Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -30%
Remise de 30% sur les chaussures Nike Air Max 90 SP
Voir le deal
112 €

Egypte

Page 3 sur 29 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 16 ... 29  Suivant

Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  nico37 Lun 31 Jan - 20:52

TUNISIE, EGYPTE : LES RÉVOLUTIONS EN MARCHE (4ÈME INTERNATIONALE) lundi 31 janvier 2011

«Le trait le plus incontestable de la Révolution, c’est l’intervention directe des masses dans les événements historiques. D’ordinaire, l’Etat, monarchique ou démocratique, domine la nation; l’histoire est faite par des spécialistes du métier: monarques, ministres, bureaucrates, parlementaires, journalistes. Mais, aux tournants décisifs, quand un vieux régime devient intolérable pour les masses, celles-ci brisent les palissades qui les séparent de l’arène politique. (...) L’histoire de la révolution est pour nous, avant tout, le récit d’une irruption violente des masses dans le domaine où se règlent leurs propres destinées.»

Léon Trotsky, préface à l’Histoire de la révolution russe

La situation, comme dans toute révolution, évolue, d’heure en heure. Telle ou telle appréciation sera surement dépassée dans les heures ou les jours qui viennent, mais d’ors et déjà, les peuples tunisien et égyptien sont en train d’écrire les pages des premières révolutions de ce 21°siècle. Elles provoquent une onde de choc dans tout le monde arabe, d’Alger à Ramallah, d’Amman à Sanaa au Yémen. Ces révolutions résultent, dans les conditions historiques particulières de ces pays, de la crise qui secoue le système capitaliste mondial. Des «révoltes de la misère» sont combinées à une immense mobilisation pour la démocratie. Les effets de la crise économique mondiale conjugués à l’oppression des dictatures, font de ces pays, dans la conjoncture actuelle des maillons faibles de la domination impérialiste. Elles créent les conditions pour l’ouverture de processus de révolutions démocratiques et sociales.

Manifestations, grèves, assemblées, comités d’autodéfense, mobilisations des syndicats, des associations démocratiques, mobilisation de toutes les classes populaires, «ceux d’en bas» et «ceux du milieu» qui basculent dans l’insurrection, «ceux d’en haut qui ne peuvent plus gouverner comme avant», convergences des partis d’opposition radicale contre le système, ce sont tous les ingrédients de situation prérévolutionnaire ou révolutionnaire qui sont là, présents explosifs.

C’est aujourd’hui au tour de l’Egypte de voir des millions de travailleurs, de jeunes, de chômeurs se dresser contre la dictature de Moubarak.

En Tunisie, une dictature sanglante a été abattue. Elle a concentré la haine de toute une société, des classes populaires et surtout de la jeunesse.

Il fallait en finir avec l’ordre de Ben Ali, sa répression, sa corruption, son injustice sociale, système soutenu par toutes les puissances impérialistes, la France, les USA, l’Union Européenne. C’est ce même mouvement qui submerge aujourd’hui l’Egypte.

Il y a, bien sûr, des différences historiques entre les deux pays. L’Egypte est le pays le plus peuplé du monde arabe. Elle a une place géostratégique décisive au Moyen Orient. Les structures de l’Etat, les institutions, l’Armée y sont différentes. Mais c’est un même mouvement de fond qui touche les deux pays.

Les masses tunisiennes n’en pouvaient plus, aussi, d’un système économique -«bon élève de l’économie mondiale»selon MrStrauss-Khan - qui les affamait. L’explosion du prix des produits alimentaires de base, un chômage de près de 30%, des centaines de milliers de jeunes formés, qualifiés sans emploi ont constitué le terreau d’une révolte sociale qui en se combinant avec une crise politique, a débouché sur une révolution.

Il y a eu, de 2006 à 2008, une hausse dramatique des prix de tous les produits essentiels, dont le riz, le blé et le maïs. Le prix du riz a triplé en cinq ans, passant d’environ 600 $ la tonne en 2003 à plus de 1800 $ la tonne en mai 2008.

L’augmentation récente du prix du grain est caractérisée par un bond de 32% enregistré durant la deuxième moitié de 2010 dans l’indice composite des prix alimentaires.

La forte hausse des prix du sucre, des céréales et des oléagineux a conduit les prix alimentaires mondiaux à un record en décembre, dépassant les coûts de 2008, lesquels avaient déclenché des émeutes à travers le monde.

En même temps, le FMI comme l’OMC exigent la levée de toutes les barrières douanières et l’arrêt de toutes les subventions aux productions vivrières.

La récente hausse spéculative du prix des aliments a, donc, favorisé un processus mondial de création de la famine d’une ampleur sans précédent, qui frappe un ensemble de pays d’Afrique et du monde arabe.

L’Egypte a subi aussi les effets de cette explosion des prix alimentaires. L’économie ne parvient pas à créer assez d’emplois pour subvenir aux besoins des Egyptiens. Les politiques néolibérales mises en œuvre depuis les années 2000 ont provoqué l’explosion des inégalités et un appauvrissement de millions de familles. Malgré une croissance économique de 5%, 25% de la population vit au dessous du seuil de pauvreté. Près de 40% des 80 millions d’Egyptiens continuent de vivre avec moins de deux dollars par jour. Et 90% des chômeurs sont des jeunes de moins de 30 ans. L’autre chose remarquable est que la fédération syndicale nationale égyptienne — dirigée par des personnes engagées par le gouvernement — a partiellement lâché le gouvernement pendant les 2 semaines suivant l’insurrection tunisienne. Ils voulaient un contrôle des prix, une augmentation des salaires et un système de distribution subsidié pour la nourriture, les gens n’arrivant pas à trouver des produits de base comme le thé ou l’huile. Que les dirigeants du syndicat demande ça est sans précédent parce que ces gens ont soutenu le néolibéralisme. Ça, c’est l’impact de la Tunisie

Dans ce pays, cette révolution vient de loin: Le mouvement social actuel l’aboutissement d’un cycle de mobilisations et de mouvements qui puisent leur force dans l’histoire des luttes du peuple tunisien et de ses organisations, en particulier, le mouvement étudiant, les multiples associations pour les droits et libertés démocratiques et des syndicats comme nombre de secteurs de l’UGTT (Union générale des travailleurs tunisiens):

Les luttes de certaines personalités pour leurs libertés d’expression et de voyage en1999, les mouvements lycéens, en 2000, les mobilisations contre la guerre en Irak en 2001, la deuxième Intifadha en 2002-2003, les grèves et manifestations de Gafsa en 2008, Ben Guerdane, en Juin 2010, et Sidi Bouzid, qui fin 2010 ouvre la voie à la révolution.

C’est un mouvement historique qui a commencé avec cette combinaison de révolte sociale et de renversement d’une dictature mais qui aujourd’hui cherche ses voies pour aller plus loin. C’est une révolution démocratique radicale qui a des exigences sociales anticapitalistes.

Ben Ali a du s’enfuir, mais l’essentiel de son régime policier est resté en place. La force de la mobilisation a contraint les anciens benalistes à partir progressivement du gouvernement, mais à l’heure où ce texte est écrit, le Premier ministre est toujours le benaliste Ghannouchi.

Et la révolution veut, justement aller plus loin: «RCD dégage!», «Ghannouchi, dégage!», derrière ces revendications, c’est tout le système politique, toutes les institutions, tout l’appareil de répression qu’il faut éradiquer. Il faut en finir avec tout le système Ben Ali, et établir tous les droits et libertés démocratiques: droit d’expression, droit de grève, droit de manifestation, pluralisme des associations, syndicats et partis.

Liquidation de l’institution présidentielle et instauration d’un gouvernement provisoir révolutionnnaire! En finir avec la dictature comme avec toutes opérations qui veulent sauver le pouvoir des classes dominantes exigent aujourd’hui l’ouverture d’un processus d’élections libres pour une Assemblée constituante. Pour ne pas être confisqué par un nouveau pouvoir des oligarchies, ce processus doit s’appuyer sur l’organisation de comités, coordinations et conseils populaires qui ont émergés de la révolution

Dans ce processus, les anticapitalistes défendront les revendications clé d’un programme de rupture avec l’impérialisme et le système capitaliste, la satisfaction des besoins vitaux des classes populaires - le pain, les salaires, l’emploi -réorganisation de l’économie en fonction des besoins sociaux fondamentaux-les services publics de qualité et gratuit, l’école, la santé, les droits des femmes, une réforme agraire radicale, la socialisation des banques et des secteurs clé de l’économie, l’élargissement des protections sociales -chômage, santé, retraite-, annulation de la dette, et souveraineté nationale et populaire, Voilà le programme d’un gouvernement démocratique qui serait au service des travailleurs et de la population.

En même temps, que cela soit pour organiser la défense des quartiers, chasser les dirigeants RCD de l’administration ou des grandes entreprises, réorganiser la distribution des produits alimentaires, les salarié-e-s et les jeunes se dotent de leurs propres assemblées et comités. Les secteurs les plus combatifs et les plus radicaux doivent appuyer, stimuler, organiser et coordonner toutes ces structures d’auto-organisation. Ce sont des points d’appui pour établir un pouvoir démocratique des classes populaires.

En Egypte, à l’heure où nous écrivons cette déclaration, le pays est en état d’insurrection. Malgré une répression sanglante, les vagues de mobilisation du peuple s’amplifient. Des millions de manifestants sont dans les rues, du Caire mais aussi d’Alexandrie, de Suez. Les locaux du parti au pouvoir et les symboles de la dictature sont mis à bas. La haine du système Moubarak, le rejet total de la corruption, l’exigence de la satisfaction des revendications sociales vitales contre la hausse des prix ont créé et stimulé la mobilisation de toutes les classes populaires. Le pouvoir vacille. L’Etat major de l’ armée appuyée par les USA tente un auto-coup d’Etat en flanquant Moubarak d’Omar Souleiman, chef des services secrets, et pilier du régime actuel. Cette armée est aujourd’hui sous tension. On a vu ces scènes de fraternisation entre le peuple et les soldats. Mais face à la détermination des Egyptiens, la direction de l’armée peut aussi choisir l’affrontement et la répression sanglante. L’exigence de millions et millions est nette et claire: il faut en finir avec la dictature. Moubarak doit partir, mais c’est toute la dictature, tout l’appareil de répression qu’il faut abattre, et instaurer un processus démocratique avec tous les droits et libertés fondamentales. L’appel à une journée de mobilisation le mardi 1erFévrier est la prochaine échéance.

Là aussi, il faut en finir avec une dictature et instaurer un processus démocratique avec tous les droits et libertés démocratiques fondamentales.

Le mouvement actuel est le plus important depuis les émeutes du pain de 1977, mais là aussi le mouvement vient de loin.

Depuis 30 ans, Moubarak maintient un régime dictatorial, emprisonnant et assassinant les opposants, réprimant toute expression indépendante du mouvement social et de l’opposition politique. La mascarade électorale de novembre 2010, entièrement contrôlée par le PND qui en est ressorti avec plus de 80% des sièges, en est le dernier exemple. Les dernières années ont vu le développement d’importants mouvements de grève, notamment autour des ouvriers textiles de El-Mahalla, des grèves générales et manifestations et protestations de diverses catégories sociales, d’importantes mobilisations anti-impérialistes contre l’occupation militaire de l’Irak et de l’Afghanistan en 2004, marquant le désaveu et l’isolement d’un régime soutenu à bout de bras par les USA et l’UE.

L’Egypte est, avec Israël et l’Arabie saoudite, un des trois piliers de la politique impérialiste dans la région. Les USA, Israël et l’Europe vont s’arc-bouter pour empêcher que l’Egypte n’échappe à leur sphère d’influence et feront tout pour s’opposer à un développement révolutionnaire de la protestation

La révolution tunisienne a embrasé la région arabe. C’est aussi pour toute une génération leur première révolution. Tout peut basculer aujourd’hui avec le soulèvement du peuple égyptien. La mobilisation, aura sans aucun doute, des répercussions dans toute la région, et en premier lieu en encourageant le peuple palestinien, et ce malgré les déclarations honteuses de Mahmoud Abbas.

Il faut aujourd’hui un mur de solidarité autour des processus révolutionnaires qui déferlent sur la Tunisie et l’Egypte, relayés par une solidarité active avec les mobilisations de tout le monde arabe. On ne peut écarter les mauvais coups de l’appareil de répression de Ben Ali, ou les menaces de son ami Khadaffi. De même, si le régime décide l’affrontement, l’Etat major de l’Armée peut déclencher une répression sanglante.

Face à l’approfondissement du processus révolutionnaire, les puissances occidentales comme les classes dominantes peuvent essayer de reprendre la main en brisant cet immense espoir.

Les peuples tunisien et égyptien, doivent compter sur l’ensemble du mouvement ouvrier international, sur tout le mouvement altermondialiste. Dans les syndicats, les associations, les partis de gauche, il faut soutenir les luttes de ces peuples et la révolte qui gronde dans la région arabe !

Vive les révolutions tunisiennes et égyptiennes !

Solidarité avec les luttes populaires dans le monde arabe !

Le bureau de la IVe Internationale
Le 30 janvier 2011

nico37

Messages : 7061
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  panchoa Lun 31 Jan - 22:01

Le peuple veut la chute du régime vu dans bellaciao
de : jm
lundi 31 janvier 2011 (20h31)
1 commentaire
Le peuple veut la chute du régime pour la justice, la liberté et la dignité humaine !

Déclaration de la coalition des forces politiques démocratique et de gauche égyptiennes

Concitoyens, dans ces temps critiques et dans le contexte des tentatives par Moubarak pour faire avorter la révolution du peuple égyptien, nous appelons d’urgence tous les forces démocratiques d’Egypte à appuyer leurs revendications.

Celles-ci comprennent :

1) La démission immédiate de Moubarak de la présidence de la République

2) l’action pour la formation d’un nouveau gouvernement de transition composé de personnes respectées disposant de la confiance du peuple égyptien, à l’exception des personnes du parti au pouvoir actuel, à savoir l’ensemble de ces leaders et de ces figures . Une des premières décisions doit être la libération de l’ensemble des prisonniers politiques en Egypte.

Il s’agit aussi de prendre les décisions suivantes :

a) des procès équitables pour tous les responsables de la pauvreté, la faim et la torture b) rétablissement de toutes les libertés avec la possibilité de former librement des associations démocratiques

Jusqu’à la réalisation de ces revendications, nous appelons le peuple égyptien à :

i) annoncer une grève générale qui débute demain le dimanche 30 janvier ii) créer des comités populaires dans tous les quartiers du pays pour protéger les propriétés du peuple égyptien et les biens publiques et pour empêcher les tentatives des hommes de main du parti au pouvoir de diffamer et de porter atteinte à la révolution égyptienne et à son image dans le monde

Longue vie à la révolution du peuple égyptien ! Liberté pour le peuple ! Dévouement pour la nation !

Coalition des forces politiques démocratique et de gauche égyptiennes 29 Janvier 2011

Adresse : 1 Souq al Tawfiqyia Street, Fifth floor, Down Town, PO Box 11111 Ezbekya Cairo République Arabe d’Egypte

E mail : hmlc.eg@gmail.com

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  Sparta Mar 1 Fév - 8:24

"Dans un communiqué diffusé hier, en fin de journée, le commandement militaire égyptien a reconnu la légitimité des revendications de la rue et s’est engagé à ne pas intervenir contre les manifestants. "

http://www.elwatan.com//une/l-armee-se-range-du-cote-du-peuple-01-02-2011-109726_108.php

"L'armée égyptienne a déclaré lundi soir que les revendications du peuple étaient "légitimes" et s'est engagée à ne pas faire usage de la force à la veille de marches géantes prévues pour marquer une semaine de révolte sans précédent contre le président Hosni Moubarak."

http://www.elwatan.com//une/egypte-l-armee-juge-les-revendications-legitimes-marches-geantes-mardi-31-01-2011-109644_108.php
Sparta
Sparta

Messages : 229
Date d'inscription : 05/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  verié2 Mar 1 Fév - 10:09

Cette fois, il semble que l'armée, sans doute "conseillée" par les Etats-Unis qui la financent, a bel et bien lâché Moubarak, puisque son communiqué sonne comme un encouragement pour les manifestants, qui savent désormais que les chars ne vont pas les massacrer. Reste à savoir comment va être organisée la transition...

Les médias évoquent la grève générale, mais ne donnent pas beaucoup de précisions. Quelqu'un a-t-il des infos à ce sujet ?

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Manifestations bourgeoises

Message  Eninel Mar 1 Fév - 12:51

Des milliers de manifestants affluent en masse au Caire


Par lefigaro.fr
01/02/2011 |


MINUTE PAR MINUTE - L'opposition égyptienne espère mobiliser mardi un million de personnes. Mais l'armée a fermé les accès à la capitale égyptienne et à d'autres villes du pays.

10h35 : L'armée égyptienne a fermé les accès au Caire et à d'autres villes où des manifestants prévoyaient de se rendre pour la «marche du million», prévue à l'appel du mouvement de contestation qui réclame le départ du président Hosni Moubarak. L'autoroute reliant Alexandrie au Caire est bloquée à un kilomètre de la capitale par un barrage de l'armée, a rapporté un journaliste de l'Agence France Presse (AFP). Selon un autre reporter de l'AFP, les sorties des villes de Mansoura, Suez et Fayyoum ont également été bloqués par l'armée.


Ca commence mal !

Les nouveaux leaders bourgeois de l'Egypte n'ont pas même encore le pouvoir, qu'ils dénient au masses paysannes et ouvrières le droit de manifester.

Cette après midi, c'est entres eux qu'ils fêteront la chute de Moubarak. Bien leur en face ! Très vite les processus de la Révolution Permanente vont les rattraper.

Un train peut en cacher un autre. Une révolution peut en cacher une autre.

Bon Tunisie, Egypte, c'est fait. A L'Algérie à présent.

"Bouteflica, Dégage !"

@ Yannalan: C'est un deuxiéme classe du Troisième cuirassier de Luneville (St Clément) qui te parle: Les chars en ville sont extrêmement vulnérables. Moi je sais comment les immobiliser et les rendre inopérent Very Happy .

Ca fait huit jours que nous marchons, prenons courage.
Nous arrivons, dans un pays que nous aimons.
Viva Viva la cavalerie, Viva les cavaliers !

( ca ne me rajeunie pas tt ça ) affraid
Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  Roseau Mar 1 Fév - 13:06

l'armée, sans doute "conseillée" par les Etats-Unis qui la financent

C'est évidemment une manoeuvre, qui vise à reprendre le contrôle de la situation, avec l'armée.
Un classique, que nous sommes nombreux à avoir vu de près au Portugal.
L'armée est d'autant plus liée à l'impérialisme en Egypte qu'elle participe directement,
par ses participations dans de grandes entreprises, au régime d'exploitation.

La seule solution serait que le mouvement ouvrier dipose d'orgas révos
qui entrainent la base de l'armée contre les généraux.
Mais je ne connais pas le mouvement ouvrier égyptien...
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  verié2 Mar 1 Fév - 13:16

[quote="Eninel"]


C'est un deuxiéme classe du Troisième cuirassier de Luneville (St Clément) qui te parle: Les chars en ville sont extrêmement vulnérables. Moi je sais comment les immobiliser et les rendre inopérent affraid

Espérons que tes techniques militaires sont plus précises que ton orthographe ! Laughing

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  sylvestre Mar 1 Fév - 13:23

Israël demande aux pouvoirs occidentaux de soutenir Moubarak.

sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  yannalan Mar 1 Fév - 13:28

[quote="verié2"]
Eninel a écrit:


C'est un deuxiéme classe du Troisième cuirassier de Luneville (St Clément) qui te parle: Les chars en ville sont extrêmement vulnérables. Moi je sais comment les immobiliser et les rendre inopérent affraid

Espérons que tes techniques militaires sont plus précises que ton orthographe ! Laughing

Vérié, c'est un peu minable comme attaque. Heureusement que le parti Bolchevik ne faisait pas passer d'exam d'orthographe à ses candidats...
Eninel, c'est vrai qu'il y a des techniques, si on est vraiment en ville. Si tu te mets au milieu du pont du Nil avec 1km devant et derrière ton char, faudra encore l'approcher.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  sylvestre Mar 1 Fév - 13:37

Interview du militant révolutionnaire (IST) Hossam el-hamalawy dans le Washington Post (!) :

http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/discussion/2011/01/31/DI2011013102323.html
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  sylvestre Mar 1 Fév - 13:40

Egypt in crisis: Business collapse piles pressure on Mubarak
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  sylvestre Mar 1 Fév - 15:28

Judith Orr, dirigeante du SWP britannique, en direct du Caire : http://www.socialistworker.co.uk/art.php?id=23731
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  sylvestre Mar 1 Fév - 18:03

Excellent tour d'horizon sur la place des femmes dans la révolution en cours :

http://fr.globalvoicesonline.org/2011/02/01/55733/

Egypte : Les manifestantes à l'honneur en ligne



[liens en anglais] La place des femmes dans le soulèvement actuel contre le régime égyptien a attiré l'attention des blogueurs et de l'information sur les sites de réseaux sociaux. Les foules de manifestants descendus dans les rues pour exiger les réformes ont créé un seuil critique pour la participation civique féminine dans un pays où il est risqué et dangereux de contester les autorités. Leurs actions n'ont eu qu'un écho limité dans les médias traditionnels.

Egypte      - Page 3 Women-375x249

Une femme en tête d'une manifestants, drapeau à la main, rue Batal Ahmed. Photo de Nour El Refai, © copyright Demotix (27/1/2011)

Dans son billet “Les femmes sont une part importante des manifestations égyptiennes“, la blogueuse Jenna Krajeski écrit que la fréquentation de la première journée de manifestations (le 25 janvier 2011) a comporté une assistance féminine sans précédent. Le caractère spontané de l'organisation paraissait inspirer une sensation de sécurité.

Pourquoi les femmes sont-elles donc beaucoup plus impliquées dans cette protestation, appelée “Le Jour de la Colère,” que dans les manifestations précédentes contre le gouvernement égyptien ?  Les groupes initiés sur Facebook ne sont affiliés à aucun mouvement important d'opposition. Ces manifestations ont aussi paru plus sûres. Les organisateurs ont exhorté les participants à les garder pacifiques, ce qui est devenu un cri de ralliement dans certaines parties de la ville mardi. De plus, les jeunes éduqués d'Egypte, hommes et femmes, en avaient marre d'un gouvernement qui  n'a jamais changé pour la plus grande partie de leur vie, et qui barre même aux diplômés toute opportunité. Et puis il y a eu la Tunisie. Soudain, assister à la manifestation non seulement semblait valoir le risque, mais aussi pouvoir initier le changement véritable.

La vidéo ci-dessous, “La fille la plus courageuse d'Egypte” mise en ligne par iyadelbaghdadi montre une jeune femme exprimant sa contestation du régime Moubarak. Ses propos sont sous-titrés en anglais.

Le journaliste du Daily Beast Mike Gilgio écrit que, s'il n'est pas rare que les femmes se fassent harceler sexuellement pendant les manifestations publiques en Egypte, cette fois les hommes ont eu un comportement plus respectueux  envers elles dans ce qu'on a surnommé les Manifestations de la Pureté - où l'on estime le rassemblement autour d'une lutte unifiée contre l'Etat plus important que les conflits hommes-femmes.

Nour El Refai partage cette conception des femmes et des hommes alliés dans son billet de blog “Hommes et Femmes sont égaux dans la protestation pacifique contre Moubarak“. La lutte unificatrice inclut aussi les gens de différents horizons.

Pour la première fois, les Egyptiens de tous horizons et origines socio-économiques ont rejoint les manifestations.

Il n'en reste pas moins que les courage des femmes à sortir de l'ombre n'a pas assez attiré l'attention des médias, selon Megan Kearns qui écrit dans “Elles descendent dans la rue : les Égyptiennes manifestent contre le pouvoir aux côtés des hommes mais on les montre peu“:

Nuit après nuit, femmes et hommes ont bravé le couvre-feu imposé par le pouvoir au Caire, se rassemblant place Tahrir, alias place de la Libération.  Une “Marche du Million” sur le palais présidentiel est programmée pour demain et une grève générale pour mercredi. Les citoyens égyptiens disent qu'ils ne s'arrêteront de manifester que lorsque le président Moubarek quittera ses fonctions. Et les femmes d'Egypte vont elles aussi défendre la justice. Mais quand les média ne montrent pas d'images de femmes qui participent, c'est comme si elles n'avaient pas leur place dans les révolutions de rue ; elles sont rayées de l'Histoire.

La participation des femmes est retracée par les sites de réseaux sociaux, tels la page Facebook Femmes d'Egypte créée depuis Barcelone par Leil-Zahra Mortada. Au 31 janvier 2011 à 18 h, heure de la côte est des USA, la page contenait quatre albums avec plus de 130 portraits de femmes d'âges variés, les unes en burqas, d'autres en foulard et d'autres encore vêtues à l'occidentale. Un thème partagé est la colère et la confrontation avec la police.

Un certain nombre de ces photos sont aussi reprises sur les sites internet de partage de photos. Sur Twitpic, les abonnés Kardala, Farrah3m et sGardinier ont retweeté des images de manifestantes, tandis que les applications de partage d'images Plixi et Picasa ont également été mises à contribution. Les blogs Subterfusex et Seilo@GeekyOgre en diffusent aussi.

Le photographe indépendant Monasosh a publié des photos de manifestantes sur Flickr.

Egypte      - Page 3 5403551617_dac0322402-363x300

Une manifestante -

Ecrit par Gina Cardenas · Traduit par Suzanne Lehn
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  Eninel Mar 1 Fév - 19:46



Le XXIe siècle n’a pas commencé le 11 septembre 2001 à New York mais le 14 janvier 2011 à Tunis.


C’ est maintenant que le XXI° siècle a commencé, à trois années du centenaire de la trahison et de la tragédie par laquelle commença le XX° : l'anniversaire d'août 14 quand les organisations du mouvement ouvrier et socialiste européen renoncèrent à combattre la barbarie et renoncèrent donc à combattre pour l'alternative à la barbarie : le socialisme.



Le meilleur édito ouvrier sur "le Militant".

C'est le 14 janvier 2011, que le XXI siécle progressiste commence.

C'est le début du processus de LA REVOLUTION MONDIALE tendant vers le COMMUNISME INTERNATIONALISTE ET SOVIETIQUE.

Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  alexi Mer 2 Fév - 0:34

Moubarak vient d'annoncer qu'il avait décidé de terminer son mandat.
Il réagit de la même façon que Ben Ali :
- tentative de réprimer le mouvement de contestation du pouvoir
- déclaration solennelle à la TV avec diverses promesses dont celle de ne pas se représenter au poste de chef d'Etat
- mise en avant des militaires

Il est trop tard, je pense qu'il va tomber avant.
La situation va devenir identique à la Tunisie; le dictacteur ne sera plus là mais son clan va chercher par tous les moyens à s'accrocher au pouvoir. Jusqu'à quand ?

L'irruption des masses est manifeste en Egypte or, si le résultat est le même en Tunisie, les manifestations dont on parlait ne dépassait pas, semble -t- il, quelques milliers.
Dernièrement, la montée de la province sur Tunis, c'était quelques centaines et au final un millier de personnes. Cela me semble bien faible pour parler d'une révolution qui par définition devrait mettre en branle toute la société même si, encore une fois, la détermination des manifestants a payé et a réussi à faire changer la peur de camp.
Voilà, je m'interroge sur le nombre de ceux qui ont agit en Tunisie et un résultat qui reste plein d'espoir pour tous les défavorisés.
Il me semble que pour l'avenir, ce n'est pas la même chose si ce sont des millions de prolétaires qui entrent en lutte et non une petite minorité de la population, quand bien même elle ferait chuter un dictateur.

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  Roseau Mer 2 Fév - 6:05


TUNISIE, EGYPTE
LES REVOLUTIONS EN MARCHE
Déclaration du Secrétariat International de la IVe Internationale

http://orta.dynalias.org/inprecor/article-inprecor?id=1081

Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty La police de Sarkozy réprime la solidarité avec l'Egypte !

Message  Invité Mer 2 Fév - 10:28


La police de Sarkozy réprime la solidarité avec l'Egypte !

"""Alors que les manifestations au Caire contre le régime de Moubarak continuent de braver le couvre-feu, la police et l'armée (qui ont déjà fait 125 morts), les Egyptiens de Paris s'étaient donné rendez-vous, samedi après-midi, devant leur ambassade, pour un rassemblement de soutien à leurs compatriotes. Malgré la posture diplomatique du gouvernement français, qui n'a de cesse d'appeler au "calme" et à la "retenue", ce rassemblement s'est terminé dans le sang et par une centaine d'arrestations. Motif des CRS : personne n'avait déposé de demande d'autorisation de manifester.

C'est une véritable rafle qui s'est déroulée samedi soir sur les Champs Elysées, à la fin du rassemblement de soutien aux Egyptiens. Tout avait pourtant bien commencé : à l'appel de collectifs, 500 personnes s'étaient réunies dès 14h devant l'ambassade d'Egypte, dans le 8ème arrondissement de Paris, pour protester contre la dictature de Moubarak. A quelques mètres de l'ambassade, pas de "casseurs" ni de "jeunes excités", mais des familles égyptiennes, des Tunisiens et des militants politiques venus dire leur solidarité avec les populations du Caire, d'Alexandrie, d'Algérie et de Gaza.

Beaucoup de manifestants étaient surtout venus s'échanger des informations sur la situation en Egypte, les communications téléphoniques et internet étant coupées depuis plusieurs jours sur décision du gouvernement égyptien. Les uns criaient "Moubarak dégage !", les autres chantaient, certains grimpaient aux arbres pour y accrocher des drapeaux sous les ovations de leurs camarades, tandis que d'autres brûlaient une petite photo de Moubarak imprimée sur une feuille format A4, et tout le monde se félicitait de ce "souffle de liberté" venu du monde arabe. Une ambiance plutôt bon enfant, en somme.

Beaucoup de policiers

La présence d'une demi-douzaine de voitures de police et de quelques cars de police aux alentours du métro Kleber, ainsi que le barrage dressé entre eux et leur ambassade par huit camions de CRS, n'avaient pas l'air de gêner les manifestants. Aucune insulte, aucun affrontement, aucun incident ne s'est produit : les Egyptiens n'étaient pas là pour manifester contre le gouvernement. Certains se sont même demandés ce qu'Olivier Besancenot faisait là, avec eux. "On est venus dire notre solidarité, nous aussi, même si on est pas égyptiens", leur ont répondu des militants du NPA.

Ni armés, ni en colère, ni énervés, les Egyptiens n'étaient pas venus en découdre. Au contraire même. Désireux de ne surtout rien faire qui pourrait froisser la police française, ils ont hésité longtemps avant de partir en manifestation ; ils voulaient être sûrs que cela ne "gênerait pas la police". Vers 17h, finalement, ils ont formé un cortège. Le temps qu'ils prennent cette décision, les rangs s'étaient considérablement vidés : certains étaient partis vers le métro Ternes, les autres vers Monceau, beaucoup étaient rentrés chez eux à cause du froid. La plupart des militants politiques, notamment, étaient partis. Ne restaient que des Egyptiens et des Tunisiens, qui se sont dirigés vers le seul côté de la rue qui n'était pas bloqué par la police.

Une souricière en plein milieu des Champs Elysées

Un cortège de 200 personnes s'est donc mis en route vers les Champs Elysées, qu'il a descendu sans encombre jusqu'au milieu de l'avenue, dépassant la station Georges V. Au fur et à mesure, les derniers militants politiques quittaient le cortège pour rejoindre le métro, mais les Egyptiens, eux, gagnés par l'effervescence de leur pays, ne pensaient pas à rentrer chez eux.

Au moment où il est devenu évident qu'il n'y avait plus de Blancs dans la manifestation, des dizaines et des dizaines de policiers ont surgi, encerclant les manifestants à la hauteur de la rue Quentin Bauchart. Pendant une trentaine de minutes, les CRS sont restés immobiles, resserrant les rangs des manifestants, empêchant les gens de se disperser, de repartir ou de sortir de la manifestation. Lorsque les manifestants ont commencé à montrer des signes d'impatience, les CRS leur ont envoyé du gel lacrymogène, qui contrairement au gaz ne s'évapore pas : il imprègne la peau ou les vêtements, "optimisant" la sensation de brûlure et la gêne respiratoire.

Au moins 5 blessés et une centaine d'arrestations

Etouffant et toussant, les manifestants ont essayé de sortir de cette souricière, mais les policiers les ont contenus à coups de matraque, dans le dos, les jambes et les bras. Au fur et à mesure que la police avançait ou reculait (selon les endroits), on pouvait voir des manifestants au sol : un premier recevait des coups de pieds de la part d'un policier dans la tête et avait le visage en sang, il ne bougeait plus. Un deuxième était visiblement inanimé, une fille à genoux à côté de lui le secouait. Un troisième était au sol, saisi de convulsions. Les policiers arrêtaient les manifestants à tour de bras et le cordon qu'ils formaient rendait la visibilité quasi nulle : impossible de dire combien il y a avait de blessés.

Mais rapidement, les pompiers se sont trouvés débordés. Leurs camions étant trop petits pour faire monter tous les blessés, les policiers ont réquisitionné le magasin Toyota des Champs Elysées pour en faire un hôpital de fortune. Vers 20h un cordon de CRS s'est installé devant le magasin (qui est entièrement vitré) pour qu'on ne puisse pas voir ce qui se passait à l'intérieur. Les blessés ont ensuite été évacués vers l'hôpital Bichat, tandis que les personnes arrêtées étaient transportées au commissariat. Au total, sur les Champs Elysées et sur la place des Ternes, la police a procédé à 97 arrestations. Pour contrôle d'identité, puisqu'aucun manifestant n'a commis de délit.

Les CRS expliquent leur intervention

Vers 21h, des militants du NPA qui avaient assisté à toute la scène, ont pu communiquer les adresses des commissariats où étaient retenus les manifestants. Un rassemblement de soutien s'est formé spontanément devant le commissariat du 18ème arrondissement. D'après un responsable du commissariat, 97 personnes ont été arrêtées, puis relâchées vers 22h30. Toujours d'après la police, il n'y a pas eu de blessés. Et le motif des ces arrestations et de la charge des CRS, expliqué par un porte-parole de la police, est le suivant : personne n'avait déposé au préalable de demande d'autorisation pour une manifestation et aucun parcours n'avait été déposé auprès de la préfecture de police.

Olympe Naularis."""


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Israèl; Fort Alamo.

Message  Eninel Mer 2 Fév - 10:41

Roseau a écrit:
TUNISIE, EGYPTE
LES REVOLUTIONS EN MARCHE
Déclaration du Secrétariat International de la IVe Internationale

http://orta.dynalias.org/inprecor/article-inprecor?id=1081


Tu vois mon cher camarade Roseau, le texte du Secrétariat de la IV que tu mets en ligne, c'est l'archétype des documents que Lénine et Trotsky détestaient. outre que c'est un couteau sans lame se réduisant à l'évocation pieux d'un Monde idéal et évidemment démocratique (aucune allusion à un quelconque Socialisme, encore moins à la Dictature du Prolétariat ), ce texte pêche fondamentalement dans sa conception métaphysique et non dialectique, non marxiste.

Un texte pondu par des petits bourgeois pacifistes, pas par des chefs ouvriers communistes (trotskystes). Ne retenons que la plate forme des revendications générales, et interrogeons-nous quand même sur ces gens qui politiquement sont du même acabit que ceux qui annoncent des tempêtes de neige sans provoquer en réaction un beau bordel sous les flocons. Intellectuellement, des "Hortefroid" en quelque sorte !



Liquidation de l'institution présidentielle et instauration d'un gouvernement provisoire révolutionnnaire !



En finir avec la dictature comme avec toutes opérations qui veulent sauver le pouvoir des classes dominantes exigent aujourd’hui l’ouverture d’un processus d’élections libres pour une Assemblée constituante. Pour ne pas être confisqué par un nouveau pouvoir des oligarchies, ce processus doit s’appuyer sur l’organisation de comités, coordinations et conseils populaires qui ont émergés de la révolution

Dans ce processus, les anticapitalistes défendront les revendications clé d’un programme de rupture avec l’impérialisme et le système capitaliste :

► la satisfaction des besoins vitaux des classes populaires : le pain, les salaires, l’emploi,

► la réorganisation de l’économie en fonction des besoins sociaux fondamentaux,

► des services publics de qualité et gratuit (école, santé),

► les droits des femmes,

► une réforme agraire radicale,

► la socialisation des banques et des secteurs clé de l’économie,

► l'élargissement des protections sociales : chômage, santé, retraite ,

► l'annulation de la dette,

► la souveraineté nationale et populaire


Voilà le programme d’un gouvernement démocratique qui serait au service des travailleurs et de la population.


"Liquidation de l'institution présidentielle et instauration d'un gouvernement provisoire révolutionnnaire " nous disent-ils en parlant de la Tunisie et de l'Egypte. Quelle audace ! Ils seraient plus inspirés de s'interroger à haute voix sur cette contradiction savoureuse faisant que pendant qu'on appelle à l'instauration de démocraties parlementaires - parfaites- dans les pays semi-coloniaux, leurs sections, dans les pays impérialistes, se vautrent dans les institutions présidentielles type V République française !

Suit un ensemble de revendications, juste en soi, mais qui s'avérent n'être placer là que pour faire jolis, car n'étant absolument pas porté par un projet communiste global. Notons que jamais ils ne font allusion à la nécéssité impérieuse de fonder (ou renforcer) de nouveaux partis communistes révolutionnaires. Charge est donné à des Conseils de réaliser le programme des communistes: "... ce processus doit s’appuyer sur l’organisation de comités, coordinations et conseils populaires qui ont émergés de la révolution ...". Hélas, nous savons depuis 1917 que des Soviets sans bolcheviks à leur tête, ne peuvent pas imaginer seulement un début de commencement de l'application d'un tel programme.

Mais je veux attirer ton attention sur la principale contradiction de ce communiqué camarade Roseau. Imaginons que je me trompe et que des gouvernements démocratiques arabes commencent le ménage. Dans ce cas, il est quand même assez prévisible que les impérialistes ne pourront pas laisser faire le processus révolutionnaire, en restant l'arme au pied.

Mais de perspective de menaces militaires impérialistes, ne serait-ce qu'en défense d'Israél, d'ors à présent un véritable Fort Alamo sur les terres arabes ... silence sur toute la ligne dans le communiqué de ce Secrétariat.

On ne parle pas de milices ouvrières; On ne parle pas d'armement du prolétariat; On ne parle pas de la IV Internationale et la Guerre. Tout cela n'est pas assez "fun" sans doute; Pas assez démocratique aussi !

Et pourtant, la résistance du vieux Moubarak, les appels au secours tous azimut des sionistes, noyés par une armée verte qui monte, qui monte, ne nous prouve-t-elle pas que les révolutions arabes place à l'ordre du jour, la menace prégnante de l'ouverture proche de la III guerre mondiale ?

La Révolution Mondiale vient de Commencer ce 14 janvier 2011 à Tunis.

C'est maintenant que les trotskystes doivent méditer fort sur la façon dont Marx traduisait les "libertés-égalité-Fraternité" des démocrates en terme plus militaire: "Infanterie-Artillerie-Cavalerie" des révolutionnaires !

Moubarak va partir ou il va être pendu chez lui, c'est écrit.

Derrière lui, ce sont tout les régimes arabes pro-sionistes qui vont d'effondrer. L'intervention impérialiste et la Guerre sont inéluctables.

Il faut se préparer politiquement à cette nouvelle phase meurtrière de l'histoire de l'Humanité.

Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  Roseau Mer 2 Fév - 12:45

Comme d'habitude, lecture sectaire, donc parsemée d'inexactitudes.
Le plus gros c'est l'affirmation qu'il n'y aurait pas de référence à la menace impérialiste.
Faux et ridicule: voilà la conclusion de la déclaration qui est utile pour mobiliser la solidarité:

Il faut aujourd’hui un mur de solidarité autour des processus révolutionnaires qui déferlent sur la Tunisie et l’Egypte, relayés par une solidarité active avec les mobilisations de tout le monde arabe. On ne peut écarter les mauvais coups de l’appareil de répression de Ben Ali, ou les menaces de son ami Kadhafi. De même, si le régime décide l’affrontement, l’Etat major de l’armée peut déclencher une répression sanglante.

Face à l’approfondissement du processus révolutionnaire, les puissances occidentales comme les classes dominantes peuvent essayer de reprendre la main en brisant cet immense espoir.

Les peuples tunisien et égyptien, doivent compter sur l’ensemble du mouvement ouvrier international, sur tout le mouvement altermondialiste. Dans les syndicats , les associations, les partis de gauche, il faut soutenir les luttes de ces peuples et la révolte qui gronde dans la région arabe.
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty A mort !

Message  Eninel Mer 2 Fév - 17:56

La dernière action sanglante et fourbe d'un grand malade, d'un fou !

Lâché par tous, impérialismes, bourgeoisie et état-major de l'armée égyptienne, il tente d'inverser le sens de l'histoire en lâchant le lumpen encadrés par ses flics, sur une population prise par surprise. Quelle honte ! Quelle négation de toute morale !

A mort Moubarak et ses nervis !

Une cruelle actualisation du programme de transition:



Programme de Transition

Léon Trotsky

Les piquets de grève, les détachements de combats, la milice ouvrière, l'armement du prolétariat

Les grèves avec occupation des usines sont un très sérieux avertissement de la part des masses à l'adresse, non seulement de la bourgeoisie, mais aussi des organisations ouvrières, y compris la IV° Internationale. En 1919-1920, les ouvriers italiens s'emparèrent, de leur propre initiative, des entreprises, signalant ainsi à leurs propres "chefs" l'arrivée de la révolution sociale. Les "chefs" ne tinrent pas compte du signal. Le résultat fut la victoire du fascisme.

Les grèves avec occupation ne sont pas encore la prise des usines, à la manière italienne; mais elles constituent un pas décisif dans cette voie. La crise actuelle peut exaspérer au plus haut point le rythme de la lutte des classes et précipiter le dénouement. Il ne faut cependant pas croire qu'une situation révolutionnaire surgit d'un seul coup. En réalité, son approche est marquée par toute une série de convulsions. La vague de grèves avec occupation des usines en est précisément une. La tâche des sections de la IV° Internationale est d'aider l'avant-garde prolétarienne à comprendre le caractère général et les rythmes de notre époque, et de féconder à temps la lutte des masses par des mots d'ordre de plus en plus résolus et par des mesures organisationnelles de combat.

L'exacerbation de la lutte du prolétariat signifie l'exacerbation des méthodes de contre-offensive de la part du capital. Les nouvelles vagues de grèves avec occupation des usines peuvent provoquer et provoqueront infailliblement, en réaction, d'énergiques mesures de la part de la bourgeoisie. Le travail préparatoire se mène dès maintenant dans les états-majors des trusts. Malheur aux organisations révolutionnaires, malheur au prolétariat s'ils se trouvent de nouveau pris à l'improviste !

La bourgeoisie ne se contente nulle part de la police et de l'armée officielle. Aux États-Unis, même dans les périodes "calmes", elle entretient des détachements militarisés de jaunes et de bandes armées privées dans les usines. Il faut y ajouter maintenant les bandes de nazis américains. La bourgeoisie française, à la première approche du danger, a mobilisé les détachements fascistes semi-légaux et illégaux jusqu'à l'intérieur de l'armée officielle. Il suffira que les ouvriers anglais augmentent de nouveau leur poussée pour qu'immédiatement les bandes de Mosley doublent, triplent, décuplent en nombre et entrent en croisade sanglante contre les ouvriers. La bourgeoisie se rend clairement compte qu'à l'époque actuelle, la lutte des classes tend infailliblement à se transformer en guerre civile. Les exemples de l'Italie, de l'Allemagne, de l'Autriche, de l'Espagne et d'autres pays ont appris beaucoup plus aux magnats et aux laquais du capital qu'aux chefs officiels du prolétariat.

Les politiciens de la II° et de la III° Internationales, de même que les bureaucrates des syndicats, ferment consciemment les yeux sur l'armée privée de la bourgeoisie; sinon, ils ne pourraient maintenir vingt-quatre heures leur alliance avec elle. Les réformistes inculquent systématiquement aux ouvriers l'idée que la sacro-sainte démocratie est assurée au mieux lorsque la bourgeoisie est armée jusqu'aux dents et les ouvriers désarmés.

Le devoir de la IV° Internationale est d'en finir, une fois pour toutes, avec cette politique servile. Les démocrates petits bourgeois - y compris les sociaux-démocrates, les staliniens et les anarchistes - poussent des cris d'autant plus forts sur la lutte contre le fascisme qu'ils capitulent plus lâchement devant lui en fait. Aux bandes du fascisme, seuls peuvent s'opposer avec succès des détachements ouvriers armés qui sentent derrière leur dos le soutien de dizaines de millions de travailleurs. La lutte contre le fascisme commence, non pas dans la rédaction d'une feuille libérale, mais dans l'usine, et finit dans la rue. Les jaunes et les gendarmes privés dans les usines sont les cellules fondamentales de l'armée du fascisme. Les PIQUETS DE GRÈVES sont les cellules fondamentales de l'armée du prolétariat. C'est de là qu'il faut partir. A l'occasion de chaque grève et de chaque manifestation de rue, il faut propager l'idée de la nécessité de la création de DÉTACHEMENTS OUVRIERS D'AUTODÉFENSE. Il faut inscrire ce mot d'ordre dans le programme de l'aile révolutionnaire des syndicats. Il faut former pratiquement des détachements d'autodéfense partout où c'est possible, à commencer par les organisations de jeunes, et les entraîner au maniement des armes.

La nouvelle vague du mouvement des masses doit servir, non seulement à accroître le nombre de ces détachements, mais encore à les unifier, par quartiers, par villes, par régions. Il faut donner une expression organisée à la haine légitime des ouvriers pour les jaunes et les bandes de gangsters et de fascistes. Il faut lancer le mot d'ordre de la MILICE OUVRIÈRE, comme seule garantie sérieuse de l'inviolabilité des organisations, des réunions et de la presse ouvrières.

C'est seulement grâce à un travail systématique, constant, inlassable, courageux, dans l'agitation et la propagande, toujours en relation avec l'expérience des masses elles-mêmes, qu'on peut extirper de leur conscience les traditions de docilité et de passivité; éduquer des détachements de combattants héroïques, capables de donner l'exemple à tous les travailleurs; infliger une série de défaites tactiques aux bandes de la contre-révolution; accroître la confiance en eux-mêmes des exploités et des opprimés; discréditer le fascisme aux yeux de la petite-bourgeoisie et frayer la voie à la conquête du pouvoir par le prolétariat.

Engels définissait l'État comme des "détachements de gens armés". L'ARMEMENT DU PROLÉTARIAT est un élément constituant indispensable de sa lutte émancipatrice. Quand le prolétariat le voudra, il trouvera les voies et les moyens de s'armer. La direction, dans ce domaine aussi, incombe naturellement aux sections de la IV° Internationale.

Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  yannalan Mer 2 Fév - 17:58

Et que conseille un ancien cuirassier contre des charges à cheval et à ... dromadaire ?
Certains de ces nervis semblent se faire gauler et lyncher, bien fait pour leurs gueules! Il paraît même qu'ils lancent de l'eau bouillante du haut des immeubles !

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  verié2 Mer 2 Fév - 18:32

yannalan a écrit: (...) Il paraît même qu'ils lancent de l'eau bouillante du haut des immeubles !
Eninel est peut-être aussi spécialiste des guerres médiévales et des assauts de château-forts... A moins qu'un paragraphe du Programme de Transition...

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  Vérosa_2 Mer 2 Fév - 19:09

Eninel a écrit:Lâché par tous, impérialismes, bourgeoisie (...)
De ce côté là, rien n'est parfaitement certain à ce jour.

Une cruelle actualisation du programme de transition:
Ca commence à tourner un peu à l'obsession maladive, mais Trotsky maîtrisait peut-être (sait-on jamais) la manière de contrer les attaques de camélidés.

Vérosa_2

Messages : 683
Date d'inscription : 01/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  Sparta Mer 2 Fév - 20:08

Vérosa_2 a écrit:
Eninel a écrit:Lâché par tous, impérialismes, bourgeoisie (...)
De ce côté là, rien n'est parfaitement certain à ce jour.

Une cruelle actualisation du programme de transition:
Ca commence à tourner un peu à l'obsession maladive, mais Trotsky maîtrisait peut-être (sait-on jamais) la manière de contrer les attaques de camélidés.

Il n'y a aucune obsession à répéter qu'on n'est loin du compte en s'éloignant du Programme de Transition. Ce dernier n'est pas dicté par la nécessité de combattre le fascisme ou une autre forme d'état bourgeois supposée dépassée, mais s'ouvre comme une application révolutionnaire à l'ensemble de l'ère impérialiste. Aujourd'hui, les révolutions tunisienne et égyptienne s'y retrouvent dans la matrice fondatrice conduite par le Programme de Transition... si, toutefois, on se refuse à délimiter la portée politique de ces deux révolutions dans le cadre démocratique. Plus que jamais, les conseils ouvriers sont nécessaires pour échapper à une déconstruction des révolutions tunisienne et égyptienne.
Sparta
Sparta

Messages : 229
Date d'inscription : 05/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  Eninel Mer 2 Fév - 20:11

Et que conseille un ancien cuirassier contre des charges à cheval et à ... dromadaire ?

Eninel est peut-être aussi spécialiste des guerres médiévales et des assauts de château-forts

Trotsky maîtrisait peut-être (sait-on jamais) la manière de contrer les attaques de camélidés.

Ironie ! pudeur de l'humanité, bande de chameaux !

Cependant, il y a actuellement en France une chamelle qui baratine tt le monde, tt le temps.

Quand le NPA va sortir massivement un tract: " MAM - Dégage ! " ?
Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Egypte      - Page 3 Empty Re: Egypte

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 29 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 16 ... 29  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum