anipassion.com

L'affaire Cahuzac

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  sylvestre le Mer 3 Avr - 10:43

Roseau a écrit:Cahuzac la main dans le sac : crise majeure de la V° République
Communiqué NPA

(...)
C’est le symbole de la crise de régime de la V° République. Pour empêcher ces voyous d’opérer, il est temps d’imposer l’interdiction du cumul des mandats, la limitation des revenus, le contrôle direct et la révocabilité des élus par la population

Ca fait un peu "on sort notre programme sans trop réfléchir", je trouve. Cahuzac, ministre, n'était pas un élu.

sylvestre

Messages : 4488
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  sylvestre le Mer 3 Avr - 10:46

Babel a écrit:
Roseau a écrit:
Je connais ce numéro depuis 1968.
Je l'ai toujours admiré, dès les premières rencontres, pour ses qualités de comédien.
Mais son disque est rayé depuis longtemps: "le PS est un parti sain"... Laughing
On dirait Devos : même rondeur, quasiment le même phrasé, limite apoplectique... mais l’auto-dérision en moins, malgré une fréquentation de l'absurde au moins équivalente dans la durée. Affaire de lucidité, sans doute, et d'éthique, probablement.

Car tout de même, quel talent dans le chiqué !

(Et puis, ça fait tout drôle de les voir là, face à face, quarante ans après, tels Roux et Combaluzier, ou Réaumur et Sébastopol, nous commenter dans le tube les conséquences déplorables pour la santé de nos institutions d'un boulot d'investigation journalistique opéré sous le magistère d'un troisième luron de la belle époque...)

En tous cas, il exprime bien l'indignation de tas de travailleurs qui se situent "à gauche" (sans trop être plus précis, et qui sans trop se faire d'illusions sur le PS, trouvent qu'il y a des limites), sur une base de classe. Moi j'en redemande.

sylvestre

Messages : 4488
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  Achille le Mer 3 Avr - 11:16

Babel a écrit:
On dirait Devos : même rondeur, quasiment le même phrasé, limite apoplectique... mais l’auto-dérision en moins, malgré une fréquentation de l'absurde au moins équivalente dans la durée.

Attaquer les gens sur leur apparence ou la forme de leur discours c'est... on va dire un procédé qui évite le débat sur le fond. La réaction de Gérard Filoche est à 99% juste sur le fond et partagé par tous les gens que je connais (employés, ouvriers, privés d'emploi...etc.)

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  yannalan le Mer 3 Avr - 11:22

il est temps d’imposer l’interdiction du cumul des mandats, la limitation des revenus, le contrôle direct et la révocabilité des élus par la population

Quand on voit comment un Mancel arrive à se faire réélire avec des casseroles impressionantes au cul ou comment le PS de Marseille fait réélire ses pourris....bof

yannalan

Messages : 2065
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  verié2 le Mer 3 Avr - 11:32


Achille
La réaction de Gérard Filoche est à 99% juste sur le fond et partagé par tous les gens que je connais (employés, ouvriers, privés d'emploi...etc.)
Si on s'en tient à ce qu'il a dénoncé, avec émotion sincère ou feinte, oui. Mais si c'est pour conclure que le PS est "un parti sain", c'est tout de même de la comédie/arnaque. Car comment peut-on appartenir depuis vingt ans à ce parti, à un certain niveau, sans avoir pris conscience de l'arrivisme démesuré qui y règne ? Des innombrables combines et copinages ? Du mépris complet pour les classes populaires ? On ne peut pas croire à une telle naïveté.

Les faits précis, à savoir les comptes à l'étranger, étaient peut-être ignorés des membres du PS voire de ceux du gouvernement, mais la personnalité même de Cahuzac, chirurgien esthétique friqué et cynique qui continuait à faire encore plus de fric en conseillant les labos, avec peut-être une contrepartie, ne pouvait être inconnue...

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  Achille le Mer 3 Avr - 11:35



« Années 30 » avaient-ils osé dire contre nous. Parlons en à nouveau après les aveux de Cahuzac
Alexis Corbière

Les aveux de Jérome Cahuzac claquent comme un coup de tonnerre. C'est le nouveau visage repoussant d'une crise de régime qui va s'amplifier. Cela ne peut plus durer ainsi. Un coup de balai s'impose. Après la mise en examen la semaine dernière de l’ancien Président de la République Nicolas Sarkozy, ils accélèrent la décomposition d’un régime politique. En six mois ce gouvernement est déjà plombé par un énorme scandale judiciaire, encore plus rapidement que le précédent. Sur le fond toutefois, ces aveux n’étonneront que les naïfs. Le problème dans cette affaire ne vient pas seulement d’un mensonge d’un homme seul, fut-il déjà inacceptable. Pour moi, là n’est pas le plus grave. Sincèrement, qui pouvaient croire que l’on peut faire fortune en quelques années en conseillant le lobby des laboratoires pharmaceutiques en toute honnêteté en menant par la suite une brillante carrière politique ? D’où viennent ces sommes importantes qui ont garni ce compte en Suisse ? Il s’agit sans doute d’une forme de corruption. Ce lien entre argent et politique est une 000_Par7339689.jpgsignature du mal qui ronge notre société. Ceux qui ont trop longtemps fermé les yeux devant ce qui était une évidence, sont également coupables. François Hollande et Jean-Marc Ayrault ne peuvent s’en sortir désormais avec des condamnations faciles et des larmes de crocodiles. L’affaire a duré quatre longs mois au moins et qu’ont-ils fait pour que toute la lumière soit faite ? Qu’a fait M. Pierre Moscovici, Ministre de l’économie, pour permettre à l’administration fiscale de travailler sereinement sur ce dossier ? Quelle consigne a-t-il donné à son administration pour qu’elle aide la justice ? Rien. Ils ont tous fait confiance, ou même pire ils ont couvert la simple parole d’un homme car il était leur semblable, de leur rang, sans se donner les moyens réels de vérifier où était la vérité. C’est la marque d’une arrogance de caste où, entre puissants on tolère longuement ce que l’on reprocherait immédiatement à un modeste employé ou un chômeur. Aussi, il n’est pas sain que seul un journal comme Médiapart dirigé par Edwy Plenel ait eu le courage, sous les quolibets de quelques médiacrates en vue (je pense notamment aux insultes de Jean-Michel Apathie et tweets honteux), de mener un travail d’enquête rigoureux alors qu’il apparaît que cette affaire était une rumeur persistante, basée sur des faits, qui circulait déjà depuis plus de dix ans dans les plus hautes sphères des gouvernements successifs. Et si la trajectoire politique de Cahuzac, qui faisait l’admiration de tant d’observateurs et de médias, était due à ce fil de corruption par lequel beaucoup de gens le tenaient ? Et si cela expliquait sa complaisance envers Eric Woerth, quand il était encore président de la commission des finances à l’Assemblée nationale ou tout nouveau ministre du budget ?

Et dire que c’est à cet homme que François Hollande avait confié la lutte contre la fraude fiscale. C'est lui qui fut un de ses plus proches conseillers durant la campagne présidentielle. Quelle honte. Un tel aveuglement est une faute politique. Le Président de la République doit rendre des comptes. On comprend mieux pourquoi rien de réel, aucune loi ni action, n’a été engagé contre cette évasion et fraude fiscale qui coûte pourtant chaque année au moins 60 milliards d’euros aux finances publiques. C’est grave. Si complaisant et si mou envers les riches qui trichent et dissimulent, à l’inverse ce gouvernement ne tremble pas pour annoncer qu’il faut allonger la durée de cotisation pour avoir droit à la retraite, pour dynamiter le code du travail avec le honteux ANI, pour s’en prendre aux retraites, pour bloquer les salaires, pour réduire les dépenses publiques, etc…

canard.jpgLe dégoût que je ressens fait échos aux inacceptables attaques que nous ont lancé quelques bureaucrates solfériniens la semaine dernière lors du congrès du Parti de Gauche. Certains ont considéré que nos indignations, alors dirigées contre le Ministre Pierre Moscovici sur l’affaire de Chypre, étaient dignes « des années 30 ». Quelques minables nous ont même comparé aux ligues fascistes qui prospéraient ces années là. Nous concernant, ces attaques étaient indignes et blessantes et elles ont déshonorée ceux qui les ont portés. Mais précisément ce soir je repense aux années 30 et au climat détestable qui régnait alors. Qui rappellera que ce sont des scandales judiciaires comme « l’affaire Alexandre Stavisky » qui accéléra la crise politique qui secoua la France des années 30 et qui fit le miel de l’extrême droite ? Déjà le Canard Enchainé détailla en détail ce scandale. En ce temps là aussi le « beau Sacha », comme on appelait Stavisky, avait berné beaucoup de monde par ses mensonges. Cette affaire fit éclater au grand jour les liens entre les milieux financiers et des politiques peu scrupuleux. Elle ébranla le régime. C’est en réaction à cette affaire que des ligues fascistes, mais pas seulement, manifesteront violemment vers l’Assemblée nationale le 6 février 1934. Aujourd’hui, c’est le « beau Jérome », qui fit l’objet de tant de portraits flatteurs, qui déclenche une crise dont les conséquences seront profondes.

La parole politique des membres du gouvernement actuel est désormais gravement mise en cause dans sa globalité. Toute forme de consentement à l’autorité est en miette. Tant mieux. Il y a encore quelques mois, Jérome Cahuzac, sur ordres de François Hollande et Jean-Marc Ayrault, était le zélé maître d’œuvre de la rigueur stupide qui fait actuellement tant de mal à notre pays. C’est à cela qu’il faut s’opposer aussi avec fermeté. Les justifications de sa politique injuste sont jetées à terre par ses mensonges sur ses comptes personnels. Si l’exigence citoyenne d’un passage à une VIe république sortait renforcée de ce scandale, un bien sortirait d’un mal.

Aujourd’hui, ceux qui entretiennent un climat digne des années 30 doivent laisser la place. Par leur incapacité à affronter ce lien avec milieu financier et politique, ils font le jeu des adversaires de la République. Ceux qui, comme nous, dénoncent ce climat de haute corruption morale doivent être soutenus et non calomniés. La pourriture de la Ve République est à son comble. L’intimidation ne nous fera pas taire. Pourquoi nous reprocher de crier notre indignation face à ces comportements digne d’authentiques « salopards » ? Dans un tel climat, nous brisons les convenances pour nous faire entendre. Vous avez dit « années 30 » … ? Hélas, oui.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  Babel le Mer 3 Avr - 11:38

En dépit d'affirmations frisant la complaisance ("François Hollande n'a formellement rien à se reprocher", "L'opposition n'a pas à rougir"), le billet que publie aujourd'hui Françoise Fressoz sur son blog cerne assez bien les contours de l'affaire, et les risques possibles que comportent ses récents développements.

Maintenant, je crois qu'il faut raison garder, et ne pas envisager toute cette histoire comme le signe annonciateur d'une crise de régime (comme le fait le papier posté ci-dessus, dont je viens de prendre connaissance). Des affaires de ce genre, la Ve en a vu d'autres, et autrement plus gratinées. Elle les alimente et s'en nourrit. Comme qui dirait, ça fait partie intégrante de sa nature que d'entretenir ce genre de putréfaction pour en faire son compost.

Il y a d'ailleurs belle lurette que ce type d'affaire ne fait pas chuter un gouvernement. Tout au plus en ébranle-t-elle suffisamment les fondations pour que tombe un ministère, comme sous la IIIe. Mais à l'image des précédentes, les effets les plus dévastateurs de celle-ci seront rapidement annihilés, non sans que soient essuyés les bris de plâtre propres à ses effets collatéraux. Un coup de retape, hop !, et le mal sera réparé, la fissure recouverte avec l'enduit du moment le plus adéquat.

Tout dépend au fond de d'habileté des maîtres d’œuvre, directement concernés par ses répercussions, et de leur capacité à se dépêtrer du mauvais pas où les a fourrés leur ex-pote de trente ans soudain converti en pestiféré.

Mais tout dépend aussi des circonstances. Celles-ci peuvent alors jouer un rôle aggravant : l'ouverture d'une crise de régime est, me semble-t-il, le plus souvent produit par la conjonction d'une série de facteurs, où le social a son importance. C'est leur coagulation qui rend alors la situation politique proprement ingérable.

Et le pire, c'est qu'il n'est pas dit que si Cahuzac se présente à nouveau à des élections, dans quelques années, il ne soit pas réélu : nombre de précédents existent, et l'exemple italien est là pour nous le rappeler.


Dernière édition par Babel le Mer 3 Avr - 11:41, édité 1 fois

Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  verié2 le Mer 3 Avr - 11:38

Communiqué de LO.
Pas mal...

L’affaire Cahuzac, un symptôme de la pourriture capitaliste

Parce que les preuves accablantes commençaient à s’accumuler, Cahuzac a fini par avouer avoir détenu pendant 20 ans un compte en Suisse non déclaré au fisc. L’ex-ministre PS du budget, censé diriger la lutte contre la fraude fiscale, fraudait lui-même. Il expliquait les nécessités de la rigueur au bon peuple, mais s’en exonérait ! L’ancien cardiologue reconverti dans la chirurgie esthétique soignait surtout… ses comptes en banque. Et on ne connait pas le fin mot de l’histoire.

Frauder au fisc est une seconde nature pour tout bourgeois qui se respecte. Fondé sur l’exploitation, dirigé par les plus fortunés, ce système a fait de l’individualisme et l’enrichissement ses valeurs cardinales. Il est pourri de fond en comble par l’argent et c’est logiquement qu’il engendre des politiciens à son image, aussi cupides que dénués de scrupules. Affaire Cahuzac, affaire Sarkozy, affaire Guerini, affaire Woerth… : de l’UMP au PS, la bourgeoisie a la classe politique qu’elle mérite.

Si l’attitude de Cahuzac est révoltante, la vertueuse indignation de tous les politiciens du PS à l’UMP qui se succèdent aux micros depuis hier, ne l’est pas moins. Ils jouent les vierges effarouchées parce qu’un des leurs a « menti à l’Assemblée »,
« menti au peuple », et aurait ainsi, disent-ils tous, « décrédibilisé la parole politique »...

Quelle hypocrisie ! Que font-ils d’autres, tous autant qu’ils sont, que de mentir à longueur de journée, de se faire élire sur des mensonges, d’agir sur des mensonges ! La gauche s’est fait élire en promettant de défendre le monde du travail : mensonges ! Elle a fait semblant de s’offusquer des entreprises qui ferment … mensonges ! Elle vote des lois favorables au patronat, en prétendant que c’est pour le bien du peuple, mensonge encore !

Pour les politiciens de gauche comme de droite, mentir est une seconde nature, un mode de vie. Comment pourraient-ils se faire élire s’ils disaient la vérité : que leur seul objectif est de servir fidèlement les intérêts de leurs maîtres, les grands capitalistes ?

Et même s’il y a d’autres ministres, moins véreux que Cahuzac, ils n’en sont pas moins au service de la même classe bourgeoise, habitués à faire les poches des travailleurs pour faire des cadeaux au patronat. Tous nourrissent ainsi le fumier sur lequel prospèreront les Cahuzac et leurs maîtres fortunés tant que durera le système capitaliste.

Nathalie Arthaud

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  dug et klin le Mer 3 Avr - 12:54

verié2 a écrit:

Communiqué de LO.
Pas mal...


Tout a fait,Verié,je dirais meme tres bien,tiens si j'étais pas a LO,je crois bien que je demanderai mon adhésion. lol!

dug et klin

Messages : 813
Date d'inscription : 07/02/2012
Localisation : quelque part entre St-Malo et Collioure en passant par Sarlat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  Roseau le Mer 3 Avr - 15:51

Contre la république du fric et des menteurs, une démocratie réelle maintenant !
NPA

Hollande a causé. Il n’a rien dit. Il ne pouvait rien dire en dehors de vœux pieux sous forme de projet de lois qui n’empêcheront jamais un Cahuzac de magouiller, de tricher, de mentir et qui surtout seront bien impuissantes dans une république soumise aux riches, au patronat et aux financiers. Il ne pouvait rien dire de cette société gangrenée par le fric et les affaires qu’il se garde bien de remettre en cause et à laquelle lui-même participe.

C'est bien à cette mainmise des puissances de l'argent qu'il s'agit de mettre fin. Il ne peut y avoir de démocratie réelle comme l’exigeait les indignés d'Espagne sans l’intervention politique du monde du travail, de la population. Plus que jamais il faut préparer un mouvement d’ensemble pour virer la fausse gauche, la vraie droite et empêcher l’extrême droite de profiter de la crise.

Le NPA s'adresse à toutes les forces de gauche qui ne participent ni ne soutiennent ce gouvernement afin qu'elles se rassemblent dans l'objectif d'organiser la mobilisation pour imposer la rupture avec le patronat et ses défenseurs. Il faut une alternative politique qui annule la dette et garantisse les droits de la population en particulier son droit de contrôle sur la société et l'Etat.

Montreuil, le 3 avril 2013

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La relève des éléphants

Message  Roseau le Mer 3 Avr - 18:04


Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  Roseau le Mer 3 Avr - 18:17


Commentaire sur Médiapart
Par Szerge
Plusieurs questions:
1.A quoi servent les services secrets ?
2.N'avaient-ils pas le moyens d'obtenir des informations confirmant l'existence d'un compte en Suisse et Singapour ?
3.S'ils n'ont pas été utilisés, n'est-ce pas une faute ?
4.S'ils ont été utilisés, ont-ils trouvé les informations nécessaires ?
5.Si oui, pourquoi des membres du gouvernement ont organisé des manoeuvres de diversion (Mosco)
6.Si non, n'est -ce pas la preuve d'une incompétence ?



Administration fiscale: il semble bien que la haute administration a été plus soucieuse de protéger un de leurs 'pairs' soupçonné d'évasion fiscale et de corruption que d'engager des recherches adéquates. Au contraire, elle s'est acharnée contre un de ses agents qui tentait de faire son travail.
1.Qui sont les membres de la haute administration fiscale et de la chaîne de commandement qui ont participé activement à la protection de Cahuzac ?
2.Peut-on les accuser de recel d'évasion fiscale ?
3.Quelles sont les sanctions qui seront prises contre eux ?

Cahuzac n'est qu'un élément d'un système. Le problème n'est pas un individu, mas systémique. Il faut sanctionner les individus et changer le système. La France n'est-elle pas le seul pays (avec la Slovénie, il me semble) où les déclarations de patrimoine des politiques restent secrètes.

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  fée clochette le Mer 3 Avr - 18:42

http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/04/03/un-proche-de-marine-le-pen-a-ouvert-le-compte-de-m-cahuzac-chez-ubs-en-1992_3153137_823448.html

Affaire Cahuzac : un proche de Marine Le Pen a ouvert le compte chez UBS en 1992
Le Monde.fr | 03.04.2013 à 17h29 • Mis à jour le 03.04.2013 à 18h34
Par Simon Piel et Agathe Duparc


Un nouveau personnage apparaît dans l'affaire Cahuzac. Selon les informations du Monde, le compte suisse dont l'existence a été reconnue par l'ancien ministre du budget a été ouvert par Philippe Péninque, un proche de la présidente du Front national, Marine Le Pen.
C'est lui qui, en 1992, a ouvert à la banque UBS un compte dont l'ayant-droit économique était M. Jérôme Cahuzac, a-t-on appris de source proche de l'enquête. Ce n'est qu'en 1993 que ce compte a été récupéré en nom propre par l'ancien ministre, via la société financière Reyl and Cie, basée à Genève, qui ne possédait alors pas de licence bancaire.

Plus tard, en 2009, le compte aurait été transféré à Singapour dans la filiale locale de la banque helvétique Julius Baer. Le compte était alors toujours sous gestion de la société Reyl.

"CE QUI EST ILLÉGAL C'EST DE NE PAS DÉCLARER UN COMPTE, PAS D'AIDER À L'OUVRIR"

Contacté par Le Monde, M. Péninque, un ex-avocat, spécialisé à l'époque dans les montages fiscaux, a, dans un premier temps répondu qu'il était possible qu'il ait ouvert le compte de M. Cahuzac dans le cadre de son activité professionnelle d'alors. Il affirme qu'il était avocat spécialiste en "relations financières avec l'étranger". "Si le juge me convoque et qu'il me montre des documents, peut-être que je pourrais confirmer", a-t-il dit.

M. Péninque a reconnu avoir entretenu des relations amicales avec M. Cahuzac, qui était alors médecin. Il a affirmé ensuite : "Ce qui est illégal c'est de ne pas déclarer un compte, pas d'aider à l'ouvrir. Jérôme Cahuzac avait besoin d'un compte, je l'ai aidé à l'ouvrir."

Marine Le Pen était-elle au courant de ce scénario ? M. Péninque prétend en avoir informé la présidente du Front national : "Je lui ai dit que j'étais ami avec Cahuzac et peut-être que dans le cadre de mon activité professionnelle, j'avais ouvert ce compte."

En déplacement dans les Ardennes, Marine Le Pen a dénoncé, mercredi 3 avril, un "mensonge d'Etat", se disant persuadée que "le président de la République et le premier ministre étaient au courant" de l'existence d'un compte à l'étranger de Jérôme Cahuzac. "Je préfère penser cela. Sinon cela voudrait dire qu'ils sont tellement incompétents qu'ils n'étaient pas informés de la situation", a-t-elle ajouté.

Philippe Péninque, 60 ans, n'est pas un inconnu pour ceux qui suivent les affaires de l'extrême droite. Cet ex-membre du GUD, un syndicat étudiant d'extrême droite radicale, connu pour sa violence, est aussi ancien membre fondateur d'Egalité et réconciliation. Il fait aujourd'hui partie des conseillers officieux de Marine Le Pen. En 2007, il avait réalisé l'audit du Front national.


Pour Marine Le Pen, un "acte complètement anodin"

Marine Le Pen a reagi aux révélations du Monde, minimisant le fait que l'un de ses proches conseillers apparaissent dans l'affaire cahuzac. "C'est un acte complètement anodin. Un de mes amis avocats a ouvert, il y a 25 ans (quand j'etais en licence de droit) un compte à l'étranger pour le compte de son client.

Ouvrir un compte à l'étranger est complètement légal, c'est de ne pas déclarer les fonds qui est illégal." Mme Le Pen reconnait par ailleurs que M.peninque lui a dit hier qu'il avait ouvert le compte de M.Cahuzac a l'etranger. Mme Le Pen considère les révélations du Monde comme "une attaque" contre elle. "Le système se défend mal", conclut-elle.

fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 51
Localisation : vachement loin de la capitale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  Roseau le Mer 3 Avr - 19:25

Intéressant!
Que Le Pen s'entoure d'avocats verreux, on se doutait.

Rappelons aussi à l'UMP que c'est Sarko qui a fait nommer,
pour la première fois, un député de l'opposition (PS) à la présidence,
comme par hasard de la Commission des Finances de l'AN,
et qu'il s'appelait J. Cahuzac, sur lequel il avait tout loisir de s'informer.
Ainsi, il le tenait et on comprend qu'il ait protégé Woerth.

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  yannalan le Mer 3 Avr - 19:31

C'est pas un peu fini, les polars à la con ?
Il y a un ministre qui s'est fait gauler, encore un. Point. Tant pis pour lui, c'est tout.Il n'est ni le premier,ni le dernier et ça fait partie de la démocratie bourgeoise.
Je suis sûr qu'il se ferait peut-être même réélire, les gens aiment bien les débrouillards...Mancel l'a bien été, Dassault aussi et d'autres encore.Il y a un joli nid du côté de Marseille,aussi...

yannalan

Messages : 2065
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  gérard menvussa le Mer 3 Avr - 19:56

Il y a un ministre qui s'est fait gauler, encore un. Point.
je y crois que tu est complétement à coté de la plaque. NE serait ce que pour pas mal de gens"la gauche et la droite" ne sont pas "exactement" la même chose... Un ministre de droite qui "truande le fisc" aprés tout c'est cohérent...
Le probléme c'est que nous n'avons pas de "débouchés politiques" à notre disposition... Seul éventuellement le petit Mélenchon en a un. Mais je fais le pari qu'il n'osera pas s'en servir...

gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 59
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ca ne fait que commencer!

Message  Roseau le Jeu 4 Avr - 4:37

Cahuzac au secours de Woerth,
Woerth trésorier de la campagne de Sarkozy,
lui-même trésorier de celle de Balladur,
qui a recours aux membres du GUD que fréquentait Cahuzac,
que Sarkozy a nommé à la présidence de la Commission des Finances de l'Assemblée...
et on devrait gober que tout ça était ignoré des chefs du PS ?

Pour faire le tableau de la Ripoublique (une et indivisible...)
reste plus qu'à écrire le sénario, et proposer à un réalisateur...
Le compte Cahuzac ouvert par un proche de Le Pen
Médiapart
Par Karl Laske

Pour Marine Le Pen, c’est la tuile. Quelques heures après avoir accusé François Hollande et Jean-Marc Ayrault de collusion dans l’affaire du compte suisse de Jérôme Cahuzac, l’un de ses proches conseillers, l’avocat Philippe Péninque, a reconnu publiquement, dans Le Monde, avoir ouvert le compte de l’ancien ministre du budget à l’Union de banques suisses (UBS) en 1992.

Son nom est en effet l’un des premiers à apparaître dans les dossiers bancaires récemment saisis par la justice en Suisse. En 1992, Philippe Péninque ouvre un compte à l’UBS en désignant Jérôme Cahuzac pour ayant droit économique, avant que ce compte ne soit récupéré à son nom par l'ancien conseiller ministériel socialiste dès 1993.

Extrait du documentaire La Face cachée du nouveau Front© Canal Plus

« Ce qui est illégal, c'est de ne pas déclarer un compte, pas d'aider à l'ouvrir, a confirmé Me Péninque au Monde. Jérôme Cahuzac avait besoin d'un compte, je l'ai aidé à l'ouvrir. » Il précise aussi avoir confié à Marine Le Pen qu’il était « ami avec Cahuzac » et que dans le cadre de son activité professionnelle, il avait « peut-être ouvert ce compte ».

Confirmant avoir été prévenue, mardi, par Me Péninque, Marine Le Pen a tenté de minimiser l’information : « Un de mes amis avocats a ouvert, il y a 25 ans (quand j'étais en licence de droit) un compte à l'étranger pour le compte de son client. C'est un acte complètement anodin », a-t-elle commenté.

Conseiller financier des milieux d’extrême droite, lui-même ancien militant du Groupe Union Défense (GUD), Philippe Péninque s’est déjà signalé dans plusieurs affaires judiciaires. Il a ainsi ouvert des comptes en Suisse pour des sociétés de sécurité ayant reçu des fonds en espèces lors de la campagne Balladur. Les juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire, récemment chargés de l’affaire Cahuzac, pourront donc utilement se reporter au dossier de l’affaire Balladur pour compléter leur information sur celui qui a ouvert le compte de l’ancien ministre socialiste du budget.

Philippe Péninque a aussi contribué à la ruine du boxeur Christophe Tiozzo, une relation de Jérôme Cahuzac, en faisant transférer ses fonds de l’UBS vers un gestionnaire de fortune privé au bord de la faillite. Une déconfiture que racontera le boxeur lors de la sortie de son livre, Ma descente aux enfers. Il a aussi été poursuivi puis finalement mis hors de cause pour blanchiment d’un trafic de stupéfiant impliquant des clients.

Le parcours politique de Péninque aux côtés de Le Pen relève d’un très ancien compagnonnage. L’avocate Marine Le Pen a défendu à ses côtés des anciens du GUD poursuivis pour « voies de fait » dans les années 1990. Péninque fait logiquement partie des proches auxquels Marine Le Pen fait appel pour prendre les rênes du Front. Elle confie ainsi à l’avocat « le très délicat dossier de la restructuration financière du Front », signalent Caroline Monnot et Abel Mestre dans leur livre Le Système Le Pen.

L’avocat accuse en passant Fernand Le Rachinel, l’imprimeur historique du FN, de surfacturations et de détournements de fonds. Mais Philippe Péninque s’est aussi rapproché de Jérôme Cahuzac, via son associé, Me Jean-Pierre Eymié, un ancien du GUD, dont l’épouse est, selon Le Monde, la cousine de Patricia Cahuzac. C’est donc un cousinage qui serait à l’origine des liens amicaux noués par le conseiller ministériel socialiste avec les avocats d’extrême droite.

Sa spécialité des montages off-shore, Philippe Péninque l’offre d’abord à ses amis. Et c’est ce qui fait apparaître l’homme qui a ouvert le compte Cahuzac dans l’affaire des comptes de campagne... d’Édouard Balladur ! Des sociétés liées à l’extrême droite obtiennent le marché de la sécurisation de meetings du candidat. Soixante-dix hommes sont recrutés, et encadrés par deux mercenaires de choc. Mais le paiement doit être discret. Et c’est là que Péninque intervient.

« Nous avions une enveloppe budgétaire d’environ neuf millions de francs représentée par trois millions en officiels et par six millions en espèces versés par acompte tout au long de cette campagne, témoigne, en 1997, Olivier Michaud, patron de la société OST. J’ai donc mis huit cent mille francs sur mon compte en Suisse à la Landolt. C’est Péninque qui m’avait introduit dans cette banque, et qui avait porté l’argent sans moi sur un compte d’attente, avant que j’ouvre en sa compagnie un compte officiel. »

Une société off-shore domiciliée aux îles Vierges britanniques est créée. Philippe Péninque avait eu « cette idée pour faire ressortir l’argent en France », précise Michaud. La société en question est gérée par un ancien du GUD devenu gérant de fortune en Suisse, Lionel Queudot, qui sera, lui, mis en cause dans l’affaire Elf ! Queudot avait contribué à la fuite de l’ancien dirigeant du groupe pétrolier Alfred Sirven, en lui fournissant un faux passeport et en gérant 24 millions de dollars sortis des comptes du groupe. « Queudot est un ami commun à moi, Péninque, Eymié », résumait le patron de la société de sécurité.

Résumons : l’argent noir de l’équipe Balladur, celui d’Elf-Aquitaine, et donc celui de Cahuzac, toutes ces sommes passaient par les mêmes intermédiaires…

Philippe Péninque s’est aussi mêlé, avec moins de succès, de la gestion des actifs du boxeur Christophe Tiozzo, via un ancien du GUD, Jean-Christophe Courrèges, devenu agent de sportifs. « Courrèges a dit à Christophe qu’il avait un copain avocat qui allait gérer ses gains. C’est Philippe Péninque, a rapporté Franck Tiozzo, aux auteurs du Système Le Pen. Tout est fait pour détourner le fisc. (…) Quand on lui dit qu’il a dix millions de francs, Christophe arrête la boxe. Trois mois après, il lui reste six millions. »

Le boxeur déboule alors chez l’avocat et règle son différend à coups de poings. Puis il saisit la justice. Devant les juges de Genève, Tiozzo raconte qu’en 2001, c’est un « ami avocat » qui lui a conseillé de sortir l’argent de son compte ouvert à l’UBS pour le remettre à une société au bord de la faillite.

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  Byrrh le Jeu 4 Avr - 9:00

Dans les bulletins de boîtes, j'espère que l'implication d'un membre du FN sera rappelée. Ce serait dommage de ne pas montrer que le parti des "mains propres" et de la "tête haute" est un parti bourgeois, à l'instar des partis qu'il fustige habituellement.

Byrrh

Messages : 981
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  verié2 le Jeu 4 Avr - 9:37

Par ailleurs, entendu à la radio, France Inter. Les 600 000 euros du compte Cahuzac de Singapour ne seraient même pas la pointe de l'iceberg. Pour ces gens-là, c'est même pas de l'argent de poche. Les évasions porteraient sur 16 millions :
Cahuzac a planqué 16 millions d’euros...
Selon Antoine Peillon, spécialiste de l’évasion fiscale, les 600 000 euros que Cahuzac aurait soustraits au fisc français en les planquant en Suisse puis à Singapour, sont bien en deça de la réalité. Selon des sources confirmées, ce seraient bien environ 16 millions d’euros que Cahuzac a oublié de déclarer au fisc. Hollande et Ayrault sont aujourd’hui au courant de l’ampleur de ce détournement. Cela aussi ils le taisent aux français en prétendant ne pas "entraver" le bon déroulement de la justice. A bonne entendeur, salut !
Alors, si c'est exact, d'où les sortait-il ?

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  sylvestre le Jeu 4 Avr - 11:23


sylvestre

Messages : 4488
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  Achille le Jeu 4 Avr - 11:39

verié2 a écrit:Par ailleurs, entendu à la radio, France Inter. Les 600 000 euros du compte Cahuzac de Singapour ne seraient même pas la pointe de l'iceberg. Pour ces gens-là, c'est même pas de l'argent de poche. Les évasions porteraient sur 16 millions :
Cahuzac a planqué 16 millions d’euros...
Selon Antoine Peillon, spécialiste de l’évasion fiscale, les 600 000 euros que Cahuzac aurait soustraits au fisc français en les planquant en Suisse puis à Singapour, sont bien en deça de la réalité. Selon des sources confirmées, ce seraient bien environ 16 millions d’euros que Cahuzac a oublié de déclarer au fisc. Hollande et Ayrault sont aujourd’hui au courant de l’ampleur de ce détournement. Cela aussi ils le taisent aux français en prétendant ne pas "entraver" le bon déroulement de la justice. A bonne entendeur, salut !
Alors, si c'est exact, d'où les sortait-il ?

Des industries pharmaceutiques lorsqu'il était employé du ministère de la santé ?


Les liens de Cahuzac avec les laboratoires pharmaceutiques à la loupe des enquêteurs
Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 04.04.2013 à 02h35 • Mis à jour le 04.04.2013 à 09h14

Les juges chargés d'instruire l'affaire Cahuzac vont devoir se pencher sur l'activité de consultant pour l'industrie pharmaceutique de l'ancien ministre. Son avocat a reconnu qu'une partie "accessoire" de l'argent enregistré en Suisse provenait de ce travail, mais, selon le parquet de Paris, un témoin interrogé dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte le 8 janvier avait déclaré que "les sommes versées sur ce supposé compte proviendraient de laboratoires".

Mardi, Jérôme Cahuzac a été mis en examen pour "blanchiment de perception par un membre d'une profession médicale d'avantages procurés par une entreprise dont les services ou les produits sont pris en charge par la Sécurité sociale". En clair, les juges veulent savoir si l'ex- chirurgien esthétique a voulu masquer l'origine de fonds provenant d'éventuels avantages indus touchés dans le cadre de son activité de consultant.

"CONSEIL EN LOBBYING"

L'ancien ministre du budget a été un temps conseiller technique au ministère de la santé de Claude Evin (1988-1991), participant en particulier à la politique du médicament. Il ensuite travaillé comme consultant pour l'industrie pharmaceutique par le biais de son cabinet Cahuzac Conseil en 1993. D'après Mediapart, l'activité de cette société a atteint 1,9 million de francs en 1993-94, 1,6 million de francs en 1994-95 pour du "conseil en lobbying" et de "l'exploitation de brevets" avant de diminuer pour être ramenée à zéro en 1997, année de l'élection de Jérôme Cahuzac à l'Assemblée nationale.

Ces pratiques n'ont rien d'illégal mais des politiques, comme Michèle Rivasi, députée européenne EELV (Europe-Ecologie Les Verts), demandent des éclaircissements sur les bénéfices politiques tirés par l'ancien ministre de ses relations avec l'industrie. Celui qui fut son adversaire politique à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), Michel Gonelle, déclarait en janvier au journal Sud-Ouest qu'"en Lot-et-Garonne, ses relations avec les laboratoires pharmaceutiques ont beaucoup choqué. Nous l'avons dit et écrit lors des municipales de 2001. Nous étions stupéfaits par les largesses dont il bénéficiait". "Nous en face, on était mal à l'aise. Nous n'avions pas à distribuer des subventions aussi élevées", ajoutait-il.

Démentant tout conflit d'intérêts, l'entourage de Jérôme Cahuzac assure, extraits de débats parlementaires à l'appui, que le ministre s'était fait remarquer entre 1997 et 2002 pour sa pugnacité à l'encontre des laboratoires. "S'il est une constance dans l'engagement socialiste de Jérôme Cahuzac, c'est qu'il a toujours plaidé contre son intérêt personnel au nom de l'intérêt général : doubler l'ISF, réduire les abattements de succession, taxer le capital comme le travail, lutter contre les avantages indus des laboratoires, des radiologues".

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  verié2 le Jeu 4 Avr - 12:04

En tout cas, OK avec Byrrh, il faut cartonner sur le FN, d'autant que la "réponse" de M le Pen est ridicule et pas crédible. Il faut souligner les liens d'affaires de tous ces politiciens, du FN au PS, en passant par l'UMP. Car on ne demande tout de même pas à n'importe qui de se charger de vous ouvrir un compte en Suisse. Ca exige une certaine confiance, donc des liens...

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  yannalan le Jeu 4 Avr - 12:33

Le problème est aussi que si l'évasion discale est difficile pour un particulier, elle est plutôt simple pour les grosses boîtes, y compris certaines dont l'Etat est actionnaire...Il y a un tas de conseillers en France dont c'est le métier et les banques qui ont pignon sur rue ont des succursales dans les paradis fiscaux. Cahuzac c'est de la rigolade à côté, à mon avis.

yannalan

Messages : 2065
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  Roseau le Jeu 4 Avr - 13:19

C'est selon une estimation, 160 milliards € d'avoirs made in France,
selon estimation source suisse que j'ai déjà mis en ligne sur fil "Munitions Anti-K".

Donc il faut demander la publication de la liste des 8000,
mais en attendant, faire de la politique CONCRETE, cad d'agitation:
dénoncer les politiciens bourgeois, et piler sur tous,
notamment FN, qui fait campagne comme l'alternative.

Car attention, ils avaient déjà lancé campagne démission du gouvernement
dans manif anti homos, ils vont passer avec Cahuzac à étape supérieure.

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  Copas le Jeu 4 Avr - 13:52

verié2 a écrit:En tout cas, OK avec Byrrh, il faut cartonner sur le FN, d'autant que la "réponse" de M le Pen est ridicule et pas crédible. Il faut souligner les liens d'affaires de tous ces politiciens, du FN au PS, en passant par l'UMP. Car on ne demande tout de même pas à n'importe qui de se charger de vous ouvrir un compte en Suisse. Ca exige une certaine confiance, donc des liens...

+ 1

Il faut "buzzer" là dessus sur les relations d'affaire de Cahuzac avec l'extrème droite et un proche de MLP, et en même temps expliquer l’entrelac des complaisances du capital, ses hommes et femmes de paille, trafiquants légaux et illégaux, l'assiette fiscale calculée mondialement des grands groupes (ce qui rend strictement impossible de vérifier le profit des grands groupes sur les seuls éléments des comptabilités nationales), les appels d'air que ça crée pour une foultitudes d'intérets de petits et moyens calibres formant la piétaille profiteuse dans le sillage des gds groupes.

Les espaces juridiques, fiscaux, légaux, créés par les bataillons des partis de la bourgeoisie, du PS au FN, en passant par l'UMP, les arcs de connivence , les hommes et femmes de paille qui travaillent à exonérer et s’exonérer de tout retour de ressources vers la classe populaire, doivent être pour les premiers dénoncés et pour les seconds débusqués.

Le climat d'affairisme touche aussi un proche de MLP, il n'y a pas là à être surpris mais à en faire affaire pédagogique.




Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Cahuzac

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum