Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Duzgun le Dim 12 Fév - 19:17

barnum a écrit:Je ne te dis pas qu'en 1981 il y avait un gouvernement PS-PCF mais qu'il était juste alors de combattre pour un tel gouvernement (compte tenu des illusions des masses)
Non ce n'est ni juste maintenant ni à l'époque. Rolling Eyes
Les révolutionnaires n'ont pas à suivre et propager les illusions des masses...
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Dim 12 Fév - 22:28

Duzgun a écrit:
barnum a écrit:Je ne te dis pas qu'en 1981 il y avait un gouvernement PS-PCF mais qu'il était juste alors de combattre pour un tel gouvernement (compte tenu des illusions des masses)
Non ce n'est ni juste maintenant ni à l'époque. Rolling Eyes
Les révolutionnaires n'ont pas à suivre et propager les illusions des masses...

Allez, ajoutons notre grain de sel, puisque manifestement le présent, et ce point de vue du valsiste Julien Dray:

Le cri d'alarme de Julien Dray Le conseiller régional PS Julien Dray, proche de François Hollande, s'est dit dimanche "très inquiet de la tournure des événements", jugeant que "la vraie dynamique pour l'instant" est du côté de Marine Le Pen (FN) et appelant la gauche à un "sursaut". a écrit:

ne semble pas vous glacer le sang, le faon dans la foret n'a pas peur du loup, le combat pour le front unique attendra.

Et bien non camarade Duzgun, il est complètement irresponsable de partir d'une position de principe figé lorsque il y a le feu à la maison. Lénine ne disait-il pas: plus vert est l'arbre de la vie que la dernière des théories à la mode.
Pour justifier la perpétuation de la présentation des petites candidatures, candidature qui peut être le 1% manquant à la gauche pour être au deuxième tour, tu caricatures les choses en suggérant que les révolutionnaires n'ont pas à suivre et propager les illusions des masses.

Oui les communistes n'ont pas à conforter les travailleurs dans leurs préjugés, mais assurer la présence du candidat socialiste au second tour ne veut pas dire que nous ayons à charrier la moindre illusion sur le bonhomme et sur ce parti.

Cela peut se faire de manière extrêmement critique .

Dans le temps les jacobins l'ont fait contre les girondins, comme d'ailleurs les bolcheviques vis à vis des mencheviques.

Alors moi qui n'ai pas voté Chirac contre Lepen en 2002, j'appelle l'ensemble des acteurs à être extrêmement clair sur le sujet:

Plutôt Hamon (ou Mélenchon) que Macron, Fillon ou Lepen.

Ceux qui tendent à évacuer une réponse à cette question, comme le NPA pour l'instant, font objectivement le jeu de la droite, voir de l’extrême droite. Ils sont irresponsables.

Pour ce qui concerne 1981, oui et je suis d'accord avec toi camarade, il n'y avait aucune raison pour que l'OCI ne cherche pas à présenter un candidat, et appelle à voter Mitterrand au premier tour. Il n'y avait absolument aucun risque à se que la gauche soit absente au second tour.

La position de principe historique du mouvement ouvrier a toujours été: au premier tour le candidat ouvrier de ton choix, au second le mieux placé. L'OCI qui se projetait dans le Parti des 10 000, devait se battre pour se faire connaître à l'époque.

Oui mais voilà, pour 2017, le FN nous oblige par son écrasante et effrayante présence, de mettre en sourdine ce principe, toute façon personne à l'extrême gauche ne se propose plus de construire une avant garde de 10 000 révolutionnaires, et de tout faire, à lui opposer pour le deuxième tour, un Sanders plutôt qu'une Clinton.

Si Macron profitait de notre stupidité, il serait, en tant que représentant de la haute finance internationale, le meilleurs des opposants possible pour la propagande patriote de Lepen.

Tout serait possible, même l'impossible. Un nombre incalculable de salariés français voteront Lepen, contre une politique libérale incarné par Macron.

Si nous nous en tenons à cette position de principe, qui se résume à faire la fine bouche, il n'y aura aucun candidat de gauche au second tour des présidentielles, et les législatives derrières seront une catastrophe.

Si comme le redoute Julien Dray et moi même, s'en suit un raz de marée bleu marine, même les syndicats ouvriers ne seront pas à l'abri d'être interdit. Les tenants d'une nouvelle constitution seront ravis, même si celle ci ne sera sans doute pas à leur gout, puisqu'elle rétablira la peine de mort, interdira l'avortement, tout cela avec la bénédiction du Pape.

Alors oui, il faut un sursaut de toute la gauche.

Organiser vite un vote pour choisir un candidat. Si Mélenchon refuse, le PCF lui retirera son appui, et sans le PCF, surtout si l’extrême gauche joue la carte Hamon il n'est rien de plus que ce qu'il est en réalité: Un aventurier démagogique.

Une fois le candidat de la gauche choisi, organiser un meeting géant à Paris dans un stade parisien.

A ce meeting l'ensemble des représentants de toute la gauche, anti Loi El Khomery, comme en 2005, proclamant haut et fort leurs volontés de dénoncer les traités de cette Europe des capitalistes, pour aller vers les Etats Unis d'Europe Socialiste.

Rien n'est joué. La lutte commence.

C'est ça ou la capitulation en rase campagne.

avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Dim 12 Fév - 22:52

Le 15 mars correspond au jour des élections générales aux Pays-Bas. D’après Victor Sperandeo, qui gère 3 milliards de dollars et qui est célèbre pour avoir prédit le krach de 1987, Wilders va gagner pour enclencher la désintégration de l’Union européenne (source) : « Les gens sous-estiment grandement l’élection à venir aux Pays-Bas, qui est programmée pour le 15 mars. Un mois plus tard, ce sont les présidentielles en France. Geert Wilders, candidat pour prendre les rênes des Pays-Bas, va gagner cette élection. Il a été arrêté pour avoir déclaré, de façon polie, que les musulmans devraient rester dans leur propre pays et ne pas venir aux Pays-Bas. Il en a marre, comme beaucoup de gens aux Pays-Bas. Wilders va gagner les élections et sortir son pays de l’Union européenne. En France, Marine Le Pen mène désormais dans les sondages. Elle va aussi gagner et sortir la France de l’Union européenne. L’euro va disparaître, toutes les nations vont revenir à leur propre monnaie nationale. Ce qui découlera de tout ceci est un chaos complet, une dépression mondiale. L’Union européenne est cuite, la planète entière va ressentir les effets de l’effondrement de l’UE. Par exemple, il y aura une inflation extrême dans des pays comme l’Italie. Que va-t-il se passer avec les marchés actions américains ? Les gens vont acheter la Bourse américaine car la planète entière se dirige vers une dépression. À partir du 15 mars, ce sera un sacré foutoir, mais personne n’en parle. Le mouvement populiste, composé de gens qui se sont fait entuber (sic, version polie), s’éloigne du mouvement mondialiste. Et lorsque ces 27 pays (de l’UE) récupéreront leur propre planche à billets, ce sera le chaos. J’ai été tenté de me positionner à 100 % sur l’or. Il est tellement évident que la situation est grave. L’Union européenne fut bâtie sur la France et l’Allemagne, donc sans la France il n’y a pas d’Union européenne.. » a écrit:
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  barnum le Lun 13 Fév - 9:47

Extraordinaire, à entendre Eninel, on serait au bord du fascisme (on se croirait en 2002 avec le vote Chirac!), alors qu'à l'inverse, et dans nombre de pays européens, c'est une situation pré-révolutionnaire qui prévaut après notamment en France les mois de mobilisation contre la loi travail , même si les appareils de la CGT et de FO, aidés par LO et le POI, ont pu encore pour un temps sauver la mise au gouvernement Hollande-Valls grâce à leurs journées d'action à répétition....et le malheureux Eninel de s'en remettre au candidat Hamon, pour l'instant toujours le candidat de Hollande-Valls, malgré la claque reçue par Valls ! C'est sans doute cela la transition vers les Etats-unis socialistes d'Europe !!

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Mar 14 Fév - 0:24

à entendre Eninel, on serait au bord du fascisme a écrit:

Peux être pas encore le fascisme, mais vue le développement de la lutte des classes en Russie, en Turquie, en Egypte, au USA, par exemple, des gouvernements militaro-policiers redoutables.

La nature a horreur du vide, et en politique le centre et l'immobilisme est le vide.

Dans cette période pré-révolutionnaire, tu as raison nous sommes encore dans cette période, opportunité que des individus comme tes dirigeants s’évertuent, et arrivent pour le moment, de dévoyer et de contenir dans un cadre acceptable, le climat pourrait tourner rapidement maintenant, et nous menacer tous.

Mais j’espère que tu as raison, et que finalement un parti ouvrier démocratique contrôlé par une poignée de vieux trotskystes routiniers, nous protégera de la réaction.

Amen !
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  barnum le Mar 14 Fév - 10:39

Ce n'est pas l'existence d'un parti révolutionnaire qui crée les conditions d'une situation révolutionnaire ou d'une révolution....par contre, la construction d'un tel parti dans le cours du processus révolutionnaire est indispensable à la victoire (cf 1917).

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Dim 19 Fév - 19:29

Partisans d'une gauche dite «alternative», le candidat du PS et celui de la «France insoumise» possèdent de très nombreuses convergences. Mais la perspective d'un accord entre eux paraît extrêmement hypothétique. La gauche alternative fera-t-elle front commun? Si les discussions entre Benoît Hamon et Yannick Jadot (EELV) se déroulent bien et devraient aboutir à un accord en début de semaine prochaine, il n'en est pas de même avec Jean-Luc Mélenchon (France insoumise). L'eurodéputé ne parvient pas à s'entendre avec le candidat socialiste malgré leurs nombreux contacts depuis que ce dernier a remporté la primaire de son camp en janvier. Invité de BFMTV vendredi, Jean-Luc Mélenchon a n'a pas mâché ses mots pour adresser une fin de non-recevoir à son camarade. «La véritable question qui se pose, c'est: comment peut-on entraîner une majorité ou un nombre suffisant de Français pour être au deuxième tour. Les uns pensent que c'est en faisant une combine, en se réunissant, en s'embrassant, en mettant tout ce qui dérange sous le tapis. Et ce qui dérange et qu'on met sous le tapis, ce sont les raisons pour lesquelles les socialistes ont perdu la moitié de leurs voix. Donc je n'ai pas l'intention d'aller m'accrocher à un corbillard. Je le dis très clairement», a-t-il dit. Malicieux, il a ensuite proposé à Benoît Hamon de se rallier à sa candidature: «S'il est prêt à une politique de rupture avec le passé et avec les gens qui sont encore là, il est le bienvenu. (...) S'il veut bouger du bon côté, c'est-à-dire rompre avec tout ce vieux monde, avec les organisations du parti socialiste, avec (François) Hollande, avec l'Europe des traités budgétaires, et bien, il est le bienvenu», a-t-il lancé. En déplacement au Portugal, le député des Yvelines n'a pas tardé à lui répondre: «Oui maintenant je le dis, je suis le mieux placé pour faire gagner la gauche. Je ne courrai pas après Jean-Luc Mélenchon, je ne cours après personne, je n'oblige personne». «Je ne suis pas un amoureux éconduit», s'agace Mélenchon Après une brève interruption samedi, les échanges ont repris ce dimanche. Invité du «Grand Jury» RTL/Le Figaro/LCI, Benoît Hamon s'est dit «tenace et têtu». «Ma priorité n'est pas de parler aux appareils - même si je les respecte -, (mais) elle consiste à parler à tous les électeurs de gauche, aux grand réseaux, pour leur dire qu'il n'est pas possible que la gauche soit absente du second tour de l'élection présidentielle». De même, estimant que son éventuel accord avec Jean-Luc Mélenchon ne pouvait «pas être une affaire d'arrangement autour de celui qui serait le mieux placé», il a considéré qu'il lui fallait se «placer au-dessus de tout ça» et a refusé de «bricoler quelque chose». «Si dans un covoiturage on décide de qui conduit, de la couleur des sièges, et de tous les feux, ça marche rarement», a-t-il conclu. Interrogé en marge de la présentation du chiffrage de son projet, Jean-Luc Mélenchon a jugé cette situation «consternante». «Il fait toute une campagne interne sur le thème ‘moi je parlerai à tout le monde'... Alors j'ai attendu, j'ai pas voulu faire le gars qui se précipite. Mais trois semaines, ça va! Et ben non, c'est moi qui ai dû dire ‘il faut arrêter la comédie'. Je lui ai proposé un rendez-vous, il m'a envoyé un SMS (...). Et puis après j'apprends que j'aurais fermé la porte? (...) Je trouve ça un peu dommage mais je ne vais pas passer ma vie là-dessus, je suis pas un amoureux éconduit. Je suis un responsable politique. Moi je ne fais pas un Congrès du PS, (...) mon problème c'est pas la synthèse foireuse à deux heures du matin», a-t-il asséné aux micros de BFMTV et LCI. a écrit:

Le journal bourgeois "Le Figaro" semble se régaler ce soir des difficultés que nous avons à nous unir pour gagner les prochaines élections présidentielles.

C'est de bonne guerre, mais que ce journal ne se réjouisse pas trop vite, on n'en est qu'au début, et franchement les arguments minables d'un Mélenchon, sont moins l'oeuvre d'un progressiste youtubeur, que d'un d'un expérimenté entubeur.

JLM nous dit qu'il n'a pas l'intention d'aller s'accrocher à un corbillard. A ses yeux le corbillard c'est le PS, et plus généralement les partis politiques. Il fait parti des modernes qui ne conçoit la politique à présent à travers de vastes mouvements informes derrières un leader charismatique.

C'est vrai qu'il est beaucoup plus facile à faire passer des fadaises-promesses programmatiques sur internet que dans le cadre d'un congrès politique.

Je ne vais pas immédiatement rentrer dans la critique des projections économico-sociales de l'artiste, il suffit d'affirmer que si il avait un minimum de suite dans les idées, il chiffrerait ses promesses d'augmentation de salaires en autre chose qu'en euros.

Comment imaginer un seul instant l'Allemagne financer docilement les grands projets mirifiques de notre Chavez local. (lui au moins il avait le pétrole, et je ne suis pas sûr que le notre et quelques idées).

Monsieur ne veux pas "d'accord d'appareils" pour aller à la bagarre ensemble:

comment peut-on entraîner une majorité ou un nombre suffisant de Français pour être au deuxième tour. Les uns pensent que c'est en faisant une combine, en se réunissant, en s'embrassant, en mettant tout ce qui dérange sous le tapis. a écrit:

Et les autres, comme lui, pensent sans doute que c'est en injuriant l'intelligence des travailleurs que l'on ouvrira une perspective politique qui se résumera à la division, à défaite et à la soumission.

Dénoncer les accords entres partis politiques et organisations syndicales c'est renoncer.

je ne vais pas passer ma vie là-dessus, je suis pas un amoureux éconduit. Je suis un responsable politique. Moi je ne fais pas un Congrès du PS, (...) mon problème c'est pas la synthèse foireuse à deux heures du matin» a écrit:

Ciao Méluche. Tu en as dit bien assez pour que le front unique ouvrier se constitue sans toi.

Et c'est le PCF qui ne va pas tarder à s'occuper de toi et ton ego.

avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  barnum le Dim 19 Fév - 21:47

Chacun pourra constater que pour Eninel, Front populaire et Front unique ouvrier, c'est quasiment la même chose..... Trotsky et Lénine sont, pour lui, bel et bien morts.......pourquoi d'ailleurs faire la fine bouche ? En avant, comme en 2002, contre le danger fasciste ! Que le vote Hamon ait été essentiellement un vote contre Hollande-Valls et que le même Hamon préférât rester dans les jupes des mêmes, ça n'est qu'un détail! Quant à Mélenchon, son penchant apartidaire semble bien devoir le submerger.

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Lun 20 Fév - 12:55

barnum a écrit:Chacun pourra constater que pour Eninel, Front populaire et Front unique ouvrier, c'est quasiment la même chose..... Trotsky et Lénine sont, pour lui, bel et bien morts.......pourquoi d'ailleurs faire la fine bouche ? En avant, comme en 2002, contre le danger fasciste ! Que le vote Hamon ait été essentiellement un vote contre Hollande-Valls et que le même Hamon préférât rester dans les jupes des mêmes, ça n'est qu'un détail! Quant à Mélenchon, son penchant apartidaire semble bien devoir le submerger.

Chacun constatera camarade que le combat politique visant à vaincre la droite, et plus sûrement l'extrême droite dans la perspective des élections phares de la V République, cela ne semble pas intéresser plus que ça les membres de ce forum.

Nous dialoguons tous les deux depuis quelques temps à mano à mano.

Ce n'est qu'un symptôme, mais je crois qu'il est illustratif d'un cadre politique, voulu par l'extrême gauche et les syndicats de la jeunesse et des ouvriers, cadre qui permet à Mélenchon de jouer sa Diva.

En réalité je crois bien que beaucoup d'excellents militants ouvriers de terrain se convainc, qu'il vaut mieux un Fillon ou une Lepen, plutôt que de nouveau une gauche molle, aux affaires du pays.

Un bon gouvernement à la Trump, ça réveillera la contestation et ça boostera la lutte des classes, pense-t-il !

C'est exactement avec ce type de croyance que tous les Hitler du monde arrivent "démocratiquement" au pouvoir.

C'est contre ces lâches, absurdes et dangereuses fadaises que les vrais révolutionnaires doivent s'insurger.

Même révolutionnaires qui ne disent nullement que front unique ouvrier et front populaire sont "quasiment" la même chose. Historiquement les gouvernement de type front populaire sont l'une des deux dernières parades ( l'autre solution étant le fascisme ) imaginés par la bourgeoisie pour conjurer la marche à la révolution.

Par contre les révolutionnaires, les authentiques trotskystes, savent et disent, que fascisme et front populaire ne sont pas frères jumeaux, même s'ils sont tous les deux des gouvernements bourgeois.

Qu'à tout prendre, ils conseilleront aux travailleurs de privilégier un futur combat de classe, contre des front populaire, plutôt que contre le fascisme.

Toute mon activité sur ce forum n'est finalement que l'application de ces grands principes marxistes.

Il faut travailler, inconditionnellement, à faire gagner Hamon.
Ensuite, à faire en sorte qu'il y ait dans la futur Assemblée Nationale, de nouveau une majorité de députés du PS et du PCF.

99% de chance qu'une fois élu, Hamon nomme un premier ministre, disons très prudent.
Premier ministre qui formera un gouvernement de type front populaire.
Ce nouveau pouvoir, très vite, tergiversera et tentera de repousser dans le temps l'application des promesses électorales.

Mais l'important c'est qu'ils seront là. Et que nous, nous pourrons continuer a encourager les travailleurs et les jeunes à engager un combat à mort contre ces menteurs et ces pisse-froid.

Combat que nous organiserons sur le ligne du printemps dernier:

Manifestation à un million et plus devant l'Assemblée Nationale pour exiger des députés PS (ceux de Hamon, pas ceux de Valls), et PCF (ceux de Laurent, pas ceux de Mélenchon):

Rompez avec la bourgeoisie, rompez avec l'Europe des capitalistes,
Formez un gouvernement de front unique ouvrier PS et PCF ,responsable devant vous et non pas nommé par un président-monarque.

A ce gouvernement front unique ouvrier, les révolutionnaires dans leurs syndicats respectifs, exigeront que leurs directions syndicales, engagent un combat de classe majeur et unitaire, pour la satisfaction de leurs revendications.

Tu me disais dernièrement que ce n'est pas un parti révolutionnaire, qui crée la révolution.

Non c'est le combat de classe des masses, orienté sur une politique juste. La politique de Trotsky et du programme de transition.
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  barnum le Lun 20 Fév - 14:34

Face à un danger fasciste pour l'heure complètement inexistant, (tout comme en 2002 avec le fameux vote Chirac et le soutien endiablé de la LCR de l'époque), te voilà prêt à être le meilleur rabatteur en faveur du parti dont la politique depuis 2012 a nourri massivement les votes Le Pen !
Ce qui est plutôt à l'ordre du jour, c'est la transition d'une situation pré-révolutionnaire à une crise révolutionnaire ouverte, et comme le dit Trotsky, "la crise de l'humanité se réduit à la crise de la direction révolutionnaire du prolétariat".
Le petit pas en avant réel, dans le cadre actuel, serait une candidature d'unité ( Hamon-Mélenchon) autour de l'abrogation de la loi travail et de la remise en cause des traités européens (cadre juridique de toutes les attaques contre la classe ouvrière depuis 25 ans).

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Lun 20 Fév - 18:00

barnum a écrit:
Le petit pas en avant réel, dans le cadre actuel, serait une candidature d'unité ( Hamon-Mélenchon) autour de l'abrogation de la loi travail et de la remise en cause des traités européens (cadre juridique de toutes les attaques contre la classe ouvrière depuis 25 ans).

Tu te trompes une fois de plus.

Le petit pas en avant, surtout le grand pas en arrière, que nous n’effectuerions pas, ce serait que la gauche gagne les présidentielles.

Et entres nous cette victoire serait un vol manifeste, alors que la gôche ne regroupent aujourd'hui qu'un gros 30% du corps électoral votant.

Il n'y a que le rejet actuel par une partie de l'électorat de droite du FN, qui permet à la gauche de continuer à espérer.

Le jour où Républicains et FN constituent un front unique bourgeois ...

Maintenant nous ne sommes plus en 2002.

Avec la gauche au second tour c'est du 55% Hamon, 45% pour Lepen.
Avec Macron, c'est du 50-50.

Mais je suis d'accord, le fascisme n'est pas à l'ordre du jour.

Tout juste un FN en situation de prendre le pouvoir. Trois fois rien n'est ce pas ?

avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  barnum le Lun 20 Fév - 18:38

Justement, tu raisonnes comme si le fascisme était à l'ordre du jour, ce qui n'est pas le cas....et, au nom de la lutte contre la droite et l'extrême droite, tu es prêt à toutes les compromissions derrière Hamon qui accepte d'être le candidat de Hollande-Valls alors que le vote à la primaire était avant tout un vote contre Hollande-Valls !...Sans parler des millions et millions d'abstentionnistes parmi les couches ouvrières, millions et millions d'abstentionnistes qui viennent de se prendre dans la gueule 5 ans de politique libérale aux ordres de l'Union européenne (et la loi travail en premier lieu!).
Il y a ceux qui combattent pour un gouvernement Hamon pro-Union européenne ( avec Hollande, Valls, Touraine, El Khomrie,Cazeneuve...dans ses valises et ceux qui combattent pour un gouvernement ouvrier issu des délégués élus, mandatés, révocables, fédérés au niveau national et s'érigeant en pouvoir constituant souverain mettant à bas la Cinquième république, rompant avec l'Union européenne et tendant la main aux autres peuples.

Le petit pas en avant réel serait l'engagement à une candidature d'unité Mélenchon-Hamon autour de l'abrogation de la loi travail, laquelle serait un formidable appel d'air au combat contre toutes les mesures anti-ouvrières impulsées par l'Union européenne et ses gouvernements, aux ordres du capital financier.
La campagne sans conditions derrière Hamon n'étant qu'une capitulation devant le Front populaire, dernière ressource de la bourgeoisie contre la révolution.

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Lun 20 Fév - 20:04

barnum a écrit:Front populaire, dernière ressource de la bourgeoisie contre la révolution.

L'une des dernières ? Es-tu d'accord sur ce point ?
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  barnum le Lun 20 Fév - 21:18

L'une des deux dernières, oui....la bourgeoisie n'ayant pas pour l'instant les moyens de l'autre !

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  yasujiro le Lun 20 Fév - 22:06

Honnêtement je ne comprends rien à ce que vous racontez. Je dois être un extra-terrastre affraid

yasujiro

Messages : 20
Date d'inscription : 08/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Mar 21 Fév - 13:15

yasujiro a écrit:Honnêtement je ne comprends rien à ce que vous racontez. Je dois être un extra-terrastre affraid

Avec toute nos excuses, nous allons tenter de nous rendre accessibles.

Alors il était une fois un conte qui racontait l'histoire de Blanche neige et les sept nains.

Il y avait cette dame qui écrasait le scrutin électoral à venir avec ses 30% d'intention de vote.
Et puis en dessous d'elle, sept autres candidats, des nains au regard de leur influence, qui bagarraient ferme dans l'espoir de se retrouver en finale face à la dame.

- Il y avait ce Dupont Aignan, qui avec un discours bien frontiste, pouvait espérer se la jouer à la mode "canada dry", pour tous ceux qui pensent comme Lepen mais qui ne veulent pas sauter le pas et voter directement pour la dame.

Pour Atchoum c'est du 4-5 %.

- Il y avait ce filou de Fillon, qui avec sa tronche de grenouille de bénitier et cette voracité toute bourgeoise, avait provoquer un tremblement de terre dans son camp. L'art de transformer une victoire annoncée en une défaite bien méritée.

Pour Grincheux c'est du 15% maintenant, pas plus.

- Il y avait l'éternel candidat de la démocratie électorale française, le mec qui se prend depuis 30 ans pour Henri IV, ce Bayrou, qui même s'il ne peut espérer quoi que ce soit, se débrouille toujours pour faire perdre son camp. C'est lui qui va torpiller Grincheux.

Pour Simplet c'est du 10%.

- Il y avait, comme dans toute histoire à dormir debout, l'apparition du Messie, le docte et christique Macron. Le chouchou des choupinettes, celui qui, pour ne pas injurier l'avenir, ne se prononce ni pour, ni contre, bien au contraire, à partir du moment que c'est au service du Medef et des banques.

Pour Prof c'est du 15%, grand maximum.

- Il y avait celui que l'on n'attendait pas, caché comme il était dans les jupes de Martine. Le Timide et discret apparatchik de Solferino, vainqueur de la primaire à gauche, va-t-il surprendre tout le monde et sortir vainqueur du jeu de massacre du moment ?
Si il y arrive, on peut dire qu'il n'y aura pas été aidé. Hamon: en vert et contre tous ! Le ticket gagnant ? D

Pour Timide pour l'instant c'est du 15%.

Il y avait l’indécrottable Joyeux, l'incorrigible optimiste Mélenchon, s'imaginant pour redresser le pays, se mettre les banques dans la poche et se lancer dans une politique folle de petit travaux et de grandes dépenses.
L'art de se faire élire pas le populo, d'espérer avoir avec lui le pouvoir de l'argent, sans même le menacer d'un emprunt obligatoire, pas nécessaire, dans le cadre d'une révolution citoyenne, tout le monde il est beau ! Bref un joyeux camelot à l'oeuvre !

Pour Joyeux au maximum ce sera du 10% .

Et puis, et puis il y a le dernier nain. Celui qui roupille au fond de la classe, et qui se désintéresse complètement, mais alors complètement, de la vie politique du pays.
pour Dormeur, puisque c'est de lui qu'il s'agit, Arthaud ou Poutous, et ses songes de société idéale, ce type de bataille est d'une si grande vulgarité, qu'il ne faut pas trop compter sur lui, pour daigner lever une paupière. Tous pourris !

Ainsi pour Dormeur, ce sera en toute logique, un peu plus, voir un peu moins, qu'un zéro pointé: 0%

Voilà camarade, j’espère que tu as apprécié ce conte. Nous avons un FN au deuxième tour et trois nains en pole position de la battre au à la finale.

Les Fillon, Macron et Hamon vont être dans un mouchoir de poche.

Celui qui sera élu sera un nain politique, puisque qu'il aura été élu avec un gros 15% du corps électoral votant. A l'échelle des inscrits, cela représentera du 7-8 % des français en age de voter.

Peut-on gouverner un pays avec une base électorale aussi étroite ?


avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Duzgun le Mar 21 Fév - 17:19

yasujiro a écrit:Honnêtement je ne comprends rien à ce que vous racontez. Je dois être un extra-terrastre affraid
Non c'est normal! Il n'y a rien à comprendre! Very Happy
(si ce n'est que tout ce blabla n'a pas grand chose à faire sur un forum .... marxiste révolutionnaire... Rolling Eyes )
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  barnum le Mar 21 Fév - 18:50

Est-ce donc ta "réflexion" qui a à voir avec un forum marxiste révolutionnaire....ou ce qui suit (et en partie qui précède!)

"Justement, tu raisonnes comme si le fascisme était à l'ordre du jour, ce qui n'est pas le cas ( pas plus qu'en 2002 et le fameux vote Chirac y compris des "marxistes révolutionnaires" de la LCR d'alors....) et, au nom de la lutte contre la droite et l'extrême droite, tu es prêt à toutes les compromissions derrière Hamon qui accepte d'être le candidat de Hollande-Valls alors que le vote à la primaire était avant tout un vote contre Hollande-Valls !...Sans parler des millions et millions d'abstentionnistes parmi les couches ouvrières, millions et millions d'abstentionnistes qui viennent de se prendre dans la gueule 5 ans de politique libérale aux ordres de l'Union européenne (et la loi travail en premier lieu!).
Il y a ceux qui combattent pour un gouvernement Hamon pro-Union européenne ( avec Hollande, Valls, Touraine, El Khomrie,Cazeneuve...dans ses valises et ceux qui combattent pour un gouvernement ouvrier issu des délégués élus, mandatés, révocables, fédérés au niveau national et s'érigeant en pouvoir constituant souverain mettant à bas la Cinquième république, rompant avec l'Union européenne et tendant la main aux autres peuples.
Le petit pas en avant réel serait l'engagement à une candidature d'unité Mélenchon-Hamon autour de l'abrogation de la loi travail ( puisqu'ils se disent tous les deux pour), laquelle serait un formidable appel d'air au combat contre toutes les mesures anti-ouvrières impulsées par l'Union européenne et ses gouvernements, aux ordres du capital financier.
La campagne sans conditions derrière Hamon ( position d'Eninel) n'étant qu'une capitulation devant le Front populaire, dernière ressource (avec le fascisme, pour l'instant loin d'être à l'ordre du jour) de la bourgeoisie contre la révolution".

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Duzgun le Mar 21 Fév - 19:08

Entre l'option réformiste (au mieux!) électoraliste qui ne voit d'issue que par le soutien au candidat du PS, et l'option en mode illuminé qui nous explique (depuis des années) qu'on est aux portes de la révolution socialiste mondiale, je ne sais pas quoi choisir, en effet!

Ceci étant, ceci est un peu plus discutable :
Le petit pas en avant réel serait l'engagement à une candidature d'unité Mélenchon-Hamon autour de l'abrogation de la loi travail ( puisqu'ils se disent tous les deux pour), laquelle serait un formidable appel d'air au combat contre toutes les mesures anti-ouvrières impulsées par l'Union européenne et ses gouvernements, aux ordres du capital financier.
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  barnum le Mar 21 Fév - 20:24

Ce qui est sûr c'est que le NPA ne voit tellement pas une prochaine situation révolutionnaire qu'il n'engage aucun combat pour en finir avec la Cinquième république et l'Union européenne, qu'il défend l'euro, qu'il soutient pour l'essentiel ( moins que LO il faut le reconnaître, pour lui c'est plutôt la grève reconductible, décidée entreprise par entreprise !) les journées d'action décrétées par les appareils alors qu'elles ont pour but de protéger le système, qu'il est un adepte du vote contre le "danger fasciste" (sic!). C'est sûr que s'il y a un danger fasciste, l'heure n'est pas à la révolution......sans doute même que tu penses que la faible audience des candidatures Poutou et Artaud n'est qu'une preuve supplémentaire d'une révolution pour le moins lointaine !!
Quant au petit pas en avant réel ( c'est d'ailleurs pour ça que Hamon bien qu'élu contre Hollande-Valls, tout comme Mélenchon y sont pour l'instant hostiles), je te rappelle la formule de Marx reprise par Trotsky (pas mal sur un forum marxiste révolutionnaire): "tout pas en avant réel vaut mieux qu'une douzaine de programmes".....c'est un combat concret dans une situation concrète.

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Mer 22 Fév - 18:45

- Il y avait l'éternel candidat de la démocratie électorale française, le mec qui se prend depuis 30 ans pour Henri IV, ce Bayrou, qui même s'il ne peut espérer quoi que ce soit, se débrouille toujours pour faire perdre son camp. C'est lui qui va torpiller Grincheux. Pour Simplet c'est du 10%. a écrit:

La caractéristique d'un simplet c'est qu'il étonne encore et toujours.

A un moment historique où Bayrou pouvait espérer enfin arriver à ses fins, vue la crise politique importante dans le pays, il botte en touche, et relance non pas Macron, mais bien Fillon. Ce n'est pas une bonne nouvelle pour nous.

En effet Les électorats de Macron et Bayrou ne sont pas absolument identiques. Disons qu'il y a un gros conflit de génération entres les deux.

Si Bayrou a dans le passé fédéré les jeunes loups individualistes du pays, cette petites bourgeoisie ouverte au monde, et très "entrepreneuriale", aujourd'hui ces soutiens de la première heure, ont évidemment un petit coup de vieux. Bayrou absent, ils vont plutôt se reporter sur Fillon, voir Lepen.

Pas sûr qu'ils pardonnent à Macron ses sorties type "je vous ait compris" ! Non, à mon avis le corps de l'électorat de Macron, ce sont ces jeunes, qui faute de culture politique et historique, croient dans la libre entreprise, voir dans la micro-libre entreprise. Ils s'imaginent le capitalisme comme sain, et seulement à la peine, parce que de vieux bureaucrates et des vieux partis le bride.

Ajoutez à cette bande de jeunes loups, les vieux "socialistes" qui se seront enrichis et laissés corrompre matériellement et idéologiquement, par trop d'années passées au pouvoir, et vous avez la base électorale du Messie du moment.

Si Bayrou s'était présenté, il aurait été perçu par l'électorat traditionnel de la droite comme le monsieur propre, en opposition au sulfureux Fillon. C'est à Fillon qu'il aurait fait le plus de mal.

A présent que Bayrou n'est plus candidat, que Fillon semble n'être plus inquiété immédiatement par la justice, ce dernier redevient le principal client pour un second tour contre Lepen.

L'une comme l'autre sont des dangers mortels pour la classe ouvrière travaillant en France et la jeunesse.

L'exigence d'un front unique ouvrier derrière Hamon est, dans ces conditions, d'une urgente actualité.

Ce matin le premier responsable du PCF , affirmait continuer de travailler à l'unité. Il précisait être "pour l'instant" derrière Mélenchon ... objectivement le diviseur.

Il faut aller vite à présent. Partant du principe que les adhérents du PCF ont voté pour Mélenchon, parce qu'ils croyaient que le candidat du PS serait Valls, maintenant que Valls est dégagé, la direction du PCF doit organiser au plus vite un nouveau vote pour les adhérents de ce parti:

L'unité et la victoire avec Hamon (accessoirement des députés PCF) ?
Ou
L'aventure avec Mélenchon, la division et la défaite, la disparition du PCF à court terme ?

De l'audace, de la vraie démocratie ouvrière, c'est le chemin qui mène à la victoire .
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  barnum le Mer 22 Fév - 19:30

Eninel confirme donc son soutien inconditionnel au Front populaire et à Hamon, toujours, à l'heure actuelle, le candidat de Hollande-Valls !!

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Mer 22 Fév - 21:28

barnum a écrit:Eninel confirme donc son soutien inconditionnel au Front populaire et à Hamon, toujours, à l'heure actuelle, le candidat de Hollande-Valls !!

Tu es un peu dur d'oreille toi.

J'appelle mes camarades des organisations PS, PCF, Front de gauche, NPA, LO, POI, POID, CGT CGT-FO, FSU, les organisations de la jeunesse:

A ce battrent contre leurs propres dirigeants pour un Front Unique Ouvrier.

A l'étape du développement de la lutte des classe en France cela passe par un accord de principe entres ces dirigeants:

inconditionnellement pour le vote Hamon.

Inconditionnellement, cela veut dire que l'on ne pose aucune condition. On ne pose aucune condition parce que l'on ne se fait aucune illusion sur le gaillard.

Mais on préfére Hamon à tous les autres candidats.

Pour nous, nourrit par toute l'histoire de la lutte des classes, contre Hamon ça sera plus facile pour les travailleurs et la jeunesse de faire aboutir leurs revendications.

Combat pour des revendications de classe qui doivent inévitablement, pour qu"elles soient satisfaites, déboucher sur un raisonnement débouchant sur la nécessité vitale et urgente d'aller vers le Socialisme (Dictature du prolétariat).

Si tu interprètes ce type de déclaration comme du soutien inconditionnel à un front populaire, cela veut dire que le POID déforme plus qu'il ne forme ces gars.

Non, et affirmer le contraire est une ineptie, Hamon n'est pas le candidat de Hollande et de Valls.
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  barnum le Jeu 23 Fév - 10:53

Une seule preuve, c'est qu'il conserve la plupart des députés PS dans son équipe, députés qui ont voté toutes les mesures anti-ouvrières depuis 5 ans !! Les masses n'ont plus aucune illusion, on est ni en 1936, 1945 ou 1981...et Hamon (malgré le vote à la primaire) est adoubé par Hollande-Valls....et donc par toi ! Merci du renseignement.
Se mettre inconditionnellement derrière Hamon c'est se situer d'une part sur le terrain de la division (alors que la classe ouvrière se réfugie déjà majoritairement dans l'abstention) et d'autre part effectivement sur le terrain d'un Front populaire avec Macron, les radicaux et la partie "électoraliste" du PCF.
Une vraie campagne de Front unique est un combat pour une candidature d'unité (d'un point de vue purement électoral, ni Hamon, ni Mélenchon ne peuvent à eux seuls l'emporter) sur des points fondamentaux comme par exemple l'abrogation de la loi travail (Mélenchon comme Hamon déclaraient jusqu'alors être pour) et le succès pour une telle abrogation serait un formidable appel d'air pour le combat contre tous les sales coups initiés par l'Union européenne et imposés par les différents gouvernements, au compte du capital financier.

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Jeu 23 Fév - 12:07

barnum a écrit:Une seule preuve, c'est qu'il conserve la plupart des députés PS dans son équipe, députés qui ont voté toutes les mesures anti-ouvrières depuis 5 ans !! Les masses n'ont plus aucune illusion, on est ni en 1936, 1945 ou 1981...et Hamon (malgré le vote à la primaire) est adoubé par Hollande-Valls....et donc par toi ! Merci du renseignement.
Se mettre inconditionnellement derrière Hamon c'est se situer d'une part sur le terrain de la division (alors que la classe ouvrière se réfugie déjà majoritairement dans l'abstention) et d'autre part effectivement sur le terrain d'un Front populaire avec Macron, les radicaux et la partie "électoraliste" du PCF.
Une vraie campagne de Front unique est un combat pour une candidature d'unité (d'un point de vue purement électoral, ni Hamon, ni Mélenchon ne peuvent à eux seuls l'emporter) sur des points fondamentaux comme par exemple l'abrogation de la loi travail (Mélenchon comme Hamon déclaraient jusqu'alors être pour) et le succès pour une telle abrogation serait un formidable appel d'air pour le combat contre tous les sales coups initiés par l'Union européenne et imposés par les différents gouvernements, au compte du capital financier.

Intéressante ton analyse, mais fausse de bout en bout.
Tu nous dis pour étayer ton affirmation selon laquelle Hamon est le candidat de Hollande et Valls:

Une seule preuve, c'est qu'il conserve la plupart des députés PS dans son équipe, députés qui ont voté toutes les mesures anti-ouvrières depuis 5 ans !! a écrit:

D'abord il est trop tôt pour savoir qui sera investi au PS pour les prochaines législatives; d'autre part une fois de plus tu mens, lorsque tu affirmes que les députés PS on voté toutes les lois depuis 5 ans. C'est faux, puisque Valls a dût avoir recours au 49.3 pour faire passer l'essentiel de sa politique.

Que les députés PS dans leur grande majorité n'ait pas voté le dépôt d'une motion de censure, c'est autre chose. En tant que révolutionnaire on peut le blâmer; en tant que politique, on peut comprendre aussi que ces routiniers de la politique ne voulaient pas endosser la responsabilité d'une crise politique et institutionnelle.

Alors tu nous dis aussi que:

Se mettre inconditionnellement derrière Hamon c'est se situer d'une part sur le terrain de la division a écrit:

En clair, choisir entre Hamon et Mélenchon, c'est prendre parti et donc se couper d'avec la moitié de ses camarades. Même si cet argument semble percutant, il ne résiste pas à l'analyse, à partir du moment où l'on caractérise correctement la signification du front unique.

Une vraie campagne de Front unique est un combat pour une candidature d'unité (d'un point de vue purement électoral, ni Hamon, ni Mélenchon ne peuvent à eux seuls l'emporter a écrit:

Non mon camarade, une vraie campagne de Front unique c'est une alliance entres des partis, en la circonstance des partis ouvriers, en vue de présenter un candidat à des élections.

De quel droit prétends-tu que, ni Hamon, ni Mélenchon ne peuvent l'emporter ? Si hamon reçoit le soutien du PS et du PCF, des syndicats ouvriers, et pourquoi pas de l’extrême gauche, il est de facto le candidat du front unique ouvrier.

Dans cette optique, l'aventurier Mélenchon, qui d'ailleurs ne se réclame ni de la classe ouvrière, ni du socialisme, ni du communisme, bref le diviseur est marginalisé et débranché. En clair l'inventeur du dégagisme ... dégage !

Le front unique ouvrier va-t-il se constituer ? Je n'en sais rien, mais une chose est sûr, c'est parce qu'il ne se constitue pas que nous pouvons être considéré actuellement comme la gauche la plus bête du monde.

avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum