Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Console portable Nintendo Switch Lite + 40€ ...
Voir le deal
199.99 €

Front de Gauche

Page 20 sur 40 Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21 ... 30 ... 40  Suivant

Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  gérard menvussa Dim 9 Juin - 14:50

dont feed the trolls
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 64
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  Gayraud de Mazars Dim 9 Juin - 15:07

C'est très politique les camarades ! Idea

Le nationalisme, le chauvinisme restent la gangrène du mouvement ouvrier !
Gayraud de Mazars
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 53
Localisation : En Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  Vals Lun 10 Juin - 0:40

Mélenchon a compris que l’alternance ne faisait plus rêver personne, il propose donc de changer de Constitution. La solution miracle serait de bâtir une nouvelle République la 6e République, qui deviendrait démocratique et sociale par la grâce de nouveaux textes constitutionnels. Comme si l’exploitation était inscrite dans la Constitution ! Ce n’est pas une Constitution qui permet aux capitalistes de s’enrichir sur notre dos, c’est le droit de propriété capitaliste, c’est le monopole que la bourgeoisie a sur l’argent, sur les entreprises et sur toute l’économie. C’est ce monopole là qu’il faut supprimer, mais renverser la domination de la bourgeoisie, ce n’est pas le programme de Mélenchon.

Nathalie ARTHAUD
Vals
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  Prado Lun 10 Juin - 0:43

Toussaint a écrit:La vache, je ne m'attendais pas à cela. Même du PC, les voilà bientôt rendus à leurs délires anti-boches que je pensais franchement du passé lointain... Du PG, oui, c'est clair, certaines expressions de Mélenchon sont tout à fait dans ce registre nauséabond. Mais dans le FDG il y a aussi la GA et la GU... Ouch... ils évoluent vite, les ex-copains...

C'est une affiche du PG, pas du FDG.

Prado

Messages : 1274
Date d'inscription : 02/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  Toussaint Lun 10 Juin - 3:10

Exact, merci Prado.
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  Copas Lun 10 Juin - 8:08

Prado a écrit:
Toussaint a écrit:La vache, je ne m'attendais pas à cela. Même du PC, les voilà bientôt rendus à leurs délires anti-boches que je pensais franchement du passé lointain... Du PG, oui, c'est clair, certaines expressions de Mélenchon sont tout à fait dans ce registre nauséabond. Mais dans le FDG il y a aussi la GA et la GU... Ouch... ils évoluent vite, les ex-copains...


C'est une affiche du PG, pas du FDG.

Exactement et c'est important dans les pas de deux du PG.
Ce n'est pas le FdG et ce n'est pas aussi le PCF.
Par contre j'ai entendu un camarade de la GA lançant des slogans à la sono : face au fascistes la France répond résistance ! avant de se raviser comme personne ne reprenait et qu'on le regardait interrogatifs "le peuple répond résistance !".

Bien ce n'est pas significatif mais il est exact qu'une partie des GU et GA dérive rapidement sur une série de questions liées à la nation. Comme la notion de citoyenneté où, malgré les innombrables demandes de bien des camarades de plusieurs courants, le FdG et ses courants principaux ne veulent toujours pas éclaircir l'entendement qu'ils en ont. Question d'ailleurs où même le NPA a reculé d'ailleurs en estimant que l'utilisation abusive de ce terme de relevait pas d'une question importante.

La question de la porosité au chauvinisme est un problème du mvt ouvrier.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  Toussaint Lun 10 Juin - 22:31

cheers
Bien ce n'est pas significatif mais il est exact qu'une partie des GU et GA dérive rapidement sur une série de questions liées à la nation. Comme la notion de citoyenneté où, malgré les innombrables demandes de bien des camarades de plusieurs courants, le FdG et ses courants principaux ne veulent toujours pas éclaircir l'entendement qu'ils en ont. Question d'ailleurs où même le NPA a reculé d'ailleurs en estimant que l'utilisation abusive de ce terme de relevait pas d'une question importante.

La question de la porosité au chauvinisme est un problème du mvt ouvrier.
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  nico37 Mar 11 Juin - 17:22

Mélenchon : " Nous marcherons jusqu'à la prise du pouvoir par le peuple " JULIEN MARION 03/06

Le président du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon participait dimanche à une grande marche qui a réuni plus de 1 000 manifestants. Accueilli comme une rock star, le leader du Front de Gauche a fustigé la politique du gouvernement.

En marche.

" Un millier de manifestants, avec Jean-Luc Mélenchon en tête de cortège, ont défilé dimanche matin dans les rues de Perpignan. Ils entendaient dénoncer " les politiques d’austérité partout en Europe " et appelaient " à la constitution d’une VIe République à même de relever le défi du progrès social " .

La politique de Hollande mise à mal

Avant cette marche, les responsables politiques et syndicaux du collectif Stop austérité 66 ont pris la parole au pied du Castillet. Pour Pierre Place, secrétaire départemental de la CGT, "les salariés ne doivent pas se résigner à la misère face aux politiques d’austérité qui précipitent la zone euro dans la récession. " Un peu plus tard, c’est Gérard Gironell, de la FSU, qui a clairement critiqué le bilan d’un an de gouvernance de François Hollande. " La belle rose de mai s’est transformée en gratte-cul. Fini le temps des promesses, voici venu celui des renoncements. Cette crise n’est pas une fatalité, c’est un hold-up commis avec l’aval d’un pouvoir plus que complaisant. Il faut recréer l’espoir d’une véritable ambition sociale et imposer le changement. "

Mélenchon veut la prise du pouvoir par le peuple

Dernier des orateurs, Jean-Luc Mélenchon, accueilli telle une rock star sur la place de la Victoire, a fait une nouvelle fois étalage de ses qualités d’orateur. " On est des éclaireurs. On montre un chemin et on appelle le gouvernement à avoir le courage d’affronter ce recul de civilisation. Il y a un an, on a fait ce qu’il fallait faire. C’était un choix de citoyen. Ceux qui doivent avoir honte aujourd’hui, ce sont ceux qui ont trahi leurs paroles en appliquant des politiques d’austérité contre les votes de citoyens. " Et le leader du Front de gauche de promettre " que l’on ne baissera pas les yeux et nous marcherons fièrement tant que l’on n’aura pas atteint la prise du pouvoir par le peuple " .

nico37

Messages : 7061
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  Copas Mer 12 Juin - 20:02

nico37 a écrit:
Mélenchon : " Nous marcherons jusqu'à la prise du pouvoir par le peuple " JULIEN MARION 03/06

Le président du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon participait dimanche à une grande marche qui a réuni plus de 1 000 manifestants. Accueilli comme une rock star, le leader du Front de Gauche a fustigé la politique du gouvernement.

En marche.

" Un millier de manifestants, avec Jean-Luc Mélenchon en tête de cortège, ont défilé dimanche matin dans les rues de Perpignan. Ils entendaient dénoncer " les politiques d’austérité partout en Europe " et appelaient " à la constitution d’une VIe République à même de relever le défi du progrès social " .

La politique de Hollande mise à mal

Avant cette marche, les responsables politiques et syndicaux du collectif Stop austérité 66 ont pris la parole au pied du Castillet. Pour Pierre Place, secrétaire départemental de la CGT, "les salariés ne doivent pas se résigner à la misère face aux politiques d’austérité qui précipitent la zone euro dans la récession. " Un peu plus tard, c’est Gérard Gironell, de la FSU, qui a clairement critiqué le bilan d’un an de gouvernance de François Hollande. " La belle rose de mai s’est transformée en gratte-cul. Fini le temps des promesses, voici venu celui des renoncements. Cette crise n’est pas une fatalité, c’est un hold-up commis avec l’aval d’un pouvoir plus que complaisant. Il faut recréer l’espoir d’une véritable ambition sociale et imposer le changement. "

Mélenchon veut la prise du pouvoir par le peuple

Dernier des orateurs, Jean-Luc Mélenchon, accueilli telle une rock star sur la place de la Victoire, a fait une nouvelle fois étalage de ses qualités d’orateur. " On est des éclaireurs. On montre un chemin et on appelle le gouvernement à avoir le courage d’affronter ce recul de civilisation. Il y a un an, on a fait ce qu’il fallait faire. C’était un choix de citoyen. Ceux qui doivent avoir honte aujourd’hui, ce sont ceux qui ont trahi leurs paroles en appliquant des politiques d’austérité contre les votes de citoyens. " Et le leader du Front de gauche de promettre " que l’on ne baissera pas les yeux et nous marcherons fièrement tant que l’on n’aura pas atteint la prise du pouvoir par le peuple " .
Une seule solution la révolution, un seul moyen le programme commun .... euhhh l'humain d'abord....
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  sylvestre Lun 17 Juin - 9:40

http://gauche.anticapitaliste82.overblog.com/d%C3%A9bat-national-sur-notre-rapprochement-premier-bilan-journ%C3%A9e-du-15

Gauche Anticapitaliste a écrit:Succès des assises pour le changement.

Dimanche, environ 2000 personnes ont assisté aux assises pour le changement initiées par le Front de Gauche.
Il y a eu 8 ateliers débats le matin.
-sur les ruptures démocratiques à opérer avec la participation notamment d'Edwy Plenel de Médiapart et de notre camarade Myriam Martin
-sur l'égalité des droits avec Eliane Assassi du PCF et Alain Korenblitt d'Amnesty International
-sur les marchés financiers avec notamment Thomas Coutrot d'ATTAC
-sur les retraites avec des syndicalistes, la députée européenne EELV Karima Delli, Sandra Demarcq du Npa et notre camarade Guillaume Floris
-sur l'emploi avec notamment Michel Husson de Copernic et Jean Claude Mamet de C&A
-sur la transition écologique avec Mathieu Agostini du Parti de Gauche et Alain Obadia du PCF
-sur le réchauffement climatique avec Maxime Combes d'ATTAC
-sur le marché transatlantique avec Eric Coquerel du PG, Aurélie Trouvé d'ATTAC et Jacques Niconoff du MPEP

Les débats sur les ruptures démocratiques et sur les retraites, ont mis en évidence une approche assez convergente entre les participants (membres du Front de gauche, syndicalistes, associatifs, gauche du PS et Verts) sur les constats et sur les mesures à proposer.
L'après midi, table ronde sur l'alternative à l'austérité avec Christian Picquet de la GU, Jérome Guedj de la gauche du PS, Stéphanie Treillet de CetA,Pierre Khalfa de Copernic, Noel Daucé de la FSU (et de la GA) et Christine Poupin du Npa.
Puis une autre table ronde sur le changement de cap nécessaire, avec Pierre Laurent du PCF, Mélenchon.Clémentine Autain de la FASE, Pascal Durand d'EELV,Annick Coupé de Solidaires et Marie Noelle Lienemann de la gauche du PS.
Ce débat a mis en évidence des divergences (Durand pense pouvoir influer positivement sur l'orientation du gouvernement, Lienemann juge positivement la réforme de Peillon, Coupé estime que la politique du gouvernement est dans la continuité de celle de Sarkozy, Autain affirme qu'il est illusoire d'espérer peser sur les choix du gouvernement de l'intérieur, Laurent estime qu'on va droit dans le mur si Hollande persiste dans sa politique d'austérité)
Mais il y a des convergences sur les batailles à mener (Lienemann a souligné qu'une partie importante des militant(e)s du PS s'est déclarée opposée au marché transtatlantique, Gauche Avenir et les Verts n'approuvent pas les préconisations du rapport Moreau sur les retraites)
Mélenchon, Autain et Laurent ont interpellé Lienemann et Durand sur la nécessité d'agir ensemble contre la politique d'austérité et contre les mesures sur les retraites.
A noter que la réunion ne s'est pas terminée aux accents de l'internationale et de la Marseillaise mais au son de la "Révolution permanente"de Moustaki!
Seul incident à relever : La mairesse de Montreuil,Voynet, qui était venue saluer l'assistance s'est fait copieusement huer par une partie de l'assemblée et il a fallu que Pierre Laurent intervienne pour faire cesser la bronca.
Cette journée va dans le sens de la mise en place d'un front politique et social contre l'austérité, tel que la GA avec ses partenaires le préconisent.
C'est une première car elle a permis de faire débattre ensemble pour la première fois tous les courants de gauche (du Npa à la gauche du PS)
C'est un point d'appui pour les batailles à mener à la rentrée.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  Roseau Mar 18 Juin - 19:39

Par AC sur Bellaciao...

C’est presque à en pleurer..
Imaginez un instant la tête ahurie d’un jeune qui galère et qui tombe par hasard sur ce "papier" (comme on le dit de celui qui est stocké aux toilettes)
Outre que ces charlots usent du Terme "ASSISES" alors que demain je vous expliquerai que ce mot peut aussi désigner de la recherche(discutable certes..) d’UNITE COMMUNISTE, dans 11 jours à Maseille , les étreintes et passes d’armes entre ces politiciens qui osent parler des travailleurs sont tragi- comique
Je ne vous inflige que des extraits
http://www.humanite.fr/politique/la...
Le débat n’aura pas été un long fleuve tranquille mais, si la stratégie diffère parfois, l’ambition «  de changer de cap  » a traversé le débat de l’ensemble des forces présentes, hier, à la halle Dufriche de Montreuil (Seine-Saint-Denis). Les assises citoyennes, initiées par le Front de gauche, y ont réuni plus de 2 500 militants syndicaux, politiques, associatifs et citoyens.
«  Comment change-t-on de cap  ?  »
«  On n’obtiendra pas un changement de cap si on ne construit pas de majorité. Nous avons donc décidé d’aller au-delà de nous-mêmes  », prévenait le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, quelques minutes avant de rejoindre la tribune pour participer à la deuxième séance plénière de l’après-midi, opportunément intitulée «  Comment change-t-on de cap  ?  »
Pauvre LAURENT, c’est même pas un dérapage, il a écrit et appris cette expres​sion( mise en e gras A.C) pendant une heure !..
On commence par former une majorité(? ?) et ensuite t’as plus qu’à mettre en route le "changement de cap"..
C’est presque risible..
Ecoutez ce duo de farceurs !
La p’tite Autain , Rosa L des soirées mondaines , Pasionaria de Mutualité s’enflamme..
«  Nous sommes en colère mais cela ne suffit pas, nous avons à la transformer en espérance  », a prévenu Clémentine Autain, porte-parole de la Fédération pour une alternative sociale et écologique (Fase), en déclinant sa conception de la «  nouvelle période politique  ». «  Aujourd’hui, on ne demande pas “un peu plus” aux socialistes mais un changement de cap radical  », a-t-elle lancé, évoquant l’Italie, où «  toute la gauche réunie autour de Prodi  » a mené «  une politique qui a conduit à la désespérance  ». «  Nous allons incarner l’alternative  », a-t-elle ajouté
. Mais un de cette future majorité pour changement de cap, sous fifre d’Ecolos en FASE... de participation gouvernementale répond
«  On ne peut pas dire en même temps  : “Nous voulons construire une majorité”, et dénoncer comme traîtres les gens venus débattre  », a rétorqué le secrétaire national d’Europe Écologie-les Verts (EELV), Pascal Durand, dont la formation compte deux ministres au gouvernement. «  L’histoire montre que, quand la gauche est divisée, c’est la droite qui gagne  », a ajouté celui qui souhaiterait voir le Front de gauche en Conseil des ministres, refusant d’attendre l’arrivée au pouvoir «  d’une gauche pure  »
Puis apparait" l’idiote utile" de la Rue Solférino :
. «  Si nous sommes divisés, si nous ne trouvons pas quelques convergences majoritaires pour faire avancer la gauche dans une autre direction, l’extrême droite sera bénéficiaire  », a renchéri Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice PS, s’appuyant sur l’expérience des années 1930.
Comme pour Fabius en 2004 ou la mère Fourrest l’an dernier , voilà Pierrot Tristesse en chef du SO d’Affront de Gôôche..
je souligne en gras..
Si Pascal Durand a dû affronter la bronca de la salle, Pierre Laurent a rappelé à l’ordre les militants, tout comme il l’avait fait au moment de la prise de parole de la maire de Montreuil (lire notre encadré)  : « Aucune manifestation de mauvaise humeur n’entamera ma détermination à poursuivre sur ce chemin (vers une nouvelle majorité politique et sociale – NDLR)  », a-t-il prévenu, jugeant que «  le pays attend que se reconstruise une perspective d’espoir
  ». DIX sifflets de plus et ça virait à l’exclusion des "gauchistes" du Peuceufeu, bordel !
 Smile Pour finir, l’apothéose !
La mere VOYNET qui a , grâce aux magouilles PS-VERTS-UMP , pique la ville aux cocos de Montreuil vient saluer la réunion de la Gôôche du nouveau cap ! L’huma raconte :
Voynet trouble le calme
. La maire EELV de Montreuil, Dominique Voynet, dont l’action et le bilan sont contestés, a été sifflée par une partie de l’assistance, qu’elle était venue saluer. Elle a dû recommencer, sans succès, à plusieurs reprises, son allocution. Le calme est revenu à la suite de l’intervention du secrétaire national du PCF, Pierre Laurent. « C’est une journée très importante, a-t-il déclaré. Je vous demande de respecter ce qui a été décidé. Nous devons être capables d’aller au-delà de nous-mêmes, soyons responsables.  »
Je me pose une question Laurent capable’ d’aller au delà de lui même’, ça me fait penser au fameux :
" Nous sommes au bord du gouffre camarades, Ressaisissons nous .EN AVANT"
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  cerise75 Mer 19 Juin - 11:28

reste dans ta bulle roseau, moiu ce que j'ai vu dans cette réunion , ce sont des ateliers riches dans les interventions, des gens qui s'écoutaient et se respectaient et pour une fois depuis longtemps toutes les composantes de la gauche, les syndicalistes les assocs
etc....
et on a débattu et oui on avance!!!!
tu peux penser que tout ca sert à rien, t'as raison reste dans ton coin à tout dénigrer......
on ne construira rien dans ce pays sans que tout le monde discute ensemble et le fait qu'il y ait bien plus de monde qu'annonceprouve que contrairement à toi, beaucoup trouvent ces débats utiles et constructifs!!

bonne journée

cerise75

Messages : 219
Date d'inscription : 21/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  gérard menvussa Mer 19 Juin - 12:15

on ne construira rien dans ce pays sans que tout le monde discute ensemble
Mon expérience a moi, c'est que quand tout le monde discute, rien ne se construit. Aprés, sur quoi ça va déboucher ? Pour l'instant, sur rien, ou sur pas grand chose. Mais on voit bien que les petites antenne du front de gauche, du pg au ps en passant par le halo d'organisation a gauche de ces deux regroupements sont plus tourné vers le ps et les vert, la gauche de gouvernement donc, que sur le mouvement social. C'est criant !
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 64
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  cerise75 Mer 19 Juin - 15:58

Si on veut construire une alternative , il nous faut des réponses que ce soit au sujet des retraites , de la transition energétique, du grand marché transatlantique etc....
les verts et la gauche du ps sont traversés par plein de débats , ils voient bien que le gouvernement court à la cata , il essaient d'influer mais sans grands résultats , ils sont pris dans les contradictions d'être présents dans un gouvernement avec la politique duquel ils sont en désaccord .
Par contre ce qui est interessant c'est qu'ils aient accepté de participer à un débat avec le front de gauche, le npa, solidaires, la cgt, attac, copernic etc....
Personne ne sait à l'heure actuelle si celà a été utile ou pas, en tout cas cela a permis des discussions approfondies  autour de tout un tas de sujets dont nous ne débattons jamais ensemble.

cerise75

Messages : 219
Date d'inscription : 21/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  Roseau Mer 19 Juin - 16:52

Cerise: "reste dans ta bulle roseau...reste dans ton coin à tout dénigrer......"
Encore une fois, ce site n'est pas la récré fesse bouc. 
Il n'est pas fait pour échanges perso, encore moins attaques personnelles,
qui ont toutefois le mérite de souligner le manque d'argument
pour défendre l'article cité, une belle recette de cuisine électorale de l'Huma.

 "tout dénigrer" ?: affabulation parfaite
j'ai participé toute ma vie, et appelle ici régulièrement à des actions de masse,
ce qui implique de critiquer effectivement ceux qui les freinent.

Quant à la bulle c'est celle des politiciens bourgeois du FdG
qui éclatera dès que l'adjudant chef aura atteint son objectif proclamé:
devenir Premier Sinistre de Hollande.


Dernière édition par Roseau le Mer 19 Juin - 17:32, édité 1 fois
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  gérard menvussa Mer 19 Juin - 17:07

ce qui est interessant c'est qu'ils aient accepté de participer à un débat avec le front de gauche, le npa, solidaires, la cgt, attac, copernic etc....
Personne ne sait à l'heure actuelle si celà a été utile ou pas, en tout cas cela a permis des discussions approfondies autour de tout un tas de sujets dont nous ne débattons jamais ensemble.

On a quand même le droit d'etre un peu dubitatif sur l'utilité finale de la chose, non ? Bien sur que c'est bien, de "discuter ensemble". C'est ce que nous demandons depuis belle lurette, et qui n'a pas été possible jusque là uniquement en raison de l'attitude sectaire du front de gauche. D'ailleurs le npa y a participé, si tu as remarqué !

Mais alors peut être que j'ai une autre expérience que toi de la chose : personnellement j'ai participé a plein de discussion avec plein de forces politiques diverses et variées. Et ce genre de "grand raoult" sans enjeu n'a jamais donné grand chose. Mais je comprend qu'au front de gauche, ou vous n'etes pas habitué aux discussions avec d'autres forces vous soyez épatés. Nous moins, forcément...
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 64
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  nico37 Mer 19 Juin - 23:11

A Cognac, le Front de gauche radicalise son opposition 12/06

L’« assemblée citoyenne » de lundi soir réunissait membres du Parti de gauche et du Parti communiste autour du bilan du maire, qui a été sévèrement attaqué.

Que font encore Jean-Marie Masson (Parti communiste), Sylvie Mamet (Parti de gauche) et Serge Lebreton (Parti de gauche) dans l’actuelle majorité municipale ? Il n’est pas nouveau que ces trois militants, élus sur la liste d’union de Michel Gourinchas en 2008, désapprouvent une grande partie des choix du maire, auquel ils reprochent globalement de « ne pas avoir de colonne vertébrale » et d’être devenu un simple gestionnaire.

À quelques exceptions près, lundi soir, lors de l’« assemblée citoyenne », la longue liste de critiques formulées par Serge Lebreton, adjoint au maire, n’avait rien à envier à ce que pourrait par exemple reprocher un Noël Belliot, candidat déclaré de la droite pour les prochaines municipales.

« Ça nous fatigue ! »

L’attribution du marché des transports en commun à Transdev, le recul quant à la mise en place d’une régie directe pour l’eau, l’exposition sur l’Azerbaïdjan, les voyages à Miami, Cognac plage, le festival Rire et Rock de Gérald Dahan, l’extension de la zone commerciale du Mas de la Cour, le projet (avorté) de résidence aux Chais Monnet… Serge Lebreton a tapé sur tous ces sujets estimant qu’à chaque fois, Michel Gourinchas avait été coupable de « passivité », de « marche-arrière » ou de « manque de vision ». Et de prendre l’exemple encore du city-stade de la Passerelle qui va être déplacé vers l’ancien site de l’hôpital. « Si à chaque fois que deux riverains râlent, on change d’avis alors que ça a été voté en conseil de quartier, ça ne peut pas marcher. » L’extinction (abandonnée) des lumières la nuit ? « Il y a eu une levée de bouclier de deux ou trois mamies puis soi-disant des problèmes techniques… Et on a tout arrêté… 

« Ça nous fatigue ! »

La culture ? « On s’est opposé à la politique culturelle proposée. Aujourd’hui, il y a deux gros festivals (Coup de chauffe et Blues Passions) qui prennent une grosse partie du budget. En dehors, on a un musée et un vieux musée (des Arts du cognac, NDLR) qui ne sert à rien. »

La labellisation Ville d’art et d’histoire a été vivement critiquée pour son coût. La politique sociale ? « Il n’y a aucune politique de solidarité. Ce qui est fait revient à peu près à ce que faisait l’ancienne majorité (de droite). »

Serge Lebreton a été plus tendre avec la commission qu’il préside, celle du personnel. Il s’est satisfait d’avoir mis en place des fiches de poste et une mutuelle tout en regrettant que les rémunérations ne soient pas plus élevées.

Seuls la cantine à 1 € et le Cep’âge (ateliers pour les seniors) ont trouvé grâce aux yeux des intervenants… Et encore, quelques bémols ont été émis. Dans la foulée de Serge Lebreton, Jean-Marie Masson a attaqué la logique purement comptable de la majorité socialiste.

L’élu communiste, responsable de la section PC de Cognac, est allé jusqu’à regretter le temps où il siégeait dans l’opposition. « J’ai vécu mon premier mandat avec plus de bonheur. Au moins, j’avais l’impression de servir à quelque chose. » Tout du moins avait-il l’impression de pouvoir donner la parole à des causes comme la défense de l’hôpital public, le refus des licenciements chez Martell, etc.

« On m’a mis dans une commission (appel d’offres) où, par définition, je ne peux pas parler », a -t-il déploré, pensant sans doute que le Conseil municipal n’était qu’une tribune. Et de terminer : « Ce n’est pas facile de vivre dans une majorité plurielle ! »

Plurielle aussi est la position des communistes, qui est loin d’être tranchée vis-à-vis de l’équipe en place. Jean-Marie Masson sait que personnellement, il ne pourra pas être sur la liste de Michel Gourinchas pour la simple raison que ce dernier ne veut que des gens qui résident à Cognac. Jean-Marie Masson vit à Saint-Yrieix.

nico37

Messages : 7061
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Confusion et méthodes staliniennes

Message  Roseau Ven 21 Juin - 14:06

Assises du Front de gauche : débat et confusion
TEAN

Les Assises initiées par le Front de gauche aurait réuni « plus de 2 500 militants syndicaux, politiques, associatifs et citoyens » selon l'Humanité. Cela dit, les lecteurs du journal n'auront pas la possibilité de connaître les positions défendues par les intervenantEs du NPA dans deux tables rondes et une des deux plénières…
C'est une étrange conception du débat qui consiste à gommer les idées défendues par le seul courant politique invité qui ne se situait pas dans le cadre du changement de cap et proposait une autre perspective, celle d'une opposition de gauche au gouvernement.
Les propos tenus par Jean-Luc Mélenchon expriment la confusion qui traversait les débats : « Nous voulons instituer une majorité alternative pour changer complètement de cap. La constituer, c'est possible, car elle existe déjà à l'Assemblée nationale. Pas un élu PS qui n'a été élu sans les voix du Front de gauche et celle des écologistes, et vice versa. C'est pour cela que cette majorité est à portée de main. » Pierre Laurent lui fait écho avec la foi du charbonnier : « Ma conviction, c'est que les forces existent pour sortir notre pays de l'austérité, pour construire les alternatives. Je suis persuadé, depuis l'année dernière, que ces forces sont majoritaires. »
Le changement ou l'impasse ?
Les dirigeants du Front de gauche cherchent à convaincre leurs militants que le changement est à portée de main. Il suffirait de faire changer de cap la majorité actuelle, de lui donner un bon premier ministre et le tour serait joué ! C'est fermer les yeux sur la réalité des rapports de forces politiques. C'est le complément direct d'un bluff plus important qui laisse croire qu'il serait possible de changer les choses dans le cadre institutionnel : une 6e république qui naîtrait des flancs de la 5e ! À défaut de convaincre le PS, Pierre Laurent et Mélenchon se contentent de faire la cour à Marie-Noëlle Lienemann ou à EÉLV.
Il est clair que cette politique ne peut conduire que dans une impasse. Construire une réelle alternative aux politiques d'austérité implique de se battre, de préparer l'affrontement avec le gouvernement, en premier lieu sur les retraites, agir comme une opposition déterminée, à gauche, une opposition pour imposer une autre politique, conquérir la démocratie et remettre en cause les pouvoirs de l'oligarchie financière.
C'est cette politique que nous avons défendue pendant les Assises, c'est ce débat que nous voulons avoir avec les militantEs de la gauche politique et syndicale, avec les travailleurEs et les jeunes.
Yvan Lemaitre
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Cassoulets à part...

Message  Roseau Ven 28 Juin - 19:28

Source: http://blog.france3.fr/midi-pyrenees-politiques-france3/2013/06/28/municipales-toulouse-le-front-de-gauche-se-fissure/

Le Front de gauche se fissure

Pour Jean-Christophe Sellin, pas de doute, le Front de Gauche doit aligner une liste pour les Municipales toulousaines : « Il y a une demande politique extrêmement forte sur Toulouse depuis plusieurs années que les besoins sociaux, les attentes démocratiques, les préoccupations écologiques puissent s’exprimer ». Et le porte-parole du Parti de Gauche de mettre en avant les 16% de Jean-Luc Mélenchon au premier tour de la Présidentielle sur la ville rose. Soit comme il le souligne, 9 fois le score du Parti Communiste lors du précédent scrutin présidentiel.

Mais justement le Parti Communiste sera-t-il de la partie ? « Nous ferons tout pour qu’ils se joignent à nous » assure Jean-Christophe Sellin. Engagée aux côté de ce dernier d’ores et déjà : Myriam Martin ancienne dirigeante du NPA et désormais ralliée à la Gauche anticapitaliste. Un appel est également lancé à Europe Ecologie Les Verts.

De son côté le PCF 31 « prend acte des divisions dans le Front de gauche ». Pour son secrétaire départemental Pierre Lacaze « la traversée du désert de ces derniers mois de Jean-Christophe Sellin et Myriam Martin n’a rien changé à leurs ambitions personnelles ».
(c'est moi qui ai souligné la référence de Lacaze à la course au foin...de gôche...)
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  nico37 Mar 2 Juil - 21:06

Scandaleux : L’État et Patrick Devedjian chassent les étudiants de la résidence universitaire Jean-Zay d’Antony (Front de gauche ile de France) Communiqué du Groupe communiste et citoyen du Conseil Général des Hauts de Seine et Groupe Front de gauche au Conseil Régional d'Ile de France.

Un accord est intervenu entre l’État, le Conseil général des Hauts-de-Seine et la communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre (CAHB) qui acte le transfert de la propriété de la résidence universitaire d'Antony à cette dernière.
2 juillet 2013
Cet accord entérine en réalité la disparition de près de 1500 logements étudiants, dans un contexte de pénurie grave en Île-de-France et dans les Hauts-de-Seine.
Alors que les 2500 places de la résidence universitaire d’Antony représentaient 16% du parc de logements étudiants en Île-de-France, il n’en resterait, selon les termes de l’accord, que 1080. La destruction du bâtiment H a d’ailleurs immédiatement repris, quatre jours à peine après la signature.
Cet accord fait fi :
- de la décision de justice qui avait annulé ce transfert,
- de l’audience en appel prévue pour le 4 juillet prochain concernant le jugement au fond de ce dossier,
- du conseil d'administration du CROUS qui a voté une motion demandant le maintien de la gestion de la Résidence Universitaire Jean Zay d’Antony au CROUS,
- de l'ensemble des élus d'opposition au conseil général comme au conseil municipal d'Antony, à la communauté d'agglomération qui s'opposent à ce transfert,
- de l'ensemble des groupes de gauche à la Région Île-de-France qui se mobilisent depuis des années contre le projet de transfert et la démolition de la résidence et ont voté dès 2009 20 M€ pour la rénovation du site.
Cet accord libère surtout plusieurs hectares pour satisfaire les appétits des promoteurs immobiliers.
Compte tenu de la situation dramatique du logement étudiant en Île-de-France, les élu-e-s du groupe communiste et citoyen au Conseil général, les élus du groupe Front de gauche PCF-GU-AC à la Région qui, depuis plusieurs années, s’opposent à ce transfert dénoncent cet accord qui confirme la destruction de logements étudiants.
Tout était donc bien bouclé d’avance pour l’État, le Conseil général des Hauts-de-Seine, la CAHB et la ville d’Antony qui n’ont qu’un seul objectif : chasser les étudiant-e-s issu-e-s de milieux modestes d’Antony et des Hauts-de-Seine ; accentuer la pénurie de logements sociaux étudiants en Île-de-France.
On peut s’interroger sur la crédibilité des objectifs affichés de 4200 logements sociaux étudiants en six ans, compte tenu du non-respect des engagements de la part de Patrick Devedjian et de sa majorité UMP en matière d’aides à la pierre (125,6 M€ réalisés en 6 ans, contre 248 M€ promis).
Les élu-e-s du groupe communiste et citoyen au Conseil général, les élu-e-s du groupe Front de gauche PCF-GU-AC à la Région s’opposent à cette convention et demandent :
- l’arrêt de la démolition des bâtiments existants et leur rénovation ;
- que les logements étudiants déjà détruits soient intégralement compensés par une offre nouvelle dans le strict périmètre de la Communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre ;
- l’encadrement des loyers des 3 000 logements étudiants supplémentaires programmés à l’échelle du département.
Lors de la commission permanente du lundi 8 juillet, Patrick Devedjian soumettra au vote des conseillers généraux la convention entre ces acteurs qui a été signée le 28 juin dernier au Conseil général. Les conseiller-e-s généraux/les du groupe communiste et citoyen voteront contre cette convention et réaffirmeront ces exigences.

nico37

Messages : 7061
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  nico37 Mer 3 Juil - 22:01

Hue : " Mélenchon est un des problèmes du Front de gauche " 28/06

A 66 ans, dont dix passés à diriger le Parti communiste, Robert Hue veut porter un "regard lucide et honnête" sur François Hollande, qu'il soutient pleinement. Le sénateur ne comprend pas la critique "véhémente" de Jean-Luc Mélenchon et l'avertit : "L'échec de François Hollande serait l’échec de toute la gauche."

Que pensez-vous des pistes avancées par le gouvernement sur la réforme des retraites ?

Il est possible d’apporter une réponse différente de celle imaginée par le rapport Moreau, notamment au regard des flux financiers qui existent dans le pays. On peut agir sur toute une série de choix fiscaux, notamment sur ceux qui ont le plus de moyens. Je pense qu’il ne faut pas toucher à l’âge légal de départ à la retraite et il faudrait éviter d’allonger la durée de cotisation.

C’est pourtant ce que semble privilégier le gouvernement…

Oui, mais nous ne sommes pas du tout au bout de la discussion. Le président de la République a dit que le gouvernement tranchera, mais un dialogue est engagé. La réponse d’avenir est celle de la croissance et de l’emploi. Il y a des pistes à imaginer, des innovations à penser. Il y a un cap difficile à passer.

Le calendrier est serré. Laisse-t-il le temps de la réflexion ?

C’est un sujet suffisamment sérieux pour ne pas se précipiter! Il faut travailler, on a le temps. Je ne veux pas entrer dans une sorte de frisson collectif sur ce dossier.

François Hollande promet l’inversion de la courbe du chômage d'ici la fin 2013. Y croyez-vous ?

Quand on est président, on ne va pas annoncer le contraire. L'objectif est effectivement difficile à atteindre mais je souhaite qu'il le soit. Et si je peux y contribuer, je ferais le maximum.

Vous avez soutenu François Hollande pendant la présidentielle. Quel regard portez-vous sur sa première année de mandat ?

Il faut être honnête et lucide. La situation économique et sociale gravissime que nous connaissons n’est pas née avec l’arrivée de François Hollande, ni par la mise en œuvre de ses choix politiques. Des engagements sont pris, il y a des réussites réelles, avec le mariage pour tous, la refondation de l’école ou l’intervention au Mali. Mais je constate des inquiétudes, de fortes attentes, notamment de la part de l’électorat populaire, conscient des difficultés actuelles. Je sens la déception.

Personnellement, êtes-vous déçu ?

Je ne suis pas déçu, j’étais d’accord avec son projet, en sachant que je devais essayer de l’infléchir loyalement plus à gauche. J’ai soutenu François Hollande sur la base des engagements qu’il a pris, qui s’inscrivent dans une démarche sociale-démocrate. Moi, je voudrais qu’il aille plus loin.

Vous avez rencontré le chef de l'Etat la semaine dernière. Que lui avez-vous dit ?

C’est lui qui a demandé à me voir. Cette rencontre a été franche, chaleureuse et constructive. J’ai réfléchi à haute voix devant lui aux propositions que je pourrais formuler à terme. Je lui ai dit qu’il fallait tout faire pour ne plus laisser grandir dans l’opinion un sentiment de désespérance ou d’absence de perspective. Autrement, les démagogues et le Front national profitent de la situation. Il faut un signal fort de justice sociale. Je pense qu’une réforme structurelle forte de la fiscalité est nécessaire. Il faut une moralisation économique et financière en rupture plus significative avec la domination exercée par les marchés financiers. C’est ce qu’il avait dit sur la finance lors de son discours du Bourget (lors de la campagne présidentielle, en janvier 2012, Ndlr).

Considérez- vous qu'il donne l’image d’un président qui a pour " ennemi " la finance ?

François Hollande a tenté des réorientations qui n’ont pas abouti au niveau européen. L'Europe n’est pas socialiste, il n’est pas tout seul. Effectivement, je souhaiterais une réorientation plus forte et qu’on soit beaucoup plus offensif dans cette démarche.

Etes-vous confiant ?

Je suis certain que François Hollande souhaite aller dans ce sens. Je ne suis pas pour son échec. L’heure n’est pas à cisailler les pattes de François Hollande. Tous ceux qui pensent que l'absence de confiance conduira à un échec du président, dont ils pourraient profiter, se trompent.

Vous visez Jean-Luc Mélenchon ?

Oui, comme un certain nombre de gens qui sont à la direction du Front de gauche. Il y a un pôle à la gauche de la gauche qui s'extrêmise. D'autres font un grand écart entre le PS et un discours issu de la gauche de la gauche… Tous ceux-là ne doivent pas imaginer un seul instant qu’un échec de François Hollande conduirait à une alternative d’une autre gauche. Ce serait l’échec de toute la gauche, qui serait automatiquement du miel pour le FN et la droite.

Le Front de gauche est-il pour vous dans l'opposition ?

S'il ne l'était pas, qu'est-ce que ça serait ! Le Front de gauche est dans l'opposition même si certains s'en défendent, élections municipales exigent! Il ne faut pas laisser le terrain à ceux qui veulent instrumentaliser la colère et le désespoir des gens. C'est un terrain mortifère pour la démocratie elle-même. Il faut qu'on tire les enseignements de la situation, y compris au lendemain des élections partielles qui viennent d'avoir lieu, à Villeneuve-sur-Lot, comme dans l'Oise.

Vous êtes très critique à l'égard de Jean-Luc Mélenchon…

Je ne veux pas jouer avec lui la partition du solo funèbre de François Hollande. Jean-Luc Mélenchon est un des problèmes du Front de gauche. Il y a des gens au sein de ce mouvement qui ne se retrouvent pas dans cette politique de fuite en avant véhémente.

Vos anciens camarades communistes ont-ils tort de le suivre ?

Je suis fondamentalement attaché à mes valeurs d'origine mais je ne partage pas la stratégie de cette direction politique, non constructive. C'est pour cela que j'ai pris mes distances.

En créant un mouvement indépendant, le Mouvement unitaire progressiste (MUP), comment faire pour peser dans la majorité ?

Je ne dis pas que ma perspective est miraculeuse mais elle est crédible et peut donner un sens à ceux qui ne veulent pas se retrouver dans une démarche sociale-démocrate. J'ai une existence, le président de la République me reçoit car je représente avec mes amis un espace politique qui n'est pas occupé par d'autres.

Ferez-vous des alliances avec le PS dès le premier tour des élections municipales ?

Nous participerons, en fonction de nos forces, à tous les rassemblements des forces progressistes de la gauche gouvernementale. Donc nous sommes pour l'union dès le premier tour.

Les écologistes proposeront dans les grandes villes des listes indépendantes. Le regrettez-vous ?

C'est un choix respectable mais je pense qu'il n'est pas constructif pour la gauche. Quand on sait qu'on va faire 2 à 5% et que cela risque de placer le FN au deuxième tour, il faut un peu réfléchir.

En cas de remaniement ministériel, souhaiteriez-vous entrer au gouvernement ?

Beaucoup veulent me faire parler sur cette question. Mais un remaniement n'est pas à l'ordre du jour. Ce que je veux, c'est apporter un signal fort de justice sociale. Rien d'autre ne me taraude.

Vous avez intégré le PCF en 1963. Quel regard portez-vous sur l’évolution de la politique ?

J'appelle à une véritable révolution en politique.Il faut donner un sens à la vie en société, imaginer une société où ses enfants, petits enfants vivent mieux qu'aujourd'hui. Ce concept de progrès m'habite depuis des décennies. La politique, c'est plus que gouverner

nico37

Messages : 7061
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  nico37 Sam 6 Juil - 13:20

Le non à l'austérité remplit la bourse C.V. 27/06

Il y a quelques jours, le Front de gauche 65 a organisé un grand meeting politique. Grand à plusieurs titres, d’abord par la mixité des organisateurs : le Front de gauche, bien sûr, mais aussi Attac 65 et trois syndicats (FSU, Solidaires et CGT). Mais aussi par la qualité des intervenants, tous de niveau national, avec Francis Wurtz (PCF), Martin Billard (secrétaire national du Parti de gauche) et Philippe Poutou (NPA et ex-candidat à l’élection présidentielle). Pas mal, l’affiche… Ce qui explique sans doute le succès de ce meeting, puisque la bourse du travail a fait salle hypercomble. Le thème de ce meeting ? «Lutter contre les politiques d’austérité en France et en Europe, qui ne sont surtout pas la solution», résument Bernard Latger et Michel Sanciot. «Baisser les pensions de retraite par l’augmentation de la CSG, réduire la dépense publique, avec pour conséquence la baisse du pouvoir d’achat, c’est contre-productif. Nous pensons qu’il faut trouver l’argent ailleurs, en luttant contre la fraude fiscale, qui est estimée à 70 milliards d’euros, et les paradis fiscaux. De même, il faut aligner les cotisations patronales et salariales. Nous pensons qu’il faut relancer l’emploi et donc arrêter de bloquer l’investissement public. Pour cela, il y a une solution : déclarer la dette illégale ! Il faut arrêter de se focaliser sur la réduction de la dette publique, il y a d’autres moyens de régler les problèmes sociaux, qui se multiplient, que par les politiques d’austérité.» Au vu de l’affluence, ce discours finit par être de plus en plus entendu…

nico37

Messages : 7061
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  nico37 Mar 9 Juil - 22:26

Le Front de gauche veut soigner l’hôpital 26/06

Le Parti communiste et la CGT dénoncent des fermetures de lits dans les hôpitaux. La direction de ces établissements de soins parle de « redéploiement ».

Ils ont choisi d’en faire leur cheval de bataille. La section du Parti communiste de La Réole-Monségur a tenu sa dernière assemblée citoyenne sur le thème de la situation des établissements publics de soins qu’elle qualifie de critique. À défaut d’avoir mobilisé les foules, samedi soir à La Réole, le débat a tout de même pointé plusieurs points d’actualité comme l’émergence des déserts médicaux, la hausse des cotisations mutualistes, les déremboursements, la difficulté générale pour les plus modestes de se soigner.

Maryse Montangon, syndicaliste professionnelle de la santé et responsable nationale du PCF et Jean-Luc Huon, responsable CGT du centre hospitalier du Sud-Gironde ont été invités à dresser un tableau général des structures de santé et à exposer la situation du centre hospitalier Sud-Gironde.

Réductions de moyens

« Début des années 2000, la fermeture des services (maternité, chirurgie, bloc, urgences la nuit) à La Réole était soi-disant destinée à préserver l’hôpital en application de la loi Bachelot, jusqu’à la fusion avec Langon en 2010. Aujourd’hui, un Plan de retour à l’équilibre impose une diminution des mensualités de remplacements, un gel de postes, une suppression des CDD. On décide de restreindre les moyens pour mettre en place une augmentation d’activités pour une recherche de rentabilité. »

Quels en sont les effets ? Aux yeux de Jean-Luc Huon, « on assiste à une fermeture de lits de chirurgie à Langon, de médecine à La Réole et la création de service ambulatoire et d’hôpital de jour et de semaine ainsi que de lits de médecine gériatrique, pour soi-disant répondre aux besoins de la population ».

nico37

Messages : 7061
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Gros appétits pour les sinécures parisiennes

Message  Roseau Jeu 11 Juil - 16:01

http://gauche.blog.lemonde.fr/2013/07/08/municipales-lappetit-du-front-de-gauche-a-paris/
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Laurent prend les devants...

Message  Roseau Ven 12 Juil - 18:19

Profitant des embrassades des premières rencontres,
le PG avait grillé le PCF en déposant dans son dos et pour son compte
la marque "Front de Gauche".
Le PCF furieux avait déposé de son côté la marque
"Front Populaire de Gauche".
La soupe electorale approchant, le PCF ressort sa louche:
http://www.la-croix.com/Actualite/France/Laurent-PCF-appel-a-un-nouveau-Front-populaire-de-gauche-2013-07-12-985560
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 20 Empty Re: Front de Gauche

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 20 sur 40 Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21 ... 30 ... 40  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum