Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -50%
Trottinette électrique OCEAN DRIVE A9 avec ...
Voir le deal
299.99 €

Réforme des retraites

+61
Joe Hill
AlexAntifa
Resistance-politique
Jean Jean
Prado
Toussaint
Copas
Estirio Dogante
malaka
Eugene Duhring
Sparta
Barnabé
FFK
YuHua
marceau
bromure
ulrik
alexi
Hugues
Oudiste
sleepy
élie
justib
eamc
panchoa
Marco Pagot
AIGLE
vilenne
yannalan
le petit scarabée
Roseau
Nemo
Drakken
iskra
Eninel
Gayraud de Mazars
iztok
verié2
gérard menvussa
jacquouille
oxy
Meichler
tristana
lucas
Zappa
Aura
Duzgun
Vals
Marie-Georges
nico37
rougeole
ulm
chejuanito
fée clochette
velpot
BouffonVert72
topaze
Karima
Gaston Lefranc
Gauvain
sylvestre
65 participants

Page 18 sur 39 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19 ... 28 ... 39  Suivant

Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  verié2 Mer 20 Oct - 16:04

Il semble évident que le gouvernement a joué la carte de la provocation et de la violence contre les lycéens, dans l'espoir d'affoler la population et de retourner l'opinion. Mais il ne faut pas pour autant dénoncer comme des "casseurs", des "voyous" etc tous les jeunes qui veulent découdre avec la police, notamment après avoir été arrosés de gaz lacrymos et de tirs de flashball alors qu'ils manifestaient pacifiquement.

1400 jeunes (et peut-être moins jeunes...) ont été officiellement arrêtés au cours de ces incidents. Un grand nombre sont sans aucun doute des lycéens. Sarkozy cherche à leur faire peur, et aussi peut-être à effrayer les travailleurs grèvistes et les dirigeants syndicaux en leur montrant de quoi il est capable.

La jonction entre les travailleurs et les jeunes révoltés des cités, scolarisés ou non, qui ne s'est pas faite lors des précédentes émeutes peut se faire aujourd'hui. Il ne faut pas jouer le jeu que Sarkozy attend de nous en crachant sur ces jeunes révoltés pour montrer que nous sommes "responsables". Sarkozy n'hésitera certainement pas à appliquer le même traitement aux travailleurs s'ils sortent des clous.

Cela-dit, il semble bien qu'un certain nombre de casseurs de vitrines bien équipés, qu'on a pu voir sur différentes video, étaient ou manipulés ou tout simplement des fonctionnaires en "mission spéciale". Rappelons que le SO de la CGT, lors des grandes manifestations de sidérurgistes du milieu des années 70, avait coincé quelques vrais-faux casseurs et trouvé sur eux... des cartes de police.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty La question est nationale, elle est de votre responsabilité.

Message  Drakken Mer 20 Oct - 17:04

Considérant l’attaque que représente le projet de loi sur les retraites,
Considérant la situation actuelle,
Les cheminots FO et sympathisants présents à notre Assemblée Générale du 20 octobre,
  • Exigent que les directions syndicales prennent leurs responsabilités,
  • Exigent que nos Unions départementales appellent à la grève générale jusqu’au retrait du projet
  • Exigent que notre Confédération appelle à la grève générale jusqu’au retrait du projet.

La question est nationale, elle est de votre responsabilité.
Nous invitons les autres organisations syndicales adoptent la même résolution.
Adoptée ce matin

Drakken

Messages : 8
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  gérard menvussa Mer 20 Oct - 17:17

verié2 a écrit:Il semble évident que le gouvernement a joué la carte de la provocation et de la violence contre les lycéens, dans l'espoir d'affoler la population et de retourner l'opinion. Mais il ne faut pas pour autant dénoncer comme des "casseurs", des "voyous" etc tous les jeunes qui veulent découdre avec la police, notamment après avoir été arrosés de gaz lacrymos et de tirs de flashball alors qu'ils manifestaient pacifiquement.

1400 jeunes (et peut-être moins jeunes...) ont été officiellement arrêtés au cours de ces incidents. Un grand nombre sont sans aucun doute des lycéens. Sarkozy cherche à leur faire peur, et aussi peut-être à effrayer les travailleurs grèvistes et les dirigeants syndicaux en leur montrant de quoi il est capable.

La jonction entre les travailleurs et les jeunes révoltés des cités, scolarisés ou non, qui ne s'est pas faite lors des précédentes émeutes peut se faire aujourd'hui. Il ne faut pas jouer le jeu que Sarkozy attend de nous en crachant sur ces jeunes révoltés pour montrer que nous sommes "responsables". Sarkozy n'hésitera certainement pas à appliquer le même traitement aux travailleurs s'ils sortent des clous.

Cela-dit, il semble bien qu'un certain nombre de casseurs de vitrines bien équipés, qu'on a pu voir sur différentes video, étaient ou manipulés ou tout simplement des fonctionnaires en "mission spéciale". Rappelons que le SO de la CGT, lors des grandes manifestations de sidérurgistes du milieu des années 70, avait coincé quelques vrais-faux casseurs et trouvé sur eux... des cartes de police.


Totalement d'accord ! Le NPA et les organisations de la jeunessses doivent prendre position en ce sens ! D'autre part, il serait utile de songer à l'autopotection des manifestants face à la police et d'éventuels provocateurs...
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 67
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Piquets de grève: un symbole !

Message  Eninel Mer 20 Oct - 17:29

Sarkozy donne l'ordre à ses préfets et CRS de forcer les piquets de grève devant les raffineries. Sarkozy, non content de traiter et de matraquer l'ensemble de notre jeunesse comme de vulgaires voyous (alors que le voyou c'est lui et sa classe sociale de profiteurs), se montre de plus en plus sous son véritable visage de dictateur bonapartiste.

Les dirigeants syndicaux confédéraux doivent immédiatement apporter un soutien sans faille à nos camarades sur les piquets. Evidemment qu'ils doivent appeler à la Grève Générale illimitée, mais immédiatement ils doivent se prononcer clairement et sans ambiguité pour :

LE BLOCAGE DU PAYS.
LE BLOCAGE DES RAFFINERIES.
UN SOUTIEN INCONDITIONNEL AUX PIQUETS.

Ils ne le font ? Qu'ils ne s'inquiétes ! Le prolétariat a de la mémoire. C'est un procès révolutionnaire qui les attend, avec à la clef j'en suis convaincu, de très très lourdes sanctions.

Il plane sur le pays un parfum de guerre civile.

Sarkozy avance dans la Dictature ? Il va se prendre dans les gencives, lui et ses partenaires sociaux (voir le canard de ce matin où ouvertement ce journal décrit un Deal entre Sarko et Thibault), LA DICTATURE DU PROLETARIAT ET SA JUSTICE !
Eninel
Eninel

Messages : 1434
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  gérard menvussa Mer 20 Oct - 17:42

Communiqué du NPA
. Aux côtés des grévistes menacés par Sarkozy.
mercredi 20 octobre 2010

A l'occasion du conseil des ministres du 20 octobre, Sarkozy a ordonné le déblocage des dépôts de carburants bloqués par les grévistes.

Après la répression contre les lycéens, l'utilisation de flash-ball qui a blessé gravement au visage un lycéen à Montreuil, par exemple, la réquisition illégale de grévistes dans les raffineries, c'est maintenant au tour des salariés en grève qui bloquent les dépôts de carburant d'être dans la ligne de mire du ministre de la répression, B. Hortefeux.

Ayant perdu la bataille de l'opinion qui massivement considère que la réforme des retraites est injuste et soutient les manifestations, y compris après le vote de la loi, le gouvernement s'apprête à matraquer le camp de la résistance à sa « réforme ».
Le droit à la retraite à 60 ans, à taux plein, et en bonne santé, est, à juste titre, considérée comme une question vitale, une liberté fondamentale et un droit légitime après une vie passée à galérer pour trouver un emploi stable, à souffrir de la pénibilité au travail, du stress, notamment.

Tous les salariés ont bien compris que le gouvernement ment sur toute la ligne quand il prétend que sa réforme c'est pour garantir le niveau des pensions versés.

C'es pourquoi Sarkozy veut casser le mouvement social.

Ne le laissons pas faire.

Organisons la solidarité avec les grévistes.
Le NPA est et sera aux côtés des travailleurs en grève.

Pour bloquer la réforme des retraites, il faut bloquer les activités économiques de ce pays.


Le 20 octobre 2010
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 67
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  nico37 Mer 20 Oct - 19:00

Tout notre appui à la lutte des travailleurs et de la jeunesse français
Retrait immédiat du projet contre les retraites !

Le dernier mois, à 6 reprises, des millions de travailleurs français sont descendus dans les rues dans des manifestations contre le projet de remise en cause des retraites du gouvernement Sarkozy. Dans les manifestations de la dernière semaine, la jeunesse avec les organisations étudiantes s’est jointe aux mobilisations et grèves dans toute la France ; comme plusieurs secteurs de la classe des travailleurs , comme ceux des raffineries, ils cherchent à aider par leur exemple le comment garantir la défaite de Sarkozy et de son projet en paralysant tout le pays.

L’attaque de Sarkozy contre les travailleurs français est l’expression de la politique des gouvernements capitalistes du monde entier qui consiste à faire retomber sur le dos des travailleurs et de la jeunesse les coûts de la crise économique impérialiste.

La crise qui surgit en 2008, ayant comme centre les Etats-Unis, s’exprime maintenant de manière brutale dans tout le continent européen. Dans tous les pays d’Europe, la politique dictée par l’ Union Européenne représente une attaque contre les travailleurs et leurs droits sociaux et du travail conquis au cours de décades de lutte. La Grèce, l’ Espagne, le Portugal, la France, l’ Angleterre, l’ Italie , les pays de l’ Est européens ont déjà annoncé des mesures avec leurs particularités , mais qui vont toutes dans le même sens : des milliards d’euros dégagés par les gouvernements en faveur des banques et les grandes entreprises seront payés avec les emplois , les salaires et les droits des travailleurs.

Les travailleurs ont démontré leur disposition à la lutter: le premier semestre les grèves générales du peuple grec montrèrent le chemin de la lutte,de la résistance. Des manifestations et grèves ont eu lieu dans plusieurs pays. En ce moment le centre de la résistance est en France avec les mobilisations de millions et des grèves qui pointent vers la nécessité d’arrêter tout le pays jusqu ‘ à la défaite du Gouvernement Sarkozy. Notre tâche est d’ entourer de solidarité les mobilisations des travailleurs et de la jeunesse françaises; et de chercher à construire l’ unité entre tout le processus des luttes et des mobilisations qui se déroulent en ce moment en Europe.

Les manifestations et grèves ont eu lieu dans plusieurs .La Grèce, l’Espagne, le Portugal, la République Tchèque et tant d’autres. L’unité des mobilisations et la solidarité sont le chemin pour renforcer la lutte et en même temps pour combattre la xénophobie et le racisme. Les responsables de la crise ne sont pas les immigrés ou n’importe quel autre secteur de notre classe. Mais au contraire, les grands capitalistes et leurs gouvernements.

Les attaques contre les salariés, les emplois, les droits sociaux et du travail ont lieu dans le monde entier. La victoire des travailleurs français et européens renforce la lutte et la résistance que nous mènerons dans tous les pays pour que le prix de la crise économique impérialiste soit payée par les banquiers et le grands patronat et non par la jeunesse et les travailleurs.

Vive le lutte des travailleurs et de la jeunesse français.
Construire l’ unité et la solidarité internationale des luttes et de la résistance.
Que les riches payent pour la crise.


Coordenação Nacional da CSP Conlutas - Brasil
Sarzedo - Minas Gerais
17 de outubro de 2010

nico37

Messages : 7067
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Gauvain Mer 20 Oct - 19:52

Appel de la
COORDINATION REGIONALE LYCEENNE DE LA REGION PARISIENNE

NOUS, LYCEENS DE XX LYCEES DE LA REGION PARISIENNE REUNIS EN COORDINATION REGIONALE LE 20 OCTOBRE 2010, CONSTATONS L'AMPLEUR DE LA MOBILISATION DANS LA JEUNESSE. LES MANIFESTATIONS DU MARDI 19 OCTOBRE ONT ETE UNE REUSSITE POUR TOUS, MAIS PLUS PARTICULIEREMENT POUR LES LYCEENS, QUI ETAIENT PLUSIEURS DIZAINES DE MILLIERS DANS LES CORTEGES. NOUS REFUSONS D'ETRE UNE GENERATION SACRIFIEE, DE NOUS RESIGNER A UN AVENIR DE MISERE ET DE PRECARITE. NOUS FAISONS PEUR AU GOUVERNEMENT, QUI N'HESITE PAS A EMPLOYER UNE REPRESSION BRUTALE A NOTRE ENCONTRE : ARRESTATIONS, LYCEENS BLESSES...

CETTE REFORME EST INJUSTE, CAR ELLE FAIT PAYER AUX TRAVAILLEURS LE PRIX D'UNE CRISE DONT ILS NE SONT PAS RESPONSABLES. POUR CEUX QUI ONT UN EMPLOI ELLE SIGNIFIE SE TUER A LA TACHE, ET POUR CEUX QUI EN SONT PRIVES OU QUI N'EN N'ONT PAS ENCORE COMME LES JEUNES ELLE EST SYNONYME DE PLUS DE CHOMAGE. IL NOUS FAUT DES EMPLOIS ET DES SALAIRES. AU CONTRAIRE, LE GOUVERNEMENT SUPPRIME DES POSTES, NOTAMMENT DANS L'ÉDUCATION NATIONALE. POUR LES JEUNES, C'EST LA DOUBLE PEINE : EDUCATION AU RABAIS POUR SE RETROUVER AU CHOMAGE.

NOUS NE NOUS LAISSERONS PAS FAIRE ! CHAQUE JOUR, DES MANIFESTATIONS ONT LIEU DANS DE NOMBREUSES VILLES : MANIFESTATIONS DE LYCEENS, MAIS AUSSI AVEC LES AUTRES SECTEURS EN GREVE. CES INITIATIVES DOIVENT SE POURSUIVRE ET S'AMPLIFIER ET NOUS APPELONS LES LYCEENS A RESTER MOBILISES MALGRE LES VACANCES SCOLAIRES.

IL FAUT MAINTENANT COORDONNER LA MOBILISATION DES LYCEENS, POUR DECIDER ENSEMBLE DE LA SUITE A DONNER A NOTRE MOUVEMENT, APPELER A DE NOUVELLES MANIFESTATIONS ET PREPARER CELLES APPELEES PAR LES SALARIES. LE MOUVEMENT LYCEEN S'INSCRIT DANS UN MOUVEMENT D'ENSEMBLE. IL DOIT SE STRUCTURER PAR DES ASSEMBLEES GENERALES ET DES COORDINATIONS, COMME L'ENSEMBLE DU MOUVEMENT DOIT SE STRUCTURER. EN PREMIER LIEU, NOUS INVITONS L'ENSEMBLE DES LYCEENS A ORGANISER DES ASSEMBLEES GENERALES SUR LEUR LYCEE, POUR DECIDER ET ORGANISER LE MOUVEMENT LOCALEMENT ET POUR PREPARER DES CORTEGES ET BANDEROLES PAR LYCEE.

Nous appelons à :
• une coordination nationale lycéenne le dimanche 24 octobre à Paris. Nous invitons tous les lycéens du pays à tenir des coordinations de ville, de département ou de régions et à élire des délégués pour les représenter.
• une nouvelle coordination lycéenne de la région parisienne le jeudi 4 novembre à h à (?).

Durant les vacances, nous devrons rester actifs en participant aux manifestations appelées par les autres secteurs et en organisant des actions d'information sur la réforme et de solidarité avec les grévistes.
Dès maintenant, nous appelons les lycéens à deux manifestations dès la rentrée, les jeudi 4 novembre et mardi 9 novembre. Nous invitons tous les étudiants, salariés, chômeurs et retraités à se joindre à ces manifestations. Le mouvement doit s'accélérer et s'amplifier pour aller vers la grève générale !
Gauvain
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  nico37 Mer 20 Oct - 19:54

B. cheminot gare de l'Est a écrit:Je viens de regarder le JT qui annonce que demain à la SNCF, "il y aura une amélioration du trafic"!
C'est insensé: pour demain il y a un nombre important de cheminots qui se sont pré annoncés grévistes (le servie minimum, les DII) C'est en augmentation par rapport à aujourd'hui.
Et déjà aujourd'hui, le nombre de grévistes était en augmentation par rapport à hier.
Par ailleurs, la direction ne communique quasiment plus sur les taux de grévistes et la direction SNCF passe aujourd'hui les chiffres à l'Élysée avant de les publier.

Hier, au même JT ils annonçaient le trafic d'aujourd'hui ... en oubliant d'annoncer qu'il n'y avait aucun Thalys au départ de la gare du Nord en direction de la Belgique aujourd'hui (également grève en Belgique).
Aux 20h de jeudi ils annonçaient déjà une reprise du trafic avec 2 corails sur 3 en circulation pour le lendemain et le vendredi soir, malgré une "reprise du travail"... il n'y avait plus qu'1 corail sur 2 en prévision pour le samedi!
Ce sont les mêmes infos qui donnent la parole à Lagarde pour expliquer qu'il n'y a pas de pénurie d'essence. La même qui expliquait il y a peu qu'"il n'y a pas de crise économique" mais qui explique dans la même phrase qu'"on est sortis de la crise".

C'est de l'intox incroyable.
Je pense que c'est fait pour énerver les usagers contre les cheminots qui se rendront en gare demain en pensant avoir leurs trains.
C'est un message envoyé aux cheminots qui regardent la télé ce soir et qui hésitent encore afin qu'ils se disent que "si le trafic reprend", ce n'est plus la peine de faire grève.
C'est un message envoyé vers ceux qui regardent de près ce que font les cheminots: il s reprennent le boulot.

Les chefs et autres jaunes qui font les trains, sont dans les postes d'aiguillage, les quais de gare, etc... sont au bout du rouleau et souvent peu fiers de ce qu'ils sont en train de faire. Demain les prévisions de trafic sont en S1, voir S2 c'est à dire faibles.
A moins qu'ils aient mis une tripotée de briseurs de grève de côté pour demain, à moins qu'ils dérogent au code du travail des cheminots, c'est à dire à la circulation des sécurité, pour faire rouler des trains coûte que coûte avec des jaunes qui devraient être en repos.
Mais si c'est ça, c'est grave et ça dénote de leur fébrilité.

Ils ont la pétoche et ils vont finir par nous énerver pour de bon.

Ce n'est pas le moment de lâcher.

A demain dans la grève

nico37

Messages : 7067
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Gauvain Mer 20 Oct - 23:03

La coordination étudiante de ce week-end a été annulée (d'après le mail d'un copain de SUD étudiant), quelqu'un sait pourquoi ?

Edit : c'est bon, je sais. Fermeture administrative décidée par la direction de l'Université. La coord va sûrement se replier sur une autre fac (on parle du Mans).
Gauvain
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Marco Pagot Mer 20 Oct - 23:39

Toujours pas de blocage à Aix-lettres, mais 400 à 600 personnes en AG...

Et un barrage filtrant "musclé"

Réforme des retraites - Page 18 34436_127327080655319_127326540655373_131687_5980060_n
Marco Pagot
Marco Pagot

Messages : 940
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  nico37 Jeu 21 Oct - 7:28

Tract du groupe Puig Antich de Perpignan pour la journée du 19 octobre 2010 (.pdf)

nico37

Messages : 7067
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Pour Gauvain:

Message  chejuanito Jeu 21 Oct - 7:38

En effet:
Rennes 2 refuse d'accueillir la coordination nationale des étudiants ce week-end
FaceBookTwitter

La direction de l’université Rennes 2 a refusé d’accueillir la coordination nationale des étudiants les 23 et 24 octobre, formulée par le président de l’Unef. "Le risque d’occupation de l’établissement est incompatible, pour des raisons de sécurité, avec l’organisation d’une telle manifestation", se justifie la présidence de l'université.

Dans un communiqué de presse, la direction de Rennes 2 a aussi dénoncé l'intrusion "par effraction d'un groupe d’environ 200 personnes" dans l’amphithéâtre Chateaubriand alors que le campus était fermé ce mercredi.
chejuanito
chejuanito

Messages : 566
Date d'inscription : 08/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  nico37 Jeu 21 Oct - 7:53


nico37

Messages : 7067
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Invité Jeu 21 Oct - 11:41

Je ne sais pas si c'est déjà passé ici.
Ci joint l'article de Médiapart que m'envoie Pierre du comité de lutte des Conti ( et oui j'ai des relations albino ) sur le plan du frère de Sarkozy en rapport avec la reforme des retraites.

Mafia vous disiez ?

[Mauduit que j'ai connu aussi en son temps ( et oui, j'ai eu des relations 'alien )]

Directeur de la publication : Edwy Plenel Directeur éditorial : François Bonnet


Retraite : la joint-venture des frères Sarkozy contre les régimes
par répartition

Par Laurent Mauduit

Article publié le jeudi 14 octobre 2010

Dans le tumulte actuel de la réforme des retraites, syndicats et opposition
font à Nicolas Sarkozy d’innombrables reproches. Tout
particulièrement celui de faire porter le poids de l’effort quasi exclusivement
au monde du travail et presque pas au capital. Mais,
dans le flot des griefs, il en est un qui est rarement adressé au
chef de l’Etat : celui de vouloir déstabiliser le système de retraite
par répartition ? l’un des pivots du modèle social français ?, et de
faire le jeu du système individuel de retraite par capitalisation ?
l’un des ressorts du capitalisme anglo-saxon.

Nicolas et Guillaume Sarkozy Pourtant, beaucoup de grands opérateurs
privés intervenant dans le domaine de la protection sociale
sont convaincus que la réforme, telle qu’elle se dessine,
va conduire à l’asphyxie financière des grands régimes par répartition.
Elle va donc être propice à l’éclosion de ces grands
fonds de pension qui n’étaient pas encore parvenus à s’acclimater
en France, à quelques rares exceptions près, comme Prefon, un
fonds de capitalisation destiné à la fonction publique. Beaucoup
de grands opérateurs privés, dont le groupe Malakoff Médéric, qui
a pour délégué général un certain Guillaume... Sarkozy, le frère du
chef de l’Etat.

Il ne s’agit pas que d’une coïncidence. Mais bien plutôt d’une
stratégie concertée... en famille ! Guillaume Sarkozy a engagé son
entreprise dans une politique visant à en faire un acteur majeur de
la retraite complémentaire privée. Et il a trouvé des alliés autrement
plus puissants que lui, en l’occurrence la Caisse des dépôts
et consignations (CDC), le bras armé financier de l’Etat, et sa filiale
la Caisse nationale de prévoyance (CNP).

Ensemble, tous ces partenaires vont créer, le 1er janvier prochain,
une société commune qui rêve de rafler une bonne part du marché
qui se profile. Cette société n’aurait jamais vu le jour sans l’appui
de l’Elysée, ce qui montre bien le double jeu présidentiel.

L’histoire commence en 2006. A l’époque, Guillaume Sarkozy
traverse une mauvaise passe. L’entreprise textile dont il était le
PDG a piqué du nez, et il est éconduit de manière peu glorieuse
des instances dirigeantes du Medef. De bonnes fées veillent pourtant
sur lui. Il est parachuté à la tête du groupe Mederic, qui se
rebaptisera quelque temps plus tard Malakoff Médéric. Il s’agit
de l’un de ces organismes de retraite complémentaire financièrement
très riches, qui se sont progressivement détachés de leur
monde d’origine, celui du mouvement mutualiste et coopératif,
pour muter à vive allure en de curieux ovnis financiers, contrôlés
par personne : ni véritablement par leurs sociétaires ou cotisants,
ni par les marchés financiers.

Pour Guillaume Sarkozy, c’est une aubaine. Le voilà soudainement
délégué général d’un groupe financier peu connu du grand
public mais financièrement puissant, et qui compte dans le microcosme
du capitalisme parisien. C’est ainsi, au titre de la participation
au capital que détient Médéric, que Guillaume Sarkozy
fait son entrée en 2008 au conseil de surveillance du groupe Le
Monde, conseil qu’il devrait quitter dans les semaines à venir
après le bouclage du rachat du Monde.

C’est donc à cette époque que prend forme l’idée d’une association
entre Médéric et la CDC, en vue de créer une «joint-venture»,
une co-entreprise si l’on préfère, dont l’ambition est de jouer un
rôle majeur dans les années à venir sur le marché de la retraite
complémentaire.

Pour Guillaume Sarkozy, il s’agit d’un coup formidable car c’est,
à plus d’un titre, une alliance contre nature. La Caisse des dépôts
est en effet le pilier auquel est adossé le système des retraites
par répartition. C’est elle qui gère plusieurs caisses très importantes
ainsi que le Fonds de réserve des retraites (FRR), que Lionel
Jospin a créé et dont la droite n’a pas poursuivi la montée en
puissance. La CDC joue donc là l’une de ses missions d’intérêt
général majeures : assurer la solidité et la pérennité des régimes
par répartition.

La Caisse des dépôts fait allégeance

Alors pourquoi la CDC se lance-t-elle dans pareille aventure pour
faire le jeu du système adverse, celui par capitalisation ? Et pourquoi,
de surcroît, le faire avec une entreprise dont le patron est
le frère du chef de l’Etat ? Quand, en 2008, l’affaire commence à
faire quelques vagues, la direction de la CDC s’applique à balayer
ces critiques, en faisant valoir que l’alliance avec Médéric a été
esquissée dès 2005-2006, donc bien avant l’élection présidentielle
de 2007.

Deuxième argument : les missions traditionnelles de la CDC
ne l’ont jamais empêchée d’être l’actionnaire de référence de
la CNP (à hauteur de 40% du capital), le champion français de
l’assurance-vie. Laquelle CNP (dont les autres actionnaires sont
l’Etat pour 1,09% du capital, les personnels et le public pour
23,43% et Sopassure, filiale à parité de La Poste et des Caisses
d’épargne, pour 35,48%) est la troisième partie prenante de cette
alliance, avec la CDC et Médéric.

Mais les vraies réponses sont ailleurs. Installé par Jacques Chirac
juste avant l’élection présidentielle, le directeur général de la
CDC, Augustin de Romanet, sait qu’il n’est pas en cour à l’Ely


1


Directeur de la publication : Edwy Plenel Directeur éditorial : François Bonnet

sée et multiplie depuis 2007 les gestes d’allégeance. Même quand
nul ne les lui demande. Etait-il donc concevable d’opposer une fin
de non-recevoir au frère du président ? Quitte à faire une alliance,
n’y avait-il pas un opérateur pour la CNP plus attractif que Médéric
? Dans la galaxie des dirigeants de la CNC et de la CNP, il ne
s’est trouvé naturellement personne pour proférer de telles impertinences.
Ainsi le veut le code de cette monarchie républicaine :
pour faire de bonnes affaires, il faut faire partie des obligés du
Palais et ne contrarier en rien les desiderata du maître des lieux.
Et même devancer ses désirs, ou les deviner s’il ne les a pas explicitement
exprimés.

Au fil des mois, le projet de société commune finit donc par voir
le jour. La CNP a beau être un groupe beaucoup plus puissant que
Médéric, le schéma est accepté sans discussion : c’est une jointventure
à 50/50 qui est esquissée. Cette parité a beau préfigurer
une gestion paralysante de la nouvelle structure et surtout faire la
part belle à Guillaume Sarkozy, elle est au coeur du projet qui est
alors conçu.

Selon un document de 91 pages, frappé de la mention «confidentiel
» à chaque page et intitulé «Projet de regroupement des activités
d’épargne retraite et d’épargne salariale de CNP Assurances,
de Malakoff Médéric et de Quatrem » ? document daté de «mars
2009 », que Mediapart avait révélé au printemps 2009 (voir notre
article Réforme
des
retraites
:
la
ronde
des
frères
Sarkozy
)
et que l’on peut consulter ci-dessous, c’est un formidable marché
qui s’ouvre aux opérateurs privés compte tenu de la dégradation
prévisible de ce que les experts appellent le taux de remplacement,
c’est-à-dire le rapport entre le niveau de la pension versée
au moment de la liquidation des droits à la retraite et le niveau du
dernier revenu d’activité brut.




Un marché de 40 milliards à 110 milliards d’euros en 2020

«A l’horizon 2020, selon le rapport du Comité d’orientation des
retraites (COR) , se réjouit ce document, une baisse du taux de
remplacement de l’ordre de 8% est attendue pour une carrière
complète. Cette baisse est toutefois variable selon le niveau du
salaire et le profil de carrière et dépend fortement des hypothèses
prises dans les travaux du COR. »

Les hommes de la CDC, de CNP et de Médéric s’en frottent les
mains : «Un complément d’épargne annuel de 40 milliards à 110
milliards d’euros en 2020 serait nécessaire pour maintenir le niveau
de vie des futurs retraités. » Sous-entendu : les régimes de
retraite par répartition vont à ce point être étranglés par les évolutions
démographiques et par l’absence de nouvelles recettes que
cela fera forcément les affaires d’autres opérateurs.

Le document confidentiel prolonge ces réflexions en faisant ces
constats : «Les simulations ont été réalisées en répartissant la
population active entre 4 profils. Pour le profil médian, les simulations
montrent que : ? les évolutions législatives passées
conduisent à une baisse du taux de remplacement net à 60 ans de
l’ordre de 6% pour un départ en 2008 (baisse de 4,1% à 68,2%) ;

? pour un départ en 2028, cette baisse serait de l’ordre 16% à 60
ans en raison de la décote liée à une carrière incomplète mais le
recul de l’âge de départ à 65 ans pour pouvoir liquider la retraite
du régime de base à taux plein permet de limiter la baisse à 8%
en 2033 (74,1%-66,1% ). »

Et le rapport se met à rêver du gâteau financier sur lequel il sera
peut-être possible de mettre la main : «Le potentiel de collecte
de 40 milliards d’euros supplémentaire par rapport au marché
actuel suppose que le complément d’épargne vise à combler la
baisse du taux de remplacement après utilisation à 100% par
tous les retraités des autres solutions permettant de limiter la
baisse du taux de remplacement (cumul emploi retraite à hauteur
de 20% pendant 5 ans, transformation en rente viagère de l’intégralité
du patrimoine financier actuel accumulé à la retraite,
mise en viager du logement pour les propriétaires). Le potentiel
de collecte de 110 milliards d’euros supplémentaire par rapport
au marché actuel suppose que le complément d’épargne vise à
combler la baisse du taux de remplacement après utilisation à
50% des autres solutions permettant de limiter la baisse du taux
de remplacement. »



Conclusion : les trois alliés doivent nourrir «l’ambition de créer
un leader dans le domaine de la retraite supplémentaire, collective
et individuelle ». Sur les décombres des régimes par répartition.
Ce calcul, les trois groupes associés ne sont évidemment
d’ailleurs pas les seuls à le faire, à cette époque. Tous les grands
établissements financiers spéculent sur l’immense marché qui se
profile. En témoignent ces évaluations, en forme de tableau, que
le banque BNP Paribas réalisa à la même époque et que l’on peut
consulter ci-contre.

Les trois groupes se fixent donc cet objectif : «La structure née
d’un partenariat équilibré entre la CDC, CNP Assurances et le
Groupe MM aura une action décisive dans la prise de conscience
du marché et une contribution majeure au financement des besoins
de retraite des salariés, cadres et non cadres. En dix ans,
elle s’imposera comme le leader des solutions d’épargne retraite
collective et individuelle avec une part de marché de plus de 17%
en retraite collective et 4% en retraite individuelle. » Concrètement,
la prévision est que la co-entreprise réalise un chiffre d’affaires
d’environ 7 milliards d’euros à l’horizon de 2019 et qu’elle
regroupe environ 1.450 salariés, détachés des trois groupes fondateurs.


De l’argent comme s’il en pleuvait

Deux mois après la réalisation de ce premier schéma, un business
plan plus affiné (que l’on peut consulter ci-dessous) est présenté,
le 25 mai 2009, devant le comité d’entreprise de la CNP.
Les chiffres ont été légèrement précisés, mais ils laissent tous présager
que les associés rêvent plus que jamais de mettre la main sur
un immense jackpot.



2


Directeur de la publication : Edwy Plenel Directeur éditorial : François Bonnet

A la page 6 du «document confidentiel », il est ainsi confirmé
que, pour l’activité de retraites d’entreprises, la joint-venture rêve
d’une part de marché d’ici dix ans de 17% contre 9% actuellement
pour la CNP et Médéric. A la page 7, il est précisé que le
chiffre d’affaires de la société commune dans cette activité devrait
exploser, passant de 692 millions d’euros à 5,2 milliards d’euros
en 2020. Même explosion des encours totaux collectés : de 9,4
milliards en 2010 à 100,6 milliards d’euros en 2029.

C’est donc bel et bien un siphonnage qui est alors conçu, avec
en perspective un assèchement des régimes collectifs par répartition.
Et puis aussi avec à la clef un formidable enrichissement des
groupes privés qui se seront lancés dans l’aventure.

A la page 14, le document fournit en effet la clef de toute cette
agitation qui a saisi les dirigeants de Médéric, et à laquelle ceux
de la CDC ont cédé : l’appât du gain. «Ce modèle d’investissement
sur le long terme apporte en contrepartie une très forte création
de valeur et un paiement de dividendes récurrents », lit-on. Tout
est dit, sans le moindre scrupule. Usant des formulations si chères
aux fonds de pensions anglo-saxons sur la «share holder value »
(traduction soft : la valeur pour l’actionnaire ; traduction moins
diplomatique : le profit à tout prix), le document met bien en valeur
que c’est un changement total de paradigme qui est envisagé.
Finie la solidarité entre les générations ! Ce seront les profits qui
seront les seuls guides du nouveau système. Tout cela est même
très méticuleusement chiffré (à la page 15) : la rentabilité du système
(ou si l’on préfère le ratio entre le résultat net et les fonds
propres) devrait lui aussi exploser, passant de 2,7% en 2010 à
11,8% en 2029. De l’argent comme s’il en pleuvait...

Quand ce dispositif a été connu, cela a donc été le branle-bas de
combat. Sinon à l’extérieur de l’entreprise ? la gauche, en vérité,
ne s’est que très peu intéressée à ce dossier pourtant hautement
symbolique ?, en tout cas à l’intérieur où plusieurs syndicats (mais
pas tous) ont dit leur opposition. On lira par exemple un tract du
syndicat SUD (il
peut
être
téléchargé
ici
) rédigé à cette époque,
qui énumère les dangers du projet.

L’inquiétude de plusieurs des syndicats de la maison a été d’autant
plus forte qu’une expertise a été réalisée en ce mois de juin
2009 pour le compte du comité d’entreprise de la CNP par le cabinet
Callentis (on peut en prendre connaissance ci-dessous), venant
souligner les nombreuses failles du projet.




Un pied dans le privé, un pied à l’Arrco

L’expertise ne s’embarrasse pas de formulation diplomatique et
dit tout haut ce que tout le monde dit en aparté : il s’agit, dit-elle,
d’un «business plan réalisé pour crédibiliser le projet politique
». Un projet «politique »... tiens, tiens ! On y apprend aussi que
certains des actionnaires minoritaires de la CNP, dont la Banque
postale, ont émis de fortes réserves sur le projet lors d’un conseil
d’administration.

A toutes ces critiques, on peut encore en ajouter d’autres. Sur
les nombreux conflits d’intérêts qui minent ce projet. Un seul

exemple : du côté de CNP, l’un des dirigeants qui conduit la création
de la société commune est un dénommé Gérard Ménéroud,
directeur adjoint, qui a effectué l’essentiel de sa carrière dans le
monde de l’assurance privée, comme l’atteste sa biographie officielle
(elle est ici).

Mais dans le même temps, il est aussi depuis octobre 2009
(comme on peut le constater ici) le président de l’Arrco, le régime
public de retraite complémentaire des salariés. A l’avenir,
ce dirigeant fera-t-il prévaloir dans le domaine de la retraite complémentaire
les intérêts des régimes par répartition ou sera-t-il le
porte-voix des intérêts privés auxquels il est désormais associé ?
Lors d’un conseil d’administration de CNP, le 27 mars 2009, Gérard
Ménéroud résumait avec gourmandise la philosophie du projet
de joint-venture et répondait par avance à la question : «Le
système de retraite évolue assez profondément. Les taux futurs de
remplacement des systèmes par répartition sont estimés à 50%.
Pour compenser, les retraités pourront puiser sur leurs réserves
d’épargne ou transformer leur résidence principale en rente viagère
selon une mécanique qui reste à mettre en oeuvre. Pour les
générations les plus jeunes, 35-50 ans, un complément d’épargne
est à constituer ce qui générerait un flux annuel de 40 à 110 milliards
d’euros supplémentaires à comparer aux 80 milliards du
marché de l’assurance vie d’aujourd’hui. »

Comme on le voit, c’est un mélange des genres généralisé que ce
projet organise ou à tout le moins tolère. Puisque Nicolas Sarkozy
donne avec son frère et la CDC le mauvais exemple, pourquoi de
simples comparses auraient-ils des scrupules ?

Les dangers du projet vont encore au-delà. Car c’est aussi la partition
de la CNP qui du même coup se profile.

Certes, cette partition risque de ne pas être celle qui était initialement
prévue. Au lendemain de l’élection présidentielle, le patron
d’Axa, Henri de Castries, qui s’était beaucoup investi dans
la campagne en soutien à Nicolas Sarkozy, avait clairement fait
savoir qu’il rêvait en récompense de mettre la main sur la CNP.
Mais la crise financière est passée par là, ébranlant l’empire fondé
par Claude Bébéar. Depuis, Axa n’a plus les moyens de ses appétits.
Tant pis pour lui. C’est donc Guillaume Sarkozy qui en a tiré
profit. Car le transfert vers la nouvelle structure de quelque 550
personnels issus de la CNP préfigure un possible éclatement de la
maison mère.

Plusieurs des syndicats de l’entreprise ont donc bataillé, comme
ils ont pu, contre le projet. Dans le courant de l’année 2009, ils ont
ainsi saisi la justice, pour faire constater l’illégalité de ce transfert
de personnels. Toutefois, en première instance puis en appel, ils
ont été débouté. Mais beaucoup ne désarment pas.

Pour une raison qui se comprend : ce projet constitue un grave
danger pour tous les personnels de la CNP, mais au-delà, pour
tous les salariés français. Car c’est bel et bien une joint-venture
qu’ont formée sans le dire Nicolas et Guillaume Sarkozy : l’un
assèche les régimes par répartition tandis que l’autre pose les fondements
du système par capitalisation. En quelque sorte, c’est une
affaire de famille, rondement menée.

3


Directeur de la publication : Edwy Plenel Directeur éditorial : François Bonnet

Le journal MEDIAPART est édité par la Société Éditrice de Mediapart (SAS). Capital social : 4 017 200 e.
Immatriculation : no 500 631 932 RCS Paris. Numéro de CPPAP : en cours.
Président : Edwy Plenel. Directeur éditorial : François Bonnet.
Rédaction et administration : 8 passage Brulon, 75012 Paris.
Courriel : contact@mediapart.
fr . Téléphone : + 33 (0)
1 44 68 99 08. Télécopie : + 33 (0)
1 44 68 01 90.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  sylvestre Jeu 21 Oct - 16:28

http://www.france-info.com/france-social-2010-10-20-59-des-francais-pour-une-poursuite-du-mouvement-apres-le-vote-au-492256-9-13.html

France Info - Une nouvelle manifestation (ici, le 16 octobre à Paris) ? Une majorité de Français y est favorable, selon ce sondage. - (c) RF/ Vincent Levot

Une nouvelle manifestation (ici, le 16 octobre à Paris) ? Une majorité de Français y est favorable, selon ce sondage.
© RF/ Vincent Levot


59% des Français pour une poursuite du mouvement après le vote au Sénat

France Info - Hier, 04:57

C’est le résultat du baromètre BVA-Absoluce-Les Echos-France Info. 59% des Français interrogés souhaitent que les syndicats poursuivent leur mouvement de contestation après le vote de la réforme des retraites au Sénat. 68% des sondés ont par ailleurs une vision négative de la politique économique du gouvernement.

C’est le casse-tête des syndicats cette semaine : que faire une fois que la réforme des retraites sera votée par le Sénat, jeudi soir ou vendredi ? Continuer le mouvement, décider d’un autre moyen de contestation, s’avouer vaincu ?

A en croire le sondage BVA-Absoluce-Les Echos-France Info, les Français sont majoritairement pour une poursuite du mouvement. 59% des sondés sont favorables "à ce que les syndicats poursuivent leurs appels à des mouvements de grèves et des manifestations". 40% s’y disent opposés.
Parmi les catégories de Français les plus favorables à de nouvelles actions figurent les employés et ouvriers (75%), les jeunes actifs (70%) et les jeunes de 15 à 24 ans (70%).

59% des Français pour une poursuite du mouvement après le vote au Sénat. Explications, Cécile Aspe  (0'50")
 

Les précisions de Gaël Sliman, directeur adjoint de BVA interrogé par Cécile Aspe  (2'22")
 

De manière générale, les Français demandent pour une majorité d’entre eux au gouvernement de faire une pause dans les réformes. Sans doute marqués par le conflit en cours sur les retraites, 62% des sondés ne veulent pas de nouvelles réformes d’ici la fin du mandat de Nicolas Sarkozy.
En revanche, les sympathisants de droite demandent à 71% que le président de la République poursuive ses réformes.

sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  verié2 Jeu 21 Oct - 16:40

Sacré casse-tête, aussi bien pour Sarkozy que pour les dirigeants syndicaux !
Autre sondage positif entendu à la radio : près de 80 % des 18-25 ans et 75 % des ouvriers détestent Sarkozy...
C'est vraiment le match Neuilly contre le 93.
On peut aussi noter avec satisfaction que la démagogie sécuritaire anti-casseurs n'a pas l'air de prendre, malgré les efforts des médias. Avec un nombre d'arrestations qui doit dépasser aujourd'hui les 2000, voire les 2500, on approche du nombre d'arrestations des émeutes de 2005, en quelques jours ! Des milliers de familles sont donc touchées et des dizaines voire des centaines de milliers de jeunes ont fait l'expérience de la répression de policière, de sa brutalité et de son caractère aveugle. Tous sont bien placés pour savoir que ce sont leurs copains lycéens qui sont embastillés et condamnés à la va-vite sous l'étiquette "casseurs".

Ce qui est amusant aussi, c'est de voir comment les médias, qui passent et repassent avec nostalgie les images des lanceurs de pavés de mai 68, s'indignent quand des jeunes ripostent à des tirs de flashball par des jets de cannettes de bière. Il est vrai qu'en 68, c'était surtout des fils et des filles de bourgeois et petits bourgeois qui se battaient rue Gay Lussac, alors que ce sont maintenant surtout des jeunes pauvres.



verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  nico37 Jeu 21 Oct - 18:19

Violents affrontements à Tours : 7 lycéens arrêtés.
En ce moment rassemblement calme devant l'hôtel Novotel de Chambray les Tours où le MEDEF Touraine organise une conférence débat sur « la place des séniors dans l’entreprise » Exclamation

Rassemblement ce vendredi devant la gare de Tours 6h par l'AG des contrôleurs (ECT Tours)

Lycéens et étudiants unissent leurs forces sur les retraites il y a 40 min

Lycéens et étudiants ont manifesté par milliers jeudi partout en France pour appuyer les grèves contre le projet de réforme des retraites. Lire L'irruption des jeunes dans ce mouvement se confirme de jour en jour malgré les appels du gouvernement à la responsabilité des parents et en dépit d'incidents qui ont émaillé certains défilés, en banlieue parisienne et à Lyon notamment.

A Paris, un défilé réunissant entre 4.000 et 17.000 jeunes - selon la police et les organisateurs - est parti de l'université Jussieu en début d'après-midi, pour rejoindre la place Denfert-Rochereau via la place d'Italie.

"Et hop, Sarkozy, ta réforme elle va sauter", "Chômeurs à 25 ans, précaires à 67, non, non, non !", ont scandé les jeunes, encadrés par des représentants de syndicats de salariés.

"Halte au mépris", pouvait-on lire sur une banderole brandie par les manifestants. Beaucoup portaient un autocollant marqué des mots "Je lutte des classes".

"Je n'ai pas le sentiment que c'est pour la photo que les jeunes sont en masse dans la rue, c'est un mouvement profond", a dit à la presse Jean-Baptiste Prévost, président de l'Unef. "Le gouvernement doit rouvrir les discussions avec les syndicats lycéens et étudiants et bien sûr, les syndicats de salariés".

A Lyon, une manifestation rassemblant un millier de jeunes partie de la place Bellecour a été coupée en deux par les forces de l'ordre qui ont bloqué tous les accès environnants, suscitant la colère des jeunes et des passants. "On nous prend pour du bétail", "C'est liberticide", ont protesté ces derniers.

À Lille, entre un peu moins de 1.000 et 2.000 personnes, selon les sources, ont défilé dans les rues. L'université de Lille 3 a voté la reprise et la fin du blocage du site décidé mercredi. Les cours devraient reprendre vendredi.

A Bordeaux, quelque 3.500 lycéens et étudiants selon la police, 5.000 selon les organisateurs, ont manifesté.

UNIVERSITÉS TOUCHÉES

A Poitiers, la préfecture de la Vienne a démenti dans un communiqué qu'un policier ait frappé une lycéenne lors d'une bousculade devant un lycée de la ville, où 800 lycéens selon les organisateurs ont défilé dans une ambiance tendue.

D'autres manifestations étaient prévues à Aix-en-Provence, Arras, Caen, Grenoble, Nantes, Perpignan, Rennes, Rouen, Saint-Etienne, Toulouse et Tourcoing.

Selon le ministère de l'Education nationale, 312 lycées étaient bloqués ou perturbés jeudi, soit 7,25% du total des établissements.

Le syndicat lycéen FIDL annonce pour sa part 1.300 lycées mobilisés, dont 700 bloqués ou pratiquant le "barrage filtrant" à leurs entrées.

"La force et la puissance du mouvement lycéen ne faiblissent pas et la détermination des lycéens est chaque jour plus forte", dit la FIDL dans un communiqué.

Le mouvement semble s'étendre à une partie des 83 universités françaises, mais l'ampleur de la mobilisation dans ce secteur est incertaine, les chiffres étant très divergents selon les sources.

L'Unef, principal syndicat étudiant, proche de la gauche, annonce 33 universités affectées, dont 14 bloquées totalement ou partiellement, sur un total de 83. Le ministère de l'Enseignement supérieur parle de cinq universités touchées et une seule bloquée, à Pau.

Selon l'Unef, cinq universités ont été fermées administrativement et par précaution, sur décision du président d'université: à Rennes, Lyon, Montpellier, Saint-Etienne et Toulouse. Le ministère confirme quatre fermetures mais estime que Saint-Etienne n'est pas fermée mais perturbée.

La notion de "blocage partiel" semble être à l'origine des divergences de chiffres entre syndicats et ministère, qui accuse les grévistes de comptabiliser les perturbations mineures, comme la fermeture d'une salle de cours.

Thierry Lévêque, avec Service France, édité par Yves Clarisse

Bilan de la mobilisation étudiante à la mi-journée (mercredi)

Depuis hier mardi 19 octobre, 29 universités ont rejoint la mobilisation en votant la grève en assemblées générales (Aix-Marseille 1, Angers, Bordeaux 3, Brest, Caen, Clermont 2, Grenoble, Le Havre, Lille 2-IEP, Lille 3, Lyon 2, Metz, Montpellier 2, Montpellier 3, Nancy 2, Nantes, Orléans, Pau, Poitiers, Reims, Rennes 2, Saint-Etienne, Strasbourg, Toulouse 2, Tours, Paris 1, Paris 3, Paris 8, Paris 10, Paris 13).

La mobilisation étudiante se poursuit et progresse aujourd’hui dans les universités.

Ce mercredi matin, 9 assemblées générales ont eu lieu : Caen (2000), Bordeaux 3 (2000), Paris 1-Tolbiac (1100), Lille 3 (700), Saint-Etienne (700), Aix-Marseille 1 (600), Nantes (500), Paris 4 - Clignancourt (400), et Rouen.

Cet après midi, 13 assemblées générales vont se tenir : à Toulouse 1 (12h30), à Toulouse 3 (12h30), au Havre (14h), à Paris 6 (12h30), à Cergy (12h), à Amiens (12h), à Bordeaux 2 (12h30), à La Rochelle (13h), à Orléans (13h), au Havre (14h), à Nice (12h30), à Perpignan (12h30), à Toulon (12h).

Aujourd’hui mercredi , 6 universités sont toujours bloquées suite à une décision des étudiants réunis en AG: Paris1 - Tolbiac, Poitiers, Nantes, Pau, Le Havre, Clermont 2.


Dernière édition par nico37 le Jeu 21 Oct - 18:45, édité 1 fois

nico37

Messages : 7067
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Invité Jeu 21 Oct - 18:40

Arrive t-on au stade de l'armement du population ou à celui où Thibault dira solennellement "qu'il faut savoir terminer une grève" ?
La suite des évènements dans les heures qui suivent...

Tiens, un autre truc envoyé par Pierre des Conti ( un medecin généraliste qui a envoyé un cadeau à Sarkozy )

docteur Christian SADEK Médecin généraliste Les Prades 46250 CAZALS
> > > > > à Monsieur Nicolas SARKOZY Président de la République Française
> > > > > "le 08 Mars 2010
> > > > >
> > > > > Monsieur le Président de la République,
> > > > >
> > > > > Avec tout le respect que je vous dois dû à votre fonction, je me permets de vous adresser ce petit présent : un croc de boucher. Ce n'est pas pour y suspendre Monsieur Dominique de VILLEPIN et n'a rien à voir avec les balles de 9mm qui vous ont été adressées anonymement.
> > > > > Moi, je vous dis qui je suis, et pourquoi je vous adresse cet objet.
> > > > > En temps que médecin de campagne, je suis tous les jours au contact de la France « d'en- bas », des agriculteurs, des artisans, des professions libérales, des commerçants, des employés salariés qui doivent travailler toujours plus pour en fait gagner de moins en moins.
> > > > > Je côtoie aussi des personnes au R.S.A. qui travaillent au noir, arrivent à toucher de nombreuses allocations diverses et variées et qui en fait ne payent pas d'impôts et s'en sortent beaucoup mieux que ceux qui sont au SMIC, et qui travaillent 7 H /jour, et bien mieux que de nos agriculteurs qui eux travaillent plus de 60 H/ semaine et 365 jours par an et qui parfois sont obligés de fréquenter les Restos du C½ur pour nourrir leurs enfants.
> > > > > Et que dire de nos retraités qui ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts. Tous les jours, je mesure la température de la population de notre canton et, je ne sais si c'est une conséquence du prétendu réchauffement climatique, mais la température monte, monte lentement mais sûrement et un jour cela va éclater. Je pense que c'est comme le « big one » sur la faille de San Andréa : on sait que cela va arriver mais on ne connaît pas la date.
> > > > > C'est ce que je perçois sur le canton de Cazals et aussi ce que je pressens dans les autres cantons de France.
> > > > > Il serait dommage que notre Pays qui est au bord de la faillite, faillite en grande partie liée à l'incompétence et à la corruption de nos énarques, soit victime d'une troisième révolution qui achèverait de le ruiner.
> > > > > Comme en 1789, la Révolution pourrait éclater pour une parole de trop : en 1789 ce serait Marie-Antoinette qui l'aurait prononcée « Ils n'ont plus de pain alors qu'ils mangent de la brioche ». L'ENA n'existait pas mais déjà nous avions une énarque qui ignorait comment se faisait le pain et la brioche : aucune réalité de la condition de vie des gens sur le terrain. C'est peut être pour éviter cela que nos énarques et hommes politiques font de longs discours qui nous endorment et ne veulent plus rien dire : au moins cela évite de mettre le feux aux poudres et ils se sont fait plaisir en alignant des mots mais aucune idée. Nous sommes en présence d'un Etat qui devient de plus en plus inquisiteur envers ses citoyens, de plus en plus répresseur envers les honnêtes gens, de plus en plus laxiste pour les voyous : auriez-vous peur des voyous Monsieur le Président?
> > > > > Pourtant ce sont les honnêtes gens qui feront la prochaine révolution parce qu'ils en ont assez que 1789 ne serve à rien et qu'ils ne soient bons qu'à payer des impôts. Je pense, en tant que médecin, que la révolution c'est comme le vaccin : de temps en temps il faut des rappels. Il y a trop longtemps maintenant que le dernier rappel a été administré.
> > > > >
> > > > > Après le dépistage des délinquants à l'âge de 3 ans, la taxe carbone qui épargne les plus pollueurs (vos petits copains), les radars « pompes » à fric, qu'allez vous nous pondre : le rétablissement des lettres de cachet ? Pourvu que je n'en sois pas la première victime !
> > > > > Vous êtes en train de nous faire une France à l'Américaine. Mais pas celle d'Obama ! Celle de Bush, marionnette de la C.I.A., des lobbies de l'industrie et de l'armement. Votre idole était G.W. Bush : cela « crevait » les yeux. L'Europe géographique avait un pays à la botte des américains (l'Angleterre), maintenant elle en a deux. Lors de l'invasion en Irak, par les américains, je devrais dire par la C.I.A. et les industriels de l'armement et accessoirement G.W. Bush, Jacques CHIRAC a eu probablement la meilleure initiative de ses mandats : ne pas y aller. Sil n'en avait pas été ainsi, je pense que notre pays, qui compte 1/6 de musulmans explosait de l'intérieur. En médecine il y a un dicton qui dit « primum no nocere » - d'abord ne pas nuire- et il a su l'appliquer.
> > > > > Vous êtes, lentement mais sûrement, en train de transformer le pays en dictature car vous avez l'esprit d'un petit dictateur ; il existe une grande similitude entre vous et Napoléon III dit Le Petit (dixit Victor Hugo). Mis à part quelques ministres, vous vous êtes entouré (mais cela est peut être voulu) d'incompétents notoires qui n'ont aucune réalité du terrain, comme par exemple Madame R. Bachelot qui nous a montré ses talents dans la gestion de la « grosse » épidémie de grippe A. Heureusement que le virus H1 N1, quant à sa virulence, n'avait rien à voir avec le H5 N1, auquel cas elle aurait participé à décimer le pays : elle aurait peut être résolu le problème de chômage en créant un maximum d'emplois...dans les funérariums.
> > > > >
> > > > > Il y a un proverbe qui dit « au royaume des aveugles, les borgnes sont rois » : je crains que vous l'ayez fait vôtre. Mais au fait, cette épidémie de grippe, n'était-ce pas une diversion, pour faire parler d'autre chose que de la crise ce qui aurait risqué d'échauffer les esprits ? En vous adressant ce présent, je ne fais pas de menaces, je m'inspire un peu de vous - après tout c'est vous qui en avez parlé le premier, du croc de boucher - Je fais seulement de la prévention.
> > > > > Il serait en effet regrettable que votre absence de bon sens, votre éloignement de plus en plus grand de la France « d'en bas », comme avait dit Jean Pierre Raffarin, vous conduise à vous y trouver suspendu par le peuple, ou pire encore, que la Guillotine, reléguée au musée par Robert Badinter, reprenne du service et fonctionne au rythme qu'elle a connu sous la Terreur. Je vous rappelle que vous êtes le Président de tous les Français même si tous n'ont pas voté pour vous et que vous avez été choisi pour vous occuper de notre Pays, pas pour l'anéantir.
> > > > >
> > > > > Je suis un libéral, mais je suis pour le libéralisme choisi et non subi et imposé. Vous êtes en train de créer un système de santé à l'américaine, c'est-à-dire à deux voire trois vitesses, alors que Monsieur Obama lui veut faire machine arrière et rendre l'accès aux soins à tous les Américains qui en étaient exclus. Vous êtes en train d'anéantir l'enseignement qui est le type même d'investissement à long terme où l'on dépense aujourd'hui de l'argent (nos impôts) qui sert à former les cerveaux qui feront l'élite intellectuelle de demain. Les pays nordiques comme la Finlande l'ont bien compris. Avec la suppression du juge d'instruction, vous êtes en train de créer une justice aux ordres du pouvoir : la France va devenir une République Bananière si elle ne l'est pas déjà. A l'allure où vous allez, la France sera le premier pays sous développé d'Europe : plus d'université, plus d'hôpitaux, plus d'industries, plus de services publics, plus d'agriculture.,. une réserve de gaulois pour touristes étrangers tout au plus. Attention ! Les Gaulois à l'image d'Astérix et Obélix pourraient bien entrer en Résistance.
> > > > >
> > > > > Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy
> > > > >
> > > > > Dans 15 jours j'adresse cette lettre à N. Sarkozy accompagnée de son "cadeau" le crochet de boucher. diffusez la à un maximum de vos contacts, qu'elle fasse le tour du pays. Si un maximum de gens sont informés je ne risque rien. Je compte sur vous et ............ Vive la liberté d'expression !!!!!
> > > > >
> > > > > Docteur Christian SADEK Médecin généraliste Les Prades 46250 CAZALS "
> > > > > >

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Quand la répression se retourne contre ses auteurs...

Message  chejuanito Jeu 21 Oct - 19:00

... ou petite leçon de solidarité ouvrière, seule à même de vaincre la répression.
Hier matin, il y avait 40 grévistes à la star (les transports rennais). Un blocage du principal dépôt de bus (toutes les lignes intérieures rennaises) était bloqué par quelques salariés de différents secteurs (dont la star), quelques lycéens et pas mal d'étudiants. Le patron de Kéolis appelle les flics qui chargent le 1er barrage, surtout composé d'étudiants qui refluent vers le 2ème. Les keufs sont des branques, ne connaissent pas le principe du vent et des gaz volatiles et en voulant s'en prendre aux bloqueurs, gaz pas mal d'employé non grévistes sur place, distribuent quelques coups de tonfa... Résultat, les personnels s'énervent, dealent avec les flics que les étudiants puissent s'en aller sans encombre (avec une haie d'honneur des salariés) mais sans avoir à lever le blocage. Résultat une AG des personnels bien remplie décident de bloquer le dépôt toute la journée, on passe à 76 grévistes et patron et flics se retrouvent cons.
Pour la suite, le dépôt a de nouveau été bloqué aujourd'hui par des "extérieurs à la boite", 3 jours sans un seul bus des lignes intérieures rennaises.
chejuanito
chejuanito

Messages : 566
Date d'inscription : 08/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  gérard menvussa Jeu 21 Oct - 19:17

L'intersyndicale appelle à deux nouvelles journées de mobilisation contre la réforme des retraites
Réunie jeudi 21 octobre à Paris, l'intersyndicale a annoncé deux nouvelles journées d'action contre la réforme des retraites. Les salariés sont appelés à la grève jeudi 28 octobre et à la mobilisation samedi 6 novembre. (AFP)
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 67
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  verié2 Jeu 21 Oct - 19:18

Je viens d'entendre le représentant de la CFDT, après la tenue de l'intersyndicale qui appelle à deux nouvelles journées d'action. Plus démobilisateur tu meurs : il n'a pas pas hésité à dire que "les appels à la grève sont de moins en moins suivis". C'est la nouvelle façon de la CFDT de donner un coup de pouce au gouvernement, qui n'arrête pas de saluer "l'esprit de responsabilité" de Chérèque. Tout son discours était sous-tendu par la volonté de faire comprendre au gouvernement qu'il a besoin des syndicats...

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  nico37 Jeu 21 Oct - 19:25

Le front syndical de l'administration centrale du MEN/MESR (cgt/sgen cfdt) s'associe à l'initiative interpro du 21 octobre.
LE FRONT SYNDICAL DE L'ADMINISTRATION CENTRALE DU MEN/MESR appelle à participer activement au mouvement sur les retraites

Le Front syndical appelle les collègues à s'engager dans le mouvement actuel de lutte pour les retraites. Aujourd’hui la mobilisation continue de s’amplifier et s’ancre partout en France. En s’obstinant à ne pas répondre, le gouvernement fait le choix d’imposer une réforme injuste et inefficace majoritairement rejetée.

De nouveaux passages en force n’arrêteront pas ce mouvement profond, ni même le vote de la loi s’il devait avoir lieu. Ensemble, salariés du public et du privé, jeunes, chômeurs et retraités sont déterminés à ne pas laisser passer cette réforme.

POUR LE RETRAIT DU PROJET ACTUEL POUR UNE RÉFORME DE PROGRÈS SOCIAL : ACTION INTERPROFESSIONNELLE (cheminots, postiers, enseignants, étudiants et lycéens...)

LE JEUDI 21 OCTOBRE À JUSSIEU À MIDI DÉPART DU MESR 1, RUE DESCARTES À 12H POUR CONVERGER SUR JUSSIEU

CGT / SGEN-CFDT

nico37

Messages : 7067
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Grève des convoyeurs de fond

Message  Gauvain Jeu 21 Oct - 19:58

Grève contre la réforme des retraites: au tour des convoyeurs de fonds!

18/10/2010 à 11h04 - mis à jour le 18/10/2010 à 11h41 | - vues | - réactions
Les syndicats des dabistes appellent les convoyeurs faire grève. Le communiqué est sur le point d'être finalisé. Reste à définir comment la mobilisation se traduira.

Les convoyeurs de fonds en grève?
Les convoyeurs de fonds en grève? | Montage Le Post d'après MAXPPP
Pascal Quiroga, de la CFDT-Transports, explique qu'après s'être concertés, les syndicats de convoyeurs de fonds appellent à la grève: "jusqu'à présent, le mot d'ordre de grève était général, mais désormais on appelle nos salariés à rejoindre les différents mouvements, comme les blocages de dépôts pétroliers."

A la CGT on nuance: "nous n'avons pas encore décidé quel type d'actions".

Pour Jean-Marc Lambert, de la CGT-Transports, "le mouvement a toujours insisté sur sa dimension interprofessionnelle".

Ainsi, ce lundi matin à Lorient, dockers et routiers ont tenté de bloquer le dépôt pétrolier situé sur le port.

"Le mouvement durera le temps qu'il faudra", poursuit-on à la CFDT. "Ca a l'air de prendre, les gens ont l'air de bien réagir."

La réforme des retraites est votée au Sénat en théorie mercredi, et les syndicats sont divisés sur la suite à donner au mouvement après que la loi aura été votée.

http://www.lepost.fr/article/2010/10/18/2270961_greve-contre-la-reforme-des-retraites-au-tour-des-convoyeurs-de-fonds.html

Les distributeurs de billets pourraient être à sec en quelques jours. Soyez prévoyants, et retirer de l'argent rapidement ! Ca accélérera les choses, en plus.
Gauvain
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  gérard menvussa Jeu 21 Oct - 20:19

verié2 a écrit:Je viens d'entendre le représentant de la CFDT, après la tenue de l'intersyndicale qui appelle à deux nouvelles journées d'action. Plus démobilisateur tu meurs : il n'a pas pas hésité à dire que "les appels à la grève sont de moins en moins suivis". C'est la nouvelle façon de la CFDT de donner un coup de pouce au gouvernement, qui n'arrête pas de saluer "l'esprit de responsabilité" de Chérèque. Tout son discours était sous-tendu par la volonté de faire comprendre au gouvernement qu'il a besoin des syndicats...
""
Le gouvernement vient de lacher un "petit os" (ou plutot un osselet) : la fameuse "réunion systémique de 2013" Voila comment la cfdt réagit


Réforme systémique: un geste «positif mais on ne lâche pas la proie pour l'ombre»
Interview

Chargé des retraites à la CFDT, Jean-Louis Malys réagit à l’amendement voté, cette nuit, par les sénateurs, sur le principe d’une réflexion, en 2013, sur «une réforme systémique». Remise à plat pour laquelle plaide le syndicat de François Chérèque.

21 réactions

Recueilli par LAURE EQUY

Les sénateurs ont voté, la nuit dernière, le principe d’une réflexion, dans trois ans, sur «une réforme systémique». Cet amendement vous satisfait-il?

Oui. Nous avions demandé cette remise à plat lors de notre congrès à Tours [en juin, ndlr]. Le système doit rester par répartition mais les mécanismes, qui datent des Trente Glorieuses, ne correspondent plus aux parcours professionnels et aux parcours de vie actuels.

On pense qu’il faut tenir compte de ces évolutions mais aussi des carrières longues, de la pénibilité. Et des aspirations des salariés: on doit leur offrir des choix, ne pas plaquer sur eux de façon mécanique un système qui s’applique surtout à des parcours linéaires, dynamiques, plutôt masculins. Il s’agit d’inventer des systèmes qui s’adaptent à nos vies et non l’inverse. La CFDT veut, en tout cas, en discuter avec les autres organisations syndicales, avec les partis.

Mais n’est-ce pas illogique de prévoir, dans une réforme des retraites, de se revoir plus tard pour une réforme en profondeur?

Les sénateurs jouent leur rôle, le gouvernement le sien. Jusqu’à présent, les parlementaires appliquaient plutôt ce que le gouvernement voulait. Avec cette idée de remise à plat, nous disons qu’il y a quelque chose de positif mais cela ne vaut, en aucune façon, approbation de cette réforme par la CFDT. Nous nous opposons à ce projet injuste qui frappe les plus modestes: avec la fin de la retraite à 60 ans, ceux qui ont commencé à travailler tôt et, avec la fin de la retraite à 65 ans à taux plein, ceux qui ont eu des carrières hachées.

Justement, n’y voyez-vous pas un geste pour tenter d’amadouer la CFDT?

Ce n’est pas comme ça qu’on le prend. Tout ce qui peut bouger, nous l’actons, nous disons même lorsque c’est positif. C’est dans l’intérêt du gouvernement d’être dans la concession plutôt que dans le déni. Mais cela ne change ni notre opposition à cette réforme ni notre position dans l’intersyndicale. On nous promet un débat à l’avenir mais qui n’est pas à mettre sur le même plan que les mauvaises mesures concrètes qui tomberont entre temps. On ne lâche pas la proie pour l’ombre.

Comment la CFDT aborde-t-elle la réunion de l’intersyndicale de cet après-midi?

Nous ne dévoilons pas nos cartes avant la réunion pour ne mettre en difficulté personne. Nous sommes prêts à poursuivre mais nous voulons surtout garder ce qui a fait le très grand succès de ce mouvement: sa popularité et l’unité syndicale. Je veux ajouter que les formes de radicalisation mettant en difficulté la population peuvent se retourner contre le mouvement: le gouvernement, lui, préfère parler pénurie de carburant que retraites.
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 67
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  nico37 Jeu 21 Oct - 21:31

MOTION :

Les enseignants du lycée Grandmont, syndiqués FO, SNES, SUD et non syndiqués, rassemblés en HMI le jeudi 21 octobre 2010 :

§ Réitèrent leur demande de retrait du projet de loi sur la « réforme » des retraites
§ Condamnent les violences policières à l’encontre des manifestants et des lycéens, en particulier celles qui se sont produites au lycée Rabelais de Chinon
§ Condamnent l’intransigeance du gouvernement et son recours de plus en plus systématique à la violence


Motion adoptée à l’unanimité des présents : 83.

nico37

Messages : 7067
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réforme des retraites - Page 18 Empty Re: Réforme des retraites

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 18 sur 39 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19 ... 28 ... 39  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum