-49%
Le deal à ne pas rater :
Abattant WC avec fermeture en douceur HIMIMI
21.83 € 42.99 €
Voir le deal

Front national

Page 3 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant

Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  Roseau le Dim 19 Déc - 15:54

Nico 37 a parfaitement raison, car lui apprend de l'histoire du mouvement ouvrier.

Le programme économique du FN, c'est sur le fond la barbarie de l' économie de marché
dans la phase sénile du capitalisme,
cette même économie de marché défendue par les politiciens professionnels du PC au PS,
mais quand les travailleurs n'en veulent plus, c'est à dire avec les moyens de répression du fascisme.
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  Invité le Lun 20 Déc - 10:16

Luc Ferry revisite c'est classique collabo fasciste des années 30, le même discoure fascisant qu'utilisait la bourgeoisie de droite dans les année 30, et qui a permis a Hitler, Mussolini, et autres dictateur d'arrivé au pouvoir..

Pour ceux qui veule se penché sur la question commencer par ça il y a des pistes:
Cet article discute de la présence et de l'importance du fascisme en France entre les deux grandes guerres. L'article décrit aussi les mouvements fascistes ou à connotation fasciste en France durant la même période.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fascisme_en_France#Technocrates_capitalistes

je colle celui la aussi qui traite des différente collaboration du régime fasciste en France.

La collaboration en France (1940-1944) consiste non seulement en la collaboration d'État initiée officiellement lorsqu'au terme d'un discours radiodiffusé le 30 octobre 1940[1], le maréchal Pétain a invité les Français à collaborer avec l'Allemagne, mais aussi en d'autres formes de collaboration plus radicales ou plus confuses auxquelles ont pu se livrer des Français en dehors de l'appareil d'État.

On peut distinguer trois sortes de collaboration :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Collaboration_en_France

C'est très grave se que dit Luc Ferry, il y a une différence dans le discoure d'un petit groupa Fasciste, donc le discoure est prudent, et un pouvoir donc Marine le pen serrait la chef, et la ont va danser.

sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  nico37 le Mer 12 Jan - 21:22

Jean Verdon, ex-FN critique la '' PME Le Pen '' La Nouvelle République 29/12/2010 05:38

Jean Verdon, longtemps le patron du FN en Touraine, dissident, dit ses quatre vérités à la famille Le Pen avant le congrès de Tours des 15 et 16 janvier.

Deux gars de la Marine " fiers d'elle
Jean Verdon ne sera pas de la fête du FN les 15 et 16 janvier au Vinci à Tours. Pas de congrès national pour lui, et pour cause, il n'est plus au Front. Entré en dissidence, il a rallié Carl Lang et son mouvement du Parti de la France. « Le FN, ce n'est plus mes oignons ! », dit l'ancien chef du Front en Touraine et dans la région Centre, trente ans de parti, vingt-quatre de mandat régional, de nombreuses élections cantonales, législatives et municipales menées tambour battant à Tours.
Des regrets ? « Si c'est pour voir le FN rester dans la famille, préserver la PME Le Pen, non, aucun regret ! » Jean Verdon n'est pas langue de bois. Et ne met pas son drapeau dans sa poche. Il préfère Bruno Gollnisch à Marine Le Pen, tous deux faisant campagne pour la succession. « Gollnisch a une dimension supérieure. Il a l'intelligence et l'expérience. Il a fait gagner le Front plusieurs fois, notamment en 2002 pour la présidentielle où il était directeur de campagne, contrairement à sa concurrente qui, elle, passe son temps à casser, à exclure. Jean-Marie a su regrouper et porter les valeurs du Front. Sa fille divise. Les plus brillants et les meilleurs sont partis, à cause d'elle ! »
Jean Verdon a une grosse dent contre « Marine ». D'ailleurs, il pense que son père « ne prend pas sa retraite. Il continuera à tenir les cordons de la bourse, d'autant que le FN est lourdement endetté. » Au congrès de Tours de la mi-janvier, « il ne fera que passer le flambeau artificiellement ».

'' Tel père telle fille ''

L'ex-patron du FN tourangeau juge que « le vote par correspondance des militants, avant le congrès, n'est pas clair. Un congrès sans vote (NDLR : le jour J) ça ne s'est jamais vu ! » Pour lui, le soufflé Marine Le Pen retombera vite après le congrès et il ne croit pas du tout dans les chances de « Marine » à la présidentielle 2012, même si elle est médiatique : « Marine au deuxième tour, c'est du bluff ! Elle n'a pas de colonne vertébrale, elle réagit aux sondages et à l'opinion, et sa prétendue dédiabolisation du parti, c'est du pipeau ! Tel père, telle fille ! »
Olivier Pouvreau

Deux '' gars de la Marine '' fiers d'elle La nouvelle république 29/12/2010 05:35

Les deux Tourangeaux Gilles Godefroy, responsable départemental du FN, conseiller régional, et Fabien Ollivier, responsable Jeunes de la région Centre, témoignent.

Participez-vous à l'organisation du congrès de Tours de votre parti de ces 15 et 16 janvier ?
« Non, c'est un boulot de pro. Pas d'improvisation ! On attend près de 2.500 militants et 300 journalistes ! Au début, nous avons eu des appels de restaurateurs qui voulaient travailler pour ce congrès, mais c'est notre direction à Paris, avec le Vinci, qui commande. »

Le vote pour la succession de Jean-Marie Le Pen serait « louche », dit-on ?
« Pas du tout. On vote par correspondance, pour le président et pour notre comité national, dans deux enveloppes neutres adressées à Paris et réceptionnées par un huissier jusqu'au 5 janvier. »

Vous êtes pour Marine Le Pen ou Bruno Gollnisch ?
« Il y a les Marinistes et les Gollnischiens, en effet. A 70 % en Touraine, nous sommes pour Marine. On nous appelle les gars de la Marine ! On portera des tee-shirts à son effigie. Tous les cadres de la région sont pour elle. Elle a un langage plus moderne et plus compréhensible. La guerre d'Algérie et tout le reste, ce n'est plus de notre génération. »

Sera-t-elle au second tour de la présidentielle ?
« Sans aucun doute. En ce moment, il suffit de se baisser pour ramasser (les voix). »

Comment communiquez-vous entre vous ?
« Par internet, téléphone, vidéoconférences. Nous organisons aussi des rendez-vous réguliers, galette, sortie canoë-kayak, repas champêtre comme à Nouâtre en octobre. Le 27 novembre, nous avons réuni les nouveaux arrivants pour une formation sur l'affichage, le collage, la distribution de tracts. Nous avons un nouveau bimensuel national, Jeunes au Front. »

Avez-vous regagné des adhésions après votre scission en Indre-et-Loire ?
« Nous sommes plus de 200 inscrits en Indre-et-Loire et avons de nouvelles adhésions depuis le passage de Marine sur France 2. Nous avons dans nos rangs des lycéens, des quadras, des chômeurs, des actifs, des avocats, banquiers, juristes, ouvriers du bâtiment, chauffeurs routiers, éducateurs, agents de sécurité, agriculteurs, commerçants, artisans. Nous avons aussi des ex-UMP déçus de Sarko, trahis sur l'économie, l'Europe, l'immigration, la sécurité. »
Êtes-vous toujours montrés du doigt pour vos idées ?

« Il y a moins d'agressivité à notre égard. Les anciens en ont bavé. Ils devaient coller la nuit. Nous, nous avons toujours des soucis par rapport à notre métier et c'est pourquoi beaucoup de sympathisants ne prennent pas la carte de militant. »

Vous serez présents aux cantonales ?
« Dans tous les cantons, mais faute d'argent, on paye nous-mêmes nos affiches ! »
Recueilli par O.P.

nico37

Messages : 7047
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  BouffonVert72 le Ven 14 Jan - 20:43

Ce que je craignais commence à se voir dans un sondage CSA :

http://www.lefigaro.fr/politique/2011/01/14/01002-20110114ARTFIG00566-2012-marine-le-pen-consolide-sa-troisieme-place.php



2012 : Marine Le Pen consolide sa troisième place

Par Jim Jarrassé
14/01/2011 | Mise à jour : 18:03


La vice-présidente du Front national, qui devrait succéder ce week-end à son père, récolte dans un sondage CSA jusqu'à 18% des intentions de vote au premier tour de la présidentielle. Un score supérieur à celui de son père le 21 avril 2002.Front national - Page 3 Coeur-

Un bon sondage de plus pour Marine Le Pen. La vice-présidente du Front national, qui devrait rafler ce week-end la présidence du parti, arriverait en 3e position si le premier tour de l'élection présidentielle avait lieu dimanche, derrière Nicolas Sarkozy et le candidat socialiste, selon un sondage CSA pour Marianne publié ce vendredi. Elle obtient 17% des intentions de vote si Martine Aubry était la candidate socialiste et 18% dans l'hypothèse où Dominique Strauss-Kahn se présentait. Les derniers sondages réalisés en 2010 lui accordaient un score oscillant autour de 12-13%.

Selon cette enquête d'opinion, Marine Le Pen dispose d'un potentiel de voix supérieur à celui de son père et de Bruno Gollnisch, son rival dans la course à la présidence du FN : 20% des personnes interrogées répondent qu'elles pourraient voter pour elle si elle était candidate, contre 13% pour Jean-Marie Le Pen et 7% pour Gollnisch. Un score qui grimpe à 28% chez les sympathisants UMP.



Pas d'illusion pourtant chez les sondés : 74% d'entre eux considèrent qu'elle est d'abord d'extrême droite, raciste (59%), et seuls 30% d'entre eux la décrivent comme humaniste. Mais Marine Le Pen est aussi perçue comme une candidate courageuse (71%), moderne (47%) et proche des préoccupations des gens (42%). Elle rassemble sur les thèmes traditionnels du Front national : 46% des personnes interrogées disent être en accord avec elle lorsqu'elle parle de l'insécurité, 30% de l'immigration et 24% de l'islam. Mais elle a aussi su donner une coloration économique et sociale à son discours : sur l'euro, 26% des sondés la jugent convaincante, 25% sur la crise économique.



Les autres candidats distancés




Si Marine Le Pen cherche à normaliser son positionnement sur l'échiquier politique, l'idée d'une alliance entre le FN et l'UMP reste minoritaire : 67% des sondés n'y sont pas favorables, 23% la souhaitent. Chez les sympathisants UMP, cependant, l'opposition est moins catégorique : 39% sont pour, 57% sont contre.

Reste à savoir si Marine Le Pen est capable de rééditer l'exploit de son père en se qualifiant pour le second tour de la présidentielle. Plus de la moitié des Français (57%) croient en un nouveau 21 avril en 2012, selon un sondage Opinion Way à paraître dans Métro. L'hypothèse la plus favorable pour Marine Le Pen réside dans la candidature de Martine Aubry, qui obtient 22% des intentions de vote, soit cinq points de plus «seulement» que l'héritière de Jean-Marie Le Pen. Nicolas Sarkozy rassemblerait alors 28% des suffrages. S'il était candidat, Dominique Strauss-Kahn raflerait en revanche 30% des suffrages, nettement devant Nicolas Sarkozy (25%) et Marine Le Pen (18%).

Si la dirigeante frontiste a encore du chemin à parcourir pour espérer accéder au second tour, elle semble avoir réussi à creuser largement l'écart avec les autres candidats potentiels, qui recueillent tous moins de 10% des intentions de vote. Marine Le Pen distancerait nettement François Bayrou (6-9%) et Olivier Besancenot (6-7%). Jean-Luc Mélenchon n'obtiendrait quant à lui que 5 à 6% des voix. Quant à Eva Joly, possible candidate d'Europe Ecologie Les Verts, elle ne semble pas avoir réussi son décollage médiatique : seuls 4% des sondés se disent prêts à voter pour elle.

Sondage réalisé les 7 et 8 janvier par téléphone, auprès d'un échantillon de 1.001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.




http://www.marianne2.fr/Sondage-Marianne-Marine-garde-Le-Pen-et-oublie-Jean-Marie_a201607.html

Sur ce lien y'a plein de graphiques, je ne mets que le 1er (on n'y voit rien):

Front national - Page 3 929249-1101669



Sondage Marianne : Marine garde Le Pen et oublie Jean-Marie
Philippe Cohen - Marianne | Vendredi 14 Janvier 2011 à 05:01 | Lu 14740 fois



Nous publions ci-dessous les résultats complets du sondage CSA-Marianne qui accompagne notre dossier Marine Le Pen, à qui la faute. On lira ci-dessous les principales leçons de cette étude.



L'élection probablissime de Marine Le Pen à la tête du Front National marque le véritable début de la campagne présidentielle. Le sondage CSA-Marianne n'était pas destiné seulement à mesurer les rapports de force entre les différents candidats. Il était l'occasion d'évaluer la position.




1) Marine Le Pen prend la place du « troisième homme »


Les dernières campagnes présidentielles ont été marquées par la thématique du 3ème homme. Jean-Pierre Chevènement puis en 2002 Jean Marie Le Pen avaient tenu ce rôle, tandis que François Bayrou leur a succédé dans cette partition en 2007. On comprend l’intérêt de ce suspens politique et médiatique : à quoi bon deux tours de scrutin si le premier n’est qu’un tour de chauffe entre deux ténors hors de portée des dix autres candidats ? Du coup la « surprise du chef » est devenu le clou des campagnes électorales.
Apparemment, celle de 2012 est avancée et le troisième homme de 2012 a bien des chances d’être une femme, Marine Le Pen pour toute une série de raisons. Marine Le Pen ramène donc le Front National en troisième position de la compétition électorale. Les derniers sondages de 2010 lui attribuaient 13-14% des intentions de vote. Avec 17-18% et un potentiel supérieur à 20% (voir tableau suivant), elle franchit là le gap qui sépare le statut d’outsider, partagée avec Europe Écologie ou François Bayrou, de celui de troisième candidat capable de bousculer le système politique. Jamais son père n’avait, du moins officiellement atteint un tel sommet dans les sondages, à l’exception de septembre 2006, où le CSA lui attribuait 17% alors qu’il a ensuite à peine dépassé 10% lors de l’élection présidentielle de 2007.

Manifestement, la polémique sur « l’occupation de la rue Myrha » ne semble pas l’avoir desservie. Marine Le Pen distance très nettement François Bayrou (6-9%) et Olivier Besancenot (7%), ses deux suivants immédiats. Plus spectaculaire, elle talonne Martine Aubry (17 contre 22%) et l’hypothèse d’un 21 avril à l’endroit (un deuxième tour Nicolas Sarkozy-Marine Le Pen) n’est plus une vue de l’esprit : 5 points dans une campagne, ça se rattrape, même si l’argument sera utilisé par les ténors socialistes contre ses concurrents à gauche. Pauvre argument car on gagne rarement en ne misant que sur la peur… D'autant que l'intention de vote FN semble reposer sur une adhésion croissante d'une partie du corps électoral à certaines des thématiques frontistes :

http://www.marianne2.fr/photo/929249-1101670.jpg?v=1294848347




Au-delà de l’évaluation des performances frontistes, le sondage CSA-Marianne nous éclaire sur l’évolution du rapport de forces à 17 mois du scrutin présidentiel :

- Nicolas Sarkozy garde un socle électoral consistant (28% dans l’hypothèse Martine Aubry, 25 en cas de premier tour avec DSK) ; aucun de ses concurrents de droite ne le menacent sérieusement ;

- Dominique Strauss-Kahn réalise un très bon score au premier tour alors qu’il s’était jusqu’alors montré surtout un bon candidat de second tour ;

- le rapport de forces n’évolue pourtant guère en faveur de la gauche, qui ne rassemble que 39% des voix au 1er tour en cas de candidature Aubry et 46% si c’est DSK qui s’y colle ;

- l’espace centriste se rétrécit considérablement, surtout si Strauss-Kahn est candidat ;

- Europe Ecologie pique du nez avec Eva Joly créditée de 4% d’intentions de vote quel que soit le candidat socialiste ;

- l’extrême gauche reste vigoureuse à 13% des voix mais Olivier Besancenot semble dépasser Jean-Luc Mélenchon, à l’inverse de ce qui s’était passé lors des élections européennes.


http://www.marianne2.fr/photo/929249-1101671.jpg?v=1294848390

2) Marine Le Pen maximise le potentiel électoral du Front National

C’est ce qui apparaît dans les réponses à cette question posée pour distinguer l’audience de la probable nouvelle présidente du FN de celle de son père et de celle de son concurrent Bruno Gollnisch. Le « potentiel électoral » mesuré ici (20%) est d’autant plus impressionnant qu’à la différence d’une question sur les intentions de vote, les scores recueillis ici ne font pas l’objet d’un redressement. Cette percée singulière se confirme dès que l’on questionne les Français sur leur « appréciation subjective » de Marine Le Pen :





http://www.marianne2.fr/photo/929249-1101672.jpg?v=1294848440


Si 74% des Français la perçoivent comme une candidate d’extrême droite, ils sont 71% à la trouver « courageuse » (le fruit sans doute de ses vigoureuses interventions télévisées), 47% à la juger « moderne », 42% « proche des préoccupations des gens » et 39% « attachée au modèle social français ».

http://www.marianne2.fr/photo/929249-1101677.jpg?v=1294848660
La même empathie apparaît sur ses thèmes d’intervention : 46% des Français partagent son point de vue sur l’insécurité. « Marine Le Pen s’attaque au cœur nucléaire du sarkozysme, le candidat Sarkozy avait mis cette thématique au coeur de sa campagne et il ne semble guère avoir convaincu l'opinion sur ce point », note Jérome Sainte Marie, Directeur général de CSA-opinion. Par ailleurs, le score réalisé par Marine Le Pen sur la laïcité (31%) mord sur la gauche à laquelle on rattachait autrefois cette thématique.

http://www.marianne2.fr/photo/929249-1101678.jpg?v=1294848678

Drôle de paradoxe : si les Français semblent trouver davantage de qualités à la fille Le Pen qu'à son père, s'ils adhèrent plus facilement à ses thèmes d'intervention, ils sont loin cependant de penser qu'elle diffère de lui.





3°) La percée frontiste s’effectue en détournant de leur vote les électeurs de gauche


Cette deuxième leçon de ce sondage se détache en analysant la répartition des votes par catégorie socio-professionnelle (CSP). Manifestement, le vote FN colle désormais beaucoup mieux à la sociologie française, se concentrant parmi les actifs de 30 à 54 ans. Marine Le Pen réalise des scores supérieurs à 25% parmi les ouvriers et les chômeurs (27%), ainsi que parmi tous les actifs travaillant à leur compte (38% !). On y trouve les commerçants et artisans, clientèle traditionnelle du Front National, mais aussi sans doute tout le tissu des auto-entrepreneurs, souvent déclassés ou en difficulté, qui font désormais le tissu rural français. En revanche, Marine Le Pen est moins entendue parmi les femmes et surtout les moins de 30 ans, catégorie dans laquelle elle ne renouvelle pas les performances de son père.
Tous ces électeurs, ouvriers, chômeurs ou petits entrepreneurs déçus ou révoltés par le sarkozysme, auraient dû se reporter sur la gauche. Or, celle-ci reste faible, entre 39 et 46% selon l’identité du candidat socialiste. Le FN redevient ainsi tranquillement le premier parti ouvrier qu’il était dans les années 1990, au moment où Pascal Perrineau évoquait l’apparition d’un « gaucho-lepénisme » voyant le FN attirer des électeurs venus de la gauche. Le danger est que cette percée dans les couches populaires se cumule avec une consolidation de son audience dans les couches moyennes anxieuses. Bref, le Front National développe son influence parmi les Français qui s’estiment victimes de la mondialisation, un filon qui n’est pas prêt de se tarir et qui ne profite pas pour le moment à Jean-Luc Mélenchon.





http://www.marianne2.fr/photo/929249-1101680.jpg?v=1294848698

4°) La percée mariniste pose un problème redoutable à la droite sarkozyste


Tant que le Front National est ignoré par la droite et la gauche, les voix de ses électeurs sont en quelque sorte stérilisées, comme cela a été le cas depuis 1984, date de la première percée nationale frontiste. Mais cette « mise au corner » peut-elle fonctionner sans dommages avec un Front national proche de 20% ? Pas pour la droite en tout cas puisque à cet étiage, l’UMP devra subir des centaines de périlleuses triangulaires lors des élections législatives qui suivront le scrutin présidentiel.

A cette donnée simple de l’arithmétique électorale s’ajoute un autre élément révélé par notre sondage : 36% des électeurs de droite et 39% des électeurs de l’UMP sont d’ores et déjà convaincus de l’intérêt d’une alliance avec le Front National. Mieux : 54% des électeurs frontistes sont du même avis, et ce alors que Jean-Marie le Pen comme sa fille demeurent opposés à toute alliance. Les électeurs frontistes seront donc faciles à convaincre si, dans l’avenir, les dirigeants du FN se prononçaient pour une alliance ou un simple désistement à droite. Mais Marine Le Pen trouvera peut-être ici l’une des limites de sa stratégie : d’un côté, il lui sera difficile de refuser toute alliance tout en affirmant vouloir constituer le FN comme parti de gouvernement, de l’autre, une alliance à droite l’empêcherait de se revendiquer ni de droite ni de gauche.

Sondage exclusif CSA / MARIANNE réalisé par téléphone les 7 et 8 janvier 2011 au domicile des personnes interviewées.
Echantillon représentatif de 1001 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage), après stratification par région et catégorie d'agglomération.


(Tous les sondages publiés par CSA sont disponibles sur le site : http://www.csa.eu )





En gros ça donne ça :

Droites :

Sarkosy : 25 - 28
Marine Le Pen : 17 - 18
Dominique Villepin : 3- 6
Nicolas Dupon-Aignan : 1


Sociaux démocrates :

candidat socialiste : 22 (Aubry) - 30 (DSK)
François Bayrou : 6 - 9


La vraie Gauche :

Olivier Besancenot : 6 - 7
Jean-Luc Mélenchon : 5 - 6
Nathalie Artaud : 1


L'écolo :

Eva Joly : 4


BV72 ki/ La Kata... What a Face
BouffonVert72
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 47
Localisation : sur mon réformiste planeur

Revenir en haut Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  Roseau le Ven 14 Jan - 21:17

La vraie Gauche :

Olivier Besancenot : 6 - 7
Jean-Luc Mélenchon : 5 - 6
Nathalie Artaud : 1

La vraie gauche mon oeil!
Comment peut-on associer les gestionnaires de toujours du capitalisme du Foutage de Gueule avec le NPA et LO,
pourtant loin pour le premier, et très très loin pour le second d'avoir un projet révolutionnaire....
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  BouffonVert72 le Ven 14 Jan - 21:29

Si tu préfères que la France sombre dans le Kapitalisme accouplé avec l'ED...
Ce n'est pas avec vos petites manif que vous allez empêcher NS d'occuper La Place pendant encore 5 ans, avec probablement MLP en 1ière Ministresse...
Et à partir de là ce serait la fin de notre vraie gauche : ils nous liquideraient tous, et ce forum avec...

LO-NPA-FG : 14 %
Si on rajoute EELV : 18 %.

Ca donne :

LO-NPA-FG-EELV : 18 %
FN : 17-18 %
BouffonVert72
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 47
Localisation : sur mon réformiste planeur

Revenir en haut Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  Roseau le Ven 14 Jan - 21:37

vos petites manif
Magnifique expression de l'externalité à notre classe...
D'autant plus drôle que ce sont les bureaucrates du FdG, qui depuis deux ans,
ont fait campagne contre l'extension des luttes jusqu'à la grève générale,
jusqu'au clou du crétinisme label caviar, proposer un référendum en pleine montée des luttes.
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  Marco Pagot le Ven 14 Jan - 21:41

oui, je pense qu'il faut aussi ajouter cpnt, le poi, le modem, le parti fédéraliste, les écolos du trèfle, le mrg, le pcof etc, sans oublier les indigènes, l'ocml-vp, les cercles communistes, ducon geignant et de villepin; Aujourd'hui, autrement de romero; république et socialisme... on fait un grand gloubiboulga qui sera majoritaire

Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
Marco Pagot
Marco Pagot

Messages : 940
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  BouffonVert72 le Ven 14 Jan - 21:50

Il faut bouger, s'adapter à chaque nouvelle situation... Sinon on est mort...
BouffonVert72
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 47
Localisation : sur mon réformiste planeur

Revenir en haut Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  nico37 le Sam 15 Jan - 2:33

Tours vers l'état de siège (congrès du FN) 11 Janvier 2011 Par Raphael JORNET

Il pleut sur Tours. La gare est toujours à la même place, le Vinci aussi. Vents forts. Front chargé. Météo classée bleu. Celle des orages à venir.


Si Tours avait été une ville côtière à l'instar de cette ville australienne du Queensland, elle serait submergée par les eaux et assiégées par les crocodiles. Sauf que la Loire a baissé son niveau. N'y sont attendus que les crocodiles.
En revenant sur Tours hier, j’avais emprunté le boulevard Heurteloup, cette artère qui passe devant l'Hôtel de ville perpendiculairement à la nationale 10, l'axe nord-sud qui faisait la frayeur des vacanciers avides de grand sud, les « parisiens » d'avant autoroute.
Posé là comme une énigme, sur la barrière réglementaire, au début du boulevard un panneau indiquait que ce boulevard sera fermé du vendredi 14 janvier à 16h00 au dimanche 16 janvier à 18 heures, sans en indiquer le motif.
Fermée cette artère deux fois deux voies qui irrigue le centre ville, passant devant la gare et le centre de congrès Vinci, pendant deux jours et demi ?

Propre sur moi ce matin (il était 10 heures), je me suis déguisé en citoyen interrogateur en route vers la mairie.

Interrogateur mais méthodique, méthodique mais citoyen: un arrêté municipal devait bien traiter de cette condamnation de boulevard, affiché à destination du bourgeois.


Sur les panneaux municipaux réglementaires extérieurs, rien.

A l'intérieur de la mairie devait se trouver l'objet du mystère. Sur l'immense pan de mur dédié aux informations dans le grand hall, rien.

A l'accueil:
moi: « - savez-vous pourquoi la fermeture du boulevard? »
elle: « - non, vous n'êtes pas le premier à nous le demander, mais nous n'avons pas d'information ! C'est pour les canalisations d'eau peut-être.»
Il a suffi de demander, ailleurs, si l'on pouvait voir le maire adjoint concerné, ou le maire, pour s'entendre dire « mais monsieur, il faut prendre un rendez-vous ».

J'avais bien comme un pressentiment. Un évènement culturel de très grande importance, inopiné. Comme un Johnny revenu les artères déchaînées pour son dernier millième concert public d'adieu en extérieur ? Un Lavilliers, on the road again ?


Il fallait aller voir au palais des congrès Vinci.
Peut-être que Obama et le Président Sarkozy y passeraient du temps pour parler des affaires du monde, de la présidence du G20 et d'un Dominique du FMI qui les pressait de forcer la main au Portugal à accepter son argent. A ces conditions-là, il était à la limite concevable que la ville fut protégée. Déjà, sur les allées, s'installaient les barrières.


Le palais des congrès Vinci, ce joyau que nous a donné Nouvel, fait d'espaces infinis « valorisants au cœur de votre ville » est le centre ville, face à la gare, à deux pas de l'hôtel de ville.

Sur le bandeau défilant, à la date du 13 janvier, s'affiche la venue de Michèle Bernier. La fermeture du boulevard à partir du 14 n'est pas de son fait, donc.

Le bandeau défilant, continuant son travail de défileur indiquera un seul autre rendez-vous: le 14 janvier, les « amphivoeux de la CNAV » cette manifestation destinée « à tous les cadres de la Cnav (managers et experts),...permettant... (un) accès aux informations stratégiques et de se retrouver... plus de 100 sur Tours ». Les cadres de la CNAV n'étaient pas à protéger à ce point.

Revenu à la mairie, j'obtiens l'arrêté 30.2011.53 expédié au Commissariat de police de Tours, qui détaille des mesures de restrictions de tous ordres, stationnements interdits dans des rues et des places, les circulations interdites... (voir le document pdf ci-dessous en deux pages distinctes).
A quatre jours du Congrès... sans information. Tout comme le Vinci qui n'informait pas au delà du 14...

Le centre de Tours deviendra donc un endroit enclos. Placée sous haute surveillance, ravitaillé par hélicoptères militaires peut-être ? Comme pour une ville assiégée, où l'art de la poliorcétique retrouve ses lettres de noblesse.
La police va quadriller. Le bourgeois tremble de peur d'avoir à vivoter deux jours en période de soldes à cause de la venue des militants frontistes et des conséquences citoyennes (voir en pdf le tract « ensemble contre l'extrême-droite).

Une conférence sur « la remise en cause des libertés fondamentales » aura lieu à 20h00 le vendredi 14 au grand amphi de la fac de médecine de Tours (intervenants: Jean-Pierre Dubois (LDH), Edwy Plenel (Médiapart), Caroline De Haas (osez le féminisme).

Stéphane Hessel, « très sollicité actuellement pour son livre sur l’art de s’indigner », et Cécile Duflot « vont peut-être venir à Tours jeudi après-midi avant le congrès du FN pour parler de valeurs humanistes et appeler à s’engager dans celles-ci. Cette rencontre, si elle a lieu, sera organisé par Europe Ecologie-les Verts. » Mais l'information reste à confirmer.
Le Collectif antifascite 37 (voir PDF) qui appelle à un rendez-vous le samedi 16 à 15 heures devant le Vinci, dénonce « la position du Maire de Tours, Jean Germain (PS), ainsi que celle du directeur du Vinci, qui ont déjà annoncé dans la presse locale leur bénédiction vis-à-vis de l’événement en question. De plus, un congrès du FN à Tours serait un retournement de l’Histoire : le silence des pantouflards municipaux est assourdissant. »
Sept organisations syndicales (CGT, CFDT, CFTC, FSU, Unsa, Unef et UNL) appellent les Tourangeaux à manifester « contre le racisme et la xénophobie, pour le progrès social et l’égalité des droits » dans le cadre d’un « pique-nique fraternel » qui se déroulera à partir de 12 h le vendredi 14 janvier sur la place Jean-Jaurès à Tours.
D'autres organisations interpellent et proposent une manifestation le vendredi 14 à 18h et samedi 15 janvier à 15h.
Nombre de tourangeaux s'étonnent de l'accord de la municipalité socialiste pour la tenue de tel congrès en plein coeur de cité, alors qu'elle dispose d'un palais des expositions où le grand hall de 10 000 m2 excentré, offre toutes les commodités nécessaires à un congrès.

« Ils étaient là, aux portes de la Ville.
Des chevaux piaffaient et des hommes hurlaient des ordres. On les entendait sans les voir, car nuées de poussière et brumes automnales les masquaient. Des ennemis assiégeaient la Ville, mais derrière ses remparts nul ne s'en étonnait : depuis des mois, des messagers avaient averti Simon, monarque absolu du plus grand royaume existant au monde, de l'inéluctable. »
La Ville assiégée auteur: Daniel Arsand, édition Le Rocher

nico37

Messages : 7047
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  BouffonVert72 le Sam 15 Jan - 2:59

Fin du (faux) suspense : Marine Lepen aurait été élue à 68% des suffrages contre Bruno Goldnish à seulement 32%.
BouffonVert72
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 47
Localisation : sur mon réformiste planeur

Revenir en haut Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  nico37 le Sam 15 Jan - 14:03

Appel à la manifestation anti-fasciste de Tours

POUR EN FINIR AVEC LA MONTEE DE L’EXTRÊME DROITE ET LE FASCISME MODERNE, UNE SEULE ALTERNATIVE : LUTTE REVOLUTIONNAIRE !


Le Front National prépare aujourd’hui la succession de Jean-Marie Le Pen. Depuis la création du parti en 1972, c’est lui qui le préside. Même si le FN a des scores électoraux en dents de scie (et semblerait reculer sensiblement depuis les élections de 2007), le fait le plus marquant concerne ses idées et sa politique. En réalité, sans aucun représentant officiel au gouvernement, le programme du parti de l’extrême droite est appliqué dans les grandes lignes par le gouvernement Sarkozy.

C’est un phénomène marquant puisque la politique parlementaire s’est fortement déplacée vers la droite depuis quelques années. Certains appellent le phénomène ayant permis ce glissement vers la droite la « lepénisation des esprits ». C’est en partie vrai, les idées du parti raciste et fasciste ont avancé, mais si on arrête l’analyse ici, on risque de ne voir qu’une partie du problème et ainsi de tomber dans le piège de l’électoralisme et du vote utile en faveur du PS alors que le seul vrai barrage au FN, c’est la lutte révolutionnaire !

En tant que communistes, nous situons tout phénomène politique au sein de l’ensemble des rapports qu’il a avec les autres choses et phénomènes. A l’heure actuelle, il y a un phénomène en développement qui englobe la « lepénisation des esprits » et la montée des groupes néo-fascistes (notamment des identitaires, ici, en Touraine, mais aussi dans le sud-est et l’Alsace-Loraine). Il est donc plus dangereux et il est important de le comprendre pour mieux le combattre. C’est le processus de construction par l’Etat lui-même d’une nouvelle forme de fascisme, adaptée à notre époque : le fascisme moderne.

C’est sûr, le fascisme moderne n’est pas le fascisme de grand-père représenté par Mussolini, Hitler ou Pétain. Plus besoin, à l’heure actuelle, d’utiliser la même force, la même répression brutale : il n’y a plus d’opposition organisée réelle, forte, qui fasse peur à la bourgeoisie au point qu’il faille l’écraser dans le sang (les dirigeants syndicaux sont devenus des « partenaires sociaux ») ; il n’y a plus de Parti Communiste fort et fidèle à la révolution (le PCF comme les trotskistes semblent englués dans l’électoralisme et la social-démocratie) ; il n’y a plus de camp socialiste qui soit un danger pour le camp capitaliste-impérialiste (même avant 91, l’URSS n’était déjà plus socialiste et la Chine ne jure que par le capitalisme le plus agressif). Le fascisme moderne est l’arme de la bourgeoisie pour reprendre les conquêtes populaires de 36, 45 et 68 et tirer le profit maximum de notre travail en augmentant l’exploitation.

Cela ne signifie pas qu’il n’y a aucune opposition. Non. Ce n’est pas pour rien que l’Etat policier se développe, que les CRS et les gendarmes mobiles sont de vrais Robocops et que l’Etat utilise le fichage tous azimuts de la population. Les masses se révoltent. Ici les ouvriers et ouvrières occupent l’usine, là les lycéens bloquent leur lycée, ici encore les jeunes chômeurs affrontent la police avec toute leur rage et leur haine du système. Malgré la justesse et la grandeur de ces révoltes, de ces luttes, de ces combats, cela reste ponctuel et souvent sans réelles perspectives.

C’est ce manque de perspectives qu’il s’agit aujourd’hui de combler. Nous devons nous regrouper autour d’un Parti Communiste révolutionnaire authentique, le Parti Communiste maoïste, et former le Front Révolutionnaire Anti-capitaliste Anti-fasciste et Populaire (FRAP) nécessaire au développement de la lutte révolutionnaire.

Cette nécessité doit prendre forme par le biais de Comités de Base dans les usines et entreprises, dans les quartiers et partout où c’est possible ! Le slogan à mettre en avant c’est :

CONTRE LE CAPITALISME ET LES CONCILIATEURS, RENDONS COUP POUR COUP ! UNITE A LA BASE ! REPRENONS NOS AFFAIRES EN MAIN !

POUR UNE SOCIETE NOUVELLE SANS MISERE NI EXPLOITATION ! ABOLITION DU SALARIAT ET DU PATRONAT !
A CHACUN SELON SES MOYENS, A CHACUN SELON SES BESOINS !

A BAS LE FRONT NATIONAL, LE RACISME ET LE FASCISME MODERNE !

VIVE LA LUTTE ANTIFASCISTE, ANTICAPITALISTE ET REVOLUTIONNAIRE !

TOUS A LA MANIF ANTIFASCISTE DE TOURS LE SAMEDI 15 JANVIER !


PC maoïste de France

nico37

Messages : 7047
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  nico37 le Dim 16 Jan - 1:42

Tract CGA (.pdf)

L’INDRE-ET-LOIRE SE MOBILISE CONTRE L’EXTRÊME DROITE vendredi 14 janvier 2011
Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 85 (13/01/11)

Les 15 et 16 janvier, le Front national tient son xive congrès à Tours, au Vinci. Une coordination unitaire d’Indre-et-Loire s’est constituée autour de l’appel « Ensemble contre l’extrême droite ». L’un des représentants de cette coordination, Sébastien Boche, président de la LDH de Tours et du département, répond à nos questions.

Comment la coordination s’est-elle constituée ? Sur quelles bases ? Quelles seront ses initiatives ?
L’été dernier, à l’initiative de la Ligue des droits de l’homme, une coordination nationale est née en réaction au discours de Grenoble de Nicolas Sarkozy et à la politique xénophobe menée par le gouvernement.
Des manifestations ont été organisées le
4 septembre 2010. Près de 150 000 personnes ont manifesté partout en France, mais aussi devant les ambassades de France à Barcelone, Vienne, Bruxelles, Londres ou Bucarest.
En Indre-et-Loire, 25 organisations1 se sont regroupées. 3 000 personnes ont manifesté dans les rues de Tours pour dire « Non à la xénophobie d’État ».
Alors que le gouvernement faisait passer en force sa réforme des retraites, cette coordination est restée mobilisée pour travailler autour de la tenue du congrès du FN à Tours.
Notre idée principale est que nous avons des valeurs à porter sur la place publique pour ne pas laisser le terrain aux « idées » de l’extrême droite. Nous axerons nos actions sur la défense des libertés fondamentales ordonnées par la Déclaration universelle des droits de l’homme.
Nous organiserons trois initiatives : une soirée-débat, une conférence et une manifestation unitaire dont le mot d’ordre sera « Ensemble contre l’extrême droite ».

Comment la coordination unitaire analyse-t-elle le danger que représente le Front national dans la situation actuelle ?
Comme on peut le voir, le Front national pèse sur la politique du gouvernement : le trait d’égalité tiré entre immigration et délinquance, le renvoi de chacun à une identité figée, l’éthnicisation du débat public sont autant d’approches qui font rupture et sont inspirées par l’extrême droite. Il ne s’agit plus seulement aujourd’hui du côté aventurier et provocateur de Nicolas Sarkozy : pour la première fois, le discours est délibérément centré sur la chasse à l’autre. À ce propos, je trouve qu’on n’a pas assez souligné que, dans les faits divers utilisés par Sarkozy, aucun Rom n’était en cause, ni à Grenoble ni à Saint-Aignan, mais des personnes de nationalité française. Les Roms ont été introduits à dessein dans la polémique, pour utiliser des préjugés séculaires.
Quelles sont les réactions de la droite tourangelle à la tenue de ce congrès ?
La droite ne bouge pas ou alors elle le fait par tactique politicienne, ce qui ne va pas du tout dans le sens de ce que nous voulions à l’occasion de ce contre-congrès. Nous refusons de rentrer dans le jeu des conflits internes de l’UMP. Plus surprenant, le centre est absent du débat.

Pour ce congrès, le Front national prépare un « grand barnum » médiatique, pensez-vous que la mobilisation sera à la hauteur ?
Nous attendons plusieurs milliers de personnes lors de la manifestation du samedi.

Quelle est l’implantation de l’extrême droite en Indre-et-Loire et dans la région Centre ?
Concernant la situation nationale, Philippe Lamy2, citant Jacques Julliard, souligne que l’extrême droite vit dans « l’interruption et le pointillé à la manière de ces rivières qui s’enfoncent momentanément sous terre pour resurgir plus loin. »
En Indre-et-Loire, elle est peu implantée (le département est ancré à gauche : le conseil général et les principales villes sont menées par le PS, Saint-Pierre-des-Corps reste un des bastions du PCF) et obtient des résultats électoraux inférieurs aux moyennes nationales.
Toutefois, on observe en Touraine le développement de groupuscules identitaires. L’un d’entre eux, Vox populi, avait organisé une contre-manifestation lors de la dernière gay pride de Tours. Il sera encore là, une semaine après le congrès du FN, pour une « marche des fiertés »... Cette fois encore, la coordination sera là pour dire « Non ».

La coordination unitaire « Ensemble contre l’extrême droite » poursuivra-t-elle son action de vigilance antifasciste ?
Oui, la coordination l’envisage. Cela étant, c’est la xénophobie d’État qui nous a rassemblés. C’est elle qui fera que nous continuerons ensemble à défendre nos valeurs jusqu’à ce que les politiques européennes calment le jeu et respectent pleinement les droits humains.
Propos recueillis par Gabriel Gérard

1. Pour plus de détails se reporter, entre autres, au site de la LDH:
2. Philippe Lamy est l’animateur du groupe de travail national de la LDH sur l’extrême droite.

nico37

Messages : 7047
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  nico37 le Dim 16 Jan - 16:07


nico37

Messages : 7047
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  Invité le Dim 16 Jan - 17:51

FN : un journaliste molesté, Le Pen se défend en usant d'un stéréotype sur les juifs
Un journaliste a affirmé dimanche avoir été molesté par des membres du service d'ordre du Front national (FN) à Tours la veille au soir, des allégations vivement réfutées par Jean-Marie Le Pen, qui au passage a usé d'un stéréotype sur les juifs pour sa http://actu.orange.fr/medias/fn-un-journaliste-moleste-le-pen-se-defend-en-usant-d-un-stereotype-sur-les-juifs_88311.html?bReact=true
Condamnable
Peut être vont il comprendre que les fasciste aime les médiat que quant ça les arrange, sinon il les réduise au silence...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  nico37 le Dim 16 Jan - 18:30

Hé bien c'est pas avec ça : http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid1780-c-action-discrete.html?vid=413220&sc_cmpid=FBShareDivert
que le niveau ne pas descendre...

nico37

Messages : 7047
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  jacquouille le Dim 16 Jan - 18:57



Hups!,C'est qui cette banderole?
jacquouille
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 72
Localisation : Reims

Revenir en haut Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  nico37 le Dim 16 Jan - 20:28

Banderolle contre la LOPPSI 2, des individus tourangeaux que je ne connais guère plus de de vue...


"...On frappe à la porte; Si tôt le matin, ça n'arrive jamais, J'ai peur. Le jour n'est pas levé, il fait encore brun dehors. Mais arrêtez de taper si fort, j'arrive." Page 11, la dernière page de "matin brun" de Franck Pavloff

- "Dès vendredi, les Tourangeaux ont compris que leur samedi allait être agité ! Un hélicoptère survolait la ville, des dizaines de fourgons de police prenaient position partout,(...) Côté FN, on annonçait hier la présence de « 100 DPS » (les gros bras du parti)". NR vendredi

- Samedi après-midi, en plein boum des soldes, ils frappaient à nos portes pour protéger un parti politique républicain libre de s'exprimer et de circuler dans notre centre ville, libre de louer le centre de Congrès Vinci selon Nôtre bon maire PS.

- "Jean-Marie Le Pen a confié, hier à la NR, au centre des congrès du Vinci, que « l’accueil à Tours avait été remarquable » et que les services d’ordre ont bien fait leur boulot(..). Même si les Tourangeaux s’attendaient à voir défiler des énergumènes (du FN) dans leur ville, ils ont pu constater que ceux-ci leur rassemblaient étrangement ! » NR dimanche

Sauf que plus de vingt personnes ont été arrêtées samedi parmi les citoyens parce qu'ils expriment leur opinion librement...

Demain - lundi 17 une réunion au bar du Pont de Fil (Chez Colette) à partir de 19 h pour les suites...

nico37

Messages : 7047
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Front national - Page 3 Empty Re: Front national

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum