Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -42%
-42% Samsung TV QLED 4K 65″ 164 cm – ...
Voir le deal
699 €
Le Deal du moment :
My Hero Academia : où acheter le Tome 39 ...
Voir le deal
24.90 €

La journée de la jupe

+8
Roseau
Toussaint
fée clochette
Babel
Vals
yannalan
gérard menvussa
verié2
12 participants

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

La journée de la jupe - Page 3 Empty Re: La journée de la jupe

Message  Babel Mer 15 Mai - 22:18

Quand j'ai vu Entre les murs, je partais je l'avoue d'un a priori favorable : le précédent film de Cantet, Ressources humaines, m'avait profondément touché.

J'ai trouvé que celui-ci empruntait la même démarche, dans sa façon honnête de saisir une réalité et de s'y coller sans esbroufe. De filmer "à hauteur d'être humain", comme on dit, en assumant les limites d'un propos pouvant friser le didactisme, sans heureusement y sombrer.

Entre les murs raconte des parcours, suit des évolutions en pointillé, prenant pour motif et pour sujet la vie au sein d'un établissement scolaire. L'école n'est pas son propos, mais la société.

Le collège, tout le monde connaît, tout le monde a sa petite opinion sur la façon dont ça fonctionne ou ça devrait fonctionner. Et des films sur l'école, on en a tourné des tas. Or justement, le premier mérite de ce film, c'est de montrer cet espace public, des centaines de fois exhibé et balisé par des discours de toute sorte, comme une terre inconnue : un lieu à découvrir, régi par ses règles, ses codes, ses habitus.

Parce que du collège, comment ça se passe "pour de vrai", on doit d'abord admettre qu'on n'en sait rien. Et qu'au fond, on s'en tape, sauf quand c'est nos gosses qui sont dedans. Ou qu'on y bosse.

Tourné de septembre à juin, sans jamais en quitter l’enceinte, le film de Cantet s'attache à suivre des parcours ponctués d'échanges et de conflits, avec une attention aux mots, aux corps et aux gestes qui permet de saisir la façon dont cet espace, à l'intérieur de ses cloisons, répercute et réfléchit l'espace social.

Et comment des jeunes tentent de s'y construire en tant que sujets, s'appropriant à leur manière, - parfois surprenante d'inventivité -, le savoir qui y est dispensé. Comment à travers un processus forcément conflictuel d'acquisition de la langue, ils en viennent à faire leur première expérience de démocratie réelle.

A la réflexion, je me demande si la référence finale à La République de Platon, par une des filles les plus réfractaires au discours pédagogique (chose qui, à l'époque, m'avait semblé assez incongrue), ne révèle la nature réelle de son projet.

Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

La journée de la jupe - Page 3 Empty Re: La journée de la jupe

Message  gérard menvussa Jeu 16 Mai - 10:01

As tu lu le livre de Brégaudeau dont est liré le film ? Cart il est intéressant de voir en quoi le film s'inspire largement de cet ouvrage (Brégaudeau l'auteur a largement participé à l'écriture du scénario, et joue le role du professeur de la classe dont nous suivons l'évolution. Par ailleurs, François Brégaudeau est prof de français dans un collége situé dans un "quartier populaire", et a sans doute plus l'expérience de ce genre de public que la plupart de ceux qui l'ont commenté)
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 67
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

La journée de la jupe - Page 3 Empty Re: La journée de la jupe

Message  Babel Jeu 16 Mai - 10:20

gérard menvussa a écrit:As tu lu le livre de Brégaudeau dont est liré le film ? Cart il est intéressant de voir en quoi le film s'inspire largement de cet ouvrage (Brégaudeau l'auteur a largement participé à l'écriture du scénario, et joue le role du professeur de la classe dont nous suivons l'évolution. Par ailleurs, François Brégaudeau est prof de français dans un collége situé dans un "quartier populaire", et a sans doute plus l'expérience de ce genre de public que la plupart de ceux qui l'ont commenté)
Non, pas lu. Mais je sais qu'il avait collaboré au film, en tant que co-scénariste et acteur principal. J'ai d'ailleurs assez apprécié la façon dont il prenait de la distance vis à vis de lui-même, dans un mélange de provocation et d'auto-dérision : comment le prof sympa, à l'écoute de ses élèves, s'avère soudain capable de leur balancer des conneries quasi injurieuses, et n'est même pas fichu de maîtriser l'emploi de l'imparfait du subjonctif... pff !Laughing

Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

La journée de la jupe - Page 3 Empty Re: La journée de la jupe

Message  Toussaint Lun 20 Mai - 21:16

J'ai vu la Journée de la jupe, pas l'autre film dont vous parlez.
Pour ce qui est du collège, dire que l'on en sait pas ce qui s'y passe me semble un peu exagéré, non? Il y a quelques enseignants sur le forum. En ce qui me concerne, j'ai enseigné dans un collège de cité. Pas dans la grande banlieue parisienne, mais bon, coups de feu, bagarres, rackets, menaces, violences de toutes sortes, prostitution... Poste de police détruit par nos élèves qui avaient aussi pour faire bonne mesure brûlé le nouveau gymnase municipal... Very Happy Savoureux mais copieux, faut la santé, c'est sûr. Pendant 2 ans, j'ai été assez malade, ensuite pendant 2 ans, je me suis bien plu. Un regret, je ne connaissais pas les signes d'une gamine de 4ème victime de graves violences qui passe à la prostitution. Nous avons collectivement bien loupé la gamine, elle a décroché plus vite que son ombre l'année suivante et je crois que nous n'avons pas été compétents sur son cas.

Quant à la Journée de la jupe, savoir que des collègues passent cela, le montrent, cela me fait bizarre. Franchement bizarre. Quelle visée pédagogique? Quelle pratique en tirer? C'est un film médiocre, raciste, mais en plus, du point de vue du travail avec les élèves, lorsqu'on le leur montre, on dit quoi? Je vous préviens, me faites pas chier, je pète un plomb et je vous remplis de courants d'air? C'est cela, maintenant, le métier? Bon, pas pour moi.

Pour ce qui est de l'autre film, Entre les murs, je vais essayer de le trouver.
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La journée de la jupe - Page 3 Empty Re: La journée de la jupe

Message  Eugene Duhring Jeu 30 Mai - 17:02

Toussaint a écrit:
Quant à la Journée de la jupe, savoir que des collègues passent cela, le montrent, cela me fait bizarre. Franchement bizarre. Quelle visée pédagogique? Quelle pratique en tirer? C'est un film médiocre, raciste, mais en plus, du point de vue du travail avec les élèves, lorsqu'on le leur montre, on dit quoi? Je vous préviens, me faites pas chier, je pète un plomb et je vous remplis de courants d'air? C'est cela, maintenant, le métier? Bon, pas pour moi.
Ben je viens juste de le regarder, et je partage en grande partie tes critiques. Rien à tirer de ce film !

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

La journée de la jupe - Page 3 Empty Re: La journée de la jupe

Message  gérard menvussa Jeu 30 Mai - 20:29

Je n'sais pas (je ne l'ai pas vu) L'autre (avec Brégaudeau en vedette) oui, et je ne le trouve pas spécialement "gentil" (mais au contraire assez précis sur les contradictions des uns et des autres, en fonction du vécu de l'auteur, qui a longuement pratiqué ce genre de millieu)
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 67
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

La journée de la jupe - Page 3 Empty Re: La journée de la jupe

Message  Invité Lun 24 Juin - 10:19

verié2 a écrit:
Le problème est de comprendre les raisons du succès médiatique d'un film qui, en dépit du talent d'Adjani et en dehors même de l'idéologie véhiculée, est franchement caricatural. Les enseignants en particulier sont ridicules. On peut noter aussi que le réalisateur, Lilienfeld, avant de se lancer dans cette opération, dont la retour d'Adjani a assuré la promotion, n'a réalisé que des navets de série Z.Vos avis m'intéressent.
quand tu sais que les médiats sont tous dans les mains des capitalistes ,tu ne te poses plus de questions, car le succès ils le créaient de toute pièce, d’où le fameux diviser pour mieux régner;
les enseignants s'ils faisaient preuve de désobéissance civil(comme Louise Michel )seraient un vrai danger pour le pouvoir en place d'autant plus qu'ils forment les esprits de demain et créaient des assos; d’où l'idée de les faire passer pour des personnes ridicules,incompétentes et dépassées ;cela leur a permis 1 d’alléger les cours d'histoire dans les lycées(extrêmement important pour un futur esprit révolutionnaire) et de 2 leur retirer des avantages jusqu’à les rendre dépressif ,3 emprisonner des gosses,4 de dépister dés la maternelle les gamins aux soi disant troubles du comportement pour les cachtonner (pas de place a la rébellion dans cette société)
les capitalistes se sont accaparés tout les médias pour protéger leur politique de fric ,l'idée est de bêtifier le peuple de façon a squ'il soit toujours plus "serfvil"
c'est d'autant plus facile qu'une majorité de ces bœufs de pauvres ,rêvent de devenir riche et de faire comme eux ,alors ils s'endorment a coup de pub ,de paillettes et de variétoche ; c'est a vomir
fout télé dehors !!!


Dernière édition par sapristi le Lun 24 Juin - 10:32, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La journée de la jupe - Page 3 Empty Re: La journée de la jupe

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum