Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Page 1 sur 12 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Ven 3 Fév - 19:00

Quelle image la gauche de la gauche donne-t-elle d'elle même ?
Celle d'une force politique découragée et désunie.

Et pourtant la dernière victoire de Benoit Hamon, lors de la primaire à gauche, prouve qu'à l'intérieur du PS, des forces progressistes continuent d'exister, de lutter et d'espérer.

Toutes les conditions sont réunies pour que le prolétariat et la jeunesse se saisissent des prochaines élections présidentielles dans le but de vaincre la réaction, et surtout de s'ouvrir un chemin vers le progrès et la Révolution Socialiste.

Mais comme au printemps dernier, où se sont les chefs syndicaux qui ont abandonné et permis à la Loi Travail de passer, maintenant ce sont les chefs des partis politiques de la gauche, et de la gauche de la gauche, qui avant même le début de la joute électorale, le cœur dans leurs chaussures, capitulent.

Une fois de plus la responsabilité incombe aux militants des organisations de la jeunesse et des travailleurs, jeunes et moins jeunes, de se manifester et d'engager un bras de fer impitoyable contre leurs propres dirigeants, sur la ligne révolutionnaire trotskyste du Front Unique Ouvrier:

-Dirigeants du PS, du PCF, unissez-vous derrière la candidature Hamon.

-Dirigeants du Front de gauche, du NPA, de LO, POI retirez votre candidature et assurez la victoire de Benoit Hamon.

-Dirigeants des organisations syndicales ouvrières et de la jeunesse: appelez à voter inconditionnellement pour le candidat du Front Unique Ouvrier: Benoit Hamon.


avatar
Eninel

Messages : 434
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Duzgun le Ven 3 Fév - 19:15

Très drôle, ça a égayé ma journée!! Laughing Laughing Laughing
avatar
Duzgun

Messages : 1596
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  verié2 le Ven 3 Fév - 19:30

Duzgun a écrit:Très drôle, ça a égayé ma journée!! Laughing Laughing Laughing
Ca me rajeunit de cinquante ans !

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Hurwitz le Ven 3 Fév - 20:10

Autant c'est quelque peu lunaire de présenter la candidature Hamon comme une candidature ouvrière (!), autant il faudra m'expliquer l'intérêt de voter Poutou ou Arthaud à ces élections (avec toute la sympathie pour la ligne politique qu'ils défendent).

Hurwitz

Messages : 4
Date d'inscription : 02/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  yasujiro le Ven 3 Fév - 23:09

Duzgun a écrit:Très drôle, ça a égayé ma journée!! Laughing Laughing Laughing
Et bien nous sommes au moins deux... Smile

yasujiro

Messages : 20
Date d'inscription : 08/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Duzgun le Sam 4 Fév - 1:00

Hurwitz a écrit:Autant c'est quelque peu lunaire de présenter la candidature Hamon comme une candidature ouvrière (!), autant il faudra m'expliquer l'intérêt de voter Poutou ou Arthaud à ces élections (avec toute la sympathie pour la ligne politique qu'ils défendent).
Ça n'est pas un peu contradictoire de constater qu'Hamon n'est pas une candidature ouvrière, tout en questionnant l'intérêt des deux seules candidatures ouvrières??  scratch

L'intérêt n'est évidemment pas de gagner l'élection (depuis quand croit-on pouvoir changer la société par les élections de toute façon?), mais déjà pour commencer, il est de voter pour ses convictions, avec ses tripes, contre les candidats de la bourgeoisie et pour un programme anticapitaliste. Ensuite il est un formidable encouragement aux luttes, dans la mesure où l'extrême gauche atteindrait un score significatif (voir 1995...).
Par ailleurs, plus les candidatEs anticapitalistes feront un gros score, plus les idées anticapitalistes gagneront en crédibilité dans la société. C'est peut-être triste le poids des élections, mais c'est concrètement comme ça...
avatar
Duzgun

Messages : 1596
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Sam 4 Fév - 13:03

Duzgun a écrit:
Hurwitz a écrit:Autant c'est quelque peu lunaire de présenter la candidature Hamon comme une candidature ouvrière (!), autant il faudra m'expliquer l'intérêt de voter Poutou ou Arthaud à ces élections (avec toute la sympathie pour la ligne politique qu'ils défendent).
Ça n'est pas un peu contradictoire de constater qu'Hamon n'est pas une candidature ouvrière, tout en questionnant l'intérêt des deux seules candidatures ouvrières??  scratch

L'intérêt n'est évidemment pas de gagner l'élection (depuis quand croit-on pouvoir changer la société par les élections de toute façon?), mais déjà pour commencer, il est de voter pour ses convictions, avec ses tripes, contre les candidats de la bourgeoisie et pour un programme anticapitaliste. Ensuite il est un formidable encouragement aux luttes, dans la mesure où l'extrême gauche atteindrait un score significatif (voir 1995...).
Par ailleurs, plus les candidatEs anticapitalistes feront un gros score, plus les idées anticapitalistes gagneront en crédibilité dans la société. C'est peut-être triste le poids des élections, mais c'est concrètement comme ça...

L'intérêt n'est évidemment pas de gagner l'élection a écrit:
, nous explique notre camarade Duzgun.

C'est exactement cette posture irresponsable qui fait aujourd'hui les beaux jours d'un Trump aux USA, et demain si on n'y prend garde, d'une Lepen en France.

Laissons de côté l'idée qu'il faille pour bien voter, voter pour "ses convictions, avec ses tripes".On peut supposer que cette disposition est largement partagée chez les militants de tous bord. Il n'y a que chez les bureaucrates carriéristes qu'on vote sans conviction.

Personnellement je ne suis pas un bureaucrate carriériste, aussi même si j'ai des tripes, je fais en sorte de me servir d'un autre endroit de mon être pour me déterminer sur la chose politique.

Alors je me creuse la cervelle et je fais appelle à mes vieux souvenirs lorsque je lis de la plume du camarade:

plus les candidatEs anticapitalistes feront un gros score, plus les idées anticapitalistes gagneront en crédibilité dans la société. a écrit:

et

formidable encouragement aux luttes, dans la mesure où l'extrême gauche atteindrait un score significatif (voir 1995...). a écrit:

1995 ! J'avais la trentaine passée et un j'étais un communiste (trotskyste) syndicaliste révolutionnaire à la RATP, combatif et virevoltant.

Chirac tout juste élu, aidé pour cela par cette même tactique que nous dénonçons aujourd'hui, son premier ministre Juppé, droit dans ses bottes, sonne la charge et provoque dans le pays une grève massive, principalement dans les transport.

Alors c'est vrai, à l'occasion des élections du printemps, la candidate de LO fait un très bon score électoral, 5% de mémoire (en 2002 la paire Arlette et le facteur fera mieux: 10%.). Mais en quoi cela aura t-il empêché la bourgeoisie d'imposer le plan Juppé et la loi Fillon ?

Est ce les scores significatifs de l'extrême gauche qui expliquent les fortes mobilisations de 1995 et 2003, ou simplement une droite décomplexée et victorieuse dans les urnes quelques mois avant, qui se sentant pousser des ailes, engageait frontalement la destruction de la Sécurité Sociale et le Régime de Retraite ?

L'extrême gauche de l'époque, forte de ses résultats électoraux, a-t-elle cherché à dénoncer la tactique capitularde des directions syndicales ? Non, elle s'est positionnée en flanc gauche des syndicats, comme elle l'a fait encore en 2016.

L'extrême gauche de l'époque, LO et LCR en tête, forte de ses résultats électoraux, a-t-elle cherché à aller vers la fondation d'un nouveau Parti Ouvrier Révolutionnaire de type bolchevique ? Non, les deux formations ont péricyclé dans leur coin, et encore aujourd'hui, dans l'ensemble de leur manifestation publique, passent complètement inaperçu, au regard de la prudence et de la retenue de leur message soit disant révolutionnaire.

Alors on me dit:

Hamon n'est pas une candidature ouvrière a écrit:

Si on part de cette affirmation, j'aimerais que l'on m'explique en quoi la politique des autres est aujourd'hui plus "ouvrière" que celle du PS de Benoit Hamon ?

Non à la vérité, je crois bien que l'ensemble de la gauche et de l'extrême gauche aujourd'hui à abandonné totalement, aussi bien la perspective du Socialisme que de la République Ouvrière. Je ne parle même pas de la dictature du prolétariat, les rieurs de ce forum auraient beau jeu de me faire passer pour un archaïque.

C'est messieurs si modernes, mes détracteurs, sont pour une sixième république moderne, enfin une fois qu'ils se seront décidés à prendre le pouvoir.

Malheureusement ils ne nous parlent jamais du caractère de classe de cette moderne sixième république rêvée. République bourgeoise ou République Ouvrière ?

Attention quand même si c'est le Front National qui en rédige la nouvelle Constitution.

Il nous faut garder le pouvoir, et pour garder le pouvoir, il faut l'unité sur une ligne de rupture d'avec celle de Hollande, Valls et Macron.

Cette ligne c'est celle que défend pour l'instant Benoit Hamon.








avatar
Eninel

Messages : 434
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Roseau le Sam 4 Fév - 20:39

Heureusement, c'est Eninel, fameux pour sortir les pires contorsions politiques.
Sinon, on l'accuserait de s'être fait acheter par la clique d'alternance bourgeoise nommé PS et ses satellites.

Maintenant pour les choses sérieuses, une liste réjouissante d'articles sur le sinécuriste favori d'Eninel:
http://www.anti-k.org/?s=Hamon
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Dim 5 Fév - 11:58

Roseau a écrit:Heureusement, c'est Eninel, fameux pour sortir les pires contorsions politiques.
Sinon, on l'accuserait de s'être fait acheter par la clique d'alternance bourgeoise nommé PS et ses satellites.

Maintenant pour les choses sérieuses, une liste réjouissante d'articles sur le sinécuriste favori d'Eninel:
http://www.anti-k.org/?s=Hamon

Très bien. Merci camarade Roseau de nous apporter ce type d'info à travers la consultation de votre excellent site.
Au point où vous en êtes, je vous conseille de rentrer dans le PS et vous constituer en tendance.
Quelques commentaires de cette interview:

Le PC « peut ouvrir un dialogue avec Benoît Hamon » selon son porte-parole PCF, PS 0 Olivier Dartigolles, porte-parole du Parti communiste français, ici, en 2016. (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP) Après sa victoire à la primaire socialiste, Benoît Hamon doit maintenant réunir les gauches, afin que les voix de ne s’éparpillent pas pendant l’élection présidentielle. Sur franceinfo, Olivier Dartigolles, le porte-parole du PCF, a estimé qu’un dialogue est possible avec lui. franceinfoRadio France Mis à jour le 30/01/2017 | 15:58 publié le 30/01/2017 | 15:58 Après la victoire de Benoît Hamon à la primaire de la gauche, dimanche. Il faut à présent rassembler les gauches pour offrir un front uni pour l’élection présidentielle. Sur franceinfo, Olivier Dartigolles, porte-parole du Parti communiste français (PCF), s’est réjoui de la victoire de Benoît Hamon. Il estime qu’un dialogue et des échanges sont envisageables avec lui, « alors que cela aurait été impossible avec Manuel Valls ». Selon lui, cela invite « à des convergences dans les prochaines semaines ». franceinfo : La victoire de Benoît Hamon est-elle une bonne nouvelle, sachant qu’il y a désormais un candidat de plus très à gauche ? Olivier Dartigolles : La défaite de Manuel Valls est une bonne nouvelle, c’est la confirmation qu’il y a une envie de gauche dans ce pays. On assiste à un grand chamboule-tout dans la vie politique française. Pour ce qui est du Parti communiste, ça nous invite à mettre du vent dans les voiles sur des convergences, des dialogues, des passerelles qui peuvent se construire dans les prochaines semaines. Cela permettra peut-être de trouver une solution pour la présidentielle et pour une nouvelle majorité politique de gauche aux législatives. Est-ce que ça veut dire qu’un candidat à gauche doit se désister au profit de l’autre ? Il ne faut pas commencer par la question de la candidature à la présidentielle. Je constate que Jean-Luc Mélenchon mais aussi Yannick Jadot et Benoît Hamon sont tous pour l’abrogation de la loi El Khomri. On peut pousser les feux pour dire tous ensemble ce qui serait pour nous une vraie loi travail. On peut commencer par regarder si dans ce périmètrequi va de Jean-Luc Mélenchon, des communistes, à Yannick Jadot et Benoît Hamon, nous sommes d’accord pour dire des choses ensemble. Que faire des socialistes qui ne se reconnaissent pas chez Benoît Hamon ? Il faudra attendre que la poussière retombe, voir dans quelques semaines s’il y a vraiment une hémorragie vers Emmanuel Macron. Mais on peut ouvrir un dialogue et des échanges avec Benoît Hamon alors que cela aurait été impossible avec Manuel Valls. « La victoire de Benoît Hamon est une bonne nouvelle » pour Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF a écrit:

L'appareil du PCF, dans toute leur histoire, sont tout sauf des idiots.

Les élus de ce parti en déperdition (il n'y a pratiquement plus d'ouvriers dans ce parti politique, mais principalement des élus et des permanents. Un peu comme au PS), les élus de ce parti donc, sentent bien qu'à brève échéance ils sont menacés tout simplement de disparition.

Toutes les dernières élections intermédiaires, et principalement les municipales, les ont convaincu que même des bastions comme des villes comme Villejuif ou Bobigny n'étaient plus imprenables.

C'est la panique !

Ils vont être évidemment très disposer à se ranger sagement derrière la candidature de Hamon pour une simple question de survie aux prochaines législatives. Sans accords électoraux avec le PS il y a de forte probabilité qu'il n'y ai plus de députés PCF en 2017.

Et Mélenchon dans tout cela ? Il risque fort d'être le dindon de la farce, et ce sera une très bonne nouvelle.

Ce monsieur qui demande à juste titre à Hamon de clarifier son positionnement vis à vis de la clique Valls, devra quant à lui clarifier son propre positionnement vis à vis du socialisme, du communisme et de l'internationalisme.

Pour l'instant, en bon radical bourgeois, il tente d'interdire lors de ses meetings de chanter l'Internationale.

Cela apporte n'en doutons pas les limites et le caractère de classe de sa fumeuse "révolution citoyenne". Twisted Evil
avatar
Eninel

Messages : 434
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Zelda le Dim 5 Fév - 17:03

Eninel a écrit:Et pourtant la dernière victoire de Benoit Hamon, lors de la primaire à gauche, prouve qu'à l'intérieur du PS, des forces progressistes continuent d'exister, de lutter et d'espérer.
Autant l'on peut dire que les primaires "de la gauche" étaient bien les primaires du PS quand on écoutait les débats entre les 7 candidats tous bien gentils avec Hollande, autant, si seuls les électeurs du PS avaient été voter, jamais Hamon n'aurait gagné. Il n'est pas faux de dire que bien des électeurs du PC, du Parti de Gauche et même d'extrême gauche sont allés voter Hamon, parce qu'ils ne voulaient pas d'un Vals. Les électeurs de droite ont choisi la droite bien rétrograde, même si le pétard Fillon a explosé en vol trop tôt, les électeurs de gauche n'avaient pas envie d'un candidat de gauche bien droitier en face... Et je les comprends. Smile
Vous imaginez Fillon ou Macron ou Vals au second tour en face de Le Pen ?
Ca fait pas envie pour les électeurs plus à gauche que le PS.
Bref, ces gens-là ne voteront pas forcément Hamon au premier tour, mais au second... s'il y est encore, ce qui n'est pas le plus probable, mais qui vivra verra.
avatar
Zelda

Messages : 60
Date d'inscription : 26/12/2015
Age : 51
Localisation : paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Roseau le Dim 5 Fév - 18:21

Concernant JLM, si Eninel est autant aveugle que sur Hamon, de quoi l'informer:
JLM2017: un projet de soumission au caporal et au capital
http://wp.me/p5oNrG-uTN

Appeler à voter Hamon ou Mélenchon n' aucun sens, sauf à avoir des intérêts sinécuristes:
Hachon et Emmêlon les oignons de la gauche
http://wp.me/p5oNrG-wh9 
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Dim 5 Fév - 19:42

Roseau a écrit:Concernant JLM, si Eninel est autant aveugle que sur Hamon, de quoi l'informer:
JLM2017: un projet de soumission au caporal et au capital
http://wp.me/p5oNrG-uTN

Appeler à voter Hamon ou Mélenchon n' aucun sens, sauf à avoir des intérêts sinécuristes:
Hachon et Emmêlon les oignons de la gauche
http://wp.me/p5oNrG-wh9 

Camarade Roseau.

Un révolutionnaire serait très coupable de charrier la moindre illusion vis à vis d'un Mélenchon ou d'un Hamon.

J'approche ces deux personnalités politiques comme Trotsky abordait les Blum et Thorez en son temps ... avec cette intelligence et ce sens tactique qui te manque tant.

Mais ce fil est ouvert justement pour que dans les prochaines semaines nous puissions aller au fond des choses et nous permettre de renouer avec la politique révolutionnaire de nos grands hommes.

Celle qui prépare des révolutions victorieuses. Very Happy
avatar
Eninel

Messages : 434
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Roseau le Jeu 9 Fév - 17:47


Lambert avait mis l'OCI au service de Mitterrand. Mais au moins sa clique était grassement récompensée, jusqu'à obtenir Jospin comme patron du PS, puis mieux encore...
L'OCI en est morte.
Ses survivants n'ont pas grand-chose à vendre au PS.
Eninel ne l'a pas encore bien compris et répète la manoeuvre avec Hamon, en farce plaisante...

Ou plutôt sinistre, car Hamon est un politicien bourgeois encore pire que Mitterrand.
Qu'on en juge par cette sélection d'article: http://www.anti-k.org/?s=hamon


avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Ven 10 Fév - 0:39

Pour le camarade Roseau, réitérons la philosophie générale de Trotsky vis à vis de la question qui nous occupe.

Que Benoit Hamon soit + ou - que François Mitterrand ou que Léon Blum a en l’espèce aucune importance.

Ainsi, pour la IV internationale de la grande époque, le monde capitaliste est au bord de la catastrophe, et ceux qui se réclament de la défense de nos intérêts sont en dessous de tout.

Alors comment allez au Socialisme ?

Simple: il faut affranchir le prolétariat de la mauvaise influence de ceux qui sont en place.

Comment ?

En les mettant au pied du mur. En exigeant d'eux qu'ils cessent leurs divisions et ensemble qu'ils prennent le pouvoir.

Alors les révolutionnaires sont-ils naïfs et croient-ils qu'il suffit de mettre les coquins de gauche au pouvoir et de les harceler ensuite pour qu'ils respectent leurs promesses ? Un peu comme en 1936.

Evidemment non, les révolutionnaires, et Trotsky en premier lieu, savaient pertinemment que ces gens useraient de toutes leurs ruses et de leurs forces pour qu'en toute respectabilité et honnêteté, ils interdisent aux masses la moindre percée progressiste.

Il faut la construction d'une internationale communiste et une de ses sections dans chaque pays. Et dans chaque pays le pouvoir des soviets.

En agissant en gérants honnêtes et loyaux du capitalisme en crise, les coquins finissent à être vue tels qu'ils sont, surtout si ils sont au pouvoir, car quand ils sont dans l'opposition ils peuvent encore jouer les marioles, et ainsi et seulement ainsi, s'ouvre l'espace politique permettant la révolution et la construction du parti de la révolution.

La crise de la gauche que nous vivons résulte de cette dynamique. La crise de la gauche de la gauche résulte elle, du fait qu'une avant garde n'est pas capable pour le moment de se mettre au niveau politique que la circonstance du moment exige.

Voilà où nous en sommes. Et ce n'est pas les expériences au Venezuela, au Brésil ou en Grèce par exemple qui sont de nature à ouvrir une perspective révolutionnaire à l'humanité.

Et pourtant nous sommes là, le sol est entrain de se dérober sous nos pied. La catastrophe est là. Il y a la crise financière qui va se terminer très mal, puisque les limites de la politique des banques centrales débouchera sur une récession gigantesque et la dislocation du marché mondial. Au bout, inéluctablement, la guerre, la mort et la misère pour les masses.

Nous pouvons légitimement nous poser une question:

Dans ce monde qui va dans le mur, qui à la tête de l'Etat français ?

Lepen ? Fillon ? Macron ?

Que foute ceux qui disent avoir dépassé le marxisme et la politique de Trotsky. Ils ajoutent à la confusion et à la division, et indirectement font le lit de Lepen, Fillon et Macron.

Les vrais communistes ne connaissent qu'une seule politique, c'est celle du front unique ouvrier, et un soutien inconditionnel au candidat du parti socialiste, Benoit Hamon.

Si le NPA fait sienne cette politique, il va se grandir et se construire.



avatar
Eninel

Messages : 434
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Roseau le Ven 10 Fév - 0:59

Si Eninel savait, il ne me réciterait pas la chanson.
C'est bien le dernier à avoir encore ce disque rayé, mais "vintage"...

Il faut les mettre au pouvoir, pour les démasquer, nous dit Eninel.
Cela fait des dizaines d'années que les travailleurs le font.
Ca ne suffit pas à Eninel: après une brouette de politiciens tels que Mollet, Mitterrand, Jospin ou Hollande,
il lui faut Hamon, puis après ce sera Aubry, puis Montebourg, puis JLM...jusqu'au fascisme, faute d'alternative socialiste.

L'OCI devenue POI puis rien du tout avait au moins une raison pour se vendre: sa direction était achetée...
Mais Eninel est tout seul, n'a RIEN à leur vendre, ni un SO, ni une UNEF, ni une organisation de jeunesse, ni même un Jospin !
C'est un sacrifice religieux, par nostalgie d'un passé totalement honteux.
Sur ce passé, pour se marrer, voir ici: http://wp.me/p5oNrG-tTL
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  barnum le Ven 10 Fév - 10:17

Déclaration du Bureau national du POID:

Le pays s’enfonce dans la crise :
y a-t-il une issue favorable aux travailleurs et à la jeunesse ?

Travailleurs, jeunes, chômeurs, retraités, mères de famille, nous voyons chaque jour davantage ce pays s’enfoncer dans la crise

• Crise sociale : chômage, fermetures d’usine, liquidation des services publics, destruction de nos droits, situation désastreuse de nos hôpitaux, vie chère… le peuple n’en peut plus !

• Crise politique : les uns après les autres, les dirigeants de tous les partis institutionnels, les anciens présidents de la République, les anciens ministres, sont soit éclaboussés par les scandales, soit éliminés de la course à la présidentielle dans le système de primaires qu’ils ont eux-mêmes mis en place. Une marche à la décomposition est engagée qui menace tous les acquis de la civilisation et de la démocratie.

Alors, dans un pays en crise, y a-t-il une issue favorable aux travailleurs et à la jeunesse ?

A cette question, nous, membres du Parti ouvrier indépendant démocratique, nous répondons :

oui, il y a une issue.

Cette issue ne viendra pas d’un « sauveur suprême » qui, dans les institutions de la Ve République est une espèce de roi sans couronne doté de tous les pouvoirs. Ces institutions réactionnaires sont à bout de souffle. Elles devront être balayées pour que le peuple puisse vivre.

Qui pourra dégager les solutions positives conformes à la démocratie et aux besoins sociaux ?

Seul le peuple, à travers une Assemblée constituante,

c’est-à-dire une Assemblée qui n’a aucun pouvoir au-dessus d’elle, composée de délégués élus par le peuple sur la base d’un mandat, sera capable de décider la forme et le contenu de la démocratie.

Pour être pleinement souveraine, cette Assemblée constituante devra commencer par rompre avec l’Union européenne. Car cette Union européenne est à l’origine de toutes les attaques et contre-réformes dictées par les multinationales et les spéculateurs, depuis des décennies, à tous les gouvernements qui s’y sont soumis. Ces attaques et contre-réformes débouchent sur les privatisations et le démantèlement des droits et conquêtes des travailleurs.

Il faut bien le constater : pour la défense de leurs droits, des acquis, de la démocratie, les peuples d’Europe, les uns après les autres, se dressent contre cette Union européenne et ses plans. Nous-mêmes, en France, au printemps dernier, par millions et par millions, nous nous sommes mobilisés avec les organisations syndicales pour le retrait de la loi El Khomri, une loi qui veut disloquer le Code du travail et les droits qu’il contient. Par millions et par millions, à de nombreuses reprises, dans les grèves et les manifestations, nous avons exigé : « Retrait de la loi El Khomri ! ».

De nouveau la loi El Khomri au centre de tout

Le gouvernement a pro té du refus des dirigeants des organisations ouvrières d’appeler à la grève jusqu’au retrait ; il a utilisé l’arme du 49-3 et ainsi fait passer sa loi. Mais ceux qui ont commis cette forfaiture contre les droits ouvriers n’ont pas tardé à la payer. Hollande a du renoncer à se représenter, Valls a été éliminé aux primaires.

Et maintenant, ce pays est à un tournant. De nouveau la loi El Khomri est au centre de tout. D’un côté, trois candidats, Macron, Fillon, Le Pen, veulent appliquer la loi El Khomri et aller plus loin contre les droits des travailleurs ; de l’autre côté, Hamon et Mélenchon se prononcent pour l’abrogation de la loi El Khomri.

Soyons clairs : ni Mélenchon ni Hamon n’avancent un programme de rupture avec la classe capitaliste. Mais l’un et l’autre sont poussés à s’exprimer un peu plus loin que ne le laissaient présager leurs programmes respectifs. Bien sûr, cela ne règle pas tout. Notre position comme Parti ouvrier indépendant démocratique est connue : nous estimons qu’aucune solution conforme aux intérêts des exploités et des opprimés ne pourrait se trouver dans le cadre de ces institutions. C’est pourquoi elles doivent être balayées. Mais c’est un fait que tout le monde peut constater : la mécanique des élections ne se déroule pas comme prévu. Tout peut arriver. La décomposition politique accélérée peut déboucher sur toutes les aventures et tous les dangers ; mais elle peut aussi nourrir le combat pour ouvrir la voie à une solution démocratique.
Jusqu’au dernier instant, ce gouvernement poursuit son œuvre destructrice en application des directives européennes, mais sa politique se heurte à la résistance des travailleurs. En ce moment même, dans tous les secteurs de la population, dans les hôpitaux, chez les personnels territoriaux, dans les entreprises, les grèves et les mobilisations qui se développent pour la défense des revendications expriment l’aspiration des travailleurs à trouver des solutions aux problèmes qui les assaillent.
La question de la rupture avec l’Union européenne commence à s’imposer dans les débats

Il faut bien le constater, la question de la rupture avec l’Union européenne, hier écartée par tous, commence à s’imposer dans les débats. Hamon vient de déclarer : « Après mon élection présidentielle, la Commission européenne, ce sera “merci, au revoir” » (20 minutes, 25 janvier). Quant à Mélenchon, il vient de réaffirmer lors de son meeting du 5 février à Lyon : « Il faut sortir des traités européens ».

Pour les travailleurs, les jeunes, pour les militants de toutes tendances, c’est une évidence : l’abrogation de la loi El Khomri marquerait une inversion du cours des choses. Elle ouvrirait la voie au combat pour bloquer l’incessante spirale des attaques contre nos droits, un premier pas pour la reconquête.

Alors, si les mots ont un sens, si ces deux candidats veulent véritablement l’abrogation de la loi El Khomri, rien ne devrait s’opposer à ce qu’ils se mettent d’accord pour qu’un seul candidat, soutenu par les partis qui appuient Hamon et Mélenchon, se présente comme candidat pour l’unité pour l’abrogation de la loi Travail.

Dans ce cas, nul doute qu’il béné cierait d’un large soutien ouvrier et populaire. Un bloc uni pourrait se constituer permettant une large mobilisation imposant l’abrogation de la loi Travail. La loi Travail défaite, ce serait une défaite de l’Union européenne qui en est l’inspiratrice et une victoire différée de la mobilisation ouvrière et jeune de 2016.

Rien ne doit faire obstacle à la réalisation de l’unité pour l’abrogation de la loi El Khomri

Pour le Parti ouvrier indépendant démocratique, qui n’a pas d’intérêts distincts de l’ensemble de la classe ouvrière, c’est une évidence : rien ne doit faire obstacle à la réalisation de l’unité pour l’abrogation de la loi El Khomri. Aucune possibilité ne doit être écartée pour y parvenir. Car à travers cette abrogation, c’est l’exigence de l’abrogation de toutes les contre-réformes. C’est l’exigence de mesures d’urgence qui doivent être prises pour sauver le peuple travailleur de la déchéance et de la misère.

Oui, les jeunes générations ont droit à un vrai travail, un vrai salaire. Oui, il faudra, demain, qu’un gouvernement ouvrier ose prendre ces mesures de rupture avec l’ordre établi, à commencer par le rétablissement de la Sécurité sociale de 1945, conquête ouvrière majeure. Un gouvernement qui ouvre les hôpitaux plutôt qu’il ne les ferme, qui ouvre les écoles plutôt qu’il ne les ferme, qui interdise les licenciements plutôt qu’il ne les facilite et qui consacre les milliards engagés dans la guerre aux services publics et aux intérêts de la population.

C’est pour ces objectifs que nous nous rassemblerons par milliers le 18 mars, date anniversaire de la Commune de Paris, au mur des Fédérés. C’est au service de ce combat qu’en toute indépendance nous avons engagé la construction d’un véritable parti ouvrier, un parti de la classe ouvrière, un parti de la démocratie.

Travailleurs, militants, jeunes, qui partagez cette préoccupation, nous vous invitons à participer aux larges assemblées ouvertes de débat que le POID organise dans tout le pays en ce mois de février. Nous vous invitons à prendre votre place dans la construction du Parti ouvrier indépendant démocratique, dans le combat pour le gouvernement ouvrier, pour le gouvernement de la démocratie.
Tous, le 18 mars, au mur des Fédérés

Paris, le 5 février 2017, 16 heures

Le bureau national du POID
Partager :

barnum

Messages : 264
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Sam 11 Fév - 0:11

Roseau a écrit:Si Eninel savait, il ne me réciterait pas la chanson.
C'est bien le dernier à avoir encore ce disque rayé, mais "vintage"...

Il faut les mettre au pouvoir, pour les démasquer, nous dit Eninel.
Cela fait des dizaines d'années que les travailleurs le font.
Ca ne suffit pas à Eninel: après une brouette de politiciens tels que Mollet, Mitterrand, Jospin ou Hollande,
il lui faut Hamon, puis après ce sera Aubry, puis Montebourg, puis JLM...jusqu'au fascisme, faute d'alternative socialiste.

L'OCI devenue POI puis rien du tout avait au moins une raison pour se vendre: sa direction était achetée...
Mais Eninel est tout seul, n'a RIEN à leur vendre, ni un SO, ni une UNEF, ni une organisation de jeunesse, ni même un Jospin !
C'est un sacrifice religieux, par nostalgie d'un passé totalement honteux.
Sur ce passé, pour se marrer, voir ici: http://wp.me/p5oNrG-tTL

Ce qui est "vintage" camarade Roseau, c'est de partir d'une observation juste:



Et ne pas vouloir voir que le NPA, comme l'ensemble de la gauche de la gauche, n'ouvre aucunement cette:



Une fois précisé que le dénominateur commun de l'ensemble des personnalités de gauche que tu mentionnes ont tous formé des gouvernements bourgeois de type "front populaire".

Il n'y a jamais eu de gouvernement front unique ouvrier en France sous la V République. En avoir un serait donc quelque chose de nouveau, le contraire de quelque chose de vintage.

Alors oui la politique de collaboration de classe, la politique de division, comme celle en Allemagne en 1933, fraie la voie au fascisme.

Ils le savent par cœur tout cela les dirigeants du NPA et les autres, et crois-tu que cela les changent ?

Lis le communiqué du bureau politique du parti ouvrier indépendant démocratique (mis en ligne par le camarade Barnum):



Nourrir le combat pour ouvrir la voie à une solution démocratique !

Voilà quelque chose qui est vintage et est une ligne politique qui se perpétue de décennie en décennie par toutes les directions des organisations ouvrières.

C'est cette ligne de la démocratie qu'il faut dénoncer partout et en toute occasion camarade.

Le fais-tu ?
avatar
Eninel

Messages : 434
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Sam 11 Fév - 0:17

Ce qui est "vintage" camarade Roseau, c'est de partir d'une observation juste:

Hamon, puis après ce sera Aubry, puis Montebourg, puis JLM...jusqu'au fascisme, faute d'alternative socialiste. a écrit:


Et ne pas vouloir voir que le NPA, comme l'ensemble de la gauche de la gauche, n'ouvre aucunement cette: "alternative socialiste".

Une fois précisé que le dénominateur commun de l'ensemble des personnalités de gauche que tu mentionnes ont tous formé des gouvernements bourgeois de type "front populaire".

Il n'y a jamais eu de gouvernement front unique ouvrier en France sous la V République. En avoir un serait donc quelque chose de nouveau, le contraire de quelque chose de vintage.

Alors oui la politique de collaboration de classe, la politique de division, comme celle en Allemagne en 1933, fraie la voie au fascisme.

Ils le savent par cœur tout cela les dirigeants du NPA et les autres, et crois-tu que cela les changent ?

Lis le communiqué du bureau politique du parti ouvrier indépendant démocratique (mis en ligne par le camarade Barnum):

la mécanique des élections ne se déroule pas comme prévu. Tout peut arriver. La décomposition politique accélérée peut déboucher sur toutes les aventures et tous les dangers ; mais elle peut aussi nourrir le combat pour ouvrir la voie à une solution démocratique. a écrit:

Nourrir le combat pour ouvrir la voie à une solution démocratique !

Voilà quelque chose qui est vintage et qui est est une ligne politique qui se perpétue de décennie en décennie par toutes les directions des organisations ouvrières.

C'est cette ligne de la démocratie qu'il faut dénoncer partout et en toute occasion camarade.

Le fais-tu ?

Eninel

Messages : 238
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
avatar
Eninel

Messages : 434
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  barnum le Sam 11 Fév - 10:00

"démocratie" n'est pas un gros mot ("pouvoir du peuple"), le POID l'utilise dans le sens de Lénine et Trotsky, c'est à dire d'un gouvernement ouvrier (il faut resituer la phrase dans l'ensemble du texte si on veut être sérieux !!)..... c'est un peu comme si on refusait de combattre pour le communisme sous prétexte que les staliniens s'en réclament !!

barnum

Messages : 264
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  ottokar le Sam 11 Fév - 10:46

question naïve : pourquoi alors le POI et le POID ne parlent jamais de communisme et toujours de démocratie ?
Pourquoi ne parlent-ils jamais ou des Etats-Unis socialistes d'Europe (vieux mot d'ordre trotskyste), de conseils (comités, etc.) ouvriers mais "des 36 000 communes", etc. ?

ottokar

Messages : 196
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  barnum le Sam 11 Fév - 14:18

Pas de bol ! le POID combat expressément pour un gouvernement ouvrier, pour un nouveau gouvernement de la Commune, pour une Constituante souveraine, composée de délégués élus, révocables, mandatés par les travailleurs et la jeunesse......et la TCI, courant trotskyste du POID, pour les Etats-unis socialistes d'Europe ( cf le dernier numéro de l'Internationale).

Hamon a été élu par un million de travailleurs et jeunes contre Hollande-Valls....or, pour l'instant Hamon représente toujours l'appareil du PS, fidèle soutien du gouvernement bourgeois Hollande-Valls et fidèle exécutant des directives de l'Union européenne, agente du capital financier !

barnum

Messages : 264
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Sam 11 Fév - 19:38

barnum a écrit:"démocratie" n'est pas un gros mot ("pouvoir du peuple"), le POID l'utilise dans le sens de Lénine et Trotsky, c'est à dire d'un gouvernement ouvrier (il faut resituer la phrase  dans l'ensemble du texte si on veut être sérieux !!)..... c'est un peu comme si on refusait de combattre pour le communisme sous prétexte que les staliniens s'en réclament !!

démocratie" n'est pas un gros mot a écrit:

Si tu le dis ! Very Happy

Mais veux-tu vraiment que nous fassions une analyse marxiste de l’indigeste communiqué du POID ?

Comment peux-tu ne pas voir que pour une organisation, enfant bâtarde de l'organisation communiste internationale, à aucun moment, pas une fois, il n'est fait mention de la révolution russe et du centenaire d'octobre. Comme si entre 1871 et 1917 il ne s'était rien passé d'important.

Dans ces conditions les phrases sur la Commune, le mur des fédérés, la démocratie directe, tout cela est produit pour se donner un genre révolutionnaire, sans trop faire hurler du coté de la rue Turbigo.

Et puis la Commune de Paris, en France, ça passe bien. Vous au moins vous n’êtes pas des agents cachés de Poutine et de la Russie.

La directions de la CGT-FO , sociaux-démocrates de toujours, tolère vos critiques contre un gouvernement 49.3, votre rejet de la loi EL Khomery, et même vos rêveries sur la Commune.

Mais attention quand même: pas de retour à la politique trotskyste et ces maudits communistes avec leur révolution violente.

C'est la ligne rouge à ne pas franchir.

La perspective d'une nouvelle république ... bourgeoise: oui;

D'une Constituante: pourquoi pas si cela vous amuse.

Mais pas de démocratie exigeant la démission de JC MAILLY et son équipe, responsable en chef de toutes les défaites, pas de droit de tendance ou de fraction à la maison de la CGT-FO.

Vive la Démocratie ! Celle de la bureaucratie syndicale fossoyeuse des mouvements de rue, de la propriété bourgeoise des moyens de productions ... et de la corruption. Twisted Evil

Ce ne sont pas des gros mots, c'est un aspect des maux de cette société, si malade, qu'elle attend d'être cueillie par une Trump locale.

Mais je laisse ce POID anecdotique et j'appelle au sursaut.

Cette fois ci, à la différence de 2002, les Lepen c'est du sérieux.

Les organisations, comme LO et le NPA par exemple, les syndicats ouvriers, doivent appeller à une rencontre au sommet de la gauche, pour l'organisation rapide d'une nouvelle primaire, visant à ce choisir un candidat entre Mélenchon et Hamon.

Le meilleur opposant possible pour Lepen au second tour c'est un ancien banquier Rothschild.
avatar
Eninel

Messages : 434
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  barnum le Dim 12 Fév - 0:12

Malheureux Eninel....Tous les numéros de la Tribune des travailleurs mettent en évidence "1917-2017" ! Avec des articles de JJ Marie sur la révolution russe ! Et le titre principal "pour un gouvernement ouvrier", certainement pas un gouvernement PS-PCF ( tu te crois en 1981 !!!)
Comme analyste marxiste tu te poses là! Appeler à voter Hamon, toujours encadré par Hollande et Valls...faut vraiment le faire !
Eninel,flanc-garde des appareils......très très très loin de Lénine et Trotsky.
Quant au POID anecdotique, il comprend d'ores et déjà 2500 membres, c'est à dire plus que LO et le NPA !!
Rappelons pour finir que sur la loi travail, seul le POID combattait pour la grève générale, pour la grève jusqu'à satisfaction pendant que LO, POI, et une partie du NPA soutenaient les journées d'action à répétition au service de la politique du gouvernement Hollande-Valls.

barnum

Messages : 264
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Eninel le Dim 12 Fév - 12:17

barnum a écrit:Malheureux Eninel....Tous les numéros de la Tribune des travailleurs mettent en évidence "1917-2017" ! Avec des articles de JJ Marie sur la révolution russe ! Et le titre principal "pour un gouvernement ouvrier", certainement pas un gouvernement PS-PCF ( tu te crois en 1981 !!!)
Comme analyste marxiste tu te poses là! Appeler  à voter Hamon, toujours encadré par Hollande et Valls...faut vraiment le faire !
Eninel,flanc-garde des appareils......très très très loin de Lénine et Trotsky.
Quant au POID anecdotique, il comprend d'ores et déjà 2500 membres, c'est à dire plus que LO et le NPA !!
Rappelons pour finir que sur la loi travail, seul le POID combattait pour la grève générale, pour la grève jusqu'à satisfaction pendant que LO, POI, et une partie du NPA soutenaient les journées d'action à répétition au service de la politique du gouvernement Hollande-Valls.

Le camarade Marie, l'excellent camarade Marie, la dernière fois que je l'ai vu, en 2003 je crois, il me disait qu'il ne faisait plus de politique au jour le jour. Il se consacrait à son métier d'historien.

Ceci explique sans doute que dans l'arrière salle de la boutique POID, entres initiés, on parle Socialisme; Mais sur la devanture de la vitrine, on affiche en grand l'enseigne Démocratie.

Déjà à mon époque on jouait à cela entre le PCI et le MPPT.

Tu ne veux pas admettre que ta boutique est logé dans l'immeuble FO, et c'est pour cela qu'elle ne peut pas parler publiquement le langage de Trotsky, tu accuse tout le monde (moi en premier lieu) d'être "des flanc-garde" des appareils syndicaux. Soit.

Il te reste à relire le programme de transition, peut-être finiras-tu à en extirper son essence:

1) Pour un marxiste, un "gouvernement ouvrier" s'incarne dans une réalité conjoncturelle et dans un pays donné.
Un gouvernement ouvrier générique comme ça, cela ne veut absolument rien dire.
Encore aujourd'hui en France, un gouvernement ouvrier ne peut-être incarné que par les organisations ouvrières ou ouvrières-bourgeoises (cette contradiction dans les termes c'est de la dialectique, on pourra en parler si tu veux hors forum) réellement existences, connues et reconnues par un prolétariat donné.
A l'étape du développement de la lutte des classes dans notre pays, ça tourne autours du PS, du PCF, du Front de Gauche, de LO, du NPA, du POI et de ta boutique.
L'opposition que tu fais entre le gouvernement de 1981, en fait ce n'était pas un gouvernement PS et PCF, mais un gouvernement bourgeois des Radicaux de Gauche, et la gauche d'aujourd'hui, n'est pas correcte.
Je l'ai déjà écrit, il n'y a jamais eu de gouvernement Front unique Ouvrier sous la V République.

Hamon, que tu es seul à présenter comme un sous-marin de Hollande et Valls "toujours encadré", sa victoire au primaire est l'expression, certes confuse et hésitante, d'une lutte salutaire à l'intérieur du PS. Un marxiste se doit de nourrir et d'accompagner le mouvement.

2) Alors bien sûr on peut se contenter de faire dans l'anarcho syndicalisme, au service de sa chapelle, et courir les manifs, affirmer que c'est son organisation qui est la plus combative sur le champ de bataille.
Le problème vois-tu, c'est qu'il ne suffit pas pour une petite organisation révolutionnaire de se prononcer ,elle, pour la Grève Générale (le contraire serait quand même surprenant non ?), il faut engager une lutte à mort à l'intérieur des organisations syndicales ou nous avons quelques forces, pour exiger que les directions en place épousent cette orientation.

Et ce combat, à l'intérieur de la CGT-FO, vous ne l'envisagez nullement.

Alors de toi ou de moi, je ne sais pas qui est le plus malheureux.
avatar
Eninel

Messages : 434
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  barnum le Dim 12 Fév - 18:41

Je ne te dis pas qu'en 1981 il y avait un gouvernement PS-PCF mais qu'il était juste alors de combattre pour un tel gouvernement (compte tenu des illusions des masses) alors qu'aujourd'hui c'est complètement faux d'autant plus que pour l'instant Hamon manoeuvre toujours avec Valls-Hollande et leurs soutiens malgré les résultats de la primaire contre Valls-Peillon.
Le combat pour un gouvernement ouvrier ne peut donc pas se concrétiser avec les organisations actuelles, d'où les références incessantes dans la Tribune des travailleurs à la Commune de Paris, à la révolution russe, à 1917-2017 pour l'actualité de cette révolution, aux délégués élus, mandatés, révocables (dans les entreprises, services, quartiers, facultés, lycées, villages), se constituant en pouvoir souverain.
Quant à la loi travail,tu dis n'importe quoi puisque les militants du POID ont combattu les instances dirigeantes, tant à la CGT qu'à FO, pour la grève jusqu'au retrait, pour la grève générale,contre les journées d'action à répétition au service de Hollande-Valls, contre donc le POI qui, lui, soutenait Martinez et Mailly, tout comme LO et une partie du NPA !

barnum

Messages : 264
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front Unique derrière Hamon ou capitulation.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 12 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum