Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -37%
-40% sur les baskets Nike Air Max Oketo
Voir le deal
46.97 €

Les Alternatifs

Page 11 sur 22 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 16 ... 22  Suivant

Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  Vals le Lun 21 Jan - 15:48

Etant assez paresseux et peu disposé à perdre du temps à enfoncer des portes ouvertes pour répondre à Rougevert et ses approximations douteuses, j'utilise ici quelques lignes de Vérié qui me conviennent assez :

Aujourd'hui, les PC ne dépendent plus de l'URSS mais de leurs bourgeoisies nationales : postes d'élus, postes de bureaucrates dans d'innombrables institutions, subventions pour l'Humanité etc. Il en résulte que le PCF ressemble de plus en plus à un parti social démocrate classique, même s'il conserve des traits originaux. Néanmoins, l'idéologie stalinienne, du moins certains traits importants de cette idéologie, demeurent au sein du PCF, en particulier le nationalisme et le productivisme. Les méthodes "musclées" qui étaient celles du PCF de la grande époque à l'égard des contestataires sont devenues plus rares, notamment en raison du rapport de forces, le PCF n'étant plus hégémonique dans la classe ouvrière, mais n'ont pas disparu. Mais ces méthodes dites "staliniennes" ne sont pas par elles-mêmes une caractéristique originale, car les sociaux-démocrates peuvent parfaitement les employer.

On peut considérer que le terme stalinien n'est plus vraiment adapté pour caractériser l'appareil du PCF, mais ça ne le rend pas plus révolutionnaire pour autant. Ses liens avec la bourgeoisie et l'appareil d'Etat français se sont renforcés. Tout cela n'empêche pas que le PCF compte encore nombre de militants dignes d'estime avec qui nous devons essayer de dialoguer et de travailler à la défense des intérêts de la classe ouvrière chaque fois que c'est possible.
Vals
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  Rougevert le Lun 21 Jan - 19:14

Conserver les traits originaux, ce n'est pas rien : c'est juste l'essentiel.
Fin de la parenthèse.
Tu vois, moi aussi je suis peu enclin à discuter avec un mur.
Revenons aux "Alternatifs".
Rougevert
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  Achille le Lun 21 Jan - 19:22

Rougevert a écrit:Conserver les traits originaux, ce n'est pas rien : c'est juste l'essentiel.
Fin de la parenthèse.
Tu vois, moi aussi je suis peu enclin à discuter avec un mur.
Revenons aux "Alternatifs".

Tu fais la différence entre "des" traits originaux et "les" traits originaux. Non ? OK c'est on comprend mieux maintenant (remet l’émoticône, tu sais laquelle)

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  Rougevert le Lun 21 Jan - 19:43

Exact.
Je complète:
Néanmoins, l'idéologie stalinienne, du moins certains traits importants de cette idéologie, demeurent au sein du PCF, en particulier le nationalisme et le productivisme
What else? clown
On revient aux "Alternatifs"?
Rougevert
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  Copas le Lun 21 Jan - 20:02

Bon effectivement ce n'est pas le sujet (le PC) sauf incidemment.

Perso, considérant que le stalinisme et la social-démocratie ont bien des traits en commun, j'en relèverai le bureaucratisme, l'attitude vis à vis de l'appareil d'état, etc...
Le nationalisme et le productivisme ne sont nullement des traits permettant de distinguer le stalinisme. Pour ce qui est de la violence et l'esprit liberticide contre les autres courants politiques du mvt ouvrier, il n'y a pas non plus là un trait distinctif du stalinisme, la social-démocratie a aussi assassiné, tué, cassé la gueule (voir l'ascension de Tony Blair...).

Effectivement dés qu'on a des remontées électorales et militantes des courants réformistes on voit resurgir des tentatives de rapports de force et d'exclusion. Le projet politiques des partis réformistes nomenclaturisés est vertical et par en haut, un bon vote et JLM le cul dans les ors de la république de tout s'occupe, pour caricaturer. La recherche de courber les mouvements sociaux vers l'enkistage institutionnel fait différence, c'est la croyance que changer la société est juste affaire de changer les hommes qui sont à la tête des appareils d'état, les masses étant appelées à devenir groupies.

Ce qui doit nous ramener aux Alternatifs . Si ils ont eu plus de difficultés que la GA par exemple à rejoindre le FdG, et la crise sévit toujours en leur sein sur ce sujet, c'est que leur projet historique autour de l'autogestion nécessite un reniement plus profond politiquement. L'autogestion c'est bien l'inverse de s'enkyster dans un appareil d'état bourgeois et le projet politique ce n'est pas seulement l'égalité et de "bonnes" mesures sociales (qui n'arrivent jamais avec les JLM et MGB comme on l'a vu quand ils étaient dans le fromage), mais c'est surtout la prise en main directe de leurs propres affaires par les travailleurs (ça ne fait pas des révolutionnaires car ils essayent de gommer les questions relatives aux nécessités d'une crise révolutionnaire pour y arriver).

Les alternatifs ont vraiment un problème de tête à queue par rapport à leur projet d'origine, de la même façon que les courants issus du NPA qui rejoignent les bureaucrates font une volte-face par rapport à Mai 68, c'est un reniement très profond, c'est un reniement vis à vis de l'auto-organisation, c'est un reniement vis à vis de l'initiative révolutionnaire pour mobiliser les masses au détriment d'une conception jivaro du front unique façon trotskyste.

Les Alters étaient déjà très opportunistes (oui pire que...), c'était une caractéristique ancienne de leur courant. Leur ralliement au FdG rajoute un reniement sur le fond à une stratégie autogestionnaire. Cela ne se fera pas sans grosses secousses.


Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  Rougevert le Lun 21 Jan - 20:08

L'autogestion a un intérêt éphémère: montrer que produire sans patron, c'est possible.
En faire une démarche contournant l'expropriation des entreprises non autogérées et la construction d'un nouvel état sur des bases de classe, c'est du réformisme.
A terme, à la longue, c'est s'exploiter soi-même en se soumettant aux lois du marché.
Donc les Alternatifs, niet!


Dernière édition par Rougevert le Mar 22 Jan - 1:04, édité 1 fois
Rougevert
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  gérard menvussa le Lun 21 Jan - 22:03

L'autogestion a un intérêt éphémère: montrer que produire sans patron, c'est possible.
Et que c'est difficile ! Twisted Evil Voir par exemple les difficultés (puisqu'on parle aussi de rapport avec l'agriculture et des agriculteurs) du secteur des "coopératives"....
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 63
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  Rougevert le Lun 21 Jan - 22:08

Je pas comprendre.
Le but d'une coopérative agricole est de vendre, pas de produire (même si parfois il y a la rotation des machines).
Rougevert
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  gérard menvussa le Lun 21 Jan - 22:40

Sans doute, mais ça montre quand même le probléme du controle (normalement c'est la coopérative qui est censée travailler pour le paysan, pas le paysan qui est censé travailler pour la coopérative. Dans les faits...) Mais c'est bien le dernier secteur ou il y a encore massivement une forme (même trés imparfaite) d'autogestion, ou du moins de structures communes plus ou moins démocratiquement controlées.
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 63
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  Copas le Mar 22 Jan - 0:14

Les coopératives de travailleurs sont une réalité non négligeable en France. Et ça ne marche pas trop mal malgré des conditions et une société qui ne sont pas faites pour que les travailleurs dirigent.

Elles ne se limitent pas aux coopératives agricoles ni ne se confondent avec. Elles sont une réalité qui rappelle que même dans une société qui n'est pas faite pour la gestion ouvrière, avec des banques et un environnement hostiles, elles sont aussi efficaces que des entreprises capitalistes classiques, tout en partant du principe d'un homme une voix dans la gestion et la direction de l'entreprise.

Elles permettent de très loin et dans le brouillard de se rendre compte qu'une société autogestionnaire, où les travailleurs auraient le pouvoir, serait plus efficace économiquement que le capitalisme, outre que plus démocratique.

Il y a donc à apprendre de cela.

Mais quand on parle d'autogestion, ce n'est pas cela dont on parle, mais d'une société où les travailleurs ont réellement le pouvoir.
Ca ne change rien à la question de l'état, de la révolution et des conditions de prise du pouvoir.

Dans ce cadre, oui les alternatifs qui étaient partis au départ d'une perspective autogestionnaire en sont venus à un tête à queue par rapport à cela en se soumettant aux hierarchistes réformistes de l'enkistage dans l'appareil d'état. C'est un renoncement de grande importance pour ce courant.
Que celui-ci se soit préparé par des confusions en tous genres accumulées depuis des dizaines d'années sur des associations, AMAPs, etc, repeintes en autogestion c'est également un fait qui ne change pas grand chose au mal de mer qu'éprouve et éprouvera une partie des alters .



Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Mar 22 Jan - 1:25

Gauche alternative Jean-Jacques Boislaroussie

Les Alternatifs - Page 11 Arton2052-3c74c

La réunion de travail du samedi 19 janvier (cf. "Rouge et Vert" 355) avait pour but de poursuivre le débat sur une nouvelle convergence, puis force politique, de gauche alternative. Les Alternatifs avaient fortement poussé à ce qu’elle se tienne. Des responsables de Convergences et Alternatives, Gauche Anticapitaliste, Gauche Unitaire, FASE et des Alternatifs étaient présent.e.s ainsi que des militant.e.s non membres d’organisations politiques comme R. Martelli, C. Tricot, S. Lavignotte, C. Aguiton, J. Habel…

Bref le cadre Tous Ensemble/ Appel Mediapart reconstitué, en parallèle au partenariat de 4 organisations (FASE GA GU CA) avec lesquelles les Alternatifs échangent désormais

Tous nos partenaires organisés ont des échéances décisionnelles : fin janvier/février GA CA FASE, début avril GU
Tous débattront d’un processus pour une convergence vers une nouvelle force politique, la Gauche Unitaire étant sans doute la plus partagée sur la réponse à apporter.
Le débat a fait apparaitre de larges convergences, tant sur l’analyse de la situation que sur les perspectives à défendre dans le Front de Gauche ou sur une démarche de rassemblement, Catherine Tricot (Regards) insistant sur la nécessité de ne pas reconstituer une LCR bis, Christophe Aguitton sur l’apport de la dimension atermondialiste et des nouvelles radicalités.
Les Alternatifs apporteront dans les débats à venir, en terme de contenus comme de structuration, leurs propositions : dimension rouge et verte , autogestionnaire du projet, révolution longue et expérimentation alternative et autogestionnaire, parti mouvement… Ces orientations sont d’ailleurs au coeur de plusieurs initiatives à venir du mouvement, et de son université d’été.
Des dynamiques de convergence sont dans plusieurs régions et villes, de la Bourgogne à la Provence en passant pas Lyon, s’esquissent en Aquitaine et Rhône-Alpes
Et confortent le bilan positif de la réunion de travail du 19 janvier.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Mer 23 Jan - 1:21

Accord national interprofessionnel pour la sécurisation de l’emploi : une régression sociale désastreuse.

Le titre du texte signé le 11 janvier dernier à l’issue de trois mois de négociations - menées dans une grande discrétion - par MEDEF, CFDT, CFTC et CGC, annonce la couleur : « Accord national interprofessionnel pour un nouveau modèle économique au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l’emploi et des parcours professionnels des salarié ».
Immédiatement salué par le Président de la République comme un « succès du dialogue social » qui doit être transcrit tel quel dans la Loi, ce texte a entrainé dans les médias plus de commentaires que d’explications de texte. Ce qui est très dommage au regard de son contenu désastreux.

Le crescendo des cinq titres qui le structurent est d’ailleurs tout à fait explicite :

: « Créer de nouveaux droits pour les salariés afin de sécuriser les parcours professionnels.
: Renforcer l’information des salariés sur les perspectives et les choix stratégiques de l’entreprise pour renforcer la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.
: Donner aux entreprises les moyens de s’adapter aux problèmes conjoncturels et de préserver l’emploi.
: Développer l’emploi en adoptant la forme du contrat de travail à l’activité économique de l’entreprise.
: Rationaliser les procédures de contentieux juridique. »
Côté gouvernemental, le ministre du travail, Sapin, estime que c’est la « preuve que la France est capable de mettre en place une démocratie sociale moderne », tandis que le Premier Ministre, Ayrault, affirme que « par son ampleur c’est le plus important accord depuis plus de trente ans parce qu’il s’inscrit dans cette perspective de faire en sorte que notre pays gagne en compétitivité économique ».
Le MEDEF s’affiche tout aussi laudatif. Pour sa présidente, cet accord « va donner aux entreprises, aux petites comme aux grandes, de nouveaux outils pour pouvoir s’adapter, pour pouvoir faire face à la conjoncture et même aux ruptures technologiques ». « C’est totalement un accord historique, en tout cas il le sera quand il sera voté par le Parlement. Il est tout-à-fait essentiel que le Sénat et l’Assemblée nationale respectent, à la lettre, le texte » a précisé Laurence Parisot ajoutant que le contenu de cet accord du 11 janvier est « profondément innovant, parce qu’il couvre un champ très large de la vie du travail, de la vie sociale, parce qu’il va transformer la gestion des ressources humaines. »
Principal syndicat signataire, la CFDT explique que « négociation oblige, elle a évidemment dû faire des concessions par rapport à son mandat initial, alors que le patronat s’est montré intraitable », mais qu’en l’état cet accord constitue « un texte ambitieux pour l’emploi et les parcours professionnels des salariés ».

Du côté de la majorité syndicale justement opposée à ces reculs, la CGT explique que « ce texte marque une grave régression des droits sociaux des salariés et va a contrario des objectifs fixés par la « Grande Conférence sociale » et celle de la « lutte contre la pauvreté ». Il contient de multiples dispositions pour faciliter les licenciements et accentuer la flexibilité … La thèse du MEDEF est le principal fil conducteur de cet accord : « les licenciements d’aujourd’hui feront les emplois de demain ».Il serait inconcevable que la majorité parlementaire et le Gouvernement, issus des élections de mai 2012, entérinent dans la loi les reculs sociaux dictés par le MEDEF.

Même son de cloche du côté de Force Ouvrière : « Au nom du principe dangereux selon lequel il faut d’abord pouvoir licencier pour pouvoir embaucher, ce projet d’accord est profondément déséquilibré » Il « inscrit le social comme variable d’ajustement d’une politique économique de rigueur tant au plan national qu’européen. En terme de flexibilité (accords dits de maintien de l’emploi avec la baisse des salaires – nouvelles procédures pour les PSE – mobilité interne forcée – CDI intérimaire – CDI intermittent…), le projet d’accord constitue une remise en cause importante des droits des salariés. Il en est de même pour la sécurisation judiciaire des employeurs au détriment des salariés ».

De son côté la FSU, scandaleusement exclue avec Solidaires et l’UNSA de ces négociations nationales, souligne que « dans les faits, le MEDEF a tout au long de la négociation continué à peser pour pouvoir licencier sans motif, tout en exigeant toujours plus des salariés », tandis que, de son côté, Solidaires affirme que « cet accord institutionnalise davantage la précarité par la généralisation des contrats de projets et les contrats à durée indéterminée intermittents, instaure une super-flexibilité par de nouvelles mesures de mobilité, la généralisation de l’accord compétitivité/emploi, et de nouvelles modalités pour les PSE, en se dégageant systématiquement des obligations légales et conventionnelles du licenciement économique, spolie les salariés-es par une barèmisation plafonnée en cas de licenciements sans cause réelle et sérieuse, réduit les délais de recours des syndicats en matière de licenciements économiques collectifs et de contestation aux prud’hommes ».

Le gouvernement Hollande-Ayrault avait fait de cette négociation sur la « sécurisation de l’emploi » un enjeu majeur en appelant même à un « compromis historique ». Il s’agissait pour lui, en réalité, de répondre aux injonctions de l’Union européenne et du patronat pour augmenter la compétitivité des entreprises en imposant plus de flexibilité, c’est-à-dire en facilitant les licenciements et les modulations salariales. Si cet accord répond parfaitement à cet objectif, il est aujourd’hui largement minoritaire et donc, politiquement, c’est heureusement loin d’être gagné.

En effet ce texte ne devrait venir devant le Parlement qu’en mai prochain. Il reste donc au minimum 100 jours pour le décortiquer, l’expliquer et, avec tous les syndicats et syndicalistes opposés à cette régression, construire une opposition sociale à ce qui est en l’état une capitulation désastreuse face aux exigences libérales de la Troïka (FMI, UE, BCE) et du MEDEF.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Jeu 24 Jan - 21:26

Alternatifs. L'autogestion en film et en débat 22/01

Samedi, à la salle des fêtes, les Alternatifs proposaient projection, débats et concerts sur le thème de l'autogestion. Ambiance.

Un après-midi riche en échanges, avec plus de 100 personnes aux deux débats proposés, suivie d'une soirée de concerts, voilà la recette d'une journée unique proposée samedi, à la salle des fêtes, par le groupe politique les Alternatifs.

Autogestion à l'andalouse

«Cette journée a débuté par la projection du documentaire "Marinaleda" de Sophie Bolze, raconte Jean-Louis Griveau, des Alternatifs. Ce film retrace l'histoire d'un village andalou qui, depuis 1983, tente l'expérience de l'autogestion avec un certain succès. Comptant près de 3.000 habitants, cette commune utilise l'autogestion dans tous les domaines, que ce soit dans l'administration, le logement, l'économie ou encore la gestion des terres agricoles. L'objectif de cette petite commune rurale est de permettre à tous ses habitants de travailler et de le faire dans de bonnes conditions. Quitte à exproprier de grands propriétaires terriens ou d'occuper les terres en jachère de l'armée espagnole. Le film a été suivi d'un débat animé par plus d'une centaine de personnes venues des alentours».

En mai à Notre-Dame-des-Landes

«Dans la continuité de la journée, nous proposions un second temps de débat intitulé, "Notre-Dame-des-Landes, grand projet inutile : quelle alternative", poursuit Jean-Louis Griveau. En présence de l'élu nantais Bertrand Vrain, nous avons fait un point sur la situation dans laquelle se trouve la lutte actuellement et, surtout, les modes de contestation à mettre en place. Les prochains rendez-vous se feront en mai, à Notre-Dame-des-Landes, où nous participerons à une manifestation qui devrait réunir dans une chaîne humaine près de 40.000 personnes. En août, une autre forme d'occupation du site se fera, sans doute, de manière plus festive et en musique». Cette journée s'est conclue en musique avec les concerts avec les groupes Hélène et Marcel, Folk You All, Abordage et les Corbeaux. De quoi finir en beauté une journée pleine de découvertes et d'échanges.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Sam 26 Jan - 1:32

Notre Dame des Landes : la démocratie passée par perte et profit - Bertrand Vrain répond à Patrick Rimbert, maire de Nantes

Quelle déception de lire la réponse du Maire de Nantes à la question d’actualité, posée en Conseil Municipal du 7 décembre par Isabelle Loirat, et relative au projet de Notre Dame des Landes ! Je pensais qu’enfin, un début de dialogue avec débat pieds à pieds pouvait s’engager. Mais, las, je ne peux que constater la reprise des arguments habituels des promoteurs du projet, toujours aussi mal étayés et si peu rigoureux.

Qu’on en juge : la « poignée d’activistes violents et radicalisés » décriée est opposée à « l’état de droit » où les « décisions de justice doivent êtres respectés ». Reprise donc du vieil antagonisme entre les trublions et les sages, drapés dans leur dignité. En dehors des effets de manche, tes propos, Patrick, contestent les conclusions de l’étude CE Delft avec des arguments surprenants : elle n’a pas coûté assez cher. Il est vrai que les collectivités ont l’habitude de diligenter moult études, en général assez onéreuses, mais la pertinence des résultats n’est pas toujours proportionnelle à leur coût.

Nier les dépassements potentiels du coût de NDL, comme tu le fait, Patrick, est bien curieux en terme de prudence comptable et l’argument du financement par VINCI « à ses risques et périls » ne tient pas puisque le dossier économique (la fameuse Annexe F) était dans le dossier de l’enquête publique de 2006 alors que le contrat a été attribué à VINCI en 2010.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Sam 26 Jan - 18:32

Débat ouvert des Alternatifs Paris Sud 30 janvier

prochain rendez-vous... ouvert à tous et toutes !

MERCREDI 30 JANVIER 25 rue du Moulinet Paris 13e métro Tolbiac bus 47 19h30 Débat : Les courants autogestionnaires au XXe siècle syndicalisme révolutionnaire, libertaires, PSU, alternatifs... une longue histoire quelles leçons pour aujourd’hui et demain ? bref tour d’horizon historique (Jean-Jacques, discutants Jean-Claude et Jacques) puis débat

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Dim 27 Jan - 16:01

PARIS Journées de réflexion : quelles transformations de l'école
JOURNEES DE REFLEXION : QUELLES TRANSFORMATIONS DE L’ECOLE

La commission Education des Alternatifs organise un week end de travail sur les questions éducatives ouvert à toutes les personnes intéressées par ce thème
samedi 2 et dimanche 3 mars
40 rue de Malte Paris 11eme metro Oberkampf

SAMEDI

9h30-12h00 : La nouvelle loi d’orientation pour l’Ecole : rupture ou continuité ?

14h30-17h00: La construction de « l’échec scolaire » :
- quels enjeux sociaux, territoriaux, politiques ?
- quels leviers de transformation ?

DIMANCHE

9h30-12h00 : les alternatives : Quelles expériences (pratiques pédagogiques, structures) innovantes, autogestionnaires, émancipatrices ?

14h30-17h: Quelles pistes pour un projet alternatif pour l’Ecole, dans une optique autogestionnaire et émancipatrice ?

Avec la participation de nombreux intervenant-e-s extérieur-e-s (acteurs/actrices de transformations concrètes ou travaillant sur les questions d’éducation) et des représentant-e-s de composantes de la gauche alternative.

Date
sam. 2 mars – dim. 3 mars 2013
Lieu
40 rue de Malte Paris 11e - Métro Oberkampf

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Lun 28 Jan - 21:10

Projet de loi Peillon : où est la refondation de l’école ? commission éducation des Alternatifs

Le projet de loi présenté mercredi dernier par V.Peillon au Conseil des Ministres reste très sommaire. De nombreux points s’inscrivent déjà dans l’acte III de la décentralisation (attribution aux régions de la carte des formations professionnelles, de l’orientation scolaire) ou seront fixés par décrets.
Sur le fond, ce projet de loi s’inscrit dans la continuité des politiques précédentes
Le socle commun est maintenu dans le primaire et au collège et les inégalités demeureront entre celles et ceux qui n’obtiendront que ce socle, soit « le minimum », malgré les affirmations du ministre, et celles et ceux « qui ont du talent » et obtiendront le bac +3 et plus.

Le lycée Chatel reste donc inchangé.

Une refondation qui ne touche pas au fond.
La priorité pour le Primaire est affirmée avec pour certains cas l’application du « plus de maîtres que de classes », mais pour quel contenu réel ? Mais pour un ministère qui affiche l’ambition de refonder l’Ecole, le silence sur l’Education prioritaire, sur l’utilisation des personnels Rased, sur la formation continue des enseignant-e-s est plus qu’inquiétant.

En n’accordant pas la priorité absolue à la lutte contre l’échec scolaire, ce projet de loi passe à coté de son objet même, « la refondation » de l’Ecole.

La question des rythmes scolaires hebdomadaires ne peut être dissociée ni de celle de la longueur de la journée des élèves ni des contenus à enseigner, ni des méthodes pédagogiques à utiliser et ne devrait en aucune façon conduire à un alourdissement de la charge de travail des enseignant-e-s.
Quant aux finalités éducatives elles gagneraient sans doute à être prises en charge par l’ensemble de la société. Mais il est inacceptable de laisser aux collectivités locales le soin de boucher les trous des emplois du temps des élèves. Comment dans cette situation, ne pas d’un côté, confondre dangereusement ce qui relève du scolaire et du « péri-scolaire » et et d’un autre creuser drastiquement les inégalités territoriales ? Dans cette conjoncture déséquilibrée le pire est à craindre : à savoir la privatisation de certains enseignements.
La formation initiale Si le gouvernement souhaite restaurer une véritable formation initiale des enseignant-e-s anéantie de fait par la droite, pourquoi alors placer le concours de recrutement au milieu du master et ne laisser ainsi qu’une année à la formation pédagogique ?
Le recrutement L’attribution des moyens en postes doit restituer les postes supprimés sous le quinquennat de Sarkozy, largement compenser les départs en retraite à venir et tenir compte de la démographie scolaire. C’est une condition sine qua non pour améliorer les conditions d’apprentissage des élèves et de travail des personnels de l’Education Nationale. De ce point de vue, en l’état, les propositions faites par le ministère de l’Education Nationale sont insuffisantes

Les Alternatifs seront partie prenante des luttes, des initiatives et des débats permettant de faire émerger une véritable refondation de l’Ecole en lien avec la transformation écologique et sociale de la société.

Ils y apporteront leur contribution : Pour une école unique de qualité, de 2 à 18 ans, émancipatrice et autogestionnaire, l’approfondissement des droits démocratiques des jeunes au sein de l’institution scolaire, la réorganisation du travail des élèves, des personnels et des enseignants, avec l’intégration de temps de concertation dans leur service actuel sans allongement de la durée de travail ou du temps de présence dans les établissements afin de permettre la constitution de véritables équipes pédagogiques et éducatives disposant de pouvoirs étendus dans les établissements scolaires en alternative aux hiérarchies pédagogiques et administratives qui ont été les vecteurs essentiels du récent remodelage néolibéral de l’école.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Ven 1 Fév - 18:36

http://alternatifs81.free.fr/?p=7626

Le congrès national des Alternatifs des 17 et 18 novembre 2012 a voté à raison de 58 % des suffrages exprimés pour le texte favorable à l’entrée des Alternatifs dans le Front de Gauche, contre 42% au texte qui y était opposé (10% d’abstention).
Réunis le 21 janvier, les Alternatifs du Tarn, qui ont voté 80 % pour ce second texte, ont décidé d’utiliser la clause d’objection de conscience prévue par les statuts. Ce qui signifie qu’ils n’adhéreront pas localement au Front de Gauche. Ce qui ne veut pas dire qu’ils refusent d’agir ponctuellement avec les partis de ce Front.
Nous continuerons à militer, au cas par cas, avec d’autres organisations politiques, adhérentes ou non au Front de Gauche, avec des syndicats et des associations pour faire avancer nos idées. C’est-à-dire de promouvoir la solidarité, l’écologie, le féminisme, l’autogestion, l’altermondialisme, l’antiracisme, ainsi que d’expérimenter des alternatives politiques et sociales.

Les Alternatifs du Tarn le 21 janvier 2013

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  dug et klin le Sam 2 Fév - 10:59

nico37 a écrit:

..."Le congrès national des Alternatifs des 17 et 18 novembre 2012 a voté à raison de 58 % des suffrages exprimés pour le texte favorable à l’entrée des Alternatifs dans le Front de Gauche, contre 42% au texte qui y était opposé (10% d’abstention)."...

Les Alternatifs du Tarn le 21 janvier 2013
[/quote]

110% d'inscrits pour un vote de congres,ces Alternes a tifs s'entrainent pour aller militer avec les Staliniens lol!

Mais c'est vrai que la démocratie ils ont l'air de s'en battre les c.......du moins ceux du Tarne,la majorité décide d'entrer au F.de G.,eux décident qu'ils continueront a militer sous le meme logo mais en dehors.Faut le faire c'est comme si la GA avait rejoint le F.de G.en gardant le sigle NPA.
dug et klin
dug et klin

Messages : 813
Date d'inscription : 07/02/2012
Localisation : quelque part entre St-Malo et Collioure en passant par Sarlat

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  Copas le Sam 2 Fév - 11:47

les Alters du Tarn ont raison de souhaiter ne pas rentrer dans le FdG .

Il fallait se douter que ça soulèverait bien des vagues chez ceux qui parlent d'autogestion, etc, se retrouver dans une coalition dont l'ambition est de courber le mouvement social vers l'enkystage dans les institutions de l'appareil d'état, du hierarchisme total vis à vis de petites cliques d'appareils rêvant des ors de la république, une coalition cimentée par la soumission hors des règles de la démocratie aux ambitions de bureaucrates, est forcement dur à avaler.

C'est un reniement politique complet qui n'est pas arrivé d'un coup mais qui n'en est pas moins saisissant.

Les illusions et patriotismes d'organisation mal placés les empêchent de scissionner . Ils devraient. Il ne peut y avoir de force politique commune avec ceux qui ambitionnent de favoriser le système capitaliste, pètent de joie quand Dassault vend des mirages à l'Inde, développent le chauvinisme, et surtout collaborent en général à la réaction et la casse dans les collectivités locales (avec le PS), ont un projet qui ne prévoit surtout pas que les travailleurs aient pouvoir sur leur propre destin, à commencer par les entreprises (à part d'en faire un objectif au maximum brumeux et lointain).

Le projet du FdG et la politique concrète menée par ses forces dominantes, sont l’antithèse d'espérances autogestionnaires comme les rêvaient à l'origine les alternatifs, quoiqu'on pense par ailleurs de ce qu'ils étaient avant.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Mer 6 Fév - 11:05

L'éducation n'a pas pour finalité d'être asservie aux marchés, à la finance et au productivisme dominants, mais doit oeuvrer à l'enrichissement culturel et linguistique et au bien-être général, Gilbert Dalgalian

Cette contribution de notre camarade Gilbert Dalgalian était initialement prévue pour le prochain FSM de Tunis où, malheureusement, il ne pourra se rendre

Une refondation de l'éducation pour le 21e siècle doit prendre en compte les critères suivants :

1. les enfants issus aujourd'hui ou demain des systèmes éducatifs devront affronter les défis tout au long du siècle : l'éducation doit les préparer pour les 80 prochaines années ;

2. ces défis de taille – écologique, social et économique, alimentaire, énergétique et la crise démocratique – concernent lourdement les pays du Sud, mais aussi les populations pauvres du Nord et des pays émergents ; ce qui rend urgente une éducation de tous à la solidarité, à la créativité et à l'autonomie ;

3. l'éducation à la citoyenneté ne peut plus se contenter désormais des cours traditionnels d'éducation civique : la citoyenneté doit se construire dans un vécu quotidien et une pratique permanente à l'école, au collège, au lycée et à l'université ; c'est la condition d'une éducation à l'esprit critique dont on mesure aujourd'hui le manque partout.

Refondée à partir de ces impératifs, l'éducation se doit de redéfinir ses finalités, ses contenus, ses structures, ses méthodes et ses moyens.

Les finalités nouvelles aboliront la compétition et tout esprit de sélection pour éduquer au travail d'équipe et à la solidarité, à l'émulation collective dans les apprentissages et en fin de parcours à la coopération internationale solidaire. L'éducation n'a pas pour finalité d'être asservie aux marchés, à la finance et au productivisme dominants, mais doit oeuvrer à l'enrichissement culturel et linguistique et au bien-être général.

Les contenus devront privilégier la préservation de l'environnement, les productions utiles aux humains, l'enrichissement culturel et scientifique, l'initiation aux arts et techniques dans un esprit de polyvalence maximale et non de spécialisation visant à satisfaire le marché de l'emploi ; cette réorientation radicale des priorités met d'emblée à l'ordre du jour de l'école une réflexion critique sur la notion d'un progrès qui à ce jour a été conçu sans critères et sans limites. Cette réflexion peut sous diverses formes commencer très tôt à l'école.

Les structures – et c'est sûrement le plus difficile à concevoir aujourd'hui tant les esprits se sont englués dans des routines anciennes – doivent s'adapter aux profils d'élèves, aux intelligences multiples et à la diversité des types d'apprenants ; ce qui, si l'on veut éviter une spécialisation précoce ou excessive, doit combiner un tronc commun de connaissances pour tous avec la possibilité de lier ce tronc commun à un axe thématique privilégié correspondant aux motivations de chaque élève et aux spécificités locales ou régionales (sports, musique, arts de la scène, ferme/nature/environnement, arts plastiques, techniques du son et de l'image, etc …).

La possibilité pour un élève de changer d'axe thématique sera garantie par le respect du tronc commun et par un lien constant entre les disciplines et les activités de l'axe thématique. Ceux-ci doivent non seulement tenir compte des motivations des élèves, mais aussi mettre en oeuvre des modes d'appropriation du savoir divers (apprendre par la recherche, le tâtonnement, la manipulation et la construction, en combinant la pratique et la conceptualisation). Les axes thématiques sont conçus non pas en concurrence avec les apprentissages du tronc commun, mais au contraire pour dynamiser et contextualiser leurs contenus. La polyvalence éducative en sera profondément renforcée.

L'ensemble finalités/contenus/structures ainsi repensé ne peut pas se concevoir sans une remise en question des pédagogies à dominante magistrale, peu formatrices. C'est toujours la forme qui forme, les contenus ne font qu'informer.

Quant à l'évaluation des élèves, elle est actuellement démotivante et contre-productive : elle ne mesure ni le progrès, ni l'assimilation des savoirs, mais se contente d'évaluer la conformité à une norme, la même pour tous. L'évaluation sera repensée en vue d'une mesure des progrès de chaque élève et selon des modalités susceptibles de conduire l'élève jusqu'à une assimilation satisfaisante. Les élèves seront associés à la définition des critères et des barèmes d'évaluation. Il en sera de même pour l'évaluation des enseignants, aujourd'hui infantilisante : ils seront associés à la définition des critères et des barèmes de leur propre évaluation. On ne peut rien bâtir sur des critères flous ou non partagés.

La mise en oeuvre de l'ensemble implique le recours aux méthodes actives (recherche, production, échanges, diffusion), aux travaux de groupe, aux technologies issues de la numérisation (son, image, Internet, nouvelle téléphonie). Ce qui entraîne une nouvelle conception des locaux scolaires, des horaires et des moyens disponibles.

Une refondation de l'école ne peut en aucun cas être octroyée d'en-haut : la hiérarchie éducative peut encourager et animer des débats et des expérimentations, mais elle ne peut se substituer aux enseignants seuls responsables au quotidien de la refondation et de sa mise en oeuvre. La refondation de l'éducation sera un processus d'auto-formation des enseignants ou ne sera pas.

L'éducation est l'investissement le plus fondamental parce que la planète est grosse de multiples crises, parce que c'est un investissement sur l'humain et parce que c'est un investissement pour 80 ou 100 ans !


Dernière édition par nico37 le Jeu 21 Fév - 13:15, édité 1 fois

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Ven 8 Fév - 16:18

Les prochains débats :

MERCREDI 13 FEVRIER
25 rue du Moulinet Paris 13e métro Tolbiac bus 47 19h30
débat : les enjeux de la métropolisation en Ile-de-France en annexe une contribution d 'Alain


MERCREDI 20 FEVRIER
25 rue du Moulinet Paris 13e métro Tolbiac bus 47 19h30
débat : la reprise autogestionnaire et coopérative d'entreprises
un levier pour la contre-offensive sociale, un enjeu pour prouver que " c'est possible " exposé Benoit (membre de l'Association pour l'autogestion www.autogestion.asso.fr et des Alternatifs)

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Sam 9 Fév - 20:45

Chokri BELAÏD assassiné . La Tunisie en deuil

Mercredi 6 février 2013, à 7h50, à Tunis, Monsieur Chokri BELAÏD a été lâchement abattu de plusieurs balles devant son domicile, à proximité d’un commissariat de police. Chokri BELAÏD est né dans le quartier populaire de Jebel Djeloud à Tunis en 1964. Avocat de profession, il a prouvé son attachement aux valeurs démocratiques et républicaines en défendant chaleureusement les opposants au régime dictatorial de Ben Ali, notamment ceux d’Ennahdha, parti au pouvoir actuellement.

Chokri BELAÏD a été parmi les premiers à soutenir les mouvements populaires de Redeyef en 2008. Il a aussi défendu les militantes et militants qui luttaient pour la dignité, le droit au travail et la justice.

Chokri BELAÏD a créé le Parti Patriotique Démocratique Unifié et a appelé la gauche à s’unir – création du Front Populaire ; il était de plus en plus écouté par l’opinion publique.

Le président du parti Ennahdha et le ministre de l’Intérieur n’ont pas cessé de le dénigrer, ce qui a incité ses ennemis à organiser son assassinat. Malgré des menaces de mort, le gouvernement ne l’a pas protégé.

Nous condamnons cet assassinat. Nous demandons la vérité et une enquête judiciaire indépendante. Nous demandons au gouvernement français d’agir en ce sens.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Dim 10 Fév - 19:28

Les Alternatifs - Page 11 Nouvelle-image

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  Copas le Dim 10 Fév - 20:44

nico37 a écrit:
Chokri BELAÏD assassiné . La Tunisie en deuil

Mercredi 6 février 2013, à 7h50, à Tunis, Monsieur Chokri BELAÏD a été lâchement abattu de plusieurs balles devant son domicile, à proximité d’un commissariat de police. Chokri BELAÏD est né dans le quartier populaire de Jebel Djeloud à Tunis en 1964. Avocat de profession, il a prouvé son attachement aux valeurs démocratiques et républicaines en défendant chaleureusement les opposants au régime dictatorial de Ben Ali, notamment ceux d’Ennahdha, parti au pouvoir actuellement.

Chokri BELAÏD a été parmi les premiers à soutenir les mouvements populaires de Redeyef en 2008. Il a aussi défendu les militantes et militants qui luttaient pour la dignité, le droit au travail et la justice.

Chokri BELAÏD a créé le Parti Patriotique Démocratique Unifié et a appelé la gauche à s’unir – création du Front Populaire ; il était de plus en plus écouté par l’opinion publique.

Le président du parti Ennahdha et le ministre de l’Intérieur n’ont pas cessé de le dénigrer, ce qui a incité ses ennemis à organiser son assassinat. Malgré des menaces de mort, le gouvernement ne l’a pas protégé.

Nous condamnons cet assassinat. Nous demandons la vérité et une enquête judiciaire indépendante. Nous demandons au gouvernement français d’agir en ce sens.

Formulation étrange...

L'intervention de Valls, le chasseur de Roms et le gazeur de travailleurs, a déjà permis à Ennhada de se refaire la cerise sur une critique justifiée du gouvernement français, ...

Hollande si il a un moment après le Mali peut-être ?

Nous cherchons là le soutien aux travailleurs tunisiens et à leurs organisations...
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Alternatifs - Page 11 Empty Re: Les Alternatifs

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 22 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 16 ... 22  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum