-54%
Le deal à ne pas rater :
Tondeuse à barbe Babyliss Designer SH500E
59.99 € 129.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -39%
Huawei P30 Smartphone
Voir le deal
395 €

Pétrole

Aller en bas

Pétrole Empty Pétrole

Message  Roseau le Mer 26 Nov - 22:56

Trois questions à la veille de la réunion de l'OPEP
http://leseconoclastes.fr/2014/11/petrole-3-questions-que-vous-vous-posez-avant-la-166eme-reunion-de-lopep/
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pétrole Empty Re: Pétrole

Message  Roseau le Dim 30 Nov - 19:38

Pétrole : le calme avant la tempête, d’après l’Agence internationale de l’énergie

http://petrole.blog.lemonde.fr/2014/11/19/petrole-le-calme-avant-la-tempete-dapres-lagence-internationale-de-lenergie/
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pétrole Empty Re: Pétrole

Message  Roseau le Mar 2 Déc - 17:59

Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pétrole Empty Re: Pétrole

Message  Copas le Mer 3 Déc - 8:45

1) concentration de la production et du capital parvenue à un degré de développement si élevé qu'elle a créé les monopoles, dont le rôle est décisif dans la vie économique;
2) fusion du capital bancaire et du capital industriel, et création, sur la base de ce "capital financier", d'une oligarchie financière;
3) l'exportation des capitaux, à la différence de l'exportation des marchandises, prend une importance toute particulière;
4) formation d'unions internationales monopolistes de capitalistes se partageant le monde


Abandon du projet Gazoduc South Stream

Long de 3 600 kilomètres et alimenté par du gaz de Sibérie, ce pipeline contournant l’Ukraine devait fournir jusqu’à 63 milliards de mètres cubes par an aux pays européens grâce à deux branches, l’une vers l’Autriche, l’autre vers les Balkans et l’Italie. Outre Gazprom (50 %), plusieurs groupes d’énergie étaient associés, notamment au chantier du tronçon sous-marin dont le coût était estimé à 10 milliards d’euros (sur un total de 17 milliards d’euros) : la compagnie pétrolière italienne ENI  à l’origine du projet (20 %), l’électricien français EDF (15 %) et l’allemand Wintershall (15 %), filiale du [b]groupe chimique BASF.
Dans les années 2000, l’Europe, soutenue politiquement par les Etats-Unis, avait envisagé de promouvoir un gazoduc baptisé Nabucco. Il aurait été alimenté par du gaz de la mer Caspienne et plus tard d’Asie centrale (Turkménistan…).
Objectif : renforcer la sécurité d’approvisionnement du Vieux Continent en dépendant moins de la Russie.

Mais South Stream avançant plus vite grâce à la participation de grands groupes européens - ce qui en dit long sur la solidarité au sein de l’Europe -,  Bruxelles avait finalement mis Nabucco en sommeil. Il est peu probable qu’elle le réveille au moment où le marché européen du gaz est très déprimé en raison de la concurrence du charbon (beaucoup plus compétitif) et des énergies renouvelables dans la production d’électricité.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pétrole Empty Baisse des prix du pétrole : une bénédiction ?

Message  Roseau le Dim 21 Déc - 0:12

http://leseconoclastes.fr/2014/12/baisse-des-prix-du-petrole-une-benediction/
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pétrole Empty Re: Pétrole

Message  Copas le Dim 21 Déc - 22:36

Des temps difficiles attendent les monarchies du Golfe

Les monarchies pétrolières du Golfe s'apprêtent à connaître des temps difficiles avec la chute des cours du brut et après une décennie de forte croissance durant laquelle elles n'ont pas suffisamment diversifié leurs économies, selon des analystes.

L'impact de la dégringolade des cours, qui ont baissé de moitié depuis la mi-juin, s'annonce sévère pour les six pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG – Arabie saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis, Koweït, Qatar et Oman), qui pompent 17,5 millions de barils par jour (mbj).
Ils devraient perdre la moitié de leurs pétrodollars, soit quelque 350 milliards de dollars par an, aux prix actuels.
Les recettes pétrolières assurant jusqu'à 90 % des revenus de la plupart d'entre eux
, les gouvernements s'attendent à des déficits budgétaires en 2015.

Des réductions des dépenses devraient donc être décidées et de nouvelles taxes imposées, susceptibles de provoquer une grogne populaire et, probablement, un ralentissement économique.
« Le modèle de croissance qui prévaut dans la plupart des pays exportateurs de pétrole a fait qu'ils restent vulnérables à une baisse soutenue des prix du brut », avertit le Fonds monétaire international (FMI) dans une étude qu'il a intitulée « Il est temps de diversifier ».

L'économiste koweïtien Jassem al-Saadoun pointe leur trop forte dépendance à la manne pétrolière. « Les États du Golfe ont manqué l'occasion de réformer et de diversifier leur économie », souligne-t-il.
S&P a abaissé ses perspectives pour l'Arabie saoudite, Oman et Bahreïn, même si elle a maintenu leurs notes en raison de leurs énormes réserves en devises.
Choix impopulaires

Selon le FMI, à l'exception d'Oman et de Bahreïn, déjà déficitaires, les autres membres du CCG ne seront pas lourdement affectés à court terme car ils peuvent puiser dans leurs réserves estimées à 2 500 milliards de dollars. Mais cela n'offre qu'« un coussin temporaire », a-t-il prévenu.

Si l'Arabie saoudite a affirmé maintenir le niveau élevé de ses dépenses, le Koweït a ordonné de réduire les dépenses et de reconsidérer les subventions sur l'essence et l'électricité.

Aux Émirats, Dubaï projette d'augmenter les frais d'électricité et d'eau, et d'autres pays devraient suivre.

Les dépenses publiques des monarchies ont explosé ces 15 dernières années, augmentant d'environ 150 milliards de dollars en 2000 à 547 milliards l'an dernier, alors que les revenus pétroliers bondissaient de 100 à 729 milliards.
Mais ces dépenses ont plus favorisé les salaires et les subventions que l'investissement en capital. « Les dépenses courantes ont dépassé de loin les dépenses en capital », souligne M.R. Raghu de Kuwait Financial Center (Markaz).

La Banque mondiale a appelé les pays du CCG à réduire d'urgence les subventions sur l'énergie, d'un montant annuel de 160 milliards de dollars, et M. Saadoun estime « inévitable » que ces pays introduisent des taxes.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pétrole Empty Le WTI en dessous de 50 $

Message  Roseau le Mar 6 Jan - 14:48

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20150105trib023136639/petrole-le-brent-sous-les-55-dollars-le-wti-proche-des-50-dollars.html#xtor=EPR-2-[l-actu-du-jour]-20150106
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pétrole Empty Re: Pétrole

Message  Fraternité le Sam 17 Jan - 20:43

On sait l'importance du pétrole dans notre économie mondialisée. Par économie mondialisée je veux dire dans notre vie de tout les jours :
- L'essence bien sur
- Le goudron
- Les différents plastiques
- Les médicaments
- Les pesticides et autres fertilisants de synthèse

Les deux derniers points concernent notre alimentation. Notre alimentation repose énormément sur le pétrole. Quand on parle de pénurie de pétrole on mentionne les énergies renouvelables. Les énergies renouvelables ne sont pas en mesure de produire des pesticides. Sans pétrole notre modèle agricole s'écroule, et ça s'est une vraie crise.

Tout le dogme de la croissance est déja en train de s'écrouler alors même que nous possédons encore suffisamment de pétrole.
Demain le pétrole va manquer. Qu'est ce que ça va être ?

Je suis content de voir un sujet pétrole sur ce forum car ça me parait capitale. J'ai découvert le blog que cite Roseau plus haut et il démontre assez bien la réalité du pic de pétrole.

Je ne vais pas cacher mon opinion : la fin de la croissance est proche. La décroissance est inévitable. La réorganisation de notre société est inévitable. Peut être même que cela sera le coup de gràce pour le capitalisme.
Une chose est sur à l'avenir la vie sera beaucoup moins mondialisée, tout sera à une échelle plus locale. Je pense que les conditions seront plus dures pour le capitalisme si tout est à une échelle plus locale (et donc plus démocratique).

Il reste pour moi la question de la transition. Cette transition pourrait se faire avec beaucoup de mouvements car les changements vont être radicaux. J'espère que la gauche anticapitaliste va prendre le problème a bras le corps et vraiment montrer qu'elle est lucide sur les conditions économiques auxquelles nous feront face d'ici très peu de temps et la réorganisation sociétale que l'on peut suivre pour s'y adapter.
Pour cela la compréhension de l'impact du pétrole sur nos sociétés est très importante.

Fraternité

Messages : 2
Date d'inscription : 08/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Pétrole Empty Re: Pétrole

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum