Chili

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Chili

Message  Estirio Dogante le Ven 4 Oct - 23:33

L'article de Sabado il faut le lire attentivement et on va déceler de suite les contradictions internes qu'il porte.
Ne parlons pas du long chapitre qu'il consacre au MIR, mouvement confus et sans ligne définie et qui n'a eu que très peu d'influence sur le événements (pour ne pas écrire aucune).
Le premier paragraphe commence par montrer le facteur principal, la montée des luttes et après il l'oublie pour se concentrer sur la superstructure politique sans voir qu'elle est totalement déterminée par les luttes faisant du deuxième paragraphe une relation incompréhensible, sans aucune ligne logique.
Pas un mot non plus de l'orientation politique générale du PC (qui n'est pas le "légalisme" mais la recherche d'un compromis avec la DC ou des secteurs de la DC) On ne comprends pas le "pourquoi" de la politique du PC, pourquoi Allende l'a soutenue, pourquoi le PS et/ou le MIR (très surdimensionné comme l'a fait aussi Gaudichard) ne réussissent pas à changer l'orientation "réformiste" ou "légaliste".
Passons sur les "phrases" qui ne répondent qu'à faire des effets
Guerre de guérilla ou voie pacifique au socialisme par les institutions parlementaires : le débat qui divisait la gauche latino-américaine était à coté des mouvements réels de la lutte de classes.
A côté? Mais comment?
Ou sur les illusions sur "l'assemblée populaire de Concepcion" de très courte vie et sans aucune suite ni développement. comment peut-il écrire que c'était une "une première expérience embryonnaire de dualité de pouvoir populaire " Un "pouvoir" qui est  "embryonnaire" qui n'a duré qu'un fin de semaine? Il se moque du monde.
Et ça:
Enfin, sur le plan militaire, si le MIR fut l’organisation qui prit le plus d’initiatives, de la protection de mobilisations à celle de Salvador Allende, l’activité militaire principale du MIR n’était pas orientée sur l’autodéfense du mouvement de masses, sur des initiatives préparant une insurrection populaire, ni sur un travail de droits démocratiques et de subversion dans l’institution militaire (le MIR ne commença un travail dans l’armée que dans les dernières semaines avant le coup d’Etat).
Que est ce qu'il en sait? "Plus d'initiatives" ..."les dernières semaines avant le coup"...(Un coup que l'on voyait venir depuis six mois.)
Et "prendre des mesures" (qui n'ont rien donné le jour nécessaire) signifiait aller vendre leur journaux devant quelques rares casernes. Ils n'avaient pas les forces pour faire plus, je l'ai déjà dit.
D'ailleurs "cela ne servait à rien"..la preuve? La fin d'un article fait à la va vite
Rien ne permet bien sûr, d’affirmer qu’une autre stratégie aurait évité la défaite Il y a trop de paramètres socio-historiques dans une situation révolutionnaire pour qu’une « ligne juste » suffise à répondre du résultat, mais ces questions ont été celle d’un débat vif à l’époque dont les enseignements ne doivent pas passer par pertes et profits.
Ni rien permet de ne pas affirmer le contraire non plus. Ainsi on peut écrire des articles, tout "l'art" est de laisser tout dans le flou le plus artistique.
Comment peut-on écrire avec une telle légèreté d'esprit?

Estirio Dogante

Messages : 686
Date d'inscription : 30/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chili

Message  Roseau le Ven 4 Oct - 23:41

Suite à une discussion sans issue, un éditeur m'a dit en substance
"ne discutez jamais avec un auteur sur le sujet qui l'a mobilisé et épuisé.
Vous pourrez calmement quand le livre ne sera plus sur les rayons..."Very Happy 
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum