Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Samsung Disque Dur Portable SSD Portable T5 (1 TB)
Voir le deal
158.95 €

BESANCENOT PRÉSIDENT

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  barnum le Sam 22 Aoû - 20:09

Avant de parler tu devrais vérifier, c'est Eninel qui a relancé sur cette question et toi tu t'es planqué lamentablement devant l'exposition et la démonstration de ta nullité complète sur cette question (voir sue le fil "comité de liaison des groupes communistes", page 3) !!

Quelques précisions, pour Yasujiro, effectivement le capitalisme ne disparaîtra jamais de lui-même par ses seules contradictions d'où la nécessité de construire un parti ouvrier révolutionnaire et la barbarie sous forme de guerres mondiales ou "locales" n'est pas simplement une option, d'où d'ailleurs l'explosion actuelle de l'économie d'armement, force destructrice par excellence, pas seulement pour Rosa Luxembourg.
Effectivement, une régénérescence momentanée dans les années 60 sur la base de la reconstruction, après les 50 millions de morts, les centaines de millions de blessés, de handicapés, de destruction de biens, d'usines, de bâtiments, de machines, d'outils et une hausse fantastique de l'économie d"armement dans ces mêmes années avec les guerres de Corée puis du Vietnam... donc une destruction sans commune mesure des forces productives et une explosion des"forces destructrices" selon les termes de Marx et nos braves pablistes et néo-pablistes (actuellement en voie d'implosion) s'empressant de parler de "néo-capitalisme" sous l'égide de Mandel et de donner un avenir progressiste au système capitaliste. Effectivement nous sommes toujours et encore dans la période historique de l'agonie de capitalisme, de l'impérialisme stade suprême, période des guerres et des révolutions.
Eh oui, Yasujiro, Marx, Engels, Lénine, Trotsky, Rosa Luxembourg... placent leurs analyses du point de vue des besoins sociaux, de l'utilité sociale (terme utilisé par Marx), et parlent des forces destructrices, de destruction !!! Et Wolfgang dont tu me donnes un texte reprend pourtant continuellement ces expressions dans sa démonstration fallacieuse sur le fond !
Et enfin, sans être pour autant "un adorateur de textes sacrés" mais un continuateur d'une pensée qui n'a vraiment rien de conjoncturelle (quel mépris pour Marx, Lénine, Trotsky qui se situaient à un autre niveau que celui de l'impressionnisme petit-bourgeois !), rappelons qu'"UNE FORMATION SOCIALE NE DISPARAÎT JAMAIS TANT QU'ELLE EST CAPABLE DE DEVELOPPER LES FORCES PRODUCTIVES" ( cf l'expérience de la Commune de Paris dans la phase ascendante du capitalisme).



barnum

Messages : 1172
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  Eninel le Dim 23 Aoû - 10:03

barnum a écrit:Avant de parler tu devrais vérifier, c'est Eninel qui a relancé sur cette question et toi tu t'es planqué lamentablement devant l'exposition et la démonstration de ta nullité complète sur cette question (voir sue le fil "comité de liaison des groupes communistes", page 3) !!



Maintenant fait le tour du sujet de ces forces productives capitalistes, pour certains exponentielles, pour d'autres inexistantes depuis 1914, revenons à nos moutons sur ce fil.

La tendance ARC du NPA fait connaitre une étude de la radio " France Inter ", faisant le point sur les ambitions électorales des deux partis EELV et LFI.

https://alt-rev.com/2020/08/23/eelv-la-france-insoumise-au-dela-des-resultats-electoraux-quel-poids-militant/

En soi ces deux forces politiques n'ont pas à nous intéresser, puisque en rien elles ne se réfèrent au mouvement ouvrier, encore moins au socialisme.

Il n'en reste pas moins que le dénominateur de ces trois forces : écologiste, populiste et ouvrière, c'est qu'elles se partagent le même électorat de gauche.

Sur la base de l'ébauche de l'étude publiée, nous pouvons observer que le parti EELV à les yeux portés sur les prochaines échéances électorales :

"... Galvanisé par la vague verte aux municipales, Europe Écologie-Les Verts semble conquérir un nouveau public (ce parti veut) fixer sa feuille de route pour les prochaines échéances électorales – sénatoriales, régionales et présidentielles – en se rassemblant avec cinq autres partis, sans pour autant fermer la porte aux Insoumis..."

Le mouvement de Mélenchon n'a pas moins d'ambitions électorales, puisque toujours selon l'étude, ce mouvement est fondamentalement une écurie présidentielle au service d'une ambition personnelle

"... le mouvement réunit “des Insoumis, donc par définition des gens révoltés, en colère. Ils se mobilisent quand il y a un enjeu, pour faire gagner la classe ouvrière qu’ils défendent : LFI est véritablement taillé pour la présidentielle“ ..."

Bref, on a l'impression à gauche que tous les états majors politiques, se mettent en mouvement, dans la perspective de participer à des joutes électorales, principalement les présidentielles : "... la présidentielle : un moment vu comme très palpitant par les militants”, souligne le politologue Rémi Lefebvre...", sauf les révolutionnaires !

Cette absence, cette réserve, cela est tout sauf une politique marxiste, mainte fois dénoncé par Lénine dans la maladie infantile du communisme.

Aussi, rien ne nous empêche, tout en faisant immédiatement pression sur les directions syndicales de refuser le dialogue anti-social avec Macron, unir et organiser les travailleurs contre les baisses de salaire et les licenciements par exemple, en même temps, d'interpeller ces directions syndicales, ainsi que les directions PS, PCF, LO , NPA, POI et POID, en vue de constituer un front unique ouvrier électoral, dans le but d'avoir UN candidat ouvrier à présenter, lors d'une primaire à gauche, qu'il va nous falloir dans l'idéal, imposer au diviseurs écologistes, insoumis à toute tactique électorale victorieuse.

Ces diviseurs EELV et LFI le disent eux mêmes, dans leurs rêves les plus fous, aux présidentielles ils escomptent faire un score honorable, mais insuffisant pour gagner :

"...Si ces nouveaux militants parvenaient à fédérer les électeurs, “EELV pourrait faire un score de 10 voire 15 % à la présidentielle : ce serait historique“ ..."

Il n'y aurait rien d'historique à ce que les directions des forces de gauche laissent les Macron et Lepen être au deuxième tour, c'est exactement ce qui c'est passé en 2017.

C'est maintenant qu'il faut un sursaut, et ce sursaut doit venir des forces révolutionnaires.

Une primaire des forces ouvrières PS ( au moins une partie ), PCF, LO, NPA, POI et POID, CGT, FO, FSU, pour se choisir un candidat, par exemple Besancenot.

Une primaire à gauche ensuite, entres les candidats: social-libéral à la Royal, écolo à la Jadot, populiste à la Mélenchon, ouvrier à la Besancenot.

UN CANDIDAT UNIQUE DE LA GAUCHE AU PREMIER TOUR DES PRÉSIDENTIELLES, C'EST LA GARANTIE ABSOLUE D’ÊTRE AU SECOND TOUR !

Eninel
Eninel

Messages : 1369
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  Eninel le Dim 23 Aoû - 15:57

Pendant combien de temps encore, les salariés travaillant en France, vont-ils devoir payer comptant les extravagances populistes de JL Mélenchon ?

«C'est d'un ridicule de savoir comment désigner un candidat pendant que des gens meurent de peur de perdre leur boulot, de payer leur loyer»

Ose-t-il vomir à ses militants, qui lui sont hélas si soumis, à Valence et à l'occasion de son meeting de la fin d'université d'été de son mouvement politique.

https://www.lefigaro.fr/politique/presidentielle-2022-nbsp-jean-luc-melenchon-prendra-sa-decision-en-octobre-20200823

En effet, pourquoi donc faire de la politique et réfléchir à un front unique électoral de manière pour lui ridicule, puisque lui le tribun, le moa je suis la république bourgeoise, il est là comme une évidence.

Pourtant, la simple conception de la démocratie qu'il se fait, va inévitablement , en faire réfléchir plus d'un à gauche :

"...Jean-Luc Mélenchon a toutefois assuré qu'il prendrait sa décision «en octobre», soit avant les assemblées représentatives du mouvement, prévues en novembre, où la décision sera annoncée, a-t-il précisé sur TF1..."

L'art et la manière, de considérer ces assemblées représentatives des " insoumis", comme autant de chambres d'enregistrements, d'une décision préalablement prise par le chef !

Est ce comme cela que ce candidat maintenant déclaré ( ses précautions oratoires ne tromperont que ceux qu'ils veulent l'être ) compte gouverner le pays ?

Veut-il nous vendre une république à la Cromwell, un Lord Protecteur ?

Sur cette ligne, l'unité à gauche n'est pas faite !

Quelle différence avec Macron, lui aussi, spécialiste à décider tout d'en haut, un Lord Protecteur ?

En tous les cas, cette proclamation, accompagner par la gesticulation des verts, prouve au moins une chose, c'est que dans les états majors LFI et EELV, on est à peu près certain que les directions syndicales, adeptes du dialogue social, sauront éviter au pays une grosse révolution, que d'aucun continue à espérer, pour mieux laisser le terrain vide à des escrocs pareils !

La campagne présidentielle est lancée et bien lancée !

Sur notre forum des vrais marxistes révolutionnaires, au moins nous ne sommes pas pris au dépourvu, avec notre proposition initial d'un front unique électoral derrière Besancenot.

Le candidat Mélenchon promet qu'une fois élu :

"...une ou deux danses du ventre ne suffiront pas» pour bâtir un projet commun ( et que son projet à lui sera de ) «transformer» leur programme, L'Avenir en commun - qui va être retouché dans les prochains mois - en propositions de loi et directives européennes..."

Mélenchon élu, il compte "proposer" ( sic ) au 26 autres pays européens des " directives" ( resic) !

Inutile de vous dire que les directives françaises seront reçues comme il se doit, c'est à dire mal, voir très mal, par une Europe libérale si éprise de liberté, pour suivre comme un seul homme un président français, aussi talentueux soit-il.

Et après puisque le ridicule ne tue pas, comment le dictateur Mélenchon rebondit ?

Comment veut-il montrer aux pays qu'il est gouverné ?

«Pour vous montrer que vous aurez un gouvernement prêt à gouverner», a-t-il expliqué. Et d'ajouter : «Je préfère qu'on soit bien préparé»

Forcément on sort de l'Europe.

C'est là qu'il va devoir nous expliquer, comment on sort de l'Europe notre camelot, et comment la planche à billet de la banque de France évite que des gens meurent de peur de perdre leur boulot, de payer leur loyer Evil or Very Mad



Eninel
Eninel

Messages : 1369
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  yasujiro le Dim 23 Aoû - 17:57

Sacré Barnum/Erouville/LouisMichel Very Happy Tu me feras toujours rire. Je t'invite à relire plus amplement ceci : les forces productives ont cessé de croître, tu t'y rends ridicule pendant plus de trente pages. En fait, tu n'es qu'un zozo et un moine copiste. Allez, salut l'artiste Very Happy

yasujiro

Messages : 60
Date d'inscription : 08/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  barnum le Dim 23 Aoû - 19:34

Pauvre nul , incapable de répondre et pour cause !! La seule référence que tu m'as donnée c'est le texte de Wolfgang ( voir page 3 sur le fil "comité de liaison"), et manque de bol, Woflgang définissant les forces productives met à bas toutes tes élucubrations sur la neutralité de la nature de la production en insistant au contraire sur leur lien direct avec l'utilité sociale, avec les besoins sociaux, avec la valeur d'usage, tout comme Marx, Lénine, Trotsky et nous-mêmes !!! LA NATURE DE LA PRODUCTION EST FONDAMENTALE dans cette définition par les marxistes ( un pays ne développant que des bombes, tanks, fusils.... développerait ainsi de façon exponentielle les forces productives !!!!! Les pablistes et les néos style Roseau, Vérié, Copas... dans ton texte sorti d'où ?? comme toi, se vautrent dans la définition donnée par les capitalistes eux-mêmes !!, et donnent ainsi un avenir inespéré au capitalisme pourrissant pendant que Marx, Lénine, Trotsky expliquent " AUCUNE FORMATION SOCIALE NE DISPARAÎT TANT QU'ELLE EST CAPABLE DE DEVELOPPER LES FORCES PRODUCTIVES" !!
Tu peux effectivement aller te coucher, c'est ce que tu as de mieux à faire !!

barnum

Messages : 1172
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  barnum le Dim 23 Aoû - 19:44



"C'est maintenant qu'il faut un sursaut, et ce sursaut doit venir des forces révolutionnaires.

Une primaire des forces ouvrières PS ( au moins une partie ), PCF, LO, NPA, POI et POID, CGT, FO, FSU, pour se choisir un candidat, par exemple Besancenot.

Une primaire à gauche ensuite, entres les candidats: social-libéral à la Royal, écolo à la Jadot, populiste à la Mélenchon, ouvrier à la Besancenot.

UN CANDIDAT UNIQUE DE LA GAUCHE AU PREMIER TOUR DES PRÉSIDENTIELLES, C'EST LA GARANTIE ABSOLUE D’ÊTRE AU SECOND TOUR !"



Quel beau sursaut des forces révolutionnaires, un front unique avec les partis bourgeois de "gauche" !!
L'espoir de Eninel n'est pas de chasser Macron en 2020-21, n'est pas le combat pour le FUO et la Grève générale mais d'avoir un candidat au second tour en 2022, fût-il Royal ou Jadot ("sans rivage à droite" comme dit l'autre!)), dans le cadre des institutions de la Cinquième république....encore bravo !!

barnum

Messages : 1172
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  Eninel le Lun 24 Aoû - 11:21

barnum a écrit:



Quel beau sursaut des forces révolutionnaires, un front unique avec les partis bourgeois de "gauche" !!
L'espoir de Eninel n'est pas de chasser Macron en 2020-21, n'est pas le combat pour le FUO et la Grève générale mais d'avoir un candidat au second tour en 2022, fût-il Royal ou Jadot ("sans rivage à droite" comme dit l'autre!)), dans le cadre des institutions de la Cinquième république....encore bravo !!

Finalement, de toi ou de moi, je ne sais pas qui est le plus pessimiste ?

Pour toi fatalement, une consultation de l’électorat de gauche, cela déboucherait inévitablement par la désignation comme candidat unique de la gauche, d'une social-traître comme Royal, d'un écologiste libéral comme Jadot, d'un démago populiste comme Mélenchon !

Certains pensaient comme ça en 2017, ils furent extrêmement surpris de se retrouver en tête à tête avec un frondeur socialiste, le dénommé Hamon !

Mais admettons que concourir à une primaire à gauche, coude à coude avec une gauche aussi molle et traître qu'incontournable ( que veux tu, les Royal, Jadot, Mélenchon existent ), cela représente un risque pour un candidat qui représenterait le mouvement ouvrier, autant alors soigner cette désignation et si prendre assez tôt.

Il me semble que l'électorat de gauche serait particulièrement sensible au discours que pourrait tenir les différents candidats à une primaire à gauche.

Sans surprise les candidats à la Royal, Jadot ou Mélenchon, tenteraient de séduire un électorat avec forces propositions, programmes et stratégie globale promettant mont et merveille.

Un candidat ouvrier, soutenu par les directions PS ( aile gauche )-PCF-LO-NPA-POI et POID, CGT, FO, FSU, ne devra pas lui s'abaisser à prendre pour un con son électorat ouvrier.

Il lui suffira d'avancer qu'une fois élu, il abrogera le régime bonapartiste de la V République, seul et unique objectif de sa présence aux présidentielles:

Rendre la parole et le pouvoir confisqué au peuple !

Eninel
Eninel

Messages : 1369
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  Eninel le Mar 25 Aoû - 11:33

Le dos au mur et masqué, à défaut des yeux bandés.

Afin d’éviter des faillites en série des entreprises, des garanties publiques aux prêts bancaires ont été accordées, qu’il faudra bien toutefois rembourser, seules les banques étant protégées, ainsi que des moratoires soulageant leur trésorerie qui ont ensuite été prorogés. Comme toujours, il est affecté de traiter comme une crise de liquidité un problème flagrant de solvabilité. Il a seulement été envisagé des renforts en capital, sans trop insister.

https://xn--dcodages-b1a.com/2020/08/24/le-dos-au-mur-et-masque-a-defaut-des-yeux-bandes/#more-110159



La bourgeoisie est solvable, qu'elle autre classe sociale pourrait l'être plus qu'elle ?

Il ne s'agit donc pas d'une crise de solvabilité, mais d'une crise de rentabilité. Le capital a bien du mal à faire des petits, et c'est plus qu'ennuyeux pour la bourgeoisie, puisque le but ultime du capitalisme, c'est de valoriser le capital.

Nous sommes proche de la mort clinique du capitalisme, et cette bourgeoisie qui assoit sa domination de classe sur ce système de rentabilisation du capital, ne peut pas, ne pas à terme, réagir violemment et trouver une solution radicale, à la crise structurelle de son système.

Il faudra détruire en masse du capital et des forces productives, détruire des hommes, dans le monde, ces travailleurs armés des moyens modernes de production ne cessant d'abonder en produits et services, des marchés toujours plus saturés.

Pour l'instant on use d'artifices et de fausses monnaies pour maintenir en vie les entreprises, pratiquement toutes entreprises zombies ( d'un point de vue capitaliste ). Mais cette politique de soutien va bientôt devoir se terminer, faute de quoi ce sera les devises internationales, qui de part leurs poids et leurs abondances, les rendront inopérantes dans leur rôle joué.

Comme tout autre marchandise, le prix d'une monnaie est déterminé par la loi de l'offre et de la demande.

Ce qui est beau est rare, or ce qui est rare est cher, donc ce qui est abondant comme le dollar aujourd'hui ... est moche !

C'est sur la base de ce constat objectif de l'impasse du capitalisme, qu'il nous faut observer les gesticulations en France ( par exemple ), de ces partis d'oppositions, lançant leurs champions à l'assaut de l'Elysée.

Tous sans exception, un peu comme au USA, promettent monts et merveilles, puisque eux une fois aux affaires, doubleront encore l'injection de liquidité dans le circuit, afin de rendre la terre plus belle, plus verte ! Des pyromanes !

Comme ils sont moches ces politiciens à la Jadot et à la Mélenchon à ne pas mesurer la profondeur de la crise historique actuelle.

Ils se projettent en 2022 comme si rien de grave ne se développait sous nos yeux.

La responsabilité des directions des organisations ouvrières va être immense.

Cette responsabilité historique doit les pousser à constituer un front unique ouvrier, aussi bien sur notre terrain de prédilection de la lutte des classes, que dans la perspective des présidentielles qui arrivent.

L'idée est de permettre au Travail de gagner les élections du Capital.

1- Partis et syndicats ouvriers font bloc, constituent un front unique ouvrier électoral, et proposent aux autres partis de la gauche ( non ouvrier ) d'organiser ensemble une primaire.

2- A cette primaire à gauche, un peu comme celle de 2017, les partis et syndicats ouvriers avance leur candidat ouvrier. Personnellement je pense que Besancenot ferait très bien l'affaire.

3- Lors de cette primaire à gauche, que chacun exprime sa manière de voir. Nul doute que la sociale-libérale Royal, l' apologiste d'un capitalisme vert Jadot ( voir Piolle ), le populiste démago Mélenchon, en feront des tonnes à présenter leurs solutions à la crise du capitalisme, dans le capitalisme. Charge sera donné au représentant ouvrier Besancenot, de jouer sa petite musique et se contenter de promettre d'abroger la V république une fois président.

Que l'électorat de gauche tranche démocratiquement, et choisisse son candidat unique de la gauche à présenter contre Macron et Lepen à la présidentielle en 2022.

Nous pourrions vivre une vraie surprise si nous donnions la parole à notre électorat, une même surprise que celle ayant vu un socialiste frondeur terrasser des compétiteurs plus orthodoxes !

D'ici 2022 la situation du capitalisme ne va pouvoir que s’aggraver. Il est certain qu'un candidat comme Besancenot, qui s'engagerait à en finir avec le bonapartisme bourgeois, qui appellerait à l'élection à la proportionnelle intégrale d'une convention révolutionnaire, ouvrirait la possibilité démocratique, à ce que ce soit au peuple de trouver des solutions à la crise du capitalisme.

Il faut partout faire connaitre cette politique et vaincre les réticences à la tête des organisations ouvrières.

Labeur sans soin, labeur de rien.
Eninel
Eninel

Messages : 1369
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  barnum le Mar 25 Aoû - 12:46

Comme quoi l'Assemblée constituante souveraine est ringarde en 2018-2020 mais devient le nec plus ultra en 2022 dans le cadre de l'élection présidentielle de la Cinquième république !! Trotsky expliquait clairement la capacité de la petite bourgeoisie à passer d'une extrême à l'autre .... tu en es vraiment une image fidèle !!
Pour ta gouverne, une Assemblée constituante est le plus souvent la résultante d'une mobilisation révolutionnaire ou d'une situation révolutionnaire (1789, 1917, 1945-46...), pas d'un plat électoralisme.

"Il faudra détruire en masse du capital et des forces productives, détruire des hommes, dans le monde" C'est ce que fait justement le capital depuis des décennies avec le chômage et la précarité de masse, les 10O guerres "locales" qui détruisent à tour de bras....
D'autre part, les instruments de production, les machines, les usines...sont aussi des forces productives, tout comme l'homme productif, principale force productive pour les marxistes, qui justement met en oeuvre les machines, les outils, les nouvelles technologies...

En mai 2009, un expert français, L.Carroué, directeur de recherche à l’Institut
français de géopoltique, explique : « nous ne sommes en fait qu’au début de la crise… En
prenant pour base les estimations de la Banque mondiale qui fixe le PIB mondial à
54347 milliards de dollars, le coût de la crise se monte d’ores et déjà à 103 % du PIB
mondial, le coût global de la fantastique destruction de richesses à laquelle nous assistons
peut être évalué a minima à 55800 milliards de dollars, ce qui correspond à une destruction
de capital équivalente à un grand conflit mondial »
Eh oui, l'époque historique du capitalisme agonisant, des guerres et des révolutions !

Quant à l"argent, il est essentiellement distribué aux entreprises pour financer leur "dégraissage"", donc pour supprimer des centaines de milliers d'emplois et ainsi concrétiser sa nature "destructrice" selon le terme de Marx.




"L'idée est de permettre au Travail de gagner les élections du Capital".!!!!! As t-on un seul exemple d'élection bonapartiste servant à la victoire des travailleurs ??
Et tout ça pour une entente sur la procédure ( primaires) avec les partis bourgeois de "gauche", écologistes en tête !!

barnum

Messages : 1172
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  Eninel le Mar 25 Aoû - 17:50

Il faudrait que tu perdes quand même la fâcheuse habitude de déformer systématiquement les propos et les idées de tes contradicteurs.

Je te l'ai déjà dit, les staliniens ont excellé dans le domaine, ça ne leur a pas forcément réussi !

Alors camarade Barnum, où as-tu vu écris sous ma plume " Constituante" ou élection constituante" ?

Moi je parle " élection à la proportionnelle intégrale pour une convention révolutionnaire " :

Il est certain qu'un candidat comme Besancenot, qui s'engagerait à en finir avec le bonapartisme bourgeois, qui appellerait à l'élection à la proportionnelle intégrale d'une convention révolutionnaire, ouvrirait la possibilité démocratique, à ce que ce soit au peuple de trouver des solutions à la crise du capitalisme. a écrit:

Toi tu traduis :

Comme quoi l'Assemblée constituante souveraine est ringarde en 2018-2020 mais devient le nec plus ultra en 2022 dans le cadre de l'élection présidentielle de la Cinquième république !! a écrit:

Il y a un vrai problème chez toi, quant à un début de commencement d’honnêteté intellectuelle et politique !

L'élection à une Constituante et l'élection à une Convention, ce n'est pas la même chose.

Tu me dis que la force d'une élection constituante réside dans le fait :

Pour ta gouverne, une Assemblée constituante est le plus souvent la résultante d'une mobilisation révolutionnaire ou d'une situation révolutionnaire (1789, 1917, 1945-46...), pas d'un plat électoralisme. a écrit:

Mais ne crois tu pas que l'élection d'un Besancenot comme candidat d'un front unique ouvrier, et plus largement de la gauche, à une consultation présidentielle, ne saurait pas en soi déjà "la résultante d'une mobilisation révolutionnaire ou d'une situation révolutionnaire" ?

Tu y vois toi un " plat électoralisme" ???

Que dire de la candidature en 1988 de Lambert-Boussel de ton parti, pour nous parler de sécurité sociale !!!

Est ce du plat électoralisme de participer à des élections bourgeoises ?

Si Besancenot gagnait les élections présidentielles de 2022, sous la dictée des partis et syndicats ouvriers le soutenant, il abrogerait la constitution de la V république bourgeoise, et appellerait à des élections pour une Convention révolutionnaire.

Il se garderait bien d’appeler à une Constituante, en vu de rédiger une nouvelle constitution, tout simplement parce que ce ne serait pas la priorité, à essayer vite de sauver la bourgeoisie, en tentant de lui donner une nouvelle forme constitutionnelle, sauver son Etat bourgeois.

De deux choses l'une :

- Ces étonnantes élections présidentielles provoquent une réaction fabuleuse dans la jeunesse, le prolétariat et les classes populaires. Ils commencent à former leurs conseils ouvriers ( soviets ).

En ce cas la Convention révolutionnaire, il ne faudra pas la chercher plus loin.

- Ces étonnantes élections présidentielles, débouchant sur la victoire de Besancenot, ne provoquent pas ce type de réaction.

En ce cas, aux partis ouvriers et syndicats à allez réveiller ce peuple dur d'oreille ( il ne le sera pas ), dans le cadre d'une élection, pour élire des députes ne pouvant être que révolutionnaires dans circonstance politique, qui siégeant dans une Convention, auront comme premières mesures à prendre, non pas à écrire des articles constitutionnels, mais a voter des lois visant à sauver les travailleurs d'un pays en faillite.

La Constitution, nous l'écrirons en son temps.

Regarde les conventionnels de 1792 ont rédigé la constitution de la première république française, pour la suspendre immédiatement !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Premi%C3%A8re_R%C3%A9publique_(France)#:~:text=Le%2021%20septembre%201792%20%2C%20les,la%20monarchie%20constitutionnelle%20en%20France.&text=Le%2025%20septembre%201792%20%2C%20la,d%C3%A9clar%C3%A9e%20%C2%AB%20unie%20et%20indivisible%20%C2%BB.





Eninel
Eninel

Messages : 1369
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  barnum le Mar 25 Aoû - 20:20

Mais mon pauvre Eninel, tu te gargarises de mots !! Dire "convention révolutionnaire" ne peut avoir d'autre sens que de sortir des institutions de la Cinquième république, forme actuelle de l'Etat bourgeois, donc synonyme d'Assemblée constituante souveraine..... or toi, tu proposes d'attendre 2022 et de garder Macron en attendant et que ta fameuse "convention révolutionnaire" résulterait non pas d'une situation révolutionnaire mais du plus plat électoralisme bourgeois... encore bravo pour toutes tes propositions .... "réformistes" !! Alors qu'une Constituante SOUVERAINE, c'est à dire maîtresse de son destin, ne pourrait résulter que d'une SITUATION REVOLUTIONNAIRE et non pas des échéances bourgeoises comme le fait ta proposition !! Du radicalisme pseudo révolutionnaire au plus plat "réformisme" allant même jusqu'à quémander une union avec des partis bourgeois....tout un parcours bien des enseignements du Troyskysme !!


"Regarde les conventionnels de 1792 ont rédigé la constitution de la première république française, pour la suspendre immédiatement !"

Eh oui, la Convention se réunit pour fonder les institutions de la Première République et se comporte donc comme une Assemblée constituante souveraine, pour ensuite, face à la radicalisation de la Révolution, laisser la place aux Comités, au Comité de Salut public et à Robespierre..... comme pour nous par exemple en 2020 ou 2021 face au développement des soviets.

barnum

Messages : 1172
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  Eninel le Mer 26 Aoû - 10:16

barnum a écrit:Mais mon pauvre Eninel, tu te gargarises de mots !! Dire "convention révolutionnaire" ne peut avoir d'autre sens que de sortir des institutions de la Cinquième république, forme actuelle de l'Etat bourgeois, donc synonyme d'Assemblée  constituante souveraine..... or toi, tu proposes d'attendre 2022 et de garder Macron en attendant  et que ta fameuse "convention révolutionnaire" résulterait non pas d'une situation révolutionnaire  mais du plus plat électoralisme bourgeois... encore bravo pour toutes tes propositions .... "réformistes" !!

Et tu continues avec des méthodes de discussions à la stalinienne !

Je n'ai pas parler de "Constituante", alors tes interprétations personnelles, selon lesquelles sortir d'un régime articuler autours d'une constitution , oblige forcément à fonder un autre régime, et se précipiter à écrire une nouvelle constitution, cela c'est ton point de vue et celui de ton parti le POID, pas le mien.

Non ! Il n'y a pas dans l'histoire d'obligation politique, pour qu'une nouvelle assemblée politique révolutionnaire émergente, ressente la nécessité d'écrire immédiatement une constitution.

Le Conseil de la Commune, gouvernement élu de Paris du 28 mars au 28 mai 1871, en est la preuve vivante !

Dans l'éventualité d'un choc révolutionnaire dans le pays, toutes les forces politiques qui appelleront à une élection Constituante, seront les mêmes qui tenteront désespérément de mettre un terme à la révolution, et la voir accoucher d'une énième république bourgeoise dans le but de sauver l'Etat bourgeois.

Le mot d'ordre d'une Convention révolutionnaire est mille fois plus révolutionnaire que le mot d'ordre de Constituante !

Ridicule de plus, ton obsession à m'accuser de vouloir cloisonner la lutte du prolétariat dans la rue et dans les urnes.

Tu te vois pris en flagrant délit de te vautrer dans une tentative de discréditer l'un de tes contradicteurs, comme les staliniens le font, non pas par des arguments mais par le mensonge.

Nous sommes, nous frondeurs de la CGT sur le pont, nous et pas vous au POID, à dénoncer systématiquement et immédiatement le dialogue social des directions syndicales.

Une orientation de collaboration de classe que vous cautionnez vous le POID, dans les positions syndicales que vous avez à FO.

Un positionnement politique des directions syndicales, qui agit comme un véritable verrou à toute mobilisation d'ampleur à court terme.

Il faut faire sauter ce verrou. Le prolétariat va le faire c'est certain, mais pour cela il lui faudra une énergie révolutionnaire gigantesque, une rage d'en découdre avec ses chefs traîtres du moment, qui ne pourra exister, que lorsque se produira un changement qualitatif dans leur condition sociale d'existence. Nous n'y sommes pas.

Le gouvernement Macron, grâce à la faculté de faire rouler la dette de l'Etat à des taux zéro, peux pour le moment amortir la dureté des temps.

Va-t-il pouvoir le faire jusqu'en 2022 ?

Je n'en sais rien !

Mais coupable les états majors ouvriers, qui laissent les partis bourgeois préparer les futures échéances électorales en toutes libertés, et oser parler de ces échéances comme étant du plus plat électoralisme bourgeois.

Hitler a pris le pouvoir en Allemagne par l'intermédiaire de ce plat électoralisme bourgeois.
Eninel
Eninel

Messages : 1369
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  barnum le Mer 26 Aoû - 13:52

"Le mot d'ordre d'une Convention révolutionnaire est mille fois plus révolutionnaire que le mot d'ordre de Constituante !"

Quand on n'a plus d'arguments, on accuse son contradicteur de "stalinien"... c'est plus facile !!
Eh oui, ta convention révolutionnaire de référence, celle de 1792, a rapidement exprimé les seuls intérêts de la bourgeoisie et a donc été vite débordée par les comités et le Comité de Salut public !!! Personne n'oblige une Assemblée constituante souveraine à commencer de rédiger une nouvelle constitution surtout si la situation révolutionnaire qui l'a produite privilégie rapidement les comités, les conseils et leur centralisation !
Mais le programme de transition et Trotsky mettent en avant "la Constituante souveraine" pour les pays dominés économiquement et pour les pays développés soumis au bonapartisme ou au fascisme.... TANT QUE LES SOVIETS NE CONSTITUENT PAS L'ALTERNATIVE, comme en Russie par exemple.
Eu te gargarises de mots pour mieux masquer ta soumission à l'électoralisme bourgeois de la Cinquième république (qui sait parfaitement utiliser et recycler les candidatures pseudo révolutionnaires style Laguiller ou Besancenot pendant que Lambert ou Gluckstein étaient complètement boycottés par les médias) à l'alliance avec des partis bourgeois, fussent-ils de "gauche" !!

Quant au dialogue social, le POID le dénonce clairement et fermement.... ne confonds pas avec le POI !! Et il n'attend pas, lui, 2022 !!

barnum

Messages : 1172
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  Eninel le Jeu 27 Aoû - 12:07

barnum a écrit:[i]
le programme de transition et Trotsky mettent en avant "la Constituante souveraine" pour les pays dominés économiquement et pour les pays développés  soumis au bonapartisme ou au fascisme.

Pour les pays coloniaux ou semi coloniaux, oui.

Pour les pays impérialistes, comme l'impérialisme français à titre d'exemple, absolument pas !

Que dit ce programme ?

"...Dès maintenant, on peut affirmer en toute certitude : une fois qu'il aura éclaté au grand jour, le mouvement révolutionnaire dans les pays fascistes prendra d'un seul coup une envergure grandiose et, en aucun cas, ne s'arrêtera à des tentatives de faire revivre un quelconque cadavre de Weimar..."

Comment tenter de faire revivre un quelconque cadavre de Weimar, sinon en appelant à une Constituante !

"...les mots d'ordre transitoires se mêleront aux mots d'ordre démocratiques : les comités d'usine surgiront, il faut le penser, avant que les vieux bonzes se soient mis, de leurs bureaux, à l'édification de syndicats; les soviets couvriront l'Allemagne avant que se soit réunie à Weimar une nouvelle assemblée constituante ..."

Un démenti formel selon lequel le mot ordre démocratique de Constituante serait un mot ordre transitoire ! Les mots ordre démocratiques se " mêlent" aux mots ordre transitoire, mais ils ne sont pas des mots d'ordre transitoire !

"... La IV° Internationale apparaît toujours et partout sous son propre drapeau. Elle propose ouvertement son programme au prolétariat des pays fascistes..."

Et le programme des communistes révolutionnaires, ce n'est certainement pas de passer son temps, à tenter de refourguer le mot d'ordre de Constituante pour un oui ou pour un non !

https://www.marxists.org/francais/trotsky/livres/trans/tran16.html

Ça c'est le mot d'ordre des banqueroutiers effrayés, des vieux bonzes dans leurs bureaux à FO ou au POID, tentant de passer un nœud coulant démocratique autour du cou du prolétariat, avant même que celui ci est commencé à bouger le petit doigt.

La vérité c'est que les Boussel-Lambert, à force de fréquenter les Bergeron-Blondel-Mailly, ont fini par penser comme eux !
Eninel
Eninel

Messages : 1369
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  barnum le Jeu 27 Aoû - 12:42

"Pour les pays impérialistes, comme l'impérialisme français à titre d'exemple, absolument pas !"

J'étais sûr à l'avance de ta réponse sur le programme de transition! On avait déjà eu cette discussion et je t'avais donné les références des "écrits" de Trotsky dans lesquels il distingue précisément les pays développés avec un système de démocratie bourgeoise style Troisième ou Quatrième république et les pays développés à systèmes bonapartiste et fasciste où le mot d'ordre de "Constituante " pouvait être un levier pour déclencher une mobilisation révolutionnaire, mobilisation qui elle-même balaierait le mot d'ordre de constituante au profit des soviets et de leur centralisation, comme en 1917 en Russie.

Ta convention révolutionnaire de référence, celle de 1792, a rapidement exprimé les seuls intérêts de la bourgeoisie et a donc été vite débordée par les comités et le Comité de Salut public !!! Personne n'oblige une Assemblée constituante souveraine à commencer de rédiger une nouvelle constitution surtout si la situation révolutionnaire qui l'a produite privilégie rapidement les comités, les conseils et leur centralisation !

Et la perspective d'une union avec des partis bourgeois de "gauche" pour un candidat commun dans le cadre bonapartiste des élections présidentielles en 2022 est une véritable capitulation, très éloignée pour le coup du programme de transition !!

barnum

Messages : 1172
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  Eninel le Jeu 27 Aoû - 14:53

"...Donc, si on comprend bien, on définit une procédure commune (primaires) avec des partis bourgeois de "gauche" style les écologistes, puis on espère que ces partis se rallient au candidat petit-bourgeois victorieux, quel qu'il soit (d'ores et déjà entretenu médiatiquement par la classe dominante), et on continue à espérer que ces partis appellent à voter pour lui ... tout en espérant que ce candidat l'emportant décide lui-même d'abroger les institutions de la Cinquième république ( tiens donc, on reprend la procédure défini par le petit-bourgeois populiste Mélenchon!) Et bien entendu le capital, sa police et son armée restent l'arme au pied !!!! Du plat électoralisme bourgeois, effectivement !! Et en attendant, bien entendu, on passe par-dessus 2020-21. EN voilà UNE BELLE CONVENTION REVOLUTIONNAIRE ! On est loin, très loin de 1792..."

Nous dit sur un autre fil le camarade Barnum.

Nous lui répondons :

Donc, si on comprend bien, on définit une procédure commune (primaires) avec des partis bourgeois de "gauche" style les écologistes

Oui ! Le "on" étant un front unique ouvrier électoral des partis et syndicats ouvriers: PS ( aile gauche ) PCF NPA LO POI et POID CGT FO FSU.

Un et un seul candidat représentant toutes ces organisations. Moi je pense à Besancenot, il peut y avoir d'autres propositions. On fait une primaire "ouvrière", on vote entre Besancenot, Arthaud, Roussel, Gluckstein, autres. Ou mieux d'ailleurs, enfin ces directions ouvrières prouvent à tous leur haute conscience de classe, et au sommet elles s'entendent sur un nom.

puis on espère que ces partis se rallient au candidat petit-bourgeois victorieux

Le candidat du front unique ouvrier électoral ne sera pas un candidat " petit bourgeois ", il sera le candidat unique des organisations du prolétariat, le candidat ouvrier de gauche.

Oui on propose une primaire à gauche comme celle de 2017, où sera inviter à y participer tous les candidats "non ouvriers" se réclamant de la gauche : les Royal ( aile droite du PS ), les Jadot ou Piolle, les Mélenchon, voir un comique type Coluche.

il ne s'agit pas de sceller une alliance avec eux, aller vers un espèce de front populaire où il serait question de rédiger un programme ou un accord de gouvernement avec eux. Seulement les mettre au pied du mur et, en les discréditant, commencer à reconquérir une hégémonie ouvrière sur la gauche.

on continue à espérer que ces partis appellent à voter pour lui

Oui nous espérons que suite à une primaire de toute la gauche, ouverte et démocratique, dans l'éventualité de la victoire du candidat du front unique ouvrier, ces partis et mouvement appellent à voter Besancenot au premier tour des présidentielles.

S'ils participaient à une primaire à gauche, essuyaient un échec, et ensuite se comportaient comme un vulgaire Manuel Valls, comme lui ils paieraient comptant politiquement le prix de cette trahison.

Evidemment ce qui vaut pour eux, vaut pour nous aussi. Si une primaire à gauche désignait un candidat de gauche loin de nos espérances, les organisations ouvrières seraient obligées politiquement et moralement à appeler à voter pour lui.

Cela de toute façon serait de la moindre importance, puisque grâce au organisations ouvrières, les Lepen et les Macron seraient battus à plate couture.

Oui ! Plutôt une Royal, un Jadot ou un Mélenchon, qu'une Lepen ou un Macron !

tout en espérant que ce candidat l'emportant décide lui-même d'abroger les institutions de la Cinquième république

Dans l'éventualité d'un échec du candidat du front unique ouvrier à cette primaire à gauche, inutile d'espérer quoi que ce soit d'un autre de ces candidats. Sinon oui , dans le cas ou un Besancenot sortait vainqueur d'une primaire à gauche, oui nous abrogerons la V république bonapartiste.

Et bien entendu le capital, sa police et son armée restent l'arme au pied !!!!

L'Etat bourgeois en tant qu'appareil de domination de classe fera bien ce qu'il veut ! Mais dans l'éventualité de l'annulation d'un processus électoral, voir de la suppression des libertés démocratiques et la mise à l'index des organisations ouvrières, nous ne serons donc pas dans un plat processus électoraliste, mais bien dans un processus révolutionnaire d'un haut degré.

Rien n’empêchera alors les organisations ouvrières constituées en un front unique ouvrier, d'appeler à la convocation d'une Convention Révolutionnaire.

en attendant, bien entendu, on passe par-dessus 2020-21

Surtout pas ! Par contre c'est la perspective de ce processus électoral de la prise du pouvoir ouvrier et l'abolition de la V république à l'horizon 2022, qui inévitablement ne peux que booster les mobilisations ouvrières immédiates.

Enfin vont se dire les travailleurs : nous avons des organisations ouvrières qui se mettent à s'unir et à se bouger le cul !




Eninel
Eninel

Messages : 1369
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  barnum le Jeu 27 Aoû - 15:10

"Pour les pays impérialistes, comme l'impérialisme français à titre d'exemple, absolument pas !"

J'étais sûr à l'avance de ta réponse sur le programme de transition! On avait déjà eu cette discussion et je t'avais donné les références des "écrits" de Trotsky dans lesquels il distingue précisément les pays développés avec un système de démocratie bourgeoise style Troisième ou Quatrième république et les pays développés à systèmes bonapartiste et fasciste où le mot d'ordre de "Constituante " pouvait être un levier pour déclencher une mobilisation révolutionnaire, mobilisation qui elle-même balaierait le mot d'ordre de constituante au profit des soviets et de leur centralisation, comme en 1917 en Russie.

Ta convention révolutionnaire de référence, celle de 1792, a rapidement exprimé les seuls intérêts de la bourgeoisie et a donc été vite débordée par les comités et le Comité de Salut public !!! Personne n'oblige une Assemblée constituante souveraine à commencer de rédiger une nouvelle constitution surtout si la situation révolutionnaire qui l'a produite privilégie rapidement les comités, les conseils et leur centralisation !

Et la perspective d'une union avec des partis bourgeois de "gauche" pour un candidat commun dans le cadre bonapartiste des élections présidentielles en 2022 est une véritable capitulation, très éloignée pour le coup du programme de transition !!



barnum

Messages : 1172
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  Eninel le Jeu 27 Aoû - 15:18

barnum a écrit:
Et la perspective d'une union avec des partis bourgeois de "gauche" pour un candidat commun dans le cadre bonapartiste des élections présidentielles en 2022 est  une véritable capitulation, très éloignée pour le coup du programme de transition !!

Il ne s'agit pas d'une union d'avec les partis et mouvement de "gauche" comme EELV ou LFI, mais comme tu le dis, d'une compétition pré-électorale, pour rechercher un candidat commun à la gauche, seul à même d'éviter comme en 2017 un duel Lepen Macron au deuxième tour aux présidentielles.

Nous ne pouvons faire abstraction du fait, que la qualité médiocre des partis ouvriers et leur division, pousse chaque jour un peu plus, les masses populaires, le prolétariat, la jeunesse, la partie de la petite bourgeoisie la plus progressiste, dans les bras des démagos style Jadot ou Mélenchon, voir dans une abstentions massives.

La proposition qu'un front unique ouvrier doit faire à ces démagos de "gauche", ressemble plus au baiser de la femme araignée, qu'à une entente en bonne et due forme, une union !

Nous devons faire avec le fait que l'électorat de gauche est explosé, faute de perspective ouvrière unitaire, révolutionnaire, concrète, pratique, saisissable par les travailleurs.

Nous avons dix huit mois pour changer le cours des choses et dans le cadre bonapartiste des élections présidentielles en 2022 ... vaincre !
Eninel
Eninel

Messages : 1369
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  Eninel le Jeu 27 Aoû - 17:44

Et voilà !! "Oui ! Plutôt une Royal, un Jadot ou un Mélenchon, qu'une Lepen ou un Macron !" Les choses sont claires..... Eninel, après une phase (et des phrases) de radicalisme pseudo révolutionnaire , est prêt à voter Jadot ou Royal ..... , c'est à dire des candidats bourgeois (rejetant ainsi tous les principes de Lénine et Trotsky !!)....et même à voter Mélenchon alors qu'en 2017 il refusait un candidat d'unité Mélenchon-Hamon, au nom du populisme de Mélenchon, pendant que le POID combattait pour un tel candidat, le seul à même de battre Macron et Le Pen ! a écrit:

Ballot que tu es, tu te trompes de fil camarade Barnum. C'est ici qu'il faut placer ton post parlant des présidentielles, pas sur le fil " pour un comité de liaison des groupes communistes".

Alors de ta part, cette accusation implacable du jour : "... Eninel, après une phase (et des phrases) de radicalisme pseudo révolutionnaire , est prêt à voter Jadot ou Royal ..... , c'est à dire des candidats bourgeois ...".

Quelle monstruosité n'est ce pas, cette perspective d'utiliser - au pire- un bulletin de vote: Royal, Jadot, Mélenchon, pour faire barrage à un Lepen ou un Macron !

C'est pourtant ce que s’apprête à faire spontanément des millions de travailleurs en 2022, faute de pouvoir faire autre chose de plus conséquent. Le problème c'est qu'à partir du moment où il y aura à minima ces trois candidats, ces votes se réduiront à rien de plus que de pisser dans un violon. Aucun de ces candidats ne sera au second tour. Impossible !

Soyons le plus clair possible, pour ce qui concerne le vote Mélenchon ( en 2012 ) et le vote Royal ( en 2007 ), j'ai déjà pratiqué. Depuis 1981 je vote systématiquement au premier tour pour le candidat ouvrier de mon choix, au second tour des présidentielles pour des sociaux-traîtres patentés.

Je suis donc préparé aux subtilités politiques inhérentes à la fréquentation des isoloirs.

Je suis loin d'être le seul à devoir me plier à cette pratique du vote avec des pincettes pour se boucher le nez, loin de là.

Au moins pour ce qui me concerne je n'ai jamais voté pour un Chirac ou un Macron, encore moins pour un Lepen ou une Lepen.

Je rejette donc avec mépris tes allusions nauséabondes à mon égard camarade Barnum.

Tes remarques désobligeantes, réserve les à tes dirigeants du POID, ils sont autrement plus responsables que moi du marasme actuel !

Voilà mon expérience personnelle :

1981 : Marchais-Mitterrand
1988 : Boussel Lambert-Mitterrand
1995 : Laguiller - Jospin
2002 : Besancenot et rien
2007 : Besancenot-Royal
2012 : Mélenchon- Hollande
2017 : Hamon et rien

Alors il y a l'option du prévisible candidat bourgeois EELV, cet affreux Jadot !

C'est vrai, ça c'est nouveau, et ce serait terriblement difficile d'être obligé d'en arriver là, pour espérer avoir un candidat de gauche au second tour des présidentielles de 2022.

Cela serait difficile mais dans l'éventualité où il faudrait le faire, je le ferai.

Maintenant sur quoi actuellement repose les relatives victoires électorales des verts ?

Sur un prolétariat atterré et se réfugiant massivement dans l'abstention.

Sur l'incapacité des directions ouvrières à ouvrir une perspective électorale crédible et unitaire.

Jadot, comme Lepen d'ailleurs, prospèrent sur un terrain électoral lui étant complètement abandonné.

Réoccupons ce terrain, et d'un coup d'un seul, ils n'existent plus, eux et Mélenchon d'ailleurs !

J'ai voté Mélenchon en 2012 parce qu'il était le candidat du parti ouvrier de gauche.

Je ne l'ai pas fait en 2017, parce que d'une part, il était le candidat d'un mouvement non ouvrier, de plus il n'avait pas ressenti la nécessité de se plier à un processus démocratique des primaires à gauche.

Si il y avait participé, à égalité de droit et de devoir des autres candidats, qu'il avait gagné les primaires, j'aurais voté pour lui, et sans doute, cela peut paraître extravagant de dire cela, actuellement il serait le président en exercice de la V république !
Eninel
Eninel

Messages : 1369
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  barnum le Jeu 27 Aoû - 18:23

En 2017, les sondages mettaient largement Mélenchon en tête et Hamon a refusé l'unité sous la pression de Cambadélis à propos de l'Union européenne !! Rappelons que seul le POID combattait alors pour une candidature d'unité Hamon-Mélenchon....d'abord Hamon- Mélenchon après la victoire de Hamon sur Valls puis Mélenchon-Hamon .

Quelles allusions nauséabondes !!! Tu dis clairement que tu es prêt à voter pour un candidat bourgeois contrairement aux principes définis par Lénine et Trotsky, ceux de l'indispensable indépendance de classe et du FUO, classe contre classe !

barnum

Messages : 1172
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  Eninel le Ven 28 Aoû - 17:31

barnum a écrit:
Quelles allusions nauséabondes !!! Tu dis clairement que tu es prêt à voter pour un candidat bourgeois contrairement aux principes définis par Lénine et Trotsky, ceux de l'indispensable indépendance de classe  et du FUO, classe contre classe !

Oui tu as systématiquement recours à des propos nauséabonds vis à vis de tes interlocuteurs, tendant à les faire passer pour des militants "petits bourgeois", ayant comme préoccupation unique en se rasant le matin, l'obsession de voter bourgeois.

C'est d'une malhonnêteté sans nom !

Oui j'écris que je voterai pour un candidat bourgeois de "gauche", contre un candidat de "droite", voir "d'extrême droite", si toutes les voies possibles à un vote de classe unitaire étaient bouchées.

Et vous au POID, si on s'en tient à tes derniers post, vous avez bouché, vous bouchez actuellement et n'en doutons pas, vous allez tout faire pour boucher, toutes les voies qui pourraient nous permettre - seulement- d'avoir un candidat de classe " front unique ouvrier" aux prochaines élections.

Nous révolutionnaires ne prenons pas d'initiatives, les états majors ouvriers traîtres le font à notre place.

Une des initiatives les plus conséquentes du moment et celle qui concerne une éventuelle candidature unitaire aux présidentielles, derrière le maire de Grenoble, le petit bourgeois Eric Piolle.

Ces tractations entres la direction PS, et des pans des appareils EELV PCF, LFI NPA POI, la direction de la CGT aussi, a comme objectif de contrarier les éventuelles aventures en solo, des Royal, Mélenchon, Jadot, en leurs jetant dans les pattes un Piolle.

Ces comploteurs de l'ombre appellent leur opération commando : "Arc Humaniste", que d'aucun interprète un peu vite comme un "arc progressiste, écologique et socialiste".

Si nous laissons les mains libres à ces Faure-Martinez, alors oui nous allons vite nous retrouver face à une obligation politique (qui sera très difficile de rejeter, sous peine de passer pour des diviseurs et des sectaires ), de nous retrouver à devoir soutenir une candidature de gauche ultra unitaire, celle du petit bourgeois Piolle, et de son programme bourgeois de capitalisme vert.

Nous serons pleinement dans la dynamique de la mise en place d'un front populaire, et faute d'anticipation nous serons une fois de plus marginalisé.

Mais de cela, ton parti se garde bien d'en parler, se garde bien d'anticiper !
Eninel
Eninel

Messages : 1369
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  barnum le Ven 28 Aoû - 20:06

Quand tu comprendras que la caractérisation de "petit-bourgeois" n'a rien d'insultant ni de nauséabond.... c'est une caractérisation politique d'une couche sociale qui navigue entre les deux classes fondamentales,ouvrière et bourgeoise, qui penche tantôt vers l'une tantôt vers l'autre ! Tu en es vraiment un beau spécimen, d'un gauchisme ouvriériste radical tu bascule dans le plus plat électoralisme prêt à voter pour un candidat bourgeois et donc à renier tous les enseignements de Lénine et Trotsky (tu serais plus honnête de cesser de t'en réclamer!)

barnum

Messages : 1172
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  barnum le Sam 29 Aoû - 8:58

Quand tu comprendras que la caractérisation de "petit-bourgeois" n'a rien d'insultant ni de nauséabond !! C'est une caractérisation politique d'une couche sociale qui navigue entre les deux classes fondamentales,ouvrière et bourgeoise, qui penche tantôt vers l'une tantôt vers l'autre ! Tu en es vraiment un beau spécimen, d'un gauchisme ouvriériste radical tu bascules dans le plus plat électoralisme, prêt à voter pour un candidat bourgeois et donc à renier tous les enseignements de Lénine et Trotsky (tu serais plus honnête de cesser de t'en réclamer!)

barnum

Messages : 1172
Date d'inscription : 07/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  Eninel le Sam 29 Aoû - 10:22

barnum a écrit:Quand tu comprendras que la caractérisation de "petit-bourgeois" n'a rien d'insultant ni de nauséabond !! C'est une caractérisation politique d'une couche sociale qui navigue entre les deux classes fondamentales,ouvrière et bourgeoise, qui penche tantôt vers l'une tantôt vers l'autre ! Tu en es vraiment un beau spécimen, d'un gauchisme ouvriériste radical tu bascules dans le plus plat électoralisme, prêt à voter pour un candidat bourgeois et donc à renier tous les enseignements de Lénine et Trotsky (tu serais plus honnête de cesser de t'en réclamer!)

Tu peux démultiplier tes mêmes âneries et tes mêmes fake news autant que tu veux, cela ne donnera pas un début de profondeur de ce que tu avances monsieur l'avocat de la direction renégate du POID.

Tu ne cesses de me parler de petite bourgeoisie, de près ou de loin cette classe sociale m'est absolument étrangère. Le piquant dans cette affaire c'est que la seule fois dans ma vie où j'ai côtoyé des petits bourgeois, c'était quand je militais dans le MPTT au milieu des années 80 .

Je suis né fils et petit fils d'ouvriers dans un quartier de Paris à l'époque très ouvrier, à deux pas de la Bastille. J'ai suivi mes parents, chassés de Paris comme tant d'ouvriers vers la fin des années 60, pour aller vivre dans une banlieue rouge, plus rouge que rouge : Vitry sur seine. J'ai eu ma carte de sécurité sociale, en tant que salarié à mes 17 ans. 1978, l'âge ou je me suis immédiatement syndiqué à la CGT. J'ai travaillé durant deux ans, électricien puis imprimeur, et juste avant de partir à l'armée en 1981, j'ai occupé de manière militante cette imprimerie avec mes camarades de l'époque durant six mois, moitié gauchistes CFDT, moitié staliniens CGT. Une fois revenu de l'armée, je suis immédiatement rentré à la RATP pour une durée de 29 ans en tant que machiniste receveur, jusqu'à ma retraite en 2011. Si tu n'étais pas le jouet d'une totale incurie sur le plan de la théorie marxiste, tu saurais que dans une entreprise comme la RATP, il n'y a pas le commencement de l'ombre d'un début de petit bourgeois, nous sommes tous salariés. Socialement, de par ma condition sociale d'existence depuis toujours, ma tournure d'esprit aussi, les positions politiques que je tiens et que j'ai toujours tenu, je n'ai absolument rien d'un petit bourgeois !

Non seulement je n'ai jamais tenté de monter une petit affaire, ressenti une moindre nécessité de faire travailler des salariés à mon compte en vue de faire prospérer une petite entreprise, mais j'en ai eu même jamais le goût ( encore moins les moyens ), puisque très tôt dans ma vie j'ai baigné dans un environnement communiste. A titre d'exemple, cette conscience de classe que j'ai bien chevillé au corps, à la différence de vous au POID, elle m'a permis il y a deux ans à ne pas plonger dans une manif : "front populaire" derrière Mélenchon !

https://www.20minutes.fr/politique/2276727-20180525-opposition-jean-luc-melenchon-va-reussir-mobiliser-front-populaire-face-macron

Parmi ces 60 organisations il y avait la tienne le POID, d'ailleurs sur ce forum tu avais l’honnêteté de s'en excuser et de faire amende honorable.

Tes allusions nauséabondes comme quoi je serai un petit bourgeois sont fatigantes !

Franchement si il y a une organisation ouvrière centriste qui flotte allégrement entre des positions ouvrières marxistes et des positions petite-bourgeoises opportunistes, c'est la direction du POID

Evidemment que qualifier un individu de petit bourgeois, être un petit bourgeois, n'a rien d'affamant.

Qui sur ce forum t'a dit cela ?

Par contre ce qui est affamant c'est la technique du mensonge à répétition, pour tenter de faire passer quelqu'un pour ce qu'il n'est pas.

Les staliniens se sont déchaînés par exemple, pour tenter de faire politiquement passer Trotsky pour un fasciste bourgeois, dans le but de l'isoler politiquement et l'éloigner des ouvriers.

C'est exactement ce que tu fais à mon égard sur ce forum, et certes tu ne me traites pas encore de fasciste, mais au rythme répété de tes nauséabondes allusions, ce n'est que question de temps et de circonstance.

Camarade Barnum je t'appelle à te ressaisir et à poursuivre ici un débat respectueux vis à vis de tous les intervenants.

De la discussion vraie et honnête jaillit la lumière.

Voilà le grand enseignement de nos maîtres : Lénine et Trotsky.
Eninel
Eninel

Messages : 1369
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  Eninel le Sam 29 Aoû - 10:50

Eninel a écrit:
barnum a écrit:Quand tu comprendras que la caractérisation de "petit-bourgeois" n'a rien d'insultant ni de nauséabond !! C'est une caractérisation politique d'une couche sociale qui navigue entre les deux classes fondamentales,ouvrière et bourgeoise, qui penche tantôt vers l'une tantôt vers l'autre ! Tu en es vraiment un beau spécimen, d'un gauchisme ouvriériste radical tu bascules dans le plus plat électoralisme, prêt à voter pour un candidat bourgeois et donc à renier tous les enseignements de Lénine et Trotsky (tu serais plus honnête de cesser de t'en réclamer!)

Tu peux démultiplier tes mêmes âneries et tes mêmes fake news autant que tu veux, cela ne donnera pas un début de profondeur de ce que tu avances monsieur l'avocat de la direction renégate du POID.

Tu ne cesses de me parler de petite bourgeoisie, de près ou de loin cette classe sociale m'est absolument étrangère. Le piquant dans cette affaire c'est que la seule fois dans ma vie où j'ai côtoyé des petits bourgeois, c'était quand je militais dans le MPTT au milieu des années 80 .

Je suis né fils et petit fils d'ouvriers dans un quartier de Paris à l'époque très ouvrier, à deux pas de la Bastille. J'ai suivi mes parents, chassés de Paris comme tant d'ouvriers vers la fin des années 60, pour aller vivre dans une banlieue rouge, plus rouge que rouge : Vitry sur seine.  J'ai eu ma carte de sécurité sociale, en tant que salarié à mes 17 ans. 1978, l'âge ou je me suis immédiatement syndiqué à la CGT. J'ai travaillé durant deux ans, électricien puis imprimeur, et juste avant de partir à l'armée en 1981, j'ai occupé de manière militante cette imprimerie avec mes camarades de l'époque durant six mois, moitié gauchistes CFDT, moitié staliniens CGT. Une fois revenu de l'armée, je suis immédiatement rentré à la RATP pour une durée de 29 ans en tant que machiniste receveur, jusqu'à ma retraite en 2011. Si tu n'étais pas le jouet d'une totale incurie sur le plan de la théorie marxiste, tu saurais que dans une entreprise comme la RATP, il n'y a pas le commencement de l'ombre d'un début de petit bourgeois, nous sommes tous salariés. Socialement, de par ma condition sociale d'existence depuis toujours, ma tournure d'esprit aussi, les positions politiques que je tiens et que j'ai toujours tenu, je n'ai absolument rien d'un petit bourgeois !

Non seulement je n'ai jamais tenté de monter une petit affaire, ressenti une moindre nécessité de faire travailler des salariés à mon compte en vue de faire prospérer une petite entreprise, mais j'en ai eu même jamais le goût ( encore moins les moyens ), puisque très tôt dans ma vie j'ai baigné dans un environnement communiste. A titre d'exemple, cette conscience de classe que j'ai bien chevillé au corps, à la différence de vous au POID, elle m'a permis il y a deux ans à ne pas plonger dans une manif : "front populaire" derrière Mélenchon !

https://www.20minutes.fr/politique/2276727-20180525-opposition-jean-luc-melenchon-va-reussir-mobiliser-front-populaire-face-macron

Parmi ces 60 organisations il y avait la tienne le POID, d'ailleurs sur ce forum tu avais l’honnêteté de s'en excuser et de faire amende honorable.

Tes allusions nauséabondes comme quoi je serai un petit bourgeois sont fatigantes !

Franchement si il y a une organisation ouvrière centriste qui flotte allégrement entre des positions ouvrières marxistes et des positions petite-bourgeoises opportunistes, c'est la direction du POID

Evidemment que qualifier un individu de petit bourgeois, être un petit bourgeois, n'a rien d'affamant.

Qui sur ce forum t'a dit cela ?

Par contre ce qui est affamant c'est la technique du mensonge à répétition, pour tenter de faire passer quelqu'un pour ce qu'il n'est pas.

Les staliniens se sont déchaînés par exemple, pour tenter de faire politiquement passer Trotsky pour un fasciste bourgeois, dans le but de l'isoler politiquement et l'éloigner des ouvriers.

C'est exactement ce que tu fais à mon égard sur ce forum, et certes tu ne me traites pas encore de fasciste, mais au rythme répété de tes nauséabondes allusions, ce n'est que question de temps et de circonstance.

Camarade Barnum je t'appelle à te ressaisir et à poursuivre ici un débat respectueux vis à vis de tous les intervenants.

De la discussion vraie et honnête jaillit la lumière.

Voilà le grand enseignement de nos maîtres : Lénine et Trotsky.      


https://www.nouvelobs.com/societe/social/20180525.OBS7241/maree-populaire-la-gauche-anti-macron-vante-son-unite-65-organisations-dans-la-rue.html

PLAN DU CORTÈGE PARISIEN :

EN POSITION 12, COINCE ENTRE LE MOUVEMENT ECOLO ET ALTERNATIVE LIBERTAIRE : LE POID

TU AS DU EN VOIR DES PETITS BOURGES CE JOUR LA CAMARADE BARNUM !
Eninel
Eninel

Messages : 1369
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

BESANCENOT PRÉSIDENT - Page 2 Empty Re: BESANCENOT PRÉSIDENT

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum