Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – Français
0.48 €
Voir le deal
-10%
Le deal à ne pas rater :
Apple TV HD 4K 32Go (2021)
179 € 199 €
Voir le deal

Qui pour incarner un direction à la classe

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 7 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  barnum Mar 8 Déc - 19:13

Il n'y a pas à dire, tu confirmes une fois de plus que tu ne comprends vraiment rien !! Quand Lénine et Trotsky disent "tout le pouvoir aux soviets!" en mars 1917, ils savent parfaitement que mencheviks et socialistes révolutionnaires y sont largement majoritaires mais que c'est un levier pour le FUO de la base au sommet et en même temps un formidable moyen pratique de démontrer aux yeux des masses le refus de ces partis de rompre avec les intérêts capitalistes et de "chasser du gouvernement les ministres capitalistes!"
C'est cette politique intransigeante qui permettra aux bolcheviks d'y devenir majoritaires en Octobre 17.
Et nous savons bien que quand nous combattrons lors de l'explosion révolutionnaire sur cette orientation, nous serons très largement minoritaires mais en même temps, dans le cours même du développement révolutionnaire et du développement des soviets, nous pourrons ainsi construire le parti révolutionnaire qui permettra à la classe ouvrière de s'emparer du pouvoir. Encore faut-il dès à présent accumuler les matériaux suffisants à la construction du parti pour pouvoir aborder dans de bonnes conditions la phase suivante.

barnum

Messages : 1233
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 7 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  Eninel Mer 9 Déc - 13:14

barnum a écrit: Encore faut-il dès à présent accumuler les matériaux suffisants à la construction du parti pour pouvoir aborder dans de bonnes conditions la phase suivante.

Nous sommes bien d'accord, voyez à bien choisir vos matériaux dans la perspective de la construction de votre parti.

Pour l'instant vous faites de la maçonnerie avec un Shivardi, en vue de construire une église démocrate, ce seul temple que lui il est près à tolérer.

Pas sûr que ce type d'édifice résiste à la tempête qui arrive !

Le socle de granit que nous avons c'est nos maitres marxistes et communistes.

Il vous faudra un jour choisir, avec une moitié de médecin tu perds la santé, avec une moitié de prêtre tu perds la foi !
Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 7 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  barnum Mer 9 Déc - 15:12

La réponse est dans le matérialisme dialectique: un outil de nature bourgeoise comme la Constituante peut devenir un outil au service du prolétariat dans une situation prérévolutionnaire quand il s'agit justement de chasser Macron et d'abattre les institutions bonapartistes de la Cinquième république plus antidémocratique que jamais !
Pas question d'une sixième république bourgeoise mais de frayer la voie à la mobilisation révolutionnaire de la classe ouvrière et aux soviets.

barnum

Messages : 1233
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 7 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  barnum Mer 16 Déc - 10:41

Analyse de la TCI, courant trotskyste du POID:

"Une attention particulière sera portée aux
processus de décomposition à l’œuvre dans
les organisations syndicales. Ils participent de
la politique de l’union nationale qui vise à laisser
les mains libres à Macron. On le sait, la classe
ouvrière n’est classe que par l’organisation.

Alors que nous vivons une situation dans
laquelle, plus que jamais, il faut lutter contre
l’atomisation et l’individualisation que
nourrissent tout à la fois le confinement, le
télétravail, l’émiettement, la précarité, alors que
plus que jamais les problèmes se posent
violemment en termes de classe, tout est fait
pour diluer le caractère de classe des
organisations syndicales.

Dans la CGT, les différents regroupements qui
s’affrontent, menaçant l’unité de la centrale, ont
en commun de se revendiquer la « lutte
sociétale » (nous y reviendrons). Dans FO, ceux
qui ont mené depuis des années une offensive
permanente de déstabilisation, qui ont appuyé
les gilets jaunes contre les organisations
syndicales, annoncent publiquement leur
intention de franchir de nouveaux pas dans leur
offensive dislocatrice.
La position des militants trotskystes est connue :
nous ne confondons pas les débats qui peuvent
avoir lieu à l’intérieur de l’organisation syndicale
et l’expression légitime de désaccords entre
militants en son sein avec les initiatives visant à
remettre en cause l’existence même des
confédérations.
Une attention particulière sera
portée aux articles consacrés aux problèmes du
mouvement ouvrier dans La TT n° 269"

barnum

Messages : 1233
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 7 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  barnum Mer 6 Jan - 10:53

« les
terribles destructions et ravages que les
gouvernements imposent en arguant de la
pandémie ne font qu’alimenter le vent de révolte
contre les gouvernements en place »,
mais
également la responsabilité des appareils
soutenant le régime capitaliste qui « vacille sur
ses bases », et donc la nécessité pour la
IVe
Internationale de combattre l’union
sacrée sous des formes adaptées à chaque pays.
Ce qui nous ramène à nos tâches en France.
En ce début d’année, la situation est
marquée par une poussée de la classe
ouvrière. Du fait de la politique de dislocation
des dirigeants, celle-ci n’est - à première vue -
pas visible d’un point de vue d’ensemble, mais
elle existe. Tant pour le numéro de La Tribune
des travailleurs du 23 décembre que celui du 6
janvier, le journal a reçu de nombreuses
correspondances de grèves dans lesquelles, sur
des revendications précises, les travailleurs
montrent un acharnement remarquable.
Dans le même temps, il faut réfléchir à la
signification de la relance par les appareils d’un
dispositif de journées d’action.
Le calendrier de la CGT, diffusé en tract (21
janvier, manifestation santé ; 26 janvier,
manifestation Éducation nationale ; 28 janvier,
manifestation énergie ; 4 février, journée
interprofessionnelle) est de ce point de vue
significatif.
Les appareils mesurent la situation. La crise de
l’État est là. Le rejet du gouvernement Macron
total. Tout peut basculer à n’importe quel
moment. Il leur faut donc – au compte de la
préservation de l’ordre bourgeois - tout à la fois
encadrer la lutte de classe et tenter de lui
imposer un cadre pré-disloqué.
Ce dispositif de dislocation des luttes se
combinent avec les actions sociétales associant
confédération syndicale et ONG (voir dans le
n°271 la rubrique : « problèmes du mouvement
ouvrier »).




barnum

Messages : 1233
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 7 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  barnum Jeu 21 Jan - 17:53

Réquisition !
Publié le 20 janvier 2021 par AdmPi
Par Daniel Gluckstein —

Le 17 janvier, vingt-deux jours après le début de la campagne de vaccination, le gouvernement a fièrement communiqué ce bilan : 422 127 vaccinations réalisées. Formidable bilan en effet… À ce rythme-là, si demain la totalité des 67 848 156 habitants de notre pays souhaitait se faire vacciner, il faudrait dix ans pour satisfaire à leur demande ! Dix ans durant lesquels on ne sait combien il faudrait compter de crises à rebondissement, de confinements, déconfinements, reconfinements et autres mesures d’exception, combien de décès supplémentaires (du Covid et d’autres causes non traitées), de millions de situations de détresse économique, sociale, psychologique, combien de suicides, combien de dépressions pour toute une génération d’enfants, d’adolescents, combien de mises au chômage, combien de dislocations personnelles ?

Ces chiffres résument la faillite du gouvernement Macron et de la Ve République. Après les scandales des tests et des masques, c’est aujourd’hui le grand chaos de la « campagne de vaccination ». S’étale au grand jour la faillite d’un régime social qui subordonne la vie à l’exigence de profit des grands groupes capitalistes. S’étale au grand jour le choix délibéré de sacrifier la population et sa santé. Un choix que Castex et compagnie prétendent imposer à coups de répression et de mesures privatives de liberté, étouffant les droits individuels et collectifs.

La population n’en peut plus : l’angoisse monte dans la jeunesse privée d’études et d’avenir et parmi les salariés massivement privés de travail par les plans de licenciement. Mais, face à la faillite du régime, monte aussi une exigence, celle d’un plan sanitaire dont le point de départ ne serait plus le profit de quelques-uns mais les besoins de l’immense majorité. Sur fond de mobilisations grandissantes des étudiants qui exigent la réouverture des facs dans des conditions sanitaires permettant de passer de véritables examens loyaux et honnêtes ; sur fond de grèves qui se multiplient, parties d’« en bas » sur les revendications décidées par les salariés eux-mêmes, mûrit un mouvement par lequel le peuple travailleur cherche à prendre les choses en mains.

L’exigence grandit dans tout le pays : que tous ceux qui demandent à être vaccinés puissent l’être dans les plus brefs délais. Des médecins, des infirmières et des élus mettent sur pied des centres de vaccination. Ils exigent des agences régionales de santé que leur soient livrés les vaccins. Des élus font de même. Tous disent : « Nous sommes prêts à nous engager personnellement dans la mise en œuvre du plan de vaccination. » À quoi le gouvernement répond : « Impossible, il n’y a pas assez de vaccins. »

Mais pourquoi manque-t-on dramatiquement de vaccins ? Parce que le gouvernement est prisonnier d’une commande globale dérisoire de l’Union européenne et refuse d’agir de lui-même. Et aussi parce que Pfizer et autres multinationales fixent les règles : livrer des vaccins, certes, mais pas trop vite pour pouvoir les faire payer cher, très cher et amasser des montagnes de profits.

C’est dans ce contexte que Sanofi veut liquider une large partie de son secteur de recherche pharmaceutique et en licencier des centaines de salariés. A contrario, un syndicat de Sanofi exige le maintien de tous les emplois et la remise en marche des chaînes de production, pour l’instant inutilisées, pour fabriquer en masse les vaccins mis au point par d’autres laboratoires. N’est-ce pas le bon sens ? Relancer les chaînes de production pour produire en masse un vaccin mis gratuitement à disposition de toute la population : nul doute que les travailleurs (de Sanofi et d’ailleurs) ont la capacité de le faire. Nul doute qu’ils en auront aussi la volonté, prenant en main eux-mêmes la réorganisation de la production… dès lors qu’il s’agira de sauver les leurs, leur famille, leur classe, et non les profits patronaux.

Cela implique de réquisitionner non seulement les chaînes de production, mais aussi les brevets eux-mêmes et de les mettre sur la place publique. Cela suppose de ne pas craindre de nationaliser, sans indemnités ni rachat, toute la filière pharmaceutique et de réquisitionner les centaines des milliards versés à flots aux capitalistes depuis un an.

Ce plan de mobilisation des médecins, des infirmières, des personnels soignants ouvrant eux-mêmes les centres de vaccination, ce plan de mobilisation des travailleurs organisés avec leurs syndicats pour remettre en route les chaînes de production ; ainsi se dessine en pointillé ce que sera un plan de réorganisation de la production par « en bas », par la mobilisation librement organisée de millions de producteurs au service de l’immense majorité. Ainsi se dessine aussi ce que veut dire un gouvernement de la société par les travailleurs eux-mêmes, librement organisés.

Un tel plan ouvrier de reconstruction s’oppose au plan capitaliste de destruction de Macron et compagnie. La démocratie la plus élémentaire exige que soient chassés ce gouvernement failli et ce régime failli ! La démocratie la plus élémentaire exige aussi que les dirigeants des organisations qui se réclament historiquement du mouvement ouvrier et démocratique rompent avec Macron, qu’ils cessent leurs discours d’opposants respectueux des institutions de la Ve République, prêts à toute union sacrée au prétexte de la pandémie, comme ils la pratiquent depuis leur vote du 19 mars en faveur des 343 milliards offerts aux capitalistes qui spéculent et licencient.

Que toutes les organisations politiques et syndicales de la classe ouvrière se prononcent clairement pour un plan de réquisition des brevets, de l’industrie pharmaceutique et des centaines de milliards, qu’elles se positionnent en faveur du mouvement qui se dessine « en bas » pour réorganiser la production au service des besoins de la population. C’est l’urgence du moment.

C’est aussi le contenu concret et pratique de l’appel « Dehors Macron, sa politique, et le plus tôt sera le mieux », signé par des centaines de travailleurs et de militants de toutes tendances. Pour le POID, c’est le sens donné à la construction et au renforcement du parti ouvrier. C’est aussi le sens de l’appel lancé par La Tribune des travailleurs à tous ceux qui partagent peu ou prou cette orientation : aidez-nous à faire connaître ce journal, abonnez de nouveaux lecteurs, diffusez-le autour de vous. Ainsi, en dépit des couvre-feux et des confinements, se déploiera encore plus largement le point de vue ouvrier.


barnum

Messages : 1233
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Qui pour incarner un direction à la classe - Page 7 Empty Re: Qui pour incarner un direction à la classe

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum