Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur les baskets Nike Court Royale (du 38,5 au 49,5)
32.97 € 54.99 €
Voir le deal
-56%
Le deal à ne pas rater :
Carte Fnac+ & Deezer Premium 12 mois
60 € 135 €
Voir le deal

Front de Gauche

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  Copas Ven 29 Nov - 0:14

Eugene Duhring a écrit: Excuse moi Gayraud mais cette manifestation est détachée non seulement de la classe ouvrière mais de ses revendications, et ce n'est pas le nombre qui la remplira d'un contenu vraiment de classe, ni la qualité des manifestants. Il y a dans ce pays une colère de classe qui ne demande qu'à s'exprimer, des travailleurs l'arme aux pieds désabusés par leurs directions ouvrières mais qui pourrait se lever en masse ... sur de vraies revendications sur de vraies perspectives.
C'est un ressenti correct d'une situation confuse et explosive.
Nul ne peut savoir si finalement ça pètera ni si dans les colères sociales se seront des forces ultra-réactionnaires qui l'emporteront ou une classe sur ses intérets.

Le 1er décembre, ce n'est pas là que ça se jouera, mais on peut essayer de convaincre une partie de ceux qui y vont de se tourner réellement vers leur classe et ne pas en avoir peur, résoudre les questions de revendications et surtout travailler à construire une alternative organisationnelle unitaire et non-bureaucratique.

Ce qui a manqué à Quimper n'était pas la colère ouvrière, ni le parti des bureaucrates pro-gouvernementaux (in fine le parti du grand capital), mais une alternative organisationnelle de masse.

Nous risquons d'être confrontés à de nombreuses batailles de ce type (Quimper) confuses où il faudra se battre et pas prêcher des convaincus (mal convaincus) de rassemblements dirigés par des partis réformistes pro-bourgeois.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  Eugene Duhring Ven 29 Nov - 0:23

Achille a écrit:
Eugene Duhring a écrit:
Achille a écrit:L'objectif de la manifestation est  clair : faire reculer le gouvernement Ayrault/Hollande sur l'augmentation de la TVA.

Ce mot d'ordre donne à lui seul le contenu de classe à cette manifestation.

C'est sur pour objectif que des dizaines de milliers d'ouvriers et d'employés manifesteront le 1er décembre.
Non ce n'est pas une revendication de classe. Combien de travailleurs dans ce pays demanderaient à payer impôts et taxes quand ils en sont réduits à quémander l'aide d'urgence, à quémander du boulot, de meilleures indemnités de licenciement, un salaire convenable. Si le gouvernement veut augmenter les taxes, nous devons surenchérir par une augmentation du SMIG, par l'interdiction des licenciements, par la taxation des revenus financiers, par l'augmentation des impôts de la classe capitaliste ... pour commencer à créer les conditions d'une levée en masse des travailleurs. Le reste suivra.
TOUTE la classe ouvrière paye la TVA et toute la classe ouvrière va payer son augmentation. Les familles populaires vont être particulièrement frappé plus d'une centaine d'euros par personne de taxe supplémentaire par membre de la famille.

La TVA est un impôt injustement dégressif car la capacité de consommation est inversement proportionnel à la richesse. Les ouvriers et employés qui dépensent la totalité de ce qu'ils gagnent sont ainsi taxés sur cette totalité. Ce qui n'est pas le cas pour pour les rentes et les revenus du capital qui ont tout les moyens d'échapper au fisc.

Faire échouer le gouvernement sur la question de l'augmentation de la TVA n'est en rien une contradiction avec les revendications salariales et cohérent avec une augmentation massive du SMIC et l'interdiction des licenciements comme tu dis. C'est ce qu'exprimera la manifestation du 1er décembre.
On verra comment cette manifestation sera perçue par les travailleurs mais elle me semble à ce point détachée des revendications essentielles des travailleurs, qu'elle risque d'être vue comme une manifestation de militants un entre-soi bon enfant se détournant du vrai combat de classe, des vrais enjeux. Nous verrons ! Mais chaque erreur se paie cash avec la classe ouvrière, chaque erreur nous emmène chaque fois un peu plus loin dans la pente.

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  Eugene Duhring Ven 29 Nov - 0:30

Copas a écrit:
Ce qui a manqué à Quimper n'était pas la colère ouvrière, ni le parti des bureaucrates pro-gouvernementaux (in fine le parti du grand capital), mais une alternative organisationnelle de masse.
Tu me ferais presque rire. A quimper le 2 novembre, le champ s'était éclairci devant la désertion des directions bureaucratiques. Le NPA a été infoutu d'en prendre la mesure et a traité la manifestation en dilettante en envoyant du léger quand il fallait envoyer du lours, escomptant sur la présence de Poutou pour faire le buzz. Des conditions aussi "confortables" sont rares, inutile de te dire qu'il est navrant de les gâcher.
Alors je vois vraiment pas comment dans des conditions cent fois plus difficiles vous allez pouvoir en tirer quelques fruits, sinon donner du Poutou ou du Besancenot dans les médias ... comme d'habitude.

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  Copas Ven 29 Nov - 2:37

Eugene Duhring a écrit:
Copas a écrit:
Ce qui a manqué à Quimper n'était pas la colère ouvrière, ni le parti des bureaucrates pro-gouvernementaux (in fine le parti du grand capital), mais une alternative organisationnelle de masse.
Tu me ferais presque rire. A quimper le 2 novembre, le champ s'était éclairci devant la désertion des directions bureaucratiques. Le NPA a été infoutu d'en prendre la mesure et a traité la manifestation en dilettante en envoyant du léger quand il fallait envoyer du lours, escomptant sur la présence de Poutou pour faire le buzz. Des conditions aussi "confortables" sont rares, inutile de te dire qu'il est navrant de les gâcher.
Alors je vois vraiment pas comment dans des conditions cent fois plus difficiles vous allez pouvoir en tirer quelques fruits, sinon donner du Poutou ou du Besancenot dans les médias ... comme d'habitude.
Fallait y aller mon lapin.

Mais le NPA y a été, avec certainement pas assez de moyens, mais cela a été le seul parti a relever l'honneur du mvt ouvrier à ce moment et cet endroit.

Même petit.

Non, nous n'avons pas d'armée secrète de réserve qu'on peut envoyer ainsi. L'importance de la situation n'a été comprise que tard, la volée de moineaux des bureaucrates s'est faite 3 jours avant, voir la veille pour certaines organisations. Et ne parlons pas du FdG qui a effacé en vitesse l'appel à Quimper au dernier moment, après que les éructations de son porte-parole aient fait pleuvoir des injures contre les travailleurs mobilisés.

La question n'était pas celle de l'importance d'un parti là, mais les retards engrangés dans la construction d'un pole de classe de masse et bien organisé.

Il y avait un comité de plusieurs centaines de personnes qui a été en parti abimé par la désertion des bureaucrates.

Si la question de la faiblesse des orgas politiques s'est posée, puisqu'il n'y avait réellement que le NPA aggloméré à plusieurs centaines de militants d'autres courants, le gros problème se situait dans la question de l'organisation de masse des travailleurs.

Nous n'étions pas près (certains au NPA oui , ailleurs, non) au problème posé (d'habitude les bureaucrates accompagnent un petit peu, là non).

Cela ne s'improvise pas.

Ca passe avant  par un effort plus soutenu de constructions de groupes de travailleurs révolutionnaires dans les entreprises, et un traitement très attentif de la question de la construction d'une organisation de masse des travailleurs, unitaire et anti-bureaucratique.

Nous n'étions pas dimensionnés pour pouvoir remplacer l'ensemble des orgas du mvt ouvrier. Faut pas déconner. Et on a eu tendance à perdre une partie de notre temps dans des croyances de faire bouger les appareils du PC et du PG, bref on regardait en partie ailleurs et pas où il fallait.

Bien qu'on ne puisse lire dans le marc de café, ces situations risquent de se reproduire, avec tout autant de confusions. Il s'agit de les aborder après avoir engrangé sérieux sur cette expérience.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  chejuanito Ven 29 Nov - 8:52

Eugene Duhring a écrit:
Copas a écrit:
Ce qui a manqué à Quimper n'était pas la colère ouvrière, ni le parti des bureaucrates pro-gouvernementaux (in fine le parti du grand capital), mais une alternative organisationnelle de masse.
Le NPA a été infoutu d'en prendre la mesure et a traité la manifestation en dilettante en envoyant du léger quand il fallait envoyer du lourd, escomptant sur la présence de Poutou pour faire le buzz. Des conditions aussi "confortables" sont rares, inutile de te dire qu'il est navrant de les gâcher.
Cher Eugène, je ne sais pas trop ce que tu entends par là. Si tu parles d'une mobilisation nationale, c'est sûr que ça aurait été pertinent, mais le NPA n'a pas eu le temps de prendre la mesure de tous les éléments puis d'agir en conséquence dans toute l'organisation. Il faut dire que les choses ont évolué très rapidement entre le 18/10, création du comité, la manif du 26/10 à Pont-de-Buis, la désertion CGT/FdG du 30/10, autant d'évènements qui ont profondément modifié l’appréhension à avoir de la manif du 2/11! Seul notre direction nationale et les comités bretons ont eu le temps de saisir vraiment l'enjeu, alors qu'il est vrai que la riposte avait elle si bien anticipé qu'elle a pu organiser des cars pour alimenter son immense cortège pour le communisme. Quand je regarde les photos, je trouve que le cortège était loin d'être ridicule, et encore ici ne voit-on pas l'ensemble du cortège anticapitaliste avec notamment Breizhistance. Un beau cortège structuré autour de deux banderoles "interdiction des licenciements", des milliers de tracts distribués, des centaines d'autocs distribués et portés par des salariés, un porte-parole qui a été la seule personnalité de gauche à passer dans les média autrement que pour dézinguer le mouvement social... Je pense que le NPA a fait le taf, de manière perfectible, mais plus que correcte. Par contre, sur le 1/12, je suis partiellement d'accord avec toi, je pense qu'on aura eu tout à fait raison d'y appeler s'il s'avère que de nombreux travailleurs ont saisi cette journée pour exprimer leur colère de classe, mais en attendant, je crains que ce soit un simple entre-soit militant, déconnecté de la classe.
chejuanito
chejuanito

Messages : 566
Date d'inscription : 08/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  Roseau Ven 29 Nov - 13:32

Suis d'accord avec Chejuanito sur les deux points (2 nov Quimper, 1 Dec Paris)
mais je pense que Eugène n'a pas totalement tort non plus sur le premier point.
Puisque les directions locales et nationales du NPA
avaient pris la mesure de l'importance d'affirmer un pôle ouvrier,
malgré le sabotage de dernière minute des bureaucrates,
il aurait du faire plus.
Cela ramène à trois points:
- le rôle et fonctionnement des directions, a renforcer
- le nombre de militants, à renforcer aussi
- les moyens matériels, à renforcer aussi.
Quimper est une belle démonstration de la nécessité de renforcer
les directions, les moyens humains et matériels du NPA.
A ce propos:
Nous donner les moyens de notre politique
http://npa2009.org/node/39662
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  Achille Ven 29 Nov - 14:00

Roseau a écrit:
Quimper est une belle démonstration de la nécessité de renforcer
les directions, les moyens humains et matériels du NPA.
C'est surtout la démonstration que le npa n'est PAS l'instrument qui va permettre au travail de trouver une issue dans la situation actuelle ou pour plus de précision que le npa est un des instruments du maintien du travail sous la domination politique du capital où l'issue selon le npa serait le régionalisme interclassiste breton comme démonté à Quimper.

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  yannalan Ven 29 Nov - 14:45

Qui va trouver une issue, personne le sait pour l'instant, à moins que tu aies le culot monstre de penser un instant que Mélenchon a une chance d'y arriver...L'humour, ça va cinq minutes

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  Roseau Ven 29 Nov - 14:52

Le NPA interclassiste ?
Ni par sa lutte aux côtés des licenciés à Quimper,
ni par ses Principes Fondateurs:
http://www.npa2009.org/content/principes-fondateurs-du-nouveau-parti-anticapitaliste-adopt%C3%A9s-par-le-congr%C3%A8s
Par contre, le programme de JLM,
qui s'affirme "pas révolutionnaire, mais keynésien"
autrement dit politicien bourgeois,
est délibérément interclassiste
(voir ma signature)
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  Prado Ven 29 Nov - 15:50

A mon avis, il faut refuser de se laisser enfermer dans ce genre de polémique. Car s'il est sans doute prioritaire d'organiser les travailleurs, il n'empêche qu'une organisation politique ne peut réduire son action à l'opposition travailleurs/patrons. Il existe d'autres oppressions et, quand on fait de la politique et non du syndicalisme, la question de l'interclassisme se pose à chaque pas. Ou sinon, on fait comme l'UJCml ou le PCF en mai 68 face à la révolte étudiante.
Il faut plutôt prendre le taureau par les cornes et accepter d'affronter des questions difficiles comme celle du régionalisme breton, de la soi-disant écotaxe et de la conquête de l'hégémonie. Par exemple : le NPA devrait-il se positionner en première ligne dans la lutte contre cette "écotaxe" ?

Prado

Messages : 1274
Date d'inscription : 02/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  panchoa Ven 29 Nov - 18:28

Copas a écrit:
Eugene Duhring a écrit:
Copas a écrit:
Ce qui a manqué à Quimper n'était pas la colère ouvrière, ni le parti des bureaucrates pro-gouvernementaux (in fine le parti du grand capital), mais une alternative organisationnelle de masse.
Tu me ferais presque rire. A quimper le 2 novembre, le champ s'était éclairci devant la désertion des directions bureaucratiques. Le NPA a été infoutu d'en prendre la mesure et a traité la manifestation en dilettante en envoyant du léger quand il fallait envoyer du lours, escomptant sur la présence de Poutou pour faire le buzz. Des conditions aussi "confortables" sont rares, inutile de te dire qu'il est navrant de les gâcher.
Alors je vois vraiment pas comment dans des conditions cent fois plus difficiles vous allez pouvoir en tirer quelques fruits, sinon donner du Poutou ou du Besancenot dans les médias ... comme d'habitude.
Fallait y aller mon lapin.

Mais le NPA y a été, avec certainement pas assez de moyens, mais cela a été le seul parti a relever l'honneur du mvt ouvrier à ce moment et cet endroit.

Même petit.

Non, nous n'avons pas d'armée secrète de réserve qu'on peut envoyer ainsi. L'importance de la situation n'a été comprise que tard, la volée de moineaux des bureaucrates s'est faite 3 jours avant, voir la veille pour certaines organisations. Et ne parlons pas du FdG qui a effacé en vitesse l'appel à Quimper au dernier moment, après que les éructations de son porte-parole aient fait pleuvoir des injures contre les travailleurs mobilisés.

La question n'était pas celle de l'importance d'un parti là, mais les retards engrangés dans la construction d'un pole de classe de masse et bien organisé.

Il y avait un comité de plusieurs centaines de personnes qui a été en parti abimé par la désertion des bureaucrates.

Si la question de la faiblesse des orgas politiques s'est posée, puisqu'il n'y avait réellement que le NPA aggloméré à plusieurs centaines de militants d'autres courants, le gros problème se situait dans la question de l'organisation de masse des travailleurs.

Nous n'étions pas près (certains au NPA oui , ailleurs, non) au problème posé (d'habitude les bureaucrates accompagnent un petit peu, là non).

Cela ne s'improvise pas.

Ca passe avant  par un effort plus soutenu de constructions de groupes de travailleurs révolutionnaires dans les entreprises, et un traitement très attentif de la question de la construction d'une organisation de masse des travailleurs, unitaire et anti-bureaucratique.

Nous n'étions pas dimensionnés pour pouvoir remplacer l'ensemble des orgas du mvt ouvrier. Faut pas déconner. Et on a eu tendance à perdre une partie de notre temps dans des croyances de faire bouger les appareils du PC et du PG, bref on regardait en partie ailleurs et pas où il fallait.

Bien qu'on ne puisse lire dans le marc de café, ces situations risquent de se reproduire, avec tout autant de confusions. Il s'agit de les aborder après avoir engrangé sérieux sur cette expérience.
de toute façon dans cette affaire ce n'est pas le nombre de militants du NPA, alternatif, attac et autre qui importe c'est le geste politique fort posé dans un contexte difficile pour analyser la situation. le NPA avait les militant capable de connaitre dans le détail les dessous de l'affaire. bon travail. de toute façon les auditeur de TV radio on entendu Poutou s'exprimer du pourquoi il était là. après les pressions en interne on fait ou ferons leurs travail au sein du front de goche. le NPA a pris date, c'est cela le plus important et a eu du courage politique. comme si dans les boites les problématiques de luttes et le sentiment de "classe" étaient comme un long fleuve tranquille. panchoa

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  Eugene Duhring Ven 29 Nov - 20:29

panchoa a écrit:
(../..)de toute façon les auditeur de TV radio on entendu Poutou s'exprimer du pourquoi il était là (../) panchoa
A ce tarif, pourquoi s'emmerder, on sait qu'un Besancenot ou un Poutou dans une manifestation entraîne à sa suite des caméras et des micros. Besancenot ou Poutou suffira. Pas besoin d'envoyer du léger (quelques maigres sections), moins encore du lourd. A moins que la stratégie en comptant sur la médiatisation d'une ou deux "stars", c'est de combler un déficit de sens de l'organisation.
J'ai bien entendu que le NPA ne pesait pas lourd en terme militant ! Bien mais dans une manifestation aussi vide de bureaucratie politique ou syndicale, ne serait-ce qu'un tiers d'un NPA soit près de 700 militans, cela aurait fait la différence.
J'ai bien entendu que le NPA n'avait pas de marc de café ! Bien mais qu'est-ce donc qu'une organisation avec des sections un peu partout en France notamment en Bretagne, qui serait incapable de sentir au travers de ces sections, en partie l'état d'esprit des travailleurs ? N'y avait-il pas un responsable du NPA Quimper dans le comité d'organisation de la manifestation du 2 novembre ?
J'ai bien entendu les sarcasmes de quelque uns demander pourquoi La Riposte n'avait pas pris la mesure de l’événement et ne s'était pas organisée en conséquence ? Comparer une organisation forte de 2 ou 3 milles militants à une tendance 8 à 9 fois moins importante avec une implantation relativement limitée, c'est franchement navrant.
Je rappelle que le rôle d'une organisation ouvrière, c'est ... d'organiser la classe ouvrière surtout quand elle a plus de 50 ans d'existence. Vous faites comme si le NPA venait de naître vierge de toute empreinte historique, militante, etc. et qu'elle devait d'abord s'organiser avant d'organiser. Vous vous foutez de la gueule de qui, sans déconner ?

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  CCR Ven 29 Nov - 20:38

Démantèlement du campement rrom de Saint-Ouen
Quand « l’humain d’abord » rime avec « Valls d’abord » : la majorité Front de Gauche de Saint-Ouen expulse 800 Rroms

Flora Carpentier
Source: http://www.ccr4.org/L-humain-d-abord-ou-l-application-pure-et-dure-des-directives-de-Valls-par-une-mairie-Front-de-Gauche-pour-expulser-les-Rroms

Chose promise, chose due : les futurs habitants de l’éco-quartier des Docks de Saint-Ouen peuvent être rassurés, ils n’auront pas à craindre pour leurs poules. La maire s’est montrée ferme et a tenu ses engagements. Ce mercredi matin, vers 8 heures, plusieurs centaines de CRS ont été déployés pour évacuer le camp de Rroms de Saint-Ouen, mettant à la rue près de 800 personnes dont 400 enfants, alors même que le froid est déjà bien installé sur la région. Sur le qui-vive depuis plusieurs jours, certains habitants avaient quitté les lieux la veille de l’intervention, pour ne pas revivre la violence des expulsions. Car nombre d’entre eux l’ont déjà connue, leur installation dans cette zone industrielle désaffectée faisant suite auxexpulsions de terrains qui ont eu lieu cet été dans tout le département (Bobigny, Saint-Denis, La Courneuve, Aulnay sous Bois). Ces municipalités FDG ou PS se sont en effet appuyées sur l’offensive anti-Rroms de Valls pour « libérer » des terrains autour desquelsils développent de fructueux projets immobiliers. Pour les familles rroms, c’est l’incompréhension la plus complète. « Pourquoi font-ils ça ? Où va-t-on aller ? » : ces questions sont sur toutes les lèvres, d’autant plus que le campement compte de nombreux enfants en bas âge, y compris des nouveaux-nés. Le temps de prendre leurs poêles sous le bras et de ramasser quelques effets, et une fois de plus, c’est l’exode forcé sous le regard méprisant des CRS et des différentes personnalités venues se féliciter de l’opération devant les médias.


L’évacuation fait suite à un arrêté municipal en date du 21 novembre signé par Jacqueline Rouillon, maire Front de Gauche (FASE) de Saint-Ouen, ordonnant aux familles de quitter les lieux dans un délai de 48 heures, sous menace d’intervention des forces de l’ordre [1]. Le sort des habitants du campement aurait dû être vite réglé après les plaintes déposées par la SNCF et RFF, propriétaires des terrains, et les nombreux appels au préfet par la Mairie depuis l’été. Mais c’était sans compter sur leur capacité à organiser leur défense, avec l’aide d’un avocat de La Voix des Rroms. Celle-ci avait permis d’obtenir au tribunal de Bobigny le report de leur expulsion au 12 décembre, mais la mairie a estimé cette date trop lointaine et mis en œuvre un plan pour accélérer les choses.Il lui a suffi pour cela d’ouvrir une deuxième requête en justice avec ses alliés le préfet de Seine-Saint-Denis M. Galli, nommé par Valls en juin, et la SNCF, en profitant du fait que le campement était situé à cheval sur deux parcelles appartenant formellement à deux propriétaires fonciers distincts (RFF et SNCF). Afin d’obtenir satisfaction immédiate, cette deuxième coalition s’est alors bien gardée d’informer les principaux intéressés. Une manipulation juridique odieuse visant à couper court au droit de défense des familles rroms [2].

Par ailleurs, les raisons évoquées dans l’arrêté sont une liste de mensonges, dont des soi-disant difficultés d’approvisionnement par voie ferrée de la centrale thermique du chauffage urbain (CPCU), qui risquerait de laisser sans chauffage des hôpitaux et des crèches en plein hiver. En réalité la seule voie traversant le campement est hors d’usage depuis longtemps, et la centrale peut parfaitement être approvisionnée par camions [3]. La mairie mettait également en avant les risques encourus par les habitants du campement, mais ce discours soi-disant préoccupé pour les familles tombe à l’eau quand on sait qu’aucune solution de relogement, même provisoire, n’est proposée.

Car ce qui préoccupe véritablement la maire dans cette histoire, à l’approche des municipales, ce sont les plaintes des riverains qui viennent d’emménager dans les immeubles flambant neufs alentours, ainsi que les dégâts pour l’image que la ville souhaite renvoyer pour sonéco-quartierdes Docks en construction à quelques pas de là...

A côté de cela, quel devenir pour les familles expulsées ? Quelles solutions vont être proposées ? Personne n’en dit mot ! C’est autant de familles qui vont être condamnées à l’errance, sans accompagnement, sans suivi social, sans scolarisation des enfants. La seule vraie solution passerait par un plan d’urgence d’envergure nationale qui garantisse aux Rroms des droits élémentaires:régularisation pour ceux qui ne sont pas citoyens européens,scolarisation des enfants, gratuité des soins, logement décent, démarche effective d’insertion, au travers de structures à dimension raisonnable et réparties sur tout le territoire.

Le démantèlement du camp de Saint-Ouen répond strictement à la politique de Manuel Valls qui, ce même 27 novembre au soir, alors qu’Hollande se prépare à lancer une intervention impérialiste en Centrafrique, révélait à nouveau tout le cynisme, le racisme et la démagogie du gouvernement lors du meeting « contre le racisme et les extrémismes » du PS à Paris.

La lutte contre le racisme passe également par une lutte contre la politique raciste de ce gouvernement, par le combat pour la solidarité avec les populations rroms, pour leur offrir la possibilité de s’installer et de vivre dans des conditions décentes là où elles le souhaitent. C’est le message qui sera relayé à la manifestation antiraciste du 7 décembre à Paris à l’occasion du trentième anniversaire de la « marche des Beurs ».

27/11/13

----------------------------------------

Lutte Ouvrière et ses contradictions municipales

Comme dans d’autres communes du 93 qui ne chaument pas sur le front des expulsions à l’image de Saint-Denis, La Courneuve , Lutte Ouvrière fait partie de la majorité municipale de Saint-Ouen.

Dans un communiqué aussi bref qu’hypocrite, LO dit que « la police de Valls et de Hollande a démantelé, à Saint-Ouen (…) un des plus grands camps où vivent 800 hommes, femmes et enfants qui ont le malheur d’être des Roms. Forcés [euphémisme, dirions-nous… devant les matraques et les pelleteuses, on déguerpit rarement de bonne grâce…] d’abandonner leurs baraques de fortune, dans le froid, ils devront donc trouver un autre terrain vague pour se ‘reconstruire’ des abris autant que faire se peut. Défendre les intérêts des riches et s’attaquer aux miséreux, telle est la devise de ce gouvernement ».

Mais, camarades, qui a demandé aux flics d’intervenir, si ce n’est la majorité municipale « de gauche » à laquelle participe LOjusqu’à preuve du contraire ?

Défendre les intérêts des travailleurs et des classes populaires, c’est la devise des révolutionnaires. Et voter les budgets municipaux et couvrir les expulsions, c’est la devise de qui ?

------------------

NOTES:

[1] Pour en savoir plus sur la politique discriminatoire de la mairie Front de Gauche de Saint-Ouen envers les populations rroms depuis de nombreuses années, lire notre article « Quand une maire Front de Gauche en appelle à Valls pour démanteler un campement Rrom », F. Carpentier, 16/11/13, www.ccr4.org/Quand-une-maire-Front-de-Gauche-en-appelle-a-Valls-pour-demanteler-un-campement-Rrom

[2] « Saint-Ouen : la gauche plurielle enfin rassemblée dans la guerre contre les Rroms ! », La voix des Rroms, 27/11/13, www.millebabords.org/spip.php ?article24907

[3] Visionner à ce sujet le reportage « Polémique autour d’un campement de Roms en banlieue parisienne », 21/11/13, www.france24.com/fr/20131121-france-seine-saint-denis-saint-ouen-camp-roms-rff-evacuation-expulsion

CCR

Messages : 168
Date d'inscription : 12/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Expulsion des roms de Saint-Ouen

Message  Babel Ven 29 Nov - 23:49

"Ensemble !", mouvement nouvellement créé, dont le FASE est partie prenante, émet un communiqué de protestation.

Après avoir s'être ému de la situation, ce mouvement s'élève contre le préfet et le gouvernement, Valls en tête, qui jette à la rue, en plein froid, 800 personnes dont nombre d'enfants.

Mais il exonère la municipalité de toute responsabilité, et en appelle à l'action des élus et des citoyens pour créer un rapport de forces et imposer une solution au gouvernement.

Super-crédible.

L'Huma relaie la position de la maire, qui demande « un plan d’urgence » et l’organisation d’une « conférence régionale pour que chaque ville d’Île-de-France ouvre un village d’insertion ».

Et en attendant ? Rien.

La brève locale de LO du 24/11 rappelle que c'est la maire Front de gauche de Saint-Ouen qui a adressé au début du mois de novembre un courrier à Manuel Valls, lui demandant d’évacuer, dès le 12 décembre, un campement rom situé sur le territoire de la commune.

Elle s'indigne qu’une municipalité Front de gauche, anciennement PC, s’engage dans une voie similaire à celle des maires de droite et adresse à Valls une demande d’expulsion.

Mais n'indique pas si LO se désolidarise de la majorité municipale dont elle fait partie.

Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  verié2 Sam 30 Nov - 10:10

Lutte Ouvrière et ses contradictions municipales
Ce n'est pas la première fois, loin de là, que LO a des positions ambigüs face à des municipalités de gauche et surtout "communistes" (PCF) qui expulsent des squatters. On se souvient que, par exemple à Aubervilliers, LO s'était nettement dissociée du DAL qui soutenait des squatters occupant des logements vides pour la raison que ceux-ci passaient ainsi devant la liste des demandeurs officiels et qu'une municipalité, fut-elle de gauche, n'avait pas la possibilité de régler le problème de la pénurie de logements.

Le problème est que ces municipalités se placent à la fois dans une optique de bonnes gestionnaires du système municipal et de démagogie vis à vis de la partie de la population irritée voire excédée par les intrus : squatters africains, Roms etc. La seule alternative serait de se placer, non dans une optique de gestionnaire, mais de mobilisation de la population laborieuse. Evidemment, ce n'est pas facile, et pas forcèment payant sur le plan électoral dans la période actuelle. Et, sur ce plan, la politique de LO est loin d'être claire et cette confusion n'a pu être que renforcée par la participation à des majorités municipales, même si LO se démarque partiellement de celles-ci comme elle vient de le faire à propos des expulsions de Saint-Ouen.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Le FdG: une remise à plats...

Message  Roseau Dim 1 Déc - 1:17

Prado a écrit:Parmi les choses amusantes qu'on lit dans le blog de JLM, il y a :  "Cependant, notre intérêt bien compris est d'agir comme si nous pensions qu'ils avaient réellement l'intention de faire quelque chose sur le sujet. Du coup, à l'objectif concret du refus de l'augmentation de la TVA le 1er janvier prochain, s'ajoute avec davantage de force la nécessité de peser sur le contenu de ladite « remise à plat »" Voici donc ce qui se cache derrière l'expression ronflante de révolution fiscale :  peser sur le contenu d'une « remise à plat » à laquelle on ne croit pas soi-même...
Prado a encore mis dans le mille
A chaque fois que Mélenchon emprunte le mot de révolution
(« citoyenne », « fiscale », « écologique », et pourquoi pas « sursoimême »…
mais jamais sociale…)
il faut le comprendre comme le « Changer la vie » de son modèle Mitterrand
soit mobilisation en vue des urnes ou comme le propose JLM,
pour prendre la place de Premier Sinistre de Hollande.
A défaut, comme il l’a proposé, Ministre d’un gouvernement Montebourge…
Bref quand le vieux politicien parle de "révolution",
Il faut lui rappeler ses nombreuses déclarations d’allégeance au capital, comme celle-ci :
« C’est quand même incroyable de voir qu’on passe pour un révolutionnaire quand on est simplement keynésien ; où ondit il faut partager, c’est ça qui va faire respirer l’économie ».
( 17 octobre 2011 sur France Info).
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Eclatement du FdG dans 50% des 30 grandes villes

Message  Roseau Mar 3 Déc - 20:09

http://gauche.blog.lemonde.fr/2013/12/03/municipales-la-strategie-tres-partagee-du-pcf/
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Poitiers : finalement, c’est plié

Message  Roseau Dim 8 Déc - 19:34


http://www.centre-presse.fr/article-274745-il-n-y-aura-pas-de-liste-br-front-de-gauche-en-mars.html
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Poitiers toujours

Message  Roseau Lun 9 Déc - 18:55

Il faut préciser pour comprendre la bataille de Poitiers,
ce qui s'est passé avant l'effondrement du FdG

Poitiers : l’adjoint s’accroche à sa gamelle
http://www.francebleu.fr/municipales-2014/politique/municipales-poitiers-un-elu-communiste-refuse-de-rallier-le-front-de-gauche-1085748
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty La guerre des boutons est déclarée

Message  Roseau Mar 10 Déc - 0:51

http://lelab.europe1.fr/t/malgre-les-menaces-de-jean-luc-melenchon-le-parti-communiste-parisien-utilise-l-etiquette-front-de-gauche-avec-anne-hidalgo-12212
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  panchoa Mar 10 Déc - 10:05

Roseau a écrit:http://lelab.europe1.fr/t/malgre-les-menaces-de-jean-luc-melenchon-le-parti-communiste-parisien-utilise-l-etiquette-front-de-gauche-avec-anne-hidalgo-12212
belle embrouille, inattaquable, car c'est vrais : le PCF est membre du fouttage de gueule. donc Monsieur Mélenchon n'y peut rien.

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  Roseau Mar 10 Déc - 12:29

En fait, comme cela a été signalé déjà sur ce forum,
et rappelé par JLM la semaine dernière,
c'est le PG (en fait le gendre de JLM...)
qui a déposé dès le départ le sigle FdG à l'INPI,
dans le dos du PC, qui se rendant compte que Renard l'avait blousé,
a déposé le sigle "Front Populaire de Gauche"...
comptant ainsi pouvoir récupérer une partie des dépouilles.
JLM a menacé de toutes les actions possibles en cas d'infraction
sur ce droit de propriété...dite intellectuelle.
ce qui inclut les tribunaux... Smile
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Toulouse: Foire de Gnons

Message  Roseau Mar 10 Déc - 21:21

http://www.ladepeche.fr/article/2013/12/10/1771582-le-ton-monte-entre-parti-de-gauche-et-pcf.html
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  iztok Mar 10 Déc - 22:22

solidarité totale à ces camarades, la JC de Toulouse (parce que c'est elle qui a agressé, soutenu par le PCF qui les utilise) fait partie d'une des tendances les plus staliniennes qui soit ... Leurs chefs me répétaient à foisin que les goulags et staline n'étaient pas si mal... Ils sont gérinistes.
Ils arrachent le PG, le NPA, Solidaires étudiants et toutes les organisations de la gauche radicale qui ne sont pas dans leur giron. Sans compter les insultes et les menaces. Du pur jus stalinien, tout autant que les jeux de mots pourris et provocateurs.
iztok
iztok

Messages : 241
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 32
Localisation : toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  panchoa Mar 10 Déc - 23:50

Roseau a écrit:En fait, comme cela a été signalé déjà sur ce forum,
et rappelé par JLM la semaine dernière,
c'est le PG (en fait le gendre de JLM...)
qui a déposé dès le départ le sigle FdG à l'INPI,
dans le dos du PC, qui se rendant compte que Renard l'avait blousé,
a déposé le sigle "Front Populaire de Gauche"...
comptant ainsi pouvoir récupérer une partie des dépouilles.
JLM a menacé de toutes les actions possibles en cas d'infraction
sur ce droit de propriété...dite intellectuelle.
ce qui inclut les tribunaux... Smile

bien sur et je ne vais pas en faire un fromage mais personne ne peut interdire au PCF de dire sur affiche qu'il est membre du FdG car c'est vrais; et de toute façon Mélenchon et compagnie ne peuvent pas aller devant les tribunaux pour cela.

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche - Page 38 Empty Re: Front de Gauche

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum