Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -20%
Microsoft Manette Xbox One sans Fil + Câble pour ...
Voir le deal
47.99 €
Le Deal du moment :
Support Téléphone Voiture à Fente ...
Voir le deal
12.99 €

Israël/Palestine

Page 3 sur 37 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 20 ... 37  Suivant

Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Excellente video

Message  Roseau le Dim 12 Juin - 4:30

http://foumonde.info/spip.php?article26&lang=fr
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Free Gaza : Un député français embarque sur la Flottille de la Liberté

Message  Roseau le Ven 17 Juin - 20:03


http://bellaciao.org/fr/spip.php?article118175#forum447108
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  yannalan le Sam 25 Juin - 11:53

boycott aux USA

Je trouve leur truc pas mal...

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  Invité le Ven 8 Juil - 19:48

http://www.rue89.com/2011/07/08/palestine-un-manuel-modifie-sous-la-pression-dassos-juives-213137

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  sylvestre le Dim 31 Juil - 18:41

http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/Israel-se-revolte-contre-l-injustice-sociale-_NP_-2011-07-31-694591

Israël se révolte contre l’injustice sociale
Plus de 150 000 Israéliens sont descendus dans la rue samedi 30 juillet pour clamer leur colère contre la hausse vertigineuse du coût de la vie.

Bernat Armangue / ASSOCIATED PRESS
Israelis participate in a protest against the rising living prices, in Jerusalem, Saturday July 30, 2011. Tens of thousands of Israelis took to the streets nationwide on Saturday to protest rising housing prices in the largest turnout since the grass-roots demonstrations began two weeks ago. The banner eads in Hebrew "Protest". (AP Photo/Bernat Armangue)
« Non à l’esclavage ! », « Oui à l’État providence » faisaient partie des slogans de ceux qui réclament un nouveau contrat social.

Avec cet article
Le boycott des produits israéliens en débat devant la justice
La Torah ou l’État, Israël confronté aux dérives radicales
Flotille vers Gaza : « Nous partirons de toute façon »
A bord de la flottille vers Gaza
Tout a commencé le 14 juillet quand Dafna Lief, une étudiante de 25 ans, a planté sa tente au centre-ville de Tel-Aviv pour protester contre les loyers chers. Répercuté par Facebook, son cri de détresse a suscité « la révolte des tentes » en Israël. Aujourd’hui, il y a des campements de toile au cœur de toutes les grandes villes, et la centrale syndicale Histadrout fait planer la menace d’une grève générale.

C’est sans précédent depuis le mouvement de contestation sociale des « Panthères noires » au début des années 1970. « Vous avez vaincu le cynisme qui a corrompu l’âme du pays », écrivait hier à l’adresse des manifestants Yaïr Lapid, journaliste vedette du quotidien de droite modérée Yédiot Aharonot .

UN ETAT POURTANT PROSPÈRE
Paradoxalement, Israël jouit d’une rare prospérité qui se traduit par le plein-emploi, un taux de croissance oscillant depuis des années autour de 4,5 % et des réserves de 56 milliards d’euros. Avocat de l’économie de marché et des privatisations systématiques, le premier ministre Benyamin Netanyahou s’est volontiers vanté de ces succès.

« Ami des riches », il a laissé les mains libres à une vingtaine de familles qui détiennent à elles seules des monopoles ou des cartels générant la moitié du PIB. Résultat : les prix crèvent constamment de nouveaux plafonds pour l’essence, les produits de base, l’éducation, la santé ou le logement. Cela, alors que les salaires stagnent.

En 2010, le prix de l’habitat a grimpé de 17 % à Jérusalem et même de 32 % à Tel-Aviv. L’accès des jeunes couples à la propriété est ainsi devenu presque impossible. Il faut débourser environ 1 000 € pour louer un trois-pièces, soit le salaire minimum. Principales victimes de cette situation : les classes moyennes, épine dorsale du pays, qui assument l’essentiel des charges fiscale et sécuritaire.

FORT SOUTIEN POPULAIRE
Travailleurs sociaux, ingénieurs des industries de pointe ou fonctionnaires de l’éducation et de la santé : tous sont distancés dans la course effrénée au rattrapage des prix. « Impossible de joindre les deux bouts, même avec un revenu soi-disant correct », constate avec amertume Alain Lévy, médecin spécialiste en gastrologie.

Les médecins du secteur public vont bientôt entamer leur quatrième mois de grève pour protester contre leurs conditions d’emploi. Le président de leur association, Léonide Eidelman, observe même depuis six jours une grève de la faim. Et des dizaines de milliers de jeunes parents ont défilé en portant leurs enfants sur les épaules et en poussant leurs landaus pour dénoncer les tarifs « scandaleusement prohibitifs » des pouponnières et des produits pour bébés.

Cela, alors que 20 % des Israéliens vivent officiellement sous le seuil de la pauvreté. Voilà qui explique pourquoi 87 % de l’opinion soutient la « révolte des tentes », 54 % se disant « mécontents » de la gestion de cette crise par le gouvernement, selon les sondages.

« CHANGER LES PRIORITÉS ÉCONOMIQUES »
Face à l’exigence d’un nouveau contrat social, Benyamin Netanyahou s’est à la hâte engagé hier à prendre des mesures « pour changer l’ordre des priorités dans le domaine économique ».

Il s’est résigné à une intervention de l’État, promettant notamment de réformer l’administration foncière et de lutter contre la bureaucratie afin de libérer des terrains à bâtir au profit du « logement social ». Il est aussi question d’une baisse des impôts indirects et d’une action concertée pour réduire l’impact des monopoles.

Benyamin Netanyahou dispose d’une forte majorité à la Knesset et semble en mesure d’assumer son mandat jusqu’à la fin de la législature en novembre 2013. Mais le vent de fronde continue de souffler et peut modifier la donne.

JOEL DAVID, à JÉRUSALEM
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  Azadi le Dim 31 Juil - 19:26

Quelques infos tirés du Parti Communiste d'Israël

- Infos du 30 juillet :
http://communismeouvrier.wordpress.com/2011/07/31/le-point-sur-les-protestations-en-israel/
- Infos du 28 juillet :
http://communismeouvrier.wordpress.com/2011/07/30/informations-sur-les-protestations-en-israel/
- Infos du 23 au 27 juillet :
http://communismeouvrier.wordpress.com/2011/07/28/quelques-informations-sur-les-protestations-en-israel/
Azadi
Azadi

Messages : 82
Date d'inscription : 27/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  Azadi le Lun 1 Aoû - 11:14

AFP, 1 août 2011 :

Quelque 150.000 employés municipaux israéliens étaient en grève en signe de solidarité avec la vague de contestation sociale contre l’explosion des prix des logements qui déferle sur Israël depuis la mi-juillet. « Nous avons appelé à une journée de grève. Les mairies sont fermées au public, les éboueurs n’ont pas ramassé les poubelles », a affirmé Shlomo Buhbut, le président de l’Union des Autorités locales. « En tant que représentants des mairies et des autorités locales, nous sommes avec la population et nous ne pouvons pas rester les bras croisés lorsque tout le peuple manifeste pour exiger la justice sociale », a-t-il ajouté. « Si le gouvernement ne fait rien nous n’excluons pas la possibilité d’autres actions de soutien dans les prochains jours », a-t-il prévenu.

Par ailleurs, un appel à une grève de 24 heures des salariés a été lancé par des internautes via le réseau social Facebook. Quelque 24.000 Israéliens ont annoncé qu’ils n’iraient pas au travail, ont indiqué les médias qui n’ont pas été en mesure de mesurer si cette initiative avait été suivie.

Depuis la mi-juillet, des manifestants qui dénoncent la hausse effrénée du prix des logements se sont installés dans des centaines de tentes le long du boulevard Rothschild, dans un quartier huppé de Tel Aviv. Le mouvement s’est ensuite étendu dans d’autres villes. Samedi, quelque 150.000 manifestants ont défilé à Tel Aviv et d’autres localités.
Azadi
Azadi

Messages : 82
Date d'inscription : 27/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  Azadi le Lun 1 Aoû - 13:09

Solidarité Ouvrière :

Compte-rendu des manifestations de samedi en Israël

Compte-rendu des manifestations du samedi 30 juillet en Israël tiré des informations publiées par le Parti Communiste d’Israël :

Plus de 150.000 personnes sont descendues dans les rues samedi soir pour protester contre la hausse des prix en Israël, contre le gouvernement de Netanyahou et pour la justice sociale. Des manifestations et des rassemblements ont eu lieu dans onze villes du pays, dont Tel Aviv, Jérusalem, Beer Sheva et Haïfa. Les manifestants scandaient « le peuple veut la justice sociale », « Bibi rentre chez toi » et « nous voulons la justice, pas la charité ».

La plus grande manifestation a eu lieu à Tel Aviv avec 120.000 manifestants qui ont marché de la Place Habima au Musée de Tel Aviv. Des milliers de manifestants avaient des drapeaux rouges et des banderoles de Hadash (Front pour la Paix et l’Egalité) avec des slogans comme « le peuple avant les profits » et « le gouvernement est contre le peuple, le peuple est contre le gouvernement ».

A Haïfa, 10.000 personnes ont manifesté à travers la ville. A Jérusalem, 15.000 personnes ont défilé du Parc des Chevaux à la résidence du premier ministre Benjamin Netanyahou. A Beer Sheva, 3.000 manifestants ont scandé « Beer Sheva crie sept fois » (Sheva signifie sept en hébreux). A Ashdod, les manifestants ont défilé depuis le parc de la ville. Environ 150 personnes se sont rassemblées au campement de tentes de Ashdod. Les étudiants de Beit Barl ont manifesté depuis le campement de Kfar Sava jusqu’au centre de Ra’anana. A Nazareth, une protestation rassemblant Juifs et Arabes a été organisée par des militants communistes au centre de la ville. A Kiryat Shmona, à côté de la frontière libanaise, 1.000 manifestants ont défilé dans la rue principale de la ville.

Après la manifestation de samedi soir à Tel Aviv, des centaines de personnes ont continué à protester. A minuit, des manifestants ont bloqué les rues Kaplan et Ibn Gabirol en scandant « le peuple veut la justice sociale ». Vers 1 h 30 du matin, la police a commencé à disperser par la force les manifestants. Les manifestants ont hué les policiers et scandé « Non, nous ne partiront pas ». Des affrontements ont eu lieu et 12 manifestants ont été arrêtés.

Dimanche 31 août, des milliers de docteurs et d’habitants ont protesté au Jardin des Roses devant la Knesset à Jérusalem pour revendiquer une solution à la crise du système de santé.

http://communismeouvrier.wordpress.com/2011/08/01/compte-rendu-des-manifestations-de-samedi-en-israel/
Azadi
Azadi

Messages : 82
Date d'inscription : 27/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  BouffonVert72 le Lun 1 Aoû - 21:20

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/08/01/israel-un-mouvement-sans-precedent-pour-plus-d-etat-providence_1555107_3218.html#xtor=AL-32280184

Israël : un mouvement sans précédent pour plus d'Etat providence

Reportage | LEMONDE.FR | 01.08.11 | 20h08 • Mis à jour le 01.08.11 | 20h47

Israël/Palestine - Page 3 1555108_3_824f_des-israeliens-manifestent-a-jerusalem-contre
Des Israéliens manifestent à Jérusalem contre la vie chère et les inégalités sociales, le 31 juillet 2011AFP/MENAHEM KAHANA

L'avenue Rothschild, dans le quartier huppé de Tel Aviv, presque entièrement couverte de tentes ; des manifestants qui affluent par dizaines de millier dans les villes du pays une fois la nuit tombée. Cent cinquante mille manifestants ont défilé samedi à Tel Aviv et près de 150 000 employés municipaux sont entrés en grève ce lundi. L'ampleur du mouvement social qui a débuté mi-juillet pour dénoncer la vie chère et la flambée des prix de l'immobilier est sans précédent dans l'Etat hébreu.

C'est la première fois dans l'histoire du pays qu'un mouvement social de cette ampleur, hors cadre institutionnel, éclate. "La contestation n'a pas été lancée par les syndicats et les politiques et ne vise pas le conflit avec la Palestine et les pays arabes. Au contraire, ce mouvement dépasse les clivages habituels entre religieux et non religieux, droite et gauche, musulmans et juifs", explique Annette Levy-Willars, écrivaine, journaliste et ancienne conseillère culturelle à l'ambassade de France en Israël. "Ce sont les classes moyennes qui sont dans la rue. Des gens qui ont un boulot, qui font des études, mais qui n'arrivent pas à vivre dignement", explique-telle.


La révolte des tentes comporte des similitudes avec les révolutions des pays arabes et des indignés espagnols. "On retrouve une jeunesse éduquée et qui se sert des réseaux sociaux pour mener la contestation", explique Pierre Renno, docteur en sciences politiques et membre du Centre européen de sociologie et de science politique. Des appels à la grève ont été lancés dimanche sur Facebook et près de 24 000 utilisateurs on fait part de leur volonté de suivre le mouvement. "La colère s'est rapidement propagée. Les médecins, les mères de familles, les profs, toutes les couches de la société se sont réunies pour exprimer un grand ras-le-bol", explique Annette Levy-Willars.

Si le moteur des manifestations arabes et israëliennes est la situation socio-économique, les revendications israëliennes sont différentes : "En Tunisie ou en Egypte, le peuple réclamait un espace public démocratique, ce qui n'est pas le cas des Israéliens ou des indignés espagnols. Le moteur des Israéliens est économique. C'est une demande d'Etat providence", décrit Pierre Renno : "Les jeunes se plaignent de faire l'armée, de se sacrifier pour l'Etat et de ne rien recevoir en retour", déplore Florence Heymann, historienne au Centre de recherche français de Jérusalem. Selon Pierre Renno, "il s'agit d'un appel à l'aide et non d'un rejet de l'Etat, contrairement à ce qui s'est passé dans les pays arabes".

"LE GOUVERNEMENT RISQUE DE TOMBER À CAUSE DE PROBLÈMES SOCIAUX ET NON GÉOPOLITIQUES"

Mais comme dans les révolutions égyptiennes ou tunisiennes, les revendications s'adressent à un seul homme. Les dirigeants de la contestation qui ont émergé de la base, exigent que seul le premier ministre Benjamin Nétanyahou négocie avec eux en présence de caméras et de micros. "Il faut changer de méthode et mener la négociation en pleine transparence et non pas en secret dans des bureaux comme cela a toujours été le cas jusqu'à présent", a affirmé lundi Orly Weissenberg, une représentante des manifestants à la radio militaire. "Nous voulons négocier non pas avec des ministres mais avec Benjamin Nétanyahou, car c'est le seul à pouvoir prendre des décisions sérieuses", a-t-elle ajouté.

Le secrétaire général de la Histadrout, principal syndicat de travailleurs en Israël, Ofer Eini, s'est élevé contre cette position : "Je ne soutiendrai pas un mouvement de protestation dont le but serait d'humilier ou de provoquer la chute du premier ministre qui a été élu démocratiquement, nous ne sommes pas en Égypte ou en Syrie", a-t-il affirmé à la radio militaire.

Pierre Renno explique la contestation par "des problèmes sociaux qui ont été laissé de côté car le pays s'est trop focalisé sur le conflit israélo-palestinien". Selon lui, "les manifestants constituent l'électorat de base des partis de gauche qui se sont effondrés au profit de la droite ces dernières années". Le gouvernement, qui dispose au Parlement d'une forte majorité basée sur l'alliance entre droite, extrême-droite et partis religieux, pourrait sortir affaibli. Pour Florence Heymann, "Le paradoxe, c'est que le gouvernement de Benjamin Netanyahu, qui a basé sa campagne sur des questions de sécurité, risque de tomber à cause de problèmes sociaux et non géopolitiques".

Hugo Domenach
BouffonVert72
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 48
Localisation : sur mon réformiste planeur

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  Azadi le Mar 2 Aoû - 10:48

Solidarité Ouvrière, 2 août :

Dans un article publié le 1 août, le Parti Communiste d’Israël donne quelques informations sur le mouvement de protestation en Israël après la manifestation historique de plus de 150.000 personnes samedi soir.

Dans une conférence de presse suite à cette manifestation, les participants au campement de tentes du Boulevard Rothschild à Tel Aviv ont déclaré que Netanyahou devait s’engager dans des négociations directes et transparentes avec la population, ce qui signifie que les négociations doivent être enregistrées et rendues publiques. Les protestataires ont aussi indiqué qu’ils n’entendaient plus se limiter aux revendications concernant le logement, mais qu’ils demandent aussi un système d’éducation nationale gratuite et égalitaire, des aides financières pour les étudiants qui en ont besoin et apportent leur soutien à la grève des médecins des hôpitaux publics.

Nouvelle marche des poussettes

Des centaines de personnes se sont rassemblées dimanche à Jérusalem pour une seconde « marche des poussettes » afin de protester contre les prix des garderies et des nurseries. La manifestation a commencé près de la résidence du premier ministre et s’est dirigé vers Gan Hasus pour rejoindre le campement de tentes. Une manifestation similaire à eu lieu à Pardess Hanna, à côté de Haïfa. Tout comme lors de la première « marche des poussettes » qui avait eu lieu à Tel Aviv, les manifestants réclament une augmentation du congés maternité à six mois, des subventions sur les produits de premières nécessités pour les bébés, les transports en commun gratuits pour les bébés et les poussettes, des congés parentaux pour les pères et l’assurance de jours de congés pour enfants malades.

A noter que lundi, les employés municipaux étaient en grève en solidarité avec le mouvement de protestation.https://communismeouvrier.wordpress.com/2011/08/02/nouvelles-des-protestations-en-israel/#more-4266
Azadi
Azadi

Messages : 82
Date d'inscription : 27/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  alexi le Mer 3 Aoû - 9:44

L'Etincelle du 02/08/11

Manifestations attendues en Israël

Le printemps arabe serait-il en train d’essaimer en Israël ? Des manifestations contre la vie chère sont attendues dans les principales villes du pays. D’ores et déjà des mères de famille, des travailleurs se mobilisent, dénoncent notamment le pouvoir d’une poignée d’industriels sur l’économie.

Le baratin sécuritaire du gouvernement israélien ne les convainc plus. Car la « guerre » qu’ils vivent au quotidien, c’est celle pour joindre les deux bouts !

Alors oui, c’est plus vrai que jamais : travailleurs de tous les pays, unissons-nous !


alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  sylvestre le Mer 3 Aoû - 10:04

Une analyse pertinente du mouvement actuel dans le contexte colonial israëlien, pour ne pas surestimer le potentiel révolutionnaire, ou même simplement anticolonial ou anti-apartheid des protestations en cours, et ne pas les balayer d'un revers de la main non plus : http://leninology.blogspot.com/2011/08/few-observations-on-israels-protests.html
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  Azadi le Jeu 4 Aoû - 12:56

sylvestre a écrit:Une analyse pertinente du mouvement actuel dans le contexte colonial israëlien, pour ne pas surestimer le potentiel révolutionnaire, ou même simplement anticolonial ou anti-apartheid des protestations en cours, et ne pas les balayer d'un revers de la main non plus : http://leninology.blogspot.com/2011/08/few-observations-on-israels-protests.html

Non, je ne trouve pas l'analyse pertinente du tout : alors que le mouvement de protestation montre que, contrairement à ce que cherchent à faire croire les nationalistes des deux bords, Israël est avant tout une société de classe, qu'en Israël comme ailleurs la principale contradiction est entre prolétariat et bourgeoisie, l'article se concentre essentiellement sur une analyse de type nationaliste. Est-ce que lors des mouvements de protestation en France on s'interroge en premier lieu sur le rapport avec la politique de la France en Afrique et ailleurs ? On peut d'ailleurs noter que le mouvement actuel unit les israéliens juifs et arabes sur la base de revendications communes.

Sinon quelques infos sur le mouvement en Israël :

Un point sur le mouvement de protestation en Israël sur la base des informations publiées par le Parti Communiste d’Israël :

Mardi 2 août, environ 150 personnes se sont rassemblées à la jonction Bilu près de Rehovot pour protester contre le coût élevé pour élever des enfants en Israël. Les manifestants ont bloqué un moment ce croisement. A Hod Hasharon, une centaine de pères, de mères et d’enfants, ont participé à une marche des poussettes. Dans la soirée, 200 personnes environ ont manifesté dans les quartiers sud de Tel Aviv pour soutenir le mouvement de protestation sur le logement. Parmi les manifestants, on peut noter la présence de représentants de plusieurs équipes israéliennes de football et de basketball.

Protestations pour le logement

Mardi soir aussi, des centaines de personnes ont manifesté devant la Knesset à Jérusalem contre la discussion prévue mercredi par Netanyahou sur sa nouvelle loi sur le logement. Les gens scandaient « le peuple veut la justice sociale ! », et des centaines de participants du campement de Jérusalem ont manifesté depuis Gan Hasus jusqu’au parc des roses, où ils ont été rejoints par de bus de manifestants, dont certains venaient depuis Kiryat Shmona, ville située à la frontière libanaise.

Mercredi 3 août, alors que la Knesset se prononçait sur un projet de réforme pour le logement (qui ne résoudra rien : le gouvernement promet la construction de 50 000 logements sociaux, mais les travaux ne commenceront pas avant sept ans), de centaines de personnes ont manifesté avant le vote à Tel Aviv, Haïfa, Beer Sheva, Kiryat Shmona et Kyriat Tivon. A Jérusalem, de centaines de manifestants se sont rassemblés devant la Knesset et ont menacé de bloquer toutes les entrées du parlement pour empêcher le vote. Le rassemblement a été dispersé par la police et quatre manifestants ont été arrêtés.

Des dirigeants du mouvement de protestation pour le logement, qui s’étaient installés dans la salle plénière de la Knesset en ont été expulsés après qu’ils se soient levés et formé des « X » (symbole de protestation) avec les mains pour manifester leur opposition.

Un nouvel appel à des protestation de masse a été lancé pour samedi prochain.

Manifestation paysanne

Des milliers de paysans ont manifesté mercredi soir au centre de Tel Aviv pour protester contre l’annonce d’une réforme qui baisserait leurs revenus pour la vente du lait et encouragerait l’importation de produits alimentaires. Après avoir des stocks de lait aux protestataires du campement de tentes de l’Avenue Rothschild, le fermiers ont manifesté vers le Musée de Tel Aviv.

Meeting ouvrier à Tel Aviv

Jeudi 4 août, un meeting ouvrier de masse est organisé par l’Histadrout (confédération syndicale d’Israël) pour soutenir les protestations contre la vie chère. Des dizaines de militants syndicalistes et 20.000 travailleurs sont attendus pour ce rassemblement devant les bureaux de l’Histadrout rue Arlozoroff à Tel Aviv. A noter que Eini, secrétaire général de l’Histadrout avait déclaré mardi dans une interview que si le but du mouvement était de renverser le gouvernement Netanyahou, « l’Histadrout n’y participerait pas ». La fraction communiste au sein de la confédération syndicale demande elle l’organisation d’une grève générale en solidarité avec le mouvement de protestation de la classe ouvrières et des masses populaires contre le gouvernement néo-libéral.

Alors que se tiendra ce rassemblement, des manifestations d’enseignants des écoles et des lecteurs des universités sont prévues à Tel Aviv, Jérusalem et Beer Sheva pour réclamer l’éducation gratuite et refuser la privatisation de l’éducation.

Dans l’après-midi, les parents se rassembleront à Tel Aviv contre la hausse des prix, pour une éducation gratuite, des congés maternité payés et plus longs, et des baisses des taxes et un contrôle des prix sur les produits pour bébés.

Protestations dans le secteur arabe

Mercredi 3 août, le organisateurs des campement de protestation ont ajouté à leur plate-forme revendicative deux revendications spécifiques de la communauté arabe d’Israël. La première de ces revendications, c’est la reconnaissance officielles des villages non-reconnus, en particulier ceux des bédouins dans le Negev. En effet, dans le Negev, de nombreux bédouins vivent dans des villages non-reconnus, ce qui signifie qu’ils ne bénéficient d’aucun service ou équipement public, et qu’en plus ces villages sont sous la menace constante d’être expulsés et détruits. La deuxième de ces revendications, c’est l’approbation d’un plan permettant d’agrandir le terrain pour la construction autour des villes et villages arabes. Ayman Odeh, secrétaire général de Hadash (Front pour la Paix et l’Egalité, front animé par le Parti Communiste d’Israël) a déclaré que « le principal problème de la communauté arabe, c’est le terrible manque de logement dû à l’absence de terres pour construire ».

Quelques jours plus tôt, dans le secteur arabe, des militants ont installé un campement de tentes au centre de Taibeh, campement qui a la visite de centaines de personnes chaque nuit. Des jeunes druzes ont eux installé des campements de tentes dans les villages de Yarka et de Julis en Galilée occidentale. Des militants juifs et arabes travaillent à l’organisation d’une manifestation massive pour le 5 août à la jonction Kabri en Haute-Galilée.

Solidarité Ouvrière, 4 août 2011

http://communismeouvrier.wordpress.com/2011/08/04/en-israel-les-protestations-continuent/
Azadi
Azadi

Messages : 82
Date d'inscription : 27/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  sylvestre le Jeu 4 Aoû - 14:16

Azadi a écrit:
sylvestre a écrit:Une analyse pertinente du mouvement actuel dans le contexte colonial israëlien, pour ne pas surestimer le potentiel révolutionnaire, ou même simplement anticolonial ou anti-apartheid des protestations en cours, et ne pas les balayer d'un revers de la main non plus : http://leninology.blogspot.com/2011/08/few-observations-on-israels-protests.html

Non, je ne trouve pas l'analyse pertinente du tout : alors que le mouvement de protestation montre que, contrairement à ce que cherchent à faire croire les nationalistes des deux bords, Israël est avant tout une société de classe, qu'en Israël comme ailleurs la principale contradiction est entre prolétariat et bourgeoisie, l'article se concentre essentiellement sur une analyse de type nationaliste. Est-ce que lors des mouvements de protestation en France on s'interroge en premier lieu sur le rapport avec la politique de la France en Afrique et ailleurs ? On peut d'ailleurs noter que le mouvement actuel unit les israéliens juifs et arabes sur la base de revendications communes.

Il n'y a pas de doute que ce qui se passe est très positif, mais il est important de ne pas se faire d'illusions. Une comparaison serait plus utile avec la situation en Algérie française, et encore la position de la classe ouvrière israëlienne est-elle encore plus dépendante du statut d'Israël comme chien de garde des intérêts impérialistes au proche-orient. Cela ne veut pas dire qu'il ne s'agit pas d'une société de classe, mais que, comme l'ont souligné Moshe Machover et Akiva Orr dans un article toujours essentiel, "Quiconque suit de près les luttes révolutionnaires dans le monde arabe devient conscient du rapport dialectique entre la lutte contre le sionisme à l’intérieur d’Israël et la lutte pour la révolution sociale dans le monde arabe. Une telle stratégie n’implique pas que l’activité à l’intérieur de la classe ouvrière israélienne doit être abandonnée ; elle implique seulement que cette activité doit être subordonnée à la stratégie générale de la lutte contre le sionisme."

Au reste il y a toujours eu une aile "de gauche" du sionisme, et cet article d'Haaretz devrait permettre de garder un peu de sobriété :
http://www.haaretz.com/print-edition/opinion/social-protesters-represent-real-zionism-1.376665

*

* Published 02:42 03.08.11
* Latest update 02:42 03.08.11

Social protesters represent real Zionism
In his book "Altneuland," Herzl describes the Land of Israel of the future as a social welfare society, a third way that would position itself between capitalism and socialism.
By Shlomo Avineri


Theodor Herzl was not a socialist but he understood well that a revolutionary enterprise like Zionism could not succeed if it was to be solely based on the capitalist market model.

In his book "Altneuland," he therefore describes the Land of Israel of the future as a social welfare society, a third way that would position itself between capitalism and socialism.

It would be a society in which natural resources - land, water, mineral wealth - are to be held by the public at large, where industry for the most part is organized through cooperatives, as is agriculture. Retail trade, however, would be in private hands. The society would provide its citizens with education and health and welfare. To staff social welfare institutions, everyone, both men and women, would be required to do two years of national service.

Herzl called this middle approach "mutualism," and it was based on the European social and economic experience. The future Jewish society would take the principles of liberty and competition from capitalism, and the principles of equality and justice from socialism.

These ideas are correct today, just as they were correct, and revolutionary, when they were written in 1902. The Zionist movement followed this path, as did the Jewish community in the pre-state period and in Israel's infancy, reflecting a deep awareness of the need to establish social solidarity as a necessary condition for the success of the Zionist enterprise.

It is no coincidence that Israel was the subject of admiration and emulation by so many people and movements in the West, because it managed, under difficult circumstances, to combine democracy and liberty with a strong foundation of social solidarity.

It would have been hard to call the young Israel a model society, and there is no point in engaging in excessive idealizing about it, but the ability to maintain social cohesion and a relatively large degree of equality were among its most impressive achievements.

This combination gave the Labor movement an edge over the Revisionist movement, which grew focused solely on national and diplomatic goals. The welfare state that was established here made it possible to absorb millions of immigrants from countries in distress in Eastern Europe, the Middle East and North Africa, an amazing undertaking that, despite all its flaws, is without historical parallel in its scope. And this occurred not in some wealthy Scandinavian country or Switzerland, but in a poor society of limited means that was subject to diplomatic and economic siege. We underestimate this accomplishment too readily.

A lot has changed in the world and the historic failure of Labor was that it didn't manage to cope with these changes in a systematic manner. It was replaced by a simplistic model of privatization that espoused the neo-capitalist economics of Ronald Reagan and Margaret Thatcher. Israel's Likud governments led these steps, but one cannot deny that Labor also lost faith in the justice of its own approach.

The currently unfolding social protests are a product of distortions that this unrestrained market economy created. This was accompanied, due to political and coalition considerations, by a comprehensive system of government housing subsidies, public sector employment and extravagant tax benefits for Jewish settlements in the territories and for the ultra-Orthodox.

These two sectors are carried by the taxes, military service and economic accomplishments of those same young men and women who are demonstrating now.

It's clear why so few of them are settlers or ultra-Orthodox, since they are the ones who fed at the trough of the state without any connection to their economic contribution.

It's hard to know where these protests are leading, but it's clear that three revolutionary things have occurred here. First of all, these demonstrators are neither ultra-Orthodox, fanatic rightists, nor left-wingers for whom the situation in Sheikh Jarrah or Bil'in are their top priority. The current demonstrators are from the mainstream.

Secondly, it turns out the people and their involvement in the political process, rather than just rulings by the courts, are the foundation of democracy.

Finally, it seems the neo-capitalist model, which clearly caused the economic crises the West is currently experiencing, is contrary to the requirements and values of the Zionist enterprise.

It is therefore wonderful to see the Israeli flag flying at these demonstrations after it seemed to have become the property of the right-wing settlement movement. The current demonstrations are not only a reflection of social protest. They are Zionist in the deeper sense of a just and humanistic Zionism.




This story is by:
* Shlomo Avineri Shlomo Avineri

sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  Azadi le Jeu 4 Aoû - 15:00

sylvestre a écrit: Il n'y a pas de doute que ce qui se passe est très positif, mais il est important de ne pas se faire d'illusions. Une comparaison serait plus utile avec la situation en Algérie française, et encore la position de la classe ouvrière israëlienne est-elle encore plus dépendante du statut d'Israël comme chien de garde des intérêts impérialistes au proche-orient.

Justement non, on ne peut pas comparer la situation d'Israël et celle de l'Algérie française. Le terme même d'Algérie française le montre d'ailleurs : l'Algérie était une colonie de la France, par contre de qui Israël serait la colonie ? Je ne parle bien sûr pas des colonies israéliennes en Palestine, là oui c'est comparable, mais ça ne concerne qu'une toute petite minorité de la population israélienne, et les protestations d'aujourd'hui ont lieu en Israël même, protestations qui touchent tant la population juive que la population arabe d'Israël.

C'est justement ce que je reproche à l'article que tu avais cité et à de nombreuses analyse sur Israël qui y vois une "société de colons". Or, on en est maintenant à la troisième ou quatrième génération de citoyens israéliens nés en Israël et qui n'ont pas d'autres pays qu'Israël, sans parler des 20% d'arabes israéliens qui luttent certes contre les discriminations racistes, mais sont loin de revendiquer de devenir citoyens d'un autre pays (la proposition d'intégrer Nazareth, la principale ville arabe d'Israël, à une future Palestine indépendante vient de l'extrême-droite raciste israélienne, pas de la population arabe israélienne). Si on veut comparer Israël à d'autres pays, alors c'est plus, au niveau de l'histoire, avec les Etats-Unis, le Canada ou l'Australie qu'il faudrait comparer, c'est-à-dire des pays dont l'origine est une colonisation européenne avant de devenir des Etats indépendants.

La population israélienne et en particulier sa classe ouvrière n'a rien à gagner à maintenir le conflit et l'occupation de la Palestine, bien au contraire. Les sommes énormes dépensés par l'Etat israélien pour maintenir l'occupation en Palestine, sans parler des années gâchées à l'armée pour les jeunes israéliens, c'est des sommes qui ne sont pas utilisées pour les écoles, les hôpitaux, le logement, etc. dans les quartiers populaires de Tel Aviv ou Haïfa.

Il ne s'agit pas, pour moi, de crier qu'on est à l'aube de la révolution prolétarienne en Israël, mais de constater qu'on assiste au plus fort mouvement social depuis la création d'Israël, que le consensus "au nom de la sécurité", du nationalisme, etc., utilisé par la bourgeoisie pour empêcher que n'éclate la colère des prolétaires, est bien brisé, qu'aux yeux du monde il apparaît, enfin, que le gouvernement israélien n'est pas plus représentatif de la population, que dans les autres pays. Je ne vois pas trop l'intérêt de continuer à raisonner en terme nationaliste (du genre "subordonner l'activité dans la classe ouvrière israélienne au mouvement général contre le sionisme" qui concrètement signifierait rejeter un nationalisme -le sionisme- pour se mettre à la remorque d'un autre nationalisme, le nationalisme arabe, bref un nationalisme inversé un peu comme celui des "anti-deutsche" en Allemagne) là où on voit que dans des pays aussi différents que l'Egypte, la Grèce, le Malawi ou Israël, on assiste à un même mouvement de ras-le-bol des politiques d'austérité.
Azadi
Azadi

Messages : 82
Date d'inscription : 27/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  sylvestre le Jeu 4 Aoû - 15:12

Azadi a écrit:
sylvestre a écrit: Il n'y a pas de doute que ce qui se passe est très positif, mais il est important de ne pas se faire d'illusions. Une comparaison serait plus utile avec la situation en Algérie française, et encore la position de la classe ouvrière israëlienne est-elle encore plus dépendante du statut d'Israël comme chien de garde des intérêts impérialistes au proche-orient.

Justement non, on ne peut pas comparer la situation d'Israël et celle de l'Algérie française. Le terme même d'Algérie française le montre d'ailleurs : l'Algérie était une colonie de la France, par contre de qui Israël serait la colonie ?

De l'impérialisme occidental, aujourd'hui avant tout des Etats-Unis, en alliance avec l'Union Européenne. Le caractère colonial d'Israël n'échappe qu'aux aveugles, il est explicitement celui du sionisme.




C'est justement ce que je reproche à l'article que tu avais cité et à de nombreuses analyse sur Israël qui y vois une "société de colons". Or, on en est maintenant à la troisième ou quatrième génération de citoyens israéliens nés en Israël et qui n'ont pas d'autres pays qu'Israël,

Ce n'est pas pour rien que j'ai cité l'Algérie française, où on en était à 130 ans de présence coloniale en 1962 ! Par ailleurs les chiffres que tu cites ne sont pas typiques de la situation : 30% des juifs en Israël actuellement sont nés ailleurs, et la plupart de ceux qui y sont nés sont de deuxième génération. Par ailleurs là n'est pas la question, mais dans la dépendance économique et militaire d'Israël envers l'occident - Israël est le premier bénéficiaire de l'aide extérieure américaine.

Israël est un genre de caserne géante de soldats européens/américains, si tu veux, et les conflits qui ont lieu à l'intérieur de cette caserne sont loin d'être sans intérêts, mais il est correct de subordonner l'action à l'intérieur de la caserne à la lutte du peuple occupé.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  verié2 le Jeu 4 Aoû - 15:55


Sylvestre
Israël est un genre de caserne géante de soldats européens/américains, si tu veux, et les conflits qui ont lieu à l'intérieur de cette caserne sont loin d'être sans intérêts, mais il est correct de subordonner l'action à l'intérieur de la caserne à la lutte du peuple occupé.

Il ne fait pas de doute qu'une partie importante des "contestataires" israëliens; non seulement ne contestent pas le sionisme, voire se proclament de "vrai sionistes", mais qu'ils ne contestent que les aspects les plus caricaturaux du "libéralisme" et non le capitalisme. Du moins à en juger par certains interviews. Evidemment, cela ne rend pas sympathiques ces petits bourgeois qui ne se préoccupent que de leur sort, qui veulent bien jouer le rôle de garde-chiourmes coloniaux, à condition d'en tirer quelques avantages...

De là à estimer qu'on devrait subordonner la lutte des classes populaires israëliennes à la lutte des Palestiniens, il y a un pas qui ne doit pas être franchi. L'objectif devrait être l'union des prolétaires israëliens et palestiniens - à moins de considérer qu'il n'existe pas de prolétaires israëliens ? Dans le cadre de cette unité, les droits des Palestiniens opprimés devraient de fait être reconnus, y compris contre la bourgeoisie palestinienne, car, s'il existe des prolétaires israëliens, il existe aussi des bourgeois palestiniens. Ca n'implique pas de renvoyer dos à dos oppresseurs coloniaux et opprimés colonisés, mais de favoriser avant tout l'unité de tous les opprimés et exploités. Si cette unité pouvait se réaliser, ce serait certainement un très grand pas en avant vers la solution du conflit, qui ne peut en aucune façon non plus se conclure par une victoire des Palestiniens.


Que le conflit colonial passe au second plan, derrière la lutte de classes, ne pourrait nuire qu'aux bourgeois nationalistes des deux camps. Mais il est clair que nous n'en sommes pas là et que l'unité des prolétaires israëliens et palestiniens est loin d'être réalisée.

Mais on ne peut pas exiger de ceux qui luttent pour leurs conditions de vie qu'ils subordonnent leur lutte à celle des Palestiniens pour leur liberté. C'est dans le cadre de cette lutte, du moins si elle se poursuit et se durcit, qu'ils peuvent aussi prendre conscience pour une partie d'entre eux du caractère de l'oppression coloniale.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  sylvestre le Jeu 4 Aoû - 16:50

verié2 a écrit:Si cette unité pouvait se réaliser, ce serait certainement un très grand pas en avant vers la solution du conflit, qui ne peut en aucune façon non plus se conclure par une victoire des Palestiniens.

Je pense que c'est une erreur : seule une "victoire des palestiniens" (la disparition d'un état colonial et d'apartheid sur leur territoire) peut permettre une véritable unité entre prolétaires juifs et arabes.


Que le conflit colonial passe au second plan, derrière la lutte de classes, ne pourrait nuire qu'aux bourgeois nationalistes des deux camps.

C'est une vision étrange : la lutte anti-impérialiste ne peut pas passer au second plan derrière la lutte des classes : elle en est une partie fondamentale. Il n'y a pas de droits démocratiques possibles pour les palestiniens sans la disparition d'Israël en tant qu'état colonial.

Mais on ne peut pas exiger de ceux qui luttent pour leurs conditions de vie qu'ils subordonnent leur lutte à celle des Palestiniens pour leur liberté.

On peut exiger tant qu'on voudra, là n'est pas la question , c'est à nous de subordonner la lutte de la classe ouvrière israëlienne à la lutte des palestiniens (et des masses arabes), c'est à dire concrètement ne pas accepter le moindre argument du type : "la lutte pour les droits des palestiniens ne doit pas gêner celle de la classe ouvrière israëlienne". Bien évidemment dans le cas présent la contradiction n'est pas évidente, et les événements sont très positifs, mais elle peut l'être rapidement par exemple si la solution proposée par le gouvernement israëlien consiste à renforcer les colonies, etc.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  verié2 le Sam 6 Aoû - 13:35


Sylvestre
Je pense que c'est une erreur : seule une "victoire des palestiniens" (la disparition d'un état colonial et d'apartheid sur leur territoire) peut permettre une véritable unité entre prolétaires juifs et arabes.
La destruction de l'Etat d'Israël (pas dans le sens du massacre/expulsion de la population juive évidemment...) et son remplacement par un Etat laïque démocratique, éventuellement bi-national, a longtemps été au programme des marxistes révolutionnaires.
L'évolution de la situation, le fossé de haine et de sang entre les populations, l'a rendu peu crédible, de sorte que la perspective était plutôt la création d'un Etat palestinien viable, ce qui pourrait être considéré comme une victoire, même si cela serait loin de régler tout.

Ces luttes, qui, sous l'impact de la crise et peut-être (?) des exemples des pays arabes, ont suscité une unité d'une partie des israëliens juifs et arabes, changent peut-être la donne en mettant au premier plan l'unité de tous les prolétaires de la région et non le combat nationaliste.

Une position du genre : première étape un Etat bourgeois national palestinien, deuxième étape la révolution socialiste, serait carrèment stalinienne.

L'objectif, autant évidemment que l'extrême-gauche puisse jouer un rôle, doit être cette unité qui, de fait, remettra en cause l'apartheid, l'oppression et la surexploitation des palestiniens. L'articulation de ces luttes n'est sans doute pas simple, mais ça ne me semble pas du tout juste de vouloir subordonner ces luttes à la lutte nationale palestinienne.

En dépit de ses caractéristiques coloniales, que je ne conteste pas, Israël est une société de classes. Il y a des exploiteurs et des exploités, même si une partie de ces derniers bénéficient des miettes de la domination coloniale. On peut en effet comparer avec l'Alégie française et les Pieds-noirs. Faut-il rappeler qu'un bonne partie de ceux ci étaient communistes et n'ont basculé vers l'extrême droite que pendant la guerre d'Algérie - surtout à la fin. Qu'une partie de la population pied noir modeste ne se soit pas alliée aux travailleurs algériens sur une base de classe est un échec historique, dont les causes sont nombreuses. Mais c'est un échec qu'il serait préférable de ne pas renouveler en Israël. Nous ne sommes plus dans la même période historique et pourquoi ne pas espérer une unité de tous les prolétaires du Moyen Orient ?

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  sylvestre le Sam 6 Aoû - 15:24

verié2 a écrit:

Sylvestre
Je pense que c'est une erreur : seule une "victoire des palestiniens" (la disparition d'un état colonial et d'apartheid sur leur territoire) peut permettre une véritable unité entre prolétaires juifs et arabes.
La destruction de l'Etat d'Israël (pas dans le sens du massacre/expulsion de la population juive évidemment...) et son remplacement par un Etat laïque démocratique, éventuellement bi-national, a longtemps été au programme des marxistes révolutionnaires.
L'évolution de la situation, le fossé de haine et de sang entre les populations, l'a rendu peu crédible,

Peu crédible sans doute, comme l'étaient la fin de l'Apartheid, l'indépendance de l'Algérie, et bien d'autres choses encore auxquels les révolutionnaires n'ont pourtant jamais renoncé... Il est complétement insensé je trouve pour des marxistes de se résigner à la perspective de deux Etats définis sur des bases ethnico-religieuses, et d'ailleurs toute la stratégie suivie par le Fatah au cours des quinze dernière années montre l'impasse de cette stratégie.



L'objectif, autant évidemment que l'extrême-gauche puisse jouer un rôle, doit être cette unité qui, de fait, remettra en cause l'apartheid, l'oppression et la surexploitation des palestiniens.

L'unité ne peut pas et ne doit pas être un préalable - pas plus que l'unité entre travailleurs blancs et noirs sud-africains ne pouvaient l'être pour l'Apartheid. Une unité sur la base des relations économique et politique actuellement existantes ne peut vouloir dire que la soumission des palestiniens à la continuation de l'Etat d'Israël comme Etat colonial et raciste.


En dépit de ses caractéristiques coloniales, que je ne conteste pas, Israël est une société de classes. Il y a des exploiteurs et des exploités, même si une partie de ces derniers bénéficient des miettes de la domination coloniale. On peut en effet comparer avec l'Alégie française et les Pieds-noirs. Faut-il rappeler qu'un bonne partie de ceux ci étaient communistes et n'ont basculé vers l'extrême droite que pendant la guerre d'Algérie - surtout à la fin. Qu'une partie de la population pied noir modeste ne se soit pas alliée aux travailleurs algériens sur une base de classe est un échec historique, dont les causes sont nombreuses. Mais c'est un échec qu'il serait préférable de ne pas renouveler en Israël. Nous ne sommes plus dans la même période historique et pourquoi ne pas espérer une unité de tous les prolétaires du Moyen Orient ?

On peut espérer beaucoup de choses mais là n'est pas la question, elle est : cette unité doit-elle être subordonnée ou non à la libération du peuple palestinien ? En d'autres termes, la libération du peuple algérien du joug colonial devait être une priorité par rapport à l'unité entre travailleurs européens et indigènes, même si cette dernière aurait été souhaitable. Ou bien, pour le dire autrement, la condition sine qua non d'une véritable unité entre travailleurs européens et arabes était le renoncement à l'Etat colonial. Sans quoi cette unité ne pouvait signifier que la continuation des rapports coloniaux - c'était d'ailleurs la ligne du PCF dans ses moments les plus chauvins,

Lors du 9e congrès du Parti communiste français, en Arles, Maurice Thorez confirme que la revendication de l’indépendance n’est plus à l’ordre jour. « La revendication fondamentale de notre Parti commu­niste, déclare-t-il, concernant les peuples coloniaux reste la libre dis­position, le droit à l’indépendance. Rappelant une formule de Lénine, nous avons déjà dit aux camarades tunisiens, qui nous ont approuvés, que le droit au divorce ne signifiait pas l’obligation de divorcer. Si la question décisive du moment c’est la lutte victorieuse contre le fascisme, l’intérêt des peuples coloniaux est dans leur union avec le peuple de France et non dans une attitude qui pourrait favoriser les entreprises du fascisme et placer par exemple l’Algérie, la Tunisie et le Maroc sous le joug de Mussolini et de Hitler, ou faire de l’Indochine une base d’opérations pour le Japon militariste. Créer les conditions de cette union libre, confiante et fraternelle des peuples coloniaux avec notre peuple, n’est-ce pas, là encore, travailler à remplir la mission de la France à travers le monde ? »

( http://www.matierevolution.fr/spip.php?article1624 )
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  verié2 le Sam 6 Aoû - 16:27


Sylvestre
cette unité doit-elle être subordonnée ou non à la libération du peuple palestinien ?

Je ne vois pas l'intérêt de ta citation de Thorez, qui pourrait laisser croire que tu assimiles les positions de tes contradicteurs à celles ultra-chauvines et pro impérialistes du PCF de l'époque...

Sinon, comment verrais-tu l'articulation entre la révolte sociale actuelle et le soutien aux droits légitimes des Palestiniens ? Par exemple : comment t'adresserais-tu aux "indignés" israëliens ? As-tu un document d'une organisation israëlienne à ce sujet ?

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  sylvestre le Sam 6 Aoû - 17:33

Je viens de voir un texte écrit par certains des indignés, qui me semble très correct : il pose la question du logement dans le contexte de la nature coloniale d'Israël, en prenant position clairement contre les discriminations contre les arabes, contre l'occupation des territoires occupés - il a encore un caractère insuffisant, puisqu'il appelle à "l'arrêt de la judaïsation des quartiers arabes" tout en restant vague sur ce que signifie au juste la justice envers les Palestiniens - mais c'est de toute évidence un document positif.

Je pense qu'une intervention correcte consisterait à appuyer ces tendances tout en signalant leurs limites, et à expliquer clairement qu'elles sont complétement incompatibles avec un mouvement commun avec les tendances d'extrême-droite qui elles aussi squattent le mouvement en appelant à l'extension des colonies, et même avec l'apolitisme proclamé par la majorité du mouvement.

http://www.lefigaro.fr/international/2011/08/05/01003-20110805ARTFIG00521-l-extreme-droite-epouse-la-revolte-des-tentes.php
Une sorte d'«union sacrée» se dessine

Ofer Eini, le patron de la puissante centrale syndicale Histadrout, qui a décidé d'appeler ses gros bataillons au sein des entreprises publiques à participer à la manifestation, reprend ces critiques à son compte. Plus étonnant : des activistes du puissant lobby des colons israéliens installés en Cisjordanie, ainsi que différents groupuscules d'extrême droite, ont également décidé de se joindre au défilé. «Lorsqu'il s'agit de questions sociales, je suis plus à gauche que la gauche», proclame Baruch Marzel, un des colons les plus extrémistes.

Bref, une sorte d'«union sacrée» se dessine à la faveur du flou de ce mouvement spontané qui se veut «apolitique» et adopte comme slogan fédérateur : «Le peuple exige la justice sociale». Ce côté consensuel a encouragé une floraison d'initiatives. Depuis quelques jours, par exemple, des milliers de mères et quelques pères défilent avec leurs enfants en poussette pour dénoncer le prix des gardes d'enfants. Des chauffeurs de taxi ont organisé un cortège avec leur véhicule à Tel-Aviv contre la hausse des carburants. Des enseignants, des éleveurs sont descendus dans la rue, les uns pour «défendre l'école publique», et les autres pour empêcher l'importation de produits laitiers, comme le projette le gouvernement pour faire baisser les prix.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  verié2 le Dim 7 Aoû - 17:53

300 000 manifestants à Tel Aviv !
Avec des tentes-stands du PC, de groupes pour l'unité judeo-arabe, de défense des animaux, de gens hostiles aux orthodoxes intgéristes etc.
Un mai 68 israëlien ?


http://www.rue89.com/2011/08/06/succes-sans-predecent-de-la-manifestation-sociale-du-printemps-israelien-216953

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  sylvestre le Ven 19 Aoû - 11:08

Une bonne nouvelle, la faillite d'Agrexco, victoire pour le mouvement BDS.

Une mauvaise, l'annulation des protestations après l'attaque du bus à Eilat - laquelle a été suivie de raids aériens sur Gaza. Il semble que comme on pouvait le prévoir, les indignés n'aient pas eu la capacité à résister un tant soit peu au premier appel à l'unité nationale.
sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  gérard menvussa le Sam 20 Aoû - 20:26

Et sur l'affaire du "bus", une interventions salutaire !

La « réponse israélienne » jusqu’à la parodie.

Je notais hier à quel point il semblait vital, pour les médias français, de clairement présenter les bombardements israéliens comme des « réponses » ou des « représailles » à des attaques palestiniennes. Et surtout ne jamais présenter des actes palestiniens comme des réponses à des bombardements israéliens.

La dépêche AFP du jour est à ce titre carrément exemplaire :
http://www.romandie.com/news/n/_Tirs_d_engins_de_Gaza_sur_Israel_3_blesses200820111308.asp

Le tout premier paragraphe est incroyable :

Des groupes armés palestiniens de Gaza ont lancé une vingtaine d’engins samedi contre le sud d’Israël, faisant trois blessés, tandis qu’Israël a riposté avec un raid aérien et des tirs de char, a-t-on appris de sources israéliennes et palestiniennes.

Tu as bien lu : les tirs d’« engins » palestiniens ne sont la réponse à rien dans cette phrase, en revanche les bombardements aériens israéliens sont immédiatement présentés comme une « riposte ». C’est grotesque.

Ensuite, plusieurs paragraphes (constituant la première moitié de la dépêche) décrivent les faits de telle façon qu’il est rigoureusement impossible de reconstituer le moindre enchaînement de faits.

Très clairement, aucun des actes palestiniens n’est présenté comme « en réponse » ou en « représailles » à quoi que ce soit, et évidemment rigoureusement rien dans la dépêche ne suggère d’« explication » à ces actions.

En revanche, la fin de la dépêche, consacrée aux actions militaires israéliennes, adopte une tournure totalement différente.

Dès que le billet introduit les « pertes » palestiniennes, il précise bien « représailles », rappelle la « série d’attaques meurtrières » et donne à nouveau le nombre de victimes israéliennes.

Au total, 14 Palestiniens ont été tués et 40 autres blessés lors de raids aériens de représailles israéliens dans la bande de Gaza depuis une série d’attaques meurtrières anti-israéliennes jeudi dans le sud d’Israël (8 Israéliens tués).

Un peu plus loin, même justification des crimes israéliens :

Le tunnel était destiné à l’infiltration de terroristes en territoire israélien afin d’y perpétrer des attentats contre des civils et des soldats israéliens, a ajouté le communiqué.

La présentation de la « nature » des victimes est elle-même grotesque.

On présente explicitement les victimes des roquettes palestiniennes ainsi : « des jeunes travailleurs palestiniens clandestins ». On comprend clairement ici que les palestiniens tuent des civils palestiniens. Ou, pire encore : « une maison de l’agglomération d’Ashdod ».

En revanche, la mention « 8 israéliens tués », elle, n’indique pas qu’il s’agit pour une large part de militaires israéliens.

Dans la logique, il n’est fourni aucune précision sur les victimes palestiniennes des bombardements israéliens : « un Palestinien a été blessé », « 14 Palestiniens ont été tués et 40 autres blessés ». Et même, on ne sait pas trop : « une cible non identifiée à l’est de la ville de Gaza » (mais bon, on s’en fiche pas mal).

Alors quoi : pas d’enfants tués, pas d’infrastructures civiles détruites ? L’auteur de la dépêche préfère lire dans les pensées des militaires israéliens et livrer non pas la nature des victimes connues, dénombrées et avérées, mais de présenter celles qui ont été « ciblées » : « un groupe radical palestinien », « responsable des attaques de jeudi », « deux tunnels terroristes et une cache d’armes », tunnel dont l’intérêt est lui-même devinée : « afin d’y perpétrer des attentats contre des civils et des soldats israéliens ».
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 63
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Israël/Palestine - Page 3 Empty Re: Israël/Palestine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 37 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 20 ... 37  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum