Islamophobie

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  gérard menvussa le Mer 18 Avr - 16:33

Le nouvel an chinois ne peut être comparé avec l'aïd, l'un célèbre une nouvelle année tandis que l'autre marque un évènement particulier dans le calendrier religieux musulmam.

Parce que le nouvel an chinois n'est pas un événement religieux pour les chinois ? Amusant... Tu n'en sais rien parce que tu t'en fous, et tu t'en fous parce que tu ne ressens pas la religion des chinois comme "dangereuse". Quand a celle des arabes, tu en juge une dangereuse parce que tu vis sous l'influence idéologique de Hugington... Comme beaucoup d'autres...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Eugene Duhring le Mer 18 Avr - 17:28

gérard menvussa a écrit:
Le nouvel an chinois ne peut être comparé avec l'aïd, l'un célèbre une nouvelle année tandis que l'autre marque un évènement particulier dans le calendrier religieux musulmam.

Parce que le nouvel an chinois n'est pas un événement religieux pour les chinois ? Amusant... Tu n'en sais rien parce que tu t'en fous, et tu t'en fous parce que tu ne ressens pas la religion des chinois comme "dangereuse". Quand a celle des arabes, tu en juge une dangereuse parce que tu vis sous l'influence idéologique de Hugington... Comme beaucoup d'autres...
Ah mais je n'attends qu'à être édifié sur ce qu'est le nouvel an chinois. Ce que j'en sais, c'est qu'il s'agit d'une fête célébrant un nouvel an, le printemps après le solstice d'hiver. Mais si tu en sais plus, je suis preneur ! Un spécialiste du nouvel an chinois, ça ne se trouve pas sous le sabot d'un âne (quoique ?).
Ensuite, pris comme vérié dans la chasse tous azymut de l'islamophobe qui se terre en chacun de nous, le chacun de nous s'entendant : tous les autres à part Sylvestre, Vérié, Menvussa et quelques autres, tu finis par lire dans une intervention de recadrage une charge contre l'islam et en particulier l'aîd. Je me contrefous de l'aîd comme de l'an quarante. Je la mets au même niveau que les processions catholiques, le carême et autres témoignages religieux.
Je ne vois vraiment pas ce qui t'amène à dire que je trouve les fêtes religieuses musulmanes dangeureuses sinon que tu ton esprit souffre d'un mal symétrique aux islamophobes !
Mais d'un type qui voyait un danger suffisamment lepéniste en 2002 qu'il a pu justifier le vote Chirac, cela ne m'étonne guère. Pour paraphraser Copas, le NPA sécrète tout autant des OB ou des Poutous que des militants sans intérêt !

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  verié2 le Mer 18 Avr - 18:06

Bon, j'ai donné le nouvel an chinois comme exemple car il s'agit d'une manifestation "culturelle et religieuse" d'une "communauté" qui ne suscite pas de réactions hostiles, alors que toute manifestation de "Musulmans" en provoque, quel que soit leur contenu. Je n'ai pas dit que le nouvel an chinois, c'est la même chose que l'Aïd. Mais tous les islamophobes se sentent immédiatement agressés par une manifestation de Musulmans.
Ca me semble évident, sans enquête sociologique...

On peut discuter de la tactique à adopter face à telle ou telle pratique, tel ou tel préjugé, bien entendu. L'interdiction du foulard à l'école, pour éviter des divisions, ce n'est pas la même chose que l'interdiction pour des mères adultes, ou pire l'interdiction dans la rue, ou encore la dénonciation stupide de la viande hallal.

Ce qui me gêne le plus, c'est l'attitude de certains militants et organisations, comme LO, qui font d'une position tactique une position de principe qui ferait d'eux les seuls vrais défenseurs des droits des femmes. C'est à la fois une utilisation sectaire et identitaire de ces choix et une dérive qui conduit, paradoxalement, à rejeter d'autres militants et groupes très proches, mais à s'allier à des forces réactionnaires et à faire l'éloge de leurs porte paroles, sous prétexte qu'on aurait en commun avec eux la défense des droits des femmes - ce qui est complètement faux.
__
A noter, Fadela Amara, après avoir émargé au PS comme permanente puis été récupérée par Sarkozy vient d'annoncer qu'elle se rallie à la candidature de Hollande. On ne sait jamais, il reste peut-être un petit strapontin de libre et ça peut aussi servir pour éviter que ses diverses casseroles lui causent trop d'ennuis.

Difficile de faire mieux comme opportuniste sans la moindre dignité. Clémentine Autain et Besson sont largement battus !

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Eugene Duhring le Mer 18 Avr - 18:24

verié2 a écrit:Bon, j'ai donné le nouvel an chinois comme exemple car il s'agit d'une manifestation "culturelle et religieuse" d'une "communauté" qui ne suscite pas de réactions hostiles, alors que toute manifestation de "Musulmans" en provoque, quel que soit leur contenu. Je n'ai pas dit que le nouvel an chinois, c'est la même chose que l'Aïd. Mais tous les islamophobes se sentent immédiatement agressés par une manifestation de Musulmans.
Ca me semble évident, sans enquête sociologique...

On peut discuter de la tactique à adopter face à telle ou telle pratique, tel ou tel préjugé, bien entendu. L'interdiction du foulard à l'école, pour éviter des divisions, ce n'est pas la même chose que l'interdiction pour des mères adultes, ou pire l'interdiction dans la rue, ou encore la dénonciation stupide de la viande hallal.

Ce qui me gêne le plus, c'est l'attitude de certains militants et organisations, comme LO, qui font d'une position tactique une position de principe qui ferait d'eux les seuls vrais défenseurs des droits des femmes. C'est à la fois une utilisation sectaire et identitaire de ces choix et une dérive qui conduit, paradoxalement, à rejeter d'autres militants et groupes très proches, mais à s'allier à des forces réactionnaires et à faire l'éloge de leurs porte paroles, sous prétexte qu'on aurait en commun avec eux la défense des droits des femmes - ce qui est complètement faux.
__
A noter, Fadela Amara, après avoir émargé au PS comme permanente puis été récupérée par Sarkozy vient d'annoncer qu'elle se rallie à la candidature de Hollande. On ne sait jamais, il reste peut-être un petit strapontin de libre et ça peut aussi servir pour éviter que ses diverses casseroles lui causent trop d'ennuis.

Difficile de faire mieux comme opportuniste sans la moindre dignité. Clémentine Autain et Besson sont largement battus !
Cette guerre menée contre l'islamophobie ne t'autorise pas à dire non plus n'importe quoi, pas davantage à débusquer sous le platane le moindre bougre qui sommeille et à l'habiller de l'islamophobie. faudrait peut-être aussi faire preuve d'un peu de sens de la mesure !
Concernant Amara, un non-évènement à la hauteur d'une opportuniste de la pire espèce. Je ne vois même pas l'intérêt de l'évoquer !

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  dug et klin le Mer 18 Avr - 18:54

verié2 a écrit:

.....Au moment du débat sur le foulard à l'école, je partageais grosso modo le point de vue de LO sans avoir vraiment réfléchi à la question. Mais cette interdiction et le front uni malsain qui s'est réalisé à cette occasion de l'extrême-droite à une partie de l'extrême-gauche.....



Donc tu regrettes d'avoir voté"non"au référendum sur le "TCE"car la tu t'es retrouvé avec toute l'E.D.La vie est complexe,tout n'est pas toujours noir ou blanc,et souvent il faut"peser le pour et le contre"et ces situations offrent des arguties aux coupeurs de cheveux en quatre.
avatar
dug et klin

Messages : 813
Date d'inscription : 07/02/2012
Localisation : quelque part entre St-Malo et Collioure en passant par Sarlat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Eugene Duhring le Mer 18 Avr - 19:06

dug et klin a écrit:
verié2 a écrit:

.....Au moment du débat sur le foulard à l'école, je partageais grosso modo le point de vue de LO sans avoir vraiment réfléchi à la question. Mais cette interdiction et le front uni malsain qui s'est réalisé à cette occasion de l'extrême-droite à une partie de l'extrême-gauche.....



Donc tu regrettes d'avoir voté"non"au référendum sur le "TCE"car la tu t'es retrouvé avec toute l'E.D.La vie est complexe,tout n'est pas toujours noir ou blanc,et souvent il faut"peser le pour et le contre"et ces situations offrent des arguties aux coupeurs de cheveux en quatre.
C'est effectivement prendre position non pas en fonction d'une analyse rigoureuse et indépendante mais en opposition à ses ennemis ou à un prétendu bloc. Pas très sérieux comme façon d'agir !

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  verié2 le Mer 18 Avr - 19:39

Cette guerre menée contre l'islamophobie ne t'autorise pas à dire non plus n'importe quoi, pas davantage à débusquer sous le platane le moindre bougre qui sommeille et à l'habiller de l'islamophobie. faudrait peut-être aussi faire preuve d'un peu de sens de la mesure !
Concernant Amara, un non-évènement à la hauteur d'une opportuniste de la pire espèce. Je ne vois même pas l'intérêt de l'évoquer !
Je crois que tu n'ironiserais pas de la même façon en parlant de "guerre contre l'antisémitisme". Mais il est vrai qu'il y a des gens qui voient des antisémites partout...

Je ne crois pas voir des islamophobes partout. Je l'ai déjà dit maintes fois, je ne considère pas LO comme une organisation islamophobe. Mais LO a manifesté une grande complaisance à l'égard d'islamophobes avérés, comme par exemple Gérin. On peut dire que LO a cautionné certaines campagnes islamophobes. Même si je veux bien croire que ceux qui ont parlé de "la marée noire des burkas" avaient pour intention de défendre les droits et la dignité des femmes, ils ont fait preuve d'un singulier aveuglement. Force est de constater que LO, ou une partie de LO, a manifesté une extrême sensibilité à ce problème, alors qu'elle intervenait très peu sur des questions de ce genre, sur les débats entre féministes etc, jusqu'à l'apparition de NPNS dont LO s'est brusquement entichée.

Il ne s'agit pas de couper les cheveux en quatre mais de constater un ensemble de petits (et de moins petits) faits qui, réunis, indiquent tout de même une dérive.

Sincèrement, parler de "la marée noire" des burkas et expliquer que l'interdiction des femmes voilées dans les transports publics, ce serait "la moindre des choses", ça ne te choque pas ?

Si j'ai cité encore une fois Fadela Amara, c'est parce qu'elle est le symbole vivant de cet(te) aveuglement/dérive de LO. Car LO lui a tout de même fait une sacrée pub, a fourni son SO pour divers meeting de NPNS (qui réunissait pourtant davantage de bobos et de bureaucrates ou apprenties bureaucrates PS que de "filles des quartiers"). Donc, cette erreur, qui aurait pu être évitée en prenant en considération la personnalité d'Amara et ce qu'elle écrivait déjà dans ses livres sur la République française émancipatrice des peuples et autres âneries néo colonialistes, mérite d'être soulignée. LO ne se gêne pas pour rappeler à juste titre toutes sortes d'erreurs et dérives opportunistes de la IV.

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Eugene Duhring le Mer 18 Avr - 20:40

verié2 a écrit:
Cette guerre menée contre l'islamophobie ne t'autorise pas à dire non plus n'importe quoi, pas davantage à débusquer sous le platane le moindre bougre qui sommeille et à l'habiller de l'islamophobie. faudrait peut-être aussi faire preuve d'un peu de sens de la mesure !
Concernant Amara, un non-évènement à la hauteur d'une opportuniste de la pire espèce. Je ne vois même pas l'intérêt de l'évoquer !
Je crois que tu n'ironiserais pas de la même façon en parlant de "guerre contre l'antisémitisme". Mais il est vrai qu'il y a des gens qui voient des antisémites partout...

Je ne crois pas voir des islamophobes partout. Je l'ai déjà dit maintes fois, je ne considère pas LO comme une organisation islamophobe. Mais LO a manifesté une grande complaisance à l'égard d'islamophobes avérés, comme par exemple Gérin. On peut dire que LO a cautionné certaines campagnes islamophobes. Même si je veux bien croire que ceux qui ont parlé de "la marée noire des burkas" avaient pour intention de défendre les droits et la dignité des femmes, ils ont fait preuve d'un singulier aveuglement. Force est de constater que LO, ou une partie de LO, a manifesté une extrême sensibilité à ce problème, alors qu'elle intervenait très peu sur des questions de ce genre, sur les débats entre féministes etc, jusqu'à l'apparition de NPNS dont LO s'est brusquement entichée.

Il ne s'agit pas de couper les cheveux en quatre mais de constater un ensemble de petits (et de moins petits) faits qui, réunis, indiquent tout de même une dérive.

Sincèrement, parler de "la marée noire" des burkas et expliquer que l'interdiction des femmes voilées dans les transports publics, ce serait "la moindre des choses", ça ne te choque pas ?

Si j'ai cité encore une fois Fadela Amara, c'est parce qu'elle est le symbole vivant de cet(te) aveuglement/dérive de LO. Car LO lui a tout de même fait une sacrée pub, a fourni son SO pour divers meeting de NPNS (qui réunissait pourtant davantage ide bobos et de bureaucrates ou apprenties bureaucrates PS que de "filles des quartiers"). Donc, cette erreur, qui aurait pu être évitée en prenant en considération la personnalité d'Amara et ce qu'elle écrivait déjà dans ses livres sur la République française émancipatrice des peuples et autres âneries néo colonialistes, mérite d'être soulignée. LO ne se gêne pas pour rappeler à juste titre toutes sortes d'erreurs et dérives opportunistes de la IV.
Les éléments avancés sur LO sont effectivement troublants ... et alors encore une fois est-ce que cela t'autorise des arguments douteux, je parle de ta comparaison entre le nouvel an chinois et l'aïd ? Ces petits éléments - voir à ce titre les nombreuses intervention sur ce fil en particulier, sont aussi des indices d'une dérive symétrique à celle de l'islamophobie.
Je ne conteste nullement que cette question traverse une fraction de notre société pour autant je ne vois pas l'intérêt de jeter le bébé avec l'eau du bain, c'est à dire de surdéterminer cette question. Ainsi, contre toute attente, les différentes tentatives de Lepen fille reprises par Sarkozy et son gouvernement sur la viande Hallal, sur l'affaire Merah, etc. pour tenter de détourner la colère des travailleurs sur la population d'origine maghrébine, ont lamentablement échoué.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  verié2 le Mer 18 Avr - 21:20


Duhring
C'est effectivement prendre position non pas en fonction d'une analyse rigoureuse et indépendante mais en opposition à ses ennemis ou à un prétendu bloc. Pas très sérieux comme façon d'agir !
Au moment du débat sur l'interdicton du foulard à l'école, j'ai effectivement pris position en raison d'une certaine confiance envers LO et non sur la base d'une analyse de ette question qui ne me passionnait pas. Mais, si j'étais favorable à une interdiction par les enseignants, de la façon la plus pédagogique possible, j'étais hostile à revendiquer une loi spécifique.

Quand la campagne islamophobe a commencé à prendre de l'ampleur j'ai davantage réfléchi à ce sujet, notamment grâce à des discussions... sur ce forum. Ta remarque n'a pas beaucoup de sens : on doit prendre position en fonction du contexte et des conséquences prévisibles des diverses positions, pas en fonction de principes abstraits. Le développement de l'islamophobie et d'alliances laïques voire ultra laïques contre nature, qui a permis de constituer un pont de la gauche à l'extrême-droite dans divers pays d'Europe a tout de même changé la donne.

Connaissant la suite de l'histoire, si tu faisais un voyage dans le temps en 1930, il me semble que tu serais prudent et que tu éviterais de cautionner des campagnes contre les moeurs rétrogrades, les superstitions etc des Juifs religieux... L'antisémitisme était de toute évidence un danger beaucoup plus grand que les superstitions et les préjugés machistes répandus par les rabbins...

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  gérard menvussa le Mer 18 Avr - 21:39

dug et klin a écrit:
verié2 a écrit:

.....Au moment du débat sur le foulard à l'école, je partageais grosso modo le point de vue de LO sans avoir vraiment réfléchi à la question. Mais cette interdiction et le front uni malsain qui s'est réalisé à cette occasion de l'extrême-droite à une partie de l'extrême-gauche.....



Donc tu regrettes d'avoir voté"non"au référendum sur le "TCE"car la tu t'es retrouvé avec toute l'E.D.La vie est complexe,tout n'est pas toujours noir ou blanc,et souvent il faut"peser le pour et le contre"et ces situations offrent des arguties aux coupeurs de cheveux en quatre.

Sauf que lors du "non" un "non" ouvrier, un non communiste, un non révolutionnaire s'est exprimé de façon totalement indépendante. La lcr a sauvé l'honneur de la gauche révolutionnaire dans ce pays, alors que d'autres s'enfonçaient dans leur superbe isolement...

Or LO sur la question a toujours refusé de s'organiser de façon spécifique, et s'est par conséquent retrouvé a la traine de machins bien douteux.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Eugene Duhring le Mer 18 Avr - 21:55

verié2 a écrit:

Duhring
C'est effectivement prendre position non pas en fonction d'une analyse rigoureuse et indépendante mais en opposition à ses ennemis ou à un prétendu bloc. Pas très sérieux comme façon d'agir !
Au moment du débat sur l'interdicton du foulard à l'école, j'ai effectivement pris position en raison d'une certaine confiance envers LO et non sur la base d'une analyse de ette question qui ne me passionnait pas. Mais, si j'étais favorable à une interdiction par les enseignants, de la façon la plus pédagogique possible, j'étais hostile à revendiquer une loi spécifique.

Quand la campagne islamophobe a commencé à prendre de l'ampleur j'ai davantage réfléchi à ce sujet, notamment grâce à des discussions... sur ce forum. Ta remarque n'a pas beaucoup de sens : on doit prendre position en fonction du contexte et des conséquences prévisibles des diverses positions, pas en fonction de principes abstraits. Le développement de l'islamophobie et d'alliances laïques voire ultra laïques contre nature, qui a permis de constituer un pont de la gauche à l'extrême-droite dans divers pays d'Europe a tout de même changé la donne.

Connaissant la suite de l'histoire, si tu faisais un voyage dans le temps en 1930, il me semble que tu serais prudent et que tu éviterais de cautionner des campagnes contre les moeurs rétrogrades, les superstitions etc des Juifs religieux... L'antisémitisme était de toute évidence un danger beaucoup plus grand que les superstitions et les préjugés machistes répandus par les rabbins...
Encore une fois, l'amalgame ! Où as-tu vu que je cautionnai quoique ce soit ? Où ? Aveuglé par cette question tu finis par charger tes interlocuteur de dérive sans fondement. C'est le reproche que je te fais depuis le début et à priori à raison ...
Je me suis exprimé sur la question comme étant opposé à ces lois du fait qu'elles n'ont pas comme objectif l'émancipation des femmes mais servent une cause beaucoup moins noble : satisfaire les penchants racistes d'une fraction de la population emmenée par le FN et reprise par la droite. Pour autant, je considère que cette opposition aux lois bourgeoises ne doit pas modifier le fond de notre propagande. Les marxistes ne reconnaissent aucune religion non pas par principe mais parce que ces religions sont des instruments de soumission des travailleurs et des peuples et que l'émancipation des travailleurs ne s'épargnera pas une critique sans merci contre les religions.
Tu prends à témoin 1930 pour justifier ta position et parallèlement charger un peu plus mon fardeau. Mais je suis assez étonné que tu fasses l'impasse sur les conditions politiques qui ont amené cette tragédie : la stratégie absurde du PCF et les trahisons multiples des sociaux démocrates. Sans cette double trahison des organisations ouvrières, 1930 n'aurait probabelement pas existé sous cette forme. Ce qui signifie que le combat contre l'antiséminisme ou l'islamophobie doit impérativement s'accompagner d'un combat sans merci contre la bourgeoisie. Cela suppose aussi des formations ouvrières d'aplomb et sur ce point je serai un peu plus inquiet.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  verié2 le Jeu 19 Avr - 8:55

Duhring
le combat contre l'antiséminisme ou l'islamophobie doit impérativement s'accompagner d'un combat sans merci contre la bourgeoisie.
Nous sommes bien évidemment d'accord : la dénonciation du racisme et des racistes ne suffit pas. C'est dans la la lutte commune de tous,les travailleurs, quelles que soient leurs origines et religions, qu'on peut les faire reculer.
si tu faisais un voyage dans le temps en 1930, il me semble que tu serais prudent et que tu éviterais de cautionner des campagnes contre les moeurs rétrogrades
Ce tutoiement ne signifiait pas que je t'accusais personnellement ! On dit souvent "Quand tu es dans telle situation, tu... " C'est un "tu" général, qui a le sens d'un "on".

Il ne faut donc pas le prendre pour une attaque perso. Tu as exprimé ta position et elle n'est pas très éloignée de la mienne. A la différence tout de même que tu sembles accorder une importance très mineure à l'islamophobie. Il me semble que tu te réjouis un peu vite en disant que le discours de Le Pen ne prend pas.

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  élie le Mar 24 Avr - 21:46

Pour Amnesty International, "les partis politiques alimentent les peurs de l'islam dans la société"

Le Monde.fr avec AFP | 24.04.2012

Des jeunes filles interdites d'aller à l'école parce qu'elles portent le voile, des musulmans qui ne trouvent pas d'emploi du fait de leur confession, des croyants contraints de prier dans la rue par manque de lieux de culte. Amnesty International énumère dans un rapport, publié mardi 24 avril, les cas de discrimination dont sont victimes les musulmans dans certains pays d'Europe.

Intitulé "Choix et préjudice : les discriminations contre les musulmans en Europe", ce rapport, le premier de cette ampleur sur la question, cherche à comprendre "en quoi la discrimination fondée sur la religion ou les convictions affecte divers aspects de la vie des musulmans", notamment en matière d'emploi et d'éducation. Et ce "même dans les pays où la discrimination fondée sur la religion ou les convictions est illégale", souligne l'ONG.

Dans son rapport, qui se concentre sur la France, la Belgique, les Pays-Bas, l'Espagne et la Suisse, Amnesty International appelle les gouvernements européens "à faire plus pour s'en prendre aux stéréotypes négatifs (...) contre les musulmans, qui attisent les discriminations. Au lieu de combattre ces préjugés, les partis politiques et les responsables publics vont trop souvent dans leur sens, espérant des retombées électorales".

"LES PARTIS POLITIQUES ALIMENTENT LES PEURS"

"Les partis politiques répondent et alimentent les peurs de l'islam dans la société", explique John Dalhuisen, directeur du programme Europe et Asie centrale à Amnesty. "Depuis deux ou trois ans, il y a une volonté de mettre l'islam au cœur des débats politiques, confirme Henniche M'hammed, secrétaire général de l'Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis. Depuis la mission ministérielle sur la burqa, il y a eu une multiplication des polémiques par l'UMP et le Front national, comme le Quick Halal, les minarets, les prières dans la rue."

Lire l'entretien : Ahmed Jaballah (UOIF) : "Nous sommes inquiets de la stigmatisation de l'islam" (édition Abonnés)

EMPLOI ET SCOLARISATION

"Il y a de plus en plus de gens qui nous disent que pour trouver un emploi ou un logement, c'est très difficile ", dit Henniche M'hammed. Le rapport d'Amnesty International dénonce d'abord la discrimination à l'embauche envers les personnes musulmanes. "Dans de nombreux pays européens, les taux d'emploi des musulmans sont inférieurs à ceux des non-musulmans. Les employeurs sont autorisés, en violation de la législation européenne, à discriminer des musulmans sous prétexte que les symboles religieux ou culturels agaceront les clients ou les collègues", note l'organisation de défense des droits de l'homme. "Au cours des dix dernières années, on a constaté qu'il y a un désir sociétal et politique de réduire la présence visible de l'islam car cette religion serait une menace", ajoute John Dalhuisen.

L'organisation dénonce aussi l'accès limité fait aux musulmans pour prier, notamment en Suisse, où la population a voté en 2009 contre la construction de nouvelles mosquées, et en Catalogne (Espagne), où certains doivent prier dehors faute de lieux de prière adéquats. "Dans le 93, une seule mosquée a été construite depuis 2005, celle de Tremblay-en-France en mars 2011, indique Henniche M'hammed. Il y a trente projets dans le département mais les maires bloquent. Les gens ont l'impression qu'il y en a beaucoup plus car lorsque l'on en construit une on en parle beaucoup."

Enfin, Amnesty dénonce l'interdiction totale des signes religieux ostentatoires dans les écoles en France, arguant du fait que "porter des symboles ou des vêtements religieux ou culturels fait partie du droit de liberté d'expression". "L'interdiction de porter des vêtements (...) n'est pas la bonne approche. Une interdiction générale risque de porter préjudice à l'accès des filles à l'éducation et de violer leur droit de liberté d'expression", poursuit Amnesty.

"Ce principe de la laïcité n'a pas de justification en terme de droits de l'homme, insiste John Dalhuisen. On a diabolisé le voile et l'islam, au lieu de les banaliser. Cette question est devenue polémique alors que cela ne l'était pas, car on a greffé des peurs dessus."

Le rapport d'Amnesty fait écho à celui du Collectif contre l'islamophobie en France. Les "insultes et agressions" islamophobes à l'encontre des personnes physiques ont augmenté de "72 % entre 2010 et 2011", selon le rapport annuel de l'association, rendu public le 13 avril. Ainsi 262 agressions verbales ou physiques ont été recensées, contre 152 répertoriées en 2010.
avatar
élie

Messages : 42
Date d'inscription : 16/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  verié2 le Mer 25 Avr - 19:08

Et Sarkozy en a remis une couche au meeting de l'UMP, avec tout le catalogue : excision, burqa, viande halal, sous les applaudissements frénétiques de ses partisans. (Voir Le Monde d'aujourd'hui). Au point que le journaliste avait l'impression d'assister à un meeting du FN ! What a Face

Voilà qui devrait faire réfléchir tous ceux qui, à gauche ou à l'extrême gauche, ont cru avoir des points communs à défendre avec ces gens-là, au nom de la défense de la laicité ou des droits des femmes...

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  sylvestre le Ven 27 Avr - 10:21

Il y en a au moins un qui a de l'humour !

Tariq Ramadan appelle à voter Sarkozy.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  sylvestre le Ven 11 Mai - 23:08

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  verié2 le Mer 23 Mai - 9:16

Hier, par hasard, en zappant sur la radio, en voiture, je suis tombé sur une émission où une femme lisait d'une voix un peu monocorde des extraits très longs d'un livre de l'auteur américain Daniel Pipes sur l'Islam. C'était tellement et caricaturalement islamophobe, sur les thèmes de "la guerre des civilisations", "nouvelle menace totalitaire pour le monde libre, après le communisme et le nazisme" etc, que j'ai cru qu'il s'agissait d'une annexe de Radio Courtoisie ou d'une émission de Riposte Laïque.

A ma surprise, j'ai constaté qu'il s'agissait d'une émission de Radio Libertaire, et pas pour dénoncer ces propos mais pour les approuver !

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  sylvestre le Mer 23 Mai - 9:59

L'islamophobie est décidément le point de passage - assez large et confortable à voir le nombre de gens qui l'empruntent - entre la gauche et l'extrême-gauche et les idées les plus réactionnaires. Daniel Pipes est un néoconservateur américain patenté
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  sylvestre le Mer 23 Mai - 14:40

Un bel exemple de solidarité : toute une équipe de football américain, des lycéennes, ont mis un hijab en solidarité avec leur capitaine, victime d'attaques racistes.
American Team Don Hijab to Support Captain
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  gérard menvussa le Jeu 24 Mai - 20:08

Une étude intéressante et documentée du site "islamophobies" http://islamophobie.hypotheses.org/ (le site de publication du séminaire universitaire " “L’islamophobie en France : enjeux théoriques et méthodologiques”

Animé par

Abdellali Hajjat, maître de conférences à l’université Paris-Ouest Nanterre

Marwan Mohammed, chargé de recherche CNRS (CMH-ERIS)

Et réuni a l'université de Paris ouest Nanterre

“Islamophobie”: une invention française
23 mai 2012
Par Abdellali Hajjat et Marwan Mohammed

Selon certains intellectuels médiatiques parisiens, “islamophobie” est un terme à bannir absolument du vocabulaire français. Un des principaux arguments mobilisés pour justifier ce bannissement symbolique réside dans l’affirmation selon laquelle le terme a été forgé par les “intégristes iraniens” dans les années 1970 soit pour disqualifier les femmes refusant de porter le tchador, soit pour empêcher toute forme de critique de la religion musulmane:

« Le mot “islamophobie” a une histoire, qu’il vaut mieux connaître avant de l’utiliser à la légère. Il a été utilisé en 1979, par les mollahs iraniens qui souhaitaient faire passer les femmes qui refusaient de porter le voile pour de “mauvaises musulmanes” en les accusant d’être “islamophobes”. (…) En réalité, loin de désigner un quelconque racisme, le mot islamophobie est clairement pensé pour disqualifier ceux qui résistent aux intégristes : à commencer par les féministes et les musulmans libéraux.1 »

« Forgé par les intégristes iraniens à la fin des années 70 pour contrer les féministes américaines, le terme d’«islamophobie», calqué sur celui de xénophobie, a pour but de faire de l’islam un objet intouchable sous peine d’être accusé de racisme.2 »

Pourtant, il n’existe pas de réel équivalent à “islamophobie” en persan. “islam harâssi” semble être le terme persan pour signifier “hostilité contre l’islam”, tandis que “eslam setizi” signifie “antagonisme à l’islam”. Mais il n’existe pas d’adjectif comme “islamophobe”: “eslam setiz” semble possible, mais il n’est pas très utilisé (merci à Farhad Khosrokhavar!).

Qu’en est-il de l’arabe? Deux termes arabes sont utilisés et forment rarement un mot composé comme le terme “islamophobie” en français (mais ce genre de néologisme, en arabe comme en persan, est très rare). On a donc le “classique” عداءالاسلام (‘adâ’ al-islâm, “hostilité à l’islam”) et le terme un peu plus savant, رهابالاسلام (ruhâb al-islâm, “phobie de l’islam”), mais il semble que ce dernier mot ne soit apparu que dans les années 1990 (merci à Yves Gonzalez-Quijano!).

La difficulté à trouver des origines persanes ou arabes au terme “islamophobie” réside dans le fait que, loin d’être une invention “orientale”, il s’agit en fait d’une invention… française! Ce billet vise à présenter et à contextualiser les premiers usages du terme d’islamophobie.

Maurice Delafosse (1870-1926)

En effet, on doit l’invention du néologisme « islamophobie » et ses premiers usages à un groupe d’« administrateurs-ethnologues3 » spécialisés dans les études de l’islam ouest-africain ou sénégalais : Alain Quellien, Maurice Delafosse4 et Paul Marty. Au début du XXe siècle, la connaissance de l’islam apparaît comme une nécessité pour les administrateurs coloniaux qui souhaitent préserver la domination impériale sur les populations musulmanes colonisées. La production d’un savoir à prétention scientifique est donc intrinsèquement liée au projet de domination coloniale. Cette volonté de savoir se traduit par la multiplication d’études ethnologiques, souvent denses et érudites, sur l’« islam noir ». Le lien entre savoir ethnologue et politique coloniale est incarné par deux éléments : i) la publication de la prestigieuse revue de la mission scientifique du Maroc, la Revue du monde musulman ; ii) la circulation de ses administrateurs-ethnologues entre l’espace administratif colonial et l’espace académique, notamment le passage, en tant qu’élève ou enseignant, dans des lieux de formations spécifiques tels que l’École coloniale et l’École spéciale des langues orientales5. Pour ces administrateurs, l’enjeu principal consiste à définir la « bonne » politique coloniale en vue de gagner la confiance et une certaine légitimité auprès des colonisés. Dans cette perspective, l’islamophobie est définie selon deux acceptions : une islamophobie de gouvernement et une islamophobie savante.

Dans un article de 1910 sur l’état de l’Islam en Afrique occidentale française, Delafosse dénonce la composante de l’administration coloniale affichant ouvertement son hostilité à l’encontre des musulmans et de la religion musulmane.

« Quoi qu’en disent ceux pour qui l’islamophobie est un principe d’administration indigène, la France n’a rien de plus à craindre des Musulmans en Afrique occidentale que des non-Musulmans. (…) L’islamophobie n’a donc pas raison d’être dans l’Afrique occidentale, où l’islamophilie, dans le sens d’une préférence accordée aux Musulmans, créerait d’autre part un sentiment de méfiance parmi les populations non-musulmanes, qui se trouvent être les plus nombreuses. L’intérêt de la domination européenne, comme aussi l’intérêt bien entendu des indigènes, nous fait donc un devoir de désirer le maintien du statu quo et de garder une neutralité absolue vis-à-vis de tous les cultes.6 »

L’islamophobie est ainsi définie comme un mode de gouvernement, un traitement différentiel fondé sur un critère religieux, dont la valeur est déconnectée de toutes considérations morales et déterminée au contraire par un politique de domination pragmatique. L’islamophobie s’oppose à l’« islamophilie », « préférence accordée aux musulmans », qui n’est pas forcément le mode de gouvernement le plus approprié en Afrique de l’Ouest parce qu’il déboucherait sur l’inimitié de la majorité des colonisés non-musulmans. L’islamophobie de gouvernement est par ailleurs associée à ce que Marty appelle « l’islamophobie ambiante7 », qui n’est pas restreinte aux seuls cercles de l’administration coloniale.

Or, selon ces administrateurs-ethnologues, l’islamophobie ambiante s’appuie sur une islamophobie savante. Dans une recension du livre L’âme d’un peuple africain : les Bambara de l’abbé Henry (1910), Delafosse dénonce l’« islamophobie féroce8 » de sa description des coutumes Bambara, mais c’est Quellien qui élabore la critique la plus systématique de l’islamophobie savante. Dans sa thèse de droit sur la « politique musulmane dans l’Afrique occidentale française », soutenue et publiée en 1910, il définit l’islamophobie comme un « préjugé contre l’Islam » :

« L’islamophobie – Il y a toujours eu, et il y a encore, un préjugé contre l’Islam répandu chez les peuples de civilisation occidentale et chrétienne. Pour d’aucuns, le musulman est l’ennemi naturel et irréconciliable du chrétien et de l’Européen, l’islamisme est la négation de la civilisation, et la barbarie, la mauvaise foi et la cruauté sont tout ce qu’on peut attendre de mieux des mohamétans.9 »

Or, pour Quellien, il « semble que cette prévention contre l’Islam soit un peu exagérée, le musulman n’est pas l’ennemi né de l’Européen, mais il peut le devenir par suite de circonstances locales et notamment lorsqu’il résiste à la conquête à main armée10 ». Pour démontrer que le musulman n’est pas l’ennemi de l’Européen, il s’appuie sur les témoignages des « explorateurs » Adolf Overweg et Heinrich Barth, membres d’une expédition scientifique britannique en Afrique (1849)11, et de Louis-Gustave Binger, officier et administrateur colonial français en Côte d’Ivoire12, qui ont été « fort bien reçus dans les villes et chez les tribus mohamétanes13 » et n’ont « jamais [été] inquiétés à cause de leur religion ». Quellien considère que l’Islam a une « valeur morale incontestable » et qu’il « a partout élever le sens moral et l’intelligence des peuples qu’il a arrachés au fétichisme et à ses pratiques dégradantes ». Il s’inscrit donc en faux contre l’opinion de l’explorateur-géologue allemand Oskar Lenz qui considère que « l’Islam est l’ennemi de tout progrès et qu’il n’existe que par la force de sa propre inertie qui le laisse inattaquable14 » ou que « l’Islam veut dire stationnement et barbarie, tandis que le Christianisme représente la civilisation et le progrès15 ».

Quellien entreprend ensuite de contredire les principaux « reproches » adressés à l’Islam (la « guerre sainte », l’esclavage, la polygamie, le fatalisme et le fanatisme) en mobilisant des arguments anti-essentialistes et historiques. Il va même jusqu’à affirmer que l’Islam « ne semble pas (…) en opposition avec l’idée de la conquête des contrées musulmanes par les puissances européennes16 » dans la mesure où, selon certains jurisconsultes musulmans, « quand un peuple musulman a résisté à l’invasion des chrétiens, autant et aussi longtemps que ses moyens de résistance le lui ont permis, il peut discontinuer la lutte et accepter la domination des conquérants si ceux-ci garantissent aux musulmans le libre exercice de leur religion et le respect de leurs femmes et de leurs filles ».

Portrait de Sliman Ben Ibrahim par Étienne Dinet, 1904.

C’est dans une perspective analogue de critique de l’orientalisme que se situent les écrits d’Étienne Dinet (1861-1929) et de Sliman Ben Ibrahim (1870-1953). Dinet est un artiste peintre issu d’une famille catholique bourgeoise circulant entre la France et l’Algérie, et Ben Ibrahim un musulman d’Algérie religieux et érudit. Ils se sont rencontrés à l’occasion d’une rixe entre Dinet et des Juifs d’Algérie (Dinet a été « sauvé » par Ben Ibrahim17 ). Dinet se convertit à l’islam en 1913 et devient un « artiste militant ». Parallèlement à son activité de peintre (il est un des représentants de la peinture orientaliste algérienne18 ), il milite pendant la Première Guerre mondiale pour le rapatriement et l’enterrement des tirailleurs musulmans algériens en Algérie ainsi que pour la construction de la Grande Mosquée de Paris (inaugurée en 1926). Il se situe dans une optique analogue à celle des administrateurs-ethnologues sans pour autant faire partie de l’administration coloniale. Il souhaite vivement l’« union franco-musulmane » et l’égalité entre colons et colonisés dans le cadre de l’empire, afin d’éviter le séparatisme anti-colonialiste et le triomphe du communisme en territoire colonisé. Ce n’est qu’après l’échec des propositions du gouverneur général d’Algérie, Maurice Viollette, visant à accorder une représentation nationale et les droits politiques à une minorité de musulmans algériens, que Dinet désespère de la politique et se réfugie dans l’idée d’un pèlerinage à la Mecque.

Pour Dinet et Ben Ibrahim, l’islamophobie renvoie d’abord aux « orientalistes modernes19 » ayant introduit des « innovations » dans la biographie du Prophète Mohammed. Ainsi, « l’étude des innovations (…) introduites dans l’histoire du Prophète nous a permis de constater que, parfois, elles étaient inspirées par une Islamophobie difficilement conciliable avec la science, et peu digne de notre époque ». Ils dénoncent leur « singulière ignorance des mœurs arabes » et tentent une histoire du Prophète en s’inspirant des écrits d’auteurs musulmans classiques (Ibn Hicham, Ibn Saâd, etc.) et d’un historien moderne, Ali Borhan’ed Dine El Halabi. Dinet et Ben Ibrahim émettent une critique interne à l’orientalisme : l’islamophobie est un préjugé incompatible avec la démarche scientifique.

Par ailleurs, Dinet utilise le terme d’islamophobie comme synonyme d’arabophobie pour désigner et dénoncer certains acteurs politiques et colons d’Algérie :

« Si ce projet [Viollette] est repoussé, ce sera le triomphe des Arabophobes et du Militarisme devant le monde entier au moment du Centenaire [de la conquête d'Algérie en 1830], et un fossé creusé pour jamais entre Français et Musulmans malgré les protestations d’amour qu’on aura dictées aux Caïds en les couvrant de Légion d’Honneur des pieds jusqu’au turban. Si le projet est adopté ce seront des cris de fureur fanatique de la part de tous les politiciens vivant d’arabophobie et cherchant à soulever les Colons… contre leurs vrais intérêts20. »

« Je me demande ce que Violette pense du discours de Tardieu [contre le projet] à la Commission des réformes en faveur des indigènes pour le Centenaire ? Ici, les Islamophobes sont dans l’enthousiasme car c’est l’enterrement définitif. (…) Il ne se doute pas de la réclame qu’il vient de faire au Bolchévisme !…21 »

À l’issue de leur pèlerinage, Dinet et Ben Ibrahim publie un récit de voyage où ils développent en conclusion les trois éléments qui les ont particulièrement frappés – « la vitalité de la foi musulmane, la puissance formidable de la foi musulmane et la persistance d’une hostilité plus ou moins déguisée de l’Europe contre l’Islam22 » – cette dernière étant la définition proposée de l’islamophobie. Mais il précise ce qu’ils entendent par islamophobie de trois manières.

Tout d’abord, ils l’inscrivent dans une histoire longue remontant aux Croisades. Selon eux, « [m]alheureusement, l’Europe a des traditions politiques qui datent des Croisades ; elle ne les a pas abandonnées et, si elle est tentée de les oublier, les Islamophobes tels que [William E.] Gladstone [ancien Premier ministre britannique], [Lord] Cromer [consul britannique en Egypte], [Arthur J.] Balfour [ancien Premier ministre et ministre des Affaires étrangères britannique], l’archevêque de Canterbury et les missionnaires de toutes confessions, etc., se dressent immédiatement pour l’y ramener23 ».

Ensuite, l’islamophobie est entendue comme une idéologie de conquête qui devrait logiquement s’effacer à mesure que les résistances armées aux conquêtes coloniales sont brisées : « L’islamophobie ne pouvant plus rien rapporter devrait donc s’éteindre et disparaître. Si elle persistait, elle prouverait définitivement à toute l’Asie et à toute l’Afrique que l’Europe veut les asservir à un joug de plus en plus tyrannique. (…) Si, au contraire, l’Europe s’entendait cordialement avec l’Islam, la paix du monde serait assurée24 ». L’alliance entre l’Europe et l’Islam serait ainsi une « barrière infranchissable » pour la « menace du péril jaune » et du péril communiste…

Dinet et Ben Ibrahim proposent enfin une typologie de l’islamophobie, en distinguant l’« islamophobie pseudo-scientifique25 » et l’« islamophobie cléricale26 ». Pour illustrer ces deux types d’islamophobie, ils ne donnent qu’un seul exemple : le livre L’islam de Samuel W. Zwemer, professeur d’histoire des religions à l’université de Princeton, dont la traduction des versets du Coran conduit le lecteur à croire que l’islam est une religion polythéiste… et qui contient un véritable appel à la guerre contre l’Islam27. Selon eux, « lorsqu’un savant étudie un sujet, il se passionne pour lui et il lui découvre toutes les beautés imaginables28» mais «[i]l n’est qu’une seule exception à cette règle, et c’est encore l’Islam qui en est victime. En effet, il existe aujourd’hui un groupe d’Orientalistes qui n’étudient la langue arabe et la religion musulmane que dans le but de les salir et de les dénigrer29 ». Ces « savants oublieux des principes de la science impartiale30 » ont « comblé de joie les missionnaires, qui, de leur côté, ont redoublé d’ardeur prosélyte ». Ils poursuivent ainsi leur critique des orientalistes entamée dans L’Orient vu par l’Occident31, où ils prennent pour cible les ouvrages du jésuite belge arabisant Henri Lammens et Mohammed et la fin du monde de Paul Casanova, professeur au Collège de France.

Quand La vie de Mohammed est traduit en anglais en 1918, le terme islamophobie est traduit par l’expression « feelings inimical to Islam32» et ne migre pas à ce moment du français vers l’anglais. Il apparaît pour la première fois en anglais en 1924 dans une recension de L’Orient vu par l’Occident, mais l’auteur ne fait que citer Dinet et Ben Ibrahim et ne se réapproprie pas le terme33. Il réapparaît en anglais seulement en 1976 sous la plume d’un islamologue dominicain d’Egypte, Georges C. Anawati, qui lui donne une toute autre signification que celle Dinet et Ben Ibrahim. Selon lui, la tâche de l’orientaliste non-musulman est d’autant plus difficile qu’il serait « obligé, sous peine d’être accusé d’islamophobie, d’admirer le Coran en totalité et de se garder de sous-entendre la moindre critique sur la valeur du texte34 ». L’orientaliste Anawati est un peu l’inventeur de l’idée, qui connaîtra un succès médiatique grandissant, de « chantage à l’islamophobie ».
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Vals le Jeu 24 Mai - 21:22

sylvestre a écrit:Un bel exemple de solidarité : toute une équipe de football américain, des lycéennes, ont mis un hijab en solidarité avec leur capitaine, victime d'attaques racistes.
American Team Don Hijab to Support Captain

On n'arrête pas le progrès.... No

Affligeant que sur un site qui se réfère plus ou moins au marxisme, on puisse se réjouir de cette triste pantalonade qui voit des jeunes femmes s'affubler (volontairement ...?) de cette triste marque de soumission et d'infériorisation ....
J'ai l'impression de parfois sous-estimer le niveau de recul, la spirale réactionnaire dans laquelle s'engouffrent avec volupté une partie de ceux qui osent encore se dire, sinon communistes, au moins "progressistes " ou "humanistes" (humanisme qui passe par pertes et profits l'oppression et la discrimination des femmes )........ Suspect
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  verié2 le Ven 25 Mai - 8:39


Vals
Affligeant que sur un site qui se réfère plus ou moins au marxisme, on puisse se réjouir de cette triste pantalonade qui voit des jeunes femmes s'affubler (volontairement ...?) de cette triste marque de soumission et d'infériorisation ....

Il ne s'agit pas d'un acte de soumission aux préceptes sexistes de l'Islam, mais d'un acte de solidarité vis à vis d'une jeune fille victime d'attaques racistes ! Ne vois-tu pas la différence ? Si, dans une entreprise, une femme portant un foulard était insultée ou agressée par un chef ou un patron, voire menacée de licenciement pour cette raison, ça te choquerait que ses collègues viennent toutes le lendemain avec un foulard ? A tes yeux, l'hostilité à ce symbole compte davantage que la solidarité anti-raciste et/ou de classe ? Les collègues devraient-elles-ils, au préalable, avant d'exprimer toute solidarité, exiger qu'elle retire son foulard ?

C'est un geste de même nature que celui de femmes décidant de venir toutes en pantalon à une époque où ce vêtement était interdit dans certaines entreprises, les banques par exemple. On pourrait imaginer aussi que, si un travailleur juif religieux portant une kippa était victimes d'attaques antisémites, ses collègues viennent le lendemain avec des kippas sur la tête, sans être si peu que ce soit religieux.
__
Sinon, que penses-tu du texte consacré à l'histoire du terme "islamophobie" ? Pour ma part, j'avais trouvé un texte montrant que le terme avait été utilisé par un prêtre catho dans les années trente, qui revendiquait son islamophobie.

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  sylvestre le Jeu 21 Juin - 16:27

http://www.islamophobie.net/articles/2012/06/21/banque-credit-mutuel-femme-voile-belfort?&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=Pas_de_voile_au_Cr%C3%A9dit_Mutuel

COJEP International nous a appris qu’au matin du 20 juin, une jeune femme, cliente avec sa famille depuis plusieurs années de l’agence du Crédit Mutuel, place de la République à Belfort, avait été discriminée. En effet, comme l’indique le communiqué de COJEP International, alors que la jeune femme avait rendez-vous à 9h avec son conseiller, la guichetière a refusé de lui ouvrir la porte de sécurité tant qu’elle n’enlevait pas le foulard qui cachait ses cheveux.

Nous tenons à préciser : la jeune femme ne portait pas de voile intégral qui aurait pu dissimuler son visage, mais un simple voile sur ses cheveux. Cet incident, se déroulant devant de nombreux témoins, a été vécu comme une humiliation par la cliente du Crédit Mutuel.

Alerté, COJEP International a alors contacté la banque qui leur a répondu que le visage de la jeune femme était complètement dissimulé et que pour des raisons de sécurité, l’employée ne pouvait pas ouvrir la porte. Bien heureusement pour la cliente, les faits discriminatoires se retrouvent sur les enregistrements vidéo de la banque, qui a demandé à revoir la jeune femme le lendemain, sans doute pour étouffer cette nouvelle bévue.

La banque Crédit Mutuel considère-elle que toutes les musulmanes sont des menaces potentielles ? Que penser d’employés qui ne font pas la différence entre une simple voile et un voile intégral? Le Crédit Mutuel prend le risque, en ne condamnant pas de telles attitudes, de voir migrer les avoirs de nombreux clients vers d'autres établissements, plus respectueux de leur clientèle. Il s’expose également à des poursuites que les clients pourront faire-valoir le cas échéant avec l'aide du CCIF.

Le CCIF condamne fermement le comportement de cette employée, comportement qui s’inscrit dans une longue ligne de discriminations qui touchent de plein fouet les femmes voilées.

Le CCIF se joint à COJEP International pour demander à ce que les dirigeants de cette banque reconnaissent leur erreur et prennent les mesures nécessaires pour stopper de telles attitudes.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  sylvestre le Mer 27 Juin - 10:30

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Vals le Jeu 28 Juin - 21:55

avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum