Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-35%
Le deal à ne pas rater :
KARCHER : promo sur nettoyeur haute pression K5 Compact (via ODR ...
241.99 € 369.69 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
Nike : Promotions Sur Les Chaussures, ...
Voir le deal

Parti de Gauche

Page 21 sur 40 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22 ... 30 ... 40  Suivant

Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  yannalan le Jeu 2 Juin - 15:22

Comment ? Encore rien sur l'implantation du PG à Lescoet Gouarec ?

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  nico37 le Ven 3 Juin - 21:01

yannalan a écrit:Comment ? Encore rien sur l'implantation du PG à Lescoet Gouarec ?
Si c'est de l'ironie, je ne peux que constater comme toi que si le PG a perdu des sections départementales entières ne laissant que les bureaucrates élus, depuis quelques temps, le PG a des réelles sections locales qui se montent partout en France : rien ne dit que ce sera durable mais le phénomène n'est un épi(phénomène). C'est un bouquet désormais bien garni...

Mélenchon, "un Mitterrand au petit pied" AFP 03/06/2011 | Mise à jour : 11:04

La porte-parole de Lutte ouvrière (LO) Nathalie Arthaud a estimé aujourd'hui qu'en choisissant le président du Parti de gauche (PG) Jean-Luc Mélenchon (ex-PS) comme candidat à la présidentielle, les communistes se ralliaient à "un Mitterrand au petit pied".

"Il y a trente ans, le Parti communiste a imposé Mitterrand à ses militants et aux travailleurs, ça l'a mené où?", a déclaré Mme Arthaud sur LCI rappelant le ralliement du PCF à la candidature de François Mitterrand en 1974 dans le cadre du "Programme commun de la gauche".

"Aujourd'hui, finalement, qu'est-ce qu'ils font ? Eh bien ils recommencent, mais ils recommencent cette fois-ci avec un Mitterrand au petit pied. Nous, jamais, nous ne nous effacerons derrière Jean-Luc Mélenchon, jamais!", a-t-elle lancé. "Nous, nous sommes communistes révolutionnaires (...). Jean-Luc Mélenchon ne l'est pas. On ne peut pas être la cinquième roue du carrosse dans un gouvernement socialiste, parce que c'est un gouvernement qui va tourner le dos aux intérêts des travailleurs", a-t-elle expliqué.

"Aujourd'hui déjà, les socialistes ne s'engagent à rien vis-à-vis des travailleurs, ni à augmenter les salaires, ni à combattre le chômage", a fait valoir Mme Arthaud. Elle a jugé "très révélateur" de voir la première secrétaire du PS Martine Aubry "soutenir la candidate de Sarkozy", Christine Lagarde, pour diriger le FMI, "de la même façon que Sarkozy avait mis DSK à la tête" de cette institution. "Ca montre que, sur le fond, ils sont tous d'accord".

Interrogée sur le mouvement des "indignés" en Espagne, elle a estimé que c'est "d'abord et avant tout le signe qu'il y a une partie de la jeunesse qui n'a pas envie de se résigner". "J'espère que ce ne sont que les prémisses et que ça va se développer". Selon Mme Arthaud, c'est "la classe ouvrière qui est au centre du système productif et qui peut peser sur les capitalistes".

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  nico37 le Dim 5 Juin - 20:44

L'offre du Bureau national du Parti de Gauche à ses partenaires du Front de Gauche LUNDI, 30 MAI 2011

Le Front de Gauche est aujourd’hui une réalité politique incontournable. Il a progressé à chaque élection et est devenu, à l’issue du scrutin des Cantonales, la deuxième force à gauche. Il a été présent dans toutes les mobilisations sociales et citoyennes et en a lui-même initié. Dans un contexte de crise du système capitaliste, de révolutions et de résistances citoyennes mais aussi de montée en Europe de mouvements d’extrême droite, il est toujours plus indispensable qu’il poursuive sa démarche lors des échéances électorales de 2012 dont nous savons qu’elles peuvent se révéler décisives pour le pays.

Les forces qui composent actuellement le Front de Gauche, - la Gauche unitaire, le Parti Communiste Français, le Parti de Gauche – ont donc pour responsabilité historique de concrétiser cet immense espoir. Chacune d’entre elle prendra, sous des formes de consultation différentes, des décisions sur cette question au mois de juin. C’est dans ce cadre et dans un esprit constructif que le Bureau national du Parti de Gauche a souhaité faire une offre à ses partenaires. Ces dix propositions, dont la plupart sont des rappels de textes et de principes déjà actés par les partenaires du Front de Gauche, ont pour seul objectif de lever les dernières difficultés et de permettre l’entrée du Front de Gauche, d’un Front de Gauche élargi, en campagne dans les meilleures conditions possibles.


LES 10 PROPOSITIONS DU PG POUR FINALISER UN ACCORD DU FRONT DE GAUCHE
1 – Le texte « stratégie » déjà adopté par les trois composantes du Front de Gauche le 31 mars 2011 et publié.
2 – Le « programme partagé », qui aujourd’hui ne comporte plus de points de désaccord, et est actuellement en cours de finalisation.
3 – Sur ces bases, la proposition immédiate d’élargir le Front de Gauche aux forces qui se disent disponibles, dont récemment la FASE et Convergence & Alternative. A cette fin, nous proposons d’entamer immédiatement avec elles les discussions programmatiques qu’elles mettent en débat. Toujours sur ses bases stratégiques et programmatiques, le Front de Gauche continuera jusqu’au bout à proposer au NPA une alliance pour les présidentielles et législatives.
4 – Le Front de Gauche appelle immédiatement à un élargissement à toutes les personnalités qui souhaitent œuvrer à son succès. Nous rappelons notre accord commun pour la mise en place d’un collectif national où elles seront associées. Plus largement, le Front de Gauche appelle à s’ouvrir à toutes les citoyennes et les citoyens qui le souhaitent à travers des Front de Gauche thématiques et des assemblées citoyennes partout en France.
5 –Le BN du Parti de Gauche rappelle l’approbation, le 22 janvier dernier lors du vote des délégué-e-s au CN, de la proposition de candidature de Jean-Luc Mélenchon pour porter les couleurs du Front de Gauche l’élection à la Présidentielle.
6 – Sur la question des législatives, le Bureau national du Parti de Gauche décide de gestes importants pour permettre le règlement rapide des négociations en cours. Nous proposons donc que, tout en garantissant une représentation respectueuse de toutes les composantes possibles du Front de Gauche, une très large majorité de circonscriptions soit attribuée au PCF. Le PG propose une nouvelle répartition sur le plan national avec 70 % des circonscriptions France Métropolitaine pour les candidatures proposées par le PCF, 10 % pour celles proposées par Gauche unitaire et les forces qui pourraient rejoindre le Front de Gauche, et environ 20 % pour les candidatures proposées par le Parti de Gauche, chacune des forces étant responsable de la parité dans le choix de ses candidatures. Nous souhaitons également que le choix des suppléances participe également le plus possible à la diversité politique de notre alliance.
En tenant compte des discussions en cours, des demandes de candidatures incontournables déjà faites par ses partenaires, le Bureau National du Parti de Gauche s’est attaché à établir une liste de candidatures en partie modifiée. Elle devrait permettre d’acter très rapidement cet accord dès lors que chacun y met du sien. Elle est basée sur ses implantations réelles et sur l’apport qu’elles représentent pour le Front de Gauche en termes de dynamique locale. Elle sera envoyée à ses partenaires et publiée le lundi 30 mai.
7 – Les partenaires du Front de Gauche doivent avoir pour volonté partagée de permettre à minima la réélection des actuels parlementaires du Front de Gauche, ou de leurs successeurs, à l’assemblée nationale et au Sénat. C’est pourquoi nous devons avoir pour principe de « réserver » les circonscriptions de nos sortants dès lors qu’ils se revendiqueront clairement de l’étiquette commune du Front de Gauche. En conséquence, le Parti de Gauche demande que soient impérativement validés, les candidat-e-s qu’il désignera dans les trois circonscriptions de ses sortants. Cette logique doit se décliner pour le Sénat où l’existence d’un groupe Front de Gauche sera déterminante à condition qu’il représente le plus possible notre diversité politique. C’est pourquoi la condition d’un accord aux sénatoriales implique de présenter partout en France, dans les configurations d’alliance qui seront choisies localement, des candidatures Front de Gauche en adoptant le même principe que les législatives soit la reconduction de nos sortant-e-s lorsqu’ils ou elles se présentent ce qui est notre cas en Essonne.
8 – Sur les questions du financement des partis politiques qui dépend du résultat aux législatives, le Parti de Gauche propose à toutes les forces actuelles et à venir du Front de Gauche de mettre en place une association de financement commune technique qui pourrait permettre de déconnecter les questions financières des questions de répartition de circonscription. Nous sommes y compris prêts à mettre en place cette solution avec les seules forces qui le souhaiteraient.
9 – Pour prétendre représenter le Front de Gauche, l’ensemble des candidatures intégrées dans l’accord national du Front de Gauche devront obligatoirement se déclarer sous l’étiquette politique commune « Front de Gauche soutenu (ou proposé) par le PCF, PG, GU (plus les autres forces qui pourraient nous rejoindre) » comme cela a été acté dans les négociations en cours.
10 – Nous voulons mener campagne en donnant déjà à voir notre conception de la république et de la démocratie. C’est pourquoi le Bureau national du Parti de Gauche rappelle son attachement à une campagne présidentielle et législative collective et unitaire. A cette fin nous appelons à la mise en place de collectifs de circonscription ouverts à toutes celles et à tous ceux qui souhaiteront mener, dans le même élan, la campagne présidentielle et législative. Sur le même principe que le collectif national de campagne tel que validé dans notre texte stratégie, ces collectifs de circonscription devront être présidés par une personnalité du Front de Gauche qui ne soit pas la ou le candidat(e) à la législative ni de son parti.

Adopté à l’unanimité du Bureau National du Parti de Gauche le 28 mai.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  Roseau le Dim 5 Juin - 21:38

Toujours sur ses bases stratégiques et programmatiques, le Front de Gauche continuera jusqu’au bout à proposer au NPA une alliance pour les présidentielles et législatives.

Extraordinaire a priori: c'est une injonction de ralliement pur et simple.

En fait, le PG a raison, puisque la Direction du NPA n'a encore jamais défendu son projet, ni ses Principes Fondateurs, allant jusqu'à accorder le label d'anti-capitaliste à l'attelage PC et ralliés,
dont le projet est d'être l'alternance de sa majesté CAC 40 et le programme 100 % de préservation du capitalisme.
N'y figure même pas la socialisation du secteur financier...Et bien sûr pas les moyens de production. Dans le programme de la droite du NPA non plus d'ailleurs. La déroute absolue...

Les militants ayant la nausée, il y a un espoir de retrouver le projet.
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  Toussaint le Dim 5 Juin - 23:46

Extraordinaire a priori: c'est une injonction de ralliement pur et simple.

Moui... sauf que je ne leur en ferais pas le reproche. Je crois que Tristana a dit exactement la même chose mais vu côté "NPA unitaristes"... Ensuite, ils sont dans leur rôle, c'est à dire casser le projet NPA, enterrer le PCF et amener le paquet en négociations avec le PS.
Toussaint
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  vilenne le Lun 6 Juin - 15:24

Toussaint a écrit:
Extraordinaire a priori: c'est une injonction de ralliement pur et simple.

Moui... sauf que je ne leur en ferais pas le reproche. Je crois que Tristana a dit exactement la même chose mais vu côté "NPA unitaristes"... Ensuite, ils sont dans leur rôle, c'est à dire casser le projet NPA, enterrer le PCF et amener le paquet en négociations avec le PS.
Yop Toussaint et Roseau,

J'ai plutôt l'impression que Roseau déconne sur ce coup. Dans "Toujours sur ses bases stratégiques et programmatiques, le Front de Gauche continuera jusqu’au bout à proposer au NPA une alliance pour les présidentielles et législatives. ", Roseau y voit une injonction clown

vilenne

Messages : 264
Date d'inscription : 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  nico37 le Mer 8 Juin - 19:04

Le Parti de gauche (presque) en campagne mercredi 08 juin 2011

Les membres brestois du Parti de gauche, en compagnie d'Éric Coquerel (au second plan, deuxième à droite).

Un membre de la direction nationale est venu présenter les priorités de la formation. Qui aura un candidat à la législative de Brest rural.

Ils le sentent, les membres du Parti de gauche : il existe une dynamique qui va en leur sens. « Nous sommes là pour donner du sens au mouvement social qui s'exprime un peu partout, sous différentes formes », résume Patrick Appéré, figure de la gauche brestoise et nouveau membre du parti de Jean-Luc Mélenchon. Hier, avec les autres responsables de cette formation, il accueillait Éric Coquerel, membre du secrétariat national du PG.
Celui-ci est venu présenter aux sympathisants les cinq priorités du PG, et son positionnement politique : le partage des richesses, le passage à une VIe République ; la planification écologique ; la sortie du Traité de Lisbonne, qui règle le fonctionnement actuel de l'Union européenne ; la constitution de nouveaux rapports internationaux. Tout cela dans la perspective de construire un mouvement « à vocation anti-libérale et majoritaire ».

Avant de repartir à Paris, Éric Coquerel s'est imprégné de grands dossiers qui préoccupent ses troupes brestoises : le non à la centrale au gaz qui pourrait être créée entre Guipavas et Saint-Divy, ou ailleurs ; et le sort des entreprises locales travaillant dans l'électronique, avec les pertes de compétences industrielles et de recherche qu'induirait leur disparition.

Éric Coquerel a profité de son passage à Brest pour annoncer que l'accord interne au Front de gauche (1) est conclu pour les prochaines législatives. La circonscription de Brest rural sera réservée à un membre du Parti de gauche. À l'inverse, celle de Brest centre devrait être confiée à un candidat communiste.

(1) Cette alliance est composée du Parti de gauche, du Parti communiste français et de la Gauche unitaire (une ex frange du Nouveau parti anticapitaliste).

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty socialo-tartufferie

Message  BouffonVert72 le Mer 8 Juin - 23:38

nico37 a écrit:
Le Parti de gauche (presque) en campagne mercredi 08 juin 2011

Celui-ci est venu présenter aux sympathisants les cinq priorités du PG, et son positionnement politique : le partage des richesses, le passage à une VIe République ; la planification écologique ; la sortie du Traité de Lisbonne, qui règle le fonctionnement actuel de l'Union européenne ; la constitution de nouveaux rapports internationaux. Tout cela dans la perspective de construire un mouvement « à vocation anti-libérale et majoritaire ».

- Le partage des richesses ? Alors que n'est même pas proposé un début d'embryon de nationalisation du secteur bancaire et d'assurances (ne parlons même pas de "socialisation", ce mot leur fait peur...) ? Et les rapports de production, on les laisse inchangés ? Pipeau.

- Le passage à une 6ièm république, mais basée sur quels fondements ?! Moi aussi je peux appeler à une 72ièm république, mais ça n'a aucun intérêt si on ne précise pas autre chose que le numéro. Je crains que Mélenchon, comme Montebourg, n'ait pas vraiment l'intention de s'attaquer à la dictature de l'économie de marchés, ni à l'oligarchie en place...

- Sortie du Traîté de Lisbonne : mais surtout pas sortie de l'UE, OMC, OCDE OSCE, OMS, Otan, Onu, Zone Euro, etc ? C'est du pipeau donc... On veut reprendre notre destin en main, oui ou non ? Si c'est pour faire semblant, ce n'est donc que de l'électoralisme...

- Planification écolo ? Alors que les membres PC du FdG sont vents debouts contre les anti-nucléaires ? Alors que le PC est incapable de prononcer l'expression "Agriculture Biologique" par peur de perdre du poids au sein de la paysannerie ? Pipeau encore : c'est Martine Billard qui a greenwashé Mélenchon... Mais en fait il s'en tape, Mélenchon est un productiviste, il n'est jamais sorti de cette néfaste idéologie...

- Constitution de nouveaux rapports internationaux ??? Ouuuuui, mais encooooore ???


BV72 ki/ Bref, c'est nullissime... Laughing
BouffonVert72
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 48
Localisation : sur mon réformiste planeur

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  Copas le Mer 8 Juin - 23:45

BouffonVert72 a écrit:

- Constitution de nouveaux rapports internationaux ??? Ouuuuui, mais encooooore ???


BV72 ki/ Bref, c'est nullissime... Laughing

quelle audace !

le FMI tremble comme de la gelée de groseille devant ces terrifiants mots d'ordre...

On n'attends plus que la lutte contre ceux qui gagnent de l'argent en dormant... Quelle épopée !
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  Roseau le Mer 8 Juin - 23:47

vilenne a écrit:
Toussaint a écrit:
Extraordinaire a priori: c'est une injonction de ralliement pur et simple.

Moui... sauf que je ne leur en ferais pas le reproche. Je crois que Tristana a dit exactement la même chose mais vu côté "NPA unitaristes"... Ensuite, ils sont dans leur rôle, c'est à dire casser le projet NPA, enterrer le PCF et amener le paquet en négociations avec le PS.
Yop Toussaint et Roseau,

J'ai plutôt l'impression que Roseau déconne sur ce coup. Dans "Toujours sur ses bases stratégiques et programmatiques, le Front de Gauche continuera jusqu’au bout à proposer au NPA une alliance pour les présidentielles et législatives. ", Roseau y voit une injonction clown

Effectivement, ils sont prêt à alliance et compromis sur.... leurs bases,
mais aussi sur ...celles du NPA, enfin la droite du NPA qui a balancé les Principes Fondateurs.
La proposition du FdG n'a pas d'autre objectif: récupérer les hésitants du NPA.
Et ça marche!
Comment ne pas les remercier Razz
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  Roseau le Mer 8 Juin - 23:53

BouffonVert72 a écrit:
nico37 a écrit:
Le Parti de gauche (presque) en campagne mercredi 08 juin 2011

Celui-ci est venu présenter aux sympathisants les cinq priorités du PG, et son positionnement politique : le partage des richesses, le passage à une VIe République ; la planification écologique ; la sortie du Traité de Lisbonne, qui règle le fonctionnement actuel de l'Union européenne ; la constitution de nouveaux rapports internationaux. Tout cela dans la perspective de construire un mouvement « à vocation anti-libérale et majoritaire ».

- Le partage des richesses ? Alors que n'est même pas proposé un début d'embryon de nationalisation du secteur bancaire et d'assurances (ne parlons même pas de "socialisation", ce mot leur fait peur...) ? Et les rapports de production, on les laisse inchangés ? Pipeau.

- Le passage à une 6ièm république, mais basée sur quels fondements ?! Moi aussi je peux appeler à une 72ièm république, mais ça n'a aucun intérêt si on ne précise pas autre chose que le numéro. Je crains que Mélenchon, comme Montebourg, n'ait pas vraiment l'intention de s'attaquer à la dictature de l'économie de marchés, ni à l'oligarchie en place...

- Sortie du Traîté de Lisbonne : mais surtout pas sortie de l'UE, OMC, OCDE OSCE, OMS, Otan, Onu, Zone Euro, etc ? C'est du pipeau donc... On veut reprendre notre destin en main, oui ou non ? Si c'est pour faire semblant, ce n'est donc que de l'électoralisme...

- Planification écolo ? Alors que les membres PC du FdG sont vents debouts contre les anti-nucléaires ? Alors que le PC est incapable de prononcer l'expression "Agriculture Biologique" par peur de perdre du poids au sein de la paysannerie ? Pipeau encore : c'est Martine Billard qui a greenwashé Mélenchon... Mais en fait il s'en tape, Mélenchon est un productiviste, il n'est jamais sorti de cette néfaste idéologie...

- Constitution de nouveaux rapports internationaux ??? Ouuuuui, mais encooooore ???


BV72 ki/ Bref, c'est nullissime... Laughing

Excellent commentaire, BV!
Mais tu n'as plus de marteau dans ta cabane ? Car le clou sur le cercueil, c'est la conclusion du paragraphe:

Tout cela dans la perspective de construire un mouvement « à vocation anti-libérale et majoritaire

Il parait, ne le dis à personne, qu'il a des militants du NPA qui appellent ça la "gauche de la gauche", la gauche "anticapitaliste", bref, des trucs qui serviraient à rassembler les révoltés au lieu de laisser le FN préparer ses milices.
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  nico37 le Jeu 9 Juin - 20:31

Comment lutter contre l’université à deux vitesses voulue par le gouvernement ?
Extraire la politique universitaire de la cupidité du marché
Par patrice Perdereau, Membre du bureau national du Parti de Gauche en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Les semaines passent et, d’ici à la rentrée universitaire de l’automne prochain, les résultats de la « course à l’excellence » seront presque tous connus. Labex, Équipex, Idex, issus du grand emprunt surgi du rapport Juppé-Rocard, tombent et pleuvent concentrés sur un nombre très limité de sites universitaires. Faisant suite à la loi LRU, la séquence du grand emprunt va donner un coup d’accélérateur à la stratégie d’émergence de « grandes marques universitaires » sur le marché de la connaissance souhaité par la stratégie de Lisbonne (2000). S’impose à l’université et à la recherche françaises une mue néolibérale, utilitariste et productiviste qui a trouvé dans « l’épouvantail utile de Shanghai » un alibi de circonstance.

Depuis le début, la sémantique utilisée annonçait les résultats. L’« excellence » ressassée n’a jamais été un horizon, mais un point de départ, fabriqué par des agences d’évaluation, une ligne de démarcation dessinant une nouvelle carte de la recherche académique. Facteur discriminant, elle a permis de distinguer quelques élus et d’exclure le plus grand nombre d’universités et de laboratoires. La géographie de la première vague révèle ainsi une France universitaire coupée en deux, une nouvelle diagonale renforçant les déséquilibres entre les jeunes universités régionales ou banlieusardes et les autres, plus anciennes et métropolitaines.

Si, comme proclamé par la ministre, l’« excellence » est « présente partout », si l’objectif réel est de « structurer le paysage universitaire, d’irriguer nos territoires et d’y doper l’activité économique », alors la répartition des investissements pose un gros problème d’aménagement et d’égalité des territoires. C’est une géographie universitaire à deux vitesses qui apparaît, avec son lot d’oubliés, établissements de seconde zone voués à une disparition programmée. Les disciplines connaissent la même logique. Les mathématiques ou les sciences humaines et sociales ne sont pas retenues ou obtiennent la portion congrue.

Les méthodes utilisées marquent tout autant une rupture. Les organisations syndicales ont parlé d’un « chantage permanent », « d’absence de concertation », d’un « pilotage » entre les mains de cabinets de consultants privés… Un recul démocratique sans précédent, mais parfaitement inscrit dans la loi LRU, a été imposé à la communauté universitaire mise en situation de concurrence. Car la mise en place d’un marché du travail des enseignants-chercheurs et d’un marché des formations est un des objectifs du grand emprunt.

Avec les « investissements d’avenir », l’université et la recherche françaises viennent donc d’entrer dans une période de grands chambardements voulus par les forces du marché et placés sous leur égide. Déjà contraintes depuis des années à la logique des appels à projet, elles sont plongées par le grand emprunt dans une course aux parts de marché d’une ampleur sans précédent, et jetées dans une logique d’hyperconcurrence et d’exclusion pour obtenir des financements en trompe-l’œil.

Car les sommes annoncées viennent en réalité pour partie d’une baisse des financements récurrents (– 12% en moyenne, soit 125 millions d’euros en 2010). On ne prête donc vraiment qu’aux riches en prenant aux petits ! Les milliards promis sont néanmoins virtuels car seuls les intérêts générés seront versés et un faible pourcentage seulement sera consomptible. Enfin, les Idex ne seront labellisés qu’après une période probatoire de quatre ans, soit en 2015. Les financements sont donc pour partie de la poudre de perlimpinpin distillée par un joueur de bonneteau. Du Sarkozy pur jus.

Mais, comme le diable se niche dans les détails, le plus grave est donc ailleurs. Dans son intention de rapprocher le monde académique du monde économique, Sarkozy entend offrir en pâture l’université au monde de l’entreprise et aux forces du marché puis permettre à l’État de s'en désengager financièrement. Le modèle a été testé avec les pôles de compétitivité. Ces derniers ont mis les laboratoires universitaires au service de grandes entreprises pour faciliter le transfert de technologies de la recherche publique vers le privé.

Le grand emprunt va amplifier et généraliser le processus en cours. Et déjà, des laboratoires privés anticipent et licencient des chercheurs (Pfizer en Angleterre), pour leur préférer la « collaboration » avec la recherche académique publique. Outre le fait de livrer en pâture les labos publics au secteur privé et capitalistique, c’est une vision marchande, utilitariste et productiviste de la recherche scientifique et de la formation qui triomphe.

Comme des marques, les universités vont être appelées à se vendre et par là même assimiler connaissances et marchandises. Elles vont être soumises à la nécessité de privilégier la recherche appliquée, rapidement transférable sur le marché, plutôt que la recherche fondamentale, et de préférer les formations à forte intégration professionnelle. Enfin, sous la houlette des forces du marché, elles vont rompre les amarres avec les valeurs humanistes et républicaines qui nous engagent aujourd’hui comme hier à envisager l’avenir de l’humanité et de la planète sous un autre angle que celui de la rentabilité économique et financière.

Comme Marx a remis « la dialectique hégélienne sur ses pieds », le Front de gauche devra remettre à plat la politique universitaire, en la libérant tout d’abord de la cupidité du marché et en lui redonnant des moyens financiers publics, car les savoirs nouveaux sont des biens communs. Une véritable alternative universitaire s’imposera, qui passera par l’abandon de la démarche concurrentielle du grand emprunt, tout en confirmant les financements au travers d’une loi de programmation, et par la réélaboration démocratique d’une politique universitaire et de la recherche confiante vis-à-vis des enseignants et des chercheurs.

Patrice Perdereau

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  nico37 le Ven 10 Juin - 20:44

Le Parti de gauche entend occuper le terrain en luttant contre la précarité vendredi 10.06.2011, 05:03 - La Voix du Nord

Les militants du comité arrageois du Parti de gauche vont occuper le terrain derrière Jean-Luc Mélenchon d'ici à la présidentielle.


Le Parti de gauche, présidé par le trublion Jean-Luc Mélenchon, a renouvelé le secrétariat de son comité local arrageois ... et compte occuper le terrain dans les prochains mois. En ligne de mire, la présidentielle de 2012 où son leader, en rupture avec le Parti socialiste depuis le « non » exprimé au Traité constitutionnel prônant une « Europe néolibérale des peuples », entend représenter un Front de gauche réunissant le Parti de gauche, le Parti communiste, la Gauche unitaire, des syndicalistes et associations, tels le mouvement altermondialiste ATTAC.

Parité oblige, le comité local a élu deux co-secrétaires : Frédéric Durand, enseignant arrageois, qui se définit comme « socialiste conservateur », « issu d'une famille ouvrière » et tenant à « défendre les valeurs des prolétaires » et Joëlle Moncel, « Arrageoise depuis sept ans », « mère de famille retraitée après avoir toujours travaillé ». Membre d'ATTAC et d'Au Retour 62, association militant pour un retour en régie publique de la gestion de l'eau, cette « féministe » assumée dénonce les « ravages des politiques néolibérales en Europe et en France avec le gouvernement Sarkozy. Nous serons sur le terrain pour proposer une véritable alternance. » Le but : « Rallier les abstentionnistes qui ne se reconnaissent plus dans les programmes de la droite ou de la sociale démocratie. » Les militants du Parti de gauche veulent « rencontrer les classes populaires, des quartiers, les populations pauvres ». Ils tiendront dans ce but un stand ce dimanche à la braderie de Saint-Nicolas. Le rendez-vous suivant sera une réunion publique organisée le mardi 14 juin, à 19 h, à la Maison du temps libre de Saint-Laurent-Blangy, sur le thème de la précarité, avec la participation de Leïla Chaïbi, membre du bureau national du Parti de gauche et présidente de l'association La Pelle et la pioche, et de Laurence Sauvage, élue du Parti de gauche au conseil régional.

« Indépendants » au sein du Front de gauche

« Notre engagement se veut très concret, souligne Frédéric Durand. On veut améliorer la vie des gens, tenir une permanence d'aide pour les démarches administratives et juridiques face au surendettement, remplir le rôle d'écrivain public... Se placer sur le terrain du social, c'est une réponse concrète au FN, dont on ne parle localement qu'à travers les soucis judiciaires de son représentant. » Serge Pacheka, secrétaire départemental, précise le positionnement du Parti de gauche : « Le PS est devenu un parti d'accompagnement de la crise, nous sommes un parti de rupture. » Un parti créé il y a deux ans et qui s'inscrit plus largement dans le Front de gauche « un OPNI, objet politique non identifié », reconnaît-il, au sein duquel « chacun reste indépendant ». Un passage obligé pour offrir à la présidentielle une autre voie à gauche, à côté des socialistes, des écologistes et de l'extrême gauche.

•LAURENT BOUCHER

Contact : Frédéric Durand, Tél : 06 03 67 61 93 e-mail : frederic. durand9@gmail.com

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  nico37 le Lun 13 Juin - 10:58

Automobile : c'est aux actionnaires pillards de dégager, pas aux salariés ! JEUDI, 09 JUIN 2011 16:25 JEAN-LUC MÉLENCHON

Le projet de fermeture de deux usines françaises de PSA révélé par la CGT serait un coup de force contre l'industrie et l'emploi dans notre pays. Il est inacceptable que quelques actionnaires puissent ainsi jouer en secret avec la vie de 6 200 salariés alors que PSA vient d'engranger 1,1 milliards de bénéfices.

L'impunité des actionnaires doit cesser. Avec le Front de Gauche, je propose l'interdiction des licenciements boursiers et la relocalisation des productions pour en finir avec le dumping écologique et social.

Ce n'est pas à ces 6 200 salariés qui font la richesse de PSA de payer. C'est aux actionnaires pillards de dégager.

nico37

Messages : 7055
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  Duzgun le Lun 13 Juin - 13:30

nico37 a écrit:
Automobile : c'est aux actionnaires pillards de dégager, pas aux salariés ! JEUDI, 09 JUIN 2011 16:25 JEAN-LUC MÉLENCHON

Le projet de fermeture de deux usines françaises de PSA révélé par la CGT serait un coup de force contre l'industrie et l'emploi dans notre pays. Il est inacceptable que quelques actionnaires puissent ainsi jouer en secret avec la vie de 6 200 salariés alors que PSA vient d'engranger 1,1 milliards de bénéfices.

L'impunité des actionnaires doit cesser. Avec le Front de Gauche, je propose l'interdiction des licenciements boursiers et la relocalisation des productions pour en finir avec le dumping écologique et social.

Ce n'est pas à ces 6 200 salariés qui font la richesse de PSA de payer. C'est aux actionnaires pillards de dégager.
Outre que l'interdiction des "licenciements boursiers" ça ne veut rien dire, cette déclaration est particulièrement nationaliste et réactionnaire : le FDG propose "la relocalisation des productions pour en finir avec le dumping écologique et social"? C'est-à-dire qu'elle propose de fermer les usines ouvertes en Chine, Roumanie, etc (et qui produisent pour le marché mondial), afin de les rouvrir en France? (pour continuer à produire pour ce même marché mondial)
On est dans la lignée du "produisons français" des Marchais et ... Le Pen!

La réponse face aux licenciements, ce n'est pas de fermer les usines chez les autres pour rouvrir les mêmes chez nous. C'est de refuser les licenciements tout court et de défendre le contrôle des salariés sur l'usine, ses choix de production, etc. Avec l'objectif de reconvertir la production vers les besoins sociaux réels, dans le respect de l'environnement, et non plus vers le marché mondial et ses exigences.
Duzgun
Duzgun

Messages : 1628
Date d'inscription : 27/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  BouffonVert72 le Lun 13 Juin - 17:36

Ne soyons pas carricaturale, quand on (quel que soit son orientation politique, révolutionnaire ou réformiste) emploie l'expression "relocalisation de l'économie/de la production", ça ne veut pas dire fermer des usines ailleurs... Ca veut juste dire : produisons au plus près de là où on vit...
Même si on est assez remonté contre-eux (et il y a matière !), mieux vaut essayer de ne pas faire trop de procès d'intention aux réformistes...

Par-contre là où il y a à mon avis un gros problème, c'est sur l'interdiction des licenciements boursiers... C'est là où on voit que JL Mélenchon n'est pas si à gauche que ça, malgré ses vitupérations... Il faut réclamer évidemment l'interdiction de TOUS les licenciements ! bounce
BouffonVert72
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 48
Localisation : sur mon réformiste planeur

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  Copas le Lun 13 Juin - 18:21

BouffonVert72 a écrit:Ne soyons pas carricaturale, quand on (quel que soit son orientation politique, révolutionnaire ou réformiste) emploie l'expression "relocalisation de l'économie/de la production", ça ne veut pas dire fermer des usines ailleurs... Ca veut juste dire : produisons au plus près de là où on vit...
Même si on est assez remonté contre-eux (et il y a matière !), mieux vaut essayer de ne pas faire trop de procès d'intention aux réformistes...

Par-contre là où il y a à mon avis un gros problème, c'est sur l'interdiction des licenciements boursiers... C'est là où on voit que JL Mélenchon n'est pas si à gauche que ça, malgré ses vitupérations... Il faut réclamer évidemment l'interdiction de TOUS les licenciements ! bounce

bon, bien, alors, faut pas tortiller, rapatrier des usines en France c'est bien licencier des Roumains, des Turcs, des Tchèques, des Iraniens .. pour leur vendre des Renault ? des Peugeot ?

Bien , autant il est nécessaire d’empêcher les délocalisations, car ce n'est que virer des gens ici (ou là bas), autant il est absolument scandaleux de demander des relocalisations comme ça. Ca ne change strictement rien globalement , sauf à s'attaquer à d'autres travailleurs.
Mélenchon est un nationaliste.

Par contre, oui, ça : Ce n'est pas à ces 6 200 salariés qui font la richesse de PSA de payer. C'est aux actionnaires pillards de dégager, on peut garder.

Mais à un moment donné, dans de grandes batailles, une fois aux affaires, le nationalisme de mélenchon sera un danger, si jamais il arrive aux affaires.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  BouffonVert72 le Lun 13 Juin - 19:17

Réformiste, oui, ça suffit bien pour le caractériser... Nationaliste ? Ne soyons pas gauchiste...

Relocalisation n'est pas égale à fermeture d'usine, enfin pour moi. On ne rappatrie rien du tout. Les unités de production là-bas restent là bas, et sont prises en main par les Travailleurs.
Par-contre on recommence ici à produire ce dont on a rééllement besoin, et on arrête d'importer des trucs fabriqués à l'autre bout de la planète (actuellement c'est la Chine, après avoir été Japan, Taïwan, Indonésie...). Ce n'est pas du nationalisme.


Après, sur la dangerosité de Mélenchon... On ne peut pas préjuger... Qui sait ce qu'il a en tête... Se méfier, oui évidemment...
BouffonVert72
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 48
Localisation : sur mon réformiste planeur

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  Duzgun le Sam 18 Juin - 0:05

BouffonVert72 a écrit:Réformiste, oui, ça suffit bien pour le caractériser...
Mélenchon serait réformiste s'il visait d'atteindre le socialisme par voie de réformes dans le cadre institutionnel. Mais il ne vise pas le socialisme, il vise une régulation du capitalisme. C'est du régulationisme ou altercapitalisme (pour prendre le terme de Francis Parny).

BouffonVert72 a écrit:Relocalisation n'est pas égale à fermeture d'usine, enfin pour moi. On ne rappatrie rien du tout. Les unités de production là-bas restent là bas, et sont prises en main par les Travailleurs.
Tu peux m'indiquer où Mélenchon indique tout ça? Son idée est bien de rapatrier les usines délocalisées. D'où le terme relocalisation opposé à localisation. Surtout qu'il dit bien relocalisation de la production.

C'est bien de jouer l'avocat du diable, mais là c'est un peu difficile quand-même... Laughing
Duzgun
Duzgun

Messages : 1628
Date d'inscription : 27/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  Roseau le Sam 18 Juin - 0:26

Bien entendu, comme ministre, il ordonnerait sans doute aux industriels de "rapatrier"
(important ça, la patrie, plus que le local...) la production de la Chine vers la France.
Peut-être même ferait-il pire: il proposerait des subventions et allègements de charge, que nous paierons tous, pour ce "rapatriement".

Mais le pire est encore ailleurs.
En se limitant à interdire les rapatriements boursiers, les "altercapitalistes" (que l'on pourrait aussi appeler les "alternateurs"),
il accorde au capital d'exploiter comme bon lui semble, sauf dans certains cas.
Le capitaliste propriétaire unique, fait ce qu'il veut.
Ceux qui se partagent le butin entre actions cotées à la Bourse sont des "partageux" Very Happy . Au piquet!
Tous le programme est à l'avenant. C'est ce que certains appellent des anticapitalistes.
La gauche radis(cale), oui!
Alors même que chaque jour nous approche de la nécessité du socialisme, face à la barbarie.


Dernière édition par Roseau le Sam 18 Juin - 0:49, édité 1 fois
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  Copas le Sam 18 Juin - 0:43

Mélenchon est un nationaliste .

Du moins tout le prouve jusqu'à maintenant. On verra après si d'autres zig-zags apparaissent mais cette réalité est assez parlante.
A plusieurs reprises il l'a démontré comme les trucs puants qu'il a sorti contre les flamands.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  Roseau le Sam 18 Juin - 0:50

Sauf si ils sont roses...
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  BouffonVert72 le Sam 18 Juin - 1:32

Duzgun a écrit:
BouffonVert72 a écrit:Réformiste, oui, ça suffit bien pour le caractériser...
Mélenchon serait réformiste s'il visait d'atteindre le socialisme par voie de réformes dans le cadre institutionnel. Mais il ne vise pas le socialisme, il vise une régulation du capitalisme. C'est du régulationisme ou altercapitalisme (pour prendre le terme de Francis Parny).
Dire que Mélenchon ne vise pas le socialisme est une chose, le prouver en est une autre. Tu n'apportes là pas d'éléments matériels qui prouveraient ta théorie. J'attends donc des éléments...

Bon, dans les trucs qu'il a dit récemment, il me semble avoir vu qu'il n'était pas pour une nationalisation bancaire... Ca me semble très curieux, mais j'ai peut-être mal interprêté ce qu'il a dit... Parce qu'effectivement je ne vois pas comment on pourrait être réformiste sans au moins être théoriquement pour la nationalisation bancaire...

Si Mélenchon n'est même pas réformiste, alors ça voudrait-il dire que le PG ne l'est pas non plus ? Et que le PG serait alter-capitaliste ? Et le FDG dans tout cela ? Qui serait donc les PPRN alors ?


BouffonVert72 a écrit:Relocalisation n'est pas égale à fermeture d'usine, enfin pour moi. On ne rappatrie rien du tout. Les unités de production là-bas restent là bas, et sont prises en main par les Travailleurs.
Tu peux m'indiquer où Mélenchon indique tout ça? Son idée est bien de rapatrier les usines délocalisées. D'où le terme relocalisation opposé à localisation. Surtout qu'il dit bien relocalisation de la production.
Nan, tu te méprends, là c'est moi qui pensais et disais cela sur ma conception de mon interprêtation du terme "relocalisation". Le "enfin pour moi" l'indiquait. Oui je mets mes idées en avant, je les préfère à celles de Mélenchon. lol


C'est bien de jouer l'avocat du diable, mais là c'est un peu difficile quand-même... Laughing
En même temps ça m'a casi-toujours été nécéssaire pour mieux appréhender des idées et comportements que je dois étudier un peu plus en profondeur pour avancer, politiquement entre-autre...
BouffonVert72
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 48
Localisation : sur mon réformiste planeur

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  Roseau le Sam 18 Juin - 2:38

Salut BV:

Toujours utile de jouer l'avocat du diable!
Mais le diablotin ne s'est pas trompé: le "Texte d'accord du Front de Gauche pour les présidentielles et les législatives"
(déjà on voit la priorité...les élections...) parle d'un "pôle financier public", pas de la nationalisation des banques.

Par ailleurs, la motion d'orientation du Congrès 2010 ne mentionne pas une fois le socialisme.
Le mot socialiste apparait trois fois, mais n'est jamais associé à économie ou société ou projet mais au Parti...socialiste.
Pas question d'abattre la tyrannie insoutenable du captialisme.
Par contre il est question de "rupture avec le libéralisme"...
Dans d'autres textes, il est question de mieux répartir les richesses entre le travail et le capital (comme si ce dernier méritait un kopek!)
Ici le texte:http://www.lepartidegauche.fr/qui-commes-nous/textes-congres-du-mans-2010/3283-motion-dorientation-generale-adoptee-lors-du-congres-du-mans-2010

Conclusion: Duzgun a raison sur le fond de dire à nouveau que le PG n'est même pas réformiste.
Il faut rappeler ce qu'il avait déjà expliqué: alors que le PS autrefois faisait référence, dans la tradition de l'héritage social-démocrate à l'objectif de nationalisation des grands moyens de production, et du socialisme, il n'en est plus question pour le PG.
Les réformistes anciens ont adopté la voie parlementaire pour aller vers le socialisme.
Le PG conserve le premier et balance le deuxième.
C'est le rateau aile gauche et écolo du PS.
Mélenchon, sympa ou pas (côtés sympa de mon point de vue...) est sans importance. Il tient le rateau.

On mesure ainsi l'audace de ceux dans le NPA qui appellent à faire un rassemblement anticapitaliste avec ces petits partis même pas réformistes...Ils ont ajouté "large", pour noyer le poison, ce qui ne veut strictement rien dire.
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  Duzgun le Sam 18 Juin - 13:16

BouffonVert72 a écrit:Dire que Mélenchon ne vise pas le socialisme est une chose, le prouver en est une autre. Tu n'apportes là pas d'éléments matériels qui prouveraient ta théorie. J'attends donc des éléments...
N'inverse pas la charge de la preuve!
Si tu arrives à me trouver où, quand, comment, Mélenchon vise le socialisme, je veux bien te croire. J'attends donc des éléments.

BouffonVert72 a écrit:Si Mélenchon n'est même pas réformiste, alors ça voudrait-il dire que le PG ne l'est pas non plus ? Et que le PG serait alter-capitaliste ? Et le FDG dans tout cela ? Qui serait donc les PPRN alors ?
Non en effet le PG n'est pas réformiste, il est altercapitaliste/antilibéral. La ligne du PG ne diffère pas de celle de Mélenchon, puisque c'est lui qui la dicte. Ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas des militants de base qui sont réformistes, mais ce n'est pas la ligne du parti.
Duzgun
Duzgun

Messages : 1628
Date d'inscription : 27/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parti de Gauche - Page 21 Empty Re: Parti de Gauche

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 21 sur 40 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22 ... 30 ... 40  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum