Forum des marxistes révolutionnaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-27%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur APPLE Airpods 2 avec boitier de charge
130 € 179 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -56%
Carte Fnac+ & Deezer Premium 12 mois
Voir le deal
60 €

Philippe Poutou

Page 21 sur 40 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22 ... 30 ... 40  Suivant

Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Besancenot : "Aubry fait obstacle au NPA"

Message  Roseau Jeu 22 Déc - 20:29

http://www.lejdd.fr/Election-presidentielle-2012/Actualite/Parrainages-Besancenot-denonce-l-initative-d-Aubry-interview-443233/?from=headlines
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  panchoa Ven 23 Déc - 10:00

technique bien épprouvé pour libé. faire un article contre le NPA ou poutou en revenant sur un fait largement dépassé pour le plomber, le plus possible en dessous de la ceinture. Ce jour, à propos de l'émission de Ruquier.

PolitiquesAujourd'hui à 0h00

L’anticandidat

portrait: Philippe Poutou. Dénué du charisme d’Olivier Besancenot ? Soit. Le représentant du NPA à la présidentielle se veut avant tout ouvrier.

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Trouble Fête

Message  Roseau Ven 23 Déc - 13:22


http://www.npa2009.org/content/trouble-f%C3%AAte
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  panchoa Ven 23 Déc - 13:57

Besancenot : "Aubry fait obstacle au NPA" (JDD.fr)

vendredi 23 décembre 2011

Dans une lettre, Martine Aubry demande à ce qu'"aucun parrainage d'élu socialiste et républicain ne manque à notre candidat", François Hollande. Autrement dit, la patronne du PS incite les élus de sensibilité de gauche à accorder leur signature au seul Parti socialiste. Une initiative qui agace Olivier Besancenot, alors que Philippe Poutou, candidat du NPA pour 2012, peine à obtenir ses 500 parrainages. Il s'en explique au JDD.fr.


Que pensez-vous de la démarche de Martine Aubry ?
Ce qui m'agace, c'est le double discours du Parti socialiste. Au moment de la primaire, on nous explique que c'est aux électeurs de trancher et quand il s'agit de faire le ménage des candidats, c'est la direction du PS qui décide qui a le droit ou pas d'aller à l'élection. Le PS a un poids particulier dans les conseils régionaux, les conseils départementaux. Quand on envoie un signal clair comme le fait Martine Aubry, on sait quelles conséquences il peut avoir sur tous les maires que nous sommes allés démarcher dans les petites communes.

que Martine Aubry prive les autres partis de gauche de candidature?Vous considérez donc
Elle cherche à empêcher potentiellement le NPA de se présenter. Nous représentons un courant qui mène des combats sociaux politiques toute l'année contre la droite. Le NPA, qu'on aime ou qu'on n'aime pas, a une utilité politique. Je ne vois pas pourquoi on nous priverait de parole au moment des échéances électorales. Elle sait concrètement que toute une série d'élus de sensibilité de gauche, sans soutenir le NPA, sont prêts à nous accorder leurs parrainages parce que des militants ont été les démarcher sur le terrain, simplement pour des raisons démocratiques.

Considérez-vous que cette lettre représente une forme de pression sur les élus?
Oui, clairement. C'est pour ça que je me suis autorisé à faire un communiqué pour que la direction du PS médite un peu sur cette question. Il faut que le débat ait lieu, y compris dans les rangs du Parti socialiste parce que je n'imagine pas une seule seconde que tout le monde soit sur cette longueur d'onde. La question se pose à tous, y compris à ceux qui ont leur signature. Je ne sais pas ce qu'en pensent Eva Joly ou encore Jean-Luc Mélenchon. Est-ce que oui ou non le NPA a le droit de cité au moment de l'élection présidentielle? Cette question devrait interpeller tout le monde.

Redoutez-vous que ce genre de démarche empêche Philippe Poutou d'obtenir ses 500 parrainages?

Pour l'instant, nous avons 300 promesses de parrainages. La candidature du NPA est donc à portée de main. On dénoncera tous les obstacles qui s'opposent à ça. Et malheureusement, la lettre de Martine Aubry en fait partie.

Vous attendiez-vous à ce genre de démarche de la part du PS?
Non. Je ne vois pas bien l'intérêt à part chercher à régler administrativement des désaccords politiques. Ça n'est pas une preuve de confiance en soi.

Caroline Vigoureux - leJDD.fr

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Olivier Besancenot sur Europe 1 (23 décembre)

Message  Roseau Sam 24 Déc - 1:15

http://www.npa2009.org/content/olivier-besancenot-sur-europe-1-23-d%C3%A9cembre
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Un candidat atypique, à l’image de son électorat

Message  Roseau Sam 24 Déc - 17:14

http://blog.letudiant.fr/les-jeunes-bloguent-la-presidentielle-2012/2011/12/22/philippe-poutou-la-force-dun-animal-politique-singulier/
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty L’anticandidat (Libération du 23 décembre)

Message  Roseau Dim 25 Déc - 2:50

http://www.npa2009.org/content/l%E2%80%99anticandidat-lib%C3%A9ration-du-23-d%C3%A9cembre
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  nico37 Mar 27 Déc - 20:42

Avec une super gaffe de la journaliste aux dernières secondes...


Philippe Poutou (NPA) à la recherche des 500... par FranceInfo

nico37

Messages : 7065
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  BouffonVert72 Mar 27 Déc - 22:00

Le problème est que le terme "anti-capitaliste" est assez long, et n'est pas forcément facile à prononcer...

Je pense qu' "éco-socialiste" passerait mieux, par exemple...
BouffonVert72
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 48
Localisation : sur mon réformiste planeur

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  panchoa Mer 28 Déc - 10:49

Philippe Poutou : «On fait ce qu'on peut»

27 décembre 2011 | Par Lénaïg Bredoux et Stéphane Alliès Site de mediapart. panchoa

Entretien
69 Commentaires (71)


Lire aussi

Le NPA fait la chasse aux signatures
NPA: est-ce la crise finale?
Le NPA en crise choisit un ouvrier de l’automobile pour candidat
Besancenot: «La révolution ne se fait pas que par les urnes»
Besancenot demande au NPA de se relancer sur de nouvelles bases

On avait donné rendez-vous à Philippe Poutou au siège du NPA, à Montreuil, le 16 décembre dernier. Alors que commence le repas de noël des permanents, autour des rotatives de feue la LCR, de plateaux de coquillages et d'Alain Krivine, le candidat anticapitaliste arrive avec plus d'une heure de retard, coincé dans les embouteillages et retardé par un enregistrement à Canal +, pour un jeu animé par Ariane Massenet. «Ça permet de se faire connaître», soupire le successeur d'Olivier Besancenot.

On vous présente toujours comme un novice en politique, mais vous êtes un militant politique et syndical de longue date. Quel est votre parcours, et quelles sont les grandes dates de votre engagement?

Je suis effectivement novice en candidat, mais je milite depuis 25 ans. J’ai d’abord commencé à Lutte ouvrière, en 1986. D’un point de vue syndical, c’est plus récent, car j’ai longtemps été intérimaire. Je suis syndiqué à la CGT depuis que je suis arrivé chez Ford -mon premier boulot fixe-, il y a 13 ans.

Mon premier souvenir politique, c’est 1981. J’avais 14 ans, et mes parents étaient heureux de voir enfin triompher des idéaux de gauche dont j’entendais parler à la maison. L’antiracisme, le combat contre l’apartheid, le Chili d’Allende… Avec mon adhésion à LO, j’ai découvert l’histoire du mouvement ouvrier, mais je restais fan de Mitterrand. Ce qui a tout fait basculer, c’est l’assassinat d’Eloi Machoro (leader kanak) en 1985. J’étais persuadé que Mitterrand allait donner l’indépendance aux Kanaks… Peu à peu la rupture s’est consommée.


Philippe Poutou, le 16 décembre 2011 à Montreuil© L.B

Vous avez aussi été exclu de LO, avant de rejoindre la LCR, puis le NPA…

Cela a été un petit choc pour moi. On est entre potes et d’un coup tout s’effondre. A Bordeaux, on avait créé un journal dont on était très fier. Arlette (Laguiller) avait appelé à l’élargissement du parti, mais au bout de trois mois tout était oublié. Et LO n’était visiblement pas capable d’organiser des discussions en interne, ni d’accepter des remises en cause. La seule chose qui a été menée au bout, ce fut la discipline. Ce n’est pas une légende… Le côté plaisant, c’est qu’après avoir été viré de LO, en 1997, on trouve tout de suite la vie plus sympa et chaleureuse. L’arrivée de Besancenot comme porte-parole du NPA aidait aussi à donner la pêche.

La France pourrait perdre son triple A, Sarkozy et Merkel proposent un cadre européen ultra-rigoureux, et on en est déjà à deux plans de rigueur en France, en attendant le troisième. Dans ce contexte, comment expliquez-vous la faiblesse de la réaction du mouvement social?

Pour réagir et pour lutter, il faut avoir la forme et les outils pour le faire. Or il n’y a pas le moral, car la crise financière et sociale pèse sur tout le monde. Licenciements, précarité, dégradation des services publics… On ne se remet pas comme ça d’années de coups pris dans la gueule. Et puis, du point de vue des organisations syndicales ou politiques, ce n’est pas grandiose non plus. Le NPA est en crise, mais à côté personne n’est capable d’organiser le combat et d’unifier le mouvement. Il y a des batailles locales, contre la fermeture d’un hôpital ou un plan de licenciements, mais il manque une convergence au niveau national. Aujourd’hui, les directions syndicales ne déclarent pas la guerre au capitalisme et au patronat. Il y a une forme de résignation, laissant monter la colère impuissante de la base.

En face, la propagande fonctionne à plein pour maintenir les cerveaux sous l’étouffoir. Depuis cet été, ils ont mis les moyens pour nous faire accepter l’idée selon laquelle il n’y aurait pas d’alternative à l’austérité. Le cinéma autour des agences de notation, dont on n’avait jamais entendu parler auparavant, est symptomatique. Comme il n’y a pas de voix assez forte pour contredire ce discours, nous ne sommes ni audibles ni crédibles.

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  panchoa Mer 28 Déc - 10:53

mince pour la premiére fois il y a des pages sur le candidat Poutou a voir sur mediapart panchoa

Comment le militant syndical traditionnel que vous êtes regarde le développement des indignés partout en Europe et dans le monde, beaucoup moins en France?

On s’en sent proche. Les revendications sont légitimes, tout comme la défiance envers les partis et syndicats est compréhensible. On va d’ailleurs voir le décalage à la prochaine présidentielle. On espère tous dégager Sarkozy mais, si on y arrive, il n’y a pas de perspective politique pour autant. On en est à se dire “Il faut virer ce gouvernement pourri”, mais on sait aussi qu’il n’y aura rien derrière. Le mouvement des Indignés naît de cela. C’est une jeunesse qui invente, qui décide d’occuper une place et de se réapproprier la démocratie directe, par exemple en discutant de la dette. La révolution doit passer par là. Mais il ne suffit pas d’occuper une place, il faut aussi viser le pouvoir.

On en voit aussi les limites: le nombre est encore insuffisant, et on cherche la volonté de coordonner l’action. Je ne suis pas gêné que le mouvement soit anti-politique, mais il faut bien qu’à un moment donné il y ait des perspectives politiques. C’est ça qu’il reste à construire. Aux Etats-Unis, le mouvement se passe mieux, car le lien entre Indignés et syndicats est bon. Il y a une aide logistique, et pas de crainte de récupération. En France, il faut retrouver la confiance en nous-mêmes. De tous temps, l’opprimé a une histoire qui est faite de trahisons et de détournements de lutte.

Le NPA s’est beaucoup engagé aux côtés des révolutions arabes. Comment analysez-vous le résultat des élections en Tunisie, et la victoire des musulmans conservateurs?

Il se passe là-bas ce qui s’est toujours passé après une grande lutte sociale: il y a toujours des gens pour récupérer un mouvement. On parle d’islamisme modéré, mais la modération peut être de circonstance…

Vous n’y croyez pas?

Non, je ne crois pas à l’islamisme modéré. Mais au-delà de ça, il y a un danger. Le pouvoir n’est jamais laissé comme ça au peuple. Il y a toujours des tenants de l’ordre ancien pour s’immiscer. On le voit aujourd’hui en Tunisie, où des anciens du régime sont toujours dans les rouages de l’Etat. Comme des collabos de Vichy ont réussi à rester à leurs places à la Libération. Avec Ennahda, même s’ils n’étaient pas au pouvoir avant, on retombe dans des schémas classiques de pouvoir, démocratiques pour l’instant, mais pas dans une perspective socialiste d’élimination du capitalisme.



Philippe Poutou, le 16 décembre 2011 à Montreuil© L.B


Quel est votre point de vue sur les risques pris par votre parti de toucher à certains dogmes laïques? La question du voile notamment, a énormément divisé l’organisation (lire nos articles). Autrement dit, selon vous, peut-on se réclamer de l’islam et de l’anticapitalisme?

On n’est pas arrivé à régler cette question. Les événements ont fait qu’on n’a pas pu discuter suffisamment pour tomber d’accord. On a bien vu combien cette question est complexe. On n’est pas un parti athée, mais un parti laïque. Il y a la volonté de ne pas discriminer et de faire en sorte que chaque camarade puisse se défendre comme il est. Mais il y a aussi la crainte que si on laisse trop de place à la croyance, cela puisse déboucher sur quelque chose d’incontrôlable. Dans le cas de la camarade (Ilham Moussaïd, candidate aux régionales en 2010), porter le voile n’avait rien d’intégriste, elle affirme son féminisme et ceux qui militaient avec elle n’y voyaient pas d’inconvénient. Et à partir du moment où on lui dit qu’elle ne peut porter son voile et apparaître sur des affiches, c’est un peu l’Occident qui impose son point de vue.

Alors, comment on fait? On se dit que le voile c’est l’oppression de la femme, mais on se rend compte que sur le terrain, c’est bien plus compliqué… On n’a pas trouvé la réponse. Moi je suis plutôt pour qu’on dise “Interdiction du voile” chez les militants. Mais on voit très bien que ce n’est pas satisfaisant, et qu’il y a des camarades sincères qui ne se sentent pas du tout dominés par l’intégrisme. C’est hyper compliqué…

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  Roseau Mer 28 Déc - 13:41

@ Panchoa
La suite est payante, mais je tâche de la mettre en ligne avant 24 heures...
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  panchoa Mer 28 Déc - 15:21

Roseau a écrit:@ Panchoa
La suite est payante, mais je tâche de la mettre en ligne avant 24 heures...

bon en prévison de la bonne année et je vous met la suite. il fait un tabac pour les commentaires. ca démarre ??????????

Page 3 de médiapart



Aujourd’hui, la situation au NPA est délicate. Une partie des militants ne font pas trop campagne…

Même pas du tout!

Beaucoup de militants sont partis, d’autres sont démobilisés… Comment faire campagne avec une organisation aussi fragilisée?

On fait ce qu’on peut, avec les moyens qu’on a, et avec la volonté de recoller les morceaux. Mais on s’aperçoit que c’est difficile, que le temps passe vite, et que depuis six mois rien n’a évolué. Ça ne progresse pas.

Comment l’expliquez-vous?

Je ne sais pas. On est un peu sortis du domaine politique. Nos engueulades sont parfois irrationnelles. Certains disent que je suis un sectaire, mais ceux-là ne me connaissent pas. Il y a des divergences profondes, au-delà des désaccords politiques et des choix d’orientation, où les rapports humains semblent durablement abîmés. Quelque chose s’est cassé, et on a l’impression que la discussion politique ne sert plus à rien. C’est un peu comme dans une famille, où il y aurait des brouilles pouvant durer des années, jusqu’au jour où frères et sœurs se diraient : «Mais comment en est-on arrivés là ?»

Vous pensez que la situation va s’améliorer?

Je ne saurais dire si je suis optimiste ou pessimiste. Notre avenir s’inscrit dans une crise beaucoup plus large, celle du capitalisme, que les capitalistes vont vouloir nous faire payer très cher. Dans ce contexte d’urgence, nos divergences devraient compter peu. C’est à tout le monde de faire des gestes pour que la rupture humaine actuelle n’aille pas au bout de la logique d’une rupture politique. On peut encore espérer un sursaut collectif. Mais si on va au bout de la rupture, quelque chose se reconstruira peut-être… Cela serait tout de même problématique de perdre du temps à cela.

Cela dit, les autres organisations politiques ne sont pas vraiment fringantes aujourd’hui. Avec les militants du PCF ou du Parti de gauche, il faudra bien qu’il y ait des retrouvailles aussi.

Qu’est-ce qui les empêche aujourd’hui?

Comment dire… Je fais une différence entre Mélenchon et les militants du PCF et du PG qu’on voit dans les manifs

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  panchoa Mer 28 Déc - 15:23

page 4 de médiapart panchoa


Le problème, c’est Mélenchon?

Ce n’est pas un problème, mais je fais une différence. S’il a des idées sympas aujourd’hui, il y a aussi des divergences profondes avec Mélenchon. C’est un politicien élu depuis des années, capable de beaucoup de revirements et qui pense beaucoup à lui. Je ne retrouve pas avec lui l’idée d’un combat collectif.

Autant, dans mon syndicat, on est des militants de diverses formations, mais on gagne à peu près tous la même chose et on sait qui on est. Avec Mélenchon, il y a une délimitation sociale compliquée. Et puis, alors qu’on nous fait passer pour des sectaires, s’il n’y a jamais pu avoir de discussions, c’est bien à cause de lui! Il voulait être candidat, et c’était de toute façon le préalable à tout, point barre! Il a déclaré sa candidature en janvier dernier, puis nous a dit : «Que vous veniez ou pas, ce sera pareil, ce sera moi!»

Et avec LO? Qu’est-ce qui vous différencie de la candidature de Nathalie Arthaud?

Ça peut friser l’absurde, vu de l’extérieur. Sur le fond, on dit la même chose, mais il y a une histoire dont on est tous le produit, et dont on ne parvient pas toujours à surmonter les passifs. C’est l’histoire de la division du mouvement ouvrier. Ça vaut également pour le PCF. On défile ensemble dans la rue, mais on est parfois un peu cons… Franchement, on pourrait très bien avoir un cadre collectif malgré nos orientations différentes.

N’est-ce pas ce qu’ambitionne d’être le Front de gauche?



© L.B
Mais il y a une divergence politique énorme avec le Front de gauche: l’alliance avec le parti socialiste! Même si Mélenchon dit qu’il n’ira pas au gouvernement, le PCF dit qu’il est prêt à y aller. Être avec Hollande, on est peut-être bornés, mais ça n’est socialement pas possible. La direction du PS n’a rien à voir avec le mouvement ouvrier. Les amis européens de Hollande, ce sont les sociaux-démocrates espagnols ou grecs, on voit où ça mène… C’est presque mathématique, le PS est trop lié à la bourgeoisie et la désillusion est certaine.

Les écolos sont d’ailleurs en train de l’expérimenter. Voyez ce que donne un accord avec Hollande : en quelques jours, il est déjà vidé de son sens! Que le Front de gauche pense encore possible de tirer Hollande vers la gauche, très bien. Mais qu’on nous laisse défendre l’idée que c’est impossible. Le véritable rapport de force, il sera social et seule la population pourra imposer un virage à gauche. Les acquis du front populaire, c’est la grève générale et non un accord d’appareil politicien.

Mais François Hollande n’est-il pas justement le meilleur candidat socialiste, le plus pragmatique, pour céder face à la pression d’un tel mouvement social?

On dit souvent qu’Hollande c’est la gauche molle, mais moi je crains qu’il ne puisse être très ferme contre nous et très mou face aux marchés. Ce n’est pas une question de caractère, mais du respect fondamental de la logique libérale. Il est le successeur de Jospin pour qui «L’État ne peut pas tout». Moulinex, Michelin, Vilvoorde… Certes, c’est moins brutal que Sarkozy. Mais au bout du compte, c’est quand même toujours le même message: «On ne peut pas, désolé, on s’excuse.»

Aujourd’hui, il y a une guerre sociale. Et on a des syndicats qui s’entendent sur l’importance de la compétitivité… Et sur la retraite, on a Hollande qui n’est même pas capable de dire quelque chose qui remettrait un peu en cause le système. Tout ça manque de radicalité, non?



panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  panchoa Mer 28 Déc - 15:26

page 5 et fin sur mediapart. quelle fatigue aprés le repas. voila de quoi discuter de la campagne du NPA Panchoa

Philippe Poutou : «On fait ce qu'on peut»

27 décembre 2011 | Par Lénaïg Bredoux et Stéphane Alliès

Entretien
115 Commentaires (118)




Quel serait votre modèle de gouvernement si vous accédiez au pouvoir?

La question est difficile. Ce qui est sûr, c’est qu’un président ne doit pas exister. Pas seulement un président de la République, mais l’idée même d’un homme qui aurait des pouvoirs que lui seul pourrait exercer. Cela vaut aussi pour un président de région ou un maire. Ça, c’est la monarchie, pas la démocratie.

Le modèle idéal, ce serait les soviets. Pas seulement ceux de la révolution russe, mais aussi ceux de la guerre d’Espagne ou de la révolution iranienne de 1979. Là où l'on se réunit et où l'on décide par soi-même comment on fait pour agir. Le gouvernement n’aurait là qu’un rôle de coordination et de centralisation, mais pas de réels pouvoirs de décision. Une démocratie directe, qui se structurerait par en bas. Un peu sur le modèle de la démocratie participative de Porto Alegre au Brésil.

Nous sommes fin décembre, où en êtes-vous des parrainages pour pouvoir vous présenter (lire notre reportage)? Êtes-vous inquiet?

On est autour de 310. On avance lentement. C’est vrai qu’on flippe, car les délais se réduisent. On a jusqu’à début mars, et il va falloir que les forces ne se relâchent pas. Ce qui est embêtant, c’est toute l’énergie dépensée là-dedans, alors que toutes les forces militantes pourraient faire campagne. L’obligation des 500 parrainages est vraiment une loi antidémocratique. Mais ce qui est positif, c’est qu’on rencontre beaucoup de maires qui sont des salariés, de petits viticulteurs ou agriculteurs avec qui ça se passe très bien.

On a beaucoup parlé de mépris social lors de vos passages médiatiques. Mais vous-même avez tenu à nuancer ce mépris…

Chez Laurent Ruquier ou devant Pascale Clark, il y a bien sûr eu de la condescendance à mon encontre. Beaucoup, dans les médias, me regardent en se disant «Il n’a rien à faire là», mais je pense qu’il faut relativiser tout ça. Car ce n’est pas ce mépris social-là qui est le plus violent. Faut pas déconner, sur un plateau télé, on est bien assis, on nous donne de l’eau, il fait chaud… Je ne risque rien. Au pire, d’avoir manqué de repartie, ou d’être frustré de me voir couper la parole sans arrêt.

Mais ça n’a rien à voir avec la violence qu’on peut rencontrer tous les jours au boulot, l’intimidation ou la souffrance au travail due au comportement de certains patrons. Ça n’a rien à voir avec les discussions autour de la conservation du triple A, qui représentent en fait des milliers d’emplois supprimés ou précarisés, des suicides, des divorces. La réalité du mépris social, elle est là.

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  panchoa Mer 28 Déc - 18:18

pour le moment sur le site de médiapart les melenchonistes distinguées menent le bas. pourquoi temps de haine. les chiens de garde du duce de goche nous font leurs nuléro. les sondages baissent??

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  Copas Mer 28 Déc - 19:52

A chaque élection il y a eu la racaille haineuse, injurieuse et amnésique d'une claque officiant à l'ombre du FdG qui a attaqué le NPA.

Ca recommence avec une forte violence sous-jacente. Sur un autre site connu non lié au NPA, lors de campagnes précédentes l'origine de messages anonymes crapuleux avait été bien identifiée comme venant de haut, d'appareils à gauche.

Comme les dernières fois il s'agit de ne jamais échanger des arguments mais de chercher à discréditer, injurier.

C'est à Médiapart de faire en sorte que le débat reste politique, c'est leur problème.

Maintenant à part ça, les rares qui ont à dire quelque chose sont particulièrement amnésiques.

Copas
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  nico37 Jeu 29 Déc - 0:58

Lormont (33) : Philippe Poutou au soutien des grévistes de la Poste Mardi 27 décembre 2011 - Yannick DELNESTE
Le mouvement de grève a commencé le 19 décembre dernier. Le candidat NPA viendra afficher son soutien aux facteurs mercredi.

Les seize facteurs titulaires du bureau de Poste de Lormont dans la banlieue de Bordeaux poursuive leur mouvement de grève initié le 19 décembre dernier.

Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) à l'élection présidentielle sera mercredi matin à l'assemblée générale des facteurs du bureau de poste de Lormont, pour soutenir le mouvement initié le 19 décembre dernier.

Depuis cette date, les seize facteurs titulaires sont en grève, refusant la suppression programmées de deux tournées de distribution sur la ville. Ils contestent les statistiques sur lesquelles se base la direction pour justifier cette réduction de service et d'effectifs.

Aujourd'hui, le maire socialiste de Lormont Jean Touzeau est venu sur le piquet de grève afficher son soutien, accompagné de la députée-maire de Floirac, Conchita Lacuey. Quelques minutes plus tard, le conseiller général du canton de Bègles Jean-Jacques Paris (parti communiste), lui-même ancien postier, a témoigné de sa solidarité.

La suppression des deux tournées est justifié par la direction au regard d'une baisse de trafic que les salariés contestent, d'autant plus que la population de Lormont, ville en pleine rénovation urbaine, va augmenter sensiblement dans les années à venir.

nico37

Messages : 7065
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty greve générale

Message  justib Jeu 29 Déc - 22:36

BouffonVert72 a écrit:Pour l'instant, dans toutes ces videos, je le trouve trop timoré, limite réformiste même, quand par exemple on lui a posé la question de la zunité avec Mélenchon (là j'ai bien senti qu'il était de la P1)... Je sais bien que la tactique n'est pas la stratégie, mais bon...

Trop gentil, trop mou, on dirait qu'il s'excuse de faire campagne. Il doit au contraire s'imposer, il doit déborder. Il doit prendre des risques. Il doit s'affirmer. Il doit marteler. Vite.



Depuis 20ans que des idées sont consacrées à la classe ouvrière, on mesure en 2011 l’impact significatif des reculs sociaux orchestrés par la bourgeoisie, je pense que le manque d’enthousiasme des partis "révolutionnaires", accompagne hélas les réformes en cours ! Les ouvriers et ouvrières subissent de plein fouet les politiques d’austérité pour le plus grand bonheur du système capitaliste et de tout ce qui l’accompagne ! Des partis qui oeuvrent à soutenir à la sauvegarde d’un système, hélas ,en voie d’effondrement, plutôt que d’apporter un changement radical à la transformation des conditions de vie du monde du travail ! Faites le bilan aprés 20 ans , pas besoin d’être intellectuel, pour comprendre que dans nos rangs les longs discours font les petites journées ! Nos salaires diminuent pas les vôtres ! les ouvriers dupés sont les victimes et rien ne les protègent des licenciements qui n’en finissent plus avec le recul inévitable d’un système corrompu ! Mr POUTOU rassemblez vos troupes afin de converger ensemble à la grève générale Tout révolutionnaire doit se rappeler : Sachant que les agents de Staline arrivaient pour l'assassiner, il aurait vu sa femme dans le jardin et aurait écrit « La vie est belle »[21].

Avant de succomber à ses blessures, Trotski peut encore confier : « Dites à nos amis : je suis sûr de la victoire de la IVe Internationale

justib

Messages : 48
Date d'inscription : 16/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  nico37 Jeu 29 Déc - 23:00


nico37

Messages : 7065
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  panchoa Sam 31 Déc - 12:32

pour bien démarrer la nouvelle année, un peu d'optimisme panchoa

Mathilde Eisenberg, la chasseuse de Philippe Poutou (Le Parisien du 30/12)


samedi 31 décembre 2011


Silhouette gracile, regard bleu vert qui bat des ailes. Mais ne vous fiez pas aux apparences : Mathilde Eisenberg, 28 ans, est une tueuse. Une guerrière déterminée, lancée dans une chasse au long cours : celle de 500 signatures de maires, sésame indispensable pour que le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), Philippe Poutou, puisse se présenter à l’élection présidentielle.



Sur les 310 paraphes péniblement glanés par le NPA, la jeune femme, institutrice à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), a ramené un précieux butin : neuf signatures d’élus. « Elle est dans le top5 des camarades qui en ramènent le plus », explique Thibault Blondin, le responsable de la commission signatures du NPA. L’une de celles qui y consacre l’essentiel de son temps libre aussi : quasiment tous ses week-ends et une bonne partie de ses vacances depuis le mois de juillet, « parce que ce serait une véritable catastrophe de ne pas avoir de candidat », dit-elle. Alors tant pis si sa mère et son père, ancien militant communiste, « ne comprennent pas trop la démarche ».

Au fil du temps, le mode opératoire s’est affiné : éplucher les listes des petites communes du Pas-de-Calais (son terrain de chasse), repérer les noms des maires et leurs adresses personnelles, les soirs de semaine. Le week-end venu, le réveil de Mathilde sonne tôt. En voiture, la jeune militante, membre du comité exécutif du NPA, file vers le Nord. Et frappe à la porte des élus de villages, « quelle que soit leur couleur politique ». « On n’appelle pas. C’est plus facile de nous jeter par téléphone. Une fois qu’on est sur le pas de leur porte, ils sont plus enclins à écouter », raconte-t-elle. Même s’ils évoquent régulièrement les mêmes arguments pour justifier leur refus : dispersion des voix à gauche, pression des habitants ou chantage aux subventions.

Pas de quoi perturber celle qui a affûté sa force de conviction sur le parvis de la fac de Nanterre (Hauts-de-Seine), comme militante de l’Unef. « A la rentrée, pour les syndiquer, on chope des étudiants de tous bords. C’est un peu le même mécanisme », analyse Mathilde Eisenberg, qui a eu l’occasion de s’y exercer pendant ses études de philosophie, de 2002 à 2009. Quelques expériences d’animatrice dans les supermarchés (pour des chewing-gums ou des yaourts) ont fini de parachever sa formation de chasseuse de signatures. « C’est un exercice difficile. Ce n’est pas du militantisme habituel. On ne s’exprime pas devant un public acquis à notre cause », souligne-t-elle.

Mais la véritable force de la Diane du NPA réside dans sa pugnacité. « Tant qu’on ne m’a pas dit non, je reviens à la charge! rougit-elle. Parfois, au bout de la troisième ou quatrième visite, ils finissent par craquer. » Insister sans écœurer. Un talent qui force l’admiration du chef des signatures du parti : « Elle maîtrise ce dosage qui demande beaucoup de subtilité. » Alors, comme d’autres « partent au sanglier ou à la bécasse », elle part « aux signatures », dès que son emploi du temps le lui permet, dans l’espoir de décrocher le maximum de paraphes pour le 16 mars, date butoir de la remise des parrainages. Et celle de son 29e anniversaire.

Ava Djamshidi

Née le 16 mars 1983.
2002 : Jean-Marie Le Pen accède au second tour de l’élection présidentielle. Dans la foulée, Mathilde Eisenberg adhère à la Ligue communiste révolutionnaire (LCR), qui deviendra le NPA en 2009.
2002 : adhésion à l’Unef.
2009 : élue au comité exécutif du NPA.
2010 : premiers pas comme professeure des écoles.

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  nico37 Sam 31 Déc - 19:27

Philippe Poutou. L'agace gueule de la gauche

Poutou ne serait rien, même son nom ne serait qu’objet de lourdingueries et jeux de mots vaseux. Ouvrier, ouvriériste selon les imbéciles incultes et haineux.. Imaginez un ouvrier, ouvriériste (aie mes oreilles) candidat à une élection pipeautée. Un mec qui y va sachant que le jeu est truqué ça ne devrait intéresser personne. Pourtant.

C’est l’histoire d’un mec sortit d’on ne sait ou, un mec comme toi et moi. Ni plus, ni moins. Qui du jour au lendemain, se voit propulsé sur le devant de la scène par obligation, par devoir… Quelle rage pour ceux qui rayait le carrelage de leurs parents en y pensant.

Un inconnu, qui non content de ne pas être connu ne veut pas être connu et c’est la classe politique toute entière qui se retrouve le cul par terre. Ne parlons pas (ou plus) de la fille gégènetrique de son papa lui-même héritier des ciments Lambert (dans des conditions qui lui on valut lui et ses voisins une explosion), une héritière en thune et en candidature (marque déposée… depuis 1974 !). Visiblement, c’est la corvée familiale que d’aller ramasser un peu de pognon tout les 7… 5 ans d’ampère en watt. Imagine le Sarko qui n’a même pas les papiers d’origine.

Quelle cata que ce Poutou qui demande rien au point que toute la gauche, de la molle sauce Hollandaise à la plus « radicale » sauce aussi Hollandaise mais amaigrie et pacsée avec l’ex rouge PCéiste se gausse au début et puis… s’agace. On peut comprendre que Poutou soit l’agace gueule de la Gôche pleine de son devoir de responsabilité. On peut comprendre que la Gôche de dé-responsabilité et de traitrise se braque et interdise aux petits maires de donner leur signature pour la foutue mascarade des 500. On peut comprendre tout ça, les biens assis aiment leur confort.

Quelle Cata que ce Poutou qui veut même pas faire semblant de. Qui va à la télé se faire démolir la gueule par un philosophe (hi hi, pfff, ouarf) comme le veau à l’abattoir et qui mal assommé sans doute va recevoir un autre coup de merlin de Pascale K abatteuse (à blé) à la radio publique. Encore raté, il continue. Tout le monde le voyait mort. Mort de chez mort, pas un pli, dix de der et capot.

Quelle plaie ce Poutou. Il est toujours là au point d’en agacer certains au NPA qui n’ont pas hésités (la honte n’épargne pas les révolutionnaires) à lui confisquer deux portes parole. Il a dit j’y vais, il y va et je continue sans média traigning, sans faux semblants, sans me déguiser, sans tricher… Surtout sans me salir.

Quelle plaie ce Poutou. Ce mec ne fait aucun effort pour être au niveau des télés, il veut même pas être président, il veut juste parler comme toi et moi. Normal et puis merde c’est dur à comprendre ça !

Quelle plaie ce Poutou. Avec ces 0,000%, il ne devrait faire peur à personne. Qui peut raisonnablement avoir peur d’un inconnu qui ne veut pas jouer le jeu de la télé, qui parle normal, qui n’a pas de conseillers image et qui continue de bosser 2 jours par semaines dans son usine (la honte), qui ? Qui peut avoir peur d’un mec comme ça ? Impossible d’avoir peur !

Alors c’est quoi ce cirque déployé par un minimus tribunus qui voulait se faire pauvre parmi les pauvres, ouvrier parmi les ouvriers et qui, faut quand même pas charrier avait inventé une secrétaire nationale au « Précariat » pour pas trop se saloper quand même. « Déjà un ouvrier ça pue, alors un précaire je te dis pas ». Citation prêtée avec une parfaite mauvaise foi par un précaire au meilleur des anciens sénateurs qui nous prends pour des glands.

Un ex sénateur qui fait semblant d’oublier qu’il nous a passé à l’essoreuse en 81 et que nos jeunes veulent un avenir pas un futur composé au passé mode 84. Essorés une fois… deux fois c’est de la gourmandise ou du masochisme qu’ils disent.

Une plaie et une cata ce Poutou. Il est ouvrier et il cause comme toi et moi !!!

nico37

Messages : 7065
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  nico37 Mar 3 Jan - 1:06

« Salut à tous.

J’ai un peu entendu les "vœux" de Sarkozy hier soir. Une chose est sûre, les bobards et le foutage de gueule vont continuer en 2012. Sarkozy fait comme s’il souffrait de la crise et que l’année qui vient sera difficile pour tout le monde, il suffirait donc juste de se serrer tous un peu plus la ceinture !

Petit rappel : chômage et précarité à la hausse du côté des plus pauvres et profits en hausse pour les entreprises du CAC 40 (87 milliards d’euros). Ce n’est décidément pas la même crise selon le milieu social auquel on appartient.

Comme c’est le moment de faire des voeux, voici les miens en ce 1er janvier : que Sarkozy, Guéant, Morano, Wauquiez, Fillon et tout le reste de la bande dégagent à l’occasion de ces élections et même avant si possible.

Car j’espère que le mécontentement actuel va déboucher sur une explosion sociale contre la crise, contre la dette, contre le chômage et la pauvreté, contre le mépris social, contre tous les préjugés racistes et machistes qui divisent les opprimés. Il faut que ça pète. Comme le dit une chanson de manifestation : "On ne lâche rien" en 2012 ! »

Philippe Poutou, Bordeaux, le 1er janvier 2012

DÉCLARATION DE PHILIPPE POUTOU. EN 2012, "ON LÂCHE RIEN" ! lundi 2 janvier 2012

Hier, à Metz, Sarkozy présentant ses voeux devant des fonctionnaires d'Etat, est parti en guerre contre le droit de grève pour défendre le principe du service minimum dans les transports. Tout lui est bon pour s'attaquer aux salariés comme il l'avait fait le soir du 31 décembre. Une chose est sûre, les bobards et le foutage de gueule vont continuer en 2012. Sarkozy fait comme si l'année qui vient serait difficile pour tout le monde, il suffirait juste de se serrer tous un peu plus la ceinture ! Il se fiche du monde. Toute sa politique défend les banques et les plus riches.

Il se dit opposé à un troisième plan d’austérité mais il annnce une « TVA sociale », dont le sens sera de casser la Sécurité sociale, au profit des patrons et au détriment de notre niveau de vie. Il propose une formation pour les chômeurs qui apprendront ainsi à... rester chômeurs, alors que chômage et précarité sont à la hausse et les profits tout aussi en hausse pour les entreprises du CAC40 (87 milliards d'euros cette année). Ce n'est décidément pas la même crise selon le milieu social auquel on appartient.

Mes vœux vont à toutes les victimes de cette politique. J'espère que nous saurons dégager Sarkozy, Guéant, Morano, Wauquiez, Fillon et tout le reste de la bande. J'espère que le mécontentement actuel va déboucher sur une explosion sociale contre la crise, contre la dette, contre le chômage et la pauvreté, contre le mépris social, contre tous les préjugés racistes et sexistes qui divisent les oppriméEs. Il y a urgence à mettre fin à la régression sociale. En 2012, plus que jamais « on lâche rien !

Le 2 janvier 2012.

nico37

Messages : 7065
Date d'inscription : 10/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  Roseau Mer 4 Jan - 15:23

14 janvier - Villefranche-de-Rouergue
Réunion publique

19 janvier - Tarbes
Réunion publique à 18h

19 janvier - Pau
Réunion publique à 20h30

20 janvier - Blois
Réunion publique à 20h

21 janvier - Paris
Fête du NPA Paris

23 janvier - Poitiers
Réunion publique à 20h30

26 janvier - Metz
Réunion publique

27 janvier - Marseille
Meeting
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Meeting unitaire sur le logement à 18h30

Message  Roseau Ven 6 Jan - 23:10



Lundi 9 janvier Philippe Poutou participe au meeting « 4h contre le logement cher » organisé dans le cadre de la campagne nationale unitaire à l'appel de la Plate-forme Logement des Mouvements sociaux, à l'initiative de la Fondation Copernic et de Droit Au Logement
au Théâtre du Rond-Point, de 18h30 à 22h30
Salle Renaud-Barrault 2bis, avenue Franklin-Roosevelt 75008 Paris M° Champs-Élysées - Clémenceau.
Roseau
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Poutou - Page 21 Empty Re: Philippe Poutou

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 21 sur 40 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22 ... 30 ... 40  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum