Le Deal du moment :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal
Le Deal du moment : -23%
TV QLED Samsung QE65Q65R 2019
Voir le deal
999 €

Front de Gauche

Page 2 sur 40 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Babel le Sam 14 Avr - 10:24

Eugene Duhring a écrit:le parallèle que j'ai fait entre le référendum sur la Poste et celui sur les retraites par le FdG (...) vient d'une intervention de Roseau qui mettait en avant le rôle réactionnaire du FdG dans cette affaire. En faisant ce parallèle, je voulais lui signifier que la LCR en son temps n'avait pas été clair sur le mouvement de la Poste en revendiquant un référendum qui s'opposait de fait au mouvement des travailleurs quoiqu'on puisse en dire ; certains de tes camarades l'ont reconnu et c'est tout à leur honneur.
En passant ma fameuse phrase pour laquelle tu as jeté par dessus bord ton honnêteté en jouant l'outragée :
Lors du projet de privatisation de La Poste, la LCR avait elle aussi "opposé" un référendum à la grêve des postiers. A l'époque cette initiative t'avait sans doute emballé !
Personne n'a remarqué le bénéfice du doute (les parenthèses) "opposé", ce que j'appelle un usage inconscient d'un outil le référendum, qui utilisé fort mal à propos revient à s'opposer au mouvement des travailleurs.
... ou comment suggérer une chose et son contraire, quelques lignes plus loin. Ta façon de mener la discussion à coups de glissements sémantiques n'est pas honnête.

Si je pense en effet que notre participation à cette opération de référendum a manqué de clarté, j'impute essentiellement cette erreur à une volonté de favoriser l'unité du mouvement à tout prix. Celle-ci nous a conduit à modérer énormément les critiques que nous aurions dû émettre contre les tentatives des bureaucraties syndicales d'étouffer le mouvement, si ce n'est à les taire. C'est là où, à mon sens, réside notre erreur : dans cette absence de démarcation nette.

Par contre, à chaque instant, nous avons joué la carte du "tous ensemble", favorisant la coordination interne du mouvement et sa structuration autonome. Et nous avons en même temps cherché à saisir toute occasion propice à sa popularisation. Et cela, quoique tu en dises, est à mettre à notre crédit.

Le parallèle grossier que tu établis entre cette façon d'intervenir DANS LE MOUVEMENT, pour son extension, et les méthodes employées par les Mélenchon et cie CONTRE celui sur les retraites ne tient donc pas.

Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Achille le Sam 14 Avr - 10:38

Vals a écrit:
Si Mélenchon a la capacité de plaire à l’électorat de gauche, voire à une partie de l’extrême gauche, il n’a rien qui puisse inquiéter la bourgeoisie Extrait de la Lutte de classe 143, avril 2012

Une tribune qui résume à elle seule toute l'impuissance de l’extrême gauche sectaire dont la seule activité est la dénonciation au moment même où des dizaines de milliers de travailleurs se rassemblent pour manifester avec le FdG à Marseille pour chasser Le Pen/Sarkozy, pour en finir avec les mesures dictée par la CE/BCE/FMI, contre la dette illégitime, pour une constituante.

Alors qu'y-a-t-il dans cette tribune ? Dans l'essentiels les procédés suivants :

1/D'abord le passé, l'auteur remonte à plus de 40 ans et même jusqu'au Front Populaire pour tenter de trouver des critiques contre le Front de Gauche mais comme il n'existait pas à l''époque il fait des assimilations, des analogies, des "si ne n'est toi c'est donc ton frère".

2/Le futur, pour l'auteur le tour est joué le FdG participera au gouvernement de Hollande, ceci malgré les engagements publics martelés par dirigeants et militants du FdG depuis des mois. Quel mépris pour eux, quel mépris pour son audience.

Le passé et le futur, d'accord mais le présent ? Et bien dans l'article il n'y a rien sur le présent, rien sur le programme du FdG, sur ses meetings, sur ses manifestations qui rassemblent dans l'unité des dizaines de milliers de travailleurs qui avec leurs dirigeant veulent en finir avec ce régime aux services du MEDEF et des banques. LO partage avec le NPA une ligne isolationniste uniquement basé sur la dénonciation, le clivage, la division. Ils partagent la même ligne mais ils sont incapables de se mettre d'accord pour une activité commune, un front... démontrant ainsi leur absence totale de crédibilité et une marginalisation qui s'accélère.

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  gérard menvussa le Sam 14 Avr - 10:57

Et toi ici, a part baver sur le npa tu vient ici pour quoi ? Le npa a fait des propositions unitaire, qu'en dit tu ? Le npa est rejeté par le pcf alors qu'un accord a été signé avec le front de gauche, qu'en dit tu ? Que dalle : tu es ici en mission, vous n'avez vraiment rien d'autre a foutre ?
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 63
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Copas le Sam 14 Avr - 11:10

Achille a écrit:
Vals a écrit:
Si Mélenchon a la capacité de plaire à l’électorat de gauche, voire à une partie de l’extrême gauche, il n’a rien qui puisse inquiéter la bourgeoisie Extrait de la Lutte de classe 143, avril 2012

Une tribune qui résume à elle seule toute l'impuissance de l’extrême gauche sectaire dont la seule activité est la dénonciation au moment même où des dizaines de milliers de travailleurs se rassemblent pour manifester avec le FdG à Marseille pour chasser Le Pen/Sarkozy, pour en finir avec les mesures dictée par la CE/BCE/FMI, contre la dette illégitime, pour une constituante.

Alors qu'y-a-t-il dans cette tribune ? Dans l'essentiels les procédés suivants :

1/D'abord le passé, l'auteur remonte à plus de 40 ans et même jusqu'au Front Populaire pour tenter de trouver des critiques contre le Front de Gauche mais comme il n'existait pas à l''époque il fait des assimilations, des analogies, des "si ne n'est toi c'est donc ton frère".

2/Le futur, pour l'auteur le tour est joué le FdG participera au gouvernement de Hollande, ceci malgré les engagements publics martelés par dirigeants et militants du FdG depuis des mois. Quel mépris pour eux, quel mépris pour son audience.

Le passé et le futur, d'accord mais le présent ? Et bien dans l'article il n'y a rien sur le présent, rien sur le programme du FdG, sur ses meetings, sur ses manifestations qui rassemblent dans l'unité des dizaines de milliers de travailleurs qui avec leurs dirigeant veulent en finir avec ce régime aux services du MEDEF et des banques. LO partage avec le NPA une ligne isolationniste uniquement basé sur la dénonciation, le clivage, la division. Ils partagent la même ligne mais ils sont incapables de se mettre d'accord pour une activité commune, un front... démontrant ainsi leur absence totale de crédibilité et une marginalisation qui s'accélère.

Eh oui, si le passé ne nous dit pas tout, celui-ci ne remonte pas à la nuit des temps, et pas à 40 ans. Le présent a un long passé.

Il y a de cela seulement 10 ans que le PS (dont le courant Mélenchon), le PC et les verts, après la politique de privatisations la pire de tous les gouvernements depuis la libération, par des politiques sécuritaires débiles, par des attaques contre les travailleurs, etc , réussissaient le tout de force de laisser un mouvement populaire exsangue, permettaient à un facho d'arriver à un second tour de la présidentielle grâce à la politique anti-sociale brouillant tous repères, et ouvrant un cycle de gouvernements de droite encore plus sur-agressifs.

Notre ami est un étourneau, surtout quand on constate les auto-critiques vérolées et peu convaincantes des JLM, MGB et PL de ce qui amena le drame social que l'on vit maintenant.

Les processus se répètent et des programmes réformistes ne sont pas de ce point de vue de la moindre utilité. Il est exact que le programme commun d'il y a 40 ans était plus à gauche que le programme de bénis oui-oui du FdG et pourtant ça a amené à autre chose que prévu, un boulot assidu pour la bourgeoisie.

Il y a 15 ans de cela, rebelote, à nouveau une gauche zunie, et rebelote, une politique favorable à la bourgeoisie.

La seule façon d'éviter que les JLM, MGB, PL et autres piqués ne se vautrent dans la collaboration de classes (ce qui n'a jamais cessé dans la plupart des endroits où ils font partis de majorités de collectivités), c'est bien qu’existe hors de contrôle de ces claques nomenclaturistes, une mobilisation sociale et unitaire qui ne s'en laisse pas compter.

Penser comme l'indique notre ami que l'unité c'est le Front de Gauche, alors que cette structure est totalement contrôlée par des nomenclaturistes et politiciens bourgeois qui ont longuement mené de mauvaises politiques, c'est complétement à côté de la plaque.

Faute de tenter de construire la mobilisation sociale sous contrôle des travailleurs comme espace unitaire, les étourneaux et groupies à tout prix de JLM, n'aident en rien à affronter les défis qui nous attendent demain.

Qu'on croit au FdG ou qu'on n'y croit pas.

La grande utilité des révolutionnaires au moment de la présidentielle, chacun à leur façon, Poutou et Arthaud, c'est d'aborder les questions de la mobilisation sociale qui seront les clés demain après les urnes, quand commenceront les choses sérieuses.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Copas le Sam 14 Avr - 11:15

gérard menvussa a écrit:Et toi ici, a part baver sur le npa tu vient ici pour quoi ? Le npa a fait des propositions unitaire, qu'en dit tu ? Le npa est rejeté par le pcf alors qu'un accord a été signé avec le front de gauche, qu'en dit tu ? Que dalle : tu es ici en mission, vous n'avez vraiment rien d'autre a foutre ?

Et non, ils ne sont pas là pour débattre ou faire des propositions, ils sont en mission pour pourrir et bloquer .
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Achille le Sam 14 Avr - 12:09

Copas a écrit:
gérard menvussa a écrit:Et toi ici, a part baver sur le npa tu vient ici pour quoi ? Le npa a fait des propositions unitaire, qu'en dit tu ? Le npa est rejeté par le pcf alors qu'un accord a été signé avec le front de gauche, qu'en dit tu ? Que dalle : tu es ici en mission, vous n'avez vraiment rien d'autre a foutre ?

Et non, ils ne sont pas là pour débattre ou faire des propositions, ils sont en mission pour pourrir et bloquer .

Ceux qui pourrissent et qui bloquent la lutte des classes c'est les partisans de la ligne isolationniste, la ligne de division adoptée par le NPA et LO pour tenter vainement de désorienter le combat de dizaines de milliers de travailleurs qui comme aujourd'hui manifestent pour chasser Le Pen/Sarkozy. Qu'est ce que vous faites pendant ce temps là ? Vous restez devant votre clavier pour faire de l'histoire arrangée à votre sauce, pour critiquer et dénoncer... Heureusement que cela ne marche pas et que des centaines de militants du NPA appellent à voter Front de Gauche sinon ce serait une catastrophe pour l'EG.

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  gérard menvussa le Sam 14 Avr - 12:16

Provocateur ! Le mouvement ouvrier a une longue expérience de ceux la qui viennent pour pourrir une manif ou comme ici un forum ! Et ne doivent pas être confondu avec les militants honnétes du front de gauche (car il en existe) qui, même si ils se trompent, se retrouvent dans les manifs, les mobilisations, les gréves etc.
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 63
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Achille le Sam 14 Avr - 12:46

Pendant que gérard menvussa parle modestement au nom du mouvement ouvrier pour insulter ces interlocuteurs voici la lettre envoyée par Rafael Correa, président de la République de l’Equateur au candidat du Front de Gauche.

Quito, 9 avril 2012. A Jean-Luc Mélenchon Candidat du Front de Gauche à l'élection présidentielle de la République Française

« Cher Jean-Luc, les injustices et les inégalités générées par un système basé sur le pouvoir de quelques-uns et l'exploitation de la majorité, ont poussé, en Amérique latine, les citoyennes et les citoyens à s'unir pour redéfinir notre destin. La vérité, l'honnêteté, la force, la créativité et la simplicité des grandes idées résident en nos compatriotes et avec eux nous construisons ce futur que nous appelons tous de nos vœux.

En Amérique latine, ce système qui mettait le capital au-dessus de l'humain et les intérêts corporatistes au-dessus des droits citoyens s'est définitivement éteint. En Équateur, cela s'est traduit par le mot d'ordre du peuple : « Qu'ils s'en aillent tous ! » Et c'est ainsi que nous avons débuté une révolution citoyenne destinée à changer les structures du pouvoir et à instaurer le bien vivre pour toutes et tous. Nos pas ne sont pas guidés par les recommandations du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale, mais par une nouvelle Constitution, adoptée directement par le peuple, et dont les droits de l'homme constituent la colonne vertébrale.

Le nouveau Front de Gauche que tu mènes est une référence pour les mouvements progressistes de toute l'Europe, nous sommes sûrs que vous saurez affronter les défis posés par ce moment historique de la réalité européenne. Ce soutien populaire croissant est une preuve que l'Europe peut, elle aussi, surmonter le fondamentalisme néolibéral qui fait subir aux citoyens le coût de la crise, repoussant ainsi les aspirations sociales et enracinant les inégalités.

Les propositions sociales que tu fais ont d'ores et déjà commencé à être stigmatisées par les grands médias, lesquels te qualifient de « populiste » et « démagogue » : bienvenue dans la lutte, il s'agit là de la réaction du capital, lorsque se profilent les politiques et les mesures au bénéfice des travailleurs, des salariés, de la grande majorité.

Reçois, cher Jean-Luc, au nom du gouvernement de la Révolution citoyenne, de tous les révolutionnaires de l'Équateur, et de moi-même, le soutien à ton projet de société au service de ton pays. Ici comme en France a sonné l'heure de la Révolution citoyenne et de la marche vers un avenir fait de vie et de paix, fruits de la justice.

Nous saluons ta reconnaissance envers le travail quotidien que des millions d'Équatoriennes et d'Équatoriens mènent avec cohérence et volonté pour transformer radicalement et profondément les structures d'une réalité économique, sociale et politique qui nous avait plongés dans la pauvreté, la dépendance et le sous-développement. Nous te souhaitons, compañero, le succès dans cette élection présidentielle. Compte sur notre solidarité militante. Hasta la victoria Siempre, Rafael Correa Delgado, Président constitutionnel de la République. »

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Copas le Sam 14 Avr - 12:55

gérard menvussa a écrit:Provocateur ! Le mouvement ouvrier a une longue expérience de ceux la qui viennent pour pourrir une manif ou comme ici un forum ! Et ne doivent pas être confondu avec les militants honnétes du front de gauche (car il en existe) qui, même si ils se trompent, se retrouvent dans les manifs, les mobilisations, les gréves etc.

Effectivement il n'y a pas trop de problèmes à ce qui reste de militants travailleurs dans le FdG, particulierement avec des sympathisants du PC.

Mais pour ce qui est des deux missionnaires du forum on est dans une autre situation de gens qui ne sont pas là pour discuter, ne répondent jamais à aucun argument et annone des versets a-critiques à propos de leur idole.

Leurs silences sont assourdissants sur les vendeurs d'armes, le nationalisme, la xenophobie, etc. Ils n'ont pas d'avis là dessus, et on comprends bien ce qu'ils n'osent proférer.

On n'est pas là dans le débat. D'ailleurs leurs partis ne tolèrent aucun débat critique. Ils viennent profiter d'espaces de liberté que les nomenclaturas de leurs partis ne tolèrent pas et combattent haineusement .


Dernière édition par Copas le Sam 14 Avr - 12:58, édité 1 fois
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  gérard menvussa le Sam 14 Avr - 12:56

Raffael corréa, celui qui fait tirer sur les manifestants ? Jolie référence, en effet..
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 63
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Roseau le Sam 14 Avr - 14:10

Aucune réponse sur le sujet de fond proposé hier, le refus du FdG d'exproprier le capital.
Comme sur les sujets précédemment proposés, les réformistes font de l'invective, et n'ont aucun argument.

Malgré leur défilement systématique, continuons à leur offrir de discuter,
sur le même sujet, avec cet extrait d'un article qui vient de paraitre dans TEAN

"Pour « mettre au pas la finance », il faut avoir le courage de l’anticapitalisme"
http://www.npa2009.org/content/pour-%C2%AB%E2%80%89mettre-au-pas-la-finance%E2%80%89%C2%BB-il-faut-avoir-le-courage-de-l%E2%80%99anticapitalisme


Le Front de Gauche veut « taxer les profits et la spéculation » et « mettre au pas la finance ». Mais derrière une dénonciation juste et virulente, le programme officiel est beaucoup plus modéré. Le problème de la propriété privée du capital est soigneusement contourné.

Le FdG exige non l’annulation de la dette, mais son financement par la BCE. De même, il exige non la socialisation des banques, mais des mesures de régulation pour les banques privées aux côtés de la constitution d’un « pôle public bancaire ». Mais la coexistence du privé et du public dans la finance mène à une forme de socialisation des pertes (l’État financerait les investissements de long terme à la rentabilité incertaine) et de privatisation des profits (les investissements juteux et de court terme pour la finance privée), comme cela se fait dans le secteur de la santé. Surtout s’il n’y a pas de captation publique de l’épargne privée.

On en revient toujours au même problème : la remise en cause ou non de la propriété privée et de la libre disposition et circulation des capitaux. Il est vrai que concrétiser ainsi (dégonfler ?) le slogan « mettre au pas la finance » permet – notamment au PCF et à ses futurs députés ! – de se rapprocher de François Hollande, qui lui veut établir « une banque publique d’investissement pour permettre aux PME et aux territoires d’accéder au crédit ».

Il n’empêche que ces calculs-là ne sont pas ceux des militants et citoyens qui pensent avec raison qu’il faut mettre au pas la finance, sans avoir de religion sur les moyens. Or, ce qui est sûr pour nous tous, c’est que les salariés, les retraités, l’immense majorité de la population n’a pas à payer pour enrichir les capitalistes, responsables de la crise actuelle. Le premier pas indispensable pour combattre ce système, c’est justement couper le robinet qui l’alimente : refuser toute austérité, de droite ou de gauche, suspendre immédiatement le paiement des intérêts de la dette, confisquer les dividendes pour augmenter les salaires, réimposer lourdement les riches. C’est l’axe des mobilisations à construire tous ensemble.


Dernière édition par Roseau le Sam 14 Avr - 14:32, édité 1 fois
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Babel le Sam 14 Avr - 14:29

Mélenchon n’exclurait plus d’être candidat aux législatives

Changement de ton dans l'équipe de Jean-Luc Mélenchon sur les législatives. Alors que ces derniers mois, le candidat du Front de gauche répond invariablement qu'il ne sera pas candidat aux législatives, un de ses proches a indiqué, vendredi 13 avril à plusieurs journalistes, que l'eurodéputé pourrait finalement se laisser tenter.

Une chose est sûre selon son entourage : ce ne sera pas dans le Val-de-Marne. Alors à Paris ? "Peut-être", a répondu ce proche avant d'ajouter : "A force qu'on en parle..." Depuis plusieurs mois, des rumeurs donnent l'eurodéputé candidat dans la 3e circonscription du Val-de-Marne ou la 6e de Paris face à Cécile Duflot, candidate EELV soutenue par le PS suite à l'accord entre les deux partis.

Mais jusqu'à présent, le ton était ferme et la discussion sur le sujet aussitôt refermé. Il y a encore quelques jours, le 22 mars à Villeneuve-Saint-Georges, M. Mélenchon avait réaffirmé que ce ne serait pas le cas. "Que croyez-vous ? Que je cours après les nuits à l'Assemblée ? C'était déjà assez pénible au Sénat !", avait déclaré l'ancien sénateur socialiste.

source : http://gauche.blog.lemonde.fr/2012/04/13/melenchon-nexclurait-plus-detre-candidat-aux-legislatives/
Après avoir passé 20 ans sous les lambris du Sénat (d'octobre 1986 à avril 2000, puis de septembre 2004 à 2008), plus 4 sur un strapontin gouvernemental...

La révolution est en marche.


Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Eugene Duhring le Sam 14 Avr - 14:42

Vals a écrit:
Si Mélenchon a la capacité de plaire à l’électorat de gauche, voire à une partie de l’extrême gauche, il n’a rien qui puisse inquiéter la bourgeoisie Extrait de la Lutte de classe 143, avril 2012

Si Mélenchon a la capacité de plaire à l’électorat de gauche, voire à une partie de l’extrême gauche, il n’a rien qui puisse inquiéter la bourgeoisie.
C'est une très mauvaise analyse en ce qu'elle s'affranchit des lois de toute l'histoire de la lutte des classe. A la demande de certains, j'ai à plusieurs reprises dit ce que je pensais du FdG. Pour autant, à parti du moment où une force aussi réformiste soit-elle, met en mouvement une fraction de la classe ouvrière, la bourgeoisie ne peut qu'être rempli de crainte à l'idée que la direction de ce mouvement soit débordée et n'aille un pas plus loin. Elle ne peut qu'être rempli de crainte de voir ce mouvement accoucher ne serait-ce que d'une réforme, car elle sait que cette réforme en appelle d'autres nationalement et internationalement. Nous sommes dans une période particulière, une période qui voit se succéder à un rythme toujours plus soutenue des crises sans que quiconque puisse entrevoir une quelconque issue. La bourgeoisie même si elle parvient avec l'aide des directions traitres des organisations de travailleurs, à contenir pour le moment le mouvement de la classe, sait qu'il ne faudra pas grand chose pour perdre pied. Je conseille la lecture de certains grands journeaux étrangers capitalistes, pour se faire une idée de cette crainte qui saisit la classe capitaliste.

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Achille le Sam 14 Avr - 14:47

Babel a écrit:
Après avoir passé 20 ans sous les lambris du Sénat (d'octobre 1986 à avril 2000, puis de septembre 2004 à 2008), plus 4 sur un strapontin gouvernemental...
La révolution est en marche.

J'espère qu'il y aura le plus possible d'élus du Front de Gauche. Ce ne sera pas facile car avec les provocations haineuses des militants du NPA et de LO, les attaques généralisées de la presse, les ukases du PS il faudra pourtant des voix défendant les intérêts des exploités à l'assemblée nationale. Le FdG ne se laissera pas détourner de son objectif et les petites manœuvres de division n'y feront rien.

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Jonhy le Sam 14 Avr - 15:03

C'est marrant Achille mais chaque fois que tu dit un truc ça a le don de m'énerver.

Ce ne sera pas facile car avec les provocations haineuses des militants du NPA et de LO

Tu vois, "camarade", plusieurs fois des camarades à moi, moi-même, nous nous sommes fait insulter par des militants du FdG voir presque menacer physiquement, ça tout les militants du NPA ont pu le vérifier ces derniers jours, il y a une véritable agressivité de la part des nervis du Flan de Gauche peut être parce qu'ils n'aiment pas que nous soyons là pour leur rappeler quelques vérités, et que la schizophrénie atteint son paroxysme ( internationale/marseillaise, prenez le pouvoir/votez pour moi, front antilibéral/vote pour les sociaux libéraux).
Alors ton couplet à deux francs range le tu n'arrive même pas à convaincre ton deuxième toi.

les attaques généralisées de la presse
Laughing
Pas mal celle là! Les attaques généralisées de la presse? Mais tu vis où ?
Le FdG ne se laissera pas détourner de son objectif

Oui moi aussi j'en suis convaincu, son objectif de canaliser la révolte populaire dans un vote pour un projet de gouvernance de gauche du système capitaliste et libéral, ça c'est un objectif atteint pour vous, et je vous fait confiance pour ne pas vous détournez de la soupe aux institutions.


Jonhy

Messages : 211
Date d'inscription : 17/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Babel le Sam 14 Avr - 15:06

Achille a écrit:
Babel a écrit:
Après avoir passé 20 ans sous les lambris du Sénat (d'octobre 1986 à avril 2000, puis de septembre 2004 à 2008), plus 4 sur un strapontin gouvernemental...
La révolution est en marche.

J'espère qu'il y aura le plus possible d'élus du Front de Gauche. Ce ne sera pas facile car avec les provocations haineuses des militants du NPA et de LO, les attaques généralisées de la presse, les ukases du PS il faudra pourtant des voix défendant les intérêts des exploités à l'assemblée nationale. Le FdG ne se laissera pas détourner de son objectif et les petites manœuvres de division n'y feront rien.
Non ??? Toutes ces formidables puissances coalisées contre vous, LO et le NPA en tête ? Pô-possib' ?! Ah ben alors...
Accrochez-vous.

Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  irving le Sam 14 Avr - 15:20

Roseau a écrit:Aucune réponse sur le sujet de fond proposé hier, le refus du FdG d'exproprier le capital.
Comme sur les sujets précédemment proposés, les réformistes font de l'invective, et n'ont aucun argument.

Pour faire court : pour exproprier le capital, il faut pouvoir s'appuyer sur un rapport social favorable. On n'exproprie pas le capital par des réformes, il faut des luttes sociales puissantes, la volonté des travailleurs grouper de prendre le contrôle de leurs outils de travail.

Alors, on peut mettre dans un programme qu'on va exproprier le capital pour se caresser la nouille. La vérité c'est qu'il s'agit surtout d'auto-satisfaction, et que cette proposition ne fait plaisir qu'à ceux qui la propose, et les décrédibilise auprès des autres.

Les rapports sociaux ne sont pas tels que le capital puisse être exproprié aujourd'hui, à moins d'habiter sur la lune je pense énoncer quelque chose de très banal. Et ce n'est pas par des réformes qu'il pourra être exproprié.


irving

Messages : 150
Date d'inscription : 23/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Rougevert le Sam 14 Avr - 15:21

Oui, c'est vrai, il n'y aucune réponse des porte-paroles ici du FdG sur des questions clés du programme comme le pôle public financier du FdG (laissant donc s'exercer la concurrence et le pouvoir de nuire du secteur privé) contre le monopole public proposé par le NPA.
Pourtant, ils se plaisent à raconter qu'il n'y a que des virgules de différences entre les programmes, faisant peser le poids de la "division" sur un prétendu sectarisme du NPA.
Là est la clé du pouvoir économique qu'on laisse ou qu'on ne laisse pas aux détenteurs de capitaux.
Et qui détermine donc l'application du programme.
Rappelons nous les effets de tribune:

Que s'est-il passé ensuite?


Dernière édition par Rougevert le Sam 14 Avr - 15:31, édité 1 fois
Rougevert
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  GGrun le Sam 14 Avr - 15:22

Babel a écrit:
Mélenchon n’exclurait plus d’être candidat aux législatives

Changement de ton dans l'équipe de Jean-Luc Mélenchon sur les législatives. Alors que ces derniers mois, le candidat du Front de gauche répond invariablement qu'il ne sera pas candidat aux législatives, un de ses proches a indiqué, vendredi 13 avril à plusieurs journalistes, que l'eurodéputé pourrait finalement se laisser tenter.

Une chose est sûre selon son entourage : ce ne sera pas dans le Val-de-Marne. Alors à Paris ? "Peut-être", a répondu ce proche avant d'ajouter : "A force qu'on en parle..." Depuis plusieurs mois, des rumeurs donnent l'eurodéputé candidat dans la 3e circonscription du Val-de-Marne ou la 6e de Paris face à Cécile Duflot, candidate EELV soutenue par le PS suite à l'accord entre les deux partis.

Mais jusqu'à présent, le ton était ferme et la discussion sur le sujet aussitôt refermé. Il y a encore quelques jours, le 22 mars à Villeneuve-Saint-Georges, M. Mélenchon avait réaffirmé que ce ne serait pas le cas. "Que croyez-vous ? Que je cours après les nuits à l'Assemblée ? C'était déjà assez pénible au Sénat !", avait déclaré l'ancien sénateur socialiste.

source : http://gauche.blog.lemonde.fr/2012/04/13/melenchon-nexclurait-plus-detre-candidat-aux-legislatives/
Après avoir passé 20 ans sous les lambris du Sénat (d'octobre 1986 à avril 2000, puis de septembre 2004 à 2008), plus 4 sur un strapontin gouvernemental...

La révolution est en marche.

Plus député européen où il discute courtoisement avec Marine Le Pen

GGrun

Messages : 311
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  irving le Sam 14 Avr - 15:28

Rougevert a écrit:
La situation du prolétariat chinois, le sort des 850 millions de petits paysans, celui du Peuple Tibétain, le soutien accordé aux dictatures d'Afrique et du Moyen Orient (notamment Bachar Al Hassad) tu appelles ça trois phrases dans un bouquin?
Moi j'appelle ça une politique de classe.
Moi, je ne pense pas que les programmes du NPA et du FdG soient aussi proches que tu le dis.
Certes, il y a des mesures "communes", mais il y a un désaccord complet sur les moyens à employer pour les mettre en oeuvre.
Le NPA pense qu'il faut construire le rapport de forces (qui garantit l'effectivité de la mesure et ferme la porte à toutes les carambouilles auxquelles PCF et PS et Verts nous ont habitués) sur les lieux de travail et dans la rue.
Le FdG pense qu'il suffit de confier le gouvernement à "la Gauche".
Un autre exemple:
Le FdG pense qu'il faut pour diriger l'activité économique un pôle public bancaire (avec donc un secteur privé concurrent).
Le NPA pense qu'il faut réquisitionner TOUT le secteur bancaire pour que le secteur public sous contrôle des travailleurs soit en situation de monopole.

Alors ces "points communs" peuvent être la base de mobilisations sociales (dont le FdG ne veut pas, il l'a amplement montré en refusant une autre candidature que celle de son leader maximo) , mais absolument pas celle d'un programme de gouvernement.

Je dis des c....ies?

Rougevert,

il existera toujours, je pense, de bonnes raisons, des raisons tout à fait sérieuses sur le fond d'avoir des désaccords. Et le sort du prolétariat chinois en est un par exemple.
Il existe des désaccords tout à fait sérieux entre le programme du NPA et celui du FdG.
Ces points de désaccords ne doivent pas masquer d'autres points d'accords, à mes yeux plus nombreux. Il suffit de lire les programmes.

Je ne comprends pas pourquoi vous accusez le FdG de ne pas vouloir mobiliser les travailleurs et d'oeuvrer pour développer des mouvements sociaux d'envergure alors que le FdG est essentiellement composé du PC dont une large partie n'a pas renoncé à cette ambition.

Oui, il existera toujours des raisons d'être divisé, de cracher les uns sur les autres. Mais ce n'est pas ce dont nous avons besoin. Ne perdez pas de vue que notre ennemi commun à tous, y compris au FdG, c'est le capitalisme. Alors, c'est usant d'être considéré à longueurs de discussion comme un laquais du capital. Nos divisions affaiblissent notre classe.

irving

Messages : 150
Date d'inscription : 23/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Roseau le Sam 14 Avr - 15:46

En l'absence de la moindre défense, il est entendu que le programme du FdG,
avant même d'avoir été dilué à la sauce hollandaise dans le social-libéralisme,
n'est que keynésien, selon l'affirmation même de Mélenchon.
Il n'y a que Achille, car en mission sur un site MR, pour affabuler
en contredisant en permanence Mélenchon lui-même.

Mais ce programme réformiste, de collaboration de classe, même encore plus avachi
à la suite des négatiations très proches maintenant avec Hollande,
ne pourra pas s'appliquer dans la crise, qui ne laisse aucune marge de manoeuvre au capital.
Dans la crise, refuser d'exproprier le capital, c'est se coucher devant lui.

Il faut toujours rappeler que jamais et nulle part les élections n’ont arraché le pouvoir
à une classe dominante, ni même permis les principales conquêtes .

Exemples:
- la journée de 8h après la première guerre mondiale, c'est pas les élections (la Chambre des députés était dominé par la droite, suite à la trahison, déjà des socialistes réformistes), mais la révolution russe et les
mobilisations ouvrières d’après-guerre.
- les congés payés et de la semaine des 40 h, ce n’est pas la victoire électorale du Front Populaire, c’est la grève générale de 1936, avec occupation d’usines, finalement trahie par la SFIO (PS de l’époque) et le PCF.
- Chili: Allende a gagné les élections, la bourgeoisie a écrasé le peuple, malgr son programme modéré.
- République espagnole: même chose, la bourgeoisie avec à sa tête Franco l'écrase.
- Vénézuéla: Chavez, gagne largement les élections, mais son programme, modéré aussi, a dû faire face lui aussi à un coup d’État, en 2002, pas stoppé par les élections, mais la mobilisation des masses, y compris armée.
- Tunisie, Égypte, Syrie, et des dizaines de pays avant: ce n’est pas par les urnes que les processus
révolutionnaires se développent, c’est par la lutte des classes et dans la rue.
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  irving le Sam 14 Avr - 15:48

Jonhy a écrit:
Le FdG ne se laissera pas détourner de son objectif

Oui moi aussi j'en suis convaincu, son objectif de canaliser la révolte populaire dans un vote pour un projet de gouvernance de gauche du système capitaliste et libéral, ça c'est un objectif atteint pour vous, et je vous fait confiance pour ne pas vous détournez de la soupe aux institutions.

Mélenchon, et d'autres dirigeants du FdG, ont déclaré plus d'une fois qu'ils ne participeraient pas à un gouvernement PS. Le PG ne sera pas dans le gouvernement. J'espère que le PC conservera également une ligne d'opposition : il n'est pas question d'appliquer les politiques libérales que nous combattons, nous n'avons rien à faire dans un gouvernement PS.
Tu peux penser qu'il s'agit de mensonges, nous verrons bien si Hollande remporte les élections, ce qui semble le plus probable, si je suis naïf ou si le FdG ment.

irving

Messages : 150
Date d'inscription : 23/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Eugene Duhring le Sam 14 Avr - 15:54

Roseau a écrit:En l'absence de la moindre défense, il est entendu que le programme du FdG,
avant même d'avoir été dilué à la sauce hollandaise dans le social-libéralisme,
n'est que keynésien, selon l'affirmation même de Mélenchon.
Il n'y a que Achille, car en mission sur un site MR, pour affabuler
en contredisant en permanence Mélenchon lui-même.

Mais ce programme réformiste, de collaboration de classe, même encore plus avachi
à la suite des négatiations très proches maintenant avec Hollande,
ne pourra pas s'appliquer dans la crise, qui ne laisse aucune marge de manoeuvre au capital.
Dans la crise, refuser d'exproprier le capital, c'est se coucher devant lui.

Il faut toujours rappeler que jamais et nulle part les élections n’ont arraché le pouvoir
à une classe dominante, ni même permis les principales conquêtes .

Exemples:
- la journée de 8h après la première guerre mondiale, c'est pas les élections (la Chambre des députés était dominé par la droite, suite à la trahison, déjà des socialistes réformistes), mais la révolution russe et les
mobilisations ouvrières d’après-guerre.
- les congés payés et de la semaine des 40 h, ce n’est pas la victoire électorale du Front Populaire, c’est la grève générale de 1936, avec occupation d’usines, finalement trahie par la SFIO (PS de l’époque) et le PCF.
- Chili: Allende a gagné les élections, la bourgeoisie a écrasé le peuple, malgr son programme modéré.
- République espagnole: même chose, la bourgeoisie avec à sa tête Franco l'écrase.
- Vénézuéla: Chavez, gagne largement les élections, mais son programme, modéré aussi, a dû faire face lui aussi à un coup d’État, en 2002, pas stoppé par les élections, mais la mobilisation des masses, y compris armée.
- Tunisie, Égypte, Syrie, et des dizaines de pays avant: ce n’est pas par les urnes que les processus
révolutionnaires se développent, c’est par la lutte des classes et dans la rue.
Ce que tu rappelles devrait être une évidence pour tous : la capitalisme dans certaines circonstances et nous sommes dans ces circonstances ne peut accepter le réformisme aussi dilué soit-il. Les exemples que tu donnes ensuite ont tous en commun que les masses n'ont pas disposé de la direction prolétarienne propre à conduire le mouvement à son terme ... indépendamment des réformistes qui contenaient les travailleurs. Encore une fois, le réformisme pousse là où les organisations ouvrières n'ont rien fécondé. Repasser en boucle les tares bourgeoises ou petites-bourgeoises de la direction du FdG ne changera rien au fait que l'EG n'est pas à la hauteur de ses propres tâches.

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Achille le Sam 14 Avr - 16:14

Annonce du meeting du FdG à Marseille:



Dernière édition par Achille le Dim 15 Avr - 11:54, édité 1 fois

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Eugene Duhring le Sam 14 Avr - 16:23

Babel a écrit:
Eugene Duhring a écrit:le parallèle que j'ai fait entre le référendum sur la Poste et celui sur les retraites par le FdG (...) vient d'une intervention de Roseau qui mettait en avant le rôle réactionnaire du FdG dans cette affaire. En faisant ce parallèle, je voulais lui signifier que la LCR en son temps n'avait pas été clair sur le mouvement de la Poste en revendiquant un référendum qui s'opposait de fait au mouvement des travailleurs quoiqu'on puisse en dire ; certains de tes camarades l'ont reconnu et c'est tout à leur honneur.
En passant ma fameuse phrase pour laquelle tu as jeté par dessus bord ton honnêteté en jouant l'outragée :
Lors du projet de privatisation de La Poste, la LCR avait elle aussi "opposé" un référendum à la grêve des postiers. A l'époque cette initiative t'avait sans doute emballé !
Personne n'a remarqué le bénéfice du doute (les parenthèses) "opposé", ce que j'appelle un usage inconscient d'un outil le référendum, qui utilisé fort mal à propos revient à s'opposer au mouvement des travailleurs.
... ou comment suggérer une chose et son contraire, quelques lignes plus loin. Ta façon de mener la discussion à coups de glissements sémantiques n'est pas honnête.

Si je pense en effet que notre participation à cette opération de référendum a manqué de clarté, j'impute essentiellement cette erreur à une volonté de favoriser l'unité du mouvement à tout prix. Celle-ci nous a conduit à modérer énormément les critiques que nous aurions dû émettre contre les tentatives des bureaucraties syndicales d'étouffer le mouvement, si ce n'est à les taire. C'est là où, à mon sens, réside notre erreur : dans cette absence de démarcation nette.

Par contre, à chaque instant, nous avons joué la carte du "tous ensemble", favorisant la coordination interne du mouvement et sa structuration autonome. Et nous avons en même temps cherché à saisir toute occasion propice à sa popularisation. Et cela, quoique tu en dises, est à mettre à notre crédit.

Le parallèle grossier que tu établis entre cette façon d'intervenir DANS LE MOUVEMENT, pour son extension, et les méthodes employées par les Mélenchon et cie CONTRE celui sur les retraites ne tient donc pas.
Glissement sémantique de ma part à partir de cette simple phrase :
Lors du projet de privatisation de La Poste, la LCR avait elle aussi "opposé" un référendum à la grêve des postiers.
Je te conseille de lire l'avalanche d'interventions qui a suivi pour donner au glissement sémantique son contenu réel. Mais bon, il faut croire que la sémantique selon Babel s'accorde assez bien avec la discipline de parti et l'appui sans réserve aux camarades de parti quand bien certains ont sémantiquement glissé.
Mais foin de cette cabale, un point sera à mettre à mon crédit celui de mettre en relief que l'arme du référendum s'oppose au mouvement des travailleurs.

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 2 Empty Re: Front de Gauche

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 40 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum