Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur Logitech Z207 Système de hauts-parleurs Bluetooth pour PC ...
30 € 50 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
Filtre à douche WinArrow WA550 avec cartouche ...
Voir le deal
25.79 €

Qui pour incarner un direction à la classe

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  yasujiro le Lun 3 Aoû - 21:05

barnum a écrit:Quant à Mélenchon, tu te trompes,  HIER en 2017 et ENCORE aujourd'hui !! Maintenant, si Mélenchon s"allie à Le Pen, on en reparlera !
Ben alors Erouville ? Tu vires national-populiste maintenant ? Lol Laughing

yasujiro

Messages : 60
Date d'inscription : 08/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  barnum le Mar 4 Aoû - 9:12

Tiens c'est marrant, quand tu reviens c'est pour nous montrer que tu comprends l'inverse de ce qui est écrit.....tes forces productives pour toi aussi ont définitivement cessé de croître !! Et pas de bol, tes références à Wolfgang tombent mal... lui aussi répète à l'envi que la valeur d'usage, l'utilité sociale, les besoins sociaux sont les éléments déterminants de la définition des forces productives qu'il assimile par ailleurs faussement au volume de la production !

barnum

Messages : 1230
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  Eninel le Mar 4 Aoû - 9:49

Ne détourne pas la conversation camarade Barnum, et dis nous en quoi le populisme de gauche diffère sur le fond du populisme de droite ?

Ne sont-ils pas les deux, bourgeois et chauvins ?
Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  barnum le Mar 4 Aoû - 12:12

"populisme" n'est pas un critère marxiste pour définir les organisations de classe, c'est un critère utilisé notamment par la bourgeoisie pour mieux pouvoir dénoncer ses ennemis, de la même façon que la négation de l'utilité sociale, des besoins sociaux pour définir les forces productives est une pratique des économistes bourgeois et petits-bourgeois (la nature de la production n'entre pas en ligne de compte !!) contre l'analyse marxiste reprise par Lénine comme par Trotsky (cf les nombreuses citations sur le fil "politique française").
Le parti de gauche est né d'une rupture à gauche du parti socialiste, parti ouvrier-bourgeois et Mélenchon est encore loin de toutes les trahisons de classe pratiquée par le PS dont Hamon, seul candidat mis en avant par Eninel en 2017 pour mieux rejeter une éventuelle candidature d'unité Mélenchon-Hamon et ainsi alimenter une campagne de division au seul profit du duo Macron-Le Pen !

barnum

Messages : 1230
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  Eninel le Mar 4 Aoû - 17:02

barnum a écrit: Mélenchon est encore loin de toutes les trahisons de classe pratiquée par le PS dont Hamon, seul candidat mis en avant par Eninel en 2017 pour mieux rejeter une éventuelle candidature d'unité Mélenchon-Hamon et ainsi alimenter une campagne de division au seul profit du duo Macron-Le Pen !

Tu es entrain de compliquer tes affaires camarade, tu ne vas pas tarder à te reprendre le camarade Yasujiro sur le dos Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Comment peux tu venir nous dire que le mitterrandiste Mélenchon est encore loin de toutes les trahisons de classe pratiquée par le PS ?!?!???

De quelles contorsions il te faut faire l’exercice pour tenter de sauver le soldat Méluche !

Hamon à côté de Mélenchon ? Mais c'est un avatar, un grouillot, un pâle petit bureaucrate de l'UNEF-ID sans relief, tout juste coupable d'avoir pollué la cervelle de tant de jeunes socialistes au MJS avec son rocardisme de toujours !

Tant que tu ne comprendras pas la signification d'un vote inconditionnel, tu resteras un militant en attente de l'homme providentiel.

Mélenchon, en social-démocrate ou en radical-bourgeois chauvin, est-il cet homme providentiel ?

Un homme providentiel sûr de lui, n'a pas peur de la confrontation des idées, il n'a pas peur de participer au nom de l'unité à une primaire à gauche.

Mélenchon l'a refuser, sous prétexte que pour lui les accords d'appareils au sommet, ce seraient désormais du passé pour lui.

Émancipé du front unique, un front unique ne pouvant pas être possible sans un accord au sommet des appareils, le monsieur se lance en solo dans la danse. Il enchaîne des shows à la gloire de sa seul personne. Il tourne le dos ainsi à toute la tradition collective de l'histoire du mouvement ouvrier.

Avec une grosse, grosse somme d'argent ( origine de ce pognon ? Mystère ), il rassemble une garde rapproché de hussards qui va lui devoir tout, il lance un mouvement nébuleux et absolument pas démocratique sur internet, les petites mains qui iront prêcher sa bonne parole, et il se lance dans la compétition en expliquant que "gauche" et "droite" sont désormais des concepts politiques abscons.

Il appelle à l'insoumission vis à vis de l'impérialisme allemand, non seulement les ouvriers français, mais les patrons français aussi. Dans ces conditions il interdit en toute logique les drapeaux rouges et l'Internationale dans ses one-man-show, il ne faudrait pas inquiéter ses nouveaux amis patrons.

Comme chez les Lepen, la marseillaise et le drapeau bleu blanc rouge sont omniprésent.

Il se veut être le nouveau Clemenceau de l'impérialisme français, sur la ligne : " vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine ! "

Désolé camarade Barnum, mais sur cette ligne, l'unité avec lui est impossible !

Si nous acceptions de composer avec lui, ce ne serait pas un radical-socialiste petit bourgeois comme Shivardi qui ferait le chemin vers une organisation ouvrière, mais l'inverse, des militants ouvriers qui feraient le chemin vers un mouvement populiste bourgeois, nationaliste et anti-ouvrier.

Un mouvement politique n'ayant comme seule raison, que d'être une écurie présidentielle pour un candidat bonapartiste dévoré par l'ambition politique.

Non camarade Barnum, avoir pensé pouvoir en 2017, unir un frondeur rocardien et ce Chavez français de pacotille, sous prétexte que les masses voulaient cette entente, vouloir comme le voulait le POID une candidature unique Mélenchon-Hamon (un non sens de toute façon dans un type d'élection comme la présidentielle ), c'est l'expression la plus haute de ce que l'on nomme communément du populisme. C'est être à la remorque des préjugés ouvriers.

"Exploité parfois par des partis activistes, ce courant de pensée politique peut prendre des aspects démagogiques en préconisant et/ou soutenant des solutions simplistes à divers problèmes sociaux, économiques et politiques."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Populisme_(politique)

Le POID comme je le dis depuis des années, n'est pas sur une ligne trotskyste, mais avec Shivardi sur une ligne populiste.

Merci de le confirmer encore une fois. Twisted Evil
Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  barnum le Mar 4 Aoû - 17:25

"Comme chez les Le pen, la marseillaise et le drapeau bleu blanc rouge sont omniprésents"

Que dire alors de tes "fameux" gilets jaunes !!


"une candidature unique Mélenchon-Hamon (un non sens de toute façon dans un type d'élection comme la présidentielle )"

Pas du tout justement, une telle candidature à l'époque pouvait l'emporter et, en 2017, c'est Hamon qui refusa toute discussion..... il ne faut pas refaire l'histoire et d'autre part, le Mélenchon d'aujourd'hui a très peu à voir avec celui de 2017. Je pense d'ailleurs que la ligne de Le Pen est de regrouper souverainistes de droite et de gauche (dont une bonne part de l'électorat de Mélenchon, sa seule chance de gagner ! ), contrairement aux Zemour, Marion Marechal, Collard, Ménard sur une ligne d'union des droites battue d"avance!
Pour un marxiste, un social-démocrate et un radical bourgeois ne sont pas équivalents...Le combat pour le Front unique ouvrier de la base au sommet , avant 2022 pour la grève générale et le Gouvernement ouvrier ou alors dans le cadre pourri de la présidentielle, reste l'orientation correcte (et certainement pas derrière une candidature de division comme Hamon en 2017 ou de témoignage comme une candidature Besancenot, Poutou ou Arthaud!

barnum

Messages : 1230
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  yasujiro le Mar 4 Aoû - 21:12

barnum a écrit:"populisme" n'est pas un critère marxiste pour définir les organisations de classe
Non, en effet. C'est un critère fourre-tout dans lequel on retrouve Mélenchon à "gôche" et Tantine Le Pen à l'extrême droite. Ce n'est effectivement pas un critère de classe, puisque c'est une référence... inter-classiste revendiquée par Mélenchon. Sinon, ça te défrise pas trop les marottes de Méluche ? La "patrie" (terme qu'il sort à chacune de ses interventions), la France "éternelle" (idem), la Marseillaise la main sur le coeur à chaque fin de meeting, le drapeau tricolore de la "nation", etc.

Mélenchon c'est plus de 40 ans de politique professionnelle au service du PS, puis pour son propre compte mais assumant sans faille son admiration pour Mitterrand. Bref un politicard bourgeois doublé d'un populiste nationaliste.

"A chaque fois que j'entends le mot 'peuple', je me demande quel mauvais coup on prépare contre le prolétariat". (formule faussement prêtée à Marx, mais qui colle tout à fait à la situation).

yasujiro

Messages : 60
Date d'inscription : 08/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  barnum le Mer 5 Aoû - 8:21

Ne confonds pas le POID qui n'a jamais soutenu Mélenchon avec le POI ....simplement que les positions de la France insoumise de Mélenchon comme celles du PS ou du PCF, pourries par rapport aux intérêts de la classe ouvrière, sont toutes les trois justement d'origine ouvrière et donc, sur le terrain électoral en 2017, SEULE une candidature d'unité Mélenchon-Macron pouvait vaincre le couple Macron-Le Pen et c'est pourquoi le POID formulait des points d'accord précis mis en avant par les deux (abrogation de la loi El Khomri et renégociation des traités européens) et restait fidèle au programme de transition ("de toutes les organisations qui se réclament de la classe ouvrière..."), programme élaboré non pas conjoncturellement mais pour toute la période historique de l'agonie du capitalisme, celle des guerres et des révolutions.... ON Y EST EN PLEIN !!

barnum

Messages : 1230
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  barnum le Jeu 20 Aoû - 19:26

Incapables un jour, incapables toujours
Publié le 20 août 2020 par AdmPi
Par Daniel Gluckstein —

« À Wall Street, la crise est presque finie » : sous ce titre, Les Échos nous apprennent que la Bourse de New York vient, en ce mois d’août 2020, d’effacer les pertes provoquées par la crise du Covid-19. Chantre du capitalisme, Les Échos s’interrogent néanmoins : « Licenciements, chômage, plans d’économie, faillites, hausse des provisions… Les mauvaises nouvelles accablent pourtant l’économie réelle. Alors pourquoi les investisseurs se montrent-ils si optimistes ? » Réponse apportée par le même article : « Les valeurs technologiques profitent à plein de la crise et des mesures de confinement (…). L’indice Fang+ qui regroupe, entre autres, les valeurs Facebook, Amazon, Netflix et Google (…) progresse de près de 58 % depuis le début de l’année. » Quant à Apple, sa capitalisation boursière s’élève à près de 2 000 milliards de dollars !

Eh oui, la crise profite à certains. En particulier à ces multinationales dont les technologies modernes sont utilisées comme armes de destruction massive des emplois et de déréglementation, notamment pour contraindre au travail à distance. Et pendant ce temps, le chômage ne cesse de s’étendre, en France comme aux États- Unis : « Le Covid-19 est une aubaine pour les sociétés qui veulent licencier », relève Le Monde.

Bientôt la rentrée. Le gouvernement met les bouchées doubles pour répondre à l’impératif des capitalistes : « deuxième vague » ou pas, rien ne doit s’opposer à l’exploitation.

D’où, dans les entreprises, les discussions engagées avec les organisations syndicales sur le travail à distance jusque-là basé sur le volontariat mais qui, demain, pourrait être imposé aux travailleurs ; d’où le recours croissant aux accords de compétitivité, soumettant les salariés au chantage au licenciement pour imposer la baisse des salaires et des primes ; d’où le port du masque – nécessaire mesure de protection des travailleurs – rendu obligatoire au 1er septembre, sans que pour autant soit prise en compte la pénibilité aggravée des conditions de travail.

D’où, dans les écoles, l’allégement du protocole sanitaire : rien ne doit s’opposer à ce que les enfants reprennent le chemin de l’école pour que leurs parents puissent retourner au travail.

Quant aux hôpitaux, ils se préparent à la deuxième vague dans le même dénuement qu’avant la première : pas plus de lits ou de services, parfois même moins qu’au début de l’épidémie.

Faut-il s’en étonner : d’éminents professeurs de médecine s’inquiètent de ce que la deuxième vague se prépare dans des conditions pires encore que la première ?

« Incapables un jour, incapables toujours », dira-t-on à propos du gouvernement. Certes : ils n’ont rien appris, rien compris. Mais il ne s’agit pas de l’incapacité personnelle d’un ministre en mal d’imagination ou d’un quelconque Macron. Cette incapacité est sociale : ce gouvernement ne connaît et ne reconnaît qu’un seul service, celui des intérêts capitalistes.

C’est pourquoi il doit être chassé.

Plus légitime que jamais est le combat pour préserver tous les emplois et interdire les licenciements.

Partager :
Cliquer pour imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur WhatsApp(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Plus

barnum

Messages : 1230
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  barnum le Mer 2 Déc - 21:39

Retrait !
Publié le 2 décembre 2020 par AdmPi
Par Daniel Gluckstein —

C’est peu dire que les manifestations du 28 novembre ont surpris nombre de commentateurs par leur ampleur. Elles en ont même inquiété quelques-uns. La colère et l’indignation contre la loi liberticide dite sécurité globale ont rassemblé des centaines de milliers de manifestants dans les rues de dizaines de villes. Des manifestants d’autant plus déterminés que l’accumulation des violences policières est venue confirmer que l’interdiction de filmer ou de photographier les actions policières laisserait libre cours à une escalade de répression sans limite ni garde-fou.

Une véritable crise de l’État a éclaté. Dans le régime de la Ve République, la domination de la classe capitaliste suppose que toutes les institutions, tous les corps constitués se relient et s’articulent autour d’un seul pivot, clef de voûte des institutions : le président de la République. Or, à quoi assiste-t-on ? À une dislocation à tous les niveaux. La loi à peine adoptée au Parlement, le ministre Darmanin a juré qu’on n’y toucherait plus. Mais la mobilisation massive pour la défense des libertés a balayé ses roulements de mécaniques. On a vu quarante députés du groupe macroniste à l’Assemblée refuser de voter la loi ; puis on a entendu le Premier ministre Castex confier à une commission le soin de réécrire l’article 24, provoquant la protestation immédiate et publique des présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, Ferrand et Larcher, revendiquant pour le Parlement la responsabilité d’écrire les lois ; on a alors entendu Castex bafouiller qu’on l’avait mal compris ; et puis, à nouveau, les déclarations des uns et des autres disant qu’il était hors de question de réécrire quoi que ce soit ; pour finalement apprendre lundi 30 que, à la demande de Macron, l’article 24 serait totalement réécrit. Tout cela en quelques jours ! Et ce n’est pas fini…

Entre-temps, les « bavures policières » se multiplient. Des secteurs de la police, institution majeure de l’État bourgeois, affichent une autonomie grandissante, dans une logique de radicalisation et de provocation. La crise est aggravée encore par les postures personnelles d’un Darmanin, d’un Macron, d’un Castex répondant à des calculs électoraux, à des prévisions pour la prochaine présidentielle. La crise de l’État se nourrit du choc des ambitions de chacun.

Dès lors, on s’inquiète. Les éditorialistes de la presse quotidienne multiplient les mises en garde : il est temps d’arrêter l’escalade. Certains plaident même qu’il vaudrait mieux retirer toute la loi pour sauver l’essentiel : la domination politique de la classe capitaliste.

La puissance des mobilisations du 28 novembre tient à ce que s’y sont exprimés à la fois le rejet de cette loi liberticide, mais aussi toutes les colères : contre les plans de destruction d’emplois et les licenciements qui menacent par centaines de milliers ; contre la réforme des retraites que le ministre Le Maire vient de déclarer prioritaire au nom du remboursement de la dette, dette forgée par les centaines de milliards offerts aux capi- talistes par le gouvernement et le Parlement depuis le début de la pandémie ; colère aussi contre la manière scandaleuse dont ce gouvernement agit face à la pandémie, multipliant les mensonges pour mieux camoufler que seule compte pour lui la préservation des intérêts capitalistes, mais ni la santé des travailleurs et des jeunes, ni leur emploi, ni leur droit à étudier…

Oui, toutes les colères, toutes les révoltes, toutes les inquiétudes se concentrent en ce moment en une exigence : retrait de la loi « sécurité globale ». Ces derniers jours, on entend certains « stratèges » défendre la nécessité d’« élargir ». De deux choses l’une : ou bien la mobilisation en cours reste fidèle à son objectif, faire retirer la loi « sécurité globale ». Et alors, il importe que tous ceux qui en ont pris l’initiative, à commencer par les syndicats de journalistes, la Ligue des droits de l’homme et toutes les asso- ciations, organisations diverses, politiques et syndicales, qui s’y sont agrégées, restent fermement unies pour y parvenir. Car, il est là le véritable « élargissement » : imposer le retrait de cette loi infâme serait un formidable encouragement à la mobilisation pour faire reculer le gouvernement sur d’autres questions.

Ou bien il s’agit de prétendre faire aboutir toutes les causes en même temps, c’est-à-dire d’imposer tout à la fois le retrait de la loi « sécurité globale » et de la réforme des retraites, et l’interdiction des licenciements, et les dotations indispensables à l’école, aux hôpitaux… alors l’objectif devient politique : il faudrait dire clairement que le but est de chasser Macron et d’en finir avec le régime de la Ve République pour imposer un gouvernement qui règle l’ensemble des questions dans le sens des intérêts de la majorité, du peuple travailleur. Et il faudrait dire clairement que c’est la grève générale dans l’unité qui est à l’ordre du jour. En dehors de quoi, les discours sur l’« élargissement » resteront… des discours, diluant la revendication de retrait de la loi liberticide, et la mobilisation elle-même.

Pour sa part, le POID l’a dit et l’a exprimé sur ses banderoles, ses pancartes, dans ses mots d’ordre et ses tracts distribués dans les manifestations : nous estimons que l’urgence est de chasser Macron tout de suite, de convoquer l’Assemblée constituante souveraine, de liquider la Ve République et d’ouvrir la voie à un gouvernement de la majorité, un gouvernement de défense du peuple travailleur et de la jeunesse.

On peut bien sûr partager ou non cette position. Mais disons clairement que le premier pas pour aller dans cette direction, en tout cas le premier pas pour aller vers une rupture, c’est d’imposer le retrait, tout de suite, maintenant, de la loi « sécurité globale ». Inconditionnellement et dans l’unité. Premier pas vers un changement d’envergure que toute la situation met à l’ordre du jour.

QUE MACRON DEGAGE ET SA LOI DE "SECURITE GLOBALE" AVEC !!


barnum

Messages : 1230
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  Eninel le Jeu 3 Déc - 10:57

barnum a écrit:Retrait !
Publié le 2 décembre 2020 par AdmPi
Par Daniel Gluckstein —


Pour sa part, le POID l’a dit et l’a exprimé sur ses banderoles, ses pancartes, dans ses mots d’ordre et ses tracts distribués dans les manifestations : nous estimons que l’urgence est de chasser Macron tout de suite, de convoquer l’Assemblée constituante souveraine, de liquider la Ve République et d’ouvrir la voie à un gouvernement de la majorité, un gouvernement de défense du peuple travailleur et de la jeunesse.




LE 30/11/2020, 10:21, À PROPOS DU REPORTAGE Loi Sécurité: les colères enfin déconfinées

"c'est donc bien au départ dans le cadre national qu'il se place en fait , on peut donc qualifier eninel de "chauvin"


Permettez moi de rejeter en bloc la lecture que vous faites de mes propos, et bien sûr votre conclusion voulant que moi aussi finalement je suis un chauvin.

Il n'y a rien de chauvinisme à comprendre derrière Marx, que la lutte des classes, si elle est internationale dans son contenu, elle est concrètement nationale dans la forme qu'elle épouse dans chaque pays à un instant T.

Alors oui, trotskyste et sur la base du programme de transition des communistes, j'en appelle à une révolution ouvrière en France, et à la prise du pouvoir dans notre pays par les organisations ouvrières existantes :

la revendication des bolcheviks, adressée aux mencheviks et aux socialistes-révolutionnaires : "Rompez avec la bourgeoisie, prenez dans vos mains le pouvoir !", avait pour les masses une énorme valeur éducative.

Extrêmement éclairant en effet le comportement politique de ces Mélenchon, Faure, Roussel, Martinez Veyrier et Cie "ne (voulant) pas se séparer du demi-cadavre politique de la bourgeoisie ", et à la différence de moi, tentant de maintenir la contestation et une perspective gouvernementale dans un cadre démocratique ( bourgeois ) et national.

Le programme des communistes ( les vrais ) dit :

Le mot d'ordre de "gouvernement ouvrier et paysan" est employé par nous uniquement dans le sens qu'il avait en 1917 dans la bouche des bolcheviks, c'est-à-dire comme un mot d'ordre antibourgeois et anticapitaliste, mais en aucun cas dans le sens "démocratique" que lui ont donné plus tard les épigones, faisant de lui, alors qu'il était une étape vers la révolution socialiste, la principale barrière dans cette voie.

https://www.marxists.org/francais/trotsky/livres/trans/tran13.html

Nous pouvons tout autant en paraphrasant ce que dit Trotsky en 1938 écrire :

Le mot d'ordre de gouvernement ouvrier est employé par nous uniquement dans le sens qu'il avait en 1917 dans la bouche des bolcheviks, c'est-à-dire comme un mot d'ordre antibourgeois, anticapitaliste et anti chauvin, mais en aucun cas dans le sens "démocratique" et national que lui ont donné plus tard les épigones, faisant de lui, alors qu'il était une étape vers la révolution socialiste mondiale, la principale barrière dans cette voie.

Les deux zigotos populistes et chauvins, les Mélenchon et Montebourg ( les chefs ouvriers, sous leur influence, pensent à peu près comme eux, en premier lieu les staliniens ) parlent de Nation a reconstruire, de frontières, de protectionnisme et de l'avènement d'une nouvelle sixième république française, à les entendre pleine de promesses d'un mieux social pour les travailleurs français.

Ils sont à mille lieux d'une approche internationaliste des difficultés à venir.

Ils sont le jouet d'une incroyable confusion théorique de la monnaie en général, du rôle actuel tenu par la banque centrale européenne, quant à la capacité des bourgeoisies européennes -pour l'instant- à réussir à maintenir à flot un capitalisme à l'agonie.

Ils sont d'un culot ahurissant à tenter de convaincre les travailleurs qu'avec eux et lorsqu'ils auront le pouvoir dans leur très démocratique république hexagonale, la BCE de Francfort sera invitée à financer par la planche à billet, leurs belles promesses électorales.

Cela n'arrivera évidemment pas.

Si par hasard un mouvement révolutionnaire éclatait en France, sans même parler de cela, si la campagne de Mélenchon se mettait à prendre, et menaçait l'ordre existant de la V république, une crise politique entre les 27 se déclencherait, et le pays se retrouverait dans une situation à la grecque, avec au bout l'obligation pour nos démagos de nous expliquer, comment ils compteront financer avec des francs dévalués leurs belles promesses électorales initiales.

Voyez vous cher camarade AVELLINO, dans notre mouvement ouvrier révolutionnaire en cours de maturité dans le pays, il va y avoir deux grandes tendances qui vont se développer en parallèles, il va y avoir les constitutionnels et les conventionnels.

Moi je suis un conventionnel, à tout point de vue !

Et voilà, le camarade Barnum et son parti démocrate et national sont les " constitutionnels " !

Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  barnum le Jeu 3 Déc - 13:08

Pas mal de mettre en avant le combat pour un Gouvernement PS-PCF, mot d'ordre dépassé depuis plus de 30 ans et l'expérience concrète des masses de la trahison de ces appareils
depuis 1982 !!! Pendant qu'Eninel combat, comme les appareils qui attendent calmement 2022, pour une primaire de la gauche et donc un nouveau Front populaire !
Quant au POID, il combat pour en finir au plus vite avec la Cinquième république et l'Union européenne, pour un Gouvernement ouvrier, l'Internationale ouvrière et les Etats-Unis socialistes d'Europe !.... Donc des mots d'ordre par ailleurs parfaitement anti-chauvins et anti-capitalistes conformes au programme de transition, programme de fondation de la Quatrième Internationale.

barnum

Messages : 1230
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  Eninel le Jeu 3 Déc - 17:31

barnum a écrit:des mots d'ordre par ailleurs parfaitement anti-chauvins et anti-capitalistes conformes au programme de transition, programme de fondation de la Quatrième Internationale.

Non vous n'êtes pas conformes au programme de transition, se contentant d'inviter les révolutionnaires, à presser les directions des organisations se réclamant de la jeunesse et du prolétariat de rompre avec la bourgeoisie et à prendre le pouvoir.

De tous les partis et organisations qui s'appuient sur les ouvriers et les paysans et parlent en leur nom, nous exigeons qu'ils rompent politiquement avec la bourgeoisie et entrent dans la voie de la lutte pour le gouvernement ouvrier et paysan

https://www.marxists.org/francais/trotsky/livres/trans/tran13.html

Point.

Tout juste ajoutons-nous :

Dans cette voie, nous leur promettons un soutien complet contre la réaction capitaliste. En même temps, nous déployons une agitation inlassable autour des revendications transitoires qui devraient, à notre avis, constituer le programme du "gouvernement ouvrier et paysan".

Et vois tu camarade l'avènement d'une "Constituante" comme vous l'espérez de vos vœux, n'est pas dans les revendications transitoires des trotskystes. Autrement, au regard d'une revendication si importante, si vitale même à vous croire pour l'avenir du prolétariat, on peut se demander pourquoi on ne réserve pas un chapitre entier à cette question dans le programme.

Vingt et une têtes de chapitres, pas de Constituante dans le programme de transition, le programme de fondation de la Quatrième Internationale.

Il y a mieux au niveau du conformisme et de l'orthodoxie trotskyste non !

Les trotskystes mettent en avant une série de revendications transitoires, en d'autres termes ils proposent aux autres organisations ouvrières -conventionnellement- ce qu'il est convenu de penser, de faire, dans une société coincée entre un ancien régime capitaliste mis à l'index par de larges masses de la population et la perspective de la mise sur pied d'un régime socialiste qu'il faut inventer dans le mouvement réel de la lutte des classes.

C'est en ce sens que notre mot d'ordre de " Convention " nous semble plus approprié dans la situation que votre mot ordre de " Constituante ".

Nous nous m'imposons rien autre que ensemble sortir du bonapartisme.

Nous appelons au front unique ouvrier dans la rue ou dans les urnes, pour une fois plébiscitée, cette unité ouvrière mette fin à la V république et appelle le peuple à une élection démocratique pour élire une Convention.

C'est cette Convention, composée des élus de la nation travailleuse ( la bourgeoisie et ses valets, si attachée à la V, ne voudra pas participer à ce type d'élection démocratique, et ce sera tant mieux ), qui devra décider elle si le pays à besoin d'une Constitution ou non, si le pays doit se reconstruire seul ou si il doit aller chercher des alliés au delà des frontières, si plutôt que rédiger une Constitution chauvine, cette Convention révolutionnaire doit plutôt ouvrir la lutte des classes, et proclamer la nécessité d'une Constitution Européenne, couronnant l'avènement des Etats Unis d'Europe Socialiste.

Pas vous !

Contentez vous pour l'instant messieurs les conformistes du programme de fondation de la IV, d'interpeller tous les partis et organisations qui s'appuient sur les ouvriers et parlent en leur nom, exigez qu'ils rompent politiquement avec la bourgeoisie et entrent dans la voie de la lutte pour le gouvernement ouvrier, quand bien même ce gouvernement devrait prendre la forme d'un gouvernement PS et PCF.

Autrement allez manifester samedi prochain avec les démocrates petits bourgeois à Paris , à la porte des Lilas et partout ailleurs, qui se ressemble s'assemble !


Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  barnum le Jeu 3 Déc - 21:24

Tu n'en rates pas une !! Trotsky dans ses écrits reprend pourtant la proposition d'une Constituante pour les pays développés de type bonapartiste, c'est à dire contre une démocratie parlementaire classique et dans le programme de transition il insiste à juste titre surtout pour les pays dominés économiquement.
L' intérêt de ce mot d'ordre ne vaut que dans une situation pré-révolutionnaire comme dans ce moment en braquant le projecteur sur les institutions de la Cinquième république, à balayer au plus vite en même temps que Macron... LES CHOSES SONT CLAIRES !! Dès l'explosion révolutionnaire, ce sont les soviets qui seront à l'ordre du jour .

Et ne te raconte pas d'histoire, tu appelles précisément à une PRIMAIRE en 2022 ( y compris avec des partis bourgeois, écolos ou radicaux), donc conformément aux échéances et aux institutions de cette Cinquième république, république anti-démocratique aussi bien évidemment du point de vue de la démocratie ouvrière que de celui de la démocratie bourgeoise, style Quatrième république !

Merci de confirmer que tu combats bien pour un Gouvernement PS-PCF, comme en 1974-1981..... Les masses n'ont plus d'illusion sur ces partis depuis plus de 30ans, mais Eninel si !! ENCORE BRAVO.

barnum

Messages : 1230
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  Eninel le Ven 4 Déc - 12:30

barnum a écrit:Tu n'en rates pas une !! Trotsky dans ses écrits reprend pourtant la proposition d'une Constituante pour les pays développés de type bonapartiste

Montre !
Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  barnum le Ven 4 Déc - 12:45

On a déjà eu cette discussion et je t'avais alors donné les références.

barnum

Messages : 1230
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  Eninel le Sam 5 Déc - 12:07

barnum a écrit:On a déjà eu cette discussion et je t'avais alors donné les références.

Le programme de l'ex quatrième internationale n'était pas seulement le programme de transition mais globalement les œuvres de Marx Engels Lénine Trotsky, les quatre premiers congrès de l'internationale communiste et les premiers congrès après guerre de la IV internationale.

Etonnamment cette dense et riche documentation ne fait pas partie de tes références, tout juste me mentionnes-tu le programme de transition.

Mais même là, tu es bien en peine de me fournir un moindre mot, laissant penser que la priorité des priorités pour des révolutionnaires ouvriers accédant au pouvoir dans un pays dominant et impérialiste, c'est de vite rédiger une énième constitution bourgeoise.

Mais suis je bête, votre allusion systématique dans votre agitation au mot ordre de " Constituante ", est un leurre : LES CHOSES SONT CLAIRES !! Dès l'explosion révolutionnaire, ce sont les soviets qui seront à l'ordre du jour .

Pourquoi dire simple lorsqu'on peut dire complexe et difficile ?

Il faut quand même essayer de vous suivre : quotidiennement vous faites l'apologie de la démocratie bourgeoise idéalisée, comme des bons radicaux socialistes ( vos amis, les Shivardi et vos potes dans l'appareil FO ), mais ça c'est pour la mise en bouche, c'est pour une période prérévolutionnaire au sens large.

A partir du moment où ça va devenir sérieux, c'est à dire quand il y aura des soviets, allez hop, vous allez tourner casaque et vous allez oublier ce que vous proclamiez la vieille encore, vous serez pour l'existant: les soviets. Et évidemment cette tactique vous allez la chercher chez Lénine de 1917.

Sauf que Lénine en 1917, il professait ce type de politique dans une Russie arriérée, alors que vous, vous le faites dans une France ayant déjà une longue expérience quant à cette histoire de Constituante, une France impérialiste et dominante.

Voilà ce que dit le programme :

Il est impossible de rejeter purement et simplement le programme démocratique : il faut que les masses elles-mêmes dépassent ce programme dans la lutte. Le mot d'ordre de l'ASSEMBLÉE NATIONALE (ou CONSTITUANTE) conserve toute sa valeur dans des pays comme la Chine ou l'Inde.

https://www.marxists.org/francais/trotsky/livres/trans/tran15.html

Traduction de cette affirmation :

Il est possible de rejeter purement et simplement le programme démocratique dans un pays comme la France : puisque les masses elles-mêmes ont depuis longtemps dépassées ce programme dans leur mémoire.

Le mot d'ordre de l'ASSEMBLÉE NATIONALE (ou CONSTITUANTE) conserve toute sa valeur dans des pays comme l' Egypte ou l'Inde, pas dans des pays comme les USA ou la France.

Pourquoi ?

Parce que au USA et en France, les problèmes centraux ne sont pas : la RÉVOLUTION AGRAIRE, c'est-à-dire la liquidation de l'héritage féodal, et l'INDÉPENDANCE NATIONALE, c'est-à-dire le renversement du joug de l'impérialisme.

Les problèmes centraux des pays coloniaux et semi-coloniaux sont : la RÉVOLUTION AGRAIRE, c'est-à-dire la liquidation de l'héritage féodal, et l'INDÉPENDANCE NATIONALE, c'est-à-dire le renversement du joug de l'impérialisme. Ces deux tâches sont étroitement liées l'une à l'autre. Il est impossible de rejeter purement et simplement le programme démocratique.

Pour ce qui concerne cette Constituante dans les pays fascistes ( ou bonapartistes ), voilà ce que dit le programme de transition :

Dès maintenant, on peut affirmer en toute certitude : une fois qu'il aura éclaté au grand jour, le mouvement révolutionnaire dans les pays fascistes prendra d'un seul coup une envergure grandiose et, en aucun cas, ne s'arrêtera à des tentatives de faire revivre un quelconque cadavre de Weimar.

C'est quoi essayer de faire revivre le cadavre d'un Weimar ( république parlementaire bourgeoise en allemand ), sinon votre objectif de Constituante ?

Dès que le mouvement prendra un quelconque caractère de masses, les mots d'ordre transitoires se mêleront aux mots d'ordre démocratiques : les comités d'usine surgiront, il faut le penser, avant que les vieux bonzes se soient mis, de leurs bureaux, à l'édification de syndicats; les soviets couvriront l'Allemagne avant que se soit réunie à Weimar une nouvelle assemblée constituante.

Trotsky anticipe que les vieux bonzes réformistes démocrates viendront polluer la révolution ouvrière avec leur histoire de Constituante et de nouvelle Weimar, il ne dit nullement que ce sont les révolutionnaires qui doivent le faire, et venir eux polluer les cerveaux des ouvriers.

Pour Lénine et Trotsky la vérité est révolutionnaire.

Pour vous au POID la complexité et le double langage est révolutionnaire.

Les sentiers ombragés entretiennent la boue !

Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  barnum le Sam 5 Déc - 14:30

Merci pour ta réponse fouillée....malheureusement pour toi un mot d'ordre transitoire ne signifie nullement qu'il doive constituer une étape nécessaire, indispensable comme semble l'être ta fameuse convention cohabitant avec les institutions de la Cinquième république et SES échéances électorales (2022) !
TRANSITOIRE par rapport au niveau de conscience des masses et TRANSITOIRE par rapport au caractère de plus en plus bonapartiste, de plus en plus autoritaire du régime, donc totalement antidémocratique même par rapport à une démocratie bourgeoise , d'où le caractère parfaitement mobilisateur, dans cette situation prérévolutionnaire, de la proposition de délégués du peuple élus par le peuple pour une Constituante souveraine ( les soviets restant POUR L'INSTANT une perspective abstraite sauf pour la minorité adhérant à la construction du parti ouvrier révolutionnaire!), et donc en harmonie avec les mots d'ordre "dehors Macron", "à bas la Cinquième république".

barnum

Messages : 1230
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  Eninel le Lun 7 Déc - 13:04

barnum a écrit:d'où le caractère parfaitement mobilisateur, dans cette situation prérévolutionnaire, de la proposition de délégués du peuple élus par le peuple pour une Constituante souveraine

Non cette proposition de perspective est on ne peut plus démobilisatrice.

Elle l'est à double titre, vis à vis de la masse des travailleurs, qui n'ont que faire de vos formules ampoulées de "délégués du peuple élus par le peuple", alors que leurs préoccupations immédiates sont d'ordre économique, comme éviter le chômage ou maintenir autant se faire ce peu leur niveau de vie; cette proposition est tout aussi démobilisatrice aux yeux de l'avant garde ouvrière, puisque à eux on ne peut pas leur faire avaler, cette histoire de sixième république démocratique bourgeoise et ce mot Constituante, très très chargé sur le plan politique et historique.

Lorsque tu t'approches d'un de tes camarades et que tu lui dis :

" mais ne t'inquiètes pas, nous aussi nous rejetons une Constituante, c'est un leurre que nous mettons en avant, dans le but de ne pas brusquer les préjugés démocratiques des travailleurs. Essayes de comprendre, si à ces travailleurs, on leur parle tout de go de soviets et de communisme, ils vont fuir à toutes jambes. Il faut être un peu malin et accompagner leur prise de conscience politique ".

En lui disant cela, tu injuries son intelligence, de toute façon tu sous estimes complétement le niveau politique du prolétariat travaillant dans un pays comme la France, bien supérieur à ce qu'était le niveau de compréhension d'un moujik russe du début du siècle dernier.

Ce n'est pas le prolétariat qui tique à l'idée de perspectives radicales, en écho au mot soviétisme socialisme ou communisme, c'est l'ensemble des petits bourgeois qui trônent aux sommets des organisations ouvrières.

Tu dis que les soviets restent POUR L'INSTANT une perspective abstraite sauf pour la minorité adhérant à la construction du parti ouvrier révolutionnaire, la belle affaire, évidemment, vous tenez cette perspective soviétique sous le boisseau, et vous passez votre temps à assommer les travailleurs avec votre histoire de Constituante !

Boisseau ! La métaphore de cette expression est de prendre une vérité que vous tenez à ne surtout pas divulguer, cachez-la sous un boisseau retourné, et c'est gagné, personne ne sera au courant !

C'est en fait d'une traduction des Évangiles que nous vient cette expression, puisque dans celle selon Matthieu on rencontre cette parabole :

« Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une hauteur ne peut être cachée. Quand on allume une lampe ce n’est pas pour la mettre sous le boisseau, mais sur son support et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison (...) Ne les craignez donc pas ! rien n’est voilé qui ne sera dévoilé, rien n’est secret qui ne sera connu. Ce que je vous dis dans l’ombre, dites-le au grand jour, ce que vous entendez dans le creux de l’oreille, proclamez-le sur les terrasses ».


Autrement dit, ne cachons surtout pas la parole des communistes, divulguons-la et apportons la lumière, expliquez-la à tous ceux qui ne la comprennent pas.

Et les communistes aujourd'hui ils ont à dire, oui foutre dehors Macron, ses lois liberticides et plus globalement en finir avec le régime bonapartistes de la V république.

Là nous sommes d'accord ! Mais les communistes n'ont pas préventivement à alimenter l'idée dans les esprits ouvriers, qu'il sera d'une urgence absolue, de vite rédiger une nouvelle constitution bourgeoise dans l'hexagone.

Le mot ordre central des communistes étant de dénoncer les nationalistes fauteurs de guerres impérialistes, à droite comme ils sont logés traditionnellement, à gauche aussi où ils se cachent.

Le mot d'ordre central des communistes dans la période est : Etats Unis d'Europe Socialiste

Non pas "le non dit" ou la complexité tortueuse de vos sophismes alambiqués, mais la vérité qui seule est révolutionnaire camarade Barnum, vous en êtes loin au POID !

La révolution en France et la prise du pouvoir par le prolétariat.

Un gouvernement ouvrier révolutionnaire, élu et responsable devant une Convention.

Une Convention ouvrière révolutionnaire en France, qui se fixera comme premier objectif de foutre le feu à l'Europe des capitalistes, et par dessus la tête des gouvernements nationalistes européens, en appeler au prolétariat en Europe, et les inviter eux aussi à prendre le pouvoir chez eux, pour ensemble écrire une Constituante de l'Union Européenne des Républiques Socialistes et Soviétiques .


Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  barnum le Lun 7 Déc - 15:53


"Le mot d'ordre central des communistes dans la période est : Etats Unis d'Europe Socialiste"


C'est sûr que comme mot d'ordre parfaitement déconnecté de la réalité et complètement démobilisateur ça se pose là !!

TA convention liée à des primaires avec des partis bourgeois dans le cadre des institutions de la Cinquième république , en voilà un mot d'ordre et une perspective parfaitement compatibles avec les intérêts capitalistes et parfaitement capitulards !

Quant à la Constituante, c'est un mot d'ordre purement conjoncturel dans une situation prérévolutionnaire, qui n'aura pas plus de réalité concrète que celle en Russie en 1917 et qui est purement transitoire avec l'état d'esprit présent des masses (chasser Macron et la Cinquième république), non pas pour rédiger la constitution d'une future sixième république bourgeoise mais d'ouvrir la voie aux soviets et au combat pour un Gouvernement ouvrir et une République sociale, premiers pas concret vers les Etats-Unis socialistes d'Europe

barnum

Messages : 1230
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  Eninel le Lun 7 Déc - 21:03

barnum a écrit:

C'est sûr que comme mot d'ordre parfaitement déconnecté de la réalité et complètement démobilisateur ça se pose là !!


Que veux tu que je te dise camarade Barnum, sinon que au delà de ta curiosité politique et ton admirable fidélité à ton parti ( deux grandes qualités pour un militant ouvrier révolutionnaire ) , tu ne comprends rien à rien à l'apport théorique de Trotsky au marxisme.

Au début du XX siècle il était largement admis par Lénine, mais pas seulement par tous les marxistes de la II internationale, qu'il fallait passer par une phase transitoire - bourgeoise et capitaliste - démocratique - pour que dans les pays arriérés féodaux, comme la Russie par exemple, nous puissions passer du capitalisme au socialisme. Il fallait une Constituante.

Lénine était un social-démocrate en 1917, et pour lui le mot ordre de Constituante était la possibilité pour la bourgeoisie russe de faire sa révolution démocratique en renversant l'autocratie tsariste. Charge était donné à la bourgeoisie russe progressiste, d'étendre les libertés démocratiques et de développer les forces productives, permettant un jour au prolétariat russe de renverser à son tour la bourgeoisie et, au pouvoir via la dictature du prolétariat ( socialisme ), d'aller vers le communisme.

Lénine a tenu cette position théorique jusqu'au thèse d'avril 1917, où la subitement il se rallie aux thèses de la révolution permanente de Trotsky, thèses consistant à affirmer que les bourgeoisies compradors dans les pays arriérés se montreront incapables d'assumer leurs tâches démocratiques historiques, et que ces tâches retombent sur le prolétariat, plus précisément sur la représentation politique du prolétariat, le parti communiste.

Par exemple la Chine maoïste c'est ca !

C'est à partir de ce moment, et seulement à partir de ce moment, que pour Lénine, le mot ordre de Constituante est caduc, qu'il se met à théoriser, dans son fameux l'Etat et la Révolution, la République des Soviets.

Si Lénine a enrichi le marxisme de la nécessité du parti composé de révolutionnaires professionnels, Trotsky lui a apporté au marxisme la théorie de la Révolution Permanente.

Vous au POID, avec votre Constituante dans un pays impérialiste, vous êtes très loin de Trotsky et sa révolution permanente.

Vous êtes sur une position ridiculement démocratique, dangereusement nationaliste.

Je ne dis pas qu'il faut jeter à la figure du prolétariat travaillant en France, le mot ordre des Etats Unis d'Europe Socialiste, j'affirme qu'il faut en faire un but , une perspective révolutionnaire, plus que votre perspective strictement hexagonale.

Dans mon dernier post je t'écris spécifiquement que le prolétariat n'en a rien à foutre de mes formules théoriques ampoulées, comme des vôtres au POID :

" la masse des travailleurs, qui n'ont que faire de vos formules ampoulées de "délégués du peuple élus par le peuple", alors que leurs préoccupations immédiates sont d'ordre économique, comme éviter le chômage ou maintenir autant se faire ce peu leur niveau de vie "

Par contre l'avant garde ouvrière, aussi curieuse que toi sur le plan théorique, elle, elle veut savoir, même de manière abstraite et théorique, où cette aventure doit les mener. Et avec vous, elle ne sort pas du cadre étroit national, un cadre ne pouvant en aucune manière nous permettre de nous faire une moindre illusion quant à cette fin d'aventure tragique. Les meilleurs ouvriers ( les intellectuels aussi ) vous tournent le dos. Ils comprennent empiriquement que le jour où le prolétariat en France fera la révolution pour des raisons économiques, un gouvernement français tel qu'il soit, ne pourra pas seul satisfaire les revendications, sinon avec des assignats, de la monnaie de singe. Le but de toute votre agitation est une escroquerie, et cela se sait, désolé pour ma franchise camarade.

Le POID nous mène théoriquement et pratiquement dans une impasse, partant du principe que toute solution nationale, même démocratique, ne peut mener nulle part.

Ce qu'il te faut camarade Barnum, c'est que se déclenche dans ta tête une révolution permanente !





Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  barnum le Lun 7 Déc - 21:22

Tu es vraiment amusant parce que toi tu as vraiment compris Trotsky avec ta formulation purement pabliste (donc on ne peut plus anti-trotskyste) "d'appareil ouvrier-bourgeois ", sans même parler de ta "révolution par étapes" ( donc en permanence dans le cadre des structures bourgeoises!) avec ta "fameuse Convention !!
Quant à notre combat pour un Gouvernement ouvrier, il est bien sûr le premiers pas vers le développement de la révolution prolétarienne à l'échelle européenne, cela va sans dire pour un parti construisant une Internationale ouvrière révolutionnaire !
Enfin je te répète que le mot d'ordre de "Constituante souveraine" est purement transitoire et ce, dans une situation prérévolutionnaire....Lénine d'ailleurs abandonne ce mot d'ordre dès que le pays se couvre de soviets lors de la première phase de la révolution prolétarienne.... je ne t'ai pas dit autre chose dès l'apparition des soviets en France et de l'explosion révolutionnaire....NOUS SOMMES TRES COHERENTS et le POID reste vraiment le cadre idéal de la construction du parti révolutionnaire dans ce pays.

barnum

Messages : 1230
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  Eninel le Mar 8 Déc - 11:27

barnum a écrit:
Enfin je te répète que le mot d'ordre de "Constituante souveraine" est purement transitoire et ce, dans une situation prérévolutionnaire....Lénine d'ailleurs abandonne ce mot d'ordre dès que le pays se couvre de soviets lors de la première phase de la révolution prolétarienne.

Quelle extraordinaire ignorance chez toi des classiques c'est étonnant !

Lénine n'abandonne évidemment pas, le mot d'ordre de l'élection d'une Constituante en Russie, dès que le pays se couvre de soviets lors de la première phase de la révolution, il ne le fait ni en 1905, ni en Février 1917, pour la simple et bonne raison que pour tout le monde, passer d'une autocratie à une démocratie ( même bourgeoise ) est un pas en avant gigantesque quant à l'application du programme marxiste des bolchéviques.

Ensuite il y a les thèses d'avril comme je te le rappelle dans mon dernier post, mais même là Lénine ne rompt pas encore avec le mot ordre de Constituante, il se contente d'inviter le parti bolchevique de ne pas soutenir le gouvernement pro-guerre en place. Il y aura ensuite les journées de juillet et enfin Octobre où Lénine et Trotsky proclame : " tout le pouvoir au soviet ".

Bref, je te conseille la lecture de " leçons d'octobre " de Trotsky.

https://www.marxists.org/francais/trotsky/oeuvres/1924/09/19240915.htm

Ca te fera le plus grand bien de réviser un peu tes classiques.

Prise à part, la Révolution de février était une révolution bour­geoise. Mais comme révolution bourgeoise, elle était venue trop tard et ne renfermait en elle-même aucun élément de stabilité. Déchirée par des contradictions qui se manifestèrent immédia­tement par la dualité de pouvoir, elle devait, ou bien se trans­former en introduction directe à la Révolution prolétarienne - ce qui arriva - ou bien, sous un régime d'oligarchie bourgeoise, rejeter la Russie à un état semi-colonial. Par suite, on pouvait considérer la période consécutive à la Révolution de février soit comme une période de consolidation, de développement ou de parachèvement de la Révolution démocratique, soit comme une période de préparation de la révolution prolétarienne.

Le premier point de vue était adopté non seulement par les mencheviks et les s.-r., mais aussi par un certain nombre de dirigeants bolche­viks.

Toutefois, ces derniers se distinguaient des mencheviks et des s.-r. en ce qu'ils s'efforçaient de pousser le plus possible à gauche la Révolution démocratique. Mais au fond leur méthode était la même : elle consistait à exercer sur la bourgeoisie diri­geante une pression qui ne sortît pas du cadre du régime démo­cratique bourgeois.

Si cette politique avait triomphé le dévelop­pement de la Révolution se serait effectué en dehors de notre Parti et nous aurions eu en fin de compte une insurrection des masses ouvrières et paysannes non dirigée par le Parti, en d'au­tres termes, des journées de Juillet sur une vaste échelle, c'est-à-dire une catastrophe.

Il est évident que la conséquence directe de cette catastrophe eût été la destruction du Parti. C'est ce qui montre toute la profondeur des divergences de vues existant alors.


Voilà camarade Barnum, pour Trotsky vous êtes des faiseurs de catastrophes !

Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  barnum le Mar 8 Déc - 13:55

Une fois encore (c'est une habitude!), tu ne comprends vraiment pas !!
Trotsky, dans son formidable ouvrage "Histoire de la Révolution russe" que je te conseille de relire attentivement, caractérise bien la révolution russe comme une révolution prolétarienne dès l'origine en février 17, première erreur fondamentale, l'analyse de Trotsky n'étant que l'illustration de la "Révolution permanente" !!
Deuxième erreur fondamentale, la Constituante est EN PRATIQUE abandonnée par Lénine et Trotsky dès mars 1917 et le développement des soviets ( "tout le pouvoir aux soviets" en 1917 comme peut-être en France dès 2021-2023!).
Troisièmement, pour le POID, comme pour Lénine et Trotsky, la Constituante disparaîtra dès l'explosion révolutionnaire et le développement des soviets !!

barnum

Messages : 1230
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  Eninel le Mar 8 Déc - 17:57

barnum a écrit:
Troisièmement, pour le POID, comme pour Lénine et Trotsky, la Constituante disparaîtra dès l'explosion révolutionnaire et le développement des soviets !!

Pourquoi, parce que vous pensez pouvoir réguler la lutte des classes avec un coup de sifflet ?

Vous pensez que le poison du mot ordre "Constituante" disparaitra du jour où vous cesserez votre agitation sur ce mot ordre ?

Mais vous n'êtes pas les seuls sur ce créneau, par exemple il y a les insoumis radicaux bourgeois aussi.

Ne crois surtout pas que eux, soviets ou pas soviets dans le pays, ils vont renoncer à la finalité de toute leur politique : permettre à la bourgeoisie française de préserver sa domination de classe sous une autre forme constitutionnelle si nécessaire.

Vous êtes les idiots utiles de la France Insoumise de Mélenchon, à ânonner des slogans vieux de plus de cent ans, sans en comprendre un traitre mot.

Aux yeux d'un marxiste, vous êtes des idiots tout court, à ne pas saisir que les Lénine et les Trotsky n'étaient pas pour "tout le pouvoir aux soviets" comme cela de manière intemporelle et inconditionnelle, mais " tout le pouvoir aux soviets " ... à majorité bolchevique.

Et en mars 1917, les bolcheviques étaient loin, très loin d'être majoritaire nulle part !
Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 6 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum