Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-8%
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
22.90 € 24.90 €
Voir le deal

14 novembre, une grève massive se dessine...

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty 14 novembre 2012 : solidarité européenne

Message  ramiro le Lun 22 Oct - 12:18


Salut à toutes et à tous,
le 14 novembre prochain, la CES appelle à une "Journée d’action et de solidarité pour un contrat social pour l’Europe". C'est un appel assez timoré qui a été porté par les syndicats espagnols, portugais et grecs, devant le comité exécutif de la CES. Il en est ressorti un appel assez vague pour une journée d'action et de solidarité qui " prendra diverses formes : grèves, manifestations, rassemblements et autres actions". Le texte est, par ailleurs, assez orienté vers les enjeux propres à la CES et à ses positions très réformistes et consensuel (avec les politiques budgétaires néo-libérales, entre autre). Vous pouvez vous faire un avis en le lisant, ici : http://www.etuc.org/a/10440

La CGT reprend cet appel en disant qu'elle "prendra les dispositions pour assurer le succès de cette journée."
http://www.cgt.fr/Euromobilisation-syndicale-le-14.html

Ce qui est plus intéressant, c'est que cet appel a été reçu, par beaucoup de personne, comme un appel à l'action, y compris dans des milieux non syndiqués. Je vous propose donc, sous ce fil, de collecter les informations qui vont dans le sens d'un mouvement social, à la base
ramiro
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  ramiro le Lun 22 Oct - 12:18

Lettre ouverte de la LCR-SAP aux militants du Front commun syndical
Par Céline Caudron, porte-parole de la LCR-SAP le Dimanche, 21 Octobre 2012 PDF Imprimer Envoyer

Le 14 novembre, allons-nous laisser les camarades portugais, grecs, espagnols se battre seuls le dos au mur ?

La Confédération européenne des syndicats (CES) appelle à une journée d'action en Europe le 14 novembre prochain pour dénoncer les mesures d'austérité en vigueur dans l'Union européenne. Selon la CES, « cette journée du 14 novembre prendra diverses formes: grèves, manifestations, rassemblements et autres actions ».

Au cours des derniers mois vous avez pu constater les plans d’austérité draconiens imposés aux populations grecque, espagnole et portugaise.

L’Etat espagnol compte l’un des taux de pauvreté les plus élevés de toute l’Europe, se situant juste derrière la Roumanie et la Lettonie. Plus d’un million de personnes ont des difficultés à consommer le minimum alimentaire nécessaire. De plus en plus d’enfants ne mangent pas plus d’une fois par jour, à la cantine scolaire, à cause des difficultés que rencontrent leurs familles. Le gouvernement espagnol a adopté en août 2011 un plan d'assouplissement du marché du travail permettant d'enchaîner jusqu'en 2013 des contrats à durée déterminée sans limites. Les PME (50 employés au maximum) peuvent proposer aux jeunes de moins de 30 ans un nouveau type de contrat qui prévoit une période d'essai de 12 mois. En juillet 2012 un nouveau plan d’austérité de 65 milliards a été imposé. Il comprend notamment une hausse de la TVA de 3%.

Alors que la population grecque est saignée à blanc depuis deux années par une avalanche de plans d’austérité plus durs les uns que les autres, de nouvelles mesures d’économies viennent d’être prises pour un montant de 11,5 milliards d’euros.

De son côté le gouvernement portugais vient d’annoncer de nouvelles mesures fiscales pour 2013. Le taux d’imposition des revenus les plus bas passera notamment de 11,5 à 14%. Toutes ces décisions ont été prises sous la pression de la "troïka" (Union européenne, Fonds monétaire international, Banque centrale européenne) et des bailleurs de fonds.

Partout en Europe, le Traité d’austérité entrera en vigueur le premier janvier 2013. Dans ce traité, les États s’engagent à ce que leur budget soit en équilibre et si le budget est en déficit celui-ci ne pourra pas dépasser 0,5% du Produit intérieur brut. En 2011, le déficit de la Belgique était de 4,6%. Pour atteindre le plafond de 0,5%, il faudra épargner 15 milliards d’euros supplémentaires chaque année !


Ne laissons pas les travailleurs portugais, grecs, espagnols se battre seuls

Pour la journée du 14 novembre, un appel à la grève générale a été lancé au Portugal en Espagne et en Grèce. La Confédération européenne des syndicats (CES) se contente de relayer mollement cet appel à la grève générale en préconisant «une journée d’action qui prendra diverses formes». Mais sapristi ! S’agit-il de lutter et d’être solidaire des travailleurs de l’Europe du Sud ou de faire semblant?

Et en Belgique? Il nous revient que les organisations syndicales envisagent un rassemblement de quelques centaines de militants syndicaux, le 14 novembre, devant les bâtiments des institutions européennes. Une telle «mobilisation» (si du moins on peut encore utiliser ce terme pour une action symbolique aussi dérisoire) n’est pas à la hauteur des enjeux ni de la solidarité indispensable. Certes, il ne s’agit pas de se lancer dans des actions tous azimuts sans plan de bataille et surtout pas sans lendemain, mais il est important de ne pas laisser les travailleurs du Sud de l’Europe se battre seuls, le dos au mur.

Comme première forme d’action, nous invitons les délégations syndicales à organiser des arrêts de travail dans les entreprises et à tenir des assemblées générales sur le lieu de travail pour informer sur les mesures d’austérité actuellement à l’œuvre en Europe du Sud et qui risquent fort de nous tomber dessus avec le Traité d’austérité. Il n’est pas trop tard pour préparer des assemblées d’information dans les entreprises le 14 novembre ; il reste 4 semaines. C’est suffisant pour réclamer auprès de votre centrale syndicale un dépliant clair et bien documenté sur les mesures d’austérité en Europe du Sud et sur ce qui nous attend avec le Traité d’austérité qui entrera en application le 1er janvier prochain.


Céline Caudron, porte-parole de la LCR-SAP

http://www.lcr-lagauche.be/cm/index.php?view=article&id=2635%3Alettre-ouverte-de-la-lcr-sap-aux-militants-du-front-commun-syndical&option=com_content&Itemid=53
ramiro
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty PSA Mulhouse appelle le 14 novembre!

Message  Babalu le Lun 22 Oct - 14:59

Contre le massacre social qui s'annonce
tous dans l'action le 14 novembre !

Le 25 octobre, l'alliance GM-PSA doit se prononcer sur l'éventuelle fusion Opel-Peugeot pour faire des "économies d'échelle".
Si c'était le cas, toutes les usines des deux groupes subiraient la fusion. En plus de la fermeture d'Aulnay, PSA-Rennes serait menacé par le déplacement de la production du véhicule successeur de la C5 à Opel-Rüsselsheim en Allemagne. La fabrication des petits modèles fabriqués à Rüsselsheim serait déplacée en Grande Bretagne ou en Pologne. Une des 2 chaînes de Sochaux s'arrêterait. L'usine Opel de Bochum fermerait. La fabrication des moteurs à PSA-Tremery serait mise en concurrence avec Opel-Kaiserlautern. PSA scooter Hérimoncourt serait menacé après Dannemarie qui doit fermer en décembre 2012.
Près de 15 000 emplois des sous-traitants et équipementiers seraient menacés. Gefco a déjà été vendu. PSA n'exclut pas de vendre Faurecia.
Tous les sites seront mis en concurrence les uns avec les autres, comme déjà le nouveau directeur de Mulhouse l'a annoncé vis à vis de Poissy. Le chantage, c'est "où on licencie, où vous acceptez une flexibilité totale sur les horaires, conditions de travail et salaires." Comme à Sevel Nord où il y a flexibilité des horaires, suppression de RTT, mutations, blocage des salaires. Même chose à Ellesmere Port en GB, jusqu'à Fiat en Italie qui supprime code du travail, protections maladies, droits syndicaux. Un chantage sans fin et sans résultats. Les salariés de GM Strasbourg y ont cédé. Aujourd'hui GM veut fermer l'usine.
Contre ça, nous avons des atouts. Pas le gouvernement qui nous envoie les flics quand on manifeste mais cède immédiatement devant les patrons "pigeons" ou les collectionneurs d'art.
Non, mais l'ensemble des travailleurs et des populations. La crise ne touche pas que l'automobile. 400 000 emplois sont menacés à court terme en France, Sanofi, Arcelor, Alcatel, Air France, Doux, Goodyear, SFR, Carrefour, Conforama, BNP, Petroplus et bien d'autres... Se battre seul dans son coin, c'est perdre. Ce sont les populations de pays entiers, la Grèce, l'Espagne, le Portugal, l'Italie... dont l'emploi, les salaires, les pensions, l'âge de départ en retraite sont attaqués.
Or dans ces pays mais aussi à Arcelor, Doux, Air France et ailleurs, les travailleurs sont loin de baisser les bras. Au Salon de l'auto, le 9 octobre, nous avons montré dans quel sens nous devons aller. Nous pouvons y donner une suite le 14 novembre.
Les syndicats du Portugal, d'Espagne et de Grèce suivis par la Confédération Européenne des Syndicat ont décidé de faire du 14 novembre une journée de grève générale européenne. Faisons-en un immense succès. Nous faisons tout, sans notre travail, ils ne sont rien. Le 14 novembre, nous pouvons le montrer.
Edtio PSA Mulhouse

Pour les États Unis socialistes, antipatriarcales et antiracistes d'Europe!!
Babalu
Babalu

Messages : 152
Date d'inscription : 08/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  ramiro le Jeu 25 Oct - 16:01

""Aujourd’hui plus que jamais se fait ressentir la nécessité impérieuse de construire un mouvement social européen qui ne se limiterait pas à des manifestations de solidarité mais lancerait des actions et de mobilisations coordonnés et synchronisées partout en Europe regroupant les luttes des peuples contre l’offensive néolibérale. Un premier pas dans cette direction est la grève générale à la fois au Portugal et en Espagne le 14 novembre à laquelle pourrait se joindre la Grèce et qui sait, la France aussi malgré les réticences de grandes confédérations syndicales. Vivement donc la grève générale européenne, ne serait-ce que celle de pays du Sud plus la France ! Il y a va de la défense d’une vie digne de ce nom, il y va de l’avenir même de la démocratie. A mon avis, la meilleure réponse à la montée du fascisme et du néonazisme ainsi qu’aux dangers pour la démocratie que représente le projet néolibéral serait la construction d’une perspective européenne de luttes."'

http://cadtm.org/Quelques-reflexions-sur-les
ramiro
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  fée clochette le Ven 26 Oct - 17:46

Appel à la grève de la FERC CGT pour le 14 novembre


Face aux mesures d’austérité qui font plonger l’Europe dans la stagnation économique,voire la récession, ainsi qu’au démantèlement continue du modèle social européen, la FERC‐CGT s’inscrit dans la journée européenne d’action et de solidarité décidée par la Confédération Européenne des Syndicats. A ce titre, elle appelle l’ensemble des salariés de ses secteurs à faire grève et à participer aux manifestations prévues.

le tract d'appel : http://ferc.cgt.fr/images/tracts/tracts_2012/tract_14%20novembre2012.pdf
fée clochette
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 55
Localisation : vachement loin de la capitale

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  Roseau le Ven 26 Oct - 19:54

J'ai publié depuis longtemps appel à GG le 14 N par syndicats Portuguais et Espagnol,
et Grecs aussi, sur fils correspondants.
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  Invité le Ven 2 Nov - 11:52



Europe-Belgique : une grève massive le 14 novembre se dessine peu à peu


mercredi 31 octobre 2012




La question se pose petit à petit dans la presse : va-t-on vers une grève générale européenne ?



Les « politiques » d’austérité font leur œuvre et les travailleurs des pays les plus riches, au-delà de l’inquiétude, songent à la protestation. Les directions syndicales, si elles ont accompagné le processus d’austérité, se trouvent sous pression : poursuivre la même logique ou se lancer dans une grève européenne.



Par le passé, différentes actions au niveau européen ont déjà eu lieu. Lancées par la très réformiste Confédération européenne des syndicats, elles n’ont jamais réellement fait pression. Une grève générale européenne serait une première.



Poussée par les organisations syndicales de trois pays, Espagne Portugal et Grèce, la CES a appelé à une journée d’actions et de solidarité le 14 novembre. Les mots sont importants : il ne s’agit pas d’une grève générale. Chaque organisation syndicale de chaque pays fait ce qu’elle souhaite ou ce qu’elle peut.



Que se passera-t-il alors le 14 novembre ?



1. Il y aura des actions dans divers pays d’Europe, parfois sous forme de grève



En Allemagne : il pourrait y avoir des actions. Si oui, elles sont encore indéterminées. Voir aussi ce qui se passe en Suisse.



En Autriche : il pourrait également y avoir des actions. Si oui, elles sont encore indéterminées. Voir aussi ce qui se passe en Suisse.



En Espagne : une grève générale est prévue.



En France : Dans différentes villes, la CGT (Confédération Générale du travail, le syndicat majoritaire en France), FSU (Fédération Syndicale unitaire, fonction publique), Solidaires , la CFDT et l’UNSA organisent des manifestations pour « l’emploi et la solidarité en Europe » le 14/11.



En Grèce : une grève générale est prévue.



En Italie : le syndicat italien de tradition communiste, la CGIL, appelle à une grève générale de 4 heures le 14 novembre.



au Portugal : une grève générale est prévue.



En République Tchèque : une manifestation nationale contre l’austérité sera organisée le … 17 novembre à l’initiative du plus grand syndicat tchèque, la CMKOS



En Suisse : une action sera menée à Berne, par l’Union Syndicale Suisse (la Confédération de toutes les organisations syndicales suisses) sur un thème transnational. Des délégations allemandes et autrichiennes y participeront.



En Slovénie : une manifestation nationale sera organisée le… 17 novembre à Ljubljana par la ZSSS.



Au 31 octobre, peu de pays rallient donc l’idée d’une grève générale européenne. La CES renvoie vers une carte des actions, sur laquelle nous nous sommes en partie basé. Mais elle est forcément incomplète : les actions locales ou d’organisations syndicales cantonnées à une région ou une activité spécifique ne sont pas reprise.



2. Et en Belgique ?



En Belgique la situation est encore confuse. Les positions les plus dures viennent d’une partie de la Wallonie (les bassins industriels). Les centrales professionnelles et les sections interprofessionnelles régionales ont une latitude d’action totale à la FGTB. C’est plus centralisé à la CSC.



En conséquence :



La Centrale Générale FGTB de Liège (ouvriers d’une quarantaine de secteurs dont la chimie, la construction, le bois, le papier, le nettoyage, les titres-services, le verre), appelle à la grève générale le 14 novembre.



Les Métallos Wallonie-Bruxelles (on pensera à Duferco, Audi, Arcelor, Carsid), appellent à la grève le 14 novembre, dans un communiqué commun avec les jeunes FGTB.



La CGSP Bruxelles, mais uniquement pour les secteurs publics « administrations locales et régionales » (Bruxelles-Propreté, administrations communales et régionale), appelle à la grève le 14 novembre



La CGSP Wallonne (tous les services publics, y compris SNCB et TEC) appelle à la grève le 14 novembre.



La régionale interprofessionnelle FGTB Centre (tous les secteurs, mais uniquement dans la région de La Louvière), appelle également à la grève le 14 novembre et rappelle la mise en application de cette saloperie de réforme du chômage.



Du côté chrétien, la Centrale Nationale des Employés de la CSC (tous les employés de tous les secteurs, mais uniquement son volet francophone), appelle à des assemblées du personnel la matinée du 14 novembre et à des actions dans l’après-midi.



Enfin, a contrario des actions prévues pour le 14 novembre, une manifestation pour Ford Genk est prévue le 11 novembre. On s’étonnera de ce choix, qui ne peut être que volontaire, de ne pas s’inscrire dans la solidarité internationale. paradoxe : les travailleurs de Ford Valencia, qui devraient reprendre les activités de Ford Genk seront bel et bien en grève le 14/11.



Espérant une mobilisation encore plus large et un effet tâche d’huile, nous mettrons régulièrement à jour cette brève.









http://www.lejim.info/spip/spip.php?breve1198

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  Invité le Sam 3 Nov - 12:50


JOUR NOIR ! Résistances ! Grève générale le 14 novembre !

Ce jour est un jour noir. Un jour de défaite. A partir de demain, pour des centaines milliers de personnes sans emploi, de familles, vont s’égrener les jours de la lente dégressivité qui les conduira au seuil de pauvreté.

Ils savent ceux qui ont pris cette lourde décision, parti des travailleurs en tête, drapeau rouge à la fenêtre, scandant l’Internationale, qu’ils font là le lit de la dégradation accrue des conditions de travail, de la flexibilisation et de la précarisation, qui chaque jour poussent au suicide, à l’addiction, à la dépression, à la colère refoulée, au burn out, depuis des décennies maintenant, un nombre toujours plus grand de travailleurs. Depuis 40 ans le salaire recule, le capital gonfle ! Les maladies professionnelles explosent, les dividendes aussi !

Ils savent, ces faux rouges, que, ce faisant, ils affaiblissent la sécurité sociale, ils acculent les « sans emploi » à la famine et à la honte qui parfois se lit dans les yeux de leurs enfants, ils les poussent à la faute (travail au noir, vol à la tire, fausse domiciliation,…) pour pouvoir mieux les discipliner et les sanctionner et les réduire à se vendre au moindre prix, à accepter de produire n’importe quoi et toujours plus vite…Ils savent, ces faux socialistes, qu’ils réduisent à un nouvel esclavage le peuple qui a fait leur pouvoir. Ils veulent faire de nous des travailleurs chinois ! Ils savent qu’ils font le jeu des puissants, des affairistes, des spéculateurs et des patrons qui n’en ont jamais assez, contre lesquels se sont battus parfois à mort ceux qui ont bâti le mouvement ouvrier !

Ils ont beau jeu, ces puissants et leurs chiens de garde de la presse mainstream, télévision publique nationale en tête !, de nous diviser entre ceux qui déjà souffrent du travail contraint, mis sous pression chaque jour dans des jobs dont l’utilité n’est même pas questionnable, et les autres qui, volontairement ou non, échappent encore un temps au nouveau servage que constitue l’emploi aujourd’hui, ils ont beau jeu de nous diviser pour nous faire plier.Douce rigueur ! Ils savent qu’il n’y aura place dans le marché du travail que pour les plus soumis : 70000 « offres » d’emploi pour plus d’un million de personnes, partiellement ou totalement sans emploi, qui si elles n’entrent pas dans un engagement professionnel se verront réduites à la misère. C’est de la torture, on ne peut pas vous obliger à faire quelque chose d’impossible et puis vous punir de n’y être pas arrivé. C’est pervers !

Ce système est pervers.

Demain, nous devrions être des dizaines de milliers dans le rue ! A dire que nous n’avons pas honte, que nous n’avons plus honte, bien au contraire, d’être des « sans emploi », que nous vivons très bien sans cela, que nous nous sentons fiers de ce que nous sommes, de nos familles, de nos tributs, de nos communautés, de ce que nous faisons de notre temps libéré, d’utile socialement et environnementalement, que nous n’avons pas honte de recevoir un salaire social que nous devons à celles et ceux qui souffrent dans leur emploi, que nous nous battons pour construire un autre monde que nous voulons leur faire partager. Aujourd’hui nous devons faire notre choming out et rallier à nous ceux qui veulent sortir du néo-servage, de la servilité « volontaire » !

Aujourd’hui, ceux qui le 1er Mai ont l’outrecuidance de chanter l’Internationale, la Lutte finale, au Boulevard de L’Empereur, ont une fois encore trahi nos aïeux, le jour où il s’agissait de leur rendre hommage.

Par complicité, par lâcheté, par imbécillité, par tout ça à la fois peut-être, ils ont une fois encore trahi la classe ouvrière, ils bradent ce que des générations de résistants ont construit et conquis de plus beaux : la Solidarité sociale !

Il est à craindre que plus aucune opprobre ne les affecte. Contre eux, il faut maintenant tourner les étendards et les pavés, et arrêter d’attendre qu’ils nous sortent de l’égout où les bottes de la flicaille sociale cherchent à nous enfoncer. Dans quelques jours ou semaines, lorsqu’enfin nous serons dans la rue, avec ou sans des syndicats poussifs, voire complices eux aussi, ce sont eux, les « socialistes », valets du néolibéralisme et de ses cyniques penseurs, palefreniers d’un MR arrogant et liquidateur du bien public, cireurs de pompes des multinationales et des agences de notation, marche-pieds des golden boys de la Goldman Sachs et de ses émules, grooms serviles de l’assassine Troïka, ce sont eux qui nous enverront pour nous matraquer, nous arrêter et nous réduire au silence des milliers de petits vandersmissen casqués et armés de tasers et de lacrymos, revanchards et haineux parce qu’eux aussi mal dans leur peau.

Ils nous produisent un monde de trolls. Il faut arrêter cette machine. Je veux demain que mon fils me regarde droit dans les yeux sans que j’ai à les baisser ! Je veux le regarder droit dans les yeux comme me regardait mon oncle me racontant l’hiver ‘60 !

RESISTANCES ! GREVE GENERALE LE 14 NOVEMBRE !


Tcherrym
http://riposte-cte.tumblr.com/post/34712955997/jour-noir-resistances-greve-generale-le-14-novembre

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  sylvestre le Sam 3 Nov - 15:34

http://solidaires.org/article42585.html

COMMUNIQUE DES ORGANISATIONS REGIONALES IDF

CONTRE L’AUSTERITE, POUR L’EMPLOI ET LA SOLIDARITE EN EUROPE

A l’appel de la CES et des organisations nationales. Les organisations syndicales d’Île-de-France CFDT, CGT, FSU, Solidaires et Unsa décident de faire du 14 novembre une grande journée de mobilisation interprofessionnelle. De rassembler les salariés du privé et du public, les retraités et les chômeurs pour manifester leur volonté de voir apporter des réponses concrètes aux difficultés que vivent tous les travailleurs en Île-de-France, en France et en Europe. Elles expriment leur solidarité avec les travailleurs espagnols, portugais et grecs.
Elles appellent à manifester à Paris de Montparnasse (place du 18 juin) à l’école militaire à 14h.

Montreuil, le 30 octobre 2012

http://www.cgt.fr/Communique-commun-CFDT-CGT-FSU,39720.html



14 novembre pour l'emploi et la solidarité en Europe

Les organisations syndicales françaises CFDT, CGT, FSU, Solidaires et Unsa s’inscrivent avec l’ensemble du syndicalisme européen dans la journée d’action et de solidarité de la Confédération européenne des syndicats le 14 novembre 2012 pour la l'emploi et la solidarité en Europe.
Elles expriment leur ferme opposition aux mesures d’austérité qui font plonger l’Europe dans la stagnation économique, voire la récession. Ces mesures, loin de rétablir la confiance ne font qu’aggraver les déséquilibres et créer des injustices. Elles mettent à mal le modèle social européen mis en cause par la concurrence et parfois le dumping dans les domaines de la fiscalité, du coût du travail et des conditions sociales.
En France c’est un nombre de chômeurs qui ne cesse de croître depuis 17 mois avec encore une hausse record en septembre. La précarité s’accroît, des millions de salariés n’accèdent à l’emploi qu’en CDD pour des durées de plus en plus courtes, les plans de licenciements se multiplient. 11 millions de personnes sont touchées par l'exclusion ou la pauvreté dont de nombreux retraités. Les salaires dans le privé et le public stagnent.
Les traitements de choc infligés aux travailleurs notamment en Grèce, en Espagne et au Portugal, montrent l’impasse de politiques qui conduisent à la destruction des droits sociaux.. La cohésion sociale, le dialogue social et le respect des valeurs garanties par la Charte des droits fondamentaux sont mis en cause. Cette situation est insupportable et menace la construction européenne elle-même.
En s’amplifiant, la crise économique et sociale accroît fortement les inégalités entre les travailleurs européens et met en cause les droits de tous.
L’Europe doit bâtir ses politiques sur la solidarité et garantir les moyens du progrès social. La journée de mobilisation du 14 novembre permettra aux travailleurs de toute l’Europe d’agir, ensemble et solidairement, pour des conditions de travail et de vie décentes. Cela implique :

*
une véritable coordination des politiques économiques et des mesures de solidarité concrètes avec les pays les plus en difficulté en intégrant systématiquement la dimension sociale aux décisions européennes ;
*
la négociation d’un « Contrat social » revendiqué par la CES au niveau européen, incluant des mesures mettant fin à la concurrence sociale entre les Etats, en instaurant des standards sociaux européens, en particulier un salaire minimum dans chaque pays ;
*
des mesures de relance au plan européen afin de renouer avec une croissance durable et favoriser l’emploi ;

Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires et Unsa décident de faire du 14 novembre une grande journée de mobilisation interprofessionnelle rassemblant les salariés du privé et du public, les retraités et les chômeurs pour manifester leur volonté de voir apporter des réponses concrètes aux difficultés que vivent tous les travailleurs en France et en Europe et en solidarité avec les travailleurs espagnols, portugais et grecs. Elles appellent partout en France à manifester selon des modalités permettant la participation la plus large.

Paris le 26 octobre 2012
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  Invité le Dim 4 Nov - 0:02

myrtille a écrit:


Europe-Belgique : une grève massive le 14 novembre se dessine peu à peu


mercredi 31 octobre 2012




(...)

Espérant une mobilisation encore plus large et un effet tâche d’huile, nous mettrons régulièrement à jour cette brève.




http://www.lejim.info/spip/spip.php?breve1198

Mise à jour 03/11

La FGTB interprofessionnelle nationale organise une action devant la Commission européenne (Bruxelels, rond-point Schuman) : un prix Noble de l’austérité sera remis à José Manuel Barroso, pésident de la Commission européenne (màj 03/11/2012).

La régionale interprofessionnelle FGTB Centre (tous les secteurs, mais uniquement dans la région de La Louvière), appelle également à la grève le 14 novembre et rappelle la mise en application de cette saloperie de réforme du chômage. Un rassemblement est également prévu à 11h Place Jules Mansart à La Louvière (màj 02/11/2012).

La régionale interprofessionnelle de Liège organise un rassemblement le 14/11, à 10h30, place Saint-Paul à Liège (màj 03/11/2012).


Du côté chrétien, la Centrale Nationale des Employés de la CSC (tous les employés de tous les secteurs, mais uniquement son volet francophone), appelle à des assemblées du personnel la matinée du 14 novembre et à des actions dans l’après-midi, dans les grandes villes de Belgique (màj 03/11/2012).

Des tracts virtuels de militants Occupy circulent sur la toile et appellent à des manifestations à Liège, Namur, Charleroi et Bruxelles. Départ à 10h (màj 03/11/2012).

Un groupe facebook animé par les Comité d’Action contre l’austérité en Europe diffuse également les mises à jour concernant les dernières péripéties de l’organisation du mouvement social en Belgique pour le 14 novembre (màj 03/11/2012).

Infos supplémentaires sur http://nerfs-d-acier.blog4ever.com/blog/lire-article-540752-9612088-greve_du14_nov__la_compil___des_rdv__belgique_euro.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty 14N : Journée européenne contre l’austérité

Message  Roseau le Dim 4 Nov - 1:26


Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 168 (01/11/12)

Des millions de salariés en grève, rejoints dans les manifestations par des étudiants, des chômeurs, des retraités… Voilà ce qui nous attend le 14 novembre !

Depuis l’appel à la grève générale « contre l’exploitation et l’appauvrissement » lancé par la GTP, le principal syndicat portugais, les grandes centrales syndicales espagnoles, grecques, chypriotes et maltaises ont pris la décision d’appeler elles aussi les salariés de leur pays à se mettre en grève ce jour-là.

Il faut dire que le niveau des mobilisations dans ces pays est depuis plusieurs mois d’une intensité exceptionnelle. Au Portugal par exemple, les manifestations ont permis le 22 septembre de faire reculer le gouvernement qui voulait adopter une mesure de transfert de 2 milliards de cotisations sociales des poches des salariés vers celles des employeurs.

Cette grève générale coordonnée est donc une décision de bon sens prise sous la pression populaire : s’unir contre la Troïka, qui conditionne l’aide aux États endettés à l’adoption de plans d’austérité, et s’unir face aux gouvernements qui les appliquent. Dans cette situation, la Confédération européenne des syndicats a même lancé un appel « à une journée d’action et de solidarité » partout en Europe le 14 novembre.

Nous sommes concernés : depuis l’adoption scandaleuse du TSCG (traité européen) par le Parlement français, il est évident que le gouvernement Hollande est aussi prompt à appliquer les mesures d’austérité que le sont les gouvernements du sud de l’Europe.

On souhaitait donc que la réunion intersyndicale du 26 octobre, en présence de la CFDT, la CGT, la FSU, l’UNSA et Solidaires, soit elle aussi à la hauteur de la solidarité internationale et du combat nécessaire contre l’austérité généralisée. Il en sort un appel « à manifester selon des modalités permettant la participation la plus large ». Espoirs déçus.

Nous devons pourtant, partout où des luttes se mènent contre l’austérité, partout où des collectifs unitaires existent, essayer de mobiliser largement ce jour-là. Le cadre unitaire contre l’austérité et la dette, qui a notamment organisé la manifestation le 30 septembre contre le TSCG, appelle « à soutenir et à participer aux manifestations organisées à l’initiative de l’Intersyndicale ». La réussite de cette journée sera un pas supplémentaire vers l’Europe que nous voulons, celle des luttes des peuples grecs, espagnols et portugais !

Vanina Giudicelli
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Lutte Ouvrière n°2309 du 2 novembre 2012

Message  toma95 le Dim 4 Nov - 22:15

Le 14 novembre : une manifestation contre l'austérité en Europe

La Confédération européenne des syndicats (CES) a lancé un appel à une journée d'action de tous les travailleurs d'Europe le mercredi 14 novembre, pour que ceux-ci affirment « leur opposition aux mesures d'austérité qui plongent l'Europe dans la stagnation économique, voire la récession, ainsi qu'au démantèlement du modèle social européen ».

En France, les confédérations CGT, CFDT, FSU, Solidaires et UNSA, reprenant à leur compte cet appel, envisagent des initiatives interprofessionnelles rassemblant ce jour-là les secteurs public et privé pour « une véritable coordination des politiques économiques, la négociation d'un contrat social revendiqué par la CES, des mesures de relance au plan européen ».

Quelles que soient les réserves qu'on peut apporter sur les revendications mises en avant par les organisations qui appellent, et sans connaître les initiatives qui seront arrêtées dans les entreprises et les villes, le fait d'appeler les travailleurs d'ici à manifester avec l'ensemble des travailleurs d'Europe, pour affirmer leur refus commun aux plans d'austérité, est en soi un fait positif. Cela prend le contre-pied de la propagande nationaliste, voire chauvine, qui tend à opposer entre eux les travailleurs de pays différents. Et cela met en évidence la nécessité d'un programme revendicatif commun.

Pour défendre leur avenir, les travailleurs doivent en premier défendre leur emploi et leur salaire, en prenant sur les profits présents et passés accumulés par les capitalistes. Pour garantir un emploi pour tous, il faut commencer par interdire les licenciements et imposer la répartition du travail entre tous sans perte de salaire. Pour garantir des salaires permettant de vivre, il faut imposer des augmentations générales des salaires et des pensions, en vue de rattraper le retard pris. Il faut une échelle mobile des salaires et des pensions, c'est-à-dire leur indexation sur la hausse réelle des prix. Et pour ne plus subir les effets de la gabegie capitaliste, il faudra imposer le contrôle des travailleurs sur l'économie.

Cette journée doit être l'occasion pour les travailleurs de se mobiliser, en participant largement à toutes les initiatives qui seront proposées, et d'affirmer leur accord avec ce programme de défense des travailleurs face au patronat et aux gouvernements.

Paul SOREL
toma95
toma95

Messages : 203
Date d'inscription : 10/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  stef le Mar 6 Nov - 0:02

Paul Sorel/LO a écrit: le fait d'appeler les travailleurs d'ici à manifester avec l'ensemble des travailleurs d'Europe, pour affirmer leur refus commun aux plans d'austérité, est en soi un fait positif. Cela prend le contre-pied de la propagande nationaliste, voire chauvine, qui tend à opposer entre eux les travailleurs de pays différents. Et cela met en évidence la nécessité d'un programme revendicatif commun.
Si on en croit LO, on a donc beaucoup exagéré la nocivité des dirigeants syndicaux... Ne les voilà-t-y pas appeler à manifester contre le chauvinisme ?
Sorel devrait arrêter le pastaga, il va se faire du mal.

stef

Messages : 184
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  Vals le Mar 6 Nov - 1:54

stef a écrit:
Paul Sorel/LO a écrit: le fait d'appeler les travailleurs d'ici à manifester avec l'ensemble des travailleurs d'Europe, pour affirmer leur refus commun aux plans d'austérité, est en soi un fait positif. Cela prend le contre-pied de la propagande nationaliste, voire chauvine, qui tend à opposer entre eux les travailleurs de pays différents. Et cela met en évidence la nécessité d'un programme revendicatif commun.
Si on en croit LO, on a donc beaucoup exagéré la nocivité des dirigeants syndicaux... Ne les voilà-t-y pas appeler à manifester contre le chauvinisme ?
Sorel devrait arrêter le pastaga, il va se faire du mal.

Toi, Stef , c'est le bon picrate bien français, pour défendre nos bonnes vignes de cheu nous, que tu devrais mettre à l'écart....avec tes magnifiques communes et lustres républicains dont les travailleurs n'ont que faire....même un petit début d'idée internationaliste pour les travailleurs, c'est mieux que tes salades républicaines à deux balles...!
Vals
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  Roseau le Mar 6 Nov - 5:10

14 novembre : Les salarié-es agissent ensemble dans toute l’Europe !
Nous n’avons pas à payer leur crise !

Union syndicale Solidaires
2 novembre 2012

L’état actuel du système capitaliste, ce qu’on appelle « la crise », conduit l’immense majorité de la population vers toujours plus de pauvreté, de précarité, d’exploitation. C’est paradoxal, car les richesses produites ne cessent d’augmenter ; mais elles sont réparties de façon de plus en plus inégalitaire.

La « crise » marque l’échec absolu de l’idéologie néolibérale et des politiques qui visent à confier au marché le sort de l’humanité

Tous nos gouvernants étaient des adorateurs béats de la libre concurrence ; ils n’ont pas hésité à se transformer en apôtres de l’intervention de l’Etat … pour sauver des intérêts privés suivant le précepte bien connu : “socialiser les pertes et privatiser les profits”. Des milliers de milliards d’argent public, notre argent, ont été déversés pour sauver les banques et les actionnaires, alors qu’il est « impossible » de trouver le moindre sou pour répondre aux besoins sociaux.

Patrons et gouvernements continuent à s’attaquer aux droits sociaux des salarié-es, notamment en matière de protection sociale ou de droit du travail

Leur objectif est de faire payer la crise du système capitaliste aux salarié-es en prônant dans chaque pays « l’unité nationale » pour essayer de faire passer la pilule. Les patrons et les actionnaires se sont gavés de dividendes, de cadeaux fiscaux de toutes sortes, de rémunérations démentielles avec, à la clef, des fortunes qui dépassent l’entendement. C’est à eux de payer leur crise. A nous de leur imposer nos exigences sociales. Plus que jamais, la mobilisation des salarié-es est à l’ordre du jour !

Le chômage augmente, précarité et flexibilité se généralisent, les services publics disparaissent, la pauvreté s’accroît

Patronat, banquiers et actionnaires imposent leur loi : celle du profit pour une minorité, celle de l’austérité pour les travailleurs et les travailleuses. Selon les pays, les gouvernements anticipent activement cette politique ou l’accompagnent ; aucun ne s’y oppose. Les institutions capitalistes internationales (Banque Centrale Européenne, Banque mondiale, Fonds Monétaire International, Commission Européenne, etc.) jouent leur rôle au service des plus riches, pillant sans vergogne la population.

Salarié-es en activité, au chômage, en retraite, en formation, nous sommes tous concerné-es
Nous manifestons le 14 novembre !

Le mouvement syndical doit agir à travers les frontières pour imposer un autre système que celui qui exploite les travailleurs/ses, pille les pays du sud, organise la famine d’une partie de la planète, … Le 14 novembre, la Confédération Européenne des Syndicats appelle à une journée d’action et de solidarité contre l’austérité, sous formes de grèves, de manifestations, de rassemblements,… Solidaires soutient cette initiative car nous avons besoin d’actions convergentes au plan européen ; mais nous disons aussi notre désaccord avec certaines positions développées dans l’appel de la C.E.S., notamment le soutien aux Traités européens dont nous considérons qu’ils sont, non pas des garde-fous, mais bien des outils pour organiser l’austérité et la politique pro-patronale que nous combattons.

Licenciements, précarité, suppressions d’emplois publics, flexibilité, … D’autres solutions sont possibles !

La journée européenne du 14 novembre s’inscrit dans notre réalité quotidienne. En participant massivement aux manifestations interprofessionnelles organisées partout en France, en agissant de manière coordonnée en Europe, nous affirmons notre solidarité, mais surtout nous continuons à défendre nos intérêts face aux prétentions et appétits patronaux.

14 novembre, grèves nationales interprofessionnelles en Grèce, en Espagne, au Portugal, à Chypre, à Malte …
En France, seule l’Union syndicale Solidaires a proposé un appel à la grève

Les organisations membres du réseau européen des syndicats alternatifs et de base (l’Union syndicale Solidaires mais aussi la CGT et la Confederacion Intersindical en Espagne, CUB et USI en Italie, le réseau TIE en Allemagne, SUD en Suisse, etc.) soutiennent les grèves et manifestations du 14 novembre. Une journée de grève nationale interprofessionnelle est décidée au Portugal, en Espagne, en Grèce, à Chypre, à Malte. En France, une rencontre intersyndicale s’est tenue le 26 octobre ; seule l’Union syndicale Solidaires a proposé un appel à la grève. L’accord s’est fait sur un appel national à organiser des manifestations.

Agir ensemble dans toute l’Europe, le 14 novembre !
Débattre et décider ensemble des suites, en se réunissant dans chaque entreprise, chaque service, chaque ville !

Dans plusieurs pays européens, les manifestations seront accompagnées de grèves sectorielles. En France, des rencontres intersyndicales se tiennent dans les prochains jours, mais le refus des autres organisations interprofessionnelles de l’appel à la grève que nous proposions laisse peu de marge pour organiser une grève d’ampleur. Pour autant, des mobilisations existent dans diverses branches professionnelles ; l’Union syndicale Solidaires considère qu’il est dommage de ne pas les faire converger le 14 novembre, mais elles demeurent un point d’appui pour la suite.

L’Union syndicale Solidaires appelle à manifester le 14 novembre !

A Paris, rendez-vous à 14 heures à Montparnasse, place du 18 juin

Agissons ensemble partout en Europe pour mieux défendre nos intérêts et nos revendications, pour résister à la casse sociale et imposer d’autres choix et d’autres solutions que leur « crise ». Imposons une autre redistribution des richesses !
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  Roseau le Mar 6 Nov - 5:13

14 novembre, une grève massive se dessine... Arton27593-8a391
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  Roseau le Mar 6 Nov - 5:24


Elargissons la brèche vers la grève générale en Europe !

Par LCR-SAP (Belgique)

http://www.lcr-lagauche.be/cm/index.php?view=article&id=2636:elargissons-la-breche-vers-la-greve-generale-en-europe-&option=com_content&Itemid=53
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  toma95 le Mar 6 Nov - 12:47

stef a écrit:
Si on en croit LO, on a donc beaucoup exagéré la nocivité des dirigeants syndicaux... Ne les voilà-t-y pas appeler à manifester contre le chauvinisme ?
Sorel devrait arrêter le pastaga, il va se faire du mal.


stef a écrit: Sorel devrait arrêter le pastaga, il va se faire du mal.

C'est dingue, y en a toujours un pour raconter des saloperies, lamentable de réagir comme ça ! c'est des remarques de cour d'école, ça vaut rien, ça sert à rien, c'est d'la merde. Voilà, quand y a pas de fond, ben on utilise de la forme qui ressemble à rien.

Parle si tu as des mots plus forts que le silence, ou garde le silence. Apprends à te taire.

stef a écrit: Si on en croit LO, on a donc beaucoup exagéré la nocivité des dirigeants syndicaux... Ne les voilà-t-y pas appeler à manifester contre le chauvinisme ?

De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent.
Ca veut dire quoi de raconter des saloperies et de tordre les idées comme ça, de jouer aux raccourcis rapides, c'est des arnaques politiciennes ça. Voilà pourquoi le peuple se désintéresse de la politique, n'a plus confiance, parce qu'ils y a toujours un lascar pour faire de la rhétorique, brouiller les pistes et désorienter, alors forcement on met tout le monde dans le même sac et on laisse les beaux parleurs gérer nos affaires. Quand les mecs qui se revendiquent de la classe ouvrière jouent le jeu des enfoirés de bourgeois, ça désoriente le peuple et ça fait d'la merde.
toma95
toma95

Messages : 203
Date d'inscription : 10/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  Roseau le Mer 7 Nov - 17:29

Pour imprimer: http://www.npa2009.org/sites/default/files/tract%20hebdo%20071112%20maquetté.pdf
14 novembre, une grève massive se dessine... Tract%20hebdo%20071112%20maquetté_0.preview
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  Achille le Mer 7 Nov - 17:47

Communiqué du Front de Gauche
Réaction au « pacte de compétitivité »
Mercredi 7 Novembre 2012


La gauche c’est prendre le parti des salariés et de l’intérêt général, pas celui de la compétitivité et de la réduction du "coût" du travail au profit du capital !

Il y a quelques semaines, le Président Hollande et sa majorité PS poussaient à l’adoption du Traité Merkozy sans en bouger une ligne, il proposaient un budget 2013, amputé de 30 milliards mais épargnant les revenus du capital.

Aujourd’hui en reprenant le rapport Gallois, ils continuent dans la logique de réduction des dépenses publiques et sociales, largement inspirée par le patronat. Au nom de la soi-disant compétitivité, le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault accorde un nouveau cadeau indifférencié aux entreprises de 20 milliards d’impôts qui seront payés par les ménages à travers 10 milliards d’impôt dont 7 milliards de TVA et 10 milliards de dépenses publiques en moins qui s’ajoutent aux restrictions déjà prévues !

Durant la campagne présidentielle, le Front de Gauche pointait l’inaptitude du candidat Hollande à affronter réellement la finance. Malgré tout, nous n’imaginions pas l’ampleur et la rapidité à laquelle le nouveau gouvernement allait céder face aux pressions du MEDEF.

Cette orientation politique est non seulement injuste, mais inefficace. Elle amènera la France comme l’Union Européenne à la récession, pour le seul profit des actionnaires et des spéculateurs. Elle conduira notre peuple au désastre, pénalisera ceux qui ont voulu le changement le 6 mai pour le seul bénéfice des Mme Parisot, du Medef et des 98 plus grands patrons français

Cette voie là, le Front de Gauche la refuse et en propose une autre ; celle du partage des richesses, d’une fiscalité juste, de la relance des activités socialement et écologiquement utiles. Aujourd’hui la charge des dividendes versés aux actionnaires est le double du montant des cotisations des salariés. C’est cela qu’il faut changer de toute urgence en imposant aux revenus du capital de participer à la même hauteur que les travailleurs à l’effort national

En France comme dans toute l’Europe, il faut envoyer un signal fort pour refuser toutes les politiques d’austérité. C’est pourquoi le Front de Gauche appelle à se mobiliser le 14 novembre pour la journée européenne contre l’austérité aux côtés des salariés et de leurs syndicats.

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  vilenne le Mer 7 Nov - 17:57

C’est cela qu’il faut changer de toute urgence en imposant aux revenus du capital de participer à la même hauteur que les travailleurs à l’effort national
M'en voudrait de pinailler, mais ce genre de phrase m'horripile.
En quoi, le capital doit-il participer à la même hauteur que le travail ?! Le capital est donc à mettre sur le même plan d'utilité sociale que le travail ?

vilenne

Messages : 264
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  Roseau le Mer 7 Nov - 18:51

Encore une fois, Vilenne m'a devancé...
C'est la fonction grassement récompensée de ces politiciens réformistes:
se situer dans et justifier les rapports d'exploitation et oppression.

Mais il y a autre aveu savoureux dans cette déclaration :
nous n’imaginions pas l’ampleur et la rapidité à laquelle le nouveau gouvernement allait céder face aux pressions du MEDEF.

Mensonge de plus de politiciens bourgeois.
Ils connaissaient parfaitement la politique pro-capitaliste du PS:
ils l'ont même mise en oeuvre directement avec lui !
comme ministres et en appartenant à la même majorité (sous Mitterrand et Jospin),
le gouvernement avec JLM et Buffet privatisant même plus que la droite.

Les égarés qui croient encore que les comédiens du Foin de Gôche
s'occupent d'autre chose que de leurs écuries rivales ont là de quoi méditer...
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  Invité le Mer 7 Nov - 20:58

Vals a écrit:Toi, Stef , c'est le bon picrate bien français, pour défendre nos bonnes vignes de cheu nous, que tu devrais mettre à l'écart....avec tes magnifiques communes et lustres républicains dont les travailleurs n'ont que faire....même un petit début d'idée internationaliste pour les travailleurs, c'est mieux que tes salades républicaines à deux balles...!
C'est mal le connaître Very Happy

Je pense surtout qu'il est sceptique quant au succès de cette journée, du moins en France. Les syndicats signent des trucs unitaires, machin chose, journée d'action et autre... bon, pas de grève chez nous a priori ? Ce qui veut dire que les seuls présents dans les manifs seront les gens qui sont des syndicalistes professionnels ou semi-professionnels et certainement pas la base des syndicats, ni encore moins les non-syndiqués... Donc pas grand monde en somme = un flop.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  sylvestre le Mer 7 Nov - 23:54

http://internationalsocialists.org/wordpress/2012/11/ist-statement-on-november-14-general-strike-greek-spanish-catalan-dutch-norwegian-turkish-urdu/

Déclaration de l’International Socialist Tendency : Grève générale au sud de l’Europe le 14 novembre

La décision des syndicats en Grèce, en Italie, au Portugal, dans l’Etat Espagnol, à Chypre Sud et à Malte de convoquer une journée de grève générale dans le cadre d’une journée d’action européenne contre l’austérité est sans précédent.

Elle nous propose une magnifique opportunité de faire converger les résistances aux coupes budgétaires et aux attaques contre les travailleurs qui se sont dévéloppées en Europe depuis deux ans. Cette décision reflète aussi la pression menée par les syndicalistes de base vis-à-vis de leurs directions pour accélérer la riposte.

Une crise de cette échelle est inédite depuis les années 1930. L’austérité brutale que la Troïka a imposée a ruiné la vie de millions de personnes. Les services publics sont au bord de l’effondrement complet en Grèce et vont dans ce sens en Espagne et au Portugal. Les salaires du secteur public ont été reduit de 20 pour cent; le nombre de personnes vivant en-dessous du seuil de pauvreté augmente sans interruption et des milliers d’habitants sont expulsés de leurs logements chaque semaine.

De toute évidence la crise s’aggrave. Un plan de sauvetage de la Banque Centrale Européenne est imminent en ce qui concerne l’Espagne. Une nouvelle série de coupes en Grèce pourrait très bien faire tomber Samaras et mener à une sortie pure et simple de la zone euro.

Mais les travailleurs ont montré qu’il est possible de résister à ces attaques. La classe ouvrière grecque-la plus durement touchée par le tsunami d’austérité-a été à la pointe de la résistance. Plus de vignt grèves générales, en plus de centaines de grèves sectorielles et manifestations au cours des deux dernières années, ont paralysé deux gouvernements et ont donné lieu à une radicalisation politique où la gauce radicale se trouve près d’une victoire éléctorale.

En Espagne l’erruption du mouvement des indignés-auquel 25 pour cent de la population a participé-a inspiré une opposition au gouvernement de Rajoy. Au Portugal des manifestations de masse ont stoppé le projet de Coelho de baisser les salaires de 7 pour cent. Des manifestations et grèves de masse ont aussi eu lieu en Italie, en Grande-Bretagne et ailleurs.

Plus que jamais nous avons besoin de généraliser la résistance. Les manifestations symboliques sont clairement insufficientes étant donné l’ampleur de l’assaut à la classe ouvrière. Des journées de grève générale peuvent être un excellent foyer de convergence pour les mobilisations-et ceci d’autant plus lorsqu’elles cassent les barrières et unissent l’ensemble des travailleurs dans une lutte commune.

Mais la grève du 14 novembre ne peut pas être une fin en soi. Elle doit servir comme tremplin pour de nouvelles actions: grève sectorielles, occupations, blocages et autre formes de protestation militante. Elle doit être une étape vers une mobilisation européenne plus large encore.

La résistance face à l’austérité doit aussi être accompagnée d’une réponse politique plus globale; une réponse qui inclue des collectifs comme le mouvement Occupy et d’autres campagnes de base. L’absence d’une alternative politique crédible à gauche laissera la porte grande ouverte aux nazis. Aube Dorée est l’exemple le plus clair de comment les fascistes peuvent profiter de la crise pour construire. Mais ce n’en est pas le seul. L’extrême-droite se renforce partout, de la France à l’Hongrie, en passant par l’Espagne.

Un large mouvement social et politique, autour de revendications comme le non-remboursement de la dette, la taxation des riches, la fin des coupes, l’augmentation des salaires minimum, la retraite à 60 ans et la nationalisation des banques sous contrôle démocratique des travailleurs, est une nécéssité urgente. Ceci doit se combiner avec une opposition au racisme et au fascisme et une lutte pour un changement démocratique. Le mouvement Occupy a lié l’opposition à l’austérité avec des appels à mettre fin aux privilèges des parlementaires et pour des changements qui touche le coeur de l’imposture de démocratie bourgeoise.

L’aliénation des politiciens et l’actuel système politique n’a pas, contrairement à ce qui est souvent proclamé, donnée lieu à un rejet de la politique en tant que lutte pour changer le monde. Des sondages montrent que des millions de personnes seraient en faveur des révendications programmatiques soulignés ici. Le succès éléctoral de Syriza en Grèce et du Front de Gauche et France, et la percée, dans l’Etat espagnol, d’Izquierda Unida et des nationalistes de gauche, reflètent ce phénomène. Il faut maintenant que cette gauche émergeante rompe définitivement avec la social-démocratie qui a ouvert la porte à la droite et à l’austérité partout en Europe.

La création d’un large front anti-austérité doit être combinée avec le renforcement d’une gauche anticapitaliste politiquement indépendante-tant à l’intérieur de ces fronts et parallèlement à ceux-ci. Une gauche anticapitaliste qui peut renforcer l’opposition à l’Union européenne, qui n’existe que pour protéger les intérêts du capital. L’alternative c’est la solidarité des travailleurs au-delà des frontières et c’est la démocratie socialiste par en bas.

A bas l’Europe des patrons! Tous en grève le 14 novembre! Pour une alternative anticapitaliste!
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty MANIFESTATIONS DU 14 NOVEMBRE 2012

Message  Vals le Jeu 8 Nov - 15:45

Le 14 novembre, contre les politiques d'austérité : manifestations dans toute l'Europe


La Confédération européenne des syndicats (CES), qui regroupe la plupart des grandes confédérations syndicales de l'Union européenne, a lancé un appel à manifester contre les politiques d'austérité mercredi 14 novembre.

En Grèce, en Espagne et au Portugal, pays où les coups portés aux travailleurs sont parmi les plus sévères, des journées de grève nationale interprofessionnelle sont prévues. En Italie, la CGIL appelle à quatre heures de grève. En France et en Allemagne, des manifestations sont organisées dans de nombreuses villes, avec ou sans appel à la grève, suivant les régions et les fédérations professionnelles. Dans les autres pays, de la Roumanie à la Belgique, les travailleurs sont également appelés à se faire entendre.

Quelles que soient les limites du programme revendicatif de la CES, quelle que soit la plus ou moins bonne volonté des confédérations à relayer cet appel, la journée du 14 novembre a au moins le mérite d'affirmer que tous les travailleurs européens ont les mêmes problèmes, les mêmes adversaires et les mêmes intérêts. En ces temps où nombre de politiciens proposent la fermeture des frontières, voire la création de nouvelles séparations, et l'union nationale derrière les patrons comme seule perspective, il est de l'intérêt des travailleurs d'affirmer qu'ils constituent une seule et même classe sociale à travers tout le continent.

Partout les licenciements font rage, les salaires sont bloqués et parfois diminués, l'âge de la retraite repoussé, les pensions diminuées, les services publics dévastés. Car partout les États dépouillent les classes populaires pour garantir les profits des magnats de l'industrie et de la finance. Partout également les gouvernements se succèdent, de la droite à la gauche ou de la gauche à la droite, pour finalement appliquer encore et toujours cette même politique.

Les travailleurs de toute l'Europe ont un intérêt commun à lutter pour des objectifs comme l'interdiction des licenciements et la répartition du travail entre tous, l'indexation des salaires sur les prix, l'embauche dans les services publics, le contrôle des travailleurs sur les comptes des entreprises.

Ce n'est évidemment pas le programme proposé par la CES, ni même par les confédérations syndicales qui se disent plus radicales. Mais plus il y aura de travailleurs pour le mettre en avant dans les cortèges du 14 novembre, mieux cela vaudra.

Paul Galois

En France, CGT, CFDT, FSU, Solidaires et UNSA appellent à diverses manifestations. À Paris la manifestation unitaire partira de la gare Montparnasse à 14 heures.


Vals
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

14 novembre, une grève massive se dessine... Empty Re: 14 novembre, une grève massive se dessine...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum