Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-29%
Le deal à ne pas rater :
Jeu d’ambiance Dobble
7.12 € 9.99 €
Voir le deal
-42%
Le deal à ne pas rater :
Montre Ice-Watch pour Femme – ICE glam Black Rose Gold
52 € 89 €
Voir le deal

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Roseau le Jeu 6 Déc - 23:21

communiqué national du NPA :

Arcélor Mittal : Les promesses n’engagent que ceux qui y croient !
jeudi 6 décembre 2012

L’encre de l’accord bidon signé entre le gouvernement et le milliardaire Mittal est à peine sèche que le patron voyou en met déjà un paragraphe à la poubelle. L’abandon du projet ULCOS donne la mesure de la valeur des engagements de Mittal. Pour ce qui concerne les autres points de l’accord le gouvernement ment grossièrement quand il prétend qu’il n’y aura pas de licenciements et pas de plan social. Avec près de 10% de taux de chômage officiel, qui peut croire que les milliers d’emplois supprimés à Florange ne se solderont pas par autant de chômeurs/euses supplémentaires. Les ridicules investissements de Mittal sur le site correspondent à peine à la maintenance ordinaire des installations. Mittal est un gangster industriel, un massacreur du social. Le gouvernement est complice en s’alignant sur le MEDEF et sa présidente Laurence Parisot qui prétendent que le droit de propriété est sacré et intouchable, c’est à dire leurs privilèges et leur capital.

C’est bien à cet insupportable droit patronal qu’il faut s’attaquer. Partout où les patrons licencient, il faut les dégager. Il faut exproprier Mittal (comme PSA et SANOFI) sans indemnité.Maintenant ! La seule solution c’est la nationalisation, la propriété publique sous le contrôle des travailleurs et de la population.

Le NPA prend contact avec les organisations syndicales et politiques qui s’opposent aux diktats de Mittal et à la complicité du gouvernement afin d’organiser une riposte unitaire.

Montreuil, la 6 décembre 2012
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Copas le Ven 7 Déc - 22:03

Roseau a écrit:communiqué national du NPA :

Arcélor Mittal : Les promesses n’engagent que ceux qui y croient !
jeudi 6 décembre 2012

L’encre de l’accord bidon signé entre le gouvernement et le milliardaire Mittal est à peine sèche que le patron voyou en met déjà un paragraphe à la poubelle. L’abandon du projet ULCOS donne la mesure de la valeur des engagements de Mittal. Pour ce qui concerne les autres points de l’accord le gouvernement ment grossièrement quand il prétend qu’il n’y aura pas de licenciements et pas de plan social. Avec près de 10% de taux de chômage officiel, qui peut croire que les milliers d’emplois supprimés à Florange ne se solderont pas par autant de chômeurs/euses supplémentaires. Les ridicules investissements de Mittal sur le site correspondent à peine à la maintenance ordinaire des installations. Mittal est un gangster industriel, un massacreur du social. Le gouvernement est complice en s’alignant sur le MEDEF et sa présidente Laurence Parisot qui prétendent que le droit de propriété est sacré et intouchable, c’est à dire leurs privilèges et leur capital.

C’est bien à cet insupportable droit patronal qu’il faut s’attaquer. Partout où les patrons licencient, il faut les dégager. Il faut exproprier Mittal (comme PSA et SANOFI) sans indemnité.Maintenant ! La seule solution c’est la nationalisation, la propriété publique sous le contrôle des travailleurs et de la population.

Le NPA prend contact avec les organisations syndicales et politiques qui s’opposent aux diktats de Mittal et à la complicité du gouvernement afin d’organiser une riposte unitaire.

Montreuil, la 6 décembre 2012

Hum, et pourquoi les mots d'ordre d'occupation, saisie par les travailleurs, qui sont de vrais moteurs pour aller plus loin, faire des points de fixation et repères pour les travailleurs concernés et alliés, sont absents ?

La bataille concrète et active nécessite cela et de le développer, d'en saisir l'importance.
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Roseau le Sam 8 Déc - 15:07

Bonne question.
D'autant plus que la nationalisation sous contrôle des travailleurs est dans le comuniqué.
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Copas le Sam 8 Déc - 17:11

Roseau a écrit:Bonne question.
D'autant plus que la nationalisation sous contrôle des travailleurs est dans le comuniqué.

Bien que excentrés de cette entreprise, les courants révolutionnaires ont eu une grande chance à cause de l'erreur tactique des Montebourg and co en parlant de nationalisation.

Ils ne veulent pas ? et bien on prend, on occupe on se saisit des installations.
Les travailleurs n'ont là pas le choix et sont acculés à cela sans aucune porte de sortie.
A Florange ils ont commencé. reste à intensifier .

Mais il s'agit peut-être de formaliser cela concretement et pratiquement pour :
- Améliorer le rapport de force
- Avoir un lieu sous contrôle pour déployer la solidarité avec les forces extérieures (autres syndicats, assoces, partis, élus, etc)
- Améliorer l'organisation des travailleurs
- Remettre en état et en fonction toutes les unités de l'entreprise, demander au entreprises de fournir l'énergie...
- Redémarrer les filières au ralenti.
- lieu de fixation et d'organisation pour les travailleurs des entreprises sous-traitantes
- Etc

C'est bien les actes concrets menés dans le combat social qui améliorent le rapport de forces là où le mot d'ordre le plus juste ne sert strictement à rien si il n'est pas articulé autour de travaux pratiques , d'actions les plus adéquates et de formes d'organisation les meilleures pour rassembler au plus large et le plus en rapport avec la prise de contrôle des travailleurs sur les lieux de production, d’échange, de commerce, de services, etc

Un mot d'ordre de nationalisation sous contrôle ouvrier (ou sans, ou sans indemnités ou pas) n'a aucun sens si il ne s’articule pas avec l'essentiel : les modalités concrètes d'organisation et les actes permettant de s'engager vers le contrôle des travailleurs puis leur pouvoir qui sont les seuls aspects donnant un contenu de classe au mot d'ordre de nationalisation.

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Copas le Sam 8 Déc - 17:25

http://videos.arte.tv/en/videos/lakshmi-mittal-decoit-aussi-sur-ses-terres--7110676.html
Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Roseau le Mer 12 Déc - 16:39

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 3676793342
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Eugene Duhring le Jeu 13 Déc - 23:55

http://www.lepoint.fr/societe/arcelormittal-des-syndicats-divises-13-12-2012-1571672_23.php
Le groupe sidérurgique a détaillé les investissements prévus en France lors d'une réunion qui a été "âpre et tendue". Si la CFDT et CFE-CGC sont "mitigées" mais en partie rassurées, la CGT et FO ont claqué la porte cet après-midi, qualifiant d'"inacceptable" l'accord avec le gouvernement.

"Les nombreux points d'inquiétude ont tous été abordés, pour la plupart d'entre eux, des réponses ont été apportées. On a réussi à obtenir point par point les assurances sur le traitement de chaque salarié d'ArcelorMittal", a déclaré François Pagano, délégué central CFE-CGC, à l'issue d'un Comité central d'entreprise (CCE) extraordinaire consacré à l'accord passé le 30 novembre entre le gouvernement et le géant de l'acier.
Une CFDT, mitigée

Pour la CFDT, Jean-Marc Vécrin, délégué central CFDT, s'est dit "mitigé". "Il y a des choses qui ont l'air positives, particulièrement le traitement social, et sur les investissements dont on a tout le calendrier par mois et par trimestre", a-t-il déclaré.

Selon l'accord signé qui n'a toujours pas été remis aux organisations syndicales, ArcelorMittal doit investir 180 millions d'euros à Florange d'ici 2017.
40 millions d'euros prévus en 2013

Dans le détail, "40 millions d'euros seront mis en oeuvre dès le 1er trimestre 2013", selon M. Vécrin, dans des infrastructures de haute technologie telles qu'une soudeuse laser dévolue notamment à l'acier Usibor (destiné à l'automobile) et à un moteur du train à chaud (qui permet de transformer les barres d'acier en bobines), et dont le début des travaux est prévu pour 2014.
"Des zones d'ombre"

"Si certains points nous rassurent, il reste des zones d'ombre", comme Ulcos, "le consortium" autour de ce projet de captage-enfouissement de CO2 et les hauts fourneaux. La filière liquide reste "le point d'achoppement", a reconnu le cédétiste. Interrogé sur la mort annoncée de cette filière, il a admis que "c'était compliqué" mais que "si des compensations sont là, en termes d'emploi, on prendra nos responsabilités".

Sur le volet social, la direction veut commencer les négociations dès janvier, selon les deux syndicalistes, qui ont précisé que "des mesures d'âges" vont être appliquées à Florange où 629 postes" de la filière liquide vont disparaître.
La CGT et FO claquent la porte

Quant au site de Basse-Indre (Loire-Atlantique), où la grève lancée lundi doit être suspendue vendredi, ArcelorMittal a promis d'investir 15 millions d'euros sur cinq ans. Selon M. Pagano, "on n'aura aucune suppression de postes et l'arrêt n'est que temporaire" sur ce site. Concernant les transferts d'activité de Basse-Indre vers Florange (Moselle), "ils commenceront dès 2013 et seront lissés sur 8 mois", le temps de former les personnels, a précisé M. Vécrin.

Moins d'une heure après le début du CCE, la CGT et FO ont claqué la porte pour manifester leur refus "catégorique" de l'accord. Accusant la direction de mener une politique de "casse industrielle et sociale", la CGT, premier syndicat du groupe, a appelé "les salariés partout sur les sites en France à la mobilisation dans l'unité syndicale".
La CGT déplore la morte de la filière liquide

Philippe Verbeke, délégué CGT, a demandé aussi que "Lakshmi Mittal ait le courage de venir voir les salariés", déplorant un accord qui "entérine la fin de la filière liquide". Pour FO, Norbert Cima a dit que son syndicat "ne reconnaît pas la légitimité de l'accord", le qualifiant de "tissu de mensonges". "On enterre Ulcos, on nous sort Ulcos II sur lequel on investit deux fois moins et dont on n'est même pas sûrs qu'il sera implanté à Florange", a dit M. Cima.

La CGT et FO avaient déjà annoncé leur décision de bouder les travaux de la commission de suivi des engagements, créée pour veiller à la bonne application de l'accord et confiée au sous-préfet de Thionville (Moselle) François Marzorati.
On va voir si le syndicaliste Edouard Martin qui a tenu les antennes sur ce conflit alors que la CGT est la première organisation du groupe d'ailleurs, va tenir la distance sans se faire rattrapper par la patrouille de sa confédération. On semble s'acheminer tout doucement vers l'arrêt définitif de la filière liquide du moins la CFDT, la revendication centrale des travailleurs de Florange en lutte jusqu'à présent.
A Dunkerque plus de 3000 travailleurs, le CGT fait près de 56% des voix, la CFDT 16%. A Florange, la CGT 28,5%, la CFDT 35% pour 2600 votants dont 2400 techniciens, ingénieurs et cadres. Les ouvriers (OS) représentent donc la portion la plus maigre de la boite, hors ce sont principalement eux qui ont tenu la lutte.

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Arcelor : Construire ensemble la riposte

Message  Roseau le Ven 14 Déc - 3:17

http://www.npa2009.org/content/arcelor-%E2%80%82construire-ensemble-la-riposte
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Roseau le Lun 31 Déc - 5:50

Dans Bella Ciao, la lettre de E. Martin à Hollande
et un débat intéressant dans la foulée
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article132411#forum492021
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Roseau le Mar 1 Jan - 17:16

Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Roseau le Lun 14 Jan - 16:50

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Affiche_mittal.preview
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Nationalisation de la sidérurgie intégrée

Message  Roseau le Ven 25 Jan - 20:00


Mittal organise l’explosion de Liège. Depuis quelque semaines, et de façon préméditée et très organisée, le groupe Mittal programme la fin industrielle du bassin sidérurgique liégeois. Contrairement aux accords pris, il refuse un plan industriel pour le froid de Liège après avoir décidé la fermeture du chaud. Il vient d’arrêter un outil majeur (le train à large bande) ; il organise l’implosion même des cinq lignes dites « stratégiques » et va rendre les sept autres complètement inopérationnelles : le massacre va toucher de suite des centaines d’emplois et à court terme les 2.000 restants.
Suite:
http://www.avanti4.be/actualite/article/communique-mittal
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Vals le Sam 26 Jan - 2:49

On va voir si le syndicaliste Edouard Martin qui a tenu les antennes sur ce conflit alors que la CGT est la première organisation du groupe d'ailleurs, va tenir la distance sans se faire rattrapper par la patrouille de sa confédération. On semble s'acheminer tout doucement vers l'arrêt définitif de la filière liquide du moins la CFDT, la revendication centrale des travailleurs de Florange en lutte jusqu'à présent.
A Dunkerque plus de 3000 travailleurs, le CGT fait près de 56% des voix, la CFDT 16%. A Florange, la CGT 28,5%, la CFDT 35% pour 2600 votants dont 2400 techniciens, ingénieurs et cadres. Les ouvriers (OS) représentent donc la portion la plus maigre de la boite, hors ce sont principalement eux qui ont tenu la lutte..

Elements à prendre en compte effectivement, même si l'étiquetage syndical ne dit pas tout ....La prépondérance de la CFDT, surtout depuis quelques années, n'est évidemment pas sans signification en terme de conscience de classe et de combattivité .
Mais.....
Vals
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Copas le Sam 26 Jan - 11:21

http://communismeouvrier.wordpress.com/2013/01/25/manifestation-tendue-douvriers-darcelormittal-a-bruxelles/
(entre autres)

Full metal racket
Mittal veut licencier 1300 travailleurs en Belgique
(+ 6000 emplois indirects)


L'annonce a suscité immédiatement de fortes réactions




Le lendemain 500 travailleurs allaient à Bruxelles pour aller secouer une réunion Mittal-gouvernement.
Affrontements, pavés extraits, utilisations de gaz par la police.





Les syndicats sur la question de la nationalisation ou de l'expropriation :

« Il faut examiner toutes les formules possibles et imaginables pour que Mittal s’en aille. Que ce soit l’expropriation, la naturalisation ou la négociation, il faut que Mittal s’en aille et il faut surtout que les usines du bassin liégeois tournent », a pour sa part déclaré Francis Gomez, le président de la FGTB Métal Liège-Luxembourg, qui demande également « des actes ».

Pour le secrétaire général de la FGTB wallonne, par contre, ce n’est pas un obstacle. Thierry Bodson incite même le gouvernement régional à « réquisitionner » les usines fermées : « En France, il y a eu encore très récemment un département qui a réquisitionné une entreprise que le propriétaire voulait fermer. Ils ont réquisitionné l’entreprise pendant seulement 3-4 heures, le temps de pouvoir la revendre à un acquéreur qui s’était manifesté et aujourd’hui, l’activité a repris. Cela signifie qu’au niveau même des règles européennes, il est apparemment possible de pouvoir envisager ce genre de chose. Bien entendu, si demain il y a un repreneur privé sérieux et autre qui se présente, il faut voir soit si le public vend l’entièreté de ses participations soit une partie de ses participations au privé qui se présenterait. Mais le portage public doit permettre surtout, durant une période qui peut être de plusieurs mois, de garantir l’activité et de faire en sorte qu’il y ait une attractivité pour les repreneurs potentiels ».

Paroles d'ouvriers :
je crois qu'on est beaucoup dans la même situation. Cela ira de mal en pis, si on ne fait rien. Si on n'exproprie pas Mittal en dehors de la Belgique, il n'y a pas de secret, c'est une porte ouverte à tout, si Mittal commence à faire cela."

. "Les gens ont de moins en moins confiance en M. Mittal, déclare Didier Reynerds, le ministre belge des affaires étrangères. Après tant de promesses et tant de décisions aussi importantes, c'est assez difficile de discuter avec lui."


Au fond si Mittal ferme, ce n'est pas pour retrouver les usines fermées dans la concurrence mais bien pour diminuer les capacités. Mittal ne vend pas les installations qu'il ferme.

Celà ferme la porte aux billevesées sur les reprises dans le même cadre industriel. Seule la saisie et l'expropriation sans indemnités de groupes qui ont été gavés de subventions permettent de poser les problèmes comme ils doivent être posés. Les gouvernements belges et français, qui appliquent scrupuleusement les plans antisociaux de l'UE et des patrons ne peuvent résoudre quoique ce soit.

Il est donc nécessaire que les travailleurs fassent ce que ne peuvent faire des gouvernements ultra-libéraux : se saisir des entreprises, les défendre contre les hordes policières, en faire leur propriété et leur outil , lancer un appel aux travailleurs dans et hors des frontières, appeler tous à résister ensemble, coordonnés, en se saisissant partout des moyens de production et d’échange.
Copas

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty ArcelorMittal : L’expropriation, c’est maintenant

Message  Antonio Valledor le Sam 26 Jan - 12:13

Après celle de la phase à chaud, la mise à mort programmée du froid remet à l’ordre du jour la nécessité immédiate d’une expropriation des sites d’ArcelorMittal à Liège et leur nationalisation. L’argument du « manque de moyens » des pouvoirs publics ne tient pas la route : si l’argent existe (pour sauver les banques par exemple…), le principal n’est pas là : au vu des milliards de bénéfices accumulés depuis des années par ArcelorMittal avec la sueur des travailleurs et des millions reçus en pure perte en cadeau avec l’argent du contribuable, ce n’est que juste que l’expropriation se fasse sans indemnité, ni rachat.

http://www.avanti4.be/analyses/article/arcelormittal-l

Antonio Valledor

Messages : 160
Date d'inscription : 01/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Clip d'acier !

Message  Roseau le Mer 13 Fév - 14:08

https://www.youtube.com/watch?v=oJzNQlDyzVU&feature=player_detailpage#t=0s
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Roseau le Mer 27 Fév - 14:06

Nationaliser Florange ? Chiche ! Mais vraiment, et avec tous les emplois !
Publié dans : Revue Tout est à nous ! 39 (janvier 2013)
http://www.npa2009.org/content/nationaliser-florange%E2%80%89-chiche%E2%80%89-mais-vraiment-et-avec-tous-les-emplois%E2%80%89
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Byrrh le Mer 27 Fév - 17:06

Sur le site du NPA Lorraine Nord, le bulletin local de 8 pages diffusé dans la sidérurgie : Florange : notre droit à l'emploi vaut plus que leur droit de propriété.

Accès direct au PDF : http://npalorrainenord.files.wordpress.com/2013/02/bulletin-siderurgie.pdf

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 8pages10

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Byrrh le Jeu 11 Avr - 15:58

Communiqué du NPA de Lorraine Nord.

Mort des hauts-fourneaux de Florange : Mittal criminel, Hollande complice !

Jeudi 11 avril, Mittal veut mettre à l’arrêt définitif les deux hauts-fourneaux de Florange. C’est ce qu’il veut faire entériner par le CCE de l’entreprise. Et c’est avec la bénédiction du gouvernement Hollande-Ayrault qu’il veut passer à l’acte. C’est un crime social et économique. L’accord lâchement donné début décembre n’a rien évité, surtout pas le pire : ce sont 629 emplois directs qui sont sacrifiés, des centaines d’emplois d’intérim qui disparaissent, d’innombrables emplois dans la sous-traitance et dans l’activité générale des vallées de la Fensch et de la Moselle qui partent en fumée. Autant de personnes qui viendront rejoindre les rangs des 168 840 chômeur(se)s que compte la Lorraine ! Au plan économique, l’arrêt des hauts-fourneaux c’est la casse de la filière chaude, c’est la casse de la cohérence d’ensemble du site de Florange alors même que les besoins en acier restent très importants. C’est la pérennité de tout le site qui est mise en péril.

Plus que jamais, c’est la nationalisation d’ArcelorMittal-France qu’il faut imposer, sous contrôle des travailleurs. L’ensemble du groupe doit devenir propriété publique sans indemnité ni rachat.

Empêchons Mittal et ceux qui s’aplatissent devant lui de nuire plus longtemps !

Metz, 10 avril 2013

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Roseau le Jeu 11 Avr - 16:48

Byrrh a écrit:Sur le site du NPA Lorraine Nord, le bulletin local de 8 pages diffusé dans la sidérurgie : Florange : notre droit à l'emploi vaut plus que leur droit de propriété.

Accès direct au PDF : http://npalorrainenord.files.wordpress.com/2013/02/bulletin-siderurgie.pdf

Excellent! A lire les 8 pages pdf ci-dessus!
Bravo à Byrrh (et aux autres du coin aussi si ils tentent de lire ce forum...)
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  ramiro le Jeu 11 Avr - 17:05

pour info :

Pour la 2ème année consécutive, le collectif jeune arcelormittal organise le festival "Entreprises en lutte " pour la sauvegarde des emplois. (GRATUIT)

Nous vous accueillons au Complexe de Bétange à FLORANGE pour une journée comprennant concerts et animations.

A l'affiche :
- Nuttea
- Coloks
- Richard Bohringer et Bernard Lubat
- Machette
- Tony Nephtali & Hotta Fayaz
- Sawury
- Tidacoustyk
- Audrey Vernon (comédienne)
- First Rage
- R-LIF
- Tango et Kash


Parmis les animations vous trouverez des graffeurs, magicien et musiciens itinérant, l'école de danse Aude, des clowns avec stand de maquillage pour les enfants (gratuit) et Véronique Leclercq artiste peintre.

Seront installés des stands pour les entreprises en lutte tel que FORD Bordeaux ( présence de Philippe Poutou)PSA Sochaux et Aulnay sous bois , Goodyear Amiens , Sanofi ,CGT Fos sur Mer et bien sur les métallos de Arcelormittal Florange.

Sur place, mise à disposition de stands restaurations, Buvettes, crêpes et gâteaux , stand marchandising ainsi qu'un stand de vente de t-shirt confectionnés sur place.

Horaire du festival, de 12H à 23H30 , concert dès 13H30.

Nous vous attendons en nombre afin que cette journée soit une réussite comme notre 1ère édition en 2012!

évènement Facebook ici : https://www.facebook.com/events/495058143876531/?ref=ts&fref=ts
ramiro
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  alexi le Jeu 11 Avr - 23:17

Tract NPA :
Plus que jamais, c’est la nationalisation d’ArcelorMittal-France qu’il faut imposer, sous contrôle des travailleurs. L’ensemble du groupe doit devenir propriété publique sans indemnité ni rachat.

Comment pourrait s'exercer ce contrôle des travailleurs suite à la nationalisation par l'Etat ?

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Byrrh le Jeu 11 Avr - 23:25

alexi a écrit:
Tract NPA :
Plus que jamais, c’est la nationalisation d’ArcelorMittal-France qu’il faut imposer, sous contrôle des travailleurs. L’ensemble du groupe doit devenir propriété publique sans indemnité ni rachat.

Comment pourrait s'exercer ce contrôle des travailleurs suite à la nationalisation par l'Etat ?
Je ne te cache pas que c'est le terme "expropriation" qui avait d'abord été avancé. Mais à l'instar du reste du NPA, les comités de Lorraine Nord ne sont pas homogènes politiquement.
Cela dit, ce qui est exprimé dans le bulletin de 8 pages sur Florange lève un peu le doute sur ce que ses auteurs veulent dire : une entreprise expropriée sans rachat ni indemnités, et dirigée par ceux qui la font tourner.

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Roseau le Ven 12 Avr - 0:09

Byrrh a raison de ne pas en faire un fromage, car il faut bien distinguer:
- la fin de la propriété capitaliste: on peut dire expropriation, nationalisation, collectivisation, socialisation,
cad propriété collective. L'important, c'est que le capital est exproprié et que ce n'est pas l'Etat bourgeois qui gère...
- la gestion: si ce n'est pas le capital qui gère, c'est le travail, d'où l'expression controle des travailleurs,
qui se décline de différentes façons, en fonction de la valeur d'usage des biens ou services produits,
et de l'étape de transition vers le socialisme. Une acierie n'est pas, de ce point de vue, le réseau d'autobus d'une ville, par exemple.
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Lascar Kapak le Dim 5 Mai - 13:48


A lire ici

« Festival des entreprises en lutte » à Florange

Il y a quelques années c’était Gandrange et Sarkozy. Il y a quelques jours, c’était au tour de Florange et de Hollande, et des deux derniers hauts fourneaux d’être mis à l’arrêt.

L’arrangement conclu entre le gouvernement Ayrault et Lakshmi Mittal en fin d’année dernière a signé l’arrêt de mort de la sidérurgie en Lorraine. Les stèles en mémoire des promesses non tenues fleurissent dans la région…

Le gouvernement aux ordres s’est donc couché devant Mittal, comme il a d’ailleurs l’habitude de le faire avec le patronat d’une manière générale.

Cela n’a pas empêché, mercredi 1er mai, après la manifestation syndicale, que se tienne le « Festival des entreprises en lutte », au complexe de Bétange, à Florange, organisé par le collectif jeune de la CGT.

Celui ci était placé sous le signe de la convergence des luttes pour tenter de stopper le massacre social en cours.

Des salariés de plusieurs boites en lutte (Fralib, Ford, PSA…) étaient présents, ainsi qu’une association pour les victimes de l’amiante.

L’occasion de se rencontrer, d’échanger, de populariser, de converger… Plusieurs milliers de personnes ont passé un moment, festif et solidaire, sur le festival. La présence remarquée de Richard Bohringer, Audrey Vernon et de Philippe Poutou aura au moins eu le mérite d’apporter un certain écho médiatique à cette initiative, à laquelle on pourra tout de même reprocher le trop de fête, le trop peu de politique.
Lascar Kapak
Lascar Kapak

Messages : 105
Date d'inscription : 11/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor - Page 2 Empty Re: ArcelorMittal Florange : une mobilisation à renfor

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum