le décès de stéphane hessel

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  Copas le Jeu 28 Fév - 22:34

verié2 a écrit:
Gérard Ménussa
Le coté "formidable" c'est une mobilisation d'ampleur dans notre classe.
Il faudrait procéder à des études précises, de l'Espagne à Israël, mais il ne semble pas que le mouvement des Indignés soit essentiellement animé et composé par des salariés, même s'il pouvait y en avoir, et il ne s'est fait en aucune façon sur des bases de classe. C'est plutôt une révolte "interclassiste" à dominante petite bourgeoise. Sans doute ce mouvement à une signification, tout comme le succès électoral des partisans du "Coluche italien" Beppe Grillo. Il faut chercher leur origine dans le fait que des couches sociales intermédiaires sont désemparées et cherchent des issues extra-politique voire extra-sociales. C'est évidemment préférable à leur basculement vers l'extrême-droite, qui pourrait d'ailleurs se produire si la classe ouvrière n'offrait pas d'alternative. Et il faut bien sûr s'adresser aux "Indignés", même s'il est difficile d'être entendu par eux.

Pour en revenir à Hessel, il n'est pas à l'origine de ce mouvement qui aurait pu trouver bien d'autres "prétextes" et signaux pour se déclencher sous une forme ou une autre. Si un individu et quelques dizaines de pages pouvaient déclencher des mouvements, ça se saurait. Mais l'ouvrage d'Hessel reflète bien toute l'ambiguité et les limites d'un mouvement qu'il ne me semble pas justifié de qualifier de "formidable"... Les luttes ouvrières qui se déroulent en ce moment en Chine, en Inde et au Bengladesh sont autrement formidables et porteuses d'espoir !

Sur les indignés, il est indéniable que pour l'Espagne et surtout le Portugal ils ont réussi à mettre en mouvement une partie significative du prolétariat et souvent la partie la plus fragile socialement, précaire.
Par rapport aux indignés français, il y a peut-être des points de départ comparables mais des résultats extrêmement distincts.

Il n'y a rien là de médiatique comme centre des mobilisations concernées. la cavalcade des médias a commencé dés que cela a pris de l'ampleur, mais il est évident que la mobilisation est passée par autre chose que les médias de la bourgeoisie.

Hessel n'a rien à voir là dedans, sauf en icône sans connaissance. Ce n'est pas lui qui a fait reculer partiellement et provisoirement le gouvernement portugais mais le million d'indignés portugais et de sympathisants de la CGTP.

Pour ce qui est des indignés israéliens il est évident que des masses colossales de travailleurs et de jeunes se sont déplacées (en rapport à la population, plusieurs centaines de milliers de manifestants ne peuvent être le fait, même partiel, d'une petite bourgeoisie qui devient squelettique comme dans la plupart des états dominants).

Que reste-t-il des indignés israéliens ? pas la libération de la Palestine, mais bien une série de victoires du camp de la classe ouvrière au sens large qui ont fait reculer le gouvernement bourgeois corrompu. Titularisations de milliers de précaires, victoires d'infirmières par Ko technique.

Le débat des indignés par rapport à Hessel a un point commun. Les indignés n'ont pas été des cadres politiques concurrents du gauchisme mais ont exprimé un moment de la lutte des classes, une force réformiste qui s'est fait les dents sans à prioris et bureaucrates, face à la bourgeoisie, comme le mouvement syndical peut être par moments un cadre structurant des batailles tout en demeurant foncièrement réformiste.
Ce fut une forme de' mouvement de masse insaisissable et progressiste, puissante et réformiste par bien des aspects, un des phénomènes qui se sont produits ces dernières années sur toutes les rives de la Méditerranée, mettant en mouvement de mêmes couches du prolétariat jeune, instruit et précaire.

Rien de médiatique là dedans , tout autant que Besancenot a percé avant d'être médiatique, comme Arlette, etc.

Le Hessel de ces dernières années a eu une ombre et une stature plus grande que lui pour une partie du jeune prolétariat en Espagne. On ne peut reprocher ni à l'un ni à l'autre cet état de fait.

Stephane Hessel est Stephane Hessel, lui demander des postures autres que ses penchants politiques est curieux, comme il n'y a pas lieu de le jouer amoureux transi trahi.

Il faut remettre en contexte et ne pas demander trop aux personnages de l'histoire ni demander à des mvts de masse, sans partis et partis de rien, de naitre de la cuisse de Marx le tonnant. alien
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Justice pour la Palestine, 20 Mars, préface Hessel

Message  Roseau le Ven 1 Mar - 23:38

Avec textes Ken Loach, Chomski etc
[dailymotion]
Olivier Besancenot dans Le Grand Journal de Canal+ por E_varlin[/dailymotion]
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  nico37 le Sam 2 Mar - 21:29

verié2 a écrit:Bon, Hessel fut peut-être un homme courageux, mais il fait tout de même partie de ces héros fabriqués par les médias, comme Aubrac, l'Abbé Pierre, Coluche voire Kouchner et quelques autres. Ce fut en effet un grand commis de l'Etat bourgeois nationaliste, sans doute moins antipathique que d'autres, qui s'est peut-être indigné sur le tard de certains aspects du capitalisme, mais il n'a strictement rien à voir avec le mouvement ouvrier. Il faut vraiment une certaine perte des repères et des valeurs pour encenser ce genre de personnage. Je ne crois pas que ce soit faire preuve de sectarisme de le dire.

Bien d'accord, et puis courageux de quoi, envers qui Question

Achille a écrit:Rien à voir avec le mouvement ouvrier, rien que que ça. Je suis certain que Stéphane Hessel en a plus fait pour le mouvement ouvrier dans sa lutte permanente pour les droits de l'homme et la démocratie que certains professeurs rouge donneurs de leçons qui sévissent ici avec arrogance, prétention et mépris. Ce n'est pas les médias qui ont fabriqué Stéphane Hessel c'est tout simplement sa vie de résistant contre les nazis, de lutteur pour les droits humains, et enfin son attitude revendicative qui a été une source d'inspiration pour le mouvement des indignés qui a rassemblé dans la lutete une partie de la jeunesse dans de nombreux pays.

Le mouvement ouvrier ce n'est ni la démocratie bourgeoise mais la dictature du prolétariat et ni les droits de l'homme mais une société où ne subsiste aucune contradiction, le communisme...

Et pour revenir sur ce que disait Ephraïm, j'ai eu l'impression de m'être tombé de forum et avoir sélectionné celui-ci : http://actu-politique.info/stephane-hessel-est-il-un-militant-politique-partisan-t8332.html

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  Ephraïm le Dim 3 Mar - 1:03

courageux de quoi, envers qui ?


Qu'est-ce que le courage ?
Est-il courageux de dire ce qu'on pense?
Est-il courageux de faire les choses sans lesquelles on se renierait?
Est-il courageux d'agir selon sa conscience et le programme politique qu'on a passé des heures et des années à réfléchir et à maturer grâces aux lectures scientifiques, historiques, philosophiques, politiques, voire éthiques?


Le mouvement ouvrier ce n'est ni la démocratie bourgeoise mais la dictature du prolétariat et ni les droits de l'homme mais une société où ne subsiste aucune contradiction, le communisme...

Voilà un propos qui me semble relever d'une discussion cruciale pour savoir comment juger, definir, et/ou catégoriser :

1/ le mouvement ouvrier
2/ ses amis, ses traitres, ses faux-amis et ses ennemis
3/ selon quels critères on inclu ou non dans le mouvement ouvier un personnage politique ou un autre.

Personnellement, je suis totalement opposé à la definition qu'en propose Nico37. Il y a actuellement énormément de démocratie bourgeoise au sein du mouvement ouvrier, et fort peu de dictature du prolétarat, sinon, on serait soit à la veille de la prise du pouvoir, soit déjà dans la tentative de constrution du socialisme, parce qu'on se serait déjà débarassé de la dictature bourgeoise.

De plus, les droits de l'homme proclamés par la bourgeoisie, seul le prolétarait et la dictature du prolétariat est en mesure de le réaliser. C'est précisément parce que la dictature bourgeoise (appelée démocratie dans la citation) est à ce point triomphante (grace à des Hessel du PS, Mélanchon du FDG, -et bien d'autres courants- et à ceux qui se trompent en les suivant) que les droits de l'homme ne peuvent triompher réellement.

Seule la théorie de la révolution permanente peut permettre de s'orienter sur ces questions. Voici un bref résumé, mais qui nécessite de regarder de près le développement qui le précède:

trois double-v puis point, puis : marxists.org/francais/trotsky/livres/revperm/rp10.html

bonne étude à tous.

Ephraïm

Messages : 27
Date d'inscription : 27/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  nico37 le Dim 3 Mar - 1:19

J'ai effectivement donné une vision purement théorique sans le préciser mais à la lecture de ce fil, cela donne une idée où en est rendu le mouvement ouvrier, désolé d'avoir été aussi implicite sur ce post...

Par ailleurs voici un courriel qui a été transféré de liste en liste :

Hi,

I'm not going to talk bad about Hessel, but he didn't do anything for the movement... His book was being promoted by the media at the same time we started with the protests. Specially the french leftist press wanted to relate it directly as an achievement. Due to this, many people in Spain and other countries called themselves "Indignados", but many people in the movement rejected this word as definition. For example in Brussels the group name changed to 15M Brussels because 15M is more neutral.

Hessel won a lot of money with that, not his fault, but well, he never participated with us, he could be so helpful with his knowledge.

Salut,

je ne vais pas dire du mal de Hessel, mais il n'a rien fait pour le mouvement... Son livre a été mis en avant par les médias en même temps que les manifestations commençaient. La presse de gauche française en particulier a voulu faire un lien de cause à effet. De ce fait, beaucoup de personnes en Espagne et d'autres pays se sont appelées "Indignés", mais beaucoup de personnes dans le mouvement ont refusé de se définir par ce mot. Par exemple, à Bruxelles, le groupe a changé de nom pour devenir 15M Bruxelles car 15M est plus neutre.

Hessel a gagné beaucoup d'argent avec ça, pas sa faute, mais bon, il n'a jamais participé avec nous, il aurait pu être utile du fait de ses connaissances.

Si quelqu'un n'a pas le courriel du camarade qui l'a écrit, faites un mp.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  LuX le Dim 3 Mar - 13:41

J'ai également trouvé surprenant de voir ce post élogieux sur SH sur ce forum.
Stephane Hessel n'a rien déclenché du tout avec son bouquin, dans lequel, est-il nécessaire de la rappeler, il n'appelle absolument pas à sortir dans la rue. Il s'agit de s'indigner, pas de se révolter, et le simple fait d'utiliser ce premier terme plutôt que le second n'est pas innocent. A vrai dire, j'aurai presque tendance à trouver choquant d'utiliser une notion aussi timorée que "l'indignation" face à l'énormité de ce que les capitalistes et les gouvernements veulent nous faire avaler depuis le début de cette crise. Mais passons là dessus.
Ce que je tenais surtout à souligner, c'est que si cette fameuse brochure a eu un certain raisonnement populaire, c'est uniquement parce qu'elle s'est fait l’écho d'une conscientisation morale et généralement apolitique qui était elle déjà bien présente, du fait qu'en période de crise, toutes les aberrations du système sont plus manifestes. Mais, encore une fois, il n'a rien provoqué, les gens ne sont pas des idiots sans cœur, ils n'ont pas besoin qu'on leur rappelle que les injustices c'est mal pour s'en "indigner"
Les différents mouvements des indignés, dont je ne jugerai pas de la valeur politique ici car très honnêtement je n'y connais pas grand chose (le mouvement ayant été quasi inexistant en france) ne doivent rien à SH, c'est plutôt SH qui doit sa célébrité à ces mouvements.

LuX

Messages : 40
Date d'inscription : 09/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  gérard menvussa le Dim 3 Mar - 14:00

ce post élogieux
De quel post élogieux veut tu donc parler ? Il me semble que par contre, il est bon d'analyser le succés du livre qu'il a écrit, ses raisons politiques (et ses limites)
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  LuX le Dim 3 Mar - 14:05

De plus, en ce qui concerne sa position sur la Palestine : des tas d'anonymes militent pour cette même position avec certainement beaucoup plus de dévouement et d'energie, mais du fait qu'ils ne sont pas célèbres (et célébrés), tout le monde s'en tape.
Quand on est un personne médiatisée, c'est une prise de position honorable, mais de là à dire qu'elle est courageuse? A moins de s’appeler dieudonné et d'être persuadé que le CRIF a les plein pouvoirs en France et que c'est signer son arrêt de mort, franchement, faut pas exagérer. Ca ne l'a même pas tué sur le plan médiatique...

LuX

Messages : 40
Date d'inscription : 09/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  LuX le Dim 3 Mar - 14:06

gérard menvussa a écrit:Il avait incarné un fort pouvoir d'indignation (malgré des errances politiques que nous connaissons tous) Nous nous étions retrouvé ensemble lors de bien des combats, en particulier sur la question de la palestine. A l'age de 95 ans, Stéphane hessel nous a quitté. Et le pape reste (même s'il prend une retraite bien méritée) C'est toujours les meilleurs qui s'en vont les premiers.

bah de celui là par exemple!

LuX

Messages : 40
Date d'inscription : 09/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  gérard menvussa le Dim 3 Mar - 14:32

Si tu pense que d'étre comparé "en mieux" que le pape est élogieux, je pense que tu te gourres et que tu ignores le mot "ironie". Bon stéphane hessel n'a pas fait partie des jeunesses hitleriennes (mais il parait que pour le pape c'était "à l'insu de son plein gré") Est ce qu'il faut lui tresser des lauriers à partir de ce seul fait ? Aprés tout, moi non plus je n'ai pas fait partie des jeunesses hitleriennes.... Aprés, il est indéniable qu'il a suscité dez "ingignés" qui "fort heureusement" ne s'en sont pas tenu aux limites politiques du bonhomme, et c'est trés bien comme ça (parce que quelqu'un qui brule des cierges à Mendes France n'est pas le rebelle indomptable "marque déposée")
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  nico37 le Dim 3 Mar - 19:15

LuX a écrit:De plus, en ce qui concerne sa position sur la Palestine : des tas d'anonymes militent pour cette même position avec certainement beaucoup plus de dévouement et d'energie, mais du fait qu'ils ne sont pas célèbres (et célébrés), tout le monde s'en tape.
Quand on est un personne médiatisée, c'est une prise de position honorable, mais de là à dire qu'elle est courageuse? A moins de s’appeler dieudonné et d'être persuadé que le CRIF a les plein pouvoirs en France et que c'est signer son arrêt de mort, franchement, faut pas exagérer. Ca ne l'a même pas tué sur le plan médiatique...

Bien d'accord...

http://actu-politique.info/stephane-hessel-est-il-un-imposteur-t5677.html

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  octobrenoir le Dim 3 Mar - 19:29

Putain c'est pas vrai vous allez pas vous y mettre vous aussi.
On s'en branle de la mort des humanistes bourgeois. Par contre quand ils interfèrent dans nos mouvements il les dévie et les détourne, ils nous emmerde en fait. Y a que moi qui se rappelle du role d'Hessel dans le college des mediateur des sanspapiers de 95 ?

octobrenoir

Messages : 12
Date d'inscription : 16/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  Ephraïm le Dim 3 Mar - 22:25

octobrenoir a écrit:Putain c'est pas vrai vous allez pas vous y mettre vous aussi.
On s'en branle de la mort des humanistes bourgeois. Par contre quand ils interfèrent dans nos mouvements il les dévie et les détourne, ils nous emmerde en fait. Y a que moi qui se rappelle du role d'Hessel dans le college des mediateur des sanspapiers de 95 ?

j'aime les militants qui ont un égo démesuré!

heureusement que vous êtes là pour nous rappeler que le monde qui tourne autour de votre nombril est inconnu et que, hormis vous, tous les militants sont nuls.

Allez, faites un effort et instruisez-nous, Monsieur le professeur. Car nous ne savons rien, c'est bien connu, d'ailleurs, je ne sais rien, ou presque de ce que vous annoncez. Je ssuis donc très nul, un gros bêta, quoi.

Ephraïm

Messages : 27
Date d'inscription : 27/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  LuX le Dim 3 Mar - 22:28

gérard menvussa a écrit:Sur la réaction "unanime" de la bourgeoisie, je ne suis pas d'accord. Bien au contraire, si une partie de la bourgeoisie lui "rend hommage" (tout en dénonçant en partie ses engagements contemporains) une autre partie beaucoup moins : il n'y a qu'a lire les commentaires du figaro, du point et de Valeurs actuelles et de ses lecteurs pour voir ce que veut dire la vieille bourgeoisie de droite bien rance. Evidemment, il était aussi adulé par toute une partie de la gauche bien pensante. Mais avec des limites, quand même....

La presse et la bourgeoisie vont souvent de paire, mais là tu fais un amalgame grossier : la "bourgeoisie" n'en n' a jamais rien eu a foutre de SH, c'est juste que des journaux de droite ont saisi l'occasion de taper sur une figure de gauche particulièrement facile à descendre vu l'indigence de sa pensée. Ils auraient eu tord de se priver.
Franchement, la prochaine fois que le Figaro ou le point traitera Mélenchon de populiste arrogant et dangereux, tu en concluras quoi?

LuX

Messages : 40
Date d'inscription : 09/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  Ephraïm le Dim 3 Mar - 23:00

octobrenoir a écrit:On s'en branle de la mort des humanistes bourgeois.

moi, je ne me branle toujours que par plaisir!

Et je suis très satisfait quand un pape est viré pour avoir tenté un coup d'état, ou quand un bourgeois militant qui apparemment, passe pour faire partie du mouvmenet ouvrier, développe ses principes qui vont à l'encontre de la réovlution commmuniste. car il est important de le contrer. Et lorsqu'il n'est plus là, ça fait un de moins à contrer, et je m'en frotte les mains.

N'endéplaise à ceux qui prétendent avoir été ironique, le message initial était pour le moins confus. Parler d'ironie maintenant me semble intéressant: rétractation (accordée) mais pas pleinement assumée par l'initiateur du message. L'ironie ne semble absolument pas claire dans le message initial. Il était donc important d'avoir cette discussion pour que la prétendue ironie soit précisée et affirmée par l'auteur initial du message, qui semble, mais trop confusément me semble-t-il, être révenu de son admiration du bourgeois en question.

On ne peut se fermer les yeux à ce point concernant les confusions. Toutes les confusions doivent être débattues afin de pouvoir être levées. Là seulement le travail révolutionnaire qui permet de clarifier une politique révolutionnaire et communiste peut commencer à avoir lieu. Sans clarté politique, la confusion triomphe, et cela est contraire à la possibilité d'être clair dans les situations révolutionnaires et dans le programme révolutionnaire. Car la confusion fait toujours triompher le centre ou la gironde.

Ephraïm

Messages : 27
Date d'inscription : 27/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  gérard menvussa le Dim 3 Mar - 23:13

LuX a écrit:
gérard menvussa a écrit:Sur la réaction "unanime" de la bourgeoisie, je ne suis pas d'accord. Bien au contraire, si une partie de la bourgeoisie lui "rend hommage" (tout en dénonçant en partie ses engagements contemporains) une autre partie beaucoup moins : il n'y a qu'a lire les commentaires du figaro, du point et de Valeurs actuelles et de ses lecteurs pour voir ce que veut dire la vieille bourgeoisie de droite bien rance. Evidemment, il était aussi adulé par toute une partie de la gauche bien pensante. Mais avec des limites, quand même....

La presse et la bourgeoisie vont souvent de paire, mais là tu fais un amalgame grossier : la "bourgeoisie" n'en n' a jamais rien eu a foutre de SH, c'est juste que des journaux de droite ont saisi l'occasion de taper sur une figure de gauche particulièrement facile à descendre vu l'indigence de sa pensée. Ils auraient eu tord de se priver.
Franchement, la prochaine fois que le Figaro ou le point traitera Mélenchon de populiste arrogant et dangereux, tu en concluras quoi?
J'en concluerais que tout un secteur de la bourgeoisie ne le vois pas spécialement d'un bon oeuil. Ce qui n'implique pas que sa politique soit bonne. S'il suffisait d'être détesté par la bourgeoisie (ou d'une partie d'entre elle) pour avoir raison, ça se saurait !

passe pour faire partie du mouvmenet ouvrier
Jusqu'a preuve du contraire, personne n'a prétendu que stéphane Hessel "faisait partie du mouvement ouvrier". Cela dit, ce qui me semble intéressant c'est les "mouvements d'opinions", surtout quand ils concernent ma classe (ou une partie d'entre elle) Il est trés facile de se retirer sur sa montagne et de voir ça du haut de sa grandeur...

Qiand a l'ironie, elle ne concernait que la partie ou je parlait du pape et des "meileurs qui s'en vont les premiers", mais certainement pas le reste. Et le reste, c'est un bilan qui m'emmerde bien, mais comme le disait un autre "le pessimisme de la raison doit s'allier à l'optimisme de la volonté", donc la seule question intéressante est "pourquoi un tel imposteur tencontre t il un tel succés alors que nous sommes bien incaptable d'être entendu a un tel niveau. Et il n'y a pas "uniquement" (même si ça joue, forcément) les choix de la presse. Son bouquin s'était vendu a un million d'expemplaire alors que la presse n'en avait pas encore parlé !
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  octobrenoir le Lun 4 Mar - 13:02

Putain mais de quoi on parle là. Ephraim on comprend pas quand t'écris, le monde n'a pas été crée en un jour.
Je m'en fous du bonhomme même si je peux apprécié et partagé sa connaissance et son gout pour Rielke ce sont ses actes qui font qu'Hessel n'est pas de notre camp.
Diplomate international le monde qu'il a contribué a façonné, c'est celui dans le quel tu vis aujourd'hui.
Tres impliqué dans la cooperation il est l'un des artisans du neo colonialisme de l'Afrique, qui se rappelle encore de l'affaire Claustres.
Pésident du college des mediateurs des sans papiers il est un des responsables de l'echec du mouvement saint ambroise saint bernard conseillant la voie de la negociation contre le rapport de force et l'auto organisation (doit on signaler que le mouvement des sans pap de 95 est une des causes de la victoire jospinienne;
Enfin Président de l'Aftam gestionnaire des foyers d'immigrés et expulseurs du squat du 194 rue des Pyrénnés l'année derniere j'en passe et des meilleures.

Cet "humaniste" est la caution du systeme la gauche "sauce deme" l'ayant tres bien compris en s'engouffrant dans le consensus.

Pardon pour la clarte du propos j'ecris tres vite entre deux moment au taf

octobrenoir

Messages : 12
Date d'inscription : 16/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  nico37 le Lun 4 Mar - 16:05

octobrenoir a écrit:Putain mais de quoi on parle là. Ephraim on comprend pas quand t'écris, le monde n'a pas été crée en un jour.
Je m'en fous du bonhomme même si je peux apprécié et partagé sa connaissance et son gout pour Rielke ce sont ses actes qui font qu'Hessel n'est pas de notre camp.
Diplomate international le monde qu'il a contribué a façonné, c'est celui dans le quel tu vis aujourd'hui.
Tres impliqué dans la cooperation il est l'un des artisans du neo colonialisme de l'Afrique, qui se rappelle encore de l'affaire Claustres.
Pésident du college des mediateurs des sans papiers il est un des responsables de l'echec du mouvement saint ambroise saint bernard conseillant la voie de la negociation contre le rapport de force et l'auto organisation (doit on signaler que le mouvement des sans pap de 95 est une des causes de la victoire jospinienne;
Enfin Président de l'Aftam gestionnaire des foyers d'immigrés et expulseurs du squat du 194 rue des Pyrénnés l'année derniere j'en passe et des meilleures.

Cet "humaniste" est la caution du systeme la gauche "sauce deme" l'ayant tres bien compris en s'engouffrant dans le consensus.

Pardon pour la clarte du propos j'ecris tres vite entre deux moment au taf

Tes rapides rappels sont les bienvenus puisqu'il est une des " icones " du mouvement des sans papiers... Par contre il était créateur de l'AFTAM, avait-il encore un rôle à Coalia Question
Quant à Warschawski...

De Michael Warschawski
Honte a toi, Richard Prasquier

Un Juste est mort – un des 36 justes qui, selon la tradition juive, vivent à chaque moment parmi nous – et dans certains sites qui osent se définir comme « juifs », on danse et on crache sur sa dépouille. A vomir, et, pour nous Juifs, à rougir de honte. Des gnomes, méchants et bêtes, s’attaquent au géant Stéphane Hessel. Parmis ces gnomes, l’ineffable Richard Prasquier, soit disant « représentant » des Juifs de France, mais en fait vice-ambassadeur d’Avigdor Lieberman à Paris.

Il y a trois mois, ce même Prasquier m’attaquait, dans un texte où se mélangaient contre-vérites et propos calomnieux, à l’occasion de la remise du Prix des Droits de l’Homme de la République Francaise que je recevais au nom du Centre d’Information Alternative de Jérusalem, des mains de la Garde des Sceaux Christiane Taubira. Stéphane et Christiane Hessel me faisaient l’amitié et l’honneur d’être présents a cette ceremonie. Emis contre moi, ce texte pouvait encore être considéré comme de la mauvaise mais légitime polémique.
Avec Stéphane Hessel c’est une toute autre chose : « Richard Prasquier, déchausse-toi et rince-toi la bouche avant de prononcer le nom de Stéphane Hessel, car c’est un Saint ». Stéphane – il me permettait cette familiarité, et j’étais fier qu’il me tutoie, même si moi je n’ai jamais réussi a le faire – me réprimanderait certainement pour avoir utilisé ce mot, mais, contrairement à Richard Prasquier, dont la culture juive est directement proportionnelle à son intégrité intellectuelle, il aurait tout de suite reconnu là une paraphrase du chapitre 3 du Livre de l’Exode.

Lors de la remise du Prix des Droits de l’Homme, j’ai dit, entre autre, à Madame Taubira que Stéphane Hessel était l’homme que j’aurais voulu être, celui que je considère depuis pres d’un quart de siècle comme mon père spirituel. Lui, ainsi que Léopold Trepper de l’Orchestre Rouge et le grand révolutionnaire Marocain, Abraham Serfaty, que j’ai, tous les deux, eu le bonheur et l’honneur de connaître.

J’ai presque honte de mentionner dans un même texte ces grands hommes et le Président du Crif. Pourtant, cela s’impose : Prasquier et autres BHL, Ehoud Barak ou Shimon Peres salissent la mémoire juive par leurs crimes ou leurs apologies de ces crimes qui profanent une histoire dont nous devons être fiers. Une histoire faite de combats pour le droit et la justice, contre les discriminations et l’oppression, et fondée sur l’expérience des souffrances de notre peuple.
« Plus jamais ca ! » avons-nous juré aprés la défaite de la barbarie nazie, et, sorti de Buchenwald, Stéphane Hessel s’attelle à la rédaction de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Universelle doit être notre approche des droits selon le principe de Shamay, ce grand sage du Talmud : « Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu’il te fasse ». Et c’est bien là que le bât les blesse, que Stéphane Hessel les gènait : conséquent avec ses engagements et son éthique exemplaire, il a refuse la morale à double standarts : ce qui est vrai pour les Juifs, l’est aussi pour toutes les autres victimes de discrimination raciale ou ethniques, des Grands Lacs africains aux Roms de France, les victimes du colonialisme où qu’il soient, les victimes d’un capitalisme porcin qui sacrifie des millions d’humains sur l’autel du profit. C’est là aussi les raisons de son engagement aux côtés des Palestiniens dans leur lutte contre l’occupation coloniale israélienne.
Relisons ce petit-grand livre qu’est « Indignez-vous » qui est son testament aux generations nouvelles, et l’appel qui a suivi : « Revoltez-vous ». La vie de Stéphane Hessel est un appel à la révolte, inscrite dans les combats pour la liberté, de Bar Kochba et de Spinoza, et de ses contemporains, Léopold Trepper et Marek Edelman. « Pour notre liberté et pour la vôtre » disait la déclaration des combattants du Ghetto de Varsovie, à l’exact opposé de l’ethnocentrisme de Monsieur Prasquier. C’est dans cette histoire que nous inscrivons nos engagements, nous les indignés juifs, aux côtés de millions d’autres indignés qui ont fait de la vie et de la parole de Stéphane Hessel leur boussole.

La dépouille de Stéphane Hessel n’est pas encore en terre, comme il se doit dans notre tradition – mais en as-tu la moindre notion, Richard Prasquier ? - profite de ces quelques jours pour te recueillir et réfléchir sur la vie du défunt et du message qu’il nous a transmis. Pour t’aider un peu, je te propose de cogiter sur cette parole que ta déclaration en tant que Président du Crif a provoqué chez une française de culture musulmane, fille d’immigrés Algériens qui comme beaucoup de nos grand-parents fuyaient la misère de leur pays d’origine et cherchaient en France la liberté et l’égalité si solennellement inscrits sur les fronteaux des mairies : « C'est une grande indignité que nous donnent à voir la LDJ et le CRIF...Stéphane Hessel est décédé depuis quelques heures, que les uns sablent le champagne et les autres crachent déjà sur l'homme en nous promettant de cracher sur lui plus tard...
Cette indignité, montrée par la LDJ et le CRIF ne pourra jamais effacer une belle vie de luttes et de combats, de résistance pour nous tous, l'humanité.
Cette indignité d'une poignée d'individus obsédés par leur patriotisme sioniste ne salira pas notre grande tristesse d'avoir perdu un guide, et notre chance de l'avoir vu partir à 95 ans comme il le souhaitait en nous laissant un héritage extraordinaire.
A l'heure où c'est le pays dans son entier qui est endeuillé, cette indigne poignée se détache d'une France triste d'avoir perdu un de ses plus dignes fils, immigré, Juif Allemand, naturalisé. Ils se détachent indignement d'un moment qui nous rapproche tous… »

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  Ephraïm le Lun 4 Mar - 22:47

Merci à octobre noir pour ses rappels, effectivement.
Ils me paraissent très clairs.

Si dans mes messages quelque chose de mes propos est incompréhensible, je veux bien qu'on m'en indique le message, je tenterais de reformuler. Il m'arrive que fatigué, ou pensant à plusieurs choses à la fois, je fasse des phrases un peu longues et pas toujours sans ambiguïté. Merci donc à octobre noir de me préciser ce que tu ne comprends pas.

Je ne savais pas Warchawski si nationaliste, juif et français.

Je me veux internationaliste, ni juif, ni français, ni de quelque nationalité que ce soit. La carte qu'on m'a filé est bien pratique, mais elle fait de moi un colonialiste aux yeux de tant d'individus qui pourraient et devraient être mes camarades, que j'en vomis chaque jour.

Merci donc de nous avoir informé, nico37, de ces propos dégoutants.

Salutations révolutionnaires et communistes.

Ephraïm

Messages : 27
Date d'inscription : 27/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  Ephraïm le Mar 5 Mar - 11:25

Roseau a écrit:
Ephraïm a écrit:fallait-il le suivre en tant que marxiste révolutionnaire?
Qui le suit en tant que MR Question
Personne ici.
Parfaite affabulation. C'est une des méthodes des sectaires.

Il semble vraiment utile de revenir aux bases solides. Même si le roseau plie et ne romp point, à la différence du chêne, c'est bien parce que les racines ou le tronc du chêne peuvent s'abîmer, moisir, s'affaiblir, qu'il finit par rompre. Alors que le Roseau! il est solide de sa souplesse.

Cependant, en politique, il s'agit tout de même avant tout de comprendre ce qui est dit. Revenons donc aux bases, au moins grammaticales ou syntaxiques, du langage, si nécessaire à constituer une science révolutionnaire en vue d'instaurer le communisme par la dictature du prolétariat, ce qui, je suppose, sur un forum dénommé "marxiste révolutionnaire" est une base partagée par tous les intervenants. Mais là encore, je peux me tromper.

Venons en à la méthode que je souhaite ici défendre: Une question n'affirme pas, elle questionne. Si la question est mal posée, quelques arguments sont utiles pour montrer en quoi elle est mal posée.

Ai-je affirmé qu'un seul message disait qu'il fallait suivre Hessel? Mon premier message exprimait une surprise face à un message encenseur, mais qui, nous a précisé l'auteur de ce message, était ironique.

Là, posant une question, je me vois traiter de menteur, sous couvert du terme précieux d'"affabulation". Pour éviter de discuter, on insulte. Une vieille méthode propre à je ne sais qui, mais je me demande bien pourquoi cette insulte est accompagnée du mot "sectaire".

La transformation propre au message de Roseau est donc bien claire: traiter d'affabulateur un questionneur, reprérer une interrogation d'un message, transformer cette interrogation en affirmation et la déformer. Tout cela dans le but de calomnier, insulter, et d'éviter de discuter.

Je pose donc la question: qui est le sectaire que vous voyez en moi? celui de votre imagination? celui que vous voudriez ne pas être vous-même? Allons, soyons sérieux: la discussion en sera plus riche et un peu plus saine.

Vous n'aimez pas mes propos, vous appréciez la personne que je critique, à savoir Hessel, et comme vous n'osez pas le dire, vous calomniez pour -à vos yeux et à peut-être à ceux qui partagent votre point de vue- n'avoir pas à affrimer votre point de vue sur le sujet: soutenez-vous Hessel? considérez-vous que défendre une position de marxiste révolutionnaire est compatible avec le soutien de Hessel? Votre réaction à l'emporte pièce, expmirmée de façon si impulsive semble bien nous indiquer que vous appréciez Hessel.

Mettons que vos propos injurieux soient trop élliptiques pour qu'on puisse voir clair sur vos positions et principes. Accepterez-vous de nous les présenter?



Ephraïm

Messages : 27
Date d'inscription : 27/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  Roseau le Mar 5 Mar - 13:53

Rien à faire que du Jésuitisme ? Smile

Rappel: les MR ne "suivent" personne,
leur stratégie n'est pas négociable.
Pas contre il doivent faire alliances tactiques,
sur tel point, à tel moment, avec le plus grand nombre.
Voici par exemple, ce que nous devons dénoncer,
en ce moment, en France, même avec les bourgeois droits de l'homme,
en accord avec leur mémoire ou de leur vivant:
le racisme sioniste
http://alencontre.org/moyenorient/palestine/palestine-israel-bus-et-racisme.html
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le décès de stéphane hessel

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum