Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
GACHI Batterie Externe 26800mAh
Voir le deal
21.20 €

Front de Gauche

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  panchoa le Jeu 12 Avr - 10:09

Sarkozy reconnaît complimenter Mélenchon par "tactique politique"

Le Monde.fr | 12.04.2012 à 09h44 • Mis à jour le 12.04.2012 à 09h51

Par Alexandre Lemarié

Nicolas Sarkozy reconnaît implicitement favoriser la progression de Jean-Luc Mélenchon pour affaiblir son principal adversaire, François Hollande, dans une interview aux lecteurs du Parisien publiée jeudi 12 avril.

"Je n'ai pas compris pourquoi vous faites tant de compliments à Mélenchon ?", lui demande un lecteur du journal. M. Sarkozy répond d'abord, visiblement amusé : "Mais si, je suis sûr que vous avez compris (rires)." "N'y a-t-il pas un peu de tactique politique de votre part ?", le relance le lecteur. "Moi, de la tactique politique ? (Rire.) Si, bien sûr, c'est évident. Mais vous ne me reprocheriez pas de vouloir gagner quand même ?", poursuit le candidat UMP.


Nicolas Sarkozy et ses soutiens ont commencé à vanter les qualités du candidat du Front de gauche pour mieux souligner les faiblesses de celui du PS, à partir du 13 mars.

Lire : Comment Sarkozy pousse Mélenchon pour affaiblir Hollande

Le camp Sarkozy se montre bienveillant à l'égard de M. Mélenchon, qui a le vent en poupe et est aujourd'hui crédité de 13 à 15 % des intentions de vote au premier tour, pour qu'il contribue à faire baisser le score de premier tour de M. Hollande.

Autre raison invoquée par le camp présidentiel : le tribun de la gauche radicale peut faire "dériver" le candidat socialiste "vers la gauche plutôt que vers le centre", comme l'avait dit Jean-Pierre Raffarin. De cette manière, les électeurs du candidat du MoDem, François Bayrou, se reporteraient moins sur celui du PS entre les deux tours de la présidentielle, espère-t-on à l'UMP.

Lire : Le camp Sarkozy loue de nouveau "le talent" de Mélenchon

Par ailleurs, dans cet entretien, M. Sarkozy affirme également que "l'antisarkozysme primaire" est "une construction médiatique". "Je n'ai pas tout réussi, mais je me suis battu", fait-il valoir.


panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  verié2 le Jeu 12 Avr - 10:17

Comment Sarkozy pousse Mélenchon pour affaiblir Hollande
De même que Mitterrand favorisait Le Pen pour affaiblir la droite. Ou que les succès de Besancenot-Laguiller pouvaient affaiblir la gauche institutionnelle... Ca fait partie du jeu politique. Mais ce n'est pas un argument contre le FdG, qui n'en est pas responsable. Il y a suffisamment de choses à reprocher à Mélenchon pour ne pas tomber dans ce panneau...

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  gérard menvussa le Jeu 12 Avr - 11:12

Tout a fait ! Mais par contre, il y a un élément particulier qui mérite notre attention, c'est le traficotage des chiffres dans les songages d'opinion. On peut avec beaucoup d'influence, réussir a "trafiquer" les chiffres dans un sens ou dans l'autre, gonfler un résultat ou au contraire le minimiser. C'est d'autant plus facile que TOUS les instituts de sondage ont des "coéficients correcteurs" destinés a corriger les biais (comme la sous expression de certains votes) On l'a vu lors de la "remontée" de Sarko dans les sondages... Or un "bruit" agite le landerneau des instituts de sondage, c'est que Sarko a demandé à son amie Parisot de remonter le tribun, histoire d'effrayer un peu l'électorat centriste, et de montrer a Bayrou qu'il a plus intérêt de dealer avec lui qu'avec Hollande (puisque Bayrou, en bon centriste, est prêt à discuter avec n'importe qui tant que la tartine est beurrée)
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 63
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  panchoa le Jeu 12 Avr - 11:46

verié2 a écrit:
Comment Sarkozy pousse Mélenchon pour affaiblir Hollande
De même que Mitterrand favorisait Le Pen pour affaiblir la droite. Ou que les succès de Besancenot-Laguiller pouvaient affaiblir la gauche institutionnelle... Ca fait partie du jeu politique. Mais ce n'est pas un argument contre le FdG, qui n'en est pas responsable. Il y a suffisamment de choses à reprocher à Mélenchon pour ne pas tomber dans ce panneau...

arrété donc les uns et les autres de donner des lecons de bonne conduite // au foutage de gueule. je met cet article pour bien montrer a ceux qui trafiquent les faits , mais je l'ai déja dit, qu' en politique politicienne tous les coups, bas, sont permis . que n'a t on entendu sur OB, idiot utile de sarko, soutenu par des maires de droite et "sans étiquette"
depuis le début de la campagne nous avons droit aux coups à plussieusr bandes. les pires c'est ceux qui permettent a chaque prestation de poutou dans la presse dans mettre une couche sur les militants du NPA qui partent en masse vers le FDG etc etc. oui le PS a favorisé le pen contre sarko. alors vos coupler sur la morale et l'éthique en politique vous vous les garder, d'autant que certain discutent bien complaisament avec des trolls qui ne viennent ici que pour la prococ et, le détournement de mots et de fait. les "raisonnables" du clavier ca commence à bien faire. en toute amitiés panchoa

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Propositions d'action unitaire: aucune réponse

Message  Roseau le Jeu 12 Avr - 15:35

Les urnes et les luttes

Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 144 (12/04/12)
http://www.npa2009.org/content/les-urnes-et-les-luttes

La montée du Front de gauche fait grincer bien des dents pas seulement à droite mais aussi à gauche… Si Parisot le qualifie d’ « héritier d’une forme de Terreur », on entend surtout crisser celles, longues à rayer les parquets, de ces petits marquis socialistes qui font tous les cinq ans le coup du chantage au vote utile pour nous imposer leur politique de gestionnaires du capitalisme. Gérard Collomb, le maire de Lyon, a même poussé la bêtise jusqu’à comparer le Front de Gauche aux khmers rouges ! Il est vrai que le bonhomme a l’imagination rikiki, il avait déjà qualifié Eva Joly de khmer verte.

Au NPA, nous ne déplorons ni ne minimisons le succès du Front de Gauche. Il faut plutôt essayer de voir s’il peut ouvrir une situation nouvelle.

La brèche ?
Ceux qui veulent voter Mélenchon ne veulent plus se contenter de cette gauche au rabais, qui leur promet juste de faire régresser la société un tout petit peu moins vite que la droite. C’est un tel sursaut qui peut rendre possible une réponse radicale face à la crise.

Mais comment le concrétiser ? Malheureusement Mélenchon et – tous – ses alliés entretiennent l’ambiguïté sur l’enjeu de cette élection. L’ « insurrection civique », c’est la radicalité enfermée dans la petite boîte des institutions, l’espoir d’un scrutin qui pourrait être en lui-même le débouché politique de la révolte. Mélenchon et ses alliés (ils se partagent d’une certaine façon les rôles) jouent d’une ambiguïté savamment entretenue entre la défiance contre Hollande et l’espoir que la gauche, à condition d’être électoralement rééquilibrée, pourrait peut-être bien mener (après tout !) une « politique de gauche », même sous la direction de Hollande. Mélenchon n’ira donc pas dans un gouvernement « Hollandréou », tandis que Pierre Laurent rappelle que les communistes ont « vocation à gouverner ». Bref, la décision d’une participation gouvernementale sera prise « au lendemain des législatives ».

Sauf que Hollande (quel que soit le score du Front de Gauche) fera de toute façon la rigueur. Il ne le cache pas, il prend même ainsi le risque de perdre une élection qui semblait pourtant gagnée d’avance. Sarkozy, tout en dégainant un nouvel argument de campagne bien tordu, s’est ainsi fait, une fois de plus, le porte-parole du patronat : attention, « la sanction sera immédiate sur les marchés » ! C’est que la finance, et à travers elle tous les possédants, n’est pas bêtement électoraliste…

Alors ? Il faut nous aussi préparer notre troisième tour, social, lui ! Quel que soit le président élu, Sarkozy ou Hollande.

D’ailleurs, ces dizaines de milliers de gens qui sont allés non pas seulement, non pas bêtement, écouter Mélenchon, mais manifester à La Bastille puis à Toulouse, ils le savent, eux qui en pleine bataille électorale ont la joie de retrouver le geste de la manif. Mais bizarre ambiance, sur ces places de résistance et de lutte : c’est là que Mélenchon, transmuté en bizarre hybride de Mitterrand et Malraux, en a le moins parlé, des luttes, pour longuement gloser sur la future Constitution, la future République… au cas où, décidément, il serait élu président !

Pourtant, les sympathisants du Front de Gauche, ses militants, y tiennent, à ces exigences, martelées maintes fois par Mélenchon lui-même : arrêter d’une façon ou d’une autre les licenciements, rétablir la retraite à 60 ans à taux plein, titulariser les 800 000 salariés précaires de l’État, assurer la gratuité totale des soins, augmenter massivement le Smic, rejeter le nouveau traité européen d’austérité, rejeter toute politique d’austérité en général.

C’est ce combat qu’il faut préparer, y compris contre un gouvernement Hollande. Il y a cinq mois, le NPA proposait déjà une rencontre des organisations pour organiser le combat commun contre l’austérité (pas de réponse). Il y a plus d’un mois nous avons proposé de nous voir pour rendre possible une marche contre les licenciements, de toutes les boîtes où les travailleurs se battent pour leur emploi. Pas de réponse. Mais nous continuerons parce que c’est nécessaire. C’est l’esprit de notre campagne avec Philippe : une campagne qui voit plus loin que quatre tours électoraux et deux dizaines de députés. C’est cela aussi, le sens du vote Poutou !

Yann Cézard
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  dug et klin le Jeu 12 Avr - 15:46

panchoa a écrit:

..... je l'ai déja dit, qu' en politique politicienne tous les coups, bas, sont permis . que n'a t on entendu sur OB, idiot utile de sarko, soutenu par des maires de droite et "sans étiquette"...

...alors vos coupler sur la morale et l'éthique en politique vous vous les garder.....



Et oui,Panchoa a raison,

A partir du moment ou l'on décide de participer a une élection(présidentielle)qu'on le veuille ou non,on en subit les regles.En 2002,des"amis"de la LCR membres du PS avaient fourni quelques dizaines de signatures,pensaient ils influer sur la position du 2eme tour?,la Ligue n'a passé aucun marché.En 2007,les éléphants ont freinés les maires PS et apparentés(menaces sur les subventions des départements et des régions)Sarkozy et l'UMP se sont présentés comme de grands démocrates et ont favorisé l'apport de signatures pour O.B.

Dans les deux cas la Ligue a eu tout a fait raison d'engranger ces signatures,puisqu'elle n'a passé aucuns compromis.N.Arthaud et P.Poutou ont déposé leurs 500 signatures,il y a des maires de droite,de gauche,des sans étiquettes.Certains avaient par le passé signés pour d'autres courants,voir le FN,et alors,l'important c'est que l'E.G.a ses deux candidat(e)s.et que chacun a leur maniere il/elle défendent une politique prenant en compte les intérets des travailleurs.
dug et klin
dug et klin

Messages : 813
Date d'inscription : 07/02/2012
Localisation : quelque part entre St-Malo et Collioure en passant par Sarlat

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  panchoa le Jeu 12 Avr - 16:24

Ce monde n'a aucun sens, inventons-en un autre! les grandes et petites manoeuvre continus au grand jour. surprenant non a lire l'integrale sur le site panchoa

12 Avril 2012Par Les invités de Mediapart
EDITION :2012: ILS S'ENGAGENT
«Prenons toutes nos responsabilités pour permettre l’émergence d’une force de transformation sociale et écologique, durable et utile contribuant au rassemblement de toute la gauche de gauche.» Par Christophe Aguiton, Clémentine Autain, Jean-Jacques Boislaroussie, Jean-Michel Drevon, Jacqueline Fraysse, Razmig Keucheyan, Stéphane Lavignotte et Myriam Martin.

commentaire
12/04/2012, 15:42PAR SYLVAIN LOVEFAB
Je pense que le sens "caché" de ce texte, c'est de dire que le Front de gauche ne doit pas être la chose du PCF. Une bataille - encore feutrée mais qui va être très violente - s'est en effet engagée au sein du Front de gauche pour modifier un équilibre interne initial très favorable au PCF, notamment dans la perspective des législatives.
D'où le sentiment, en lisant ce texte, d'une langue de bois qui sent très fort le vieux monde politique. Ce vieux monde où quand on veut se payer quelqu'un, on annonce et promeut un grand rassemblement sans exclusive, assumant toute la diversité des parties prenantes, gnagnagna, etc... Où comment habiller de grands discours "politiques" les considérations les plus bassement politiciennes.
Je pense comme vous aussi que dire aux gens que l'environnement dans lequel, tant bien que mal, ils développent leur vie et élèvent leurs enfants n'a aucun sens, c'est les prendre pour des imbéciles, au mieux des demeurés. C'est aussi l'échec politique assuré.

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  iztok le Jeu 12 Avr - 18:36

Moi je pense surtout que c'est la volonté de construire un pôle anticapitaliste dans le front de gauche pour contrer le pcf et le pg qui se concrétise. Je pense personnellement que c'est voué à l'échec au vu du poids minime de ce pôle face au pcf qui compose l'essentiel des forces du front de gauche, et au caporalisme du PG.
La partie de la direction de la GA qui veut apparemment sortir a ce but : construire ce 3ème pilier, si ça les amuse qu'ils essayent ... Le problème c'est qu'ils sont en train de partir du NPA avec vraiment pas grand monde, encore moins que picquet avec la gauche unitaire ou convergences et alternatives. Et qu'ils se mettent à dos la plupart des militants de leur courant.

La "gauche de gauche" face à la "gauche de la gauche", les vieux débats ressortent ...

iztok
iztok

Messages : 241
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 32
Localisation : toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  Achille le Jeu 12 Avr - 18:43



Le Front de gauche (re)part en guerre contre les médias <<


A l'Usine, le QG de campagne de Jean-Luc Mélenchon, le 12 avril aux Lilas (Seine-Saint-Denis).

Jean-Luc Mélenchon est-il le candidat à abattre pour les médias ? C'est en tout cas ce que semble penser son directeur de campagne, François Delapierre, qui a consacré une large partie d'une conférence de presse, jeudi 12 avril, à cette question.

M. Delapierre a accusé les médias d'"évacuer" le succès de la campagne du candidat du Front de gauche. "Il y a une totale disproportion entre ce phénomène, cette vague, et le traitement qui lui est réservé", a-t-il expliqué, jugeant anormal qu'un "événement aussi important que Toulouse se retrouve en page 9 du Parisien, en page 12 de Libération, bénéficie d'une photo légendée dans Le Monde".

Il a critiqué le traitement réservé au candidat : pour "son état de santé ou sur sa position sur le permis de conduire, nouvelle question centrale de la campagne", il y a "de la place" dans les journaux mais pas pour la "radicale nouveauté qui est en cours". "La nouveauté n'est pas vu par ceux qui sont installés, a-t-il poursuivi. L'avantage des dominants, c'est qu'ils dominent. Ils bénéficient donc de moyens de diffuser leurs thèses et leur vision du monde. Ça, c'est leur force. Mais leur faiblesse, c'est que étant dominants, ils ont une vision faussée du monde et ils en viennent à se tromper eux-mêmes sur les processus qui sont à l'œuvre."

"Deuxième gauche brejnévienne"

M. Delapierre a dénoncé un "tir de barrage nourri portés essentiellement par les grands médias de ce pays et dont le signal a été donné par Mme Parisot", la patronne du Medef. Il en veut pour preuve l'utilisation d'un chiffrage du projet du Front de gauche par l'Institut de l'entreprise par les médias, "l'institut du Medef", devenu "le chiffreur officiel du Front de gauche". Dans sa ligne de mire notamment, Le Canard enchaîné qui dans son édition du 11 avril "recopie" Le Figaro.

M. Delapierre est allé plus loin en expliquant que les éditorialistes de la presse écrite reprennent l'argumentaire du Front national. Jacques Julliard de Marianne ou Christophe Barbier de L'Express ont été mis en cause. "Quand on lit par exemple que Jean-Luc Mélenchon est 'un candidat du système nourri au fromage de tous les mandats et au gâteau du carriérisme politicard, on pourrait penser que c'est un éditorial du journal Minute. Et non, c'est dans L'Express." Également dans le collimateur : Serge Raffy qui écrit dans Le Nouvel Observateur que Jean-Luc Mélenchon est "l'idiot utile de l'Elysée", "un argument recopié tel quel des argumentaires du Front national". "Nous avons le sentiment que Marine Le Pen leur manque !", s'est-il exclamé, pointant enfin une "une" du Monde, le 9 avril, sur "Marine Le Pen [qui] arrive en tête parmi les jeunes de 18-24 ans" et le peu de fiabilité, selon lui, de l'étude CSA qui accompagnait un reportage sur les jeunes et le FN.

Mais c'est Le Nouvel Observateur, "le journal de la deuxième gauche brejnévienne" qui a reçu les critiques les plus vigoureuses pour son numéro "Mélenchon, le grand perturbateur" du 12 avril. Une couverture et un numéro jugés "de propagande" : "Les yeux ont été bridées et la peau foncée pour en faire sans doute le croisement d'un signe et d'un chinois", a jugé M. Delapierre. "Tout sauf voter Jean-Luc Mélenchon ! (...) Ces attaques produiront le même résultat qu'en 2005 : c'est un mépris du peuple que le peuple ressent en plein figure", a-t-il conclu.

Quelques minutes plus tard seront envoyés pas moins de trois communiqués de presse critiquant Le Nouvel Observateur : un de Jean-Luc Mélenchon, un d'Alexis Corbière, secrétaire national du PG, et un dernier d'Olivier Dartigolles, directeur de campagne adjoint (PCF) du candidat du Front de gauche.

Plus problématique est le tweet envoyé en début d'après-midi sur le compte officiel de campagne du Front de gauche, "Mélenchon présidons", qui n'est pas géré par l'eurodéputé. Ce dernier montre une photo de Laurent Joffrin, actuel directeur de la rédaction du Nouvel Observateur, et de Jean-Marie Le Pen, accompagné de "Mais qui côtoie la terreur ? cc @LaurentJoffrin #LeNouvelObsCurantisme".

Cette photo a notamment circulé sur des sites proches de l'extrême-droite, notamment sur le blog de l'avocat Gilbert Collard. A la fin d'un post datant de septembre 2011 intitulé "Le portrait et la photo", celui qui est aujourd'hui président du comité de soutien de Mme Le Pen y affirme que Pierrette, l'ex-femme de Jean-Marie Le Pen, lui a remis cette photo suite à la publication dans l'hebdomadaire d'une photo jugée dérangeante pour elle. Un autre site, Nations Presse, géré notamment par Louis Alliot, le vice-président du FN, s'en était également fait l'écho. Quelques mois plus tôt, M. Joffrin, quant à lui, s'était expliqué dans L'Obs sur les liens de son père avec M. Le Pen et de vacances qu'il avait pu passer avec lui.

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  panchoa le Jeu 12 Avr - 19:50

Achille a écrit:

Le Front de gauche (re)part en guerre contre les médias <<


A l'Usine, le QG de campagne de Jean-Luc Mélenchon, le 12 avril aux Lilas (Seine-Saint-Denis).

Jean-Luc Mélenchon est-il le candidat à abattre pour les médias ? C'est en tout cas ce que semble penser son directeur de campagne, François Delapierre, qui a consacré une large partie d'une conférence de presse, jeudi 12 avril, à cette question.

M. Delapierre a accusé les médias d'"évacuer" le succès de la campagne du candidat du Front de gauche. "Il y a une totale disproportion entre ce phénomène, cette vague, et le traitement qui lui est réservé", a-t-il expliqué, jugeant anormal qu'un "événement aussi important que Toulouse se retrouve en page 9 du Parisien, en page 12 de Libération, bénéficie d'une photo légendée dans Le Monde".

Il a critiqué le traitement réservé au candidat : pour "son état de santé ou sur sa position sur le permis de conduire, nouvelle question centrale de la campagne", il y a "de la place" dans les journaux mais pas pour la "radicale nouveauté qui est en cours". "La nouveauté n'est pas vu par ceux qui sont installés, a-t-il poursuivi. L'avantage des dominants, c'est qu'ils dominent. Ils bénéficient donc de moyens de diffuser leurs thèses et leur vision du monde. Ça, c'est leur force. Mais leur faiblesse, c'est que étant dominants, ils ont une vision faussée du monde et ils en viennent à se tromper eux-mêmes sur les processus qui sont à l'œuvre."

"Deuxième gauche brejnévienne"

M. Delapierre a dénoncé un "tir de barrage nourri portés essentiellement par les grands médias de ce pays et dont le signal a été donné par Mme Parisot", la patronne du Medef. Il en veut pour preuve l'utilisation d'un chiffrage du projet du Front de gauche par l'Institut de l'entreprise par les médias, "l'institut du Medef", devenu "le chiffreur officiel du Front de gauche". Dans sa ligne de mire notamment, Le Canard enchaîné qui dans son édition du 11 avril "recopie" Le Figaro.

M. Delapierre est allé plus loin en expliquant que les éditorialistes de la presse écrite reprennent l'argumentaire du Front national. Jacques Julliard de Marianne ou Christophe Barbier de L'Express ont été mis en cause. "Quand on lit par exemple que Jean-Luc Mélenchon est 'un candidat du système nourri au fromage de tous les mandats et au gâteau du carriérisme politicard, on pourrait penser que c'est un éditorial du journal Minute. Et non, c'est dans L'Express." Également dans le collimateur : Serge Raffy qui écrit dans Le Nouvel Observateur que Jean-Luc Mélenchon est "l'idiot utile de l'Elysée", "un argument recopié tel quel des argumentaires du Front national". "Nous avons le sentiment que Marine Le Pen leur manque !", s'est-il exclamé, pointant enfin une "une" du Monde, le 9 avril, sur "Marine Le Pen [qui] arrive en tête parmi les jeunes de 18-24 ans" et le peu de fiabilité, selon lui, de l'étude CSA qui accompagnait un reportage sur les jeunes et le FN.

Mais c'est Le Nouvel Observateur, "le journal de la deuxième gauche brejnévienne" qui a reçu les critiques les plus vigoureuses pour son numéro "Mélenchon, le grand perturbateur" du 12 avril. Une couverture et un numéro jugés "de propagande" : "Les yeux ont été bridées et la peau foncée pour en faire sans doute le croisement d'un signe et d'un chinois", a jugé M. Delapierre. "Tout sauf voter Jean-Luc Mélenchon ! (...) Ces attaques produiront le même résultat qu'en 2005 : c'est un mépris du peuple que le peuple ressent en plein figure", a-t-il conclu.

Quelques minutes plus tard seront envoyés pas moins de trois communiqués de presse critiquant Le Nouvel Observateur : un de Jean-Luc Mélenchon, un d'Alexis Corbière, secrétaire national du PG, et un dernier d'Olivier Dartigolles, directeur de campagne adjoint (PCF) du candidat du Front de gauche.

Plus problématique est le tweet envoyé en début d'après-midi sur le compte officiel de campagne du Front de gauche, "Mélenchon présidons", qui n'est pas géré par l'eurodéputé. Ce dernier montre une photo de Laurent Joffrin, actuel directeur de la rédaction du Nouvel Observateur, et de Jean-Marie Le Pen, accompagné de "Mais qui côtoie la terreur ? cc @LaurentJoffrin #LeNouvelObsCurantisme".

Cette photo a notamment circulé sur des sites proches de l'extrême-droite, notamment sur le blog de l'avocat Gilbert Collard. A la fin d'un post datant de septembre 2011 intitulé "Le portrait et la photo", celui qui est aujourd'hui président du comité de soutien de Mme Le Pen y affirme que Pierrette, l'ex-femme de Jean-Marie Le Pen, lui a remis cette photo suite à la publication dans l'hebdomadaire d'une photo jugée dérangeante pour elle. Un autre site, Nations Presse, géré notamment par Louis Alliot, le vice-président du FN, s'en était également fait l'écho. Quelques mois plus tôt, M. Joffrin, quant à lui, s'était expliqué dans L'Obs sur les liens de son père avec M. Le Pen et de vacances qu'il avait pu passer avec lui.


les sondages financaient par le FDG (officieux et interne ) montre en baisse le Foutage de gueule alors le melenchon se victimise. mais de qui il se moque le petit tartarin. panchoa

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  Achille le Jeu 12 Avr - 19:54

panchoa a écrit:
les sondages financaient par le FDG (officieux et interne ) montre en baisse le Foutage de gueule alors le melenchon se victimise. mais de qui il se moque le petit tartarin. panchoa

Je n'ai pas de décodeur yaourt alors rien compris !

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  nico37 le Jeu 12 Avr - 20:01

Législatives.Le PC divisé sur le cas quimpérois 12 avril

Le député communiste André Chassaigne a annulé sa présence au meeting organisé par le Front de gauche de la première circonscription, à Quimper, demain. Depuis des semaines, un accord passé entre le Front de gauche et le NPA pour les législatives (André Bernard PCF aura une suppléante NPA) fait grincer des dents, notamment au Particommuniste. Dans un document interne qui a «fuité» intentionnellement vers la presse, André Chassaigne explique ainsi: «La participation du dirigeant national que je suis cautionnerait la candidature d'une suppléante appelant à voter pour un autre candidat que Jean-Luc Mélenchon, ce qui n'est pas acceptable». Au Front de gauche, on maintient le meeting, même sans le leader communiste, dans un «esprit d'ouverture et de rassemblement».

André Chassaigne annule sa venue à Quimper 11 avril

Ça se complique au Front de gauche. Le meeting départementaldu vendredi 13 avril à Quimper est annulé : l'orateur principal, André Chassaigne, député (PCF) du Front de Gauche, a décidé de ne plus y participer. « Gros problème pour ma venue à Quimper vendredi 13 avril ! » écrit André Chassaigne. « L'exécutif national du Parti m'a fait savoir qu'un différend politique grave remettait en cause ma participation et plus globalement ce qui était prévu par la coordination nationale de la campagne de Jean-Luc Mélenchon. La participation du dirigeant national que je suis cautionnerait la candidature d'une suppléante appelant à voter pour un autre candidat que Jean-Luc Mélenchon, ce qui n'est pas acceptable. Je suis donc dans l'obligation d'annuler ma venue, ce que je regrette profondément d'autant plus que l'organisation est très avancée. »

Pour les législatives, à Quimper, première circonscription du Finistère, le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) et le Front de gauche se sont mis d'accord. Le communiste fouesnantais Alain Bernard, candidat aux législatives, a pour suppléante Janine Carrasco, porte-parole du NPA à Quimper, soutien de la candidature de Philippe Poutou à la présidentielle. Le bureau départemental qui s'est réuni mercredi 4 avril considère que « la décision prise dans la 1re circonscription pour la suppléance d'André Bernard aux prochaines législatives, n'est pas en accord avec les orientations du Front de Gauche. Dans ce contexte de désaccord politique, le meeting ne pourra être départemental » indique le communiqué signé par le PCF 29. Pour faire court : les communistes ne peuvent pas soutenir un candidat trotskiste.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Refus de régulariser tous les sans papiers

Message  Roseau le Jeu 12 Avr - 20:04

Encore un sujet sur lequel les réformistes en mission ne répondront pas ou détourneront

Mélenchon veut revenir seulement sur les lois de la droite depuis 2002
et ne se prononce pas clairement pour la régularisation de tous les sans-papiers.

Là encore, par delà des mesures indiscutablement progressistes par rapport à la législation actuelle
(fermeture des centres de rétention administratif, droit de demander la naturalisation au bout de cinq
ans de résidence, par exemple), le programme du Front de Gauche contient deux énormes limites :
1) il ne veut abroger que « les lois successives sur l’immigration adoptées par la droite depuis 2002 »
(PPPFG, p. 25) et annonce une simple et vague « refonte de CESEDA »
(Code de l’Entrée et du Séjour des Étrangers et du Droit d’Asile)
2) il parle de régulariser « les sanspapiers dont le nombre a augmenté du seul fait des réformes de la droite ».
Autrement dit, le Front de Gauche ne veut pas revenir sur les lois Pasqua, Chevènement, etc,
qui avaient déjà, bien avant 2002, réduit les travailleurs étrangers à une sous-catégorie,
surexploitée, désignée comme responsable de tous les maux et traquée par les flics,
sous les gouvernements soit de gauche ou de droite.

Dans la même logique, le choix de ne pas dire qu’ils régulariseront tous les sans-papiers
signifie-t-il que le Front de Gauche ne voudrait en régulariser qu’une partie seulement,
par exemple ceux qui le sont devenus en vertu des seules lois adoptées depuis 2002 ?
Faut-il comprendre que dans la continuité de ce qu’avait fait Jospin-Buffet-Mélenchon-Voynet
entre 1997 et 2002 il n’y aura pas de régularisation généralisée ?

Si, comme le proclame le Front de Gauche à juste titre, « l’immigration n’est pas un problème »
(PPPFG, p. 25, c’est le titre du paragraphe),
pourquoi ne pas accorder les mêmes droits aux étrangers qu’aux Français ?
Pourquoi se borner, comme le PS (habituel, il faut préparer les sinécures),
à la revendication du « droit de vote aux élections locales » ? (PPPFG, p. 28)
Pourquoi ne pas accorder à tous le droit de vote à toutes les élections ?
Pourquoi une partie de la population vivant en France devrait-elle subir les lois
sans avoir voix au chapitre quand il s’agit de les décider ?
N’est-ce pas une atteinte élémentaire à la démocratie ?

En fait, si nous sommes des militants conséquent du mouvement ouvrier,
nous devons simplement défendre que soit appliqué au niveau de l’État la pratique normale du mouvement ouvrier:
pour qu’un travailleur puisse devenir membre d’un syndicat ou d’un parti ouvrier dans le pays où il réside,
on ne lui pose aucune condition de nationalité ou de durée de résidence.

Pourquoi faudrait-il en poser au niveau de l'État ?
La logique du mouvement ouvrier révolutionnaire, c’est de rassembler tous les travailleurs,
quelle que soit leur nationalité, contre les patrons, quelle que soit la leur.
La Commune de Paris, premier gouvernement des travailleurs de l’histoire,
avait ainsi parmi ses membres des étrangers, en particulier des Allemands,
à l’heure même où une bonne partie du pays était toujours occupée par les armées de Bismarck.
Voilà la tradition que nous devons défendre, bien loin des propos germanophobes répétés de Mélenchon.
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  irving le Jeu 12 Avr - 23:19

Roseau a écrit:
Voilà la tradition que nous devons défendre, bien loin des propos germanophobes répétés de Mélenchon.

Ce n'est pas être germanophobe de dire que l'Allemagne est le principal responsable de la crise actuelle, aussi bien dans son déclenchement que dans son déroulement.
Tu ne sembles décidément reculer devant aucune crasse. Si c'est ta conception du "militant conséquent du mouvement ouvrier", je te la laisse biens volontiers ! (le détournement de Marx par Copas vaut aussi son pesant de cacahuètes...)

irving

Messages : 150
Date d'inscription : 23/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  Invité le Jeu 12 Avr - 23:28

irving a écrit:Ce n'est pas être germanophobe de dire que l'Allemagne est le principal responsable de la crise actuelle, aussi bien dans son déclenchement que dans son déroulement.
La responsable de la crise actuelle, c'est la classe capitaliste. Et les travailleurs, de France ou d'ailleurs, n'ont rien à gagner à écouter les conneries de politiciens bourgeois qui cherchent à pointer du doigt tel ou tel pays étranger.

Et en parlant d'étrangers, je suppose que tout le monde aura remarqué, ce soir dans l'émission "Des paroles et des actes", la plus ou moins discrète justification par Mélenchon des bulldozers de Vitry et de Montigny-les-Cormeilles. Voilà où cela mène, d'emboucher les mêmes trompettes tricolores que Marchais en son temps...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  Roseau le Jeu 12 Avr - 23:42

[quote="irving"]
Roseau a écrit:
Voilà la tradition que nous devons défendre, bien loin des propos germanophobes répétés de Mélenchon.

Tu ne sembles décidément reculer devant aucune crasse. [quote]

Les propos nationalistes et pires des politiciens bourgeois F...de G... effectivement abondent et c'est vrai sont crasses.

Concernant Mélenchon, en voilà encore un:
Reportage diffusé sur France 2, le 2 juin 2005.
Mélenchon:
« eh bien, qu’ils aillent se faire foutre les lituaniens ? t’en connais, toi, des lituaniens ? j’en ai jamais vu un moi ! » Laughing

Et encore un pour ceux qui ne savent pas encore ce qu'est un vieux politicien bourgeois

Dans le bouquin du serviteur keynésien du capital, dans son bouquin: “Qu’ils s’en aillent tous”:
" Je veux être direct : je ne vois pas, par exemple, que les relations des Allemands avec tous leurs voisins soient définitivement apaisées. Nous-mêmes, Français, ferions bien d'admettre que la génération dirigeante de l'Allemagne réunifiée n'est plus celle que le remords raisonnait et que la division en deux États contenait.
Aux dirigeants allemands décomplexés devraient correspondre des dirigeants français dessillés. Avoir consenti que les Allemands soient plus nombreux que les Français dans le Parlement européen est une faute (Le traité de Nice (26 juillet2001) attribue 99 sièges à l'Allemagne et 74 à la France). Cette décision est en contradiction avec l'esprit des fondateurs franco-allemands de l'Union européenne. De Gaulle et Adenauer s'étaient exprimés sans aucune ambiguïté sur ce sujet pour dire que seule l'égalité, en toutes circonstances, donnait une base solide à la relation entre nos deux pays."
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  Eugene Duhring le Ven 13 Avr - 0:16

panchoa a écrit:

les sondages financaient par le FDG (officieux et interne ) montre en baisse le Foutage de gueule alors le melenchon se victimise. mais de qui il se moque le petit tartarin. panchoa
Finalement entre tes interventions souvent incompréhensibles et ce genre de connerie tout à fait compréhensible, je préfère encore le 1er Panchoa.

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  n1n3yard5 le Ven 13 Avr - 0:37

JEUDI 19 AVRIL - 19H00
Meeting de Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de Gauche,
au Parc des Expositions (Hall 1), Porte de Versailles, 75015 Paris (métro L12 ou tram T2/T3 Porte de Versailles)
Facebook : https://www.facebook.com/events/145668975559795/

n1n3yard5

Messages : 118
Date d'inscription : 09/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Des cocos pour recapitaliser les banques

Message  Roseau le Ven 13 Avr - 0:42

Pour les pisse-froids...
http://www.wansquare.com/index.php?option=com_wscontent&view=article&Itemid=190&article=8555&lang=f
Les "cocos" plus personne ne pense au PC social- mélenchonisé...
Il s'agit désormais des "obligations convertibles contingentes",
en clair des obligations qui se transforment en action dans des conditions déterminées dans le contrat d'achat...
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  Eugene Duhring le Ven 13 Avr - 0:48

Roseau a écrit:Pour les pisse-froids...
Chacun sait que la valeur d'un militant se mesure à son urine en °C. Merci Roseau - un vrai révolutionnaire pour le coup qui pisse chaud - de nous le rappeler régulièrement !

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  n1n3yard5 le Ven 13 Avr - 0:52

C'est surtout contre-productif. S'allier avec une personne qu vous insulte, ça existe ? Perso, quoiqu'il dise, j'aurai plutôt envie d'aller dans le sens opposé.

n1n3yard5

Messages : 118
Date d'inscription : 09/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  irving le Ven 13 Avr - 0:56

Schreiber a écrit:
La responsable de la crise actuelle, c'est la classe capitaliste. Et les travailleurs, de France ou d'ailleurs, n'ont rien à gagner à écouter les conneries de politiciens bourgeois qui cherchent à pointer du doigt tel ou tel pays étranger.


Je suis évidemment d'accord sur le fond, les responsables de cette crise ce sont les capitalistes et ils n'ont pas de patrie.
Mais cette position est confortable et ne colle pas à ce qui s'est déroulé.
Dans les faits, la politique de désinflation compétitive de l'Allemagne tout au court des années 2000 a fait reposer leur croissance économique sur leurs exportations... ce qui a creuse le déficit des états du sud de la zone euro à commencer par la Grèce. L'Allemagne par la politique d'austérité salariale qu'elle a mené est responsable des déséquilibres commerciaux au sein de la zone euro à l'origine des écarts de taux d'intérêts sur les titres obligataires des états membres.
C'est cette même Allemagne qui a refusé tout plan de relance (alors même que le seul ajustement possible en dehors de la récession en Grèce aurait été de provoquer de l'inflation en Allemagne par des plans de relance), c'est cette même Allemagne qui a refusé toute annulation de dettes, c'est cette même Allemagne qui a combattu toute intervention de la BCE visant à monétiser cette dette : en un mot, c'est l'Allemagne qui a appliqué d'une main de fer la ligne libérale de l'Europe, c'est elle qui est responsable par son importance diplomatique, les pressions qu'elle exerce sur la zone euro (chantage d'un retrait...) du déroulement de la crise et de son prolongement.

Alors, oui, cette crise, c'est celle des capitalistes. Mais un pays a particulièrement défendu cette classe, avec plus de vigueur que les autres, a toléré nettement moins de compromis et a été responsable directement par des politiques libérales de la crise de la zone euro. Et ce pays, c'est l'Allemagne.


Dernière édition par irving le Ven 13 Avr - 0:57, édité 1 fois

irving

Messages : 150
Date d'inscription : 23/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  Eugene Duhring le Ven 13 Avr - 0:57

n1n3yard5 a écrit:C'est surtout contre-productif. S'allier avec une personne qu vous insulte, ça existe ? Perso, quoiqu'il dise, j'aurai plutôt envie d'aller dans le sens opposé.
C'est probablement ce que l'on nomme le sens de l'humour, reste à savoir dans quel sens il va ...
Quitte à faire dans la finance autant fournir des documents en relation avec le fil :
Dette française : l'AMF réagit aux propos de Jean-Luc Mélenchon
Jean-Pierre Jouyet, président de l'AMF, répond à Jean-Luc Mélenchon sur les dangers du contrat à terme sur les emprunts d'Etat français, qualifié d'arme de spéculation.
Ecrit par
Isabelle COUET
Chef de service adjointe
Son dernier article

12/04 | 07:00
La BCE prête à réactiver ses achats d'emprunts d'Etat

Dette française : l\'AMF réagit aux propos de Jean-Luc Mélenchon

La spéculation financière fait son grand retour dans le débat politique. Jean-Luc Mélenchon a dénoncé mercredi sur son site la création d'une « nouvelle arme de la finance contre la France». Le candidat du Front de Gauche fait référence au lancement d'un contrat à terme sur les emprunts d'Etat français, le 16 avril, sur Eurex, la bourse de dérivés allemande. Il a été suivi par Europe Ecologie-Les Verts qui a fustigé ce jeudi, l'autorisation d'un « nouvel outil spéculatif sur la dette française».

Interrogé par « Les Echos », Jean-Pierre Jouyet (photo), président de l'AMF, a lui-même regretté un timing malheureux. «Eurex ne donne pas un signal convenable au marché. Le moment est inopportun, compte tenu de l'élection présidentielle en France, et des tensions sur les taux espagnols constatés en début de semaine. Cela sous-entend qu'il y a un risque sur la dette française, puisque ce contrat donne la possibilité aux investisseurs de se couvrir. C'est un message négatif et quelque soit le résultat des urnes », indique -t-il.
Moins jouer les CDS

Ceci dit, selon lui « c'est un produit assez banalisé qui a toujours existé et qui existe sur la dette américaine ou allemande. C'est un produit qui permet de moins jouer sur les CDS des dettes souveraines. Il apporte aussi de la liquidité. Il est transparent et mieux contrôlé que les CDS, par exemple ».

« Eurex est une société allemande privée. Interdire ce produit n'est ni de notre ressort, ni de celui des autorités de régulation européenne. Nous n'avons pas les moyens de nous y opposer, ni de dire quoi que ce soit », a-t-il ajouté, répondant aux déclarations de Jean-Luc Mélenchon et à celle d'Europe Ecologie-Les Verts. « Je préviens que si je suis élu, ces contrats seront interdits comme toutes les ventes à découvert et les CDS non adossés. Je préviens que des poursuites seront engagées contre ceux qui ont préparé ou facilité la mise en place de ces mesures contre les intérêts économiques fondamentaux de la nation» a tenu à préciser le candidat du Front de Gauche. Europe Ecologie-Les Verts s'était interrogé « sur les motivations qui poussent l'AMF et son président Jean-Pierre Jouyet ainsi que l'Agence France Trésor et son ministre de tutelle François Baroin à enclencher cette bombe à retardement en pleine campagne présidentielle».

Eurex, qui lancera les contrats à terme le 16 avril, a déjà signé un accord avec Barclays Capital et Morgan Stanley, pour qu'ils jouent le rôle de teneurs de marché.
La France avait le Matif

Ces contrats permettent normalement aux investisseurs de se protéger contre les variations de taux d'intérêt sur les obligations d'Etat, ou de couvrir leurs positions. Dans les années 90, la France disposait d'un tel outil -très populaire -au sein du Matif (marché à terme des instruments financiers).

Dans la période récente, seule l'Allemagne avait un contrat à terme. L'Italie a lancé le sien il y a quelques années, sans succès. Avant la crise de la dette de la zone euro, le contrat à terme sur la dette allemande était utilisé par les investisseurs pour se protéger sur les dettes de tous les Etats membres. Depuis que les taux des pays divergent de ceux de l'Allemagne, les investisseurs n'ont plus d'instruments de protection adaptés.
Une source de liquidité

Les spécialistes en valeur du Trésor, ces banques partenaires de l'Etat (qui s'engagent à acheter et échanger les obligations françaises) trouveront-ils un intérêt à ce nouveau produit ? « Difficile de dire si cela va marcher », réagit l'un d'eux. « C e sera sans doute davantage un produit pour jouer le « spread », l'écart de taux entre la France et l'Allemagne qui est actuellement important qu'un produit pour gérer la courbe des taux. ».

L'Agence France Trésor (AFT), qui gère la dette française, a souvent expliqué dans le passé que l'existence d'un contrat à terme sur l'Allemagne favorisait les obligations allemandes, car cela apportait de la liquidité à ce marché. Ce qui aurait expliqué le coût de financement plus faible outre-Rhin...
LAURENCE BOISSEAU (AVEC I.CO)

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  Eugene Duhring le Ven 13 Avr - 1:03

irving a écrit:
Schreiber a écrit:
La responsable de la crise actuelle, c'est la classe capitaliste. Et les travailleurs, de France ou d'ailleurs, n'ont rien à gagner à écouter les conneries de politiciens bourgeois qui cherchent à pointer du doigt tel ou tel pays étranger.


Je suis évidemment d'accord sur le fond, les responsables de cette crise ce sont les capitalistes et ils n'ont pas de patrie.
Mais cette position est confortable et ne colle pas à ce qui s'est déroulé.
Dans les faits, la politique de désinflation compétitive de l'Allemagne tout au court des années 2000 a fait reposer leur croissance économique sur leurs exportations... ce qui a creuse le déficit des états du sud de la zone euro à commencer par la Grèce. L'Allemagne par la politique d'austérité salariale qu'elle a mené est responsable des déséquilibres commerciaux au sein de la zone euro à l'origine des écarts de taux d'intérêts sur les titres obligataires des états membres.
C'est cette même Allemagne qui a refusé tout plan de relance (alors même que le seul ajustement possible en dehors de la récession en Grèce aurait été de provoquer de l'inflation en Allemagne par des plans de relance), c'est cette même Allemagne qui a refusé toute annulation de dettes, c'est cette même Allemagne qui a combattu toute intervention de la BCE visant à monétiser cette dette : en un mot, c'est l'Allemagne qui a appliqué d'une main de fer la ligne libérale de l'Europe, c'est elle qui est responsable par son importance diplomatique, les pressions qu'elle exerce sur la zone euro (chantage d'un retrait...) du déroulement de la crise et de son prolongement.

Alors, oui, cette crise, c'est celle des capitalistes. Mais un pays a particulièrement défendu cette classe, avec plus de vigueur que les autres, a toléré nettement moins de compromis et a été responsable directement par des politiques libérales de la crise de la zone euro. Et ce pays, c'est l'Allemagne.
Effectivement, tout mettre à plat en permanence est une ineptie. Ainsi si le combat contre les impérialistes ne doit pas nous faire oublier qu'il y a des impérialistes nains et des impérialistes géants. L'impérialisme américain en matière de défense et d'attaque militariste ne peut être mis qualitativement et quantitativement sur un même plan qu'un impérialisme espagnol, italien ou même français. Quand un impérialiste français peine à mouvoir un porte-avions, l'impérialiste américain a déjà sur zone des tas de joyeuseté !

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  Rougevert le Ven 13 Avr - 1:32

Extrait de « Qu’ils s’en aillent tous ! » de JL Mélenchon.
En pages 128 et 129, on peut lire :
« (…)
Dans le monde qui naît, nous devons nous tourner vers les pays émergents. Nous avons mieux à faire que d’aboyer sur la Russie, snober la Chine, ignorer l’Amérique Latine et mépriser les pays de la façade maghrébine avec qui nous avons une histoire liée, des parentèles et l’usage commun d’une langue.
J’en viens de suite au plus abrupt….
Selon moi, La France du XXI ème siècle doit avoir avec la Chine une coopération avancée. En matière économique, on peut facilement se comprendre. Il y a entre nous, une culture commune bien plus étendue et profonde qu’avec les Nord-Américains. Les Chinois, comme nous, accordent depuis des siècles une place centrale à l’Etat dans leur développement. Dans les relations internationales, ils ne pratiquent pas l’impérialisme aveugle des américains.
La Chine est une puissance pacifique.
Il n’existe aucune base militaire chinoise dans le monde. Il n’y a pas un seul militaire chinois à l’étranger, en dehors des missions de l’ONU.
La Chine n’est pas intéressée au rapport de forces de cet ordre. (…)»

Qu’en pensent les Syriens et surtout les Tibétains ?
Et surtout les Chinois sans syndicats, ni droit de grève et la peine de mort?
Rougevert
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 39 Empty Re: Front de Gauche

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum