Le Deal du moment : -39%
Huawei P30 Smartphone
Voir le deal
395 €
-55%
Le deal à ne pas rater :
-30 € sur AUKEY USB C – Station de charge
24.99 € 54.99 €
Voir le deal

Mali

Page 1 sur 13 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Mali Empty Mali

Message  chejuanito le Jeu 22 Mar - 9:11

Mali: Coup d'Etat militaire, institutions dissoutes et couvre-feu décrété
chejuanito
chejuanito

Messages : 566
Date d'inscription : 08/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  Lascar Kapak le Jeu 22 Mar - 23:19

Le capitaine Amadou Hawa Sanogo, président du CNRDR (Comité National de Redressement de la Démocratie et de Restauration de l’Etat) explique les raisons du coup d’Etat qui est intervenu hier au Mali. Selon le chef des mutins, ce coup de force était rendu nécessaire par la situation au Nord du pays.

Ecoutez l’interview réalisé par Francis Laloupo dans le Grand Débat du 22 mars 2012 : http://africa1.com/spip.php?article20085
Lascar Kapak
Lascar Kapak

Messages : 105
Date d'inscription : 11/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  sylvestre le Ven 23 Mar - 13:49

Communiqué du PCF

http://www.pcf.fr/21368


Mali : Il faut mettre un terme à la Françafrique

La déclaration du Ministre des Affaires Étrangère Alain Juppé, ce matin, demandant aux mutins de l’armée malienne de tenir des élections au plus vite - alors que la constitution et les institutions viennent d’être suspendues par un coup d’Etat - illustre l’inconséquence et l’irresponsabilité de la diplomatie française qui s’ingère une fois encore directement dans les affaires africaines, et une nouvelle fois dans la vie politique malienne. La France porte une lourde responsabilité dans la situation de déstabilisation que connaît toute la région. Des milliers d’armes et d’équipement militaires ont inondé les pays du Sahel suite à l’intervention militaire de la France et de l’OTAN en Libye, permettant notamment au mouvement de libération de l’Azawad (MLNA) de lancer ses offensives à la mi-janvier 2012 dans le nord du Mali. La France de Nicolas Sarkozy a ainsi encouragé la dynamique guerrière qui menace désormais tout le Sahel. Le gouvernement d’Amadou Toumani Touré – ATT - a fait le choix de la guerre contre le MLNA, tout en abandonnant ses troupes sous-équipées et les populations du nord du pays, les condamnant aux atrocités du MLNA, et à l’exil dans les régions et pays voisins. Au matin du coup d'État organisé par les mutins de l’armée malienne, qui se sont révoltés contre la politique du gouvernement d’ATT, le PCF apporte son soutien aux populations maliennes, aux forces de l’opposition progressiste et de la société civile, au parti Sadi qui agissent courageusement pour une solution politique. Le PCF met en garde le gouvernement français contre toute volonté d’intervention et tentative d’ingérence qui ne ferait que fragiliser la situation et déstabiliser davantage toute cette région de l’Afrique. Il faut mettre un terme à la Françafrique.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  Marco Pagot le Ven 6 Avr - 11:19

http://amazigh.blog.lemonde.fr/2012/04/05/le-mnla-procedera-a-la-proclamation-de-la-republique-de-lazawad-mossa-ag-attaher/

Entretien avec Mossa Ag Attaher, chargé de communication du MNLA (Mouvement national de libération de l'Azawad). Il s'exprime sur la situation dans l'Azawad après la conquête, ces derniers jours, de tout ce territoire (qui constituait le nord du Mali) par le MNLA.

Quelle est aujourd'hui la situation militaire dans l'Azawad ?

Actuellement, le MNLA contrôle l'intégralité du territoire des trois régions principales qui forment le territoire de l'Azawad, à savoir celles de Kidal, Gao et Tombouctou. Dans ces trois villes, les chefs politiques et militaires du MNLA sont installés au siège des gouvernorats, là où se trouvaient il y a peu les gouverneurs et fonctionnaires maliens. Dans chacune de ces villes, nous maîtrisons la situation: les forces du MNLA ont d'ailleurs rapidement mis fin aux pillages et saccages auxquels se sont livrés ce weekend certains éléments indésirables. Au-delà de ces centres urbains, tout le reste du territoire de l'Azawad est sous contrôle du MNLA.

Plusieurs organes de presse affirment pourtant qu'à Kidal c'est le mouvement islamiste Ansar Dine, conduit par Iyad ag Ghali, qui a investi la ville ?

A Kidal, comme à Gao et Tombouctou, c'est bien le MNLA qui occupe le siège du gouvernorat. Depuis la création d'Ansar Dine, nous n'avons cessé d'affirmer que ce groupe est très loin de nos aspirations. Nous sommes en inadéquation avec tous les mouvements islamistes. Rappelons qu'Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) prospérait dans notre région sans être jamais inquiétée par le Mali. Depuis que le MNLA a pris les armes le 17 janvier, AQMI a déserté la zone, ou, du moins, se fait beaucoup plus discret.

Quant à Iyad ag Ghali, l'état-major du MNLA l'a convoqué à Tessalit il y a plusieurs jours afin de comprendre la logique de son mouvement. Il affirme qu'il souhaite instaurer la charia au Mali ainsi que la restauration du pouvoir des oulémas (juristes musulmans) et cheikhs religieux à Kidal, sa région d'origine.

Le MNLA lui a signifié très clairement son désaccord: en effet, nous ne cherchons pas à imposer quoique ce soit au Mali puisque le MNLA a pour objectif la constitution d'un Azawad indépendant et démocratique, distinct de l'Etat malien. De plus, l'Etat azawadien qu'envisage le MNLA sera laïque. Nous garantissons une liberté de culte totale à tout citoyen azawadien.

Dans notre culture millénaire, la femme occupe une place centrale. Le MNLA souhaite rendre à la femme azawadienne la place qu'elle mérite. Il est hors de question d'imposer à la femme azawadienne un quelconque ordre religieux qui la rabaisse, que ce dernier soit islamique ou autre.

Au vu de ces dissensions, Ansar Dine constitue donc une menace potentielle pour le MNLA ?

En termes militaires, Ansar Dine est loin de constituer un adversaire de taille pour le MNLA. Nous sommes un mouvement révolutionnaire. Depuis notre création, nous accumulons les recrutements. Nous alignons aujourd'hui plusieurs milliers de combattants dans tout l'Azawad, bien armés et bien encadrés par des officiers supérieur, ainsi que par des intellectuels. Ansar Dine rassemble au maximum quelques centaines de combattants, majoritairement issus de la famille et de la tribu de leur chef, Iyad Ag Ghali, auxquels se sont joints certains Arabes. A l'inverse, le MNLA compte dans ses rangs des représentants de l'intégralité des tribus touarègues, ainsi que des autres peuples de l'Azawad que sont les Songhaï et les Peuls.

Nous souhaitons que les média arrêtent d'entretenir la confusion et d'assimiler le MNLA à des groupes islamistes. Nous nous démarquons de l'idéologie islamiste. Le MNLA ne s'occupe pas de la confession religieuse des citoyens de l'Azawad.


Après les chutes de Kidal, Gao et Tombouctou ce weekend, le MNLA envisage-t-il de poursuivre l'armée malienne en retraite, jusqu'à Mopti, voire pousser encore plus au Sud et menacer Bamako ?

Depuis sa constitution l'année dernière, le MNLA s'est fixé un seul objectif: libérer de l'occupation malienne l'intégralité du territoire composé des régions de Kidal, Gao et Tombouctou. Nous n'avons aucune autre ambition territoriale. Nous avons réalisé ce but et ne comptons pas nous attaquer maintenant aux villes du Mali.

Cependant, nous mettons en garde les autorités maliennes, quelles qu'elles soient: si elles remettent en cause la libération de l'Azawad et tentent de revenir l'occuper, le MNLA réagira. Nous avons montré que nous avons des moyens et de la détermination. En cas d'incursion malienne en territoire azawadien, nous nous réservons le droit de frapper Mopti et même d'intervenir bien plus au Sud. Le Mali doit respecter la volonté d'autodétermination du peuple de l'Azawad, sans quoi il en subira les conséquences en son cœur.

On dit que des Touaregs auraient été massacrés par des soldats maliens à Tombouctou. Confirmez vous cette information ?

Effectivement, des exactions ont eu lieu de la part de l'armée malienne. Samedi dernier, le colonel Hadj Ag Gamou, un Touareg qui dirigeait l'offensive anti-MNLA de l'armée malienne dans l'Azawad, a annoncé par communiqué et sur RFI son ralliement au MNLA. Suite à cette annonce, des soldats maliens, originaires du Sud, stationnés à Tombouctou, s'en sont pris à leurs camarades touaregs, les accusant de traîtrise. Plusieurs ont été abattus sommairement. Après ces exactions, les militaires touaregs du camp de Tombouctou ont ouvert le feu sur les militaires sudistes. C'est d'ailleurs cela qui a précité la libération de Tombouctou par le MNLA: nous ne souhaitions pas intervenir si tôt, afin de permettre au maximum de civils de quitter la ville avant l'assaut. Mais devant ces évènements, le MNLA est intervenu pour porter secours aux militaires touaregs révoltés. Un missile a été tiré sur l'arsenal du camp, provoquant un incendie qui leur a permis de s'enfuir et de rejoindre les rangs du MNLA. Nous avons alors investi Tombouctou.

Le MNLA semble isolé sur la scène internationale. La Cédéao affirme son soutien à l'Etat malien. Entretenez-vous des relations avec les Etats de la région ?

Lors de la création du mouvement, il y a plus d'un an, nous avons pris attache avec les Etats voisins, notamment le Burkina-Faso, l'Algérie, la Mauritanie et le Niger. Nous leur avons signifié notre volonté d'obtenir l'autodétermination pour l'Azawad. Depuis, nous avons enrichi nos relations avec eux. Ces pays sont au courant de nos actions et de nos revendications.

Nous sommes également en contact avec la Cédéao. Nous leurs avons exprimé notre désaccord avec leur récente décision de mobiliser 2 000 soldats des Etats de la région. Nous nous demandons ce que ces soldats viendront faire dans l'Azawad. S'ils cherchent à jouer les forces d'interposition, nous leur rappelons que, l'armée malienne ayant quitté les lieux, il n'y a pas de front, ni de lignes de combattants entre lesquels s'interposer. S'ils viennent pour appuyer l'armée malienne et tenter de dégager de l'Azawad les forces du MNLA, nous les combattrons au même titre que l'armée malienne.

Où était la Cédéao durant toutes les années où les populations de l'Azawad étaient frappées par la maladie, l'exil, la malnutrition, le mépris d'Etat, la sous-éducation ? Où était la Cédéao quand les campements de civils azawadiens étaient bombardés par des hélicoptères de guerre maliens ? Ne sommes-nous pas également des citoyens africains ? N'est-ce pas le rôle des chefs d'Etat de la Cédéao de répondre aux aspirations des peuples de la région ? Les attentes et les souffrances du peuple de l'Azawad doivent être prises en compte par les Etats de la région et la diplomatie internationale.

Maintenant que le MNLA est, comme vous l'affirmez, maître du territoire qu'il revendiquait, quels sont ses projets politiques?

La finalité du combat du MNLA est la création d'un Etat de l'Azawad, indépendant et souverain. En ce moment, sur le terrain, se prépare une grande réunion, laquelle devrait se tenir dans les jours prochains. Les cadres et leaders de tout l'Azawad s'y rencontreront pour mettre en place un système de gestion du territoire. Le MNLA procèdera alors de manière solennelle et officielle à la proclamation de la république de l'Azawad.

Nous nous attellerons alors au grand chantier de la reconstruction, abandonné par l'Etat malien depuis 1960. Le MNLA souhaite mettre en place des institutions démocratiques, conformément aux aspirations du peuple de l'Azawad. Nos priorités sont l'accession de tous les citoyens de l'Azawad à la liberté et au développement.

Nous disons aux Etats africains et à la communauté internationale - qui tous prétendent vouloir mettre fin au conflit – que, pour y mettre définitivement fin, il faut rendre à l'Azawad la reconnaissance politique à laquelle il aspire. Le droit à l'autodétermination est un droit inaliénable de tout peuple. Il faut que la communauté internationale fasse preuve de courage et reconnaisse que, pour respecter la volonté des peuples, il faut remettre en question le principe de l'intangibilité des frontières. Une paix durable dans la région saharo-sahélienne passe par l'acceptation du libre choix politique de l'Azawad et de son droit à se constituer en Etat.

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
Marco Pagot
Marco Pagot

Messages : 940
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  Marco Pagot le Ven 6 Avr - 11:28

http://amazigh.blog.lemonde.fr/2012/04/06/declaration-dindependance-de-lazawad-proclamation-du-mnla/

Déclaration d’indépendance de l’Azawad (proclamation du MNLA)
Publié le 06 avril 2012 par amazigh
Nous reproduisons ci-après la déclaration d'indépendance de l'Azawad, telle que proclamée cette nuit par Billal Ag Acherif le secrétaire général du MNLA (Mouvement national de libération de l'Azawad). Ce texte explique le désir d'indépendance territoriale du MNLA par des références à l'histoire des relations Mali-Azawad et à la formation de frontières non désirées par les peuples (durant la période coloniale française).
Vendredi, 06 Avril 2012 02:24

NOUS, PEUPLE DE L'AZAWAD,

Par la voix du Mouvement National de Libération de L’Azawad après concertation avec :

* Le Comité Exécutif,
* Le Conseil Révolutionnaire,
* Le Conseil Consultatif,
* L’Etat-Major de l’Armée de Libération,
* Les bureaux régionaux

Rappelant les principes du droit international et les principaux instruments juridiques internationaux régissant le droit des Peuples à disposer d’eux-mêmes, notamment, la charte des Nations Unies en ses articles 1 et 55, les dispositions pertinentes de la déclaration internationale des droits des peuples autochtones;

Considérant, la volonté explicitement exprimée dans la lettre datée du 30 mai 1958 adressée au président français par les notables, guides spirituels de toutes les composantes de l’AZAWAD;

Considérant qu’en 1960, à l’occasion de l’octroi de l’Indépendance aux peuples Ouest-Africains, la France a rattaché sans son consentement l’AZAWAD à l’Etat malien qu’elle vient de créer;

Rappelant les massacres, les exactions et humiliations, spoliations et génocides de 1963, 1990, 2006, 2010 et 2012, qui ont visé exclusivement le peuple de l’AZAWAD jusqu’au 1er avril 2012;

Rappelant, le comportement inhumain du Mali qui a utilisé les différentes sécheresses (1967, 1973, 1984, 2010….) pour faire disparaitre notre peuple par anéantissement alors même qu’il a sollicité et obtenu une aide humanitaire généreuse;

Considérant l’accumulation de plus de 50 ans de mal gouvernance, de corruption et de collusion militaro politico financière, mettant en danger l’existence du peuple de l’AZAWAD et en péril la stabilité sous-régionale et la paix internationale;

Considérant, la libération complète du territoire de l’AZAWAD;

Proclamons irrévocablement, L’ETAT INDEPENDANT de l’AZAWAD à compter de ce jour Vendredi 06 Avril 2012.

DECLARONS:

* La reconnaissance des frontières en vigueur avec les états limitrophes et leur inviolabilité;

* L’adhésion totale à la charte des Nations Unies;

* L’engagement ferme du MNLA à créer les conditions de paix durable, à initier les fondements institutionnels de l’Etat basés sur une Constitution démocratique de l'Azawad indépendant.

Le Comité Exécutif du MNLA invite l’ensemble de la Communauté Internationale dans un élan de justice et de paix à reconnaitre sans délais l’Etat de l’AZAWAD Indépendant.

Le Comité Exécutif du MNLA jusqu’à la mise en place de l’Autorité du Territoire de l’AZAWAD continuera à assurer la gestion de l’ensemble du territoire.


GAO - 06/04/2012

SECRETAIRE GENERAL-MNLA

BILLAL AG ACHERIF

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
Marco Pagot
Marco Pagot

Messages : 940
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  yannalan le Ven 6 Avr - 12:02

Déjà le Mali n'a pas une économie brillante et manque cruellement de ressources. L'Azawad, ça risque d'être encore pire.
L'interviewé est bien optimiste sur les islamistes. Son mouvement semble s'être fait lourder par eux et ils contrôlent tellement bien Gao et Kidal que les consulats algériens ont été attaqués et des diplomates enlevés.
Les mouvements salafistes sont en croissance au Mali, y compris au Sud. L'Arabie et le Qatar ont des sous et les utilisent.
Je ne pense pas que la France intervienne tant que les valeurs démocratiques fondamentales comme les mines d'uranium du Niger ne sont pas menacées

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  Marco Pagot le Ven 6 Avr - 12:17



http://www.leparisien.fr/international/nord-du-mali-des-rebelles-touareg-proclament-l-independance-06-04-2012-1942327.php


_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
Marco Pagot
Marco Pagot

Messages : 940
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  Copas le Ven 6 Avr - 20:35

yannalan a écrit:Déjà le Mali n'a pas une économie brillante et manque cruellement de ressources. L'Azawad, ça risque d'être encore pire.
L'interviewé est bien optimiste sur les islamistes. Son mouvement semble s'être fait lourder par eux et ils contrôlent tellement bien Gao et Kidal que les consulats algériens ont été attaqués et des diplomates enlevés.
Les mouvements salafistes sont en croissance au Mali, y compris au Sud. L'Arabie et le Qatar ont des sous et les utilisent.
Je ne pense pas que la France intervienne tant que les valeurs démocratiques fondamentales comme les mines d'uranium du Niger ne sont pas menacées

C'est un bon résumé.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  sylvestre le Ven 27 Juil - 11:35

http://survie.org/billets-d-afrique/2012/213-mai-2012/article/que-se-passe-t-il-dans-le-nord-du

Accueil du site > Billets d’Afrique > 2012 > 213 - mai 2012 > Que se passe-t-il dans le nord du Mali ?

Que se passe-t-il dans le nord du Mali ?


L’actualité internationale s’est invitée dans la campagne présidentielle française à l’occasion de l’offensive rebelle entraînant, au moins provisoirement, une partition du Mali. L’occasion pour les experts de la « menace islamiste » d’exagérer une nouvelle fois le rôle des mouvements salafistes, auxquels les démocraties occidentales et leurs alliés dictateurs seraient évidemment le seul rempart. Tour de piste des acteurs en présence.

Le succès de l’offensive fulgurante des rebelles touaregs maliens déclenchée mi janvier a surpris : en quelques semaines, l’armée malienne étaient en déroute abandonnant les 2/3 nord du pays.

Le Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA) qui a mené l’offensive est une coalition d’anciens mouvements rebelles touaregs maliens et d’anciens militaires touaregs maliens enrôlés en Libye. Son objectif affirmé est la création d’un État indépendant de l’Azawad dans le nord du Mali. Plusieurs observateurs, dont Pierre Boiley, universitaire spécialiste des Touaregs, les estiment à environ 2000 combattants, sans qu’on sache sur quelle base sont faites ces estimations et donc quel crédit leur apporter. Mais, quand bien même ils seraient beaucoup plus nombreux, il leur serait impossible de maîtriser un territoire plus grand que la France...

Salafisme et opportunisme

D’autant que le MNLA n’est pas seul sur le terrain. Alors qu’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) était censé être, selon tous les médias et les commentateurs appointés, le maître de la région, on ne le voit pas s’activer au moment des troubles. En revanche, surgit de nulle part, le groupe Ançar Dine qui ferait le coup de feu aux côtés du MNLA. Hormis le fait qu’ils sont touaregs, tout les séparent : le MNLA veut un État touareg indépendant et laïc alors qu’Ançar Dine souhaite imposer la charia sur un Mali uni... En outre, on voit mal quel intérêt aurait un mouvement en quête de reconnaissance internationale comme le MNLA à se décrédibiliser en s’alliant avec des salafistes combattants, grands ennemis de l’Occident.

PNG - 387.2 ko
Rebelles maliens et leurs « technicals », pick-up surmontés de mitarailleuse,

Qui est donc Ançar Dine ? Son chef, Iyad Ag Ghali, a un parcours très opportuniste. Ancien chef rebelle touareg dans les années 90, il devient conseiller à la présidence malienne, puis négociateur en 2003 pour le compte de cette dernière dans la libération des otages européens enlevés par le GSPC (Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat, qui deviendra AQMI en 2007).

Ag Ghali revient en arrière-plan dans la rébellion touareg de 2006, avant d’être envoyé comme conseiller au consulat malien de Djeddah en Arabie Saoudite d’où il se fait expulser en 2010 pour avoir fréquenté de trop prêt des salafistes. On le retrouve ensuite, en janvier 2011, négociateur pour la libération de trois des otages d’Areva enlevés au Niger. Et ce genre d’intermédiaires n’hésite pas à surfacturer sa prestation et à s’attribuer de très généreuses commissions...

Ançar Dine sur-médiatisé, et l’Algérie en embuscade

Aujourd’hui, la puissance réelle d’Ançar Dine est douteuse. Contrairement à la pluie de dépêches et d’articles de presse relatant la suprématie militaire de ce groupe sur le MNLA, il semblerait que les combattants d’Iyad Ag Ghali ne soient pas très nombreux : principalement d’anciens compagnons de route et des jeunes attirés par les possibilités d’enrichissement rapide à ses côtés (mise à disposition d’armes, de 4x4...). Leur présence sur le terrain au début de l’offensive du MNLA pourrait s’expliquer par le fait que, tels des vautours, ils laissent le MNLA combattre, puis, une fois celui-ci passé à l’objectif suivant – ses effectifs ne lui permettant pas de laisser beaucoup d’hommes derrière –, ils prennent le contrôle de la zone, voire commettent des atrocités comme les exécutions de soldats maliens à Aguelhoc en janvier dernier.

Les rivalités tribales pourraient par contre expliquer leur montée en puissance : les ex-supplétifs locaux de l’armée et les tribus opposées au MNLA se sont sans doute alliées à Ag Ghali, lui permettant par exemple de prendre Kidal et de contrôler un certain nombre d’autres villes. Ils décrédibilisent ainsi la rébellion et permettent à leur commanditaire de pouvoir faire pression sur le MNLA.

Le marionnettiste le plus probable semble être le DRS algérien (Département Renseignement Sécurité de l’armée algérienne, ancienne Sécurité Militaire) au vu de son savoir-faire dans la manipulation de groupes islamistes armés [1], notamment des émirs du GSPC et d’AQMI avec lesquels Ag Ghali a par le passé négocié de juteuses rançons.

Mais la faiblesse structurelle d’Ançar Dine apparaît quand ils annoncent ne pas vouloir aller plus loin que le MNLA vers le sud et vouloir négocier avec le pouvoir malien, en contradiction complète avec leur objectif d’imposer la charia sur l’ensemble du Mali...

Il faut dire qu’un Ançar Dine capable de brouiller les cartes en pleine déstabilisation du pouvoir malien par le MNLA est une aubaine pour l’armée algérienne, qui n’a pas intérêt à perdre son allié à Bamako. En effet, depuis 2009, Bamako est condamné à être le vassal de l’Algérie : après avoir subi une série de défaites militaires face à un AQMI manipulé par le DRS, les Maliens lui ont abandonné le nord, des soldats algériens allant jusqu’à s’installer dans les bases militaires maliennes du nord – les rebelles les ont d’ailleurs laissés sains et saufs après leurs prises.

Le MUJAO (Mouvement pour l’Unité du Jihad en Afrique de l’Ouest), qui se présente comme une branche dissidente d’AQMI, a certes enlevé des diplomates au consulat d’Algérie lors de sa participation à la prise de la ville de Gao, cela ne suffit pas à laver Alger de tout soupçon. Les services algériens ont à leur actif d’autres coups tordus comme le vrai-faux enlèvement des époux Thévenot en 1993.

La France suiviste plutôt qu’à la manœuvre

On sait que les États-Unis mènent depuis quelques années une politique très active de coopération militaire avec Bamako, fournissant matériels et formations. L’effondrement de l’armée malienne ne fait donc pas leur affaire, mais leur capacité d’action paraît réduite et se cantonne à l’observation.

Quant à la France, on comprend que la déstabilisation de l’axe Alger-Bamako ne peut que lui convenir. Le soutien dont bénéficie le MNLA auprès de la Mauritanie, où sont installés des cadres du mouvement qui y tiennent salons ouverts, est d’ailleurs un bon indicateur de sa position, la Mauritanie étant un pion de la Françafrique dans la région. Toutefois, même si des contacts entre officiels français et MNLA sont avérés (La Lettre du continent n°633) il semble que la France ait plus suivi les événements que manœuvré en amont.

Les déclarations d’Alain Juppé, ministre français des Affaires Étrangères, ont certes ajouté de l’eau au moulin de ceux qui voient la France derrière le MNLA : il avait en février demandé « un cessez-le-feu immédiat » car « la rébellion touarègue a remporté d’importants succès militaires » en ajoutant toutefois qu’« un recours à la force n’est pas acceptable », mais qu’il faudra quand même « traiter la question touarègue sur le fond ». Cette déclaration pragmatique, bien que ne ménageant pas les susceptibilités maliennes, est surtout symbolique du mépris français vis-à-vis du continent : les officiels français ne tiendraient jamais de tels propos publiquement au sujet de pays non-africains confrontés à la même situation.

Mais la position officielle du maintien de l’unité territoriale malienne et de discussions pour une plus grande autonomie du nord Mali semble être la véritable ligne de conduite de la France, sans quoi ses alliés de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ne feraient pas ainsi bloc sur cette position. C’était d’ailleurs déjà la ligne défendue par le secrétaire d’État français à la Coopération, Henri de Raincourt, le 9 février auprès de l’ex-président malien.

Les officiels hexagonaux semblent se soucier de ne pas ouvrir la boîte de Pandore des sécessions et des modifications de frontières, au risque de déstabiliser toute la région et, accessoirement, de menacer les intérêts d’Areva dans le nord Niger.

En outre, se poser en intermédiaire permettrait à la France de préserver ses intérêts en jouant sur les deux tableaux et de damer le pion à l’Algérie dont la tentative de médiation début janvier a échoué. Cela peut se faire par délégation : c’est officiellement la Mauritanie qui mène les discussions entre le MNLA et le nouveau pouvoir malien, la France surjouant une retenue et un alignement sur les positions des organisations multilatérales. Sans les influencer, bien entendu.

[1] Voir La Françalgérie, crimes et mensonges d’Etats, de L. Aggoun et J.B. Rivoire, La Découverte, Paris, 2004 ; « Enquête sur l’étrange « Ben Laden du Sahara » », de S. Mellah et JB Rivoire, in Le Monde Diplomatique, 02/2005 ; « « Al-Qaida au Maghreb », ou la très étrange histoire du GSPC algérien », de F. Gèze et S. Mellah, In Algeria-Watch, 22 septembre 2007 et Sahel, Mauritanie, le chiffon rouge du terrorisme islamiste dans Billets d’Afrique 186 décembre 2009



sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  sylvestre le Ven 27 Juil - 16:34

Les hommes influents d’Ansar Dine : Qui sont-ils ?

Nabil « l’Algérien » : Nabil « JAZAÏRI ».

On ne sait pratiquement rien de l’homme a part le fait qu’il soit l’une des figures les plus influentes d’Ansar Dine et son prénom Nabil JAZAÏRI qui signifie « Nabil l’Algérien ». Il serait le chef de la zone de Kidal, selon notre source il fut un ancien d’AQMI et un ancien militaire algérien. Par ailleurs, selon notre même source il serait le commandant des « camps d’entrainements » d’Ansar Dine. Il est aussi considéré comme le commanditaire présumé de la « boucherie d’AGUEL-HOC ».
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  sylvestre le Dim 12 Aoû - 19:15

sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  sylvestre le Mer 22 Aoû - 12:04

Un reportage assez sérieux par des journalistes "embarqués" avec le MNLA. Utile notamment pour avoir une idée de la répressions subie par les touaregs aux mains de l'Etat malien, et sur l'état d'esprit de la population envers les groupes "islamistes".

sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  sylvestre le Mar 25 Sep - 14:44

Les médias prétendent que le nord du Mali est contrôlé par des groupes islamistes, en faisant complétement l'impasse sur les indépendantistes touaregs du MNLA. Pourtant ceux-ci déclarent avoir renforcé leurs positions.

A lire : POINT DE VUE : L’Azawad entre droits des peuples à disposer d’eux-mêmes et intangibilité des frontières nées de la décolonisation : pour l’autonomie de l’Azawad dans le cadre d’un État fédéral malien


Dernière édition par sylvestre le Mar 25 Sep - 15:06, édité 1 fois
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  yannalan le Mar 25 Sep - 14:50

sylvestre a écrit:Les médias prétendent que le nord du Mali est contrôlé par des groupes islamistes, en faisant complétement l'impasse sur les indépendantistes touaregs du MNLA. Pourtant ceux-ci déclarent avoir renforcé leurs positions.

Le MNLA cause beaucoup à l'extérieur, le problème étant qu'au Mali Nord, les autres groupes tiennent les villes. Et les indépendantistes touaregs sont bien gentils, mais il y a aussi plein de non-touaregs dans la zone qui ne courent pas derrière l'indépendance.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  sylvestre le Mar 25 Sep - 15:11

Sources ?

En voici une autre qui tape sur un clou qui me semble important : Algerian ‘state terrorism’ and atrocities in northern Mali
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  yannalan le Mar 25 Sep - 15:23

sylvestre a écrit:Sources ?

En voici une autre qui tape sur un clou qui me semble important : Algerian ‘state terrorism’ and atrocities in northern Mali
Toujours la même réponse, je vois... Franchement, quand je vois les tiennes de sources,ça me fait plutôt rigoler.
Mais tu n'es pas obligé d'être d'accord.Moi aussi j'aimais bien les contes et légendes quand j'étais jeune.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  sylvestre le Mar 25 Sep - 17:55

Pas de source + des sarcasmes = pas très convaincant.

Dommage, car s'il est une chose que je reconnais sans mal c'est qu'il est difficile d'y voir clair dans cette affaire, et donc la contradiction m'intéresse.

(on peut être sceptique sur ce que dit Keenan, mais la base de ce qu'il raconte, à savoir la manipulation par le DRS algérien des GIA dans les années 90 me semble pour le coup indéniable pour qui s'est penché un peu sérieusement sur la documentation disponible - voir ici)
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  Eugene Duhring le Mar 25 Sep - 19:21

yannalan a écrit:
sylvestre a écrit:Sources ?

En voici une autre qui tape sur un clou qui me semble important : Algerian ‘state terrorism’ and atrocities in northern Mali
Toujours la même réponse, je vois... Franchement, quand je vois les tiennes de sources,ça me fait plutôt rigoler.
Mais tu n'es pas obligé d'être d'accord.Moi aussi j'aimais bien les contes et légendes quand j'étais jeune.
En tout cas, il était temps que la France reprenne la voie de l'impérialisme et de son corrolaire : le colonialisme. Après la Côte d'Ivoire, la Lybie maintenant le Mali. Les affaires reprennent ... J'attends avec impatience la position d'Achcar sur le sujet !

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  yannalan le Mer 26 Sep - 15:43

Le premier problème, sur le Mali, c'est que le mouvement ouvrier devrait s’opposer à toute intervention française, même déguisée en fourniture de moyens à un "force africaine". Outre les questions de principes, ce serait mettre les pieds dans une grosse merde.
En ce moment, le Mali sert de terrain de jeu à des organisations militaires islamistes qui le transforment doucement en Somalie nr2 pendant que le gouvernement malien et le junte ne foutent rien.
Le MNLA sait faire des communiqués, dans la vie réelle il est réfugié au Burkina-Faso où ses deux tendances se rééquipe après ses défaites. Le même Burkina-Faso qui abrite la base avancée des Forces Spéciales françaises au Sahel. Quelle est la politique de Compaoré, donc, et celle du MNLA ?
L'Algérie regarde, elle a envoyé des unités militaires en renfort au Sud, mais elle n'intervient pas, déjà parce qu'il y a des otages. Elle n'a pas la moindre envie de régler le problème à la place des maliens, e tpas plus de voir la France intervenir.
On parle d'une intervention de la CEDEAO. Elle n'aura sûrement pas lieu sans appui militaire et logistique français, faut pas rêver quand on connaît les armées membres qui n'ont pas les moyens d'un long conflit.
Pour éclaircir encore, la France lèche les bottes du Qatar qui finance les groupes islamistes tant qu'il peut.
Les perdants, ce sont les simples maliens du Nord ou du Sud, comme d'hab...

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  sylvestre le Mer 26 Sep - 16:15

Franchement Yannalan, c'est très énervant ton habitude de ne donner aucune source. Je ne sais pas si c'est par paresse de ta part ou pour donner l'impression que tout cela est tellement évident pour quelqu'un qui sait tout comme toi qu'il n'y a nul besoin d'étayer ce que tu avances. C'est d'autant plus énervant que, comme je l'ai indiqué, je suis curieux d'autres points de vue sur la question.


yannalan a écrit:Le premier problème, sur le Mali, c'est que le mouvement ouvrier devrait s’opposer à toute intervention française, même déguisée en fourniture de moyens à un "force africaine". Outre les questions de principes, ce serait mettre les pieds dans une grosse merde.

Evidemment d'accord (mais quand même plus par principe). A ce sujet, j'ai trouvé Mali : le COS est bien présent au Sahel... contrairement à ce que dit Laurent Fabius

En ce moment, le Mali sert de terrain de jeu à des organisations militaires islamistes qui le transforment doucement en Somalie nr2

L'analogie a toujours des limites - là je pense qu'elles sont sévères, les tribunaux islamiques ayant eu une base populaire en Somalie sans commune mesure avec AQMI et ses avatars en Azawad.


L'Algérie regarde, elle a envoyé des unités militaires en renfort au Sud, mais elle n'intervient pas, déjà parce qu'il y a des otages. Elle n'a pas la moindre envie de régler le problème à la place des maliens, e tpas plus de voir la France intervenir.

C'est là que nous ne sommes pas d'accord. AQMI est de toute évidence une créature des services algériens, j'ai donné de multipes sources à ce sujet, et j'attends tes critiques éventuelles.


Pour éclaircir encore, la France lèche les bottes du Qatar qui finance les groupes islamistes tant qu'il peut.

Je lis ça parfois à propos des groupes du Sahel, mais je n'ai jamais rien vu de solide. Que le Qatar finance des groupes islamistes en Syrie pour diriger la révolution dans une direction confessionnelle, pourquoi pas ? Mais au Sahel, comment ferait-il pour prendre la main sur des groupes islamistes déjà encadrés par des agents du DRS algériens depuis de longues années, et pourquoi le ferait-il dans une zone éloignée et sans enjeux stratégiques pour lui ? La rumeur de la main qatarie ressemble à mon avis beaucoup à un contre-feu allumé par l'Etat algérien.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  yannalan le Mer 26 Sep - 19:12

Effectivement,nous sommes en désaccord total sur la participation algérienne à AQMI. On ne voit pas du tout l'intérêt de l'Algérie à mettre le bordel au Mali alors qu'elle est déjà sur la frontière saharaoui et à la chasse au maquis dans le Nord. Je reste très sceptique sur l'article de Keenan.
Le régime n'a rien de très attirant, mais de là à lui mettre tout ce qui se passe sur le dos, il y a une marge. Surtout que les gens d'en face sont encore pires.
Le Qatar est intervenu en Libye, il continue à côté.
L'armée française qui n'a pas très envie d'intervenir là-bas met en cause le Qatar si on en croit le Canard Enchaîné qui a de bonnes sources dans ces milieux et que j'ai plus tendance à croire qu'une feuille de chou kabyle qui doit avoir autant d'influence que leurs camarades bretons qui les citent souvent
Pourquoi le Qatar ou l'Arabie ? Ca fait aussi partie d'une lutte contre des influence iraniennes, qui existent aussi, comme l'ont montré les dizaines de milliers de manifestants à Kano au Nigeria. Et une idéologie islamiste.
(www.bbc.co.uk/news/world-asia-19686703)
Pour le reste, Internet est plein de journaux du coin, et là, faut en prendre et en laisser. Les presses belges ou suisses sont pas mal parce qu'elles ont moins d’enjeux dans ce coin.
Moi, je m'y intéresse depuis une quarantaine d'années, j'en discute aussi avec des gens de là-bas qui ne mettent pas leur réflexions sur papier pour te donner des sources.
Sur le COS, il a une base à Ouaga et il se déplace très vite.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/09/23/97001-20120923FILWWW00153-info-le-figaro-mali-des-forces-speciales-francaises-forment-des-africains-pour-contrer-aqmi.php

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  sylvestre le Mer 26 Sep - 19:35

yannalan a écrit:Effectivement,nous sommes en désaccord total sur la participation algérienne à AQMI. On ne voit pas du tout l'intérêt de l'Algérie à mettre le bordel au Mali alors qu'elle est déjà sur la frontière saharaoui et à la chasse au maquis dans le Nord.

As-tu lu les sources que j'ai données sur le sujet ? Comment interprètes-tu par exemple le parcours d'Abderrezak El Para ? Nies-tu la filiation entre AQMI le GSPC et les GIA, ou bien nies-tu que les émirs du GIA étaient pilotés par le DRS ?


Hélène Claudot-Hawad, Directrice au CNRS pointe directement le DRS dans le maniement des groupes djihadistes et dans les trafics de drogue et d'armes qui transitent dans les zones transfrontalières Sahéliennes



(sur les intérêts de l'Algérie, je pense qu'il y a d'une part le contrôle sur une zone importante dans la perspective annoncée de l'épuisement du pétrole algérien, et peut-être plus important dans l'immédiat la volonté de contrer le mouvement touareg soudainement dopé par la chute du régime Kadhafi et les armes qu'ils ont pu récupérer - mouvement qui pourrait déborder la frontière sud de l'Algérie, plus largement, garder l'ascendant qu'ils ont conquis sur le Mali)
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  yannalan le Mer 26 Sep - 20:12

J'ai lu l'article de Keenan, mais je ne suis pas convaincu. Qu'il y ait eu dans la lutte contre les islamistes en Algérie des coups tordus, c'est sûr, mais là ils n'en ont plus besoin pour éradiquer les derniers maquis.
Je vois très mal aussi une rébellion touareg en Algérie, où les choses se passent plutôt mieux avec le gouvernement central qu'au Mali ou au Niger, où il y a toujours eu un antagonisme certain entre les noirs du Sud et les nomades du Nord. Ca fait des siècles et ça ne s'efface pas d'un coup...
Autre question :quel rôle joue Compaoré en accueillant à la fois le COS et le MNLA?

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  sylvestre le Jeu 27 Sep - 11:00

yannalan a écrit:J'ai lu l'article de Keenan, mais je ne suis pas convaincu.

Alors essaye pour avoir plus de contexte Enquête sur l’étrange « Ben Laden du Sahara »
et en plus fourni Al-Qaida au Maghreb », ou la très étrange histoire du GSPC algérien.

Qu'il y ait eu dans la lutte contre les islamistes en Algérie des coups tordus, c'est sûr, mais là ils n'en ont plus besoin pour éradiquer les derniers maquis.

Effectivement, et la seule raison envisageable à leur survie malgré cela, c'est que ces maquis sont à leur service, à la fois d'un point de vue idéologique (la thématique du "terrorisme résiduel" qui sert à maintenir l'adhésion populaire à l'Etat, à légitimer le régime au niveau international en le soudant au combat occidental "contre le terrorisme" d'autre part) et opérationnel (élimination d'opposants ou d'agents devenus gênants). C'est toute l'histoire des années 90.

Autre question :quel rôle joue Compaoré en accueillant à la fois le COS et le MNLA?

J'ai l'impression que tous les Etats du coin avec un minimum de stabilité interne cherche à tirer son épingle du jeu en se posant en arbitre. L'Algérie avait réussi à le faire lors des précédentes rébellions touaregs du Mali, et pour les raisons mentionnées au-dessus, je continue de penser qu'ils sont en position de force - mais la CEDEAO, le Burkina, la France cherchent évidemment à peser - il n'est d'ailleurs pas impossible que tout cela se termine de façon négociée.
De notre point de vue je pense qu'il est évidemment important de rappeler que ce sont les premiers intéressés, les habitants de l'Azawad qui doivent décider ! De ce point de vue, le reportage d'Arte que j'ai posté dans ce fil, ainsi que d'autres sources mentionnées me font penser que le MNLA avec toutes ses limites représentent bien un mouvement authentique contre une oppression de plusieurs décennies par le pouvoir malien (qui avait du reste fait de toute la zone une région militaire, avec impossibilité aux journalistes de travailler, plusieurs massacres lors des révoltes, etc.). De ce point de vue l'idée suivant laquelle "la plupart des habitants du nord ne veulent pas l'indépendance" me semble suspecte - je l'ai lue dans la presse malienne où elle a un air de propagande assez caractérisé, mais bon, là encore je ne demande qu'à voir des sources.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  sylvestre le Mar 2 Oct - 11:30

http://www.maliweb.net/news/assemblee-nationale/2012/10/02/article,95635.html

Le président de l’Assemblée nationale du Mali par intérim, Pr. Younoussi Touré a indiqué lundi que « ce qui se joue dans l’espace Saharo-sahélien en général et dans le Nord du Mali en particulier est aussi la conséquence des luttes d’influences des grandes puissances et de leurs alliés pour le contrôle des ressources potentielles du sol et du sous-sol de cette vaste zone ».

M. Touré a émis son point de vue à l’ouverture de la session budgétaire au titre l’année 2012-2013, consacrée au vote de la loi des finances.

A son avis, « les indépendantistes et les intégristes (occupant le nord du Mali, Ndlr) ne sont probablement que des instruments conscients ou inconscients de cette stratégie de positionnement pour le partage des richesses de cette zone ».
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mali Empty Re: Mali

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 13 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum