mariage pour tous-tes

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  Copas le Jeu 25 Avr - 13:12

gérard menvussa a écrit:
la réaction a commencé à mordre sur des couches populaires dans le mouvement contre le mariage homo.
Ca, ça demande a être étayé par des faits. Jusque là, on ne voit rien qui prouve des mobilisations touchant "des couches populaires" dans ce mouvement. Il existe bien des homophobes dans "les couches populaires", mais justement elles ne semblent pas spécifiquement mobilisées. Sauf par exemple le "millieu skin" (trés "classes pop" dans le Nord par exemple) Cela dit, il y a peut être des faits qui me contredisent. Mais je croise ces excités chaque fois que je vais retrouver ma copine a son boulot (un de leurs "lieux de rassemblement et de manifestation" est presque devant l'hopital où elle travaille) et c'est plutot "loden et tailleur" que bleu de travail et blouse.

Je parle de ce que j'entends au boulot où certains travailleurs mélangent leurs colères avec ce qu'ils entendent à la télé.

Effectivement, il faudrait voir si ce ressenti existe ailleurs.

Ceci étant dit certains sondages sur le mariage nous indiquent indirectement cette porosité.

Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  gérard menvussa le Jeu 25 Avr - 13:27

ce que j'entends au boulot
Ce que tu entend au boulot est une chose. Et il est évident qu'il existe une "homophobie populaire" pas si marginale que ça malheureusement. Mais ce n'est pas pour autant que tes collégues de travail se joignent aux manifs... La effectivement, on aurait franchi un autre cap.

gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 59
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  verié2 le Jeu 25 Avr - 14:06

ce n'est pas pour autant que tes collégues de travail se joignent aux manifs... La effectivement, on aurait franchi un autre cap.
C'est sûr que ni les gars de PSA ni les cheminots et postiers ne vont massivement défiler derrière Frigide Barjot. Je pensais plutôt à des catégories de petits bourgeois modestes, voire de travailleurs isolés, qui ne se mobilisent pas d'habitude et ont pu se laisser entraîner. Je n'affirme rien, car il faudrait une étude sociologique précise. Mais les sondages qui nous disent que 53 % de la population serait favorable au mariage gay ne précisent pas quelles sont les proportions dans les différents milieux sociaux. On ne peut pas exclure que les "leaders" du mouvement homophobe disposent d'une masse de réserve, même si les plus acharnées de leurs troupes semblent bien être les bourgeois cathos de NAP et de province...

Il faut se dire que les démagogues réactionnaires et fascistes sont assez habiles et utilisent toutes les opportunités qui se présentent : un jour l'Islamophobie, l'autre jour l'homophobie. Les scandales ne semblent pas aussi bien fonctionner qu'en 34, ils ont laissé le créneau à Mélenchon... pour le moment. Ils savent en tout cas très bien prendre les trains en marche, quitte à se contredire comme M le Pen qui, pendant un temps, avait choisi de la jouer moderne, féministe et homophile. Papa doit être content de ce virage... What a Face


Dernière édition par verié2 le Jeu 25 Avr - 15:56, édité 1 fois

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  gérard menvussa le Jeu 25 Avr - 14:26

Papa avait beaucoup glosé lors de la mort de Poulet-Dachary (qui était le premier adjoint au maire FN de toulon, trouvé assassiné en 1995 à la sortie d'une boite gay qu'il fréquentait assidument. ) en prétendant "les militants du FN font ce qu'ils veulent de leurs moeurs") N'empéche que le maire de Toulon avait voulu cacher les mœurs dissolues de son dir cab et avait été condamné pour "subordination de témoins"

gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 59
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  Byrrh le Jeu 25 Avr - 15:04

verié2 a écrit:Papa doit être content de ce virage... What a Face


Le prix de l'homophobie 1984 à M. Le Pen

Après le député RPR, Jean Foyer, en 1981, l'évêque de Strasbourg, Mgr Elchinger, en 1982 et le juge Salzmann, magistrat instructeur dans l'affaire du "Coral", l'année dernière, le PRIX DE L'HOMOPHOBIE 1984 a été décerné au président du Front national, JEAN-MARIE LE PEN.

Ce prix, destiné à alerter l'opinion publique sur les agissements de la personne la plus anti-homosexuelle de l'année, a été gagné haut la main par le leader d'extrême droite pour ses nombreuses déclarations homophobes. Le jury a, en particulier, relevé "L'homosexualité est une anomalie biologique et sociale" (Antenne 2, L'heure de vérité) ; "Il faut sanctionner le prosélytisme homosexuel (...) l'homosexualité si elle se développe, nous conduit à la fin du monde " (interview sur Fréquence gaie le 11 juin dernier). Au cours de cette même émission, Jean-Marie Le Pen s'est déclaré "partisan de l'arrêt des émissions d'un média prosélyte comme Fréquence gaie" et a affirmé qu'il refuserait de recevoir son fils si celui-ci était homosexuel.

Rappelons que monsieur Le Pen refuse toujours catégoriquement l'appellation de fasciste.

Aujourd'hui par leur présence à cette manifestation homosexuels et lesbiennes entendent participer au rassemblement de tous ceux qui refusent la haine, le racisme et la politique des boucs émissaires.

Comité d'Urgence Anti-Répression Homosexuelle (CUARH)
mensuel Homophonies
BP 164, 75523 Paris cedex 11 (806.09.39)

Byrrh

Messages : 981
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  CCR le Ven 26 Avr - 9:35

La droite en embuscade, l’extrême droite dans la rue

Mariage pour tou-te-s et retour en force de la réaction

Rosa Larmagnac

Source: http://www.ccr4.org/Mariage-pour-tou-te-s-et-retour-en-force-de-la-reaction

Avec le rose et bleu de la « Manif pour tous » et les excentricités de son égérie, Frigide Barjot, les vieux fonds de tiroirs réactionnaires semblent se refaire une jeunesse. Nouveaux slogans, nouveaux atours, nouveaux groupes, l’extrême droite, sous le couvert de la droite « républicaine » et « démocrate », profite de cette opportunité médiatique pour révéler au grand jour ses « nouvelles » couleurs et faire le coup de poing contre la communauté LGBT. Profitant de la crise économique, s’appuyant sur les Cahuzac de la caste politicienne, droite et extrême droite sont parvenues à se frayer un habile chemin pour médiatiser leur discours profondément dangereux. Retour sur les dessous de cette offensive réactionnaire, et sur la réponse que les organisations du mouvement LGBT, du mouvement des femmes et du mouvement ouvrier, à commencer par l’extrême gauche, devraient y apporter.


Après des mois de débats parlementaires, la loi pour le mariage pour tou-te-s a été votée à l’Assemblée nationale le 23 avril. Devant le Palais Bourbon, encore des centaines d’opposants au texte manifestaient à grand renfort de prières et de chants scouts. A bien des égards, ce projet de loi a été l’occasion pour la droite et l’extrême droite de relever la tête, comme le prouve la vigueur des manifestations de ces dernières semaines. Malgré la participation assez limitée du Front National – Marine Le Pen n’ayant par exemple pas personnellement participé au cortège, et ayant accusé l’UMP de « récupérer » le mouvement lors de la dernière manifestation notamment – la séquence politique a été l’occasion pour que réapparaissent un certain nombre de personnalités et de courants et groupes politiques, au premier rang desquels la droite de l’UMP, ravie de saisir l’opportunité pour faire oublier ses divisions internes. Le camp Copé s’est ainsi refait une santé en se plaçant en tête des manifs et en jouant, durant toute la première phase de la mobilisation, la surenchère sur la droite.

Mais ce n’est pas tout, car l’extrême droite frontiste n’est pas en reste et espère bien, d’une façon ou d’une autre, finir par remporter le gros lot. Alors que crises économique et politique battent leur plein, le gouvernement de « gauche » est toujours aussi radical, à sa façon, sur le terrain de la destruction des acquis et des droits (ANI) et du soutien aux patrons licencieurs (Pétroplus, Florange, PSA, etc.), quoi qu’en disent et pensent les ministres de « l’aile gauche » du PS. Les luttes de ces derniers mois, elles, ont peiné à trouver une forme de coordination et ont été isolées, défaites pour certaines. Dans ce cadre, la mobilisation contre le mariage pour tou-te-s a pris une autre tournure, avec une dimension bien plus radicale sans doute que ce que n’escomptait la droite traditionnelle elle-même. Si cette droite, qu’on l’appelle RPR et UDF ou UMP et UDI, a pris l’habitude dans ce pays de descendre dans la rue tous les 15 ans, pour l’école privée en 1984, contre le PACS en 1999, aujourd’hui contre le mariage gay, tous les analystes s’accordent pour souligner que la mobilisation actuelle est sans doute plus déterminée que les précédentes. La crise n’explique pas tout, mais c’est certainement un des facteurs qui joue dans le sens d’une radicalisation inquiétante et d’un certain élargissement de la base de la mobilisation. Mobilisation qui a d’ailleurs acquis une dynamique partiellement autonome et de rue, en dehors du contrôle de la droite traditionnelle et de ses principaux porte-parole au sein du mouvement (Boutin, Mariton et Barjot). Ce caractère extra-parlementaire, avec ses rassemblements devant le Palais Bourbon, au Luxembourg, vers l’Elysée, lui donne ce mélange de « 6 février 34 » et de « Tea Party » à l’américaine, mâtiné d’oraisons en latin et d’odeur d’encensoir de Saint-Nicolas-du-Chardonnay. Le tout demeure, aujourd’hui, largement formel. Il n’en reste pas moins que cette dynamique politique et sociale, où le « centre » politique classique de la bourgeoisie française (PS, UDI, aile républicaine de l’UMP) s’effrite et où les réactionnaires sont à l’offensive, constitue du pain béni pour le FN qui reste en embuscade. L’UMP a bien senti la vague, mais elle n’est qu’à demi remise de ses divisions internes et manque d’une direction et d’une stratégie pour surfer dessus. Pour la droite classique, cette mobilisation arrive donc trop tôt pour qu’elle puisse véritablement la capitaliser sur son propre terrain de parti de « l’ordre républicain », à savoir le terrain électoral, alors que l’Exécutif est en chute libre dans les sondages. Ces difficultés pour l’UMP sont palpables depuis quelques jours, alors que les secteurs les plus radicaux de la mobilisation souhaitaient des actions extra-légales, et que F. Bargeot et d’autres annonçaient des listes « Manif pour tous » aux municipales de 2014 – initiatives qui montre que la droite classique ne parvient que très peu à canaliser une dynamique qui est née en dehors d’elle.

Les vieux nouveaux visages de l’extrême droite

Mais aux côtés des élus de l’UMP, de l’UDI et du FN qui caracolent en tête de cortège, c’est aussi la face invisible de l’extrême droite qui se révèle dans ces manifestations où se côtoient catholiques intégristes et pétainistes de tous poils : GUD, Civitas, Jeunesses Nationalistes, Bloc Identitaire, Renouveau Français... A l’ombre du FN, dont ils critiquent la mollesse [1], ces différents groupes ont d’ailleurs fini par former un autre cortège dans les « Manifs pour tous », surnommé le « Printemps Français ». Ce cortège est dirigé par une autre figure de la réaction, Béatrice Bourges, issue des milieux intégristes de la Cité catholique, institut qui forme une partie des cadres de cette renaissance de l’extrême droite.

Habitués de la lutte contre le « racisme anti-blanc », la « christianophobie » et, désormais, le « lobby homosexualiste », ces groupes se sont faits entendre ces derniers temps pour leurs actions « coups de poing », tel l’envahissement du chantier d’une mosquée à Poitiers (Bloc identitaire) ou la perturbation des pièces de théâtre déclarées « blasphématoires » (Civitas, Jeunesses Nationalistes). A leurs côtés, un nouveau groupe, les HomMen. Masqués de blanc et torse nu, ils se présentent comme les opposants des Femen et prétendent « défendre le droit des enfants » contre la loi pour le mariage pour tou-te-s. Dernièrement, ils se sont fait connaître sur les réseaux sociaux pour avoir comparé sur une de leurs affiches la « résistance » au mariage pour tou-t-es à la Résistance contre l’occupation nazie...

Intégrisme catholique, nationalisme et défense du patriarcat : les nouveaux visages de l’extrême droite font pourtant bien penser aux anciens. La continuité se fait d’autant mieux sentir qu’une partie de ces groupes est issue des milieux traditionnels de l’extrême droite française : la Cité catholique tire par exemple son histoire dans les cadres du régime de Vichy (tel le fondateur de la Cité catholique, Jean Ousset), et dans les milieux militaires de la Guerre d’Algérie (leur revue, Verbe, légitimait à l’époque les tortures contre les combattants pour l’indépendance, et les cadres de ces organisations se réclament encore de l’OAS).

Réunis à nouveau à l’occasion des « Manifs pour tous », ces réseaux proto-fascistes semblent avoir renoué avec l’idée de prendre un jour le pouvoir, au moins pour l’instant par le biais des urnes. En effet, le but affiché de Civitas est de « créer des ilôts de chrétienté » dans les communes que voudraient gagner l’organisation aux municipales de 2014. Encore une fois, ils désignent les travailleurs musulmans comme les dangers, les ennemis des travailleurs français.

L’extrême droite au côté des travailleurs ?

A ce sujet d’ailleurs, on a vu fleurir les slogans les plus démagogues, opposant monde du travail et mariage pour tou-te-s. « La priorité c’est Aulnay, pas le mariage gay », « On veut du boulot, pas du mariage homo »... Les affiches de la « Manif pour tous » viennent jouer sur la corde sensible de la crise économique et ne se privent pas d’utiliser le vocabulaire le plus démagogique, pour faire « populo », comme par exemple le slogan « On est tous nés d’un daron et d’une daronne ». Marine Le Pen en a même rajouté une couche en affirmant que la politique de Hollande était un « enfumage » pour masquer les failles de son programme contre les licenciements. Tandis que les pires réactionnaires se cherchent un appui populaire en feignant une affection soudaine pour les travailleurs d’Aulnay, le « débat » sur le mariage pour tou-te-s a donc été transformé par les groupes homophobes en une belle occasion de prouver leur « virilité » et leur amour de la « famille ».

Ces dernières semaines, en effet, les manifestations des opposants au mariage pour tou-te-s ont été l’occasion d’actions violentes envers les LGBT : agressions de couples homosexuels à Paris et à Nice, saccage d’un bar gay à Lille, attaque nocturne du « Printemps des assoces » de l’Inter-LGBT... Les manifestants auront beau répéter à l’envi que c’est le mariage pour tou-te-s qui « divise les français » et qu’ils ne sont absolument pas homophobes, on voit bien qu’il n’y a qu’un pas entre l’exclusion des droits démocratiques et la violence organisée, et ce pas est bien vite franchi par ces organisations. Les associations de défense des droits des LGBT ont d’ailleurs enregistré, ces derniers mois, une explosion des plaintes leur étant signalées.

Ainsi, derrière ce discours populiste qui prétend défendre Aulnay contre le mariage gay, il y a la volonté de mettre artificiellement en opposition les intérêts partagés par l’ensemble des travailleurs. A travers ces slogans, c’est une vision qui est défendue, une vision selon laquelle il y aurait d’un côté les « bons travailleurs » – français, hétérosexuels, catholiques – et de l’autre les « mauvais travailleurs ».

Cette opposition entre bons et mauvais travailleurs, entre bons et mauvais exploiteurs, c’est bien entendu, de la part du FN comme de toutes les organisations participants aux « Manifs pour tous », un discours de classe qui s’exprime, incarné par une frange catholique et conservatrice de la bourgeoisie. Frigide Barjot en est d’ailleurs bien consciente, lorsqu’elle conseille aux manifestants de ne pas s’habiller « trop clichés » (comprenez, trop bourgeois) : « Pour madame, cheveux lâchés négligemment chiffonnés, soutiens-gorge pigeonnants ; carrés Hermès et serre-tête prohibés » [2]. Au-delà du look, c’est à la base même de son organisation que s’exprime le conservatisme de la « Manif pour tous » : pour preuve, son choix de faire appel pour son service d’ordre à Bruno Dary, général d’armée et « grand ami » du Secours de France, organisation proche de l’ancienne OAS [3].

En réalité, Frigide Barjot aura beau jouer les innocentes, les familles manifestantes auront beau l’air nombreuses et propres sur elles, la « Manif pour tous » n’en restera pas moins la vitrine du nouveau visage de la droite extrême et de l’extrême droite.

Face à l’attentisme de la gauche, il est urgent de mettre un frein à cette nouvelle croisade réactionnaire

Même si, comme nous l’avons dit, l’UMP n’est pas la plus à même, au vu de sa situation présente, pour capitaliser la mobilisation, cette nouvelle croisade des réactionnaires est aujourd’hui couverte et reprise par la droite classique [4]. Ce n’est pas la première fois que les forces politiques institutionnelles apportent de l’eau au moulin de l’extrême droite et contribuent, de ce fait, à la couvrir. Et même si aujourd’hui la bourgeoisie n’a pas besoin d’une extrême droite organisée pour casser un mouvement ouvrier qui prendrait l’initiative, on voit comment les courants les plus réactionnaires de la droite n’hésitent pas à faire le coup de poing et alimenter leur agenda politique en occupant le devant de la scène. Et du côté du monde du travail, l’extrême droite pourrait devenir aussi un danger en son sein si, dégoutés du climat actuel, des promesses non tenues, des attaques à la chaîne sans riposte efficace, ouvrier-ère-s, employé-e-s et jeunes se laissaient séduire par le discours du radicalisme de droite, sous sa forme frontiste actuelle ou sous une autre.

Face à l’offensive en règle qui est lancée, la riposte est loin d’être à la hauteur. A la suite des grandes manifestations pour le mariage pour tou-te-s, la gauche bourgeoise a cru qu’elle pouvait compter sur le seul calendrier parlementaire pour faire adopter le texte et que les opposants s’essouffleraient tout seuls. C’est précisément le contraire qui a eu lieu. La droite, avec beaucoup de détermination, utilise la question du mariage pour tou-te-s pour passer à l’attaque, n’hésitant devant aucune outrance langagière et couvrant, dans les faits, les actions anti-LGBT qui se multiplient. La droite traditionnelle, dans ce cadre, hésite entre dissociation à demi-mots, complicité indirecte, appels au calme ou une quelconque porte de sortie, que ce soit un référendum plus ou moins improbable ou les élections municipales de 2014. Elle espère ainsi, tant bien que mal, ne pas trop se faire doubler sur sa droite. Tous, néanmoins, à droite comme à l’extrême droite, maintiennent l’appel à manifester le 26 mai.

Laisser le champ libre aux manifestations des réactionnaires sans organiser de riposte qui soit à la hauteur, à la fois en termes numériques et en termes politiques, c’est les laisser s’installer, se renforcer, et préparer les défaites de demain pour l’ensemble des classes populaires, par-delà même la défense des droits des personnes LGBT.

Face aux attaques qui se multiplient contre la communauté LGBT, les associations majoritaires en appellent à un sursaut de la part du gouvernement. Il est malheureusement bien illusoire de penser que ce gouvernement et sa police, celle qui expulse et qui réprime, celle qui est raciste et homophobe, soient la solution contre cette déferlante réactionnaire. Le gouvernement PS montre d’ailleurs déjà ses limites, lorsqu’il recule sur la PMA pour les couples de lesbiennes.

Pour répondre à cette offensive, il faudrait d’ores et déjà, par en bas, avec celles et ceux qui refusent de se laisser faire, avec les organisations radicales du mouvement LGBT, organiser l’autodéfense, au moins des lieux les plus emblématiques de la communauté. Il faudra alors renouer avec les plus belles heures des mouvements LGBT, comme l’expérience de Stonewall aux États-Unis à la fin des années 60 lorsque les gays ont su s’organiser pour répondre coup pour coup aux agressions policières [5] ou comme le mouvement du Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire (FHAR) en France [6]. C’est la seule façon de freiner les manifestations les plus violentes de l’offensive homophobe. C’est la seule manière pour commencer à étendre la riposte anti-homophobe partout où elle se manifeste au quotidien.

Parallèlement, les organisations du mouvement ouvrier ne peuvent continuer à déserter le terrain d’une bataille démocratique comme le droit pour tou-te-s au mariage, quoi qu’on puisse penser de l’institution du mariage en tant que tel. La droite réactionnaire et l’extrême droite n’ont pas que le mariage pour tou-te-s inscrit à leur agenda politique. Face à l’impuissance de la gauche bourgeoise à leur faire ravaler leur idéologie rétrograde et fascisante, si le mouvement ouvrier ne s’empare pas de cette question, c’est autant de terrain perdu pour combattre l’offensive globale de la bourgeoise, dont le gouvernement de gauche, pour le coup, est aujourd’hui le principal vecteur.

C’est tous ensemble, sur ce terrain là aussi, qu’il est urgent de construire la contre-offensive, et l’extrême gauche devrait avoir tout son rôle à jouer, sur ces deux fronts, celui de la mobilisation et de la construction de la riposte par en bas, mais également au niveau de la construction d’un front unique contre la réaction et l’extrême droite avec les organisations du mouvement ouvrier, en défense de l’élargissement de tous les droits démocratiques.

23/04/13

--------------------------------

NOTES

[1] La direction du FN est d’ailleurs en proie dernièrement à l’accusation d’être influencé par un « lobby gay » qui serait concentré autour de Marine Le Pen, et qui expliquerait sa non-participation aux Manifs pour tous.

[2] http://www.lefigaro.fr/actualite-fr...

[3] Organisation Armée Secrète, structurée autour de la défense de l’Algérie française.

[4] Et même si celle-ci s’évertue à prouver le contraire, comme lorsqu’elle fait mine de ne pas voir les élus FN dans son cortège, où l’on a pu croiser le 21 avril l’un des élus du FN, Gilbert Collard.

[5] En 1969, le quartier de Greenwich Village, à New York, est le théâtre de l’organisation de l’autodéfense contre les violences homophobes subies par les LGBT, violences émanant autant de la population que de l’Etat et de ses forces de l’ordre.

[6] Le FHAR, fondé en 1971, prend son origine dans les milieux féministes de cette période. Malgré ses divisions et sa relative courte durée de vie, le FHAR eu le grand mérite de prôner l’auto-organisation des populations LGBT, et de proposer un contenu profondément subversif à la lutte anti-homophobie. Notamment, leur désormais célèbre slogan : « Prolétaires de tous pays... Caressez-vous ! »

CCR

Messages : 168
Date d'inscription : 12/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  verié2 le Ven 26 Avr - 14:49

Si cette droite, qu’on l’appelle RPR et UDF ou UMP et UDI, a pris l’habitude dans ce pays de descendre dans la rue tous les 15 ans, pour l’école privée en 1984, contre le PACS en 1999, aujourd’hui contre le mariage gay, tous les analystes s’accordent pour souligner que la mobilisation actuelle est sans doute plus déterminée que les précédentes. La crise n’explique pas tout, mais c’est certainement un des facteurs qui joue dans le sens d’une radicalisation inquiétante et d’un certain élargissement de la base de la mobilisation.
C'est bien, à mon avis, un des aspects les plus inquiétants.
Très bon article du CCR.
La conclusion :
C’est tous ensemble, sur ce terrain là aussi, qu’il est urgent de construire la contre-offensive, et l’extrême gauche devrait avoir tout son rôle à jouer, sur ces deux fronts, celui de la mobilisation et de la construction de la riposte par en bas, mais également au niveau de la construction d’un front unique contre la réaction et l’extrême droite avec les organisations du mouvement ouvrier, en défense de l’élargissement de tous les droits démocratiques.
Il me semble en effet que c'est sur tous les terrains qu'il faut riposter, sans considérer que la seule riposte se situe sur le terrain économique (contre les licenciements, les mesures anti-sociales etc) et croire que le terrain sur lequel la réaction lance son offensive ne nous concernerait pas car il est étranger aux luttes sociales classiques.

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  Byrrh le Ven 26 Avr - 16:56

Mariage gay : l’évêque de Metz invoque les martyrs chrétiens morts pour s’être opposés aux lois de l’Etat

Au lendemain du vote de la loi ouvrant le mariage et l’adoption par les couples de même sexe, l’évêque de Metz, Mgr Pierre Raffin a publié un communiqué sur sa page Facebook qui tient de l’appel à la croisade. Nous reproduisons ce texte qui semble ignorer les règles de la démocratie. L’appel politique à rejoindre la partie de la droite ou de l’extrême-droite qui endossera la suite de la « résistance » est clair : « Cette résistance devra tôt ou tard s’incarner dans des engagements concrets et elle a une dimension politique, mais il n’appartient pas aux pasteurs de l’Eglise de l’organiser, leur rôle est de soutenir et d’éclairer. » (...)

La suite de cet article de Rue89 (26/04/13) : http://www.rue89.com/2013/04/26/mariage-gay-leveque-metz-invoque-les-martyrs-chretiens-morts-setre-opposes-lois-letat-241833

Byrrh

Messages : 981
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  Byrrh le Lun 29 Avr - 17:12

Article de Tout est à nous ! n°192 du 25 avril 2013.
http://www.npa2009.org/node/36853

Mariage pour tous : l’égalité des droits, enfin ?

Le débat parlementaire s’est terminé avec le vote de l’ouverture du mariage et de l’adoption pour les couples de même sexe. S’il s’agit d’une avancée, le chemin est encore long vers l’égalité légale totale entre les LGBTI et les autres.

Alors que la fin de la ségrégation n’a pas mis fin au racisme, alors que la légalisation de l’IVG et la disparition du « salaire féminin » n’ont pas mis fin au sexisme, il ne faut pas perdre de vue que l’égalité des droits ne mène pas à l’égalité réelle sans destruction du système dont découle l’oppression.

Déjà au cœur de la Marche des fiertés 2012, le sujet du mariage aura traîné un an, permettant en la légitimant sous le prétexte du « débat démocratique » la libération de l’homophobie de masse. Et depuis le début de ce « débat », le harcèlement psychologique auquel ont été soumiSEs les LGBTI, les injures, menaces, insultes incessantes et complaisamment relayées dans les médias, s’est concrétisé par l’explosion des appels de détresse reçus par SOS Homophobie.

Ces dernières semaines, devant l’imminence du vote, c’est sous toutes ses formes que l’homophobie s’est déclinée : populisme fascisant, avec la récupération des luttes pour l’emploi (affiches : « La priorité c’est Aulnay pas le mariage gay », « on veut du boulot, pas le mariage homo »), mais aussi destruction de biens associés à la communauté LGBT (devanture du « Printemps des associations LGBT » vandalisée à Paris, bars gays attaqués à Lille, Lyon et Bordeaux), et surtout les agressions, que ce soit dans des bars, dans la rue, à Paris, à Nice, ou encore dans des collèges comme en Isère.

Une première victoire

Nous pouvons être fièrEs, car cette victoire contre l’homophobie et la haine, nous l’avons gagnée grâce au combat pour l’égalité légale menée par les LGBTI depuis de nombreuses années. Mais nous ne devons pas nous contenter de cette loi a minima. C’est pourquoi une partie de la communauté LGBT, notamment autour d’Act Up, pointe la responsabilité du gouvernement et rappelle l’abandon de la PMA. Ces derniers, initiateurs d’un front uni, ont rempli la place de l’Hôtel-de-Ville de Paris le 10 avril, puis celle de la Bastille le 21 avril. En régions, des initiatives pour le vote de la loi, à Montpellier, ou pour empêcher les manifs anti-mariage à Poitiers, prouvent que, nulle part, la rue n’est abandonnée aux homophobes.

Ceux-ci se radicalisent et se posent en victimes innocentes de l’État policier soumis au « lobby gay » (car il est bien connu que les forces de l’ordre sont particulièrement bienveillantes avec les LGBT…). Si leurs manifestations prennent un air de chant du cygne avec une affluence certes importante mais sans commune mesure avec les démonstrations de force d’il y a quelques semaines, il est à craindre que leur frustration ne retombe sur les LGBT elles/eux-mêmes.

Au cœur de la réponse à l’homophobie, la question de l’autodéfense doit alors être entendue dans un sens très large. Il ne s’agit pas pour les LGBT de se promener avec des bombes lacrymogènes, mais, avant tout, d’en finir avec l’indifférence générale dans laquelle se déroulent les agressions homophobes. Il s’agit d’assurer enfin une réelle solidarité, des LGBT entre elles/eux, des hétéros avec les LGBT, dans l’optique de l’unité de notre camp social, celui des classes populaires et du monde du travail.

Chloé Moindreau


Dernière édition par Byrrh le Mar 30 Avr - 16:10, édité 1 fois

Byrrh

Messages : 981
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  Joe Hill le Lun 29 Avr - 21:53

http://www.vp-partisan.org/article1005.html

Homophobie, lesbophobie, biphobie, transphobie : Ne nous laissons plus faire!

Voilà des mois que nous dénonçons l’action de groupes réactionnaires contre le projet du mariage pour tous (La Manif pour tous, CIVITAS, les mouvements d’extrême droite et le récent “Printemps Français” entre autres) encouragée par des responsables de partis politiques (UMP, FN, Démocratie Chrétienne). Force est de constater que les agressions et les insultes homophobes, lesbophobes, biphobes et transphobes se multiplient établissant un climat de peur et de haine que chacun-e d’entre nous ressent et subit quotidiennement. Contre les intimidations et les agressions, ne nous laissons pas faire !

De plus, les hésitations et certains silences du gouvernement en place contribuent à légitimiser ces actes de violences. C’est désormais à chacun-e d’entre nous de se mobiliser. Et se mobiliser ensemble. Nous refusons clairement l’ordre moral hétérosexiste caractérisé notamment par le maintien de la “famille traditionnelle” et patriarcale, et la revendication assumée de positions et agressions homophobes aussi inacceptables que révoltantes.

Nous, organisations et individu-es de Haute-Garonne, réaffirmons que l’égalité des droits n’est pas discutable. Quoi que nous pensions de l’institution du mariage, elle ne doit pas dépendre de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre des individu-e-s. L’égalité des droits ne règlera pas du jour au lendemain la question de l’oppression des Lesbiennes-Gays-Bi-Trans, soumis quotidiennement à des violences physiques et morales, mais la suppression des discriminations institutionnelles est un début. En tant qu’organisations luttant contre toutes les formes d’oppressions, nous ne tolérons pas l’homophobie, la lesbophobie, la biphobie et la transphobie ambiantes.

ParcE quE l’égalité dEs droits Pour toutEs Et tous n’Est Pas négociablE, il est intolérable que des responsables politiques appellent à la violence et que des mouvements d’extrême droite défilent tranquillement dans la rue pour exprimer leur haine et leur dégoût des trans, pédés, bi-e-s, gouines. Nous ne laisserons plus les opposant-e-s au mariage pour tous, porter atteinte à nos libertés, nos corps, nos vies, nos désirs, nos identités, nos amours, sans opposition radicale, sans manifester notre colère, sans riposter tant qu’il le faudra.

Contre l’homophobie, la lesbophobie, la biphobie, la transphobie, riposte radicale !

Dimanche 5 mai à 15H30
Rassemblement - métro Esquirol


Premiers signataires : Act Up Sud Ouest, Alternative Libertaire, CNT, La Licorne Déviante, OCML Voie Prolétarienne, Union Antifasciste Toulousaine


Joe Hill

Messages : 340
Date d'inscription : 21/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  Byrrh le Mar 30 Avr - 15:03

Article du n°193 de Tout est à nous ! (2 mai 2013) :

MARIAGE POUR TOUS
Amère victoire

Mardi 23 avril, la loi sur le mariage pour tous a été adoptée à l’Assemblée. C’est une victoire pour les lesbiennes et les gays, pour qui le pacs ou l’union libre ne seront plus des choix par défaut. Mais ce n’est pas encore l’égalité des droits, et les homophobes ne désarment pas.

Depuis les premières luttes homosexuelles, il aura fallu plus de 40 ans pour arracher aux gouvernants, morceau par morceau, un semblant d’égalité qui n’est que légitime. Cette victoire a un goût amer, car le compte n’y est pas : la procréation médicalement assistée reste défendue aux lesbiennes, et le Conseil constitutionnel pourrait éventuellement compromettre le droit d’adopter. Rien non plus concernant la facilitation du changement d’état civil pour les personnes trans. Quant au « plan de lutte contre l’homophobie » du PS, il paraît bien illusoire alors que se succèdent les mesures d’austérité. Car comment combattre réellement les discriminations à l’embauche et le harcèlement patronal, quand on accepte le chômage de masse ? Comment prétendre prévenir l’homophobie à l’école ou ailleurs, sans renforcer les services publics ?

Un climat irrespirable

De tergiversations en reculs, Hollande a permis à la droite et à l’extrême droite de plastronner pendant de trop longs mois. Ravis de pouvoir contester un gouvernement dont ils ne peuvent qu’approuver la politique antisociale, les réactionnaires sont bien décidés à poursuivre leurs manifs où se mêlent, dans un même élan, nostalgiques du fascisme et familles cathos bon chic bon genre. Un climat irrespirable s’est installé, propice aux violences homophobes : des passages à tabac ont eu lieu récemment à Paris, Lille, Bordeaux ou Nice. Les lesbiennes et les gays vont gagner de nouveaux droits, mais ils en ont assez d’être toujours vus comme une race inférieure, que l’on peut insulter ou frapper à tout moment.

Grande nouveauté par rapport aux défilés anti-pacs d’il y a 15 ans, les homophobes des beaux quartiers ont développé une démagogie pseudo-sociale, en opposant hypocritement l’égalité des droits à la question de l’emploi : « La priorité c’est Aulnay, pas le mariage gay » ou « Du boulot, pas le mariage homo », lisait-on sur leurs pancartes. Racisme et homophobie faisant bon ménage, ils ont aussi scandé le soir du 23 avril, à deux pas de l’Assemblée : « Les CRS à Barbès ! ». Pour ces gens-là, c’est dans l’ordre des choses que la police s’en prenne aux immigrés et aux pauvres plutôt qu’à eux…

Ne laissons pas la rue aux réacs !

Contre un gouvernement Ayrault complice du Medef, les travailleuses et les travailleurs devront reprendre le chemin des luttes. Et par la même occasion, ils pourraient bien montrer de façon éclatante que la solidarité de classe n’est pas un vain mot, et qu’ils refusent de se laisser diviser, en fonction de leur orientation sexuelle ou de leur couleur de peau, par les démagogues bourgeois qui les courtisent. L’égalité reste à gagner : le NPA appelle à participer massivement aux marches des fiertés, qui se dérouleront partout en France de la fin du mois de mai à début juillet.

André Slava

Byrrh

Messages : 981
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Frigide Barjot héroïne prolétarienne ?

Message  Prado le Mer 1 Mai - 22:31

"J’appelle, au travers de la personnalité de Frigide Barjot et de son collectif, les couches sociales intermédiaires à rallier le camp du prolétariat révolutionnaire : la seule classe sociale en mesure de diriger une révolution sociale contre un système d’exploitation capitaliste qui va jusqu’à détruire l’écologie humaine au travers de ce projet mercantile."

L'auteur de cet appel, qui a été exclu il y a 3 mois d'ARS-Combat pour son soutien à Frigide Barjot, estime également que " le fascisme c’est aussi des militants du mouvement ouvrier, notamment issus du NPA, qui défilent avec PIerre Berge, haut dirigeant de la bourgeoisie française le 18 décembre 2012 pour le "mariage pour tous"

Il est peut-être également l'auteur de l'article bizarre sur le mariage pour tous paru dans le journal Combat de cet hiver.

Interviewé pour l'édition du 29 mars du Figaro Magazine, il déclara : "Et j’en profite, moi, militant communiste révolutionnaire, pour dénoncer l’inconséquence de l’extrême gauche petite-bourgeoise du NPA, qui a manifesté en février avec le grand milliardaire Pierre Bergé en ne comprenant pas qu’elle apportait ainsi une certaine caution gauchiste à un projet industriel"

Sur le site http://www.contrelapmapourtous.com/ il reprend une partie de ses conceptions (sur l'éducation d'enfants par des couples de femmes ou d'hommes), et dit les avoir exposées "le 20 avril 2010 sur un forum alors nommé « le forum des marxistes révolutionnaires" bien connu au sein de l'extrême gauche".

Sources : http://www.24presse.com/cp.php?id=996455 http://www.ars-combat.fr/actualites/breve-105.html http://sarkofrance.ragemag.fr/ilan-simon-la-caution-trotskyste-du-figaro-magazine/

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  Roseau le Mer 1 Mai - 23:17

Effectivement, cet Ilan Simon fait partie des trolls
qui sont ont été tolérés trop longtemps à pourrir le FMR.
Sous divers noms, mais toujours sexiste maladif,
obsédé ou payé pour faire campagne anti NPA...
Comme le LouisMichel caché en Niels...
qui lui au moins fait de la vrai fausse pédagogie sur les fouthèses du POI
et sur les sectes en général, et nous fait rire !
Pas le fou du roi... mais le fou du FO Rhum...

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  ybaG le Jeu 2 Mai - 19:34

Il est vraiment fou. Sur facebook il revient dans le groupe "amis de lo" sous des tonnes de pseudonymes différents pour toujours la même obsession, et les même copier/coller délirants sur le NPA vendu aux capitalistes etc.

ybaG

Messages : 23
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  Joe Hill le Mar 14 Mai - 13:46

http://www.vp-partisan.org/article1009.html

Voilà des mois que nous dénonçons l’action de groupes réactionnaires contre le projet du mariage pour tous (La Manif pour tous, CIVITAS, les mouvements d’extrême droite et le récent “Printemps Français” entre autres) encouragée par des responsables de partis politiques (UMP, FN, Démocratie Chrétienne). Force est de constater que les agressions et les insultes homophobes, lesbophobes, biphobes et transphobes se multiplient établissant un climat de peur et de haine que chacun-e d’entre nous ressent et subit quotidiennement. Contre les intimidations et les agressions, ne nous laissons pas faire !

De plus, les hésitations et certains silences du gouvernement en place contribuent à légitimiser ces actes de violences. C’est désormais à chacun-e d’entre nous de se mobiliser. Et se mobiliser ensemble. Nous refusons clairement l’ordre moral hétérosexiste caractérisé notamment par le maintien de la “famille traditionnelle” et patriarcale, et la revendication assumée de positions et agressions homophobes aussi inacceptables que révoltantes.

Nous, organisations et individu-es de Haute-Garonne, réaffirmons que l’égalité des droits n’est pas discutable. Quoi que nous pensions de l’institution du mariage, elle ne doit pas dépendre de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre des individu-e-s. L’égalité des droits ne règlera pas du jour au lendemain la question de l’oppression des Lesbiennes-Gays-Bi-Trans, soumis quotidiennement à des violences physiques et morales, mais la suppression des discriminations institutionnelles est un début. En tant qu’organisations luttant contre toutes les formes d’oppressions, nous ne tolérons pas l’homophobie, la lesbophobie, la biphobie et la transphobie ambiantes.

ParcE quE l’égalité dEs droits Pour toutEs Et tous n’Est Pas négociablE, il est intolérable que des responsables politiques appellent à la violence et que des mouvements d’extrême droite défilent tranquillement dans la rue pour exprimer leur haine et leur dégoût des trans, pédés, bi-e-s, gouines. Nous ne laisserons plus les opposant-e-s au mariage pour tous, porter atteinte à nos libertés, nos corps, nos vies, nos désirs, nos identités, nos amours, sans opposition radicale, sans manifester notre colère, sans riposter tant qu’il le faudra.

Contre l’homophobie, la lesbophobie, la biphobie, la transphobie, riposte radicale !

Vendredi 17 mai à 17h30
Rassemblement/Die-in
Square Charles de Gaulle - Métro Capitole


Premiers signataires : Act Up Sud Ouest, Alternative Libertaire, CNT, Nouveau Parti Anticapitaliste, OCML Voie Prolétarienne, Union Antifasciste Toulousaine


Joe Hill

Messages : 340
Date d'inscription : 21/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  iztok le Mar 14 Mai - 17:03

17 MAI : JOURNEE CONTRE L’HOMOPHOBIE :
POUR L'EGALITE MAINTENANT,
CONTRE LES DISCRIMINATIONS TOUT LE TEMPS !



La question du mariage pour tou-te-s et de l’adoption par des couples homosexuels a libéré une parole et des actes homophobes. Ces manifestations de mépris, de rejet, de haine envers des personnes homosexuelles sont inacceptables et fragilisent le débat et les avancées de l’égalité des droits.
Les opposants au Mariage pour tou-te-s revendiquent largement une société (hétéro)sexiste et patriarcale. Les discriminations envers les personnes gays, lesbiennes, bi, trans, malgré leurs condamnation par la loi, persistent et rejoignent celles que subissent à d’autres endroits les femmes, les étrangers, les handicapés, les personnes âgées, les malades, les chômeurs, les pauvres…

Ces discriminations et le climat homophobe qui les accompagnent poussent les plus vulnérables aux tentatives de suicide et à des conduites à risque face au VIH.
La loi instaure l’égalité sur le droit au mariage, soit la suppression des inégalités de genre institutionnelles ce qui représente une réelle avancée.
Tout en reconnaissant le progrès apporté par cette loi, nous estimons que d’autres points sont à mettre en avant au plus vite :
- Rendre la PMA accessible à toutes les femmes qu’elles soient seules ou en couple
- renforcer le droit d’asile des personnes discriminées en raison de leur orientation sexuelle
- renforcer l’éducation au genre et aux sexualités tout au long de la vie et, particulièrement, à l’école, au collège et au lycée  
- augmenter les possibilités d'hébergement pour les jeunes garçons et les jeunes filles homosexuel-le-s mis à la porte par leur famille et se retrouvant à la rue
- permettre le changement d'état civil libre et gratuit pour les personnes transidentitaires.

Nous exigeons la stricte application des lois réprimant l’homophobie sur l’ensemble du territoire. Ceci vaut pour tou-te-s les citoyen-ne-s, y compris les élu-e-s et les responsables religieux.
En participant au rassemblement le 17 mai à Toulouse, nous revendiquons une société plus égalitaire, entre les personnes, entre les parents, entre les enfants, entre les familles … Mais aussi une société pleine d'espoir pour toutes et tous, homosexuel-le-s ou non, qui ne se reconnaissent pas dans le modèle binaire et étriqué que certain-e-s voudraient nous imposer. Ou qui ne reconnaissent pas dans le modèle hétérocentré.

C’est pourquoi, nous, associations, syndicats, partis politiques,
citoyen-ne-s, LGBTQI ou non,
appelons à un rassemblement contre l’homophobie
Vendredi 17 mai à 20h30
Médiathèque (métro Marengo)


Premiers signataires de la Haute-Garonne : FSU31, HES31, LDH Toulouse, AEC, Mix-Cité31, Mouvement de la Paix(Comité 31), Les Alternatifs, CA/GA, GU, SOS Homophobie MP, Act Up Sud-Ouest, AEC, AIDES MP, Solidaires Etudiant-e-s, Nouveau Parti Anticapitaliste


Dernière édition par iztok le Mar 14 Mai - 21:43, édité 1 fois

iztok

Messages : 241
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 28
Localisation : toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  tomaz le Mar 14 Mai - 20:58

Cette activité coûta la vie de Mathieu Bucholz, lequel, repéré par des responsables du Parti communiste, fut enlevé lors d’une réunion en septembre 1944 dans le 20e arrondissement. Son corps fut retrouvé dans la Seine, criblé de balles, quelques mois plus tard. L’assassinat de ce jeune militant fit basculer définitivement Robert Barcia dans le camp du trotskysme. Il devint un membre actif de cette organisation où il milita sous le pseudonyme de Hardy.

Suspect un petit copier/coller raté mon camarade ?

tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  iztok le Mar 14 Mai - 21:42

houla oui, merci pour l'info ^^

iztok

Messages : 241
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 28
Localisation : toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  gérard menvussa le Ven 17 Mai - 19:39

Le Conseil constitutionnel valide le mariage pour tous
Libé le 17 mai 2013 à 17:06 (Mis à jour: 18:05)


À chaud François Hollande a annoncé qu'il promulguerait la loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe dès demain samedi.
Par LIBERATION

Le Conseil constitutionnel a validé totalement ce vendredi la loi ouvrant le mariage et l’adoption à deux personnes de même sexe. Mais le Conseil, tout en validant le droit d’adopter pour les couples de même sexe, a tenu à souligner que le texte ne leur reconnaissait pas un «droit à l’enfant», le principe à respecter pour tout agrément d’adoption devant être «l’intérêt de l’enfant».

La haute juridiction a jugé que le mariage homosexuel était «un choix du législateur» et «n’était contraire à aucun principe constitutionnel». Même si «la législation républicaine antérieure à 1946 et les lois postérieures, ont» jusqu’à présent «regardé le mariage comme l’union d’un homme et d’une femme, cette règle n’intéresse ni les droits et libertés fondamentaux, ni la souveraineté nationale, ni l’organisation des pouvoirs publics» et «ne peut donc constituer un principe fondamental», a ajouté le Conseil dans sa décision.

François Hollande promulguera demain samedi la loi, comme il l'avait annoncé lors de sa conférence de presse, ce jeudi soir. Après «le temps de la décision», vient «maintenant le temps du respect de la loi et de la République», a souligné le président de la République, en déplacement à Caen. «La promulgation imminente du texte par le chef de l’Etat sera la dernière étape du processus démocratique avant que les premiers mariages puissent être célébrés, dès le mois de juin», a annoncé, quant à elle, la ministre déléguée chargée de la Famille, Dominique Bertinotti.

Le Conseil constitutionnel avait été saisi par les députés et sénateurs UMP à la suite de l’adoption définitive du texte par le Parlement le 23 avril dernier.

A lire aussi «Le grand jour du oui», où l'Assemblée a définitivement adopté le projet de loi
Pas de «droit à l’enfant»

S’agissant de l’adoption qui découle de l’ouverture du mariage aux homosexuels, le Conseil a jugé qu’il «n’avait, là encore, pas le même pouvoir d’appréciation que le législateur qui a estimé que l’identité de sexe des adoptants ne constituait pas un obstacle à l’établissement d’un lien de filiation adoptive».

Le Conseil a estimé que la loi adoptée n’avait «ni pour objet, ni pour effet de reconnaître aux couples de personnes de même sexe un "droit à l’enfant"» et que «le 10e alinea du préambule de la Constitution de 1946 impliquait le respect de l’exigence de conformité de l’adoption à l’intérêt de l’enfant». C’est la première fois, a-t-on souligné au Conseil, que la haute juridiction «dégage ce principe constitutionnel».

Le Conseil a émis une «réserve» afin que dorénavant soit appliquée l’exigence constitutionnelle de «l’intérêt de l’enfant» dans la délivrance de l’agrément par les conseils généraux permettant l’adoption et dans les décisions d’adoption prononcées par les tribunaux.

Du côté des opposants, la mobilisation risque de continuer. Après une manifestation rassemblant 400 personnes jeudi soir à Paris, les anti-mariage pour tous appellent à une grande manifestation le 26 mai, et «ne savent pas comment conclure».

gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 59
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  alexi le Ven 17 Mai - 23:07

Comment expliquer q'un Conseil Constitutionnel très majoritairement composé par la droite, n'aille pas dans le même sens que le reste des réactionnaires qui se sont montrés particulièrement virulents sur la question ?

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  dug et klin le Sam 18 Mai - 9:14

Genevieve de Fontenay s'est permis de déclarer"que pour elle"un homme ne pouvait aller qu'avec une femme".Décidément,cette"belle de Fontenay"quelle patate! lol!

dug et klin

Messages : 813
Date d'inscription : 07/02/2012
Localisation : quelque part entre St-Malo et Collioure en passant par Sarlat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  yannalan le Sam 18 Mai - 9:30

alexi a écrit:Comment expliquer q'un Conseil Constitutionnel très majoritairement composé par la droite, n'aille pas dans le même sens que le reste des réactionnaires qui se sont montrés particulièrement virulents sur la question ?
Faut avoir fait du droit pour comprendre la mentalité. Ils ont fait leur boulot, vérifier qu'il n'y a rien de contraire à la Constitution dans la loi en question. Même si perso, ça ne leur plaît peut-être pas.

yannalan

Messages : 2065
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage pour tous-tes

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:38


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum