Bloc Identitaire

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bloc Identitaire

Message  sylvestre le Mer 30 Juin - 11:07

Après leur bonne affaire médiatique de l'affaire de l'apéro saucisson et pinard, le BI se sent en confiance

http://www.lemonde.fr/sport/article/2010/06/29/incidents-racistes-au-siege-de-la-fff_1380370_3242.html



Incidents racistes au siège de la FFF
LEMONDE.FR | 29.06.10 | 12h39 • Mis à jour le 29.06.10 | 14h55

e siège parisien de la Fédération française de football a été envahi, vendredi soir, par une trentaine d'individus criant des slogans racistes, indique Lefigaro.fr, qui cite la déposition de la fédération au commissariat du 15e arrondissement. La FFF a confirmé avoir déposé plainte pour dégradation."Dites à M. Escalettes que l'on veut une équipe de France blanche et chrétienne, virez les bougnoules, les muslims et les Noirs. Dites-lui que l'on reviendra et qu'on cassera tout ", ont clamé les individus, selon le site. Le groupe a également tagué la façade et collé des autocollants proclamant : "Ici c'est Paris, pas l'Algérie." Aziz Zemouri, journaliste au Figaro Magazine et à l'origine de l'information, explique que la police a récupéré les cassettes de vidéosurveillance, lesquelles sont "exploitables" et devraient permettre l'identification des assaillants.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  sylvestre le Ven 10 Sep - 16:40

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/09/10/bloc-identitaire-un-candidat-a-la-presidentielle-de-2012/#xtor=RSS-32280322

Le Bloc identitaire devrait annoncer, lors de son université de rentrée qui se tiendra du 10 au 12 septembre, une candidature sous sa  propre bannière à la prochaine présidentielle. “Une consultation en interne a été lancé auprès des adhérents pour savoir s’ils souhaitaient une candidature du Bloc identitaire en 2012, nous raconte Fabrice Robert, président du Bloc. Environ 90% se sont prononcés pour.”  Le processus avait été révélé par Jean-Yves Camus dans Charlie-Hebdo du 13 juillet. Quant à savoir qui représentera les identitaires, c’est “en octobre ou en novembre que nous déclarerons le nom du candidat”, annonce M. Robert.

Même s’il reconnait qu’il apparait “surement comme le plus légitime”, Fabrice Robert assure que “ce n’est pas automatique que le président du parti soit candidat. On veut un mouvement de chefs, pas le parti d’un chef”.

En tout cas, difficile de ne pas penser à une éventuelle candidature de M. Robert, 39 ans. Lundi 6 septembre, il a en effet publié un long texte intitulé “Retour sur un parcours personnel” qui fait figure de petit évènement.Un exercice dans lequel le président du Bloc Identitaire prend publiquement ses distances, la maturité aidant, avec certains de ses engagements antérieurs.  Un peu comme s’il souhaitait lever l’hypothèque, dans le cadre d’une éventuelle candidature présidentielle, des éléments “sulfureux” de son passé politique : ses prises de position négationnistes d’hier avec lesquelles il dit avoir rompu aujourd’hui, son passé nationaliste-révolutionnaire, son passage chez les skinheads d’extrême droite, l’”affaire”Brunerie, ou encore le groupe Fraction . Dans cet exerice inédit de mise à plat, il omet toutefois des épisodes moins “radicaux” de son parcours comme son passage à Nouvelle Résistance de Christian Bouchet, la création du label Bleu-Blanc-Rock ou encore son mandat d’élu local FN.

Ce texte, qu’il assure “sincère”, aurait été rédigé parce que “plus le Bloc se développe, plus les médias rappellent des éléments de [son] parcours”. “Un, je ne renie rien. Deux, tout ce ce que j’ai vécu depuis vingt ans, m’a formé. C’est important de montrer qu’il y a une évolution, il ya 20 ans, j’étais un militant nationaliste radical et en 20 ans on peut changer.” Et M. Robert d’ajouter: “Il y a aussi des militants nationalistes qui ne comprennent pas l’évolution du Bloc, c’est bien de remettre les points sur les i”.

 Des “contacts” avec Marine Le Pen

Le texte de M. Robert illustre toute l’ambiguité du Bloc Identitaire aujourd’hui. D’une part des dirigeants, quadragénaires et au delà,qui affichent leur volonté de s’extraire d’un milieu nationaliste qui les a formés pour faire de lapolitique en grand ; de l’autre des jeunes attirés par l’image de radicalité que véhiculent les structures et les sites du Bloc identitaire qui leur sont destinés. La nébuleuse identitaire envoie des signaux contradictoires: Quid de la contre-culture, clairement influencée par les néo-fascistes italiens, véhiculée par des sites proches du bloc? Quid de la branche jeunesse parisienne du BI, le Projet Apache, qui a investi le milieu hooligan d’extrême droite du Parc des Princes? Et de certains militants ou cadres régionaux qui se réclament clairement d’une extrême droite radicale?

Dans son texte, par exemple, M. Robert mentionne son passage chez les skinheads d’extrême droite. Une manière de ne pas taire cet épisode. Mais qui peut aussi avoir pour effet de ne pas le couper du milieu radical. Ainsi, le 8 septembre, à la manifestation de soutien pour René Galinier, organisée par le BI, des membres du Renouveau Français et des hooligans du PSG étaient présents. Pas de problème pour M. Robert à condition “qu’ils n’affichent pas leurs couleurs”.

Le texte de Fabrice Robert sonne donc comme le premier acte de sa candidature. Candidature qui lui servirai de tremplin avant de rejoindre les rangs du FN? Il n’a jamais caché qu’il y avait des “contacts” entre lui et Marine Le Pen. Cette dernière, qui s’est rapproché des thématiques défendues par le Bloc identitaire, spécialement sur l’islam, a même évoqué récemment, un éventuel débauchage de M. Robert. Il apporterait en effet des troupes jeunes, une maîtrise des outils de communications comme Internet et une science du buzz qui s’est encore vérifiée avec l’apéro saucisson-pinard à la Goutte d’Or du 18 juin.

Lui se défend de “vouloir faire carrière au FN”. “Le Bloc a un positionnement différent des autres partis politiques et il est légitime de présenter une candidature et diffuser notre message. On va marquer une différence avec le FN”. Mais M. Robert reconnait que cette candidature identitaire pourrait créer un “rapport de force” favorable pour lui. “En politique, c’est une histoire de rapport de force. Ce qui n’empêche pas à terme de garder nos relations cordiales avec Marine Le Pen.” Reste à savoir comment Marine Le Pen, si elle est candidate, prendra cette concurrence directe sur son terrain.

 Les deux points essentiels du texte

Sur le négationnisme. M. Robert- qui a été condamné alors qu’il avait 19 ans pour diffusion d’écrits négationnistes- nous assure qu’“il ne l’est plus”. Et ajoute: “J’ai aussi été intéressé par la question sioniste, aujourd’hui on nous soupçonne d’être proches des sionistes. Sur ces éléments il y a une rupture. Je ne suis plus intéressé par la question sioniste, c’est une solution de facilité, c’est un aveu de faiblesse.”

 Sur l’”affaire” Brunerie. Le Bloc identitaire est né après la dissolution d’Unité radicale, en 2002, après que Maxime Brunerie, un de ses militants, a tiré sur Jacques Chirac. Fabrice Robert nie l’appartenance de M. Brunerie à Unité radicale au moment des faits. “Il était au MNR”.

Pour autant, Christian Bouchet, qui était alors un des dirigeants d’Unité Radicale nous a confié qu’il “se souvenait très bien d’avoir fait la carte de Maxime Brunerie.” Et raconte: “A l’époque, on essayait d’infiltrer le MNR, donc on pouvait avoir une carte dans les deux organisations. Maxime Brunerie m’a écrit une lettre d’adhésion”. Des affirmations que Fabrice Robert nie fermement.

M. Robert assure que le Bloc n’a “plus rien à voir avec Unité radicale” et que “ressasser à chaque fois cette histoire, c’est de la malhonnêteté intellectuelle”.

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  jacquouille le Ven 10 Sep - 17:23

Hum...ca sent les petites manoeuvres.Je ne vois pas le Bloc Identitaire récolter les 500 signatures.Par contre,profitant du passage de flambeau chez les Lepen,il peut avoir un pouvoir de nuisance certain et remettre en cause la candidature de Marine Lepen,ce qui lui permettrait de négocier en bonne position avec le FN.et ainsi obtenir des postes pour ses cadres,et une radicalisation de la ligne.
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  bromure le Ven 10 Sep - 18:36

attendons 2012 pour dire ça jacquouille, en alsace-lorraine ils risquent bien d'en pecho plein un certain nombre des signature... 'fin bon, qui vivras verras.
avatar
bromure

Messages : 102
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  nico37 le Dim 26 Sep - 10:53

Bloc identitaire: la candidature en 2012 confirmée

Lors de son discours de clôture de l’université de rentrée du Bloc identitaire, son président, Fabrice Robert (photo ci-dessous), a confirmé ce que nous révélions vendredi 10 septembre : les identitaires vont tenter de se présenter à l’élection présidentielle de 2012.

“Il ne s’agit pas d’une décision prise à la légère. Pour nous, ce n’est pas une aventure ou un jeu. C’est, au contraire, un élément précis à l’intérieur d’un tout bien déterminé, peut on lire dans la retranscription de son discours parue sur Novopress, l’agence de presse des identitaires. Nous ne nous présentons pas à la présidentielle parce que la présidentielle serait le nec plus ultra du combat électoral. Non. Nous nous présentons car, de même que le Bloc est un outil, la présidentielle est également un outil. Un outil de visibilité de politique et donc d’existence politique. (…) Nous n’allons pas militer durant deux ans pour que d’autres en perçoivent des bénéfices électoraux par le simple fait qu’ils sont candidats et pas nous.” Le candidat ne serait pas M. Robert mais “un homme jeune, de souche européenne, pour porter le message du retour de la France et de l’Europe. (…) Par sa simple présence physique, par son maintien, son allure, notre candidat tranchera avec les Aubry, les Bayrou ou les Sarko.”

Vision ethno-différencialiste et antimoderne

Dans son discours, centré pour une large partie sur cette candidature, M. Robert expose la vision identitaire de la société. Une vision centrée autour d’un concept ethnique, directement issue de l’ethno-différencialisme:“Ce qui nous intéresse c’est de faire parler de nous pour que l’on parle de l’identité. Pas l’identité métissée d’un Besson qui est l’exact inverse de la définition de l’identité, pas l’identité à la sauce républicaine que toute la classe politique, de la gauche au FN partage, mais l’identité européenne, forgée par 25 000 ans d’histoire, enfantée par une chaîne ininterrompue de paysans, d’artisans, de savants, d’artistes, de chefs de guerre comme aucun continent n’en a connu.”

Ou encore: “Nous sommes aussi les seuls à affirmer qu’être Français ne découle pas d’un contrat ou d’un choix de la part de l’étranger. Pour les partis dits nationaux, il suffirait d’expulser les délinquants et les terroristes pour que tout aille bien. Or, le problème n’est pas que cela aille bien ou que cela aille mal, mais de savoir ce qu’est un peuple, et de ce qu’il ne saurait être sous peine de mort.”

Une conception qui ancre le Bloc identitaire dans la tradition de l’extrême droite issue de la Nouvelle droite.

Une vision antimoderne, aussi: “Nous combattons donc pour notre peuple. En conséquence, nous combattons pour la culture contre la civilisation. Par civilisation, nous désignons tout ce qui est d’essence universaliste et qui trouve son bras politique dans le mondialisme. Par culture, nous entendons tout ce qui différencie, tout ce qui est divers. Nous choisissons le camp de la personnalité contre le camp de l’individu, simple atome de la masse. Nous choisissons le camp de la vie organique contre le camp de la mort mécaniste.”

Cet antimodernisme est renforcé, en outre, par un mépris du peuple - étrange quand on se dit “populiste”: “Les foules sont veules par nature. Les masses sont sottes par fonction.”

Au passage, Fabrice Robert égratigne le FN et Marine Le Pen. Assez pour justifier une candidature concurrente à l’extrême droite, et pas suffisamment pour que la probable candidate lui en tienne rigueur, pour un éventuel ralliement:

“Je ne sais pas qui va gagner en 2012. Je ne sais pas si ce sera Sarkozy, Strauss-Kahn ou Villepin. Mais je sais que ce ne sera pas Marine Le Pen. Et disant cela, je ne souhaite pas l’attaquer mais seulement faire deux constats. D’abord, le constat que Marine Le Pen n’est pas une identitaire. Elle le reconnaît elle-même volontiers en se définissant comme une républicaine. Par cette définition, elle cousine idéologiquement avec toutes les composantes du système. Car la république de Marine Le Pen, comme celle du système, est une anti-république. C’est la république des masses et non la république du peuple. C’est la république des consommateurs et pas des Français. C’est la république d’une nation sans unité culturelle et sans unité ethnique. Bref, c’est tout le contraire d’une vraie république.”

Et un peu plus tard: “En nous présentant, nous ne concurrençons pas Nicolas Sarkozy ou Villepin (sic). Nous ne concurrençons pas non plus François Bayrou ou Marine Le Pen. Pour une raison simple : certains d’entre eux font sur certains points des constats similaires aux nôtres. Mais, à partir de ces constats, ils ne remontent pas aux mêmes causes et ils ne vont pas aux mêmes solutions. A ce constat, et pour expliquer pourquoi Marine Le Pen ne sera pas élue en 2012, il faut ajouter le constat d’un corps électoral qui ne correspond plus à 100% à notre peuple. D’un point de vue ethnique, mais aussi d’un point de vue mental. La masse est pilonnée chaque jour, chaque soir, par la propagande incessante du système.”

Un tel numéro d’équilibriste sera difficile à tenir si cette volonté de candidature se confirme.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le bloc identitaire ne présentera pas de candidat

Message  Valière le Lun 27 Sep - 23:48

De grandes manoeuvres vont se dérouler et une course de vitesse entre Marine Le Pen et quelques "républicains" nationalistes.
D'un côté Marine Lepen qui veut fédérer la droite dure libérée de son image déplorable mais récupérant les voix de l'extrême droite et des déçus du Sarkozysme;
De l'autre des courants nationalistes, venant de gauche et de droite, refusant "l'islamisation de la France" et commençant à avoir une audience significative.
Les identitaires ne sont que des forces d'appoints pouvant se joindre à tel groupe.
Voici quelques éléments et il est clair que si les courants nationalistes n'arrivent pas à élargir leur influence et peser, beaucoup de militants de chez eux appelleront à voter Marine Lepen en expliquant que la fille n'est pas le père....

Valière

Messages : 5
Date d'inscription : 27/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  gérard menvussa le Mar 28 Sep - 0:37

De l'autre des courants nationalistes, venant de gauche et de droite, refusant "l'islamisation de la France" et commençant à avoir une audience significative.

On dirait que tu as du mal a les nommer ? Pourquoi ? Parce que tu prétendait, il n'y a pas si longtemps (quelques mois, tout au plus) que RL n'était aucunement racistes, et ne subissaient pas une dérive qui pouvait les mener loin ?

D'autre part, dire que ces tordus ont "une audience signiicative" est quand même assez présomptueux ! C'est que dalle en terme de force militantes (dans les derniéres manifs qu'ils ont organisés, c'était les fachos qui tenaient le truc) et en terme d'influence...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  jacquouille le Mar 28 Sep - 8:57

Gérard Menvussa a écrit: A propos de Valiere.

....."On dirait que tu as du mal a les nommer ? Pourquoi ? Parce que tu prétendait, il n'y a pas si longtemps (quelques mois, tout au plus) que RL n'était aucunement racistes, et ne subissaient pas une dérive qui pouvait les mener loin ?".....




Sources!!! et bien sur depuis moins d'un an,puisque tu as dit "quelques mois tout au plus".
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  nico37 le Jeu 21 Oct - 20:02

Rhône Identitaires lyonnais : la nouvelle extrême droite tisse sa toile publié le 23.06.2010 04h00

L'ENQUÊTE Sur le terrain et sur le net, dans les facs et les associations, les « identitaires » lyonnais tissent leur toile. Les récents « apéros saucissons » organisés en France mettent au jour la stratégie de ces nouveaux militants

Pas de local. Pas de chef. Mais étonnamment bien structurés. Les militants de Rebeyne seraient, selon eux, environ 70 à Lyon. Rebeyne, en parler lyonnais, ça veut dire révolte. C'est le nom qu'ils se sont donné. A Lyon seulement puisque la mouvance dont ils se revendiquent est présente partout en France. Les Identitaires.
Ils font régulièrement parler d'eux au travers d'actions plus ou moins spectaculaires. Présentés comme une frange de l'extrême droite, ou de la droite populiste à la mode italienne, la mouvance identitaire n'est pas nationaliste. Plutôt « patriote, attachée à la terre. Nous avons une triple identité, commente Damien Rieux, membre du mouvement depuis sa création, il y a environ 18 mois, une identité locale, nationale et européenne ».
Ce qui caractérise ces identitaires, c'est déjà leur âge. Ils sont jeunes, une vingtaine d'années tout au plus. Et un engagement très marqué. Ils cotisent entre 5 et 10 euros par mois et connaissent leur argumentaire sur le bout des doigts. Pas de jeunes, paumés et sans repères. Non, des jeunes intégrés dans une vie sociale et familiale, issus pour la plupart des classes moyennes. Des étudiants pour beaucoup, quelques artisans. Romain est étudiant à l'EM Lyon, « boursier ! » s'empresse-t-il d'ajouter, « et ce n'est pas avec l'argent de mes parents ». Damien, le fils de militant communiste, est en licence de communication. « Mais ici, on a tous les profils » ajoute-t-il, « on doit même avoir un chômeur… »
Des références politiques, mais pas de « pas de références religieuses », martèlent les militants, « mais on respecte l'héritage chrétien, s'attaquer à l'Eglise, c'est s'attaquer à notre culture », commente le jeune-homme présent sur le parvis de la cathédrale Saint-Jean pour s'opposer au Kiss In, (embrassade géante), organisé par des associations pro gay qui luttent contre l'homophobie. « Moi, je ne suis pas croyant, raconte Damien, mais ça ne m'empêche pas de me trouver bien dans une église ». En revanche, moins d'empathie vis-à-vis de l'Islam. « A priori, on n'a rien contre , ce n'est pas notre culture, c'est tout », explique lentement Romain. « Sous prétexte de tolérance, de laïcité, on laisse tout faire. Ce qu'on veut, c'est défendre les identités, insistent les jeunes militants, celle des Tibétains, des Marocains ou des Indiens d'Amérique. Le problème, c'est qu'en France, c'est nous qui risquons devenir les Indiens. Le désastre, c'est l'émigration, la fuite des cerveaux vers les pays industrialisés ».
In fine, un discours qui trouve parfois écho. Et dans tous les milieux. Propagande sur internet, prosélytisme, nostalgie d'un âge d'or, valeurs morales, opposition à l'Islam... Bien qu'ils s'en défendent, ces identitaires, qui portent le germe de l'extrême-droite française, cherchent bien à recruter la jeunesse de notre époque

Geoffrey Mercier gmercier@leprogres.fr


Des coups de com' qui font mouche

Avant de coller des affiches, les Identitaires lyonnais ont trouvé plus efficace pour faire parler d'eux. Leur fait d'arme ? L'invasion d'un Quick Halal à Villeurbanne. Leur vidéo de militants a fait le tour de France. Plus de 200 000 vues sur internet.
Actions à proximité du cercle du silence aux Terreaux, à la bibliothèque de la Croix-Rousse, lors des manifestations organisées par RESF...
Au final, des coups d'éclat, jamais de plainte. « On ne casse rien, on fait ça avec humour, se justifie Romain. Nous avons préparé notre coup un ou deux mois avant. Mais vous savez, depuis, on a reçu de nombreuses menaces de mort ». Car le halal, c'est l'un de leurs chevaux de bataille : « On est parfois obligé de prendre sa voiture pour ne pas manger halal, tempête le jeune homme. Quand vous êtes étudiant et que vous avez 5 ou 6 euros pour déjeuner, il vous reste les kebabs. Le halal, c'est aussi le financement de l'islam via les taxes de certification ».
G.M

Questions à Jean-Yves Camus, chercheur associé à l'IRIS, spécialiste de l'extrême droite: pour eux, l'élément le plus « dissolvant », c'est l'Islam

D'où provient cette mouvance ? Quels sont ses liens avec l'extrême droite ?

Il y a un certain nombre d'animateurs qui ont fait leurs armes dans des mouvements d'extrême droite, parfois même activistes dans ces mouvances. Ils ont mûri leur réflexion et embarqué avec de nouveaux militants. C'est un mouvement historiquement nouveau.

Quel est le ciment idéologique des Identitaires?

On peut situer les identitaires entre le Mouvement Pour la France, de Philippe de Villiers et le Front National. Une sorte de droite populiste qui prend pour modèle la Ligue du Nord italienne.

Ils ont vraiment l'ambition de prendre le pouvoir?
Oui, ils ont effectivement cette ambition et surtout d'influer sur le climat politique en mettant dans l'air du temps un certain nombre de thèmes. Ils y réussissent de manière disproportionnée grâce notamment à leur activité sur le net.

Au fond, ils défendent quoi ?

Ils défendent plusieurs thèmes. Ce ne sont pas des Jacobins, ni des Souverainistes, ils sont favorables à une fédération des identités régionales dont le ciment civilisationnel. Ça passe notamment par le refus de l'immigration et le multiculturalisme. Pour eux, l'élément le plus « dissolvant », c'est l'Islam. Recueillis par G.M

Des camps d'entraînement avec cours de combat au programme

Les jeunes Identitaires l'ont compris, la conquête se fait aussi sur le terrain : dans les facs, les clubs les associations. « Nous sommes cette jeunesse des camps d'été, des longues ascensions en montagne, des arts martiaux et des coups reçus. La jeunesse de l'effort, de la sueur et du dépassement de soi. Nous sommes cette jeunesse qui refuse toutes les drogues », indiquent-ils. Un programme qui s'appuie sur la restauration de certaines « valeurs morales ». Des camps de formation, les jeunes lyonnais ont eu l'occasion d'y participer, dans une maison de la banlieue d'Aix-les-Bains l'année dernière, en Savoie. Au programme, cours de combat, marches en forêt, et formation politique… La vie à la dure. Comme les grands.
Mais les Identitaires se donnent aussi une mission. « Certains parents nous soutiennent, ce qu'on fait est assez positif. On fait du sport, du foot, du rugby, des randonnées ». Mais dans sport, il y aussi sports de combats. Rebeyne a monté sa structure propre pour initier les militants au self-défense dans une structure au nom non-équivoque : « Les Lugdunum Torgnoles ». Tous les jeudis soirs, dans une salle de sport de la Presqu'île, ils sont un petit groupe à enfiler les gants. Prêts à en découdre.
G.M

La stratégie internet

Tout se joue d'abord sur le net. Les récents exemples d'organisation de pseudos apéros dans les quartiers à forte population musulmane en est l'exemple. A Lyon, en 48 heures, plus de 2 000 membres pour adhérer à l'idée. Parmi eux, des Lyonnais lambda. Mais également une frange de l'extrême droite la plus dure. Dans un communiqué, le FN soutient l'opération évoquant « élan festif et spontané qui vise à montrer, au grand jour, l'attachement du peuple Français à son mode de vie et à ses traditions aujourd'hui gravement menacées », commente Christophe Boudot, secrétaire général de la fédération du Rhône.
Rapidement, et devant les levées de bouclier, les organisateurs ont baissé les armes en renonçant à leur projet. A moins que le seul objectif soit de faire parler d'eux. Car ça marche.
L'opération saucisson à la Goutte d'Or a été reprise dans tous les médias nationaux. Idem localement pour l'opération lyonnaise « Rosette et pinard ».
G.M

Des résultats électoraux en Provence et en Alsace qui ouvrent la voie

Frange de l'extrême droite ? Les jeunes de Rebeyne ont un petit sourire un coin. Tout au plus consentent-ils à considérer que les gens leur mettent cette étiquette. Un groupe pourtant affilié au Bloc Identitaire. Un mouvement fondé en avril 2003 par Fabrice Robert, l'un des dirigeants d'Unité Radicale, mouvement dissous en août 2002 après la tentative d'assassinat perpétrée par l'un de ses membres, Maxime Brunerie, contre Jacques Chirac le 14 juillet 2002. Les proximités idéologiques avec des mouvements plus radicaux sont bien réelles. L'agence de presse Novopress.info peut également être intégrée dans ce courant, puisqu'elle a été initiée par Les Identitaires et dirigée aujourd'hui par Bruno Larebière, un ancien du journal Minute. Elle dispose en parallèle de nombreux relais dans les régions dites « à forte identité ».
Mais le combat est également dans les urnes. A l'occasion des régionales de 2010, une liste est présentée en Languedoc-Roussillon intitulée « Ligue du Midi » qui recueille 0,7 % des voix, et en Provence-Alpes-Côte d'Azur est présentée une liste baptisée « Ligue du Sud » autour de Jacques Bompard (ex FN), qui recueille 2,7 % des voix. Le score le plus élevé est réalisé dans le Vaucluse (8,4 %).
En Alsace, la liste d'Alsace d'abord a obtenu 4,98 % des suffrages. Forts de ces résultats, les identitaires lyonnais envisagent également de se positionner lors de prochaines échéances électorales. Pourquoi pas les cantonales. Car les élections pour ses jeunes se résument le plus souvent à l'abstention ou au bulletin blanc. « A Lyon, personne ne nous représente commentent-ils.
G.M
Repères

> Le Bloc-Identitaire, mouvement national créé en 2003. Parti politique depuis 2009
> Pour un fédéralisme européen
> Revendique 2 000 adhérents en France, 70 à Lyon
> Opposition au métissage ethnique, à la mondialisation, l'islamisation
> Publication : « Identitaires »
> Président: Fabrice Robert, ancien membre d'Unité Radicale

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  nico37 le Dim 24 Oct - 12:46

Identitaires et GUD font cause commune au pied du Panthéon

Samedi 23 octobre, les jeunesses identitaires défilaient dans les rues de Paris, plus exactement de la place Saint-Sulpice (Vième arrondissement) à celle du Panthéon (Vème) en passant par la rue d’Assas dans le cadre de leur campagne intitulée “Une autre jeunesse”.

Du moins fallait-il savoir qu’il s’agissait de la branche jeune du Bloc Identitaire, puisque cette appellation n’était explicitée nulle part sur les visuels qui avaient été déployés à foison.

Cette initiative, prévue de longue date pour fédérer les différents regroupements jeunes locaux ( projet Apache à Paris, Vague Normande, Jeune Bretagne, Rebeyne à Lyon et autres Jouinessa Rebela de Nice), a au final réuni quelques 250 à 300 participants ( ce que dément vigoureusement le Bloc Identitaire qui en annonce 500, mais qui correspond à notre propre comptage).

Elle prenait en tous cas une tournure particulière en ces temps de forte protestation sociale et au lendemain d’une manifestation d’extrême droite à Lyon “contre les casseurs” que le milieu a érigé en modèle.

Aux “Jeunesse, jeunesse au pouvoir” ont succédé les “Jeunesse, jeunesse anti-racaille” lancés au mégaphone par Philippe Vardon, figure du BI, venu spécialement de Nice. Et les habituels “Islam, hors d’Europe” ou “Ici, c’est chez nous”, “Ici c’est Paris et pas l’Algérie” scandés devant les grilles du jardin du Luxembourg.

“Les jeunes au pouvoir, les vieux à l’abattoir” entendra-t-on aussi fugacement dans le cortège, ce qui est sans doute une façon de résoudre le problème des retraites..

A ce sujet, d’ailleurs, le site “une autre jeunesse” a publié un long texte,samedi, qui renvoie dos à dos jeunes manifestants et gouvernement, les deux camps faisant semble t-il preuve, aux yeux des auteurs d’ ”un complexe d’infériorité narcissique et de l’orgueil blessé d’une virilité en berne”.

”Depuis quelques semaines, dans les rues des grandes villes de France, les imbéciles heureux de plusieurs lycées de France jouent à « C’est la ! C’est la ! C’est la révolution ! » (à scander avec une mèche de dandy à peine pubère devant les yeux, visiblement peu pratique pour parer les balles de flash-ball taquines), indique ce texte.

Lequel poursuit : “Il est peu probable que les jeunes identitaires de la campagne Une Autre Jeunesse aient mis un pied dans ces cortèges ou s’enthousiasment pour l’un des deux camps en présence : les demeurés post-modernes cherchant à prouver à leurs parents que, eux aussi, peuvent faire retentir leur jolie voix à peine sortie de la mue comme papa/maman il y a 40 ans lançaient des pavés sur les représentants d’un pouvoir « fasciste ». Et puis l’éternelle petite équipe gouvernementale de taffioles droitardes cherchant, elle, à prouver à son électorat qu’ils en ont dans le caleçon et qu’en démocratie, ce n’est pas la rue qui gouverne. Les mêmes qui achètent la paix sociale à coups de milliards dans les banlieues pour des équipements brûlés la veille, et qui le seront le surlendemain, par les enfants de la Diversité. Quand on est « de droite » et au gouvernement, le courage est à géométrie très variable.”

Cinq jeunes femmes ouvraient la marche, dans un souci désormais récurrent dans ce type de défilé, d’adoucir l’image d’un cortège “viril” ( c’est le mot du jour).

A noter : au SO officiel “Une autre jeunesse” est venue prêter main forte une dizaine de jeunes Gudards en service d’ordre volant et visiblement chargés de sécuriser les alentours de la Sorbonne sous l’oeil bienveillant de quelques anciens parmi lesquels Frédéric Chatillon et Axel Loustau.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  Duzgun le Dim 24 Oct - 13:04

“Les jeunes au pouvoir, les vieux à l’abattoir” entendra-t-on aussi fugacement dans le cortège, ce qui est sans doute une façon de résoudre le problème des retraites..
Radical oui! Shocked Shocked
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  sylvestre le Lun 25 Oct - 10:45

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  sylvestre le Mar 11 Jan - 12:26

http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/t/57442/date/2011-01-10/article/quand-lextreme-droite-revendique-paris-ca-chauffe/

La marche aux flambeaux des identitaires perturbée par des militants antifascistes

10/01/2011 | 18H35

Crédits photo:  Geoffrey Le Guilcher

Hier, troublée par des militants antifascistes, la 7ème édition de la marche aux flambeaux, organisée par l’association d’extrême droite Paris Fierté, ne doit sa tenue qu'aux nombreuses interpellations policières.

A 17 h dimanche, sur le parvis de Notre-Dame, une petite centaine de militants d'extrême gauche entourés de CRS chantent en chœur : "Paris c’est nouuus, Paris c’est nouuus". Nombre de touristes médusés s’approchent et posent des questions pour tenter de comprendre la scène.

Ces contre-manifestants se disent antifascistes et sont venus empêcher la marche organisée par l’association Paris Fierté proche du Bloc identitaire, parti politique d’extrême droite qui s'est notamment fait connaître pour ses apéros saucisson pinard. Une fusée part en l’air, un pétard explose.

A 50 mètre de là, sur le Pont au Double, avec son coupe-vent jaune floqué "organisation" dans le dos, l’un des membres de Paris fierté apostrophe un policier.

"Nous, on dispose d'une autorisation préfectorale pour défiler, vous n’avez qu’à arrêter ceux d’en face." Le civil : "Certes, mais pour arrêter quatre-vingts perturbateurs, il faut des moyens… "

Une demi-heure plus tard, c’est chose faîte. Un bus de la police embarque un à un les "perturbateurs". Un autonome assure aux Inrocks qu’ils ont ensuite été relâchés vers 21h.

Avec 45 minutes de retard, les flambeaux s’allument. La 7ème édition de la marche en l’honneur de Sainte-Geneviève, sainte patronne de Paris (et des gendarmes), se lance en direction de Saint-Etienne-du-Mont au son litanique de "Paris et patrie ! Paris et patrie !". Quelques cantiques sont ensuite entamées par les participants (300 selon la police sur place, 400 selon les organisateurs), formant la drôle de procession.

Haut-parleur à la main, Simon, président de Paris Fierté, assure que "c’est la première fois qu’on voit de telles perturbations." Rencontré un jour auparavant par les Inrocks, ce responsable de gestion de 28 ans reconnaissait que "ce qui irrite en général dans cette marche, activité phare de l’année pour notre association, c’est le côté identitaire".

"Nous revendiquons une identité parisienne unique. Nous n’acceptons pas la propagande de la Mairie de Paris qui dit : "Paris 150 ans d’immigration". "

L’association ne veut pas être être confondue avec le Front National ou d’autres mouvements de "l’extrême droite rance", dixit Arnaud, l’un de ses membres actifs. Paris Fierté se rattache politiquement au Bloc identitaire, parti politique depuis 2009, que le politologue Jean-Yves Camus situe "quelque part entre Philippe de Villiers et Jean-Marie Le Pen". Le chercheur précise qu’il y a justement un débat pour savoir "si Paris Fierté est une tendance ou une émanation directe du Bloc".

Un membre de la revue antifasciste REFLEXes assure quant à lui que cette confusion relève d'une stratégie du Bloc identitaire.

"Le Bloc dispose d'associations fantômes ou en sommeil qui se disent indépendantes les unes des autres. Premièrement pour toucher des publics différents comme les catholiques traditionalistes dans le cas de la marche de Sainte-Geneviève. Mais aussi, en cas de problème sur une action, afin d'éviter au Bloc d'être juridiquement responsable."

Quoi qu'il en soit, la rhétorique de Paris Fierté est identique à celle du Bloc identitaire. Jamais de McDo, de kebabs ou de Starbucks –"symbole de la mondialisation"– dans l’assiette ou le verre de Simon et d’Arnaud, à une exception près tout de même pour "le chinois". Les deux compères se veulent "locavores", sous entendu adeptes de la promotion des produits locaux parisiens et franciliens : l'asperge d'Argenteuil, les murs à pêches de Montreuil ou encore le Noyau (une liqueur) de Poissy.

Ils se définissent à la fois comme écologistes, pour une Europe fédérale, anticolonialistes et anti-impérialistes… Je les arrête pour leur demander s’ils ne sont pas finalement un peu de gauche ?

"La notion de droite/gauche est née récemment, elle peut donc aussi disparaître. Mais une précision : nous ne sommes pas "alter" mondialistes mais "anti" mondialistes. Nous voulons la fermeture des frontières et nous sommes contre l'islamisation de l'Europe."

La manifestation tourne à droite dans la rue de la Montagne Sainte-Geneviève, dernière courbe montante avant d’arriver au Panthéon. Un "fachos !", lancé par un passant, échauffe un peu les esprits. Une fusée part en l’air et s’accroche à un balcon, puis la tension retombe.

L’événement s’est achevé vers 19h30 par un discours de Simon sur le parvis de l’église Saint-Etienne-du-Mont, et par une distribution de vin chaud.

Geoffrey Le Guilcher & Camille Polloni (vidéos)

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  BouffonVert72 le Mar 11 Jan - 21:41

Ils se définissent à la fois comme écologistes, pour une Europe fédérale, anticolonialistes et anti-impérialistes… Je les arrête pour leur demander s’ils ne sont pas finalement un peu de gauche ?

"La notion de droite/gauche est née récemment, elle peut donc aussi disparaître. Mais une précision : nous ne sommes pas "alter" mondialistes mais "anti" mondialistes. Nous voulons la fermeture des frontières et nous sommes contre l'islamisation de l'Europe."

Des bobos de droite ? Laughing
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  sylvestre le Mer 12 Jan - 12:08

BouffonVert72 a écrit:
Ils se définissent à la fois comme écologistes, pour une Europe fédérale, anticolonialistes et anti-impérialistes… Je les arrête pour leur demander s’ils ne sont pas finalement un peu de gauche ?

"La notion de droite/gauche est née récemment, elle peut donc aussi disparaître. Mais une précision : nous ne sommes pas "alter" mondialistes mais "anti" mondialistes. Nous voulons la fermeture des frontières et nous sommes contre l'islamisation de l'Europe."

Des bobos de droite ? Laughing

La base sociale du fascisme a toujours été la petite-bourgeoisie.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  BouffonVert72 le Sam 22 Jan - 6:51

http://www.libetoulouse.fr/2007/2011/01/les-identitaires-pour-le-saucisson-contre-le-couscous-lancent-meur-campagne-présidentielle-à-toulous.html

libetoulouse.fr a écrit:

21/01/2011
Les Identitaires pour le saucisson contre le couscous lancent leur campagne présidentielle à Toulouse


POLITIQUE. «L'identité défendue par Marine Le Pen est, selon ses propres mots, une identité républicaine. Celle que nous défendons n'a pas juste 200 ans. Elle est charnelle, incarnée, vécue» depuis Clovis ou Charlemagne:

Le Bloc Identitaire inventeur des “apéros saucisson-pinard” n'est pas d'extrême-droite, explique Arnaud Gouillon, 25 ans, venu hier soir, jeudi 20 janvier lancer à Toulouse sa campagne pour la présidentielle de 2012. Il est donc juste un peu à droite du Front national.

Cet jeune ingénieur de l'Environnement voudrait accompagner la «conscience européenne d'une identité propre» qu'il pense être en train de naître. En résumé, un Andalou se sentirait selon lui «plus proche d'un Anglais que d'un égyptien en djellaba». Lui-même supportant mal l'islam en terre européenne n'a pas hésité à aller soutenir les Serbes du Kosovo...

En tout cas, il croit savoir que «les cantines scolaires ne servent plus de porc» ou que «60% de la boucherie française commercialise de la viande hallal» et il a l'air d'en être très chagriné.

Au sous-sol de la Taverne Bavaroise du boulevard de Strasbourg où il tient conférence, Arnaud Gouillon disserte dans le calme. Devant l'entrée de la brasserie, c'est aussi le calme: les CRS en tenue anti-émeute qui protègent les Identitaires de la cinquantaine de contre-manifestants repoussés sur le trottoir d'en face ne font en effet pas de bruit:

Le Grenoblois Arnaud Gouillon a entamé son tour de France dans le Gers, lundi dernier 17 janvier: «Parce que nous avons pensé que le milieu rural est tout de suite plus sensible à nos arguments». Quoique, ajoute-t-il, le Bloc juge «très impressionnant la mobilisation parisienne de 800 à 1000 personnes» autour de son premier apéro-saucisson-pinard.

Ce jeune homme qui rêve d'une candidature à a présidentielle dit aussi avoir rencontré «une vingtaine de maires» dans le Gers et la Haute-Garonne depuis ce dernier lundi. Dont «un certain nombre», estime-t-il, pourraient le parrainer. «Par extrapolation, nous pouvons assurer que nous aurons les 500 signatures indispensables», assure un membre de son équipe. Qui ne tient toutefois pas à préciser quelle proportion de ces 20 élus seraient séduits.

Le même membre, faisant état de la pauvreté des moyens financiers du Bloc Identitaire, indique que son mouvement ne bénéficie «ni de l'argent des fonds de pension américains... ni de l'argent du Mossad». Il y a des réflexes difficiles a masquer très longtemps.

Le programme d'Arnaud Gouillon: expliquer que l'identité européenne est «menacée par toutes les mondialisations, la coca-culture ou l'islamisation», exiger que se développe en France le système suisse des «votations» -ne serait-ce que pour exprimer son opposition aux minarets, donne-t-il pour exemple- et enfin, instituer une «détaxe de proximité» qui protégerait les productions locales contre les importations. Même s'il ne s'agit pas précisément de défendre le couscous produit en France contre les frites venues de Hollande.

Pendant qu'Arnaud Gouillon expose ses vues, caché derrière un platane sur le boulevard, un homme se présentant comme «journaliste indépendant sans carte de presse» se fait le plus discret possible pour filmer les contre-manifestants.

JmE et GLv.
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  nico37 le Lun 24 Jan - 23:56


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  sylvestre le Lun 7 Fév - 23:53

C'est Nicolas Miguet, un aventurier ultra-libéral.

Pour en revenir au BI, une émission au style clinquant, mais pas mal sur le BI, riposte laïque, etc. : http://rutube.ru/tracks/3987055.html?v=b267ea826f10e4a080ab26a2a1bede42
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  nico37 le Dim 10 Avr - 11:55

La manif anti-mosquée au conseil municipal d’Angers : le « bloc identitaire de l’Anjou » samedi 09 avril 2011
Vendredi dernier, pendant le conseil municipal d’Angers, des jeunes portant des masques de porcs ont fait irruption dans la salle pour dénoncer le projet de mosquée. Il s’agit de militants du « bloc identitaire de l’Anjou », qui effectuaient là leur première action publique. « La construction de ce centre culturel et religieux islamique […] constitue une atteinte à l’identité de notre ville dont toute l’histoire, la culture et le patrimoine témoignent de son appartenance à la civilisation européenne, » écrivent-ils dans un mail adressé à la rédaction Ouest-France. « La construction d’un tel édifice ne doit pas se faire sans l’accord des Angevins […] Les identitaires comptent bien, dans les semaines et les mois à venir, multiplier les actions sur ce dossier pour les en informer. »

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  nico37 le Lun 11 Avr - 21:35

Bloc Identitaire s’invite à une manifestation des Scouts musulmans Rédigé par La Rédaction | Lundi 11 Avril 2011

Dimanche 10 avril sur l’esplanade des quais à Bordeaux. Les Scouts musulmans de France de la région Aquitaine avait prévu une belle action : promouvoir auprès des Bordelais le passage de la flamme de l’Espoir qui partira en bus de Roubaix en mai. Cette tournée aura pour but de sensibiliser les jeunes à la citoyenneté et de les encourager à voter.

Pour promouvoir cette opération, les Scouts avaient donc investi l’esplanade. Une cinquantaine de jeunes, s’amusaient avec les activités imaginées par les animateurs des Scouts quand un groupe de personnes appartenant au mouvement d’extrême-droite, Bloc Identitaire, ont pris à parti les responsables de l’évènement.

Les visiteurs ont reproché à la manifestation de ne pas afficher clairement leurs intentions et de chercher à manipuler les jeunes. Une accusation qui a scandalisé Martial Kolailat, membre des Scouts musulmans. « Ces accusations sont totalement injustifiées. Nous sommes là pour sensibiliser les enfants et indirectement leur famille à la citoyenneté. Un acte important à nos yeux au vu de l'abstention aux dernières élections», a-t-il déclaré.

Le site internet de Bloc Identitaire en Aquitaine annonçait déjà la visite. Le groupuscule semble en vouloir à Camel Bechikh, le commissaire du district aquitain des Scouts. Il lui reproche notamment d’avoir participé à un congrès du Front National et d’en avoir rendu compte dans les colonnes de la revue « Flash », accusée d’antisionisme. Le recteur de la mosquée de Bordeaux, Tareq Oubrou a affirmé à ce propos à Sud Ouest que « Camel Bechikh que je connais bien n'est pas du tout antisémite. Le Bloc identitaire lui en veut personnellement depuis qu'il a participé à ce congrès ».

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  nico37 le Dim 17 Avr - 10:30

LYON, UNE RIPOSTE NÉCESSAIRE !* Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 98 (14/04/11)

Rebeyne, vous connaissez ? Non ? Les camarades antifa de Lyon et de sa région, oui ! Car c’est sous ce nom que sont connus là-bas les militants du Bloc identitaire. Connus et comment ! Depuis deux ans, alors qu’on constate comme ailleurs un renouveau d’activité des organisations situées à droite du FN, ici, pas seulement question d’apéro pinard-saucisson (fût-il lyonnais !). On n’hésite pas à passer à la « vitesse supérieure ».
Qu’on en juge :
- 22 janvier 2010 : tentative d’attaque d’un rassemblement de protestation contre le « débat sur l’identité nationale », malgré la bienveillance de la maison poulaga, mise en déroute des attaquants !
- 6 mars 2010, trois militants de la CNT sont violemment agressés place Saint-Jean dans le 5e arrondissement de Lyon, alors qu’ils sortaient d’un restaurant.
- 7 mars 2010, action anti-hallal au Quick de Villeurbanne avec entre autres slogans : « Première, deuxième, troisième génération. Nous sommes tous des mangeurs de cochon ».
- Mai 2010, agression violente du kiss-in contre l’homophobie...
La liste est longue et non exhaustive.
Il y avait déjà eu une manif antifa importante l’année dernière à peu près à la même date (10 avril) et déjà pour protester contre ces agressions diverses. Manif importante et en nombre et en qualité tant le Collectif 69 de Vigilance a su réunir autour de lui organisations, associations locales et sections syndicales !
Et puisque « cent fois sur le métier, il faut remettre son ouvrage », il a fallu encore sortir dans le rue samedi 9 avril pour dénoncer la gangrène sociale et le danger fasciste, puisque de nouveau trois militants ont été attaqués à coups de matraques et de lacrymo  lors d’une distribution de tracts près du lycée Jean-Paul-Sartre. Sans oublier une agression en janvier dernier, avec batte de baseball à dix contre deux, d’un jeune couple sortant d’un concert. La jeune fille, touchée à la tête, a de graves séquelles à vie. Moins nombreux que l’an dernier, les manifestants étaient quand même 2 000. L’objectif, non atteint, était de rejoindre un local « associatif » servant en fait de QG à des membres ouvertement néonazis : Lyon Dissident qui utilise un local à Gerland, le BKL (pour Bunker Korps Lyon), notamment pour des concerts !
Inutile de préciser que la police a tout fait pour empêcher cela ! Partie remise ?
En tout cas une chose est sûre : nous avons su, nous savons, nous saurons autant de fois que nécessaire descendre dans la rue pour leur dire Stop !

Correspondants

* À celles et ceux qui peut être doutent de la dangerosité des néofascistes « modernes » ou « archaïques », le même jour que l’agression des trois militants, la cour d’assises de Reims avait à juger ceci : « parce qu’il avait le teint basané et semblait efféminé », quatre skinheads ont torturé et tué un jeune homme de 21 ans en 2007 en Champagne. « Pour masquer les cris de douleur de la victime, ils passaient à fond des chants et du rap néonazi ». Sur la musique entre autres de Légion 88, voilà un groupe qui ne déparerait pas au BKL !

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  nico37 le Mar 19 Avr - 22:13


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  nico37 le Sam 23 Avr - 9:02

Un topic où le BI en prend pour son grade, ce qui contredit la prégnance des idées d'ED sur internet, en fait c'est la construction de médias et plus généralement de pôle d'attraction d'ED qui nous frappe car l'ED manquait de visibilité, mais le relooking ne passe pas toujours bien mais chez des internautes peu ou pas politisés : http://actu-politique.xooit.com/t3645-Bloc-Identitaire.htm


Dernière édition par nico37 le Sam 23 Avr - 13:20, édité 1 fois

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  yannalan le Sam 23 Avr - 10:29

Nico, quand tu mets des liens, tu peux mettre deux lignes pour dire ce que c'est ?

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloc Identitaire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum