Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -25%
Friteuse à air Moulinex Dual Easy Fry & ...
Voir le deal
149.99 €
-46%
Le deal à ne pas rater :
Oceanic OCEAB120W Batteur électrique – Blanc
7.51 € 13.91 €
Voir le deal

Films sur la guerre d'Algérie

Aller en bas

Films sur la guerre d'Algérie Empty Films sur la guerre d'Algérie

Message  verié2 Mer 21 Mar - 16:43

A l'occasion de l'anniversaire des accords d'Evian qui mirent fin à la guerre d'Algérie en 1962, la TV a programmé d'assez nombreux films et docus sur la guerre d'Algérie :
-La bataille d'Alger
-Avoir 20 ans dans les Aurès

-Octobre à Paris (témoignages de rescapés du massacre du 17 octobre 1961)
Ces trois films avaient été censurés pendant très longtemps et le dernier jusqu'à ces jours derniers...
__
Hier soir, sont passés presque simultanément sur FR3 et sur Arte : Palestro et Pour Djamila.
-Palestro est un docu sur l'embuscade qui coûta la vie à une vingtaine de soldats français, presque tous "rappelés" en 1956, en Kabylie. Cette embuscade fut largement instrumentalisée par la propagande militaire relayée par presque tous les grands medias de l'époque, à l'exception de la presse communiste. Cette propagande insista sur les mutilations dont les soldats auraient été victimes, faits qui n'ont jamais été prouvés comme le rappelle le docu. (Les familles n'ont pas été autorisées à voir les corps).

Ce docu a le mérite de rappeler le contexte historique : la longue tradition de répression sanglante et de spoliation des terres de la population de la région par l'armée française et les colons, la haine qui en a résulté, les nombreuses révoltes depuis le début de la colonisation. Le docu donne la parole à des anciens soldats français et à des anciens combattants du FLN de la région.

-Pour Djamila est une reconstitution de la défense de Djamila Boupacha par Gisèle Halimi, tiré du livre de cette dernière.

Militante du FLN, Djamila Boupacha fut sauvagement torturé par les paras et contrainte de signer l'aveu d'avoir posé une bombe. Menacée de la peine de mort, elle fut sans doute sauvée par la campagne que mena Gisèle Halimi et le comité de soutien qu'elle mit sur pied, avec des très nombreuses personnalités comme Simone de Beauvoir, Sartre et même des intellectuels partisans de l'Algérie française mais indignés par les tortures.

Finalement, Djamila Boupacha fut libérée en 1962 à la suite des accords d'Evian qui établirent une amnistie pour les combattants des deux camps. Elle fut ensuite élue députée algérienne. J'ignore ce qu'elle est devenue... Mais une autre des deux Djamila, considérées comme les "Jeanne d'Arc algérienne", Djamila Bouhired, arrêtée et torturée dans les mêmes conditions, survit aujourd'hui misérablement de sa pension d'ancienne combattante et vient de lancer un appel dans la presse pour dénoncer le sort des anciens combattants...

Le téléfilm a le mérite de rappeler sans aucun fard, non seulement la cruauté de la torture pratiquée systématiquement par l'armée française, mais la lâcheté, la complicité de nombreuses personnalités, le "silence" de de Gaulle, et le fait que, sous le garde des sceaux Mitterrand, on torturait et on exécutait aussi des Algériens...

La seule chose qu'on peut reprocher à ce film, c'est qu'il est une fois de plus à la gloire de l'intelligentsia, même s'il faut rendre hommage à l'engagement courageux de Gisèle Halimi. On aurait aimé que soient au moins mentionnées les manifestations contre la guerre d'Algérie...
___
Même si c'est un demi siècle après qu'ils aient été commis, c'est tout de même une bonne chose que les crimes du colonialisme et de l'armée française soient dénoncés ainsi sans concession à la TV à des heures de grande écoute.


verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum