L'égalité ou rien !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'égalité ou rien !

Message  MO2014 le Lun 9 Mar - 23:10

Une pétition contre le projet de loi d'interdiction du voile à l'université vient de recueillir les milles premières signatures d'universitaires :


POUR SIGNER <<

1000 universitaires contre l’interdiction du voile à l’université

Madame la Secrétaire d’Etat déléguée aux droits des femmes, Nous appartenons à la communauté universitaire et sommes toutEs en charge d’une mission de service public qui, au-delà de la formation, de l’enseignement supérieur et de la recherche, participe à construire un espace démocratique qui au jour le jour s’invente comme un espace de dialogues, de débats ; un espace traversé d’antagonismes (y compris avec nos présidences et conseils d’administration), mais aussi de solidarités, un espace ouvert sur le monde dont nous héritons en commun, une agora qui se recrée à chaque heure dans nos amphis, dans nos « cafèts », sur nos parvis ou les murs de nos campus, et ce, malgré les conditions matérielles déplorables qui sont celles de nos institutions.

S’il y a bien un lieu dans notre République, où la liberté de pensée et d’expression, ou plutôt, le droit de cité se vit ici et maintenant, c’est encore au sein des universités – et même les tentatives qui ont visé à mettre à mal cette liberté autogérée (en envoyant ces dernières années les forces de l’ordre traditionnellement interdites dans nos espaces en cas de conflit, de contestation ou d’occupation), ne sont pas parvenues à nous désespérer de penser la complexité du monde social et les enjeux du vivre en commun, comme à en expérimenter les conditions possibles.

Or, vous ne pouvez ignorer que depuis plus de dix ans le voile, sur lequel vous vous exprimiez encore récemment, est une question qui n’a fait qu’instrumentaliser à moindres frais les droits des femmes au profit de politiques racistes, aux relents paternalistes et colonialistes – définissant pour les femmes de bonnes manières de se libérer, blanchissant une partie des associations féministes en les dédouanant de s’engager contre le racisme y compris dans leurs propres rangs et, inversement, en permettant à des associations dites « communautaires » d’assimiler le féminisme au bras armé de vos politiques islamophobes.

La classe politique et votre parti, en exposant aux discriminations les plus brutales des femmes portant le voile (lynchages de jeunes filles, de femmes enceintes et de mères, discriminations à l’embauche, exclusions des écoles publiques, etc.), ont fait le lit des nationalismes et doivent être tenus pour responsable d’une situation de tension sociale sans précédent.

Vous avez déclaré, en tant que secrétaire d’Etat aux droits des femmes, être « contre le voile à l’université ». Indépendamment de l’inactualité nauséabonde d’une telle prise de position, comment pouvez-vous, « au nom des droits des femmes », vous exprimer contre la liberté et l’égalité entre toutes les femmes ? Comment pouvez-vous considérer qu’il serait pertinent dans ce cadre d’exposer une partie des étudiantes aux rappels à l’ordre des instances dirigeantes des universités ou de quelques mandarins en mal de « mission civilisatrice », pourvus d’un droit discrétionnaire à exclure et à réglementer un droit de cité inaliénable et non négociable?

Vous acceptez ainsi d’être la porte parole – non pas des femmes – mais d’entrepreneurs de leur seule carrière politique et médiatique, pourvoyeurs de haine et de fantasme. A l’opposé d’une telle rhétorique, en tant que Secrétaire d’Etat déléguée aux droits des femmes, votre mission et votre responsabilité, si vous souhaitez vous intéresser à l’université, seraient pourtant des plus nobles mais aussi des plus considérables : depuis des années, aucune politique publique n’a souhaité financer à hauteur de nos besoins un véritable plan national de lutte contre le harcèlement sexuel et le sexisme à l’université, aucune action efficace, pérenne, n’a visé à lutter contre les exclusions et la paupérisation des étudiantEs ou des personnels administratifs - qui sont en grande majorité des femmes, et qui assurent au jour le jour nos conditions d’études.

Vous voulez œuvrer pour le droit des femmes à l’université ? Remettez en place un service de médecine universitaire digne de ce nom à même de fournir une information et des soins notamment relatifs aux droits reproductifs toujours plus menacés par la « crise » ; assurez-vous que les services sociaux à destination des étudiantEs et des personnels ne soient pas systématiquement la première ligne budgétaire que nos présidents et CA suppriment, que des transports publics desservent nos campus dans des conditions acceptables et que des logements décents pour étudiantEs soient construits en nombre suffisant, ou même, ouvrez des crèches dans nos universités pour permettre à toutes les femmes de venir travailler, étudier et se former.

Enfin, vous voulez discuter des droits des femmes, de liberté, d’égalité ? Des questions de genre, des droits des minorités sexuelles et raciales, des rapports sociaux tels qu’ils s’articulent aux politiques néolibérales de destruction des services publics et de privatisation des biens communs (qui transforment le savoir en marchandise par le biais de politiques que le PS relaie depuis des années) ? Venez dans nos cours et nos séminaires, dans nos départements, nos équipes de recherche, écoutez les enseignantEs, les étudiantEs, voiléEs, pas voiléEs, qui débattent, construisent ensemble une pensée critique à même de servir les connaissances qui nourriront les bibliothèques de demain comme les luttes menées en commun pour faire advenir un monde meilleur dont vous semblez avoir déjà fait le deuil.

POUR SIGNER <<


Dernière édition par MO2014 le Jeu 12 Mar - 17:55, édité 3 fois

MO2014

Messages : 1226
Date d'inscription : 02/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  MO2014 le Mar 10 Mar - 14:08


MO2014

Messages : 1226
Date d'inscription : 02/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  MO2014 le Mar 10 Mar - 14:12

DU 5 AU 21 MARS : SEMAINE ANTICOLONIALE ET ANTIRACISTE DE MARSEILLE


Quels que soient les nouveaux masques derrière lesquels il se cache, le colonialisme a toujours les mêmes stratégies oppressives : occupations militaires, asservissements des populations, pillage des ressources locales, création d'administrations économiques, juridiques et culturelles hégémoniques, contrôle et répression des migrant-e-s…

Cette politique ethnocentriste et expansionniste des pays dominants s'accompagne de la réactivation constante des mythologies racistes, permettant à la fois la mise à l'écart et l'humiliation des populations exploitées, et l'activation, entre elles, de querelles rendant plus difficiles les solidarités nécessaires à l'émancipation des peuples. La France, si elle a perdu "officiellement" ses colonies (en niant l'histoire de "ses" îles), n'a jamais cessé sa politique colonialiste.

Elle l'a particulièrement affirmée ces dernières années, en se distinguant par un durcissement de sa logique impérialiste :

- à l'extérieur de ses frontières, par son alliance affirmée aux gouvernements totalitaires (nous n'oublierons jamais le soutien du gouvernement à la politique d'apartheid de l'état sioniste, le permis de tuer qu'Hollande décerna cet été à Netanyahu, et le soutien diplomatique à Idriss Déby…), et par son ingérence militaire et économique, notamment sur le continent africain (opération Serval au Mali, opération Barkhane au Sahel…) ;

- mais également sur son propre territoire, en stigmatisant les populations des quartiers, en menant une politique ouvertement raciste et en protégeant avec cynisme une police assassine, bras armé de cet état postcolonialiste.

L'après-Charlie aura accentué, sous couvert "d'union nationale", la volonté de dessiner une nouvelle carte de la population, où une ligne de partage séparerait d'un côté une population française ouvertement rangée derrière la bannière d'un état ségrégationiste ; et de l'autre, un peuple multiple où se repère, désorganisés mais dans une netteté de plus en plus à vif, tout ce que l’homogénéité morale, raide, absolue d’une France machiste, raciste et colonialiste peut considérer comme singularités indésirables : les étranger-e-s, avec ou sans papiers, les enfants des ex-colonies, qu'ils aient la nationalité française ou non, les Rroms, les pauvres et les précaires lorsqu’ils cessent d’être soumis-e-s, les chômeur-e-s, les sdf, les errant-e-s – volontaires ou non.

La propagande d'état, largement relayée par les médias dominants, permet d'asservir des peuples entiers au nom des droits de l'homme, de participer au massacre de la population palestinienne sous couvert de combat contre l'antisémitisme, de mener une politique raciste au nom de l'antiracisme, d’asseoir sa domination militaire en Afrique sous couvert de guerre contre le terrorisme et pour la démocratie et, aujourd'hui, de mener une guerre sans merci à toute forme de pensée critique... sous couvert de combat pour la liberté d'expression – avec, comme emblème, le nom d'un journal islamophobe et sexiste. Nous le savons, la confusion est la pire des armes politiques, elle divise les forces progressistes.

Cette semaine anticoloniale et antiraciste nous permet de travailler contre cette confusion, en réunissant des militant-e-s, des penseur-e-s, des artistes qui, de là où ils sont, pensent et agissent pour la décolonisation des peuples, mais également des esprits. C'est l'occasion de croiser des paroles différentes, de partager des expériences, de confronter des pratiques de lutte, de diffuser et d'apprendre des réalités souvent cachées.

Cette manifestation marseillaise existe grâce à la complicité, et à l'aide communicationnelle et logistique de sa grande soeur parisienne, qui fête cette année sa dixième édition. Elle a été imaginée et réalisée en urgence par quelques militant-e-s d'horizons différents, qui ont mutualisé pour l'occasion leurs moyens et leurs réseaux. Elle a vocation à devenir un rdv annuel.

Nous écrivons ces lignes avec, à l'esprit, deux noms :

- tout d'abord celui d'Ibrahim Ali Abdallah, adolescent de 17 ans tué il y a tout juste 20 ans par des militants d'extrême droite, colleurs d'affiche du front national, alors qu'il rentrait chez lui, dans une cité des quartiers nord de Marseille. Pour la presse et les dirigeants politiques, il s'agit d'un fait divers ayant coûté la vie d'un jeune français d'origine comorienne. Pour nous, c'est l'assassinat d'un enfant de Marseille par le pire que peut produire notre société capitaliste ;

- et enfin, celui de George Ibrahim Abdallah, militant communiste révolutionnaire et résistant, luttant contre la guerre criminelle menée par l’état israélien contre son pays le Liban dans les années 1980 et pour la libération de la Palestine, depuis plus de 30 ans enfermé dans les geôles françaises. Malgré l'avis des juges qui s'étaient prononcés pour sa liberté conditionnelle, Valls a décidé de le garder derrière les barreaux, afin de satisfaire la volonté de vengeance des États-Unis et d'Israël. Ainsi la France détient, avec les USA (Léonard Pelletier, militant de I'American Indien Movement, est emprisonné, lui, depuis 1976) l'insupportable record du plus vieux prisonnier politique du monde.

Cette nouvelle édition de "La semaine anticoloniale et antiraciste / Marseille" leur est dédiée...


Programme complet :

http://semaine-anticoloniale-et-antiraciste-marseille.over-blog.com/

http://www.anticolonial.net/spip.php?article2991

Page Facebook : Semaine-Anticoloniale-et-Antiraciste-Marseille

Flyers et affiches en pièces jointes / à consommer sans modération


Les rendez-vous :

Mardi 10 mars à 18h30 # Des nouvelles de Palestine avec Samah Jabr (rdv avec le soutien de BDS-Marseille)

Mardi 10 mars à 21 # Projection du film MOUDJAHIDATE d'Alexandra Dols sur les femmes combattantes de la guerre de libération d'Algérie (en présence de la réalisatrice)

Mercredi 11 mars à 19h # Vérité et Justice pour Mourad - discussion avec des membres de la famille de Mourad, adolescent mort en essayant d'échapper à la police, et des porte-parole du collectif Angles Morts, projection d'un documentaire (de Mogniss Abdallah/Agence IM'média) et repas solidaire.

Vendredi 14 mars : Nouvelles représentations racistes, table ronde menée par Emmanuel Moreira (La vie manifeste) avec Houria Bouteldja (porte-parole du PIR), Pierre Chopinaud (porte-parole de la Voix des Rroms), Elsa Dorlin (philosophe), Franco Lollia (porte-parole du BAN) ;

MO2014

Messages : 1226
Date d'inscription : 02/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  Toussaint le Mer 11 Mar - 12:00

Plaisir de voir Ndella, Catherine, Houria, Omar et d'autres, plaisir de voir une salle comble contre le racisme, avec des gens qui s'engagent et montrent leur visage en défense des droits des musulmans et des autres minorités discriminées.

"L'égalité ou rien", pas mal, Omar.

Toussaint

Messages : 2673
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  MO2014 le Jeu 12 Mar - 18:22

Contre l’union sacrée, pour une union antiraciste et populaire

La voix de Rroms, les Indigènes de la République, le NPA, l'UJFP, des associations et personnalités féministes, des chercheurs, des militants unissent leurs voix dans cet appel « contre la chasse ouverte au terroriste réputé sommeiller en tout musulman, voire en tout arabe, en tout noir, en tout métèque » et « pour la liberté égalitaire de s’exprimer, de contester et de dénoncer tous les racismes ».

Les attaques contre Charlie Hebdo, une policière municipale et le magasin Hyper Cacher ont soulevé une immense émotion que nous partageons. Mais elles ont été aussi le prétexte à une nouvelle offensive «sécuritaire» contre les populations des quartiers populaires, contre tous ceux qui refusent l’ordre dominant. Elles sont aussi l’occasion de restreindre les libertés, de justifier des opérations militaires à l’étranger.

Cette offensive menée au nom d’une mythique «unité nationale» est une machine à diviser ceux qui devraient être unis et à unir ceux qui devraient être divisés. Réunir en seul camp les classes dominantes de France et les Français qu’elles exploitent pour les opposer aux populations issues de l’immigration, à celles qui se disent ou sont dites “musulmanes”, aux quartiers populaires : tel est l’objectif de l’unité nationale que l’on tente de nous imposer en instrumentalisant l’émotion.

Cette offensive nécessite une riposte unie de tous ceux qui sont non seulement attachés à la liberté d’expression mais refusent aussi l’ordre injuste, notamment le racisme d'État (anti musulmans, noirs et Rroms), l'antisémitisme, les intolérables inégalités sociales et les guerres.

Contre l’injonction binaire «si vous n’êtes pas solidaire de Charlie et des valeurs positives inhérentes au monde occidental, c’est que vous êtes solidaire des terroristes et des valeurs négatives inhérentes au monde musulman», si vous n’affirmez pas publiquement que vous êtes d’accord avec les autorités bien pensantes de ce pays c’est que vous êtes contre ce pays.

Contre la chasse ouverte au terroriste réputé sommeiller en tout musulman, voire en tout arabe, en tout noir, en tout métèque, avec son cortège d’agressions et de délations, y compris le fichage des élèves par les enseignants, et qui fait que nombre de musulmans et surtout de musulmanes ont peur dans la rue.

Contre la tentative de criminaliser ceux qui dénoncent l’islamophobie.

Contre les lois sécuritaires visant à museler ceux qui mettent en évidence et veulent déconstruire les racines structurelles, la construction politique, socio-économique et culturelle du racisme d'État.

Contre l’offensive libérale de grande ampleur qui se traduit en France par l’adoption de la loi Macron et l’accentuation des politiques d’austérité dont les premières victimes sont les couches populaires.

Contre la logique du «nous sommes en guerre» et contre les interventions militaires à l’étranger, notamment au Proche-Orient et en Afrique et la poursuite de l’oppression du peuple palestinien, qui alimentent la violence notamment contre les juifs associés abusivement au projet sioniste par les défenseurs d’Israël et par les antisémites.

Pour la liberté égalitaire de s’exprimer, de contester et de dénoncer tous les racismes, notamment le racisme d'État.

Pour la confrontation politique des idées et des analyses sur ces sujets qui fâchent – et où se combinent bien des préjugés et rapports de domination.

Pour le droit de condamner le crime sans pactiser avec ceux qui nous oppriment et veulent nous réduire à merci.

Pour que des femmes, des hommes, des enfants n’aient pas à raser les murs ou à accepter avec contrition une vindicte haineuse.

Pour pouvoir démonter, expliquer, déjouer le piège de la prétendue union sacrée.

Pour pouvoir construire ensemble une société où invoquer la liberté et l'égalité ne servirait pas qu'à camoufler la domination.

Les signataires appellent à construire une riposte collective en opposant l’Union antiraciste et populaire à l’Union sacrée et en s'efforçant de traduire leurs orientations dans les cités, les quartiers, les lieux d'éducation et de travail, les luttes contre les contrôles au faciès et le fichage des enfants “rétifs”, pour les droits sociaux et politiques égalitaires, en multipliant les formes d'auto-organisation des populations concernées.

Ils s’engagent à se mobiliser de manière convergente lors des prochaines semaines et prochains mois pour s’opposer à la division, au racisme d'État et aux guerres.

Signatures collectives
BAN (Brigade Anti Négrophobie)
Capab
CFPE (Collectif Féministes Pour l’Egalité)
Collectif des Enseignants Pour l'Abrogation des Lois islamophobes (CEPAL)
Collectif féministe 8 Mars Pour Toutes
Collectif femmes révoltées (Toulouse)
Collectif Palestine Libre (Toulouse)
Collectif Toi plus moi, plus ma maman
Femmes en lutte 93
Fondation Frantz Fanon
FUIQP (Front uni des immigrations et des quartiers populaires)
IJAN (International Jewish Antizionist Network)
La Voix des Rroms
Les Indivisibles
MTE (Mamans Toutes Egales)
NPA
PIR (Parti des Indigènes de l République)
Quartiers Nord, quartiers forts (Marseille)
Respaix Conscience Musulmane
Sud éducation Créteil
UJFP (Union Juive Française pour la Paix)
...
http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/260215/contre-l-union-sacree-pour-une-union-antiraciste-et-populaire

MO2014

Messages : 1226
Date d'inscription : 02/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  MO2014 le Ven 13 Mar - 1:46

Le dimanche 15 mars, c'est la journée internationale contre les violences policières. On évoque trop rarement ce sujet, préférant se focaliser sur ce qui se passe Outre-Atlantique mais notre Histoire et notre présent sont marqués par ces coups de pieds, de poings, de Taser ou de balles. De la Martinique à Strasbourg, en passant par Lille et Marseille, pas un quartier n'a échappé à cette réalité. Rroms, noir.e.s, arabes, musulman.e.s, hommes, femmes, tous ont des anecdotes de violences policières, qu'ils aient directement été touchés ou qu'ils aient grandi dans des quartiers marqués par ces histoires. Des histoires qui nous bouleversent autant qu'elles secouent la France. Je pense que tout le monde a en tête la mort de Zyed et Bouna, il y a près de 10 ans.
Hasard du calendrier, le procès des policiers impliqués dans leur mort débutera le 16 mars, à Rennes.

Pour eux, pour toutes celles et ceux qui ont perdu la vie du fait de cette violence institutionnelle, pour toutes les villes du monde qui subissent la même chose et qui défileront en même temps, rendez-vous le dimanche 15 mars à 14h30 sur le parvis des Droits de l'Homme.

Je sais il y a beaucoup d'événements en ce moment...Tous sont importants parce que tous parlent de notre dignité et de nos droits les plus fondamentaux.

Sihame Assbague


MO2014

Messages : 1226
Date d'inscription : 02/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  nestor le Ven 13 Mar - 10:40

La violence policière n'est pas exclusive aux quartiers et aux "non blancs " , c'est avant tout une violence de classe en défense du capitalisme contre les classes exploités quelle que soit la couleur de leur peau ou leur "culture"

nestor

Messages : 260
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  yannalan le Ven 13 Mar - 11:18

Regarde une liste des tués depuis dix ans, tu m'en diras des nouvelles...

yannalan

Messages : 2065
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  MO2014 le Ven 13 Mar - 11:37

nestor a écrit:La violence policière n'est pas exclusive aux quartiers et aux "non blancs "  , c'est avant tout une violence de classe  en défense  du capitalisme contre les classes exploités   quelle que soit la couleur  de leur  peau ou leur "culture"  

Une formule pour des généralités abstraites et intemporelles ...
Les conditions concrètes d'exploitation et de domination de capitalisme, se traduisent par une division et une hiérarchisation du travail qui placent les immigrés et les français issus de l'immigration dans les secteurs du travail les plus précaires, les plus durs, les moins payés, dans les logement les plus insalubres, et enfin qui expose beaucoup plus fortement les immigrés à des lois discriminatoires et une police violente :
à Calais : http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2015/01/20/human-rights-watch-denonce-les-violences-policieres-contre-les-migrants-a-calais_4559335_1654200.html
Bavures policières mortelles : trente ans de quasi impunité ? : http://www.bastamag.net/Bavures-policieres-mortelles
Enfin :
"Maurice Rajsfus a été l'un des fondateurs l'Observatoire des libertés publiques, qui relève dans son bulletin mensuel Que fait la police ?, ce qui constituerait, selon lui, des bavures policières21. Il recense une moyenne de 10 à 15 morts par an suite à des opérations de police, soit en quarante ans entre 500 et 1000 morts, directement ou indirectement, à la suite d’une opération de police[réf. insuffisante]. Le profil type du décédé est « un jeune homme des quartiers populaires, d’origine maghrébine ou d’Afrique Noire »."

MO2014

Messages : 1226
Date d'inscription : 02/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  nestor le Ven 13 Mar - 12:05

Les conditions concrètes d'exploitation et de domination de capitalisme, se traduisent par une division et une hiérarchisation du travail qui placent les immigrés et les français issus de l'immigration dans les secteurs du travail les plus précaires, les plus durs, les moins payés,

Bravo tu viens de découvrir la condition ouvrière

C'est parce que les tarik ramadan, houria boutedja et autres " universitaires " n'en font pas partie qu'il ont construit tout ces textes racialisés où le terme d'ouvrier n'apparait jamais ?

nestor

Messages : 260
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  verié2 le Ven 13 Mar - 12:05

C'est incontestable. La haine raciste prend le pas sur la haine des jeunes pauvres et des classes populaires dans la mesure où ces crimes ne relèvent pas dans la période actuelle, ou rarement, de la répression de luttes sociales. D'autant que les flics sont eux-même originaires de classes populaires, donc ils n'ont rien contre les prolos blancs qui se tiennent tranquilles. Toutefois, la mort de Rémi Fraisse nous rappelle que, dans le cadre de mouvements populaires, la violence de la police peut s'exercer sur tout contestataire, quelles que soient ses origines. Mais on peut supposer qu'en cas d'affrontements d'ampleur, l'acharnement policier serait encore plus violent contre les "bronzés" et les "voilées"...


Dernière édition par verié2 le Ven 13 Mar - 12:12, édité 1 fois

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  verié2 le Ven 13 Mar - 12:11

Nestor
C'est parce que les tarik ramadan, houria boutedja et autres " universitaires " n'en font pas partie qu'il ont construit tout ces textes racialisés où le terme d'ouvrier n'apparait jamais ?
D'une manière générale, les universitaires parlent peu des ouvriers. Les universitaires marxistes sont rares, les universitaires "marxisants" plus nombreux...

Mais ça signifie quoi, ces guillemets autour de Ramadan et Boutedja ? Sans partager leurs point de vue, je te signale tout de même que ce sont des intellectuels de haut niveau, sans commune mesure avec tout un tas de guignols diplômés qu'on lit, voit ou entend dans les médias. Ces guillemets ressemblent fort à du mépris raciste, car j'imagine que tu ne mettrais pas des guillemets pour Onfray, Fourest ou Finkielkraut... Suspect

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  nestor le Ven 13 Mar - 12:14

Mais ça signifie quoi, ces guillemets autour de Ramadan et Boutedja ?

il y a pas de guillemets autour de Ramadan et Boutedja , lis bien .

nestor

Messages : 260
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  verié2 le Ven 13 Mar - 12:24

nestor a écrit:
Mais ça signifie quoi, ces guillemets autour de Ramadan et Boutedja ?

il y a pas de guillemets autour de Ramadan et Boutedja , lis bien .  
Oui, c'est autour du terme "universitaires" que tu as mis des guillemets. Ce qui, en Français, signifie que tu contestes leur qualité d'universitaire ou que tu vises à la minimiser voire la ridiculiser...

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  nestor le Ven 13 Mar - 12:40

Oui, c'est autour du terme "universitaires" que tu as mis des guillemets. Ce qui, en Français, signifie que tu contestes leur qualité d'universitaire ou que tu vises à la minimiser voire la ridiculiser...

ce qui est symptomatique dans cette "qualité" prétentieuse , d'où les guillemets , c'est que ceux là ont choisi le camp de ceux qui comme tu dis " parlent peu des ouvriers" et ces 1000 là d'ailleurs pas du tout .

nestor

Messages : 260
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  MO2014 le Ven 13 Mar - 12:49

nestor a écrit:
Bravo tu viens de découvrir la condition ouvrière
C'est parce que les tarik ramadan, houria boutedja et autres " universitaires " n'en font pas partie qu'il ont construit tout ces textes racialisés où le terme d'ouvrier n'apparait jamais ?

Nous y voilà : la classe ouvrière il faut la "découvrir" (comme les cheveux des femmes mulsumanes discriminées ? Laughing ), en "faire partie" (comme Barcia ? Rolling Eyes ), il suffirait de mettre le mot "ouvrier" dans ses textes pour devenir conformes aux saintes écritures, ... quelle concentré de stupidité sectaire de petit blanc privilégié venant faire la leçon colonialiste de "gôche" à ces pauvres indigènes incapables de trouver leurs mots d'ordre et leurs formes d'organisation.
Encore une fois cette approche d'essentialisation de la classe ouvrière est une approche culturelle et moraliste, bref tout sauf marxiste.
Ce fil a été créé pour partager les initiatives de luttes contre les discriminations islamophobes et racistes, contre les lois sécuritaires et racistes... On voit bien que Nestor n'a aucune proposition pour lutter pour l'égalité, il est là pour semer le trouble dans la lutte anti-raciste au profit de l'état colonial.

MO2014

Messages : 1226
Date d'inscription : 02/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  nestor le Ven 13 Mar - 13:30

quelle concentré de stupidité sectaire de petit blanc privilégié venant faire la leçon colonialiste de "gôche" à ces pauvres indigènes incapables de trouver leurs mots d'ordre et leurs formes d'organisation.


c'est toi qui ferai mieux de te concentrer , ceux dont c'est le métier de "faire la leçon " c'est précisément les 1000 "universitaires " dont tu te réclames

nestor

Messages : 260
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  Byrrh le Ven 13 Mar - 13:48

verié2 a écrit:C'est incontestable. La haine raciste prend le pas sur la haine des jeunes pauvres et des classes populaires dans la mesure où ces crimes ne relèvent pas dans la période actuelle, ou rarement, de la répression de luttes sociales. D'autant que les flics sont eux-même originaires de classes populaires, donc ils n'ont rien contre les prolos blancs qui se tiennent tranquilles. Toutefois, la mort de Rémi Fraisse nous rappelle que, dans le cadre de mouvements populaires, la violence de la police peut s'exercer sur tout contestataire, quelles que soient ses origines. Mais on peut supposer qu'en cas d'affrontements d'ampleur, l'acharnement policier serait encore plus violent contre les "bronzés" et les "voilées"...
Un vieux dessin de 1971 :


Byrrh

Messages : 981
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  verié2 le Ven 13 Mar - 13:51

nestor a écrit:
Oui, c'est autour du terme "universitaires" que tu as mis des guillemets. Ce qui, en Français, signifie que tu contestes leur qualité d'universitaire ou que tu vises à la minimiser voire la ridiculiser...

ce qui est symptomatique  dans cette  "qualité" prétentieuse  , d'où les guillemets   , c'est  que ceux là  ont choisi le  camp  de ceux qui comme tu dis     " parlent peu des ouvriers" et ces 1000  là d'ailleurs  pas du tout  .
Je te signale que c'est toi qui a souligné leur qualité d'universitaire en y mettant des guillemets. Universitaire est un état, un statut, qui n'est pas prétentieux en soi. Ce qui peut être prétentieux, c'est d'en faire état sans arrêt, par exemple pour affirmer sa supériorité sur ses interlocuteurs, ce que je n'ai jamais entendu Ramadan ou Bouteldja faire.

Qu'ils parlent d'ouvriers ou non ne justifie pas d'ironiser sur le statut d'universitaire, d'autant, je te le répète, que quelques soient les divergences qu'on puisse avoir avec eux, force est de reconnaître qu'ils sont brillants et cultivés.

Pour ma part, quand j'utilise des guillemets, par exemple pour désigner des "spécialistes" auto-proclamés d'un sujet qui interviennent à la TV et racontent des énormités, c'est bien pour contester le fait qu'ils soient vraiment spécialistes.

Donc, Nestor, soit tu utilises mal la langue française, soit tu as voulu exprimer ton dédain et/ou ton doute sur le statut d'universitaires de ces deux personnes et par voie de conséquences sur leurs compétences... Te connaissant, je penche pour la seconde explication.

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  verié2 le Ven 13 Mar - 13:57

Byrrh a écrit:
verié2 a écrit:C'est incontestable. La haine raciste prend le pas sur la haine des jeunes pauvres et des classes populaires dans la mesure où ces crimes ne relèvent pas dans la période actuelle, ou rarement, de la répression de luttes sociales. D'autant que les flics sont eux-même originaires de classes populaires, donc ils n'ont rien contre les prolos blancs qui se tiennent tranquilles. Toutefois, la mort de Rémi Fraisse nous rappelle que, dans le cadre de mouvements populaires, la violence de la police peut s'exercer sur tout contestataire, quelles que soient ses origines. Mais on peut supposer qu'en cas d'affrontements d'ampleur, l'acharnement policier serait encore plus violent contre les "bronzés" et les "voilées"...
Un vieux dessin de 1971 :

C'est clair que l'acharnement est aussi plus violent vis à vis des minorités sexuelles identifiables. C'est à dire des homosexuels et de ceux qui ont, selon les critères en usage, l'apparence que l'on prête aux homosexuels... Alors, si on est à la fois Gay, Black et communiste, qu'est-ce qu'on prend dans la gueule ! Comme Sammy Davis qui se disait Juif, Nègre et borgne (ni Gay ni communiste tout de même, bien qu'il fut de gauche, enfin de gauche à l'américaine...), mais pouvait se le permettre en raison de son statut de star...

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  nestor le Ven 13 Mar - 14:11

Je te signale que c'est toi qui a souligné leur qualité d'universitaire en y mettant des guillemets. Universitaire est un état, un statut, qui n'est pas prétentieux en soi. Ce qui peut être prétentieux, c'est d'en faire état sans arrêt, par exemple pour affirmer sa supériorité sur ses interlocuteurs, ce que je n'ai jamais entendu Ramadan ou Bouteldja faire.

Bien sûr que  c'est prétentieux   , et en l'état il s'agit bien  d'un espèce d'argument  d'autorité  ,  sinon on aurait dit plus modestement   les "  1000 premiers signataires  .. "

Qu'ils parlent d'ouvriers ou non

Concrètement  ils en parlent  zéro fois , ils ont gommé le terme d'ouvrier  de leur  vocabulaire  , pour la plupart qui se targuent de sociologie   ce n'est pas vraiment  "très brillant"  et donc vérié  selon ton appréciation  de l'usage des guillemets comme  bonnet d'âne      ils les ont     mérité aussi de ce point de vue  

   Maintenant   la question que je pose est le  pourquoi d'une telle invisibilisation ?

nestor

Messages : 260
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  Toussaint le Ven 13 Mar - 14:55

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Toussaint

Messages : 2673
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  Copas le Ven 13 Mar - 19:39

Les prolétaires immigrés ou originaires d'autres rives de la Méditerranée même à plusieurs générations bouillent contre le sort de plus en plus terrible qui leur est fait sous des tas de prétextes, la religion (notamment par les raclures islamophobes au service de la bourgeoisie), la couleur, les mœurs prêtées, etc.

Il y a de plus en plus de jeunes prolétaires qui n'en peuvent plus de ces attaques, et si on parle de culture et de niveau de connaissances , ils en ont bien plus que les générations précédentes, dit cela pour relativiser un débat sur des universitaires qui n'a rien à faire ici sauf dans une recherche de trouver quelques "arabes petits bourgeois" pour s'attaquer copieusement aux femmes qui ont des fichus.
Tout cela ne ressort pas d'un débat académique mais d'une situation d'une extrème gravité où la bourgeoisie, ses cadres, une partie de la gauche tente de sauter à la gorge d'une partie du prolétariat.

Dans les entreprises nous n'avons pas besoin des islamophobes qui jouent le jeu des patrons et qui accablent nos camarades de travail.


Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  nestor le Ven 13 Mar - 20:00

un débat sur des universitaires qui n'a rien à faire ici

sauf , que ce qui est employé est cette référence "universitaire" , dont l' expression est t interclassiste au point de vouloir faire oublier qu'avant d'être des personnes influencés par une religion (ce qui en plus reste a prouver ) toutes les victimes du système inégalitaire (c'est a dire capitaliste ...) sont par définition les ouvriers et leurs familles

cela s'apparente a la même entreprise de nettoyage sociologique que celle du manager persuadant les travailleurs qu'ils sont dans une problématique individuelle et pas dans un conflit de classe ..

nestor

Messages : 260
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  verié2 le Ven 13 Mar - 20:23

cela s'apparente a la même entreprise de nettoyage sociologique que celle du manager persuadant les travailleurs qu'ils sont dans une problématique individuelle et pas dans un conflit de classe ..
Pas tout à fait quand même, car l'oppression spécifique d'une partie de la population - pas nécessairement religieuse nous sommes d'accord, encore plus si elle est religieuse visible.. - est un phénomène collectif et non individuel.

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'égalité ou rien !

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:44


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum