Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  Roseau le Mar 5 Avr - 23:06

Il me semble que c'est vrai d'à peu près tous les pays.
Ceux qui continuent à voir la Chine par exemple comme un pays arriéré se trompent, et depuis un moment!
Il y a plus de 10 ans, j'avais été surpris de découvrir que le lieu le plus animé de deux villages en pleine campagne, du Yunan, étaient ...les cafés internet. Des jeunes bien sûr.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Investig'action, vous en pensez quoi ?

Message  Roseau le Mer 6 Avr - 5:12


Moi, je découvre, n'ai aucune idée de la fiabilité...
http://www.michelcollon.info/S-informer-c-est-la-cle-Un-appel.html
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  ramiro le Mer 6 Avr - 9:44

Salut, je rebondis sur les analyses de Copas pour répondre à Vérosa
Ma position se base, pour une part sur les statistiques mise à disposition par les entreprises de marketing (qui parlent d'un public jeune, et éduqué - à partir du BEPC) et d'autre par sur l'observation empirique du fonctionnement d'internet.

Il est évident que les personnes qui à l'heure actuelle ont recours a internet pour s'informer ne sont pas, majoritairement, politisés et ne se tournent pas massivement vers les sites militants. C'est, je pense, la même chose que de vendre un journal ou que de distribuer un tract : TTAN n'est pas une fin en soit, le tract non plus. Ce sont juste des médias qui, avec un travail de politisation deviennent des supports politiques.

Pour revenir sur ma propre expérience (qui n'est pas forcément exemplaire)
Je me suis inscrit sur le site de libé.fr il y a deux ans, je crois.
J'interviens sous pseudo mais ne cache pas mes options politiques (clairement, lorsqu'il faut dire que je suis proche du NPA, je le fais). Lorsqu'il y a un article qui m'intéresse (généralement je ne m'éparpille pas, je me focalise sur les questions "syndicales" et sur "l'extrême-droite", même si, récemment, j'ai appris beaucoup en parlant du monde arabe et du racisme anti-arabe, ici, en France).
Je puise généralement mon argumentation sur les sites de Solidaires, de la CGT, du comité contre les patrons voyous, du NPA, d'AL, ou ceux d'universitaires comme le Monde Diplo ou Copernic (parfois je fais dec copier/coller en citant mes sources).
Et bien, j'ai remarqué que les interventions étaient souvent lues, qu'on retrouvais des arguments dans les discussions.
En plus, il y a sur libé.fr un système de "copinage" et lorsque je poste un message 41 personnes qui ont choisi de suivre mes pérégrinations sont prévenues et réagissent. J'ai même des liens privilégiés avec certains d'entre eux avec lesquels j'ai entamé des discussions plus poussées en aparté.
Selon moi, c'est exactement comme lorsque je discute avec un collège de bureau...le travail de diffusion des idées se fait, s'organise, rien n'est certain mais ça vaut la peine d'être mené.

Après, j'ai aussi quelques idées sur les sites d'extrême gauche, leur façon de fonctionner et les exemples qu'ils devraient suivre...mais ça je le laisse pour la suite de la discussion.
cordialement
R.
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  nico37 le Dim 1 Mai - 16:43

La question des sondages en ligne est sûrement secondaires mais pas négligeable : y participer contribue au rapport de force virtuel
http://actu-politique.xooit.com/t3742-Pour-qui-voterez-vous.htm#p97001

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les français, internet et l'information

Message  ramiro le Jeu 11 Aoû - 9:34


La diffusion des technologies de l'information et de la communication dans la société française (2010)
http://www.credoc.fr/pdf/Rapp/R269.pdf


Les Français et Internet Sondage TNS/SOFRES réalisé pour :La Presse quotidienne Nationale, Régionale, Urbaine Gratuite et la Presse Hebdomadaire Régionale

http://www.tns-sofres.com/_assets/files/2010.02.16-internet.pdf
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  LaCucaracha le Sam 17 Mar - 19:39

Bonjour,

La démocratie participative numérique constitue un mode d'action innovant afin de rendre les idées d'extrême-gauche plus populaires et de faire en sorte que chacun puisse se les réapproprier.

Sur Democrateek.fr, ce sont les citoyens qui votent pour leurs propres propositions.
En utilisant cet outil à son plein potentiel, vous pourrez renforcer la crédibilité et la présence de vos idée sur le web.

L'idée serait la suivante: poster régulièrement des propositions d'esprit révolutionnaire sur de nombreux sujets, puis mobiliser la communauté des sympathisants et militants, à commencer par ce forum, pour qu'elle vote sur ces propositions, ce qui ne prendrait que très peu de temps à chacun.

Cela permettrait de montrer que l'extrême-gauche, c'est aussi une dynamique de propositions originales et constructives, des vraies idées, de la substance.

Ensuite, cela ferait concrètement apparaître que ces idées rencontrent un certain écho. Vous pourriez vite arriver en fédérant le web d'extrême-gauche à des nombres de votes tout à fait respectables, ce qui pourrait créer un cercle vertueux. En effet, votre participation rendrait le site plus attractif, ce qui ferait venir de nouveaux membres intéressés par la politique sans être nécessairement engagés pour autant (par exemple, des jeunes intrigués par le concept).

En arrivant sur le site, ces citoyens verront vos propositions, dont certaines qu'ils ne retrouvent pas dans le discours politique traditionnel, et se diront: "dites donc, ce n'est pas si idiot". En étant les pionniers, vous façonnerez le débat, suggérerez de nouvelles manières de penser en politique.

L'outil vous permettra donc d'amener votre communauté et sa vitalité rencontrer de nouvelles communautés réceptives, le plus simplement du monde. Il n'y a rien à y perdre et tout à y gagner.

Ce n'est pas tout. Democrateek vous permet également de créer des pages avec votes et propositions sur n'importe quelle structure, y compris une entreprise. C'est donc un levier potentiellement formidable de réappropriation directe de l'entreprise par ses employés. En le faisant connaître autour de vous, vous permettrez l'éclosion d'un nouveau mouvement social s'appuyant sur les revendications légitimes des travailleurs. Toutes les entreprises, des petites coopératives aux plus grands groupes, pourront y passer.

Il y a là une opportunité unique de faire progresser vos idées, trop souvent marginalisées dans le débat politique, en dehors des cercles traditionnels.

LaCucaracha

Messages : 1
Date d'inscription : 17/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  Copas le Lun 19 Mar - 21:54

On ne t'a pas oublié et on a lu...

Le NPA a besoin d'intervenants sur le Web, les forums, partout.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  fée clochette le Lun 19 Mar - 22:13

Copas a écrit:On ne t'a pas oublié et on a lu...

Le NPA a besoin d'intervenants sur le Web, les forums, partout.

oui oui. en tout cas sur facebook, le débat politique est acide et tendu entre les militants du FDG et ceux du NPA ...... (ou pas du NPA d'ailleurs mais qui sont plus que méfiants à l'égard de mélenchon ... il a laissé des traces ministérielles dans les mémoires le bougre Very Happy )
avatar
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 52
Localisation : vachement loin de la capitale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  ramiro le Mar 20 Mar - 11:47

Salut à toutes et à tous,
j'avais déjà lancé ce débat il y a plus de 6 mois et je vois avec plaisir qu'il revient à l'ordre du jour.


En ce qui concerne l'usage militant d'Internet, je reste convaincu qu'il y a des choses à faire notamment depuis que je fréquente des mouvements sociaux de type "Indigné-es" et que j'observe les usages que l'extrême-droite fait des réseaux d'informations alternatifs et des réseaux sociaux : clairement, l'extrême-gauche à un train (100 TGV= de retard !

En effet, je me suis aperçu qu'aujourd'hui beaucoup de personnes se politisaient de façon individuelle via le net. Internet est une grande boite à réponses que nombre de personnes mises en difficultés par la crise actuelle du capitalisme investissent pour trouver des réponses concrètes ou théoriques, sur la marche du monde (et ses dysfonctionnements).
Là dessus, l'extrême droite est en pointe !

Pour vous en convaincre, faites l'expérience suivante : tapez sur un moteur de recherche "Commune de Paris" et vous tomberez, d'abord, sur des vidéos d'extrême droite ! Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.

Histoire, théorie de la crise, actualité des luttes...rares sont les éléments pourtant existants à être mis en valeur sur le net...
Rien, n'émanant de notre camp qui pourtant produit des analyses et des propositions politiques en permanence n'est rendu accessible...
Pas de site phare, pas de textes choisis, pas de blogosphère unies, de travail de mise en forme de l'information, pas de vidéo explicatives que l'on pourrait se refiler via face-book ou autre...

Sérieusement, là-dessus, on est les grands perdants de la bataille idéologique...et je peux vous dire que ça a des conséquences sur le terrain, au boulot, sur les marché, dans les mouvements sociaux et les assos...généralement, ce ne sont pas nos idées qui sont développées.
Et il y a de quoi s'interroger.
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  sylvestre le Mar 20 Mar - 12:14

ramiro a écrit:

Pour vous en convaincre, faites l'expérience suivante : tapez sur un moteur de recherche "Commune de Paris" et vous tomberez, d'abord, sur des vidéos d'extrême droite ! .

Sur le moteur de recherche google.fr je tombe d'abord sur une boutique de vêtements ! La première vidéo est des "Amis de la Commune" - une assoce bien connue et sympathique.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  ramiro le Mar 20 Mar - 15:40

Bon, peut être que les choses ont changé depuis quelques jours et que la vidéo des amis de la commune est "remontée"..;mais perso, il y a une semaine c'était les vidéos des potes d'Alain Soral qui apparaissaient.
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  Copas le Sam 24 Mar - 0:30

http://www.silicon.fr/antoine-larrache-npa-nous-sommes-pour-une-licence-non-pas-globale-mais-egale-73100.html

Antoine Larrache, NPA : « Nous sommes pour une licence, non pas globale, mais égale »


Entretien avec Antoine Larrache, responsable Internet de la campagne de Philippe Poutou, candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) à l’élection présidentielle 2012.

Quel budget consacrez-vous à cette web campagne ? Quels résultats en attendez-vous ?

Le budget que nous consacrons à la campagne web est très limitépuisque nous utilisons pour l’essentiel des outils gratuits ou libres, par exemple notre site est fait avec SPIP et nous utilisons OpenOffice.org pour l’écriture de documents.

J’ajoute que le gros avantage des outils informatiques, que ce soit un site Internet, Facebook, Twitter, etc., c’est qu’ils nous permettent d’être accessibles partout. C’est aussi la possibilité d’informer le public du déroulement de la campagne, de ce que l’on pense de l’actualité, et ce au quotidien, ce que ne permettent pas forcément les apparitions télévisées et les tracts. Bref, nous attendons (du web) un lien un peu plus fort avec les personnes qui s’intéressent à nos idées, notamment dans les endroits où nous ne sommes pas en mesure d’organiser des meetings ou des réunions publiques.

Tous les candidats défendent la réindustrialisation du territoire, tout en utilisant des outils web américains (Twitter, Facebook, WordPress…). Est-ce un paradoxe ?

Pour nous, il n’y a pas forcément de problème.

Notre truc ça n’est ni la concurrence entre les salariés, ni entre qui ou quoi que ce soit. On utilise les outils qui nous paraissent efficaces, tout en adoptant un comportement politiquement responsable, par exemple en utilisant des logiciels libres qui correspondent davantage aux idées que nous défendons.

Après, ce n’est pas un hasard si les outils américains sont les plus performants dans toute une série de domaines. Le niveau technologique est beaucoup plus élevé (aux États-Unis), ainsi que celui de la recherche et du développement. Ce que l’on pense c’est que tout ça devrait être planifié, organisé démocratiquement et ne soit pas soumis à la concurrence au niveau international. Mais c’est une position générale, on s’adapte aussi à la réalité.

Concrètement, quelles sont vos propositions en matière numérique ? Qu’est-ce qui vous différencie des autres candidats en la matière ?


Nous sommes contre une limitation de l’utilisation (d’Internet, des logiciels…) et la restriction des libertés, ça n’est pas contradictoire avec la propriété intellectuelle, au contraire, à partir du moment où on l’envisage comme une propriété collective. Par ailleurs, nous sommes pour, non pas une licence globale, mais une licence égale qui ferait que chacun puisse accéder aux différents médias, aux différentes productions culturelles, intellectuelles, numériques.

En même temps, il doit y avoir une rémunération des auteurs qui soit juste. ‘Juste’, cela signifie que l’on sortirait du système actuel. Aujourd’hui, de grandes multinationales récupèrent énormément d’argent quelle que soit la modalité de paiement, et des petits auteurs vivent complètement dans la misère.

Microsoft, Oracle, Google, Facebook… Le numérique a fait la fortune de nombreux entrepreneurs américains. Le développement de cette économie impose-t-il l’adoption d’accords tels que l’ACTA ?

Nous considérons qu’il y a un sérieux danger lié aux accords internationaux mis en place dans le numérique, parce qu’ils ont tous comme idée de limiter les libertés, c’est-à-dire faire qu’il y ait un contrôle de la part de grands décideurs politiques ou économiques sur les contenus. Or, nous sommes pour la liberté la plus complète de ce point de vue là.

Quel regard portez-vous sur l’actuelle gouvernance de l’Internet ? À l’heure de l’Internet des objets et du web de données, pensez-vous qu’une nouvelle organisation s’impose ?

Tout ça devrait être géré démocratiquement, c’est à dire par les populations. Actuellement, des gens, au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) par exemple, sont nommés sans aucun contrôle démocratique. On voudrait des commissions élues et révocables, et qui permettent de décider des choix qui sont faits. Nous sommes pour la liberté, bien sûr, mais nous ne voulons pas non plus que des nazis puissent s’exprimer librement.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  Copas le Dim 9 Sep - 10:30

Reprise donc du post mis sur le fil Egypte à l'internationnal.

Une remarque avant sur des propos auxquels a déjà répondu Ramiro : Personne ne nie l'utilité de la bataille de chair auprès des vrais gens (ça me fait rigoler ces remarques crispées) mais tout le monde saisit l"importance d'outils de construction de l'orga, de propagande, de fil à plomb, massifs, qui peuvent être faits avec les outils numériques de communication.

Les petits bras là dessus sont pénibles . Ils n'ont visiblement pas compris que la question de la propagande et de l'agitation sont importantes, qu'un système de presse moderne actuelle c'est à 70% ça.

Et ça n'enlève rien au militantisme mais ça sort de l'isolement qui prévaut dans le militantisme actuel où de fait une grande partie des militants, malgré ce qu'ils disent, dépendent des médias bourgeois, du Monde, qu'ils lisent ou regardent en bouffant des cacahuètes en croyant être informés.

Une grande partie des révolutionnaires ne savent rien de ce qui se passe à côté d'eux, ou dans le reste du monde, nient des trucs énormes parce qu'ils sont sous-informés, le net peut compenser au moins largement cela.

L'amateurisme qui prévaut largement sur ce terrain n'est plus tenable du tout, la négation de l’utilité de ces outils une fuite devant les tâches de l'heure construite sur une pensée conservatrice et réactionnaire.

Parmi les sites les plus mauvais du net il y a celui du NPA qui se permet de dormir pendant 2 mois et de ne pas publier les dizaines de brèves et articles par jour nécessaires à la propagande, l'info, la construction de l'orga... Une indigence rare où le NPA s'enfonce et se fait dépasser en moyens de propagande par tout le monde même les plus infimes groupes.

Ca n'enlève rien à la question d'un journal ou de tracts, et il est loin d'être prouvé qu'une forte activité sur le net se fait au détriment du militantisme.

Quand à penser que l'intervention méthodique des fafs sur le net c’est pas important ça relève d'une arriération sombre sur la question de la bataille idéologique.

De même niveau que de considérer comme pas important les grands médias de la bourgeoisie quand ils mènent des campagnes longues de propagande pour favoriser le racisme, le développement de moyens de répression, sur une explication du monde, etc.



Donc, en avant !

sylvestre a écrit:Il existe à présent une version anglaise de ce texte.

C'est très bon, et correspond largement aux nécessités et aux possibilités (en améliorant le tir même) qui existent depuis maintenant des années sans que l'essentiel des révolutionnaires en saisissent l'importance : à une autre époque ils auraient attaqué Lénine pour la folie de faire un journal de l'organisation.

Nous sommes nombreux à penser depuis un moment à la nécessité de sites servant d'organes centraux de l'organisation:

- Outil(s) de construction de l'organisation
- Fil à plomb d'une orientation
- Haute fréquence de son animation : des dizaines d'articles chaque jour avec une articulation des rythmes de présentation, une répartition rationnelle.
- Système de correspondants locaux qui écrivent des news et prennent des vidéos avec des tels.
- Première approche de télés du net révolutionnaire utilisant les vidéos qui paraissent : Des centaines utiles par jour se trouvent sur les plateformes et demain des correspondants utilisant méthodiquement ces outils , permettant d'engager des discussions, des débats, des explications, des démonstrations, des appels spécifiques.
- Tout cela doit être penser globalement et solidement (afin de continuer à accentuer la dispersion des sources et l'utilisation des outils modernes afin de se protéger autant que faire se peut).
- etc

Un des PC ouvriers d'Iran a tenu une télé sur le net pendant la période qui a suivi les dernières élections et de la tentative de révolution iranienne, regardons cette photo du mouvement de Qi Dong en Chine , les petits points rouges sont des personnes qui photographient ou filment (traiter les questions de confidentialité) :



Le soulèvement de Shi fang a donné lieu, dans un pays affuté sur la censure, à 6 439 791 twits sur le mouvement, sa victoire, pardon de micro messages sur le système de micro-blogging de Sina Weibo, avant que le régime bloque tout message se référant à cette ville.
Le soulèvement de sidi bouzid (étincelle qui a mit le feu en Tunisie) et son écrasement n'étaient pas spécifiques dans l'histoire tunisienne, un des aspects nouveaux fut que l'info fut reportée immédiatement au pays et au monde par les outils numériques.

Bravo aux camarades égyptiens qui essayent de penser cela logiquement et de se servir des outils que l'évolution technique met à disposition.

La révolution sera les soviets électrifiés par le net.

Je bascule ce texte dans le sujet extrème gauche (les autres ça se discute, mais nous avons besoin de cela maintenant, c'est urgent à la date d'il y a 3 ans).
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  atheus le Ven 5 Oct - 21:49

salut,
étant membre du forum anarchiste révolutionnaire, j'ai moi-même fait cette triste constatation que l'EG était quasi inexistante sur le web pourtant incontournable aujourd'hui, c'est pourquoi en ce moment on est là bas en train de lancer une chaîne youtube ( http://www.youtube.com/user/FARbulletin?feature=mhee ) pour commencer, en plus du bulletin trimestriel écrit ( http://forum.anarchiste-revolutionnaire.org/viewtopic.php?f=86&t=6479 ). il me semble que le bulletin parvenait déjà jusqu'à ce site mais je préfère le mettre ici tant qu'à faire.

le débat sur la question a été récemment abordé ici : http://forum.anarchiste-revolutionnaire.org/viewtopic.php?f=12&t=6334

je pense que c'est une question fondamentale, si parmi vous ici, certains ont des contacts, une chaîne youtube, ou autre, des liens vers des blogs, etc... il faut me les communiquer, de façon à ce qu'on les mette en valeur. Le réseau qu'on est en train de mettre tout doucement en place commence peine à décoller et je vois que la prise de conscience est en train de se faire chez pas mal de camarades, c'est une bonne chose.

(notre vidéo d'intro sur youtube : http://www.youtube.com/watch?v=zrObsaxqtho&feature=plcp )


Quand on voit l'énorme retard qu'on a sur l'extrême droite, c'est ahurissant. Bien sur rien n'est perdu, il y a plutôt une dynamique dans le bon sens dans notre camp. Reste encore le problème de l'absence de prise de décision par des organisations réelles. La partie dure du travail consiste donc à encrer cette initiative dans des orgas non virtuelles.

atheus

Messages : 3
Date d'inscription : 10/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  Roseau le Jeu 27 Déc - 13:56

Un article qui complète le diagnostic de Atheus
Une "droitosphère" en expansion face à une "gauchosphère" en plein doute
http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/12/26/une-droitosphere-en-expansion-face-a-une-gauchosphere-en-plein-doutes_1809718_823448.html

Par ailleurs, je conseille de consulter et faire tourner l'outil Linkinfluence sur lequel s'appuie l'article.
Ne suis pas spécialiste, et ne sais qu'en penser.
Mais certainement qu'un forumeur a un avis technique sur sa pertinence.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  Copas le Jeu 27 Déc - 15:13

Roseau a écrit:Un article qui complète le diagnostic de Atheus
Une "droitosphère" en expansion face à une "gauchosphère" en plein doute
http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/12/26/une-droitosphere-en-expansion-face-a-une-gauchosphere-en-plein-doutes_1809718_823448.html

Par ailleurs, je conseille de consulter et faire tourner l'outil Linkinfluence sur lequel s'appuie l'article.
Ne suis pas spécialiste, et ne sais qu'en penser.
Mais certainement qu'un forumeur a un avis technique sur sa pertinence.

C'est pas fini, il n'y a qu'à voir l'indigence de la gauche révolutionnaire sur le Web, l'aspect trouillard.

Les sites du NPA de LO (c'est mieux que le NPA mais,...) sont indignes et on croirait qu'ils sont fait exprès pour être merdiques. sans parler de site international multi-langue reflétant l'activité du prolétariat mondial.

Il y a même bien mieux à faire qu'une chaine you tube, c'est de faire une télé qui se serve en arrière plan de Youtube, dailymachin et woudouchose, etc.

Il y a également de la place pour créer de véritables sites de secteurs de la classe ouvrière au sens large, afin d'informer et d'aider à mobiliser . Avec mêmes principes : l'info, l'info, le commentaire, les chaines de vidéos intégrées dans une télé du net, et tous les jours , 20 sources d'infos.

Un site global populaire sur les résistances de la santé en France et dans le monde, itou pour la poste, etc...

Quand on voit les efforts pour assurer la vente d'un journal hebdo peut-être lu par 2 à 3000 personnes, alors que le moindre site plus ou moins bien fait fait 3 fois plus de visiteurs (je le sais, j'ai fait de façon merdique pour prouver que cela était possible mais j'ai estimé que la démarche n'était pas collective alors j'ai arrêté).

Il ne s'agit pas de ne pas utiliser le papier mais, nom de dieu, il faut mettre au moins les mêmes moyens entre le papier et le numérique, c'est élémentaire. Mais ce qu'on voit c'est que ces idées régressent dans l'extrème gauche et c'est grave.

L’intérêt de l'outil numérique est son faible cout (à la différence d'un journal) rapporté aux personnes touchées. Personne ne dit que ça remplace tout mais entre le rien ou le puéril actuel et la batterie de DCA propagandiste qu'il faudrait avoir il y a un vide immense.

Prenons par exemple le site du fameux parti des luttes .... 2 ou 3 articles vaguement journalistiques et ça bouge (éventuellement une fois les morts d’évêques), sans déconner !
Un parti des luttes sans les luttes , plus schizo tu meurs.
Alors que la matière est là, sous la main, on a même pas besoin de se baisser.

Avant quand il y avait une lutte dans un bureau de poste il était impossible de le savoir sauf à travers un processus long et aléatoire. Maintenant on le sait en permanence, il n'y a qu'à ramasser, diffuser, parler des leçons de ces batailles, etc..

Pour ceux qui se battent, savoir qu'ils ne sont pas seuls, apprendre des autres batailles dans des boites et combats, ça leur fait du bien et les renforce;

Quoi de plus naturel pour un parti qui se dit parti des luttes ?

Et bien non, c'est pas fait...

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  ramiro le Ven 28 Déc - 11:46

Ce qu'il nous faudrait, c'est un site "agrégateur" qui accueille toutes les informations concernant les luttes en cours. Il en existe mais comme ils sont, comme Indymedia ou Bellaciao, laissés à la gestion des internautes, ils n'ont pas de réelle direction politique.

Honnêtement, ce n'est pas le contenu qui manque. Nous sommes bien plus implantés dans les masses et il suffirait de peu pour mettre tout ça en forme pour agir de façon coordonnée. Les nouvelles technologies, le taux d'équipement des personnes, donne une occasion de lier production militante et diffusion. A une époque où un simple "click" permet de faire circuler de boites mails en comptes facebook des informations qui, hier, étaient confinées à la sphère militante, cela n'est pas négligeable.

après, ce que tu dis, Copas, me rappelle fortement cette analyse dur rôle de la presse révolutionnaire que livre Lénine dans "Que faire" :

"A elle seule, la fonction de diffusion du journal commencerait à créer une liaison effective (si ce journal était digne de ce nom, c'est-à-dire s'il paraissait régulièrement, et non pas une fois par mois, comme les grandes revues, mais quatre fois par mois). Les relations de ville à ville pour les besoins de la cause révolutionnaire sont aujourd'hui une grande rareté, et en tout cas une exception; elles deviendraient alors la règle et assureraient bien entendu, non seulement la diffusion du journal, mais aussi (ce qui est beaucoup plus important) l'échange d'expérience, de documentation, de forces et de ressources. Le travail d'organisation prendrait une ampleur beaucoup plus considérable, et le succès obtenu dans une localité encouragerait constamment à perfectionner le travail, inciterait à profiter de l'expérience déjà acquise par les camarades militant sur un autre point du pays. Le travail local gagnerait infiniment en étendue et en variété; des révélations politiques et économiques recueillies dans toute la Russie fourniraient un aliment intellectuel aux ouvriers de toutes professions et de tous degrés de développement; elles fourniraient matière et prétexte à causeries et conférences sur les questions les plus variées, suscitées entre autres par les allusions de la presse légale les conversations en société et les communiqués “pudiques” du gouvernement. Chaque effervescence, chaque manifestation serait appréciée et examinée sous toutes ses faces, et tous les points de la Russie; elle provoquerait le désir de ne pas rester en arrière des autres, de faire mieux que les autres – (nous, socialistes, ne récusons nullement toute émulation et toute “concurrence” en général !) - de préparer consciemment ce qui, la première fois, s'est fait en quelque sorte spontanément, de profiter des conditions favorables de temps ou de lieu pour modifier le plan d'attaque, etc. En outre, cette vivification du travail local ne conduirait pas à cette tension “mortelle” et désespérée de toutes les forces, à cette mobilisation de tous nos hommes, à laquelle nous oblige ordinairement aujourd'hui toute manifestation ou tout numéro de journal local : d'une part, la police aurait beaucoup plus de mal à découvrir les “racines”, ne sachant pas dans quelle localité les chercher; d'autre part, le travail commun régulier apprendrait aux hommes à proportionner une attaque donnée à l'état des forces de tel ou tel détachement de notre armée commune (ce à quoi presque personne ne songe aujourd'hui, car les attaques se produisent spontanément neuf fois sur dix), et faciliterait le “transport” non seulement de la littérature de propagande, mais des forces révolutionnaires d'un endroit à l'autre."

http://www.marxists.org/francais/lenin/works/1902/02/19020200y.htm

Alors, que manque-t-il pour faire d'Internet un nouvel "Iskra" ?
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  Roseau le Ven 28 Déc - 15:25

Brièvement sur question fondamentale et complexe.
Il s'agit d'aller au delà de l'Iskra, autrement dit de l'organe d'une organisation.
Le foisonnement des informations sur Internet est une richesse, mais il demande disponibilité de temps.
Le rôle d'un "agregateur" comme le propose fort justement Ramiro,
serait de rassembler toutes les infos et analyses sur la France et ailleurs,
utiles à tous les militants LDC, et pour une révolution sociale et de civilisation en général.

En admettant que le projet soit lancé par quelques orgas anti-K de France et d'ailleurs, dont le NPA,
les informations comme les contributions viendraient des milliers de camarades de ces organisations
bien placés dans les luttes, comme disponibles pour peigner Internet,
puis rapidement de dizaines de milliers à travers le monde.

Manifestement, à l'heure de la mondialisation capitaliste,
et au coeur d'embrasements internationaux, le projet doit être conçu comme international,
avec traduction de plus en plus d'infos et articles clés, le reste ne bénéficiant que des logiciels de traduc.

Cela demande une plate-forme fruit d'un accord entre quelques orgas,
une équipe désignée par elles, et des moyens matériels.
J'imagine aisément que ce saut dans la modernité
demande des moyens matériels et humains supérieurs à ceux qu'exigent les publications papier d'une orga
et peut-être même de toutes les orgas concernées.
Mais ce serait l'effort de plusieurs orgas,
(échangeant d'ailleurs leurs points de vue dans une rubrique à part du site),
et ce moyen de communication atteindrait cent ou mille fois plus de gens.
Anti-K, mais non partidaire, ce projet coopératif serait en même temps
le support de l'orientation de dizaines d'organisations, et au delà le moyen d'information
de tous ceux qui veulent changer le monde,
de ceux qui vont faire les révolutions face à l'agonie du capital.

Pourquoi le NPA ne s'est pas approprié non pas un tel outil, international,
mais même un outil "national" ?
Sans doute parce que le NPA a été conçu avant la crise
(problème qui l'a affecté sur tous les terrains)
mais surtout parce que son ancienne direction vivait plus au rythme des élections
qu'au rythme de l'intervention dans les luttes,
qui implique aujourd'hui information immédiate et centralisation immédiate des actions.

La refondation du NPA lors de son prochain Congrès est l'occasion,
c'est à l'ordre du jour, de revoir cette question au coeur de la LDC.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  Copas le Ven 28 Déc - 18:23

Nous sommes d'accord.

Donc aux travaux pratiques , le temps presse.

Pour Roseau, je ne suis pas si sur que cela coute si cher, quand je vois le fric claqué dans d'autres trucs. Mais bon, ça nécessite de la méthode, de l'imagination pour faire économe (et ramasser du fric aussi..., donate, donate donate, même 3 euros) et une ligne politique à appliquer.

Pour ce qui est du site du parti de la révolution mondiale ou même national ça semble compliqué tant les portes semblent fermées.

Je pense donc qu'on peut embaucher pour des sites de secteur, la poste, la santé, etc, ...:

1)
Avec quelques dizaines d'infos chaque jour sur le secteur (si on parle de la lutte des infirmières du Burundi, ça en fait partie), utilisation des vidéos, et des commentaires courts, les travailleurs du secteur ou affines avec celui-ci ne doivent pas se sentir seuls et se dire : "ça bouge partout, je/nous ne sommes plus seuls", ou bien retrouver son mouvement popularisé.
Donc un gros volume d'infos, une mitraillette à infos, mais pas d'inventaire à la Prévert, une orga méthodique de celle-ci au travers d'une orientation politique de celle-ci.
Chaque travailleur du secteur doit trouver du foisonnant et quelque chose de plus vivant que les katiouchas des médias bourgeois.

2)
La ligne politique, quelques articles plus longs politiques et plus permanents, quelques articles sur d'autres secteurs quand ceux-ci rapportent des choses significatives . Ce genre d'article permet de faire de l'or : http://www.marsactu.fr/societe/gcm-la-table-ronde-ou-la-greve-29828.html ....
Nous sommes dans le contexte où on doit toujours veiller au spectre : des luttes de résistance jusqu'au pouvoir des travailleurs.
Mais l'activité concrète du secteur doit être privilégiée.
Toutefois, cela doit être mené par une direction politique puissante de secteur

3)
Comme le disait lénine, c'est aussi un outil de construction du parti (en construction) . Il s'agit donc de forger un outil qui travaille à construire des groupes de travailleurs révolutionnaires dans le secteur concerné, de relier déjà dans des zones géographiques sympathisants et militants d'un même secteur pour qu'ils soient informés et constructeurs de ces groupes.

Cet aspect central s'enserre dans la construction reconstruction des organisations du mouvement ouvrier qu'elles soient de résistance ou politiques, qui est la dent creuse du réformisme comme des révolutionnaires en ce moment et en France.

Le site est là pour aider à organiser et lutter notre classe.

4)
Des canaux sur les sites vers d'autres sites de secteur, ou centraux mais au delà de simples liens, un peu comme fait le PTS argentin pour aller sur le site pan y rosa , ou le site du bloc portugais pour aller sur le site dédié à l'écologie du bloc, ...
Ainsi un site du NPA sur l'écologie , travaillant sur les batailles en cours, informant, aidant à construire l'intervention du NPA dans ce secteur, recruter, organiser, etc, ne me semblerait pas farfelu.
Ainsi un site du secteur femmes du npa ne me semblerait pas farfelu, le PTS le fait, ce n'est pas mauvais, le bloc le fait pour l'écologie (le faisait ? ça fait longtemps que j'y ai été).

5)
Qui fait quoi ?
Nous avons déjà un nombre considérable de permanents avec nos retraités pour remplir les cartouchières à infos. Mais la direction politique restera des militants du secteur .
Le temps que cela prend.
Roseau le sait, ça prend du temps. Il faut dire qu'il remplit les cartouchières à infos avec une foi stakhanoviste et c'est fatigant quand même et il faut répartir.
Disons qu'au travers d'un site bien structuré qui permet de verser du contenu dans des espaces qui se construisent toujours de la même façon, trouver l'info, l'extraire et la purifier, étudier et porter le commentaire, la couler dans un cadre graphique clair et ergonomique, c'est plusieurs heures par jour . Il faut donc de 2 à 5 ou 6 camarades par site de secteur . Du moins commencer par des paires.

Reste les contenus plus permanents qui demeurent sous controle politiques des camarades de secteur et le travail de contact.


Il existe deux champs connexes à cela :

6) la sécurité (du et des sites, ainsi que la capacité de redémarrer d'un autre pays).

7) l'immense champs des autres outils numériques .

En stock (pour des idées de présentations)
http://www.tvpts.tv/ (oui des vidéos ça peut se classer par contenus)
http://www.socialistparty.org.uk/
http://www.ilmanifesto.it/ (des pros de la présentation épurée, mais trop textes ?)
http://therealnews.com/t2/
http://www.esquerda.net/
http://www.bloco.org/
http://www.tvpts.tv/blog/#.UN2zTXevPis
http://www.pts.org.ar/


A fuir les jukebox style des articles qui tournent qu'il faut cliquer dessus pour attraper .

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  chejuanito le Sam 29 Déc - 12:49

Pour ce qui est du NPA, il ne s'agit pas non plus de partir de zéro, des choses existent bien que très imparfaites et il parait intéressant d'analyser les failles et avantages de ce qui existe.
Il y a quelques sites de branches qui existent. Par exemple le site santé sécu social, il est laid et manque de lisibilité, il est cependant intéressant par la diversité des contenus, mêlant articles du NPA, article d'actus tiré de la presse bourgeoise et articles d'infos et d'analyses produits par d'autres que ce soit des orgas spécialisées du domaines ou des sites "frères" du NPA à l'étranger. Il est par contre regrettable que ce site ait un petit côté intellectuel avec pas mal de fond mais peu axé sur les luttes en cours.
Le site NPA secteur poste est plus pauvre en contenu vu qu'il rassemble avant tout le matériel du NPA, avec quand même un certain nombre de liens vers des articles de presse (AFP, rue 89...). Par ailleurs, le système de liens sous la forme de pavés sur la droite est assez bien vu car plus visible que de simples liens écrits sans illustrations. On voit également une vrai volonté d'adosser le site sur les réseau sociaux (liens vers la page Facebook du secteur et TimeLine visible du compte Twitter du secteur) et les différentes formes de média (vidéos intégrées, aperçus de tracts, visibilité de la chaine NPA TV...).
Le site de la branche auto présente un contenu intéressant malgré une forme médiocre. Ainsi, c'est un des rares sites, où les principales infos sont régulièrement synthétisées en brèves simples et rapides à lire, avec, parfois, un lien vers un article de la presse bourgeoise plus complet ou une vidéo d'illustration (hélas jamais intégrées). On trouve également l'ensemble des tracts auto du NPA au travers du territoire et le travail de recensement est complet. Enfin, il y a une volonté de mutualiser le travail de différentes orgas, avec à droite, des liens vers du matos de l'étincelle, de LO et de Partisans.
Le site NPA jeune est très centré sur le matériel NPA et même plus particulièrement sur le matos NPA jeune, ce qui est limité, par contre d'un point de vue d'ergonomie, c'est l'un des mieux fichus, avec des onglets bien faits, facilement identifiés et utilisables des pages bien lisibles et plutôt belles.
Je ne vais pas tous les faire, mais on pourrait parler rapidement du site Afriques en lutte qui a la particularité de ne pas être un site du NPA mais quelque chose de plus ouvert (il faut vraiment connaître pour reconnaître un peu le site du NPA dans la présentation). Le contenu est très riche avec plein d'analyses rares, mais là aussi un côté très intellectuel avec un contenu peu accessible aux gens qui n'ont pas beaucoup l'habitude de lire, peu d'actu, pas d'illustrations, des vidéos non intégrées, bref un truc un peu austère.
Il faudrait se pencher aussi sur les sites qui ne sont pas du NPA mais dont les contenus sont connexes (ESSF, contretemps, inprecor, la brêche...).
La NPA TV est tout de même riche de plus de 1000 vidéos. C'est cela dit largement améliorable puisque les vidéos d'un certain nombre de contributeurs du NPA n'y figurent pas ce qui en fait donc une chaîne incomplète, le référencement des vidéos est très faible, le choix de ne paraitre que sur dailymotion est plus que discutable etc. ...
Enfin, là où ça pêche le plus c'est sûrement le site national NPA 2009 qui doit de toute façon être revu bientôt, cependant les catégories (écologie, économie, LGBTI ...) sont tout de même une base de départ intéressante qui permettent de retrouver des articles de TEAN, des vidéos, quelques articles de presse sur un thème donné et donne un aperçu (très faible) de ce que dit et fait le NPA sur cette question...
Globalement, on note un manque de lien entre tous les outils internet du NPA, un manque de "professionnalisme" (beaucoup de sites moches, peu lisibles difficiles à utiliser, des référencements très bofs, ...) et évidemment des sites qui reposent sur trop peu de personnes pour être suffisamment alimenté (pour qu'un site s'impose comme incontournable au delà des rangs de l'orga qui le tient, il faut qu'il s'enrichisse de plusieurs articles par jour). Mais on ne peut pas dire non plus que le NPA n'a pas entamé un travail sur l'outil web, travail qui mérité un approfondissement mais surtout d'être considéré comme une priorité et intégré dans l'ensemble du travail de l'ensemble de l'orga.
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  ramiro le Jeu 3 Jan - 11:11

salut Roseau, salut aux autres,
je suis en tout point d'accord avec tes analyses. selon moi, le site devra être le fruit d'un travail unitaire, d'un front commun de l'information, internationaliste qui plus est.
Pour l'alimenter, je pense que nous avons tout ce qu'il faut ne serait-ce grâce aux réseaux de branche ou internationaux qui nourrissent nos points de vues.
Imprecor, Europe Solidaire et d'autres sites nationaux nous donnent régulièrement du grain à moudre.

http://www.europe-solidaire.org/spip.php?page=sommaire&lang=fr


Après, pour ce qui est du modèle il y a quelques exemples qui me trottent en tête...je me souviens de la Charte de Libération de 1972 qui axait bien sur le côté autogestionnaire de l'entreprise.
Plus actuellement, il existe des blogs et des sites qui connaissent de vrais succès.
Je pense, plus particulièrement a une expérience anarcho-maoïste que je suis de près, le blog "Feu de prairie" qui me semble être un truc simple animé par un petit comité de lecture.
Plus largement, je pense qu'il faudrait s'inspirer (et je ne les cite qu'à titre d'exemple, bien-sûr) de la galaxie de sites "d'information" comme Bellaciao ou le Grand soir qui, au fil des années, on acquis de véritables réputations et sont régulièrement cités par les internautes.

Une dernière chose, plus technique, sera le choix des supports : il est impératif de se doter d'outils permettant à un maximum de personnes de "faire suivre" les informations...j'ai des amis qui ne s'informent pratiquement que via les réseaux sociaux (facebook en particulier) et qui se contentent souvent de "fowarder" des contenus (parfois sans en connaitre les origines, ce qui pose problème....)

http://feudeprairie.wordpress.com/
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  yannalan le Jeu 3 Jan - 17:38

Etant presque à la retraite, je peux aller sur le Net et c'est vrai que le sites d’extrême-droite fleurissent,a ainsi que les conspirationnistes de tout poil.Pourquoi "ça marche"
Déjà beaucoup sont sous false flag, c'est à dire qu'ils n'annoncent pas franchement la couleur, ils jouent au type moyen qui se contentent de citer des faits divers en les choisissant soigneusement, toujours dans le même sens.Mais en jouant bien les "apolitiques".Bien sûr, ils ne trompent pas les militants, mais pas am d'autres gens quand même.
Le problème des sites extrême-gauche, c'est justement qu'ils ont l'air souvent de bulletins intérieurs pour militants, avec une vraie plaie à mon sens les "communiqués d'organisations" plus ou moins emberlificotés avec les sacro-saints mots d'ordre à la fin dont tout le monde se fout, au moins autant que du sempiternel discours intersyndical de fin de manif traîne savates qui veut expliquer aux gens qui manifestent pourquoi ils sont venus...
Moi je trouve que des sites plus "neutres" et bien orientés seraient pas si mal.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  ramiro le Jeu 3 Jan - 17:54

je souscris a ce que tu dis Yannalan,
les site de dé-sinformation de l'extrême-droite fonctionnent parce qu'ils se présentent de façon neutre. Il y a des sites, relayés par des pages facebook, qui mélangent tout, aussi...ils tapent un coup à droite, un coup à gauche et en profitent pour diffuser des vidéos, des textes et des caricatures d'extrême-droite dans le tas. ça passe parce que les gens ont intégré l'idée idiote que la démocratie se résumait à un tour de parole stérile où chacun aurait le droit de dire ce qui lui passe par la tête, y compris les plus gros fachos qui évidemment jouent sur le manque de connaissances politiques de nos contemporains.

Ces sites jouent aussi sur la volonté de savoir de beaucoup de personnes dépassées par la crise. C'est plutôt ça qu'on devrait explorer en mettant en lien nos information et leurs révoltes.
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  Roseau le Jeu 3 Jan - 19:07

Je n'y ai jamais réfléchi, mais je veux bien croire l'analyse concordante
de Yannalan et Ramiro sur la stratégie de communication de l'ED.
Bon à connaitre et surtout dénoncer.
J'imagine qu'ils ne pensent pas que nous devons nous inspirer d'une stratégie du leurre et du camouflage...
Nous n'avons pas à cacher notre objectif, le socialisme, au contraire,
car c'est le seul qui aparaitra d'ici quelques année comme la solution raisonnable,
bref une alternative crédible à la barbarie.

Ramiro a en partie synthétisé ma proposition.
Mais pour être plus précis, mais sans prétendre à une expertise en la matière,
je pense qu'il faut un site d'information de référence,
cad qui réponde aux besoins quotidiens de tous les militants et progessistes,
qui substitue la consultation quotidienne de supports papier ou électroniques.
C'est en comblant ce besoin qu'il attire un grand nombre de lecteurs,
chacun y trouvant en plus des analyses variées sur les sujets qui l'intéresse le plus,
que cela soit économique, social, de société, culturel.
C'est très ambitieux, et demande je répète un investissement important,
à consentir entre des dizaines d'orgas et de sites déjà existants à travers le monde.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Populariser les idées d'extrême-gauche sur le web

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum