Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Dim 7 Mai - 21:23

On avait du pain, on avait les jeux, il nous fallait bien un jeune Octave. C’est fait et maintenant commence pour « En Marche » la bataille pour domestiquer l'Assemblée Nationale et accessoirement le mouvement ouvrier.

« …Auguste restaure les institutions républicaines, mais en apparence seulement.

Bien qu’en théorie il rétablisse les prérogatives du Sénat, des magistrats et des assemblées législatives, il conserve dans les faits un pouvoir autocratique et continue de gouverner comme un dictateur militaire.

Auguste s’empare peu à peu, légalement, de pouvoirs qui lui sont conférés à vie par le Sénat, comme le commandement suprême des armées, la puissance tribunitienne ou la fonction de censeur.

Il faut plusieurs années à Auguste pour développer un modèle de gouvernement dans lequel l’État républicain est gouverné par lui seul.

Il refuse néanmoins de porter un titre monarchique et se baptise plus simplement Princeps Civitatis (« Premier Citoyen »).

Le modèle de gouvernement adopte le nom de Principat et constitue la première phase de l’Empire romain.. » (Wikipédia)


Le clivage dans le pays n'est pas entre un protectionnisme économique ou une économie mondialiste, le clivage c'est la lutte des classes, et la lutte de classe du prolétariat ne peut pas être indiffèrent sur la nature des régimes bourgeois.

Tout va se jouer au premier tour des législatives. Si il n’y a pas d’unité de la gauche, au deuxième tour, rebelote, pour faire barrage au Front National: vote républicain, vote Sarkozy ! Si nous ne voulons pas favoriser la droite ou l'extrême droite, alors mécaniquement nous aurons droit à une majorité écrasante de députés godillots du mouvement En Marche, transformant l'assemblée Nationale en une simple chambre d'enregistrement des ordonnances élyséennes.

Ce sera la transformation d'un bonapartisme inachevé en un bonapartisme assumé.

Toutes les directions ouvrières, sans exception (partis, syndicats), doivent se réunir d'urgence dès demain, et prendre la décision historique de constituer un Front Unique Ouvrier électoral: Un seul candidat ouvrier dans chaque circonscription, sur une orientation en défense de la jeunesse et du prolétariat (abrogation de la loi travail), contre le bonapartisme et le nationalisme (qu'il soit de droite, celui de Macron, ou de gauche, celui de Mélenchon).

La victoire de la gauche aux Législatives ou le "Princeps Civitatis" du jeune empereur Macron.

L'unité et la victoire de la gauche ou un esprit républicain définitivement à genoux: une dictature !
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Lun 8 Mai - 12:17

« …Mailly (FO) inquiet de voir Macron « légiférer par ordonnances »
Par Le Figaro 08/05/2017.
Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière (FO), a prévenu lundi qu' »il y aura problème » si le président élu Emmanuel Macron persiste à vouloir légiférer par ordonnances cet été sur le droit du travail… »


Mais oui JC Mailly , exprime tes inquiétudes, comme tu le faisais le printemps dernier vis à vis du 49,3 de Valls. Et convainc toi d’une chose: c’est parce que tu as cané devant Valls, que Macron peut annoncer la couleur en toute tranquillité !

« …S’il persiste dans l’idée de faire des ordonnances au mois de juillet, ça veut dire qu’il va balayer le dialogue social et la concertation: il y aura problème d’une manière ou d’une autre, donc on attend de voir…. »

Plutôt que d’attendre « de voir » JC Mailly, que la foudre te tombe sur la tête, bouge toi un peu le cul ! Il n’y a aucune espèce de doute à avoir quant à la volonté de Macron de procéder à la casse du code du travail par ordonnances. Sa belle victoire d’hier ne peut que l’encourager dans ce sens. Ton attente est aveu, ou d’une ignorance crasse, ou d’une complicité et d’une trahison de tes mandants et des intérêts des travailleurs.

« ….Je ne vois pas quelle est l’organisation syndicale, quelle qu’elle soit aujourd’hui, sans parler du fond, qui peut accepter que ça passe à la schlague avec des ordonnances…. ».


Toutes à l’instant. Sans exception, même la tienne, puisque tu nous affirmes qu’il est urgent d’attendre !

« ….Comme les autres centrales nationales, FO ne participera cependant pas au rassemblement organisé par le collectif « Front social », ce lundi à 14H00 Place de la République à Paris. « Chaque chose en son temps »…. »

Chaque chose en son temps. Il y a un temps, pendant les élections, à refuser net d’appeler à un vote de classe, à tout le moins à appeler pour des candidats qui se prononcent pour l’abrogation de la loi travail, aide indirecte aux candidats libéraux; et puis il y a un temps à faire visiter aux travailleurs Paris, en organisant la grande bousille et les manifestations Bastille-Bastille. Quand je pense JC Mailly que tu nous sert ces plats épicés depuis 2003 !

« …Pour le moment, il est à peine élu, on va regarder ce que ça donne », et notamment « est-ce qu’il veut faire une loi El Khomri puissance XXL?… ».

Attendre, attendre attendre, jusqu’à ce que Macron ait le temps de peaufiner son dispositif et de faire élire au parlement une majorité de députés macronistes, qui ne pourront rien lui refuser puisque ils seront sa création la plus aboutie.

« …Il faut voir si Emmanuel Macron « va rester rigide sur ce qu’il a dit sur le plan social pendant la campagne électorale… »

Voir, voir, voir , attendre attendre attendre, voilà l’alpha et l’oméga du syndicalisme de collaboration de classe à la mode Mailly. Il est certain qu’il faut une prise de conscience et une réaction énergique à la base des partis ouvriers, il faut la même chose chez les syndicalistes. Mailly est la honte du syndicalisme Force ouvrière ! Dehors les attentistes ! Dehors les traîtres !

« …Parmi les points d’inquiétude, le responsable syndical a cité la volonté de M. Macron de « remettre en cause à nouveau la hiérarchie des normes, c’est-à-dire les négociations au niveau des branches ». « Je le dis clairement: remettre en cause le niveau national de négociations, c’est pas républicain »… »

Et moi je te le dis clairement JC Mailly, au stade de compromission et de foutage de gueule où tu es vis à vis de la classe ouvrière, ne te revendique même plus d’être un républicain bourgeois ou un franc-maçon, parce que tout simplement tu es en deçà, tu es entrain de servir la soupe à un jeune bonapartiste ambitieux, un candidat dictateur, volant de victoire en victoire, seulement parce que s’enfonçant dans le ventre mou des syndicalistes corrompus de ton espèce.

Je le dis clairement: remettre en cause le niveau national de négociations, c’est pas républicain. Na !

Quelle honte !
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Lun 8 Mai - 13:28

"sa belle victoire" !!! Avec les millions d'abstentions, de votes blancs, de votes nuls, de non inscrits, les millions qui ont voté contre Le Pen et non pas pour Macron !!! Pauvre Eninel, ravagé par l'impressionnisme, le nez sur les médias qui ont masqué les multiples grèves pendant toute la campagne électorale !!! Qu'il est loin le Marxisme! Eninel voit un danger de dictature (sans doute comme en 2002!!) alors que la situation est pré-révolutionnaire et qu'on va s'en rendre compte très vite... Mais Eninel, englouti par ses obsessions ( Mélenchon, Mailly...), est une fois de plus sur ce forum l'agent de la division (confondant les appareils avec les organisations de classe encore dirigées par ces mêmes appareils), contre le Front unique ouvrier (comme lors de la campagne électorale, alors que seule une candidature d'unité Hamon-Mélenchon aurait pu empêcher la présence de Le Pen au second tour!).

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Mer 10 Mai - 16:26

J'en entends beaucoup se tordre de rire au regard de ce qui se passe et des mésaventures actuelles du PS et du PCF, de la gauche en générale.

Rions un peu, mais seulement un peu, parce que cette Asphyxie du PCF, cette implosion du PS, à quelques jours de la tenue d’une élection essentielle, qui seule, si la gauche gagne, peut priver un président bourgeois ambitieux des pleins pouvoirs, nous laissent nus et sans défense.

Erreur magistrale de la part de la direction du PCF à avoir aidé à l’ascension du populiste Mélenchon, et encore maintenant à ne pas chercher à constituer un front unique ouvrier électoral.

Erreur magistrale de la part des frondeurs à ne pas pousser leur combat jusqu’à la prise du contrôle du PS.

Il n’y a que ceux qui n’ont jamais bâti de maisons qui croient que les villes poussent comme des champignons !

La position de principe des révolutionnaires c’est que l’on défend l’existant contre les coups de butoirs de la réaction. Cela vaut pour les syndicats comme pour les partis ouvriers (ou ouvrier-bourgeois). Ce sera au prolétariat d’en finir avec ces partis traîtres, en construisant un nouveau parti ouvrier et en rejoignant une internationale révolutionnaire.

Erreur magistrale enfin ces deux directions se refusant absolument de radicaliser la ligne de leurs partis, de la gauchir, seule orientation susceptible d’attirer vers eux (à partir du moment où ils incarneraient l’unité) la jeunesse et la classe ouvrière et relativiser la démagogie sociale et nationale de Mélenchon.

Nous sommes dans un moment de clarification politique aiguë dans le pays.

Rions de cette Marion Maréchal nous voilà, symbole de la panade dans laquelle se retrouvent les pétainistes.

Rions du bazar qui existe chez les républicains, et la difficulté qu’ils rencontrent, à vouloir se présenter comme propret à leur électorat, alors même que leurs préjugés réactionnaires sont aussi vifs que chez la concurrence.

Rions ces ralliement sans état d’âme et sans honneur, des opportunistes de gauche comme ceux de droite, vers le bonapartisme triomphant, et ses promesses d’ordonnances anti-sociales abolissant l’esprit républicain. Une mention spéciale au plus coupable d’entre eux, naturellement le plus mal payé de ses services, traité justement comme on traîte un courtisan !

Rions de cette France insoumise et de ce politicien menteur, démagogue et vantard, qui du haut de ses 19,5% aux présidentielles fait croire à la France malheureuse que lui le sauveur peut gagner seul les élections.

(A partir du moment où nous les sans culottes, le petit doigt sur la couture, nous nous rangeons sous son drapeau national.)

Ce 19,5% il le doit certes à son talent de bateleur, il le doit aussi à ces milliers de petites mains communistes qui ont battus le pavé pour lui; il le doit surtout au vote utile à gauche, et l’espoir pour des millions d’entres nous, que peut-être nous pourrions réaliser spontanément l’unité de notre classe, sans le concourt des imbéciles à la tête de nos organisations.

Mais ne rions pas de ce qui arrive à la gauche, décomposée et impuissante:

– A cause de la ligne sectaire ou anarchisante de son extrême.
– A cause du manque de sens tactique et de génie politique des dirigeants PS et PCF, complètement dépassés par les événements.
– A cause de l’esprit routinier et ambiguë (un euphémisme) des bureaucraties syndicales (soit disant) apolitiques et attentistes.

Ne rions pas camarades, parce que cette triste plaisanterie va nous coûter très cher.

On ne change pas de cheval au milieu d’un gué. Quelle erreur de la part de Benoit Hamon et des frondeurs à abandonner le PS comme ça ! Il faut un Congrès extraordinaire immédiat, car ce n’est pas à la direction de décider de la vie ou de la mort du parti.

Jusqu’au bout il faut faire pression sur nos directions ouvrières (partis et syndicats) pour un front unique électoral de la gauche.

Un candidat ouvrier, et un seul, pour chaque circonscription.
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  yasujiro le Mer 10 Mai - 17:57

Eninel a écrit:Jusqu’au bout il faut faire pression sur nos directions ouvrières (partis et syndicats) pour un front unique électoral de la gauche.

Un candidat ouvrier, et un seul, pour chaque circonscription.
Tout est dit : l'électoralisme jusqu'au boutiste. Et tu te dis marxiste "révolutionnaire" ? (d'ailleurs même cet épithète est en soi-même ridicule, mais passons...)

yasujiro

Messages : 20
Date d'inscription : 08/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Mer 10 Mai - 19:49

Pauvre Eninel qui s'en remet au PCF qui représente à tout casser 2%du corps électoral et au PS complètement essoré après 5ans de politique anti-ouvrière !! Quelle clairvoyance et quel succès assuré que d'en appeler ainsi comme en 14 à l'unité PS-PCF !!

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Jeu 11 Mai - 10:51

yasujiro a écrit:
Eninel a écrit:Jusqu’au bout il faut faire pression sur nos directions ouvrières (partis et syndicats) pour un front unique électoral de la gauche.

Un candidat ouvrier, et un seul, pour chaque circonscription.
Tout est dit : l'électoralisme jusqu'au boutiste. Et tu te dis marxiste "révolutionnaire" ? (d'ailleurs même cet épithète est en soi-même ridicule, mais passons...)

Le Monde hier , pour ceux qui n’auraient pas encore compris la tactique « Coucou » de Méluche:

« …Avant la rumeur Mélenchon, la réélection de M. Mennucci semblait d’ailleurs acquise pour la plupart des observateurs locaux. « Quelle est la logique politique de venir dans la circonscription d’un député de gauche qui a fait son boulot, a été d’une loyauté absolue à son candidat, a défendu l’amnistie des syndicalistes ?, s’étonne le sortant, qui lançait sa campagne mercredi 10 mai.

Si Jean-Luc Mélenchon vient m’affronter, c’est une recherche de combat à gauche que je ne comprends pas. »

Une incompréhension partagée par d’autres et notamment Gérald Souchet, 43 ans, investi par La France Insoumise pour les législatives. Ce professeur de sciences économiques et sociales a été un des animateurs de Nuit debout à Marseille et l’un des plus virulents artisans de la campagne présidentielle.

« J’ai dit à Jean-Luc Mélenchon qu’une candidature dans cette circonscription serait une très mauvaise idée, expliquait-il mercredi matin. Il faut prendre en compte la réalité marseillaise. Le FN n’est pas fort ici et symboliquement, il n’a rien à gagner à battre un socialiste. Je pensais qu’il se présenterait dans la 3e où il y a un vrai défi avec le Front national. Mais son équipe est traumatisée par l’échec de 2012 à Hénin-Beaumont. »

Face à M. Mélenchon devrait également se dresser une candidature En marche! et un candidat du Parti communiste »

Gilles Rof
Journaliste au Monde… »


Une très mauvaise idée, pour ceux qui ont à cœur de faire gagner la gauche en juin, pour les autres c’est du pain bénit !

Dans la 4 éme circonscription de Marseille, une comme on dit intouchable pour la gauche, avec Mélenchon, Mennucci (et ses réseaux locaux), un PCF, un LO, un NPA, un EM (qui évidemment grappille aussi sur l’électorat de gauche), la messe est dite !

Alors camarade yasujiro, sans faire dans l'électoralisme "piège à con",

pour apprendre les bonnes manières à ces parachutés qui en manque tant,

pour prouver à ceux qui ne croit plus à la gauche et à l'unité de la gauche, parce qu'il se croit un destin national, contre tout cela, contre une stratégie de division qui élimine la gauche, et pousse le NPA à voter dans les second tour comme il a voté en 2002:

Dans la 4éme circonscription de Marseille, un seul candidat de gauche: Mennucci !

A bas le bonapartisme de gauche !
A bas le nationalisme démagogique !
A bas la division qui profite à la droite et à l’extrême droite !

Vive le front unique ouvrier électoral ! Unité PS (frondeur) PCF , NPA.
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Jeu 11 Mai - 15:08

Eninel qui, depuis le début, n'a toujours rien compris (le nombre de baffes que la réalité lui a pourtant infligées !!) et qui se croit toujours Et en 36 ou en 81!! Et qui confond Front unique ouvrier et Front des appareils !!

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Ven 12 Mai - 15:03



Le temps de l'insurrection ouvrière est-il à l'ordre du jour ?

Permettez moi d'en douter, si nous prenons en compte l'indice du suffrages universel, comme nous le conseillait l'ami de Marx, Engels:

"...Le suffrage universel est « l’indice qui permet de mesurer la maturité de la classe ouvrière. Il ne peut être rien de plus, il ne sera jamais rien de plus dans l’État actuel ... »

l’État n’est rien d’autre chose qu’une machine pour l’oppression d’une classe par une autre, et cela, tout autant dans la république démocratique que dans la monarchie , nous dit Engels, dans sa préface à la Guerre civile de Marx. Certes, mais au nom de cette dénonciation tout à fait juste, pouvons-nous penser pouvoir partir à l'assaut du ciel, et appeler à l'insurrection ouvrière,à tout le moins faire donner la rue, en tout lieu et à tout moment, sans préalablement essayer d'analyser les rapports de classe à un moment donné ?

C'est de l'aventurisme, et l'histoire a prouvé qu'elle pouvait être dure avec les Don Quichotte !

Ou en est-on dans ces rapports de classe ? Historiquement la classe ouvrière s'est constituée des organisations en France. Que nous dit le suffrage de mai ?

"...Le résultat du premier tour de l’élection présidentielle constitue une défaite majeure sur terrain des
élections, une défaite que l’on peut qualifier d’historique, du prolétariat et de la jeunesse. Les partis et
organisations bourgeoises (Le Pen, Fillon, Macron, Dupont-Aignan, Cheminade, Asselineau), obtiennent
plus de 70 % des exprimés (près de 55 % des inscrits). Les partis et organisations que l’on peut considérer
comme issus du mouvement ouvrier (PS, et accessoirement LO, NPA) n’obtiennent que 8 % des exprimés
(6,1 % des inscrits). Le candidat du Parti socialiste, Hamon, perd près de 8 millions de voix par rapport au
candidat Hollande en 2012. Incontestablement, une grande partie de l’électorat PS s’est dispersé sur les
candidats bourgeois, en particulier Macron. Une fraction significative s’est reportée sur le candidat de la
France Insoumise, Mélenchon, qui obtient 19,58 % des exprimés (14,8% des inscrits).
Mais le vote pour Mélenchon ne compense en rien la défaite électorale. Il était le candidat de la « mère
patrie », candidat pour la destruction des partis issus du mouvement ouvrier, dont le modèle est Podemos
en Espagne. Sous couvert d’une vague promesse de « réformer les institutions », il s’agissait en réalité
d’une candidature ultrabonapartiste, « au-dessus des partis » mais aussi des classes, subordonnant les
masses au bon vouloir d’un « sauveur suprême », les renvoyant ainsi loin en arrière du point de vue de
leur conscience et de leur indépendance politiques. Le ralliement à sa candidature d’une partie de
l’électorat traditionnel pour les partis issus du mouvement ouvrier (PS, PCF) est une expression du
désarroi politique de l’ensemble du prolétariat et de la jeunesse..."

(extrait déclaration du POR IOR du 26 avril 2017 http://socialisme.free.fr)


Dans ces conditions, ne devons-nous pas quelque peu appréhender les prochains appels à peine voilés des petites organisations "révolutionnaires"qui, si elles ont avec beaucoup de désinvolture, fait table rase de l'ancienne stratégie de prise de pouvoir, celle de Lénine par exemple, n'en ont à ce jour, pas exprimées la moindre, sauf celle de foncer dans le tas !

Personnellement je recommande à mes 6,1% de mes camarades, qui au moins eux ont voté à gauche, qu' avant de suivre un ordre ou un mot ordre, ils attendent le contre-ordre, histoire d'éviter bien des désordres supplémentaires !

En Marx: la mode est à la fondation des partis. Le Nouveau Parti Anticapitaliste a un boulevard devant lui, pour peu qu'il ait quelque chose à dire à part foncer tête baissée dans des aventures de rue alors que le prolétariat en ce moment est à la rue !
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Ven 12 Mai - 17:20

« …Le Parti communiste a décidé de retirer ses candidats dans quatre circonscriptions des Bouches-du-Rhône, notamment pour « contribuer à faire échec au FN ».

« Nous refusons le gâchis de la division, nous ne nous y résignons pas. Le résultat de l’élection présidentielle nous confère d’importantes responsabilités », écrit dans un communiqué la fédération départementale, qui appelle donc au rassemblement, « malgré l’absence d’accord national » avec la France insoumise.

Parmi les 4 circonscriptions figure la 4e, « où Jean-Luc Mélenchon a décidé de se présenter »… » (Figaro net ce jour)


La fédération départementale du PCF appelle au rassemblement.

Oui mais derrière qui ?

Le bonapartiste de gauche Mélenchon ou le social-démocrate Mennucci ?

Comment une organisation comme le NPA peut-elle restée muette quant à cette question ?

Ce sont les organisations ouvrières d'extrême gauche qui doivent pousser les directions PS et PCF a un accord national.
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Ven 12 Mai - 17:53

Un accord entre les appareils n'a aucun intérêt du point de vue des besoins de la classe ouvrière, au contraire !! En 1934, c'est le Front unique imposé par la base qui a contraint les directions à tourner pour ensuite mettre en place la solution du Front populaire au service de la classe bourgeoise ! Eninel depuis le début quémande un accord d'appareils sur une ligne de division pure et simple !

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Princ

Message  Bobigny le Ven 12 Mai - 17:58

barnum a écrit:Eninel qui, depuis le début, n'a toujours rien compris (le nombre de baffes que la réalité lui a pourtant infligées !!) et qui se croit toujours  Et en 36 ou en 81!! Et qui confond Front unique ouvrier et Front des appareils !!
Les appareils sont pourris à la tete certe mais pas à la base je pense que c'est toi qui ne comprend pas grand chose dans l'histoire,ce que le camarade eninel veut t'expliquer c'est qu'il faut entrer dans les syndicats et partis politiques existants et exiger que les dirigeants rompent le dialogue social et si ils ne le font pas il faut exiger de nouvelles elections de la base au sommet.

Tu pense etre un revolutionnaire pur et dur avec le POID mais vous ferrez comme tout les autres une fois sortis du statut de groupuscule car on mords rarement la main qui nous a nourrit prend l'exemple du syndicats SUD à l'epoque on disaient ce sont des bonhommes ils ne lachent rien resultat des courses 20 ans apres SUD s'allonge à la table des negociations comme les autres.
tu clash sans arret eninel mais sur le fil front unique derriere Hamon ou capitulation tu n'a cessé de repeter 4 mois durant que seul le POID combat pour une candidature d'unité Melenchon Hamon pour l'abrogation de la loi El Khomri mais voila le POID personne ne connait le PS le PCF ce sont des organisations existantes et bien en place...

quand à yasujiro qui qualifie marxiste revolutionnaire d'epithète ridicule sur un forum portant le meme nom sans commentaire Evil or Very Mad

Bobigny

Messages : 26
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Ven 12 Mai - 19:38

Les élus d’En marche ! « se montreront d’une docilité absolue ».

Dans une tribune au « Monde », David Dornbusch, président de l’ONG CleanTuesday, qui œuvre pour le développement de technologies propres, met en garde contre le danger d’une centralisation excessive dans la désignation des candidats du mouvement d’Emmanuel Macron à la députation.

TRIBUNE.

Emmanuel Macron a d’ores et déjà contribué à rénover la politique française en faisant émerger un mouvement neuf, des têtes nouvelles, et en mettant à la retraite une bonne partie des vieux cadres socialistes et républicains qui se partageaient le pouvoir depuis trente ans. Souffle démocratique incontestable. Mais cela ne résout pas toutes les questions sur la démocratie posées par En marche ! et son fondateur.

La structure du mouvement est certainement la plus verticale de tous les grands partis politiques français.
Les leaders sont tous désignés d’en haut sans aucune concertation locale.
Plus significatif encore : la totalité des candidats à la députation est sélectionnée par une commission centrale, leur profil devant correspondre à des critères définis par Emmanuel Macron.
Ce centralisme est quasi unique, tandis que la plupart des partis pratiquent un mode de désignation par la base qui est ensuite plus ou moins « validée » et « corrigée » par le sommet.
L’exécutif français s’apprête donc à désigner une très large partie des membres de l’Assemblée législative.
Ces futurs députés sans base locale, qui seront paradoxalement affaiblis par la saine réforme du non-cumul des mandats, ne seront redevables qu’envers le président élu. L’on peut imaginer que, dans l’optique de leur éventuelle désignation pour un nombre réduit de circonscriptions — Emmanuel Macron envisageant de ramener le nombre de députés de 577 à 300 —, ils se montreront d’une docilité absolue. Premier signe très inquiétant dans une démocratie où l’équilibre des pouvoirs reste précaire.

Sous la houlette de hauts fonctionnaires
Cette inquiétude ne peut pas manquer d’être aggravée par l’examen de l’entourage du nouveau président. A l’image de celui-ci, il est très largement constitué de hauts fonctionnaires, qu’Emmanuel Macron a croisés au cours de ses années à Bercy, à l’Elysée et autres ministères.
Le futur exécutif sera donc sous la houlette de ces hauts fonctionnaires expérimentés, dont beaucoup participaient au précédent gouvernement et n’auront même pas à faire leurs cartons. Hauts fonctionnaires expérimentés et bénéficiant de la confiance du président versus députés inexpérimentés et devant tout à ce même président.

Le match s’annonce tellement déséquilibré qu’on en frémit.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/05/12




Souviens toi ce que j'écrivais pour présenter ce nouveau fil camarade Bobigny:

maintenant commence pour « En Marche » la bataille pour domestiquer l'Assemblée Nationale a écrit:

et

nous aurons droit à une majorité écrasante de députés godillots du mouvement En Marche, transformant l'assemblée Nationale en une simple chambre d'enregistrement des ordonnances élyséennes. Ce sera la transformation d'un bonapartisme inachevé en un bonapartisme assumé. a écrit:


Il te reste à présent à te faire une opinion, entre un militant ouvrier révolutionnaire marxiste qui essaye de t'informer et de te prévenir, sur les dangers d'un bonapartisme assumé, et ses détracteurs qui ne font que s'acharner mécaniquement, et d’ânoner toujours les mêmes sornettes provenant de leurs dirigeants complices de la situation grave où nous nous trouvons.

Macron, sa victoire et les dangers qu'il représente à présent, est le produit des affaires à droite et de la tactique de Juppé, qui a éliminé Fillon.
C'est aussi et surtout le refus constant à gauche, à ne pas avoir voulue la seule tactique électorale, celle du front unique ouvrier, un front des appareils ouvriers, qui aurait fait passé au la main le candidat victorieux de la primaire à gauche.

L'acharnement incroyable de Barnum à mon égard ne peut pas, et ne pourra jamais effacer, que la responsabilité de la direction du POID est pleinement engagé dans cette affaire.

Leur front unique bicéphale Mélenchon-Hamon n'avait comme seule motivation, que de donner à un populiste nationaliste, un brevet d'honorabilité aux yeux des ouvriers.
Même honorabilité qu'il utilise maintenant à Marseille, non pas pour dégager la droite et l'extrême droite, mais la gauche.

Voilà comment d'une petite erreur théorique, on en arrive à des catastrophes d'ordre pratique. Evil or Very Mad


avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Sam 13 Mai - 11:26

Extraordinaire Bobigny qui confond les pablistes, à l'oeuvre à la direction de SUD, et les trotkystes qui impulsent la construction d'un parti ouvrier révolutionnaire dans le cadre du POID !! Et la meilleure, "comme les appareils pourris du PS et du PCF sont plus connus, dit-il, (putain l'argument!), je préfère capituler devant eux !"

Quant au malheureux Eninel qui OSE parler de complicité alors que c'est la politique qu'il a constamment défendue, CONTRE le Front unique ouvrier sur le terrain électoral, c'est à dire contre une candidature d'unité Hamon-Mélenchon soutenue respectivement par le PS et par le PCF, le PG, aboutissant à Le Pen au second tour et Macron à l'Elysée !!! La voilà la véritable complicité !! Et le même Eninel de nous parler des "appareils ouvriers"(sic!), alors que Lénine et Trotsky parlent de "partis ouvriers bourgeois", les appareils étant justement l'élément bourgeois de cet attelage, courroie de transmission des intérêts de la bourgeoisie !!
Tout démontre que Bobigny comme Eninel confondent Front unique ouvrier et Unité des appareils bourgeois ( ils passent leur temps à peindre en rouge PS et PCF, complètement rejetés par la masse des travailleurs!)... Seule, la classe ouvrière, réalisant le Front unique à la base, comme en 1934, peut imposer le Front unique au sommet, les appareils (justement contraints) se dépêchant de répondre par le Front populaire (non pas un Front unique déformé, mais la dernière carte de la bourgeoisie CONTRE la révolution et les aspirations des masses!).
Eninel aura sans doute "un avenir" dans une petite gazette à potins !

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Sam 13 Mai - 11:36

Un article ce matin dans le "Figaro" nous informe que pour les Confédérations syndicales, c'est comme si, à quelques semaines des Législatives, les élections politiques étaient déjà terminées:

Réforme du travail: les syndicats prêts à l'offensive contre Macron Par François-Xavier Bourmaud , Cécile Crouzel a écrit:

Pour ce qui est de ces annonces de passer à l'offensive, je vous renvoie à mes derniers billets.

Le nouveau chef de l'État compte lancer les réformes sociales dès cet été. Élection présidentielle, manifestations syndicales, recul gouvernemental. C'est la valse à trois temps immuable, qui rythme la vie politique française depuis des décennies. Pendant qu'Emmanuel Macron prépare son début de quinquennat, retranché dans son QG de la rue de l'Abbé-Groult, les syndicats fourbissent leurs armes. a écrit:

Attention les camarades, nos syndicats "fourbissent leurs armes". examinons en le tranchant. Mais avant cela essayons de comprendre pourquoi nos moutons se mettent à vouloir rugir comme des lions !

«Les syndicats se disent que dans ce climat de mécontentement, révélé par le vote aux extrêmes, il faut qu'ils aient une position ferme, pour ne pas se couper de leurs bases», explique Raymond Soubie, l'ancien conseiller social de Nicolas Sarkozy. a écrit:

Ah d'accord ! C'est seulement parce que la base est chauffée à blanc, que les bureaucraties syndicales promettent une prochaine offensive. Trotsky déplorait ces directions ouvrières, engraissées par des générations de travailleurs, pour être un ressort pour l'action, et si souvent malheureusement un frein !

Un an après les manifestations contre la loi El Khomri, la perspective d'une nouvelle réforme du marché du travail a fait le reste. «Le sujet est mûr, je ne souhaite pas m'enliser dans des débats très longs», avait prévenu Emmanuel Macron au Figaro entre les deux tours. a écrit:

Il faut dire que c'est vrai, les dangers sont immenses pour le prolétariat et la jeunesse. Ce nouveau est jeune bonaparte bourgeois, loué par l'ensemble des chefs d'Etat du monde entier, par l'ensemble des institutions financières comme le FMI ou la BCE, est prié d'aller vite et de taper fort !
Il ne veux pas "s'enliser" et se fourvoyer dans un syndicalisme de collaboration de classe par trop exigent. sa puissance il veut la tirer de son élection. Et il a été bien élu. Très bien élu, malgré les dénégations absurdes de certains.

Avant son élection, il avait déjà prévenu: «Les Françaises et les Français se sont exprimés et ont choisi le projet qui porte ces réformes, je ne vais pas les trahir en me reniant.» a écrit:

Face à cette puissance réactionnaire et anti-ouvrière qui monte, qu'avons-nous à y opposer ? Hélas pas grand chose.

la CGT dès le 1er Mai, (appelle) le nouveau président «à renoncer à imposer de nouveaux reculs sociaux par ordonnance ou 49.3». a écrit:

Vœux pieux de la part de la direction CGT !

«J'attends que le président élu nous dise quelle est sa conception du dialogue social et qu'il nous précise sa réforme du droit du travail. a écrit:

Nous dit la CGT-FO, attentiste ! (pour plus de développement, voir plus haut le billet sur Mailly)

Le premier syndicat du privé ne se prononce pas contre les ordonnances, pas plus qu'il n'est opposé à l'inversion de la hiérarchie des normes. a écrit:

Ajoute la direction de la CFDT, qui eux sont carrément déjà dans un rôle de soutien direct au corporatisme que la bourgeoisie veut mettre en place.

Et puis pour la bonne bouche, nous avons nos apaches, rassemblés dans un front syndical insurrectionnel, manifestement impatient d'en découdre:

Certains syndicats radicaux de la CGT, se passant de l'aval de la direction confédérale, ont même manifesté dès le 22 avril et le 8 mai, sous la bannière du collectif Front social. a écrit:

Et évidemment ce sont à ces camarades que nous nous adressons en priorité.

Camarades pourquoi tant d'empressement à descendre dans la rue en francs tireurs.

A la limite si vous ne croyez plus à la démocratie bourgeoise électoraliste, au rôle du parlement, vous ne voulez pas peser sur les prochaines Législatives, soit ! Mais alors votre tactique doit être de peser de tout votre poids pour contraindre les directions confédérales à s'unir, rompre toute discussion avec le pouvoir, forcer la bureaucratie syndicale a démissionner de tous les organes de participation dans l'Etat bourgeois, et en vous appuyant sur les millions de jeunes et de salariés en colère, franchement contraindre Martinez et Mailly à appeler à la Révolution. S'ils résistent, les dégager et prendre à leur place le pouvoir dans les syndicats.

Vous avez le vertige quant à cette orientation révolutionnaire ? Cela n'est pas possible, les travailleurs ne vous suivront pas dans la remise en question de leurs chefs, la lutte des classes n'en est pas à ce point d'ébulition ?

Alors camarades, avant de fourvoyer les travailleurs les plus courageux, les plus avancés dans des impuissantes et dangereuses escarmouches, réfléchissez, et dites vous que ce ne serait peut-être pas si bête, si on commençait à essayer de contraindre nos directions confédérales à appeler à un vote de classe.

Vous ne voulez plus entendre parler dans un syndicat, de ces histoires d'appartenance à une classe, alors encore plus simple, appelez les directions confédérales à se prononcer ouvertement avant les prochaines Législatives, à solennellement faire voter les travailleurs, pour des listes électorales qui se prononcent contre les ordonnances, contre le 49,3, pour l'abrogation de la Loi Travail !

Parce que Macron le dit et le redit. Il lui faut absolument une majorité à sa botte dans la prochaine législation. Si actuellement il dégage Bayrou, c'est qu'il ne veut pas de frondeur du Modem, comme Hollande a pu avoir ses propres frondeurs. La bourgeoisie française veut une dictature dans le pays.

Ne lui faite pas ce cadeau, c'est crucial.

«Dans ce climat de défiance, d'hostilité de classes, une étincelle peut mettre le feu aux poudres. Et l'étincelle peut venir d'une mesure en apparence anodine», alerte Raymond Soubie. Pourtant, Emmanuel Macron n'a d'autre choix que de profiter de l'élan de son élection pour imposer rapidement son rythme. Avant son élection, il avait déjà prévenu: «Les Françaises et les Français se sont exprimés et ont choisi le projet qui porte ces réformes, je ne vais pas les trahir en me reniant.» Le résultat des législatives sera crucial: l'obtention d'une majorité absolue lui donnerait du poids face aux organisations syndicales. a écrit:





















avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Bobigny le Sam 13 Mai - 18:32

[quote="barnum"]Extraordinaire Bobigny qui confond les pablistes,  à l'oeuvre à la direction de SUD, et les trotkystes qui impulsent la  construction d'un parti ouvrier révolutionnaire dans le cadre du POID !! Et la meilleure, "comme les appareils pourris du PS et du PCF sont plus connus, dit-il, (putain l'argument!), je préfère capituler devant eux !"

Tu montre encore une fois ton incompréhension totale dans la lecture de mes propos  entrer en masse dans une organisation existante et combattre la tête de cette organisation  en partant par la base cela n'est pas capituler cela veut dire lutter mais bon vu le degré de compréhension dont tu as fait preuve lors du précédent fil cela ne m'étonne pas beaucoup après tout Twisted Evil

Bobigny

Messages : 26
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Sam 13 Mai - 19:11

Ce sont les masses elles-mêmes qui te disent que PS et PCF sont morts politiquement !!

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Bobigny le Sam 13 Mai - 19:12

barnum a écrit:Extraordinaire Bobigny qui confond les pablistes,  à l'oeuvre à la direction de SUD, et les trotkystes qui impulsent la  construction d'un parti ouvrier révolutionnaire dans le cadre du POID !! Et la meilleure, "comme les appareils pourris du PS et du PCF sont plus connus, dit-il, (putain l'argument!), je préfère capituler devant eux !"

montre encore une fois ton incompréhension totale dans la lecture de mes propos entrer en masse dans une organisation existante et combattre la tête de cette organisation en partant par la base cela n'est pas capituler cela veut dire lutter mais bon vu le degré de compréhension dont tu as fait preuve lors du précédent fil cela ne m'étonne pas beaucoup après tout Twisted Evil

Bobigny

Messages : 26
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Sam 13 Mai - 19:20

"franchement contraindre Martinez et Mailly à appeler à la Révolution". Quand la connerie n'a plus de limites!!
Au mieux, quand la classe ouvrière fera la révolution, courront-ils derrière pour essayer de la casser !!

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Sam 13 Mai - 19:22

Bobigny, Ce sont les masses elles-mêmes qui te disent que PS et PCF sont morts politiquement !!

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Eninel le Dim 14 Mai - 12:27

Bobigny a écrit:
entrer en masse dans une organisation existante et combattre la tête de cette organisation  en partant par la base cela n'est pas capituler cela veut dire lutter Twisted Evil
[/quote]

Tout à fait d'accord avec toi camarade Bobigny.

J'ai, sans doute comme toi, trop souvent croisé dans ma vie des collègues de boulot me disant les syndicats ci, les syndicats ça, et ces critiques acerbes ils les formulent en étant en dehors des syndicats.

Ces types sont des bras cassés, parce que une fois actée la politique ambiguë des directions syndicales, que proposent-ils ? Rien !

Beaucoup d'entre eux, plein de dépit et de découragement, se replient dans des petites organisations sectaires type POID, et là, passent leur vie à seriner des bêtises à répétition loin des travailleurs qui ne connaissent même pas leur existence.

Aussi l'idée de rentrer en masse dans nos syndicats, et de contester l'orientation si elle est mauvaise, des directions, c'est à mon avis la seule manière de lutter vraiment en défense de nos conditions de vie et de travail. C'est une position éminemment révolutionnaire et courageuse. Bravo camarade Bobigny.

Lorsque un membre du POID considère comme une "connerie (sans) limites!!" l'idée qu'il faut, de l'intérieur des syndicats, pousser, ".. contraindre Martinez et Mailly à appeler à la Révolution ...", il exprime toute les limites de son intelligence, son incompréhension totale du marxisme.

D'une part il ne comprend pas que la lutte des classes se répercute dans une organisation ouvrière, entre une base ouvrière, sinon poussant à la révolution, au moins courageuse et revendicative, et une direction couarde et corrompue (matériellement comme idéologiquement) freinant des quatre fers.

Parce qu'il ne comprend pas théoriquement cette lutte interne à toute organisation ouvrière, il considère que toujours la tête malade gagne, et donc jamais il n'est possible d'espérer quoi que se soit des organisations ouvrières (d'où la mode du moment à vouloir s'en débarrasser), il ne peut être qu'un petit voleur de l'histoire, un manœuvrier, et comme il le fait souvent sur ce forum, un intervenant profondément malhonnête.

Il te dit qu'il faut être con pour s'imaginer Martinez et Mailly à l'offensive. Par contre il ne trouve pas si con que ça, de travestir le sens de l'idée que j'exprime, lorsque j'écris à l'adresse des syndicalistes radicaux rassemblés dans le "Front Social":

franchement contraindre Martinez et Mailly à appeler à la Révolution. S'ils résistent, les dégager et prendre à leur place le pouvoir dans les syndicats. a écrit:

Il coupe cette phrase, il triche, "...S'ils résistent, les dégager et prendre à leur place le pouvoir dans les syndicats..." . parce que justement ses amis dans le POID (beaucoup d'entre eux sont des trotskystes renégats intégrés à l'appareil FO ), peuvent tout écrire, tout dire, sauf que si Mailly ne bouge pas son cul et continue à prendre les travailleurs pour des jambons, il sera de la responsabilité de ceux qui se prennent pour des révolutionnaires dans FO, eux, de lui disputer la direction de la confédération et de le dégager !

Eux camarades ! C'est "trotskystes" du POID dans l'appareil FO. En exigeant d'eux de se prononcer contre la politique capitularde de Mailly, comme on juge un maçon au pied du mur, tu les met en porte à faux, tu les irrites, ils nous haïssent. N'est ce pas normal finalement ! Tu revendiques vouloir lutter contre les têtes, tu ne te fais pas que des amis dans les sommets des syndicats !

Ils ne veulent pas se fâcher avec Mailly ! Ils veulent encore moins sa tête ! Que les Ordonnances de Macron passent, que le monde périssent, pourvu qu'ils continuent à avoir leur petit job dans l'appareil FO ! Et toi l'affreux qui ose vouloir troubler cette belle harmonie, sache que tu ne comprendras jamais rien à rien à la haute politique de la direction du POID.

Mais ce qui vaut pour le syndicalisme, doit-il être appliqué aux partis ouvriers ?

On nous dit que: "Ce sont les masses elles-mêmes qui te disent que PS et PCF sont morts politiquement !!", un peu comme nos collègues de travail nous disant que nos syndicats sont mort depuis longtemps. Mais la mort d'une organisation "politique" qu'est ce que cela veut bien vouloir dire ?

Lorsqu'on regarde la longévité d'un parti, comme le Parti Radical existant déjà sous la III République, par exemple, on peut relativiser grandement cette histoire de mort politique, dans le sens de sa disparition.

Mais peut-être que mort politique signifie-t-il, qu'à partir d'un moment donné, l'orientation ( la politique ) de ce parti, est si contraire aux grands principes de ses origines, qu'on peut anticiper qu'il n'aura plus de moyens pour survivre, plus d'électeurs, plus de militants, plus de raison d'être.

C'est peut-être dans ce sens qu'on annonce la fin du PS et du PCF. Et non seulement on annonce ces décès, mais on trouve les coupables tout désignés, ce sont les travailleurs les bouchers, ce sont les masses, qui comme ça, tout un coup, se disent, tient et si on allez serrer définitivement le coup des PS et PCF, traîtres à la cause de l'émancipation du prolétariat pour la petite histoire, depuis de 113 ans pour la première, et plus de 80 ans pour le stalinisme.

Comprendra qui voudra de cette énigme ! Mais des révolutionnaires qui anônent jours après jours la mort des vieux partis ouvriers ouvriers, cela fait tellement plaisir aux rénovateurs EM et FI , que je ne veux surtout pas gâcher leurs immenses plaisirs, et leur oeuvre de destruction collective.

Qui se ressemble s'assemble ! On ne me fera jamais croire que, sur un champ de bataille, celui qui n'est pas capable de défendre une position, peut espérer en conquérir une nouvelle plus avantageuse demain.

Quand tu converseras avec ton camarade Barnum (1), dis lui que j'ai une mauvaise nouvelle pour lui, ce n'est pas seulement le PS et le PCF qui sont à l'agonie (non pas à cause des travailleurs mais à cause de leurs directions), son parti le POID l'est tout autant ... mort !

((1) D'autant que ce type, qui a été pris en fragrant délit de mensonge et de dénigrement systématique malhonnête sur ce forum, sans trouver en lui l'intelligence et la politesse de s'excuser, je ne communique plus avec lui. Il peut bien écrire ce qu'il veut sur mon compte, cela n’enlève rien qu'il le fait, pour le compte d'une petite direction ouvrière au service de la direction confédérale traître des Mailly et Cie. Alors disons que celui qui ne se fait pas d'ennemis, ne se fait pas d'amis non plus. Moi mon ami c'est le prolétariat ! Bon Weekend camarade Bobigny.Twisted Evil)
avatar
Eninel

Messages : 451
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  barnum le Lun 15 Mai - 12:02

Le faussaire en l'ocurrence, c'est Eninel lui-même qui confond délibérément POI qui a soutenu inconditionnellement les journées d'action à répétition décrétées par les appareils syndicaux sur la loi El Khomri ("appareils ouvriers" osent nous dire Eninel et son groupuscule, tout en osant se réclamer de Trotsky,qui lui, comme Lénine, ne confond pas les organisations de classe et leurs directions bourgeoises !!) et POID qui a combattu contre les appareils bourgeois pour le grève générale et le blocage du pays !!
Triplement des abonnements en 1an et demi, pas mal pour un parti moribond!! Parti qui fut le seul à avoir ouvert une perspective de Front unique sur le terrain électoral, une candidature d'unité Hamon-Mélenchon, la seule à même d'éviter Le Pen au second tour et de l'emporter !!

Et il ose parler de dénigrement systématique pour refuser la discussion! On croirait entendre un stalinien !! N'osait-il pas d'ailleurs demander mon exclusion de ce forum ! On voit là le mec sûr de son argumentation, lui qui n'a pas hésité à alimenter une campagne de division, Hamon contre Mélenchon, au service de la seule classe bourgeoise !! Bravo le "révolutionnaire" qui bande ses petits muscles pour que Mailly et Martinez appellent à la révolution et pour que les morts-vivants PS-PCF réalisent l'unité !!!

barnum

Messages : 288
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  yasujiro le Lun 15 Mai - 13:18

Excusez-moi de déranger votre discussion en tête à tête, mais de quoi parlez-vous exactement ? (juste pour ma culture générale Question )

yasujiro

Messages : 20
Date d'inscription : 08/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Bobigny le Lun 15 Mai - 15:04

barnum a écrit:Le faussaire  en l'ocurrence, c'est Eninel lui-même qui confond délibérément POI qui a soutenu inconditionnellement les journées d'action à répétition décrétées par les appareils syndicaux sur la loi El Khomri ("appareils ouvriers" osent nous dire Eninel et son groupuscule, tout en osant se réclamer de Trotsky,qui lui, comme Lénine, ne confond pas les organisations de classe et leurs directions bourgeoises !!) et POID qui a combattu contre les appareils bourgeois pour le grève générale et le blocage du pays !!
Triplement des abonnements en 1an et demi, pas mal pour un parti moribond!! Parti qui fut le seul à avoir ouvert une perspective de Front unique sur le terrain électoral, une candidature d'unité Hamon-Mélenchon, la seule à même d'éviter Le Pen au second tour et de l'emporter !!

Et il ose parler de dénigrement systématique pour refuser la discussion! On croirait entendre un stalinien !! N'osait-il pas d'ailleurs demander mon exclusion de ce forum ! On voit là le mec sûr de son argumentation, lui qui n'a pas hésité à alimenter une campagne de division, Hamon contre Mélenchon, au service de la seule classe bourgeoise !! Bravo le "révolutionnaire" qui bande ses petits muscles pour que Mailly et Martinez appellent à la révolution et pour que les morts-vivants PS-PCF réalisent l'unité !!!

Au fait cela fait plusieurs fois que l'on cite un rapport entre le POID et FO il y a un rapport entre vous?

Bobigny

Messages : 26
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Bobigny le Lun 15 Mai - 15:06

yasujiro a écrit:Excusez-moi de déranger votre discussion en tête à tête, mais 3de quoi parlez-vous exactement ? (juste pour ma culture générale Question )

Laisse tomber ce forum camarade "marxiste révolutionnaire " est un épithète ridicule cheers


Dernière édition par Bobigny le Lun 15 Mai - 18:07, édité 1 fois

Bobigny

Messages : 26
Date d'inscription : 17/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique Ouvrier aux Législatives ou Principat

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum