Le deal à ne pas rater :
Nike FR : 25 % sur tous les articles
Voir le deal
Le Deal du moment : -41%
Smartphone HUAWEI P30 lite Noir 128 Go
Voir le deal
219 €

Belgique

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty Grève du 24/11

Message  ulrik le Mar 25 Nov - 21:16

http://www.lcr-lagauche.org/greve-du-2411-reportage-dun-militant-a-la-louviere/

Belgique - Page 7 La-louviere-1

ulrik

Messages : 127
Date d'inscription : 27/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty Grève du 24/11

Message  ulrik le Mer 26 Nov - 0:25

Grève Hainaut: «Pour gagner, il faut faire tomber le gouvernement »

Interviews de travailleuses et travailleurs réalisées à différents piquets de la région de Charleroi lors de la grève du lundi 24 novembre 2014. Un sentiment général en ressort: pour gagner, il faut faire tomber ce gouvernement!


ulrik

Messages : 127
Date d'inscription : 27/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty Grève du 24/11

Message  ulrik le Mer 26 Nov - 0:28

Reportage sur la grève à Anvers hier

http://www.lcr-lagauche.org/greves-provinciales-de-24-heures-anvers-repond-present/

Belgique - Page 7 Antwerp-greve

ulrik

Messages : 127
Date d'inscription : 27/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty Re: Belgique

Message  Copas le Sam 29 Nov - 11:27

Il est clair que ce qui se passe en Belgique est considérable, important, et retentit dans une partie de l'Europe.
Cela démontre, une fois encore, l'importance des potentiels de résistance des prolétariats en Europe.

Les journées de grève générale régionale par leurs piquets de grève et la grosse manif du 6 novembre et ses affrontements,  traduisent cette disponibilité.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty Agissons avec les camarades belges !

Message  Roseau le Sam 29 Nov - 11:45


Le conseil fédéral de la Fédération SUD santé sociaux réuni les 27 et 28 novembre à Paris soutient sans réserve le mouvement social Belge contre les plans d'austérité, le pacte de stabilité, le MES et les traités CETA, TAFTA et TiSA.

•La fédération SUD santé sociaux soutient sans réserve la grève générale du 15 décembre 2014, salue le plan de mobilisation du Front commun syndical, et signe l'appel de soutien à la grève,

•Appelle ses militants à participer aux mobilisations prévues à Bruxelles le 19 décembre 2014, à l'occasion de la réunion des chef d'états.
•Félicite le mouvement social Belge dans son ensemble pour sa capacité à regrouper les forces sociales dans leur diversité syndicales et associatives.
•C'est un exemple qui laisse espérer la construction d'une véritable mobilisation concertée dans tous les les pays à même de mettre fin à : une austérité sans rivage, une pauvreté croissante en Europe, un chômage de masse intolérable, et à une destruction des services publics notamment le service public de santé, d'action sociale et de protection sociale.

Le capitalisme financier et les multinationales n'ont pas de frontières, opposons lui ensemble, la solidarité des peuples, la convergence de toutes nos luttes sociales, associatives, politiques pour en finir avec les privilèges et les inégalités.

Pour la commission internationale SUD santé Sociaux
Vladimir NIEDDU
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty « C’est une grève politique ! » Oui, et alors ?

Message  ulrik le Sam 29 Nov - 13:29

http://www.lcr-lagauche.org/cest-une-greve-politique-oui-et-alors/

Belgique - Page 7 Greve-charleroi-5

ulrik

Messages : 127
Date d'inscription : 27/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty Appel "Tout autre chose"

Message  Roseau le Jeu 11 Déc - 22:36

http://www.pauljorion.com/blog/2014/12/11/tout-autre-chose-a-partir-daujourdhui/#comment-528378
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty #Grevegenerale

Message  ulrik le Ven 12 Déc - 1:08

Grève régionale à Bruxelles, 8 décembre 2014

Cette troisième journée de grève régionale a de nouveau été un beau succès. Petit aperçu de l'ambiance à Bruxelles: piquets, blocages et surtout militant-e-s solidaires en front commun, motivé-e-s et déterminé-e-s à ne pas en rester là. Rendez-vous la semaine prochaine pour la grève générale! Le gouvernement ne passera pas! Nous ne les laisserons pas faire! #MichelDegage


ulrik

Messages : 127
Date d'inscription : 27/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty #Grevegenerale

Message  ulrik le Ven 12 Déc - 1:20


Interview de Silvio Marra, syndicaliste de combat, ancien membre de la délégation syndicale des Forges de Clabecq. Silvio nous parle de la grève, du combat syndical et de la lutte contre le gouvernement de droite..


ulrik

Messages : 127
Date d'inscription : 27/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty Re: Belgique

Message  Copas le Sam 13 Déc - 13:49

Le mouvement populaire progresse et la réaction fourbit ses armes
Il faudra bien plus pour jeter à terre le patronat, son gouvernement, son état et ses partis.

Mais on voit les fractures s'ouvrirent, des secteurs de la classe ouvrière prêts à en découdre.


Grève générale nationale contre l'austérité lundi

Avions cloués au sol, trains, trams et bus remisés dans les dépôts, accès aux entreprises et aux administrations bloqués par des « piquets »: la Belgique sera paralysée ce lundi 5 décembre par une journée de « grève nationale » organisée par les syndicats pour contester la politique d’austérité du gouvernement.

De Liège à Tournai, d’Arlon à Ostende, aucune région ne devrait échapper au mouvement organisé en « front commun » par les trois grands syndicats FGTB (socialiste), CSC (chrétien) et CGSLB (libéral), qui ont fait monter la pression depuis plusieurs semaines sur le gouvernement de droite dirigé par le libéral Charles Michel.

Les transports devraient être les premiers touchés. Dès dimanche à 22H00 (21H00 GMT), les contrôleurs aériens devraient débrayer, selon le gestionnaire belge de l’espace aérien, Belgocontrol, ce qui empêchera de facto tout décollage ou atterrissage pendant 24 heures. Les trains s’arrêteront au même moment, y compris les liaisons internationales Thalys (vers Paris, Amsterdam et Cologne) et Eurostar (Londres). Lundi, les trams, bus et métro devraient rester au dépôt dans tout le pays.

Thalys et Eurostar touchés

La situation pourrait devenir infernale sur les autoroutes, puisqu’un syndicat de chauffeurs de camion affilié à la FGTB a déployé des banderoles au message explicite: « Chauffeurs de camion, paralysez le pays le 15 décembre ».

Les écoles, prisons, administrations et même les tribunaux devraient aussi être en grève. L’Association syndicale des magistrats (ASM) a exprimé vendredi « sa totale solidarité » avec les grévistes, en dénonçant « la mise en péril des services publics ». Les programmes des radios publiques devraient être remplacés par de la musique, à l’exception des flashes d’information.

Le secteur de l’industrie et de la distribution, tout comme la poste ou les services de ramassage des ordures, devraient également tourner au ralenti ou être totalement à l’arrêt. Les accès de zones d’activité pourraient être bloqués par des barrages, comme ce fut le cas lors des trois grèves régionales organisées ces dernières semaines.

Les syndicats, qui avaient réuni quelque 120.000 personnes lors d’une manifestation à Bruxelles le 6 novembre, continuent à dénoncer un programme de réformes visant à réaliser 11 milliards d’euros d’économies en cinq ans. Il prévoit de reculer l’âge légal de départ à la retraite de 65 à 67 ans à partir de 2030, ainsi que des coupes dans les services publics, la culture et les transports.

Ils demandent aussi l’abandon du « saut d’index » prévu pour 2015, soit l’absence de revalorisation des salaires par rapport à l’inflation. Ils dénoncent aussi l’absence de « dialogue social ». Les actions prévues par les syndicats, en particulier le blocage de l’accès des entreprises, irritent la principale organisation patronale, la FEB, qui soutient les mesures du gouvernement.


Grève nationale: les chauffeurs de camion appelés à paralyser la Belgique lundi

Pour inciter à la mobilisation, l’Union belge du transport a placé des banderoles à divers endroits sur les autoroutes.

L’Union belge du transport (UBT) lance un appel aux chauffeurs de camion pour participer à la grève nationale de lundi et paralyser le pays, a-t-elle annoncé vendredi dans un communiqué. Pour inciter les routiers à se mobiliser, la centrale de la FGTB a placé des banderoles à divers endroits du pays.

« Chauffeurs de camion, paralysez le pays le 15 décembre », peut-on lire sur ces banderoles.
Le secteur touché par le dumping social

D’après le syndicat, le gouvernement Michel touche durement les chauffeurs de camion alors que leur situation est déjà difficile à cause du dumping social. En cinq ans, plus de 6.500 emplois ont disparu dans le secteur du transport, relève-t-il. Les chauffeurs belges, qui n’effectuent quasiment plus de trajets internationaux, gagnent beaucoup moins que par le passé, notamment parce qu’ils reçoivent moins d’indemnités de nuit, déplore l’UBT.

« Les chauffeurs belges sont donc touchés deux fois ! Premièrement par le dumping social et maintenant par la politique d’économies du gouvernement Michel-De Wever. D’où notre appel à participer à la grève nationale. Contre le saut d’index et le gel des salaires ! », clame Frank Moreels, Secrétaire fédéral de l’UBT.


Craquements et désirs d'aller à la bataille sans attendre.

Grève surprise dans les magasins Delhaize à Liège
et autres infos

Certains magasins Delhaize sont entrés en grève ce vendredi après-midi à Liège. Vers 16h, les clients du Delhaize d'Embourg ont même été poussés vers la sortie alors qu'ils faisaient tranquillement leurs courses, peut-on lire sur La Meuse.

La cause de tout ceci : une réunion avec la direction qui n'a pas donné de résultats acceptables aux yeux du personnel. Suite à ce mouvement imprévu, certains magasins pourraient ne pas ouvrir leurs portes à Liège, mais également à Bruxelles.

Déjà en novembre une grève sur le tas avait secoué Six magasins Delhaize - cinq à Bruxelles et un à Crainhem -  d'après la direction, , les Delhaize Roodebeek (Woluwe-Saint-Lambert), Croix de guerre (Neder-over-Heembeek), Chazal (Schaerbeek), Charles Woeste (Jette) et Hankar (Auderghem) sont touchés. Le magasin de Crainhem avait été lui aussi fermé.

En juin dernier, Delhaize a annoncé son intention de supprimer 2.500 emplois et de fermer 14 magasins en gestion propre. Le groupe a par la suite fait part de sa volonté de réaliser des économies sur les salaires des travailleurs.

le patronat demande aux bourgmestres de casser les piquets de grève

"Il est inadmissible que des piquets, installés sur la voie publique ou à l'entrée de zonings, soient tolérés alors qu'ils constituent des entraves pénales à la circulation."

Alors qu’une grève générale est annoncée pour lundi, les grandes organisations d’employeurs belges (FEB, Union wallonne des entreprises, UCM, Voka…) ont lancé un appel à l’aide auprès de tous les bourgmestres du pays, ainsi qu’aux gouverneurs de province. Ces derniers ont reçu ce courrier vendredi matin.

Dans cette lettre que La Libre a pu se procurer, les patrons belges se disent "fortement préoccupés par les conséquences et l’impact des actions syndicales annoncées".

Tout le monde a bien entendu en tête les débordements de la grande manifestation nationale de début novembre à Bruxelles.

Par conséquent, les organisations patronales demandent l’appui de tous les bourgmestres - quelle que soit leur couleur politique - afin de protéger les entreprises face aux grévistes énervés et aux casseurs qui sortiraient des rangs des syndicats. Comment ? En mobilisant leur police locale.
"Violences verbales, menaces…"

Le courrier du patronat a le mérite d’être clair : "Les syndicats demandent que le droit de grève soit respecté. Ceci comporte toutefois ses propres limites. Nous devons en effet constater que ces limites sont régulièrement dépassées par certains grévistes. Ainsi, il est inadmissible que des piquets, installés sur la voie publique ou à l’entrée de zonings, soient tolérés alors qu’ils constituent des entraves pénales à la circulation. En outre, des faits sortant très manifestement de l’exercice normal du droit de grève et constitutifs d’infractions pénales (violences verbales, intimidation et menaces, violation de propriétés privées…) ont déjà été commis lors d’actions antérieures. Les autorités doivent dès lors mettre tout en œuvre pour protéger également les autres droits et libertés, en particulier le droit des non-grévistes au travail, le droit de circuler et d’accéder aux installations, ainsi que le droit de propriété."

Par conséquent, estiment les organisations patronales, les bourgmestres ne peuvent pas rester les bras croisés : la police locale doit empêcher les grévistes de barrer les routes, de faire des piquets devant les entreprises, protéger les bâtiments et les travailleurs non grévistes.

"Les entreprises […] sont en droit d’attendre des autorités que tout soit mis en œuvre pour prévenir et, le cas échéant, limiter le plus possible les dommages que ces actions syndicales peuvent occasionner sur le terrain, ainsi que leur coût pour les entreprises. Nous comptons, ainsi que nos employeurs, sur toutes les autorités du pays et en particulier sur vous, en tant que chef de la police locale, pour veiller à maintenir l’ordre public et garantir la sécurité des personnes et l’accès aux terrains, bâtiments et installations industriels, commerciaux ou de service ainsi que la mobilité sur toutes les voies de communication pendant les jours d’actions syndicales."

De jeunes syndicalistes ciblent la FEB, la tour des finances et le siège du MR à Bruxelles

Une dizaine de représentants des pendants francophones et néerlandophones des jeunes de la FGTB, de la CSC et de la CGSLB ont projeté des slogans et images chocs, vendredi de 17H30 à 20H00, sur la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB), la tour des Finances et le siège du MR. Par cette action, ils dénoncent les mesures d'austérité prises par le gouvernement, notamment celles qui toucheront les jeunes.

Des images de manifestations et des slogans tels que "La N-VA est le bras politique de la FEB" ou "Ils s'accaparent les richesses. Reprenons-les ! " ont été projetés sur les façades.

Les militants estiment que les mesures d'économie programmées vont hypothéquer l'avenir de toute une génération. Ils relèvent a contrario l'absence d'initiative concrète contre le chômage des jeunes. Avec l'augmentation du minerval en Flandre à 890 euros, ils dénoncent que ce gouvernement ferme l'accès aux études et au travail aux jeunes.

"Les allocations d'insertion ont déjà été limitées dans le temps par le gouvernement précédent", souligne Angela Sciacchitano, représentante des Jeunes FGTB. "Au 1er janvier, 30.000 personnes vont les perdre. L'actuel gouvernement veut maintenant les refuser aux jeunes de moins de 21 ans sans diplôme du secondaire et à ceux qui poursuivent des études au-delà de 24 ans". Le recul de la pension de 2 à 4 ans signifie, selon les jeunesses syndicales, 100.000 emplois en moins pour les jeunes alors que 125.000 personnes de moins 25 ans sont sans emploi.

"Ce matin le Vlaams Belang a fait un piquet de grève devant la FGTB", dénonce Angela Sciacchitano. "Nous leur affirmons que la grève est un droit que nous comptons bien prendre". Anouk Vandevoorde, membre du BEA (Bureau des Etudiants administrateurs) à l'ULB, annonce par ailleurs qu'à l'issue d'une assemblée étudiante tenue vendredi avec le cercle du libre examen, de nombreux étudiants ont fait part de leur intention de rallier les travailleurs aux différents piquets de grève.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty Que fait-on après le 15 décembre, camarades ?

Message  ulrik le Sam 13 Déc - 14:54


http://www.lcr-lagauche.org/que-fait-on-apres-le-15-decembre-camarades/

Belgique - Page 7 Le-pr-sident-de-la-FGTB-li-geoise-Marc-Goblet-

ulrik

Messages : 127
Date d'inscription : 27/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty Il faut gagner, on continue, on lâche rien

Message  Roseau le Lun 15 Déc - 0:58

http://www.lcr-lagauche.org/il-faut-gagner-on-continue-on-lache-rien/
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty Re: Belgique

Message  Roseau le Lun 15 Déc - 22:39

Grève du 15/12: reportage de militants dans le Hainaut
http://www.lcr-lagauche.org/greve-du-1512-reportage-de-militants-dans-le-hainaut/
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty Bruxelles. Et après le 15? On continue, bien sûr!

Message  Roseau le Mar 16 Déc - 15:14

http://www.lcr-lagauche.org/bruxelles-et-apres-le-15-on-continue-bien-sur/
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty Grève générale du 15 décembre, 24h de lutte!

Message  ulrik le Mer 17 Déc - 12:11

Reportage sur la grève nationale du 15 décembre à Bruxelles.
Lancement de la grève avec les cheminots, interviews de syndicalistes de la STIB, FGTB, CGSP ALR et de travailleurs venus de France et de l'Etat espagnol, militants de la CGT, du NPA et de COBAS, pour encourager l'unification de la lutte contre l'austérité en Europe, pour terminer par une visite à la NVA et au VOKA! Des témoignages que vous n'entendrez pas dans les médias tradictionnels!


ulrik

Messages : 127
Date d'inscription : 27/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty Re: Belgique

Message  gérard menvussa le Mar 23 Déc - 18:02


La Belgique sous le choc : une syndicaliste froisse quelques vêtements dans une grande surface

par Daniel Zamora, Jean-Louis Siroux, le 23 décembre 2014

ACRIMED : Nous publions, sous forme de tribune [1], un texte rédigé par les deux sociologues Daniel Zamora et Jean-Louis Siroux
Cela fait maintenant un mois que la Belgique vit son plus grand et profond mouvement social depuis des décennies. C’est une colère profonde qui anime de nombreux travailleurs face à l’arsenal de réformes prônées par le gouvernement en exercice. Ces mesures, très impopulaires et largement absentes des programmes électoraux, font l’objet d’une vive contestation. La colère sociale s’est d’abord exprimée via une manifestation historique ayant réuni plus de 120 000 personnes et des grèves tournantes, puis, le 15 décembre dernier, via une grève générale.

Si on peut regretter l’homogénéité du traitement médiatique des grèves et de la manifestation nationale, c’est aussi la représentation générale des grévistes que diffusent les médias qui interpelle. On ne compte plus en effet les articles donnant du gréviste l’image d’un paria, d’un bon à rien nuisible au bon fonctionnement de la société.

C’est dans ce contexte particulièrement hostile que Raymonde Le Lepvrier, secrétaire générale du SECTA Namur, et parfaite inconnue jusque là du grand public, s’est vue propulsée en moins de 24 heures au rang de vedette malheureuse des réseaux sociaux et d’ennemi public numéro un. En cause : une vidéo de 54 secondes, dans laquelle on voit la syndicaliste entrer dans un magasin de prêt à porter, jeter quelques vêtements sur un présentoir (et d’autres à terre laissent penser des photos publiées par après) et demander fermement à la commerçante de fermer boutique.

La réaction publique et médiatique fut quasi immédiate, aucun terme ne semblant assez fort pour dénoncer le crime commis Raymonde le Lepvrier. Dans La Libre Belgique, un journaliste écrit : « un tel manque de respect pour les travailleurs qui décident de ne pas suivre le mot d’ordre du front commun, quelles que soient leurs motivations, a de quoi choquer. Le droit de grève n’a de sens que s’il n’empêche pas les autres de travailler s’ils le souhaitent ». Passons sur la méconnaissance manifeste de la signification du concept de « grève » (qui vise précisément à empêcher le travail), et relevons que dans cet article, comme de nombreux autres, l’esclandre d’une syndicaliste dans un magasin de vêtements interpelle bien davantage les commentateurs que les automobilistes fonçant (et blessant) des grévistes ou les attaquant au moyen de barres de fer et de battes de base-ball.

Plus significatif encore, cette lettre ouverte publiée par un grand quotidien, dans laquelle la syndicaliste devient l’incarnation du mal, (« Vous avez aujourd’hui représenté le pire qui sommeille en chacun de nous »), l’inquiétante réminiscence de la figure du génocidaire (« Nous nous posons ces questions depuis les différents génocides qui ont parsemé notre dernier siècle »). Une pétition demandant sa démission est généreusement relayée dans les grands médias. Sur les forums de la presse nationale, des lecteurs s’en prennent à son physique, d’autres la comparent à un singe, avec la complaisante bienveillance de journaux qui multiplient sans discontinuer les articles à son sujet.

Imaginons pourtant le tollé qu’auraient suscité de tels propos si, plutôt que de viser une représentante syndicale gréviste, ils étaient dirigés contre un membre d’une communauté religieuse (musulmane, juive, catholique, etc.) ou d’une minorité sexuelle. Imagine-t-on un seul instant des attaques d’une telle virulence se déverser en flux continu dans les grands quotidiens du pays sans la moindre réaction des éditorialistes ? Se serait-on permis de laisser comparer les uns à un singe, les autres à un nazi pour quelques vêtements froissés ?

Sans doute, l’opposition de l’immense majorité des médias du pays à l’égard de la grève n’est-elle pas étrangère à la mansuétude avec laquelle furent relayées en boucle - ou presque - les images incriminant la syndicaliste. Entre la figure du gréviste preneur d’otage et celle de l’usager mécontent, nul besoin de couteux raccords au montage pour enchainer, sans transition, avec le récit poignant du « saccage » d’un magasin par un leader syndical terrorisant les petits commerçants.

Mais les sources de cette escalade sont peut-être aussi à chercher ailleurs, du coté d’une certaine représentation du « peuple ». Une image ayant circulé dans les réseaux sociaux, et comparant Raymonde Le Lepevrier à un personnage du film Dikkenek, est révélatrice. La comparaison transpose, de la fiction à la réalité, l’imaginaire d’un peuple ignorant, alcoolique, violent et peu soucieux des libertés d’autrui.

Comment s’étonner que de telles représentations circulent sur les médias sociaux dès lors qu’elles sont reprises en boucle dans le discours médiatique officiel ? La Dernière Heure, experte en la matière, publie ainsi un premier article ayant pour titre « Bières, barbecue et baby-foot au menu de la grève ». Le site d’informations 7 sur 7 enchaine avec cet autre sommet du journalisme d’investigation sobrement intitulé : « Des grévistes surpris devant une vitrine de prostituées : la photo qui indigne ». L’article interroge : « que faisaient ces Messieurs exactement devant la vitrine ? Sensibiliser les jeunes femmes à l’enjeu du saut d’index ? Ou par le froid de canard qui court, avaient-ils plutôt envie de se réchauffer ? ».

Il n’est ainsi plus rare de voir sur internet des vidéos de personnes se filmant en passant à coté de grévistes et criant « sale chômeurs » ou « sale fainéants » à des travailleurs parfois debout dans le froid depuis l’aube. À l’image de ces travailleurs qui se lèvent à 4h30 du matin, avant les piquets de grève, afin de pouvoir aller travailler, ces insultes reposent sur le sentiment d’être différent de ces « assistés » et de ces « bons à rien », certitude que ne peuvent que conforter les fantasmes véhiculés par le racisme de classe ambiant. Le succès de la résistance aux offensives néolibérales passe également par une lutte contre les représentations culturelles qui, en réduisant le peuple à une masse informe et décadente, réactivent le bon vieux fantasme assimilant « classes laborieuses » et « classes dangereuses ».

Daniel Zamora et Jean-Louis Siroux
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 63
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty Re: Belgique

Message  verié2 le Mar 23 Déc - 18:11

En revanche, parmi les syndicalistes qui ont vu l'intervention de cette militante à la TV, la réaction a été bien différente. Beaucoup ont dit : "Au moins les Belges, ils ont de la gueule. Voilà ce qu'on devrait faire."

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty Mouvement de grève en Belgique, vidéo de la FGTB

Message  Roseau le Jeu 25 Déc - 17:04

Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty Crise nationale sur fond néolibéral

Message  Roseau le Dim 28 Déc - 22:12

http://www.npa2009.org/idees/belgique-crise-nationale-sur-fond-neoliberal
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Belgique - Page 7 Empty Re: Belgique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum