Egalité et réconciliation

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Egalité et réconciliation

Message  chejuanito le Lun 23 Mai - 0:05

Ci dessous un communiqué du Collectif Antifasciste rennais:
Rassemblement antifasciste à Rennes : tentative de meurtre sur un militant



Ce samedi 21 mai, une diffusion de tracts avait lieu à l 'appel du Collectif Antifasciste Rennais devant le café Le Fleurte, à Rennes. Le but était de contrer pacifiquement une réunion publique du parti Égalité & Réconciliation, notoirement raciste et antisémite. Des lectures de textes devaient être faites par l'écrivain Laurent James, un proche d'Alain Soral qui partage ses thèses politiques. Les militants antifascistes, parfaitement calmes, étaient au rendez-vous, faisant face à l'extérieur du bar à une dizaine de militants d'extrême-droite qui s'y étaient repliés.


Vers 15h00, le ton a brusquement monté du côté des organisateurs : menaces de mort à plusieurs reprises, menaces physiques et bousculades, puis charge contre les militants antifascistes. Cette attaque a été menée à coups de matraques télescopiques, de grenades lacrymogènes grand format, de canettes vides lancées à leur encontre, mais également de flash-balls, dont ils ont fait usage à de nombreuses reprises en visant la tête.


Pourchassés par une dizaine de militants d'extrême-droite extrêmement violents et armés, les militants antifascistes n'ont eu d'autre choix que d'assurer leur sécurité en tentant de se replier vers le centre-ville. Durant ce repli, rue Jean Guéhenno, alors même qu'ils étaient toujours pourchassés à pied par les militants d’Égalité & Réconciliation, ils ont été pris pour cible par une voiture lancée à toute vitesse et conduite par l'un d'entre eux.

Violemment percuté par le véhicule, un militant a dû être évacué vers l'hôpital tandis que son agresseur prenait la fuite boulevard de Sévigné.


Nous considérons que cet acte est sans aucune ambiguïté une tentative de meurtre : plusieurs antifascistes n'ont échappé à la mort que par une chance extraordinaire et la volonté de tuer est flagrante.


Le camarade pris en charge à l'hôpital s'en sort par miracle avec des entorses et des contusions, malgré un choc particulièrement violent. Au moins une personne a également été touchée par un tir de flash-ball et un certain nombre ont été atteints par des jets de lacrymo.


Le Collectif Antifasciste Rennais condamne fermement les actes perpétrés par Égalité & Réconciliation à Rennes ce samedi. Il affirme que toutes les dispositions nécessaires seront prises pour que les auteurs de ces actes soient jugés et condamnés.

Il rappelle également que de tels événements, particulièrement graves, ne pourraient exister si on ne tendait pas quotidiennement le micro et l'oreille aux sirènes de l'extrême-droite ; que le climat de stigmatisation des étrangers entretenu par les partis majoritaires permet de développer le terreau dans lequel ce type de mouvements prospère ; pour finir, qu'il est nécessaire que chacun enlève ses œillères et se préoccupe sérieusement de s'investir sur la question de l'antifascisme, faute de se faire déborder par des mouvements insuffisamment pris en compte.


Toutes nos pensées vont ce soir aux camarades blessés et à leurs familles. La lutte continue.




Le Collectif Antifasciste Rennais.


lien vers le tract qui était diffusé
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  Léon le Lun 23 Mai - 2:40

Compter sur la justice bourgeoise ou en appeler aux flics pour lutter contre les fascistes est une erreur qui nous a coûté déja cher dans le passé...

Il faut mobiliser les victimes de ces sbires pour leur marcher sur la gueule...soral est une merde réactionnaire antisémite pathologique...

Léon

Messages : 30
Date d'inscription : 19/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  chejuanito le Lun 23 Mai - 7:12

Communiqué du NPA 35:
Ce samedi 21 mai, une trentaine de militants antifascistes diffusaient des tracts aux abords du Fleurte Café pour sensibiliser les passants sur les dangers de l’organisation d’extrême-droite "Egalité et Réconciliation", parti virulemment antisémite, homophobe, sexiste et raciste. Dans le même temps, d'autres discutaient de manière houleuse mais pacifique avec les tenanciers du bar et des militants d’extrême-droite présents à l’intérieur. Au bout d’une heure et demie, ces derniers ont brutalement attaqué les antifascistes, faisant usage de matraques télescopiques, de gazeuses lacrymogènes, de lanceur de balles de défense et jetant des canettes de bière. Pour échapper à la violence de l’attaque, les agressés coururent vers le centre ville. C’est alors que l’une des personnes est allée chercher sa voiture pour s'en servir comme arme en roulant à contre sens et en fonçant sur les militants antifascistes qui refluaient. L’un deux n’a pas pu éviter la voiture qui arrivait dans son dos et a été violemment projeté au sol. Il a été pris en charge par l’hôpital avec un autre militant touché par une balle de défense
Le NPA dénonce la violence de ces nervis d’extrême-droite qui ont failli tuer quelqu’un. Ces groupuscules se sentent politiquement renforcés et légitimés par la reprise de leurs thématiques racistes par une large frange de la classe politique dont celle au pouvoir et tirent un sentiment de toute puissance sans limite de la relative impunité dont font l’objet leurs agressions répétées de plus en plus violentes (comme à Lyon par exemple). Le NPA 35 entend prendre toute sa part dans la riposte politique unitaire qui doit être menée sans délai face à des actes gravissimes.
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  jacquouille le Lun 23 Mai - 9:47

Oui ces groupes fachos,sont des bandes de charognes pretes a tout,y compris a blésser gravement,voir a tuer.Ils n'hésitent pas,a cogner chaque fois qu'ils sentent avoir le rapport de force.Et la ils ont eu le rapport de force a 10 contre + de 30!...pourquoi?:Parce qu'ils ont eu a faire a,sinon une trentaine d'imbéciles,aux"organisateurs"débiles de cette mascarade.On ne vient pas"narguer"des fachos les mains nues,pret a tendre l'autre joue,c'est stupide et contre productif.

Car la le résultat est claire,quelques guignols inconscients ont offert une victoire a un petit groupuscule fascisant.Ils ont eu une pub inespérée de leur"café débat"qui sans l'aide miraculeuse de ce groupe"anti-fa"serait passé inappercu,et aujourd'hui,il peuvent dire autour d'eux a ces aspirants Nazis qui hésitent a les rejoindre:"vous voyez,a 10,nous faisons courrire 30 a 40 adversaires,venez nous renforcer,et a 50 nous débarrassons la ville des"gauchos-Marxistes".

Bravo a vous les inconscients Rennais!,ou plutot devrais-je dire les"rennes du pere noel".
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  gérard menvussa le Lun 23 Mai - 17:27

Quand un antifa se fait casser la tronche, Jacquouille, n'écoutant que son courage, engueule les antifa ! Misère de l'âge et du sectarisme...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  jacquouille le Lun 23 Mai - 17:54

gérard menvussa a écrit:Quand un antifa se fait casser la tronche, Jacquouille, n'écoutant que son courage, engueule les antifa ! Misère de l'âge et du sectarisme...


Misere de l'age en ce qui te concerne Menvussa,avec le passé militant que tu dis avoir,enverrais tu des jeunes anti-fa,face a des fachos,les mains dans les poches.Je dis des"jeunes",car je ne veut pas croire une minute qu'il y avait des anciens,libertaires ou Trotskistes ou NPA dans ce fiasco.Ces jeunes ont démontré un esprit militant,mais une incapacité organisationnelle,et plutot que de leur lécher le cul comme tu fait,tu ferais mieux de les aider a faire un bilan,avec comme lecon:

-On ne va pas sans"biscuits" face a des fachos,car si ils ont des pseudo-intellectuels,ils ont surtout comme militants de base,des vieux beaufs ou des jeunes(skins)bourrés ou shootés qui sont toujours partants pour une castagne,et qui,eux,s'entrainent au combat,et prévoient toujours du materiel.

-On ne va a l'action contre eux qu'a coup sur,on ne leur offre pas de victoire facile,car les martyres ne font pas recette.Et surtout,on ne leur fait pas de pub pour un minuscule rendez-vous qui,sans cette connerie serait passé a l'as.
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  tomaz le Lun 23 Mai - 21:25


entre une diff de tract et un cassage de genou de faf il y a une différence, différence visiblement faite par les antifa mais pas du tout par en face. D'ailleur ce "minuscule rdv" a jeter la lumiere sur ce qu'est réellement E&R, des fafs, des vrais.

j'imagine aussi que si TOUT le monde (les vieux libertaires commes les vieux trosko) c'était déplacé, les faf auraient fait moins les malins...comme a lyons. D'ailleur LO était présent à lyon lors des deux manif (question et non pas insinuation) ?
avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  gérard menvussa le Lun 23 Mai - 22:40

La dernière fois qu'ils étaient à une manif antifa, ça doit être en 1937/1938...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  Boutanche le Mar 24 Mai - 1:31

j'imagine aussi que si TOUT le monde (les vieux libertaires commes les vieux trosko) c'était déplacé, les faf auraient fait moins les malins...comme a lyons. D'ailleur LO était présent à lyon lors des deux manif (question et non pas insinuation) ?

Je pense pas, je n'ai aucune certitude, mais cela m'étonnerai beaucoup. Je ne connais pas bien la situation "lyonnaise" : qui à chaque fois que j'en parle avec des potes justifie tout. Vu de loin, cela me parait "exagéré" je te répondrais plus en détaille dès que j'en aurai causé directement avec les lyonnais.

Oui ces groupes fachos,sont des bandes de charognes pretes a tout,y compris a blésser gravement,voir a tuer.Ils n'hésitent pas,a cogner chaque fois qu'ils sentent avoir le rapport de force.Et la ils ont eu le rapport de force a 10 contre + de 30!...pourquoi?:Parce qu'ils ont eu a faire a,sinon une trentaine d'imbéciles,aux"organisateurs"débiles de cette mascarade.On ne vient pas"narguer"des fachos les mains nues,pret a tendre l'autre joue,c'est stupide et contre productif.

Je partage l'analyse, mais je pense que tu te trompes sur :
- des "jeunes venus "narguer" des fachos les mains nues".
Je ne suis pas de Rennes non plus, mais connaissant bien le délire anti-fasciste radical : il peut y avoir des vieux outillé physiquement et politiquement dans le tas.Cela n'empêche pas le fiasco, parce que effectivement, si le NPA soutient, je suppose qu'ils y avait des billes dedans, et qu'avec un peu de pot il y avait aussi des jeunes lycéens sans expériences.
Et effectivement c'est le moment de leur expliquer la nécessité de s'organiser, politiquement et se préparer physiquement (et je rajouterai psychologiquement) pour se genre d'affrontements.

Pour faire simple cela ne serait pas passé comme ça si effectivement ils avaient était 5 politiquement homogènes, sachant pourquoi ils y allaient, comment, et carrés.
Mais à 30 qui ne sont pas homogènes qui réagissent tous différemment, et qui sont loin d'être carrés, cela peut se terminer par ce drame.

Face au résultat maintenant, je sais que je serai de Rennes, j'irai, non pas les engueuler, mais sous le crible de la critique, auto-critique : faire partager notre analyse et expérience.
Je précise "j'irai" parce que je connais bien ce milieu et que je peux permettre d'ouvrir ma gueule. Je ne dis pas "il faut y aller"...

Boutanche

Messages : 54
Date d'inscription : 18/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  gérard menvussa le Mar 24 Mai - 12:23


Pour faire simple cela ne serait pas passé comme ça si effectivement ils avaient était 5 politiquement homogènes, sachant pourquoi ils y allaient, comment, et carrés.
Mais à 30 qui ne sont pas homogènes qui réagissent tous différemment, et qui sont loin d'être carrés, cela peut se terminer par ce drame.
Moi je pense qu'on ne peut avoir une idée du rapport de force "militaire" qu'en "y allant"... Et encore ! Je suis convaincu que si les faf décidaient d'attaquer LO, vous auriez de trés mauvaises surprises... Maintenant, ils n'ont aucune envie de le faire, dans la mesure ou c'est pas LO qui les dérangent...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  ulm le Mar 24 Mai - 12:37

Et encore ! Je suis convaincu que si les faf décidaient d'attaquer LO, vous auriez de trés mauvaises surprises... Maintenant, ils n'ont aucune envie de le faire, dans la mesure ou c'est pas LO qui les dérangent...

C' est le cas, nous nous sommes fait agressés il y a quelques mois par le bloc identitaire mais je presume que cela te rejouit. No mais t' en fais pas, on sait se defendre!

ulm

Messages : 385
Date d'inscription : 15/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  gérard menvussa le Mar 24 Mai - 12:42

M'en réjouir ? Tu plaisantes, ou quoi ?
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  chejuanito le Mar 24 Mai - 19:25

Nous sommes ici sur un forum public et il s'agit d'une affaire qui non seulement a trait à des questions de sécurité mais qui plus est a des implications judiciaires, je pense donc que chacun comprendra que je ne donne pas plus d'informations que celles contenues dans la communication officielle des organisations et personnes concernées.
Je me permets juste deux remarques:
- il s'agit d'évènements particuliers, n'entrant pas entièrement dans le cadre des affrontements traditionnels EG/ED.
-Le fait que le NPA fasse un communiqué et s'inscrive dans la riposte politique unitaire ne tient nullement au fait de savoir si le NPA avait "des billes" dans ce truc là. Le NPA n'a pas besoin de participer à une "manifestation" pour soutenir les camarades blessés ni pour s'inscrire dans le combat contre l'ED et cette forme-ci en particulier.

Par contre si je n'ai pas ouvert un fil spécifique à cette affaire dans la rubrique fait divers mais bien un fil généraliste sur E&R dans la rubrique autres organisations, c'est parce que je pense qu'il y a un intérèt à échanger sur cette orga et la galaxie qui va autour (les Dieudonné, Costes, Seba et autres groupes et individus soit disant antisionistes, en réalité conspirationnistes et antisémites qui ont une stratégie d'implantation et des cibles très différentes de roycos, des identitaires ou du FN, puisque, déjà leur cheval de Troie n'est pas l'islamophobie, et qu'ils visent notament les milieux issus de l'immigration et les milieux musulmans). Je pense que le tract que j'ai mis en lien peut apporter un ou deux éléments.
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  gérard menvussa le Mar 24 Mai - 20:24

ulm a écrit:
Et encore ! Je suis convaincu que si les faf décidaient d'attaquer LO, vous auriez de trés mauvaises surprises... Maintenant, ils n'ont aucune envie de le faire, dans la mesure ou c'est pas LO qui les dérangent...

C' est le cas, nous nous sommes fait agressés il y a quelques mois par le bloc identitaire mais je presume que cela te rejouit. No mais t' en fais pas, on sait se defendre!
Tu me l'apprend ! Je suis "évidemment" solidaire de tous les militants qui se font agresser par les fachos, quelqu'ils soient. Par contre, pourquoi avoir gardé la chose "secrète" ? Cela n'a rien d'anodin...

Même question qu'il y a un mois : si les fachos décident de vous attaquer, vous de LO "en conscience", pourquoi avoir fait le silence radio sur ces attaques. Sauf évidement a vouloir a tout prix réduire l'importance politique de ces attaques....


Dernière édition par gérard menvussa le Jeu 30 Juin - 13:10, édité 2 fois
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  tomaz le Mar 24 Mai - 22:01


chejuanito, j'aimerai quelques billes sur costes, proche de soral (en mp si tu veux)
avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  chejuanito le Mar 24 Mai - 22:52

J'essayerais de ressortir des trucs un peu plus conséquents, mais dernièrement, il y a ça qui tournait sur le web: http://nantes.indymedia.org/article/14471
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  tomaz le Mer 25 Mai - 22:00

l'affaire de l'itw chez les faf avait fait le tour du landerneau culturalo-anarcho, mais comme d'hab chacun a garder son opinion, dernierement j'ai rencontré des barjeot marseillais tres clair (le dernier cri), qui vénèrent toujours costes.

Costes et sa création artistique me touche bien peu, trop nihiliste pour moi, qu'il fasse tripper les fafs (certain faf "éclairés") ne m'étonne pas, c'est bien le probleme avec les nihiliste, on sait jamais de quel coté il vont tomber

mais est ce le sujet (un peu quand même) ?
avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  chejuanito le Jeu 26 Mai - 1:21

Oui, je pense que c'est bien le sujet. Toute cette galaxie cultive l'ambiguité à escient, et il y a un vrai travail à faire d'explication de pourquoi des Costes, Nabe, James ou dieudo ne sont pas des artistes alternos un peu provocateurs, mais sont bien de purs fafs, travaillant ensemble de manière coordonnée et qui se servent de la naïveté et de la méconnaissance de ce milieu chez bcp de gens sans mauvaises intention comme cheval 2_3.
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  Berckman le Sam 28 Mai - 10:44

Je pense pas, je n'ai aucune certitude, mais cela m'étonnerai beaucoup. Je ne connais pas bien la situation "lyonnaise" : qui à chaque fois que j'en parle avec des potes justifie tout. Vu de loin, cela me parait "exagéré" je te répondrais plus en détaille dès que j'en aurai causé directement avec les lyonnais.
Non les camarades de LO n'étaient malheureusement pas présent-e-s à cette manif et c'est regrettable. La situation n'a rien "d'exagérée", c'est juste que Lyon sert de laboratoire à la stratégie des fascistes depuis plus de 2 ans, qui s'inspirent de l'expérience des autres mouvements fascistes européens, notamment italiens, des reflexions idéologiques et stratégiques du GRECE, qui convergent sur la nécessité de la "métapolitique" inspiré des réflexions de Gramsci récupérées dans un sens fasciste.
En 2 ans, le bilan est lourd :
_ agressions multiples de militant-e-s (des libertaires au PS) ou de simples sympathisant-e-s (voire de personnes portant simplement des signes considérés comme "gauchistes" par les fafs -cheveux long, tee-shirt che guevara...), jusqu'au lynchage à coup de batte dans un guet apent organisé(tentative d'homicide sur un couple de sympathisant-e-s libertaires sortant d'un concert)
_ Agressions racistes
_ Attaques de locaux militant-e-s
_ Attaque (avec la complicité policière) d'un rassemblement contre la venue de Besson organisée par la sociale-démocratie et une partie de l'EG (bilan, une jambe cassée pour un simple participant à la manif)
_ Attaque d'un piquet de grève cheminot lors du mouvement des retraites (là les fafs se sont pris une branlée)
_ Ratonnades dans Saint Jean (attaque de Kebab, agressions les soirs de match) et à la croix rousse (attaque d'un local libertaire, et des clients d'un bar sortis pour voir ce qui se passait ayant entendu les bruits).

Je pense que les camarades de LO ne prennent pas la mesure du problème. Même si évidemment ils combattent le discours nationaliste dans les boites, ils considèrent qu'il n'y a pas de problème fasciste tant qu'ils ne s'en prennent pas au mouvement ouvrier organisé.
Outre que c'est déjà le cas (attaques du piquet de grève, agression de camarades syndicalistes...), il sera à mon sens trop tard pour réagir dès lors que l'implantation sera ferme : la présence de 2 locaux ouvertement fascistes (au sens historique du terme) et de réseaux fascistes historiques à Lyon, pose la question d'une stratégie d'autodéfense antifasciste articulée bien entendu à une intervention dans la lutte des classes.

Le 14 c'est une dizaine de personnes blessées, dont 2 en soin intensifs.

Le 14 c'est une dizaine de personnes blessées, dont 2 en soin intensifs.


Pour costes c'est un artiste fasciste qui s'incrit dans la longue continuité des artistes nationalistes "rebelles" (les futuristes, Céline, Marinetti, etc...). Le fait qu'ils passent pour des "anticapitalistes" ou "provocateurs" montre bien la pauvreté de la formation politique dans un certain milieu, qui pave la voie au développement du fascisme, qui surfe sur un discours anticapitaliste romantique.

Berckman

Messages : 24
Date d'inscription : 21/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  tomaz le Sam 28 Mai - 11:52

[quote="Berckman"]
Pour costes c'est un artiste fasciste qui s'incrit dans la longue continuité des artistes nationalistes "rebelles" (les futuristes, Céline, Marinetti, etc...). Le fait qu'ils passent pour des "anticapitalistes" ou "provocateurs" montre bien la pauvreté de la formation politique dans un certain milieu, qui pave la voie au développement du fascisme, qui surfe sur un discours anticapitaliste romantique.

Houla, Costes est un artiste fasciste ! Désolé mais jusqu'a preuve ce n'est pas le cas, certe il a fait un itw chef les faf, est plus ou moins potes avec Soral (preuve ?), mais de la a le transformer en Céline voir Drieux la Rochelle, c'est autre choses. Costes est surtout un écorché vif, nihiliste et bien cheper, sa provoc est bizarraoide, scato et limite, mais de la a le transformer en faf, bof. Merci aussi de ne pas qualifié son public de naif politique, t'inquiete les fafs on les sent bien arriver...

Dans ses conditions plonge toi dans l'univer de la musique industrielle, et la tu va voir des faf partout (d'ailleur il y en a)

avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  Boutanche le Mer 1 Juin - 21:10

Le texte intégral de la conférence de presse du mardi 31 mai, tenue par le Collectif Antifasciste Rennais.


CONFÉRENCE DE PRESSE DU MARDI 31 MAI 2011

A propos du rassemblement de protestation contre la réunion publique des militants d'extrême droite “Egalité & Réconciliation” dans l'après-midi du samedi 21 mai, devant le café “le Fleurte”, à Rennes.

Nous allons d'abord vous exposer comment se sont déroulés exactement les faits, en prenant soin de mettre en lumière les nombreux mensonges et contradictions qui émaillent les déclarations de la partie adverse. Dans la seconde partie de notre exposé, nous reviendrons brièvement sur ce qui constitue à nos yeux les enjeux politiques de cette affaire et les positionnements relativement confus de l'association “Egalité et Réconciliation”.


1ÈRE PARTIE : LE DÉROULEMENT DES FAITS

A 13h30, à la suite d'un appel circulant dans les réseaux militants rennais, un rassemblement est organisé place St-Anne auquel prennent part à titre personnel des militants des organisations et collectifs suivants : MRAP, Mixicité-Rennes, NPA 35, Breizhistance, Alternative Libertaire, Confédération Nationale du Travail, Mouvement des Chômeurs et Précaires en Lutte de Rennes, Comité universitaires-précaires, Fédération Anarchiste, (SLB) syndicat des travailleurs de Bretagne, Disuj! ainsi que des individus non-affiliés, soit une quarantaine de personnes. Quelques brèves consignes sont données : ne pas céder aux provocations verbales, ne pas emporter d'objets dangereux.

Vers 13h45, nous partons pour le Fleurte café où se tient une réunion de « Parousia », une émanation “culturelle” d’ « Égalité et Réconciliation ».

1er mensonge avéré d'E&R : des militants d'E. & R. prétendent qu'il n'y a pas de rapport entre “Parousia” et “Egalité & Réconciliation”.
Or,
1.) la salle est réservée par des militants d'E&R.
2.) E&R reconnait Laurent James, le “conférencier”, comme son “compagnon de route”(1. cf plus bas).
3.) Ce sont le porte-parole d'E&R Bretagne ainsi que l'association E&R qui s'expriment sur l'affaire. Donc, il n'y a pas plus d'une feuille de papier entre E&R et le discours millénariste-complotiste de “Parousia”.


Peu avant 14h, nous arrivons devant le café. Nous annonçons le blocage de la réunion et diffusons des tracts aux personnes présentes ainsi qu'aux passants. La discussion est d'abord tendue mais il n'y a aucune violence de part et d'autre. Au début, du côté de « Parousia » : tout le monde ou presque feint l'ignorance ou la simple curiosité. Mais les langues finissent par se délier peu à peu. Ce fait, ainsi que l'armement dont ils disposaient, laisse clairement penser que nous étions attendus, que peu de choses ont été improvisées.


2ème mensonge avéré d'E&R : Parmi les personnes présentes sur les lieux, nous n'aurions eu à faire qu'à de simples clients. En réalité, il s'agit a minima de sympathisants voire de militants d'E&R. Au moins l'un de ces prétendus “clients” vient d'être interdit de participation au tournoi de football “un stade pour Gaza” organisé par l'Association France Palestine Solidarité. (2. cf plus bas) Il s'est fait connaître publiquement pour ces déclarations antisémites et son iconographie à la gloire d'Adolf Hitler sur son profil Facebook.


Au bout de quelques dizaines de minutes, les menaces physiques commencent à pleuvoir de la part des militants et des soi-disant “clients”, “cafetiers” qui sont en réalité au minimum des sympathisants voire des militants d'E&R : « On sait que vous venez du Papier Timbré, ou du Ty anna, on viendra tout casser », « On te retrouvera, on te mettra une balle dans la tête », « on va vous fumer », “on va te défigurer, si on te retrouve”; « Vous êtes des pédés, des youps ». « vous êtes des parasites, personne ne travaille ici ». Nous essayons de répondre en gardant notre calme. Nous répondons par exemple : qu'un certain nombre d'entre nous ont une activité salariée, d'autres non, ce qui ne fait pas de ceux-ci des “sous-hommes”.
Certains militants d'E&R essaient de nous présenter comme des défenseurs des privilèges des blancs. Nous répondons sur un plan politique : l'étroite relation d'E&R avec le FN, son discours de préférence nationale, l'instrumentalisation de la juste cause des palestiniens à des fins proches de la tradition de l'extrême droite antisémite, la participation régulière d'un certain nombre d'entre nous aux actions du collectif de soutien aux sans-papiers, aux manifestations de soutien aux peuples soulevés de Tunisie ou d'Egypte, etc.
L'un d'entre nous tente de négocier avec le patron une voie de sortie : on propose d'annuler la réunion et de trouver un arrangement cordial. On lui offre de venir en discuter mais il objecte de son « droit d'organiser des réunions d'extrême droite si [il] veut », « c'est [son] business » : l'un d'entre nous objecte qu' « on ne peut pas faire du business à n'importe quel prix, il y a des questions d'éthique »...

Un peu avant 15 h : plusieurs individus arrivent dont deux en quad. Nous les laissons entrer dans le café pour ne pas envenimer la situation. Il s'agit pour nous d'éviter l'affrontement et de limiter la violence, tout en empêchant la réunion de se tenir. Pour nous, le temps où la discussion – même très tendue – se poursuit avec les sympathisants d'E&R est un temps où la réunion n'a pas lieu. Cela nous suffit.


3ème mensonge avéré d'E&R : le “cafetier” déclare à l'Agence Bretagne Presse : “concernant les quads, c'est une invention pure et simple”. Pourtant dans le même article, Mr Casteits, porte parole d'E&R, en admet la présence.


4ème mensonge avéré d'E&R : le cafetier déclare à l'ABP : “pareil pour les flash-balls, il n'y en jamais eu”. Alors qu'un peu plus tard, une perquisition des enquêteurs a montré que l'un des frères stockait des flash-balls chez lui (3. cf plus bas). Nous savons que la police possède des photos montrant certains d'entre eux devant le café avec les armes qu'ils n'avaient soi-disant pas.


Vers 15h15-15h20, subitement l'un d'entre eux s'avance vers nous très menaçant, hurlant, et répète ceci : “j'en ai marre : vous voulez la guerre civile, OUI ou NON ?! NON, alors barrez-vous !”. Nous le repoussons. Il se frappe la tête et sort une gazeuse, les autres des matraques téléscopiques, des flash-balls...
L'un d'entre eux se jette sur un camarade. Nous parvenons à le dégager. Des tirs de flash-ball retentissent, on nous asperge de gaz lacrymogène, nous reculons. L'un d'entre nous est touché dans le dos par une balle de flash-ball. Nous essuyons des jets de cannette. Nous nous mettons hors de portée des flash-balls : on se scinde en deux groupes et on prend la direction du centre ville. Un groupe d'une quinzaine de camarades prend la direction de la rue de Vincennes. L'autre groupe d'une vingtaine de camarades remonte la rue Guéhénno en direction du centre. Les sympathisants d'E&R ont la “présence d'esprit” de récupérer les balles de flash-ball tirées qui sont tombées au sol. Une twingo bleue métallisée accélérant remonte la rue en sens inverse, elle manque de renverser plusieurs d'entre nous et projette violemment Awen au sol. Il s'en sort miraculeusement avec une entorse au genou. Elle tourne à fond de cale rue de Sévigné. Une femme en voiture qui passait là par hasard propose spontanément d'emmener Awen aux urgences. Il est environ 15h45, lorsque les deux groupes se rejoignent finalement place Hoche.


5 ème Mensonge avéré d'E&R : Mr Casteils déclare à l'ABP : “les militants sont restés dans le bar. Ce sont les clients qui se sont défendus et ils n'ont aucun rapport avec nous”. Le communiqué d'E&R parle lui de “violences subies par certains de nos adhérents”. D'une part, ce n’est pas très sympa ni solidaire de la part d'E&R de renvoyer la responsabilité aux prétendus simples “clients”. D'autre part, si comme chacun en convient la rixe a eu lieu à l'extérieur, comment peut-on être à l'intérieur et soi-disant subir des “violences” ? Un certain nombre de militants avérés d'E&R étaient bien à l'extérieur aux côtés des sympathisants, à qui, il est vrai, ils ont laissé faire l'essentiel du sale boulot.


6 ème Mensonge avéré d'E&R : les militants d'E&R laissent entendre que nous les aurions agressés. Se rassembler pacifiquement devant un café pour empêcher la tenue d'une réunion organisée par un groupe proche des thématiques antisémites, homophobes, sexistes et racistes ne constitue pas pour nous une “agression”. Nous l'assumons. D'ailleurs, une formule virile du communiqué d'E&R a la maladresse de trahir la version des faits aussi avantageuse que tronquée présentée par E&R : “une partie du public présent, avec le courageux concours du personnel de l'établissement, décide de mettre un terme à cette agression qui ne dit pas son nom.” En clair, ça veut dire que nous bloquions effectivement la tenue de cette réunion mais que nous ne les avons pas “agressés”, que nous n'avons pas fait usage de “violence”.


Avant de passer à la seconde partie, ce récit appelle au moins trois remarques :

Tout d'abord, les déclarations des individus ayant participé au rassemblement de protestation et issus d'organisations distinctes ou sans affiliation ont été remarquables de cohérence dans leur version des faits, que ce soit dans la presse ou par voie de communiqués et ce, dès les premières heures qui ont suivi les faits et manifestement sans concertation. Ce qui, comme vous avez pu le voir, est loin d'être le cas, en ce qui concerne les militants et sympathisants d' E&R. Et pour cause, de notre côté, il n'y a eu nul besoin de nier des faits indiscutables, comme ont pris l'habitude de le faire les militants d'extrême droite sur un certain nombre d'autres sujets.

Ensuite, nous avons probablement sous-estimé la violence des militants d'extrême-droite. On notera que ce samedi 21 mai, la marche des fiertés de Tours (pour les droits des lesbiennes, gays, trans, bi) a été aussi attaquée par des militants d'extrême-droite. A Lyon également, le 14 mai, des néo-fascistes ont attaqué des kebabs, des militants et des personnes de couleur en marge d'un rassemblement anti-fasciste réunissant plusieurs milliers de personnes.

Enfin, en ce qui concerne le dépôt de plainte. Nous disons ceci : nous sommes prêts à assumer un certain conflit sans médiation juridique avec l'extrême droite. Mais avec cette voiture lancée à vive allure contre nous, le bilan de cet après-midi aurait pu être bien plus lourd. Nous estimons dès lors que la justice doit intervenir pour rappeler certaines limites. Si tel n'est pas le cas, nous en tirerons les conséquences.




2nde PARTIE : QUELQUES ENJEUX POLITIQUES


A) Le problème de la liberté d'expression

On nous objectera qu'il ne fallait pas empêcher la tenue de la réunion publique d'E&R au nom de la liberté d'expression. Nous rétorquerons ceci : nous rappelons que la liberté d'expression comme toute liberté est bornée et objet de litige tant sur les plans juridique que politique. Nous assumons avoir bloqué pacifiquement et de manière proportionnée à la situation une réunion politique dont on dira par euphémisme et pour ne pas s'exposer à des poursuites pénales qu'elle est “proche” des thématiques antisémites, racistes, homophobes et sexistes.
Nous demandons si les anti-fascistes de France, d'Allemagne ou d'Espagne, etc dans les années 1930-40 renonçaient à leur action au nom de la liberté d'expression face à ceux qui voulaient anéantir les juifs, les roms, les communistes, les homosexuels, les résistants, etc. Fallait-il qu'ils les laissent faire ? Nous rappelons que si quelque chose est à conserver dans les institutions actuelles – la justice ne fait pas exception –, ce sont justement les traces de ce combat, notamment à travers les acquis de la Résistance.
Avec le temps, la mémoire des résistants s'estompe. On ne peut pas oublier que le combat contre les fascismes ne peut être mené simplement depuis la considération de la stricte légalité. De nombreux exemples à travers l'histoire nous indiquent que les cadres de l'Etat de droit ne constituent en aucune manière une absolue garantie face aux menées de l'extrême droite, la vigilance populaire en est bien plus la réelle condition. Au contraire, ces exemples nous montrent que les menées fascistes ont été repoussées lorsqu'un certain nombre de personnes ont dû se résoudre à contourner cette stricte légalité. La liberté d'expression ne peut ainsi être présentée comme un argument ultime.

B) Qu'est-ce qu'« Égalité & Réconciliation » ? Comment procède-t-elle ?

“Egalité & Réconciliation” est une association qui naît en 2007, sous l'égide d'Alain Soral, alors membre du comité central du Front National chargé des affaires sociales et des banlieues. Il démissionne du FN en 2009. Mais la création E&R en 2007 avant le soi-disant départ de Soral du FN masque mal la vraie fonction de cette organisation : un sous-marin du FN qui a pour mission de rabattre les populations immigrées et défavorisées vers ce même parti.
Comment une association telle qu'E&R peut-elle prétendre diriger les populations d'origine immigrées et défavorisées vers le F.N. proche des discours et des actes sur les ratonnades, les arabes dans la Seine lors de la fête de Jeanne d'Arc, du “détail de l'histoire”, “des arabes qui-volent-le-pain-desfrançais”, des amis du MEDEF ?

1°) En détournant la légitime colère vis-à-vis de l'oppression subit par les palestiniens en direction des thématiques antisémites traditionnelles de l'extrême-droite.

2°) En fabriquant des boucs-émissaires responsables à la fois de la misère, de la frustration sociale en France : les juifs, les féministes, les homosexuels, les francs-maçons, « satan », les "illuminati”...

3°) En s'appuyant sur le désert politique dans les banlieues, c'est-à-dire sur l'absence ou la faiblesse du travail politique des collectifs, organisations politiques et syndicales à hauteur du désarro actuel.

4°) En reprenant le thème frontiste de « la préférence nationale » mais en opposant cette fois-ci les français d'origine immigrée aux nouveaux arrivants. Ce qui constitue un secteur du marché électoral apparemment distinct mais complémentaire du F.N. Il s'agit de diviser le peuple non depuis des considérations de classe mais depuis un différentialisme, aboutissant inévitablement à une certaine forme de hiérarchie des races : d'abord les européens, ensuite les français “immigrés” non-métissés, les français immigrés métissés, les étrangers, etc.

Dans un dialogue consultable sur le site d'E&R avec les “identitaires” qui ne cachent pas leur accointance avec “la culture” du IIIème Reich, E & R propose une copie du programme du FN : “immigration 0”, “limitation des droits sociaux des étrangers”, “taxation de la main d'oeuvre immigrée”, “exclusion des étrangers du logement social”, “pas d'ouverture de droits sociaux avant 5 ans sur le territoire, conditionnés par le travail”. Tout cela n'étant bien sûr “envisageable que si la France reprend sa place en Afrique francophone”. Ce n'est évidemment qu'un avant goût.
En clair, cela veut dire : abrogation du droit d'asile pour les populations malades, en guerre, subissant des menaces. Fermeture du territoire aux étrangers fuyant la misère. Opérer une distinction entre des citoyens à part entière et des citoyens de seconde zone. Rendre l'immigration responsable de la crise, du chômage, etc. Activer de manière plus volontariste que ne le fait encore l'équipe Sarkozy une politique néo-coloniale en Afrique.
Sur ce point, comme tant d'autres, la bande à Soral a beau jeu de se présenter comme “anti-système” : la politique de préférence nationale est déjà clairement menée par Nicolas Sarkozy à travers la reprise de propositions du FN : suspension des allocations pour les parents d'enfants absents à l'école, durcissement des politiques migratoires, démantèlement du droit du sol, fin du regroupement familial, immigration “choisie”, suspension des quelques règles de Schengen lors de la venue des migrants tunisiens de Lampedusa, quota d'expulsion des sans-papiers, etc.

C) Alain Soral, “l'ami” des communautés arabes et juives

Enfin, nous rappelons qu'Alain Soral a été condamné pour antisémitisme en 2007. L'ami des français d'origine arabe est également signataire d'une pétition en 2006 pour la libération de Michel Lajoye, auteur d'un attentat à la bombe dans un café arabe du petit Quévilly en novembre 1987.
L'objectif était, selon les dires de Lajoye lui-même, de monter les communautés arabes et juives l'une contre l'autre. Il ne s'agit pas d'une pétition dénonçant les longues peines en général mais d'une dénonciation à mots couverts d'une sorte de « justice de race » où « les jeunes », entendons les français d'origine étrangère ferait l'objet d'une clémence plus grande de la part de la justice française que les blancs eux-mêmes !


Une manifestation de protestation contre les violences de l'extrême droite commises à Rennes en particulier aura lieu mercredi 8 juin à 18h30, place de la mairie à Rennes.


1 - Voir le communiqué d'Egalité et Réconciliation
2 - Voir le communiqué du 24 mai sur le site de l'Association France Palestine Solidarité de Rennes
3 - Voir l'édition Ouest-France de Rennes du 24 mai

Boutanche

Messages : 54
Date d'inscription : 18/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  chejuanito le Jeu 2 Juin - 16:41

[quote="tomaz"]
Berckman a écrit:
Pour costes c'est un artiste fasciste qui s'incrit dans la longue continuité des artistes nationalistes "rebelles" (les futuristes, Céline, Marinetti, etc...). Le fait qu'ils passent pour des "anticapitalistes" ou "provocateurs" montre bien la pauvreté de la formation politique dans un certain milieu, qui pave la voie au développement du fascisme, qui surfe sur un discours anticapitaliste romantique.

Houla, Costes est un artiste fasciste ! Désolé mais jusqu'a preuve ce n'est pas le cas, certe il a fait un itw chef les faf, est plus ou moins potes avec Soral (preuve ?), mais de la a le transformer en Céline voir Drieux la Rochelle, c'est autre choses. Costes est surtout un écorché vif, nihiliste et bien cheper, sa provoc est bizarraoide, scato et limite, mais de la a le transformer en faf, bof. Merci aussi de ne pas qualifié son public de naif politique, t'inquiete les fafs on les sent bien arriver...

Dans ses conditions plonge toi dans l'univer de la musique industrielle, et la tu va voir des faf partout (d'ailleur il y en a)


Franchement, je n'ai pas eu le temps d'aller chercher plus que ce qu'il y avait sur l'article posté plus haut sur Costes, mais il faut arrêter de rentrer dans son jeu le nihilisme et le côté perché n'empêche pas d'être faf et c'est à dessein que la galaxie soralienne & co joue l'ambiguité avec leurs "artistes" et leurs "intellectuels" "compagnons de route". Costes n'a pas donné une itw aux fafs, mais ne traine qu'avec ces gens là, ce n'est pas pour rien que L. James lit du Costes. Je ne comprends pas que sa participation à la revue Cancer, ses nombreuses collaborations avec Nabe, James et Soral et ses liens étroits avec Dantec ne suffisent pas à se faire une idée, mais si c'est le cas, il suffit de lire un peu sa production...
De toute façon, quand on se dit artiste ou intellectuel on bénéficie d'une mansuétude assez inquiétante et durable même quand on est plus juste border line (voir les cas Dieudonnée ou Dantec, certains continue à les voir comme des provocateurs un peu limite...).
Sinon pour le texte de la conf, s'il en est qui veulent la faire tourner en pdf (c'est plus simple), c'est ici
Enfin, voici le tract pour la manif du 8 juin.
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  chejuanito le Mer 8 Juin - 22:48

Je donnerai plus d'infos un peu plus tard, mais déjà dans la presse:
400 militants antifascistes défilent dans les rues de Rennes
250 à 300 personnes manifestent contre l’extrême droite
Fin de la manifestation contre l’extrême droite
Le texte lu avant le départ de la manif:
Rassemblement 08 juin 11
Texte au départ.

Le 21 juin dernier, une organisation d’extrême droite nommée Égalité
et Réconciliation, organisait sous couvert d’une pathétique
mascarade pseudo culturelle, une lecture de textes qui allait
permettre à une petite troupe de militants de ricaner bêtement sur un
tas de digressions antisémites, complotistes, homophobes.
Face à l’attroupement pacifique antifasciste, les militants d’Égalité
et Réconciliation et les barmans qui les accueillaient ont sorti les
flashballs, les matraques et les gazeuses, mais plus grave, ont tenté
et ont réussi à faucher un des antifascistes à l’aide d’une voiture,
le tout porté par un flot d’insultes homophobes et antisémites, et
de menaces de morts. Nous n’allons pas revenir plus en détail sur
cette affaire qui aujourd’hui est connue de beaucoup de monde. Mais
nous jugeons utile de l’illustrer ce soir par les propos tenus le
dimanche 05 Juin 2011 par Laurent James, qui était l’intervenant de
cette réunion d’extrême droite.

Parlant des antifascistes présents :
« Ils sont tous anonymes, d’ailleurs ; c’est la marque de fabrique de
ces gens, qui sont au choix : sur le plan humain, des idiots inutiles
; sur le plan polémologique : des fuyards lâches et grégaires ; sur le
plan esthétique : des gueules crasses de sous-bobos hurleurs ; sur le
plan traditionaliste : des sous-hommes déséquilibrés, qu’une très
sévère mise au pas dans un établissement para-militaire du Hezbollah
permettrait peut-être de redresser ; »
Au sujet de l’utilisation d’une voiture pour faucher un antifasciste :
« Rien n’est plus ridicule que cette dénonciation de "tentative
d’assassinat", pour la simple raison que si les clients du bar, des
kshatriyas virils pleins de testotérone, avaient voulu tuer l’une
quelconque de ces vulgaires truies, ils y seraient évidemment parvenus
en moins de trente secondes ! C’est quand même pas compliqué de tuer un
merdeux braillard ! Le simple fait qu’ils soient encore tous vivants
est la preuve indéniable qu’il n’y a jamais eu de "tentative"
d’assassinat, c’est mathématique. »
Ces inepties illustrent à merveille la réalité de ce mouvement
sectaire fasciste, qui puise dans la haine et le ressentiment
l’énergie utile à ses agissements.

Nous ne pouvons nous empêcher de constater que cet événement participe
à une multiplication des violences d’une extrême droite qu’il est de
bon ton de définir comme « décomplexée », un peu partout en France, en
Europe et dans le monde.
Ces derniers mois, des faits d’une gravité sans appel sont relayés,
semblant peu à peu s’établir dans la durée, et résonnant assurément
comme un écho macabre à une politique et une communication
gouvernementale qui roulent sur les rails de la stigmatisation, du
racisme d’État, et de la violence sous toute ses formes, le tout au
service d’une économie libérale avilissante. Il n’est pas possible de
fermer les yeux sur la réalité de ce qui se passe sur le terrain comme
dans les esprits.

A Lyon, le 14 mai dernier, les Identitaires organisaient « La marche des
cochons ». Aux salut nazis, aux harangues bestiales ont succédés une
ratonnade, la destruction d’un kebab, l’attaque d’un bar accueillant
un concert de musique Sénégalaise, une confrontation avec des forces
antifascistes locales. Dans cette même ville, nous n’oublierons pas
que les skinheads locaux ont tenté de tuer un couple d’antifascistes à
coup de batte. C’était le 15 janvier dernier, les victimes garderont
des séquelles à vie.

En 2009, les Identitaires font l’acquisition d’un domaine à
Guerlesquin. Voilà alors pour eux, au cœur du Trégor et de la
Bretagne, un centre de préparation politique qui voit défiler
régulièrement toute cette mouvance islamophobe, réactionnaire, raciste
et à visée violente. En 2010, ils tenteront même de défiler le 01 mai.

La même année, les « Assises sur l’islamisation » regroupent à Paris près d’un
millier de participants issus des mouvances les plus radicalement
racistes, de Riposte Laïque à la Ligue de défense juive. Des
tendances sur le papier incompatibles sont main dans la main au
service de la haine raciste.

En 2010, les kissing gay et lesbiens à Paris et Lyon sont chargés par
des regroupements fascistes catholiques intégristes.

Grèce, mai 2011, des ratonnades géantes sont organisées à l’initiative
du mouvement ouvertement nazi L’Aube Dorée, qui regroupe plusieurs
milliers de membres à Athènes, organisés en pseudo milices citoyennes
de commerçants de quartier.

En avril 2011, en France, les forces réactionnaires catholiques
intégristes défilent et mettent à mal une exposition culturelle où
figurait Piss Christ, œuvre qu’ils ne trouvaient pas à leur goût.

En Russie, depuis 2003, dix militants antifascistes ont été assassinés.
Les hordes fascistes s’en prennent impunément aux ressortissants des
anciennes républiques du Caucase au cours de véritables chasses à
l’homme, et travaillent main dans la main avec la pègre locale.

En Suisse, en Hongrie, en Hollande, en Grèce, la pression exercée par
les partis d’extrême droite a permis la création de
patrouilles/milices, qui, sous couvert de chasse « aux dealers » font
régner dans les rues la délation, la violence raciste, la haine et la
frustration. En France la création de telles milices figure déjà dans
les projets de lois en discussion depuis plusieurs mois.

Nous arrêtons là ces énumérations, qui malheureusement pourraient se
poursuivre durant des heures. Elles sont toutes le reflet, dans la
rue, de la dérive droitière des schémas de pensée politique qui nous
gouvernent tous.

Nous devons tous prendre conscience du fait qu’aucuns de nos
mouvements ne peut faire l’impasse sur l’antifascisme. A l’heure ou
les fachos tentent par tout les moyens de noyauter des syndicats,
détournent à des fins antisémites certains combats pour la libération
de la Palestine, ratonnent librement dans les rues, menacent à tout
va, s’organisent et prennent pied dans une société qui, par son manque
de vigilance, les y autorise par sa passivité complice. Les idées
fascistes elles, s’ancrent dans les discours, et finalement dans les
têtes. Se passe-t-il seulement un jour, sans qu’un ou plusieurs des
dirigeants français ne fassent une déclaration désignant le chômeur
comme un cancer ? L’immigré comme un voleur ? Le banlieusard comme un
délinquant ? Le syndicaliste comme un fainéant ? Le militant de gauche
comme un terroriste sanguinaire ?
L’antifascisme n’est pas, ne doit pas être et ne sera jamais un
folklore militant, et c’est à nous tous qu’il appartient. Il est une
composante essentielle de chacune de nos luttes, il les accompagne
sans alternative, et ça, tout les combats progressistes du siècle
passé nous l’ont appris. L’antifascisme n’est pas non plus un combat
de dernière minute, qui n’aurait lieu d’exister que lors d’un second
tour de présidentielle scabreux. Il n’est pas question de perdre son
temps, les idées nauséabondes précédent déjà les pions élus qui les
représenteront demain. Il faut agir dès aujourd’hui sans concession.
Faire l’impasse sur l’antifascisme, c’est laisser s’étendre la faille
sur le mur de nos convictions.

L’antifascisme est notre voix face à l’inacceptable, son vecteur est
notre solidarité et notre rapidité dans l’action ! A Rennes, en
Bretagne comme partout ailleurs, barrons la route à l’extrême droite :
RIPOSTE IMMEDIATE !!!
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  nico37 le Ven 24 Juin - 20:49

FACE À L’EXTRÊME DROITE REPRENONS L’OFFENSIVE ! Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 107 (16/06/11)

Mercredi 8 juin nous étions plus de 300 à manifester à Rennes pour dénoncer les groupes d’extrême droite, leurs méthodes violentes et la progression de leur idées haineuses et réactionnaires dans la société et particulièrement dans le paysage politique. L’ambiance était combative et le public varié (des organisations politiques : NPA, Alternative libertaire, la Fédération anarchiste, les JC et les jeunes Verts, et syndicales comme la CNT, le SLB, Solidaires, la FSU, un bloc féministe et LGBT et surtout de nombreux individuEs). La lecture de deux textes a permis de replacer cet événement dans un contexte global de violence des groupuscules fascisants (à l’échelle française mais aussi internationale), de faire le lien avec la politique raciste du gouvernement qui tend à rompre l’isolement de l’extrême droite et à la banaliser. Surtout, nous avons rappelé que, derrière des propos en apparence rebelles et antisystème, l’extrême droite, en divisant la classe ouvrière en fonction de ses croyances, ses origines, son genre, est un fidèle serviteur du système capitaliste en place.
Cette initiative faisait suite aux événements qui s’étaient déroulé le samedi 21 mai lorsque Égalité & Réconciliation (groupe d’Alain Soral) organisait via l’association Parousia une lecture publique par Laurent James dans un bar de Rennes.

À l’appel du Collectif antifasciste rennais, quelques dizaines de militants s’étaient rassemblés pour s’opposer à cette initiative et informer les passants par voie de tracts.
Au bout d’une heure de discussion animée, les militants d’É&R et les personnes présentes dans le bar avaient violemment attaqué les militantEs antifascistes, armés de bombes lacrymogènes, de matraques et de flashballs, tout en proférant des propos homophobes et des menaces de mort. Alors que nous étions en train de nous replier vers le centre-ville, l’un d’eux a volontairement percuté l’un d’entre nous avec une voiture. Par chance, il n’y a eu que deux blessés légers (une personne touchée au dos par un tir de flashball et la personne renversée qui souffre d’une entorse au genou).

Des plaintes ont été déposées. Mais pour le collectif antifasciste, la riposte ne devait pas se cantonner au plan judiciaire. Nous avons immédiatement invité toutes les organisations progressistes rennaises à une réunion qui a débouché sur la manifestation du 8 juin. La réussite de cette manifestation est encourageante, mais le combat loin d’être gagné. Un travail de fond est à mener pour déconstruire le discours de la bête immonde et la débusquer où qu’elle soit.

Correspondant

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  chejuanito le Jeu 30 Juin - 1:59

Je sais que la source ne va pas plaire à certain-e-s mais je trouve qu'il a un bon coup de crayon et le fond n'est pas inintéressant:
Pourquoi je soutiens Alain Soral
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egalité et réconciliation

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum