Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Disney Lorcana Chapitre 3 : où acheter le Coffret Cadeau Les Terres ...
Voir le deal
Le Deal du moment : -42%
-42% Samsung TV QLED 4K 65″ 164 cm – ...
Voir le deal
699 €

Hors la loi de rachid bouchareb

3 participants

Aller en bas

Hors la loi de rachid bouchareb Empty Hors la loi de rachid bouchareb

Message  verié2 Ven 24 Sep - 13:55

Vraiment une excellente surprise, après les critiques mitigées et parfois méprisantes d'une bonne partie des médias. C'est quasiment une leçon d'histoire sur la guerre d'Algérie, vue du côté algérien. Certes, c'est parfois un peu schématique et il y a quelques invraisemblances - par exemple le chef du FLN de la région parisienne qui traite directement avec des porteurs de valises et prend part à des opérations risquées. Mais, le film ne fait pas l'apologie du FLN, dont est montré notamment le côté manipulateur quand les chefs de Genève organisent la manif du 17 octobre en sachant sciemment qu'elle donnera lieu à une répression épouvantable, mais comptent sur cette répression pour faire basculer la population algérienne et l'opinion internationale de leur côté. L'aspect impitoyable de l'affrontement FLN-MNA n'est pas non plus occulté. Le film rend aussi hommage aux militants français qui ont soutenu la lutte de libération nationale.

Deux défauts importants à mon avis :
-L'absence de toute sensibilité sociale, même si l'atroce misère des algériens, leur exploitation dans les usines françaises sont montrés. Rien sur les aspirations, même pas au socialisme, mais à la justice sociale dans les rangs des nationalistes. Seul apparait le caractère patriotique du combat, mis à diverses reprises en parallèle avec celui de la résistance française contre l'occupation allemande.
-L'absence complète des femmes parmi les militants du FLN montrés - elles étaient pourtant nombreuses, notamment dans la fédération de France du FLN, et ce fut une époque où, dans la mesure où ils avaient besoin d'elles, les nationalistes ont tout de même dû tolérer leur "libération dans la lutte".

Tel quel, le film est tout de même une formidable leçon d'histoire pour les jeunes français qui n'ont pas connu cette époque, et même pour les autres, et sa projection devrait être programmée dans les établissements scolaires. Je rêve, bien sûr, mais qui aurait pu croire, dans les années cinquante-soixante, qu'un tel film pourrait voir le jour et bénéficier d'une grande promotion dans le pays des massacreurs de Setif et du 17 octobre ! Le passage sur le 17 octobre, inspiré peut-être des photos prises dans le métro par le regretté Elie Kagan, est particulièrement émouvant.

On comprend que les nostalgiques du colonialisme et les racistes soient verts de rage. Quant aux critiques qui font la fine bouche, tel celui du Monde, ils n'admettent visiblement pas qu'un cinéaste ait le courage de montrer des assassins tricolores, militaires et policiers, comme des assassins, et qu'il s'engage en prenant partie, au lieu de se contenter de pleurnicher en rejetant tout le monde dos à dos.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Hors la loi de rachid bouchareb Empty Re: Hors la loi de rachid bouchareb

Message  Oudiste Ven 24 Sep - 14:16

verié2 a écrit:Vraiment une excellente surprise, après les critiques mitigées et parfois méprisantes d'une bonne partie des médias.
Tout à fait. Pour ma part je l'ai même trouvé mieux qu'"Indigènes".

Mais, le film ne fait pas l'apologie du FLN, dont est montré notamment le côté manipulateur
C'est le moins qu'on puisse dire.


Deux défauts importants à mon avis :
-L'absence de toute sensibilité sociale, même si l'atroce misère des algériens, leur exploitation dans les usines françaises sont montrés. Rien sur les aspirations, même pas au socialisme, mais à la justice sociale dans les rangs des nationalistes. Seul apparait le caractère patriotique du combat, mis à diverses reprises en parallèle avec celui de la résistance française contre l'occupation allemande.
C'est tout le problème de ces films (celui-ci comme Indigènes), il y en a eu tellement peu qu'on voudrait leur voir/faire tout dire. Or ce n'est pas un documentaire, mais d'abord une fiction "sur-des-faits-réels" selon l'expression consacrée. Il n'y a effectivement rien sur les aspirations au socialisme, mais rien non plus sur la coloration islamique de l'insurrection. Aujourd'hui, les retraités qui y ont participé de près ou de loin continuent à parler de cette guerre comme d'un "jihad" (alors même qu'ils ont une pratique religieuse extrêmement limitée).


-L'absence complète des femmes parmi les militants du FLN montrés - elles étaient pourtant nombreuses, notamment dans la fédération de France du FLN, et ce fut une époque où, dans la mesure où ils avaient besoin d'elles, les nationalistes ont tout de même dû tolérer leur "libération dans la lutte".
Tu es sûr ? En Algérie oui, mais en métropole aussi ?


ils n'admettent visiblement pas qu'un cinéaste ait le courage de montrer des assassins tricolores, militaires et policiers, comme des assassins, et qu'il s'engage en prenant partie, au lieu de se contenter de pleurnicher en rejetant tout le monde dos à dos.
Exactement.
Oudiste
Oudiste

Messages : 207
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Hors la loi de rachid bouchareb Empty Re: Hors la loi de rachid bouchareb

Message  verié2 Ven 24 Sep - 15:51

Oudiste Pour ma part je l'ai même trouvé mieux qu'"Indigènes".
Indigène était un film consensuel, fortement teinté de nationalisme français, dans la veine de SOS racisme, avec des scènes très désagréables, comme celle de ces soldats "indigènes" qui chantent la Marseillaise. Pas étonnant qu'il ait fait l'unanimité. J'ai d'ailleurs été surpris par l'accueil chaleureux dans toute une partie de l'extrême-gauche. On verrait mal Chirac... ou Sarko aller applaudir Hors la loi devant les caméras TV !

Tu es sûr ? En Algérie oui, mais en métropole aussi ? (le rôle des femmes)

Einaudi en cite quelques-unes, si j'ai bonne mémoire. Et il y avait au moins les militantes du PCA - j'en ai connues personnellement deux. Mais, bon, à l'époque il n'y avait que 4 % de femmes algériennes alphabétisées, et je ne suis pas un spécialiste de la question. Mais le rôle de ùère et/ou d'épouse docile assigné à toutes les femmes algériennes du film m'a gêné.
__
Sinon, Rachid Bouchareb, dans ses interviews, tient un langage en très net décalage avec son film, soit par crainte de décourager les gens de voir un film trop politique, soit pour désamorcer la critique et ne pas montrer un visage trop engagé, soit pour toutes ces raisons à la fois...

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Hors la loi de rachid bouchareb Empty Re: Hors la loi de rachid bouchareb

Message  verié2 Ven 24 Sep - 16:16

Une action armée en métropole à laquelle ont participé des femmes algériennes (parmi d'autres actions et activités moins spectaculaires) et un article sur le "second front" qui souligne la participation des femmes à l'OS (Organisation spéciale créée lorsque le FLN a décidé de porter la guerre en France métropolitaine.) On voit que l'audace de ces combattantes n'avait rien à envier à celle des hommes !

les « groupes de choc » attaquent le commissariat d?Aulnay-sous-Bois, l?OS fait sauter des usines de caoutchouc de Kleber-Colombes et le relais de télévision du Havre. Ce sont deux éléments de la « Spéciale », deux femmes, Aïcha Alliouet et Marcelle X., qui tentent le sabotage du poste intérieur clandestin de la DST, installé au 3e étage de la tour Eiffel.
Source http://www.vitaminedz.com/la-federation-de-france-du-fln-et-le-second-front/Articles_15688_32199_43_1.html
(Article sur la Fédération de France du FLN
____
Les combattants de l’OS, venus pour la plupart des rangs de l’Organisation «mère» étaient très jeunes, certains n’avaient pas 20 ans, les autres dépassaient à peine cet âge, il en était de même de leurs responsables. Des jeunes filles et des femmes complétaient le corps de l’OS et activaient étroitement avec les groupes de choc. Leur participation sous forme de tâches multiples a été indispensable à la conduite des opérations ; citons les liaisons à travers les villes et à travers la France, avec les pays limitrophes de la France, avec la Tunisie, le Maroc… Elles ont assuré le transport des blessés et les premiers soins, le transport de fonds, des armes et des explosifs, le renseignement, l’hébergement, la «boîte aux lettres», la conduite de voitures... Quelques-unes ont assuré les travaux ingrats parfois, mais essentiels, de secrétariat. En même temps qu’elles détectaient et signalaient toute femme susceptible d’être mise à contribution.
Elles ont aussi déposé des bombes, telle celle du troisième étage de la Tour Eiffel (par la regrettée Aïcha Bouzar), ou de la préfecture de Marseille (par mon amie Yamina Idjeri), l’intrépide et si active Nadia Seghir-Mokhtar était aux côtés du commando qui a fait sauter le dépôt pétrolier de Mourepiane, qui a détruit une énorme réserve de carburant, l’une des opérations les plus spectaculaires, le commando dirigé par les responsables Mohand Aïssaoui (décédé de maladie quelques années après la victoire) et Abderrahmane Meziane Cherif qui vient de publier un émouvant témoignage sur son combat dans le «second Front». Ces deux «frères» ont été condamnés à mort par le tribunal militaire, à deux reprises en ce qui concerne Meziane Cherif. Quant à Zina Haraïgue qui a participé à l’attentat contre Soustelle, son palmarès dans les rangs de l’OS est impressionnant, il s’est terminé avec panache par sa spectaculaire évasion de la prison de la Roquette.

Source :http://terredislam.bloguez.com/terredislam/1222011/Lutte-de-lib-ration-nationale-Le-25-Ao-t-1958-Ouverture-du-Second-Front-

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Hors la loi de rachid bouchareb Empty Re: Hors la loi de rachid bouchareb

Message  sylvestre Ven 24 Sep - 16:47

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/09/21/qui-est-a-lorigine-des-manifestations-contre-le-film-hors-la-loi/#xtor=RSS-32280322

21 septembre 2010

Pour la deuxième fois en six mois, Hors-la-loi, le film de Rachid Bouchareb - qui doit sortir sur les écrans mercredi 22 septembre-  est l’objet d’une polémique dans le Sud-Est de la France. La raison: “un film mensonger” qui donnerait “la version du FLN de l’histoire algérienne “tout en prétendant à la vérité historique”, selon les associations de pieds-noirs.

Les milieux rapatriés étaient vent debout depuis l’annonce de la sortie du film. Lundi 20 septembre, un rassemblement a eu lieu -dans une ambiance tendue- devant le cinéma marseillais où se jouait l’avant-première. Déjà, le 21 mai, une manifestation, avait été organisée en marge du festival de Cannes où était présenté le film. Ce jour-là, de nombreux élus UMP des Alpes-Maritimes, dont le député Lionnel Luca, étaient venus soutenir les pieds-noirs.

A Marseille, lundi soir, ce sont les élus régionaux Front national qui étaient très présents parmi la cinquantaine de personnes devant le cinéma. Stéphane Ravier, conseiller régional PACA et soutien de Marine Le Pen, avait relayé l’appel à la manifestation sur son site. Il en fait ce compte-rendu sur son site: “J’ai eu l’opportunité de faire connaître aux nombreux journalistes présents ainsi et surtout, à nos compatriotes survivants de cette tragédie que fût la guerre d’Algérie,  mon indignation devant la projection d’une “oeuvre ” qui falsifie l’histoire et qui insulte gravement la mémoire des victimes de la barbarie fellagah,écrit-il.  Perturbée par quelques “Français de papier” soutenus en cela par les idiots utiles de l’extrême gauche, ce rassemblement reste un formidable succès et prouve que les Français n’ont pas oublié celles et ceux qui sont tombés sous la haine du FLN et de la trahison gaulliste!”

algerie.1285085140.jpg

Ce rassemblement a été organisé depuis le réseau social Facebook, via un groupe intitulé “Inonder de boules puantes les salles qui diffuseront le film “Hors la loi”". A l’initiative de cet appel, il y a le collectif “Une main devant, une main derrière” - plutôt récent dans la galaxie pied-noir et qui n’a pas été déposé en préfecture. Ce collectif s’est constitué à l’origine pour obtenir “l’apurement total et définitif des dettes des rapatriés ayant un dossier de surendettement ou d’indemnisation en cours”. Il est animé par un certain Roger Dalger.

“Communauté”

Ce dernier, joint par Le Monde, n’a pas souhaité donner son identité “pour le moment”. Il dit être né en juillet 1962 - il aurait 48 ans et serait, toujours selon ses dires, consultant indépendant en publicité dans le Sud-Ouest. “J’ai une histoire un peu particulière: je suis né en Algérie et suis rentré un mois plus tard dans les bagages de mes parents”, raconte-t-il. Selon Roger Dalger, “on est un petit groupe de gens qui ont à peu près le même âge. On porte cette histoire. Assez curieusement, c’est peut être lié à l’âge parce qu’on commence à perdre nos parents, il y a chez nous une résurgence culturelle pied-noir, dans la deuxième, voire la troisième génération, explique-t-il. L’Algérie française c’était la cause de nos parents, ce n’est pas la nôtre.”

Il affirme que sa “démarche n’est absolument pas politisée. Nous ne sommes ni de droite, ni d’extrême droite et on ne se laissera pas récupérer par elle. Je n’appartiens pas au courant nostalgique de l’Algérie française ou de réhabilitation de l’OAS. On est pas là-dedans, on s’en garderait bien. Moi, ce qui m’intéresse, c’est de défendre cette communauté, assure Roger Dalger. Aucun d’entre nous n’est encarté. Il y a une exception et cette personne est chez les Verts. D’ailleurs, les pieds-noirs qui votent pour Le Pen, ce n’est pas par idéologie politique, mais par reconnaissance, car il s’est toujours battu avec eux”.  Jean-Marie Le Pen ayant été parachutiste en Algérie et  a toujours soutenu l’Algérie française.

Pour autant, comme nous l’avons mentionné plus haut, l’extrême droite était bel et bien présente à la manifestation de lundi à Marseille, sans que les initiateurs de l’appel n’en prennent ombrage. La cause pied-noire (et plus largement celle de l’Algérie française) a en effet toujours été revendiquée par cette famille politique. Encore récemment, au mois de janvier, Jean-Marie Le Pen a, pour ouvrir sa campagne des régionales, déposé une gerbe de fleurs sur la stèle dédiée “aux martyrs de l’Algérie française” et a fait diffuser, avant son discours, un clip vilipendant l’action de De Gaulle dans l’indépendance algérienne (voir Le Monde du 26 janvier 2010).

Que ce soit ou non l’intention de ses auteurs, l’appel à la manifestation de lundi a été relayé sur les sites Françoisdesouche, celui de l’Action française et sur Nations presse info. L’association Jeune Pied-Noir et Les petits échos de l’Echo d’Oran, bulletin pied-noir ultra, ont donné une grande répercussion à l’initiative marseillaise.

En complément: les pieds-noirs et le front-national , à lire sur l’excellent site Fragments sur les temps présents.

sylvestre
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Hors la loi de rachid bouchareb Empty Re: Hors la loi de rachid bouchareb

Message  verié2 Ven 24 Sep - 17:08

Lien avec un article intéressant de Mediapart sur la campagne contre Bouchareb.
Certains fachos et politiciens de l'UMP voudraient... le priver de sa nationalité alors qu'il est né... à Paris en 1953.

http://www.mediapart.fr/club/blog/edwy-plenel/230510/hors-de-france-ce-cri-de-haine-sur-la-croisette

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Hors la loi de rachid bouchareb Empty Re: Hors la loi de rachid bouchareb

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum