Parti Radical de Gauche

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Parti Radical de Gauche

Message  nico37 le Mer 20 Juil - 21:23

Services Publics d'Intérêts Généraux: un vote du Parlement Européen salué par les Jeunes Radicaux de Gauche Publié le 17 juillet 2011 Tristan BATHIARD

Les Jeunes Radicaux de Gauche (JRG) sont satisfaits de l’adoption par le Parlement Européen du rapport sur les Services Sociaux d’Intérêt Général (SSIG) rédigé par l’eurodéputée De Rosa. Les JRG se réjouissent du large consensus autour de ce rapport qui fait de l’accès aux SSIG un droit fondamental pour tous les citoyens et va très au-delà de la position de la Commission Européenne restreignant les SSIG aux seuls besoins des plus vulnérables.

Le mouvement jeune du Parti Radical de Gauche appelle désormais la Commission Européenne à en tirer les conclusions législatives qui s’imposent et ainsi respecter la position des représentants des citoyens européens.

Cette reconnaissance ne doit être qu’un début en matière de service public. Dans ce domaine, les JRG fervents défenseurs d’une Europe Fédérale proposent entre autres la création d’un Service Public Européen de l’Énergie. Cette proposition est également soutenue par Jean-Michel Baylet, candidat du PRG à la primaire citoyenne du 09 octobre prochain.


Fait à Paris, le samedi 16 Juillet, Par Tristan BATHIARD, Délégué national chargé des services publics et des collectivités territoriales

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Radical de Gauche

Message  nico37 le Sam 23 Juil - 14:54

Pas-de-Calais : le PRG ne cède pas, mais perd sa deuxième place samedi 23.07.2011, 05:18 - EMMANUEL CRÉPELLE

Élisabeth Boyer (PRG) ne sera pas sur la liste PS. Catherine Génisson, si...

Encore mercredi, à Arras, Élisabeth Boyer (Parti radical de gauche), assurait que même parachutée dans le Pas-de-Calais, elle n'était pas prête à abandonner sa deuxième place sur la liste PS aux sénatoriales. ...

Un communiqué de la fédération du Pas-de-Calais a remis les choses au clair : c'est bien Catherine Génisson qui occupera la place juste derrière Daniel Percheron sur une liste cent pour cent PS. Rappelant ainsi la décision du bureau national du 12 juillet.


Élisabeth Boyer, qui cherche à faire parler d'elle en feignant que l'accord est toujours d'actualité, n'a donc de cesse de rappeler, document du PS à la main, que cette deuxième position lui a été offerte dans le cadre d'un accord national PS - PRG. « Nous étions d'accord sur deux noms, le mien et celui de Roger-Gérard Schwarzenberg pour deux départements de région parisienne. Mais le PS national a finalement opté pour le Pas-de-Calais et l'Isère. Dès lors qu'il y a un accord national, il s'applique. » Sauf que l'accord est désormais caduc, le Parti socialiste ayant arrêté les négociations avec le PRG pour les sénatoriales et les législatives. Du coup, les postes offerts dans le Pas-de-Calais et l'Isère sont repris.

Exister

Coup dur pour le PRG qui entend donner de la voix lors de la primaire socialiste, d'autant que son président, Jean-Michel Baylet, est candidat. Même s'il n'a aucune chance de l'emporter, le PRG veut profiter de cette opportunité médiatique pour « rappeler aux Français qu'il existe une gauche non socialiste, une gauche non communiste. Jean-Michel Baylet n'est pas là pour participer au bal des ego, mais pour défendre l'intérêt du parti. »

Et peser aux côtés des forces de gauche quand il s'agira de faire basculer le Sénat... à gauche. Encore faut-il retrouver des relations apaisées avec le PS.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Radical de Gauche

Message  nico37 le Jeu 28 Juil - 19:51

Primaire : le candidat radical s'indigne des méthodes du PS Par lefigaro.fr Publié le 28/07/2011 à 08:44

Le président du Parti radical de gauche Jean-Michel Baylet reproche au parti d'organiser les primaires «dans son coin» alors qu'elles concernent «toute la gauche». Il exige des règles «loyales et impartiales».

Jean-Michel Baylet n'est pas content et il le fait savoir. Dans une interview accordée jeudi au Parisien, le président du Parti radical de gauche et seul candidat non-socialiste à la primaire du PS, s'indigne de la façon dont elles sont organisées. «Je demande (à Harlem Désir, premier secrétaire du PS par intérim, ndlr) d'être respectueux de ses alliés traditionnels et j'exige que les règles du jeu soient loyales et impartiales.» «Depuis le début, le PS organise ces primaires dans son coin, tout se décide Rue de Solférino», regrette-t-il. Or les Français qui y participeront ne veulent pas «rentrer dans des jeux d'appareils dans lesquels le PS se délecte.»

Le sénateur du Tarn-et-Garonne ne comprend pas que le lieutenant d'Aubry puisse réunir tous les candidats «en oubliant comme par hasard celui des radicaux» ou que le parti organise des ateliers pour tous sauf pour lui fin août à l'université d'été de La Rochelle. «Il serait bon qu'il comprenne que ces primaires sont désormais celles de toute la gauche.» Il rappelle au passage que son parti milite pour leur organisation depuis 2005 qu'il y participe donc avant tout «par cohérence».

Les socalistes «se foutent de notre gueule»
Lorsque Jean-Michel Baylet a pris la décision de se présenter début juillet, on lui avait reproché une candidature motivée par des raisons électorales. «A partir du moment où nous avions un accord très avancé (avec le PS, ndlr) concernant les législatives, et un accord terminé bouclé concernant les sénatoriales, il était logique que nous rentrions dans le processus», s'était-il justifié, reconnaissant à demi-mots renoncer à se présenter à la présidentielle en échange de places pour des candidats PRG sur les listes socialistes.

Problème, «le PS a fini par dénoncer l'accord de façon unilatérale» s'énerve-t-il jeudi. Probablement une référence à des remous dans le Pas-de-Calais où la première secrétaire de la fédération socialiste a déclaré que l'accord «n'avait plus de raison d'être» après avoir été confirmée par les militants en deuxième position sur la liste sénatoriale, une place pourtant promise au PRG. Son président estime donc jeudi dans les colonnes du Parisien avoir eu une réflexion «prémonitoire» en déclarant en novembre dernier que les socialistes «se fout(aient) de (sa) gueule».

Malgré tout, Jean-Michel Baylet se maintient, «parce que nous sommes républicains responsables et que lorsqu'on voit le score de Marine Le Pen dans les sondages, on se souvient de ce qui s'est passé le 21 avril 2002». Il rappelle également partager «des valeurs et des propositions» avec les socialistes même s'il considère que leur projet n'est pas le sien. «Je ne ferai pas campagne en le critiquant pour le plaisir», a-t-il promis. «La situation du pays impose un rassemblement de toutes les bonnes volontés.» Il rappelle au passage avoir été «montré du doigt» lorsqu'il discutait avec Borloo en janvier. «Je constate que certains socialistes (Manuel Valls et Ségolène Royal, ndlr) tendent (aujourd'hui) la main jusqu'à Villepin.»

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Radical de Gauche

Message  nico37 le Mer 31 Aoû - 11:19

Baylet : « Le PRG n'est pas une officine franc-maçonne »
Par Mathieu Deslandes | Rue89 | 30/08/2011 | 20H30

Drôle de candidat. Quand on lui demande s'il donnera une consigne de vote au second tour de la primaire, Jean-Michel Baylet répond par l'affirmative. C'est une réponse originale. Quand on pose la question à ses cinq compétiteurs, ils disent tous qu'ils ont bien l'intention d'y être, au second tour, et de le remporter.
C'est assez cohérent avec la posture que le président du Parti radical de gauche a décidé d'adopter : celui qui ose « dire la vérité » aux Français.

Dans cet entretien, composé à partir des questions que vous nous avez adressées, il va, à plusieurs reprises, refuser de donner des objectifs chiffrés sur les politiques qu'il envisage : sur l'éducation, la sortie du nucléaire, ou la sécurité. Parce qu'il n'en sait trop rien ? C'est parfois l'impression qu'il donne. Mais lui plaide le choix éthique, « au nom de la rigueur, du sérieux et de la vérité » : « Je ne crois pas qu'il faut lancer des chiffres comme ça. »

Reste qu'il dévoile ici en avant-première de nombreux points de son programme (il le détaillera le week-end prochain à Seignosse, à l'université d'été du PRG), pointe les « anciennes méthodes » des socialistes, s'explique sur ses relations avec Thierry Meyssan et Bernard Tapie, justifie sa pratique du cumul des mandats et reproche à Bertrand Delanoë d'avoir organisé une fête pour le ramadan.

Nous avons retranscrit les réponses de Jean-Michel Baylet de telle sorte que vous puissiez lire en priorité les sujets qui vous intéressent. Vous pouvez également visionner l'intégralité de l'entretien : la vidéo se trouve au bas de cette page.

(...)

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Radical de Gauche

Message  gérard menvussa le Jeu 1 Sep - 12:13

Nico a toujours des interventions capitales : je brule de savoir la teneure des interventions "éclairée" de JMB...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Radical de Gauche

Message  alexi le Mar 4 Oct - 22:21

Pour ceux qui se demandait où était passé Robert Hue Very Happy son groupe, le Mouvement Unitaire Progressiste, a fait alliance au Conseil régional Île-de France avec le PRG.

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Radical de Gauche

Message  nico37 le Dim 23 Oct - 15:31

L'info en continu » Artois » Le Parti radical de gauche du 62 n'a plus de président, de secrétaire, de trésorier...
samedi 22.10.2011, 17:19 - La Voix du Nord

Pierre Georget présidait hier sa dernière assemblée générale.

Trop, c'est trop. Lors de l'assemblée générale du Parti radical de gauche, hier à Vitry-en-Artois, Pierre Georget, le président de la fédé du Pas-de-Calais a annoncé qu'il jetait l'éponge.

Il ne démissionne pas, il ne brigue tout simplement pas de nouveau mandat. Dans son sillage, l'ensemble du bureau de la fédé l'a suivi. Problème, aucune candidature n'étant parvenue avant la date de l'AG, le PRG 62 se retrouve livré à lui-même. Charge au national de reprendre les choses en main et d'organiser une nouvelle AG.

« À partir du moment où il devient difficile de travailler avec Paris, d'être écouté, j'ai décidé d'arrêter », justifie Pierre Georget. Qui juge sévèrement le « médiocre score de Jean-Michel Baylet à la primaire citoyenne », 0,6 %. Il était d'ailleurs contre cette participation à la primaire. Aujourd'hui, le score ne permettra pas de peser sérieusement dans la balance lors de négociations futures face à une puissante fédération socialiste dans le Pas-de-Calais.

« À défaut d'être nécessaire, je préfère être utile à mon territoire, à ma communauté de communes Osartis », conclut le désormais ex-président.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Radical de Gauche

Message  gérard menvussa le Dim 23 Oct - 17:35

Franchement, nico 37, qu'est ce qu'on en a à foutre, des états d'ame des "radicaux de gauche" ? Si il y a une chose dont je n'ai strictement rien à faire, c'est bien celle là !
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Radical de Gauche

Message  nico37 le Mar 29 Nov - 0:56

Législatives : imbroglio PS-PRG à Saint-Malo Stéphane VERNAY

Le Parti radical de gauche annonce que la circonscription de Saint-Malo, lui sera « réservée »par le Parti socialiste aux prochaines législatives. Ce que dément le PS...

La polémique

L'affaire commence par une annonce d'Honoré Puil, président départemental du Parti radical de gauche (PRG). Sa formation politique viendrait de conclure un accord électoral avec le Parti socialiste dans le cadre des législatives de 2012 : « Les Radicaux de gauche se présenteront dans 35 circonscriptions avec le soutien du Parti socialiste, dont la 7e circonscription d'Ille-et-Vilaine, celle de Saint-Malo ».

L'information a de quoi étonner, les socialistes venant tout juste de révéler les noms de trois militantes (Isabelle Thomas, Christine Hervé, Laurence Penvern) qui briguent une investiture officielle du PS... pour cette fameuse circonscription de Saint-Malo !

« On négocie depuis le printemps »

Y aura-t-il deux candidats soutenus par le PS sur la 7e ? « Non, non, répond Honoré Puil. L'accord implique que nous soutenions des candidats socialistes dans certaines circonscriptions, sans y présenter de gens de chez nous, et que le PS nous rende la pareille dans 35 circonscriptions qui nous seront réservées. Dont celle de Saint-Malo, où notre candidat sera seul, avec le soutien du PS. »

Honoré Puil affirme que cet engagement a été obtenu au terme d'une négociation conduite à Paris. « Nous sommes en pourparlers avec les instances nationales du PS depuis le printemps. Nous demandions à ce qu'une circonscription nous soit réservée en Ille-et-Vilaine, soit la 3e (Rennes-Villejean, Pacé, Tinténiac, Combourg, Saint-Méen) soit la 7e (Saint-Malo). Ils ont dit non pour la 3e et oui pour la 7e. »

Même si l'accord n'est « pas encore acté, reconnaît Honoré Puil, on peut considérer que les choses sont faites ».

Elles le sont tellement que le futur candidat PRG pour la circonscription est déjà connu : ce sera Michel Penhouët, maire de Saint-Lunaire et conseiller général du canton de Dinard.

« Il est le seul à s'être proposé. Cela doit encore être validé par notre comité directeur national, mais la procédure devrait aller assez vite. »

Les cadres de la fédération du Parti socialiste d'Ille-et-Vilaine sont tombés de leur chaise en apprenant la nouvelle, hier après-midi. Au niveau local, personne n'était au courant. Du coup, le siège rennais du PS, rue de La Chalotais, a tout de suite appelé le siège national du PS, rue de Solférino.

Verdict ? « L'accord national entre PS et PRG n'est pas encore bouclé, et on m'assure qu'il n'y aura pas de circonscription réservée au PRG en Ille-et-Vilaine, répond Tristan Lahais, secrétaire fédéral du PS35 en charge des élections. Nous aurons bien une candidate PS à Saint-Malo. »

« Le PS a déjà perdu 5 fois à Saint-Malo ! »

Les deux versions, contradictoires, promettent un bel imbroglio local. D'autant qu'Honoré Puil n'en démord pas : présenter un candidat PRG à Saint-Malo, face à René Couanau ou à son successeur, ce serait mieux. « Le PS a déjà perdu cinq fois les législatives sur cette circonscription, il est peut-être temps d'essayer autre chose. Le leader de l'opposition à Saint-Malo, c'est Stéphane Perrin. Un Radical de gauche, pas un socialiste ! »

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Radical de Gauche

Message  nico37 le Mar 29 Nov - 14:38

Conférence/débat du Parti de Gauche 94 – « La Laïcité, notre bien commun »

Le vendredi 2 décembre à 19h30, à Ivry sur seine (94), Salle Robespierre, au 2 rue Robespierre, Métro Mairie d’Ivry, le Parti de Gauche 94 organise une initiative sur la laïcité qui se déroulera sous forme de conférence/débat.
Alors que la laïcité est attaquée de toute part, sans stigmatisation d’aucune sorte, il semble opportun de procéder à une véritable clarification y compris à gauche. Plus que jamais la laïcité est aujourd’hui un combat qui s’inscrit dans l’égalité homme/femme, les citoyens sont tous égaux dans la République, qui plus que jamais est une et indivisible. Nous devons réaffirmer avec force notre opposition à la tentative du FN de récupérer notre étendard. La campagne présidentielle va permettre le débat du « vivre ensemble » et la forme que cela peut prendre. La République laïque doit dispenser un enseignement laïc. L’universalisme doit nous guider.
Vous trouverez ci-dessous le détail du déroulement de la soirée.
Un buffet est prévu à l’issu du débat.

Merci d’envoyer vos réponses par mail au : pgauche.ivry@orange.fr

Fraternellement. p/o la coordination départementale du PG94 / Mourad TAGZOUT et Dominique LO FARO

Conférence/Débat du 2 décembre 2012 à 19h30
La Laïcité, notre bien commun « La laïcité instrument républicain des libertés individuelles, de la mixité, et de l’égalité des droits »

INTERVENTIONS DE LA SOIRÉE

1- Expérience de terrain en banlieue parisienne
Mimouna Hadjam responsable de l’association AFRICA 93 qui développe depuis 1987 des actions de solidarité (alphabétisation, soutien scolaire, médiation) avec les populations du 93 (siège au cœur de la cité 4000) et aussi des initiatives culturelles et politique (droit des femmes, solidarité internationale …). Mimouna est clairement engagée dans le combat pour le droit des femmes, contre l’obscurantisme. Elle est également membre du comité national de campagne du Front de Gauche
2- Expérience internationale résistante iranienne
Azar Majedi dirigeante de l’Organisation pour la libération des femmes en Iran et du Parti d’unité du communisme ouvrier d’Iran. Elle lie le combat pour la laïcité avec les combats pout l’égalité homme/femme et pour la justice sociale.
3- Expérience de terrain élue du Front de Gauche
Pascale Le Néouannic, Conseillère régionale, Présidente du groupe Front de Gauche & Alternatifs à la Région Ile-de-France, Secrétaire nationale du Parti de Gauche en charge des Libertés, de la Laïcité et des Institutions qui vient de publier un livre intitulé «petit manuel de laïcité à usage citoyen»

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Radical de Gauche

Message  nico37 le Mar 6 Déc - 16:15

Législatives 2012 en Seine-et-Marne
Le Parti radical de gauche entre dans le jeu

Absent dans le département lors des deux dernières législatives, le Parti radical de gauche 77 entend bien faire parler de lui en juin. Il compte notamment sur l’exposition médiatique de son président national, Jean-Michel Baylet, lors des primaires socialistes, bien que ce dernier n’y ait récolté que 0,7% des voix. Le PRG, qui a recueilli moins de 2% des suffrages exprimés lors des législatives de 2007, représente la troisième force de gauche du Parlement.

Les militants PS ont désigné leurs candidats1ère : Le député Mignon (UMP) prêt à affronter la gauche
Jean Calvet, président du PRG 77 depuis trois ans, après être passé chez les écologistes puis le MoDem, espérait que le Parti socialiste, dans le cadre de l’accord national signé avec son parti, lui réserve une circonscription en Seine-et-Marne. Cependant, le PS, qui a déjà accordé la 11e circonscription (Sénart) aux écologistes et la 1re (Melun) aux divers gauche, n’était pas prêt à faire plus de cadeaux dans le département. « Avec la présence de Jean-François Copé (NDLR : député-maire UMP de Meaux et secrétaire général de l’UMP) ou de Christian Jacob (NDLR : député-maire de Provins, président du groupe UMP à l’Assemblée), ce département est pourtant emblématique politiquement », estime l’ancien conseiller général de Thorigny-sur-Marne, battu en mars. Un département scruté par les observateurs, où le PRG aimerait donc faire sa place.
Le PRG assure qu’il présentera des candidats dans au moins cinq des onze circonscriptions du département : la 3e (Montereau), la 8e (Torcy, Bussy), la 9e (Pontault-Combault), la 10e (Chelles, Champs) et la 11e (Sénart). « On se tâte dans la 5e (Coulommiers) », ajoute Jean Calvet, qui devrait être candidat dans la 8e. Mais on ne sera pas dans la 6e (Meaux) car, avec l’éparpillement des forces de gauche, on ne pourra pas décoller. »
Jean Calvet, qui, sous l’étiquette UDF-MoDem, a recueilli 7,2% des voix en 2007 face à Chantal Brunel, concède que le score de ses candidats devraient osciller autour de 2%.
Assez cependant pour assurer le financement du parti. En effet, chaque formation politique ayant présenté des candidats dans au moins cinquante circonscriptions et ayant obtenu au moins 1% des suffrages, touche quelques euros par voix obtenue, chaque année, pendant cinq ans.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Radical de Gauche

Message  nico37 le Mar 13 Déc - 14:37

« Faire basculer la circonscription à gauche » - Propos recueillis par Cyrille CALMETS 10 décembre 2011

Trois questions à... Alain Tourret, vice-président du conseil régional, maire de Moult et candidat du Parti radical de gauche aux législatives.

Pourquoi êtes-vous de nouveau candidat dans la circonscription ?

J'ai gagné en 1997, mon objectif est de refaire basculer la circonscription à gauche. Pour avoir un député de gauche, il faudra avant tout faire élire François Hollande à la présidentielle. Je m'investirai pleinement dans ce sens. Nous sommes actuellement dirigés par un pouvoir injuste qui a favorisé les inégalités et qui est responsable de l'accroissement de la dette. Le député Jean-Yves Cousin a soutenu cette politique.

Quels seront vos grands thèmes de campagnes ?

L'exemple d'Honeywell (1) est révélateur d'une situation économique qui s'annonce terrible en 2012 dans notre circonscription. Les sous-traitants automobiles sont face à de graves problèmes, c'est encore le cas chez Mécaplast à Vire. Il faut modifier la législation pour empêcher les grands groupes qui engrangent des bénéfices d'un côté, de licencier son personnel par ailleurs.

Quelles sont vos priorités en terme d'aménagement du territoire ?

Nous devons proposer plus de logements sociaux. En matière de santé, il faut maintenir ce qui existe et sauvegarder la maternité de Vire. Plus globalement, se pose la présence des services publics en milieu rural. Ils ne sont plus soutenus, nous devons les préserver. Il faut d'autre part développer les nouvelles technologies, c'est essentiel pour l'essor de notre territoire. Pour ce qui est des déplacements, je préconise un grand emprunt régional pour le ferroviaire. Il faut renforcer la ligne Paris-Granville. Pour les routes, je soutiendrais les projets de quatre voies, mais on ne pourra pas tout faire. Dans ce dossier, le conseil général doit se positionner, c'est de sa compétence.

(1) L'usine de plaquettes de freins à Condé-sur-Noireau doit fermer en juin 2013. 323 salariés y travaillent.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Radical de Gauche

Message  nico37 le Dim 8 Jan - 14:41

René Gaudot, candidat PRG aux législatives
Dimanche 08 janvier 2012 à 12H39 - Vu 4 fois

Le Parti radical de gauche (PRG) a tranché : René Gaudot sera bien le candidat de la gauche (hors Front de gauche) sur la première circonscription de l'Aube. Après avoir claqué la porte du PS le 7 décembre dernier parce que le parti n'avait pas voulu l'investir, le maire de Bar-sur-Aube avait pris sa carte du PRG directement à Paris dans l'optique de le représenter. Une stratégie qui s'est révélée payante et, paradoxalement, qui oblige malgré tout le PS à le soutenir ! Les instances départementales ont donné leur accord. Reste à Paris à valider la candidature. Un détail.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Radical de Gauche

Message  Vals le Dim 8 Jan - 17:56

nico37 a écrit:
René Gaudot, candidat PRG aux législatives
Dimanche 08 janvier 2012 à 12H39 - Vu 4 fois

Le Parti radical de gauche (PRG) a tranché : René Gaudot sera bien le candidat de la gauche (hors Front de gauche) sur la première circonscription de l'Aube. Après avoir claqué la porte du PS le 7 décembre dernier parce que le parti n'avait pas voulu l'investir, le maire de Bar-sur-Aube avait pris sa carte du PRG directement à Paris dans l'optique de le représenter. Une stratégie qui s'est révélée payante et, paradoxalement, qui oblige malgré tout le PS à le soutenir ! Les instances départementales ont donné leur accord. Reste à Paris à valider la candidature. Un détail.

Grotesque, évidemment, mais intéressant tout de même car ça montre que le PS peut s'accomoder de petits chantages et combines entre amis avec le PRG comme il pourrait sans problème le faire, s'il en a besoin avec le parti de Melenchon...et plus si affinités.....
Autain et sa clique peuvent continuer de saliver et faire semblant de se démarquer pour tenter de mieux se vendre à l'appareil PS......
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Radical de Gauche

Message  nico37 le Mer 10 Juil - 17:27


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Radical de Gauche

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum