Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
-20% sur tout le site ASOS (ce soir de 19h à ...
Voir le deal
Le Deal du moment :
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 ...
Voir le deal
3.07 €

Manifestation du 5 mai 2013

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Aller en bas

Manifestation du 5 mai 2013 - Page 12 Empty Re: Manifestation du 5 mai 2013

Message  Copas le Mer 8 Mai - 22:52

L'importance de la présence dans les manifs du 1er mai a été diverse et des fois plus importante qu'à Paris ou apparemment les milliers de permanents des confs, des zinzins, et partis de gauche roupillaient et avaient plus comme objectif le 5 mai.

Mais il est exact que le 1er mai, les directions syndicales ont exprimé un vide stratégique abyssal en matière de résistance.

Grosse sono, discours absconses superficiels , aucune orientation de résistance, de cahier de revendications précis, aucune méthode, etc. On risque le pire si les confs continuent ainsi.
Le 1er mai fut comme prévu, une marche mortuaire en musique (lourde).

Je réitère mon opinion que la gauche révolutionnaire, même avec ses très faibles forces, doit pousser à des initiatives organisationnelles de masse et de résistance inédites, afin qu'on ait une chance de barrer la route aux agressions du capital.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Manifestation du 5 mai 2013 - Page 12 Empty Frapper ensemble, marcher séparément

Message  Roseau le Jeu 9 Mai - 0:33


Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 194 (08/05/13)

Plusieurs dizaines de milliers de personnes se sont rassemblés ce dimanche 5 mai à l’appel du Front de gauche et d’autres organisations, dont le NPA qui manifestait sur ses propres mots d’ordres. C’est un succès.
Dans une situation marquée par le sale boulot gouvernemental, la brutalité des attaques patronales, des reculs du mouvement social, et l’offensive de la droite et de l’extrême droite contre le mariage pour tous, il fallait reprendre la rue. Après la manifestation du 30 septembre contre le traité européen, c’est une grande manifestation d’opposition de gauche à la politique gouvernementale. Au-delà des positions de la direction du Front de gauche, des dizaines de milliers de personnes ont exprimé leur rejet des politiques gouvernementales d’austérité.

Un premier pas

Il faut maintenant s’appuyer sur cette manifestation, la remobilisation militante qu’elle a montrée, pour construire la résistance sociale aux plans de licenciements, pour défendre l’emploi, augmenter les salaires, relancer les services publics. Elle doit se prolonger dans la manifestation nationale du 11 mai contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ou dans la mobilisation pour l’égalité des droits, en particulier la défense des droits des homosexuelLEs.
Il faut frapper ensemble pour changer les rapports de forces entre le mouvement social et le gouvernement, la droite et le Front national. Dans la course de vitesse engagée entre l’extrême droite et le peuple de gauche, il est décisif ­d’arracher des victoires partielles, d’enclencher une dynamique de mobilisation, de construire une opposition de gauche au gouvernement qui bloque les plans d’austérité et impose la satisfaction des besoins sociaux de la population.

L’unité d’action, avec le Front de gauche comme avec Lutte ouvrière, est décisive pour faire basculer le rapport de forces en faveur des classes populaires. Mais il faut aussi construire une alternative anticapitaliste face à la profondeur de la crise du système, une politique de rupture avec les exigences de l’Union européenne, l’annulation de la dette illégitime, la socialisation publique du service bancaire et des secteurs clés de l’économie.

Et dans ce domaine, il y a des différences avec les dirigeants du Front de gauche : on ne peut combattre la politique du gouvernement Hollande et exiger de devenir Premier ministre du même Hollande, comme le fait Mélenchon. Les différences entre le social libéralisme et une gauche qui défend les intérêts des classes populaires ne sont pas, comme l’expliquent les responsables du FdG une question de curseur mal placé au sein d’une même majorité PS, Verts et Front de gauche.

Contre un gouvernement social libéral, il faut un gouvernement anti austérité qui s’appuie sur le mouvement social et amorce une rupture avec le système capitaliste. Cela suppose de marcher séparément pour déployer une politique anticapitaliste indépendante.

François Sabado
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Manifestation du 5 mai 2013 - Page 12 Empty Re: Manifestation du 5 mai 2013

Message  Estirio Dogante le Jeu 9 Mai - 8:25

François Sabado à l'art de mélanger la confiture avec la bouse de cheval.

Dans sa déclaration tout allait bien jusqu'au dernier paragraphe qui laisse la porte ouverte à la possibilité de constituer le npa en aile gauche d'un "Front Populaire" derrière Mélenchon.

"Contre un gouvernement social libéral, il faut un gouvernement anti austérité qui s’appuie sur le mouvement social et amorce une rupture avec le système capitaliste. Cela suppose de marcher séparément pour déployer une politique anticapitaliste indépendante."

Quel gouvernement social libéral? Il n'y a qu'un gouvernement fondamentalement orienté à droite; sous les ordres des conseils d’administration et du MEDEF, qui essaie de se démarquer sur une mesure sociétal et qui va continuer les attaques contre les travailleurs.
D'ailleurs ce qu'il faut, si on ne veut pas écrire "un gouvernement socialiste" par des considérations "tactiques"; écrire "un gouvernement des travailleurs" seule début de solution possible. Un "gouvernement "anti-austérité" est exactement ce qui propose Mélenchon, un gouvernement keynésien voué à l'échec par la nature de la crise et une dangereuse perche tendue au FdG et un piège clair contre les militants du npa.

Cela "ne suppose pas" de marcher séparément sauf si:
1- On s'embarque dans le projet Mélenchon (cela ne veut surtout pas dire que le npa ne doive pas participer aux activités proposés par le FdG si, et cette condition est impérative, on peut faire entendre sa propre voix et les masses sont présentes.)
2- Si l'axe des intervention passe de l’arène électorale au soutient, appui et développent des luttes des travailleurs en développant une plateforme politique large ouverte à tous ceux qui veulent y participer mais orientée clairement sur une perspective communiste (je met "communiste" pour faire court et clair).
Je crois que les militants communistes du npa ont encore du pain sur la planche pour nettoyer les étables d'Augias de leur direction. Autrement ils se feront toujours escroquer par des types qui ont blanchi sous le harnais de l'opportunisme.

Estirio Dogante

Messages : 686
Date d'inscription : 30/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Manifestation du 5 mai 2013 - Page 12 Empty Re: Manifestation du 5 mai 2013

Message  Copas le Jeu 9 Mai - 8:48

Roseau a écrit:
Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 194 (08/05/13)

Plusieurs dizaines de milliers de personnes se sont rassemblés ce dimanche 5 mai à l’appel du Front de gauche et d’autres organisations, dont le NPA qui manifestait sur ses propres mots d’ordres. C’est un succès.
Dans une situation marquée par le sale boulot gouvernemental, la brutalité des attaques patronales, des reculs du mouvement social, et l’offensive de la droite et de l’extrême droite contre le mariage pour tous, il fallait reprendre la rue. Après la manifestation du 30 septembre contre le traité européen, c’est une grande manifestation d’opposition de gauche à la politique gouvernementale. Au-delà des positions de la direction du Front de gauche, des dizaines de milliers de personnes ont exprimé leur rejet des politiques gouvernementales d’austérité.

Un premier pas

Il faut maintenant s’appuyer sur cette manifestation, la remobilisation militante qu’elle a montrée, pour construire la résistance sociale aux plans de licenciements, pour défendre l’emploi, augmenter les salaires, relancer les services publics. Elle doit se prolonger dans la manifestation nationale du 11 mai contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ou dans la mobilisation pour l’égalité des droits, en particulier la défense des droits des homosexuelLEs.
Il faut frapper ensemble pour changer les rapports de forces entre le mouvement social et le gouvernement, la droite et le Front national. Dans la course de vitesse engagée entre l’extrême droite et le peuple de gauche, il est décisif ­d’arracher des victoires partielles, d’enclencher une dynamique de mobilisation, de construire une opposition de gauche au gouvernement qui bloque les plans d’austérité et impose la satisfaction des besoins sociaux de la population.

L’unité d’action, avec le Front de gauche comme avec Lutte ouvrière, est décisive pour faire basculer le rapport de forces en faveur des classes populaires. Mais il faut aussi construire une alternative anticapitaliste face à la profondeur de la crise du système, une politique de rupture avec les exigences de l’Union européenne, l’annulation de la dette illégitime, la socialisation publique du service bancaire et des secteurs clés de l’économie.

Et dans ce domaine, il y a des différences avec les dirigeants du Front de gauche : on ne peut combattre la politique du gouvernement Hollande et exiger de devenir Premier ministre du même Hollande, comme le fait Mélenchon. Les différences entre le social libéralisme et une gauche qui défend les intérêts des classes populaires ne sont pas, comme l’expliquent les responsables du FdG une question de curseur mal placé au sein d’une même majorité PS, Verts et Front de gauche.

Contre un gouvernement social libéral, il faut un gouvernement anti austérité qui s’appuie sur le mouvement social et amorce une rupture avec le système capitaliste. Cela suppose de marcher séparément pour déployer une politique anticapitaliste indépendante.

François Sabado

Très mauvaise orientation ne s'occupant pas de l'essentiel :

- les problèmes de mobilisation de la colère populaire
- la construction d'orgas de résistance de masse.

La présentation d'un gouvernement qui serait anti-austérité et qui s’appuierait sur le mouvement social en rupture avec le système capitaliste, est un objectif fumeux qui ne traite pas l'essentiel de ce que devrait être un gouvernement des travailleurs c'est à dire la centralisation du pouvoir des travailleurs.

Mais en attendant, les embrouillaminis continuent entre ce que nous pouvons appeler "alternative politique", les discours abstraits sur la remobilisation sociale qui n'indiquent aucune piste pour se faire, qui ne traite pas les problèmes d'organisation de masse du mouvement ouvrier, comme une désagréable et longue mauvaise habitude qui continue.

Le chemin en creux de ce que j'indique trace l'absence de stratégie qui à chaque moment fait zigzagué dans tous les sens, mais en général dans le fumeux, trace également l'absence de propositions concrètes de travail pour résister.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Manifestation du 5 mai 2013 - Page 12 Empty Re: Manifestation du 5 mai 2013

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum