.s et les personnes emprisonnées. Nous appelons chacun.e à soutenir les inculpé.e.s, en se rendant à leur procès. Nous appelons chacun.e à nous rejoindre dans notre lutte déterminée contre VINCI et son monde, contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et contre tous les autres Grands Projets Inutiles et Imposés !

Le collectif francilien de lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (toutes les informations sur http://nddl-paris.effraie.org

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Sam 1 Juin - 12:57

Trois membres de la ZAD devant la justice à Limoges pour violence envers la police Gaelle Fauquembergue 24/05/2013

Trois personnes de la ZAD (soit Zone à Défendre en référence à la Zone à Défendre de Notre-Dame-des-Landes) comparaissent aujourd'hui au tribunal correctionnel de Limoges, suite à un violent différent face à la police le 7 mai dernier.

Le mardi 7 mai dernier, les altermondialistes de ZAD 87 ont été évacués d'un terrain qu'ils occupaient depuis quelques temps, par la Police à Limoges. Cette intervention des forces de l'autorité s'est mal passée, et des membres du collectif sont accusés d'avoir malmené les policiers.

Aujourd'hui, trois d'entre eux passent devant la justice, pour violences sur une personne dépositaire de l’autorité publique, rebéllion commise en réunion et transport d’arme de 6ème catégorie. Mais ils dénoncent avoir également subi des pressionsdifficiles, ce qu'ils expliquent sur leur blog :
nous avons résisté pacifiquement durant 2 heures en empêchant de démarrer la pelleteuse qui devait démolir notre terrain en vue d’en faire un beau parking, et faisant du militantisme bon enfant devant les forces de l’ordre, lorsque soudain nos collègues les plus avancés se firent alpaguer par les policiers, nous avons subi une déferlante de coups, un déchaînement de violence policière et les interpellations nous ont laissé de nombreux souvenirs sur le corps et le visage !

ZAD 87 occupait un potager urbain ouvert le 14 avril dernier, qui devait se transformer en parking. Trois des opposants seront face à la justice ce matin pour rendre compte des coups qu'ils auraient porté à la police limougeaude.

Un rassemblement de soutien est prévu pour les altermondialistes devant le tribunal correctionnel dès 10h30.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Dim 2 Juin - 19:48

Retour sur six mois de résistance Marcel Thébault 23/05

"Notre réussite, c’est cette union de tous : occupants illégaux, mais légitimes, citoyens, associations et paysans"

Intervention au plateau des Glières le 19 Mai 2013 de Marcel Thébault, paysan, au nom des opposants au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes (44)

Nous sommes heureux d’être là dans un lieu chargé d’histoire, où des hommes se sont engagés et battus pour refuser l’inacceptable et pour construire un autre avenir.

Lors de la grève de la faim, nous nous sommes installés place de la résistance à Nantes, puis quand nous l’avons quittée, nous y avons laissé une couronne de fleurs où était écrit « résister se conjugue au présent ».

Oui, nous nous opposons à un projet de déplacement d’aéroport qui conquerrait 1 650 hectares de terres dont les deux tiers sont de la surface agricole.

En trois mots, ce déplacement n’a rien à voir avec l’aéronautique : l’aéroport actuel fonctionne très bien et n’est pas près d’être saturé, et la DUP est une escroquerie.

Ce plateau de terres humides en tête de deux bassins versants est stratégique sur le plan environnemental. Ce projet serait un gouffre financier, les études ont été bidouillées et le financement public atteint 48%, investis à fonds perdus ; seule la multinationale Vinci est certaine de gagner de l’argent.

Nous ne nous battons pas pour défendre notre jardin et notre tranquillité, mais, nous voulons conserver des terres agricoles avec leur bocage et un potentiel d’emploi agricole par des circuits courts en périphérie de ville.

Nous nous battons pour un avenir meilleur qui ne soit pas une course au bétonnage et laisse une place à la nature.

Les agressions d’octobre-novembre 2012 ont marqué l’actualité.

Les gardes mobiles sont venus vider la zone, raser les maisons et les cabanes alors que le projet n’est pas démarré.

Les jeunes expulsés ont su résister de manière diversifiée, originale, utilisant la course, la ruse, mais aussi l’art et la musique contre la force brutale.

Les associations de lutte, comme elles l’avaient toujours dit, ont participé à la résistance, fournissant un local pour le repos et les repas et ont assuré l’accueil et l’acheminement des soutiens.

La manifestation de réoccupation du 17 novembre a réuni 38 000 citoyens venus pour apporter des matériaux et reconstruire dans les bois.

L’erreur fatale du Préfet fut l’attaque du vendredi suivant pour détruire ce que cette foule avait construit, car la foule est revenue le week end ; Nantes et Saint Nazaire ont été bloquées et le dimanche, cinquante tracteurs sont venus protéger les constructions dans les bois.

Notre réussite, c’est cette union de tous : occupants illégaux, mais légitimes, citoyens, associations et paysans. C’est ce qui a contraint Jean Marc Ayrault à mettre en place des commissions pour calmer le jeu avec quelque chose qui sans le dire fut un moratoire.

Fin janvier, le COPAIN, comité d’organisations paysannes a enlevé ses tracteurs de la châtaigneraie pour occuper le ferme de Bellevue. Ceci afin d’éviter la destruction programmée pour cette ferme qui était devenue libre.

Avec cette nouvelle action forte, les paysans se posent comme un acteur de cette lutte : soutien aux jeunes occupants, sauvegarde des fermes et de leur foncier, c’est à dire, préparation d’un avenir sans aéroport.

Des paysans sont partis en retraite, mais les autres sont restés et ont été expropriés en 2012 ; cinq fermes soit dixpersonnes sont toujours là et comptent bien y rester. Ils sont protégés par l’accord politique dit « de la grève de la faim ».

L’opération Séme ta ZAD a mis en place une vingtaine de projets pour cultiver les terres de Vinci et s’inscrire dans la durée. Cette résistance concrète crée du lien entre tous les opposants et reçoit leur soutien.

La chaîne humaine du 11 mai a montré notre capacité à rester mobilisés, à motiver de nouveaux militants et à innover dans l’action. Que les porteurs du projet ne s’y trompent pas, même le temps ne nous usera pas.

Notre richesse est la diversité de notre lutte : d’un côté les associations, syndicats et partis politiques regroupés en une coordination de quarante membres, de l’autre, les nouveaux habitants installés depuis 2009 en collectifs d’occupation.

Derrière cela deux stratégies se côtoient :

Celle des jeunes met en avant un fonctionnement horizontal, un engagement par l’action directe sur le terrain en surveillant toute action qui irait dans le sens du projet.
Parallèlement à cela, ces jeunes expérimentent un mode de vie basé sur la mise en commun des savoirs et des besoins et qui refuse la société de consommation.

La stratégie des associations est citoyenne, elle se bat par de l’argumentation, de l’expertise et vise des mobilisations ouvertes à tous. Elle est très soucieuse de l’opinion publique. Elle se déploie sur 3 piliers qui sont la mobilisation citoyenne, parce que notre refus est massif et populaire, le politique, car la décision d’arrêt sera une décision politique, et enfin le juridique car du point de vue de la loi sur l’eau, ce projet est illégal. Cette diversité de nos modes d’action est une de nos garanties de succès.

Et aujourd’hui

Nous avons su résister de façon efficace cet automne-hiver parce que toutes les composantes de l’opposition se sont soutenues et aidées face aux forces du désordre.
Les porteurs de projet n’ont pas pu vider la zone, ils se sont jetés dans une impasse politique et le soutien citoyen, votre soutien, a été formidable.

Une quinzaine de maisons ont été vidées puis détruites, de même que de nombreuses cabanes, mais aujourd’hui, il y a encore plus d’habitations dans les bois. Des réinstallations sont en cours dans les hameaux détruits.

Parallèlement, il reste toujours des paysans, ils ont été expropriés, mais cultivent toujours leur ferme en attendant la chute du projet. Le mouvement paysan est l’âme de la lutte.

Aujourd’hui, avec le rapport des commissions, les porteurs de projet se donnent deux mois pour répondre, mais ils oublient la condamnation catégorique du dossier loi sur l’eau par les scientifiques et le suivi soupçonneux du dossier par la commission européenne.

Nous avons marqué beaucoup de points, mais le projet n’est pas mort. Nous poursuivons la lutte. Vous nous avez déjà apporté votre soutien, nous vous en remercions, mais nous en aurons encore besoin !

Nous pouvons vous donner deux rendez-vous :

- si reprise des hostilités, nous vous appelons à agir chez vous : c’est de toute la France que les porteurs du projet doivent entendre notre indignation et notre résistance.
- nous vous attendons les 3 et 4 août pour des rencontres-débats et soirées festives.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Lun 3 Juin - 9:48

Contre l'aéroport : la résistance s'organise et avance !

Un rouleau compresseur est en marche pour imposer la construction d’un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes, à 30 km de Nantes. Conçu dans les années 70, le projet a été relancé avec une débauche de moyens par les décideurs. La mairie socialiste, la préfecture, les chambres de commerce et d’agriculture, les experts en tous genres sont à la manœuvre pour ouvrir un nouveau marché au groupe Vinci.

Aujourd’hui, le point chaud de la lutte se concentre sur la zone d’aménagement différé, rebaptisée Zone A Défendre. Mais une large opposition a déjà pris corps contre ce nouveau projet de la bourgeoisie, avec des centaines de manifestations, de débats, d’occupation...

A cette résistance exemplaire, l’Etat bourgeois répond par la matraque et l’emprisonnement. Les comparutions immédiates pleuvent avec prison ferme et interdiction du territoire, sur le département du 44 ou dans les communes concernées.
Le fichage, les patrouilles et les condamnations ont un objectif : vider la ZAD de ses militants. Ils agitent le vieux chiffon de la division et du nationalisme en opposant les riverains et les militants, forcément venus d’ailleurs, condamnables parce qu’étrangers.

Nos intérêts ne sont pas les leurs !

Hier dirigeant socialiste de l’agglomération nantaise, Ayrault est maintenant aux commandes de l’Etat. En bon gestionnaire, la parole donnée aux bourgeois se doit être respectée.
L’Etat et le monopole du béton Vinci assènent leurs arguments en présentant l’intérêt privé de la bourgeoisie comme le nôtre. Ils ont tout faux !

Rien ne permet de prévoir la saturation réelle de l’aéroport déjà existant. Quant à la sécurité, la direction de l’aviation civile le classe en première catégorie. S’il est dangereux, pourquoi ne pas le fermer tout de suite plutôt que de déplacer les risques et les nuisances pour la population ?

Pendant que des milliers d’emplois de prolétaires sont supprimés, ils prétendent créer du boulot ? Alors que le PS au pouvoir fait transférer le laminage du site ArcelorMittal de Basse-Indre vers Florange, c’est bien digne de ce petit monde hypocrite ! Un nouvel aéroport ne créerait en fait à peine plus que ce qui existe déjà à Nantes-Atlantique. Le transfert détruira 50 exploitations agricoles, soit 600 à 700 postes agricoles indirects.

Et pour quels emplois ? Le trafic aérien serait déjà en chute libre si les compagnies à bas coût ne s’étaient pas taillé la part du lion.
L’avion pas cher a pourtant un coût. Pour les travailleurs du secteur plus exploités qu’ailleurs, soumis à des horaires dingues, à la précarité avec des périodes d’essai de trois ans, à l’interdiction de lutter et de se syndiquer ! Pour les consommateurs ensuite : les collectivités locales rampent devant les compagnies low cost en leur offrant exonérations de charges et subventions. Ryanair et Eaysjet cassent les prix, mais elles puisent dans nos impôts de quoi combler la différence entre leurs coûts réels et les tarifs affichés. Et quand ils ne sont plus satisfaits, ils partent ailleurs.

A qui profite vraiment l’aéroport ?

Dans le capitalisme, l’espace disponible comme les ouvriers sont des ressources à exploiter, à soumettre, à restructurer. La concurrence acharnée au profit de la classe qui domine inclut aussi les villes. Comme le disait Ayrault en 2010 : « Les villes du monde, les métropoles, les régions sont en concurrence entre elles à l’échelle mondiale ».

L’expansion des plus grandes d’entre elles (Grand Paris, Grand Lyon, ...) ne répond pas aux besoins des couches populaires qui y vivent de plus en plus mal. Les projets de ville s’organisent pour offrir les installations conformes aux entreprises et sièges sociaux qu’ils veulent attirer, ainsi qu’à leur clientèle urbaine friquée.

Nantes-Métropole veut prendre le place de centre dirigeant pour l’ouest de la France. Aussi la mobilisation est-elle déclarée pour attirer les capitaux à s’investir et leur créer toutes les facilités. Un nouveau palace quatre étoiles est juste ouvert, ainsi qu’un lycée international select pour recevoir les enfants de ces nouveaux cadres.

Dans cette concurrence, un aéroport surdimensionné est à leurs yeux un outil « indispensable ». Peu importe qu’ils servent ou pas à nos déplacements quotidiens, au boulot ou le week-end, puisque l’aéroport n’est pas conçu pour nous, les prolétaires. C’est le directeur du palais des congrès qui le dit : « quand on sait que les participants à ces congrès ont un potentiel d’achat sur le territoire trois fois supérieur à celui d’un habitant moyen, on comprend mieux pourquoi il est indispensable de proposer des infrastructures performantes, de tourisme, d’hébergement mais aussi de transport ». L’éloignement des nuisances aura fait d’une pierre deux coups en renforçant l’appropriation bourgeoise de la ville.

L’autre face du projet de Notre-Dame-des-Landes, c’est la stratégie d’un géant du béton : Vinci et ses filiales. Ce monopole présent dans une centaine de pays est le roi des concessions, des contrats qui lui permettent d’obtenir de l’Etat et des collectivités l’exploitation de grandes installations. Ses affaires marchent bien mais c’est seulement grâce à la béquille de l’argent public : 246 millions d’euros contre 310 apportés par Vinci à Notre-Dame. Sous le prétexte du « service public », l’Etat restera le garant des investissements privés tout en confiant les bénéfices de l’exploitation pour 55 ans au monopole du groupe Vinci.
Si elle est nuisible pour nous, habitants et travailleurs, la création d’un aéroport remplaçant celui qui existe n’est pas seulement le fait de la mégalomanie d’un maire passé premier ministre. Le gigantisme du projet est à la mesure de la guerre économique livrée par la bourgeoisie : le nouvel aéroport plus grand que celui de Roissy ! Mais il aura bien son « utilité » : servir les besoins de l’accumulation capitaliste en période de crise.
Le chiffre d’affaires de Vinci et de ses semblables est énorme. Pourtant, cette richesse immédiate masque que ces groupes ont de plus en plus de mal à rentabiliser de nouveaux investissements productifs. Des capitaux immenses sont en surplus parce que leur rentabilité pour la bourgeoisie se réduit.

D’un côté, comme à Peugeot-Citroën en ce moment, ils veulent détruire des capacités de production pour restaurer leur taux de profit. Dans le cas de l’aéroport au contraire, des richesses colossales sont dissipées en dépenses improductives et démesurées, avec l’Etat capitaliste en garantie.
Une lutte riche d’expériences !

La dictature du capital s’approprie notre travail, notre environnement, notre temps libre. Aussi rencontre-t-elle des résistances. L’organisation communiste marxiste-léniniste Voie Prolétarienne salue la détermination des opposants et affirme sa solidarité avec un combat porteur de leçons pour notre avenir !

Les bourgeois ont pour eux les leviers du pouvoir, mais la lutte contre l’aéroport a montré que nous pouvons leur opposer le nombre, l’organisation et la détermination politique. La commission de « dialogue », chargée de « réconcilier les pour et les contre », devait permettre à l’Etat de gagner du temps. Les travaux et les expulsions suspendues un moment vont donc reprendre de plus belle. La lutte a forcé l’Etat à un premier recul tactique. Ils nous ont montré la voie payante pour vaincre ! Poursuivons la lutte jusqu’au retrait définitif du projet !

Dans ce combat, les opposants ont fait preuve de créativité et d’ingéniosité extraordinaires pour résister aux coups des flics. Les débats sont nombreux parmi les travailleurs et des centaines d’analyses sont diffusées pour répondre aux aménageurs sur la base de nos intérêts et de nos connaissances.

Face à ce bouillonnement et aux contacts nouveaux entre militants, les partis réformistes démasquent leur vrai rôle : PS, Verts et P"C"F sont les gérants loyaux des intérêts de la bourgeoisie dont ils appliquent et justifient la politique de répression. _ Ce ne sont pas des amis dans l’erreur, mais des ennemis qui se cachent... de moins en moins !

Nous nous félicitons de l’opposition au projet de Mélenchon... avec toutes ses limites ! Jusqu’à la présidentielle, Mélenchon a avancé prudemment car il soigne son image d’homme d’Etat. Il se présente maintenant comme un opposant féroce... sans froisser ses amis du P"C"F.

Ce qu’il propose, c’est en fait de modérer et de limiter la course acharnée au profit contre ses conséquences les plus dégueulasses. Sa méthode : s’incruster dans les allées du pouvoir et y associer les « citoyens » avec débats et autres conférences ronflantes. Alors que l’Etat est le quartier-général où se concentrent les forces de la bourgeoisie, il faudrait lui faire confiance et s’y soumettre ? Nos ennemis ont pour eux les manettes du pouvoir, ils n’ont rien à faire du bla-bla démocratique quand leurs intérêts sont en jeu.

De la résistance à la révolution

Aujourd’hui, une révolte s’est organisée et avance contre le projet d’aéroport. Pourtant, Vinci n’en est pas à son premier méfait ! Sa filiale Eurovia a de nouveau été condamnée en novembre 2012 pour la la mort d’un ouvrier victime du cancer du bitume. En appel, la justice bourgeoise a dû reconnaître la faute inexcusable de l’entreprise dans ce cas d’assassinat au travail. Pour combien d’autres ouvriers victimes de maladies professionnelles, usés au boulot, tués dans la course au profit !
L’Etat montre toute son agressivité à Notre-Dame-des-Landes. Mais l’impérialisme français est capable de crimes plus révoltants encore. Vinci fait partie de ces groupes géants dont les tentacules s’étendent sur une centaine de pays.

Il possède, par exemple, trois aéroports au Cambodge, mais ses filiales opèrent aussi bien dans les transports, les travaux publics, le nucléaire, le gaz ou le pétrole.

La crise de plus en plus aigüe, dans des pays comme la Grèce, est l’opportunité pour ces groupes de se tailler des marchés juteux en saignant toujours plus les peuples.

Exploités d’ici et d’ailleurs : notre solidarité de combat nous renforce. Notre lutte est internationale, nous n’avons qu’un seul ennemi : le capital qui nous broie !

Il y a bien une logique commune dans chaque mauvais coup contre nous : l’emprise du capital. Le saccage de notre cadre de vie, les nuisances de toutes sortes dans les ateliers et les entreprises, les galères pour se loger : voilà ses effets sur nos vies.

La classe bourgeoise s’active pour se sortir de ses contradictions et faire retomber sa crise sur notre dos, à coup d’austérité et de compétitivité. La réponse au coup par coup n’est plus de mise. A Plogoff, la lutte anti-nucléaire contre la création d’une centrale avait finalement gagné. Sans empêcher que la France devienne aujourd’hui le bastion impérialiste du nucléaire !

L’urgence est de frayer dans les luttes la voie de l’alternative révolutionnaire. Nous avons la capacité de renverser la dictature bourgeoise. Mais pour cela, il nous faut l’outil de l’offensive : le parti révolutionnaire pour construire l’indépendance politique du camp des exploités.
Voilà à quoi travaille Voie prolétarienne. Travaillez avec VP !
Infligeons la défaite qu’ils méritent aux bétonneurs et aux aménageurs :
abandon immédiat et définitif du nouvel aéroport !
Liberté pour tous les camarades arrêtés et condamnés !
Pas un sou pour Vinci et les exploiteurs !
Un toit pour tous, des transports qui répondent à nos besoins !
Passons des résistances à la révolution, groupons-nous pour un parti révolutionnaire !
Notre avenir, c’est le pouvoir ouvrier en marche vers une société communiste !

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Jeu 6 Juin - 0:58

Réponse au communiqué AFP paru au sujet des inculpé.e.s du pique-nique revendicatif chez F-H. Pinault

Le 27 janvier dernier, à l’initiative du collectif francilien de lutte contre l’aéroport de Notre-dame des landes, quinze personnes (âgées de 17 à 5? ans), se sont invitées dans le parc du château familial des multi-milliardaires François et François-Henri Pinault.

Cette action qui avait pour objet de dénoncer les responsabilités des grands actionnaires du groupe VINCI dans la construction du futur aéroport de Notre-Dame des landes, est de même l’occasion pour les participant.e.s de réaffirmer leur solidarité envers tou.te.s ceux et celles qui luttent à la FNAC et ailleurs… contre la dynastie Pinault.

Le collectif francilien de lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes s’est créé à l’automne dernier suite aux appels à action émanant de la ZAD. Depuis, il rassemble une multitude de personnes, militantes de tous âges, issues de divers horizons. Ces personnes unies par leur détermination à en finir avec ce projet d’aéroport ont collectivement refusé de prêter une identité politique à leur collectif et de le définir dans la concurrence des sensibilités et appartenances individuelles.

Les quinze opposant.e.s arrêté.e.s, le 27 janvier, à proximité de la résidence de François et François-Henri Pinault, ont été mis.e.s en examen.

Quatorze d’entre eux/elles comparaîtront devant la 7ème Chambre du Tribunal de Grande Instance de Versailles le 3 Juin 2013 à 14h.

La dépêche AFP parue fin janvier à ce sujet contenait plusieurs erreurs. Nous avons demandé la rectification pour les informations suivantes :

- Les inculpés jugés le 3 juin, au nombre de 14, sont pour la plupart âgés de plus de 22 ans (entre 20 et 60 ans).

- Des membres d’ARS combat étaient présents à l’action mais ne sont pas les organisateurs de celle-ci, elle est revendiquée par le Collectif francilien de soutien à Notre-dame-des-Landes.

- Les inculpés démentent formellement l’accusation de « Menaces de mort » et avoir scandé le slogan « Pinault on aura ta peau ». Ils sont en outre inculpés, pour 8 d’entre eux, de refus de prélèvements ADN.

Le Collectif francilien de soutien à Notre-Dame-des-Landes avait convié à une conférence de presse le vendredi 30 mai à 11h afin de démentir les informations erronées concernant les inculpés.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Lun 10 Juin - 2:02

Aéroport de Notre-Dame-des-Landes - Décision contentieuse - Le Conseil d’État a rejeté le recours dirigé contre le décret portant création du comité de suivi stratégique de la concession des aérodromes de Notre-Dame-des-Landes, Nantes-Atlantique et Saint Nazaire - Montoir.

Le Conseil d’État a rejeté le recours dirigé contre le décret du 5 avril 2012 portant création du comité de suivi stratégique de la concession des aérodromes de Notre-Dame-des-Landes, Nantes-Atlantique et Saint Nazaire - Montoir.
Ce comité, placé auprès du ministre de l’aviation civile, a vocation à « assurer un dialogue permanent sur la vie de la concession entre l’Etat, dans son rôle d’autorité concédante, et les collectivités territoriales et leurs groupements qui contribuent financièrement à la réalisation de l’aérodrome de Notre-Dame-des-Landes ».
- Le Conseil d’État a jugé légale la limitation de la composition du comité aux seuls collectivités territoriales et groupements contribuant financièrement à la réalisation de l’aérodrome, aucune disposition ni aucun principe n’imposant que l’ensemble des collectivités directement intéressées par le projet d’aéroport y participent.
- Le Conseil d’État a également jugé que le décret ne constitue pas une décision publique ayant une incidence sur l’environnement et que le comité qu’il crée n’a pas davantage vocation à prendre de telles décisions. Dans ces conditions, les dispositions de l’article 7 de la Charte de l’environnement, qui garantissent le droit de toute personne de participer à l’élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l’environnement, étaient inapplicables.
- Le Conseil d’État a enfin jugé que le décret attaqué pouvait ne pas indiquer la durée pour laquelle le comité est créé, dans la mesure où il est soumis de plein droit à la condition de durée maximale de cinq ans fixée par le décret du 8 juin 2006 relatif à la création, à la composition et au fonctionnement de commissions administratives à caractère consultatif. Le Conseil d’État a indiqué que le comité de suivi stratégique pourra être reconduit à l’issue de la durée initiale de cinq ans, laquelle est inférieure à la durée de la concession.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Mar 11 Juin - 0:22

ESSAI : ZAD PARTOUT. ZONE À DÉFENDRE À NOTRE-DAME-DES-LANDES Hebdo Tout est à nous ! 197 (30/05/13)

Cet ouvrage est une œuvre en soutien à la lutte menée dans ce coin de bocage dont l’aménagement, différé depuis des décennies, est devenu un enjeu de pouvoir, symbole des choix aberrants qu’affectionnent les oligarchies qui nous gouvernent.
Un projet d’aéroport, inutile et odieux, imposé sans se soucier des réactions des habitantEs, qu’on prévoyait dociles et résignés et qui se sont révélés diablement combatifs.
Un rêve de grandeur technocratique conçu pour rabougrir un peu plus le lien social, mais qui a suscité l’un des plus beaux élans de résistance anticapitaliste de ces dernières années.
Un lieu où se rencontrent la solidarité avec les paysans spoliés, l’amour pour la terre nourricière et la volonté d’en découdre avec les puissances mortifères qui asphyxient la planète.
Une forteresse végétale, assiégée par de pléthoriques forces de répression, qui est devenue une zone à défendre, mais aussi une zone à vivre, au fil d’un combat asymétrique.
Une friche où ont surgi d’étranges édifices, pleins de poésie, qui témoignent d’autres possibilités d’habitat que celle que dictent la logique marchande et la standardisation autoritaire.
Une lutte qui a su se préserver des récupérations politiques ou médiatiques, sans pour autant s’aliéner les soutiens ou les sympathies que lui valent son importance et sa portée.
Ce recueil de textes et d’images en provenance de la ZAD a été compilé pour saluer les femmes et les hommes, qui en criant « stop ! » à l’aéroport et à son monde, ont exploré un mode d’organisation sociale, horizontal et collectif. C’est un témoignage de solidarité autant qu’un document pour servir à l’histoire de la résistance à l’ignominie marchande et un acte de solidarité au profit de l’association de défense des habitants « Vivre sans aéroport ».

Essai : ZAD partout. Zone à défendre à Notre-Dame-des-Landes Éditions l'Insomniaque, 15 euros

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Mar 11 Juin - 16:11

Notre-Dame-des-Landes. Une rallonge de crédits pour promouvoir l'aéroport 07/06

Le Conseil général de Loire-Atlantique a voté hier, en commission permanente, des crédits supplémentaires pour le Syndicat mixte aéroportuaire. Les autres collectivités, régions et agglomérations, doivent aussi contribuer afin de réunir 240 000 euros de budget complémentaire et assurer la promotion de l'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Mi-février, le Syndicat mixte aéroportuaire avait engagé une campagne de communication chiffrée à 300 000 euros. " Nous nous donnons les moyens de mener éventuellement une nouvelle campagne d'ici la fin de l'année " , explique-t-on chez les promoteurs de l'aéroport. De quoi aviver les critiques des opposants.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Jeu 13 Juin - 2:48

En solidarité avec F., arrêté sur la ZAD le 15 avril, un rassemblement de soutien est prévu le jour de son procès, qui aura lieu le vendredi 14 juin. RDV à 12h devant le palais de justice de Tours, pour partager un pique-nique joyeux et convivial.

F. a été arrêté lors de la reprise du carrefour de la Saulce par les gendarmes le 15 avril, et est accusé de "violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique". Il est également sous contrôle judiciaire avec interdiction de se rendre sur la commune de Notre-Dame des Landes et obligation de pointer chaque semaine à la gendarmerie de sa commune de résidence, près de Tours.
Faux témoignages, insultes, coups multiples et crachats au visage : les gendarmes mobiles ont fait ce jour-là preuve de toute l'étendue de leurs délicatesses. Pourtant c'est bien un militant qui se voit accusé de "violences". Pourtant c'est bien lui et non les gendarmes qui s'est retrouvé avec plusieurs jours d'ITT (Incapacité Totale et Temporaire).
Face à la criminalisation continue des militants, face à la banalisation et la multiplication des arrestations dites musclées, face à l'impunité dans laquelle agissent les soi-disantes forces de l'ordre et en solidarité avec F., un rassemblement de soutien est prévu le jour de son procès, qui aura lieu le vendredi 14 juin. RDV à 12h devant le palais de justice de Tours, pour partager un pique-nique joyeux et convivial. Chansons, instruments de musique et déguisements bienvenus. Parce que la lutte se veut joyeuse, parce que cette justice n'est pas sérieuse.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Jeu 13 Juin - 23:30

Le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : modèle environnemental ou farce écologique ? NOLWENN WEILER 13/06

Autoroutes zen, aérogares basse consommation, pistes cyclables, musée du bocage, déménagement des écosystèmes menacés… Vinci et ses prestataires n’ont pas lésiné sur les arguments « verts » pour vendre leur nouvel aéroport. Ses « espaces de respiration » en feraient presque une réserve naturelle ! Malgré tous leurs efforts, le projet de compensation de la biodiversité conçu par la multinationale a été invalidé. Décryptages.

L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes sera exemplaire au niveau environnemental. Le bocage en sera même l’emblème. Parole de Vinci. D’ailleurs, « contrairement à ce que l’on entend, le nouvel aéroport ne va pas consommer beaucoup d’espace » assurait Nicolas Notabaert, président de Vinci Airports. 1200 hectares, seulement... La multinationale concède que la future infrastructure aura des effets « importants et inéluctables » sur la campagne. Mais ces dommages seront quasi-annulés, promet-on, par le projet paysager. Et ses concepteurs ne manquent pas d’imagination.

Bernard Lassus, architecte paysagiste du projet explique ainsi vouloir « pousser le bocage jusqu’au bord des pistes du futur aéroport » [1]. A croire que l’aéroport étendra le bocage ! « Sur les photo-montages de Vinci, c’est tellement vert que l’on se demande même où les avions vont atterrir » ironise Jacques Testard, militant d’Europe Écologie-les Verts et membre de l’Acipa, association historique des opposants à l’aéroport. La multinationale s’engage à planter des centaines de mètres de haies autour du tarmac. Les échangeurs et les abords de routes menant à l’aéroport ressembleront eux aussi à des parcs. Le tout formant « un espace de respiration » entre cet aéroport haute qualité environnementale (HQE) et l’agglomération nantaise.

Haies synthétiques et autoroutes zen

Cet « espace de respiration » sera truffé de « routes apaisées ». Ce concept « permet d’obtenir des vitesses de circulation limitées qui assurent de traverser le paysage en l’appréciant et en s’en imprégnant ». A cette ambiance zen, il manque encore des séances de lévitation sur les bandes d’arrêt d’urgence... Il y aura en plus des « liaisons douces » poursuit l’étude d’impact [2]. « Le barreau routier qui permettra la desserte de l’aérogare accueillera une piste cyclable sur toute sa longueur. Des accès cyclistes proviendront également de toutes les communes alentours », ajoute Vincent Bettinger, directeur projets et développement chez Vinci construction France.

Mieux : « Il y aura très peu de circulations d’avions. Ce qui permettra à nos clients compagnies aériennes de se rendre directement au décollage et de consommer très peu de kérosène ». Doit-on en déduire que l’aéroport n’est pas vraiment nécessaire ? Pour les riverains inquiets de respirer quotidiennement des métaux lourds, du dioxyde de souffre et du CO2 en masse, un dispositif de surveillance de la qualité de l’air sera mis en place. Rassuré ? Il y aura enfin, pour ceux et celles qui regretteraient la majesté des arbres centenaires qui ornent actuellement les sentiers qui parcourent la zone, un musée dédié au bocage et à son histoire.

Des aérogares basse consommation

Cette addiction de Vinci pour la verdure n’est pas sans poser quelques problèmes techniques. « Les oiseaux apprécient de nicher dans les haies mais sont nuisibles au trafic aérien. (…) », rappelle le paysagiste Bernard Lassus. La solution ? « Recourir partiellement à des haies artificielles pour faire aboutir le projet là où la sécurité aérienne est en jeu... » Autre technique pour éloigner les dangereux volatiles : l’introduction d’une réglementation locale pour éliminer les plantations – comme le blé – susceptibles de trop attirer les oiseaux. Le cabinet d’étude Biotope, qui a réalisé l’étude d’impact, propose de son côté de déplacer les troncs de vieux chênes abattus « sur un autre secteur favorable » où ils feraient l’objet d’une « gestion adéquate » pour protéger d’éventuels insectes rares nichant dans les dits troncs. Gardien de grume, un futur métier pour les zadistes ?

Après les bretelles d’autoroutes zen et le bocage de synthèse, voici les aérogares économes en énergie. La toiture sera végétale, et plissée, de façon à profiter au maximum des rayons du soleil pour limiter les dépenses en chauffage et en éclairage. « Nous irons probablement au-delà des demandes exprimées à travers la norme BBC [3] pour tout ce qui touchera la consommation énergétique et l’isolation des bâtiments », s’enthousiasme même Tanguy Bertolus, directeur technique de Vinci Airports. Les constructions auront recours à « une grande part de bois pour assurer l’intégration du bâtiment dans son environnement naturel » . Vinci prélèvera-t-il ce bois sur la ZAD dans un souci d’attention aux circuits courts ? L’origine du bois n’est pas mentionnée. On ne sait pas non plus quelles épaisseurs de matériaux d’isolation, ni quel mode de chauffage permettront d’atteindre des consommations écologiquement ultra compétitives. Mais les objectifs sont là : « Diviser par trois le bilan carbone par passager du futur aéroport du grand ouest par rapport à Nantes Atlantique aujourd’hui. » [4]

Détruire et compenser la biodiversité

Autre pilier du « verdissement », la compensation. Ce principe, confirmé par les lois du Grenelle de l’environnement, consiste à compenser plus loin la biodiversité que l’on détruit ici. A Notre-Dame-des-Landes, Vinci promet de refaire des mares, de prendre soin de zones humides situées hors des terres promises au béton, ou encore de passer des contrats avec des agriculteurs qui auraient des pratiques respectueuses de l’environnement.

Problème : pour compenser, encore faut-il dresser l’inventaire exact de ce qui va être détruit. La direction de Vinci évoque sa « démarche exemplaire pour dresser un inventaire complet du site sur la faune et la flore. » Une auto-congratulation que ne partage pas un collectif de naturalistes créé pour l’occasion, les « naturalistes en lutte ».« De nombreuses insuffisances ont abouti à un état des lieux tronqué de l’intérêt écologique de la zone d’aménagement différée (ZAD) » dénoncent-ils. « Les fonctionnalités des zones humides ont été systématiquement sous-évaluées, et leur nombre sous-estimé ». Exit par exemple leur rôle dans le cycle du CO2, qu’elles peuvent stocker en grande quantité. L’inventaire, réalisé par les experts du cabinet Biotope, aurait oublié des espèces, notamment la loutre d’Europe, une espèce protégée.

Déménager des écosystèmes

La perte des écosystèmes ne sera pas non plus intégralement compensée. Vinci applique un coefficient qui peut aller de 1 à 8. Huit hectares considérées comme de « faible valeur » pourront ainsi être compensés par la bonne gestion environnementale d’un seul hectare « à forte valeur ». Les naturalistes protestent contre ces calculs, dénués selon eux de « base scientifique sérieuse ». Vinci devra cependant dégoter 640 hectares pour installer mares, flore, tritons ou loutres, à la place des 1140 hectares dégradés.

Enfin, ces nouveaux écosystèmes, si tant est qu’ils survivent au déménagement, ne seront pas forcément protégés sur le long terme. Rien n’empêche d’y réaliser de nouveaux aménagements. D’autant que l’avenir foncier de la zone, une fois dotée d’un aéroport, est très incertain. Et aucune sanction n’est prévue au cas où le promoteur du projet ne tiendraient pas ses promesses de compensation.

Greenwashing invalidé

La méthode de compensation proposée par Vinci a de toute façon été invalidée, le 9 avril par le comité d’experts scientifiques que Jean-Marc Ayrault avait nommé en novembre 2012. En cause : la complexité des calculs, l’insuffisance de l’état des lieux initial de la biodiversité, l’incertitude sur la mise en œuvre des mesures de compensation promises et l’absence d’obligation de résultat.

Dès le lendemain, le conseil national de protection de la nature (CNPN) faisait « siennes les réserves présentées dans le rapport », demandant que celles-ci « soient effectivement prises en compte par le maître d’ouvrage ». La poursuite du projet est désormais conditionnée à la levée de ces réserves.

« Le projet d’aéroport du Grand-Ouest (...) fera toute sa part au défi écologique, sans l’opposer au développement économique, seul à même d’assurer la cohésion sociale et la qualité de la vie », ont réagi quatre jeunes élus socialistes « pour l’aéroport » dans une tribune publiée par le quotidien Ouest-France le 9 mai dernier [5]. Si le défi écologique se résume à déménager mares et tritons et à instaurer des « espaces de respiration » le long des bretelles d’autoroutes... C’est pas gagné !

Notes

[1] Toutes les citations de Nicolas Notabaert, président de Vinci Airports, de Bernard Lassus, architecte paysagiste, de Vincent Bettinger, directeur projets et développement chez Vinci construction France et de Tanguy Bertolus, directeur technique de Vinci Airports, sont tirées du dossier consacré au futur aéroport par Le Nouvel Ouest, mensuel nantais, en novembre 2011.
[2]  Étude d’impact précédant la déclaration d’utilité publique de l’aéroport, en février 2008.
[3] BBC= bâtiment basse consommation. Pour les constructions résidentielles neuves, l’objectif de consommation maximale en énergie primaire fixé à 50 kWh/m².an, soit trois fois moins que ce que consomme les logements en France, en moyenne.
[4] Eric Delobel, directeur de projet de la société AGO (aéroport du grand ouest). Voir la vidéo sur le site d’AGO.
[5] Nathalie Appéré, première adjointe au maire de Rennes ; Frédéric Béatse, maire d’Angers ; Christophe Clergeau, premier vice-président des Pays de la Loire ; Johanna Rolland, première ajointe au maire de Nantes.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Ven 14 Juin - 19:43

Une 20aine de personnes de Tours, Loches, Blois en soutien à F jugé à 14h à St Nazaire...


12ème rendez-vous mensuel : samedi 29 juin à 15h, place Royale à Nantes. Contre l'aéroport, la métropole et son monde.



Contre le projet d'aéroport, la métropole et son monde - Manif gâteaux en main


Voilà un an, au lendemain de l'élection présidentielle, commencent les manifestations mensuelles contre l'aéroport et la métropole. Petit à petit ces manifestations ont pris de l'ampleur et sont devenues un vrai moment de convergence entre les nantaisEs qui luttent contre l'aéroport mais surtout contre le monde qui va avec !


Parce que les problématiques que soulèvent cet aéroport sont loin d'être, juste écologiques, à l'automne, ce sont des centaines d'expulséEs et mal
logéEs qui nous ont rejoins dans la rue alors qu'ilLEs occupaient le Lieu Unique. Au même moment, l'Etat a tenté d'expulser la ZAD mais la résistance sur le terrain, les actes de solidarité et la rue (8 000 personnes à Nantes lors de la manif de novembre) ont eu raison de son entêtement. Quelques semaines plus tard, ce sont les slogans anticapitalistes qui retentissaient pour soutenir les ouvrierèREs, notamment d'Arcelor Mital, qui risquaient d'être virés pour des intérêts économiques. Puis le printemps fleurissant (tardivement), ce sont des critiques de Nantes Capitale Verte, des prochains titres de transport
RFID de la Tan ou les récits des anti-homophobes, que l'on pouvait entendre lors des manifs.


Aujourd'hui, la lutte contre la réalisation de l'aéroport est en passe d'être gagnée mais celle contre cette métropole toujours plus grande, plus propre et plus contrôlée doit s'intensifier. Cette lutte, à son tour, est en train de prendre de l'ampleur nationalement.
De plus en plus de contestations s'élèvent contre la réforme territoriale (dans le cadre du 3ème volet de la décentralisation) qui voudrait avantager encore plus les métropoles au détriment des zones rurales afin de « développer leurs attractivités » dans le seul but économique. Cette décentralisation est programmée pour ôter tout pouvoir aux municipalités qui se verront dès lors obligées d'accepter tout les projets imposés par les instances départementales, puis régionales : décharges chimiques, fermeture des administrations locales etc...


Mettons la pression pour porter un coup d'arrêt décisif !


HabitantEs du pays nantais, nous vous invitons à venir fêter cette année riche en combats et à s'organiser pour ceux de l'année à venir.
Nous profiterons également de cet anniversaire pour fêter la sortie du Nantes Nécropole n°2, le journal écrit par le CNCA, dans lequel se trouve un gros dossier « Nantes Capitale Verte », un article sur la vitesse ainsi qu'un autre, questionnant la démocratie participative.


Alors rdv pour une grosse manif gâteaux en main le samedi 29 juin à 15h place Royale.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Sam 15 Juin - 23:24

Les chiffres d'emplois gonflés du rapport remis à Ayrault 11/06

Certaines perspectives d'emploi liées au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes sont très nettement exagérées. Mais personne ne reconnaît être à l'origine de l'erreur.

400 à 500 emplois supplémentaires créés, dont 200 rien que pour la compagnie Regional, en cas de création du très contesté aéroport de Notre-Dame-des-Landes : ce sont les chiffres avancés par la " commission de dialogue " dans son rapport remis au Premier ministre le 9 avril dernier. Problème, ces chiffres sont faux.

Et la directrice de la compagnie, filiale d'Air France, l'a rappelé au sous-préfet en des termes très clairs, selon la lettre que s'est procurée Rue89. " Vous inscrivez dans ce rapport d'une part, l'installation future d'une base de notre compagnie sur Notre-Dame-des-Landes, outre le transfert de nos équipes en charge de l'exploitation, et, d'autre part, des données chiffrées sur les perspectives d'emploi chez Regional liées à cette installation. J'attire votre attention sur le caractère erroné de ces informations et je souhaite, donc, que soit apporté un correctif en supprimant la référence aux perspectives d'installation et de développement de notre entreprise " , écrit Martine Selezneff.

Des chiffres gonflés d'autant plus mal venus, explique une responsable de la communication de Regional au site d'info, que celle-ci est " en plein plan de départs volontaires. Il n’est pas question de développer l’emploi et nous n’avons aucune idée d’où sortent ces chiffres. "

La question est posée à un des auteurs du rapport, qui affirme qu'ils viennent " directement d'un e-mail adressé par le directeur du projet chez Vinci, M. Delobel " , qui se trouve donc être le principal promoteur du projet. 
Et qui dément en être l'origine.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Dim 16 Juin - 21:44

490 000 euros en communication pour l'aéroport 11/06

Le syndicat mixte aéroportuaire, qui suit le dossier de Notre-Dame-des-Landes, a encore besoin d'argent pour sa politique d'information et de communication sur le projet.

Au début de l'année, il a dépensé 340 860 euros. Il prévoit encore d'engager 140 202 euros pour des actions à venir d'ici à la fin 2013. Soit un total de 490 062 euros en 2013.

Il vient donc de demander une rallonge de 240 000 euros aux collectivités. Au final, la Région Pays de la Loire doit donc verser une contribution complémentaire de 84 000 euros. La Région Bretagne, 60 000 euros.

Le Département de Loire-Atlantique, 48 000 euros. Nantes Métropole, 37 200 euros. La Carene (Saint-Nazaire), 6 000 euros. Cap Atlantique (La Baule Guérande), 4 800 euros.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Lun 17 Juin - 19:48

Exposition " Art et Notre-Dame des Landes "

Samedi 29 et dimanche 30 juin au Sel de Bretagne des artistes s'expriment sur Notre-Dame des Landes .

Le projet d'un éventuel aéroport au nord de Nantes, à Notre Dame Des Landes, est sujet à débat  et l'opposition à ce projet se manifeste largement dans le domaine culturel  par des chansons, des dessins, des affiches...

L'association " A.M.E " qui est en charge du Musée Eugène Aulnette au Sel de Bretagne, accueillera une exposition artistique sur ce thème, contribution originale d'un collectif d'artistes divers: "Art et Notre Dame Des Landes".
Sculpteurs, peintres, photographes, graveurs, sérigraphistes, graffeur ou  poètes... s'expriment ici contre l'aéroport , avec humour, gravité, tristesse, colère ou poésie, mais toujours de façon très personnelle.

A voir Salle bleue au Sel de Bretagne, en face du Musée, les samedi et dimanche 29 et 30 juin 2013, de 14h30 à 18h30.

Entrée libre et gratuite.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Mar 18 Juin - 16:21

Un jeu pour apprendre et comprendre Alain Astarita 17/06

L'équipe NDDL News Game s'est imposée ce week-end à la MédiaLabSession de Nantes avec un jeu qui permet de se glisser dans la peau d'un pro ou d'un anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes.
 
S'informer en jouant

"Plutôt qu'ils s'écharpent dans la réalité, l'idée est de proposer un jeu basé sur les argumentaires des pros comme des antis" s'amuse Bastien Kerspern, le designer du groupe NDDL News Game. "Un News Game, c'est un jeu qui traite d'une question d'actualité, en l'occurence Notre-Dame-des-Landes, mais d'une manière ludique, sérieuse et documentée".

Chaque joueur se glisse ainsi dans la peau d'un défenseur ou d'un opposant au projet: l'affrontement se fait à coups d'arguments puisés dans une base de données validée journalistiquement, le vainqueur est celui qui a le dernier mot. Et comme dans beaucoup de jeux, il y a même des jokers: les pro-aéroport utiliseront les CRS, les anti-aéroport actionneront les barricades !

Ce jeu, à l'état de projet, peut se décliner à de nombreux sujets et pourrait donc intéresser des médias soucieux de capter de nouveaux publics, sous une nouvelle forme, sans céder à la qualité de l'information en dépit du cadre ludique. Forte de sa première place à la MédiaLabSession, l'équipe va maintenant tenter de faire vivre cette idée et trouver des partenaires pour l'accompagner.

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 02_choixducamp_selection_1

Un monde qui bouge

Créer en 48 heures un nouveau média, cohérent éditorialement et viable économiquement: c'était le défi lancé par les organisateurs de la MédiaLabSession à Nantes, comme ils l'avaient fait précédemment à Paris et à Bruxelles.

De fait, la mondialisation des échanges et l’évolution incessante des technologies plongent les utilisateurs, pour ne pas dire les consommateurs, dans un foisonnement d’offre d’information et de services. Tout cela se traduit par de nouveaux usages dans le mode de consultation et une transformation des supports de diffusion. Un exemple, celui de la télévision: désormais un téléspectateur sur deux “consomme” des contenus sur des outils de mobilité comme les smartphones ou les tablettes. La télévision suit le mouvement et ses programmes sont désormais disponibles en dehors de sa “boîte”, c’est notamment le cas à France Télévisions où le développement numérique a été décrété “priorité stratégique” et on comprend pourquoi !

Le contenant mais aussi... le contenu !

Nouvelles attentes, nouveaux outils mais aussi... nouvelles écritures. Tous ces bouleversements ne sont pas sans conséquences, heureuses ou parfois moins, sur la qualité de l’offre éditoriale. Pour les professionnels de l’information, producteurs et éditeurs de contenus, cette révolution sonne l’heure d’une remise en question ainsi que la nécessité d’affirmer les valeurs d’une information de qualité, digne et conforme à celles défendues par une immense majorité de journalistes.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Mer 19 Juin - 21:29

Notre-Dame-des-Landes : A quoi joue-t-on dans la presse pros-aéroport ? That is the question ! CASNDDL 11/06

Le même jour où Marie-Monique Robin recevait la Légion d'Honneur à Notre-Dame-des-Landes les deux quotidiens, Ouest-France et Presse Océan, plaçaient dans leur colonne un article pros-aéroport. Coïncidence ou volonté manifeste, nous vous laisserons juge de votre propre opinion.

A l'Ouest, la presse locale n'est pas à son premier article pros-aéroport. Alors que les recommandations formulées par les commissions de dialogue, agricole et scientifique du 9 avril dernier n'ont pas été encore finalisé sur le terrain, le quotidien Presse Océan dédie l'enquête du samedi 8 juin aux porteurs du projet persuadé de la pertinence de l'aéroport à Notre-Dame-des-Landes tandis que Ouest-France alimente la polémique sur les "mauvais zadistes de la D281".

« L'enquête du samedi sur Presse Océan »

La neutralité de Presse Océan n'est plus à défendre. Le quotidien consacre deux pleines pages aux défenseurs du projet d'aéroport Grand Ouest nantais, un curieux pied de nez à la remise de la Légion d'Honneur, le même jour, de Marie-Monique Robin à La Vache Rit. L'article, composé de plusieurs rubriques nous apprend que les travaux pourraient recommencer dès la Toussaint pour une mise en service à la fin 2017 alors que selon une source de l'Acipa ceux-ci ont été gelé jusqu'à la fin de l'année tandis que des sources officiels parlent d'une mise en service de l’aéroport pour 2018.
Le journal remplit parfaitement son rôle de soldat au service de la bande à Auxiette, une communication qui ressemble plutôt à une farce, en réalité, sous une façade rempli de certitudes ce cache de grands doutes au point de se demander si les pros-aéroport cherchent à rassurer ou se rassurer eux-même. Nous vous laissons juge de penser selon votre propre interprétation. Smile

« Comment faire revenir les gardes mobile ? »

Comment faire revenir les gardes mobiles dans la zone du projet d'aéroport? Demandez à Ouest-France, ils ont la réponse. D'ailleurs, coïncidence ou pas, eux-aussi ont choisi le 8 juin pour raconter leur petite histoire. La D281 devrait être fermée et la route coupée sur ces deux extrémités afin de protéger les "gentils" habitants résidents à proximité des "méchants" zadistes qui n'aiment pas voir de voiture s'aventurer sur "LEUR" route. Ironie d'un article surréaliste de la manière dont les habitants de la ZAD sont décriés.

Pire, le journaliste qui a écrit l'article, le structure autour d'une personne qui représente quelques cas isolés d'habitants excédés par la présence des zadistes. Cette mise en lumière est le meilleur moyen de préparer le retour des gardes mobiles sur la ZAD. L'excuse officielle sera "La mise en sécurité de la D281". Officieusement, la meilleure opportunité pour couper un axe de circulation hors de contrôle sur la zone, une manœuvre destinée à supprimer une voie d'accès correcte par la route (en faisant abstraction des chicanes sur la route) pour se rendre, par exemple, sur la châtaignerai.
Comme pour Presse Océan, Ouest France produit de la désinformation et conforte les autorités sur le jugement que doivent avoir les citoyens sur ce que sont les habitants de la zone du futur probable aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Nous, défenseur contre le projet savons que c'est de la pure bêtise, la société citoyenne présente à la ZAD n'est pas mieux ou pire qu'un village quelconque de France avec, toutefois, une motion spéciale pour la solidarité.
"N.-D.-des-Landes : après une agression sur la D281, la route pourrait être désaffectée" titrait Ouest-France sur son site internet le 07 juin. Le journal explique : "Sur la zone réservée pour l’Aéroport du Grand Ouest à Notre-Dame-des-Landes, l’accalmie consécutive au départ des gendarmes omniprésents d’octobre à avril, est contrariée par des incidents sur une route départementale annexée par les opposants les plus radicaux. Une automobiliste a été agressée sur la Route départementale 281, entre le carrefour des Ardillères et le village de la Pâquelais. Cette route est logiquement fermée, mais la signalisation prévenant de cette fermeture disparaît sitôt être posée. Sur plusieurs centaines de mètres, les zadistes (opposants les plus radicaux), ont construit des cabanes, creusé des tranchées, installé des chicanes, monté un mirador. « Les flics, on les a virés d’ici », confient ceux d’entre eux qui acceptent de parler. Pour éviter d’autres incidents, l’Association des opposants historiques (Acipa), rappelle que la route voisine, la D81, est libérée, et recommande une vitesse réduite sur la traversée. Des riverains qui dénoncent une nouvelle fois une « zone de non droit », veulent créer un collectif de défense. Du côté des autorités, l’idée de désaffecter tout simplement cette route devenue impraticable (la D 281), est étudiée."

Le 8 juin dans le journal version papier

« " Zone de « non droit » à Notre-Dame-des-Landes " ou comment orienter l'opinion »

L'actualité de ce début juin est riche en petite trouvaille, ici, un article porter à notre connaissance démontre une fois de plus comment la propagande des pros-aéroport fonctionne. Pour cela, prenez une presse complaisante, alimentez-la avec un fait divers dont l'origine peut être discuté (la police via la DCRI ne manque pas d'imagination) et vous obtenez un papier qui démontre que les habitants de la ZAD sont de mauvaises personnes et que pour l'intérêt public il serait temps de les isoler de la civilisation.

A la lecture de l'article vous aurez compris que les zadistes sont des voleurs, des personnes peu recommandables, ils sont insociables et créent des nuisances qu'un aéroport ne "leur" causera pas. "Leur" : nous parlons de ceux qui sont prêts à créer un collectif pour dénoncer l'absence de mesure contre leurs voisins de la Zad et donc, permettre la construction de l'aéroport. Ces riverains sont payés par qui pour dire cela, Vinci, le Conseil Général du 44, Auxiette ? Non parce qu'à vouloir créer la zizanie, nous pouvons le faire aussi. Non ?

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Ven 21 Juin - 0:56

Des élus rompent avec la préfecture 13/06

Les élus du Collectif Cedpa, opposés au projet de Notre-Dame-des-Landes, ont décidé de suspendre leur participation aux travaux menés avec la préfecture des Pays-de-la-Loire. Motif, le sentiment, en substance, d'être manipulés et de servir de caution à des conclusions auxquelles ils s'opposent par avance.

" Nous étions déjà assez inquiets après nos premières réunions car nous avions senti que nous n'avions pas la même lecture des rapports et notamment du rapport scientifique " , écrivent les coprésidents du Cedpa, " collectifs d'élus doutant de la pertinence de l'aéroport " rassemblant plus de 500 élus locaux, communautaires, départementaux et régionaux, ainsi que deux sénateurs et un député.

" Depuis, plusieurs faits ont renforcé notre méfiance " . Et de citer l'absence de réponse de la " commission du dialogue " aux questions posées, notamment en ce qui concerne la surévaluation du nombre d'emplois créés, un calendrier prévisionnel trop resserré "ce qui ne nous laisse pas espérer un vrai travail contradictoire" ou encore le dépôt, d'ores et déjà, d'une demande de permis de construire pour l'aérogare.

" Nous ne voulons pas être caution d'études complémentaires dont nous avons le sentiment qu'elles sont destinées à nous faire admettre une conclusion déjà faite " , concluent les élus, qui disent leurs " regrets " d'une telle démarche.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Ven 21 Juin - 19:59

Muret. Ils inaugurent une impasse Notre-Dame des Landes 14/06

Comment marquer son opposition au projet d’aéroport à Notre-Dame des Landes. En faisant comprendre qu’il s’agit d’une impasse.

Le groupe local EELV sud-ouest 31 a mené une action symbolique : une nouvelle plaque a été apposée rue Notre Dame qui est devenue Impasse Notre Dame des Landes sur le mur jouxtant le cimetière. «Quoi de mieux pour demander l’enterrement de ce projet !» déclare Christian Valade, secrétaire du groupe.

«Ce projet d’aéroport est d’une autre époque puisqu’il était prévu à l’origine en 1974 pour le Concorde. Cette action a aussi pour but de marquer notre solidarité avec tous ceux qui luttent pacifiquement sur place en Loire Atlantique. C’est pour cela que nous serons présents les 3 et 4 août lors du grand rendez-vous de cet été !» assure Catherine Renaux, porte parole d’EELV Midi Pyrénées.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  yannalan le Ven 21 Juin - 21:32

Sur Facebook :


Haha putain bande de malades... C'est ces gens là qui au summum de leur branlettetitude arrivent cagoulés sur la ZAD pour péter la gueule d'occuopants et de paysans parce que tu fais un barbecue ou parce que t'élèves des lapins (véridique). "ce sont déjà des milliers d'animaux d'élevage qui vivent ici (à Notre-Dame) enfermés, souvent avant une mise à mort à plus ou moins longue échéance" Non mais c'est clair que c'est la forme de domination la plus urgente à éliminer sur la ZAD !! On se demande des fois si ce ne sont pas des flics qui les payent pour venir foutre la merde... Retournez défilé dans les rues de st tropez avec Brigite Bardot contre la fourrure, c'est là votre place petits bourges dégénérés.


...nous dit Jonathan Guillaume (Breizhistance).

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  Rougevert le Ven 21 Juin - 23:56

En plus grossier, c'est à peu près la "pensée" de Vals...Rolling Eyes
Rougevert
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  yannalan le Sam 22 Juin - 10:53

C'est surtout un problème concret posé par la bande en question, ses délires et ses violences sur un endroit où on veut maintenir une activité d'élevage et où on est censé aider les paysans qui veulent rester.
L'auteur du billet d'humeur n'a strictement rien d'un anti-écolo borné, au contraire. Mais il y a sur la ZAD de spublics qui posent des problèmes, et ça sert à rien de les cacher.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44) - Page 20 Empty Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 20 sur 39 Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21 ... 29 ... 39  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum