Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -65%
Enceinte Olaf Frozen (La Reine des Neiges) – ...
Voir le deal
6.95 €

Résistance au gouvernement bourgeois

Page 16 sur 20 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19, 20  Suivant

Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty A bas le pacte des négriers et soudoyés !

Message  Roseau le Ven 14 Mar - 4:07

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Antik233
La Une :
18 mars : lançons la mobilisation contre le "Pacte d'austérité" !

Premier plan :
A la Une. Le 18 mars, lançons la mobilisation contre le "Pacte d'austérité" ! (Robert Pelletier)
Ukraine : "soulèvement démocratique", "putsch fasciste" ? (David Mandel)
Riposte : le 12 avril en marche (Côme Pierron)
Édito. Droit des peuples, imposture et révolution (Yvan Lemaitre)
Un monde à changer : l'eau est un droit pour tous
+ Bien dit, no comment, le chiffre, l'agenda

Actu politique :
UMP : la crise rebondit sous l'empilement des "affaires" (Jean-Philippe Divès)
F-Haine : le vernis démocratique craque ! (Alain Pojolat)
Remaniement : derrière le casting, l'austérité (Sandra Demarcq)

Actu internationale :
État espagnol. "Podemos !" : nous pouvons ! (François Sabado)
Haïti : luttes ouvrières et salaire minimum (Thibault Blondin)
Venezuela : offensive de la droite, paralysie du gouvernement (Marcelo N.)

NPArguments :
Des listes anticapitalistes contre l’austérité, la droite et l’extrême droite, pour une opposition de gauche au gouvernement (dossier réalisé par Yvan Lemaitre et Thibault Blondin)

Actu sociale :
AIDES : mauvaise direction ! (entretien avec Renaud Delacroix. Propos recueillis par Manu Bichindaritz)
Éducation nationale : étendre la mobilisation (Raphaël Greggan)
Santé privée : les élèves infirmiers ne seront pas les sacrifiés ! (correspondant)
Santé : les centres de santé en danger (JL et FA)
Sages-femmes : au-delà du statut, la revalorisation du métier (Elsa Collonges)
Inspection du travail : Sapin perd au Parlement mais passe en force (Comité inspection du travail - Pôle emploi - Ile-de-France)
Pizza Hut : un arrière goût de discrimination ! (correspondant)

Actu du NPA :
Chroniques municipales. Gérardmer (88) : solidaire ! / Saint-Brieuc (22) "à gauche vraiment 2014" / Paris 18e : la démocratie des Sans-voix dans la rue
Les comités en action. Bordeaux : meeting réussi
Les nôtres : Marie Gérault

Culture :
Exposition : rituels de crises et crises sans rituels (Gilles Bounoure)
Essai : Qu'est-ce que l'écosophie ? de Félix Guattari (Sophie Coudray)
Musique : Apocalypse et Dream River de Bill Callahan (Sylvain Chardon)
Cinéma : Bethléem de Yuval Adler (Gérard Delteil)

La Der :
Russie : "nous avons un décor fait d'institutions démocratiques, mais c'est un système géré par en haut, par l'administration du président" (entretien avec Ilya Boudraitskis. Propos recueillis par Georges Villetin et traduit par Sylvestre Jaffard)
+ Vu ailleurs et le strip de Faujour
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Tract jeunes NPA

Message  Roseau le Mar 18 Mar - 18:23

Contre la république des magouilles, prenons nos affaires en main
http://npa2009.org/sites/default/files/2014.03.17_a4j.pdf
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Re: Résistance au gouvernement bourgeois

Message  Roseau le Mer 26 Mar - 17:49

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 3778dc05c1f1471cd6ff5a02f1386e0f
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Ce qui devait arriver…

Message  Roseau le Sam 5 Avr - 21:16

http://npa2009.org/content/ce-qui-devait-arriver
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Re: Résistance au gouvernement bourgeois

Message  Roseau le Mar 15 Avr - 0:23

Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Communiqué NPA

Message  Roseau le Mer 16 Avr - 22:02

Valls:au bulldozer contre les acquis sociaux et le pouvoir d'achat !

"Plus vite" et "plus fort", Manuel Valls passe à la vitesse supérieure dans l'attaque au bulldozer contre les droits sociaux.

Ce sont les retraités, les bénéficiaires des prestations sociales et les fonctionnaires qui vont régler la première tranche de l'ardoise gouvernementale, permettant de financer les 30 milliards d'€ de cadeaux aux patrons.

Gel des retraites et des prestations sociales jusqu'en 2015, gel pour une nouvelle année des salaires des fonctionnaires, (dont le point d'indice n'a pas augmenté depuis 2010!), et comble du cynisme, il prétend ne pas toucher aux minima sociaux et annonce le recul d'un an de la revalorisation exceptionnel du RSA, du complément familial et de l'allocation de soutien familial!

Prendre aux pauvres pour donner aux riches, Sarkozy dont c'était pourtant la spécialité, fait désormais pâle figure à coté du tandem Hollande/Valls !

Il n'y a rien à négocier, et aucun dialogue à poursuivre avec ce gouvernement, dont la brutalité avec les classes populaires n'a d'égal que la servilité à l'égard des patrons.

Au lendemain du 1er succès qu'a été la manifestation du 12 avril à Paris, c'est unitairement dans la rue, dans les grèves et les manifestations que ça doit se passer ! Et le plus tôt sera le mieux, pour faire échec à une austérité sans précèdent !

Montreuil, le 16 avril 2014
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Re: Résistance au gouvernement bourgeois

Message  Copas le Jeu 17 Avr - 5:31

L'attaque du gouvernement est cette fois de taille.
Quels pourris !
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Re: Résistance au gouvernement bourgeois

Message  Roseau le Jeu 17 Avr - 13:40

La guerre est déclarée : Valls vient d'annoncer l'un des plans d'austérité les plus violents depuis la Libération...
http://npaherault.blogspot.fr/2014/04/la-guerre-est-declaree-valls-vient.html
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Vote de confiance : la leçon de choses

Message  Roseau le Jeu 17 Avr - 18:52

http://npa2009.org/content/vote-de-confiance-la-lecon-de-choses
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Re: Résistance au gouvernement bourgeois

Message  mykha le Jeu 17 Avr - 22:41

Roseau a écrit:La guerre est déclarée : Valls vient d'annoncer l'un des plans d'austérité les plus violents depuis la Libération...
http://npaherault.blogspot.fr/2014/04/la-guerre-est-declaree-valls-vient.html

Nom de dieu ! Roseau a déclaré la guerre !
Et en plus, Roseau découvre que ce Hollande, cette gauche pour laquelle il a appelé à voter, passe à l'offensive contre le monde du travail ..

Comme si avant, avec Airault et les mêmes ministres, c'était mieux, comme si il n'y avait pas une continuité dans la clique Hollande pour faire les poches des exploités et remplir celles des plus riches....
Bon, mieux vaut penser que Roseau est un farceur plein d'humour que d'imaginer qu'il fait de la politique..!
mykha
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty La France est-elle en guerre contre les français ?

Message  Roseau le Jeu 17 Avr - 23:12

Jean-Claude PAYE
http://www.legrandsoir.info/la-france-est-elle-en-guerre-contre-les-francais.html

PS. Vals banni du forum pour attaques personnelles
et planqué honteusement depuis sous le faux nom de Mykha
devrait apprendre à se respecter et respecter les membres du forum.
Sans parler d'apprendre à lire... Smile 
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty 3e Fête Anticapitaliste à Paris le 3 mai 2014

Message  Roseau le Mar 22 Avr - 15:48

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Afffete
La 3e fête du NPA à Paris aura lieu le
samedi 3 mai de 13h à 22h
à la salle Olympe de Gouges (15, rue Merlin - Paris 11e - Métro Voltaire)

Pour sa 3ème édition, la fête anticapitaliste se placera sous le signe de l’internationalisme.

Cette année, un meeting et des tables rondes avec de invités internationaux venant d’Espagne, de Grèce, d’Ukraine, de Belgique, de Syrie ou de Tunisie...

La journée commencera par une projection débat en présence de Gérard Mordillat.

Plusieurs concerts : Balbino Medellin, Refugees of rap et Zyriab et du théatre...

Et comme chaque année maintenant, un espace enfants et un spectacle en fin d’après-midi pour enfants, un village associatif/syndical/politique, des expos, une buvette, des repas...

Tarif : Entrée Libre


PROGRAMME COMPLET :

13h30 : Projection-débat : Le grand retournement

Le Grand Retournement est un film français réalisé par Gérard Mordillat, sorti en salles le 23 janvier 2013. Il est adapté de la pièce de Frédéric Lordon D’un retournement l’autre, comédie sur la crise financière
Suivi d’un débat avec Gérard Mordillat
Entrée libre

Présentation du film : C’est la crise, la bourse dégringole, les banques sont au bord de la faillite, le crédit est mort, l’économie se meurt… Pour sauver leurs mises les banquiers font appel à l’État. État haï est soudain le sauveur ! Les citoyens paieront pour que le système perdure, que les riches restent riches, les pauvres pauvres. Adaptée de la pièce de Frédéric Lordon, cette histoire d’aujourd’hui se raconte en alexandrins classiques. C’est tragique comme du Racine, comique comme du Molière.

Bande annonce :


15h45 : Débats

- Où en sont les révolutions arabes ?
avec Julien Salingue (universitaire, spécialiste du monde arabe), Ghayath Naisde (militant syrien), un intervenant tunisien

- Luttes et mobilisations en Europe de l’Est
avec Zakhar Popovych (« Opposition de gauche », Ukraine, Kiev), Catherine Samary (universitaire, spécialiste de l’Europe de l’Est), Olivier Besancenot (retour de son voyage en Bosnie)


16h30 : Spectacle pour enfants

Intitulé "Trois pommes ont pousse" par la conteuse Violaine Robert
Spectacle familial, à partir de 5 ans
C’est un long voyage, un chemin surprenant. On marche, on court, et on tombe... sur trois pommes, trois cailloux blancs, la lune brillante ou une pièce étincelante. Des contes d’Afrique, d’Asie, d’Europe pour petits et grands, à partager.


16h30 : Débat au stand de La Brèche :
"La violence sociale de l’après guerre"

entre Dominique Simonnot , journaliste au Canard enchaîné, qui vient de publier "Plus noir dans la nuit" sur la grande grève des mineurs de 1948 , et Gérard Delteil , écrivain, qui vient de publier "Les années rouge et noir", roman politico-social inspiré de faits des Trente glorieuses .Le débat sera suivi d’une scéance de signatures à La Brèche.


17h15 : Théâtre

« Des bus, des obus, des syndicalistes », chronique théâtrale sur l’usine Chausson à Gennevilliers
Spectacle de la compagnie "Sans la nommer"
idée, écriture et interprétation Cédric Lansade, mise en scène Fanny Gayard - complice Rose Guégan.

Ce spectacle aborde l’histoire de l’usine Chausson à travers les luttes des ouvriers de 1975 jusqu’à la fermeture, sous la forme d’un récit d’un ancien ouvrier de Chausson au moment de son départ en retraite.


17h15 : Musique

Avec le groupe Zyriab


18h30 : Meeting international

avec Olivier Besancenot (France, NPA), Thomas Weyts (Belgique, LCR/SAP), Isabel Serra (Espagne, Podemos), Zakhar Popovych (Ukraine, Opposition de gauche), Gerotziafas Grigoris (Grèce, Antarsya)


20h : Concert


- BALBINO MEDELLIN
site officiel

Compositeur, auteur, interprète français aux influences espagnoles, trois albums à son actif, riche de collaborations avec des artistes tels que Bernard Lavilliers, Mano Solo, Cali et Sergent Garcia, Balbino Medellín a choisi de revenir sur scène en toute simplicité, au plus proche de son public avec un nouvel album : « à l’ancienne ».
Il travaille désormais avec son propre label : Sauvages Modernes® et en exclusivité avec La Horde Productions.
Retrouvez Balbino en live et en os, en solo ou en duo avec René Michel son accordéoniste, avec l’énergie de la rue et les mots des gens simples…



- REFUGEES OF RAP

Comme deux millions de Syriens qui ont dû quitter leur pays, les "Réfugiés du rap", jeunes musiciens syro-palestiniens, ont fui la guerre et les menaces du régime. Ils se sont exilés en France, à Paris, d’où ils chantent la révolution.

Plus d’infos
http://mondeacinter.blog.lemonde.fr/2013/11/06/refugees-of-rap-le-hip-hop-de-la-revolution-syrienne/
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Re: Résistance au gouvernement bourgeois

Message  Roseau le Jeu 24 Avr - 7:28

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Antik239_la_une-1_0
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Notes sur la situation française...

Message  Babel le Ven 25 Avr - 12:06

... après les municipales et la manifestation du 12 avril
SABADO François
18 avril 2014

1) Les dernières élections municipales traduisent une nouvelle dégradation du rapport de forces politiques au détriment de la gauche et du mouvement ouvrier. 150 villes de plus de 10.000 habitants ont basculé de gauche à droite et à l’extrême droite.

Bien entendu, après des années de social-libéralisme où le PS a pris bien des distances avec le mouvement ouvrier, une défaite électorale du PS n’induit plus mécaniquement une défaite du camp des travailleurs.

Ces travailleurs, qui ne sentent plus représentés par la gauche, ne ressentent pas cette faillite des socialistes comme la leur, et heureusement. Ils se sont même abstenus massivement (entre 50 et 60 % des inscrits dans les banlieues ou territoires populaires).

2) Mais lorsqu’une telle défaite électorale du PS laisse la place à la droite et à l’extrême droite, que se délite ce qui reste du « socialisme municipal historique », que le PCF perd un tiers de ses communes, en particulier dans la » banlieue rouge », que ces reculs ne sont pas compensés, loin de là, par des victoires de la gauche radicale, cela ne peut peser que négativement sur les rapports de forces entre les classes.

Surtout que cette élection se situe dans une conjoncture marquée par la multiplication de plans patronaux ou d’attaques gouvernementales qui peuvent provoquer telle ou telle réaction sociale, luttes ou mobilisations partielles, mais qui ne sont pas suffisamment fortes pour bloquer les politiques d’austérité ou faire reculer le pouvoir. Des années de restructurations de la force de travail, de précarité, de chômage ont remodelé un salariat aujourd’hui tétanisé par la crise. Surtout que là encore, les directions syndicales soutiennent directement « les pactes » du gouvernement et du patronat ou se positionnent en « accompagnatrices ».

3) Dernière manifestation de ce tournant à droite, la nomination de Manuel Valls comme premier ministre.

Dans la primaire socialiste qui décidait du candidat à la présidentielle en 2011, Valls a représenté sur l’échiquier politique du PS, déjà bien à droite, la droite du Parti socialiste. Il se présentait comme le candidat contre les 35 heures, contre une politique de redistribution, pour la privatisation des services publics, pour une politique de réduction des cotisations sociales qui visait de nouvelles attaques de la Sécurité sociale. Il se revendiquait haut et fort de la « politique de l’offre » basée sur la baisse du coût du travail et sur des aides aux entreprises – opposée à une politique de relance par le demande. Il n’a réuni que 5% des suffrages à cette élection, ce qui prouvait que même pour un PS déjà très à droite, Valls c’était « trop ».

Deux années, plus tard, c’est la politique de Valls qui s’applique ouvertement, par Hollande, par le gouvernement et par le PS. Résultat brut : 30 milliards d’aide aux entreprises, 50 milliards d’économies budgétaires qui vont se traduire par des coupes sombres dans les budgets publics et la Sécurité sociale. Déjà on annonce la fermeture de dizaine d’hôpitaux, le non remboursement de certains médicaments, la baisse des salaires des fonctionnaires. Dans une Europe en crise profonde et durable, et où le taux de croissance tourne autour de 1 %, une telle politique ne peut qu’entrainer le pays dans la spirale infernale de l’austérité, du chômage et de la précarité.

Mais n’est ce pas précisément le but recherché pour modifier en profondeur les rapports de forces sociaux et politiques ? Pour remettre en cause ce qui reste de « modèle social européen » en liquidant une série d’acquis sociaux, et aligner l’Europe dans la concurrence mondiale.

4) Le problème c’est que ces choix socio-économiques sapent les bases sociales des partis traditionnels, de droite comme de gauche, et provoque des crises politiques.

Pour ce qui est de la social-démocratie, ces partis sont « de moins en moins ouvrier et de plus en plus bourgeois ». Ce ne sont pas des partis bourgeois comme les autres, car le système a besoin de leur singularité pour assurer l’alternance. Mais les rapports de ces partis au mouvement ouvrier ne renvoient plus qu’à l’histoire et leur politique n’a plus grand-chose à voir avec les politiques classiques de la social-démocratie. Ce sont des politiques néolibérales. Pour les citoyens comme les salariés Hollande–Valls s’inscrivent dans la continuité de Sarkozy non seulement sur le plan socio-économique, mais même sur le plan de la répression contre les sans papiers ou des communautés comme celle des Roms. Valls d’ailleurs ne s’offusque pas d être considéré comme le Sarkozy de gauche.

Mais la mutation libérale des PS ne peut elle pas remettre en cause l’existence même de ces partis ? En Europe du Sud, le PS portugais ou le PSOE n’ont pas rejoint la catastrophe historique du PASOK, même s’ils se sont affaiblis. Le PS français est encore un grand parti, mais ces élections ont touché un de ses piliers fondamentaux : ses bases municipales… S’il poursuit sa politique, d’autres échecs électoraux sont annoncés : aux prochaines européennes, aux élections régionales et cantonales et l’on ne voit pas comment le PS pourrait se redresser d’ici les prochaines élections présidentielles et législatives. L‘effondrement n’est pas à écarter.

Le recul du PCF est d’une autre nature, celle du déclin historique du post-stalinisme, mais il traduit aussi cette dégradation du rapport de forces, en particulier dans une série de villes où c’est la droite qui a remplacé les élus du PCF dans les mairies.

5) C’est dans cette situation, avec l’abstention record, qu’il y a eu la poussée de la droite et du Front National, ce dernier remportant une dizaine de grandes villes. La droite est renforcée malgré des contradictions sur une série de questions : l’Europe, les rapports au Front national, des questions de direction autour du « retour » de Sarkozy. Sa base militante et son électorat sont sous pression de la droite ultra ou de l’extrême droite. Quant au FN, il confirme son enracinement dans le pays, et le fait est qu’il attire de plus en plus une partie de l’électorat ouvrier et populaire. Comme les partis d’origine fasciste, il combine les thématiques sociales et le racisme, mais comment va-t-il, dans cette situation gérer les contradictions entre son origine et sa direction fascistoïde et les pressions qui surgiront de son intégration dans les institutions ?

Certes, nous ne sommes pas dans les années 30, les classes dirigeantes ont choisi l’intégration dans la mondialisation capitaliste et pas le nationalisme protectionniste, mais il peut y avoir des « accidents politiques », des moments de basculement, où il y aurait une désynchronisation entre les choix socio-économiques fondamentaux des classes capitalistes et l’irruption de solutions politiques autoritaires avec l’arrivée au pouvoir de coalitions (directes ou indirectes) de la droite et de l’extrême droite. La poussée de l’extrême droite dans toute l’Europe et l’acceptation de gouvernements comme celui de Orban dans la Hongrie actuelle montre bien les dangers que courent les libertés démocratiques et le mouvement populaire.

En France, comme, dans bien des pays d’Europe, le mouvement du balancier va vers la droite, mais heureusement il y aussi des résistances sociales et politiques.

6) La journée de manifestation du samedi 12 Avril à Paris et dans tout le pays témoigne de cette résistance. Plusieurs dizaines de milliers de manifestants ont répondu à l’appel de plus de 200 responsables associatifs, syndicalistes ou politiques pour lutter contre la droite et l’extrême droite et s’opposer aux plans d’austérité du gouvernement Hollande-Valls.

A l’origine, il y eut un appel d’Olivier Besancenot à un week-end de révolte à gauche contre les manifestations successives de l’ultra droite et la politique du gouvernement, suivi des prises positions des dirigeants du Front de Gauche, allant dans le même sens. Puis il y eut un travail pendant plusieurs semaines de mise au point d’un appel unitaire, de réunions préparatoires. La nomination de Valls a accéléré cette mobilisation. Ce qui a fait le succès de cette manifestation, c’est son unité, sa radicalité et sa diversité. Au-delà des organisations politiques, des dizaines d’associations notamment pour le droit au logement, et des secteurs du mouvement syndical se sont mobilisés. Dans la CGT, un nombre important de fédérations et d’Union départementales ont appelé aux manifestations contre l’avis de la direction confédérale. Il faut noter aussi les apparitions significatives du PCF ou du NPA dans le cortège parisien. Malgré les résultats de ces dernières élections municipales, cette manifestation montre qu’il y a dans le pays une gauche qui n’accepte pas la politique du gouvernement et qui résiste, et cela bien au-delà des partis de la gauche radicale.

7) Une des questions clé est : comment continuer, comment traduire politiquement cette dynamique de mobilisation, partielle mais significative, dans ce contexte de recul ?

Les questions de l’unité d’action, de la radicalité, et de la lutte contre la politique du gouvernement, de la droite et de l’extrême droite servent de boussole aux anticapitalistes.

D’abord dans la résistance sociale quotidienne, dans les luttes contre les licenciements, contre les attaques budgétaires, dans des grèves ou mobilisations pour les droits sociaux. Les manifestations pour le 1er mai sont la prochaine échéance. Sans mobilisation sociale d’ampleur qui bloque les plans d’austérité, arrache des victoires partielles, permette de redonner confiance aux travailleurs et aux mouvements sociaux, il n y aura pas le début de changement de rapports de forces. C’est décisif.

Mais cela doit aussi se traduire sur le plan politique par l’unité action dans les luttes et aussi dans les confrontations électorales. Déjà aux municipales, le NPA a présenté et ou soutenu 87 listes dont 55 unitaires, sur un programme anti austérité dans l’indépendance vis-à-vis du PS au premier et deuxième tour des élections. Au-delà, la gauche radicale a présenté plusieurs centaines de listes qui ont marqué, à la différence de la débâcle socialiste, une certaine résistance avec des résultats appréciables.

Après ces élections municipales et la préparation de la manifestation du 12 avril se posait la question d’une proposition unitaire aux élections européennes. C’est dans ce sens que le NPA s’est adressé au Front de gauche, à LO, aux libertaires pour discuter de la possibilité d’une liste unitaire aux européennes. Il y a, bien entendu, des positions différentes sur cette question : le Parti de la Gauche européenne se prononce pour une refondation de l’Union européenne qui ressemble plutôt à une tentative de réforme, alors que les anticapitalistes se battent pour la rupture avec les institutions européennes ; Mélenchon peut faire des déclarations ambigües contre « l’ Europe allemande » ou pour « le protectionnisme solidaire », alors que nous défendons une politique internationaliste sans concession aux nationalismes. Mais pour le « grand public », les uns comme les autres vont s’opposer aux politiques d’austérité du gouvernements et de l’Union européenne et proposer une autre Europe sociale et démocratique.

Nous regrettons que les conditions n’aient pu être réalisées pour conclure un accord. Les hésitations des uns et des autres ont joué, mais les tensions qui ont paralysé le Front de Gauche n’ont pas permis une vraie discussion. C’est, d’ailleurs, in extremis que les composantes du Front de Gauche se sont mis finalement d’accord sur leurs propres listes.

Mais au-delà de cet accord pour les européennes, le Front de Gauche s’est profondément divisé sur les relations à avoir avec le PS. Dans la majorité des grandes et villes moyennes le PCF s’est allié au PS. Les autres composantes du front de gauche ont refusé cette alliance au 1er tour de ces municipales. Résultat un Front de Gauche explosé sur une question centrale que le NPA a soulevé depuis des années : les rapports au PS, puis au gouvernement. Alors que le NPA avait été violemment critiqué pour avoir mis cette question au centre du débat, qu’il avait été accusé de chercher des prétextes pour ne pas faire l’unité, nombre de militants du FdG reconnaissent aujourd’hui que ce sont les divergences sur ce point qui ont conduit à l’éclatement lors des élections municipales. Bien des choses dépendront des prochains résultats électoraux, notamment aux européennes, mais la formule du Front de Gauche lancée en 2010 est aujourd’hui caduque, il faut rediscuter de l’unité et de ses bases.

En effet, il faut l’unité, et les anticapitalistes doivent redoubler d’efforts pour déployer une politique unitaire, mais avec l’approfondissement des attaques néolibérales du PS, les alliances électorales avec ce dernier sont à proscrire, le soutien à des majorités parlementaires ou à des gouvernements PS encore plus. C’est la raison pour laquelle la politique de Mélenchon de construire un « front populaire écologiste » avec la direction des Verts conduit à une nouvelle impasse, surtout lorsque la majorité du groupe Vert soutient le gouvernement Valls.

L’objectif, dans les semaines et les mois qui viennent, c’est de faire entendre haut et fort la voix d’une opposition de gauche au gouvernement. Une opposition unitaire large mais une vraie opposition et, en ce sens, on ne peut construire une opposition de gauche avec des forces qui soutiennent ou participent au gouvernement, c’est malheureusement le cas avec la « gauche » du PS et les Verts...

Pour les anticapitalistes, dans cette situation difficile il faut au contraire combiner l’unité d’action sociale et politique avec une politique d’indépendance claire envers le PS, et un programme anticapitaliste qui défendent les besoins sociaux des travailleurs et de la population.

Dans une situation où la vieille gauche est rejetée, il faut reconstruire le mouvement ouvrier en redéfinissant une perspective unitaire qui intègre les organisations mais invente de nouvelles formes et de nouveaux contenus programmatiques. C’est en fécondant « l’unité d’action » d’un contenu anticapitaliste que les révolutionnaires seront utiles pour reconstruire.

L’unité réalisée le 12 avril et proposée pour les européennes est une bonne indication pour l’orientation du NPA dans les mois qui viennent.

François Sabado

Article écrit pour la revue Viento Sur (Francia : Tras las municipales y la manifestación del 12 de abril) : http://www.vientosur.info/spip.php?...

Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Re: Résistance au gouvernement bourgeois

Message  verié2 le Ven 25 Avr - 12:18

L'analyse de Sabado me semble globalement juste. A part deux points :
-Une exagération du "succès" du 12 avril.
-L'emploi systématique de l'expression "opposition de gauche" au gouvernement, alors que "opposition de classe", qui n'a pas la même signification, serait plus judicieux.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Re: Résistance au gouvernement bourgeois

Message  mykha le Ven 25 Avr - 12:49

-L'emploi systématique de l'expression "opposition de gauche" au gouvernement, alors que "opposition de classe", qui n'a pas la même signification, serait plus judicieux.

Sauf que les mots ont un sens et Sabado n'emploie pas par hasard l'un ou l'autre.
mykha
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Re: Résistance au gouvernement bourgeois

Message  Roseau le Sam 26 Avr - 17:18

Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Re: Résistance au gouvernement bourgeois

Message  Roseau le Lun 28 Avr - 19:16

Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Re: Résistance au gouvernement bourgeois

Message  Roseau le Jeu 1 Mai - 3:16

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Manu-1-mobilisation-183
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Programme de la fête du NPA Paris 3 Mai

Message  Roseau le Ven 2 Mai - 23:02

http://npa2009.org/node/41018
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Re: Résistance au gouvernement bourgeois

Message  Gaston Lefranc le Ven 2 Mai - 23:32

Désastres sociaux, pacte de responsabilité, démantèlement d’Alstom : il n’y a pas 36 solutions, il faut sortir du capitalisme !
http://tendanceclaire.npa.free.fr/article.php?id=607

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Re: Résistance au gouvernement bourgeois

Message  gérard menvussa le Sam 3 Mai - 0:09

Seule une telle politique hurlée publiquement pourrait aider à construire les luttes des travailleurs contre les plans de licenciement, et à imposer à l’État capitaliste la nationalisation/expropriation des groupes qui licencient. Nous ne pourrons l'obtenir qu'en nous organisant contre les directions réformistes (politiques et syndicales) et en les débordant afin de construire une grève générale qui bloque les profits. Il faut oser le dire et en faire le cœur de notre politique.

Au lieu de cela, notre parti, le NPA ne cesse hélas de véhiculer des illusions dans les élections bourgeoises en regrettant par exemple à longueur d'antennes, via nos porte parole qu'aucune alliance n'ait pu être conclue avec le front de gauche,

Et la politique prétenduement "révolutonnaire" de la tendance claire est toujours aussi incantatoire, ne donnant pas le commencement du début d'une piste pour en finir avec les "manifs traine savates" et autres politiques pourries....
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 63
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Re: Résistance au gouvernement bourgeois

Message  Jean Némard le Sam 3 Mai - 9:30

gérard menvussa a écrit:


Et la politique prétenduement "révolutonnaire" de la tendance claire est toujours aussi incantatoire, ne donnant pas le commencement du début d'une piste pour en finir avec les "manifs traine savates" et autres politiques pourries....




Mon cher Gérard,je ne suis pas au NPA,mais si c'était le cas,je préfererai accompagner Gaston et"hurler"avec lui qu'il faut exproprier les boites qui licencient et partager le travail entre tous plutôt que d'aller avec toi faire la proposition bidon de listes unitaire F.de G./NPA aux européennes.

Jean Némard

Messages : 8
Date d'inscription : 24/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Re: Résistance au gouvernement bourgeois

Message  gérard menvussa le Sam 3 Mai - 9:54

Sauf que le NPA hurle déja qu'il faut non pas "partager le travail" (je trouve ce mot d'ordre totalement réformiste et sans contenu) mais effectivement expropier les patrons (et pas que ceux qui licencient, d'abord) Et quand est ce que j'aurais défendu "faire la proposition bidon de listes unitaire F.de G./NPA aux européennes." ? Je suis pour regrouper tous ceux qui s'opposent a ce gouvernement pour plus de clarté ! Dans une alliance de combat, et certainement pas pour une alliance effectivement bidon avec le seul front de gauche. Inventer des positions imaginaires c'est totalement inefficace, et contre productif.
gérard menvussa
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 63
Localisation : La terre

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Re: Résistance au gouvernement bourgeois

Message  Gaston Lefranc le Sam 3 Mai - 10:05

Non, la réalité est bien que la direction du NPA a proposé une alliance de merde au Front de gauche, en sachant très bien ce que défend le Front de gauche. Et la réalité, c'est que le Front de gauche n'en a pas voulu, le PCF se payant le luxe de se moquer du NPA en disant que c'était une proposition de dernière minute, parce que le NPA était à la rue, n'avait pas de fric, et n'arrivait pas à faire des listes partout. Et nos porte-parole ont répondu un truc débile et mensonger disant "on ne pouvait pas négocier avec le Front de gauche car le Front de gauche était désuni aux municipales". Or, la réalité, c'est qu'on a précisément interpellé le FDG parce que des dépêches de presse indiquaient que le FDG n'arrivait pas à se mettre d'accord sur ses listes, et qu'on voulait s'engouffrer dans la brèche.

Tout cela, c'est de la politique politicienne de merde, qui sème la confusion, et qui au final ne fait aucune "démonstration" (car l'objectif de la direction du NPA était de faire la "démonstration" qu'on était les gentils unitaires et le FDG les méchants), si ce n'est celle de notre propre faiblesse et de la confusion.

En outre, le NPA ne fait pas campagne en mettant au centre la nécessité d'exproprier les patrons. C'est tout simplement faux.

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Résistance au gouvernement bourgeois - Page 16 Empty Re: Résistance au gouvernement bourgeois

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 20 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19, 20  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum